L'agnosie est une condition pathologique dans laquelle il y a violation des processus de perception (auditifs, visuels, tactiles) tout en maintenant la conscience et les fonctions des organes des sens. Dans l'état d'agnosie, une personne n'est pas en mesure d'identifier un objet en utilisant un certain organe sensoriel. Survient le plus souvent chez les adultes et les enfants âgés de 10 à 17 ans.

Raisons

La principale cause de l'agnosie est la dégradation des structures cérébrales. Elle peut être causée par des crises cardiaques, des blessures diverses, des tumeurs, ainsi que par la dégénérescence des zones du cerveau intégrant perception, mémoire et identification (reconnaissance), c’est-à-dire responsables de l’analyse et de la synthèse des informations. Le type d'agnosie dépend de l'emplacement de la lésion.

La maladie a trois types principaux: les agnosies visuelles, les agnosies auditives et les agnosies tactiles. En outre, il existe plusieurs types de maladies moins courantes (agnosie spatiale et autres troubles de la perception).

Dans l'agnosie visuelle, les lésions se situent dans le lobe occipital du cerveau. Ce type se caractérise par l'incapacité du patient à reconnaître des objets et des images, malgré le fait qu'il dispose d'une acuité visuelle suffisante. L'agnosie visuelle peut s'exprimer de différentes manières et se manifester sous la forme des troubles suivants:

  • agnosie du sujet (lésion de la surface convexitale du côté gauche de la région occipitale): incapacité de reconnaître divers objets, dans laquelle le patient ne peut décrire que les signes individuels de l'objet, mais ne peut pas dire que l'objet est devant lui;
  • agnosie colorée (lésion de la région occipitale de l'hémisphère dominant gauche): incapacité de classer les couleurs, de reconnaître les mêmes couleurs et nuances, de corréler une couleur spécifique avec un objet spécifique;
  • agnosie visuelle, se manifestant par la faiblesse des représentations optiques (lésion bilatérale de la région occipito-pariétale): incapacité à présenter un objet et à le caractériser (nommer sa taille, sa couleur, sa forme, etc.);
  • agnosie faciale ou prozopagnosie (lésion de la région occipitale inférieure de l'hémisphère droit): altération de la reconnaissance faciale tout en maintenant la capacité de distinguer les objets et les images, ce qui dans les cas particulièrement graves peut être caractérisé par l'incapacité du patient à reconnaître son propre visage dans le miroir;
  • agnosie simultanée (lésion du front du lobe occipital dominant): diminution importante du nombre d'objets perçus simultanément, dans laquelle le patient n'est souvent capable de voir qu'un seul objet;
  • Syndrome de Balint ou agnosie visuelle causée par des déficiences opto-motrices (lésion bilatérale de la région occipito-pariétale): l'incapacité de diriger le regard dans la bonne direction, le focalise sur un objet spécifique, ce qui peut être particulièrement prononcé lors de la lecture - le patient ne peut pas lire normalement, car il est très difficile pour lui de passer d'un mot à un autre.

Les agnosies auditives se produisent lorsque le cortex temporal de l'hémisphère droit est affecté. Ce type se caractérise par l'incapacité du patient à reconnaître les sons et la parole, sans affecter la fonction de l'analyseur auditif. Dans la catégorie des agnosies auditives, on distingue les troubles suivants:

  • agnosie auditive simple, dans laquelle le patient ne peut pas reconnaître les sons simples et familiers (bruit de la pluie, bruissement du papier, cognement, craquement des portes, etc.);
  • Agnosie de l'audition et de la parole - impossibilité de distinguer la parole (pour une personne souffrant de ce type d'agnosie auditive, la langue autochtone est représentée par un ensemble de sons inconnus);
  • Agnosie acoustique tonale - le patient ne peut pas saisir le ton, le timbre, la coloration émotionnelle de la parole, mais il conserve en même temps la capacité de percevoir correctement les mots et de reconnaître correctement les structures grammaticales.

Avec l'agnosie tactile, le patient n'a pas la capacité d'identifier les objets au toucher. Un type d'agnosie tactile est l'incapacité du patient à reconnaître certaines parties de son corps et à évaluer leur emplacement par rapport à l'autre. Ce type d'agnosie tactile s'appelle somatoagnostic. L'agnosie tactile, dans laquelle le processus de reconnaissance d'objets par le toucher est perturbé, s'appelle astéréognosie.

Il existe également des agnosies spatiales, qui se traduisent par une violation de l'identification de divers paramètres de l'espace. Les lésions de l'hémisphère gauche se traduisant par une violation de la vision stéréoscopique, tandis que les lésions des parties centrales de la région pariéto-occipitale peuvent être exprimées par l'incapacité du patient à localiser correctement les objets dans trois coordonnées spatiales, notamment en profondeur, et à reconnaître les paramètres également.

Il existe également des types d'agnosie tels que l'agnosie spatiale unilatérale - l'incapacité de reconnaître l'un des deux tiers de l'espace (généralement à gauche) et l'agnosie spatiale, exprimée en violation de l'orientation topographique, dans laquelle le patient peut ne pas reconnaître des lieux familiers, sans pour autant altérer sa mémoire..

L'un des types les plus rares d'agnosie est une violation de la perception du temps et du mouvement - une condition dans laquelle une personne ne peut pas évaluer la vitesse de passage du temps et percevoir le mouvement des objets. La dernière violation (l'incapacité de percevoir des objets en mouvement) s'appelle une akinétopsie.

Diagnostics

L'agnosie n'est pas une maladie courante. Cette situation peut être due à un très grand nombre de raisons et, dans chaque cas, elle se manifeste de différentes manières. Ces facteurs peuvent sérieusement compliquer le diagnostic: il nécessite souvent un examen neurologique complet.

Les symptômes cliniques, les techniques d'imagerie cérébrale (IRM, CT), l'examen neuropsychologique et physique sont utilisés dans le diagnostic. En règle générale, lors de la première étape du diagnostic, le médecin demande au patient d'identifier tout objet ordinaire tout en appliquant divers organes sensoriels. Ensuite, des méthodes d'examen neuropsychologique sont appliquées, un certain nombre de tests spéciaux sont effectués, au cours desquels le médecin détermine les violations existantes de divers types de sensibilité, et analyse également la capacité du patient à utiliser ses sens et à identifier correctement les informations obtenues avec son aide.

Traitement

Le traitement spécifique de l'agnosie n'existe pas. En règle générale, l'objectif principal est le traitement de la maladie sous-jacente, qui a entraîné des lésions cérébrales et la survenue d'une agnosie. Cependant, pour compenser les manifestations de l'agnosie, ils ont souvent recours à l'aide de neuropsychologues, d'orthophonistes et également d'ergothérapeutes.

Comme le montre la pratique, le traitement de l'agnosie s'effectue le plus souvent dans un délai de trois mois - dans des cas ordinaires, ce temps est suffisant pour rétablir le patient. Toutefois, le processus de récupération peut être retardé pendant une période plus longue (un an ou plus). Le succès du traitement dépend en grande partie de l'âge du patient, de la nature et de la gravité des lésions.

Cet article est publié uniquement à des fins éducatives et ne constitue pas un document scientifique ni un avis médical professionnel.

Agnosie

L'agnosie est l'incapacité de percevoir, de reconnaître les phénomènes, les objets et leur signification, grâce à un ou plusieurs analyseurs de sentiments, tandis que l'intellect, la conscience, la structure normale des analyseurs et leur sensibilité restent inchangées. Allouer une agnosie auditive, visuelle, tactile.

L'agnosie est une affection pathologique caractérisée par des lésions du cortex cérébral et des structures sous-corticales. Au cours de l’agnosie, les processus de reconnaissance des différents stimuli changent, ce qui entraîne une modification de la perception des objets et de leur évaluation incorrecte.

Selon les dernières statistiques - l’agnosie est une pathologie assez rare, environ 1% des habitants de la planète subissent ce type de changements pathologiques, le principal contingent sujet à cette pathologie, les enfants de 10 à 16 ans, la population adulte.

Qu'est-ce que l'agnosie?

Dans la pratique de l'activité psychiatrique, on entend par agnosie l'impossibilité de percevoir le flux d'informations reçu des analyseurs sensoriels. Bien que l'agnosie soit une pathologie plutôt rare, elle évolue rapidement et se caractérise par des manifestations multiples, ce qui rend très difficile la vie et la socialisation des patients atteints de cette pathologie.

Les causes de l'agnosie sont très diverses et les manifestations sont très individuelles, ce qui complique les tactiques de diagnostic et nécessite une approche intégrée du traitement de ces patients.

Les manifestations symptomatiques de cette maladie sont dues à la localisation de la zone de modifications pathologiques du cerveau et de ses structures corticales. Par exemple, une lésion de la zone occipitale gauche entraîne une agnosie chez le sujet, une lésion du cortex temporal provoque une agnosie buccale-verbale, une agnosie visuelle apparaît lorsque les structures corticales de la région occipitale sont endommagées, des modifications de la région occipitale pariétale, des sections médianes, favorisant l'agnosie tactile.

Parmi les facteurs de causalité de base à l'origine de la survenue de cette pathologie, on peut distinguer:

- Onmk - crise cardiaque GM, accident vasculaire cérébral;

- blessure à la tête fermée ou ouverte;

- troubles de la circulation cérébrale de nature chronique (athérosclérose);

- lésions cérébrales inflammatoires (encéphalite).

Allouer les principaux types d'agnosie - visuelle, auditive, tactile.

Une agnosie spatiale moins courante est caractérisée par un changement dans la perception de divers paramètres de l'espace. Selon la localisation des zones de dommages, l'agnosie spatiale, les manifestations possibles en tant que changements de vision stéréoscopique, se produisent lorsque des modifications des structures corticales de l'AM de l'hémisphère gauche, l'incapacité de percevoir des objets plus ou moins proches, et non la perception de l'espace tridimensionnel, se traduisent par des modifications de la nature pathologique de la région occipitale pariétale.

L'akinetopsie est le type d'agnosie le plus rare. Il s'agit de l'incapacité de percevoir le temps et les mouvements, seuls des cas isolés sont décrits dans la littérature médicale.

Agnosie visuelle

Ce type de pathologie décrit se manifeste par l’incapacité du patient à identifier les objets et les symboles représentés, ainsi que le bon fonctionnement de l’analyseur visuel. Agnosie visuelle se manifeste lorsque la partie malade du lobe occipital. Elle se manifeste de manière très diverse, ils distinguent les principaux types de cette pathologie: objective, protopagnose, couleur, simultanée, syndrome de Balint, faiblesse des représentations optiques, agnosie des lettres.

Considérons chacune des variétés:

- L'agnosie du sujet (agnosie de Lissauer) se manifeste en cas de modification pathologique de la surface faisant face à la voûte crânienne, le lobe occipital, sa partie gauche. Incapable de percevoir les objets, le patient peut parler de certains traits caractéristiques de l’objet, mais il est difficile de prononcer le nom de l’objet situé devant le patient.

- L'agnosie colorée est une conséquence de l'apparition de changements pathologiques dans le lobe occipital de l'hémisphère supérieur gauche. Il se caractérise par l'impossibilité de systématiser les couleurs, de corréler une nuance avec un objet ou un objet donné, d'identifier les couleurs et les nuances du même ordre.

- La prosopagnosie ou l'agnosie sur le visage survient lors de modifications pathologiques de l'hémisphère droit, lobe occipital inférieur. La présence de cette agnosie ne permet pas au patient de reconnaître les visages qu’il connaît, bien que le patient perçoive les visages comme des objets et distingue leurs parties individuelles, il a également du mal à associer une personne à une certaine personnalité. La manifestation la plus grave est lorsque le patient est incapable d'identifier son reflet.

- Faiblesse des représentations optiques. Les patients atteints de ce type de maladie sont incapables d'identifier cet objet et de donner ses caractéristiques (indiquer la couleur, la forme, la taille, la texture). C'est une conséquence de changements pathologiques dans la zone occipito-pariétale des deux côtés.

- Une agnosie simultanée se produit lorsque des modifications pathologiques se produisent à l'avant du lobe occipital principal, caractérisées par l'incapacité de percevoir un grand nombre d'objets. Parfois, les patients peuvent voir un seul objet de l'ensemble.

- Syndrome de Balint - un type d'agnosie, se manifestant à la suite d'une lésion de la sphère opto-motrice, qui est une conséquence des changements pathologiques qui se produisent dans la région occipito-pariétale des deux côtés. Le syndrome de Balint se manifeste par l’incapacité de se concentrer sur un sujet spécifique, il est difficile pour ces patients de lire, en raison du fait qu’il leur est difficile de passer d’un mot à l’autre.

- Lettre Agnosia est la perte de la capacité de lire et de reconnaître des lettres.

Agnosie auditive

L'agnosie auditive est une pathologie qui se classe au deuxième rang en termes de prévalence après le visuel. La base des changements pathologiques dans l'agnosie auditive est l'incapacité d'une personne à percevoir des informations vocales et sonores, bien que la structure anatomique et la physiologie de l'analyseur auditif et de ses voies restent inchangées. Ces manifestations sont le résultat de changements pathologiques dans les structures corticales du lobe temporal.

L'agnosie auditive est divisée en: une simple surdité de la perception auditive, une agnosie auditive et verbale et une agnosie tonale.

- Un simple trouble de la perception auditive - les personnes atteintes d'une telle pathologie ne perçoivent pas les sons qui leur étaient familiers, à savoir le murmure d'eau, le son du ressac, le hurlement du vent, le bruissement des feuilles, les craquements, les coups. Un simple trouble du son se manifeste lorsque la région temporale droite est endommagée. Si les dommages se produisent de deux côtés, les manifestations sont plus prononcées. Les variétés d'agnosie auditive simple peuvent s'appeler l'arythmie et l'amusie.

L'arythmie, caractérisée par l'impossibilité de percevoir la structure rythmique du son et celle de la reproduire, les patients atteints de ce type d'agnosie auditive sont incapables de répéter correctement le rythme entendu et les séries sonores (applaudissements, coups), et il est également difficile pour ces patients d'apprendre les poèmes.

Avec l'amusie, une personne qui a cette pathologie est incapable de reconnaître et de reproduire la mélodie entendue, ne peut pas distinguer les mélodies. Chez ces patients, chanter pose des difficultés.

L'agnosie orale-verbale est l'incapacité de percevoir la parole. Un patient atteint de cette forme de pathologie identifie son discours natif comme un ensemble d’éléments sonores dépourvus de sens.

L'agnosie tonale ou intonation se caractérise par le manque de coloration émotionnelle du son, l'incapacité de distinguer le ton, le timbre, l'expression, bien que la compréhension du sens de ce qui a été dit demeure.

Agnosia tactile

L'agnosie tactile est le résultat de modifications pathologiques du lobe pariétal du cerveau. Ces modifications sont unilatérales et bilatérales. Caractérisé par un changement de la perception des objets au toucher, ainsi que par l’incapacité de percevoir son corps, ses parties et de les retrouver relatives les unes par rapport aux autres.

Les types suivants d'agnosie tactile sont distingués:

- L'astériognosie (agnosie du sujet tactile) se caractérise par son incapacité à identifier entièrement un objet, tout en préservant l'identification de ses parties individuelles. Ainsi, lorsqu'on détecte un objet inséré dans une main, il est déterminé qu'il est difficile de le reconnaître. De plus, ce type de pathologie se produit souvent dans la main opposée au foyer pathologique.

- la dermoalexie se manifeste par des modifications pathologiques du lobe pariétal gauche, caractérisées par la non-perception des caractères (lettres, chiffres, signes) dessinés sur la paume de la patiente.

- L'agnosie des doigts (syndrome de Gershtman) est l'impossibilité de marquer les doigts de la main en regard du foyer de la lésion. Ce type inclut également l’incapacité de reconnaître les doigts de la main les yeux fermés.

- La somatoagnosie se manifeste par une violation de la perception de ses propres parties du corps, l’impossibilité de nommer ses parties, d’apprécier la localisation des parties du corps les unes par rapport aux autres. Pour la somatognosie, les changements pathologiques dans différentes parties de l'hémisphère droit sont caractéristiques. La somatoagnosie se manifeste par un autotopagnose - il s’agit du manque de perception de diverses parties de votre corps (le patient ne reconnaît pas et ne peut pas montrer certaines parties du visage, du bras ou de la jambe et identifier sa position dans l’espace), peut-être à la moitié de la perception du corps. En outre, l'anosognosie est un cas particulier de somatoagnosie - une conscience altérée de sa maladie, telle que la négation d'une parésie unilatérale ou d'une paralysie, non la perception de la cécité, la négation des erreurs de langage chez les patients aphasiques, l'évaluation insuffisante et l'indifférence aux manifestations existantes de la maladie, le patient n'attache pas d'importance aux défauts qu'il a.

Traitement agnosie

Il n'y a pas de traitement spécifique pour cette condition pathologique. Le traitement de base de l'agnosie vise à traiter les conditions de dommages aux structures corticales et sous-corticales des OGM. Dans chaque cas individuel, la tactique du traitement thérapeutique est déterminée par la gravité des manifestations, la gravité de la maladie et la localisation des changements pathologiques, l'évolution de la maladie et la présence de complications.

Pour élaborer un plan d’assistance thérapeutique adéquate, il est nécessaire de procéder à un examen diagnostique complet:

- procéder à un examen complet du patient, collecter l'anamnèse, détecter la présence de maladies héréditaires;

- manipulations diagnostiques visant à identifier le processus tumoral, la présence d'une blessure, la présence d'accidents vasculaires;

- des consultations avec des spécialistes restreints (ophtalmologiste, oto-rhino-laryngologiste, cardiologue, psychiatre) afin d'exclure d'autres causes possibles de ce symptôme;

- effectuer des tests de diagnostic qui révèlent le degré de changement de perception;

- réalisation de procédures de diagnostic visant à identifier les zones de lésions du cortex de l’OGM (scanner, IRM).

Pour corriger, directement, les manifestations de l’agnosie, travailler avec un neuropsychologue, un orthophoniste, le recours à l’ergothérapie est nécessaire.

La période de récupération est d'environ trois mois. L'évolution sévère de la maladie, entraînant une agnosie et ses complications, peut augmenter la durée des procédures thérapeutiques jusqu'à un an. Si nécessaire, le traitement est répété, mais avec l'élimination de la cause et la correction complète de l'agnosie, les récidives ne surviennent souvent pas.

Selon les dernières statistiques, avec un diagnostic correct et opportun de la maladie sous-jacente et de ses manifestations, une thérapie adéquate et complète ainsi que des mesures de correction, appliquées à fond, permettront la restauration complète des analyseurs.

Si le médecin ne va pas chez le médecin à temps, il ignore les recommandations prescrites ou ne les met pas pleinement en œuvre, le recours à l'auto-traitement peut être défavorable et le risque de développement de processus irréversibles dans la structure de l'écorce GM peut augmenter. Les conséquences néfastes de la maladie peuvent être influencées par l’âge du patient, la nature et la gravité de la maladie.

L’influence de l’agnosie sur la qualité de vie du patient dépend de la variété de cette pathologie; par exemple, une agnosie simultanée ou un trouble de la perception spatiale, aggrave de manière significative la qualité de vie du patient, réduit l’activité professionnelle et altère les capacités de communication. Alors qu'une agnosie tonale ou numérique se produit, presque imperceptiblement.

La prévention primaire de l’agnosie est réduite à la prévention des principales maladies, dont les manifestations peuvent être l’agnosie - maintien d’un mode de vie sain, alimentation saine et complète, prévention des états de stress. En cas de premiers signes de pathologie, vous devez contacter immédiatement les spécialistes.

Agnosie

L'agnosie est une maladie caractérisée par une violation de certains types de perception, résultant de la défaite du cortex cérébral et des structures sous-corticales adjacentes.

Lorsque les parties saillantes (principales) du cortex sont perturbées, des troubles de la sensibilité apparaissent (perte d'audition, altération des fonctions visuelles et douloureuses). Dans le cas où les divisions secondaires du cortex des hémisphères sont affectées, la capacité de percevoir et de traiter les informations obtenues est perdue.

Agnosie auditive

L'agnosie auditive résulte d'une lésion de l'analyseur auditif. Si la partie temporale de l'hémisphère gauche est endommagée, il y a violation de l'audition phonémique, caractérisée par une perte de la capacité de distinguer les sons de la parole, ce qui peut entraîner une rupture de la parole elle-même sous la forme d'une aphasie sensorielle. Dans le même temps, le discours expressif du patient est une "salade verbale". Une violation de la lettre de dictée et de lecture à voix haute peut également se produire.

Lorsque l'hémisphère droit est endommagé, le patient cesse de reconnaître absolument tous les sons et tous les bruits. Si les parties antérieures du cerveau sont touchées, tous les processus se poursuivent avec l'intégrité des systèmes auditif et visuel, mais avec une violation de la perception générale et du concept de la situation. Le plus souvent, ce type d'agnosie auditive s'observe dans des maladies de nature mentale.

L'arythmie de l'agnosie auditive est caractérisée par l'incapacité à comprendre et à reproduire un certain rythme. La pathologie se manifeste par la défaite du temple droit.

Un type distinct d'agnosie auditive peut être distingué par un processus qui se manifeste comme une violation de la compréhension de l'intonation du discours des autres. Cela se produit également en cas de défaite juridique.

Agnosie visuelle

L'agnosie visuelle est une violation de la capacité d'identifier des objets et leurs images en toute sécurité. Se produit avec de multiples lésions de la région occipitale du cortex cérébral. L'agnosie visuelle est divisée en plusieurs sous-espèces:

  • L'agnosie simultanée est une violation de la capacité de percevoir un groupe d'images qui forment un ensemble. Dans ce cas, le patient peut faire la distinction entre des images uniques et complètes. Il se développe à la suite d'une lésion de la région où se produisent la jonction des lobes occipitaux, pariétaux et temporaux du cerveau;
  • L'agnosie des couleurs est l'incapacité de distinguer les couleurs tout en maintenant la vision des couleurs;
  • Lettre agnosie - l'incapacité de reconnaître les lettres. Cette pathologie est appelée "analphabétisme acquis". Avec la préservation de la parole, les patients ne peuvent ni lire ni lire. Il se développe lorsque l'hémisphère dominant est endommagé.

Agnosie tactile

L'agnosie tactile est une violation de la reconnaissance tactile des formes et des objets. Apparaît après la défaite du lobe pariétal des hémisphères droits ou gauche. Il existe plusieurs types d'agnosie de cette nature:

  • L'agnosie du sujet est une pathologie dans laquelle le patient ne peut pas déterminer la taille, la forme et le matériau d'un sujet particulier, et il est capable de déterminer tous ses signes;
  • Agnosie tactile - incapacité à reconnaître les lettres et les chiffres dessinés sur le bras du patient;
  • L'agnosie des doigts est une pathologie caractérisée par une violation de la définition des noms des doigts lorsque ceux-ci sont touchés lorsque les yeux du patient sont fermés.
  • Somatoagnosie - l'incapacité d'identifier les parties du corps et leur emplacement les unes par rapport aux autres.

Agnosie Spatiale

Ce type d'agnosie spatiale se caractérise par l'impossibilité de reconnaître les images spatiales et de se focaliser sur le site. Dans de telles situations, le patient ne peut pas distinguer la droite de la gauche, confond la position des aiguilles sur l’horloge et modifie les lettres de mots en mots. Manifesté à la suite de la défaite du lobe occipital noir. Des perturbations diffuses des structures corticales peuvent conduire à un syndrome dans lequel le patient ignore la moitié de l'espace. Avec cette variante de l'agnosie spatiale, il ignore complètement les objets ou les images situés d'un côté (par exemple, à droite). Lors du redessinage, il ne représente qu'une partie du dessin, affirmant que l'autre partie n'existe pas du tout.

Anosognosie

Parmi toutes les autres formes de cette pathologie, ils distinguent un type particulier d'agnosie, appelée anosognosie (syndrome d'Anton-Babinsky). Cette pathologie est caractérisée par le refus du patient de présenter sa maladie ou par la réduction de la criticité de son évaluation. Se produit dans les lésions de l'hémisphère sous-dominant.

Diagnostic, traitement et pronostic de l'agnosie

Le diagnostic d'agnosie se produit dans le cadre d'un examen neurologique complet, son apparence exacte est détectée à l'aide de tests spéciaux.

Le traitement de ce complexe de symptômes se produit pendant le traitement de la maladie sous-jacente et présente donc une variabilité significative. En plus du traitement, le pronostic dépend de la gravité de la pathologie sous-jacente. Dans la pratique médicale, les cas sont décrits comme une guérison spontanée de l’agnosie et une évolution prolongée de la maladie, presque toute la vie.

L'information est généralisée et est fournie à titre informatif seulement. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la santé!

Agnosie: c'est quoi? Symptômes, traitement et types d'agnosie

1. Base fonctionnelle 2. Principales causes de l'agnosie 3. Variantes de l'agnosie 4. Pathologie des fonctions gnostiques 5. Identification de l'agnosie 6. Mesures de traitement

Le cerveau humain est un organe d'activité mentale complexe. Grâce au travail bien coordonné de toutes ses structures, nous pouvons non seulement recevoir des informations des sens et réagir avec un travail musculaire, mais aussi parler, effectuer de nouveaux actes moteurs de qualité et apprendre à connaître le monde.

Les fonctions mentales supérieures responsables de la cognition sont appelées gnostiques.

La gnose (du latin "Gnosis" - connaissance, reconnaissance) est l’activité analytique-synthétique d’un analyseur séparé, qui vous permet de combiner des signes disparates en une image holistique et de reconnaître les objets environnants, les phénomènes et leurs interactions, ainsi que les parties de votre corps.

Pour la mise en œuvre de telles fonctions, le cerveau nécessite une analyse des informations sur le monde environnant avec une comparaison constante des informations avec la matrice mémoire. La Gnose est un système fonctionnel complexe à structure multi-niveaux.

La formation de la connaissance a une nature réflexo-conditionnée et se développe spécifiquement et individuellement chez chaque personne.

À la suite d'une série de réactions pathologiques, les fonctions gnostiques peuvent être désactivées. Les causes immédiates de ces troubles sont des processus qui rompent les connexions neuronales et empêchent la formation de nouveaux composés. Les violations de divers types de reconnaissance avec une réception, une conscience et une activité de parole préservées sont appelées agnosie. Les troubles des fonctions gnostiques réduisent de manière significative l'adaptation du patient dans l'environnement social et quotidien, ainsi que nuisent à la qualité de sa vie. Le traitement des personnes présentant des symptômes similaires peut être assez long et dépend du degré d'endommagement du cortex cérébral.

Le concept d'agnosie a été introduit pour la première fois par le physiologiste allemand G. Munch en 1881 en tant que syndrome clinique.

Base fonctionnelle

Les idées sur la localisation des fonctions gnostiques dans les structures du cerveau restent controversées à ce jour. Les travaux récents de scientifiques prouvent le rôle important des structures sous-corticales dans le travail d'un système de connaissances complexe.

Cependant, on considère traditionnellement que le principal substrat de l'activité nerveuse supérieure est le cortex des grands hémisphères.

La capacité d'une personne à apprendre est largement due au développement exceptionnel du cortex, dont la masse représente environ 78% de la masse cérébrale totale.

Dans le cortex cérébral sont:

  • zones de projection primaires. Ce sont les parties centrales des analyseurs et sont responsables d'actes élémentaires (sensibilité, mouvement, vue, odeur, audition, goût);
  • projection secondaire-zones associatives dans lesquelles sont effectuées des opérations cognitives et, en partie, des processus associés à la capacité d’une personne à accomplir des actes moteurs intentionnels;
  • zones associatives tertiaires. Ils résultent de la création de nouvelles connexions entre les services centraux de divers analyseurs et sont responsables de la fonction d'intégration, principalement des opérations de planification et de contrôle significatives. Quand il est détruit, les fonctions gnostiques souffrent également beaucoup. Cependant, contrairement à la véritable agnosie, ces troubles sont classés en pseudo-agnosii.

De plus, des fonctions gnostiques complexes ne peuvent être formées sans la participation du système de stockage d'informations. Par conséquent, la mémoire est une composante essentielle du processus cognitif.

Causes fondamentales de l'agnosie

  • Maladies cérébrovasculaires;
  • Neuroinfection;
  • Maladies héréditaires du système nerveux;
  • Lésion cérébrale traumatique;
  • Processus neurodégénératifs
  • Les conséquences de la pathologie périnatale chez les enfants.

La pseudo -agnosie résulte des mêmes raisons, mais la composante motivationnelle du processus cognitif en souffre tout d'abord, c'est-à-dire que la formation d'objectifs comportementaux et de volonté volontaire est perturbée.

Il y a des cas où un enfant ne développe pas certaines fonctions cognitives. Le plus souvent, cela est dû au sous-développement des champs de projection primaires. Dans cette situation, il s'agit de retarder la formation de centres de gnose et le concept de «dysgnose» est souvent utilisé.

Variantes d'agnosie

Les cliniciens classent les troubles de la perception en sous-types. Les types d'agnosie sont dus à l'analyseur principal, qui a donné lieu à la formation de ce centre de connaissances. En conséquence, ils déterminent également les symptômes cliniques de la pathologie. La classification des agnosias implique leur division dans les catégories suivantes:

En outre, une violation du schéma corporel (somatoagnosie) est identifiée séparément, la pathologie des fibres associatives étant principalement tactile, ainsi que les zones de projection visuelle.

Au sein de chaque groupe, il existe d'autres sous-types d'agnosie, qui définissent des troubles de la cognition hautement spécialisés.

Devrait envisager le concept de psivdoagnosy.

Pathologie des fonctions gnostiques

  1. Agnosie visuelle - la pathologie de la reconnaissance des objets, des personnes et de leurs qualités visuelles déjà vus avec la préservation de la vision.

Elle survient à la suite de lésions des zones associatives des lobes occipitaux. Les options privées des troubles de la perception visuelle sont:

  • Agnosie de couleur. Les symptômes de la pathologie se manifestent par l'incapacité d'une personne à reconnaître les couleurs;
  • Agnosie faciale (ou prosopagnosie). Incapacité à reconnaître les visages précédemment vus. La prosopagnosie est observée lors de la défaite des régions basales de la région occipitale;
  • Lettre Agnosia. Le patient ne peut pas reconnaître les lettres de l'alphabet et, en conséquence, ses compétences en lecture sont perdues (un symptôme d'alexie se forme);
  • Agnosie Sujet. Une personne n'est pas capable de reconnaître des objets, ainsi que leurs images.
  • Agnosie spatiale optique. Les patients ne peuvent pas reconnaître les endroits déjà vus, tout en perturbant la perception de l’espace et son orientation.

Sur le plan fonctionnel, l’agnosie visuelle est divisée en deux catégories: perceptible, dans laquelle le patient ne perçoit que des éléments individuels de ce qu’il a vu, et assiaciative, caractérisé par une perception holistique de l’objet par le patient, mais l’absence totale du processus direct de l’identification par des images à mémoire. De même, il y a le concept d '"agnosie simultanée" qui se caractérise par l'incapacité de la perception synthétique de certaines parties de l'image et par la possibilité de combiner le vu dans une image complète.

  1. L'agnosie auditive (ou acoustique) est la pathologie consistant à reconnaître des objets et des phénomènes du monde extérieur à partir de sons caractéristiques sans contrôle visuel.

L'agnosie visuelle et auditive est autrement appelée "cécité mentale" et "surdité mentale".

  1. L'agnosie olfactive et gustative, en règle générale, apparaissent ensemble. Dans l'isolement, la pathologie ne se produit pratiquement pas. Cela est dû à la proximité des représentations corticales de l'odorat et du goût - dans les régions médiales du lobe temporal - qui violent la reconnaissance des odeurs et des goûts. Ces syndromes sont extrêmement rares et peuvent passer inaperçus pendant longtemps (notamment le dysfonctionnement gnostique olfactif). Leur identification nécessite un examen neuropsychologique spécial avec détection ciblée du travail des zones secondaires de projection-associatives du lobe temporal.
  1. L'agnosie tactile (ou trouble de la perception sensible) survient lorsque le lobe pariétal est touché. Il se manifeste par l’incapacité du patient à identifier les objets qui affectent les récepteurs intacts de sensibilité superficielle et profonde. Manifeste une pathologie sous la forme d'astereognosis - une violation de la reconnaissance des objets par le toucher.
  2. En cas de violation du schéma corporel, le patient souffre d'un trouble de l'idée de son propre corps. Il n'est pas capable de reconnaître ses parties, ni de comprendre son organisation structurelle. Cette pathologie s'appelle somatoagnosie.

La pathologie peut se manifester comme:

  • L'autotopagnosie est la pathologie consistant à reconnaître des parties de son propre corps. Les variantes de la maladie sont: agnosie digitale, hémisomatose (reconnaissance de seulement la moitié du corps), pseudomélium (sensation d'avoir un membre supplémentaire) et amélie (faux sens de l'absence de membre);
  • Violation de l'orientation droite-gauche;
  • Anosognosie - ignorer son propre défaut, déficit neurologique;

Le plus clairement, la violation du schéma corporel se manifeste lorsque le lobe pariétal de l'hémisphère non dominant est affecté. Cependant, certains types particuliers peuvent être une conséquence du processus pathologique dans l'hémisphère dominant (par exemple, avec le syndrome de Gerstman - combinaison d'une agnosie des doigts, ainsi que de violations de l'orientation droite-gauche avec troubles du comptage et de l'écriture).

Les violations de diverses fonctions gnostiques dans la version classique sont décrites dans les livres du neurologue et neuropsychologue américain Oliver Sachs. Ainsi, un exemple de prozopagnosia est présenté dans son ouvrage «L’homme qui confond sa femme avec un chapeau» et dans autotopagnosia, dans la collection Leg, sous forme de point d'appui.

Détection de l'Agnosie

Bien que les agnosies ne soient pas des pathologies fréquentes, leur diagnostic doit être réalisé de manière exhaustive. Le plus souvent, le dysfonctionnement gnostique se rencontre chez l'adulte. Cependant, il n’est pas rare d’identifier les symptômes de l’agnosie chez un enfant (à un plus jeune âge, il s’agit de retarder la formation de centres pour la gnose, à la puberté, on peut diagnostiquer de véritables troubles agnostiques).

Un patient présentant une déficience cognitive présumée devrait être examiné par un neurologue afin de déterminer le déficit neurologique focal. La présence de symptômes supplémentaires peut aider à établir un diagnostic topique et à identifier la zone de la lésion cérébrale. Les symptômes de véritable déficience cognitive et de pseudoagnosie sont similaires. Par conséquent, dans certains cas, il est nécessaire d’appliquer des méthodes instrumentales supplémentaires de détection du processus pathologique (scanner ou IRM, EEG, autres) afin d’évaluer la sécurité du système intégral tertiaire du cerveau.

Afin de clarifier le type d'agnosie, une série de tests neuropsychologiques est réalisée. Il comprend des matériaux spécialement développés pour évaluer les fonctions corticales supérieures en général et leurs manifestations individuelles en particulier.

Pour évaluer l'état de la gnose visuelle, il est proposé au patient d'examiner des images d'objets, de personnes, d'animaux, de plantes et de palettes de couleurs. Une partie des images peut être ombrée ou fermée par une ligne courbe (les dessins dits bruyants). De plus, le patient est invité à examiner les images de parties de l'objet, avec son aide, on peut identifier simultanément une agnosie.

Lors de la vérification de la présence de la pathologie des fonctions gnostiques acoustiques du patient, il est demandé au patient de fermer les yeux et de reproduire les sons les plus courants (le plus souvent, applaudir, laisser entendre le réveil, faire tinter les touches).

Pour identifier une astéréogénose, le médecin donne au patient une main sur un objet qu'il devrait sentir les yeux fermés, puis détermine ce que c'est. Les violations du schéma corporel sont établies en interrogeant le patient.

Pour clarifier le degré de formation des fonctions gnostiques chez les enfants, il existe des matériels neuropsychologiques similaires adaptés pour un enfant d'un certain âge.

Événements médicaux

L'agnosie n'est pas une maladie indépendante, mais une manifestation clinique, un syndrome de la pathologie principale. En conséquence, le traitement principal devrait affecter les causes du développement de la déficience cognitive.

Le traitement de l'agnosie doit être basé sur la maladie primaire ayant provoqué l'apparition de troubles gnostiques.

Le traitement symptomatique qui favorise la restauration des connexions neuronales brisées entre les principales zones de projection du cortex est l’adaptation à l’environnement, la socialisation et l’éducation des patients. Il est important de rappeler la neuroplasticité du cerveau - la capacité des neurones cérébraux à se modifier sous l'influence de l'expérience et à restaurer les connexions neuronales perdues entre eux. Cependant, avec le temps, cette activité cérébrale diminue. La correction des fonctions gnostiques est plus facile chez les enfants et les jeunes. Il est donc extrêmement important de consulter un médecin rapidement.

Agnosie

La santé du cerveau implique la santé de tout le corps. Quand une personne commence à déformer le monde perçu autour, beaucoup commencent à se rapporter de deux manières à ce phénomène. Quelqu'un comprend qu'une personne est malade, elle a besoin d'un traitement. Le reste appartient aux phénomènes visibles uniquement par l'homme, comme aux miracles qu'il faut croire. L'agnosie peut être une maladie grave. Les types, causes, symptômes et méthodes de traitement de cette maladie seront abordés dans cet article.

Agnosie

Il est nécessaire de déterminer le concept d'agnosie. C'est une maladie de la perception sensorielle du monde environnant, dans laquelle une personne reste consciente. Souvent, la maladie se manifeste en violation des fonctions du cerveau. La violation des départements de projection (primaires) entraîne une distorsion de la perception sensorielle - le seuil de vision, d’ouïe ou de douleur s’altère. En cas de dommages causés par des départements secondaires, la capacité de recevoir et d'interpréter des informations externes est perdue.

Sous agnosie, on comprend la perception altérée du monde environnant, alors que les sens eux-mêmes fonctionnent correctement. En d'autres termes, on peut parler d'hallucinations, de délires, de folie. Les sens fonctionnent correctement. Le problème réside dans le cerveau, qui ne perçoit ni ne déforme les informations, donnant la mauvaise réponse. Une personne voit, entend ou ressent ce qui n'existe pas.

Parfois, l’agnosie est le symptôme d’une autre maladie et n’agit pas comme une maladie indépendante. Par exemple, un empoisonnement ou une altération de la circulation sanguine dans le cerveau conduit à des syndromes similaires.

Souvent, cette condition est observée avec des effets toxiques. Par exemple, après avoir consommé de la drogue, de l'alcool ou une intoxication par des toxines. Les départements du cerveau commencent à changer de travail, à cause de ce qu'une personne voit comme quelque chose qui n'existe pas.

Il convient de noter que les informations sous une forme déformée peuvent provenir à la fois de l'extérieur et du corps. La sensation de ramper sous la peau des vers ou la découverte de corps étrangers à l'intérieur du corps sont quelques-uns des signes d'agnosie, lorsqu'une personne ressent quelque chose qui n'est pas présent dans la réalité.

Le patient lui-même peut être en très bonne santé, en particulier ses organes de perception. Ici, il est nécessaire de déterminer les raisons pour lesquelles le cerveau perçoit ou interprète de manière incorrecte les informations. Cela exclut également la possibilité de lésions cérébrales.

Types d'agnosie

Le cerveau est responsable de la perception des informations par différents organes. On distingue ici de nombreux types d'agnosie:

  1. Visuel (optique). Manifesté dans la non reconnaissance des objets familiers, ainsi que de leurs propriétés. Dans ce cas, la personne n'est pas aveugle. Se développe souvent contre d'autres maladies, par exemple la maladie d'Alzheimer. Ses points de vue:
  • Sujet-visuel. Quand il semble à une personne que sa vision s’est détériorée, elle n’est pas non plus en mesure de reconnaître l’objet qu’elle regarde.
  • Spatial-visuel (topographique). Une personne ne peut pas naviguer dans l'espace, est perdue, ne reconnaît pas les lieux familiers et ne peut pas non plus reconnaître le rapport entre les objets.
  • Métamorphopie. Une personne perçoit des objets sous une forme déformée. Macropsia - une vision d'objets dans une vue agrandie. Micropsia - la vision d'objets sous une forme réduite.
  • Prosopagnosie (agnosie sur le visage). Il semble à une personne qu'il ne peut pas reconnaître des personnes familières en raison du fait qu'il a une mauvaise vue. En fait, sa vision est bonne, mais son cerveau ne reconnaît pas les visages familiers.
  • Simultané (simultané). L'incapacité à percevoir complètement ou globalement le complexe des images sensorielles et l'incapacité de reconnaître l'image dans ses parties.
  • Agnosia sur la couleur. Une personne n'est pas capable de reconnaître la couleur des objets qu'il regarde. En même temps, il se souvient des couleurs que possèdent ces objets ou d’autres, si vous le lui demandez de mémoire.
  • Imparfait (ignorant la moitié de l'espace). Une personne ne voit pas la partie de l'espace qui s'ouvre devant elle.
  1. Agnosie auditive. Manifesté dans le fait qu'une personne ne peut pas reconnaître les sons familiers alors que son audition est excellente. Il arrive de telles espèces:
  • Verbale. Quand une personne ne comprend pas les mots qui lui sont familiers.
  • Amuzia L'homme ne reconnaît pas les mélodies et le ton de voix familiers.
  • Lettrage La personne ne reconnaît pas les lettres. Il existe également une dysgraphie (trouble des lettres) et une dyslexie (cécité verbale).
  1. Agnosie tactile (astéréognose). Une personne n'est pas capable de reconnaître des objets qui sont mis entre ses mains. Il peut décrire les propriétés d'un objet, mais il n'est pas capable de les combiner en un tout et de reconnaître quel objet est entre ses mains. Le symptôme est divisé en primaire et secondaire. Contrairement au symptôme secondaire, la sensibilité tactile et la perception musculo-articulaire ne sont pas altérées.
  2. Agnosie olfactive. Une personne ne reconnaît ni ne perçoit les odeurs familières.
  3. Agnosie aromatique. Manifesté dans le fait qu'une personne ne reconnaît pas les goûts familiers. Se développe souvent avec une agnosie olfactive, car les régions cérébrales de ces centres sont situées à proximité.
  4. Agnosie douloureuse. Manifesté en l'absence de la perception correcte des stimuli de la douleur. On le trouve sous la forme de dysesthésie - non-perception de l'injection au toucher.

Outre les stimuli externes perçus par le cerveau par les sens, il existe des facteurs internes. Quels types d'agnosie sont considérés ici?

  1. Anosognosie. Une personne ne perçoit pas les défauts de son corps, il n'y a pas d'évaluation critique. Il s'agit d'une affection dans laquelle une personne nie avoir une maladie, telle qu'une déficience visuelle ou une perte auditive. Ici, on considère le syndrome d'Anton, dans lequel une personne a une vision altérée, et le patient réfute cette maladie.
  2. Anosodiaphoria. Il s’exprime dans l’attitude indifférente d’une personne vis-à-vis de son défaut (maladie). La personne se rend compte qu'elle est malade, mais n'a aucun sentiment à ce sujet.
  3. Diagnostic autotopique. L'homme comprend mal son propre corps. Il peut avoir l’impression d’avoir 2 têtes ou 4 jambes. Il fait référence aux somatoagnosias (altération de la perception du corps). Voici des vues de:
  • Doigt Observé avec une perception déformée du nombre ou de la position des doigts en soi et chez les autres. Une personne ne peut pas comprendre le nombre de doigts qu’elle a ou ne fait pas la distinction entre gauche et droite.
  • Polymelia. Une personne peut sentir qu’elle a plusieurs jambes ou bras.

Agnosie visuelle

La variante la plus commune de la perception déformée du monde est l'agnosie visuelle. C'est l'incapacité d'une personne à percevoir des objets familiers, à s'orienter dans l'espace, à voir des contours stratifiés, etc. Si vous demandez au patient de dessiner un objet, il ne peut pas le faire car il ne reconnaît pas le phénomène dans son ensemble. Il peut voir les détails individuels, les contours, les traits, mais l'image complète n'apparaîtra pas.

La cause de ce type d'agnosie est une lésion de la région occipito-pariétale. Certains types d'agnosie ont déjà été identifiés ci-dessus: agnosie faciale, agnosie spatiale, agnosie associative et apérective.

  1. Une agnosie aperceptive de Lissauer se manifeste par le fait qu'une personne n'est pas capable de reconnaître des objets complexes. Par exemple, il sera capable d'apprendre la balle, mais des objets plus complexes comportant de nombreux détails deviendront déjà méconnaissables. Le patient est capable de reconnaître les contours, les formes, les couleurs, etc.
  2. Le syndrome de Balint se manifeste par une "paralysie mentale de l'œil". Une personne n'est pas capable de reconnaître plusieurs objets qui arrêtent son regard. Il ne parvient pas non plus à tourner son regard vers l'objet qui se trouvait à la périphérie.
  3. L'agnosie associative se manifeste par l'incapacité de reconnaître des objets, car ils ne sont pas clairement visibles pour l'homme.

Avec tous les types d'agnosie visuelle, une personne a une excellente vision. Le problème réside dans le cerveau, qui déforme les informations qui y pénètrent.

Puisque les gens réalisent rarement leur propre maladie, ils peuvent fantasmer. Leurs yeux voient, le cerveau se déforme, puis le fantasme s'allume. Ce qui est incompréhensible pour une personne peut devenir autre chose. Il attire des personnes impressionnables qui croient aux miracles. Il peut y avoir des hallucinations et des délires, si l’agnosie visuelle apparaît dans le contexte d’une maladie mentale existante.

Causes de l'agnosie

Quelles pourraient être les raisons pour lesquelles une personne perçoit de manière déformée le monde qui l'entoure et que ses sens sont complètement en bonne santé? Le cerveau étant responsable de la perception et du traitement de l'information, les causes de l'agnosie résident dans la détérioration ou la perturbation du travail de ses services.

Notez principalement la défaite du lobe pariétal ou occipital du cerveau. Cela peut être dû à:

  • Troubles circulatoires dans le cerveau (accident vasculaire cérébral).
  • Les tumeurs dans le cerveau.
  • Perturbation chronique de la circulation sanguine dans le cerveau avec le développement de la démence.
  • Les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique, d'un choc, de dommages.
  • Inflammation du cerveau (encéphalite).
  • La maladie d'Alzheimer, dans laquelle le cerveau n'est pas détruit, mais accumule des protéines amyloïdes.
  • La maladie de Parkinson, qui développe des tremblements, une raideur musculaire, des troubles neuropsychologiques.
  • Opération cérébrale infructueuse.
  • Crise cardiaque.
  • Dégénérescence du tissu cérébral.

Chez les droitiers, la maladie se développe sur l’arrière-plan d’une lésion de l’hémisphère gauche et de gauche: la droite.

Tout dommage ou dysfonctionnement du cerveau entraîne le fait qu'une personne déforme les informations entrantes. De telles violations peuvent être observées non seulement à la suite d'un impact actif sur le cerveau, mais également après un long état d'inconscience.

N'oubliez pas les effets sur le cerveau de diverses substances, telles que la drogue ou l'alcool. Ici, à la fois avec les organes de perception et avec les fonctions du cerveau, tout est normal. Cependant, l’influence de certaines substances pendant un certain temps fausse la perception du monde. D'une part, cela peut sembler drôle à certains fans du «inhabituel et vif». D'autre part, une exposition permanente du cerveau à des substances nocives peut entraîner des troubles.

Symptômes d'agnosie

Il est possible de diagnostiquer une agnosie en observant le patient et en effectuant un certain nombre d'études instrumentales confirmant la déficience de la fonction cérébrale. Voici les symptômes de l’agnosie, qui ne peuvent pas être cachés chez les patients:

  1. Désorientation dans l'espace. Une personne n'est pas capable de reconnaître de nombreux objets dans l'espace, leur relation. Aussi ne peut pas se percevoir dans l'espace.
  2. Déni de la maladie. La personne n'accepte pas le fait qu'elle soit malade.
  3. Indifférence à la présence de la maladie.
  4. Violations dans la reconnaissance d'objets au toucher. Certains détails peuvent ne pas être perçus, ainsi que le sujet dans son ensemble.
  5. Violations dans la reconnaissance des sons.
  6. Perception déformée de son corps, impossibilité de dire combien de jambes il a, combien de temps ses doigts, etc.
  7. Défaut de reconnaître des personnes familières.
  8. Incapacité à percevoir différents objets en général. Il peut voir des objets, mais ne sait pas en quoi ils sont (par exemple, un verre sur la table: il voit à la fois le verre et la table, mais il ne réalise pas que le verre est sur la table).
  9. Ignorer la moitié de l'espace visible.

Ainsi, les symptômes sont complètement dépendants du type d'agnosie. Dans le même temps, le patient peut sentir que tout est normal avec lui, seule l'audition ou la vision est tombée. Il accusera la diminution de la sévérité de la perception des organes et non les troubles de la perception du cerveau.

Le patient n'est pas capable de reconnaître sa propre maladie, non seulement à cause de l'interprétation erronée de ce qui se passe, mais aussi parce qu'il est impossible de comprendre ce qui est réel et irréel. Seule une réponse du monde extérieur peut vous faire penser que quelque chose ne va pas. Les parents peuvent remarquer qu'une personne reconnaît ou voit quelque chose qui ne va pas. Aux premiers stades, les symptômes peuvent être arrêtés ou éliminés. Si la maladie est passée à la deuxième étape, nous pourrons alors parler de l'impossibilité d'éliminer l'agnosie.

Traitement de agnosie

À ce jour, il n’existe aucun traitement efficace contre l’agnosie. Nous parlons de blessures ou de lésions cérébrales. Les principales méthodes et manipulations visent donc à restaurer ces départements:

  1. Les médicaments prescrits qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau. La pression artérielle est contrôlée.
  2. Les opérations chirurgicales sont effectuées pour éliminer les tumeurs, les larmes, etc. du cerveau. Sans une intervention chirurgicale, les pilules ne sont d'aucune utilité.
  3. Les médicaments qui aident dans la restauration des fonctions neuropsychologiques.

Le patient est constamment consulté par un neuropsychologue.

De nombreux médecins traitent cette maladie comme une amnésie commune. Le patient doit simplement rééduquer les compétences perdues. Si une personne souffre d'agnosie visuelle, on lui enseigne à nouveau les formes et les couleurs, la relation des objets dans l'espace, etc. Si une agnosie auditive s'est développée, une personne est formée aux sons.

Nous parlons de blessures difficiles à soigner avec la médecine moderne. Cependant, dans certains cas, ces manipulations sont efficaces et aident les patients à s'adapter à la vie. Le somatoagnostic constitue une exception, qui nécessite une surveillance constante de la part d'un médecin.

Si l'agnosie est le résultat d'une maladie mentale, le traitement vise à éliminer la maladie. Comme les maladies du cerveau ne sont pas toujours complètement guéries, la récupération de ses parties devient également incomplète.

Si l'agnosie résulte de l'abus de substances toxiques, il est recommandé de protéger le patient de l'alcool, du poison, des médicaments et d'autres substances. Le corps est débarrassé de ces substances et prend des médicaments qui améliorent le fonctionnement du cerveau.

Durée de vie

Est-il possible de dire que l'agnosie aura une incidence sur l'espérance de vie d'une personne? En fait, la maladie elle-même ne tue pas, mais la cause de l’agnosie peut être la cause de la mort. Si le cerveau est affecté par une infection ou si la circulation sanguine n’est pas rétablie, un pronostic défavorable est alors possible.

Le site d’aide psychiatrique psymedcare.ru note le délai le plus court pour guérir la maladie en 3 mois. En fonction de l'âge, de la gravité et du type de maladie, le traitement peut durer jusqu'à un an ou plus. La nature de la lésion et la capacité de rétablir les fonctions cérébrales sont importantes. Dans certains cas, une personne ne peut pas être guérie complètement. Lorsque somatoagnosii parler de récupération complète ne peut pas être du tout.

Si une personne n'est pas traitée, le résultat peut être décevant. Dans de tels cas, la personne devient complètement antisociale. Il ne peut pas contacter efficacement les gens et faire aucun travail.

Les mesures préventives ne sont pas définies ici en raison de l'apparition soudaine de la maladie. Cependant, les médecins recommandent:

  1. Surveiller la pression artérielle.
  2. Pour guérir toute maladie du corps.
  3. Refuser les substances intoxicantes (alcool, drogues, etc.).
  4. Mener une vie active et saine.
  5. Bien manger.
  6. Consulter un médecin si des symptômes étranges tels que l’agnosie apparaissent.

Une maladie peut éloigner une personne de la vie sociale pendant longtemps. Cela devient un obstacle au bon contact avec d’autres personnes. La médecine continue d'étudier ce sujet pour aider les personnes atteintes de leur maladie. Cependant, seules les mesures préventives actuelles peuvent aider à prévenir l’agnosie.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie