Quand un enfant est né, il semble être un doux petit paquet de joie et de gentillesse. Il n'est pas capable de causer du tort à qui que ce soit. Cependant, avec le temps, vous pouvez trouver des signes d’agression chez un enfant. Pour répondre à la question de savoir comment y faire face, vous devez identifier les raisons pour lesquelles cela est apparu.

Le magazine en ligne psytheater.com appelle l’agression le comportement destructeur, qui vise à blesser une autre personne ou à détruire un objet afin de satisfaire ses désirs. Le comportement destructeur est contraire aux normes de moralité, de bienséance et de loi. Cependant, il faut comprendre que l'enfant ne connaît pas encore toutes ces règles et lois qui régissent la vie des adultes. Il se comporte toujours comme un animal instinctif qui ne possède même pas son corps à la perfection.

L'agression chez les enfants est une occurrence fréquente. On peut dire que c'est une certaine norme, surtout s'il y a de bonnes raisons pour qu'elle se produise. Par exemple, il est noté que les enfants privés d’attention maternelle et assez fortement sevrés deviennent méfiants, égoïstes, cruels et anxieux. Si l'enfant est élevé dans un environnement d'amour et de douceur, ces qualités lui manquent.

Le développement de l'agressivité affecte souvent la santé. Si un enfant a des maladies chroniques, des anomalies psychologiques ou des problèmes liés au travail du cerveau, il peut présenter des anomalies au niveau du comportement.

Néanmoins, l’agressivité de l’enfant est le plus souvent le résultat d’une éducation spéciale des parents. Ainsi, l'agression se produit chez le bébé si les parents réagissent de manière inappropriée et le punissent en conséquence pour sa colère. Ici deux méthodes deviennent fréquentes:

Dans quelle famille les enfants agressifs grandissent-ils le plus souvent? Étonnamment, les enfants peuvent apparaître là ou là avec des traits de caractère agressifs:

  1. Si les parents essaient d'ignorer le comportement de l'enfant, il finit par croire, avec le temps, que ce comportement est correct.
  2. Si les parents punissent l'enfant pour agression, lui imposent constamment de ne pas montrer, alors, étonnamment, l'enfant apprend simplement à maîtriser ses émotions avec ses parents, mais à les jeter à la porte des personnes qui ne peuvent pas lui résister. L'agression ne va nulle part, mais s'accumule et éclabousse simplement dans des situations plus pratiques.

Seul le respect du «juste milieu» dans l'éducation des parents peut aider un enfant à faire face à son agression.

Qu'est-ce que l'agression chez les enfants?

Les gens réagissent généralement négativement à l'agression. Même si l'enfant le montre, cela provoque toujours des émotions négatives. Qu'est-ce que l'agression chez les enfants? Ce comportement est de nature négative et vise à éliminer ce pour quoi l’enfant s’indigne. Ainsi, les enfants ressentent souvent du ressentiment à cause du comportement des parents qui les forcent, ordonnent, interdisent, etc. Il semble que l'agression dans une telle situation est une qualité positive, parce que l'enfant le montre pour défendre ses droits, sa liberté et ses droits. Cependant, il existe des cas de comportement agressif d'enfants, qui ne peuvent pas être argumentés par des motivations positives. Par exemple, tuer des oiseaux ou des chatons. L'utilisation de la force physique contre des pairs. Comment cela peut-il être expliqué?

Ici aussi, nous parlons d'agression, qui se traduit par des actions destructrices visant à éliminer certains ressentiments. Cependant, souvent les «faibles» ne souffrent que parce que l'enfant n'est pas capable de rejeter son agressivité sur ceux qui le causent réellement. Souvent, ces provocateurs sont des parents.

Traduit du latin, l'agression signifie "attaque", "attaque". L'enfant fait preuve d'agressivité à la suite de l'éducation, par laquelle ses parents passent. Et souvent, l'agression avec une éducation erronée devient un trait du caractère de l'enfant.

Comment les enfants eux-mêmes comprennent-ils leur agressivité? Ce sera intéressant de connaître les parents.

  1. Quel genre de personnes un enfant agressif considère-t-il comme agressif? Réponses dans 50% des cas: "Papa et Maman, parce qu'ils jurent et se disputent constamment."
  2. Comment un enfant agressif ferait-il s'il rencontrait un pair également agressif? Réponses: "Je commencerais à me battre: je l'ai barbouillé, pulvérisé, cassé."
  3. Est-ce qu'un enfant agressif se considère agressif? La réponse est non.

Il est évident que les enfants ne deviennent agressifs que parce que leurs parents se comportent de la sorte. En d'autres termes, les enfants copient le comportement de leurs parents, commettant les mêmes actions que ceux qu'ils feraient à leur place.

Les enfants agressifs ne sont pas en mesure d'évaluer correctement leur comportement. De plus, leur ensemble d'actions dans une situation normale est plutôt limité. S'ils considèrent quelque chose de dangereux, leur seule réaction est la protection. Les combats, les insultes, les dégradations - sont autant de moyens de protection avec lesquels l’enfant a déjà recherché les siens (défense de ses droits, de sa liberté et de son «moi»).

Pourquoi il y a agression chez les enfants?

Les raisons qui causent l'agression chez les enfants sont les suivantes:

  1. Problèmes cérébraux, maladies somatiques.
  2. L’attitude indifférente des parents à l’égard des enfants, de leur réussite, de leur statut, de leurs intérêts.
  3. Le comportement agressif des parents eux-mêmes, qui peut se manifester non seulement à la maison, mais aussi parmi les gens. Dans ce cas, les enfants copient simplement le comportement des parents.
  4. Excitabilité excessive.
  5. Faible développement intellectuel.
  6. Conflits, problèmes et querelles au sein de la famille, où un enfant avec ses parents ou entre ses parents se heurte constamment à des problèmes, manque de compréhension et d’intérêts communs.
  7. Faible estime de soi, incapacité de l'enfant à contrôler ses émotions et ses actions.
  8. Attachement d'un enfant à l'un des parents, alors qu'un comportement agressif se manifeste chez le deuxième parent.
  9. Passion pour les jeux informatiques violents, regarder un comportement agressif sur les écrans de télévision.
  10. Manque de compétences pour établir des relations avec les gens.
  11. Incohérence dans l'éducation de l'enfant, absence d'une éducation unique qui serait utilisée par les deux parents.

L'agression chez un enfant est le plus souvent tirée de l'éducation qui lui est appliquée lorsque ses parents le punissent très souvent ou ne prêtent pas l'attention qu'ils méritent, aussi l'attire-t-il par des actions agressives.

Comment reconnaître l'agression chez les enfants?

L'agression chez les enfants peut être facilement reconnue. Dans l'équipe, vous pouvez trouver au moins un enfant qui se comportera en conséquence:

  • Enlevez les jouets.
  • Appeler, appliquer un langage grossier.
  • Attaque avec les poings.

Avec un comportement similaire, ils provoquent des combats chez d'autres enfants. Il est difficile pour les adultes et les enfants de comprendre un enfant aussi dur, rugueux et pugnace. Cependant, un tel enfant a besoin de compréhension, d'affection et d'amour. Souvent, l'enfant devient agressif du fait que les parents ne lui prêtent pas attention, ne participent pas à sa vie. Alors, il commence à lui sembler qu'il n'est pas aimé, personne n'a besoin de lui, il est rejeté.

Un comportement agressif est un manque de maîtrise de soi que les parents doivent inculquer. En outre, l'enfant fait simplement l'expérience de contradictions internes, de ressentiments et de malaises, qui se traduisent par un comportement destructeur. Voulant trouver un moyen d’obtenir l’amour de ses parents, il peut s’arrêter sur des actions agressives, car après leur engagement, les parents lui accordent enfin leur attention. Même s'ils lui crient dessus, c'est toute l'attention dont il a besoin.

Souvent, un comportement agressif est le seul moyen de gagner votre place au soleil. Si l'enfant ne connaît pas d'autres moyens de le faire, et seulement par un comportement agressif, il a toujours obtenu le sien, alors ses actions deviendront son trait de caractère.

L’agression chez un enfant peut être identifiée selon les critères suivants:

  1. Perte de maîtrise de soi.
  2. Conflit fréquent et entrée en conflit.
  3. Irritation spéciale des personnes.
  4. Refus de se conformer aux règles.
  5. Blâmer les autres pour leurs erreurs.
  6. Colère et refus de faire quoi que ce soit.
  7. Vengeance, envie.
  8. Sensibilité aux moindres manifestations de son entourage, qu’il peut percevoir comme une menace pour lui-même.
monter

D'où vient l'agression de l'enfant?

L’enfant est agressif parce qu’il vit dans une famille dysfonctionnelle, qu’il est privé du désir voulu, qu’il tente de se comporter de manière plus adulte.

À 2 ans, le bébé peut mordre. De cette façon, il peut dominer le reste. Ainsi, il montre sa force. En outre, le bébé peut copier le comportement de la mère, qui mène elle-même de manière agressive.

À 3 ans, l'agression chez les enfants est souvent due aux jouets. Ils commencent à pousser, pousser, cracher, se battre, précipiter quelque chose. Ici, les parents n'ont pas besoin de battre et de ne pas séparer les enfants, mais de détourner leur attention sur autre chose.

À 4 ans, le bébé devient moins agressif, mais il ne sait toujours pas comment comprendre le point de vue de quelqu'un d'autre. Pour lui, le monde est soit mauvais soit bon. Après avoir regardé le film, le bébé ne distingue pas où se trouve la vérité et où se trouve la fiction. C'est pourquoi les parents devraient tout expliquer à l'enfant. Il a besoin d'instructions claires et de règles qu'il peut comprendre.

Les enfants de 5 ans commencent à se comporter de manière agressive, en fonction de leur sexe:

  1. Les garçons utilisent la force physique.
  2. Les filles ont recours à la violence verbale, aux menaces et à l'humiliation.

À partir de 6 ou 7 ans, les enfants commencent à apprendre lentement à se maîtriser. L'agression à cet âge peut être causée par des échecs, un manque d'amour et de compréhension, un abandon du bébé.

Comment faire face à l'agression chez un enfant?

L'agression chez un enfant n'a pas besoin de se laisser aller et d'ignorer. Il faut l'éliminer. Pour ce faire, recherchez les causes de son apparition, puis éliminez-les. Si le bébé a besoin d'attention parentale, alors il devrait être donné dans des situations où l'enfant se comporte bien.

Vous devez jouer à des jeux de rôle avec votre bébé. Cela vous aidera à simuler diverses situations de la vie et à développer des compétences vous permettant de contrôler vos émotions et de vous comporter correctement dans une situation de menace ou d'agression.

Il est important qu'un enfant enseigne à ses émotions négatives à se dépenser bien:

  1. Dessine ton agressivité et brise le tableau.
  2. Battez l'oreiller.
  3. Faites attention à autre chose.

Les parents devraient donner l'exemple à suivre: comment se comporter dans les relations avec les autres. Vous pouvez faire du sport pour libérer de l'énergie supplémentaire. Il est important de communiquer avec le bébé de manière amicale et de passer du temps avec lui.

L'agression est une réaction naturelle chez un enfant indigné. Si les parents ne font rien pour l'éliminer, le comportement agressif sera corrigé, car ce n'est qu'ainsi que l'enfant pourra se débarrasser de son indignation accumulée. Si un adulte ne peut pas changer le comportement de l’enfant, vous devriez demander l’aide d’un psychologue pour enfants.

Agression envers les autres et auto-agression chez un enfant: traitement

Pendant toute la vie de l'enfant, l'enfant grandit activement, ses qualités personnelles et comportementales se développent.

Parfois, même l'enfant le plus mignon et le plus instruit manifeste soudainement un comportement agressif, ce qui déconcerte les parents et les autres.

Il est important de comprendre la cause de ce comportement, qu'il s'agisse d'une manifestation ponctuelle ou d'une conséquence de troubles mentaux.

Un enfant se frappe la tête quand il est en colère: que faire? Obtenez l'opinion des psychologues.

Concepts de base

Du point de vue de la psychologie, l'agression est une action qui vise à causer de la douleur physique et mentale à d'autres personnes.

L'autoagression est un comportement dans lequel un enfant se blesse consciemment ou inconsciemment.

Chaque enfant au moins une fois dans sa vie a montré de l'agressivité envers les autres. Les premiers signes se manifestent même dans la petite enfance, le bébé peut pincer, mordre, griffer.

Après un an, l'agression commence au moment où l'enfant veut obtenir quelque chose, mais lui est interdit. Si, avec l'aide d'un comportement agressif, il atteint son objectif, un lien de causalité est clairement établi dans son esprit: l'agression est la réalisation d'un objectif.

Dans le cas où de tels actes ne sont pas arrêtés par les parents, l’agression devient un trait de caractère et le principal moyen d’obtenir ce que vous voulez.

Le comportement agressif s'exprime de la manière suivante:

  • expression. Ce sont des expressions faciales, des gestes, des poses. Cette forme est la plus difficile à diagnostiquer;
  • Option verbale. Les enfants jurent, insultent leurs pairs, sont exprimés de manière obscène;
  • manifestation physique: bagarres, coups et autres influences physiques.

L'autoagression, ou autodestruction, a des causes plus graves.

Les psychanalystes l'attribuent aux méthodes de protection psychologique. L'autodestruction peut être verbale et physique.

Dans le premier cas, l'enfant se gronde, arrête de manger, il devient lui-même un coin. Au cours d'une auto-agression physique, l'enfant inflige des blessures physiques: il se cogne la tête contre le mur, se gratte et, à un âge plus avancé, montre des tentatives de suicide.

L'autodestruction est beaucoup moins répandue que l'agression ordinaire: les garçons présentant un trouble du comportement névrosé y sont susceptibles. Cette pathologie se manifeste dans les conditions de l'inadaptation sociale.

L'enfant ne peut pas résister à des personnes plus fortes, des stimuli externes, a peur de détruire la relation, par conséquent, redirige l'agression d'un objet externe vers lui-même. C'est une sorte de défense psychologique.

L'autoagression peut se manifester sous différentes formes:

  1. Dommage vous-même. Les enfants se coupent avec un couteau, se frappent la tête contre le mur, défigurent leur apparence.
  2. Comportement alimentaire pathologique. Il est propre aux écoliers et se manifeste par le rejet de nourriture, d'eau ou par l'utilisation de produits de mauvaise qualité provoquant une indigestion.
  3. Dépendance aux drogues, alcool, cigarettes.
  4. Manifestations de l'autisme. L'enfant devient autonome, ne communique pas consciemment avec ses pairs et ses parents.
  5. Tentative de suicide. C'est la manifestation la plus grave de l'auto-agression. Le désir de suicide peut être direct ou indirect lorsqu'un adolescent pratiquant un sport extrême provoque des situations mettant sa vie en danger.
au contenu ↑

Raisons

Pourquoi l'enfant est-il agressif?

La pathogenèse des deux affections consiste en un déséquilibre entre l'excitation et l'inhibition dans le cerveau en raison du sous-développement de certaines structures cérébrales.

Après la pénétration du stimulus, les processus d'inhibition s'activent tard.

Malgré la différence dans la manifestation de l'agression et de l'auto-agression, les causes de ce comportement sont presque identiques. Ils sont physiologiques et psychologiques. Physiologiques comprennent:

  • maladies graves du système nerveux ou du coeur;
  • blessures à la tête;
  • tumeur cérébrale;
  • neuroinfections transférées;
  • traumatisme à la naissance.

La désadaptation sociale est la principale cause psychologique de l'agression et de l'auto-agression. Généralement, cela résulte du climat psychologique défavorable dans la famille.

Les facteurs provoquant l'apparition d'un comportement pathologique sont:

  1. Peur des punitions corporelles. L'enfant n'est pas capable de refléter l'agressivité des adultes, alors il jette des émotions sur ses pairs ou sur lui-même.
  2. Conflits familiaux. Les enfants observent constamment des jurons, des querelles au sein de la famille, surtout accompagnés de violences physiques, ils souhaitent protéger ceux qui sont offensés. Mais à cause de leur âge, ils ne peuvent pas le faire.

  • Le désir d'attirer l'attention des parents. Avec l'aide d'un comportement destructeur, les enfants attirent l'attention des parents sur eux-mêmes.
  • Revendications gonflées. L'enfant ne répond pas aux attentes des enseignants et des parents, il ressent un sentiment de culpabilité.
  • L'hérédité. Si les parents refusent de manger, fermez-le dans la chambre, l'enfant fera de même.
  • Caractéristiques de la psyché. Habituellement, le comportement destructeur se manifeste chez des enfants timides qui ne savent pas comment nouer des relations avec des pairs trop mobiles.
  • Chez les jeunes enfants de moins d'un an, la cause de l'agression est un sevrage inapproprié. Le bébé ne se sent plus protégé par sa mère, tente de lui rendre sa proximité et son attention.

    Les enfants plus âgés (2-3 ans) avec l'aide d'un comportement destructeur essaient d'obtenir ce qu'ils veulent, par exemple, un jouet, des bonbons. À l'âge de 4 ou 5 ans, l'enfant commence généralement à aller à la maternelle et développe des compétences d'interaction sociale.

    Si auparavant il n'avait pas appris à communiquer avec les enfants, il exigerait de l'attention avec l'aide de l'agression. Un tel comportement est caractéristique des seuls enfants gâtés par leurs parents.

    À l'âge de 6-7 ans, le désir de devenir un leader de la classe, de s'affirmer, devient la cause d'un comportement destructeur. Chez l'adolescent, l'altération hormonale devient la cause de l'agression et de l'auto-agression.

    Agression cachée

    Une des options pour un comportement agressif est cachée, ou une agression passive. Contrairement à l'explicite, il ne s'exprime pas en action, mais en inaction. Par exemple, le refus de communiquer avec les parents, de faire des devoirs, de la sensibilité, etc.

    Ces enfants deviennent des manipulateurs qualifiés. Ils cachent avec succès leurs intentions, mais atteignent certainement leurs objectifs.

    Par exemple, un enfant ne veut pas aller à l'école et se plaint de douleurs à l'abdomen, à la tête et à une forte fièvre. Parfois, il peut délibérément se tordre la jambe, se couper un doigt, etc.

    Détecter une agression cachée peut être fondée sur les motifs suivants:

  • Mensonges Si vous analysez l'histoire de l'enfant, vous pouvez trouver de nombreuses incohérences.
  • Distraction de l'attention. Le manipulateur tente de prendre la victime à part pour atteindre son objectif.
  • Tentatives de culpabilité. Par exemple, un adolescent se plaint à ses parents que personne ne l’est ami, car il a un téléphone obsolète ou des baskets bon marché.
  • Mettre le blâme sur les autres. Les enfants justifient constamment leur comportement agressif par le fait qu'ils ont été provoqués par quelqu'un d'autre.
  • Démonstration d'innocence. Le manipulateur affirme qu’une de ses mauvaises actions est un accident, il ne voulait rien de mal et ne s’attendait pas à ce que cela se produise.
  • au contenu ↑

    Que faire

    Comment se comporter les parents? Dès les premiers signes d’agression, il faut savoir ce qui a provoqué ce comportement. Peut-être le bébé manque-t-il simplement de l'attention de la mère.

    Vous devez d’abord ajuster le climat psychologique de la famille. Les enfants ne doivent pas voir les parents se quereller, écouter les cris et les expressions obscènes.

    La deuxième étape est une attention accrue à l'enfant. Vous devez lui parler, découvrir ce qui le dérange, de quoi il a peur. Les parents devraient expliquer qu'ils aiment leur fils ou leur fille et qu'ils sont capables de le protéger de tous les problèmes.

    Un préalable est une ligne de conduite unique pour les deux parents. Il est impossible pour l'un d'interdire tout et l'autre pour tout permettre.

    Dans la mesure du possible, les parents devraient passer le plus de temps possible avec l'enfant, aller dans la nature, visiter des cafés, des centres de divertissement et constituer un exemple d'interaction sociale avec leur comportement.

    Comment réagir et supprimer la colère?

    Comment supprimer une attaque d'agression d'un enfant? Il est plus facile d’empêcher que d’éteindre une attaque de colère.

    Les parents connaissent le comportement du bébé, il est donc facile de remarquer les signes imminents d'un comportement destructeur.

    Pour faire face à la situation, vous pouvez utiliser les méthodes suivantes:

    1. Distraction de l'attention. Dès les premiers signes d’agression, l’attention de l’enfant doit être reportée sur un autre objet ou activité.
    2. Condamnation du comportement. Vous ne pouvez pas encourager ou ignorer les explosions de colère. Les parents devraient expliquer que c'est mauvais, et proposer d'éliminer les conséquences d'un tel comportement: enlevez les jouets, regrettez les blessés.
    3. Promotion Assurez-vous de féliciter l'enfant pour ses bonnes actions.
    4. Offrir des alternatives. Cela fait référence à l'agression verbale. Parfois, un enfant ne sait pas comment exprimer ses émotions d'une manière différente. Les parents devraient vous dire comment remplacer les mauvais mots.

    Un excellent moyen de rééduquer un enfant trop agressif est de l'écrire dans la section sports. En classe, on lui enseignera la discipline, il y jettera des émotions supplémentaires.

    Conseils de psychologie

    Certaines techniques psychologiques peuvent aider à faire face à l'agression:

    • brisant des oreillers;
    • expression des émotions à travers le dessin;
    • exercices de relaxation;
    • effectuer des exercices physiques nécessitant des efforts considérables, tels que sauter, faire des sauts périlleux;
    • chanter des chansons à voix haute.

    La nutrition, régime journalier de l'enfant, revêt une grande importance.

    Cela devrait empêcher le fils ou la fille de regarder des films agressifs et des jeux informatiques, en particulier avant de se coucher.

    La nuit, vous pouvez lire un bon livre calme, parler de quelque chose d'agréable.

    Erreurs parentales

    Dans les relations avec les enfants agressifs, les parents font plusieurs erreurs:

    • chantage, menaces;
    • punition physique;
    • ignorer le comportement destructeur;
    • encourager l'agression;
    • traduction de la situation en blague.

    Il est souvent plus facile pour les adultes de céder à un petit tyran et de lui donner ce dont il a besoin que de faire face à ses singeries.

    C'est l'erreur la plus importante. L'enfant est convaincu qu'il ne peut être atteint que par des actions destructrices, des cris, des violences physiques ou des manipulations.

    Il est également faux de défendre et de justifier le comportement de votre progéniture devant d'autres enfants offensés, afin de rejeter la faute sur la victime.

    Point de vue Komarovsky

    Le célèbre docteur Komarovsky estime que l'agression ne peut en aucun cas être ignorée.

    Dans certains cas, l'enfant devrait réagir de la même manière. Cela ne signifie pas que l'enfant doit être battu en réponse.

    Simplement, il doit réaliser que son comportement n'est pas encouragé. Lorsque l'agression se manifeste, les parents devraient faire ce qui suit:

    1. Arrête le bébé. Par exemple, tenez sa main, fermez sa bouche avec sa main, déclarez fermement qu'il est impossible de le faire.
    2. Offrez-vous de vous défouler sur des objets inanimés, c’est-à-dire, frappez avec un bâton par terre, écrasez vos pieds, criez fort.
    3. Exprimez correctement l'état de l'enfant: «Vous êtes en colère, vous êtes offensé, vous êtes contrarié».
    4. Après que le bébé se soit calmé, expliquez-lui que les émotions doivent être exprimées autrement.
    au contenu ↑

    Traitement

    Parfois, l'agression et l'auto-agression ne peuvent être corrigées par des mesures éducatives. Dans ces cas, faites appel à des médecins.

    La thérapie sera efficace avec une approche intégrée et une combinaison de différentes techniques.

    Les méthodes suivantes sont utilisées pour le traitement de la pathologie:

    1. Psychothérapie familiale. Le médecin organise des séances avec les parents. L'accent est mis sur la conversation, la discussion des conflits familiaux. Apprenez aux parents et aux enfants à exprimer leurs émotions et à résoudre leurs problèmes de manière pacifique, à maîtriser des moyens pratiques d'exprimer l'agression: jeux de plein air, chant, dessins.
    2. Psychothérapie cognitive. Dans une conversation individuelle, le psychothérapeute révèle les attitudes personnelles négatives de l'enfant: faible estime de soi, peur, responsabilité excessive, peur d'être puni.
    3. Entrainements en groupe. Habituellement utilisé pour les tantes d'âge scolaire. On leur apprend à interagir, à résoudre des conflits, à créer des liens sociaux. Les émotions positives des autres participants affectent positivement l'enfant, augmentent son importance et son estime de soi.
    4. Traitement médicamenteux. Il est utilisé dans des cas extrêmes lorsque des poussées d'agression et d'auto-agression deviennent dangereuses pour l'enfant et les autres. Les antidépresseurs, les antipsychotiques et les somnifères sont généralement prescrits.

    Le comportement destructeur chez les enfants est assez courant.

    La raison principale est la situation psychologique difficile dans la famille.

    Si les parents ne prêtent pas attention aux manifestations pathologiques, l'agression et l'auto-agression se transformeront en traits de caractère qui créeront de nombreux problèmes à l'âge adulte.

    Si les méthodes psychothérapeutiques sont impuissantes, recourir à un traitement médicamenteux.

    Comment faire face à une agression d'enfant visant d'autres, comment faire face à une agression d'enfant? Conseils psychologues:

    Agression chez les enfants

    L'enfant grandit rapidement, frappant son nouveau comportement des parents. Plus récemment, il a souri gentiment autour du monde et des gens, et maintenant il est prêt à pleurer, à agir et à monter dans une bagarre. Si les parents ne sont pas préparés au fait que leur bébé va commencer à apparaître des qualités négatives, ils se retrouvent alors dans une impasse: «D'où vient l'enfant? Comment faire face à l'agression? Lorsque les parents deviennent témoins du fait que les enfants montrent l'agressivité avec tous les signes et toutes les causes qui y sont inhérents, la question se pose de savoir comment traiter les bébés avec cette qualité.

    Agression chez les enfants

    Les années d'enfance sont le stade initial où les bébés commencent à copier leurs parents et amis, en essayant de nouveaux comportements. L’agression chez les enfants est un modèle de comportement particulier, qui est figé pendant de nombreuses années s’ils atteignent leurs objectifs. Par exemple, si un enfant voulait se procurer le jouet de quelqu'un d'autre et qu'il y parvenait en affichant une agression, il aurait alors une association: une agression est bonne, elle aide à atteindre le résultat souhaité.

    Tous les enfants essaient un comportement agressif comme modèle de comportement. Cependant, par la suite, l’agressivité de certains enfants devient une qualité de caractère qu’ils manifestent constamment et, dans d’autres, une réaction à la cruauté du monde qui l’entoure. L’agression chez les enfants est généralement une forme d’indignation face aux facteurs qui apparaissent dans le monde extérieur. L'enfant peut exprimer ses émotions soit verbalement, soit au niveau de ses actions (pleurer, se battre, etc.).

    Presque toutes les équipes ont un enfant agressif. Il va intimider, se battre, appeler des noms, donner des coups de pied et donner d'autres moyens de provoquer d'autres enfants. Les premiers signes d'agressivité chez les enfants apparaissent même dans la petite enfance, lorsque l'enfant est sevré. C'est pendant la période où l'enfant ne se sent pas en sécurité et nécessaire, il commence à s'inquiéter.

    L’agression de nombreux enfants est une tentative d’attirer l’attention des parents qui ne prêtent que peu d’attention ou qui les ignorent complètement. «Personne n'a besoin de moi» et l'enfant commence à essayer différents comportements qui l'aideront à attirer l'attention. La cruauté et la désobéissance l'aident souvent dans ce domaine. Il remarque que les parents commencent à communiquer avec lui, tremblant, inquiet. Une fois que ce comportement aide, il commence à se consolider pour la vie.

    La cause de l'agression chez les enfants

    Comme toute personne, il existe des raisons uniques pour l'agressivité des enfants. Un enfant peut être dérangé par des «parents froids» et le second - par l’incapacité d’avoir les jouets souhaités. Il y a de nombreuses raisons pour l'agression chez un enfant pour en énumérer une liste complète:

    1. Maladies somatiques, troubles du cerveau.
    2. Les relations conflictuelles avec des parents qui ne font pas attention, ne s'intéressent pas à l'enfant, ne passent pas de temps avec lui.
    3. Copier les comportements des parents qui sont eux-mêmes agressifs à la maison et dans la société.
    4. L’attitude indifférente des parents à l’égard de la vie de l’enfant.
    5. L'attachement émotionnel à un parent, où le second agit comme un objet d'agression.
    6. Faible estime de soi, incapacité de l'enfant à gérer ses propres expériences.
    7. Incohérence des parents dans l’éducation, approches différentes.
    8. Haute excitabilité.
    9. Développement de l'intelligence insuffisant.
    10. Manque de compétences pour établir des relations avec les gens.
    11. Copier le comportement de personnages à partir de jeux informatiques ou regarder la violence sur les écrans de télévision.
    12. La cruauté des parents envers l'enfant.

    Ici, vous pouvez vous rappeler des cas de jalousie qui se produisent dans des familles où le bébé n'est pas le seul enfant. Quand les parents aiment plus que les autres enfants, ils le louent plus, font attention, alors cela provoque du ressentiment. Un enfant qui se sent inutile devient souvent agressif. Les animaux, les autres enfants, les soeurs, les frères et même les parents deviennent des objets d'agression.

    La nature de la punition utilisée par les parents lorsque l'enfant est coupable devient importante. L'agression provoque l'agression: si un enfant est battu, humilié, critiqué, il commence lui-même à le devenir. L'indulgence ou la sévérité en tant que méthodes de punition conduisent toujours au développement de l'agressivité.

    D'où vient l'agression de l'enfant?

    Le site de psychothérapie psymedcare.ru note que l'agressivité des enfants a de nombreuses causes. Il peut y avoir des problèmes familiaux, le manque de ce qui est souhaité, l’expérimentation de comportements, la privation de quelque chose de précieux et des troubles somatiques. Les enfants copient toujours le comportement de leurs parents. Souvent, les adultes devraient regarder comment ils se comportent en présence d'enfants afin de comprendre où l'agression s'est manifestée chez un enfant.

    Les premières manifestations d'agression peuvent être des morsures, commises par un bébé de 2 ans. C’est une façon de montrer votre force, d’établir votre pouvoir, de montrer qui est responsable ici. Parfois, un enfant regarde simplement la réaction du monde environnant à travers la manifestation de l'un ou l'autre comportement. Si maman montre de l'agressivité, le bébé la copie simplement.

    À 3 ans, l'agressivité se manifeste par le désir de posséder un beau jouet. Les enfants commencent à pousser, à cracher, à casser des jouets, à l'hystérie. Le désir des parents de calmer l'enfant échoue. La prochaine fois, le bébé augmentera simplement son agressivité.

    Les enfants de 4 ans deviennent plus calmes, mais leur agressivité commence à se manifester dans les jeux où vous devez défendre votre point de vue. Un enfant de cet âge n'accepte pas les opinions des autres, ne tolère pas l'invasion de son territoire, ne sait pas sympathiser et comprendre les désirs des autres.

    À l'âge de 5 ans, les garçons commencent à s'essayer à l'agression physique et les filles - verbalement. Les garçons commencent à se battre et les filles donnent des surnoms, se moquent.

    C'est à l'âge de 6 ou 7 ans que les enfants apprennent à contrôler un peu leurs émotions. Cela ne se manifeste pas dans une approche avisée des affaires, mais simplement pour dissimuler ses sentiments. Agressifs, ils peuvent se venger, taquiner, se battre. Ceci est facilité par les sentiments d'abandon, de manque d'amour et d'environnement social.

    Signes d'agression chez les enfants

    Seul un enfant peut ressentir ses émotions. Il n'est pas toujours capable de les reconnaître et de comprendre les causes. C'est pourquoi les parents remarquent trop tard que quelque chose ne va pas avec leur enfant. Les actes d'agression chez les enfants sont généralement leurs actions qu'ils commettent:

    • Noms d'appel.
    • Sélectionnez des jouets.
    • Battre les pairs.
    • La vengeance
    • Ne pas reconnaître leurs erreurs.
    • Refuser de respecter les règles.
    • Ils sont en colère.
    • Cracher.
    • Pincement.
    • Smack à d'autres.
    • Utilisez des mots offensants.
    • Ils sont hystériques, souvent exposés.

    Si les parents utilisent la méthode de répression pour élever le bébé, l'enfant commence simplement à cacher ses sentiments. Cependant, ils ne vont nulle part.

    La frustration et l’impuissance de l’enfant l’incitent à rechercher le meilleur moyen de faire face au problème. Si les parents ne comprennent pas les sentiments de l'enfant, ils ne font qu'aggraver le comportement du bébé par leurs mesures. Cela déprime davantage l’enfant qui ne veut pas ce que les parents ont fait. Lorsqu'il n'y a pas de sincérité ni d'attention de la part des parents, l'enfant commence alors à s'agiter sur eux ou sur d'autres enfants.

    Tout commence avec le fait que l'enfant essaie des formes d'agression hystériques: protestation, crier, pleurer, etc. Lorsque des jouets sont cassés, l'enfant jette ainsi son indignation.

    Déjà après cette période, un moment vient où l’enfant commence à essayer ses compétences verbales. Il utilise des mots qu'il a entendus de ses parents, de la télévision ou d'autres enfants. Une «escarmouche verbale», où seul un enfant devrait gagner, est un moyen fréquent de manifester de l'agressivité.

    Plus le bébé est âgé, plus il commence à combiner force physique et attaques verbales. La méthode qu’il utilise avant tout lui permet d’atteindre son objectif, qu’il utilise et qu’il améliore.

    Traitement de l'agression chez les enfants

    Il ne faut pas espérer que diverses méthodes de traitement de l'agression chez les enfants élimineront complètement cette qualité. Il faut comprendre que la cruauté du monde provoquera toujours des émotions agressives chez toute personne en bonne santé. Lorsqu'une personne est forcée de se défendre, l'agression devient alors utile. «Se substituer à l'autre joue», quand on est humilié ou battu, devient le chemin qui mène au lit d'hôpital.

    Ainsi, lorsque vous traitez l'agression chez les enfants, rappelez-vous que vous l'aidez à faire face à ses problèmes internes et non à éliminer ses émotions. Votre tâche est de sauver l'agression en tant qu'émotion, mais de l'éliminer en tant que trait de caractère. Dans ce cas, les parents sont activement impliqués. Si leurs mesures d'éducation aggravent encore la situation, les méthodes de traitement appliquées par les psychologues deviennent plus complexes et plus longues.

    Nous ne devrions pas espérer qu'avec l'âge, l'enfant deviendra plus gentil. Si vous manquez le moment de l'origine de l'agression, cela peut conduire à la formation de ce phénomène en tant que trait de caractère.

    Le moyen le plus efficace d'éliminer l'agression consiste à corriger le problème pour lequel l'enfant s'indigne. Si le bébé est juste méchant, vous ne devriez pas réagir à sa crise de colère. Si nous parlons de manque d'attention, d'amour et de loisirs en général, vous devriez changer votre relation avec votre enfant. Jusqu'à ce que la cause de l'agression soit résolue, elle ne disparaîtra pas d'elle-même. Toute tentative visant à persuader l'enfant de ne plus être pervers ne fera que conduire au fait qu'il apprend simplement à cacher ses propres sentiments, mais l'agression ne disparaîtra nulle part.

    Au moment où l'enfant montre de l'agressivité, vous devez faire face aux facteurs qui la provoquent. Quels déclencheurs déclenchent le mécanisme d'agressivité? Souvent, les parents, par leurs actions, provoquent la colère et le ressentiment chez un enfant. Changer le comportement des parents entraîne des changements dans les actions de l'enfant.

    Comment faire face à l'agression?

    Souvent, la cause de l'agression chez les enfants n'est pas une relation établie avec leurs parents. Ainsi, il est possible de faire face à l'agression uniquement en corrigeant le comportement des parents et des enfants. Voici les exercices que l'enfant effectue lui-même ou avec ses parents. Les jeux de rôle dans lesquels l'enfant et les parents changent de place deviennent un bon exercice. L'enfant a l'occasion de montrer comment les parents se comportent par rapport à lui. Des scènes sont également jouées ici lorsqu'un enfant se comporte mal et que les parents apprennent à communiquer correctement avec lui.

    Les parents n’auront pas mal à étudier la littérature ou à consulter un psychologue de la famille, où ils pourront obtenir des informations sur la façon de réagir à l’agression de l’enfant, de la soulever et de la pacifier.

    Le comportement des parents eux-mêmes est important, non seulement vis-à-vis de l'enfant, mais aussi du reste de la population. S'ils font eux-mêmes preuve d'agressivité, on comprend alors pourquoi leur enfant est agressif.

    Les approches parentales des deux parents devraient être similaires. Ils doivent être cohérents et unifiés. Quand un parent permet tout et que l'autre l'interdit, cela permet à l'enfant d'aimer l'un et de détester l'autre. Les parents devraient considérer les mesures et les principes de leur éducation afin que l'enfant comprenne ce qui est normal et correct.

    Aussi les méthodes sont utilisées ici:

    • Smashing oreillers.
    • Basculer l'attention sur un autre métier.
    • Figure propre agression, qui peut être brisé.
    • L’exclusion des parents pour leur part est un propos intimidant et offensant au moment de l’agression de l’enfant, du chantage.
    • Conformité avec une bonne nutrition.
    • Sport
    • Effectuer des exercices de relaxation.

    Les parents devraient passer plus de temps avec leurs enfants et être intéressés par leurs pensées et leurs expériences. Cela aide également à exclure du divertissement agressif des jeux informatiques et de regarder des programmes violents, des films. Si les parents sont divorcés, l'enfant ne devrait pas le ressentir. Sa communication devrait être calme avec sa mère et son père.

    L’agression ne peut pas être complètement exclue de la vie d’une personne, mais elle peut être apprise à comprendre et à contrôler. Eh bien, quand l'agression est une réaction, pas une qualité de caractère. Le résultat de l'éducation, lorsque les parents sont engagés à éliminer l'agressivité de leurs enfants, est l'indépendance et une forte personnalité.

    Le pronostic en l'absence de tentative des parents pour aider l'enfant à contrôler sa colère peut être décevant. Premièrement, un enfant peut rejoindre de mauvais amis après avoir atteint l'adolescence. Ils apparaissent tous. Seuls les enfants capables de contrôler leur agression quitteront bientôt eux-mêmes les «mauvaises entreprises».

    Deuxièmement, l'enfant sera confus. Il ne sait pas comprendre ses expériences, évaluer la situation, contrôler ses actions. Le résultat d'un tel comportement peut être une prison ou la mort. S’il grandit, il devient un criminel ou se trouve dans une situation où d’autres personnes agressives le paralysent ou le tuent.

    La limite de ce qui est permis est effacée chez une personne qui n'apprend pas à contrôler ses émotions. Cela se voit souvent chez les criminels. En raison du manque d'éducation pour éliminer l'agression, il devient un ancrage des émotions et leur formation dans la qualité du caractère. Comme vous le savez, personne n'aime les méchants. Seuls les mêmes personnes agressives peuvent entourer celui qui est en colère contre le monde. Est-ce ce que les futurs parents veulent pour leur enfant?

    Un enfant agressif est souvent guidé par la peur. Il a soit peur d'être seul, soit il comprend qu'il ne peut intéresser personne, tomber amoureux de lui-même. Tous les gens veulent être acceptés. La même chose est souhaitée par l'enfant, qui ne comprend tout simplement pas encore que l'agression ne fait que le repousser. Si les parents ne cherchent pas un enfant en colère, il peut alors penser à ce que l'autre doit faire pour que les parents l'aiment à nouveau.

    Le bébé est devenu agressif. 6 causes de comportement agressif chez les enfants

    Enfant agressif: âge, tempérament ou signal aux parents?

    L'agression chez les enfants est souvent considérée par les éducateurs et les médecins comme le résultat d'une négligence pédagogique ou d'un symptôme lumineux de maladies - neurologiques ou psychiatriques. Cependant, la psychologue Olga Makhovskaya voit derrière les manifestations de l'agression infantile une ressource puissante pour le développement d'un enfant et cherche avant tout à comprendre les causes de l'agression.

    6 types d'enfants agressifs

    Selon le contenu psychologique, l'agression peut être de différents types.

    1. Manifestation d'une crise de développement, lorsqu'un enfant «a grandi» de vieilles relations avec l'environnement et a besoin d'un nouveau type de relations. À ce stade particulier, les tentatives des adultes de se comporter «comme toujours» provoquent une protestation naturelle chez les enfants, qui ont développé des compétences en matière d’indépendance, accumulé du vocabulaire et, par conséquent, le besoin d’une plus grande liberté d’action a augmenté;
    2. La manifestation d'un tempérament fort. Les enfants au tempérament fort sont infatigables, ce sont de vrais coureurs de marathon. Les normes moyennes de sommeil et de repos ne conviennent pas aux enfants, dont les produits permettent une longue période et avec enthousiasme pour jouer, bouger, écouter des contes de fées, dessiner, etc. Les principales causes d'agression externe chez un enfant peuvent être le désir de terminer ce qu'il a commencé, une immersion dans le processus de jeu. Les enfants au tempérament fort sont méchants et indignés quand ils sont sous-chargés, ce qui signifie qu'ils ne sont pas satisfaits.
    3. Signal d'inconfort physique, d'inconfort physiologique, de mauvaise humeur. Jusqu'à ce que nous apprenions à l'enfant à faire la distinction entre les états physique et émotionnel, il les rapportera de manière indirecte, ce qui inclut les symptômes d'inconfort. L'enfant parlera avec tout son corps jusqu'à ce qu'il ait appris les mots justes décrivant les états et les désirs importants;
    4. La façon de dominer les relations avec les pairs ou les adultes. Le niveau élevé d'agressivité dans les relations familiales, lorsque les parents sont en conflit secret ou ouvert, est la cause directe de l'agressivité des enfants et du désir de régner;
    5. Signal sur le manque d'émotions positives. Un enfant peut «susciter» des émotions négatives, des attentes et des peurs de la famille à la maternelle ou à l’école. L'agression envers ses pairs est motivée par le désir de se débarrasser de tensions désagréables et effrayantes. Au lieu de punir l’enfant, de le plonger dans un cercle vicieux de souffrances, nous devrions l’écouter, le plaindre et le rassurer;
    6. La manifestation de "juste colère". En combattant les moralistes qui croient qu '«un enfant normal est un enfant obéissant», les psychologues suggèrent de faire la distinction entre l'agression et la juste colère. S'il existe une raison objective de ressentiment et de protestation, par exemple, si l'un des parents ne remplit pas les promesses de visiter à nouveau le zoo, l'enfant est tout à fait en colère.

    Citons deux cas dans lesquels les causes de l’agressivité des enfants ne sont pas évidentes et seule l’aide d’un psychologue a aidé les parents à comprendre les motivations profondes du comportement de l’enfant.

    Combattant Misha: trop d'énergie

    Mishka a 5 ans et il est un combattant. Il donne volontiers à l'équipe à domicile, et ils ont déjà réalisé qu'il est parfois plus facile de soumettre que d'accepter. Néanmoins, toute la famille a une forte résistance à Mishka. Par des efforts communs, ayant recours à des entretiens téléphoniques avec un père strict et même à des punitions physiques, je parviens toujours à le coucher pendant la journée et le soir, le contraignant à enlever les jouets traînant dans la maison et à se tenir à table tranquillement, obéissant au mode de vie général famille

    Depuis que les problèmes ont commencé dès la naissance, la famille vit dans une lourde anticipation de la pathologie développementale de l'enfant. De plus, les neuroleptiques éliminent radicalement le problème du sommeil. Au moment où il s'est tourné vers un psychologue, ses parents l'avaient déjà enregistré avec un neuropathologiste et un psychiatre.

    Ce qui se passe Pour les personnes qui ont un fort tempérament colérique, l'endurance, l'affirmation de soi, un tonus physique élevé, le besoin de satisfaction physiologique, une grande excitabilité sont caractéristiques. Le tempérament est défini génétiquement. Cela ne peut pas être corrigé, mais vous pouvez apprendre à gérer le problème.

    Premièrement: les personnes colériques ont besoin d'activité physique supplémentaire, il est important qu'elles bougent le plus possible. Si les parents restreignent, «chevauchent» l'enfant, le besoin de mouvement augmente rapidement et la «décharge» deviendra trop vive.

    Deuxièmement: colérique expansif. Ils n'aiment pas les obstacles et essaient d'occuper le plus d'espace possible. C'est pourquoi les jouets sont dispersés partout.

    Le troisième trait: la dominance. Les meilleures conditions pour les personnes cholériques sont la hiérarchie, qui repose sur le principe selon lequel «le plus fort est l’essentiel». L’autorité du père est inébranlable et le reste des membres de la famille est jugé "faiblement". Nous n’appelons pas de punition physique, mais il faut parfois faire preuve de force, tenir l’enfant fermement par le poignet, se casser un bâton dans les yeux ou représenter une mine menaçante.

    Les enfants au tempérament cholérique sont sensibles aux signaux forts. Des incitations faibles, des discours tristes sur le côté moral de la question, des demandes de regret qu’ils ne prennent pas au sérieux. Ceux qui sont plus faibles qu'eux n'obéissent pas. Les enfants cholériques n'ont pas besoin de repos mais de charges et de tensions supplémentaires. Ce sont de vrais coureurs de marathon.

    Sergey assaisonné: trop peu d'amour

    Sergey a 11 ans, il est un adolescent plus jeune. Papa et Maman voulaient qu'il grandisse comme un homme fort et indépendant, alors dès le début, il a été décidé de ne pas laisser le garçon jouer. Papa a élevé son fils comme un vrai homme. On a supposé que l'école dispenserait un enseignement et que la famille tempérerait son caractère. Maman a pleinement soutenu papa.

    Les plaintes des enseignants selon lesquelles le garçon se comporte de manière agressive ont commencé à se développer de classe en classe. Mais on ne s'attendait pas à ce qu'il commence à crier après sa mère, l'accusant d'avidité. A venir étaient des affrontements avec son père. Avec ces peurs, la mère de Sergei s'est tournée vers un psychologue.

    Ce qui se passe L'agression est la dernière tentative d'envoyer une demande d'amour aux parents quand il n'y a même pas de pitié. Trois façons d'obtenir un amour réciproque:

    • une manifestation de tendresse (l'enfant se met dans l'espoir d'une réponse caressante);
    • se plaindre et essayer de mendier un peu de chaleur au cas où les parents oublient qu'ils doivent embrasser et caresser l'enfant, ou ne considèrent pas nécessaire d'exercer une «tendresse de veau»;
    • mettre les poings, crier, afficher des émotions fortes dans l'espoir d'obtenir au moins une réaction émotionnelle.

    Considérant que l’agression est un moyen d’attirer l’attention sur une personne, le caprice d’un enfant est mauvais. Parfois, l'agression est un cri désespéré d'amour, dont les enfants ont davantage besoin que les adultes. Relations formelles froides entre parents, lorsque tout est fait correctement, tout le monde est occupé aux tâches ménagères et la famille dominée par le principe de tout sauvegarder, y compris les émotions, fait que l'enfant ne reçoit pas le renfort nécessaire, son réservoir émotionnel se vide. Le manque d'amour, l'acceptation, les encouragements sont au premier plan.

    Ne sachant pas comment obtenir l'amour (les filles sont priées de jouer et de mendier), les garçons manifestent plus souvent de l'agressivité, en particulier envers les personnes les plus proches, dont ils attendent toujours une réponse à la question: «Pourquoi personne ne m'aime?

    Comment s'occuper d'un enfant agressif: 8 astuces

    1. Afin d'enseigner aux enfants de moins de 4 ans les émotions fortes, la psychologie classique impose aux parents de montrer à l'exemple des poupées, des animaux, des personnages de contes de fées, des dessins animés, d'autres personnes, à quel point il est désagréable de se fâcher et de se battre. Dans les contes de fées, le mal et l'agression sont personnifiés par le loup, Karabas-Barabas, Koschey.
    2. Pour apprendre à un enfant à reconnaître ses émotions et à les contrôler, nous devons appeler ses états et les accepter: «Je vois, tu es en colère!», «Es-tu triste? Je comprends, "je me sens aussi désagréable." La loi est simple: les émotions positives, partagées avec les autres, augmentent et les négatives diminuent.
    3. Si vous-même êtes tombé dans la colère, grondé un enfant ou une autre personne avec lui, montrez à quel point vous êtes vexé, présentez des excuses. Plus vite vous déclarerez votre erreur, mieux ce sera. Les enfants adoptent rapidement les règles de comportement dans la famille et la société de leurs parents.
    4. Les enfants présentant un niveau accru d'agression latente sont déchargés grâce à des jeux physiques actifs, des exercices et des actions. Dès que l'enfant commence à pratiquer des sports de pouvoir, à aller à la piscine ou à jouer au football, il devient sobre et attentif aux autres. La règle principale des personnes vraiment fortes: ne pas offenser les faibles, au contraire, protéger ceux qui ne peuvent pas se défendre.
    5. Changer l'attention d'un enfant en état d'agression aidera de plusieurs manières:
      • un signal puissant qui énerve le bébé - il peut s’agir d’un réveil, du son d’une radio allumée à plein volume, d’un bref cri; à la table, vous pouvez frapper à la cuillère dans une tasse ou dans une assiette;
      • action inattendue - éteindre la lumière; soulevez le bébé pendant un moment, puis abaissez-le; quittez la pièce en fermant la porte;
      • l'offre d'appeler une personne célèbre au nom de laquelle l'enfant réagit sans équivoque - avec intérêt. Avant que l'enfant réalise qu'il s'agit d'une blague, il va se calmer, puis il va rire avec vous. Le rire servira de décharge positive de tension avec laquelle l'enfant ne pourrait pas se débrouiller seul.
      La connaissance de la physiologie de l'éveil aide à l'éducation: pour éteindre un foyer d'éveil, il faut en créer un autre.
    6. Les enfants dotés du comportement volontaire (après 7 ans) peuvent apprendre des techniques spéciales de gestion des émotions, tout comme les adultes. Dans un état d’excitation, un adulte peut se pincer la main, serrer les poings ou un expandeur, saisir une chaise, lever la main et respirer à fond, applaudir plusieurs fois. Rappelez-vous ce qui vous aide à faire face à la situation et partagez cet important secret avec votre enfant. Les parents qui confessent leurs petites faiblesses se rapprochent encore plus des enfants.
    7. Si, dans un état d'agression, un enfant a offensé quelqu'un ou cassé un jouet, les conséquences devront être éliminées - s'excuser, réparer. Lorsque l'enfant se calme, il convient de revenir à ce qui s'est passé. Pourquoi a-t-il fait ça? Qu'as-tu accompli? Que ressentent les gens autour de vous? Est-ce que d'autres enfants veulent être amis avec un enfant diabolique? Comment puis-je régler la situation? Comment puis-je empêcher une répétition? Les conséquences sociales et psychologiques des mauvaises actions sont toujours plus difficiles que celles physiques. Les gens sont des choses plus importantes et plus fortes. "Réparer" les relations est plus difficile que les jouets cassés.
    8. Comment punir les éclats d'agression? L'isolement et l'interdiction des jeux de plein air actifs rendront les enfants au tempérament fort encore plus en colère. Ils n'aiment pas obéir, ils peuvent garder rancune ou colère. Un moyen plus efficace - travaux ménagers supplémentaires.

    Les enfants, comme les adultes, n'aiment pas nettoyer, faire la vaisselle, sortir les poubelles, faire la lessive, mais ils comprennent la nécessité de faire un tel travail. La punition est courante, mais un travail utile sera perçu comme juste et raisonnable.

    En Savoir Plus Sur La Schizophrénie