Le traitement du syndrome dépressif, ainsi que d’autres troubles mentaux, implique l’utilisation de divers médicaments. Le choix des médicaments est basé sur les causes de la pathologie et la gravité de ses symptômes cliniques. En outre, le médecin doit tenir compte des caractéristiques individuelles du patient. Aujourd'hui, les tranquillisants et les antidépresseurs sont utilisés dans le traitement des maladies mentales. L’homme de la rue moyen n’est pas disponible pour comprendre la différence entre ces catégories de drogues. Dans cet article, nous examinerons la différence entre les tranquillisants et les antidépresseurs, le principe de leur utilisation et l'opportunité de leur utilisation.

Les tranquillisants sont des médicaments psychotropes, c'est-à-dire qu'ils affectent le système nerveux central.

Quels sont les tranquillisants

Les préparations du groupe de tranquillisants sont utilisées pour soulager la tension émotionnelle, réduire l’anxiété et éliminer la peur irrationnelle. La plupart des médicaments de cette catégorie ont un effet anticonvulsivant, hypnotique et relaxant musculaire. Ces médicaments sont utilisés pour soulager les symptômes des troubles anxieux qui prennent une position non psychotique et se forment dans l’état limite.

Examinons les différences entre les tranquillisants et les antidépresseurs avec des exemples spécifiques. Tout d'abord, il faut dire que ces préparations représentent des groupes chimiques complètement différents. Ceci suggère que leur effet sur le corps humain est significativement différent. Le groupe des tranquillisants comprend les médicaments à base de benzodiazépine. Parmi ces médicaments doivent être distingués "Kanaks", "Lorafen" et "Relanium". Chacun de ces médicaments a un effet hypnotique qui aide à soulager la tension nerveuse, à éliminer le sentiment de peur et à réduire les niveaux d'anxiété.

Il convient de noter que leur impact s'étend non seulement aux personnes atteintes de troubles névrotiques et mentaux, mais également à celles dont la psyché est complètement saine.

Outre les outils à base de benzodiazépine, le groupe des tranquillisants comprend les médicaments dont la composition ne contient que certains composants de cette substance. Selon les experts, l'efficacité de ces fonds est nettement inférieure à celle des représentants du premier groupe. Il convient également de mentionner que de tels remèdes ont de nombreux effets secondaires négatifs et un coût élevé.

Il existe des représentants distincts du groupe de tranquillisants qui n’ont pas d’effet sédatif. Ces médicaments sont appelés "tous les jours". Leur efficacité est cependant plusieurs fois inférieure à celle des benzidiazépines et ils ont leurs propres mérites. Ces avantages comprennent l’absence de léthargie et de somnolence après leur utilisation. Ce groupe comprend des médicaments tels que Gradaxine et le gidazépam.

Les antidépresseurs sont des substances qui éliminent les symptômes de la dépression.

En analysant la question de la différence entre les antidépresseurs et les tranquillisants, il convient de mentionner que ces derniers contribuent à l’émergence de la toxicomanie. En raison de cette caractéristique de ces médicaments, les experts recommandent d’utiliser leur traitement de courte durée. La durée maximale d'un cours ne doit pas dépasser trente jours. Il est important de noter que la dépendance ne se forme pas dans le cas d'une utilisation épisodique de tranquillisants. Cette méthode d'admission est utilisée dans le cas d'attaques de panique rares.

L'avantage incontestable des tranquillisants est leur tolérance aisée et la rareté des effets négatifs sur le corps. Il convient également de mentionner que, chez les personnes en mauvaise santé, la prise de tranquillisants a un effet positif sur le système vasculaire.

Parmi les médicaments de ce groupe, il convient de souligner la grande efficacité des médicaments suivants:

Quels sont les antidépresseurs

Les antidépresseurs sont un élément clé de la pharmacothérapie du syndrome dépressif. Leur action vise à réguler la synthèse de la dopamine, de la sérotonine et de la noradrénaline. En outre, les antidépresseurs peuvent normaliser l'activité cérébrale, laquelle est susceptible de changer en raison du développement d'un trouble dépressif.

Il existe plusieurs catégories dans lesquelles tous les médicaments du groupe des antidépresseurs sont divisés. L'appartenance à l'une des catégories détermine le principe d'action et l'efficacité du médicament. Selon leur appartenance, ces remèdes ont un effet calmant ou stimulant, réduisent l'anxiété ou normalisent le sommeil nocturne. Il existe également des médicaments pour lesquels il n'y a pas d'effet hypnotique dans le spectre d'action.

Les médicaments faisant partie du groupe AD éliminent les violations de la perception émotionnelle développées sous l’influence de la dépression. En outre, ils contribuent à la normalisation de la pensée, suppriment l'inhibition de l'activité motrice et ont un effet positif sur la capacité de concentration.

"Fluoxetine" et "Imipramine" doivent être attribués aux antidépresseurs stimulants. Les médicaments tels que la fluvoxamine et l'amitriptyline ont l'effet inverse. Outre les médicaments ci-dessus, il existe des médicaments ayant un large éventail d'effets thérapeutiques, qui sont utilisés pour réduire l'anxiété et éliminer la léthargie. La clomipramine et la maprotiline font partie de cette catégorie de médicaments.

Les tranquillisants sont des substances synthétiques qui réduisent le sentiment de peur, d'anxiété, de stress interne et activent des réactions positives.

Antidépresseurs et tranquillisants: quelle différence? En analysant cette question, vous devriez faire attention au fait que les antidépresseurs sont utilisés pendant une longue période. En raison de l’absence de toxicomanie, ces médicaments peuvent être pris pendant six mois sans interruption. Cependant, il est important de dire que les médicaments ayant un effet stimulant prononcé peuvent avoir un effet négatif sur le corps et conduire au développement de troubles mentaux avec une forme aiguë de sévérité. Dans certains cas, l'utilisation prolongée d'antidépresseurs peut provoquer le développement d'une forme maniaque de trouble dépressif. En raison de cette caractéristique des médicaments de la catégorie de la pression artérielle, leur utilisation n’est recommandée qu’après la nomination d’un spécialiste.

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure qu’un usage unique d’antidépresseurs n’est pas pratique. Ces médicaments sont utilisés exclusivement de longs traitements. Il est nécessaire de commencer un traitement avec la dose minimale, en l’augmentant progressivement. À la fin du traitement, il est recommandé de réduire progressivement la dose quotidienne. Ce schéma thérapeutique vous permet d'éviter l'apparition de nombreux effets secondaires caractéristiques des médicaments du groupe des antidépresseurs.

Conclusion

En résumant tout ce qui précède, nous donnons une brève liste des principales différences entre les antidépresseurs et les tranquillisants:

  1. Ces médicaments ont une base chimique différente et diffèrent par leur mécanisme d’action sur le corps.
  2. Afin d'obtenir l'effet thérapeutique souhaité, les antidépresseurs doivent être pris pendant une longue période. En revanche, les tranquillisants sont utilisés en petites doses à la posologie la plus faible.
  3. En comparaison avec les antidépresseurs, les tranquillisants ont moins d’effets secondaires négatifs.

La question de savoir si les tranquillisants ou les antidépresseurs sont meilleurs est sans intérêt, car ces derniers sont utilisés pour améliorer l'humeur et les premiers - pour se débarrasser des attaques de panique et de la peur sans fondement. Vous devez également faire attention au fait que les tranquillisants sont utilisés dans divers domaines de la médecine, tandis que les antidépresseurs sont utilisés exclusivement en psychiatrie.

Tout sur les antidépresseurs modernes: liste des 30 meilleurs médicaments à la fin de 2017

Les antidépresseurs sont des médicaments actifs contre les états dépressifs. La dépression est un trouble mental caractérisé par une baisse de l’humeur, un affaiblissement de l’activité motrice, un déficit intellectuel, une évaluation erronée du «moi» dans la réalité environnante et des troubles somato-végétatifs.

La cause la plus probable de la dépression est une théorie biochimique selon laquelle il existe une diminution du taux de neurotransmetteurs - nutriments dans le cerveau, ainsi qu'une sensibilité réduite des récepteurs à ces substances.

Tous les médicaments de ce groupe sont divisés en plusieurs classes, mais maintenant - à propos de l'histoire.

Histoire de la découverte des antidépresseurs

Depuis la nuit des temps, l’humanité a abordé la question du traitement de la dépression avec différentes théories et hypothèses. La Rome antique était célèbre pour son ancien médecin grec nommé Soran Efessky, qui proposait de traiter les troubles mentaux et la dépression, y compris le sel de lithium.

Au cours des progrès scientifiques et médicaux, certains scientifiques ont eu recours à un certain nombre de substances utilisées contre la dépression, allant du cannabis à l’opium, en passant par les barbituriques et l’amphétamine. Le dernier d'entre eux, cependant, a été utilisé dans le traitement des dépressions apathiques et léthargiques, qui étaient accompagnées de stupeur et de refus de nourriture.

Le premier antidépresseur a été synthétisé dans les laboratoires de la société Geigy en 1948. L'imipramine est devenue ce médicament. Après cela, ils ont mené des études cliniques, mais ne les ont pas publiées avant 1954, date à laquelle Aminazin a été obtenu. Depuis lors, de nombreux antidépresseurs ont été découverts et leur classification sera discutée ultérieurement.

Les pilules magiques - leurs groupes

Tous les antidépresseurs sont divisés en 2 grands groupes:

  1. Les thymérétiques sont des médicaments à effet stimulant, utilisés pour traiter les états dépressifs présentant des signes de dépression et de dépression.
  2. Thymoleptiques - médicaments aux propriétés sédatives. Traitement de la dépression avec des processus principalement excitateurs.

De plus, les antidépresseurs sont divisés en fonction de leur mécanisme d'action.

  • blocage de la saisie de sérotonine - Flunisan, Sertralin, Fluvoxamine;
  • bloquer la capture de noradrénaline - Mapropelin, Reboxetin.
  • sans discernement (inhiber la monoamine oxydase A et B) - Transamin;
  • sélectif (inhibition de la monoamine oxydase A) - Autorix.

Antidépresseurs d'autres groupes pharmacologiques - Coaxil, Mirtazapin.

Le mécanisme d'action des antidépresseurs

En bref, les antidépresseurs peuvent corriger certains des processus qui se déroulent dans le cerveau. Le cerveau humain est constitué d'un nombre colossal de cellules nerveuses appelées neurones. Un neurone est constitué d'un corps (soma) et de processus - axones et dendrites. Les neurones communiquent les uns avec les autres via ces processus.

Il convient de préciser qu’entre elles, elles sont communiquées par une synapse (fente synaptique) qui les sépare. Les informations d'un neurone à un autre sont transmises à l'aide d'une substance biochimique - un médiateur. Actuellement, environ 30 médiateurs différents sont connus, mais la triade suivante est associée à la dépression: sérotonine, noradrénaline, dopamine. En régulant leur concentration, les antidépresseurs corrigent une altération de la fonction cérébrale due à la dépression.

Le mécanisme d'action diffère selon le groupe d'antidépresseurs:

  1. Les inhibiteurs de l'absorption neuronale (action non sélective) bloquent la recapture des neurotransmetteurs - sérotonine et noradrénaline.
  2. Inhibiteurs de la saisie neuronale de sérotonine: inhibent le processus de saisie de la sérotonine en augmentant sa concentration dans la fente synaptique. Une caractéristique distinctive de ce groupe est l’absence d’activité m-anticholinergique. Seul un effet mineur sur les récepteurs α-adrénergiques. Pour cette raison, ces antidépresseurs sont pratiquement sans effets secondaires.
  3. Inhibiteurs de l’absorption neuronale de la norépinéphrine: inhibent la recapture de la noradrénaline.
  4. Inhibiteurs de la monoamine oxydase: La monoamine oxydase est une enzyme qui détruit la structure des neurotransmetteurs, à la suite de quoi ils sont inactivés. La monoamine oxydase existe sous deux formes: MAO-A et MAO-B. La MAO-A agit sur la sérotonine et la noradrénaline, la MAO-B - dopamine. Les inhibiteurs de la MAO bloquent l'action de cette enzyme, augmentant ainsi la concentration en médiateurs. En tant que médicaments de choix pour traiter la dépression, ils cessent souvent avec les inhibiteurs de MAO-A.

Classification moderne des antidépresseurs

Antidépresseurs tricycliques

Un groupe de médicaments tricycliques provoque un blocage du système de transport des terminaux présynaptiques. Sur la base de cela, de tels moyens constituent une violation de la capture neuronale des neurotransmetteurs. Cet effet permet un séjour plus long des médiateurs répertoriés dans la synapse, assurant ainsi un effet plus long des médiateurs sur les récepteurs postsynaptiques.

Les médicaments de ce groupe ont une activité α-adréno-bloquante et m-anticholinergique - ils provoquent les effets indésirables suivants:

  • sécheresse dans la bouche;
  • violation de la fonction accommodative de l'œil;
  • l'atonie de la vessie;
  • abaissant la pression artérielle.

Champ d'application

Utilisez rationnellement des antidépresseurs pour la prévention et le traitement de la dépression, des névroses, des états de panique, de l'énurésie, des troubles obsessionnels compulsifs, du syndrome douloureux chronique, des troubles schizo-affectifs, de la dysthymie, des troubles anxieux généralisés et des troubles du sommeil.

Il existe des données sur l'utilisation efficace des antidépresseurs en tant que pharmacothérapie auxiliaire pour l'éjaculation précoce, la boulimie et le tabagisme.

Effets secondaires

Étant donné que ces antidépresseurs ont une structure chimique et un mécanisme d'action variés, les effets secondaires peuvent varier. Mais tous les antidépresseurs présentent les signes communs suivants lors de leur prise: hallucinations, agitation, insomnie, développement du syndrome maniaque.

Les thymoleptiques provoquent une inhibition psychomotrice, une somnolence et une léthargie, une baisse de la concentration. La thymérétique peut entraîner des symptômes psychoproductifs (psychose) et de l'anxiété.

Les effets secondaires les plus fréquents des antidépresseurs tricycliques sont les suivants:

  • la constipation;
  • la mydriase;
  • rétention d'urine;
  • atonie intestinale;
  • violation de l'acte d'ingestion;
  • la tachycardie;
  • altération des fonctions cognitives (altération de la mémoire et des processus d'apprentissage).

Les patients plus âgés peuvent souffrir de délire - confusion, désorientation, anxiété, hallucinations visuelles. En outre, le risque de prise de poids augmente, l'apparition d'une hypotension orthostatique, de troubles neurologiques (tremblements, ataxie, dysarthrie, contractions musculaires myocloniques, troubles extrapyramidaux).

Avec l'utilisation à long terme - effet cardiotoxique (troubles de conduction du coeur, arythmies, troubles ischémiques), diminution de la libido.

Lors de l'administration d'inhibiteurs sélectifs de la saisie neuronale de sérotonine, les réactions suivantes sont possibles: syndrome gastroentérologique - dyspeptique: douleurs abdominales, dyspepsie, constipation, vomissements et nausées. Augmentation de l'anxiété, de l'insomnie, des vertiges, de la fatigue, des tremblements, de la libido altérée, de la perte de motivation et de la matité émotionnelle.

Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la noradrénaline entraînent des effets secondaires tels que: insomnie, bouche sèche, vertiges, constipation, atonie de la vessie, irritabilité et agressivité.

Tranquillisants et antidépresseurs: quelle est la différence?

Les tranquillisants (anxiolytiques) sont des substances qui éliminent l'anxiété, la peur et les tensions émotionnelles internes. Le mécanisme d'action est associé à l'amélioration et à l'amélioration de l'inhibition du GABA-ergique. Le GABA est un nutriment qui joue un rôle inhibiteur dans le cerveau.

Ils sont prescrits en tant que traitement pour des crises distinctes d’anxiété, d’insomnie, d’épilepsie, ainsi que pour les affections névrotiques et analogues à la névrose.

Nous pouvons en conclure que les tranquillisants et les antidépresseurs ont des mécanismes d’action différents et sont très différents les uns des autres. Les tranquillisants étant incapables de traiter les troubles dépressifs, leur prescription et leur administration sont irrationnelles.

Le pouvoir des "pilules magiques"

En fonction de la gravité de la maladie et de l'effet de l'application, plusieurs groupes de médicaments peuvent être distingués.

Antidépresseurs puissants - utilisés efficacement dans le traitement de la dépression sévère:

  1. Imipramine - possède des propriétés antidépressives et sédatives prononcées. Le début de l'effet thérapeutique est observé dans 2-3 semaines. Effets secondaires: tachycardie, constipation, miction et bouche sèche.
  2. Maprotilin, Amitriptyline - semblable à l'imipramine.
  3. Paroxetine - activité antidépressive élevée et action anxiolytique. Il est pris une fois par jour. L'effet thérapeutique se développe 1 à 4 semaines après le début du traitement.

Les antidépresseurs légers sont prescrits dans les cas de dépression modérée à légère:

  1. Doxépine - améliore l'humeur, élimine l'apathie et la dépression. L'effet positif du traitement est observé après 2-3 semaines de prise du médicament.
  2. Mianserin - a des propriétés antidépressives, sédatives et hypnotiques.
  3. Tianeptin - supprime l'inhibition motrice, améliore l'humeur, augmente le tonus général du corps. Conduit à la disparition des plaintes somatiques causées par l'anxiété. En raison de la présence d'une action équilibrée, il est indiqué pour la dépression anxieuse et inhibée.

Antidépresseurs naturels à base de plantes:

  1. Le millepertuis - dans la composition a gheperitsin avec des propriétés antidépressives.
  2. Novo-Passit - il comprend la valériane, le houblon, le millepertuis, l'aubépine et le mélisse. Contribue à la disparition de l'anxiété, de la tension et des maux de tête.
  3. Persen - a également une collection d'herbes de menthe poivrée, mélisse, valériane. Il a un effet sédatif.
    Hawthorn, wild rose - ont une propriété sédative.

Notre TOP-30: les meilleurs antidépresseurs

Nous avons analysé presque tous les antidépresseurs disponibles à la vente à la fin de 2016, étudié les examens et dressé une liste des 30 principaux médicaments n'ayant pratiquement aucun effet secondaire, tout en étant très efficaces et en remplissant bien leur tâche (chacun avec le sien):

  1. Agomélatine - utilisé pour les épisodes de dépression majeure d'origines diverses. L'effet vient après 2 semaines.
  2. Adresse - provoque l'inhibition de l'absorption de la sérotonine, est utilisé dans les épisodes dépressifs, l'action se produit dans 7-14 jours.
  3. Azafen - utilisé dans les épisodes dépressifs. Cure de traitement au moins 1,5 mois.
  4. Azone - augmente la teneur en sérotonine, est inclus dans le groupe des antidépresseurs puissants.
  5. Aleval - prévention et traitement des états dépressifs d'étiologies diverses.
  6. Amizole - prescrit pour l'anxiété et l'agitation, les troubles du comportement, les épisodes dépressifs.
  7. Anafranil - stimulation de la transmission catécholaminergique. Il a un effet bloquant adrénergique et anticholinergique. Champ d'application - épisodes dépressifs, obsessions et névroses.
  8. Assentra est un inhibiteur spécifique de l'absorption de la sérotonine. Il est indiqué pour les troubles paniques, dans le traitement de la dépression.
  9. Auroriks est un inhibiteur de la MAO-A. Il est utilisé pour la dépression et les phobies.
  10. Brinetelex - un antagoniste des récepteurs de la sérotonine 3, 7, 1d, des récepteurs agonistes de la sérotonine 1a, la correction des troubles anxieux et des états dépressifs.
  11. Valdoxan est un stimulateur des récepteurs de la mélatonine et, dans une faible mesure, un bloqueur du sous-groupe des récepteurs de la sérotonine. Thérapie pour les troubles anxieux et dépressifs.
  12. Velaxin est un antidépresseur d'un autre groupe chimique qui améliore l'activité des neurotransmetteurs.
  13. Wellbutrin - est utilisé pour les dépressions peu sévères.
  14. Venlaksor est un puissant inhibiteur de la recapture de la sérotonine. Bêta-bloquant faible. Thérapie de la dépression et des troubles anxieux.
  15. Heptor - en plus de l'activité des antidépresseurs, a des effets antioxydants et hépatoprotecteurs. Tolère bien.
  16. Herbion Hypericum - un médicament à base d'herbes, fait partie du groupe des antidépresseurs naturels. Il est prescrit pour la dépression légère et les attaques de panique.
  17. Deprex - antidépresseur a un effet antihistaminique, il est utilisé dans le traitement des troubles mixtes de l’anxiété et de la dépression.
  18. Deprefolt est un inhibiteur de l'absorption de la sérotonine et a un faible effet sur la dopamine et la noradrénaline. Il n'y a pas d'effet stimulant et sédatif. L'effet se développe 2 semaines après l'administration.
  19. L'effet déprimant - antidépresseur et sédatif est dû à la présence d'extrait de l'herbe Hypericum. Autorisé à utiliser pour le traitement des enfants.
  20. La doxépine est un bloqueur des récepteurs H1 de la sérotonine. L'action se développe 10 à 14 jours après le début de la réception. Indications - anxiété, dépression, états de panique.
  21. Zoloft - la portée ne se limite pas aux épisodes dépressifs. Il est prescrit pour les phobies sociales, les troubles paniques.
  22. Ixel est un antidépresseur à large spectre d'action, un inhibiteur sélectif de l'absorption de la sérotonine.
  23. Coaxil - augmente la saisie synaptique de la sérotonine. L'effet se produit dans les 21 jours.
  24. Maprotiline - utilisée pour les dépressions endogènes, psychogènes, somatogènes. Le mécanisme d'action repose sur l'inhibition de l'absorption de la sérotonine.
  25. Miansan est un stimulant de la transmission adrénergique dans le cerveau. Il est prescrit pour l'hypochondrie et la dépression d'origines diverses.
  26. Miracytol - améliore l'action de la sérotonine, augmente son contenu dans la synapse. En association avec des inhibiteurs de la monoamine oxydase, il provoque des réactions indésirables.
  27. Negrustin - un antidépresseur d'origine végétale. Efficace dans les troubles dépressifs légers.
  28. Neweloong est un inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline.
  29. Prodep - bloque sélectivement la capture de la sérotonine, augmentant sa concentration. Ne provoque pas de diminution de l'activité des récepteurs β-adrénergiques. Efficace dans les conditions dépressives.
  30. Citalon est un bloqueur de capture de sérotonine de haute précision qui a un effet minimal sur la concentration de dopamine et de noradrénaline.

Tout le monde peut se permettre quelque chose

Les antidépresseurs sont souvent coûteux, nous avons dressé une liste des plus économiques par augmentation de prix, au début de laquelle se trouvent les médicaments les moins chers et, finalement, les plus chers:

  • L'antidépresseur le plus connu est le moins cher et le plus cher (peut-être si populaire) Fluoxetine 10 mg 20 capsules - 35 roubles;
  • Amitriptyline 25 mg 50 onglet - 51 roubles;
  • Pyrazidol 25 mg 50 onglet - 160 roubles;
  • Azafen 25 mg 50 onglet - 204 roubles;
  • Deprim 60 mg 30 onglet - 219 roubles;
  • Paroxetine 20 mg 30 onglet - 358 roubles;
  • Mélipramine 25 mg 50 onglet - 361 roubles;
  • Adepress 20 mg 30 onglet - 551 roubles;
  • Velaksin 37,5 mg 28 onglet - 680 roubles;
  • Paxil 20 mg 30 onglet - 725 roubles;
  • Rexetine 20 mg 30 onglet - 781 roubles;
  • Velaksin 75 mg 28 onglet - 880 roubles;
  • Stimuloton 50 mg 30 onglet - 897 roubles;
  • Cipramil 20 mg 15 comprimés - 899 roubles;
  • Venlaksor 75 mg 30 comprimés - 901 rub.

La vérité au-delà de la théorie toujours

Pour comprendre l'essence des antidépresseurs modernes, même les meilleurs, pour comprendre leurs avantages et leurs inconvénients, vous devez également étudier les témoignages de personnes qui ont dû les prendre. Comme vous pouvez le constater, leur admission n’a rien de bon.

J'ai essayé de combattre la dépression avec des antidépresseurs. Abandonné, car le résultat est déprimant. J'ai cherché beaucoup d'informations à leur sujet, lu beaucoup de sites. Partout il y a des informations contradictoires, mais partout où ils lisent, ils écrivent qu'il n'y a rien de bon en eux. Elle-même a eu des tremblements, des craquements, des pupilles dilatées. Effrayé, j'ai décidé qu'ils n'avaient pas besoin de moi.

Alina, 20 ans

Femme a pris Paxil année après avoir donné naissance. Elle a dit que son état de santé reste aussi mauvais. Elle a arrêté, mais le syndrome a commencé - les larmes ont coulé, il y a eu une pause, la main tendue vers les pilules. Après cela, les antidépresseurs réagissent négativement. Je n'ai pas essayé.

Lenya, 38 ans

Et les antidépresseurs m'ont aidé, le médicament Neurofulol m'a aidé, il est vendu sans ordonnance. Bien aidé avec les épisodes dépressifs. Règle le système nerveux central pour qu'il fonctionne correctement. C'était bien en même temps. Maintenant, je n'ai plus besoin de telles préparations, mais je le recommande si j'ai besoin d'acheter quelque chose sans ordonnance. Si vous avez besoin d'un plus fort, alors allez chez le médecin.

Valerchik, visiteur du site Neurodok

Il y a trois ans, la dépression a commencé, alors qu'elle courait dans des cliniques pour voir des médecins, elle s'est aggravée. Il n'y avait pas d'appétit, perdu de l'intérêt pour la vie, il n'y avait pas de sommeil, la mémoire se détériorait. Visité un psychiatre, il m'a écrit stimulé. L'effet a été ressenti à 3 mois de l'admission, a cessé de penser à la maladie. Vu environ 10 mois. Cela m'a aidé.

Karina, 27 ans

Il est important de se rappeler que les antidépresseurs ne sont pas inoffensifs et vous devriez consulter votre médecin avant de les utiliser. Il sera en mesure de choisir le bon médicament et son dosage.

Il faut faire très attention à surveiller leur santé mentale et à contacter rapidement les institutions spécialisées afin de ne pas aggraver la situation et de se débarrasser de la maladie à temps.

Tranquillisants et antidépresseurs: quelle est la différence?

La large propagation des maladies neuropsychiatriques a été le moteur de la recherche de médicaments susceptibles de contribuer efficacement au traitement de ces maladies.

Aujourd'hui, le marché pharmacologique est représenté par un grand nombre de médicaments appartenant à des groupes différents, qui diffèrent par le mécanisme d'action, le champ d'application, le nombre d'effets indésirables.

Tous les médicaments agissant sur le système nerveux central peuvent être divisés en deux grands groupes:

  1. Moyens ayant un effet dépresseur (antipsychotiques, anesthésiques, antiépileptiques, tranquillisants, analgésiques, etc.).
  2. Moyens ayant un effet stimulant (nootropiques, analeptiques, antidépresseurs, psychostimulants).

Les antidépresseurs et les tranquillisants appartiennent à la classe des substances psychotropes, mais les premiers stimulent le travail du système nerveux central et les seconds - oppriment.

Tranquillisants

Le terme "tranquillisants" est dérivé du mot latin tranquillo, qui signifie calme, sérénité. L'ère des tranquillisants a commencé en 1952, lorsque le premier médicament, le méprobomat, a été synthétisé.

Ils sont utilisés dans le traitement des conditions suivantes:

  • Réactions névrotiques au stress, peurs (phobies), stress émotionnel.
  • Réactions de type névrose (tics, anorexie, bégaiement).
  • Perturbation du sommeil
  • Prémédication (traitement adjuvant adjuvant).
  • L'hyperkinésie.
  • États convulsifs.

Dans la littérature médicale, les termes "anxiolytiques" ou "agents anti-anxiété" sont également utilisés dans ce groupe de médicaments, mais la dénomination "tranquillisants" reste la plus courante.

La structure moléculaire des médicaments est très différente, ils peuvent appartenir à différents groupes de composés chimiques, mais la plupart des fonds ont (à des degrés divers) tous les effets suivants.

Il existe cinq principaux mécanismes d’action des drogues dans ce groupe:

  1. L'effet anxiolytique (anti-anxiété, anti-phobique) se manifeste par une diminution des symptômes d'anxiété et de peur.
  2. Somnifères Les médicaments facilitent l’apparition du sommeil, dont les performances sont proches de la physiologie.
  3. L’action sédative se traduit par l’apparence d’une léthargie, d’une somnolence diurne, d’une diminution de la concentration. Les médicaments aident à réduire le taux de réactions, augmentent l'effet inhibiteur de l'alcool sur le système nerveux central.
  4. L'effet relaxant musculaire est associé à l'effet sur le système nerveux central, ce qui entraîne une diminution de la tension.
  5. Action anticonvulsive.

Le mécanisme d'action est associé à l'influence des tranquillisants sur les structures sous-corticales (hypothalamus, système limbique, formation de réticules, etc.), responsables du comportement émotionnel de la personne.

Il est à noter que lors de la prise de tranquillisants, les symptômes d'anxiété, de peur d'origine névrotique se manifestent assez rapidement, mais ils n'ont pas beaucoup d'effet sur les hallucinations ou les états délirants.

La classification des tranquillisants repose sur leur capacité à agir sur différents types de récepteurs du système nerveux central.

  1. Agonistes des récepteurs aux benzodiazépines (sibazone, phénazépam, etc.).

Ils se lient aux récepteurs GABA dans le système nerveux central, renforçant ainsi l'effet inhibiteur du GABA sur les structures sous-corticales.

Les benzodiazépines sont représentées par un grand nombre de médicaments dont la durée d’action et les effets diffèrent.

Par exemple, le diazépam, le phénazépam, la durée d'action moyenne du lorazépam et la courte durée du midazolam sont des médicaments qui ont un effet à long terme sur l'organisme. L'effet hypnotique est plus prononcé chez le phénazépam et le diazépam, l'anticonvulsivant et le relaxant musculaire chez le sibazon et le phénazépam.

  1. Agonistes des récepteurs de la sérotonine (buspirone).

Ils se lient aux récepteurs de la sérotonine, réduisant ainsi la synthèse et la libération de sérotonine par les cellules. La buspirone a un effet anxiolytique prononcé, mais n’a pas d’effet relaxant musculaire, hypnotique ni anticonvulsivant.

  1. Moyens avec un mécanisme d'action différent (amisyl).

Bien qu'ils soient bien tolérés, les tranquillisants sont prescrits par un médecin strictement selon les indications. Une réception incontrôlée conduit dans la plupart des cas à l'apparition d'effets secondaires.

  1. Une dépendance mentale et physique se développe, de sorte que les médicaments ne doivent pas être prescrits pour un traitement d'une durée supérieure à 2 mois.
  2. Développement fréquent de somnolence, démarche tremblante, lenteur des réactions motrices. Ces paramètres limitent l'utilisation de drogues chez les personnes dont le métier nécessite des réactions précises et rapides (conducteur, grutier, etc.).
  3. Le cycle menstruel est perturbé, la libido diminue.
  4. Des réactions paradoxales de l'excitation se développent.
  5. Il y a une diminution de la mémoire, de l'attention.

Antidépresseurs, tranquillisants, nootropiques. Que choisir?

La vie continue, les technologies se développent. Le monde devient plus dynamique et plus exigeant envers l'homme. Les scientifiques peuvent déjà guérir de plus en plus de maladies. Cependant, une personne ne résiste pas toujours à la dynamique accrue de la vie et va tout simplement à la distance. La fatigue, la peur ou un autre inconfort survient. Que faire Utiliser la bonne pilule et remettre en service? Nombreux sont ceux qui remarquent les symptômes ci-dessus et commencent à prendre eux-mêmes des antidépresseurs ou des tranquillisants. Est-ce sécuritaire? Et en quoi les tranquillisants diffèrent-ils des antidépresseurs? Pourquoi avons-nous besoin de nootropics? Essayons de comprendre cela plus en détail.

Quels sont les tranquillisants?

Tranquillisants Le mot "tranquillisant" est apparu en médecine en 1957. Son nom vient du mot latin tranquillo - soothe.

Les tranquillisants sont des drogues psychotropes. La principale tâche des tranquillisants est d'éliminer l'anxiété et la peur. Ce sont les soi-disant "petits tranquillisants", les anxiolytiques. Si nécessaire, ils utilisent de «gros» tranquillisants - ce sont des antipsychotiques. Dans la plupart des pays, ils sont obsolètes, car ne pas avoir un effet sédatif, mais plutôt conduire une personne à l'état excitant. Contrairement aux sédatifs, les tranquillisants ont un effet plus rugueux. Les tranquillisants ne sont pas seulement utilisés pour traiter la dépression.

Comment fonctionnent les tranquillisants?

Les tranquillisants ont des effets anxiolytiques, sédatifs, hypnotiques, relaxants musculaires et anticonvulsivants.

L'effet principal des tranquillisants est l'anti-anxiété (anxiolytique). Les tranquillisants aident à réduire l'anxiété, l'anxiété et la peur, réduisent l'obsession (pensées obsessionnelles), en particulier, fonctionnent bien avec ipohodriya (méfiance accrue pour la santé). Les tranquillisants sont utilisés dans diverses névroses et états psychopathiques dans lesquels on observe anxiété, panique, peur, irritabilité et instabilité émotionnelle. Les tranquillisants sont également utilisés dans les troubles psychosomatiques.

Il existe ce que l'on appelle du matériel de conduite de jour - il n'y a pas de somnolence ni de léthargie, mais leur action est différente de celle de nuit, qui inclut un effet hypnotique. Les médicaments de ce groupe clinique ne provoquent pas d’inhibition, ont un effet psychostimulant, améliorent l’activité cérébrale et peuvent être utilisés pour la réalisation de travaux nécessitant une attention accrue.

On craint que les tranquillisants soient des drogues. Oui, un tranquillisant est une drogue puissante, mais ils ne doivent pas avoir peur si le médecin prend rendez-vous et continue de surveiller l'évolution de votre santé. Aujourd'hui, les tranquillisants peuvent être appelés anxiolytiques (dissoudre la peur et l'anxiété) ou antirotrotiques - dirigés contre la névrose. Ils sont généralement prescrits à des doses minimales, de courts traitements avec annulation progressive.

Effets secondaires des tranquillisants

Les tranquillisants n'ont presque pas d'effets secondaires, contrairement aux neuroleptiques et aux antidépresseurs. Pour ce faire, vous devez respecter strictement la norme et la durée du traitement. Lorsque les recommandations du patient sont violées, des symptômes d'inhibition de l'activité du système nerveux sont observés, une attention peut diminuer, une somnolence et une altération de la coordination des mouvements, de la fatigue, des vertiges et de la pression peuvent apparaître. Dans le même temps, la vision peut diminuer, le désir sexuel diminue, la formule sanguine peut être perturbée, l'activité hépatique se détériore, une asthénie et une faiblesse musculaire apparaissent.

Les tranquillisants peuvent ne pas fonctionner. Ils n’ont pratiquement aucun effet sur les hallucinations, les troubles délirants, affectifs et autres troubles productifs, qui sont accompagnés de peur et d’anxiété. Je le répète, si le rendez-vous est pris par un spécialiste, il tiendra compte de tous les aspects de votre condition.

Effets négatifs du traitement: sevrage, dépendance (psychologique ou physique) ou dépendance. Le traitement avec des tranquillisants doit être effectué exclusivement sous la surveillance d'un médecin!

Quels sont les antidépresseurs?

Les antidépresseurs sont des médicaments ayant un effet psychotrope. Traduit par "âme, humeur" + "écarteur". Ce nom a été introduit en 1958 par P. Kilholz et R. Battagai. Le plus souvent, les médicaments utilisés pour traiter la dépression. Ils affectent la quantité de neurotransmetteurs, le plus souvent la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine. Chez une personne déprimée, l'anxiété, la léthargie, l'apathie, les pensées obsessionnelles et l'anxiété diminuent après l'utilisation d'antidépresseurs. L'humeur s'améliore. Disparaît l'anxiété. Le sommeil devient normal et l'appétit apparaît.

Si une personne ne souffre pas de dépression, les antidépresseurs ne provoqueront pas une amélioration de l'humeur.

Dans les temps anciens, l’insomnie, l’anxiété et la dépression étaient traitées avec Hypericum. Et aujourd'hui, les alcaloïdes Hypericum sont utilisés dans certains traitements de la dépression, de l'insomnie ou de l'anxiété. Seulement dans les cas graves, il est inférieur aux antidépresseurs classiques, tels que le placebo.

Il existe différentes classifications d'antidépresseurs. Antidépresseurs à effet clinique: sédatifs, action équilibrée et stimulants.

Les antidépresseurs peuvent également être utilisés pour le trouble bipolaire. En clinique, les antidépresseurs sont utilisés pour corriger les états de panique, les névroses, les troubles obsessionnels compulsifs, l'énurésie, les syndromes douloureux chroniques et les troubles du sommeil. Comme médicaments supplémentaires pour la boulémie, le tabagisme ou l’éjaculation précoce.

Comment fonctionnent les antidépresseurs?

Les antidépresseurs n'améliorent pratiquement pas l'humeur chez un patient en bonne santé. Ne recommandez pas l'utilisation d'antidépresseurs et de dépression légère. Certains scientifiques soutiennent que la prise d'antidépresseurs fait plus de mal que de bien. Il faut se rappeler que les antidépresseurs sont des médicaments puissants. Ils nécessitent une sélection individuelle. Nécessité de respecter la dose et la durée d'admission. Je ne recommande jamais de prendre des antidépresseurs par moi-même, sans prescription médicale, même si vous décidez de reprendre le traitement après le traitement prescrit.

L'effet du médicament n'est généralement pas immédiatement ressenti - au moins 2-3 semaines devraient s'écouler entre le début de la prise et une amélioration notable, bien que l'apparence de la bonne humeur apparaisse plus tôt au bout du tunnel de désespoir. Il existe également des antidépresseurs «rapides». Leur effet est perceptible 7 jours après le début du traitement.

Effets secondaires des antidépresseurs

Les effets secondaires apparaissent généralement aux premiers stades du traitement et persistent parfois jusqu'à 3-4 semaines d'administration. Les scientifiques de nombreux pays affirment que les antidépresseurs augmentent les risques de suicide. À risque - enfants et adolescents. Prendre des antidépresseurs sérotoninergiques peut augmenter la violence. Bien sûr, dans de tels cas, nous parlons de l’arrêt du traitement sous la surveillance attentive du médecin traitant.

Mais il convient de rappeler que ces substances ne peuvent pas être arrêtés brusquement appliqués. Le risque de récurrence de la dépression dans de tels cas augmente de 20 à 50%. Les antidépresseurs doivent être annulés régulièrement, environ quatre semaines. Avec de longues périodes de prise des médicaments - encore plus longtemps. Cela est dû au fait que le même syndrome de sevrage n'apparaît pas.

Les antidépresseurs peuvent provoquer une léthargie ou une somnolence. Réduire la concentration. Exacerbation possible de l'anxiété. Un dysfonctionnement sexuel peut se développer. Après avoir pris des antidépresseurs, les personnes majeures peuvent souffrir d'hyponatrémie - il est nécessaire de contrôler le taux de sodium dans le sang.

Encore une fois, la nomination ou l'annulation d'antidépresseurs ne devrait avoir lieu que sous la surveillance d'un médecin. Dans la plupart des cas, les antidépresseurs sont sans danger.

Que sont les nootropes?

Les nootropiques sont des médicaments qui ont un certain effet sur le fonctionnement des cellules cérébrales. Ils peuvent également être appelés vitamines pour le cerveau. L'activité mentale est améliorée, la cognition est stimulée, l'apprentissage et la mémoire sont améliorés - un impact sur les fonctions cognitives et ménagères du corps. La résistance du cerveau à un stress extrême, à l'hypoxie ou à divers facteurs de stress et de stress, le pompage de cerveau, pour ainsi dire, augmente.

Le développement de nootropics impliqués en 1963, les scientifiques belges. Cependant, en 1972, le terme «nootropics» a commencé à être utilisé - il a désigné une classe de médicaments ayant un impact positif sur les fonctions intégratives supérieures du cerveau.

Actuellement, les principales actions des médicaments nootropes sont distinguées: l’effet sur les processus bioénergétiques et métaboliques dans la cellule nerveuse. Et aussi l'interaction avec les systèmes de neurotransmetteurs du cerveau. Des études cliniques ont mis en évidence divers mécanismes supplémentaires contribuant à l'activité nootropique des stimulants neurométaboliques.

Comment faire nootropics?

Après l'utilisation des nootropes, les fonctions corticales sont restaurées, le niveau de jugement et les capacités critiques augmentent, la pensée, l'attention et la parole s'améliorent. L'action mnémotropique augmente. Cela affecte la mémoire et l'apprentissage. Après la prise de nootropiques, le niveau d’éveil augmente. Cela devient clair. La résistance de l’organisme à des facteurs extrêmes, appelée effet adaptogène, augmente. La faiblesse, la léthargie, l'épuisement diminue, l'asthénie physique et psychologique diminue. Les nootropiques ont des effets psychoactifs. Ils affectent l'apathie, l'hypobulie, l'inertie mentale et le retard psychomoteur. Nootorope affecte le traitement de la dépression. Avoir l'action nootropics sédative ou trakviliziruyuschee. Réduit l'irritabilité et l'irritabilité émotionnelle. Nootropes affecte le système végétatif. Peut corriger l'infraction dans le parkinsonisme ou l'épilepsie.

Auparavant, les nootropiques n'étaient utilisés que pour traiter les personnes âgées. Récemment, de nouvelles technologies ont été largement utilisées dans le traitement de la maladie d'Alzheimer, de la pédiatrie, de la concentration, de la dystonie vasculaire, du retard de développement, de la fatigue mentale et du stress accru, du déficit de l'attention et de nombreux autres domaines de la médecine.

L'effet des nootropes est cumulatif, c'est-à-dire accumulé, comme avec les antidépresseurs. Cours de boisson nootropiques, de plusieurs jours à plusieurs semaines. Par conséquent, il n’a aucun sens de boire la pilule magique avant un examen ou un test de QI.

Effets secondaires des nootropes

Il est à noter que l'adoption de nootropics n'est pas une dépendance ou une dépendance. Non accompagné de troubles de la parole ou du mouvement. Dans certains cas: anxiété, surexcitation, maux de tête ou troubles du sommeil. Parfois, faiblesse et somnolence. Les effets secondaires décrits disparaissent généralement avec une diminution de la dose du médicament ou avec l’annulation.

Les scientifiques du monde entier travaillent pour que les gens se sentent à l'aise dans un monde de plus en plus dynamique. Nous avons besoin de tout le temps. Gardez vos sentiments et vos émotions sous contrôle. De plus en plus reçoivent et traitent des informations. Comme vous l'avez constaté, tous les médicaments (tranquillisants, antidépresseurs et nootropiques) devraient vous aider à travailler et à vivre plus confortablement. Cependant, il est important de comprendre et de prendre conscience que vous ne pouvez pas être votre propre médecin. Vu certains syndromes de fatigue ou d'épuisement (peurs, manque de sommeil, troubles de l'alimentation, etc.) - consultez un médecin.

Ne serrez pas et ne tardez pas chez le spécialiste. Nous serons en mesure de déterminer l'étendue de votre état. La vie est un livre qui est fait et écrit à votre commande. Travail, enfants, amis - attendez. La santé est plus importante.

Une alternative amusante: des tranquillisants ou des antidépresseurs?

Tranquillisants, antidépresseurs, antipsychotiques - termes familiers à presque toutes les personnes, mais la différence entre eux est connue de peu.

Le psychiatre, en fonction d'une situation spécifique, choisit les méthodes et l'approche de chaque patient. Presque toujours, le traitement médicamenteux est associé à la psychothérapie.

De nombreux médicaments ont été inventés pour stabiliser et améliorer la condition. Tous ont une fonction: restaurer le calme et le calme chez l'homme. Mais en quoi diffèrent-ils - une question qui concerne beaucoup de patients.

Antidépresseurs

Le nom parle d’eux-mêmes, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une catégorie de drogues dont l’action est dirigée contre la dépression. C’est le groupe de médicaments psychotropes le plus courant et en développement actif.

On les appelle aussi timoleptiques. Deux noms grecs, en ce nom, étaient "âme" et "rétracteur, capable de prendre ou de prendre".

Les patients pensent souvent que les antidépresseurs sont capables d'élever l'humeur chez les personnes ne souffrant pas de dépression.

Leur principe d'action est quelque peu différent et réside dans le fait que les médicaments bloquent la répétition (réabsorption) de la phényléthylamine, de la dopamine, de la noradrénaline et d'autres neurotransmetteurs.

Selon les conclusions des psychiatres, la dépression se forme dans le contexte d'un manque de production de monoamines au point de contact entre le neurone et la cellule qui reçoit l'impulsion.

C’est avec l’aide de thymoleptiques que la concentration de ces éléments est augmentée, ce qui permet de sauver une personne du sentiment de dépression et de vide. Il existe plusieurs groupes d'antidépresseurs.

Les médicaments de la première génération, inclus dans la pratique psychiatrique de tous les moyens connus jusqu'à présent. Ils bloquent la réplication des neurotransmetteurs, tout en augmentant leur concentration dans les synapses. Ils sont prescrits pour le traitement de la dépression modérée et grave. Améliore l'appétit et normalise le sommeil. De plus, les tricycliques sont caractérisés par une activité analgésique.

Les moyens de cette catégorie ont un faible coût et un grand nombre de génériques différents. Les médicaments ne s'appliquent pas dans les cas d'inhibition grave. Ils sont contre-indiqués dans le glaucome, l'infarctus du myocarde récent, l'hypertension artérielle. Aussi, ne pas prescrire des tricycliques aux femmes enceintes et aux enfants. Ce groupe comprend les médicaments suivants:

  • L'amitriptyline;
  • La doksiline;
  • La venlafaxine;
  • La désipramine;
  • Eliwel et autres.

En raison de l’activité holinolytique, les médicaments du groupe des antidépresseurs tricycliques ont toute une liste d’effets secondaires. Ils sont incompatibles avec les hormones thyroïdiennes et stéroïdiennes, les médicaments somatotropes.

Pour référence! Après l’application du TCA, un syndrome dit de sevrage peut se développer lorsqu’une réaction se manifeste sous la forme d’une détérioration de l’état du patient lorsque la dose est réduite. Certains patients prennent cette condition pour la dépendance.

Ce sont des médicaments de deuxième génération, divisés en deux catégories. Le premier est constitué d’inhibiteurs non sélectifs et irréversibles de la monoamine oxydase. Le type A entraîne l'élimination des groupes amino de la molécule dans la sérotonine et la noradrénaline, et le type désamine la dopamine, la tyramine et la phényléthylamine.

C'est important! De nombreux médicaments du groupe IMAO ne peuvent pas être combinés avec d'autres médicaments, car leur activité a des effets néfastes sur la production d'enzymes hépatiques.

L'agonisme se forme lors de l'interaction avec les AINS, le levopoda, les analgésiques. Les antidépresseurs de ce type ont une toxicité suffisamment élevée et sont donc rarement utilisés récemment. Ceux-ci incluent les remèdes suivants:

  • Iprazid;
  • Nialamide;
  • L'isocarboxazide;
  • La tranylcypromine;
  • Pargilin.

Le deuxième sous-groupe est constitué des médicaments à action sélective. Ils sont mieux tolérés, provoquent moins de réactions indésirables. Les médicaments ne présentent pas un tel degré d'agonisme par rapport aux autres médicaments, comme les analogues non sélectifs. Ceux-ci incluent les IMAO suivants:

Comme les réactions secondaires sont appelées troubles dyspeptiques, manifestations allergiques sous la forme de muqueuses sèches et d'éruptions cutanées sur la peau. Dans de rares cas, les patients se plaignaient de mains tremblantes et d'un sentiment d'anxiété croissant. Les dépendances ne causent pas.

ISRS

Ce sont des médicaments de synthèse de troisième et quatrième génération. Ils sont destinés au traitement de la dépression modérée et légère. Il s'agit d'un groupe assez important, comprenant les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS), la noradrénaline (ISRS), la dopamine (ISRS) et deux inhibiteurs de neurotransmetteurs (SSRIHS ou SSRIED). Ce sont des antidépresseurs assez puissants, particulièrement efficaces dans le traitement des dépressions sévères.

Ils sont beaucoup plus faciles à transporter que les tricycliques, mais ont également un certain nombre de contre-indications. Ce sont des types de maladies psychotiques, d'humeur suicidaire. En outre, ils ne sont pas prescrits pendant la grossesse, l'épilepsie, l'intoxication alcoolique. Le groupe comprend les composés suivants:

  • Prozac;
  • La rexétine;
  • Edronux;
  • Strattera;
  • Velafax;
  • Milnatsepran et autres.

Les effets secondaires sont exprimés en violation du processus de digestion et de motilité, de fatigue, d'anxiété accrue. Il convient de garder à l'esprit que la prise simultanée de plusieurs types d'antidépresseurs peut conduire au syndrome de sératoninovovuyu.

C'est important! Chez 50% des patients après le traitement, une diminution de la fonction sexuelle et reproductive a été observée, raison pour laquelle ils refusent de prendre le médicament. Dans la plupart des cas, il suffit de réduire la dose de timoleptique pour éliminer l’effet négatif.

Tranquillisants

Ce sont des médicaments qui sont utilisés pour le traitement symptomatique, c'est-à-dire pour aider à supprimer la peur, l'anxiété et la nervosité. L'effet des médicaments se manifeste quelques minutes après l'administration et peut durer jusqu'à un jour. Beaucoup d'entre eux ont les propriétés des relaxants musculaires et sont capables de soulager les crampes et les crampes.

Une autre partie du médicament est conçue pour normaliser le sommeil et est donc utilisée comme somnifère puissant. Ils ne diffèrent pas par leur activité antipsychotique, ils sont principalement utilisés en tant que moyens supplémentaires pour arrêter l'excitation nerveuse.

De plus, les tranquillisants réduisent les effets secondaires après la prise de neuroleptiques. La principale différence entre les tranquillisants et les antidépresseurs réside dans le fait que les premiers ont tendance à créer une dépendance, alors que dans le dernier cas, cela arrive très rarement.

Les anxiolytiques sont, en général, tous les médicaments anti-anxiété; maintenant, ce mot désigne le plus souvent les tranquillisants. Ces médicaments ont les effets suivants sur le corps:

  1. Sédation - réduire l'irritabilité et la dépression. La manifestation de réactions à des situations stressantes est plus calme.
  2. Somnifères - normalisation de la durée et de la qualité du sommeil.
  3. Anticonvulsivant - soulagement des convulsions de toute origine, y compris l'épilepsie.
  4. Anxiolytique ou antiphobe - réduire les sentiments de peur et d'anxiété liés à la névrose, ajuster l'état psycho-émotionnel. Hallucinations aiguës, l'état de tranquillisants affect ne réduisent pas.
  5. Relaxant musculaire - élimination des spasmes des muscles lisses et des muscles, réduction de la tension motrice.
  6. Amnesic - est atteint uniquement à des doses élevées, implique une amélioration de la mémoire et de la concentration.

Dans certains types d'anxiolytiques, on observe également un effet végétatif, qui se traduit par la stabilisation des fonctions du système nerveux. Cela implique l'élimination des symptômes somatiques: transpiration accrue, tension artérielle, tachycardie.

La classification des médicaments est assez complexe, ils peuvent différer par leur mécanisme d'action sur le corps et leur composition, mais les principes de base se trouvent dans la division en types suivants.

Dérivés de benzodiazépines

Médicaments présentant des fonctions hypnotiques prononcées et des propriétés antiépileptiques. Leur activité est basée sur l'interaction avec les complexes de récepteurs de l'hippocampe, le système réticulaire du cerveau. Cela conduit à la stimulation de l'effet de l'acide gamma aminobutyrique sur ses neurotransmetteurs.

En conséquence, les ions chlore pénètrent dans les neurones, ce qui entraîne une augmentation des processus inhibiteurs.

Les benzodiazépines sont divisées en trois groupes.

Courte durée (3-12 heures):

Action moyenne (10-20 heures):

Durée d'action prolongée (jusqu'à 72 heures):

La durée totale de l'activité des médicaments est basée sur les substances actives de la composition et leurs métabolites, qui produisent également un effet hypnotique.

C'est important! Les tranquillisants de la série des benzodiazépines sont très tolérants. En cas d'annulation, le flumazénil est souvent utilisé comme antidote spécifique.

Barbituriques

Ce groupe d'agents fait également référence aux anxiolytiques, mais en fonction de la dose, ils agissent comme des tranquillisants ou des hypnotiques.

Le principal ingrédient actif des médicaments est la trihydroxypyrimidine ou acide barbiturique, qui a un effet dépresseur sur le système nerveux: de l'état de somnolence légère à l'anesthésie.

À des doses modérées, les médicaments peuvent provoquer une euphorie, une démarche instable, une perte de coordination, similaires à une intoxication alcoolique. En outre, les médicaments réduisent la fréquence des contractions cardiaques et de la pression artérielle.

Le principe de leur action est identique à celui des benzodiazépines, il repose sur une interaction avec les récepteurs GABA, ce qui entraîne une diminution de l'excitabilité nerveuse. Ils sont classés en fonction de la durée de l'effet produit - de court à long.

Le groupe comprend les outils suivants:

En raison du risque élevé de dépendance, les barbituriques sont actuellement beaucoup moins utilisés, car les psychiatres préfèrent les benzodiazépines plus sûres. Peut-être l'utilisation de patients lourds pour soulager la douleur.

C'est important! Les barbituriques créent une dépendance, de sorte que le traitement avec leur participation a lieu sous surveillance médicale stricte.

Les tranquillisants de tous les groupes ont tendance à s'accumuler dans le corps. En aucun cas, ne peut interrompre le cours, car les symptômes vont revenir et devenir plus prononcés.

Bien que la plupart des médicaments soient bien tolérés, des effets indésirables sont inévitables:

  1. Affaiblissement de la concentration de l'attention, somnolence, fatigue - hypération.
  2. Troubles de la motilité, même à doses minimales.
  3. Agressivité accrue, insomnie avec réduction de la dose ou syndrome de sevrage.
  4. La faiblesse musculaire est une manifestation négative de la relaxation musculaire.
  5. Le phénomène d'anxiété névrotique avec un long cours et une dépendance mentale et physique.

En cas de surdosage, des conséquences graves et des complications sont possibles jusqu’à l’arrêt de la respiration et au décès. Par conséquent, seul un psychiatre peut assigner des tranquillisants, il contrôle également la fin du traitement, qui devrait durer plusieurs semaines afin de ne pas causer le syndrome de sevrage.

Quelle est la différence entre les drogues?

Malgré le fait que les deux types de médicaments psychotropes sont conçus pour lutter contre la dépression et l'anxiété, ils ne peuvent pas être appelés similaires.

Répondant à la question, quelle est la différence entre timoleptiki et anxiolytics, les experts identifient plusieurs facteurs principaux:

  1. Ces groupes d’agents ont des structures chimiques différentes, de sorte que l’effet sur le système nerveux se produit dans différentes directions.
  2. Les thymoléptiques peuvent être pris pendant une longue période et les anxiolytiques sont prescrits en traitement de courte durée. Depuis qu'ils créent une dépendance.
  3. Les tranquillisants sont mieux tolérés et ont moins d’effets secondaires.
  4. Ils réduisent la tension émotionnelle et éliminent le sentiment de peur et de panique.
  5. Les antidépresseurs aident à soulager la dépression et la mélancolie et améliorent l'humeur.
  6. Les anxiolytiques intéressent les réanimateurs et les anesthésiologistes, tandis que les thymoleptiques appartiennent à des psychiatres.

La consommation de drogues dans les deux groupes ne repose pas uniquement sur des recommandations générales. Lors du choix d'un remède, le médecin prend en compte de nombreux facteurs. C'est l'âge du patient et les caractéristiques de la maladie.

Les comorbidités et les réactions corporelles au traitement jouent également un rôle important. En règle générale, les compositions de la nouvelle génération, qui ont un nombre réduit d'effets négatifs, sont préférées, mais le refus des médicaments traditionnels n'est pas accepté. La règle générale pour tous les groupes est la suivante: respecter scrupuleusement les instructions du psychiatre et respecter les posologies et les schémas posologiques.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie