Une surdose d'amitriptyline peut entraîner de nombreuses conséquences désagréables. Le médicament est utilisé uniquement sur ordonnance à un dosage spécifié. Le médicament appartient à la "vieille" génération d'antidépresseurs. Comment utiliser l'amitriptyline pour éviter le surdosage?

Concept

L'amitriptyline est un médicament qui appartient au groupe des antidépresseurs. Utilisé dans divers troubles mentaux et chocs nerveux. Produit par plusieurs fabricants sous forme de tablettes. Lorsqu'elle est utilisée, l'amitriptyline stimule la production d'hormones responsables des émotions positives du patient. Quand est-il recommandé de prendre ce médicament chez l'adulte et l'enfant?

  • Troubles dépressifs causés par l’insatisfaction d’eux-mêmes, de leurs actes et non du monde extérieur.
  • La présence de diverses phobies et peurs obsessionnelles.
  • L'amitriptyline est prescrite pour traiter les troubles de l'alimentation - anorexie ou boulémie.
  • Troubles nerveux, énurésie nocturne.
  • Déviations dans le développement mental, la schizophrénie, la psychose.

Dans de telles situations, l'utilisation de l'amitriptyline est justifiée, mais autorisée uniquement sur rendez-vous d'un professionnel de la santé. Le médicament présente un certain nombre de contre-indications à prendre en compte avant de commencer le traitement.

Vous ne pouvez pas:

  1. Chez les enfants de moins de six ans
  2. Intolérance aux ingrédients
  3. Muscle cardiaque avec facultés affaiblies
  4. L'abus d'alcool,
  5. Obstruction intestinale
  6. Pression accrue
  7. Prostatite
  8. La présence d'asthme bronchique,
  9. La période de grossesse et d'allaitement.

Utilisez le médicament après un repas, arrosé avec un grand volume d'eau.

Avec l'annulation brutale de l'amitriptyline, le syndrome de sevrage est un effet secondaire. Une personne est diagnostiquée avec des maux de tête intenses, une émotivité accrue et une irritabilité, des troubles intestinaux, des nausées.

Quelle est la dose pour le surdosage?

Les premiers jours, la dose maximale d'amitriptyline ne dépasse pas 50 mg par jour. Progressivement, la quantité de médicament augmente jusqu'à atteindre la dose requise. Le maximum autorisé est un volume égal à 300 mg d'une substance; dans de rares cas, une augmentation à 500 mg est possible. Cependant, une quantité similaire est utilisée à l'hôpital et sous la surveillance de spécialistes.

Combien de pilules devez-vous boire pour provoquer une intoxication à l'amitriptyline? Un surdosage est détecté lorsqu’on utilise plus de douze dragées. Prendre 20 comprimés et plus peut entraîner la mort.

Pourquoi est-il possible médicament surdosage médicament? Plusieurs raisons expliquent l’évolution de cette situation.

Causes:

  1. Auto-augmentation du dosage prescrit,
  2. Utilisation du médicament par l'enfant,
  3. L’utilisation d’amitriptyline comme moyen de se suicider,
  4. Prise simultanée avec des boissons alcoolisées,
  5. Combinaison avec d'autres agents thérapeutiques.

Si le médecin vous prescrit de l'amitriptyline, il doit alors l'informer des médicaments pris pour éviter l'apparition de conséquences négatives.

Une surdose du médicament est présente dans la Classification internationale des maladies et porte le code CIM 10 - T.43.

Signes de surdose de drogue

Le surdosage du médicament est divisé en plusieurs degrés de gravité. Chaque stade est caractérisé par la présence de certains symptômes.

  • Mictions fréquentes,
  • Surexcitation nerveuse intense
  • Fond émotionnel instable,
  • Violation de la fonction visuelle
  • Sécheresse sévère dans la bouche.

La première étape est facile, se produit à la suite d'une dose unique de la dose quotidienne d'amitriptyline.

Si la quantité prescrite est dépassée, il est diagnostiqué une utilisation multiple ou simultanée de boissons alcoolisées pour développer une deuxième phase de surdosage.

  1. Un fort désir de dormir, même à une perte de conscience,
  2. Problèmes de fonctionnalité de la parole,
  3. Perturbation du processus respiratoire, asthme,
  4. Battements cardiaques fréquents, dysfonctionnement du système cardiaque,
  5. Conscience, confusion, perte de coordination,
  6. L'apparition d'hallucinations,
  7. Il y a souvent une augmentation de la température.

Le troisième degré de surdosage est le plus grave et le plus dangereux. En l'absence d'assistance à la victime, la mort est possible dans 80% des cas.

Symptômes:

  • Réduire la pression à des valeurs critiques
  • Présence de manifestations convulsives
  • Arrestation respiratoire,
  • Les élèves ne réagissent pas à la lumière
  • Perte de conscience, coma.

L'apparition de signes de surdosage nécessite une réponse rapide et les premiers secours.

Premiers secours en cas d'empoisonnement

L'intoxication à l'amitriptyline est considérée comme une situation d'urgence, il est donc nécessaire d'appeler l'équipe médicale. Avant leur comparution, la victime reçoit les premiers soins, y compris des actions visant à débarrasser le corps d'une substance toxique et à normaliser son état.

  1. Le patient reçoit de l’air frais, déshabille,
  2. Préparer une suspension de charbon actif et donner à la victime à boire au moins un litre de solution, provoquant un réflexe émétique.
  3. Après la libération de l'estomac avec un surdosage, le patient est autorisé à prendre un sorbant pour accélérer l'élimination des toxines restantes.
  4. La victime est placée sur une surface plane de son côté, surveille son état.
  5. À leur arrivée, les spécialistes du patient y sont transférés et un traitement supplémentaire est effectué au département de toxicologie.

Le temps alloué aux premiers soins en cas de surdosage peut sauver la vie d'une personne.

Quand une aide médicale est-elle nécessaire?

Des soins médicaux en cas de surdosage sont nécessaires, quelle que soit leur gravité. Le traitement est possible uniquement à l'hôpital, une thérapie indépendante ne donnera aucun résultat. Avant la prise des mesures nécessaires, un diagnostic approfondi est effectué.

  • Nettoyer l'estomac des restes d'une substance toxique à l'aide d'une sonde,
  • L'utilisation de l'appareil pour la ventilation artificielle des poumons,
  • Administration intraveineuse de médicaments thérapeutiques
  • L’introduction de médicaments spéciaux qui normalisent l’activité du système cardiaque,
  • Réduction à une pression normale à l'aide de glucocorticoïdes,
  • Réanimation, transfusion sanguine,
  • Nomination de complexes vitaminiques.

Le traitement du surdosage est effectué sous la surveillance de professionnels de la santé jusqu'au rétablissement complet. La durée du traitement dépend du corps de la victime et de la gravité de l'intoxication médicamenteuse. Il n'y a pas d'antidote spécifique.

Conséquences et prévention

Quelles sont les conséquences d'un surdosage d'amitriptyline? Une intoxication grave peut être fatale. Dans les cas moins graves, le travail du cœur et du système nerveux peut être perturbé. Souvent marquée insuffisance des reins et du foie, pneumonie, saignements internes et externes. En conséquence, les troubles mentaux graves ne sont pas exclus.

Il est possible d'éviter les surdoses en respectant les mesures de sécurité.

  • N'utilisez pas l'amitriptyline vous-même,
  • Connaître le bon dosage prescrit par le médecin
  • Ne stockez pas de médicaments dans des endroits accessibles aux enfants.

Une surdose d'amitriptyline peut entraîner des complications graves et la mort. Si des signes d'empoisonnement apparaissent, les premiers secours devraient être donnés à la victime et envoyés à un hôpital.

Surdosage d'amitriptyline

L'amitriptyline est un antidépresseur, un sédatif, un anxiolytique et un thymoleptique. Il est largement utilisé en pratique psychiatrique dans le traitement des affections suivantes:

  • la dépression;
  • psychose schizophrénique;
  • troubles du comportement;
  • troubles émotionnels mixtes;
  • énurésie chez les enfants;
  • boulimie nerveuse.

Il est également parfois prescrit pour la prévention de la migraine et dans le traitement du syndrome de la douleur chronique.

L'amitriptyline est un agent puissant. Le traitement doit être effectué strictement selon les prescriptions du médecin et sous son contrôle, sinon le risque d'apparition d'effets indésirables, y compris de surdosage, est élevé.

Quelle quantité d'amitriptyline est nécessaire en cas de surdosage?

Réception L'amitriptyline commence généralement par une dose minimale de 50 mg par jour. Ensuite, cette dose est augmentée quotidiennement de 25 à 50 mg jusqu'à l'obtention d'un effet thérapeutique stable, sans dépasser 300 mg par jour. Dans le traitement des formes sévères de dépression et des conditions de bonne tolérance des patients sous Amitriptyline, la dose quotidienne peut être augmentée à 500 mg, mais le traitement à ces doses est exclusivement effectué à l'hôpital, sous surveillance médicale 24 heures sur 24.

Au début du traitement, l'amitriptyline peut manifester un effet suicidaire, qui pousse parfois les patients à prendre une dose excessivement élevée. Une autre raison de surdosage est la dépendance au médicament, qui se développe avec le temps, à cause de laquelle les patients augmentent indépendamment la dose.

Les signes d’un surdosage d’Amitriptyline apparaissent lors de la prise de plus de 12 comprimés (300 mg) par jour, et une dose quotidienne de 1 200 mg (48 comprimés) est fatale.

Signes de surdose

Les symptômes d’un surdosage d’Amitriptyline augmentent progressivement, la rapidité de leur manifestation et leur gravité sont déterminées par la quantité de drogue absorbée et les caractéristiques individuelles de l’organisme.

Dans les premières heures après la prise d'une dose toxique, une agitation psychomotrice peut survenir ou, au contraire, une faiblesse, une somnolence et une léthargie. Il existe ensuite des hallucinations et d’autres signes associés à l’action m-anticholinergique de l’amitriptyline:

  • la tachycardie;
  • la mydriase;
  • muqueuses sèches;
  • rétention urinaire aiguë;
  • augmentation de la température corporelle;
  • crises convulsives;
  • affaiblissement du péristaltisme intestinal.

Après plusieurs heures, l'activité du système nerveux central est fortement inhibée, ce qui entraîne une altération de la conscience, voire du coma. Ceci est accompagné des fonctionnalités suivantes:

  • insuffisance respiratoire aiguë;
  • arythmies cardiaques (fibrillation et flutter auriculaires, tachyarythmie ventriculaire);
  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • hypotension sévère.

Par la suite, une acidose métabolique, un choc cardiogénique et une hypokaliémie se développent. L'issue fatale est le résultat d'une insuffisance respiratoire et cardiovasculaire progressive.

Premiers secours en cas de surdosage d'amitriptyline

Il est nécessaire de commencer à apporter les premiers secours en appelant une brigade d’ambulances, pendant que des mesures de sauvetage sont organisées en prévision de son arrivée.

Si la victime est consciente:

  1. Lavez l'estomac: buvez 1 litre de suspension de charbon actif, puis faites vomir en irritant la racine de la langue. Répétez la procédure 2-3 fois.
  2. Prenez du charbon actif à raison de 1,0 g (4 comprimés) par kilogramme de poids corporel.

Si la victime est inconsciente:

  1. Mettez le corps dans la bonne position: couchez-vous sur le côté, ce qui empêchera la langue de tomber et d’aspiration de vomissements.
  2. Fournir de l'air frais: desserrer les vêtements serrés, ouvrir la fenêtre.

Il est impossible de rincer l'estomac au stade préhospitalier et d'administrer des médicaments aux patients inconscients, car cela peut entraîner un blocage de la lumière (obstruction) des voies respiratoires.

Antidote

Il n'y a pas d'antidote spécifique à l'amitriptyline.

Quand une aide médicale est-elle nécessaire?

Une surdose d'amitriptyline peut être fatale, des soins médicaux sont donc nécessaires dans 100% des cas.

À l'hôpital, la victime est connectée à un moniteur cardiaque, ce qui vous permet de contrôler la fréquence respiratoire, la pression artérielle, la fréquence cardiaque et le rythme. Surveillance régulière en laboratoire de la concentration d'électrolytes dans le sang et de l'état acido-basique (KHS). Même avec un déroulement favorable de cette observation devrait continuer pendant au moins 3-5 jours.

Il n'y a pas de traitement spécifique pour le surdosage avec Amitriptyline, les méthodes de désintoxication extracorporelles sont inefficaces, c'est pourquoi un traitement symptomatique est effectué:

  • avec augmentation de l'insuffisance respiratoire - intubation trachéale, reliant la victime au ventilateur (ventilation mécanique);
  • en cas d'acidose métabolique, administration intraveineuse de solution de bicarbonate de sodium, ventilation artificielle des poumons en mode d'hyperventilation, perfusion d'une solution hypertonique de chlorure de sodium;
  • en cas d'arythmie ventriculaire, des agents antiarythmiques sont prescrits; si cela ne conduit pas à un effet thérapeutique persistant, une cardioversion ou une défibrillation est effectuée;
  • en cas d'insuffisance vasculaire, administration intraveineuse de solutions salines et de colloïdes. En cas de collapsus grave, une perfusion de dopamine peut être nécessaire;
  • pour soulager les crises convulsives et l'agitation psychomotrice - Valium ou Seduxen.

Conséquences possibles

Une surdose d’Amitriptyline, particulièrement grave, se termine souvent fatalement. Si la victime peut être sauvée, le développement de complications précoces et tardives est possible. Tôt comprennent:

  • une pneumonie;
  • syndrome d'hypocoagulation, accompagné d'hémorragies internes et externes massives;
  • insuffisance rénale aiguë;
  • insuffisance hépatique aiguë.
  • maladies du système nerveux et de la psyché causées par des lésions cérébrales toxiques et / ou hypoxiques;
  • pondération des états dépressifs;
  • insuffisance cardiaque, rénale et hépatique chronique.

Mort avec surdosage d'amitriptyline - combien de pilules?

Une surdose d'amitriptyline peut être très dangereuse pour le corps humain. Le médicament est un antidépresseur de première génération assez puissant. Il existe sous deux formes - solution de dragage et d'injection.

En règle générale, le paquet le plus commun de 50 comprimés. Actuellement utilisé principalement dans le traitement des patients hospitalisés dans des établissements psychiatriques.

Cependant, ils essaient de plus en plus souvent de le refuser, en le remplaçant par de nouveaux médicaments. Le fait est qu'il a un grand nombre d'effets secondaires qui nuisent à la condition humaine.

Description du médicament (comment prendre)

L'amitriptyline est un médicament qui présente un nombre considérable de contre-indications. En outre, au fur et à mesure de sa prise, il devient addictif, ce qui entraîne une augmentation de la posologie. Compte tenu de ces facteurs, il ne faut pas oublier que vous ne pouvez pas utiliser le médicament vous-même. Cet outil ne peut que prescrire un médecin.

Ce médicament est prescrit dans les cas suivants:

  • dépression prolongée,
  • troubles du système nerveux,
  • énurésie nocturne
  • migraine,
  • conditions douloureuses dans les dernières étapes de l'oncologie,
  • migraines prolongées,
  • ulcère gastrique et duodénal,
  • traitement de la schizophrénie et de la psychose.

L'amitriptyline est contre-indiquée dans:

  • hypersensibilité aux composants du médicament,
  • enfants de moins de six ans
  • problèmes cardiaques
  • asthme bronchique,
  • alcoolisme
  • haute pression
  • obstruction intestinale
  • rétention urinaire pour la prostatite,
  • grossesse, allaitement.

Chaque personne se voit attribuer une certaine dose du médicament, ainsi que le moment de son admission, en fonction du diagnostic.

Il est nécessaire de prendre des médicaments après les repas, en avalant tout et en buvant abondamment avec de l'eau.

Un adulte souffrant de dépression est autorisé à prendre jusqu'à 50 mg au coucher, ce qui permet à l'organisme de s'adapter au médicament.

Combien de pilules constituent la dose maximale? La plus grande quantité de médicament prise par jour peut atteindre 300 mg avec une tendance positive. Ceci est 12 comprimés de 25 mg.

Si le médicament est prescrit en solution, la posologie est de 10 à 30 mg par voie intramusculaire jusqu'à quatre fois par jour. La quantité maximale est de 150 mg. Cependant, après un certain temps, il vaut la peine de passer à la prise de pilules.

L'effet survient quelques semaines après le début du traitement et persiste pendant toute la durée du traitement.

Les personnes en dépression sévère ont souvent l’idée de se suicider. Par conséquent, pendant le traitement, il est nécessaire de surveiller étroitement leur état afin d'éviter toute intoxication par l'amitriptyline.

Avec l'annulation brutale du médicament peut développer un syndrome de sevrage.

De plus, sachez que l'alcool n'est pas autorisé pendant le traitement par l'amitriptyline. Les deux substances renforcent les effets secondaires l'un de l'autre. En même temps, il y a des violations des intestins, du système urinaire, du coeur. De plus, sachez que la consommation simultanée de drogues et d’alcool peut provoquer une insuffisance respiratoire, pouvant entraîner la mort. Boire de l'alcool peut être pas plus tôt que trois jours après la fin du traitement avec des médicaments.

Symptômes de la surdose de drogue

L'intoxication avec le médicament a un effet assez grave sur le corps. Les symptômes suivants accompagnent le surdosage d'amitriptyline:

  • problèmes d'orientation dans l'espace,
  • fort désir de dormir,
  • pupilles dilatées
  • conscience confuse
  • essoufflement, difficulté à respirer,
  • forte baisse de pression
  • nausée, vomissements,
  • convulsions
  • insuffisance cardiaque
  • le coma
  • tachycardie.

En cas d'intoxication grave, il y a violation du cœur, dépression respiratoire, perte de conscience, coma.

Est-il possible de mourir d'un surdosage d'amitriptyline? Toxique est considéré comme une dose égale à 500 mg du médicament. Si vous buvez tous les emballages, il est fort probable que cela aboutira à la mort. La dose létale est de 1200 mg, ce qui témoigne du développement rapide de l'insuffisance cardiaque.

Premiers secours en cas de surdosage

Si des symptômes d'intoxication médicamenteuse apparaissent, le patient doit recevoir les premiers soins très rapidement. Pour cela, vous avez besoin de:

  • D'abord, appelez les médecins.
  • Personne empoisonnée à boire beaucoup d'eau propre et provoquer des vomissements, en appuyant sur la racine de la langue.
  • Après avoir lavé l'estomac, vous devez donner à la victime de boire du charbon activé pour la débarrasser de l'action des toxines.

Le traitement ultérieur est effectué dans un établissement médical et comprend:

  • lavage gastrique supplémentaire, si nécessaire,
  • compte-gouttes intraveineux avec une grande quantité de liquide pour éliminer plus rapidement les toxines du sang,
  • surveillance de la conscience, de la fonction respiratoire, de la pression,
  • si nécessaire, procéder à une ventilation artificielle des poumons,
  • Surveillance ECG.

La surveillance de l'ECG est effectuée en continu pendant les cinq jours suivant l'intoxication. Le fait est qu’une surdose d’amitriptyline a un effet très négatif sur l’état du cœur, il est donc nécessaire de surveiller son état dans les premiers jours qui suivent une intoxication. En outre, le foie souffre énormément, les médecins prescrivent diverses préparations pour sa guérison.

Les médecins doivent suivre l'état général de la personne, car Les symptômes de surdosage peuvent réapparaître après un certain temps.

Surdosage d'amitriptyline: effets

Le surdosage affecte négativement la condition humaine. Les conséquences d'une telle intoxication sont souvent tristes. Avec un grand excès de dosage, cela peut être fatal.

Si une personne peut être sauvée, des problèmes avec le système nerveux et la psyché peuvent alors se développer à l'avenir. Des états dépressifs plus graves peuvent survenir. L'empoisonnement affecte grandement le système cardiaque, perturbant son travail. Il y a une violation de la fonctionnalité du foie, les reins.

Actuellement, la plupart des médecins refusent d’utiliser ce médicament et le remplacent par des médicaments plus modernes. Cependant, l’amitriptyline peut encore être trouvée dans les pharmacies.

Le surdosage est une affection grave du corps, qui peut se terminer très tristement. Par conséquent, vous ne devez pas utiliser ce médicament seul sans la nomination d'un spécialiste. Et si le traitement a déjà été prescrit, il est alors nécessaire de suivre strictement les instructions médicales.

Intoxication à l'amitriptyline: symptômes, traitement, effets

L'intoxication par l'amitriptyline peut survenir en cas d'erreur de dosage et entraîner de graves problèmes de santé.

Description du médicament

L'amitriptyline est le tout premier antidépresseur synthétique. Malgré la prescription de l'invention, il est toujours utilisé. Groupe pharmacologique du médicament - antidépresseurs tricycliques.

Le mécanisme d’action consiste à inhiber la capture de la sérotonine et de la noradrénaline (médiateurs du bonheur) par les cellules nerveuses, ce qui leur permet de s’accumuler et d’accroître leurs effets. Les analogues ont le même effet sur le corps.

Avec une utilisation prolongée, équilibre les rapports neurohormonaux qui sont violés pendant la dépression. L'effet thérapeutique survient après 2 semaines. Disponible en comprimés et solutions pour injection.

La composition des formes posologiques d'amitriptyline peut comprendre: du lactose, de l'amidon, du talc et d'autres substances à prendre en considération en présence d'hypersensibilité à ces substances. Actuellement utilisé en pratique psychiatrique, strictement sur ordonnance. Les analogues les plus célèbres sont le tryptizol, le saroten et l’imizine.

Quand l'amitriptyline est-elle prescrite?

Les principales indications pour l'utilisation du médicament:

  • tous les types de dépressions endogènes (involutives, psychotiques, avec lésions cérébrales);
  • énurésie, encoprésie chez les enfants;
  • irritation du gros intestin;
  • dépression infantile;
  • troubles émotionnels avec une prédominance d'anxiété, états obsessionnels;
  • anorexie mentale, boulimie;
  • afin de supprimer la douleur chronique.

Compte tenu des vastes effets pharmacologiques de la prise d'amitriptyline, elle ne peut en aucun cas être prise en présence de telles conditions:

  • Allergie aux composants du médicament, grossesse, allaitement, âge jusqu'à 6 ans - une contre-indication stricte;
  • glaucome (peut élargir la pupille, provoquant une attaque);
  • utilisation simultanée d'inhibiteurs de la MAO, par exemple le nialamide, la transamine (le développement du syndrome de la sérotonine est possible);
  • l'épilepsie;
  • sténose pylorique, atonie de la vessie et des intestins (le médicament exacerbe ces phénomènes);
  • insuffisance cardiaque décompensée, maladie coronarienne, tachycardie paroxystique (l'amitriptyline et ses analogues peuvent provoquer leur apparition).

L'adénome de la prostate, l'ulcère peptique et l'ulcère duodénal sont des contre-indications relatives à la prise de ce médicament.

Effets secondaires de l'amitriptyline

Associé au fait qu’en plus de l’effet antidépresseur, le médicament a également des effets antihistaminiques et anticholinergiques. Les effets secondaires les plus fréquents sont:

  • sensation de bouche sèche;
  • pupilles dilatées (mydriase);
  • troubles de l'accommodation (fausse myopie);
  • retard de la vidange de la vessie et de l'intestin;
  • somnolence, vertiges;
  • tremblement des membres supérieurs, sensation de piqûre, rampant;
  • arythmies (sensation de perturbation du cœur).

Il est à noter que des effets similaires à l’admission, bien que fréquents, ne sont que faiblement exprimés et ne nécessitent pas l’arrêt du médicament.

Comment prendre Amitriptyline?

Le schéma thérapeutique correct ne peut être décrit que par un psychiatre. La posologie est choisie individuellement. La dose initiale est de 25 à 30 mg la nuit, puis avec une bonne tolérance, la dose est augmentée à 150 à 200 mg par semaine, mais pas plus. En l'absence d'effet au cours de la deuxième semaine, il est possible d'augmenter la dose à 300 mg, puis de diminuer à 100-150 mg. Surtout toujours prendre la nuit en relation avec les somnifères.

Lors de la prescription d’Amitriptyline chez les enfants, il convient de rappeler que la dose maximale en pédopsychiatrie est de 100 mg. La durée du traitement dure en moyenne 3 à 6 mois.

Quelles sont les conséquences de l’utilisation d’Amitriptyline avec de l’alcool?

En même temps, en prenant ces substances, elles se renforcent mutuellement, ce qui conduit à des résultats dangereux. L'inhibition se produit et la dépression du système nerveux central. Au début, une somnolence grave se produit, qui est remplacée par une vive agitation psychomotrice, des idées délirantes, des hallucinations, de la fièvre, une désorientation dans l’espace.

Les organes du tractus gastro-intestinal réagissent immédiatement à une telle combinaison. Les conséquences sont la nausée, les vomissements et la diarrhée. Avec une grande quantité d'alcool, nécrose du foie possible. Le plus grand danger est le développement de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux, dont l'issue fréquente est la mort.

Le développement de la dépendance est-il possible?

Malgré le fait que beaucoup propagent sa présence, l'amitriptyline et ses analogues ne provoquent pas de dépendance physiologique. Cela ne signifie pas du tout que vous puissiez cesser brusquement de boire du médicament, car dans ces conditions, se développe un syndrome de sevrage dont les principales manifestations sont:

  • irritabilité, augmentation de l'activité motrice, excitabilité;
  • maux de tête;
  • nausée, vomissement, dyspepsie;
  • rêves colorés, difficulté à s'endormir.

Pour éviter cela, il est nécessaire d'annuler le médicament progressivement, en réduisant le dosage toutes les semaines.

Quels sont les symptômes du surdosage d'amitriptyline?

En fonction de la quantité de drogue prise, il existe trois degrés d'intoxication: légère, modérée et grave.

La douceur est caractérisée par une augmentation des effets secondaires ci-dessus - bouche sèche, constipation, absence de miction et autres. Se produit lors de la prise de 6 comprimés, dépend de l'état fonctionnel du foie.

Pour modérée et sévère, une augmentation progressive de ces symptômes est caractéristique:

  • augmentation de la température corporelle;
  • vertiges, somnolence;
  • palpitations cardiaques;
  • troubles de la conscience (délires, hallucinations);
  • essoufflement, manque d'air;
  • nausée, alternance de vomissements.

En l'absence de soins médicaux, les symptômes cliniques continuent à augmenter. Des crises convulsives, une psychose et d'autres types d'excitabilité accrue peuvent survenir. Les symptômes de la vie en danger sont:

  • baisse de la pression artérielle;
  • pupilles dilatées et manque de réponse à la lumière;
  • extinction des réflexes;
  • parésie de la vessie et des intestins;
  • insuffisance hépatique et cardiaque;
  • arrêt respiratoire.

En cas de refus de réanimation dans 100% des cas, le décès survient. La dose létale est supérieure à 1, 5 g à la fois. Assez enfant et moins. La mort peut survenir lorsqu’on utilise l’amitriptyline à la posologie habituelle, mais en association avec l’alcool.

Fournir des soins médicaux en cas d'intoxication

Si vous remarquez les premiers signes d’un surdosage, appelez immédiatement le service SMP, car ce type d’intoxication ne fonctionnera pas de manière autonome. Avant leur arrivée il est nécessaire de:

  • donnez au patient un verre rapide d'un litre d'eau et faites vomir, en vidant ainsi l'estomac des restes du médicament, il est bon de tenir l'événement avant l'apparition d'eau de lavage propre;
  • prendre à l'intérieur des enterosorbents pour réduire l'absorption du médicament de l'intestin dans le sang, par exemple, le charbon actif, enterosgel, atoxyl, Polysorb;
  • si la personne est inconsciente, retournez-la, assurez-vous que la cavité nasale et buccale est libre.

Ces patients sont hospitalisés à l'unité de soins intensifs. Pour accélérer l'élimination des substances du corps, le patient est lavé l'estomac, met des lavement siphon. Dans les cas graves, une hémosorption est possible.

Introduire un antidote spécifique contre l’empoisonnement à l’amitriptyline - physostigmine. La thérapie supplémentaire est comme suit:

  • solutions pour perfusion intraveineuse pour la correction de l’acidose et l’élimination accélérée du médicament;
  • surveillance continue des 5 premiers jours pour le contrôle de la pression artérielle, du rythme cardiaque et de la conscience;
  • l'introduction de glucocorticoïdes dans la chute de la pression artérielle;
  • à haute température, le refroidissement physique est utilisé;
  • en violation du rythme de l'antiarythmique cardiaque nommé;
  • des inhalations d'oxygène sont effectuées, dans les cas graves - en effectuant une IVL;
  • ECG - surveillance (pour détecter les dommages au cœur).

Quelles sont les conséquences de l'intoxication à l'amitriptyline?

Avec des degrés de surdosage sévères, la mort est possible, même malgré le temps imparti aux soins médicaux, en raison d’un arrêt cardiaque, de la respiration, d’arythmies sévères. Si une personne a survécu, les effets résiduels resteront. Le système nerveux souffre le plus souvent d'une variété de troubles mentaux et de graves dépressions.

Les conséquences pour le foie, les reins et le cœur sont également lourdes. Les deux premiers organes souffrent de l’élimination de fortes doses d’amitriptyline. Cœur - en raison de l’amélioration des effets secondaires. Ces changements sont marqués à vie et nécessitent un traitement symptomatique.

Vidéo

Vous voulez connaître l'opinion d'un spécialiste de l'amitriptiline? Regardez la vidéo suivante.

Surdosage d'amitriptyline

La dépression est un trouble mental qui touche 300 millions de personnes selon l'Organisation mondiale de la santé. Cependant, tous ne font pas appel à des spécialistes. L’accès à l’information sur Internet vous permet d’autodiagnostiquer et de trouver un traitement curatif.

L'amitriptyline est un antidépresseur, disponible sans ordonnance et utilisé par les consommateurs comme somnifère. Mais dans les milieux médicaux, ils essaient de remplacer le médicament par des médicaments alternatifs en raison des effets secondaires et des graves conséquences d'un surdosage.

Indications et mécanisme d'action

La substance active amitriptyline présente les caractéristiques suivantes:

  1. Antidépresseur tricyclique;
  2. Agent sédatif;
  3. Médicament hypnotique;
  4. Analgésique névralgique.

Indications d'utilisation:

  • Tous les types de dépression;
  • Troubles anxieux;
  • La migraine;
  • Phobies, psychose, névrose;
  • Énurésie chez les enfants;
  • Anorexie, boulimie;
  • Un ulcère à l'estomac.

La substance bloque les hormones noradrénaline, dopamine, sérotonine. Norépinéphrine - peur. Dopamine - satisfaction, euphorie, amour. Sérotonine - le bonheur. Les troubles émotionnels et mentaux sont causés par des périodes alternées d'excès et d'absence de ces hormones, par exemple dans le trouble bipolaire. L'amitriptyline régule leur niveau, éliminant ainsi la peur, l'excitation ou l'indifférence. L'humeur du patient revient à la normale.

En tant qu’analgésiques, ils boivent des médicaments contre les rhumatismes, les névralgies faciales et le syndrome de la douleur en oncologie.

Le médicament puissant est efficace dans les violations de comportement, les émotions, les réflexes, ainsi que dans les douleurs de nature neurogène.

Contre-indications et effets secondaires

Les aspects négatifs du médicament incluent la longue durée de l’effet. Le soulagement des symptômes interviendra 3 semaines après le début du cours. La dose est augmentée progressivement. Surdosage en raison de la manifestation progressive des symptômes. Le patient n’y attache aucune importance, jusqu’à ce que de graves changements se produisent dans le fonctionnement de la psyché et des organes internes.

  • Intolérance individuelle aux composants;
  • L'âge d'enfant jusqu'à 6 ans;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Alcoolisme;
  • L'asthme;
  • L'hypertension;
  • Congestion dans l'intestin;
  • Prostatite;
  • Grossesse et allaitement;
  • L'épilepsie;
  • Lésion cérébrale traumatique;
  • Glaucome

Le médicament affecte la capacité de conduire une voiture. Il est interdit de prendre de l'alcool avec des médicaments, les fonds renforcent l'effet relaxant l'un de l'autre. Il est également incompatible avec d'autres antidépresseurs et sédatifs. Parmi les effets secondaires notés:

  • Incapacité de se rapprocher de la vue;
  • Dilatation des pupilles;
  • Bouche sèche;
  • Constipation sévère dans les intestins;
  • Somnolence, apathie, intoxication;
  • Délire chez les personnes âgées;
  • Syndrome anticholinergique;
  • Se serrant la main.

Le délire signifie un état de conscience altéré anxieux avec des hallucinations auditives et visuelles ultérieures. Les patients sont perturbés par le sommeil, la confusion, l'agitation apparaissent. Mais en général, l'orientation dans l'espace et le temps est préservée. Le délire disparaîtra quand une personne cesse de prendre le médicament.

Le syndrome anticholinergique est caractérisé par la contraction, la contraction des vaisseaux sanguins, des pupilles, des bronches, du système circulatoire, des intestins, une augmentation du tonus musculaire. En tant que symptôme complexe, une telle compression interne est dangereuse pour que les asthmatiques suffoquent, les noyaux étant confrontés à une tachycardie.

Les personnes souffrant de constipation doivent faire face à une obstruction intestinale complète. Pendant la grossesse, une augmentation du tonus utérin constitue un saignement dangereux et une fausse couche. Dans le trouble bipolaire, la phase dépressive peut se transformer en phase maniaque.

L'arrêt brutal du traitement causera le syndrome de sevrage. La maladie s'accompagne de nausées, de dyspepsie et du retour de symptômes douloureux.

Dose sûre et mortelle

L'amitriptyline est produite par des sociétés pharmaceutiques russes et étrangères. Il n'y a pas de différences dans les indications et les effets secondaires. Les comprimés sont disponibles à différents dosages. Le médicament Amitriptyline Nicomed du fabricant européen Taked est emballé dans 50 comprimés par flacon. Libérez trois dosages - 10, 25 et 50 mg. Les comprimés de la société slovaque Zentiva, dosés à 25 mg, sont désintégrés en plaquettes thermoformées de 20, 50 et 100 pièces par boîte.

La posologie doit être calculée par un médecin. L'instruction donne des instructions générales. La dose initiale pour traiter la dépression est de 25 à 50 mg la nuit. Au cours de la semaine, l'apport quotidien est augmenté à 150-200 mg. La dose est divisée en plusieurs parties. Si l'effet thérapeutique ne se produit pas et qu'il n'y a pas d'effets indésirables, la dose est augmentée à 300 mg. Lorsque l'état émotionnel revient à la normale, la quantité de médicament est progressivement réduite aux 50 mg initiaux. Le cours dure 3-8 mois.

Les patients âgés sont prescrits à 50-100 mg par jour. Les enfants à partir de 12 ans reçoivent une dose quotidienne de 25 mg.

Il s'avère que la dose maximale sûre est de 300 mg. Dose létale - 1500 mg à la fois. Si vous prenez la dose habituelle avec de l'alcool, le décès sera causé par asphyxie - asphyxie.

Symptômes de surdosage et de premiers secours

Le groupe des antidépresseurs tricycliques est appelé en raison d'une structure particulière: les molécules d'une substance sont constituées de trois atomes réunis dans un cycle. La pratique médicale a prouvé que leur utilisation est efficace dans les cas de dépression à tendance suicidaire.

Qualité positive des médicaments - abordabilité. Les études de laboratoire ont clairement établi combien de milligrammes de substances sont sans danger pour le corps. Mais c’est là que réside le point négatif: les substances actives concentrées provoquent une grave intoxication. L'amitriptyline en tant qu'antidépresseur tricyclique a cette propriété.

Le mécanisme du développement des symptômes

Les symptômes d’une surdose d’amitriptyline se manifestent progressivement. Il y a les étapes suivantes.

Facile - se produit lorsque vous dépassez la dose d'une pilule. Exprime les symptômes:

  • Besoin fréquent d'uriner;
  • Gouttes émotionnelles;
  • Tension nerveuse;
  • Perturbation visuelle.

Si la quantité de substance est légèrement dépassée, le patient peut oublier le besoin fréquent d'aller aux toilettes en raison d'une tension interne inexpliquée. En fait, la déshydratation provoque le médicament, comme une bouche sèche. La vision perd de la clarté, les contours des objets deviennent flous. Étant donné que le traitement a souvent lieu sans interruption du travail et des affaires à la maison, les symptômes ne sont pas gênants au point de causer un inconfort perceptible.

L'action ultérieure d'une dose élevée entraîne un empoisonnement au deuxième stade. Ses symptômes seront également présents lorsqu’il mélangera des médicaments et de l’alcool. Ceux-ci comprennent:

  • Somnolence;
  • Incohérence, incohérence de la parole;
  • Difficulté à respirer, proche de l'asphyxie;
  • Tachycardie;
  • Température jusqu'à 38 degrés.

Le patient tombe dans un état de transe, est confus dans ses pensées, ses actions, voit des hallucinations.

Ignorer les symptômes précédents mène à la dernière étape. Ses symptômes sont:

  • Hypotension critique;
  • Crampes
  • Suffocation;
  • Aucune réaction des pupilles à la lumière;
  • Perte de conscience

Après avoir perdu connaissance, il reste une demi-heure pour fournir une assistance médicale. Sinon, le patient risque la mort.

Premiers secours

Au premier stade de l’empoisonnement, il suffit de compter soigneusement le nombre de pilules avant de prendre, en suivant les instructions. Lorsque les symptômes atteignent un point critique, vous devez appeler une ambulance.

Si vous vous sentez plus mal après avoir pris ce médicament, vous devez laver votre estomac avec les méthodes traditionnelles - prenez un verre de sel, de soude, une solution de permanganate de potassium et faites vomir. Ensuite, il est nécessaire de prendre du charbon actif, Atoxyl ou un autre sorbant.

En cas de perte de conscience, la victime doit être retournée pour ne pas s'étouffer avec les vomissures. Dans ce cas, il est impossible de laver l'estomac. L’état ultérieur dépend de la rapidité d’arrivée des médecins et du degré de dommage subi par le corps.

Traitement et effets

Le patient inconscient est conduit à l'unité de soins intensifs. Le traitement approximatif est le suivant:

  • L'administration intraveineuse de glucocorticoïdes hormonaux - prednisolone, dexaméthasone et de vitamine E.
  • Ventilation artificielle des poumons.
  • Lavage gastrique supplémentaire avec l'introduction de la sonde.
  • Purification du sang à l'aide de compte-gouttes avec reamberine, reosorbilact et autres préparations pour la désintoxication.
  • Traitement complet des dommages concomitants au corps.

Un coma survient dans les cas d'intoxication grave avec traitement tardif et est fatal en raison d'un arrêt cardiaque. Si la condition est parvenue à revenir à la normale, il est nécessaire de surveiller la fréquence cardiaque avec un électrocardiogramme.

La science n’a pas créé d’antidote neutralisant l’effet de l’amitriptyline. Le rétablissement complet dépend des défenses de l'organisme. Cependant, une conséquence grave sera l'aggravation du trouble dépressif, des anomalies neuropsychiatriques, en raison desquelles un rétablissement complet n'est pas possible. En outre, les conséquences devraient être attendues:

  • Diminution de la coagulation sanguine;
  • Violations du foie, des reins;
  • Maladies infectieuses des poumons;
  • Changements dans le cerveau;
  • Insuffisance cardiaque.

Complications après surdosage - saignements externes et internes, dépression grave, dommages à tous les systèmes des organes internes.

Les personnes en bonne santé, mais qui travaillent intensément, prennent ce médicament comme un soporifique si, pendant longtemps, elles ont dû se passer de sommeil. Un comprimé à 25 mg pour la nuit aidera à dissiper la conscience tendue et assurera un sommeil profond et paisible au cours des 12 prochaines heures. Une petite dose sera éliminée du corps en trois jours. C'est assez pour un bon week-end.

L'amitriptyline est un antidépresseur bon marché, une alternative aux somnifères coûteux et inefficaces, comme Donormilu. Le médicament est sans danger avec une utilisation raisonnable. La dépression fait de lui une arme suicide, contre laquelle la drogue a été créée.

Symptômes et effets dangereux du surdosage d’Amitriptyline

Comme avec tous les médicaments, pendant le traitement par Amitriptyline, la dose peut être dépassée, puis des moments désagréables, tels que les conséquences d'un surdosage, de symptômes d'empoisonnement et, par conséquent, de lutte contre ceux-ci, ne peuvent être évités.

Qu'est-ce que l'amitriptyline?

L’antidépresseur amitriptyline est un médicament «classique» destiné à lutter contre un certain nombre de maux et de troubles, avec un large éventail d’indications d’utilisation, de contre-indications et d’effets secondaires.

Le médicament est fabriqué par des pharmaciens sous forme de comprimés, de gélules et de dragées, et sous forme de solutions pour injections intramusculaires.

Le médicament a un effet prononcé:

Cela est dû à son activité antihistaminique et anticholinergique élevée, tout comme à la possibilité d’empoisonnement ou de surdosage accidentel.

Comment se produit le surdosage?

Le domaine d'utilisation du médicament est suffisamment vaste. Si nous généralisons les indications d'utilisation, le médicament est prescrit, principalement dans les cas suivants:

  1. La dépression.
  2. Exacerbations de troubles neurologiques.
  3. Troubles du comportement et réactions inadéquates.
  4. Troubles émotionnels de nature mixte.
  5. Énurésie et peurs des enfants.
  6. Boulimie sur le sol nerveux.
  7. Migraine chronique.

Il est recommandé de prendre le médicament à partir de la dose minimale (50 mg par jour) puis, en fonction de la réaction du corps, la dose est augmentée légèrement mais régulièrement de 25 à 50 mg sans dépasser le seuil maximal autorisé de 300 mg par jour. Et à ce stade de la prise du médicament, il existe un risque important d’empoisonnement.

Signes de

► Dans les toutes premières heures suivant la prise d'une quantité excessive de tranquillisant, des symptômes tels que:

  • psychomoteur agité;
  • anxiété

► Ils sont rapidement remplacés par:

  • la léthargie;
  • somnolence;
  • faiblesse générale.

► À ce stade, une personne n'attache généralement aucune importance à ses symptômes. L'idée qu'une surdose est possible ne lui vient même pas. L'inquiétude ne commence généralement que par l'apparition d'hallucinations, après lesquelles vous pouvez observer les symptômes suivants:

  • sécheresse de toutes les muqueuses du corps;
  • urination retardée;
  • contrairement à la miction, à la relaxation spontanée et à la vidange des intestins;
  • forte hausse de la température;
  • accès de tachycardie;
  • convulsions sévères, sous forme d'épilepsie, ressemblant à l'épilepsie.

► Après cela, la dépression du système nerveux central continue, avec une intensité intermittente pendant plusieurs heures. Ceci est accompagné de tels signes:

  • interceptions de respiration, insuffisance respiratoire - similaire aux crises d'asthme;
  • perturbation marquée du rythme cardiaque - flottement ventriculaire prononcé, tachyarythmie;
  • hypotension.

► Ces panneaux sont remplacés par:

  • acidose métabolique;
  • choc cardiogénique;
  • l'hypokaliémie;
  • le coma

► La mort survient rapidement, avec des signes courants de maladies telles que:

  • insuffisance cardiovasculaire;
  • insuffisance asthmatique du système respiratoire.

Comment guérir une intoxication médicamenteuse?

L'effet excessif de l'amitriptyline est également dangereux en raison du fait qu'il n'y a pas d'antidote au médicament. S'il existe une possibilité de surdosage du médicament, il est nécessaire d'appeler immédiatement les médecins et, pendant qu'ils voyagent, de donner les premiers soins. Il s'agira d'actions simples:

  1. Lavage gastrique si le médicament a été pris moins de trois heures auparavant.
  2. En acceptant le sorbant affecté, le mieux est de doubler la dose de charbon actif.
  3. Fournir un accès à l'air frais.
  4. Soutenir une personne dans l'esprit.

En règle générale, les médecins qui arrivent sur appel hospitalisent immédiatement la victime. À l'hôpital, le traitement commence par le fait qu'une personne sera connectée à la surveillance cardiaque afin de contrôler:

  • fréquence et liberté de respiration;
  • indicateurs de pression artérielle;
  • rythme cardiaque.

Il est également sûr d'être surveillé:

  1. Le niveau d'électrolytes, leur concentration dans le sang de la victime.
  2. État acido-basique du corps.

Étant donné que l'antidote ou l'antidote contre l'intoxication par les tranquillisants n'est pas inventé et que la désintoxication extracorporelle n'aide pas, le traitement suivant est effectué:

  • En cas d'interruption de la respiration - ventilation artificielle des poumons, si nécessaire - incubation de la trachée.
  • En cas d'acidose métabolique, des compte-gouttes sont installés avec des solutions de bicarbonate de sodium et de chlorure de sodium et, si nécessaire, une hyperventilation des poumons est liée.
  • Des médicaments antiarythmiques sont prescrits.
  • Si une insuffisance cardiaque se développe, des solutions de sels et de colloïdes sont injectées par voie intraveineuse, parfois de la dopamine est perfusée.
  • Si nécessaire, arrêtez les saisies - Valium ou Seduxen sont nommés.

Les conséquences

Les complications possibles après une intoxication à l'amitriptyline incluent un certain nombre de pathologies. Les effets du surdosage peuvent être divisés en deux types:

► En règle générale, au début de la première année suivant un accident avec un médicament, il faut:

  • pneumonie aiguë avec complications;
  • syndrome d'hypocoagulation avec saignement important, tant interne qu'externe;
  • insuffisance rénale aiguë;
  • maladie et dysfonctionnement du foie.

► Les échos lointains du surdosage d’amitriptyline incluent:

  • maladies du système nerveux et pathologie cérébrale;
  • dépression spontanée chronique non contrôlée;
  • insuffisance d'organes sous forme chronique - reins, foie, coeur.

En cas de traitement avec des tranquillisants et des antidépresseurs, il est plus facile d’éviter un surdosage que de traiter ses effets. Cependant, l'intoxication médicamenteuse n'est pas toujours causée par une surdose, parfois en raison de l'attitude négligente d'une personne à l'égard de sa santé et de sa consommation d'alcool en même temps que de médicaments.

Amitriptyline et alcool

L'alcool et l'amitriptyline étant incompatibles, leur utilisation simultanée peut avoir des conséquences totalement imprévisibles, notamment la mort subite.

Cela est dû au fait que les deux substances agissent de manière égale sur le corps:

  1. Inhibition du système nerveux central, leur oppression.
  2. Augmentation de la pression artérielle.
  3. Désorientation.
  4. Réactions allergiques.

Et un certain nombre d'autres indicateurs.

La combinaison de l'alcool et de l'antidépresseur augmente non seulement leur action mutuellement de plusieurs fois, mais frappe directement à:

  • Les reins, qui se manifestent sous forme de noircissement de la langue, de nausée, de stomatite.
  • Foie, forcé de tomber en panne et de l'alcool, et un tranquillisant, en réponse, il va manifester divers types de toxicose.
  • Un coeur qui peut s'arrêter à tout moment.

Lorsque l'alcoolisme, en tant que maladie, cet antidépresseur n'est pas prescrit en aucune circonstance, si la période de sobriété humaine est inférieure à six mois. L'état des organes internes est également pris en compte.

Il est facile d'éviter les intoxications par Amitriptyline, il suffit de le prendre correctement - pas plus de 300 mg par jour et de ne pas le mélanger à de l'alcool.

Intoxication à l'amitriptyline - Effets sur le surdosage et la consommation d'alcool

L'amitriptyline est un antidépresseur tricyclique. Il a un effet stimulant, contribue au développement d'hormones qui provoquent des émotions positives. À savoir la dopamine, la sérotonine, la noradrénaline.

Une caractéristique importante de la prise de ce médicament est l’individualité des doses - 4 à 5 comprimés de médicament par jour suffisent à une personne pour obtenir un effet thérapeutique et à un autre pour davantage. Un traitement à l'amitriptyline n'est possible que sur ordonnance d'un médecin.

Qui est prescrit le médicament?

Le plus souvent, le besoin de recevoir de l'amitriptyline est déterminé par un psychiatre. Les gens doivent prendre ce médicament:

  • avec des dépressions endogènes. La cause endogène de la maladie sera discutée lorsque la cause de l'anxiété et de la mauvaise humeur réside dans nos propres expériences, sans lien avec le monde extérieur.
  • avec des peurs pathogènes psychogènes - phobies. L'utilisation d'un antidépresseur aide à normaliser la perception du monde et, de ce fait, la peur disparaît.
  • pour la correction de puissance. En l'absence de pathologie - anorexie et augmentation de l'appétit - boulimie, la raison en est généralement une. La nature psychogène de ces conditions et des troubles de l'appétit est une indication pour la prescription d'un antidépresseur.
  • En cas de querelles familiales, la névrose, ainsi que la prédisposition héréditaire, poussent les enfants à l'énurésie. Dans ce cas, il est recommandé d'utiliser l'amitriptyline.

Contre-indications pour la nomination de l'amitriptyline

Il existe un certain nombre de maladies pour lesquelles il peut s'aggraver en prenant de l'amitriptyline:

  1. avec des pathologies du système excréteur sous la forme de rétention urinaire et d'obstruction intestinale, causée par une diminution du tonus musculaire, l'utilisation du médicament provoque une aggravation de l'atonie.
  2. avec glaucome à angle fermé. La raison en est qu'avec cette maladie, l'amitriptyline provoque la dilatation de la pupille et conduit à une crise aiguë de glaucome.
  3. adénome de la prostate ou, en termes simples, son augmentation conduit à une altération du débit urinaire. Prendre cet antidépresseur aggrave le cours de la maladie et la miction devient encore plus rare.
  4. l'intoxication alcoolique, les analgésiques, les somnifères et les substances psychoactives constituent une contre-indication absolue à l'utilisation de l'amitriptyline. Son action améliore l’intoxication du corps et contribue à la détérioration de la condition.
  5. son utilisation pendant la grossesse est possible si les conséquences pour le fœtus sont moins graves que pour la maladie elle-même. Le médicament pénètre dans le placenta jusqu'au bébé, ainsi que dans le lait maternel et est partiellement excrété avec lui.
  6. contre-indiqué chez les enfants de moins de 6 ans et les personnes présentant une hypersensibilité aux composants du médicament.

Soins lors de la prise d'amitriptyline

Pendant toute la durée du traitement, certains groupes de patients doivent faire l’objet d’une attention accrue.

Avec l'alcoolisme, l'asthme bronchique, l'épilepsie, les accidents vasculaires cérébraux, la thyrotoxicose et la schizophrénie, un suivi constant du bien-être est présenté. Les personnes âgées et les personnes souffrant d'une maladie cardiaque doivent également évaluer les risques avant de prescrire le médicament.

L'exacerbation des ulcères gastriques et duodénaux, ainsi que l'augmentation de la pression intra-oculaire entraîneront une observation supplémentaire des personnes prenant de l'amitriptyline. En cas d'insuffisance rénale et hépatique, il est nécessaire de surveiller attentivement l'état.

Vous ne devez pas associer un traitement antidépresseur à des antipsychotiques et à des anticonvulsivants. Chez les personnes sujettes à l'alcool, il est nécessaire de surveiller attentivement leur comportement afin d'éviter toute association avec l'amitriptyline.

Effets secondaires

Même en prenant une dose thérapeutique du médicament, l’apparition de symptômes similaires à un surdosage est possible. Ceci est une réaction normale du corps et, en règle générale, après s'être habitué ou avoir réduit la dose, toutes les sensations désagréables disparaissent.

La fièvre, la vision trouble, la bouche sèche et la constipation sont les manifestations les plus courantes de la dépendance.

Un peu moins possible l'apparition de symptômes caractéristiques de la défaite d'un système corporel particulier:

  • du système nerveux central, on peut observer une faiblesse, une irritabilité, une fatigue, une diminution de la concentration.
  • de la part du système cardiovasculaire, une augmentation du pouls et un rythme perturbé du rythme cardiaque apparaissent
  • l'apparition de troubles dyspeptiques sous forme d'appétit diminué, de nausées, de brûlures d'estomac et de diarrhée parlera de la réaction au médicament du tractus gastro-intestinal.
  • lorsque le système endocrinien est impliqué dans le processus pathologique, une augmentation des glandes mammaires, de la puissance et de la libido est observée. Peut-être l'apparition de réactions allergiques - démangeaisons, éruptions cutanées, urticaire.

Pour une dépendance plus sévère, un ajustement de la posologie est nécessaire. Les indications sont des symptômes graves: maux de tête, hallucinations, tremblements des mains, vertiges, confusion, convulsions. Une pression artérielle instable, des évanouissements, des vomissements, une jaunisse, une augmentation ou une diminution du taux de sucre dans le sang, un œdème de Quincke sont également des facteurs importants de la réduction de la dose du médicament.

Surdose

L'emballage du médicament contient 10 comprimés. Une réception unique d’une telle quantité entraîne une surdose. En gros, l’empoisonnement est destiné parce que l'amitriptyline est le plus souvent prise par des personnes atteintes de troubles mentaux.

Les symptômes augmentent lentement. Premièrement, la somnolence, l'essoufflement, les hallucinations apparaissent, la température augmente. Ensuite, une personne est perdue dans l'espace, la conscience est confuse. Trouble de la parole caractéristique, agitation, convulsions, vomissements.

En l'absence d'aide, la conscience est inhibée jusqu'au coma, les pupilles se dilatent, la pression artérielle diminue, une insuffisance cardiaque se développe et la respiration cesse. Si le temps ne tient pas la réanimation, une overdose aboutira à la mort.

Dose létale

Combien de pilules vont causer la mort? Assez pour boire un pot de médicament, dans lequel 50 comprimés. En fait, le montant pour une intoxication critique est de 40. La prise simultanée d'amitriptyline et d'alcool peut également être fatale.

Aide à la surdose

Si vous êtes en dehors de l'hôpital, appelez immédiatement une ambulance. Il est nécessaire de boire beaucoup d'eau plusieurs fois et de provoquer des vomissements. La procédure est répétée jusqu'à ce que l'eau de lavage soit propre.

Une fois que l'estomac est aussi propre que possible, il est recommandé d'administrer du charbon actif à raison de 1 comprimé pour 10 kg de poids du patient. Vous pouvez utiliser Polysorb ou un autre absorbant.

Il est important de se rappeler qu'une surdose d'amitriptyline aboutit à la mort ou au développement d'anomalies mentales persistantes.

Consommation d'alcool avec l'amitriptyline

Il est interdit de combiner de nombreuses drogues avec de l'alcool, et le cas des antidépresseurs ne fait pas exception. L'amitriptyline et l'alcool ont des effets similaires - cela signifie que, lorsqu'ils sont pris en même temps, ils améliorent l'effet l'un de l'autre. Dans ce cas, le système nerveux est affecté. Il y a des hallucinations, agitation, somnolence, désorientation, transpiration accrue. Dans les cas plus graves, on observe une respiration.

La manifestation de troubles dyspeptiques sous forme de nausées, de brûlures d'estomac, de vomissements et de diarrhée chez un patient indique une administration simultanée d'amitriptyline et d'alcool. Dans ce cas, un effet négatif sur le foie peut entraîner une nécrose toxique.

Comment l'amitriptyline est éliminée du corps

Tous les travaux principaux sur l'élimination du médicament prennent les reins - ils sont à 80% nettoyer le corps des produits de désintégration du médicament. Le reste du corps est excrété dans la bile. L’absence totale de traces du médicament n’est observée que 7 à 14 jours après l’arrêt du traitement.

Syndrome d'annulation

Avec un arrêt brutal du traitement peut développer un syndrome de sevrage. Il se manifeste sous la forme d'excitabilité accrue, de maux de tête, d'irritabilité. Les symptômes caractéristiques sont des rêves éclatants, avec des intrigues inhabituelles. Également observé des troubles digestifs, des nausées, des vomissements, des diarrhées.

Comment arrêter d'utiliser l'amitriptyline correctement? Pour éviter cette condition, il est nécessaire d'annuler le médicament progressivement. Habituellement, la dose est réduite en premier et ce n’est que si l’état mental et physique est maintenu que le patient est complètement arrêté.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie