La théorie des personnalités Leongard accentuées a rapidement prouvé sa fiabilité et son utilité. Cependant, son utilisation était limitée par l'âge des sujets - le questionnaire permettant de déterminer l'accentuation est conçu pour les sujets adultes. Les enfants et les adolescents, n'ayant aucune expérience de vie pertinente, ne pouvaient pas répondre à un certain nombre de questions du test. Il était donc difficile de déterminer leur accentuation.

Le psychiatre domestique Andrei Evgenievich Lichko s'est chargé de résoudre ce problème. Il a modifié le test de Leonhard pour déterminer l’accentuation en vue de l’appliquer à l’enfance et à l’adolescence, a retravaillé la description des types d’accentuation, modifié les noms de certains d’entre eux et introduit de nouveaux types. A.E.Lichko a jugé plus opportun d'étudier les accentuations chez les adolescents, car la plupart d'entre elles se sont formées avant l'adolescence et se sont manifestées plus clairement au cours de cette période. Il a développé les descriptions des caractères accentués à travers des informations sur les manifestations d'accentuations chez les enfants et les adolescents, et sur le changement de ces manifestations à mesure qu'elles mûrissent. Pérou E. E. Lichko est titulaire des monographies fondamentales «Psychiatrie chez les adolescentes», «Psychopathies et accentuation du caractère chez les adolescents», «Médecine pour toxicomanes chez les adolescentes».

Accentuations de caractère du point de vue de A. E. Lichko

A. E. Lichko a été le premier à proposer de remplacer le terme «accentuation de la personnalité» par «accentuations de caractère», ce qui le motive par le fait qu'il est impossible d'unir toutes les caractéristiques personnelles d'une personne à la définition uniquement d'accentuations. La personnalité est un concept beaucoup plus large qui inclut la vision du monde, les caractéristiques de l'éducation, l'éducation et la réaction à des événements extérieurs. Le caractère, en tant que reflet externe du type de système nerveux, constitue une caractéristique étroite des caractéristiques du comportement humain.

Les accentuations de caractère de Litchko sont des changements de caractère temporaires qui changent ou disparaissent au cours du processus de croissance et de développement d’un enfant. Cependant, beaucoup d'entre eux peuvent être atteints de psychopathie ou persister toute leur vie. La trajectoire de développement de l’accentuation est déterminée par sa gravité, son environnement social et le type (caché ou évident) de son accentuation.

À l'instar de Karl Leonhard, A. E. Licko considérait l'accentuation comme une variante de la déformation du caractère, dans laquelle ses caractéristiques individuelles deviennent excessivement prononcées. Cela augmente la sensibilité de l'individu à certains types d'influences et rend difficile son adaptation dans certains cas. Dans le même temps, la capacité d'adaptation est généralement maintenue à un niveau élevé et les personnalités accentuées sont plus faciles à gérer que certains types d'influences (n'affectant pas «le lieu de moindre résistance»).

Accentuations A. E. Licko considéré comme limite entre l'état normal et l'état psychopathique. En conséquence, leur classification est basée sur la typologie de la psychopathie.

A.E Lichko a distingué les types d'accentuation suivants: hyperthymique, cycloïde, sensible, schizoïde, hystéroïde, cormorphe, psychasthénique, paranoïaque, instable, émotionnellement labile, épileptoïde.

Type hyperthymique

Les gens avec cette accentuation sont une excellente tactique et un mauvais stratège. Débrouillard, entreprenant, actif, facile à naviguer dans des situations qui changent rapidement. Grâce à cela, ils peuvent rapidement améliorer leur service et leur position sociale. Cependant, à long terme, ils perdent souvent leur position en raison de leur incapacité à réfléchir aux conséquences de leurs actes, à leur participation à des aventures et au mauvais choix de leurs camarades.

Actif, sociable, entreprenant, toujours de bonne humeur. Les enfants de ce type sont mobiles, agités, souvent des farces. Inattentifs et peu disciplinés, les adolescents de ce type apprennent à devenir instables. Il y a souvent des conflits avec des adultes. Avoir beaucoup de loisirs en surface. Se surestiment souvent, cherchant à se démarquer, à gagner des éloges.

Type cycloïde

L'accent cycloïde du personnage selon Licko est caractérisé par une grande irritabilité et une apathie élevée. Les enfants préfèrent être seuls à la maison plutôt que de jouer en compagnie de leurs pairs. Difficile de rencontrer des problèmes, agacé en réponse aux commentaires. L'humeur change de bonne, optimiste à déprimée à plusieurs semaines d'intervalle.

En grandissant, les manifestations de cette accentuation sont généralement atténuées, mais pour un certain nombre d'individus, elles peuvent persister ou rester bloquées pendant une longue période au cours d'une étape, le plus souvent mélancolique et déprimée. Parfois, il existe une relation entre les changements d'humeur et les saisons.

Type sensible

Se distingue par sa grande sensibilité aux événements joyeux, effrayants ou tristes. Les adolescents n'aiment pas les jeux actifs et mobiles, ne font pas de farces, évitent les grandes entreprises. Avec des étrangers craintifs et timides, donnez l'impression d'être fermé. Avec des amis proches peuvent être de bons compagnons. Préfère communiquer avec des personnes plus jeunes ou plus âgées qu’elles. Obéissants, parents d'amour.

Peut-être le développement d'un complexe d'infériorité ou une difficulté d'adaptation dans l'équipe. Ils ont de hautes exigences morales pour eux-mêmes et pour l'équipe. Avoir développé le sens des responsabilités. Ils sont persistants, préfèrent les activités complexes. Très soigneusement approche le choix des amis, préférez les plus âgés.

Type de schizoïde

Les adolescents de ce type sont fermés, préférant la solitude ou la compagnie de leurs aînés pour communiquer avec leurs pairs. Manifestement indifférent et non intéressé par la communication avec d’autres personnes. Ils ne comprennent pas les sentiments, les expériences, l'état des autres, ne montrent pas de sympathie. Les sentiments personnels préfèrent également ne pas montrer. Les pairs ne les comprennent souvent pas et sont donc opposés aux schizoïdes.

Type d'hystéroïde

Les ostéroïdes ont un grand besoin d'attention, d'égocentrisme. Démonstratif, artistique. Ils n'aiment pas qu'on leur accorde de l'attention ou de louer ceux qui les entourent en leur présence. Il y a un grand besoin d'admiration des autres. Les adolescents de type hystéroïde ont tendance à occuper une position exceptionnelle parmi leurs pairs, à attirer l'attention sur eux-mêmes, à influencer les autres. Deviennent souvent les initiateurs de divers événements. Dans le même temps, les hystéroïdes sont incapables d'organiser leur entourage, de devenir un leader informel ou de gagner en crédibilité auprès de leurs pairs.

Type conmorphique

Les enfants et les adolescents du type consorphique se distinguent par un manque d’opinion, d’initiative et de criticité. Ils se soumettent volontairement à un groupe ou à une autorité. Leur esprit de vie peut être caractérisé par les mots "soit comme tout le monde". De plus, ces adolescents sont enclins à la moralisation et sont très conservateurs. Afin de protéger leurs intérêts, les représentants de ce type sont prêts pour les actes les plus inconvenants, et tous ces actes trouvent une explication et une justification aux yeux de la personnalité du consortium.

Type psychasthénique

Les adolescents de ce type se caractérisent par une tendance à la réflexion, à l'introspection et à l'évaluation du comportement des autres. Leur développement intellectuel est en avance sur leurs pairs. L’indécision chez eux s’allie à la confiance en soi, les jugements et les opinions sont catégoriques. Lorsque des soins et une attention particulière sont nécessaires, ils sont sujets à des actions impulsives. Avec l'âge, ce type change peu. Ils ont souvent des obsessions qui permettent de vaincre l’anxiété. La consommation d'alcool ou de drogue est également possible. Dans les relations, petites et despotiques, qui interfère avec la communication normale.

Type paranoïaque

Les types d’accentuation du caractère selon Licko n’incluent pas toujours cette variante d’accentuation en raison de son développement tardif. Les principales manifestations du type paranoïaque apparaissent vers 30-40 ans. Dans l’enfance et l’adolescence, l’accentuation épileptoïde ou schizoïde est caractéristique de ces individus. Leur principale caractéristique est une surestimation de leur personnalité et, par conséquent, la présence d’idées précieuses sur leur exclusivité. De délirantes, ces idées diffèrent en ce qu'elles sont perçues par les autres comme réelles, bien qu'exagérées.

Type instable

Les adolescents manifestent un désir accru de divertissement, de paresse. Il n'y a pas d'intérêts, d'objectifs de vie, ils ne se soucient pas de l'avenir. Souvent, ils sont qualifiés de «dérives».

Type labile émotionnel

Les enfants sont imprévisibles, avec des sautes d'humeur fréquentes et graves. Les raisons de ces différences sont des bagatelles mineures (un regard incliné ou une phrase inhospitalière). Pendant les périodes de mauvaise humeur, le soutien de vos proches est indispensable. Sentez-vous une bonne attitude envers les autres.

Type épileptoïde

À un âge précoce, ces enfants sont souvent en larmes. Dans l'aîné - ils offensent les plus jeunes, tourmentent les animaux, se moquent de ceux qui ne peuvent pas rendre. Ils se caractérisent par l’impériosité, la cruauté, la vanité. En compagnie d'autres enfants, ils s'efforcent d'être non seulement le principal, mais aussi le souverain. Dans les groupes qu'ils dirigent, ils établissent des ordres cruels et autocratiques. Cependant, leur pouvoir repose en grande partie sur la soumission volontaire d'autres enfants. Préférer les conditions d'une discipline stricte, pouvoir faire plaisir aux dirigeants, s'emparer des postes prestigieux qui permettent de faire preuve de puissance, d'établir leurs propres règles.

Leonhard et Lichko

Classification des accentuations de caractère (d'après K. Leongard)

1. Type hyperthymique. Ces personnes sont très sociables, elles aspirent aux gens. Lorsqu'ils parlent, ils gesticulent activement et ont également des expressions faciales prononcées. Ces personnes étant impermanentes, des conflits surviennent souvent en raison de l'échec de leurs devoirs et de leurs promesses. Différence activité, activité, initiative et optimisme. Malgré tout, ce sont des actes frivoles, facultatifs, parfois immoraux. Une humeur exaltée est combinée à une soif d'activité, une conversation accrue, une tendance à s'écarter constamment du sujet de la conversation. Caractérisé par une grande mobilité, sociabilité, sévérité des composantes non verbales de la communication. Partout faire beaucoup de bruit, en essayant de leadership. Ils ont une grande vitalité, un bon appétit et un sommeil sain. L'estime de soi a augmenté, ne sont pas suffisamment d'attitude sérieuse à leurs devoirs. Comme les gens sont sociables, ils tolèrent la stabilité. Il est difficile de supporter les conditions d’une discipline sévère, d’une activité monotone et de la solitude forcée.

Une caractéristique dominante du type de personnalité hyperthymique est un séjour constant dans un état d'esprit élevé, même en l'absence de toute raison externe à cela. Une humeur exaltée est associée à une activité intense et à une soif d'activité. Pour hypertime caractérisé par des qualités telles que la sociabilité, une conversation accrue, une vision optimiste de la vie. Les difficultés sont souvent surmontées sans difficulté.

2. Type distribuable. Des personnes exclusives qui n'aiment pas les entreprises bruyantes et passent le plus clair de leur temps à la maison. Ils attachent de l'importance à l'amitié et se distinguent par leur fiabilité, leur haut niveau de moralité et leur sérieux. Cependant, ils souffrent souvent de dépression et de dépression et agissent lentement. Sérieux, humeur déprimée, lenteur, faibles efforts volontaires. Ils se caractérisent par une attitude pessimiste envers l'avenir, une faible estime de soi, un faible contact, peu de mots. Souvent renfrognés, inhibés, ils ont tendance à se fixer du côté obscur de la vie. Consciencieux, ayez un sens aigu de la justice.

La personnalité distinctive est le contraire de l'hyperthymique. Les distimics sont généralement concentrés sur les côtés sombres et tristes de la vie. Cela se manifeste en tout: dans le comportement, dans la communication et dans les caractéristiques de la perception de la vie, des événements et d’autres personnes (caractéristiques sociales perceptives). Habituellement, ces personnes sont sérieuses par nature, elles ne sont pas particulières à une activité.

3. Type cycloïde (labile affectif). Leonard pense que ces personnes se caractérisent par un changement rapide d'humeur. Par conséquent, en communiquant avec les autres, elles peuvent rapidement changer leur comportement, puis être gaies et bienveillantes, maintenant grossières et déprimées. Ce sont des personnes qui se caractérisent par un changement d'états hyperthymique et dysthymique, parfois sans raison extérieure apparente.

Une caractéristique importante du type cyclothymique est le changement des états hyperthymique et dysthymique. Ces changements sont fréquents et systématiques. Dans la phase hyperthymique, les événements joyeux dans les cyclothymes provoquent non seulement des émotions joyeuses, mais également une soif d'activité, une activité accrue. Dans la phase dysthymique, de tristes événements leur causent non seulement du chagrin, mais également un état de dépression. Dans cet état, la lenteur des réactions, la réflexion et la réponse émotionnelle sont caractéristiques.

4. Type excitable. Ces personnes ne communiquent pas, leurs actions et réactions sont lentes, mais elles peuvent être colériques et irritables. Provoquent souvent des conflits, ils peuvent être méchants et grossiers. Parmi les caractéristiques positives peuvent être identifiés exactitude, amour pour les jeunes enfants, fiabilité et intégrité. Ce type est caractérisé par une contrôlabilité insuffisante, un affaiblissement du contrôle sur les entraînements et les impulsions et une impulsivité accrue. Pour ce type, l’instinct, la colère, l’intolérance, la tendance aux conflits sont caractéristiques. Il y a un faible contact dans la communication, une lourdeur d'actions, une lenteur des processus mentaux. Le travail et les études ne l'attirent pas, indifférent à l'avenir. Vit entièrement dans le présent. L'impulsivité accrue s'éteint avec difficulté et peut être dangereuse pour les autres. Il peut être puissant, en choisissant de communiquer le plus faible.

La personnalité excitable caractéristique est l'impulsivité prononcée du comportement. Le mode de communication et le comportement ne dépendent en grande partie pas de la compréhension rationnelle de leurs actions, mais de l'impulsion, de l'attraction, de l'instinct ou du besoin incontrôlable. Dans le domaine des interactions sociales, les représentants de ce type se caractérisent par une tolérance extrêmement faible.

5. Type bloqué (affectivement - stagnant). La sociabilité, les exigences élevées envers soi-même, la recherche du succès peuvent être distinguées des caractéristiques positives. Cependant, ces personnes ne sont pas très bavardes, ont tendance à donner des conférences aux gens qui les entourent, alors on les appelle ennuyeuses. Vulnérable, très jaloux, parfois trop confiant. Ces personnes sont vindicatives, il leur est difficile de comprendre les autres. Ce type se caractérise par un niveau élevé d’effets différés - il «se coince» dans ses sentiments, ses pensées, ne peut pas oublier les offenses, est inerte dans ses capacités motrices. Sujet aux conflits prolongés, définit clairement le cercle des ennemis et des amis. Méfiant, vengeur. Fait preuve d'une grande persévérance dans la réalisation de ses objectifs.

Le type de personnalité bloqué se distingue par une grande stabilité de l'affect, une durée de réponse émotionnelle et des expériences. En règle générale, insulter les intérêts personnels et la dignité n’oublie pas et ne pardonne jamais comme ça. À cet égard, les gens qui l'entourent caractérisent souvent les représentants de ce type comme des personnes sensibles, vindicatives et vindicatives. La durée de l'expérience est souvent associée à de la fantaisie, ce qui nourrit un plan de vengeance contre le délinquant.

6. Type pédant. Par l'accentuation de Leonhard, c'est une personne très soignée, ce qui est également demandé au reste. Il ne prétend pas diriger, initie rarement des conflits. Ces personnes sont trop arrogantes et exigeantes, mais elles sont très consciencieuses dans les affaires et fiables. Caractérisé par la rigidité, l'inertie des processus mentaux, une longue expérience d'événements traumatiques. Dans les conflits entre rarement, en même temps, il réagit fortement à toute manifestation de violation de l'ordre. Ponctuel, précis, scrupuleux, soigné, consciencieux. Il est persistant, axé sur la qualité du travail et les soins particuliers, enclin à de fréquentes auto-vérifications, à des doutes sur l'exactitude du travail, au formalisme.

Les manifestations externes de ce type sont une précision accrue, le désir d’ordre, l’indécision et la prudence. Avant de faire quoi que ce soit, une telle personne réfléchit à tout pendant longtemps. Pour le pédantisme externe, il y a la réticence face à un changement rapide et son incapacité, le manque de volonté d'assumer ses responsabilités. Ces personnes aiment le travail habituel, consciencieux dans la vie quotidienne.

7. Type d'alarme. Les gens sont incertains d'eux-mêmes, très timides et retirés. Rarement les initiateurs du conflit se comportent comme une "souris". Ces personnes ont besoin de soutien et de soutien. Cependant, ils sont très sympathiques, fiables et ne craignent pas les critiques. Les représentants de ce type se caractérisent par un faible contact, une humeur mineure, de la peur, du doute de soi et de la sensibilité. Les enfants de type anxieux ont souvent peur du noir, les animaux, ont peur d'être seuls. Les pairs actifs évitent, ressentent un sentiment de timidité et de timidité. Les représentants adultes de ce type expriment un sens du devoir et de la responsabilité, ainsi que de hautes exigences morales et éthiques. Ils se caractérisent par leur timidité, leur humilité et leur incapacité à défendre leur position dans le conflit.

La principale caractéristique de ce type est l’inquiétude accrue face aux échecs possibles, l’inquiétude du destin et des êtres chers, alors qu’il n’ya généralement aucune raison objective de l’anxiété ou qu’elle est insignifiante. Timidité différente, parfois soumise. La vigilance constante devant les circonstances combinées avec l'incertitude de leurs propres capacités.

8. Type émotif. Ce sont des gens qui préfèrent un cercle social de proches, ils sont assez sociables, ils comprennent les autres, ils ne sont pas en conflit. Toutes les insultes sont gardées en elles-mêmes. Ils sont attrayants pour leur gentillesse, ils peuvent toujours partager la joie et le chagrin d’une autre personne, ils sont très exécutifs. Cependant, ils peuvent être trop sensibles et vulnérables. Il se caractérise par une sensibilité et des réactions profondes dans le domaine des émotions subtiles. Ce type est lié à exalté, mais ses manifestations ne sont pas si violentes. Ils se caractérisent par leur émotivité, leur sensibilité, leur empathie envers les autres, leur réactivité, leur douceur de cœur, leur capacité d’impression. Entrent rarement en conflit, les insultes sont en elles-mêmes, pas éclaboussures. Ce type est caractérisé par un sens aigu du devoir, de la diligence.

La principale caractéristique de la personnalité émotive est une grande sensibilité. Les qualités caractéristiques comprennent la gentillesse, la gentillesse, la sincérité, la réactivité émotionnelle, une empathie très développée, des larmoiements accrus (comme on dit, "les yeux dans un endroit humide").

9. Type démonstratif. Les personnes de ce type ont tendance à se manifester dans la société, elles aiment être au centre de l'attention, la communication leur est donnée facilement. Ont tendance à nouer l'intrigue. Ces personnes sont attirées par l'originalité, l'activité, le talent artistique et peuvent intéresser n'importe qui. Cependant, selon la théorie de Leonhard, ce type est désagréable pour les gens en raison d'une confiance en soi excessive, de l'égocentrisme et également de la paresse. Ils provoquent des conflits. Caractérisé par le comportement démonstratif, la vivacité, la mobilité, la facilité à établir des contacts, le sens artistique. Soumis à la fantaisie, à la posture et au prétexte Il a une capacité de répression accrue, il peut complètement oublier ce qu’il ne veut pas savoir et le déverrouiller. Couche généralement avec un visage innocent, car ce dont il parle en ce moment lui est fidèle; apparemment, à l’intérieur, il n’est pas au courant de ses mensonges ou au contraire sans remords. Les mensonges, les prétentions visent à s’embellir. Il est motivé par une soif d'attention constante (même négative) à sa personne. Ce type démontre une grande adaptabilité aux personnes, une instabilité émotionnelle en l'absence de sentiments très profonds, une tendance à l'intrigue (avec un mode de communication extérieurement modéré).

La principale caractéristique d'une personne démonstrative est la nécessité de faire une impression, d'attirer l'attention sur soi et d'être au centre des événements. Cela se manifeste par des comportements vains, souvent délibérés, en particulier dans des domaines tels que la glorification de soi, la perception et le fait de se présenter comme le personnage central de toute situation. Une grande partie de ce qu'une telle personne dit de lui-même est souvent le fruit de son imagination ou est considérablement enrichie d'un récit d'événements.

10. Type exalté. Les gens sociables qui aiment parler tombent souvent amoureux. Ils se disputent, mais cela aboutit rarement à des conflits. Établissez des liens étroits avec votre famille et vos amis. La vie est très altruiste et sincère, cependant, les sautes d'humeur et l'anxiété les gênent souvent. Les représentants de ce type se caractérisent par une intensité élevée du taux d’augmentation des réactions, de leur intensité externe; réagissez plus violemment que les autres, et venez facilement au plaisir des événements joyeux et au désespoir de la tristesse. L'exaltation est souvent motivée par des motivations subtiles et altruistes. Attaché à des parents, des amis. La joie pour eux, car leur chance peut être extrêmement forte. Au plus profond de leur âme peuvent capturer l'amour de l'art, la nature, l'expérience d'un ordre religieux.

La principale caractéristique d'une personnalité exaltée est une réaction violente (exaltée) à ce qui se passe. Ils viennent facilement au plaisir des événements joyeux et tombent dans le désespoir du triste. Ils se distinguent par une extrême impression sur tout événement ou fait. Dans le même temps, l’impressionnabilité intérieure et la propension à expérimenter trouvent dans leur comportement une expression extérieure brillante.

11. Type extraverti. Peut-être le type le plus sociable. Ces personnes ont beaucoup d'amis et de connaissances avec qui elles entretiennent d'excellentes relations, car elles savent écouter et ne cherchent pas la domination. Très non conflictuel. Cependant, ils sont un peu frivoles, aiment bavarder, faire des actes téméraires. Caractérisé en se tournant vers ce qui vient de l'extérieur, le sens des réactions aux stimuli externes. Ils se caractérisent par des actions impulsives, la joie de communiquer avec les gens, la recherche de nouvelles expériences. Sous réserve de l'influence de quelqu'un d'autre, ses propres opinions ne sont pas persistantes. Caractérisé en se tournant vers ce qui vient de l'extérieur, le sens des réactions aux stimuli externes. Ils se caractérisent par des actions impulsives, la joie de communiquer avec les gens, la recherche de nouvelles expériences. Sous réserve de l'influence de quelqu'un d'autre, ses propres opinions ne sont pas persistantes.

Une telle personne est facilement influencée par l'environnement et cherche constamment de nouvelles expériences. L’opinion de telles personnes n’est pas persistante, car les nouvelles idées exprimées par d’autres sont facilement prises pour acquis et ne sont pas traitées en interne. Un trait caractéristique est l'impulsivité des actions.

12. Type introverti. Ces personnes sont séparées de la réalité. Ils puisent leur force dans la solitude et la réflexion. Ils n'aiment pas les grandes entreprises bruyantes, ils se lassent rapidement de la communication à long terme, mais la communication individuelle est acceptable pour eux, ils sont d'excellents partenaires. Les introvertis sont plutôt sobres, respectent toujours leurs propres convictions. Cependant, ils sont trop persistants et têtus, ils sont très difficiles à convaincre que leur propre point de vue est toujours le seul vrai pour eux. Il ne vit pas tant par les perceptions et les sensations que par les idées. Les événements extérieurs en tant que tels affectent relativement peu la vie d’une telle personne, et beaucoup plus important encore, ce qu’il en pense. Si un degré raisonnable d'introversion contribue au développement d'un jugement indépendant, une personne fortement introvertie vit principalement dans le monde des idées irréalistes. Les aliments de prédilection des intellectuels introvertis sont les problèmes de religion, de politique et de philosophie. Pas sociable, reste à l'écart, communique au besoin, aime la solitude; immergé dans lui-même, parle peu de lui-même, ne révèle pas ses expériences. Lent et indécis dans les actes.

Ce type se caractérise par la confiance accordée à l’expérience de la vie. Ce type n'est pas affecté par diverses situations. Le degré d'immersion dans le monde intérieur conduit une personne à se séparer de la réalité. Caractérisé par une tendance marquée à penser et une faible volonté d'agir.

Fig. 6. Schéma d’accentuation des caractères par E. Filatova et A.E. Licko

À PROPOS DE LA DYNAMIQUE DE L’ACCENTUATION DU CARACTÈRE

Il existe deux groupes principaux de changements dynamiques avec des accentuations de caractère.

Le premier groupe est transitoire, les changements transitoires. En fait, leur forme est identique à celle de la psychopathie.

Parmi eux figurent en premier lieu les réactions affectives aiguës.

Il existe plusieurs types de réactions affectives aiguës.

1. Les réactions intrapunitives sont une décharge de passion par auto-agression - dommages auto-infligés, tentative de suicide, automutilation de diverses manières (actions téméraires désespérées avec des conséquences désagréables inévitables pour elles-mêmes, dommages causés à des biens personnels de valeur, etc.). Le plus souvent, ce type de réaction se produit lorsqu'il existe deux types d'accentuations apparemment opposées dans les entrepôts: sensible et épileptoïde.

2. Les réactions extrapunitives impliquent la décharge de l'affect par une agression sur l'environnement - une attaque sur des contrevenants ou une "colère" sur des personnes ou des objets choisis au hasard. Le plus souvent, ce type de réaction peut être observé lors d'accentuations hyperthymiques, labiles et épileptoïdes.

3. La réaction d'immunité se manifeste par le fait que l'affect est dissipé par une fuite imprudente de la situation affectogénique, bien que cette fuite ne corrige pas cette situation et qu'elle tourne même souvent très mal. Ce type de réaction est plus fréquent chez les personnes instables, ainsi que dans les accentuations schizoïdes.

4. Réactions démonstratives, lorsque l'affect est déchargé dans un «spectacle», dans des scènes d'orage, dans une image de tentatives de suicide, etc. Ce type de réaction est très caractéristique de l'accentuation de l'hystéroïde, mais peut également se produire avec l'épileptoïde et avec le labile.

Un autre type de changements transitoires dans les accentuations de caractère, plus prononcés à l'adolescence, sont les troubles de comportement psychopathiques transitoires («crises comportementales pubertaires»). Des études de suivi montrent que si ces troubles du comportement surviennent dans le contexte de l'accentuation du caractère, alors 80% d'entre eux connaîtront une adaptation sociale satisfaisante à mesure qu'ils grandissent. Cependant, les prévisions dépendent du type d’accentuation. Le plus favorable est la prédiction avec accentuation hypertomique (86% de bonne adaptation), la moins nette avec instable (seulement 17%).

Les violations transitoires du comportement peuvent se manifester sous la forme de: 1) délinquance, c'est-à-dire par inconduite et infractions mineures n'atteignant pas l'infraction punissable par la responsabilité pénale; 2) comportement sico-maniaque, c’est-à-dire essayer de s’enivrer, d’être euphorique ou d’éprouver d’autres sensations inhabituelles en buvant de l’alcool ou d’autres substances intoxicantes; 3) des pousses de la maison et du vagabondage; 4) déviations sexuelles transitoires (début de vie sexuelle, promiscuité, homosexualité transitoire d'adolescent, etc.). Toutes ces manifestations de troubles transitoires du comportement sont décrites par nous plus tôt.

Enfin, un autre type de changements transitoires au cours des accentuations de caractère est le développement d'une variété de troubles mentaux psychogènes - névroses, dépressions réactives, etc. - contre eux. Mais dans ce cas, la question ne se limite plus à la «dynamique des accentuations»: développement de la maladie.

Au deuxième groupe de changements dynamiques avec accentuations de caractère appartiennent ses changements relativement durables. Ils peuvent être de plusieurs types.

1. La transition de l'accentuation "explicite" vers le caché, le latent. Sous l'influence de la maturité et de l'accumulation d'expérience de la vie, les traits de caractère accentués sont lissés, compensés.

Cependant, avec une accentuation latente sous l’influence de certains facteurs psychogènes, notamment ceux qui concernent le "lien faible", le "lieu de moindre résistance" inhérent à ce type d’accentuation, il peut en être de même pour les psychopathies. Les traits d'un certain type d'accentuation, précédemment masqués, sont révélés dans leur intégralité et parfois de manière soudaine.

2. Formation sur la base d'accentuations de caractère sous l'influence de conditions défavorables de l'environnement de développement psychopathique, atteignant le niveau de l'environnement pathologique ("psychopathies régionales", selon O.V. Kerbikov). Pour cela, il est généralement nécessaire de combiner plusieurs facteurs: 1) la présence de l’accentuation initiale du caractère, 2) des conditions environnementales défavorables doivent être telles qu’elles visent spécifiquement le «lieu de moindre résistance» de ce type d’accentuation, 3) leur action doit être suffisamment longue et, 4) il doit tomber à un âge critique pour la formation de ce type d’accentuation. Cet âge pour schizoïde est celui de l'enfance, pour le psychoasthénique - les premières classes d'école, pour la plupart des autres types - pour différentes périodes de l'adolescence (de 11 à 13 ans pour les instables et de 16 à 17 ans pour les types sensibles). Ce n'est que dans le cas du type paranoïaque qu'un âge supérieur - 30 à 40 ans - est une période d'activité sociale élevée.

3. La transformation des types d'accentuations de caractères est l'un des phénomènes cardinaux de leur dynamique d'âge. L'essence de ces transformations réside généralement dans l'addition de traits proches, compatibles avec le premier, le type et même que les traits du second deviennent dominants. Au contraire, dans les cas de types initialement mélangés, les traits de l’un peuvent apparaître jusqu’à présent et masquer complètement les traits de l’autre. Ceci s'applique aux deux types de types mélangés, décrits par nous: et intermédiaire, et "d'amalgame". Les types intermédiaires sont causés par des facteurs endogènes et, éventuellement, par des caractéristiques du développement dans la petite enfance. Des exemples en sont les types suivants: labile-cycloïde, conformation-hyperthymique, schizoïde-épileptoïde, hystéro-épileptoïde. Les types amalgamiques sont formés comme un ensemble de caractéristiques d’un nouveau type sur le noyau endogène du premier. Ces couches sont dues à des facteurs psychogènes à longue durée d'action, tels qu'une mauvaise éducation. Ainsi, en raison de la négligence ou de l’hypoprotection dans l’éducation, un caractère de type instable peut être stratifié sur le noyau hyperthymique, conforme, épileptoïde et moins souvent sur le noyau labile ou schizoïde. Lorsqu'ils sont éduqués dans un cadre "idole de la famille" (hyperprotection indulgente), les caractéristiques hystériques se superposent facilement sur la base d'un type labile ou hyperthymique.

La transformation des types n'est possible que selon certaines lois - uniquement vers les types joints. Je n'ai jamais vu la transformation du type hyperthymique en un schizoïde labile - en un épileptoïde ou une superposition d'éléments de type instable sur une base psychasthénique ou sensible.

Les transformations des types d'accentuation avec l'âge peuvent être causées à la fois par des régularités endogènes et par des facteurs exogènes - à la fois biologiques et surtout socio-psychologiques.

Un exemple de transformation endogène peut être la transformation d'une partie d'hyperthymes à l'âge post-adolescent (18-19 ans) en type cycloïde. Au début, de courtes phases sous-dépressives apparaissent sur le fond de la constante avant cet hyper-tymnisme. Ensuite, la cycloïde est décrite encore plus clairement. En conséquence, la fréquence de l'accentuation hyperthymique diminue nettement chez les étudiants de première année par rapport aux étudiants du secondaire et la fréquence des cycloïdes augmente de façon marquée.

Un exemple de transformation de types d'accentuation sous l'action de facteurs biologiques exogènes est l'adhérence, la labilité affective («exploser facilement, mais disparaître rapidement») en tant que l'un des traits de caractère dominants des accentuations hyperthymiques, labiles, asthénonosées, hystéroïdes dues au poumon transférées à l'adolescence et au jeune âge. mais des lésions cérébrales traumatiques répétées.

Les influences socio-psychologiques négatives prolongées à l'adolescence, c'est-à-dire pendant la période de formation de la plupart des personnages, constituent un puissant facteur de transformation. Celles-ci comprennent principalement différents types d’éducation inappropriée. Il est possible de signaler les suivants: 1) hypoprotection, atteignant un degré extrême de négligence; 2) un type particulier d'hypoprotection décrit par A. A. Vdovichenko sous le nom d '"hypoprotection", lorsque les parents se livrent un adolescent sans se soucier de son comportement, mais en cas de début de faute et même d'infractions, ils le bloquent et retiennent toutes les accusations, façons de se libérer de la punition, etc.; 3) l'hyperprotection dominante («hyper-care»); 4) l'hyperprotection indulgente, atteignant dans une extrême mesure l'éducation de "l'idole de la famille"; 5) rejet émotionnel, dans les cas extrêmes, atteignant le degré tertiaire et l'humiliation (éducation de type "Cendrillon"); 6) éducation aux conditions de relations cruelles; 7) dans des conditions de responsabilité morale accrue; 8) en termes de "culte de la maladie".

Lichko A.Y. PSYCHOPATHIES ET ACCENTUATION DE CARACTERE

Psychologie des différences individuelles. Textes / ed. Yu.B.Gippenreiter, V.Ya. Romanov. M.: Maison d'édition de l'Université d'État de Moscou, 1982. S. 288-318.

Les psychopathies sont de telles anomalies de caractère qui, selon P. B. Gannushkina (1933), "déterminent toute l'image mentale d'un individu, en imposant sa puissante empreinte sur toute sa mentalité" "au cours de sa vie. Elles ne subissent aucun changement radical. ", interférer. s'adapter à l'environnement." V. Kerbikov (1962) a désigné ces trois critères comme étant la totalité et la relative stabilité des traits de caractère pathologiques et leur sévérité à un degré qui viole l'adaptation sociale.

Ces critères constituent également les principales lignes directrices pour le diagnostic de la psychopathie chez les adolescents. La totalité des traits de caractère pathologiques à cet âge est particulièrement brillante. Un adolescent doué de psychopathie découvre son propre caractère dans la famille et à l’école, avec ses pairs et avec les personnes âgées, à l’école et en vacances, au travail et dans les loisirs, dans des conditions de tous les jours et familières, et dans des situations d’urgence. Partout et toujours, l'adolescent hyperthymique est plein d'énergie, le schizoïde est protégé de l'environnement par un voile invisible et la personne hystérique est impatiente d'attirer l'attention sur elle-même. Un tyran chez lui et un élève exemplaire à l'école, discrètement sous le pouvoir dur et un voyou débridé dans une atmosphère de connivence, le fugitif d'un foyer où règne une atmosphère oppressive ou la famille déchirée par des contradictions, qui vivent bien dans une bonne école de pension - ils ne devraient pas tous être considérés comme des psychopathes, même si tous la période survient sous le signe d'une adaptation altérée.

La stabilité relative des traits de caractère est un critère moins accessible à cet âge. Trop court est toujours le mode de vie. Sous tous les changements dramatiques de l'adolescence, il faut comprendre les transformations de caractère inattendues, les changements de type soudains et radicaux. Si un enfant très gai, sociable, bruyant et inquiet se transforme soudainement en adolescent maussade, réticent, clôturé ou tendre, affectueux, très sensible et émotif dans son enfance, devient sophistiqué, cruel, calculateur du froid, sans âme pour fermer les jeunes hommes, alors tout cela est plutôt Dans l’ensemble, le critère de stabilité relative n’est pas respecté et, quelle que soit la manière dont les caractéristiques psychopathiques ont été exprimées, ces cas se révèlent souvent dépasser le cadre de la psychopathie.

Les violations de l'adaptation, ou plus précisément l'inadaptation sociale, en cas de psychopathie, durent généralement toute la période de l'adolescence.

Ce sont les trois critères - totalité, stabilité relative du caractère et inadaptation sociale - qui permettent de distinguer la psychopathie.

Les types d'accentuation de caractère sont très similaires et coïncident en partie avec les types de psychopathies.

Même à l'aube de la théorie de la psychopathie, le problème se posait de les distinguer des variantes extrêmes de la norme. V.M. Bekhterev (1886) a mentionné les "états de transition entre la psychopathie et l'état normal".

P. B. Gannushkin (1933) a qualifié ces cas de «psychopathie latente», M. Framer (1949) et O. V. Kerbikov (1961) - de «prépsychopathie», G. K. Ouchakov (1973) - de «extrême variantes de nature normale. "

Le terme K. Leongard (1968), "personnalité accentuée", était le plus connu. Cependant, il est plus correct de parler d’accentuation des caractères (Licko; 1977). La personnalité est un concept beaucoup plus complexe que le caractère. Cela inclut l'intellect, les capacités, les inclinations, la vision du monde, etc. Dans les descriptions de K. Leongard, il est question de types de personnage.

Accentuations à caractère humain: classification selon Leongard et Licko

La ligne entre norme et pathologie


En essayant d’évaluer de manière indépendante le degré de leur propre adéquation ou de celle de quelqu'un d’autre, les gens se demandent souvent où se situe la frontière entre la psyché et le comportement normaux et pathologiques. Différentes accentuations de caractère sont définies comme le degré extrême de la norme clinique à la frontière de la pathologie.

Dans la seconde moitié du siècle dernier, à savoir en 1968, le psychiatre allemand K. Leonhard a introduit le concept d '"accentuation". Il le définit comme un trait de personnalité individuel anormalement sur-renforcé.

Neuf ans plus tard, en 1977, le scientifique soviétique A. E. Licko a proposé d'utiliser un terme plus précis et plus étroit, «accentuation des caractères». Ce sont ces deux scientifiques (K. Leongrad et A. E. Lichko) qui ont apporté une contribution inestimable à la science de la psychologie, en développant des concepts proches et complémentaires et des classifications d'accentuations.

Accentuation des caractères - expression excessive de certaines caractéristiques.
L'accentuation est un signe de désaccord et de déséquilibre du monde intérieur d'une personne.

Lorsque certains traits sont trop hypertrophiés et trop prononcés, tandis que d'autres sont supprimés, la personnalité devient vulnérable à un certain effet psychogène et a des difficultés à maintenir un mode de vie normal.

L'emphase excessive et la netteté de certains traits de caractère sont perçues par une personne et son environnement comme une sorte de problème psychologique qui interfère avec la vie, et est donc classée à tort comme un trouble mental.

Différences entre accentuation de la personnalité et trouble de la personnalité

  • Influence sur une certaine sphère de la vie. L'accentuation se manifeste dans des situations de stress et de crise spécifiques affectant un domaine de la vie. Les troubles de la personnalité affectent tous les domaines de la vie d’une personne.
  • La temporalité. Plus souvent, l'accentuation du caractère se manifeste chez les adolescents et parfois à l'âge adulte. Des troubles mentaux graves se développent et tendent à augmenter dans la vie future de l'individu.
  • Courte durée d'inadaptation sociale ou de son absence complète. La désadaptation sociale est la perte partielle ou totale par un individu de sa capacité d'adaptation aux conditions de l'environnement social. L’accentuation, contrairement au trouble de la personnalité, n’empêche pas une personne de s’adapter à la société et d’en être membre à part entière, ou de la "sortir de l’ornière" pendant une courte période.
  • L’accentuation du caractère ne peut donner l’impulsion à la formation d’une psychopathie que dans le cas où les facteurs et les effets traumatiques sont trop importants et prolongés. En outre, un tel impact négatif peut provoquer des réactions émotionnelles aiguës et des nerfs.

Classification des accentuations sur Leonhard

La toute première classification scientifique des accentuations proposée par le scientifique allemand K. Leonhard est également considérée comme une typologie de caractères. Elle repose sur une évaluation du style de communication de l’individu avec son entourage.

Brève description des douze types d’accentuations de K. Leonhard:

  • Hyperthyme - actif, optimiste, sociable, d’initiative, irresponsable, conflictuel, irritable.
  • Distributif - sérieux, consciencieux, juste, passif, lent, pessimiste.
  • Type cycloïde, se présentant alternativement comme hyperthymique et dysthymique.
  • Excitable - consciencieux, attentionné, disgracieux, dominateur, irritable, colérique, instinctif.
  • Stuck - volontaire, volontaire, exigeant, méfiant, susceptible, vindicatif, jaloux.
  • Pedantic - non conflictuel, précis, consciencieux, fiable, ennuyeux, indécis, formaliste.
  • Anxious - amical, exécutif, autocritique, craintif, timide, soumis.
  • Emotionnel - gentil, compatissant, juste, en larmes, trop vulnérable et généreux.
  • Démonstratif - courtois, extraordinaire, charismatique, confiant, égoïste, vain, vantard, hypocrite, enclin à tromper.
  • Exalté - émotif, aimant, altruiste, impermanent, changeant, enclin à paniquer et à exagérer.
  • Extraverti - actif, sociable, amical, frivole, myope, sujet aux influences extérieures.
  • Introverti - discret, fondé sur des principes, non conflictuel, prudent, peu exposé aux influences extérieures, fermé, têtu, rigide.

Classification des accentuations de Licko

La particularité de la classification des accentuations de caractère selon A. E. Lichko est que le scientifique soviétique l'a construite sur la base des résultats d'observations du comportement déviant d'adolescents et de jeunes. Les bases théoriques de ce travail étaient les travaux de K. Leonhard et du psychiatre soviétique P. B. Gannushkin.

Selon A.E. Lichko, les accentuations de caractère sont plus prononcées à un jeune âge; plus tard, elles perdent leur netteté, mais peuvent s'aggraver dans des circonstances défavorables.

A.E Lichko a travaillé avec des adolescents, mais n'a pas limité la portée de son concept à cette période d'âge.

Classification des types d'accentuation des caractères selon A. E. Licko:

Ce sont des gens hyperactifs, mobiles, sociables et gais. En règle générale, leur humeur est toujours élevée. En même temps, ils sont agités, indisciplinés, en conflit, fascinés facilement mais superficiellement, trop confiants en eux-mêmes, enclins à surestimer leurs capacités et à être vantards. Ces personnes aiment les entreprises en difficulté, l'excitation et le risque.

Dans ce cas, l'hyperthyroïdie est observée pendant une à trois semaines, puis est remplacée par une sous-dépression (dépression peu profonde). Le changement constant d'humeur optimiste et déprimée a donné le nom à ce type d'accentuation.

Pendant les périodes d'élévation de l'humeur, une telle personne est gaie, entreprenante, sociable. Lorsque l'humeur change, la tristesse, l'apathie, l'irritabilité, le désir de solitude apparaissent. En période de sous-dépression, le type cycloïde réagit très fortement aux critiques et aux petits désagréments.

Ce type d'accentuation se distingue du précédent par un changement d'humeur net et souvent imprévisible. Cela peut causer n'importe quelle petite chose. Étant dans un état dépressif, ces personnes recherchent le soutien de leurs proches, ne sont pas isolées, mais ont recours à l’aide, demandent-le, ont besoin d’être applaudies et diverties.

La personnalité labile est sensuelle et sensible, l'attitude des autres est ressentie et comprise par elle très subtilement. Ces personnes sont motivées, réactives, gentilles, fortement et sincèrement attachées à leurs proches.

Les personnes de ce type sont disciplinées et responsables, prudentes, mais se lassent trop vite, surtout si elles doivent faire un travail mental difficile ou participer à une compétition. L'accentuation se manifeste par l'irritabilité, la méfiance, les sautes d'humeur, l'hypochondrie, des crises émotionnelles dans le cas où quelque chose ne se passe pas comme prévu.

Ce sont des personnes très maigres, empathiques et vulnérables, elles ressentent à la fois de la joie et de la tristesse, de la peur. Modeste, timide avec les étrangers, ils sont ouverts et communicatifs avec les personnes les plus proches.

Malheureusement, ces personnes aimables et sympathiques n’ont souvent pas confiance en elles, souffrent d’une faible estime de soi et d’un complexe d’infériorité. Le type sensible a un sens développé du devoir, de l'honneur, des exigences morales et de la diligence. Ils savent être amis et aimer.

Ce sont des personnes intellectuellement développées qui ont tendance à argumenter, à philosopher, à s’auto-analyser et à réfléchir. L’exactitude, le calme, la prudence et la fiabilité de leur caractère sont combinés à l’indécision, à la peur d’une responsabilité considérable et à des exigences élevées.

Les personnes fermées vivant par le monde intérieur, des imaginations et des intérêts stables. Préfère la solitude, laconique, sobre, faire preuve d'indifférence, incompréhensible pour les autres et ne pas bien comprendre les sentiments des autres.

Ils sont cruels, puissants, égoïstes et en même temps pleurnichards, leur humeur est presque toujours terriblement déprimante. Ils se caractérisent par de tels traits: jalousie, mesquinerie, scrupuleuse, pédantisme, formalisme, ponctualité, minutie, écoute.

Égocentrisme accentué, tendance à la théâtralité, au pathos, à l’envie. Ces personnes exigent une attention accrue à leur personne, des compliments, des louanges, de l'enthousiasme et de l'admiration, elles ne tolèrent pas les comparaisons pour le meilleur. Ils sont actifs, sociable, initiative.

Ce sont des personnes frivoles, paresseuses et oisives. En règle générale, elles n’ont pas le goût d’étudier ou de travailler, elles veulent juste se détendre et s’amuser, ne pensent pas à l’avenir. Le type instable aspire à la liberté absolue, ne tolère pas le contrôle de lui-même. Ces personnes ont tendance à être dépendantes, très bavardes, ouvertes et serviables.

Ce sont des gens opportunistes qui cherchent à penser et à agir «comme tout le monde» et en faveur de la société. Ces personnes sont amicales et non conflictuelles, mais leur pensée et leur comportement sont rigides. Un conformiste peut obéir sans réfléchir à une personne faisant autorité ou à une majorité, en oubliant l'humanité et la moralité.

En plus de onze types d’accentuation, A. E. Licko a identifié deux de ses diplômes:

  1. Accentuation cachée - la version habituelle de la norme, traduite par un traumatisme mental, ne conduit pas à un déréglage.
  2. L'accentuation explicite est une variante extrême de la norme; des traits accentués apparaissent systématiquement tout au long de la vie, même en l'absence de traumatisme mental.

Classification des accentuations A. E. Lichko reste pertinent et populaire à notre époque.

En résumé, nous pouvons dire que l’accentuation du caractère est un «fait saillant» qui distingue un individu d’une personne «normale» et une «mouche de la pommade» dans sa personnalité.

Accentuation du caractère: définitions et manifestations chez l'adulte et l'enfant

1. Classification selon Leonhard 2. Classification selon Lichko 3. Méthodes de détermination 4. Le rôle des accentuations dans la structure de la personnalité

L'accentuation de caractère (ou accentuation) est un concept activement utilisé en psychologie scientifique. Quelle est cette phrase mystérieuse et comment elle est apparue dans notre vie?

Théophraste (l'ami d'Aristote) a introduit le concept de caractère - traduit par «trait», «trait», «empreinte». Accentuation, emphase - stress (traduit de lat.)

Commencer, c'est définir le concept de personnage. Sur les ressources scientifiques, on peut trouver sa définition comme un ensemble de traits de personnalité stables, qui déterminent le comportement d’une personne, ses relations avec les autres, ses habitudes et, par voie de conséquence, sa vie future.

L’accentuation du caractère est l’intensification excessive d’un certain trait de personnalité qui détermine les spécificités de la réaction d’une personne aux événements de sa vie.

L'accentuation est à la limite de la normalité et de la pathologie - en cas de pression excessive ou d'effet sur un trait accentué, il peut acquérir des formes «gonflées». Cependant, en psychologie, l'accentuation n'est pas attribuée aux pathologies de l'individu, la différence est que, malgré les difficultés à établir des relations avec les autres, ils sont capables de se maîtriser.

Classement selon leongard

Le concept d '«accentuation de caractère» a été introduit par l'érudit allemand Carl Leonhard, qui a ensuite proposé la première classification des accentuations au milieu du siècle dernier.

La typologie de Leonhard a 10 accentuations, qui ont ensuite été divisées en 3 groupes, leur différence est qu'elles appartiennent à différentes manifestations de la personnalité:

  • le tempérament
  • personnage
  • niveau personnel

Chacun de ces groupes comprend plusieurs types d’accentuation:

La classification de l'accentuation du tempérament selon Leongard comprend 6 types:

Le type hyperthymique est sociable, aime être parmi les gens, établit facilement de nouveaux contacts. Il a prononcé une gesticulation, des expressions faciales vives, des paroles fortes. Labile, sujette aux sautes d'humeur, souvent ne tient pas ses promesses. Optimiste, actif, initiative. Cherche de nouvelles choses, a besoin de sentiments positifs, d'activités professionnelles variées.

Nerazgovorchiv, éloigne les entreprises bruyantes. Trop sérieux, sans sourire, méfiant. Pour vous-même est essentiel, ces personnes souffrent souvent d'une faible estime de soi. Pessimiste. Pédant. La personnalité distinctive est fiable dans les relations intimes, la moralité n'est pas un mot vide. S'ils font des promesses, ils s'efforcent de les remplir.

L'humeur des gens, qu'ils ont changée plusieurs fois par jour. Périodes d'activité - sont remplacés par l'impuissance complète. Affectine-labile type - un homme de «extrêmes», pour lui, il n'y a que noir et blanc. La manière dont les relations avec les autres dépendent de l'humeur - transformations fréquentes du comportement - hier, il a été gentil avec vous et aujourd'hui, vous l'irritez.

Émotionnel, alors que les émotions qu’ils testent semblent brillantes, sincères. Impressionnant, amoureux, vite inspiré. Ces personnes sont créatives, parmi lesquelles se trouvent de nombreux poètes, artistes, acteurs. Ils peuvent être lourds en interaction, car ils ont tendance à exagérer, à faire sauter un éléphant d'une mouche. Dans une situation difficile sujet à la panique.

Un type d’accentuation alarmant n’est pas sûr de soi, il est difficile d’établir un contact, il est timide. Timide, qui se manifeste clairement dans l'enfance - les enfants avec une accentuation similaire ont peur de l'obscurité, de la solitude, des sons durs, des étrangers. Mnitelen voit souvent le danger là où il n'y en a pas, de longs échecs. Des exemples des aspects positifs de ce type alarmant sont la responsabilité, le sens du devoir et la bonne volonté.

La personnalité accentuée du type émotif est semblable au type exalté dans la profondeur des émotions vécues - elles sont sensibles et impressionnables. Leur principale différence est que le type émotif est difficile à exprimer, il les accumule longtemps en lui-même, ce qui conduit à l'hystérie et aux larmes. Réactif, compatissant, aide volontiers des personnes et des animaux sans défense. Toute cruauté peut les plonger longtemps dans l'abîme de la dépression et du chagrin.

  1. Description des accentuations de personnage:

Artistique, mobile, émotionnel. Ils s'efforcent de laisser une empreinte sur les autres, tout en évitant les faux semblants et même les mensonges. Le type démonstratif croit lui-même en ce qu'il dit. Si, toutefois, il est conscient de ses mensonges, il n’ya aucune raison de ressentir du remords, car il est enclin à effacer de son souvenir toutes sortes de souvenirs déplaisants. Ils aiment être au centre de l'attention, sont soumis à la flatterie, la considération de leurs mérites est importante. Impermanent et tiennent rarement leur parole.

Les types de personnalité pédants accentués sont lents avant de prendre une décision - ils l'examinent attentivement. Ils aspirent à une activité professionnelle ordonnée, à la marche à pied et à la résolution du problème. Tous les types de changements sont perçus avec douleur, les transformations pour les nouvelles tâches sont difficiles à mettre en œuvre. Ils ne sont pas en conflit, ils sont discrètement à la traîne des positions de leader dans l’environnement professionnel.

Le type collant conserve les expériences émotionnelles dans la mémoire pendant une longue période, ce qui caractérise le comportement et la perception de la vie. Ils semblent être «bloqués» dans un certain état. Le plus souvent, c'est de la fierté blessée. Vindicatif, méfiant, pas crédule. Dans une relation personnelle, ils sont jaloux et exigeants. Ambitieux et persévérant dans la réalisation de leurs objectifs, les individus accentués du type bloqué réussissent leur vie professionnelle.

Un type excitable dans les moments d'excitation émotionnelle est difficile à contrôler les désirs, enclin au conflit, agressif. Le caractère raisonnable recule, incapable d'analyser les conséquences de son comportement. Type excitable accentué de la personne vivent dans le présent, ne savent pas comment construire des relations à long terme.

  1. Description des accentuations du niveau personnel:

La classification des accentuations de niveau personnel est familière à tous. Souvent utilisés dans la vie quotidienne, les concepts d'extraverti et d'introverti sous des formes prononcées sont décrits dans le tableau ci-dessous.

Ouvert, contact, aime être parmi les gens, ne tolère pas la solitude. Non-conflit. La planification de leurs activités est difficile, frivole, démonstrative.

Le terme "personne introvertie" signifie qu'il est silencieux, peu disposé à communiquer, préfère la solitude. Les émotions se retiennent, fermées. Têtu, avec des principes. La socialisation est difficile.

Classification de Lichko

Les types d'accentuation de caractère ont également été étudiés par d'autres psychologues. La classification bien connue appartient au psychiatre domestique A.E. Lichko La différence par rapport aux travaux de Leonhard est que les études ont été consacrées à l'accentuation du caractère à l'adolescence, selon Licko, au cours de cette période, la psychopathie se manifeste le plus clairement dans tous les domaines d'activité.

Lichko identifie les types d'accentuation de caractères suivants:

Le type hyperthyme est trop actif, agité. A besoin d'une communication constante, il a beaucoup d'amis. Les enfants sont difficiles à éduquer - ils ne sont pas disciplinés, superficiels, enclins aux conflits avec les enseignants et les adultes. La plupart du temps, ils sont de bonne humeur et n'ont pas peur du changement.

Changement fréquent d'humeur - de plus en moins. Le type cycloïde est irritable, enclin à l'apathie. Préfère passer du temps à la maison que chez ses pairs. Il réagit péniblement à ses propos et souffre souvent de dépressions prolongées.

Le type d'accentuation labile est imprévisible, l'humeur fluctue sans raison apparente. Elle traite ses pairs de manière positive, essaie d'aider les autres, s'intéresse aux activités de bénévolat. Le type labile a besoin d'assistance, il est sensible.

L’irritabilité peut se manifester par des explosions périodiques à l’égard de proches, qui sont remplacées par du remords et un sentiment de honte. Capricieux. Ils se fatiguent rapidement, ne tolèrent pas de charges mentales durables, sont somnolents et se sentent souvent dépassés sans raison.

Obéissant, souvent ami avec les personnes âgées. Responsable, avoir de hauts principes moraux. Ils sont persistants, ils n'aiment pas les types de jeux actifs dans les grandes entreprises. Personnalité sensible timide, évite la communication avec les étrangers.

Indécis, peur de prendre des responsabilités. Critique à vous-même. Sujettes à l'introspection, consignent leurs victoires et leurs défaites, évaluent le comportement des autres. Plus que leurs pairs sont développés mentalement. Cependant, de temps en temps, ils sont sujets à des actions impulsives sans penser aux conséquences de leurs activités.

Le type schizoïde est fermé. La communication avec les pairs crée une gêne, souvent des amis avec des adultes. Fait preuve d'indifférence, ne s'intéresse pas aux autres, ne montre pas de sympathie. L'homme schizoïde cache soigneusement ses expériences personnelles.

Cruel - il existe des cas fréquents d'adolescents de ce type qui tourmentent les animaux ou se moquent des plus jeunes. Dans la petite enfance, les larmes, capricieuses, requièrent beaucoup d'attention. Fier, impérieux. Ils se sentent à l'aise dans les conditions des activités du régime, ils sont capables de plaire à la direction et de tenir leurs subordonnés à distance. La méthode pour les gérer est un contrôle strict. De toutes les typologies d'accentuations - le type le plus dangereux.

Démonstratif, égocentrique, a besoin de l'attention des autres, joue au public. Le type hystérique aime les éloges et le plaisir dans son adresse, alors en compagnie de ses pairs, il devient souvent un chef de file - cependant, il est rarement un leader dans un environnement professionnel.

Les adolescents au type d'accentuation instable excitent souvent leurs parents et leurs enseignants - ils ont un intérêt très faiblement exprimé pour les activités éducatives, les professions et l'avenir. En même temps que le divertissement, l'oisiveté. Paresseux. La vitesse du processus nerveux semblable au type labile.

Le type conforme n'aime pas se démarquer de la foule, suit tous ses pairs. Conservateur. Sujettes à la trahison, car il trouve une occasion de justifier son comportement. La méthode de "survie" dans l'équipe - adaptation à l'autorité.

Dans ses œuvres, Licko a attiré l'attention sur le fait que les concepts de psychopathie et d'accentuation du caractère chez les adolescents sont étroitement liés. Par exemple, la schizophrénie, comme forme extrême d’accentuation, est de type schizoïde à l’adolescence. Cependant, avec une détection rapide de la pathologie, il est possible d'ajuster la personnalité de l'adolescent.

Méthodes de détermination

Le type d'accentuation prédominant peut être identifié à l'aide de méthodes de test développées par les mêmes auteurs:

  • Leonhard propose un test composé de 88 questions auxquelles il faut répondre "oui" ou "non";
  • Complété par la suite par G. Schmishek, il a introduit la différence sous la forme de modifications dans la formulation des questions, en les rendant plus générales en vue d'une couverture large des situations de la vie. Il en résulte un graphique où l’accentuation la plus prononcée des traits de caractère est clairement indiquée;
  • la différence entre le test de Lichko et la méthode de test permettant d'identifier l'accentuation principale de Shmishek-Leonhard dans l'orientation d'un groupe d'enfants et d'adolescents est élargie - 143 questions, qui contiennent une typologie des accentuations.

En utilisant ces techniques, vous pouvez déterminer les types les plus prononcés d’accentuations de caractères.

Le rôle de l'accentuation dans la structure de la personnalité

Dans la structure personnelle de l’accentuation occupent une place prépondérante et, à bien des égards, déterminent la qualité de vie de l’individu.

Il faut garder à l'esprit que l'accentuation n'est pas un diagnostic! Dans une personnalité psychologiquement mature, il se manifeste comme une caractéristique qui peut être un indice dans le choix d’un lieu d’étude, d’une profession ou d’un passe-temps.

Si l’accentuation prend des formes prononcées (cela dépend de nombreux facteurs - éducation, environnement, stress, maladie), la médication doit être utilisée. Dans certains cas, certains types d'accentuation de caractères peuvent entraîner la formation de névroses et de maladies psychosomatiques (par exemple, le type labile souffre souvent de maladies infectieuses) et, dans les cas extrêmes, une telle personne peut être dangereuse.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie