Algolagnia (du grec: άλγος - douleur et λαγνενα - relations sexuelles)
- il s’agit d’un trouble mental qui se manifeste par l’obtention d’une satisfaction sexuelle en provoquant de la douleur à soi-même ou à son partenaire sexuel.

Formes de pathologie


Algolonia - terme introduit relativement récemment (début du XXe siècle) par le baron allemand Schrenk Notzing, qui l’a différenciée en fonction de l’objet pour lequel des effets douloureux sont appliqués.

Il existe plusieurs types de ce trouble: passif et actif (appelé sadisme).

Particularités du sadisme

Le concept de "sadisme" a été introduit pour la première fois par Kraft-Ebing dans la monographie Psychopathia sexualis, publiée en 1886.

Le sadisme est la forme active du trouble mental considéré. Il s’agit d’une déviation dans le comportement dans laquelle l’excitation et l’apaisement du désir sexuel se produisent dans la condition de causer de la douleur et de recourir à la force par rapport à son partenaire.


Psychoneurologue Richard von Kraft-Ebing

On considère que les conditions préalables à un tel comportement n'apparaissent pas soudainement à l'âge adulte, mais se forment progressivement. L'altération des inclinations humaines peut remonter à la puberté. Chez les adolescents, vous pouvez remarquer les comportements suivants:

  • au moment de l'observation de la violence, une personne montre des émotions positives;
  • amour de l'humiliation devant le public;
  • abus agressif de sa position (par exemple en relation avec le pupille, l’animal, le subordonné, l’enfant);
  • manipulation, intimidation d'autrui à des fins personnelles;
  • manifestation d'intérêt particulier sur les thèmes des représailles, des combats, de la violence;
  • des mensonges pour causer des dommages à la fois moraux et physiques à une autre personne;
  • le plaisir de pouvoir influencer la volonté et la liberté d'autrui;
  • représailles corporelles dans le but de se sentir principalement dans les relations.

Il convient de noter que le terme lui-même n'est pas inclus dans la circulation dans la psychiatrie et la psychologie modernes.

Caractéristiques de algo-policy passive


L'allégologie passive, ou sadomasochisme, est également un trouble du comportement. Sa manifestation principale est que l’atteinte du sommet du plaisir érotique se produit conjointement avec l’infliction de sensations douloureuses à soi-même ou à son partenaire, son impulsion, son humiliation, la création de situations de manifestation évidente de la domination sur une autre personne.

Dans le cas d'une dépendance personnelle à la douleur, il y a une place pour le masochisme.

Dans le cas contraire - causer de la douleur à une autre personne, nous parlons de sadisme. On peut trouver des couples lorsque deux personnes associent des aspects opposés de la politique sociale. On peut alors suggérer un moyen constructif de développer ces relations (par exemple, la relation standard BDSM).

Le sadomasochisme est considéré comme une maladie uniquement lorsque le plaisir est obtenu uniquement par cette méthode. Il est nécessaire de différencier le diagnostic envisagé et la manifestation banale de l'agression, le recours à la force, non associé aux plaisirs.


Léopold von Sacher-Masoch, dont le nom est à la base du terme "masochisme"

On pense qu'en plus de l'adolescence, les enfants peuvent être pondus dès l'enfance. On pense que la personnalité d'un enfant ayant des parents sadiques et faisant l'expérience de leur influence sera façonnée par la pathologie. Ressentant constamment un malaise physique, l'enfant s'aperçoit progressivement qu'il lui fait plaisir avec ses souffrances. Prendre l’habitude d’exercer des activités liées à ce domaine.

Sadomasochisme dans la société

Le sadomasochisme est la plus commune de toutes les déviations sexuelles. Dans une certaine mesure, ses manifestations sont inhérentes à la plupart des gens.

Dans des limites adéquates, allegolniya n'interfère pas avec la vie normale dans la société. Le format de relation BDSM a une certaine popularité, où les deux partenaires trouvent de la joie. Bien entendu, l’accentuation de ces tendances s’accompagne dans certains cas de comportements comportementaux destructeurs, tels que l’abus d’alcool, la toxicomanie, les comportements antisociaux.

Tout cela conduit souvent à des actes de violence, à des traitements sévères infligés à des enfants, à des animaux, à leurs proches, ainsi qu’à des violences sexuelles.

Il existe de nombreux types de pathologie:

  • kleptomanie génitale;
  • sadisme idéologique;
  • nécrophilie
  • cannibalisme
  • pollutionisme
  • coprolagnia
  • sodomie
  • microscopie.

Dans divers types d'art, vous pouvez trouver des exemples d'entreprises, par exemple dans la littérature, la peinture.

Dans leurs écrits, des personnalités telles que Moll, le professeur G. Roleder, sont étroitement liées à ce sujet.

Quant au pronostic de la maladie, il est identique à celui de troubles similaires. Dans certains cas, des tentatives ont été faites pour traiter ce rejet de l'hypnose.

Le but était de former la conviction inverse du patient dans un état hypnotique. Il a également été constaté que l'environnement social, en particulier chez les adolescents, joue un rôle important dans la formation de la pathologie en question.

Essence de déviation

Il convient de noter que la forme active et la forme passive d’un compte reposent toutes deux sur la sensation, ou sur la possibilité offerte à un autre de ressentir une douleur ou de l’imaginer.

Le plus souvent, c'est le plaisir sexuel. L'école américaine considère l'algolagnia comme un phénomène de vestiges évolutifs, comme il y a eu des cas de cannibalisme sexuel lors de l'observation de certains animaux plus bas. L'école de Freud relie ce phénomène à un certain nombre de réflexes conditionnés acquis au cours de l'expérience de la vie.

Bien entendu, la violation envisagée est considérée davantage comme une anomalie acquise.

Une méthode d'éducation commune, en particulier dans les pays d'Europe occidentale, est la punition corporelle: la flagellation, section.

On peut supposer que ces sentiments, inculqués depuis l'enfance, façonnent dans une certaine mesure la personnalité le long du chemin masochiste du développement. Le concept de sadomasochisme de Kraft-Ebbing repose sur le fait que sur la base dégénérative mentale, un lien se forme entre la dureté et le plaisir, ce qui peut avoir un effet considérable.

Algolagnia

Voyez ce que "Algolagnia" dans d'autres dictionnaires:

Algolonia - (du grec. Άλγος douleur et λαγνεία désir) désir de se faire mal ou de se blesser, indépendamment de la présence ou de l'absence de motifs sexuels. L'auteur du terme est considéré comme l'explorateur allemand du "phénomène psychique" Baron Schrenck...... Wikipedia

Algolagnia - Satisfaction sexuelle ressentie lorsque l'on inflige une douleur à un partenaire sexuel (algolagnia active ou sadisme) ou à une douleur infligée par le partenaire sexuel (allégolnie passive ou masochisme). [http://www.lexikon.ru/sexology.html] Topics... Manuel du traducteur technique

algolagnia - n., nombre de synonymes: 2 • perversion (67) • sadisme (13) Dictionnaire de synonymes ASIS. V.N. Trishin 2013... Dictionnaire Synonymes

ALGOLAGNIA - (de algos douleur et lag neia pour sensualité), terme proposé par Schrenk Notzing et généralisant les concepts de sadisme (A. actif, activisme) et de masochisme (A. passif, passif). Le trait commun des deux formes est causal, tolérable, ou...... The Big Medical Encyclopedia

ALGOLAGNIA - Voir Sadomasochisme, Sadisme. Grand dictionnaire psychologique. M.: Premier EUROZNAK. Ed. B.G. Mescheryakova, Acad. V.P. Zinchenko. 2003... Grande encyclopédie psychologique

Algolagnia - satisfaction sexuelle ressentie en infligeant une douleur au partenaire sexuel (voir sadisme) Nouveau vocabulaire de mots étrangers. par EdwART,, 2009... Dictionnaire des mots étrangers de langue russe

Algolagnia - (algo + grec. Lagneia - convoitise, volupté). (Screnk Notzing, 1899). Le concept d'union du sadisme ou du bertraisme (voir), c'est-à-dire A. actif, et du masochisme (voir), c'est-à-dire A. Perversions passive, dans lequel excitation sexuelle et satisfaction......

Algolonia - (Grec. Algos douleur, désir de Lagneia, volupté) perversion sexuelle, dans laquelle les sensations sexuelles sont actualisées ou amplifiées en provoquant et en observant la souffrance d'un partenaire sexuel ou, au contraire,...... Dictionnaire encyclopédique de psychologie et de pédagogie

Sadisme - (au nom de l'écrivain français Marquis de Sade (de Sade); synonyme de violence sexuelle, de tyrannie érotique, d'allégologie active), de déviation sexuelle, dans lequel la satisfaction sexuelle est obtenue dans le processus de causer un partenaire...... Encyclopédie sexologique

perversion - zooerotia, myxoscopie, coprophagie, corophilia, algolagnia, coprolagnia, pargedonia, visionionisme, flagellation, algolgnia, safisme, profanation, urolagnia, tremblement, débauche, anomalie, anormalité, surexposition, analogie, perversion, défense,

Trouble de la personnalité: classification et symptômes

Trouble de la personnalité, également appelé trouble de la personnalité - une forme distincte d'anomalies pathologiques graves dans la sphère mentale d'une personne. Selon les statistiques, l'incidence des troubles de la personnalité atteint un niveau très élevé - plus de 12% de la population humaine. La pathologie est plus fréquente chez les hommes.

Trouble de la personnalité - Description et causes

Le terme "trouble de la personnalité" est utilisé dans la psychiatrie moderne conformément aux recommandations de la CIM-10 au lieu du nom dépassé de "psychopathie constitutionnelle". Le nom précédent du trouble de la personnalité ne reflétait pas correctement l'essence de la maladie, car il était généralement admis que la psychopathie reposait sur les défauts congénitaux du système nerveux, l'infériorité, apparaissant sur le fond d'une hérédité défavorable, des facteurs négatifs provoquant des défauts de développement du fœtus. Cependant, les mécanismes pathogéniques du trouble de la personnalité sont plus variés et variables selon les sous-espèces de la maladie et les caractéristiques typologiques purement individuelles d'une personne. La cause des troubles de la personnalité peut être une prédisposition génétique, une grossesse défavorable chez la mère de la patiente, un traumatisme à la naissance, des abus physiques ou psychologiques au cours de la petite enfance et des situations de stress graves.

Le trouble de la personnalité implique qu'une personne présente une constitution caractérologique, des structures de la personnalité, des comportements qui causent un inconfort important et une détresse prononcée dans l'existence d'un individu et qui sont contraires aux normes en vigueur dans la société. Plusieurs domaines de la personnalité sont simultanément impliqués dans le processus mental pathologique, ce qui conduit presque toujours à une dégradation personnelle, rend l'intégration impossible et rend difficile pour une personne de fonctionner pleinement dans la société.

Le trouble de la personnalité débute à la fin de l'enfance ou à l'adolescence et les symptômes de la maladie apparaissent beaucoup plus intenses dans la vie future d'une personne. Étant donné que des changements psychologiques particuliers chez un adolescent se produisent pendant la période juvénile, il est très problématique de poser un diagnostic différencié à l'âge de 16 ans. Cependant, il est tout à fait possible d'identifier l'accentuation actuelle de la personnalité et de prédire la direction future du développement des caractéristiques humaines.

Une structure caractérologique est un ensemble de caractéristiques psychologiques stables d'un individu, quels que soient le temps et les situations, dans les domaines de la pensée, de la perception, des façons de réagir et des relations entre lui et le monde qui l'entoure. Un ensemble typique de traits individuels finit par se former jusqu'au début de l'âge adulte et, malgré la poursuite de l'extinction dynamique ou du développement d'éléments individuels, la structure de la psyché reste relativement inchangée dans le futur. Le développement d'un trouble de la personnalité peut être supposé lorsque les composants individuels de la personnalité deviennent extrêmement inflexibles, destructeurs, inadaptés, immatures et rendent impossible le fonctionnement fructueux et adéquat.

Les personnes souffrant de troubles de la personnalité sont souvent frustrées et ne peuvent contrôler leur comportement, ce qui leur pose des problèmes considérables dans tous les aspects de la vie. De telles conditions pathologiques coexistent souvent avec des troubles dépressifs et anxieux, des manifestations hypocondriaques. L'abus de psychostimulants et la violation prononcée des habitudes alimentaires sont typiques chez ces personnes. Souvent, ils se distinguent des membres sains de la société par une claire contradiction dans le comportement, la fragmentation et le caractère illogique des actions individuelles, des manifestations émotionnellement colorées, des actions cruelles et agressives, l’irresponsabilité et l’absence totale de rationalisme.

Selon la Classification internationale des maladies de la 10e révision, dix diagnostics sont distingués en différentes formes de trouble de la personnalité. Les conditions pathologiques sont également regroupées en trois groupes distincts.

Les formes de troubles de la personnalité spécifiques sont similaires à celles observées chez les personnalités accentuées, mais la principale différence entre les phénomènes réside dans une manifestation significative de manifestations, un contraste frappant entre la variation de l'individualité dans la norme humaine. La principale différence de la pathologie est que, lorsque la personnalité est accentuée, les trois principaux signes de la pathologie mentale ne sont jamais déterminés simultanément:

  • impact sur tous les moyens de subsistance;
  • statique dans le temps;
  • interférence significative avec l'adaptation sociale.

Les personnalités accentuées ne possèdent jamais un ensemble de caractéristiques psychologiques excessives qui n’ont pas un impact unique sur toutes les sphères de la vie. Ils ont la capacité de réaliser à la fois des réalisations sociales positives et une charge négative, transformée au fil du temps en pathologie.

Signes de trouble de la personnalité

Malgré le manque de terminologie précise, le terme «trouble de la personnalité» implique la manifestation chez une personne d’un certain nombre de symptômes cliniques et de signes de comportements destructeurs qui causent des souffrances psychiques à un individu et entravent son bon fonctionnement dans la société. Le groupe des "troubles de la personnalité" n'inclut pas les manifestations anormales de la psyché, résultant de lésions cérébrales directes, de maladies neurologiques et ne pouvant s'expliquer par la présence d'une pathologie mentale différente.

Pour déterminer le diagnostic de "trouble de la personnalité", les symptômes observés chez un patient doivent répondre aux critères suivants:

  • Il existe une contradiction tangible dans les attitudes et le comportement de la personne, qui touche plusieurs sphères mentales.
  • Un modèle de comportement destructeur, non naturel a été formé chez une personne pendant une longue période, est chronique, ne se limite pas à des épisodes périodiques de pathologie mentale.
  • Les comportements anormaux sont globaux et rendent difficile, voire impossible, l’adaptation normale d’une personne à diverses situations de la vie.
  • Les symptômes de la maladie ont toujours été observés pour la première fois dans l'enfance ou l'adolescence et continuent à être démontrés chez un individu mature.
  • L'état pathologique est une détresse forte et globale, mais ce fait ne peut être enregistré que lorsque le trouble de la personnalité s'aggrave.
  • Un état mental anormal peut entraîner, mais pas toujours, une détérioration significative de la qualité et de la quantité du travail effectué et une perte d'efficacité sociale.

Formes de trouble de la personnalité et symptômes selon la CIM-10

Dans la pratique psychiatrique traditionnelle, il existe dix sous-espèces de troubles de la personnalité. Nous décrivons leur brève description.

Type 1. Paranoïde

La base du désordre paranoïaque est la fermeté pathologique de la passion, la susceptibilité à la suspicion. Chez un patient de type paranoïaque, les sentiments qui ont provoqué une forte réaction émotionnelle ne s'atténuent pas avec le temps, mais persistent longtemps et se manifestent avec une force nouvelle au moindre souvenir mental. Ces personnes sont excessivement sensibles aux échecs et aux échecs, douloureusement sensibles et vulnérables. Ils ont de l'ambition, de l'arrogance, de l'arrogance. Dans un trouble de la personnalité paranoïaque, les gens ne savent pas comment pardonner le ressentiment, ils se distinguent par le secret et une suspicion excessive, une attitude générale face à une méfiance accablante. Les personnalités du type paranoïaque ont tendance à déformer la réalité, à attribuer à des motivations hostiles et nuisibles toutes les actions d'autrui, y compris non seulement les neutres, mais également les amis. Ces personnes se distinguent par une jalousie pathologique sans fondement. Ils défendent obstinément leur innocence, font preuve de ténacité et tombent dans un litige prolongé.

Type 2. Schizoïde

Une personne atteinte de trouble schizoïde se distingue par un faible besoin de contacts dans la société. Une telle personne est inactive, sujette à l'introversion, à l'ascèse, à l'isolement social, elle tente d'éviter tout lien étroit et toute relation de proximité. Les personnes psychopathes de ce type se distinguent par une tendance à douter, une sagesse douloureuse, un sens insuffisant de la réalité. La personnalité schizoïde est continuellement engagée dans un travail mental infructueux: l'analyse de ses actions, de ses rêves, de ses fantasmes, de sa construction abstraite, séparée de la réalité, de ses structures intellectuelles. Ils ne peuvent pas exprimer leurs sentiments, ils ne ressentent pas la plénitude et la luminosité de la vie.

Type 3. Dissocial

La principale caractéristique du trouble de la personnalité dysociale est l’attitude dédaigneuse d’une personne vis-à-vis des obligations domestiques, sociales et professionnelles existantes. Ces personnes se caractérisent par la dureté et l'indifférence à l'égard des autres, un mépris flagrant des besoins, des sentiments et des droits des autres. Ils font preuve d’hostilité et d’agressivité dans la société, sont rapides et impulsifs, ne tolèrent pas les échecs et leur comportement ne peut être corrigé, même par le recours à la punition. La personnalité dissociale est toujours encline à blâmer, blâmer et à reprocher les autres, choisit des arguments pour se justifier. Un homme sans reproche de conscience exploite les personnes qui l'entourent pour son propre intérêt et son intérêt personnel, recourant souvent à des stratagèmes frauduleux. Souvent, ces personnes ont des difficultés avec la loi, deviennent des alcooliques chroniques ou des toxicomanes.

Type 4. émotionnellement instable

Pour une personne émotionnellement instable, le critère décisif pour le mode de vie et le comportement n'est pas la prudence et les conclusions logiques, mais l'attraction, les instincts et les impulsions. Ils ne sont pas caractérisés par la tolérance et la santé mentale, ils agissent de manière impulsive, ne prenant pas en compte les conséquences probables de leurs actions. Leur humeur est changeante, imprévisible. Caractéristiques distinctives de ces personnes: égoïsme, conflit, sautes d'humeur, tempérament, irritabilité, colère. Ils ne sont pas capables de contrôler leurs émotions et de contrôler leur comportement non motivé et illogique, souvent autodestructeur.

Vue 5. Hystérique

L’essence du trouble de la personnalité hystérique est la capacité non naturelle des patients à réprimer. Les personnalités hystériques sont sujettes à la dramatisation, au jeu théâtral, à une exagération significative de leurs sentiments. Ils sont souvent sauvés par la «fuite vers la maladie», cherchant à s'inventer et à s'inspirer de leurs souffrances pour attirer l'attention des autres sur leur personne. Ils se distinguent par l'égocentrisme et l'attitude dédaigneuse envers les autres. Ces personnes sont des menteuses nées, des prétendants sans vergogne et sans vergogne. Leurs émotions sont soulignées par une luminosité excessive et des manifestations tumultueuses, mais leurs expériences sont sincères, superficielles et instables. Souvent, chagrin et délice, les personnes hystériques se montrent dans des représentations théâtrales avec des sanglots convulsifs et des embrassements enthousiastes.

Voir 6. Anankastnoe

Dans un état d'ankast, le pédantisme pathologique est un trait hypertrophique: l'essentialité, le scrupule, la tendance à réfléchir à toutes les nuances vont au-delà des limites du raisonnable. Anankastov se distingue par sa petite scrupuleuse, qui n'a rien à voir avec l'amour de l'ordre. Ils se distinguent par leur extrême prudence et leur prudence, en essayant de réfléchir à tous les détails. Ces personnes sont souvent hantées par des pensées obsessionnelles qu’elles ont oubliées de faire ou qu’elles ont mal agi. Ils revérifient de manière intrusive les actions effectuées, mais l'alarme après la revérification ne diminue pas.

Vue 7. anxieux

Dans le trouble anxieux de la personnalité, la personne est envahie par la peur qu'elle ne comprend pas, par le stress interne et par la prémonition d'une sorte de catastrophe. La personne anxieuse ne se sent pas en sécurité et est convaincue qu'un malheur va lui arriver. Ces personnes se distinguent par un complexe d'infériorité stable. Ils déploient des efforts considérables pour faire plaisir aux autres, pour être remarqués, appréciés, loués. Les personnes troublantes réagissent très douloureusement aux moindres remarques de l'extérieur et aux critiques de l'extérieur. Ils évitent délibérément d'effectuer certaines actions, car ils sont convaincus qu'ils courent un danger potentiel.

Type 8. Dépendant

Le trouble de la personnalité dépendante est décrit comme une passivité profonde, une obéissance totale et inconditionnelle à autrui, une timidité, une humilité, une humiliation volontaire. Ces personnes ne peuvent pas prendre leurs propres décisions et faire un choix conscient. Ils sont passivement d'accord avec les opinions des autres. Les personnalités dépendantes ont très peur de la solitude et croient qu'elles ne peuvent pas prendre soin de elles-mêmes. Ils permettent à d'autres personnes de se dominer et deviennent souvent victimes de violence.

Vue 9. Autres formulaires spécifiques

Ce groupe comprend d'autres types de troubles de la personnalité:

  • excentrique;
  • désinhibé;
  • infantile;
  • narcissique;
  • passif-agressif;
  • psychonévrotique.

Type 10. Trouble de la personnalité non spécifié

Inclut les formes qui ne sont pas décrites dans les neuf catégories de groupes, mais qui répondent aux critères de diagnostic du "trouble de la personnalité".

Traitement du trouble de la personnalité

Étant donné que le trouble de la personnalité est un défaut grave dû aux particularités de la constitution individuelle d'une personne, les mesures thérapeutiques ne sont pas axées sur le changement global de sa structure, mais sur l'atténuation et la minimisation des manifestations, l'élimination des malaises et des expériences négatives vécues par une personne et l'adaptation de la personne à son fonctionnement en société. Dans le traitement des troubles de la personnalité, la préférence est donnée aux techniques psychothérapeutiques individuelles et de groupe, axées sur un travail à long terme cohérent avec le patient.

L'efficacité de l'utilisation de médicaments pharmacologiques dans le traitement des troubles de la personnalité est très incertaine en raison de l'absence d'effet direct des médicaments sur le changement de caractère. Avec l'aide de groupes de drogues distincts, les manifestations individuelles peuvent être éliminées, par exemple: un sentiment d'anxiété, mais elles doivent être utilisées avec une extrême prudence, car les personnes présentant des déficiences dans leur structure personnelle ont tendance à acquérir rapidement des drogues.

INSCRIVEZ-VOUS À UN GROUPE sur VKontakte consacré aux troubles anxieux: phobies, peurs, pensées obsessionnelles, IRR, névrose.

Types de troubles de la personnalité mentale - signes, symptômes, diagnostic et traitement

Les traits de personnalité de la personne deviennent apparents après la fin de l’adolescence et restent inchangés tout au long de la vie, ou changent légèrement ou s’effacent avec l’âge. Le diagnostic de trouble de la personnalité (code CIM-10) comprend plusieurs types de troubles mentaux. Cette maladie touche toutes les sphères de la vie humaine, dont les symptômes conduisent à une détresse prononcée et à une perturbation du fonctionnement normal de tous les systèmes et organes.

Quel est le trouble de la personnalité?

La pathologie est caractérisée par la tendance comportementale d'une personne, qui est très différente des normes culturelles acceptées dans la société. Un patient souffrant de cette maladie mentale présente une désintégration sociale et un inconfort important lors de la communication avec d'autres personnes. Comme le montre la pratique, les signes spécifiques du trouble de la personnalité se manifestent à l'adolescence. Par conséquent, un diagnostic précis ne peut être posé qu'à l'âge de 15 à 16 ans. Auparavant, les anomalies mentales sont associées à des changements physiologiques dans le corps humain.

Raisons

Les troubles de la personnalité mentale surviennent pour diverses raisons, des prédispositions génétiques aux traumatismes à la naissance, en passant par les traumatismes à la naissance et la violence dans différentes situations de la vie. La maladie survient souvent dans le contexte de la négligence de l’enfant par les parents, d’un abus intime ou de la vie de l’enfant dans une famille alcoolique. La recherche scientifique montre que les hommes sont plus sensibles à la pathologie que les femmes. Facteurs de risque causant des maladies:

  • tendance suicidaire;
  • alcoolisme ou toxicomanie;
  • états dépressifs;
  • trouble obsessionnel compulsif;
  • la schizophrénie.

Les symptômes

Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité se caractérisent par un traitement antisocial ou inadéquat de tous les problèmes. Cela provoque des difficultés dans les relations avec les autres. Les patients ne remarquent pas que leurs schémas comportementaux et leurs pensées sont inadéquats. Ils font donc très rarement appel à des professionnels pour se faire soigner. La plupart des personnes atteintes de troubles de la personnalité sont insatisfaites de leur vie, souffrent constamment d'anxiété accrue, de mauvaise humeur, de troubles de l'alimentation. Les principaux symptômes de la maladie comprennent:

  • périodes de perte de réalité
  • difficulté à traiter avec les partenaires du mariage, les enfants et / ou les parents;
  • un sentiment de désolation;
  • éviter les contacts sociaux
  • incapacité à faire face aux émotions négatives;
  • la présence de sentiments tels que l'inutilité, l'anxiété, le ressentiment, la colère.

Classification

Pour diagnostiquer un trouble personnel selon l'un des critères de la CIM-10, il est nécessaire que la pathologie réponde à au moins trois des critères suivants:

  • le désordre s'accompagne d'une dégradation de la productivité professionnelle;
  • les états mentaux mènent à la détresse personnelle;
  • le comportement anormal est complet;
  • la nature chronique du stress ne se limite pas aux épisodes;
  • manque d'harmonie dans le comportement et les positions personnelles.

La maladie est classée par les DSM-IV et DSM-5, regroupant tous les troubles en 3 groupes:

  1. Groupe A (troubles excentriques ou inhabituels). Ils sont divisés en schizotypique (301.22), schizoïde (301.20) et paranoïde (301.0).
  2. Groupe B (troubles fluctuants, émotionnels ou théâtraux). Ils sont divisés en antisocial (301,7), narcissique (301,81), hystérique (201,50), limite (301,83), non spécifié (60,9), désinhibé (60,5).
  3. Groupe C (troubles de panique et d’anxiété). Ils sont dépendants (301,6), obsessionnels-compulsifs (301,4), évitants (301, 82).

En Russie, avant l'adoption de la classification par la CID, il existait sa propre orientation de la psychopathie personnelle selon P. B. Gannushkin. Le système utilisé par le célèbre psychiatre russe, mis au point par un médecin au début du XXe siècle. La classification comprend plusieurs types de pathologies:

  • instable (mou);
  • affectif;
  • hystérique;
  • excitable;
  • paranoïaque;
  • schizoïde;
  • psychasthénique;
  • asthénique.

Types de trouble de la personnalité

La prévalence de la maladie atteint jusqu'à 23% de tous les troubles mentaux de la population humaine. La pathologie de la personnalité a plusieurs types, qui diffèrent par les causes et les symptômes de la manifestation de la maladie, la méthode de l'intensité et la classification. Différentes formes du trouble nécessitent une approche individuelle du traitement. Par conséquent, le diagnostic doit être pris avec un soin particulier pour éviter des conséquences dangereuses.

Transitoire

Ce trouble de la personnalité est un trouble partiel qui survient après de graves stress ou des bouleversements moraux. La pathologie ne conduit pas à une manifestation chronique de la maladie et n'est pas une maladie mentale grave. Le désordre de transistor peut durer de 1 mois à 1 jour. Stress prolongé provoqué dans les situations de vie suivantes:

  • surmenage régulier dû à des conflits au travail, à une situation nerveuse au sein de la famille;
  • voyage fatigant;
  • le passage du processus de divorce;
  • séparation forcée d'êtres chers;
  • être en prison;
  • violence domestique.

Associatif

Elle se caractérise par l'évolution rapide des processus associatifs. Les pensées du patient sont remplacées si rapidement par un ami qu'il n'a pas le temps de les prononcer. Le trouble associatif se manifeste par le fait que la pensée du patient devient superficielle, que le patient est enclin à changer d'attention chaque seconde; il est donc très difficile de saisir le sens de son discours. Le tableau pathologique de la maladie se traduit par un ralentissement de la réflexion. Lorsqu'il est très difficile pour le patient de passer à un autre sujet, il est impossible d'isoler l'idée principale.

Cognitif

C'est une violation dans la sphère cognitive de la vie. En psychiatrie, un symptôme aussi important du trouble de la personnalité cognitive est indiqué par une diminution de la qualité des performances du cerveau. Avec l'aide de la partie centrale du système nerveux, une personne expérimente la compréhension, l'interconnexion et l'interaction avec le monde extérieur. Les causes de la déficience cognitive de la personnalité peuvent être de nombreuses pathologies, conditions et mécanismes d'occurrence différents. Parmi eux, une diminution de la masse cérébrale ou une atrophie de l'organe, son insuffisance circulatoire et d'autres. Les principaux symptômes de la maladie:

  • troubles de la mémoire;
  • difficulté à exprimer ses pensées;
  • détérioration de la concentration;
  • difficulté à compter.

Destructif

Traduit du mot latin "destructiveness" signifie la destruction de la structure. Le terme psychologique «trouble destructeur» désigne l'attitude négative de l'individu envers les objets externes et internes. La personnalité bloque la production d'énergie féconde due aux échecs dans la réalisation de soi, restant malheureuse même après avoir atteint l'objectif. Exemples de comportement destructif d'un métapsiopathe:

  • destruction de l'environnement naturel (écocide, terrorisme environnemental);
  • dommages causés à des œuvres d'art, monuments, objets de valeur (vandalisme);
  • saper les relations publiques et la société (attaques terroristes, actions militaires);
  • décomposition ciblée de l'identité d'une autre personne;
  • destruction (meurtre) d'une autre personne.

Mixte

Ce type de trouble de la personnalité est le moins étudié par les scientifiques. Le patient manifeste l'un ou l'autre type de troubles psychologiques qui ne sont pas de nature persistante. Pour cette raison, un trouble de la personnalité mixte est également appelé psychopathie mosaïque. L'instabilité de la nature du patient apparaît en raison du développement de certains types de dépendance: jeux, toxicomanie, alcoolisme. Les personnalités psychopathes combinent souvent des symptômes paranoïaques et schizoïdes. Les patients souffrent de suspicion, de menaces, de scandales et de plaintes.

Infantile

Contrairement aux autres types de psychopathie, le trouble infantile se caractérise par une immaturité sociale. Une personne ne peut pas résister au stress, ne peut pas soulager la tension. Dans les situations difficiles, l'individu ne contrôle pas les émotions, se comporte comme un enfant. Les troubles infantiles surviennent pour la première fois à l'adolescence et progressent avec l'âge. Le patient, même avec son âge, n'apprend pas à contrôler sa peur, son agressivité ou son anxiété; il lui est donc interdit de travailler en groupe, il ne fait pas son service militaire ni la police.

Histrionique

Le comportement dissocial dans le trouble histrionique se manifeste par la recherche d'attention et une émotivité excessive. Les patients ont constamment besoin de l’environnement pour confirmer l’exactitude de leurs qualités, leurs actions, leur approbation. Cela se manifeste par une conversation plus intense, un grand cercle de rire, une réaction inadéquate afin de se concentrer à tout prix sur l'attention des autres. Les hommes et les femmes présentant un trouble de la personnalité histrionique ne sont pas assez sexy en vêtements et ont un comportement excentrique-agressif passif, ce qui représente un défi pour la société.

Psychonévrotique

La différence dans la psychonévrose est que le patient ne perd pas le contact avec la réalité, pleinement conscient de son problème. Les psychiatres partagent trois types de troubles psychonévrotiques: la phobie, le trouble obsessionnel-compulsif et l'hystérie de conversion. Un grand effort mental ou physique peut provoquer une psychonévrose. Souvent confronté à un tel stress en première année. Chez l'adulte, les chocs neuropsychiatriques provoquent les situations de vie suivantes:

  • mariage ou divorce;
  • changement d'emploi ou licenciement;
  • la mort d'un être cher;
  • échecs de carrière;
  • manque d'argent et d'autres.

Diagnostic du trouble de la personnalité

Les critères principaux pour le diagnostic différentiel du trouble de la personnalité sont le manque de bien-être subjectif, la perte d’adaptation et de performance sociales et la déficience dans d’autres domaines de la vie. Pour poser un diagnostic correctement, il est important que le médecin détermine la stabilité de la pathologie, prenne en compte les caractéristiques culturelles du patient et compare avec d’autres types de troubles mentaux. Outils de diagnostic de base:

  • listes de contrôle;
  • questionnaires d'auto-évaluation;
  • entretiens de patients structurés et standardisés.

Traitement du trouble de la personnalité

En fonction de l’attribution, de la comorbidité et de la gravité de la maladie, un traitement est prescrit. La pharmacothérapie consiste à prendre des antidépresseurs à la sérotonine (Paroxetine), des antipsychotiques atypiques (Olanzapine) et des sels de lithium. La psychothérapie vise à modifier les comportements, à combler les lacunes en matière d’éducation, à rechercher les motivations.

Les troubles de la personnalité sont des états mentaux spéciaux.

Traitement du trouble de la personnalité.

Quel est le trouble de la personnalité?

Des excentriques, des originaux ou des psychopathes? Ils nous entourent partout, on les voit tous les jours. Dans la classification internationale moderne des maladies, ces conditions sont définies comme des troubles de la personnalité. Parmi les roturiers, le terme "sévère" est commun, ce qui correspond en partie au concept de psychopathie. Nous, les médecins, ne sommes pas intéressés par la terminologie grecque et latine des protocoles médicaux.
Nous nous intéressons à ce que nous pouvons faire avec cela pour, si nécessaire, aplanir les extrêmes, apprendre au patient à gérer ses émotions et ses actions et à rester dans la société sans se blesser ni nuire à autrui.

Les troubles de la personnalité sont un groupe de maladies mentales. Ils incluent des changements persistants à long terme dans les processus de pensée et les comportements malsains et inflexibles. Le comportement de telles personnes peut généralement causer de graves problèmes de relations interpersonnelles dans la famille, dans la rue et au travail. Les personnes atteintes de troubles de la personnalité ont des problèmes pour résoudre le stress et les problèmes quotidiens. Ils sont souvent en conflit avec d'autres personnes.

Les troubles de la personnalité peuvent être dus à divers facteurs qui endommagent le cerveau, tels que l'alcool, les drogues, diverses toxines (épices, etc.), les lésions cérébrales, etc., ainsi que divers troubles du développement du cerveau au cours du développement intra-utérin et des traumatismes à la naissance. ou génétiquement déterminé. Cependant, les expériences vécues pendant l'enfance peuvent également jouer un rôle dans la formation de ces troubles.

Les symptômes de chaque trouble de la personnalité sont différents. Ils peuvent être légers, modérés ou graves. Les personnes atteintes de troubles de la personnalité ont souvent des problèmes en raison de leur incompréhension. Pour eux, leurs pensées sont normales et ils accusent souvent les autres de leurs problèmes. Cependant, ces personnes peuvent obtenir une aide très efficace. Le traitement des troubles de la personnalité comprend généralement une thérapie complexe, qui doit être choisie individuellement.

Les troubles de la personnalité sont des états mentaux spéciaux dans lesquels une personne diffère de manière significative de la personne moyenne en termes de façon dont elle pense, perçoit, se sent et se relie aux autres.
Les principaux changements sont visibles dans la façon dont une personne ressent, ressent et expérimente une interaction avec l'environnement, une perception déformée de l'autre. Tout cela conduit à des réactions comportementales «étranges», qui peuvent être exprimées sous forme de degré modéré et perçues par les autres comme un trait caractéristique, ou qui peuvent évoluer plus sévèrement, ce qui peut conduire à un comportement social et constituer un danger pour les autres.

Les principaux symptômes du trouble de la personnalité sont les suivants:

  • La présence de sentiments négatifs tels que la détresse, l'anxiété, l'inutilité ou la colère;
  • Éviter les autres et se sentir vide (handicap émotionnel);
  • La difficulté ou l'impossibilité de gérer les sentiments négatifs;
  • Conflits fréquents avec d’autres personnes, ou insultes et menaces de violence (l’aggravation fréquente des conflits en assaut);
  • Difficultés à maintenir des relations stables avec les êtres chers, en particulier avec les conjoints et les enfants;
  • Périodes de perte de contact avec la réalité.

Les symptômes s'aggravent généralement avec la tension (stress, sentiments, menstruation, etc.).

Les personnes atteintes de troubles de la personnalité ont souvent d'autres problèmes de santé mentale, en particulier des manifestations mentales telles que la dépression et la toxicomanie (alcoolisme, toxicomanie, toxicomanie, etc.).

Quand et pourquoi il y a des troubles de la personnalité.

Les troubles de la personnalité commencent le plus souvent à se manifester à l'adolescence et se poursuivent à l'âge adulte.

Les troubles de la personnalité peuvent être légers, modérés ou graves et peuvent comporter des périodes de «rémission» au cours desquelles ils peuvent diminuer considérablement ou ne pas se manifester du tout.

Types de troubles de la personnalité.

Il existe plusieurs types de troubles de la personnalité. Ils peuvent être regroupés dans l'un des trois groupes - A, B ou C - énumérés ci-dessous.

Le groupe A est un trouble de la personnalité.

Une personne avec un cluster Un trouble de la personnalité - en règle générale, a des difficultés à communiquer avec les autres, et la plupart des gens trouvent généralement leur comportement étrange et excentrique. Ils peuvent être décrits comme la vie dans le monde fantastique de leurs propres illusions.

Un exemple est le trouble de la personnalité paranoïaque, lorsqu'une personne devient extrêmement méfiante et suspicieuse dans le contexte d'un «comportement exemplaire».

Trouble de la personnalité du groupe B.

Une personne présentant un trouble de la personnalité en grappe B - tente de réguler ses sentiments et oscille souvent entre les opinions positives et négatives des autres. Cela peut conduire à des comportements que l'on peut qualifier de dramatiques, imprévisibles et dérangeants.

Un exemple frappant est le trouble de la personnalité borderline. Lorsqu'une personne est émotionnellement instable, elle crée des pulsions pour s'automutiler et des relations intenses et instables avec les autres.

Trouble de la personnalité du groupe C

Une personne atteinte de troubles de la personnalité du groupe C doit faire face à des sentiments d'anxiété et de peur persistants et accablants. Ces personnes ne peuvent que rarement montrer des modèles de comportement: la plupart des gens, avec la présence de cette classe, auront un comportement antisocial et insulaire.

Un exemple est d'éviter les troubles de la personnalité, lorsqu'une personne est extrêmement timide, qu'elle se sent socialement déprimée, inadéquate et extrêmement sensible. Une personne peut et veut souvent être un bon père de famille, mais elle manque de confiance en elle pour nouer des relations étroites.

Combien de personnes souffrent de troubles de la personnalité?

Les troubles de la personnalité sont des problèmes de santé mentale courants.

On estime qu'environ une personne sur 20 a un trouble de la personnalité. Cependant, beaucoup de gens n'ont que des changements mineurs qui risquent davantage de se produire uniquement en période de stress (comme le deuil). D'autres personnes ayant des problèmes plus graves auront besoin de l'aide de spécialistes pendant longtemps.

Prédiction du trouble de la personnalité.

La plupart des personnes traitées se remettent d'un trouble de la personnalité au fil du temps.

Les interventions psychothérapeutiques ou médicales apportent un soulagement significatif et peuvent souvent être recommandées même aux personnes atteintes d'un trouble de la personnalité bénin. Cela dépend de la gravité de la maladie et de la présence d'autres problèmes actuels.
Une psychothérapie spécifique est proposée à certaines personnes présentant un trouble de la personnalité léger ou modéré, ce qui les aide beaucoup.

Cependant, il n'existe pas d'approche unique ni de méthode psychothérapeutique uniforme qui convienne à tout le monde. Le traitement doit donc être adapté aux caractéristiques individuelles du développement de la personnalité. Il est très important que la thérapie des troubles de la personnalité soit effectuée par un psychothérapeute qualifié.

Informations supplémentaires sur le traitement des troubles de la personnalité.

Toutes les personnes ont leurs propres caractères spéciaux. Les personnages sont peut-être semblables, mais ils ne seront jamais les mêmes. Certaines caractéristiques personnelles diffèrent tellement du taux prévu et des règles de comportement généralement acceptées qui provoquent de l'irritation, de l'incompréhension et de l'inconfort des autres. Certaines caractéristiques du personnage peuvent causer des problèmes qui affectent non seulement les originaux, mais également leur environnement proche et distant.

Les troubles de la personnalité sont des affections qui durent toute la vie et dont les manifestations diminuent ou augmentent en fonction de l’environnement externe et des maladies associées. Ces troubles du caractère exercent une pression imprévisible sur la vie quotidienne, lorsque le besoin d'aide qualifiée se fait sentir. La tâche du psychothérapeute est de comprendre, de pénétrer et de déterminer le chemin qui mène à la compensation d’une personnalité donnée et à son adaptation. Les voies sont différentes: psychologique, pédagogique, pharmacologique et complexe.

Comme déjà mentionné, le trouble de la personnalité est un type de maladie mentale associé à des problèmes de perception de situations, de personnes, y compris de moi-même.

Il existe de nombreux types spécifiques de troubles de la personnalité. Ces troubles mentaux, qui sont parfois considérés comme des traits de caractère, constituent un mode de pensée et de comportement malsain, quelle que soit la situation, ce qui entraîne des problèmes importants et limite les relations, la communication avec les autres, le travail et les études.

Dans la plupart des cas, une personne n'est pas en mesure de comprendre qu'elle souffre d'un trouble de la personnalité, car son mode de pensée et de comportement lui semble naturel et elle blâme le plus souvent les autres pour certains problèmes survenant au cours du processus de contact interpersonnel.

Si vous avez des questions, appelez-nous ou envoyez-nous un courriel. Si vous avez besoin d'aide, nous serons heureux de vous aider.

Quel est le trouble de la personnalité?

Le trouble de la personnalité est une violation prolongée et persistante de divers aspects de la psyché. Dans un tel comportement, il n’ya pas de psychosomatique productive, donc la personne elle-même ou son entourage souffrent de ces manifestations. De tels troubles surviennent souvent pendant l'enfance ou l'adolescence et durent toute la vie. Le désordre de la personnalité et de son comportement est dû à des perturbations persistantes dans les pensées, les émotions et les actions. Chaque personne a ses propres particularités psychiques et, lorsque le comportement de quelqu'un se démarque du contexte général, cela provoque chez d'autres personnes une apparence d'irritation. Certains problèmes affectent la vie d'une personne handicapée et de ses proches. Si un tel état affecte de manière significative la vie quotidienne d'une personne, il est conseillé de parler de la nécessité d'une aide qualifiée d'un psychologue ou d'un psychiatre.

Malgré son apparence, les troubles mentaux violent la perception psycho-émotionnelle adéquate de la personne dans le monde, la capacité d'adaptation sociale du patient. La thérapie à l'aide de médicaments n'affecte pas le changement de traits de personnalité, mais une visite chez un thérapeute peut être d'une grande aide pour identifier vos problèmes et modifier vos comportements.

Le mécanisme d'occurrence des violations

Quel est le trouble de la personnalité? Ils peuvent être définis comme une sorte de trouble mental qualifié par les psychologues cliniciens et les psychiatres. Il est défini comme des violations persistantes qui se manifestent dans les actions, les émotions et les pensées d'une personne. Pour qu'un tel diagnostic puisse être posé, il est d'abord nécessaire d'exclure les lésions cérébrales de nature organique pouvant provoquer des anomalies similaires.

Ces violations se produisent souvent dans l'enfance ou l'adolescence. La gravité des écarts dans les actions et l'environnement externe affecte la capacité d'adaptation à un tel diagnostic. Dans des circonstances positives, l'adaptation survient, dans les cas défavorables - désadaptation. Les facteurs qui provoquent la décompensation sont:

  • maladie somatique;
  • maladies infectieuses;
  • intoxication du corps;
  • stress émotionnel.

Quelles sont les causes de la maladie et qu'est-ce qui affecte son développement? Le début et la progression de la psychopathie sont fortement influencés par l'âge. Le plus dangereux en termes de mauvaise adaptation est l'adolescence et l'âge du primaire.

Les troubles mentaux chez une personne causent une perception inadéquate du monde qui les entoure, une résolution anormale de problèmes et une attitude envers les gens. Il est difficile pour ces personnes d’établir des relations constructives avec les membres de leur famille. Les personnes atteintes de troubles ont tendance à ne pas voir leur comportement et leur attitude inappropriés envers le monde qui les entoure. Par conséquent, ils font très rarement appel à un spécialiste de leur propre initiative.

Symptômes des troubles et leurs causes

Ces personnes ne sont pas satisfaites de leur vie, elles peuvent souffrir de toxicomanie, de troubles de la perception émotionnelle et de l’humeur; le comportement alimentaire est perturbé, une anxiété excessive apparaît.

Les principaux facteurs susceptibles de provoquer une telle violation sont la violence dans l'enfance (trouble de la personnalité infantile), le fait d'ignorer un enfant dans la famille, les abus sexuels et le harcèlement, l'éducation d'un enfant dans des conditions d'alcoolisme, une indifférence totale à ses sentiments et à son comportement.

Le Guide des troubles mentaux fournit ses critères pour évaluer le comportement et est essentiel à la définition du diagnostic de trouble de la personnalité. Chaque personne a ses propres traits de personnalité, qui sont étroitement liés aux autres personnes et aux événements. Certaines personnes ont tendance à demander de l'aide dans des situations difficiles, tandis que d'autres résolvent leurs problèmes par leurs propres moyens. Certaines personnes traitent avec indulgence les problèmes qui se sont posés, alors que d'autres ont tendance à exagérer des problèmes même mineurs.

Quel que soit le style de réponse de la personne, la personne en bonne santé mentale tentera d’aborder le problème alternativement si la première réaction ne donne pas un résultat positif.

Les personnes atteintes de troubles mentaux et psychologiques sont rigides, elles ne sont pas sujettes à une réponse adéquate aux problèmes et difficultés rencontrés. Ils ne savent pas comment établir correctement des relations avec leurs proches, leurs amis, leurs collègues. Ces violations diffèrent par leur gravité.

Étant donné que ces personnes ne réalisent pas que leurs pensées et leurs comportements sont inacceptables dans la société, leur recours à des spécialistes est donc rare. Le plus souvent, ces personnes traitent de problèmes tels que la tension chronique, due à des troubles, à des symptômes d'anxiété ou à un état dépressif. Ils croient que leurs problèmes sont causés par d’autres personnes ou par des circonstances indépendantes de leur volonté. À ce jour, l'efficacité du traitement de ces troubles à l'aide de la psychothérapie et de la psychanalyse a été prouvée.

Conséquences des violations

Des troubles dans le développement de la personnalité et du comportement peuvent entraîner des complications telles que:

  • risque élevé de dépendance à l'alcool et aux drogues, comportement sexuel inapproprié, manifestations de tendances suicidaires;
  • développement de troubles mentaux chez les enfants d'une personne malade en raison de son éducation inadéquate, qui se traduit par des crises émotionnelles, une éducation irresponsable et offensante;
  • pannes mentales et émotionnelles dues au stress fréquent;
  • l'émergence d'autres troubles mentaux, tels que la psychose ou l'anxiété;
  • le refus d'un malade d'être responsable de son comportement, ce qui engendre une méfiance envers son entourage.

La fréquence des violations représente environ 9% de la population mondiale.

Types de troubles

Tous les types de troubles de la personnalité sont répartis dans les principales catégories suivantes:

  1. Catégorie A: troubles paranoïaques, schizotypiques et schizoïdes.
  2. Groupe B: troubles borderline, hystériques ou théâtraux, antisociaux, narcissiques.
  3. Catégorie C: troubles obsessionnels compulsifs, évitants, dépendants.

Tous les types de troubles de la personnalité sont d'intensité et de cause différentes. En ce qui concerne la classification des troubles de la personnalité, elle est conditionnelle, car il existe souvent des types de troubles mixtes, qui incluent des signes de différents types de troubles.

Le type de trouble paranoïde provoque diverses manifestations. Une personne malade fait l'expérience de suspicions sans fondement réel. Ces personnes croient qu'elles sont utilisées, trompées et blessées par elles. Ils sont excessivement hostiles envers leur entourage, ils ne savent pas comment faire preuve de compassion, de pardon, ils peuvent exprimer des soupçons sans fondement que leur moitié les change. Ces personnalités sont convaincues qu'elles ont raison dans n'importe quelle situation, elles peuvent être privées d'émotions et de chaleur pour leurs proches. Ils ne sont influencés que par la force et l'autorité, dans le cas contraire, ils méprisent ceux qui sont faibles, malades ou inférieurs.

Avec le développement de la maladie développent le degré de complexité et l'intensité de la sévérité des symptômes. Si une telle personne se sent offensée, elle peut adresser aux autorités de l’État une plainte dans laquelle elle signale tout point de vue ou action que l’ennemi, selon eux, exprime délibérément et avec une malveillance manifeste à leur égard. Une telle personne peut envoyer des lettres anonymes contenant des menaces. Le nombre de personnes qui les persécutent est en augmentation et tous ceux qui ne les ont pas comprises à temps et qui n'ont pas suffisamment participé à leur destin peuvent entrer ici. Dans de tels cas, une personne peut développer un délire surévalué, un délire de jalousie. Les personnes ayant des idées délirantes sont socialement dangereuses. Elles peuvent donc avoir la capacité d’agir de manière agressive envers leurs ennemis imaginaires ou envers un conjoint considéré comme un traître.

Le trouble passif-agressif s’exprime en irritabilité, envie, méchanceté, menaces de suicide (qu’ils n’ont vraiment pas l’intention de commettre). La condition est aggravée par l'état dépressif prolongé, qui peut survenir dans le contexte d'une dépendance à l'alcool et de divers troubles somatiques.

Le type narcissique s’exprime par une forte exagération de leurs capacités et de leurs vertus, attribuant des talents inexistants et des actes héroïques. Ces personnalités aiment être louées et admirées; les gens qui réussissent les rendent jaloux.

Le type de trouble dépendant se manifeste par une faible estime de soi, un doute de soi et une évasion de la responsabilité. Le problème principal de ces individus - le rejet de la solitude. Ils peuvent tolérer l'humiliation et le ressentiment.

Le type anxieux s'exprime dans la peur de diverses manifestations dans le monde extérieur. Ces personnes ont peur de parler en public, elles ont beaucoup de phobies sociales, elles sont très sujettes aux critiques, elles ont besoin d'un soutien constant et de l'approbation de la société.

Le type Anankastny se manifeste par une timidité excessive, une impressionnabilité, un manque de confiance en ses propres capacités. Un tel syndrome est douteux, le patient évite toute responsabilité, il peut avoir des pensées obsessionnelles.

Avec le type histrionique, des symptômes tels que le besoin d'attention constante apparaissent; les gens sont impulsifs, enclins à des baisses soudaines d'humeur déjà changeante. Ils essaient de se démarquer de la foule, ont tendance à fréquenter les mensonges et à fantasmer sur eux-mêmes afin de se valoriser, mènent souvent une double vie: ils se comportent de manière amicale dans la société et la famille montre une véritable tyrannie.

Un trouble émotionnellement instable se traduit par une grande excitabilité, une réponse rapide et un mécontentement. Les manifestations de colère chez de telles personnes peuvent être accompagnées d'une violence ouverte si on leur résiste. Soumis à des sautes d'humeur soudaines et à des actions impulsives.

Le type dissocial provoque la possibilité d’actions impulsives, le rejet des normes morales généralement acceptées, l’échec de leurs propres responsabilités. Malheureusement, ces personnalités ne sont pas enclines à commettre des actes, elles trichent régulièrement, produisent des manipulations ouvertes par d'autres personnes, utilisent leur disposition et, en même temps, ne souffrent pas d'anxiété ni de dépression.

Dans le type schizoïde, le trouble de la personnalité et du comportement s’exprime dans le désir de solitude du patient. Ces personnes évitent les relations et les contacts avec les gens, sont indifférentes aux louanges et aux critiques, et les animaux deviennent souvent leurs seuls amis. La société environnante est protégée du patient, si une personne a une telle maladie.

Comment effectuer le traitement de la maladie?

Le traitement des troubles de la personnalité est la psychothérapie et l’usage de drogues.

L'effet du traitement est renforcé si ces deux méthodes sont combinées. La thérapie à l'aide de médicaments comprend l'utilisation d'antipsychotiques, d'anxiolytiques et d'antidépresseurs. La psychothérapie est une méthode de traitement très efficace.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie