Antisocialité (du grec grec ἀντί - contre et latin sociālis - public) - une attitude négative à l'égard des normes sociales ou du comportement, du désir de les combattre [1] [2] [3]. Y compris les traditions d'un groupe social particulier.

Le contenu

Description

L'antisocialité diffère de l'asocialité en ce que, dans le second cas, l'individu se rapporte à des normes sociales avec indifférence et incompréhension et ne cherche pas à les neutraliser [4].

A. L. Wenger note qu '«on observe souvent un comportement psychopathique asocial et, en particulier, antisocial, caractérisé par une impulsivité, une violation des normes généralement acceptées» [4].

Razumovskaya note que "la forme la plus dangereuse de comportement antisocial est exprimée dans le crime" et que "le comportement antisocial se manifeste non seulement dans l'aspect comportemental externe, mais aussi dans les changements d'orientation de valeurs et d'idées, c'est-à-dire dans la déformation du système de régulation interne du comportement personnel" [ 3].

Qualités du comportement antisocial

Ts. P. Korolenko, N. V. Dmitriev, selon le DSM-IV, identifient les qualités négatives suivantes des personnes ayant un comportement antisocial [5]:

  1. départs fréquents de la maison sans retour pour la nuit;
  2. propension à la violence physique, pugnacité avec des pairs plus faibles;
  3. cruauté envers autrui et moqueries des animaux;
  4. dommages conscients à des biens appartenant à des tiers;
  5. incendie criminel ciblé;
  6. mensonges fréquents, causés par diverses raisons;
  7. penchant pour le vol et le vol
  8. le désir d'engager le sexe opposé dans une activité sexuelle violente.

Après 15 ans, les porteurs de troubles antisociaux présentent les signes suivants [5]:

  1. difficultés d'apprentissage associées au manque de préparation des devoirs;
  2. des difficultés dans les activités de production dues au fait que ces personnes ne travaillent souvent pas, même dans les cas où le travail leur est disponible;
  3. absences fréquentes et déraisonnables à l’école et au travail;
  4. les retraites fréquentes du travail sans projets réels liés à un autre emploi;
  5. non-respect des normes sociales, actions antisociales de nature criminelle;
  6. irritabilité, agressivité, tant vis-à-vis des membres de la famille (battre leurs propres enfants) que vis-à-vis des autres;
  7. non-respect de leurs obligations financières (ne pas payer de dettes, ne pas fournir d'aide financière à des parents dans le besoin);
  8. manque de planification de votre vie;
  9. l'impulsivité, exprimée en se déplaçant d'un endroit à l'autre sans objectif clair;
  10. la tromperie;
  11. le manque de loyauté envers les autres avec le désir de "blâmer" les autres, de mettre les autres en danger, par exemple en laissant le câblage électrique menacer le pronostic vital. Non-respect des consignes de sécurité pour les travaux comportant un risque de mort. La poursuite de la conduite à haut risque avec une exposition au risque des autres.
  12. manque d'activités liées à la prise en charge de leurs propres enfants. Divorces fréquents.
  13. pas de remords sur les dommages causés aux autres.
  14. l'anxiété et la peur ne sont pas représentées, elles ne craignent donc pas les conséquences de leurs actes.

Ts. P. Korolenko, N. V. Dmitriev, notent que le désir des adultes de punir les personnes ayant un comportement antisocial "s'accompagne de promesses non tenues de ne pas répéter ce comportement" [5].

Comportement antisocial

L'asocialité est le comportement et les actions qui ne sont pas conformes aux normes et règles de comportement des personnes dans la société, la moralité publique.

Asocialité (indifférence sociale) - l'absence d'une motivation forte pour l'interaction sociale et / ou la présence d'une motivation unique pour une activité solitaire. L'asocialité diffère de l'antisocialité en ce que celle-ci implique une hostilité ouverte envers les autres et / ou la société dans son ensemble. L'asocialité ne doit pas non plus être confondue avec la misanthropie.

Le contenu

Histoire [| ]

Le concept d '«asocialité» a commencé à être utilisé principalement dans la première moitié du 20e siècle en tant que terme politique collectif pour les personnes défavorisées appartenant aux couches inférieures de la société. Les mendiants, les vagabonds, les sans-abri, les prostituées, les proxénètes recevant des prestations de la sécurité sociale, les toxicomanes, les alcooliques, les gitans et les personnes handicapées en raison de troubles mentaux continuent à être considérés comme «asociaux».

L'asocialité est plutôt un trait de caractère positif dans certaines traditions monastiques, en particulier dans le catholicisme, le bouddhisme et le soufisme [source non spécifiée 2 290 jours]. Dans la tradition orthodoxe, le comportement asocial d'un laïc croyant ou d'un moine est un signe de distance du monde et de sa proximité avec Dieu (les saints imbéciles, saints, etc.).

Les éléments asociaux sont le plus souvent des introvertis.

Asocialité avec des troubles mentaux [| ]

Une asocialité extrême est observée chez les patients schizophrènes. Il se caractérise par l'incapacité à faire preuve d'empathie, à ressentir une intimité avec quelqu'un ou par l'incapacité de nouer des relations étroites avec d'autres personnes.

Heboid se distingue - état hébéphrénique non complètement déployé, se manifestant par une sottise, une impulsion altérée, un comportement fanfaron et une asocialité [2]: 238. Leur comportement antisocial contribue à la réduction des attitudes morales, au refus d'étudier et au refus du travail [3]: 332.

Les adolescents et les garçons présentant un trouble schizotypique (depuis que le trouble commence à se manifester à cet âge) sont souvent impliqués dans l'entreprise de personnes ayant un comportement antisocial [2]: 432.

Chez les personnes alcooliques aux derniers stades de la maladie, des changements mentaux se produisent, la dégradation de l'individu avec asociality.

Les personnes atteintes d'infantilisme sont facilement impliquées dans un environnement asocial, elles adoptent un mode de vie, une façon de penser et un comportement correspondant à cet environnement [2]: 95.

À l'adolescence, le trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH) est caractérisé par le hooliganisme et un comportement antisocial [4]: ​​245.

Les personnes qui consomment des opiacés se caractérisent par un comportement et des caractéristiques asociaux chez les prémorbides [4]: ​​146.

Asocialité chez les adolescents [| ]

Pour beaucoup d'adolescents, les sous-cultures de jeunes et le mode de vie antisocial constituent l'une des formes de protestation contre le mode de vie habituel [3]: 342.

National Socialisme [| ]

À l'ère du national socialisme, les personnes victimes de persécution active étaient qualifiées d'asociales. L'action "ne pas travailler pour le Reich" était l'aboutissement de la "persécution de l'asocial" dans le socialisme national. Depuis 1938, l’administration allemande de la sécurité sociale a demandé à la police d’arrêter des individus "asociaux". Au lieu de l'aide, les nécessiteux et les sans-abri ont été rassemblés et détruits par les autorités. Dans ce système social, la destruction complète des personnes ayant un comportement déviant a été mise en œuvre.

Critique [| ]

La notion d'asocialité est entendue comme contradictoire, car la société ne peut être perçue que comme un tout. Ce qu'on appelle antisocial ne peut être que tel par rapport à la société. Ce concept est souvent utilisé pour aliéner arbitrairement des groupes qui se définissent comme une majorité écrasante. [source non spécifiée 2290 jours]

Comportement asocial, ses causes et sa prévention

Le comportement d'une personne est influencé par les normes et les lois de la société dans laquelle il vit. Des principes juridiques, moraux et moraux guident les actions, les modes de pensée et les actions de l'individu. Si une personne ignore ou viole intentionnellement les normes généralement acceptées et en témoigne aux autres (de manière active ou passive), son comportement est alors considéré comme asocial ou déviant. Il est capable de montrer aux gens de tous les groupes d'âge, sans distinction de sexe, richesse matérielle, niveau d'éducation, activité professionnelle.

Le comportement asocial en psychologie est divisé en 4 types:

  • illégale (violation des normes légales);
  • immoral (non-respect des normes de moralité et de moralité);
  • dépendance (s’échapper de la vie réelle en immergeant dans l’un des types de dépendance);
  • criminel (commettre des infractions pénales).

Par illégale, on entend commettre de petits vols et des vols, détourner un véhicule sans détournement de fonds, insulter, humilier la dignité des personnes, hooliganisme, bagarres, attaquer pour faire peur. Les auteurs de telles infractions ne sont pas pénalement responsables, mais ils sont considérés par les forces de l'ordre comme potentiellement capables d'un crime.

Un comportement humain immoral ne constitue pas une menace directe pour la société, mais il est condamné et condamné par d'autres comme inacceptable du point de vue de la moralité. Par comportement antisocial immoral, on peut citer: les relations de promiscuité (prostitution), la prostitution, l’homosexualité, le travestissement, le refus de travailler, le vagabondage, la mendicité.

Le comportement addictif s'exprime dans différents types de dépendance, avec lesquels une personne tente d'échapper aux difficultés de la vie. Ceux-ci comprennent: la dépendance chimique (alcoolisme, toxicomanie, toxicomanie), la nourriture (anorexie ou la boulimie), le culte (participation aux activités de sectes religieuses), d'autres types (jeux, ordinateur, informationnel, sexuel).

Le comportement criminel (délinquant) comprend la commission d’actes criminels: cambriolage, viol, vol qualifié, banditisme, vol qualifié, organisation d’émeutes, fraude, extorsion de fonds.

Chez un enfant en bas âge, le comportement asocial se traduit par l’incapacité à nouer des relations au sein de l’équipe d’enfants, le désintérêt pour les activités d’apprentissage, l’agressivité et la cruauté envers les membres de la famille, les autres personnes et les animaux. Ces individus sont hystériques, impolis, essayant de résoudre les situations de conflit en criant, en se battant, en menaçant. Souvent, un enfant présentant un trouble du comportement donné vole de l’argent à ses parents ou à ses camarades de la maternelle ou de l’école.

Les plus jeunes élèves ayant un comportement asocial ont immédiatement la définition d'enfants difficiles, ils sont conservés sur une note par l'enseignant et l'administration

les écoles, ce qui exacerbe le problème, car il provoque la protestation de l'enfant, exprimé par la désobéissance, le refus d'accomplir des tâches, la coopération avec l'équipe.

Les raisons de la manifestation de ce type de troubles du comportement peuvent être médicales, pédagogiques, psychologiques, sociales:

  1. 1. Les facteurs médicaux sont divisés en facteurs congénitaux (lésions du fœtus d’étiologies diverses au cours du développement du fœtus), héréditaires (prédisposition génétique aux déviations comportementales) et acquis (maladies infectieuses, lésions cérébrales, pathologies psychosomatiques).
  2. 2. Les raisons pédagogiques impliquent des erreurs dans l'éducation d'un enfant dans la famille. Un mauvais exemple de parents, une tutelle excessive, la négligence des responsabilités parentales, des punitions déraisonnables, des exigences excessives, le non-respect des besoins fondamentaux d'un enfant entraînent le développement de divers écarts de comportement.
  3. 3. Des facteurs psychologiques se forment dans le contexte médical et pédagogique: des pathologies du cerveau et du système nerveux, associées à une atmosphère familiale inadéquate, entraînent inévitablement des modifications négatives de la psyché de l’enfant, qui se traduisent par une augmentation du degré d’agression, une incontrôlabilité et une réticence à contacter des adultes.
  4. 4. Les causes sociales impliquent des inégalités matérielles et sociales et le ridicule associé, l'intimidation, le harcèlement de pairs, auxquels les enfants d'âge moyen et les adolescents sont extrêmement sensibles. Ils incluent également le fait de vivre dans une famille dysfonctionnelle avec des parents - des toxicomanes alcooliques menant une vie dissolue.

Le mépris des adultes Les manifestations uniques de cruauté et d’agression chez les enfants sont à l’origine du développement de troubles du comportement persistants. À l'avenir, cela peut devenir une propension à la violence pathologique et à la commission de crimes. Mais jusqu'à 7-8 ans, le concept de "déviance" n'est pas utilisé par les psychologues, car il implique des actions délibérément dirigées, ce qui n'est pas typique d'un enfant d'âge préscolaire.

Le comportement déviant est cultivé progressivement, en raison de la connivence des adultes, en ignorant le problème ou en refusant de corriger l'enfant. À l'adolescence, les déviations individuelles évoluent souvent vers un comportement délinquant - des actions destructrices régulières et délibérées.

Comportement antisocial

Psychologie. AZ Dictionnaire-Référence / Trans. de l'anglais K. S. Tkachenko. - M.: FAIR-PRESS. Mike Cordwell. 2000

Voyez ce que "comportement antisocial" est dans d'autres dictionnaires:

Comportement antisocial - (gr. - contre la société) - ce sont des actions de personnes qui ne respectent pas les normes de moralité et les actes législatifs adoptés dans la société. Parmi ces actions, à partir desquelles se forme le comportement du système, on peut citer: le vagabondage en présence de la famille et du foyer,…... Bases de la culture spirituelle (dictionnaire encyclopédique de l'enseignant)

COMPORTEMENT DELINCVENT - (du latin. Délit Delictum, délit anglais, délit), le comportement antisocial illégal d'un individu, incarné dans ses actions (actions ou inaction) qui nuisent à la fois aux citoyens et à la société...... Sociologie: Encyclopédie

comportement déviant - (de Lat. deviatio déviation), voir comportement déviant. Un bref dictionnaire psychologique. Rostov sur le Don: PHOENIX. L.A. Karpenko, A.V. Petrovsky, M.G. Yaroshevsky. 1998... Grande encyclopédie psychologique

Comportement délinquant - (délit latin, délit anglais, délit) comportement antisocial illégal d'un individu, tel qu'incarné dans ses actions (actions ou inaction), qui nuisent tant aux...... Wikipedia

Pédophilie - Pédophilie... Wikipedia

Alcoolisme - I L'alcoolisme est la consommation excessive de boissons alcoolisées, qui a un effet néfaste sur la santé, le mode de vie, la capacité de travail de la population, le bien-être et les principes moraux de la société. A. est incompatible avec un mode de vie sain. Acceptation de l'alcool...... Encyclopédie médicale

Pedophile - fr: Martin van Maële La Grande Danse macabre des vifs, 1905 Pédophilie (de l'autre grec παιδ “enfant” et ιλία “amour”) (sexualité infantile, padérose) est utilisée dans diverses significations de la médecine et du langage courant. Au sens le plus large...... Wikipedia

Caractéristiques personnelles des délinquants juvéniles - Caractéristiques qualitativement dynamiques des jeunes de 14 à 18 ans qui ont commis une infraction pénale et qui ont été condamnés par un tribunal mais dont les capacités sont limitées (une certaine gamme et contenu de fonctions sociales, variabilité...... Encyclopédie de la psychologie juridique moderne

Symboles du mouvement LGBT - Portail LGBT Homosexualité LGBT · Sexe · Bisexualité... Wikipedia

AYHHORN - (Aichhorn) Août (1878-1949) Professeur et psychanalyste autrichien. Après avoir reçu une éducation pédagogique, il a travaillé comme enseignant. Il a fondé des écoles de correction à Oberhol Lanbrunn (1918) et à Saint André (1920). En 1920, il commença la psychanalyse. By...... Dictionnaire encyclopédique de psychologie et de pédagogie

Comportement antisocial

Fondements de la culture spirituelle (dictionnaire encyclopédique de l'enseignant). Ekaterinburg. Vs Bezrukov. 2000

Voyez ce que "comportement antisocial" est dans d'autres dictionnaires:

Comportement antisocial - Le terme fait référence à tout comportement. qui est considéré comme nuisible ou destructeur pour un groupe ou la société dans son ensemble. En soi, le terme "antisocial" est subjectif, mais il existe un consensus général à ce sujet. que des aspects de comportement tels que...... Grande encyclopédie psychologique

COMPORTEMENT DELINCVENT - (du latin. Délit Delictum, délit anglais, délit), le comportement antisocial illégal d'un individu, incarné dans ses actions (actions ou inaction) qui nuisent à la fois aux citoyens et à la société...... Sociologie: Encyclopédie

comportement déviant - (de Lat. deviatio déviation), voir comportement déviant. Un bref dictionnaire psychologique. Rostov sur le Don: PHOENIX. L.A. Karpenko, A.V. Petrovsky, M.G. Yaroshevsky. 1998... Grande encyclopédie psychologique

Comportement délinquant - (délit latin, délit anglais, délit) comportement antisocial illégal d'un individu, tel qu'incarné dans ses actions (actions ou inaction), qui nuisent tant aux...... Wikipedia

Pédophilie - Pédophilie... Wikipedia

Alcoolisme - I L'alcoolisme est la consommation excessive de boissons alcoolisées, qui a un effet néfaste sur la santé, le mode de vie, la capacité de travail de la population, le bien-être et les principes moraux de la société. A. est incompatible avec un mode de vie sain. Acceptation de l'alcool...... Encyclopédie médicale

Pedophile - fr: Martin van Maële La Grande Danse macabre des vifs, 1905 Pédophilie (de l'autre grec παιδ “enfant” et ιλία “amour”) (sexualité infantile, padérose) est utilisée dans diverses significations de la médecine et du langage courant. Au sens le plus large...... Wikipedia

Caractéristiques personnelles des délinquants juvéniles - Caractéristiques qualitativement dynamiques des jeunes de 14 à 18 ans qui ont commis une infraction pénale et qui ont été condamnés par un tribunal mais dont les capacités sont limitées (une certaine gamme et contenu de fonctions sociales, variabilité...... Encyclopédie de la psychologie juridique moderne

Symboles du mouvement LGBT - Portail LGBT Homosexualité LGBT · Sexe · Bisexualité... Wikipedia

AYHHORN - (Aichhorn) Août (1878-1949) Professeur et psychanalyste autrichien. Après avoir reçu une éducation pédagogique, il a travaillé comme enseignant. Il a fondé des écoles de correction à Oberhol Lanbrunn (1918) et à Saint André (1920). En 1920, il commença la psychanalyse. By...... Dictionnaire encyclopédique de psychologie et de pédagogie

Comportement délinquant

Comportement délinquant (délit latin - délit, délit anglais - délit, délit) - comportement antisocial illégal d'un individu, incarné dans ses délits (actions ou inaction) qui nuisent à la fois aux individus et à la société dans son ensemble. Le concept de comportement délinquant est exploité par des représentants de la criminologie, de la sociologie, de la pédagogie, de la psychologie, de la pédagogie sociale et d'autres branches du savoir.

Le contenu

Délinquance chez les adolescentes

La recherche concerne particulièrement la délinquance chez les adolescents. L'augmentation du nombre de délits commis par des jeunes mineurs, l'augmentation de la proportion de crimes violents graves dans leur composition constituent une menace pour la société. Les motifs de responsabilité, les conditions facilitant leur propagation parmi les jeunes, les caractéristiques de la personnalité du délinquant (délinquant), les spécificités de sa socialisation, les sous-cultures délinquantes, les questions de prévention et de prévention des infractions et un certain nombre d'autres problèmes doivent être étudiés.

Blessure

Le préjudice causé par un délinquant est associé à une attaque contre une personne, ses droits et libertés, la propriété, les droits des personnes morales, d'autres intérêts publics et de l'État, ainsi que la primauté du droit établie par l'État. Différents types de comportement délinquant ne sont pas seulement condamnés par la société. Ils sont formalisés par l'État dans les normes du droit en décrivant les signes qui les caractérisent et les définissent comme des infractions pour lesquelles le droit établit différents types de responsabilité.

Les actes commis par un délinquant peuvent être des délits de droit civil: causer des dommages matériels à une personne ou à une organisation, infliger un préjudice moral à une personne, discréditer la réputation d'une personne physique ou morale, etc. Les personnes qui les commettent sont passibles de la responsabilité civile.

Types de comportement délinquant

Les infractions administratives, qui sont exprimées en violation des règles de la circulation, le hooliganisme mesquin (langage grossier, langage grossier dans les lieux publics, harcèlement injurieux envers les citoyens et autres actions similaires qui portent atteinte à l'ordre public et à la tranquillité d'esprit) sont délinquants. La consommation d'alcool dans les rues, les stades, les places, les parcs, dans tous les types de transports en commun et dans d'autres lieux publics est également considérée comme une infraction administrative. comparaître en public dans un état ivre insultant la dignité humaine et la moralité publique; amener un mineur à l'ivresse de ses parents ou d'autres personnes. Elles impliquent une responsabilité administrative et des délits tels que la prostitution, la distribution de matériel ou d'objets pornographiques, etc., dont la liste dans la législation sur les infractions administratives est assez longue.

L'inconduite disciplinaire en tant que type de comportement délinquant est illégale, de non-exécution coupable ou de mauvaise exécution par l'employé de ses tâches. Comportement disciplinaire (absentéisme sans motif valable, absentéisme sans motif valable pour des étudiants, comparaissant au travail alors qu'il était dans un état d'intoxication alcoolique, toxicomane ou toxique, consommation d'alcool, consommation de substances narcotiques ou toxiques au travail et pendant les heures de travail, violation des règles de protection du travail, etc..) impliquent une responsabilité disciplinaire prévue par le droit du travail.

Un tel comportement délinquant en tant que crime présente un danger particulier pour le public. Les crimes ne sont que les actes dangereux sur le plan social prévus par le droit pénal et interdits par ceux-ci sous la menace d'une peine. Ceux-ci comprennent le vol et le meurtre, le vol de voitures et le vandalisme (profanation d'immeubles et de dommages matériels), le terrorisme et le viol, la fraude et le trafic de stupéfiants et de substances psychotropes. Ces crimes, parmi tant d'autres, impliquent les mesures les plus strictes de contrainte exercée par l'État - sanctions et autres mesures de responsabilité pénale (travaux collectifs, amende, arrestation, détention, etc.) applicables aux personnes qui ont atteint l'âge de la responsabilité pénale: 16 ans et pour certains crimes 14 ans. La commission d'actes reconnus comme des crimes par des personnes qui n'ont pas atteint la responsabilité pénale implique le recours à des mesures d'éducation coercitives (réprimande ou réprimande sévère, placement dans un établissement d'enseignement spécialisé, etc.).

Parfois, le comportement délinquant est mélangé avec un comportement déviant. En réalité, ces concepts ne sont pas les mêmes. Ils se rapportent les uns aux autres comme une espèce et un genre, une partie et le tout. Tout comportement délinquant est un comportement déviant (déviant), mais tous les comportements déviants ne peuvent pas être attribués à un comportement délinquant. La reconnaissance d'un comportement délinquant déviant est toujours associée aux actions de l'État en la personne de ses organes habilités à adopter des normes juridiques qui consacrent telle ou telle infraction dans la législation. Le transfert de comportements délinquants par l’État dans la catégorie des actes qui ne sont pas des infractions entraîne leur passage dans la catégorie des comportements déviants, socialement neutres, voire approuvés par la société. Par exemple, nourrir les bovins et les volailles achetés dans les magasins de pain cuit, de farine, de céréales et d’autres aliments jusqu’en mars 1994, selon les circonstances, a été reconnu en Biélorussie comme une infraction administrative ou un délit, puis est passé dans la catégorie des comportements déviants ou socialement neutres dépréciés moralement. La médiation commerciale, érigée en infraction conformément au Code pénal de la République du Bélarus en 1960, a perdu son caractère de comportement délinquant depuis novembre 1991 et, avec le développement des relations de marché, est devenue la norme de conduite dans le domaine de l'activité entrepreneuriale.

Rédiger un avis sur l'article "Le comportement délinquant"

Littérature

  • Zmanovskaya E.V. Déviantologie. Psychologie du comportement déviant. - Moscou: Académie, 2004. - 288 p. - ISBN 5-7695-1782-4.

: image incorrecte ou manquante

  • Trouvez et organisez sous la forme de notes de bas de page des liens vers des sources indépendantes faisant autorité, confirmant ce qui a été écrit. À: Wikipedia: articles sans sources (type: non spécifié)

Un extrait caractérisant le comportement délinquant

"Vous avez votre propre fanabury, vous ne voulez pas vous excuser", a poursuivi le quartier général du capitaine, "et nous, les personnes âgées, alors que nous grandissons et mourons, si Dieu le veut, nous serons amenés au régiment, donc l'honneur du régiment nous est cher et Bogdanych le sait. Oh, mon cher père! Et ce n'est pas bon, pas bon! Il n'y a pas d'infraction ou pas, et je dis toujours la vérité utérus. Pas bon!
Et le capitaine d'état-major se leva et se détourna de Rostov.
- Pg'avda, prends-le! - Cria, en sautant, Denisov. - Eh bien, G'ostov! Bien!
Rostov rougit et pâlit avant de regarder l'un ou l'autre officier.
- Non, messieurs, non... vous ne pensez pas... je comprends vraiment, vous pensez en vain à moi alors... je... pour moi... je suis en l'honneur du régiment. En fait, je vais le montrer et pour moi l’honneur de la bannière... eh bien, de toute façon, vraiment, je suis à blâmer. - Les larmes se sont levées dans ses yeux. "Je suis coupable, je suis coupable tout autour!... Eh bien, que voulez-vous d'autre?..."
«C'est vrai, comte», cria le capitaine en se retournant et en lui frappant la tête avec la grosse main sur l'épaule.
«Je vous le dis, cria Denisov, c'est un petit gentil.
«Alors, ça va mieux, comte», répéta le commandant de bord, comme si, pour le reconnaître, il commençait à l'appeler un titre. - Allez vous excuser, Votre Excellence, oui avec.
«Messieurs, je ferai tout, personne n'entendra parler de moi», dit Rostov d'une voix suppliante, «mais je ne peux pas m'excuser, vraiment, je ne peux pas, comme vous voudrez!» Comment vais-je m'excuser, juste un peu, demander pardon?
Denisov a ri.
"Tu es pire." Bogdanych est vindicatif, payez pour l'entêtement, - a déclaré Kirsten.
- Par Dieu, pas d'obstination! Je ne peux pas vous décrire quel sentiment, je ne peux pas...
"Eh bien, votre volonté", a déclaré le siège du capitaine. "Bien, bâtard, où est-ce que ça s'est passé?" - Il a demandé à Denisov.
"Il a dit qu'il était malade, il a été ordonné de l'expulser par le pg'ikaz", a déclaré Denisov.
"C’est une maladie, sinon on ne peut pas l’expliquer", a déclaré le quartier général du capitaine.
- Déjà là la maladie n'est pas une maladie, mais ne la mets pas dans les yeux - je vais tuer! - assoiffé de sang a crié Denisov.
Zherkov entra dans la pièce.
- comment ça va - les officiers se sont soudainement tournés vers celui qui est entré.
- Randonnée, messieurs. Mack se rendit en captivité et avec l'armée, tout à fait.
- Vous mentez!
- Je l'ai vu moi-même.
- comment Mack live vu? avec des bras, des jambes?
- Randonnée! Randonnée Donnez-lui une bouteille pour de telles nouvelles. Comment es-tu arrivé ici?
- Ils m'ont encore envoyé au régiment, pour le diable, pour Mack. Le général autrichien s'est plaint. Je l'ai félicité pour l'arrivée de Mac... Qu'est-ce que vous êtes, Rostov, juste du bain?
- Ici, frère, nous avons un tel désordre le deuxième jour.
Un adjudant du régiment entra et confirma la nouvelle apportée par Zherkov. Demain on m'a ordonné de parler.
- Randonnée, messieurs!
- Eh bien, merci mon dieu, tu es resté en retard.


Kutuzov se retira à Vienne, détruisant les ponts sur les rivières Inna (à Braunau) et Traun (à Linz). Le 23 octobre, les troupes russes traversèrent la rivière Ens. Au milieu de la journée, des chars russes, de l'artillerie et des colonnes de troupes s'étiraient à travers la ville d'Enns, de l'autre côté du fleuve et de l'autre côté du pont.
La journée était chaude, automne et pluvieuse. Une perspective à long terme, révélée depuis une élévation, où des batteries russes protégeaient le pont, fut soudainement entraînée par un rideau incliné de pluie oblique, puis soudain étendue, et à la lumière du soleil, les objets recouverts de vernis étaient clairement et clairement visibles. On pouvait voir la ville sous ses pieds, avec ses maisons blanches et ses toits rouges, la cathédrale et le pont, sur les deux côtés desquels s'entassaient la masse des troupes russes. Au tournant du Danube, ils pouvaient voir des navires, une île et un château avec un parc, entourés par les eaux du confluent de l'Ens et du Danube, laissés rocheux et couverts d'une forêt de pins du Danube avec une distance mystérieuse de pics verts et de gorges bleues. Visibles, les tours du monastère se dressaient derrière un pin, une forêt sauvage apparemment intacte; loin en avant sur la montagne, de l'autre côté d'Enns, les patrouilles ennemies étaient visibles.
Entre les canons, à la hauteur, se trouvait l'avant du chef de la garde de l'armée, un général avec un officier de réserve, examinant la zone dans le tuyau. Un peu en retrait, Nesvitsky, envoyé du commandant en chef à la garde militaire, était assis sur le coffre de l'arme.
Le Cosaque, qui accompagnait Nesvitsky, a remis un sac à main et une fiole. Nesvitsky a offert aux officiers des gâteaux et un véritable doppelkümel. Les officiers l’entourèrent joyeusement, à genoux, assis en turc sur l’herbe mouillée.
- Oui, ce prince autrichien n'était pas idiot d'avoir construit un château ici. Bel endroit. Pourquoi ne mangez-vous pas, messieurs? - a déclaré Nesvitsky.
"Je vous remercie docilement, Prince", répondit l'un des officiers, parlant joyeusement avec un officier d'état-major aussi important. - Super endroit. Nous sommes passés par le parc lui-même, deux cerfs ont été vus, et quelle maison merveilleuse!
«Regardez, prince», dit un autre qui était très désireux de prendre une autre tarte, mais il avait honte et qui prétendait donc regarder autour de lui. «Regardez, notre infanterie est montée là-bas. Là-bas, dans le pré, au-delà du village, trois portent quelque chose. «Ils vont essayer ce palais», dit-il avec une approbation visible.
«Ceci et cela», a déclaré Nesvitsky. "Non, mais qu'est-ce que je souhaiterais," ajouta-t-il en mâchant une tarte dans sa belle bouche humide, "alors grimpe là-bas."
Il a indiqué un monastère avec des tours, vu sur une montagne. Il sourit, ses yeux se rétrécirent et s'illuminèrent.
- Mais ce serait bien, messieurs!
Les officiers ont ri.
- Si seulement pour effrayer ces religieuses. Les Italiens, disent-ils, sont jeunes. Oui, je donnerais cinq ans de vie!
«Après tout, ils s'ennuient», a déclaré l'officier, qui était plus audacieux en riant.
Pendant ce temps, l'officier de la sueur, qui se tenait devant, a signalé quelque chose au général; le général regardait dans le télescope.
"Eh bien, ça l'est, c'est," dit le général avec colère, baissant le récepteur de ses yeux et haussant les épaules, "c'est comme ça, ils vont commencer à frapper au passage à niveau." Et qu'est-ce qu'ils traînent là?
De l'autre côté, l'ennemi et sa batterie étaient visibles d'un simple oeil, d'où apparaissait une fumée blanche et laiteuse. À la suite de la fumée, un coup de feu lointain a sonné et il était évident que nos troupes se sont dépêchées de traverser.
Nesvitsky, se gonflant, se leva et, souriant, se dirigea vers le général.
- Voulez-vous manger votre excellence? - il a dit.
«Ce n'est pas une bonne chose, dit le général sans lui répondre, la nôtre s'est attardée.
- Ne partez pas, Votre Excellence? - a déclaré Nesvitsky.
«Oui, faites un voyage, s'il vous plaît, dit le général en répétant ce qui avait déjà été commandé en détail, et dites aux hussards de traverser le pont et d'allumer le pont, comme je l'ai commandé, et de regarder les matériaux combustibles sur le pont.

Matériel (grade 5) sur le sujet:
Comportement antisocial

Travail créatif en études sociales

Télécharger:

Aperçu:

Le concept même de «comportement antisocial» désigne tout comportement considéré comme préjudiciable à la société dans son ensemble. "Anti" - le contraire du comportement normal. Dans toute société, il y a ces personnes, comme on dit "non des formats" de comportement normal, généralement accepté dans la société. La manifestation d'un tel comportement peut être associée à divers problèmes sociaux et moraux. Les comportements antisociaux peuvent se manifester sous forme d'agression, de discrimination. Même les attaques terroristes, les explosions dans les rues, où beaucoup de gens, je considère le comportement immoral, anti-social. Très probablement, ce comportement s'adresse aux personnes habituées à être seules, qui ne peuvent pas vivre dans une société sociale.

Le comportement antisocial est un comportement qui contredit les normes légales, morales, éthiques et culturelles. À l'adolescence, de petites actions antisociales sont souvent commises, qui n'engendrent pas de responsabilité pénale (absentéisme scolaire, conduite désordonnée, moqueries des faibles, prendre de petites sommes d'argent, vol de moto). Il existe plusieurs types de comportement antisocial.

Le crime est la déviation la plus dangereuse des normes sociales. Les actes de conduite visent des objets physiques et sociaux. Pour avoir commis un crime, une personne est passible de poursuites pénales.

L’inconduite est une infraction mineure qui ne présente pas un grand danger pour le public et qui s’applique au contrevenant pour action disciplinaire ou publique.

Selon la loi, le respect des règles régissant le comportement du public est obligatoire.
La définition de «comportement antisocial» est donnée dans la loi sur le logement. Un comportement antisocial est un comportement ou une action pouvant causer des dommages physiques et moraux à autrui. Cela inclut systématiquement la musique forte, tout autre bruit excessif, en particulier la nuit, le non-respect des règles de propreté, la collecte des ordures ménagères, la consommation d'alcool dans un lieu inacceptable et sa santé dans les lieux publics, le tabagisme au mauvais endroit, les scandales, les bagarres, la violation espace personnel et privé, menaces, harcèlement, intimidation, toute autre violence physique ou verbale. Cela inclut également les graffitis, les graffitis et le langage grossier.
S'il est difficile de prouver qu'une personne a violé les règles de séjour, les autorités locales et la police ont le droit d'installer des caméras de surveillance.
Si les voisins interfèrent systématiquement avec votre comportement antisocial et que vous ne pouvez pas résoudre le problème de manière pacifique, il est préférable de demander de l'aide en premier. C’est bien d’enregistrer les heures et les dates où l’ordre public est perturbé ou où tout autre incident se produit entre vous et vos voisins. La procédure de plainte est confidentielle si le plaignant ne souhaite pas se retrouver devant les contrevenants.

En outre, en ce qui concerne les comportements antisociaux, vous pouvez contacter les autorités locales.

Préparé Pirozhkova Y., 5e année.

Sur le sujet: développements méthodologiques, présentations et notes

Cette boîte à outils implique l’utilisation de différentes approches lorsque vous travaillez avec des adolescents: 1. Une approche informationnelle axée sur la mise à niveau.

Conseils pédagogiques Objet: comportement suicidaire, type particulier de comportement déviant d’un adolescent: le comportement suicidaire est une manifestation de l’activité suicidaire - pensées, intentions et sens élevé.

Cours de OBZH de classe 5 - Sujet: "Le comportement antisocial et son danger", Mterial contient un plan-cospect de la leçon, une présentation.

Ce matériel sera utile pour les enseignants et les directeurs adjoints de BP.

Il ne fait aucun doute que l’école est le maillon le plus important du système des institutions de l’État pour la prévention et la prophylaxie de la négligence et de la délinquance chez les élèves.

Objet de la conversation: Promouvoir une adaptation sociale réussie des étudiants et la prévention de la criminalité. Familiarisez les étudiants avec le concept de "groupement antisocial" afin de leur donner des informations sur la voie de la coercition.

L'article traite de la détection précoce du comportement agressif des adolescents. Les raisons d'un comportement agressif et auto-agressif sont présentées. Considéré en détail les facteurs.

comportement antisocial

Dictionnaire économique et financier russe-allemand. - RUSSO. Yu.I. Kukolev. 2001.

Vous êtes ici pour visiter le site de Wörterbüchern:

Comportement antisocial - Le terme fait référence à tout comportement. qui est considéré comme nuisible ou destructeur pour un groupe ou la société dans son ensemble. En soi, le terme "antisocial" est subjectif, mais il existe un consensus général à ce sujet. que des aspects de comportement tels que...... Grande encyclopédie psychologique

Comportement antisocial - (gr. - contre la société) - ce sont des actions de personnes qui ne respectent pas les normes de moralité et les actes législatifs adoptés dans la société. Parmi ces actions, à partir desquelles se forme le comportement du système, on peut citer: le vagabondage en présence de la famille et du foyer,…... Bases de la culture spirituelle (dictionnaire encyclopédique de l'enseignant)

COMPORTEMENT DELINCVENT - (du latin. Délit Delictum, délit anglais, délit), le comportement antisocial illégal d'un individu, incarné dans ses actions (actions ou inaction) qui nuisent à la fois aux citoyens et à la société...... Sociologie: Encyclopédie

comportement déviant - (de Lat. deviatio déviation), voir comportement déviant. Un bref dictionnaire psychologique. Rostov sur le Don: PHOENIX. L.A. Karpenko, A.V. Petrovsky, M.G. Yaroshevsky. 1998... Grande encyclopédie psychologique

Comportement délinquant - (délit latin, délit anglais, délit) comportement antisocial illégal d'un individu, tel qu'incarné dans ses actions (actions ou inaction), qui nuisent tant aux...... Wikipedia

Pédophilie - Pédophilie... Wikipedia

Alcoolisme - I L'alcoolisme est la consommation excessive de boissons alcoolisées, qui a un effet néfaste sur la santé, le mode de vie, la capacité de travail de la population, le bien-être et les principes moraux de la société. A. est incompatible avec un mode de vie sain. Acceptation de l'alcool...... Encyclopédie médicale

Pedophile - fr: Martin van Maële La Grande Danse macabre des vifs, 1905 Pédophilie (de l'autre grec παιδ “enfant” et ιλία “amour”) (sexualité infantile, padérose) est utilisée dans diverses significations de la médecine et du langage courant. Au sens le plus large...... Wikipedia

Caractéristiques personnelles des délinquants juvéniles - Caractéristiques qualitativement dynamiques des jeunes de 14 à 18 ans qui ont commis une infraction pénale et qui ont été condamnés par un tribunal mais dont les capacités sont limitées (une certaine gamme et contenu de fonctions sociales, variabilité...... Encyclopédie de la psychologie juridique moderne

Symboles du mouvement LGBT - Portail LGBT Homosexualité LGBT · Sexe · Bisexualité... Wikipedia

AYHHORN - (Aichhorn) Août (1878-1949) Professeur et psychanalyste autrichien. Après avoir reçu une éducation pédagogique, il a travaillé comme enseignant. Il a fondé des écoles de correction à Oberhol Lanbrunn (1918) et à Saint André (1920). En 1920, il commença la psychanalyse. By...... Dictionnaire encyclopédique de psychologie et de pédagogie

Comportement antisocial

Antisocialité (du grec grec ἀντί - contre et latin sociālis - public) - une attitude négative à l'égard des normes sociales ou du comportement, du désir de les combattre [1] [2] [3]. Y compris les traditions d'un groupe social particulier.

Le contenu

Description [| code]

L'antisocialité diffère de l'asocialité en ce que, dans le second cas, l'individu se rapporte à des normes sociales avec indifférence et incompréhension et ne cherche pas à les neutraliser [4].

A. L. Wenger note qu '«on observe souvent un comportement psychopathique asocial et, en particulier, antisocial, caractérisé par une impulsivité, une violation des normes généralement acceptées» [4].

Razumovskaya note que "la forme la plus dangereuse de comportement antisocial est exprimée dans le crime" et que "le comportement antisocial se manifeste non seulement dans l'aspect comportemental externe, mais aussi dans les changements d'orientation de valeurs et d'idées, c'est-à-dire dans la déformation du système de régulation interne du comportement personnel" [ 3].

La qualité du comportement antisocial [| code]

Ts. P. Korolenko, N. V. Dmitriev, selon le DSM-IV, identifient les qualités négatives suivantes des personnes ayant un comportement antisocial [5]:

  1. départs fréquents de la maison sans retour pour la nuit;
  2. propension à la violence physique, pugnacité avec des pairs plus faibles;
  3. cruauté envers autrui et moqueries des animaux;
  4. dommages conscients à des biens appartenant à des tiers;
  5. incendie criminel ciblé;
  6. mensonges fréquents, causés par diverses raisons;
  7. penchant pour le vol et le vol
  8. le désir d'engager le sexe opposé dans une activité sexuelle violente.

Après 15 ans, les porteurs de troubles antisociaux présentent les signes suivants [5]:

  1. difficultés d'apprentissage associées au manque de préparation des devoirs;
  2. des difficultés dans les activités de production dues au fait que ces personnes ne travaillent souvent pas, même dans les cas où le travail leur est disponible;
  3. absences fréquentes et déraisonnables à l’école et au travail;
  4. les retraites fréquentes du travail sans projets réels liés à un autre emploi;
  5. non-respect des normes sociales, actions antisociales de nature criminelle;
  6. irritabilité, agressivité, tant vis-à-vis des membres de la famille (battre leurs propres enfants) que vis-à-vis des autres;
  7. non-respect de leurs obligations financières (ne pas payer de dettes, ne pas fournir d'aide financière à des parents dans le besoin);
  8. manque de planification de votre vie;
  9. l'impulsivité, exprimée en se déplaçant d'un endroit à l'autre sans objectif clair;
  10. la tromperie;
  11. le manque de loyauté envers les autres avec le désir de "blâmer" les autres, de mettre les autres en danger, par exemple en laissant le câblage électrique menacer le pronostic vital. Non-respect des consignes de sécurité pour les travaux comportant un risque de mort. La poursuite de la conduite à haut risque avec une exposition au risque des autres.
  12. manque d'activités liées à la prise en charge de leurs propres enfants. Divorces fréquents.
  13. pas de remords sur les dommages causés aux autres.
  14. l'anxiété et la peur ne sont pas représentées, elles ne craignent donc pas les conséquences de leurs actes.

Ts. P. Korolenko, N. V. Dmitriev, notent que le désir des adultes de punir les personnes ayant un comportement antisocial "s'accompagne de promesses non tenues de ne pas répéter ce comportement" [5].

Comportement antisocial

Le comportement antisocial est un comportement qui contredit les normes légales, morales, éthiques et culturelles. Puisque le problème de la classification des anomalies comportementales est une question interdisciplinaire discutable, il existe également des discussions sur la terminologie (comportement «antisocial», «antisocial», «délinquant»). Donc, E.V. Zmanovskaya (2007): le comportement illégal d'une personne est appelé «comportement délinquant» (de Lat. Delinqens - «inconduite, faute») et le «comportement criminel» est considéré comme une forme délinquante. A.E. Lichko (1983), introduisant le concept de délinquance dans la psychiatrie de l'adolescence, limitait les actions antisociales mineures n'entraînant pas de responsabilité pénale (absentéisme scolaire, comportement désordonné, dérision du faible, prise d'argent modeste, vol de moto). V.E. Semke et ses coauteurs (1983) ont défini le concept de comportement "antisocial" et "délinquant". V.V. Kovalev (1981) estime que le comportement délinquant est un comportement criminel.

Le terme largement utilisé «délinquant» à l'étranger est principalement utilisé pour désigner un criminel mineur. Ainsi, dans l'OMS, le terme délinquant est défini comme une personne de moins de 18 ans dont le comportement nuit à un autre individu ou à un groupe. À l'âge de la majorité, le délinquant devient automatiquement antisocial.

Le crime est la déviation la plus dangereuse des normes sociales. Les actes de conduite sont dirigés vers des objets physiques et sociaux. Les actes du délinquant causent un préjudice important à l'objet d'empiétement. Pour avoir commis un crime, une personne est passible de poursuites pénales.

L'inconduite est une infraction mineure qui ne représente pas un grand danger pour le public et l'attrait pour l'application de mesures disciplinaires ou publiques au contrevenant.

Classification du crime:
a) par gravité: pour lourd, moyen et ne représentant pas un danger public.
b) formes de culpabilité: intentionnelle et téméraire
c) intentionnelle - sur l'objet d'empiétement, les objectifs et les motivations des criminels: anti-État, égoïste, violent, etc.
d) socio-démographique: crimes d'adultes et de jeunes; crimes juvéniles;
e) criminalité primaire, secondaire et récurrente.

Dans le monde moderne, les crimes commerciaux et économiques deviennent de plus en plus courants. La corruption, le crime organisé, le trafic de drogue, le terrorisme, y compris les prises d'otages, se sont développés. La torture, les enlèvements et les massacres restent d'actualité.

Des signes de «trouble de la personnalité antisociale» peuvent déjà se manifester dans l’enfance: manque d’attachement émotionnel aux parents et aux êtres chers, mensonges, cruauté envers les animaux, enfants plus faibles, agressivité. Ces enfants sont souvent impliqués dans des bagarres, commettent des actions de voyous.

Les causes de la criminalité sont déterminées par les conditions de vie réelles dans lesquelles les gens évoluent.

Sous l'influence de circonstances spécifiques, de caractéristiques individuelles, se forme la personnalité qui se caractérise par:
- besoins et intérêts limités;
- distorsion des orientations de valeur;
- moyens antisociaux de répondre aux besoins et aux intérêts.

K.K. Platonov a identifié les types d'identité suivants de criminels:
Type I: déterminé par les attitudes et habitudes appropriées, fardeau interne de crimes répétés.
Type P: est déterminé par l'instabilité du monde intérieur, la personne commet un crime sous l'influence des circonstances ou des personnes environnantes.
Type III: déterminé par un niveau élevé de conscience juridique, mais par des attitudes passives envers les autres personnes violant les normes juridiques.
Le type IV: est déterminé non seulement par un haut niveau de conscience juridique, mais également par une opposition active ou une tentative de neutralisation de la violation des normes juridiques.
Type V: déterminé par la possibilité d'un crime seulement aléatoire.

Un type de comportement criminel est un comportement délinquant. Selon l'expression figurative d'E. Anchel, le comportement délinquant peut inclure «des actes criminels dont les intentions étaient innocentes». Par exemple, lancer des objets depuis les passants depuis un balcon ou un appel à la salle de contrôle de l'aéroport avec un avertissement concernant une présumée bombe. Le groupe de ces personnes comprend des représentants des groupes And, III et V. Le pouvoir du motif empêche l'analyse de ses effets négatifs.

Les actions de delinkveitnye sont souvent médiées par des motifs impulsionnels ou affectogènes. La base des actions criminelles impulsives situationnelles est la tendance à résoudre le conflit interne, ce qui signifie la présence d'un besoin non satisfait (S.A.Arsentyev), ainsi que l'infantilisme mental, l'égocentrisme, la subordination, la sensibilité, etc. Un jeune délinquant abandonné peut devenir un délinquant afin de se voir infliger une peine, la punition étant un signe de sollicitude et d'intérêt envers sa personne.

La prostitution
Le terme «prostitution» vient lui-même du mot latin «mettez-le publiquement» (prostituere). Habituellement, la prostitution est comprise comme des relations sexuelles extraconjugales payantes, qui ne reposent pas sur une attirance sensuelle.

La prostitution a commencé à apparaître parallèlement à la division sociale du travail, au développement de la monogamie, à l’émergence des villes. Il est à noter que même dans l'Europe médiévale, l'église a été contrainte de supporter ce phénomène, reconnaissant, sinon l'utilité, le caractère inévitable de la prostitution.

Le niveau de prostitution a fortement augmenté avec le développement des relations capitalistes, ce qui a suscité de vives inquiétudes dans l'opinion publique. Dans le dernier tiers du XIXème siècle. des méthodes de régulation ont été développées (méthodes de surveillance médicale et policière) afin de rationaliser et, si possible, de limiter ce type de relation. Cependant, la politique d'interdiction était inefficace. Et pourtant, à partir du début des années 20 du XX siècle. il y a une réduction marquée de la prostitution en Europe et en Amérique du Nord. Selon les chercheurs, les raisons de cette tendance étaient l'amélioration de la situation économique d'une femme, son émancipation morale. La plupart des jeunes ont cessé de recourir aux services de prostituées et leurs clients étaient principalement des hommes de groupes plus âgés.

Dans notre société, la prostitution était considérée comme «absente», un étouffement prolongé de la situation réelle a conduit au fait que la promulgation du fait de l'existence de la prostitution avait provoqué un effet de «choc» chez de nombreuses personnes. D'ici et les intérêts malsains, et les demandes en colère, et une certaine confusion. La prostitution a été activement étudiée dans les premières années du pouvoir soviétique, mais les recherches ultérieures ont été arrêtées et ont repris seulement dans les années 1960, et les premiers résultats de la recherche ont commencé à être publiés dans la presse publique assez récemment. Ils ont montré que, par rapport aux années 20, la base sociale de la prostitution a considérablement changé. À ce moment-là, la faim et la pauvreté ont amené beaucoup de femmes sur la voie du vice. La majorité des prostituées ont été recrutées parmi les personnes ayant un faible niveau d'instruction, des villageois. Aujourd'hui, la base sociale et d'âge est en forte expansion. Parmi les prostituées - les étudiants des écoles, écoles professionnelles, écoles techniques, universités. Ce n’est pas la faim qui est poussée dans les bras des clients des «filles du bar», mais le désir d’un bien-être matériel rapide et d’une «belle vie».

La prostitution contribue à la propagation des maladies sexuellement transmissibles, le sida; la femme perd sa santé physique et morale.

Les raisons peuvent être des facteurs à la fois socio-économiques et moraux-éthiques, ainsi que des facteurs biologiques. Certaines femmes ont une forte libido (désir) et leurs besoins sont supérieurs à la moyenne (d'où la sortie du sexe sportif).

Une autre raison est l'environnement qui entoure la prostituée (racketteurs, proxénètes), le viol primaire, etc. peut être un facteur déclencheur.

Le comportement sexuel n'est pas aussi clair qu'il n'y parait à première vue. Le sexe de l'individu n'est pas aussi évident et inconditionnel qu'il le semble à la conscience ordinaire. Ce n'est pas par hasard que le genre, les organes génitaux et le civil (passeport et subjectif) se distinguent par une auto-identification sexuelle du sujet. L'hermaphrodisme est un exemple de différenciation sexuelle. Il s'agit d'une dualité innée des organes de reproduction, bisexuelle.

Et dans le cas du transsexualisme, une personne a le sentiment non seulement d'appartenir au sexe opposé, mais cherche également obstinément à le changer, y compris chirurgicalement.

S'agissant de l'orientation du désir sexuel, il peut s'agir non seulement d'hétérosexuels ou d'homosexuels, mais également de bisexuels (désir sexuel pour les personnes des deux sexes). De tous les types de comportement déviant, ces types de comportement sexuel sont les plus «biologiques» et doivent donc être attribués plutôt à la forme clinique.

Le choix d'un partenaire sexuel est normalement effectué en utilisant le facteur d'âge. On distingue un certain nombre de déviations sexuelles dont le diagnostic repose sur l’incohérence de l’orientation de la pulsion en fonction de l’âge: pédophilie, épébophilie, gérontophilie.

La pédophilie est la direction de l'attraction sexuelle et érotique d'un adulte sur un enfant. Ce type de déviation sexuelle peut être représenté à la fois dans le cadre des types de comportement déviant patho-caractéristiques, et avec le type addictif. Si, dans les deux premiers cas, les motifs sont des symptômes psychopathologiques et des syndromes (démence, modification de la personnalité, accentuation du caractère), dans le second cas, il s'agit d'une tentative d'expériences spéciales, inhabituelles et nouvelles pour un individu lors du contact avec un enfant.

L'éphébophilie est un autre type d'orientation sexuelle des adultes envers les jeunes. Éphébophilie peut faire partie de la structure des types de comportement déviant delinkvetny, addictif, patocharacterological et psychopathological.

Le comportement inceste est caractérisé par l'orientation et la propension à réaliser une attirance sexuelle lors des contacts avec des parents de sang (soeurs, filles, petites-filles). Ces personnalités sont divisées en 5 groupes: 1) les personnalités symbiotiques luttant pour l'intimité, un sentiment d'appartenance; ils ont un besoin marqué et non satisfait de chaleur émotionnelle de la part de ceux qui les soutiendraient; 2) personnalités psychopathes à la recherche de nouveauté et d'excitation dans l'inceste, le sexe pour elles signifie stimulation physique; 3) les pédophiles; 4) une maladie mentale avec des troubles délirants et hallucinatoires; 5) les représentants de certaines nationalités dont les relations incestueuses ne sont pas interdites par la tradition et la religion.

Dans le cadre d'un vecteur qui évalue les moyens de concrétiser les sentiments sexuels, les exemples les plus célèbres et les plus marquants de comportement déviant sont présentés: sadisme (violence), masochisme (dépression), sadomasochisme, exhibitionnisme (démonstration de ses propres organes génitaux); vuyaerizm (espionnage du processus). Ce sont eux qui entraînent souvent un conflit entre l’individu, l’environnement et la loi, dans la mesure où ils violent souvent les normes juridiques, éthiques et esthétiques.

L'une des formes de comportement antisocial est le vagabondage.

Le vagabondage est une forme de comportement résultant d'un double conflit: incapacité à atteindre l'objectif par des moyens légaux et impossibilité de recourir à des moyens illégaux en raison d'une interdiction interne (selon R. Merton). Par conséquent, l'individu s'éloigne de l'ordre concurrentiel, ce qui le conduit à "échapper" aux exigences de la société, du défaitisme, de la complaisance, de l'humilité.

On distingue deux caractéristiques du vagabondage: l’absence de lieu de résidence spécifique et l’existence de revenus non gagnés. Le vagabondage est un mode de vie spécifique qui se développe au cours de la rupture constante des liens sociaux (désocialisation) de l'individu. Dans la littérature scientifique, le terme «marginalité» (lat. - marginalis - situé sur le bord) est utilisé pour caractériser le vagabondage, c'est-à-dire limitant, périphérique, intermédiaire par rapport aux communautés sociales.

Bien entendu, le vagabondage cause un préjudice considérable à la société. Premièrement, cela implique toujours d'autres types de comportement déviant: alcoolisme, toxicomanie, crime. Deuxièmement, les vagabonds sont porteurs de maladies infectieuses. Troisièmement, la société est obligée de dépenser des fonds importants pour le maintien d'institutions spéciales, l'assistance sociale et les soins médicaux pour cette catégorie de population. De plus, le vagabondage cause des dommages moraux et psychologiques à la personne elle-même et à ceux qui le rencontrent.

Il existe deux groupes de causes du vagabondage: objectif et subjectif. Outre les causes courantes de comportement déviant, les éléments suivants peuvent être classés comme objectifs:
- problème de logement;
- catastrophes naturelles, dégradation de l'environnement dans les régions.

Les raisons subjectives sont dues aux caractéristiques psychologiques de la personnalité, aux attitudes, à la situation micro-sociale. Les types suivants de vagabondage peuvent être distingués:
- les personnes pour qui le vagabondage est une forme d'éluder la responsabilité pénale;
- les citoyens qui sont fondamentalement réticents à travailler; c'est le groupe le plus nombreux;
- Les personnes dont les besoins de subsistance sont gonflés et qui n’ont aucun revenu;
- les personnes qui sont devenues des clochards en raison de troubles dans la famille et au travail;
- victimes de propagande sociale et de leur propre roman;
- les personnes handicapées dans la psyché.

Les vagabonds potentiels sont des diplômés d'orphelinats et de pensionnats au cas où ils ne pourraient pas trouver de logement et de travail.

La combinaison de raisons objectives et subjectives forme la motivation interne du vagabondage. Comme il se désocialise, il devient un mode de vie habituel que beaucoup d’entre elles ne peuvent plus et ne veulent plus changer.

Des études spéciales ont révélé des motifs conscients et inconscients de vagabondage, qui témoignent de leur volonté d'éviter le contrôle social, afin de préserver leur désidentification subjective et sociale dans certaines parties des vagabonds (Yu. M. Antonyan, S. V. Borodin, 1982).

Le vandalisme est l'une des formes du comportement humain destructeur. En parlant de vandalisme, les chercheurs impliquent une variété de comportements destructeurs: du parc de parcelles à la litière en passant par le piétinement des pelouses en passant par la destruction des magasins lors d'émeutes.

Le vandalisme est un phénomène principalement masculin (J. Howard, D. Francis). La plupart des actes de vandalisme sont commis par des jeunes de moins de 25 ans. Le vandalisme occupe une place prépondérante dans la structure de l'activité criminelle des adolescents âgés de 13 à 17 ans.

Certaines études ont montré que la majorité des vandales «malveillants» se trouvaient en situation de crise.

Selon le motif de destruction dominant, S. Cohen identifie six types de vandalisme.
Le vandalisme comme méthode d'acquisition. Le principal motif de destruction est le gain matériel.
Vandalisme tactique. La destruction est utilisée comme moyen d'atteindre d'autres objectifs.
Vandalisme idéologique. Destroyer a des objectifs sociaux ou politiques.
Le vandalisme comme privation. La destruction se produit en réponse à une insulte ou à une insulte.
Le vandalisme en tant que jeu. La destruction est l’occasion de relever le statut d’un groupe de pairs.
Vandalisme malveillant. Causée par des sentiments d'hostilité, d'envie et de plaisir de causer du tort.

D. Kanter présente une autre classification des motifs de vandalisme:
La colère Les actions destructives s'expliquent par des sentiments de contrariété, une expérience d'incapacité de réaliser quelque chose ou une tentative de gestion du stress.
L'ennui. La raison - le désir de s'amuser. Le motif est la recherche de nouvelles impressions, de sensations fortes associées à la prohibition et au danger.
En tant que moyen d'affirmation de soi, attirer l'attention sur vous-même.

En général, le vandalisme est considéré comme une forme de délinquance chez les adolescents.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie