La pathologie est caractérisée par des hallucinations auditives d'intensité et de degré de réalité différents, alors que l'état de détérioration développe un non-sens. Perception adéquate de l'espace, les signes de la personnalité sont préservés. Il y a des tentatives indépendantes de mettre fin à la vie, lors d'une attaque d'agression, il est possible de nuire à autrui

Les activités thérapeutiques ne sont réalisées que dans une clinique spécialisée, sous la surveillance de médecins. Le schéma de traitement est sélectionné individuellement en fonction des indicateurs physiologiques et mentaux du patient.

Informations de diagnostic

Le code de l'hallucinose alcoolique selon la CIM-10 - F.10.5 - il est indiqué dans les dossiers médicaux. Parmi les psychoses alcooliques métalliques, cette forme est le plus souvent diagnostiquée - des signes apparaissent chez 11% des personnes diagnostiquées avec un alcoolisme chronique.

Caractéristiques pathologiques:

  • dure de deux jours à deux ans;
  • le symptôme principal est des hallucinations auditives;
  • perception adéquate de l'espace, le moi est préservé.

Le développement de la pathologie s'explique principalement par la consommation systématique et incontrôlée d'alcool.

La maladie se développe souvent de manière intense dans le contexte de la gueule de bois. Le patient entend des bruits parasites, des bruits, des coups, au fur et à mesure que la psychose progresse, des voix sont ajoutées. Des déclarations condamnantes, des accusations, voire des menaces sont entendues. Parfois, il y a des voix tranquilles des "avocats".

Le patient ressent constamment de la peur, fait des efforts constants pour se débarrasser de cet état - il part pour une longue distance ou se tourne vers la police. Dans des situations difficiles, il y a des tentatives pour mettre fin à la vie prématurément. L'hallucinose alcoolique dure des semaines et même des mois.

Raisons

La maladie en chiffres:

  1. beaucoup de personnes qui souffrent d'alcoolisme pendant plus de dix ans développent une pathologie;
  2. la pathologie se développe chez 55% des personnes chez qui on a diagnostiqué une dépendance à l'alcool au deuxième degré;
  3. avec la dépendance à l'alcool, qui a atteint le troisième stade, plus de 45% des patients sont à risque.

Dans cette forme de psychose métallo-écologique, le patient présente une faible résistance à l'alcool. Les résultats de la recherche confirment que la pathologie se développe à la suite de lésions du tissu cérébral. En même temps, avant l’hallucinose, la patiente souffre davantage du syndrome de sevrage.

Le principal facteur de développement de la pathologie est la consommation systématique et à long terme de boissons alcoolisées. L'intensité du développement de la psychose et sa gravité sont déterminées par les facteurs suivants: l'âge du patient, son état de santé et son mode de vie.

Conditions pour la formation d'hallucinose alcoolique:

  1. consommation systématique d'alcool à partir de dix ans;
  2. dans la zone à risque, les patients avec les deuxième et troisième stades de dépendance à l'alcool;
  3. le syndrome de sevrage persistant provoque des lésions du tissu cérébral, puis provoque à son tour la manifestation d'une hallucinose;
  4. tolérance (résistance) à l'alcool - pour ressentir l'effet désiré de la consommation d'alcool, une personne doit augmenter constamment la dose, respectivement, augmente le risque d'hallucinose.

Classification

Selon la forme du flux, il existe trois formes de pathologie:

Chaque forme présente certains signes, symptômes et caractéristiques.

Hallucinose alcoolique aiguë

Il semble soudain que les symptômes durent de deux jours à plusieurs semaines. Si le patient est traité rapidement, les signes d'hallucinose disparaissent et l'état s'améliore.

L'hallucinose au stade aigu a une certaine classification:

  1. la forme classique - la nature des symptômes typiques - hallucinations auditives, la conscience reste normale;
  2. forme réduite - des voix étrangères se font entendre au moment de s'endormir, la nuit, il n'y a pas de délire, un sentiment d'anxiété est caractéristique;
  3. forme atypique - se manifeste sous forme d'images fantastiques, semble-t-il au patient - il fait quelque chose, dit-il, mais en réalité, la personne est immobile, toutes les pensées et actions sont perçues comme hostiles;
  4. forme mixte - en plus des hallucinations auditives, il y a un non-sens, la conscience devient confuse, l'orientation est perturbée.

Forme subaiguë

Il arrive de telles espèces:

  1. avec des hallucinations auditives;
  2. trouble délirant apparaît;
  3. un trouble de l'humeur se produit.

Hallucinose alcoolique chronique

Dure de deux mois à deux ans. Développe chez les patients qui:

  1. ne pas recevoir un traitement adéquat;
  2. continuer à prendre de l'alcool même pendant la période de traitement.

La forme chronique est souvent accompagnée d'un état délirant. Dans ce cas, le patient fait l'expérience de sa vie et de celle de ses proches, un tel comportement entraîne une instabilité émotionnelle. L'humeur du patient change radicalement au moindre changement dans un environnement familier. Avec cette forme d'hallucinose, le patient ne peut pas s'adapter à de nouvelles conditions.

Les symptômes

La phase aiguë commence toujours brusquement, en règle générale, quelques jours avant les premiers signes de pathologie, le patient ressent une anxiété, une tension, une peur déraisonnable. La maladie se caractérise par des hallucinations auditives - les voix grondent, condamnent, gèrent les menaces. Le patient entend des voix de tous les objets dans la maison, les gens environnants.

Parfois, il y a des tromperies de vue, mais elles sont généralement floues, mais elles ajoutent des émotions désagréables au patient. À la suite d'hallucinations, un non-sens se développe, il semble à une personne qu'il est poursuivi pour torturer, pour tuer. Le degré d'anxiété dans l'hallucinose est différent du niveau de peur que le patient ressent avec une menace réelle.

En conséquence, une personne tente par tous les moyens possibles de se protéger des sentiments et des émotions désagréables: elle se barricade à l'intérieur, quitte la ville, se cache loin de chez elle. Dans les cas graves, il y a des tentatives de suicide et en période d'agression, des blessures peuvent être causées à d'autres personnes.

Souvent, la conscience reste adéquate et normale, la personne se comporte sobre et adéquate, mais l'état change radicalement et la raison peut être la plus insignifiante.

Il n'y a pas de délire dans la phase chronique. Au début, de véritables hallucinations auditives et visuelles brillantes se développent, au fur et à mesure que la maladie progresse, elles deviennent moins intenses et les gens s'y habituent. Si l'état délirant apparaît, il peut être corrigé.

Traitement et pronostic

L'hospitalisation est un must. Ce n'est que dans une clinique spécialisée que vous pouvez restaurer la psyché du patient et protéger les autres de l'agression du patient. L'indication absolue d'hospitalisation est l'hallucination auditive, qui fait autorité. Une personne est placée de force dans un établissement médical.

Le patient se voit prescrire un traitement en plusieurs étapes:

  • désintoxication complète;
  • soulagement des symptômes de la psychose;
  • restauration de la fonctionnalité des organes internes;
  • prévention des troubles cognitifs.

Les médicaments suivants sont utilisés pour nettoyer le corps:

  • "Reopoliglyukin";
  • "Gemodez";
  • solution saline;
  • solutions salines;
  • solution de glucose.

Une série de vitamines du groupe B, acide ascorbique, "Inosine", "chlorhydrate de Cocarboxylase" est prescrite pour restaurer le métabolisme dans les cellules du cerveau. Pour protéger le tissu cérébral prescrit "Piracetam", "Meldonium".

Pour soulager les symptômes de cette forme de psychose metalcologic, un traitement est prescrit avec les médicaments suivants:

Les médicaments sont injectés par voie parentérale, parfois par voie orale. L'intensité de la dynamique positive dépend de la durée de développement de l'hallucinose.

Un cours de neuroleptiques et de tranquillisants est montré pour soulager l'anxiété, la peur et les hallucinations. Si le patient présente des signes de dépression, prescrire des antidépresseurs.

Avec un tel diagnostic, le pronostic est assez favorable. Les voix obsessionnelles sont entendues pendant plusieurs jours, dans de rares cas - un mois. Le plus souvent, les symptômes disparaissent brusquement, après un long sommeil. Moins souvent, les symptômes de la maladie disparaissent progressivement. Pour le corps féminin et le psychisme est caractérisé par la dépression. Le changement intellectuel n'est pas observé.

Avec un diagnostic d '«alcoolisme chronique», sous réserve du rejet de l'alcool, des voix étrangères s'affaiblissent ou disparaissent sensiblement, mais peuvent réapparaître dans des moments difficiles - en cas de stress, d'épuisement physique et émotionnel. Même une petite quantité d'alcool provoque la réapparition de signes d'hallucinose alcoolique.

Hallucinose alcoolique

L'hallucinose alcoolique est la deuxième psychose liée à la métallchose après le delirium tremens. Il peut être aigu, subaigu ou chronique. Les hallucinations auditives prédominent généralement, dans la plupart des cas, le délire se développe. Contrairement au délire alcoolique, l'orientation dans le monde extérieur et en soi est préservée. La conscience n'est pas dérangée. Au plus fort des hallucinations et des troubles délirants, des tentatives de suicide et des atteintes à autrui sont possibles. Les traitements hospitaliers utilisent des antipsychotiques, des sédatifs, des vitamines, des moyens d’améliorer le métabolisme cérébral et des médicaments pour corriger les troubles somatiques.

Hallucinose alcoolique

L'hallucinose alcoolique est l'une des psychoses du métal les plus courantes. Il se développe chez 5 à 11% des patients souffrant d’alcoolisme chronique. Survient généralement au-delà de 40 ans avec une consommation d'alcool constante et à long terme. Les femmes souffrent plus que les hommes. Selon la forme, il peut durer de plusieurs jours à un an ou plus. La principale différence par rapport au delirium tremens est la prédominance des hallucinations auditives, ainsi que la préservation de l'orientation dans l'environnement et le moi.

Les hallucinations auditives sont perçues comme des voix tout à fait réelles qui grondent le patient ou menacent de lui causer un préjudice grave (estropié, tué, violé). Sur la base de ces voix, un patient souffrant d'une hallucinose alcoolique peut entendre les cris d'enfants ou d'épouses implorant de l'aide. Tout ce qui précède contribue à la formation de délires de persécution, à l'émergence d'une anxiété et d'une peur graves. Le patient peut commencer à se défendre contre des ennemis inexistants. Actions potentiellement dangereuses sur le plan social, causant des blessures à des proches et une tentative de suicide. Une hospitalisation urgente est nécessaire sous la supervision de spécialistes du domaine de la toxicomanie et de la psychiatrie.

Causes de développement et classification de l'hallucinose alcoolique

La cause du développement de l'hallucinose alcoolique est l'utilisation systématique prolongée de fortes doses d'alcool. En règle générale, la maladie survient chez des patients présentant un alcoolisme chronique de 10 à 15 ans ou plus. Chez 54% des patients, le deuxième stade de la dépendance à l'alcool est diagnostiqué, chez 46% - le troisième. Tous les patients ont révélé une pathologie neurologique. Avec ce type de psychose, on observe une tolérance à l'alcool plus faible qu'avec le délire alcoolique. Il existe des études confirmant que l'hallucinose se développe sur le fond de l'encéphalopathie alcoolique avec une lésion de l'hypothalamus. Les symptômes pathologiques dans le cerveau sont exacerbés par les symptômes de sevrage. Il est à noter que, avant la psychose, l’abstinence est plus difficile que d’habitude chez de nombreux patients.

Il existe des hallucinoses alcooliques aiguës, subaiguës et chroniques. En tenant compte des particularités du cours et des symptômes dominants, on distingue:

  • Hallucinose classique ou typique - accompagnée de multiples hallucinations auditives véritables. Le délire est une interprétation des hallucinations. Les patients ont une peur prononcée.
  • Hallucinose réduite - hallucinations auditives hypnagogiques (se produisent au moment de s'endormir) ou simples, fragmentaires. En règle générale, le concept délirant n’est pas formé ou est insuffisamment formé. Des troubles affectifs sous forme d'anxiété, de dépression et de peur sont observés.
  • Hallucinose atypique - dans le contexte des hallucinations auditives, des troubles inhabituels apparaissent: stupéfaction, stupeur, automatismes mentaux, etc. Des troubles affectifs peuvent prévaloir.
  • Hallucinose mixte - il existe une combinaison d'hallucinose avec d'autres troubles mentaux (par exemple, un délire ou des délires qui ne sont pas associés à des hallucinations auditives).

Symptômes de l'hallucinose alcoolique

L'hallucinose alcoolique aiguë typique commence soudainement. Pendant plusieurs jours avant l'apparition des premiers symptômes de la maladie, des précurseurs peuvent être observés et se manifestent sous la forme d'une anxiété accrue, d'une peur, d'une méfiance et d'une tension interne. Les hallucinations auditives typiques prédominent. Le patient entend des voix qui disent quelque chose de peu flatteur, le condamnent, le grondent ou le menacent. Le patient peut avoir l'impression que ces voix viennent des murs, des objets, des personnes qui l'entourent ou de l'extérieur.

Parfois, les hallucinations auditives sont complétées par des illusions d'optique qui ne sont jamais aussi claires et crédibles que dans le délire alcoolique, mais elles ont un effet négatif, complétant ainsi l'image de ce qui se passe dans la création du patient. Des illusions (généralement des relations ou des persécutions) se forment sur le fond des hallucinations. Le patient peut croire que quelqu'un va le torturer, le battre à mort, le tuer brutalement, ainsi que ses plus proches parents, etc.

Le niveau d'anxiété et de peur chez un patient souffrant d'hallucinose alcoolique est similaire au niveau d'anxiété et de peur ressenti par une personne ordinaire lorsqu'il existe une menace réelle et immédiate pour sa propre vie. Les patients essaient de se protéger du "danger": ils se barricadent dans une pièce, fuient la ville, se cachent dans des garages ou des dachas, etc. Si une stupéfaction délirante se produit (observée chez 10% des patients), une tentative de suicide ou une défense désespérée peut se produire dommages graves aux autres.

Dans d’autres cas, l’orientation dans le monde environnant est préservée, les patients se comportent de manière très sobre, mais cela n’a pas de raison de juger la situation sécuritaire, car leur état peut changer à tout moment. En outre, lorsque l'hallucinose alcoolique, contrairement au délire alcoolique, les autres personnes ne peuvent pas influencer le contenu des non-sens des patients, les proches ou les médecins d'urgence en cas d'agression sont privés de la possibilité de persuader les patients et de trouver une explication acceptable à la nécessité d'obtenir «pacifiquement» assistance médicale.

L'hallucinose abortive aiguë se distingue des classiques par ses rares hallucinations mal exprimées. Les idées folles ne sont pas formées. Le sevrage psychotique survient plusieurs jours après le début de la maladie. Dans les hallucinoses chroniques, le délire est généralement absent. Au début, des hallucinations auditives inquiétantes menaçantes apparaissent de manière aiguë (souvent en combinaison avec des visuelles). Par la suite, l’intensité des hallucinations diminue et les patients s’y habituent. Si le délire survient, il est moins ridicule et se prête mieux à la correction.

Traitement et pronostic pour hallucinose alcoolique

Le traitement est effectué par un narcologue dans les conditions d'un hôpital narcologique. Le plan de traitement comprend une détoxification intensive, l'élimination des phénomènes psychotiques, la normalisation du métabolisme, la restauration des fonctions des organes et des systèmes, ainsi que la prévention du développement de troubles cognitifs persistants. Dans le processus de désintoxication, utilisez la reopolyglukine, le hemodez et les solutions salines. Les patients se voient prescrire des vitamines B, de la cocarboxylase, de l'inosine et de l'acide ascorbique. Pour la prévention des troubles cérébraux, on utilise le piracétam, l'éthylméthylhydroxypyridine et le meldonium. Les préparations pour la correction de la pathologie somatique sont sélectionnées en tenant compte des violations identifiées chez un patient particulier.

L'azacyclone, l'halopéridol, l'olanzapine, la rispéridone, etc., sont utilisés pour le soulagement des phénomènes psychotiques dans l'hallucinose aiguë. La rapidité de la disparition des hallucinations dépend directement de la durée d'apparition de la psychose. Plus le traitement est commencé tôt, plus les symptômes psychotiques sont rapidement arrêtés. Pour les hallucinoses chroniques, on utilise des antipsychotiques, des électrochocs et du coma d'insuline. Dans tous les cas, la réussite du traitement dépend du rejet complet de l’alcool.

Le pronostic pour une hallucinose aiguë est favorable. Habituellement, les hallucinations persistent de plusieurs jours à 1 mois, puis se terminent abruptement après un sommeil profond. Rarement, il y a une extinction progressive des symptômes. Pendant un certain temps, le non-sens résiduel peut persister, parfois une dépression se développe (plus souvent chez les femmes). Le déclin intellectuel ne se produit pas. Dans les hallucinoses chroniques, la cessation de la consommation d’alcool entraîne une diminution ou une disparition des hallucinations. Dans les hallucinations suivantes peuvent se produire uniquement à des moments critiques (avec une fatigue sévère, des niveaux de stress élevés, etc.). La prise d'alcool provoque une aggravation des symptômes de l'hallucinose. Même avec un long parcours, la préservation intellectuelle est généralement observée.

Hallucinose aiguë

Êtes-vous toujours sûr de voir le vrai développement des événements? Les gens peuvent croire que les objets et les phénomènes leur apparaissent sous leur vrai jour. Cependant, en psychologie, il existe une chose telle que l'hallucinose. Il peut être bio, alcoolisé et épicé. Tout le monde a ses propres symptômes, ses causes et ses méthodes de traitement.

L'hallucinose comprend les hallucinations qu'une personne voit, en les considérant comme réelles. Cependant, leur différence est la présence de délire. Si les hallucinations sont une mauvaise perception de la réalité environnante, alors le délire est la pensée qui peut survenir chez une personne en fonction de ce qu'elle perçoit.

Les hallucinoses induites par l'alcool sont courantes car c'est dans l'intoxication à l'alcool que les gens peuvent entendre des sons, voir des images, ressentir des sensations qui n'existent pas vraiment. C'est une déviation de la norme, qui peut progresser si elle n'est pas traitée.

Qu'est-ce que l'hallucinose?

En parlant d’hallucinose, vous devriez réfléchir à ce qu’elle est. L'hallucinose est appelée trouble psychotique, qui s'accompagne d'hallucinations et de délires. Le syndrome hallucinatoire contribue à la peur, à l'anxiété et à l'anxiété. Les hallucinations visuelles sont fréquentes, bien que toutes les autres ne soient pas exclues.

L'alcoolisme est une cause fréquente du développement de l'hallucinose. Il occupe le deuxième rang après le délire. L'hallucinose se développe 10 ans après l'apparition de l'alcoolisme. On le trouve souvent chez les femmes que chez les hommes. Manifesté dans la nuit ou le soir, ainsi que lorsque vous vous endormez.

Un trait distinctif du syndrome hallucinatoire est qu'une personne voit des phénomènes inexistants, ressent ou entend avec le maintien de la conscience. C'est pourquoi il lui semble que tout ce qui se passe est réel et normal. Seules d’autres personnes peuvent lui dire qu’il hallucine.

La préservation de la conscience se distingue par l'hallucinose des amenties, du délire et d'autres états sombres, dans lesquels des hallucinations peuvent également être observées.

L'hallucinose se présente sous trois formes:

  1. Épicé Elle est la plus vibrante et émotionnelle.
  2. Chronique. Elle est monotone. Une personne peut ne pas y prêter attention.
  3. Prolongé.

Les hallucinations et les délires peuvent être combinés et peuvent être séparés les uns des autres. Les hallucinations peuvent causer le délire. Cependant, toutes les absurdités ne peuvent pas être expliquées par la présence d'hallucinations.

Hallucinose alcoolique

L'apparition d'hallucinose alcoolique est associée à un alcoolisme à long terme. L'âge moyen des patients est de 40 à 43 ans. Il est aigu, prolongé et chronique. Ressemble souvent à la psychose alcoolique.

Les symptômes du délire alcoolique se développent en premier. L'apparition d'hallucinations commence par le fait qu'une personne entend des voix. Bien qu'elles ne lui soient pas adressées, il peut les ignorer. Cependant, la recherche de voix rend une personne curieuse, contrariée, indignée, surprise, perplexe, disposée à trouver ceux qui produisent ces votes. En outre, l'État est remplacé par la peur, l'anxiété, les attentes, la tristesse et le désespoir.

L'hallucinose alcoolique est généralement accompagnée d'hallucinations auditives pouvant revêtir un caractère différent. Elles peuvent être accompagnées d'hallucinations visuelles ou tactiles, tout en étant lumineuses et impliquant la personne en elles-mêmes. Les voix entendues par le patient peuvent le commenter, le condamner, le menacer ou lui ordonner de faire quelque chose. Une grande importance est attachée aux actions de l'homme, qui sont commentées par des voix. Surtout si une personne commence à boire, des voix commencent à le condamner.

D'autre part, il peut y avoir des voix justifiant et protégeant le patient. Tout cela l'oblige à prendre des mesures, par exemple, demander de l'aide à la police, aux médecins ou à la légitime défense. Le patient peut recourir au suicide comme moyen de salut. Dans de rares cas, cela devient dangereux pour les autres.

Dans un syndrome hallucinatoire, une personne peut parler à elle-même. Il peut être complètement détaché et être aussi désespéré qu’il entre dans une stupeur. Souvent, la conscience s'estompe, l'attention se trouble, une amnésie partielle s'installe.

Hallucinose organique

Parfois, la cause de l'hallucinose est des dommages au cerveau. L’homme souffre non pas de problèmes mentaux, mais d’organique. Dans le même temps, des hallucinations apparaissent à l'état de veille, ce qui permet de différencier les hallucinoses organiques.

Les facteurs qui influencent la survenue de ce type de syndrome hallucinatoire sont les suivants:

  1. Alcool Souvent observé chez les alcooliques.
  2. Drogues
  3. Les médicaments, par exemple les hallucinogènes.
  4. Maladies du coeur et des vaisseaux sanguins.
  5. La migraine
  6. Lésion cérébrale (anévrisme, abcès, néoplasme).
  7. Maladies des sens (glaucome, cataracte, etc.).

Les hallucinations auditives avec hallucinose organique sont fréquentes. Cependant, les hallucinations visuelles et olfactives ne sont pas exclues. Dans ce cas, la fonction cognitive n'est pas altérée.

La durée des hallucinations dépend de leur origine. Si les maladies peuvent être traitées, elles ne durent pas plus de quelques semaines. Si les maladies sont chroniques, les hallucinations acquièrent un caractère similaire.

Le traitement de l'hallucinose organique est dû à:

  • Médicaments: Triftazine, Halopéridol, Finlepsine, Carbamazépine, Dépakine.
  • Traitement et diagnostic pneumoencéphalographie.
  • Conduite de thérapie absorbable.
monter

Hallucinose aiguë

L'hallucinose aiguë se manifeste par des illusions hallucinatoires alcooliques ou par la folie des personnes qui boivent. C'est une conséquence de la gueule de bois, de la dépression, de l'anxiété, de la paranoïa et des symptômes végétatifs-somatiques. Il se manifeste rarement dans les derniers jours de consommation excessive d'alcool.

Cette condition peut durer de plusieurs semaines à un mois. Il se manifeste en s'endormant, ainsi que sous forme d'hallucinations verbales. Après le réveil, les hallucinations disparaissent immédiatement. Le patient montre une humeur peu anxieuse.

Distinguer séparément ces types d'hallucinose aiguë:

  • Hallucinose aiguë avec délire.
  • Hallucinose avortée aiguë.
  • Hallucinose aiguë en association avec le délire.

Cette condition est considérée comme réversible. Il est précédé de peurs, dépression, anxiété, irritabilité.

Une autre forme d'hallucinose est le type chronique. C'est rare - dure de quelques dizaines à dix ans. Il est rarement vu avec l'abus d'alcool. L'hallucinose chronique est précédée par une psychose solitaire et des hallucinations. Si la vision ne disparaît pas au bout de 6 mois, il s'agit alors d'une forme chronique.

L'hallucinose chronique se manifeste principalement par des hallucinations verbales. Une personne entend des voix qui mènent un dialogue constructif et discute des affaires quotidiennes, des actions et des pensées du patient. Au début, une personne peut s'immiscer dans une conversation en essayant de se rebeller, de contester, de convaincre. Mais alors, cela crée une dépendance et le patient peut même avoir l'air en bonne santé, sans prêter attention aux voix dans sa tête.

Causes de l'hallucinose

La cause principale de l'apparition d'une hallucinose est la lésion des parties (occipitale, temporale, pariétale) du cerveau après le transfert:

  1. Blessures.
  2. Encéphalite Les hallucinations visuelles sont fréquentes.
  3. L'épilepsie. Les hallucinations se produisent avant les attaques sous forme de peintures lumineuses, à grande échelle et massives.
  4. Malformations
  5. Maladies vasculaires du système nerveux central.
  6. La schizophrénie. Les hallucinations verbales se manifestent généralement et peuvent être complétées avec le temps par des idées et des illusions. Dans leur structure sont variés.
  7. L'intoxication.
  8. Psychoses symptomatiques. Accompagné de délire, d'hallucinations verbales et d'activité psychomotrice.
  9. Trouble afférent bipolaire.
  10. Dysfonctionnements de la glande thyroïde.
  11. Neurosyphilis.
  12. Chorea Huntington.
  13. La méningite

L'hallucinose alcoolique est une conséquence de l'utilisation prolongée de boissons alcoolisées. L'abus de drogues ne devrait pas non plus être exclu.

Symptômes de hallucinose

L'hallucinose est déterminée par les symptômes qui se manifestent sous une forme ou une autre. L'hallucinose organique est accompagnée d'hallucinations auditives et visuelles, qui préservent la clarté de la conscience. L'hallucinose tactile est accompagnée d'objectivité et de localisation. Dans l'épilepsie, l'hallucinose est caractérisée par des photopsies (formes géométriques, cercles), des parosmii (odeurs désagréables), des acoasmes (bourdonnements, sifflets).

Premièrement, le patient commence à entendre des sons et des bruits qui se transforment progressivement en voix. Il ne les évalue pas de manière critique, mais veut simplement trouver la source de leur son. Au fil du temps, les votes deviennent de plus en plus nombreux, ils commencent à condamner, menacer, critiquer le patient. Tout cela est montré dans le contexte de la peur, de la confusion, de l'anxiété. Ensuite, il peut y avoir des voix qui protègent le patient. Entre eux commence la discussion.

Habituellement, les voix discutent du passé et de la vie présente du patient et le condamnent également pour ivresse. Ils peuvent parler à voix haute et à voix basse, engageant ainsi le patient dans leur dialogue. Pour le patient, il y a stupeur, léthargie, détachement. Les idées folles commencent (persécution, accusations, destruction physique).

Les symptômes augmentent le soir et la nuit. C'est pendant cette période qu'une personne commence à craindre tout le monde, à se méfier, à accuser de persécution. Il peut contacter le bureau du procureur ou se défendre.

Traitement de l'hallucinose

L'hallucinose comporte deux directions dans son traitement: principale et symptomatique. Après avoir identifié la cause de l'hallucinose, les médecins prescrivent des mesures qui aideront au traitement. Il suffit généralement d'éliminer la cause de son apparition pour que les symptômes disparaissent d'eux-mêmes.

L'hallucinose alcoolique est éliminée en renonçant à l'alcool. Lorsque l'éthanol est éliminé du corps humain, ses symptômes disparaissent d'eux-mêmes. En ce qui concerne l'hallucinose organique, son élimination est le traitement de la maladie sous-jacente.

Les symptômes - anxiété et irritabilité - sont éliminés en prescrivant des sédatifs, des neuroleptiques (azacyclone). L'hallucinose aiguë cesse généralement après un mois. Il est traité avec de l’ACTH (vitamines, insuline, hormones adrénocorticotropes, extraits du cortex surrénalien). L'hallucinose chronique est éliminée en tenant le coma d'insuline, en prenant des médicaments antipsychotiques et des électrochocs.

  • Seduxen.
  • Relanium
  • Diazépam
  • Aminazin par voie intramusculaire.

Un cours individuel de psychothérapie est prescrit.

Prévisions

Les projections d'hallucinose sont bonnes, même si elles sont ambiguës. Certains patients restent capables de travailler malgré les hallucinations et les délires existants. L'aide préliminaire d'un psychothérapeute peut être obtenue à psymedcare.ru.

Sans traitement ne peut pas faire. La maladie est progressive, surtout si la personne continue à empoisonner son corps avec des produits chimiques psychotropes ou est malade. Les causes doivent être traitées pour que les symptômes, qui sont des hallucinations et des délires, disparaissent d'eux-mêmes.

Le résultat du traitement est bon - la personne retourne à une vie normale. Plus longtemps le patient ne reçoit pas de soins, plus son traitement devient difficile et long. Cela affecte la longévité. Si la maladie qui a provoqué l'hallucinose a entraîné la mort, la personne elle-même peut se blesser.

L'hallucinose alcoolique apparaît plus fréquemment dans les hallucinations.

Hallucinations alcooliques

Après la fin de la prochaine frénésie, un alcoolique au deuxième ou troisième jour de sobriété apparaît comme une sensation désagréable - insomnie, anxiété, peurs déraisonnables. Dans ce contexte, certains alcooliques commencent à entendre des voix, du bruit.

Les patients sont conscients des sources de sons mais ne comprennent pas leurs causes. Le patient dans cet état est excité, effrayé. Plus tard, après un long sommeil, les problèmes peuvent disparaître.

Si la maladie progresse, le patient entend déjà des voix qui parlent de lui, ordonnent quelque chose, menacent. Ici, le patient peut paniquer, confondre la réalité avec un problème, commettre un crime dans cet état.

Causes de l'hallucinose

Cet état résulte de la consommation continue de boissons alcoolisées pendant plusieurs jours. Dans le corps, l'alcool éthylique est transformé en acétaldéhyde à l'aide d'enzymes spéciales, qui sont ensuite transformées dans le foie en acide acétique. Cet acide est inoffensif pour le corps et l'acétaldéhyde est un puissant poison.

Avec le flux continu d'éthanol dans le corps, le foie n'a pas le temps de traiter les produits de désintégration de l'alcool éthylique. Leur concentration dans le sang du patient augmente et ses organes et tissus sont intoxiqués. Le cerveau et le système nerveux central sont les plus touchés par le poison.

Le patient absorbe de manière excessive toutes les nouvelles doses d'alcool, non pas pour intoxication, mais pour éviter une gueule de bois extrêmement désagréable. Mais, lorsque la consommation d'alcool est terminée, le deuxième ou le troisième jour, l'alcoolique a des hallucinations sonores. Ils sont plus prononcés lorsqu'ils s'endort. Le patient a peur de s'endormir. L'insomnie ne fait qu'augmenter les symptômes de la maladie.

Les médicaments qui réduisent le besoin d’alcool: examen de l’action des comprimés, des gouttes et des injections

Manifestations d'hallucinose

Les symptômes de l'hallucinose sont les suivants:

  • anxiété;
  • la peur se transforme en panique;
  • sentiment de danger croissant, d'horreur;
  • illusions de poursuite.

Les hallucinations auditives sont des sons d'origine inconnue, des voix qui prononcent des phrases fragmentaires. Lorsque les symptômes se développent, ils dialoguent entre eux, discutent avec le patient, le menacent de violence.

Cours d'hallucinose

La maladie commence par un sentiment croissant d’anxiété, de tension et de peur. Après quelques jours, des sons étranges apparaissent, y compris des voix. Tout ce que le patient entend n'est pas différent de la réalité. Les «inconnus» discutent du patient, de ses problèmes d'alcool, le menacent de violence, l'insultent. Ils ordonnent au patient d’exécuter certaines actions, notamment d’attaquer une personne appartenant à la famille. Une telle évolution de la maladie est particulièrement dangereuse pour les autres.

C'est important! Un patient souffrant d'hallucinose alcoolique ne distingue pas la réalité de ses délires. Il représente un grave danger pour ses proches. Des voix dans la tête peuvent lui ordonner d'attaquer les autres ou de se suicider.

Les sons sont entendus tout le temps par le patient, ils sont silencieux et forts et proviennent d'objets proches ou lointains. Le contenu d'un inconnu, un discours hallucinant - des malédictions grossières envers le patient, une discussion sur sa vie, des problèmes d'alcool, des méthodes de punition. Pour le patient, ils sont réels, il ne peut pas distinguer ses problèmes de la vie réelle. Les patients peuvent relater avec intérêt les conversations qu’ils ont entendues.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, la personne perd contact avec la réalité, elle oublie de nombreux fragments de sa vie, elle est confuse dans le temps et l'endroit où elle se trouve.

Il est impossible de déterminer combien de temps les hallucinations auditives vont continuer. Ils durent généralement de trois à sept jours. Parfois, sous forme chronique, l'hallucinose dure plusieurs années. Le patient s'habitue généralement à son état et partage les détails des «conversations» avec humour.

Les problèmes après frénésie peuvent commencer non seulement dans quelques jours, comme dans le délire, mais aussi soudainement à l'apogée de l'ivrognerie. Parfois, des apparences visuelles sont ajoutées aux hallucinations auditives. Le patient voit et entend qu'il est en danger et tente de se protéger. Il peut fuir sa maison, se cacher dans la nature ou à la campagne, se «sauvant» de cette manière.

Traitement de l'alcoolisme par acupuncture. Commentaires de personnes et prix actuels

Si un alcoolique boit de la vodka de qualité inférieure, alors son hallucinose est visiblement plus dure. Une psychose délirante s’ajoute aux hallucinations auditives et se transforme parfois en dépression.

Traitement des hallucinations auditives

Si après un début de pépins, il est préférable de consulter un médecin et de suivre un traitement dans un établissement médical. Cette affection est traitée avec des neuroleptiques et uniquement à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin. L'utilisation de ces médicaments à la maison est impossible, ils ont de graves contre-indications et effets secondaires. Ils ne peuvent être traités que par des médecins spécialistes dans un établissement médical.

Le schéma de thérapie à l'hôpital:

  • Le médicament principal pour le traitement des hallucinations - Haloperidol. Il est prescrit 5 mg trois fois par jour;
  • Relanium est utilisé par voie intramusculaire ou intraveineuse à une dose de 2 ml;
  • La désintoxication du corps est effectuée - ils ont mis des compte-gouttes avec reopolyglukine, hemodez et d'autres solutions;
  • Vitamines du groupe B: B1, B6, B12 - par voie intramusculaire;
  • Phenibut, trois fois par jour, 0,25 mg;
  • Acide nicotinique, vitamine C;
  • Si vous avez des problèmes cardiaques, ils nomment Strofantin, Korglikon, Calcium Chloride;
  • Le traitement des organes endommagés est effectué avec l’aide d’hépatoprotecteurs, de la pancréatine;
  • La patiente boit de l'héroïne ou de la valériane pour restaurer le système nerveux;
  • Les corticostéroïdes sont prescrits;
  • Pour prévenir les réactions allergiques, le patient reçoit des antihistaminiques - Suprastin, Prednisone;
  • Dans les cas graves, le patient est injecté dans le coma d'insuline.

La durée du séjour à l'hôpital est déterminée par le médecin en fonction de l'état du patient.

C'est important! Afin de se débarrasser des hallucinations après une frénésie, vous devez placer le patient à l'hôpital. Le patient, étant à la maison, peut se faire du mal à lui-même et à son parent qui essaie de l'aider.

Traitement à domicile

Si le patient souffrant d'hallucinations est à la maison, vous pouvez procéder comme suit:

  • essayez de le calmer, enlevez les objets tranchants, coupants et autres objets dangereux;
  • boire beaucoup d'eau accélérera l'élimination des toxines du corps;
  • une douche froide et un bain frais seront utiles dans cet état;

Comprimés effervescents de Codirex pour l'alcoolisme - un divorce ou pas? Revue et revues

  • les sédatifs légers, tels que la diphenhydramine, peuvent aider à éliminer les problèmes;
  • Vous pouvez donner au patient les moyens de la médecine traditionnelle: décoctions de camomille ou de sauge;
  • compresse froide sur le front sera également utile.

L'essentiel dans cette situation est de calmer le patient et de l'aider à bien dormir. Cela suffira peut-être pour normaliser la situation. Une conversation calme, un ton de conversation apaisant sera utile. Pas besoin de discuter avec lui, de blâmer quelque chose ou de prouver quelque chose. Dans cet état, il ne comprend toujours rien. Le patient a vraiment besoin du soutien d'un être cher.

Prévisions

Le traitement des hallucinations peut être long. Pour chaque patient, les termes individuels et le régime de traitement sont déterminés. Cette maladie est progressive, c’est-à-dire qu’en l’absence de soins médicaux, l’état du patient va s’aggraver. Seul un appel précoce à un narcologue ramènera le patient à une vie normale.

Prévention de l'hallucinose

Pour éviter les hallucinations auditives à l'avenir, vous devez vous débarrasser de votre dépendance à l'alcool éthylique. La répétition des épisodes d’abreuvement conduira au retour et à la progression de la maladie.

Pour le traitement de l'alcoolisme, diverses méthodes sont utilisées, notamment le codage des médicaments en clinique. Après cela, le patient ne pourra plus boire d'alcool. L'alcoolisme est également traité à la maison - par des méthodes traditionnelles ou par un code. Pour déterminer la meilleure méthode de thérapie, vous devriez consulter un narcologue ou un psychothérapeute. Mais pour se débarrasser complètement de l’alcoolisme, il est nécessaire que le patient souhaite volontairement et consciemment mettre fin à sa dépendance. Sinon, tout traitement n'aura aucun sens.

Caractéristiques du syndrome

Les hallucinations dans l'alcoolisme sont formées sur la base d'abus prolongé et régulier de boissons alcoolisées. Les principaux symptômes distinctifs de ce trouble sont des hallucinations à caractère verbal (auditif), caractérisées par leur éclat particulier. De plus, le patient ne perd pas la clarté de la conscience et se sent capable, en tant que personne, de naviguer dans le temps et l’espace.

Souvent, les hallucinations alcooliques sont accompagnées d'une manie de persécution. Les médecins diagnostiquent divers troubles du plan d'affecteur: attaques de panique, peur et anxiété, qui peuvent se transformer en affects. Sur cette base, le patient peut faire des tentatives de suicide ou blesser ses proches, les trouvant dangereux pour eux-mêmes.

Comment cette condition se développe-t-elle?

Le mécanisme de formation de ce trouble se produit dans le contexte du développement de l'encéphalopathie. En effet, tout au long de l'abus d'alcool à long terme dans le cerveau, des changements organiques de nature pathologique se produisent. Les périodes d'abstinence renforcent les troubles existants et contribuent à la progression de l'encéphalopathie.

Les principales différences par rapport à l'hallucinose du délire

Les principales conditions pour le développement de l'hallucinose alcoolique sont les situations suivantes:

  1. Long usage d'alcool. Il prend en compte la durée totale de la dépendance (elle devrait durer au moins 15 à 20 ans). Pendant cette période, le patient est beaucoup plus susceptible de manifester des manifestations psychotiques.
  2. La dépendance. Le risque de développer une hallucinose alcoolique augmente si une personne souffre de dépendance à l'alcool de stade II et III.
  3. Symptômes de sevrage Le syndrome d'abstinence régulière augmente également les chances d'hallucinose. L'abstinence est extrêmement négative pour l'état des structures cérébrales, ce qui conduit à l'accélération de perceptions diverses et à la manifestation de troubles cérébraux.
  4. Tolérance. Les médecins ont déterminé que, dans le contexte de l'hallucinose alcoolique, la tolérance à l'alcool d'une personne est considérablement réduite. En d'autres termes, pour obtenir l'effet souhaité de l'alcool, une personne tolérante doit constamment augmenter sa dose d'alcool.

Signes d'hallucinose

Les manifestations de ce type de trouble sont différentes et se produisent avec des manifestations individuelles, qui dépendent des caractéristiques d’une personne donnée. Si un syndrome dépendant peut se manifester avec tous les symptômes, alors l'autre peut avoir une image plus floue et plus douce.

Dans son développement, l'hallucinose alcoolique passe par les étapes suivantes:

Précurseurs. Cette affection peut être observée dans d'autres types de troubles de la personnalité. Cette étape du syndrome n'est donc pas un indicateur. Il se manifeste par les symptômes suivants:

  • niveau d'anxiété élevé;
  • sentiment de peur inexplicable;
  • stress interne croissant.

Hallucinations auditives. C'est le principal signe d'hallucinose alcoolique. Et le toxicomane sent très bien les voix dans sa tête. Les hallucinations auditives condamnent ou menacent, des entités inconnues critiquent le patient, provoquant des manifestations d'agressivité envers lui-même et les autres.

L'essence de l'hallucinose alcoolique

Hallucinations visuelles. Observé moins fréquemment qu'auditif. Ils représentent une variété d'images visuelles. Les fantasmes visuels ne sont pas aussi vifs que ceux du delirium tremens, mais ils sont capables de compléter les hallucinations auditives, ce qui les rend encore plus convaincantes.

Idées folles. Ils apparaissent en raison d'une anxiété prolongée, qui tourmente le toxicomane. Ils sont complétés par des hallucinations auditives et visuelles. Un patient qui ressent constamment un danger incompréhensible commence à construire une chaîne de délires dans sa tête afin d'expliquer logiquement son propre état. Par exemple, une personne est convaincue qu'une personne veut être tuée, blessée ou estropiée.

Anxiété En cas d'hallucinose alcoolique, le patient ressent un certain danger. Une personne ne peut trouver d'explication à cet état. L'anxiété est perçue de manière assez réaliste, forçant la personne à percevoir que quelque chose menace vraiment sa vie.

La critique. Une personne qui est gouvernée par une hallucinose alcoolique est extrêmement difficile de convaincre que tous ses sentiments sont faux. Le patient n'est pas capable de comprendre où se trouve la réalité et où se trouvent les délires et les hallucinations. C’est d’ailleurs le principal problème qui consiste à fournir l’aide nécessaire à ce type de trouble psychopathique.

Types d'hallucinose

La cause principale de ce syndrome est la consommation de boissons alcoolisées à long terme et systématique (presque quotidienne). Les délires se développent après 10-15 ans d’alcoolisme. Par conséquent, la catégorie d'âge moyenne des personnes sujettes à ce trouble est comprise entre 40 et 44 ans.

Hallucinose alcoolique peut aussi être chronique, prolongée

Les médecins classent les hallucinations alcooliques pour les raisons suivantes:

  1. Le cours de la maladie.
  2. Tableau clinique.

Si le syndrome est divisé en chronique et aigu par le type de l'évolution de la maladie, la classification en fonction des manifestations cliniques est plus diverse. Les hallucinoses alcooliques sont notamment:

  • atypique;
  • mixte
  • classique;
  • réduit.

Hallucinose atypique

Ce groupe de troubles comprend trois types de troubles. En particulier:

  1. Onirique. Écoulement dans le contexte de la déstabilisation mentale, qui est accompagnée d'un mélange de souvenirs réels du patient et inventés. Dans ce cas, la personne à charge perd la capacité de naviguer dans l'espace et dans le temps. Il se sent comme un héros d'événements fantastiques: il peut participer aux voyages du miel aux mondes, se battre avec des extraterrestres, des créatures de fiction.
  2. Stupide. Cette forme de trouble mental est rarement diagnostiquée. Fondamentalement, le syndrome est formé dans le processus d'exacerbation de la psychose et est capable de visiter le patient à tout moment. Dépendant de l'alcool alors qu'il gèle en marchant, en parlant, ne perçoit pas les autres, les événements en cours. Il est impossible de dire exactement combien de temps ces états durent, ils peuvent se terminer après 10-15 minutes et durer plusieurs heures.
  3. Avec automatisme mental. Le syndrome affecte les sentiments du toxicomane, il lui semble qu'un certain esprit a maîtrisé toutes ses pensées et maintenant tout ce qu'il pense est accessible aux autres. En règle générale, une telle aggravation est observée le soir et la nuit.

Hallucinose mixte

Les troubles alcooliques de ce type de médecins sont divisés en deux groupes. Ils sont comme suit:

  1. Accompagné d'un délire prononcé. Cette condition est basée sur une combinaison de délires de persécution et d'hallucinations auditives. Un tel état est mis en évidence par l'état dépressif croissant de la personne à charge, la croissance de l'état de panique et le sentiment de peur.
  2. Comparable au délire. Lorsque ce type de trouble survient, les symptômes d'hallucinose sont combinés à des signes de delirium tremens (principalement des troubles du sommeil et des attaques de panique). Des troubles somatiques se joignent également (tachycardie, tremblements, coups de bélier). Les hallucinations se présentent sous la forme de diverses images lumineuses, accompagnées de sensations tactiles et auditives. Ces troubles peuvent survenir à n'importe quel stade de la dépendance à l'alcool et à tout moment de la journée.

Caractéristiques de l'hallucinose alcoolique

Hallucinose classique

Un trouble de type classique apparaît sur le fond d’une gueule de bois et s’accompagne d’un état dépressif et de pensées perturbantes. En outre, les raisons de cet état de dépendance et de dépendance et de longues crises de boulimie, qui combinaient une insomnie persistante. Les premiers signes de cette maladie sont:

  • attaques de panique;
  • état dépressif;
  • sentiment d'anxiété peu claire;
  • l'apparition de délires;
  • développement d'hallucinations auditives.

De plus, les hallucinations auditives se développent souvent le soir et la nuit. Leur type est basé sur l’arrière-plan de sons obsessionnels, alternant avec des dialogues et des monologues). Des voix dans la tête se disputent entre elles et avec le patient lui-même. Après cela, le toxicomane commence à avoir les idées délirantes de la persécution. Il est à noter qu'au début l'état délirant d'une personne n'est pas particulièrement inquiet, le patient s'y habitue simplement.

La durée du type classique d'hallucinose alcoolique peut durer jusqu'à 1-1,5 mois. Cette condition passe si l'alcoolique parvient à s'endormir et à bien dormir.

Hallucinose réduite

C'est le type le plus facile de manifestation de l'hallucinose alcoolique. Ce trouble est formé sur la base du syndrome de la gueule de bois la plus lourde. Les patients assistent à la confusion, à une anxiété incompréhensible, qui se transforme progressivement en une manifestation de peur, voire d’horreur.

Types d'hallucinations dans l'alcoolisme

L'hallucinose réduite se développe habituellement plus près de la nuit. Ils commencent par des hallucinations auditives distinctes (le toxicomane entend la sonnerie, le son des coups de feu, des collisions), puis des voix et des conversations distinctes se rejoignent. Ces manifestations après un bon sommeil sont éliminées.

Hallucinations auditives après frénésie: que faire

Le traitement de cette affection est effectué par un narcologue dans une clinique spécialisée. Le plan de traitement comprend les points suivants:

  1. Désintoxication du corps.
  2. Soulagement des manifestations psychotiques.
  3. Restauration du métabolisme normal.
  4. Réanimation des systèmes internes et des organes.
  5. Prévention du développement de diverses déficiences cognitives.

Les médicaments suivants sont utilisés au cours du traitement:

La vitesse à laquelle les états délirants quittent dépend de la durée de la poursuite de la psychose alcoolique et du moment où les mesures thérapeutiques commencent. Plus le traitement est précoce, plus tôt toutes les manifestations négatives sont supprimées. Dans le traitement des hallucinations alcooliques de type chronique, les médecins utilisent un choc électrique, un coma d'insuline et de puissants antipsychotiques.

Les médecins jugent favorable le pronostic de l'hallucinose alcoolique

Quel que soit le type d’hallucinose alcoolique, l’échec complet des consommateurs alcooliques devient une condition essentielle et indispensable du traitement.

Parfois, les proches des patients demandent aux médecins comment traiter les manifestations de l'hallucinose alcoolique à la maison. Vous devriez savoir que cette forme de désordre est dangereuse et agressive. Par conséquent, des forces indépendantes pour se débarrasser des hallucinations, des illusions et arrêter l'état du patient ne sont pas possibles.

Quels sont les signes de la maladie?

Lorsqu'une maladie survient chez un patient, les symptômes correspondants sont diagnostiqués. Avec l'apparition d'hallucinations en buvant de l'alcool, il y a un effet de confusion.

L'étendue de l'intoxication à l'alcool, voir ici.

Un symptôme assez fréquent d'un état pathologique est l'agitation motrice. La survenue de troubles psychotiques dans la plupart des cas est diagnostiquée après un sommeil profond. Il y a aussi une diminution simultanée des troubles affectifs.

  • Précurseurs de la maladie. Au début, le patient est angoissé, peur et anxieux. Certains toxicomanes se plaignent de troubles du sommeil. Lorsque ces symptômes apparaissent, l’apparition d’hallucinations est diagnostiquée.
  • Hallucinations auditives. Dans les hallucinoses alcooliques, dans la plupart des cas, le patient présente des hallucinations auditives. Il entend des sons, des bruits, des mots, des phrases. Dans la plupart des cas, les patients déterminent l'emplacement exact du son.
  • Visuels Si une personne continue à boire de l'alcool, cela entraîne l'apparition d'hallucinations visuelles. Le patient est montré une variété d'éléments qui ne sont pas réellement. Souvent, en cas d'hallucinose alcoolique, les patients confondent les gens.
  • Idées folles. Au cours de la période du processus pathologique, on observe l'apparition d'une manie de persécution. L'alcoolique perçoit le délire logique, mais les théories sont du même type. C'est pourquoi il peut répéter différentes situations avec les mêmes mots. L'état délirant du patient ne se détériore pas. Quand un désir survient, ce symptôme peut être éliminé.
  • Anxiété Dans le contexte d'une consommation longue et régulière de boissons alcoolisées, une anxiété constante est observée. Dans ce contexte, le patient développe une insomnie. Le processus pathologique est accompagné d'horreur, de confusion, de pensées dépressives et douloureuses.
  • La critique. L'apparition de ce symptôme est observée dans la forme chronique de la maladie. Un homme entend dire qu'il est en train de discuter derrière son dos. Le patient entend lui-même être accusé. Au cours de la pathologie, l’estime de soi d’une personne est diagnostiquée. Dans ce contexte, il y a des actions graves et irréfléchies.

Qu'est-ce que l'alcoolisme chronique, lisez le lien.

Diagnostic pour hallucinose

Reconnaître l'hallucinose alcoolique est assez difficile. C'est pourquoi le diagnostic différentiel est effectué.

Afin de distinguer une maladie du délire alcoolique, des données anamnestiques sont déterminées. Afin de distinguer les cas de paranoïa alcoolique aigu, les symptômes sont évalués.

Caractéristiques du traitement de l'hallucinose alcoolique

Le traitement du processus pathologique est effectué en plusieurs étapes. Pour éliminer la condition pathologique du patient est placé à l'hôpital. Le traitement pathologique comprend:

  • L'intoxication;
  • Élimination des phénomènes psychotiques;
  • Récupération du corps;
  • Normalisation du métabolisme;
  • Élimination des troubles du comportement.

Pour la désintoxication du corps est réalisée application:

  • Reopliglukina,
  • Hemodez,
  • solutions salines.

Dans la plupart des cas, les vitamines du groupe B sont prescrites aux patients. Pour le traitement, ils utilisent souvent:

L'acide ascorbique est très efficace dans le traitement de la maladie. Pour la prévention des troubles cérébraux doivent utiliser:

Afin de soulager les phénomènes psychotiques dans la forme aiguë d'utilisation de la pathologie:

Le plus souvent pour l'introduction de médicaments est l'utilisation du compte-gouttes. Le degré de rapidité avec lequel le syndrome hallucinogène se transmet est directement influencé par la gravité du symptôme et sa durée.

Le succès du soulagement de la psychose dépend directement de la rapidité du traitement. Si une personne est diagnostiquée avec une forme chronique d'hallucinose, des méthodes plus agressives sont alors appliquées.

Il est souvent conseillé aux patients de prendre des antipsychotiques. Dans certains cas, le coma d'insuline est utilisé. Il est également nécessaire d'utiliser un choc électrique dans les cas graves.

Quel que soit le schéma thérapeutique utilisé, le patient doit refuser complètement de prendre des boissons alcoolisées.

Traitement de désintoxication

Les troubles mentaux surviennent dans le contexte d'une consommation régulière d'alcool. C'est pourquoi la détoxication est un aspect important du traitement du processus pathologique.

Les étapes et les symptômes de l'alcoolisme, les détails peuvent être trouvés sur le lien.

Même si l'élimination des produits de dégradation sera partielle, cela permettra de soulager l'état du patient. Afin de normaliser le métabolisme, il est nécessaire d’utiliser des solutions spéciales de détoxification. Au cours de la maladie, les patients sont invités à introduire:

  • Le réosorbilact;
  • Hemodez;
  • Reopogliglyukin;
  • Solutions salines.

En outre, il est recommandé au patient de prendre des complexes de vitamines et de minéraux. Certains médecins recommandent l'introduction de patients:

  • glucose,
  • acide ascorbique
  • vitamine b,
  • Riboxine.

Afin de limiter l'impact négatif sur le cerveau des processus de dégradation de l'alcool, il est recommandé d'utiliser des médicaments à effet nootrope - Piracetam, Mexidol, etc.

Traitement antipsychotique

Si des hallucinations se produisent, une psychose aiguë est diagnostiquée chez une personne. Pour le traitement d'un état pathologique, il est nécessaire d'utiliser des antipsychotiques.

Ils sont également utilisés dans la survenue de délires. Pour assurer l'efficacité de la thérapie, il est nécessaire de la mener à temps.

Neuroleptiques

Les médicaments de ce groupe peuvent avoir différents niveaux d’efficacité, de durée d’influence et de sélectivité. Cela permet au médecin de choisir le traitement le plus efficace en fonction des caractéristiques individuelles du patient.

Pour le traitement de la maladie est l'application:

Choc électrique

.Cette méthode thérapeutique est utilisée au stade avancé de la maladie, si l'utilisation de neuroleptiques n'apporte pas le résultat souhaité.

Avec un effet mesuré du courant sur le cerveau, diverses conséquences indésirables peuvent survenir. Mais, cette technique est assez efficace dans le traitement de la pathologie.

Insulinothérapie

Pendant la période d'application de cette méthode de traitement, les réserves de glucose dans le corps humain sont épuisées. De ce fait, une personne tombe dans le coma, ce qui entraîne la mobilisation des forces de réserve du corps et la stimulation de la capacité de travail à part entière du système nerveux central.

À l'heure actuelle, cette méthode de traitement est utilisée dans des cas extrêmement rares, car les fonctions de l'insulinothérapie peuvent être réalisées par des antipsychotiques.

Traitement psychothérapeutique

Le traitement psychothérapeutique du processus pathologique n'est recommandé qu'après la disparition des symptômes de la maladie.

Elle se déroule pendant la période de récupération et consiste à appliquer des techniques universelles permettant de rétablir la santé psychoémotionnelle du patient.

Cela lui donne la possibilité de mener une vie normale après un parcours complet. Pour la thérapie, des méthodes universelles sont utilisées qui éliminent la possibilité de développer une psychose alcoolique. Grâce à ces méthodes, le patient refuse progressivement l'utilisation de boissons alcoolisées.

Il est recommandé au patient de consulter régulièrement un psychologue qui effectue une thérapie cognitivo-comportementale. Un spécialiste aide une personne à trouver le sens de la vie sans alcool et lui apprend non seulement à se fixer des tâches, mais également à rechercher des moyens de les résoudre.

Comment arrêter de boire, lisez ici.

L'hallucinose alcoolique est une maladie assez grave et son traitement nécessite une approche intégrée. Plus à ce sujet dans cette vidéo:

Pronostic de traitement

La maladie a un pronostic favorable sous réserve de la rapidité de son traitement. Dans la plupart des cas, la durée des hallucinations chez un patient est observée de deux jours à un mois.

Après le sommeil profond d’une personne, un problème aigu est diagnostiqué. Dans de rares cas, les symptômes sont éliminés progressivement.

Pendant plusieurs semaines, le patient peut ressentir des illusions résiduelles persistantes. Dans certains cas, on diagnostique chez les patients l'apparition d'une dépression. Dans la plupart des cas, cette conséquence est diagnostiquée chez les patientes.

Après le traitement de la maladie, le niveau d'intelligence ne diminue pas. Si une personne arrête de prendre des boissons alcoolisées, les hallucinations peuvent diminuer ou disparaître complètement.

À l'avenir, l'apparition d'hallucinations chez les patients n'est diagnostiquée qu'au début des moments critiques. Ceci est diagnostiqué si une personne est trop fatiguée ou subit un stress important. Au cours de la période de consommation d'alcool, le flux d'hallucinose alcoolique s'accentue.

Prévention de l'hallucinose alcoolique

Afin d'éviter toute possibilité de rechute, il est conseillé au patient, après avoir suivi un traitement, de respecter certaines exigences prophylactiques. Dans la plupart des cas, la psychothérapie est utilisée à titre préventif.

Il est nécessaire de faire tout ce qui est possible pour que la personne refuse de prendre des boissons alcoolisées. Dans ce cas, l'application des méthodes:

  • Codage;
  • L'hypnose;
  • Dépose d'implants spéciaux.

Le patient doit impérativement changer de cercle social, ce qui éliminera la possibilité de l'apparition de facteurs provoquants. Il doit également participer à des groupes de soutien. Il est strictement interdit de stocker de l'alcool à la maison.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie