Lorsqu'on décrit diverses maladies psychosomatiques, l'obésité et les troubles dépressifs, des symptômes tels que l'alexithymie sont de plus en plus courants. Qu'est-ce que c'est

L'Alexithymie est l'incapacité d'exprimer verbalement les émotions vécues, l'impossibilité de «mettre ses sentiments en mots». L'Alexithymie n'est pas une maladie mentale, c'est une caractéristique fonctionnelle du système nerveux de l'individu. Les capacités mentales ne sont pas associées à l'alexithymie, de nombreux alexithymiques ont une grande intelligence.

Selon différents chercheurs, de 5 à 25% de la population présente des signes d’alexithymie. Un tel écart important entre les données est dû aux différentes méthodes utilisées et aux divergences de vues sur la difficulté avec laquelle la capacité d'exprimer des émotions devrait être envisagée pour pouvoir la considérer comme une alexithymie.

Formes d'Alexithymie

Allouer traditionnellement une alexithymie primaire et secondaire.

L 'alexithymie primaire ou congénitale a un substrat organique détectable. Celles-ci peuvent être des malformations mineures, les effets de l'hypoxie pendant la grossesse ou l'accouchement et la maladie à un âge précoce. C'est une forme résistante d'alexithymie qui est difficile à traiter.

Une alexithymie secondaire apparaît à un âge plus avancé chez des individus somatiquement sains. Cela peut être le résultat de chocs nerveux graves, de stress, de diverses psychotraumatismes et de maladies neurologiques. Un certain nombre de maladies psychiatriques (schizophrénie, autisme, etc.) sont accompagnées d'une alexithymie.

La littérature psychologique décrit l'effet de l'éducation sur le développement de l'alexithymie. Les stéréotypes de comportement dans la société, l'inacceptabilité d'exprimer des émotions chez les personnes, les modèles d'éducation correspondants («les hommes ne pleurent pas», «ne retirent pas les ordures de la hutte») à l'âge adulte conduisent à une incapacité à décrire les émotions.

Des recherches sont en cours sur les anomalies microorganiques de la structure du cerveau chez les personnes atteintes d'alexithymie. Des preuves suggèrent que ces personnes ont perturbé la communication entre les hémisphères du cerveau. La structure qui établit cette connexion - le corps calleux - est endommagée au microscope. Dans une telle situation, l'hémisphère droit, et donc dominant chez la plupart des gens, acquiert un rôle prédominant. Celui de gauche, qui contrôle les manifestations émotionnelles, est supprimé. Une personne est en situation de conflit constant entre les hémisphères. Cette pathologie est détectée chez la plupart des personnes souffrant de maladies psychosomatiques.

Symptômes de alexithymie

Il existe un certain nombre de traits de caractère inhérents aux personnes ayant une alexithymie. Ses symptômes couvrent non seulement la sphère émotionnelle.

  • Perception difficile et expression de leurs propres émotions. Les Aleximites, bien sûr, ressentent toute la gamme des émotions inhérentes aux gens, mais ne peuvent pas décrire ce qu'ils ressentent. En conséquence, ils ont du mal à comprendre les émotions des autres. Cela peut causer de grandes difficultés de communication. Peu à peu, les personnes atteintes d'alexithymie développent une tendance à la solitude.
  • Mauvaise imagination, imagination limitée. Les personnes atteintes d'alexithymie sont dans la plupart des cas incapables de travailler de manière créative. Ils sont déroutés par le besoin d'inventer ou d'imaginer quelque chose.
  • Rêves rares. Une conséquence directe du paragraphe précédent est l’absence presque complète de rêves. Si elles apparaissent, la personne y exerce ses activités ordinaires et quotidiennes.
  • Pensée logique, clairement structurée et principalement utilitaire. Les personnes atteintes d'alexithymie ne sont pas enclines à rêver, elles sont plus proches de problèmes concrets, quotidiens et clairement définis. Ils ne font pas confiance à leur intuition ni même nient son existence.
  • Les personnes atteintes d'alexithymie confondent souvent les expériences émotionnelles avec les sensations corporelles. Par conséquent, lorsqu'on leur pose des questions sur leurs sentiments, ils décrivent souvent des sensations corporelles - ça fait mal, mal à l'aise, chaud, tremblements, écrasements, bien.

Alexithymie et maladies psychosomatiques

Alexithymia ne signifie pas l'absence d'émotions. Les personnes atteintes de ce trouble ne ressentent pas moins d'émotions que les gens ordinaires. Le problème est l'impossibilité d'exprimer ces sentiments. Les émotions non exprimées sont forcées dans le subconscient. Et leurs manifestations physiques s'accumulent. De telles émotions «non vécues» provoquent en outre divers blocages et agrafes dans le corps, violent l’équilibre hormonal et mènent finalement à des maladies psychosomatiques.

La variété de pathologies somatiques dues à la présence d’émotions longtemps réprimées est grande. Il peut s'agir d'hypertension artérielle, de maladie coronarienne, de lésions vasculaires athéroscléreuses, d'asthme, de gastrite, de duodénite, de colite, d'ulcère peptique de localisation variée, de céphalées de type migraine, de dermatite et de réactions allergiques.

Une attention particulière doit être accordée à une complication de l’alexithymie telle que l’obésité. Les recherches confirment l'importante prévalence de l'alexithymie chez les personnes en surpoids. L'incapacité à reconnaître ses sentiments et ses signaux corporels entraîne une alimentation excessive et irrégulière. Il est prouvé que la combinaison alexithymie et obésité donne un pronostic défavorable quant à la guérison de cette dernière.

Traitement Alexithymia

Une alexithymie primaire est un pronostic douteux pour la guérison. Le traitement de l'alexithymie secondaire est justifié et efficace, même s'il peut être très long. De nombreuses études ont démontré de bons résultats en psychothérapie pour l’alexithymie, en particulier en association avec des troubles de l’alimentation.

Le traitement principal de l'alexithymie est la psychothérapie. La Gestalt-thérapie, la psychothérapie psychodynamique modifiée et conventionnelle, la suggestion et l'hypnose, la thérapie par l'art sont efficaces. Tous les types de correction psychothérapeutique visent à aider une personne à réaliser et à exprimer, à exprimer, ses émotions. Une direction distincte est le développement de l'imagination, pour laquelle la thérapie par l'art est utilisée. Cela vous permet d'élargir indirectement la gamme de manifestations émotionnelles chez les personnes atteintes d'alexithymie. Il faut garder à l'esprit qu'il faut très longtemps pour obtenir des résultats notables de la psychothérapie.

Les données sur le traitement de la toxicomanie sont incomplètes. Il existe des informations sur l'utilisation réussie de tranquillisants à base de benzodiazépines pour la correction d'attaques de panique en association avec une alexithymie.

La plupart des auteurs s'accordent sur la nécessité d'une approche intégrée dans le traitement de l'alexithymie. Les techniques psychothérapeutiques doivent être associées à une correction pharmacologique. De plus, ce ne sont pas seulement les symptômes psychopathologiques tels que la dépression, l'anxiété et le stress psycho-émotionnel qui doivent être traités avec des médicaments. Soyez sûr de traiter et les maladies psychosomatiques, qui sont apparues à la suite de l'alexithymie, corrigent les niveaux immunitaires, métaboliques et hormonaux altérés.

Alexithymia - c'est quoi? Causes, symptômes et traitement

C’est loin de la fiction de notre vie quand il s’agit de cas cliniques d’incapacité à expérimenter l’ensemble du kaléidoscope de la sphère émotionnelle et sensuelle, d’incapacité à décrire son état mental et à comprendre le pouvoir des sentiments d’une personne aimante. Et les raisons possibles sont si ambiguës que, métaphoriquement, cela ressemble à une «promenade» d’une émotion particulière sur un pont en bois défectueux: on sait qu’il n’arrivera pas au bout et qu’il tombera, car le pont s’effondrera, mais il est difficile de dire quand et quelles planches vont tomber.

Terminologie, le concept de la maladie

L'Alexithymie est un trait de personnalité psychologique qui rend difficile l'identification de ses propres états émotionnels et de ceux des autres, diminue la capacité de fantasmer, de penser figurativement, de symboliser et de catégoriser, ce qui complique le processus de communication avec les autres.

Fait: Au nom de l'alexithymie, la syllabe "ty" est utilisée, du mot "thymus", car on pense que les causes possibles de son développement sont dans la pathologie de cette glande endocrine.

Alexithymia est un terme introduit en 1969 par le psychanalyste américain P. Sifneos, en tant que facteur provoquant des troubles psychosomatiques. Cela se traduit littéralement par «le manque de mots pour exprimer des sentiments» et se caractérise par un ensemble stable de symptômes:

  1. Remplacement des émotions par des stimuli et des sensations corporels.
  2. Reconnaissance et description incorrectes des états émotionnels vécus, à la fois.
  3. Mauvais développement de la réflexion et de la conscience de soi.
  4. Faible niveau de fantaisie.

Types d'Alexithymie

Les Aleksithymics ne sont pas semblables entre eux. Certains peuvent être conscients de leurs émotions, mais ne savent pas comment les traduire au niveau de la parole. D'autres seraient heureux de les exprimer, mais ne ressentent pas l'éventail possible de couleurs émotionnelles. En fonction de la nature de ces difficultés, il est habituel de distinguer différentes catégories, en fonction de la nature des dysfonctionnements émotionnels:

  1. Pédagogique: vocabulaire émotionnel faible.
  2. Psychologique: la présence d’émotions contradictoires ou leur répression; la divergence des sentiments et des émotions avec le «I-concept» de la personnalité.
  3. Linguistique: descriptions verbales standard des états mentaux internes.

Comment les émotions sont-elles générées à partir de sensations physiques?

Quelle est la complexité principale du "mutisme émotionnel"? Pourquoi n'arrivez-vous pas à vivre des émotions? Les émotions naissent au niveau biochimique, organismique. Quand une personne est en colère, elle sent une goutte de sang sur ses tempes, quand elle a peur, elle ressent des palpitations cardiaques et un engourdissement des extrémités, etc. Sur la base des sensations, la personne leur attribue un sens négatif ou positif et s'associe à l'image d'émotions spécifiques: pitié. Afin d'amener l'émotion "vers le monde extérieur", elles doivent être réalisées de l'hémisphère droit "émotionnel" au centre de la parole situé dans l'hémisphère gauche. Lorsque ce processus de «communication» cérébrale est interrompu, une personne est confrontée au fait qu’elle ne comprend pas le sens des émotions, ne sait pas comment les exprimer verbalement et les transmettre à une autre personne.

Fait: le comportement émotionnel d’une personne ayant une sphère sensuelle sensuelle-émotionnelle est perçu comme étant alexithymique comme inadéquat.

Diagnostics

Ce phénomène n'a pas de frontières claires au point qu'il leur est facile de remplacer d'autres maladies indépendantes ou temporaires, telles que la dépression, les traumatismes, la schizophrénie ou simplement un faible niveau de développement cognitif. Il est donc très important d’avoir un outil de diagnostic valide. La plus couramment utilisée est l’échelle d’Alexithymie de Toronto (TAS-20 améliorée), validée en 12 langues et composée de 20 questions, trois facteurs reflétant les composants clés de l’Alexithymie:

  1. Difficultés d'identification des sens (TIC).
  2. Difficultés à décrire vos sentiments (TOCH).
  3. Pensée orientée vers l'extérieur (PTO), qui reflète aussi indirectement les caractéristiques de l'imagination.

Dans la version russe, l’échelle TAS-26 est utilisée (la première version imparfaite du questionnaire, composée de 4 facteurs), ce qui n’est pas totalement fiable, car elle n’a pas été entièrement validée.

Alexithymia problème

La science moderne cherche toujours la réponse, qu'il soit possible de distinguer l'alexithymie en tant que phénomène pathologique indépendant ou en tant que complexe de symptômes accompagnant d'autres états que toute personne en bonne santé peut rencontrer dans des circonstances destructrices. L'Alexithymie est un phénomène tellement ambigu qu'il est interprété comme:

  • La forme du mécanisme de protection.
  • Changements de développement retardés ou inversés (cognitifs et émotionnels).
  • Phénomène socioculturel.
  • Pathologie neurophysiologique.

Des statistiques

Selon les statistiques, le nombre approximatif de personnes touchées par ce trouble représente entre 5 et 23% de la population totale. La répartition des sexes n’est pas en faveur des hommes, ce sont eux qui risquent davantage de souffrir de cette maladie que les femmes, car même dans l’enfance, les parents enseignent aux futurs défenseurs la force, la fermeté et la non émotion excessive.

Causes de l'Alexithymie

Facteurs constitutionnels: dysfonctionnements génétiques congénitaux conduisant à un dysfonctionnement des zones du cerveau responsables de la perception et de la reproduction de stimuli et de réactions émotionnels; déficience de l'hémisphère droit; blessures, tumeurs au cerveau.

  • Violation de la communication émotionnelle de la mère avec un jeune enfant, suppression des émotions, interdiction de leur expression.
  • Faible niveau de développement éducatif, culturel et statutaire.
  • L'interdiction dans certaines cultures de l'expression ouverte des émotions et des sentiments, de la préférence pour la retenue émotionnelle et la froideur.

Notion psychologique d’alexithymie: apparition de réactions post-traumatiques ("engourdissement" émotionnel, ignorance des événements du passé, pauvreté de communication et prédiction de situations).

Fait: il a été découvert chirurgicalement que les alexithymiques ont une densité de connexions neuronales anormale, ce qui rend difficile le transfert des impulsions entre les hémisphères.

Alexithymie: un problème psychologique

Il est basé sur des défauts cognitifs, personnels et affectifs. Alexithymia est en psychologie un complexe de désordres qui compliquent un processus adéquat d'interaction avec la société. Un individu souffrant d'un trouble présente un certain nombre de caractéristiques destructives:

  • Une personne ne perçoit pas, n'exprime pas correctement ses sentiments et ne comprend pas les autres, mais est sujette à des épidémies incontrôlables d'affects; les expériences intérieures sont perçues sous les couleurs de l'indignation, de l'irritabilité, de la fatigue, du vide.
  • Alexithymia en tant que problème psychologique conduit au fait que la sphère cognitive humaine se distingue par la pauvreté de l'imagination, la prédominance de la pensée visuellement efficace, ainsi que par l'impossibilité de catégoriser et de symboliser les objets et les images du monde environnant.
  • Infantilisme prononcé de la personnalité, valeurs et besoins vitaux de la vie primitive, faible auto-réflexion.

Une telle image psychologique fait de l’interaction avec les gens un conflit et la perception holistique de la vie est maigre, grise et pragmatique en dehors de toute approche créative de la vie.

Alexithymia, psychosomatique: recherche

De nombreuses données réfutent la conviction que tous les psychosomatiques sont nécessairement alexithymiques. Seuls 25% des patients présentaient des changements dans la sphère affective, alors que le reste des patients était absolument normal dans sa communication émotionnelle. L'Alexithymie, dont nous considérons la définition, est simplement un accompagnement fréquent des maladies psychosomatiques. Il n'est pas identique à eux et n'a aucun lien de causalité avec eux (G. Engel).

Les études sur l'alexithymie (expériences neuropsychologiques) ont montré que, dans les centres du cortex responsables de la conscience de soi, il est difficile de comprendre consciemment les émotions en raison du manque de matière grise qu'elles contiennent (Görlich-Dobre); et dans les centres du cortex responsables de l'attention, on a découvert une déficience, à cause de laquelle le cerveau ne semblait pas du tout capturer les émotions graphiques affichées (André Alemène).

Au cours de l'expérience, les alexithymiques peuvent identifier correctement les principaux groupes d'émotions (joie, bonheur, tristesse, peur, etc.). Dans la vie réelle, ce processus est compliqué. Au lieu d'émotions spécifiques, elles sont appelées sensations gênantes (MacDonald).

Lorsqu'on a étudié le niveau de réflexion sur soi et la capacité de fantasmer, la raison socioculturelle de l'apparition de déviations émotionnelles a été confirmée: les personnes atteintes d'alexithymie avaient un faible niveau d'éducation et un statut social général (R. Borsens).

Alexithymie en tant que facteur de risque pour le développement de troubles psychosomatiques

L'idée du lien entre l'incapacité de décrire et d'exprimer ses sentiments et l'apparition de troubles psychosomatiques, selon P. Sifneos, a une explication plutôt logique. Bien que l'alexithimique n'identifie pas les émotions, il les éprouve toujours, les accumule, mais ne peut pas les exprimer. Ensuite, le corps assume cette tâche et les symptômes physiologiques ("choisir" n’importe quel organe) signalent un malaise mental.

Il y a deux points de vue sur le développement des maladies psychosomatiques (selon Niemihah):

  1. "Négation" (inhibition de la sphère affective).
  2. "Déficience": le manque de certaines fonctions mentales qui réduisent la capacité de réfléchir, fantasmer et symboliser les besoins. De tels changements ne sont généralement pas susceptibles de traitement et de récupération inverse.

Avec l'alexithymie, seules les sensations physiques dans le corps sont définitivement fixées et les émotions peuvent jouer le rôle de distraction lorsqu'elles se concentrent sur des organes individuels, ce qui peut également donner lieu à des douleurs et affections psychosomatiques suggérées.

Traitement, réduction des manifestations alexithymiques

Le travail correctionnel en groupe implique une structure progressive, mais reste inefficace:

  1. Relaxation (entraînement autogène, psycho-gymnastique, musicothérapie).
  2. Le développement de la communication non verbale.
  3. Verbalisation de la parole interne («enregistreur de parole interne», selon N. Sandifer).

L’obstacle est l’incapacité des alexithymiques à exprimer leurs sentiments et leurs émotions, à percevoir la situation correctionnelle comme un processus significatif et intéressant. Une telle tentative ressemble à l'enseignement de plusieurs langues étrangères à une personne qui ne comprend pas un mot de l'une d'entre elles.

Des résultats progressifs explicites pourraient donner une version modifiée de la thérapie psychodynamique, dans laquelle l’accent est mis sur la sécurité de la démonstration de vos émotions et de vos sentiments. En pratique, ce modèle thérapeutique ressemble à l’interaction d’une mère avec son enfant, qui explique, interprète, soutient et conduit progressivement à une augmentation de la maturité personnelle.

Les tâches d'un tel traitement sont de guider et d'aider les patients:

  1. Transmettre et expliquer l'essence et les causes de ces interactions non émotionnelles.
  2. Enseignez à identifier les similitudes de leurs émotions avec les émotions des autres.
  3. Distinguer les sensations physiologiques et les réactions émotionnelles.
  4. Entraîner la susceptibilité émotionnelle et éliminer les moyens non productifs de gérer votre sphère affective.

L'absence d'anxiété, qui est garantie par la position d'accueil et de soutien du psychothérapeute, est une condition importante du traitement.

Prévisions de traitement

Le traitement psychothérapeutique de l'alexithymie peut durer des années. Le fait que tous les alexithymiques ne soient pas sujets au traitement est décevant, mais il est possible que certains patients ne le soient pas. Une condition importante reste le désir et la motivation du client à acquérir une sensibilité émotionnelle. En dehors du cabinet thérapeutique, une personne doit travailler durement sur elle-même: développer ses capacités créatives, rejoindre le monde sensuel de la communication et dialoguer avec les gens, interagir avec eux, en répondant à leurs émotions.

Formes, causes et psychothérapie de l'alexithymie

L'Alexithymie est l'incapacité d'exprimer des émotions oralement, c'est-à-dire de les décrire verbalement. Ce phénomène n’est pas une maladie, comme il est absent dans la classification internationale des maladies, mais plutôt un problème psychologique, une certaine caractéristique du système nerveux humain, non liée à ses capacités mentales.

Selon diverses études statistiques, une alexithymie sous diverses formes est présente dans 5 à 25% de la population. Une divergence aussi large est due au fait que diverses méthodes de diagnostic sont utilisées en psychologie pour identifier le niveau de la maladie, ainsi que des désaccords sur la manière dont cette caractéristique devrait être prononcée.

Le terme «alexithymie» a été introduit par P. Cifens en 1973. Dans ses écrits, il a décrit ses propres observations de patients d'une clinique psychosomatique. Tous avaient des caractéristiques communes: conflit, tolérance au stress basse, imagination sous-développée, difficultés à choisir les mots appropriés pour décrire leurs propres émotions et transférer des informations.

Formes et causes possibles

Traditionnellement, il est de coutume de distinguer l'alexithymie primitive acquise, c'est-à-dire congénitale et secondaire. Les alexithymies congénitales surviennent généralement à la suite de certaines malformations du fœtus, de pathologies de la grossesse et de l'accouchement, ainsi que de maladies véhiculées pendant la petite enfance. Le traitement de cette forme de trouble peut être très difficile.

La forme acquise du trouble mental considéré se manifeste généralement en tant qu'adulte en l'absence de toute maladie somatique. Le trouble survient souvent sous l'influence de facteurs indésirables tels que traumatisme mental, choc nerveux, stress, troubles mentaux (autisme, schizophrénie, etc.).

Les psychologues interprètent également l'alexithymie comme un phénomène socioculturel, l'associant à un statut social bas, à l'absence de culture verbale et d'éducation adéquate. Du point de vue de la psychanalyse, cette caractéristique peut être considérée comme une sorte de mécanisme de protection, qui est inclus en cas d’affect intolérable. Dans le même temps, avec la suppression constante des sentiments et des réactions émotionnelles face aux facteurs irritants, il devient habituel pour un individu de développer une monotonie émotionnelle dans laquelle, même en dehors d'une situation stressante, les sentiments deviennent moins prononcés.

Le concept d'alexithymie suggère également l'influence des caractéristiques éducatives sur le développement de la maladie. Une personne peut perdre la capacité d'exprimer ses propres sentiments si, dès son enfance, certains stéréotypes lui étaient imposés («les hommes ne pleurent pas», «il est indécent d'exprimer des émotions en public», etc.).

Aujourd'hui, des recherches actives sont également menées, au cours desquelles des scientifiques tentent de trouver une justification à la théorie selon laquelle la survenue d'une alexithymie pourrait être associée à des troubles organiques de la structure du cerveau. On présume que le trouble devient une conséquence de microdamages du corps calleux, structure responsable de la connexion entre les hémisphères. Dans ce cas, l'activité de l'hémisphère gauche contrôlant les émotions est supprimée et la personne elle-même est dans un état de conflit incessant entre les hémisphères. Un trouble similaire est diagnostiqué chez la plupart des patients atteints de pathologies psychosomatiques.

Les manifestations

L'Alexithymie se manifeste par un certain nombre de caractéristiques de la nature des individus, mais les signes ne s'étendent pas uniquement à la sphère émotionnelle:

  • Difficultés de perception et d'expression verbale de ses propres sentiments. Cela signifie qu’une personne n’est pas dépourvue d’émotions, mais tout à fait capable de ressentir toute la gamme d’entre elles, mais ne peut pas décrire ses sentiments. Cela explique les difficultés à comprendre les émotions des autres.
  • Tendance à la solitude. Apparaît généralement chez les alexithymiques progressivement;
  • Fantaisie limitée: incapacité à toute activité créatrice nécessitant la manifestation de l'imagination;
  • L'absence presque complète de rêves d'intrigue vifs;
  • Bonne logique, pensée structurelle et utilitaire sans penchant pour la fantaisie;
  • Déni du concept d'intuition;
  • Une autre caractéristique intéressante du problème à l'étude est que les alexithymiques confondent souvent les émotions avec les sensations corporelles. Si vous leur demandez ce qu'ils ressentent maintenant, vous entendrez en réponse «inconfortable», «appuie», «appuie», «chaleureusement», etc.

Des complications

Alixithymia n'est pas un manque complet d'émotions chez une personne, mais le problème est l'impossibilité de les exprimer. Les sentiments non exprimés s'accumulent dans le subconscient, leurs manifestations physiques s'accumulent également. En conséquence, le taux d'hormones dans le corps perturbe le développement des troubles psychosomatiques.

En raison d'émotions réprimées depuis longtemps, l'hypertension artérielle, l'athérosclérose, les maladies coronaires, la colite, la gastrite, l'ulcère peptique, l'asthme bronchique, la dermatite d'origines diverses, des réactions allergiques, des migraines et d'autres maladies qui perturbent le fonctionnement normal du corps humain se développent souvent. Une autre complication de l'alexithymie peut être le surpoids, car l'incapacité à exprimer ses propres sentiments, selon les données de la recherche, conduit souvent à une alimentation irrégulière. Dans ce cas, le traitement des troubles mentaux dans le contexte de l'obésité pose généralement des problèmes particuliers aux spécialistes. En outre, un tel trouble peut entraîner une dépendance à l'alcool ou à la drogue.

Diagnostic et thérapie

Alexithymia est détecté en utilisant des tests psychologiques spéciaux. Ainsi, la plus courante est la soi-disant échelle de Toronto, élaborée par le Bekhterev Institute et contenant un certain nombre de questions, auxquelles le patient devrait choisir l'une des options proposées. Le niveau d'alexéthymie est déterminé par le nombre de points gagnés.

1. Zones du cerveau plus actives chez les personnes atteintes d’alexithymie. 2. Zones du cerveau moins actives chez les personnes atteintes d'alexithymie.

Comme on l'a déjà mentionné, l'alexithymie primaire est assez mal traitée, alors que le traitement de la forme secondaire de la maladie est souvent assez efficace. La psychothérapie est la principale méthode utilisée pour lutter contre ce problème. La Gestalt-thérapie, les techniques psychodynamiques usuelles et modifiées, l'hypnose ainsi que la thérapie par l'art montrent la plus grande efficacité dans le travail avec les alexithmiques. L'objectif principal de toute forme de traitement psychothérapeutique est d'aider le patient à apprendre à reconnaître et à exprimer ses propres sentiments. Une attention est également portée au développement de l'imagination, ce qui vous permet d'élargir considérablement la gamme des manifestations émotionnelles.

Si nous parlons du traitement médicamenteux de l’ alexithymie, les données de recherche sur ce sujet sont encore incomplètes. Dans certains cas, la thérapie aux tranquillisants en présence de certains symptômes psychopathologiques, tels que les attaques de panique, a montré une bonne efficacité. Selon la plupart des experts, le traitement du trouble en question devrait être complexe. Assurez-vous de faire attention au traitement de ces pathologies psychosomatiques apparues à la suite d'une alexithymie persistante.

Alexithymia - Quelle est cette maladie et quels sont ses symptômes?

Parmi les diverses maladies psychosomatiques, un trouble tel que l'alexithymie est de plus en plus courant. Aujourd'hui, on trouve des signes chez un très grand nombre de personnes - de 5 à 25% de la population totale. Les données diffèrent considérablement, car le terme implique différents degrés de caractéristiques psychologiques et d’écarts.

Qu'est-ce que l'Alexithymie?

L'Alexithymie n'est pas une maladie mentale, mais une caractéristique fonctionnelle du système nerveux humain, qui se traduit par une incapacité à exprimer ses pensées par des mots. En grec, le terme peut être traduit par "sans mots pour les sens". Les personnes présentant cet écart ont du mal à définir et à décrire leurs propres sensations et émotions, en se concentrant principalement sur les événements externes, qui entravent les expériences internes.

Alexithymia en psychologie

L'Alexithymie en psychologie est une violation des fonctions émotionnelles d'une personne, mais pas une maladie. Les déviations ne sont pas liées aux capacités mentales de l'individu, elles ne sont pas affectées et les causes du développement du syndrome sont difficiles à identifier. La psychologie considère le phénomène de l'alexithymie comme un facteur de risque de maladies psychosomatiques. Le terme a été utilisé pour la première fois dans les années 70 du vingtième siècle. Peter Sifneos, psychanalyste, observa des patients atteints de troubles somatiques et découvrit leur incapacité à donner une forme verbale à leurs expériences. La gravité du trouble peut être différente.

Alexithymia - causes

Comme tout problème psychologique, l'alexithymie de l'individu a des sources primaires qui ont provoqué le syndrome. Il se divise en deux types: primaire et secondaire, c’est-à-dire un trait de personnalité stable ou une réaction temporaire à un problème. Dans le premier cas, les causes sont génétiques ou intra-utérines: violations des structures cérébrales, suppression des impulsions dirigées vers le cortex cérébral par le système limbique. Les raisons psychoémotionnelles sont attribuées au syndrome secondaire: autisme, stress, bouleversements, particularités des relations dans la famille et éducation.

Alexithymia - Signes

La présence du syndrome indique qu'une personne est concentrée sur des expériences nerveuses et est fermée à une nouvelle expérience. Les personnes «incapables d'exprimer leurs émotions» risquent davantage d'être déprimées et de développer des maladies telles que des maladies cardiaques, l'asthme, l'hypertension, l'anorexie, etc. Les principaux symptômes de l'alexithymie sont les suivants:

  • l'incapacité à décrire la gamme d'émotions émergentes et à comprendre les sentiments de l'interlocuteur;
  • substitution des sentiments par des actions dans la plupart des situations de la vie;
  • incapacité à distinguer les émotions des sensations physiques;
  • négligence de l'intuition ou son absence complète;
  • rêves rares ou sans émotion (les gens y réalisent des activités quotidiennes);
  • imagination limitée, rendant le travail créatif impossible;
  • concrétude, clarté logique, pensée structurée.

Comment parler à une personne souffrant d'alexithymie?

Vous pourriez penser que l'alexithymie est une maladie qui n'interfère pas dans la vie quotidienne. En fait, l'incapacité à exprimer et à identifier les émotions entrave considérablement la communication. Et le développement de maladies mineures rend nécessaire le traitement du syndrome. Les proches ont besoin de patience pour convaincre les alexithymiques de solliciter l'aide d'un psychanalyste. Pas besoin de faire pression sur une personne qui est «aveugle émotionnellement», en colère contre elle. «Homely warmth» aide les personnes souffrant de ce syndrome: amour, romance, positif, compréhension.

Alexithymia dans les professions créatives

La personnalité alexithymique a une imagination très limitée, n’est pas en mesure de faire le tri dans ses expériences et de répondre aux sentiments des autres. Dans la vie des alexithymiques, il n’ya ni joie ni désir de faire quelque chose de nouveau. Ils sont trop pragmatiques et ne savent pas s’exprimer. Par conséquent, les compétences créatives des personnes atteintes de ce syndrome sont contre-indiquées et pratiquement impossibles. Mais la créativité aide à faire face à cette maladie. Par exemple, l’art-thérapie contribue au développement de l’imagination.

Alexithymia - méthodes de traitement

L'alexithymie congénitale est difficile à traiter, mais avec la forme acquise, les choses vont mieux. La psychothérapie apporte des résultats: techniques telles que l'hypnose, la suggestion, la psychodynamique et la gestalt-thérapie. Ils visent à aider le patient à prononcer ses sens. Parfois, des médicaments sont nécessaires - l'utilisation de tranquillisants pour bloquer les attaques de panique, soulager le stress émotionnel, la dépression, l'anxiété. Il est important de se rappeler que dans le traitement du syndrome d'alexithymie, le traitement peut être long.

Les Aleksithymistes devraient être directement impliqués dans l'élimination des symptômes de leur maladie. Les psychothérapeutes donnent souvent à leurs patients des devoirs pour le développement de l’imagination et de la sensibilisation: tenue d’un journal intime, lecture de fiction, pratique artistique - peinture, musique, danse, etc. Les gens apprennent à réparer leurs sentiments et leurs émotions, à ne pas en avoir peur et à ne pas bloquer. Il est utile de développer dans différentes directions, de ne pas s'attarder sur votre problème.

L'incapacité à revêtir les mots de sentiments est un trait de personnalité désagréable, mais avec lui on peut exister et le principal est de corriger si cela se présente sous une forme douce. Il est important de ne pas commencer le développement du syndrome afin qu'il ne devienne pas la cause d'affections plus graves. Les maladies psychosomatiques apparaissant à la suite de symptômes pathologiques et psychopathologiques (dépression, stress, etc.) doivent être rapidement éliminées.

Alexithymia: Je ne sais pas ce que je ressens

Les émotions sont la fonction la plus ancienne de la psyché humaine, son principe instinctif et animal. Les émotions ont sans exception des personnes vivantes, mais toutes les personnes ne sont pas aussi sensibles, et certaines peuvent même paraître complètement insensibles, privées de la capacité d'exprimer des sentiments, de les partager avec d'autres et de faire preuve d'empathie. En psychologie, une telle non-émotivité, l'incapacité à comprendre et à exprimer différents sentiments personnels est appelée alexithymie.

Le concept d'alexithymie dans la théorie de la psychologie

Le phénomène de l'alexithymie affecte le comportement et la pensée de telle sorte que les émotions ne sont souvent pas réalisées et apparaissent comme «hors du commun» de la vie ordinaire, sans pour autant disparaître nulle part, mais continuer à vivre à un niveau inconscient, à l'instar de toutes les autres personnes..

Les émotions influencent le bien-être et l’état de santé, incitent à l’action et, à bien des égards, déterminent le comportement et, en fin de compte, le cours de la vie d’une personne. Sans compréhension de vos sentiments, il est impossible de prendre des décisions éclairées, de prendre soin de vos besoins psychologiques et de nouer des relations intimes saines.

Pour cette raison, l'alexithymie est presque toujours une limitation du fonctionnement de la psyché et, dans ses formes les plus sévères, elle peut provoquer le développement de pathologies mentales.

Le terme «alexithymie» (littéralement «pas de mots pour les sens») a été introduit par le psychiatre américain P. Sifneos dans les années 70 du siècle dernier. À l’heure actuelle, les psychanalystes et l’école de psychologie cognitivo-comportementale étudient la question en dehors de la médecine.

Sifneos a décrit une caractéristique psychologique stable d'une personne suggérant les signes typiques suivants de l'alexithymie:

  1. Difficultés à identifier, comprendre et décrire leurs propres sentiments et émotions des autres.
  2. Capacité réduite à distinguer les sensations physiques et émotionnelles.
  3. Faible capacité à symboliser et à imaginer, la pauvreté de la fantaisie, le manque de penchant pour la créativité.
  4. Se concentrer davantage sur les événements extérieurs que sur les réactions émotionnelles.
  5. La tendance à la somatisation des émotions et, par conséquent, une tendance aux troubles psychosomatiques.
  6. Tendance à une pensée utilitaire et concrète et préférence pour des actions concrètes dans des situations stressantes et conflictuelles.

Depuis près de 50 ans, le phénomène de l'alexithymie attire l'attention de spécialistes du domaine de la médecine psychosomatique et de la psychologie.

De nombreuses études cliniques sur l'alexithymie confirment la propension aux maladies psychosomatiques des alexithymiques, ainsi que la prévalence élevée de l'alexithymie chez les patients psychosomatiques.

Une telle tendance à la somatisation s'explique par le fait que le manque de capacité de maîtrise de soi émotionnel, qui permet normalement de s'adapter à des conditions stressantes, conduit à une augmentation des réponses physiologiques au stress et, par conséquent, à l'apparition de maladies somatiques.

Le concept scientifique moderne d'alexithymie décrit deux types principaux qui déterminent l'efficacité de la psychothérapie pour une caractéristique donnée.

Alexandrite primaire - manque de réactions émotionnelles

Il s’agit d’une caractéristique innée du corps, probablement associée à une déficience fonctionnelle du système nerveux, en raison de laquelle des impulsions instinctives affectent le corps, en contournant le processus de traitement (c’est-à-dire la prise de conscience et la régulation) du cortex cérébral.

Une telle alexithymie congénitale est souvent (dans 80% des cas) sensible aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique. En raison de son origine congénitale, l'alexithymie primaire est peu susceptible de correction psychothérapeutique.

Les patients doivent plutôt créer des conditions de vie optimales, minimiser le stress et développer des fonctions cognitives permettant de compenser le manque de réflexion.

Alexithymie secondaire - négation des émotions

Un tel modèle implique une inhibition à grande échelle des réactions émotionnelles, provoquée par la propension trop développée de la psyché à utiliser des mécanismes de défense:

  • déni;
  • éviction;
  • la dissociation;
  • la suppression;
  • l'isolement affecte et d'autres.

Les émotions dans ce cas ne sont pas autorisées à être réalisées et traitées et sont exprimées dans des troubles somatiques ou mentaux, privant une personne de la possibilité de vivre et de nommer directement ses sentiments.

L’alexithymie secondaire peut faire l’objet d’une psychothérapie et le pronostic s’avère très favorable dans les cas où l’isolement des émotions apparaît à un stade relativement avancé du développement personnel, par exemple en réaction à un traumatisme.

Il est logique qu’il soit beaucoup plus facile de retrouver la capacité de ressentir une fois perdue que de l’apprendre à partir de rien sans une expérience riche en réflexion et en empathie.

La théorie de l'alexithymie montre qu'il est important de faire la distinction entre alexithymie primaire et secondaire dans le diagnostic, car le plan de traitement sera très différent dans ces cas.

Pour diagnostiquer l'aptitude à comprendre et à verbaliser les sentiments, un groupe de chercheurs canadiens a développé l'échelle de Toronto pour l'allexithymie (tas). Il s'agit d'un court questionnaire qui permet de déterminer de manière fiable la présence et le degré d'allexithymie.

Alexithymie comme trait de personnalité autistique

L'alexithymie primaire est ce type facilité par le fonctionnement spécial du système nerveux et souvent associé à d'autres traits de personnalité qui s'ajoutent aux troubles du spectre autistique.

L'autisme peut être exprimé sous une forme relativement bénigne (par exemple, des formes bénignes du syndrome d'Asperger) ou acquérir une évolution pathologique sévère.

Pour la plupart des autistes, une diminution significative de l'intelligence émotionnelle est caractéristique, c'est-à-dire la capacité de reconnaître les émotions des autres.

En raison de cette caractéristique, le comportement d'une autre personne peut effrayer ou contrarier une personne autiste, car elle ne peut prédire les actions des autres. Dans le même temps, il peut se comporter de manière trop grossière, agressive ou excessivement bruyante et déplaire aux autres.

Dans ce cas, la thérapie cognitivo-comportementale a du sens pour compenser le manque d'empathie avec les compétences cognitives.

Au cours d'un tel impact, les enfants apprennent à comprendre intellectuellement (par l'intonation, le vocabulaire, l'expression du visage), ce que les autres ressentent, ce qui est acceptable et agréable et ce qui peut déranger, contrarier ou contrarier. Il aide les personnes autistes à se protéger des réactions inattendues des autres, à se sentir en confiance et à trouver leur place dans l'environnement neurotypique.

L'Alexithymie est un facteur de risque pour la psychosomatique

La diminution de la capacité de reconnaître et de verbaliser leurs émotions se retrouve chez de nombreux patients de la clinique psychosomatique. Dans de tels cas, la réaction somatique l'emporte sur l'affect, l'attention de la personne est dirigée sur les sensations physiques, ce qui renforce l'impact de la composante somatique de la réaction émotionnelle.

Le manque de contact avec les sentiments joue un rôle particulièrement important dans le développement de ces maladies psychosomatiques classiques:

  • le psoriasis, l'eczéma et la dermatite atopique;
  • ulcère à l'estomac et gastrite;
  • la migraine;
  • l'hypertension;
  • dystonie vasculaire;
  • troubles du rythme cardiaque et autres.

Une personne qui ne comprend pas ses sentiments peut parler de colère: «Mon cœur bat très fort et mes mâchoires tremblent» ou de peur: «Je reprends mon souffle et mes mains transpirent et tremblent." Et exactement comme ils peuvent, et les sentiments seront manifestés.

"Maison". Figure d'une personne alexithymie

Avec la peur, qui est comprise et vécue comme peur, on peut faire beaucoup de choses: se consoler et se calmer, éliminer le facteur effrayant («attaque» ou «fuir»), convertir la peur en colère et l'exprimer, demander de l'aide et la protection de ses proches. Mais la peur, qui n'est ressentie que comme une réaction corporelle, continue d'affecter le corps et entraîne des conséquences sur le plan physique.

Comment l'alexithymie affecte-t-elle le corps?

Lorsque les émotions ne sont pas traitées, l'état de stress devient stable et affecte différents systèmes du corps.

Travail musculaire

La peur, l’anxiété, la panique, la colère, l’excitation et d’autres réactions qui visent biologiquement à réaliser une action (fuite, attaque, travail, etc.) provoquent des tensions chez certains groupes musculaires.

Si ce stress ne provoque pas de décharge motrice (après tout, une personne qui ne connaît pas sa peur ne court pas nulle part), la tension dans les muscles devient permanente et provoque des déformations du squelette et des dysfonctionnements des organes internes (par exemple, des muscles abdominaux tendus peuvent provoquer une indigestion).

Production d'hormones

Pendant le stress (même lorsque nous ignorons ce qu'est le stress) et les expériences fortes (peur, douleur, angoisse, amour, colère, désespoir, etc.), certaines hormones sont produites qui devraient mobiliser le corps et aider à faire face à la situation stressante.

Mais lorsque les émotions ne sont pas réalisées, la situation ne trouve souvent pas de résolution et la production d'hormones se poursuit. Ensuite, la concentration d'hormones s'accumule dans le sang, perturbant le fonctionnement du système nerveux et de nombreux autres systèmes.

Par exemple, la peur augmente la production d'adrénaline, de noradrénaline et de cortisol - des hormones du stress qui augmentent le rythme cardiaque, augmentent la température corporelle, entraînent un écoulement sanguin vers les muscles, réduisent les fonctions digestives, inhibent la pensée et le cycle veille-sommeil - privent ainsi le corps de l'occasion de se détendre.

Fonctions mentales

L'Alexithymie s'accompagne souvent de troubles mentaux:

  1. Boulimie ou anorexie, dans laquelle la fonction de nourriture remplace la personne émotive.
  2. Dépression, au cours de laquelle l'afflux de sentiments inconscients plonge une personne dans un état d'apathie et de dépression.
  3. Trouble d'anxiété dans lequel les conflits internes sont projetés vers l'extérieur et prennent la forme d'une menace externe peu claire.
  4. Trouble obsessionnel compulsif dans lequel les rituels et les actions obsessionnelles deviennent le centre de la vie mentale.
  5. Dépendances chimiques et autres, dans lesquelles les fonctions de régulation émotionnelle sont déléguées à une substance ou à un autre objet de dépendance.

Le traitement des maladies psychosomatiques chez les patients souffrant d’alexithymie est plus efficace sous une forme complexe. Parallèlement au traitement médical des symptômes somatiques, il est important de travailler psychologiquement.

Progressivement, apprenant à reconnaître ses propres réactions émotionnelles, le patient acquiert les outils nécessaires au traitement et à la régulation des sens. En conséquence, non seulement la conscience augmente, mais les manifestations de symptômes psychosomatiques sont considérablement réduites.

"Mes voeux." Figure d'une personne alexithymie

Dans le processus de psychothérapie, les patients psychosomatiques perçoivent un symptôme comme un ennemi physique à comprendre la douleur et la maladie comme un signe que quelque chose d'important se passe à l'intérieur. Avec un pronostic favorable, cet «important» intérieur peut commencer à être reconnu et appelé émotions, et une personne aura de la place pour traiter ses émotions, ce qui aura un effet positif sur le bien-être physique.

Comment l'alexithymie affecte-t-elle la qualité de vie?

Pour les personnes en bonne santé émotionnelle, les sentiments jouent un rôle important dans l'organisation de la vie, le choix des priorités et l'établissement de relations avec les autres. Les personnes qui vivent des émotions, s’efforcent de répondre à leurs besoins psychologiques et spirituels et se soucient de leur bien-être moral.

La vie des alexithymiques présente certaines caractéristiques typiques du phénomène de la maladie.

Appauvrissement émotionnel des contacts sociaux

Aleksitimikov a généralement peu d'amis intimes, les relations avec les autres sont caractérisées comme superficielles et utilitaires. Une personne ne ressent pas la plénitude et la profondeur de la communication, ne s'intéresse pas à une séparation sincère de ses propres sentiments et de l'état émotionnel des autres. Ambient peut percevoir les alexithymiques comme des interlocuteurs froids, stricts et détachés.

Souvent, les autres ne cherchent pas de réponses à des questions telles que «Es-tu en colère? Êtes-vous en colère? Pourquoi es-tu si triste? ", Ou rencontré un" Je ne sais pas ".

Manque de créativité

L'absence ou une petite quantité de fantaisie, d'imagination et de créativité. Une personne est généralement tournée vers le monde extérieur, les rêves lui semblent une perte de temps. Si nécessaire, s’engager dans la créativité tombe dans la stupeur ou produit des images simples, dépourvues de symbolisme.

Choisir un chemin de vie à partir de locaux extérieurs

Une personne privée de contact productif avec elle-même prend des décisions importantes en fonction de ses idées sur la manière d’agir «correctement», «bien», «rentable».

Dans le même temps, la motivation interne («bon pour moi», «opportunité de s'ouvrir», «vouloir ceci») est ressentie faiblement ou n'est pas du tout prise en compte. La vie qui en résulte ressemble à une série de solutions utilitaires qui peuvent conduire à un certain succès, mais ne laissent aucune place à la réalisation de soi authentique.

Dans le même temps, une personne ressent souvent un vide flou, un vague désir de changement, mais n'attache pas d'importance à ces signaux faibles.

Parfois, une personne se sent vaguement ou profondément insatisfaite de sa propre vie et réalise qu’elle aimerait entrer en contact avec ses propres sentiments. Un psychothérapeute compétent peut alors devenir un allié précieux. Un thérapeute compréhensif et empathique aidera le client à établir des liens importants avec son propre monde intérieur et à recevoir une telle acceptation et une telle empathie, et plus tard à apprendre à reconnaître les signaux de réactions émotionnelles, à les comprendre et à les traiter.

Ainsi, une personne a la possibilité de prendre soin de elle-même, de comprendre ses besoins psychologiques et de s’efforcer de les satisfaire, d’établir des relations productives et nutritives et d’abandonner des liens destructifs "toxiques". La vie prend de la profondeur, de la plénitude et du sens.

Alexithymia

Toutes les personnes éprouvent certaines émotions. Ils sont différents - mauvais et agréable. La personne comprend généralement ce qu’elle ressent, car elle reconnaît ses propres expériences et peut les décrire. Cependant, il existe un certain pourcentage de personnes qui ne peuvent ni reconnaître ni exprimer leurs émotions avec des mots, ce qui s'appelle l'alexithymie. Quelles sont ses causes, signes, symptômes et méthodes de traitement?

Qu'est-ce que l'Alexithymie?

Qu'est-ce que l'Alexithymie? Traduit du grec alexithymie est un trouble dans lequel l'individu n'est pas capable de reconnaître ses propres sentiments et de les décrire avec des mots. C'est pourquoi ces personnes souvent ne comprennent pas ce qui leur arrive et ne peuvent pas sympathiser avec d'autres personnes éprouvant certains sentiments.

Les personnes souffrant d'alexithymie présentent les caractéristiques générales suivantes:

  • Conflit
  • Faible tolérance au stress.
  • Sous-développement de la fantaisie.
  • Difficulté à décrire vos émotions.

Les psychologues ont noté un risque accru de développement possible de maladies somatiques qui se forment sur les émotions humaines. Puisqu'une personne éprouve vivement certaines émotions, les reconnaît et les comprend, elle est capable de les éliminer ou de les calmer au fil du temps. Lorsqu'une personne ne comprend pas ses propres expériences, elle perd l'occasion de trouver la bonne approche pour les éliminer.

Une leçon de vie est un point important de l'expérience émotionnelle. Chaque personne tire certaines conclusions en se basant sur les émotions qu’elle éprouve. Si les émotions sont positives, il conclut qu'il a tout fait correctement. Si les sensations sont négatives, alors la personne analyse ses actions, ce qui conduit à un résultat négatif. Une leçon de vie est passée si une personne corrigeait ses actions, ce qui avait conduit à un résultat négatif la dernière fois et donnait maintenant un résultat positif.

Une personne souffrant d'alexithymie n'est pas en mesure de tirer des conclusions sur la base des leçons que la vie lui présente, car elle ne peut pas comprendre quels sentiments elle ressent.

Alexithymia prive une personne de la compréhension de la différence entre les sentiments mentaux et physiques. En outre, l'individu ne perçoit pas le monde dans toutes ses manifestations, ne lui enseigne pas une réponse adéquate aux situations de stress et de conflit. Une telle personne n'a ni motivation, ni valeurs, ni objectifs apparaissant sous l'influence de stimuli émotionnels positifs.

Les symptômes

Comment reconnaître l'alexithymie? Le symptôme le plus important de sa manifestation est l’incapacité verbale d’une personne de dire ce qu’elle ressent. Dans le contexte de «l'analphabétisme» émotionnel, une personne est souvent développée intellectuellement.

Puisque l'individu n'est pas capable de comprendre les émotions, il n'est absolument pas enclin à l'empathie. Parfois, il semble insensible ou égoïste. En fait, il est prêt à faire preuve d'empathie, il ne sait tout simplement pas comment le faire. Par conséquent, souvent dans une situation similaire résout le problème de la phrase habituelle.

Les malentendus et les conflits d'une personne avec d'autres deviennent de plus en plus fréquents. Comme il ne comprend pas leurs expériences, il n'est pas en mesure de changer son comportement et son approche à temps.

Le symptôme le plus important est le pragmatisme dans le contexte d'un manque total de créativité. Le penchant pour la créativité ne peut se développer que chez les personnes qui vivent et comprennent leurs émotions. Avec l'alexithymie, une personne n'est pas capable de comprendre ses propres expériences, alors elle pense de manière pragmatique et logique.

Cependant, il y a de fréquents éclairs d'émotions qu'une personne répand sur d'autres, sans comprendre ce qui lui arrive.

Les difficultés apparaissent avec une réflexion adéquate sur le monde environnant. Puisqu'une personne ne ressent pas d'émotions avec sa compréhension consciente, elle n'a pas le temps de réagir à temps aux manifestations des autres et de changer rapidement. En ce qui concerne l'autorégulation, il n'y a pas de problèmes particuliers. Si nécessaire, les personnes atteintes d'alexithymie peuvent rapidement évoluer aux niveaux externe et interne, en s'adaptant pleinement aux nouvelles conditions de vie.

Signes de

Le signe le plus évident de l'alexithymie est la solitude d'une personne. Cela est dû au fait qu'il ne sait pas comment rester en contact avec les autres, lesquels sont construits au niveau des émotions. Il ressent des émotions, mais ne les comprend pas. Il n'est pas capable d'exprimer l'expérience des mots, de sorte que les gens comprennent ce qui lui arrive. Il est également incapable d'exprimer correctement ses propres émotions, ce qui peut entraîner des malentendus. Le résultat d'une combinaison de ces facteurs est la solitude.

Ils ne peuvent pas effectuer d’activités associées à la créativité, à la création, au développement. Tout ce qui est nouveau est effrayant et déroutant. L'homme ne peut ni rêver ni imaginer que cela limite ses capacités.

Ces personnes peuvent être complètement des rêves manqués. Et si quelque chose rêve, alors seulement la vie ordinaire.

Leurs problèmes ne peuvent pas être basés sur des impulsions émotionnelles. Si nous parlons d'intuition, ils la rejettent complètement.

Lors de la description de leurs expériences, ces personnes utilisent souvent des mots qui décrivent les sensations corporelles. Ils ne peuvent pas se diviser et voir la différence entre douleur et souffrance, joie et chaleur.

La vie de ces personnes devient ennuyeuse à cause du manque d'émotions et la sphère sociale est instable. Comme une personne n'est pas capable de comprendre les sentiments d'un partenaire, il lui semble qu'il invente des problèmes. Le fait de ne pas comprendre la culpabilité ou la conscience entraîne un transfert de responsabilité vers d'autres personnes. Et cela ne contribue pas à l'établissement de relations solides.

Les autres signes d'alexithymie sont:

  1. Perception négative du monde.
  2. Tendance à la dépression.
  3. Peur du nouveau.
  4. Pensée visuelle et efficace.

De l'extérieur, une personne semble insensible, égoïste, pragmatique et logique. D'une part, il dessine une vision sobre du monde. D'autre part, il est étranger à l'intimité, qui se forme entre des personnes au niveau des sentiments.

Raisons

Certains ont tendance à croire que l'alexithymie est une maladie. D'autres préfèrent appeler ce phénomène uniquement la propriété d'une personne. Alexithymia conditionnellement est divisé en primaire et secondaire. L'aléxithymie primaire est provoquée par des anomalies congénitales qui apparaissent au cours du développement du fœtus, de la naissance d'une personne, du passage des premières maladies de l'enfance. L’alexithymie secondaire est causée par les raisons suivantes qui peuvent survenir à l’âge adulte:

  • Le stress.
  • Expériences traumatisantes.
  • Troubles mentaux, etc.

Certains experts identifient les causes de l'alexithymie dans les aspects socioculturels. Une personne n’a pas une bonne culture d’éducation et de communication, elle se situe à un niveau social inférieur, c’est-à-dire qu’il n’ya pas d’éducation dans laquelle il étudierait lui-même, ses sentiments et ses façons d’exprimer ses émotions.

Du point de vue de la psychanalyse, l’alexithymie peut être appelée matité émotionnelle, ce qui se développe en tant que mécanisme de protection pour une situation stressante particulière. Une personne est constamment affectée par certains facteurs négatifs. Si un individu ne peut pas y faire face, il commence alors à s'y habituer émotionnellement. Le mécanisme de protection de la psyché est la non-réponse émotionnelle à ce qui se passe.

Certains concepts éducatifs traversés par une personne dans son enfance peuvent provoquer une alexithymie. Par exemple, "les hommes ne pleurent pas" ou "expriment des émotions publiquement avec indécence" peut amener une personne à développer la capacité d'opprimer ses propres sentiments.

Il est impossible d'exclure les cas où les émotions sont punies ou susceptibles d'être ridiculisées. Dans leur enfance, les parents punissent une personne qui pleure ou rit trop fort. Les amis se moquent des sentiments amoureux d'un enfant. L'expérience négative de telles expériences vous fait ne pas montrer vos sentiments et même ne pas y prêter attention.

Traitement

Les causes peu claires de l'apparition se traduisent par l'absence d'un traitement complet de l'alexithymie. Si nous parlons d’alexithymie primaire, il devient difficile de prescrire un traitement. À un moment donné, il y a eu une déviation, qui devient impossible à reconnaître.

Divers travaux thérapeutiques sont généralement effectués pour éliminer l’alexithymie. Ils deviennent efficaces en ce qui concerne l’alexithymie secondaire et les autres facteurs de son apparition. Vous pouvez obtenir un psychothérapeute d’aide qualitative sur psymedcare.ru.

Connaissant les causes de l'expression émotionnelle, vous pouvez diriger le travail d'un thérapeute pour l'éliminer. Voici des techniques utilisées telles que:

  • Art thérapie.
  • Suggestion.
  • Hypnotechnologie.
  • Psychothérapie psychodynamique.
  • Thérapie de Gestalt.

Dans le processus d'élimination du problème devrait être patient. Les résultats n'apparaîtront pas immédiatement. Sont efficaces les techniques où une personne doit faire preuve de créativité, car elle est associée à l'expression d'émotions. Plus les créations humaines sont vives et à grande échelle, mieux c'est.

Le travail est d'abord dirigé vers la manifestation de leurs émotions, ensuite - vers leur compréhension et leur reconnaissance. Une personne devrait décrire ce qu’elle ressent à l’aide de divers matériaux et mots connus. L'observation des émotions des autres devient également importante: comment elles se manifestent et comment elles sont reconnues de l'extérieur.

Le traitement médicamenteux n’est utilisé que dans les situations de troubles dépressifs et de maladies psychosomatiques. Ils visent à supprimer les expériences négatives et à éliminer les symptômes physiologiques. Cependant, le travail thérapeutique à ce stade n’est pas exclu, car les pensées principales et les expériences conscientes demeurent. Il utilise également une alimentation équilibrée, ce qui aide à établir le lien entre l'état d'une personne et ses émotions.

Prévisions

La vie de l'alexithymie n'est pas affectée. Cela détériore la qualité de l'existence. La prédiction de l'alexithymie est une vie maigre et solitaire, dépourvue de couleurs et de moments agréables.

Premièrement, l'homme ne se comprend pas. Les sentiments qu’il est capable d’expérimenter, mais ils ne lui donnent pas l’énergie que des individus en bonne santé reçoivent. Les émotions positives peuvent motiver, les négatives - pour éviter un danger ou pour apprendre une leçon. Tout cela est privé d'une personne qui souffre d'alexithymie.

Deuxièmement, toute relation avec les autres est gâchée. Une personne ne sait pas comment exprimer ses émotions et ne réagit pas correctement aux signaux des autres. Une personne ne sait pas comment sympathiser, ce qui la rend insensible et insensible. Une approche pragmatique n’est pas toujours bonne, ce qui rend l’individu cruel et égoïste. Les gens ne comprennent pas comment établir un contact avec une personne qui n'exprime pas ses émotions et qui, de plus, n'en parle pas.

La vie sociale devient rare en raison de l'absence dans la vie d'une personne de ceux qui peuvent l'accepter sans émotion ni intimité. Le résultat de l'absence d'émotions est une vie monotone, dans laquelle tout est clair et monotone. La vie avec l'alexithymie devient logique et simple, car une personne ne peut pas entrer dans une situation où tout se passe sur les émotions. D'une part, cela élimine les problèmes imprévus. D'autre part, il n'y a pas de situations dans lesquelles une personne n'a jamais été auparavant.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie