«Je ne veux rien faire, mais pas à cause de la paresse. C’est juste que la vie est devenue fraîche, fastidieuse et sans intérêt », est-ce familier? Donc, le désordre apathique, affectant la sphère émotionnelle-volitive, se déclare. L'apathie est la mère de la dépression, une condition dangereuse qui peut toucher toute personne.

Dans la psychologie moderne, «l'apathie» (ou anormia, attima) signifie une surabondance de passivité émotionnelle, un manque de vitalité et un profond détachement de la réalité. L'apathie est-elle dangereuse et comment restaurer la vigueur?

L'état apathique conduit au développement d'un trouble dépressif

Historique

Initialement, le terme "apathie" était utilisé par les anciens philosophes et penseurs. Par une telle définition, on entend la capacité de l'individu à se libérer de l'oppression des peurs, des phobies, des passions matérielles. Au fil du temps, ce concept est entré dans le monde médical et a acquis une connotation négative.

Le mot "apathie" d'origine grecque signifie en anglais "impassivité, insensibilité".

Qu'est-ce que l'apathie dans le domaine de la psychiatrie? Les médecins psychiatres attribuent l'apathie au syndrome apatoabulsif. Un tel trouble se caractérise non seulement par les manifestations classiques de l'apathie, mais également par les symptômes suivants:

  • faiblesse physique, épuisement;
  • manque de motivation dans la vie, de désirs;
  • sensation de somnolence constante, de léthargie;
  • l'incapacité à ressentir des émotions positives.

Apathie et dépression

En parlant de la manifestation d'un état d'apathie, il est important de ne pas le confondre avec un trouble dépressif. Les principales caractéristiques cliniques de ces deux conditions sont similaires, mais la dépression et l’apathie ne sont pas les mêmes.

Syndrome dépressif. La dépression est caractérisée par une dépression persistante et prolongée. Le trouble dépressif absorbe toute la gamme des émotions négatives, il affecte également la parole, les fonctions mentales et motrices.

Que signifie l'apathie par rapport à la dépression? La condition apathique se caractérise par un sentiment de nostalgie et une fatigue sans espoir. En perception, l'apathie s'apparente davantage au syndrome de fatigue chronique.

Contrairement à la dépression, l'apathie peut durer plusieurs jours ou être retardée pendant longtemps, devenant un état morose.

L'apathie (en particulier sa forme durable) peut évoluer vers un état dépressif. En outre, un trouble apathique peut également agir sur le fond de la dépression, en aggravant son évolution.

Causes de la condition apathique

Il y a beaucoup de personnes responsables de l'apathie, souvent ce trouble entraîne une confrontation constante et prolongée avec tout problème qui ne peut être résolu. Les causes de l’état d’apathie incluent la fatigue prolongée (mentale, émotionnelle et physique), les sentiments profonds, les névroses et le stress.

L'apathie s'apparente au syndrome de fatigue chronique.

Les médecins, compte tenu de cette affection, sont les principaux responsables de l'apathie et comprennent les situations suivantes:

  1. Passion pour les drogues, l'alcool.
  2. Etat de stress prolongé.
  3. Troubles dans le système endocrinien.
  4. Utilisation à long terme de médicaments hormonaux.
  5. Horaire de travail intense lorsqu'il n'y a aucune possibilité de se reposer.
  6. Attendre trop longtemps pour tout événement très important.
  7. Les maladies chroniques qui minent les forces immunitaires du corps.
  8. Bouleversements émotionnels soudains (décès d'un être cher, congédiement, trahison d'un être cher, divorce sévère).
  9. Sauts hormonaux chez les femmes (avortement, grossesse, période du travail et de l'allaitement, ménopause, syndrome prémenstruel).
  10. Qualités innées du caractère (propension au perfectionnisme, modestie excessive, lorsqu'une personne éprouve la honte de ses propres désirs).

Ce n'est qu'une petite partie des causes de l'apathie. Mais pourquoi, chez certaines personnes, l'état apathique passe vite et sans laisser de trace, alors que chez d'autres, il se transforme en névrose et en dépression sévères?

Attention, vous risquez

Selon les observations des médecins, le pic du développement du trouble apathique tombe sur la période hors saison (printemps / automne). On remarque que l'apathie printanière n'est pas si lourde et passe plus vite que l'automne, plus longue et plus prononcée.

Les bourreaux de travail qui ne peuvent pas se reposer sont en danger

De l'escalade de la paresse ordinaire en trouble apathique, personne n'est à l'abri, pas même un enfant. Mais les psychologues constituent un groupe de personnes distinct, particulièrement enclin à la formation de l'apathie. C'est:

  1. Adolescents en période de maturation (âge de transition).
  2. Souvent des personnes malades avec une organisation mentale sensible et délicate.
  3. Les personnes âgées L'état d'apathie menace particulièrement les bourreaux de travail dans les premiers jours qui suivent la retraite.
  4. Femmes de tout âge et de tout statut social. Leur prédisposition est due à une quantité innée de sérotonine (hormone de la joie).
  5. Travailleurs sociaux. En service, ils doivent régulièrement contacter des personnes différentes et prendre en charge leurs problèmes.

L'apathie aime toucher les gens qui, par nature, sont sujets à la mélancolie, à la tristesse et à la solitude. En plus des hypocondriaques, les personnalités trop responsables ont tendance à être apathiques, avec le maximalisme et le pédantisme développés.

L'apathie peut agir comme une réaction protectrice du corps face à des facteurs psychologiques.

Le trouble apathique peut dépasser une personne au moment de son état physique ou psycho-émotionnel. L'apathie peut également être une conséquence (une sorte de réaction protectrice du corps) d'une maladie grave, d'une situation de la vie.

Le corps protège donc la psyché en préservant les restes de ses ressources. Dans tous les cas, l'apathie devrait être prise sous contrôle et débarrassée de l'état dangereux.

Reconnaître le trouble apathique

Comment déterminer qu'une personne est dans un état de trouble apathique? Les personnes ayant un esprit fort dissimuleront, jusqu'au dernier moment, cette faiblesse en ignorant toute manifestation d'apathie.

Une attitude frivole à l’égard de leur santé peut avoir des conséquences négatives. L'apathie devrait être détectée dès les premières étapes et traitée sans pitié.

Il n'est pas difficile de déterminer l'état d'apathie en soi ou de remarquer chez une personne proche. Alerte si les symptômes suivants sont notés:

  • sentiment de solitude totale;
  • réticence à communiquer avec des amis, des parents;
  • l'apparition d'une forte distraction, altération de la mémoire;
  • manque de sentiments, inhibition des réactions émotionnelles;
  • perte d'appétit, refus de prendre soin de soi, apparence;
  • indifférence à tout: travail, gens autour, passe-temps;
  • perception pessimiste du monde, manque de perspectives prometteuses;
  • sensation de faiblesse infinie, d'épuisement, le matin, il est impossible de se lever du lit et de s'endormir le soir;
  • Les phrases suivantes commencent très souvent à apparaître dans le discours: «Je ne sais pas», «Quelle différence», «Je ne veux pas et je ne peux pas décider», «Pensez-vous».

Comment faire face à l'apathie

Dans la très grande majorité des cas, les médecins ne perçoivent pas une affection apathique comme un trouble mental grave. Les médicaments pour le syndrome apathique sont prescrits extrêmement rarement et ensuite, si l'apathie est prolongée et qu'il existe des conditions préalables à sa transition vers la dépression.

Les principales règles pour faire face à la fatigue

En tant que traitement médicamenteux, des antidépresseurs, des adaptogènes légers, des nootropes et des neuroleptiques, des stimulants, des sédatifs et des tranquillisants peuvent être prescrits (sous réserve de la présence d'un état alarmant de panique). Les séances de psychothérapie (en groupe ou individuellement) aident à faire face à un syndrome apathique. En même temps que le traitement est en cours, on prescrit aux patients une cure de vitamines, un ajustement du mode de vie et de la nutrition.

Mesures préventives

L'apathie, qu'est-ce que c'est et comment prévenir le développement du syndrome? Tout d’abord, vous devez prendre soin de vous et ne pas être surchargé de travail physique, d’activité mentale. N'oubliez pas qu'il y a plus de week-ends dans le monde, qu'il vaut mieux consacrer au repos et au divertissement à part entière.

Afin de ne pas tomber dans l'apathie, les psychologues vous conseillent de pratiquer tout type de sport. La danse et le yoga fonctionnent bien. Améliorez votre environnement domestique avec des couleurs vives. Ajouter à l'appartement plus de vie et de lumière. Et dans le régime alimentaire comprennent le thé vert, bon café, des bonbons.

Essayez de vous protéger de l'anxiété, du stress et de la communication avec les personnes en conflit. Cela vaut la peine de reconsidérer votre environnement. Pour être de bonne humeur, vous devez vous entourer de personnes positives et optimistes. Trouvez et un nouveau passe-temps, diversifiez la routine de la vie avec créativité, événements culturels.

Si la situation commence à devenir incontrôlable, vous devez consulter un psychologue. Les stimulants prescrits automatiquement à l’insu du médecin ne sont pas recommandés.

L'apathie - qu'est-ce que cela signifie?

qu'est-ce que l'apathie signifie? Tout au long de la journée, une personne éprouve de nombreux sentiments différents, dont certains ne sont même pas en mesure de trouver une définition. Surtout, les jeunes filles souffrent de sautes d'humeur, qui veulent quelque chose et ne peuvent pas formuler quoi. Rf, nous ne donnerons certainement pas de conseils aux jeunes filles, mais nous vous parlerons des sentiments, plus précisément de leurs noms. Ajoutez-nous à vos favoris, et vous apprendrez beaucoup plus d'informations utiles. Aujourd’hui, nous allons parler d’un état de la psyché humaine tel que l’apathie, ce qui signifie que vous pouvez lire un peu plus bas.
Cependant, avant de continuer, je voudrais vous conseiller de vous familiariser avec plusieurs articles judicieux sur le sujet de la science et de l’éducation. Par exemple, que signifie Pref, qu'est-ce qu'un satellite, comment comprendre l'expression Droits de l'homme, qui sont les Illuminati, etc.
Alors continuons, que veut dire apathie? Ce terme a été emprunté à la langue grecque ancienne πάθεια et est traduit par impassivité.

Un synonyme d'apathie: paresse, détachement, ennui, sans passion, ennui, indifférence.

Au début, ce terme était utilisé activement en philosophie, où ils décrivaient le détachement et une sorte de calme stoïque.
De nos jours, ce terme est couramment utilisé en psychiatrie et en psychologie, en tant que maladie à traiter. Cette maladie peut survenir chez les personnes des deux sexes, de statut social et d'âge différents. Une personne qui vit de l'apathie, qui manque complètement d'intérêt pour la vie et qui mettra en lumière de tels individus parmi la foule.

Même s’il est intéressant de noter qu’un tel diagnostic, celui d’apathie, n’existe tout simplement pas. En termes simples, l'apathie est une indifférence totale, qui capture non pas des moments individuels, mais toute la vie humaine. Pour qu'une véritable apathie puisse émerger, des conditions préalables notables doivent apparaître, allant de la schizophrénie à la dépression, en passant par des lésions organiques du cerveau. En même temps, l’absence totale de tout type d’émotion n’est que l’un des symptômes.

Vous avez probablement déjà remarqué plus d'une fois comment une fille apparemment en bonne santé et prospère commence à gémir: «Je ne veux rien, je n'ai besoin de rien." Dans la plupart des cas, ce sont les caprices des femmes les plus ordinaires, mais c'est parfois une manifestation de l'apathie.

Ce mot n'est pratiquement pas utilisé par les gens, ils utilisent plutôt le terme "dépression". En fait, très peu de gens sont capables d’expliquer, après des vacances brillantes et orageuses, que le goût de la vie disparaît soudainement et que vous vous allongez sur le canapé en regardant la télévision.

Si vous décrivez l'apathie en un mot, alors «indifférence» fera l'affaire. Habituellement, l’un des premiers symptômes évidents de cette maladie est la phrase «Je ne m'en soucie pas.
Et vous ne vous en souciez vraiment pas, et vous le sentez pleinement.

Au cours de l'apathie, une personne traite la vie avec une indifférence totale, elle ne fait pratiquement aucune différence entre chagrin et joie, vive et douce, savoureuse et non savoureuse. Après que le citoyen ait commencé à éprouver de l'apathie, il continue de mener une vie normale pendant un certain temps, passe le week-end avec des amis, rencontre des filles sans en ressentir le besoin. Tout se passe, en quelque sorte par habitude.

Comment gérer l'apathie?

Si ce phénomène est le symptôme d'une maladie, il est nécessaire de la guérir pour résoudre le problème. Si une personne souffre de dépression apathique, une médication est nécessaire, par exemple sous antidépresseurs, psychostimulants ou nootropiques.

Il est nécessaire de commencer à se débarrasser de l'apathie avec de petites choses, et cela devrait être fait "avec le mental", car vous n'aurez pas un tel désir. Moins de stress vous-même au travail, introduisez progressivement leurs loisirs et activités préférés. Commencez à faire des exercices physiques, optez pour un massage. Il est nécessaire de respecter le régime de jour présélectionné et de prévoir plus de temps pour le repos et le sommeil.

Si vous pensez que votre parent ou un ami est "plongé" dans l'apathie, recommandez-lui vivement de consulter un médecin. Après tout, des gens apathiques, complètement indifférents à leur vie et qui ne vont jamais chez le médecin. Vous ne devriez pas penser que tout passera seul, plus un organisme est dans cet état, plus il sera difficile de vaincre cette maladie.

Après avoir lu cet article, vous savez ce que signifie l'apathie et maintenant, vous serez averti de cette maladie.

Signification du mot laquoapatiya

APPROCHE, s, w. L'état de complète indifférence, indifférence. Tomber dans l'apathie. □ L'alarme s'est déclenchée, il y avait de l'apathie, une fatigue constante. Krymov, pétrolier "Derbent". Mais le rappel de la nourriture ne l'a pas conduit [le garçon] à sortir d'un état d'apathie totale. Il n'a même pas tourné la tête vers ma voix. Chakovsky, c'était à Léningrad.

Source (version imprimée): Dictionnaire de la langue russe: B 4 t. / RAS, In-t linguistic. recherche; Ed. A.P. Evgenieva. - 4ème éd., Sr. - M.: Rus. langue; Polygraphes, 1999; (version électronique): Fundamental Electronic Library

  • L'apathie (grec. Α- «sans» + grec. Πάθος «passion») est un symptôme exprimé par l'indifférence, l'indifférence, une attitude détachée de ce qui se passe autour de soi, en l'absence du désir de toute activité. Accompagné d'un manque de manifestations émotionnelles externes, et parfois d'une diminution de l'activité volontaire (syndrome apato-abulique).

APA'TIA (obsolète apathique.), Et bien. [du grec apatheia - insensibilité]. Indifférence, froideur, inactivité, léthargie. Sentez l'apathie totale à l'affaire. J'ai possédé un. Être dans un état d'apathie.

Source: «Dictionnaire explicatif de la langue russe» sous la direction de D. N. Ushakov (1935-1940); (version électronique): Fundamental Electronic Library

Rendre le mot carte meilleur ensemble

Salut Mon nom est Lampobot, je suis un programme informatique qui aide à créer une carte de mots. Je sais compter parfaitement, mais je ne comprends toujours pas comment fonctionne votre monde. Aidez-moi à le comprendre!

Merci beaucoup J'apprendrai certainement à distinguer les mots courants des mots hautement spécialisés.

Dans quelle mesure le mot hospitalier (adjectif) est-il compréhensible et courant?

Apathie

L'apathie est un état psychotique caractérisé par une absence totale ou une nette diminution des aspirations et des intérêts, une dépression des émotions, une indifférence face aux événements et aux personnes environnantes. Cette affection n'est pas une maladie indépendante mais se développe en tant que symptôme de certaines maladies mentales (dépression, schizophrénie), ainsi que de lésions organiques du cerveau. L'apathie peut également se développer chez les patients souffrant de maladies somatiques graves (néoplasmes malins, infarctus du myocarde) ou chez ceux qui ont connu un stress émotionnel grave.

L'apathie est souvent confondue avec la paresse. À première vue, ces deux États sont très similaires, mais il existe encore des différences significatives entre eux. La paresse est une mauvaise habitude qui est devenue une caractéristique du caractère d’une personne et qui se manifeste en l’absence de motivation. La personne ne fait aucun travail parce que cela ne l'intéresse pas, et préfère plutôt marcher avec des amis ou faire une sieste sur le canapé. C'est-à-dire que si une personne donne la préférence en effectuant une action à une autre, alors cet état est considéré comme une paresse banale. Lorsque l'apathie disparaît, le désir d'effectuer généralement toutes les actions. Par exemple, une personne comprend qu'il est nécessaire de nettoyer la maison. Il n'aime pas le gâchis et le processus de nettoyage lui-même ne cause pas d'inconfort. Cependant, en raison du manque de force et de motivation et de l'indifférence exprimée, une personne ne peut se forcer à commencer à nettoyer.

Synonymes: athymia, aphimia, anormia, atimormiya.

Causes de l'apathie et facteurs de risque

Les causes les plus courantes d'apathie sont:

  • état de convalescence après des maladies infectieuses ou somatiques graves;
  • hypovitaminose (en particulier le manque de vitamines du groupe B);
  • épuisement mental, émotionnel et / ou physique;
  • stress chronique;
  • travail exigeant une grande concentration d'attention, responsable de la vie et de la sécurité des personnes les entourant;
  • stress psychologique aigu sévère, qui peut être provoqué, par exemple, par le décès d'un être cher, une catastrophe;
  • syndrome prémenstruel chez la femme;
  • lésions cérébrales (en particulier certaines parties des lobes frontaux);
  • effet secondaire de la prise de médicaments du groupe des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine.
Les formes d'apathie sévère en l'absence d'un traitement adéquat peuvent entraîner le développement d'un état affectif chez un patient, une dépression et des tentatives de suicide.

La cause de l'apathie peut être une maladie mentale. Le plus souvent, l'apathie se manifeste par un symptôme de dépression ou de schizophrénie. Par conséquent, si l'indifférence totale vis-à-vis de la réalité environnante persiste longtemps et si elle est combinée à d'autres signes avant-coureurs de la maladie mentale (diminution de la concentration, pertes de mémoire, insomnie, hallucinations auditives, visuelles ou tactiles), vous devez absolument contacter un psychoneurologue.

Dans certains cas, l’apathie peut être considérée comme une variante de la réaction normale du système nerveux au surmenage, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une sorte de signal indiquant la nécessité d’un repos adéquat. Dans ce cas, les signes d'apathie sont généralement exprimés légèrement et persistent pendant une courte période. Leur apparence appelle un changement de la situation ou de l’attitude vis-à-vis de celle-ci, de votre mode de vie. Il faut comprendre que la perception erronée d’une apathie «normale» et l’absence de réaction à cette apathie peuvent s’intensifier. Dans ce cas, sans l'aide d'un spécialiste, il sera presque impossible de le gérer. Un tel résultat est généralement observé chez les personnes ayant un caractère très fort ou, au contraire, trop faible. Une personne avec un caractère de leader, avec des ambitions, une volonté forte et des convictions fermes, au lieu de se reposer et de reposer son système nerveux, commence à gérer activement les symptômes de l’apathie, se chargeant de tâches supplémentaires, l’obligeant à les accomplir. En conséquence, son état s'aggrave. Après un certain temps, l'inconfort psychologique et émotionnel associé aux manifestations d'apathie s'accompagne d'un inconfort psychologique, accompagné de la formation d'un complexe d'autodestruction. Une personne se réprimande mentalement pour sa faiblesse, sa réticence et son incapacité à s'acquitter de ses devoirs, son indifférence croissante non seulement envers ses proches, mais aussi envers lui-même. En conséquence, les signes d'apathie progressent encore plus jusqu'à ce que la dépression se développe. N'oubliez pas qu'en cas d'apathie, vous ne pouvez en aucun cas augmenter l'activité physique et mentale! En même temps, on ne peut pas se détendre complètement, s’abandonner à la puissance d’un trouble psychotique et attendre qu’il se transmette par lui-même.

Les personnes au tempérament faible commencent à les traiter à l'aide de drogues, de boissons alcoolisées et parfois de drogues, lorsque des symptômes d'apathie se manifestent. Une telle approche non seulement n'élimine pas, mais renforce encore les manifestations de l'apathie, et peut en outre créer des problèmes supplémentaires (formation d'une dépendance, de l'alcoolisme, de la toxicomanie).

Formes de la maladie

Les psychothérapeutes distinguent trois types d'apathie:

  1. Apathie passive. Ses principaux symptômes sont le détachement, la léthargie, le manque d’intérêt pour la vie. Ils sont assez bien prononcés et perceptibles par les autres.
  2. Apathie active Les changements dans la psyché humaine sont à peine perceptibles pour ceux qui l'entourent. Au fil du temps, la pathologie détruit tellement la psyché qu'elle provoque une maladie mentale ou des tentatives de suicide.
  3. Apathie traumatique. La cause de son développement est une lésion organique du cerveau causée par des blessures, des tumeurs, des troubles de la circulation cérébrale. L'élimination du facteur étiologique dans ce cas entraîne l'élimination des signes d'apathie.

Symptômes de l'apathie

Les principaux symptômes de l'apathie sont la perte d'aspirations et de désirs, l'insensibilité et l'indifférence, la perte d'intérêt pour les affaires et les choses qui intéressaient auparavant une personne. Les autres signes d'apathie incluent:

  • limitation significative des contacts sociaux;
  • intérêt réduit pour les activités professionnelles;
  • réticence à effectuer des tâches routinières;
  • un état de fatigue chronique qui ne disparaît pas même après un long repos;
  • manque ou forte diminution de l'appétit;
  • lenteur des réactions physiques et mentales;
  • humeur dépressive;
  • troubles de la parole;
  • manque d'initiative;
  • perturbation de la concentration.

Une personne apathique se distingue par son détachement de la réalité et des gens qui l'entourent, sa passivité et son indifférence, l'absence du besoin naturel d'être aimé et de s'aimer soi-même. Les émotions sont sauvées, mais cachées au plus profond de la sphère de l'inconscient. C'est pourquoi une personne apathique est perçue par les autres comme insensible, sans vie, dépourvue d'émotions, sans aucune aspiration, aucun désir ou désir.

Les patients présentant une apathie sévère à la limite de l'état d'abilia présentent un manque marqué d'initiative, taciturne, un manque de mobilité, un processus de pensée altéré, des défaillances de la mémoire. Le discours est flou, flou. Mouvement flou, lent, parfois mal coordonné.

L'apathie peut survenir avec des symptômes cliniques environnants clairement visibles, mais se développe parfois de manière progressive. Dans ce cas, la destruction de la psyché humaine est endogène et une personne apparemment saine et active peut tenter subitement de se suicider pour tout le monde.

Les signes d'apathie ne sont jamais l'irritabilité ni la tension. Une personne, au contraire, disparaît de tout désir de faire quelque chose, d'essayer de satisfaire son désir. Il existe une atrophie et une dévaluation des expériences émotionnelles personnelles, qui ne provoquent ni émotions positives ni négatives.

Diagnostics

Il est possible de supposer que le patient est apathique s'il présente 4-5 des symptômes énumérés ci-dessous:

  • récemment eu un stress intense;
  • manque de communication avec les amis et les parents pendant une longue période, grave inconfort en pensant au prochain contact avec eux;
  • surgissant régulièrement des pensées noires;
  • insouciance dans les vêtements, refus de prendre soin de soi;
  • sentiment constant de tension;
  • handicap;
  • les troubles du sommeil, en particulier la somnolence diurne et l'insomnie la nuit;
  • perception de la réalité environnante au ralenti;
  • manque d'émotions joyeuses;
  • réduction de l'autonomie.
L'apathie n'est pas une maladie indépendante, mais se développe en tant que symptôme de certaines maladies mentales (dépression, schizophrénie), ainsi que de lésions organiques du cerveau.

Pour identifier la cause sous-jacente de l'apathie, le patient est consulté par un neuropsychologue, un neuropathologiste, un médecin et un endocrinologue.

Traitement de l'apathie

Le choix du traitement de l'apathie est déterminé par la forme du trouble psychopathique, ainsi que par l'intensité des manifestations cliniques.

Le traitement des apathies légères se fait sans médicament. On recommande aux patients une activité physique modérée, des promenades régulières au grand air, le respect de l'alternance travail-repos. Dans ce cas, faire face à l'apathie aide à voyager en discutant avec les amis et la famille.

En cas d'apathie grave, le traitement est effectué par un psychoneurologue. Dans le schéma thérapeutique, on entend par pharmacologie un ou plusieurs cours, ainsi que des séances de psychothérapie.

Conséquences possibles et complications

Les formes d'apathie sévère en l'absence d'un traitement adéquat peuvent entraîner le développement d'un état affectif chez un patient, une dépression et des tentatives de suicide.

Prévisions

Le pronostic est favorable. Dans la plupart des cas, cet état psychotique est bien servi par la thérapie. Dans les cas où l'apathie se développe en tant que symptôme d'une maladie mentale (schizophrénie, dépression), le pronostic est déterminé par l'évolution de la pathologie sous-jacente.

Prévention

La prévention de l'apathie vise à prévenir la fatigue physique et mentale et comprend:

  • adhésion au jour;
  • exercice régulier;
  • bonne nutrition;
  • éviter les situations stressantes.

Afin de ne pas sombrer dans l'apathie, les psychologues recommandent:

  1. Ne retenez pas vos émotions. S'il y a un état de tristesse et le désir de pleurer, ne le combat pas. Avec les larmes, le stress disparaît.
  2. Prenez des pauses. Si vous vous sentez fatigué, vous devez trouver une occasion d'arrêter le flux des affaires et de vous permettre de vous reposer. Il est préférable de prendre des vacances et de partir en voyage, pas nécessairement loin. En l’absence d’une telle opportunité, il vaut la peine de se promener dans le parc, de visiter un musée, d’aller au cinéma, c’est-à-dire d’essayer de changer l’environnement de quelque façon que ce soit.
  3. Prends un chien. Cette recommandation est particulièrement pertinente pour les célibataires. Il est nécessaire de prendre soin des animaux régulièrement, de faire de longues promenades avec elle tous les matins et tous les soirs. Cela stimule le sens des responsabilités et empêche l’apparition de l’apathie.

Apathie des mots

Le mot apathie dans les lettres anglaises (translittération) - apatiya

Le mot apathie est composé de 6 lettres: a a et p t i

Le sens du mot apathie. Qu'est-ce que l'apathie?

APATHY - un état mental caractérisé par un manque d'expression des émotions et des sentiments. Les signes extérieurs d'apathie sont le détachement d'une personne des autres et du monde entier, son indifférence à quelque chose et sa passivité...

Dictionnaire de la psychanalyse. - 2010

APATHY (grec. Απάθεια: ά particule négative + πάυος, affect, latin. Tranquillitas animi) - terme d'ancienne éthique qui signifie impassivité comme absence d'affect ou immunité (analogue fonctionnel - «sérénité», «ataraxie»).

APATHYA est un terme d’ancienne éthique qui veut dire impassivité, c’est-à-dire l’absence d’affect ou d’immunité (l’analogue fonctionnel étant la «sérénité», l’ataraxie).

Nouvelle encyclopédie philosophique. - 2003

Apathie (apathie) L'absence de toute émotion. Il convient de le distinguer du désespoir, qui représente une perte d’espoir, et du BORING, résultant du blocage d’une activité dirigée vers l’extérieur, que ce soit pour des raisons externes ou névrotiques.

Dictionnaire critique de la psychanalyse

L'apathie (grecque) signifie le manque de vitalité dans la région des sens, donc particulièrement dans les émotions et les passions, ainsi que dans les mouvements physiques de l'individu. Par conséquent, elle est utilisée dans le sens de la paresse et de la flegme.

Dictionnaire encyclopédique de F.A. Brockhaus et I.A. Efron. - 1890-1907

APATHY, APAPHA (Apatheia grecque - impassivité) - chez les stoïciens: l'idéal du sage atteint par la «seconde naissance», lorsque l'esprit maîtrise totalement la vie spirituelle de l'homme, toutes les vertus se forment et la liberté des passions et des affects est atteinte.

Un bref dictionnaire religieux et philosophique. - 1996

APATHY (APATHY) Absence d’émotions et de sentiments. Une personne aux manifestations apathiques ne ressent ni plaisir ni déplaisir; Cet état d'apathie est différent de l'ennui, car il n'est pas accompagné de tension et d'irritabilité.

Termes et concepts psychanalytiques

APATHIE SOCIALE - L’état d’une personne ou d’un groupe social caractérisé par une indifférence totale, une passivité sociale et psychologique, une perte totale ou partielle de son intérêt pour la réalité sociale...

Sociologie: Encyclopédie. - 2003

A / Pat / i / i [th / a] [cf.: Sim / pat / i / i, anti / pat / i / i].

Dictionnaire orthophonique. - 2002

Syndrome d'apathie résiduelle

Syndrome d'apathie résiduelle - Ch. Mundt (1982, 1985) fait référence au complexe symptomatique de l'état initial de la schizophrénie (indifférence, indifférence, manque d'intérêt, extinction des impulsions).

Zhmurov V.A. Grand dictionnaire explicatif de termes sur la psychiatrie

Syndrome d'apathie résiduelle - Ch. Mundt (1982, 1985) fait référence au complexe symptomatique de l'état initial de la schizophrénie (indifférence, indifférence, manque d'intérêt, extinction des impulsions).

Exemples d'utilisation du mot apathie

L’apathie de Kuranyi n’est plus aussi terrible et il semble que les tribunes de Khimki ne soient plus aussi vides.

Les hôtes ont essayé de récupérer, mais leur action a été apathique.

Il semble que dans cette victoire, il n'y a pas que la lenteur et l'apathie de l'équipe nationale slovaque, mais aussi la main de Bill.

À Gorlovka, la passivité et l'apathie règnent, comme dans un autre monde.

Et quand la réalité frappe la tête, les lunettes sont roses et l'apathie commence, déception pour son mari et pour la vie en général.

Le médecin traitant de l'actrice a déclaré que Meri Uzerli souffrait d'une dépression nerveuse, d'un syndrome de fatigue chronique et d'une apathie constante.

Apathie

La plupart des gens savent de première main ce qu'est l'apathie. La frustration et la fatigue font partie de la vie, et l'apathie est un type de réaction au stress. Traditionnellement, ce concept est considéré comme un état qui se manifeste par une perte d'intérêts, d'énergie vitale et de réponses émotionnelles. Chacun de nous a des périodes de fatigue morale, de dépression et d’indifférence face à ce qui se passe. Tout cela a un effet négatif sur le travail, rend difficile le maintien de relations personnelles et la jouissance de la vie.

L'apathie est une condition de léthargie, d'indifférence, de manque de force et de motivation. L'intérêt pour les loisirs et les choses qui semblaient auparavant passionnantes et importantes peuvent être perdus.

De tels signes, bien sûr, ne sont pas rares. Cependant, ne les sous-estimez pas. Vous ne pouvez pas être sûr que vous ayez l'apathie qu'il s'agisse d'une bagatelle, à laquelle il ne faut pas prêter attention. Dans certaines situations, cette condition réduit non seulement la qualité de vie, mais peut également être dangereuse. Par exemple, si une personne est atteinte d'une maladie somatique, l'apathie l'empêchera de se motiver pour le traitement. L'apathie peut également être un symptôme d'un certain nombre de troubles mentaux et neurologiques.

Par conséquent, si vous remarquez des signes précurseurs chez vous ou chez un être cher, il est préférable de ne pas ignorer le problème, mais d'essayer de le résoudre.

Causes de l'apathie

Toutes les raisons d'apparition de l'apathie peuvent être divisées en deux grands groupes: externe et interne.

Les causes externes sont des facteurs qui agissent sur le cerveau à partir de l'environnement externe ou d'autres zones du corps. Qu'est-ce qui cause l'apathie chez de telles personnes?

  1. Fort stress - perte d'un être cher, renvoi du travail, catastrophe technologique ou naturelle; peut conduire à l'apparition d'un trouble de stress post-traumatique.
  2. Épuisement émotionnel - stress chronique, travail avec une grande responsabilité, style de vie stressant; forte probabilité de développer une neurasthénie, peut être une dépression réactive.
  3. Maladies somatiques - maladies d'organes qui affectent indirectement le cerveau; par exemple, l'athérosclérose vasculaire, à cause de laquelle se produit un accident vasculaire cérébral
  4. Troubles endocriniens
  5. Effets secondaires des médicaments: médicaments réduisant la pression artérielle, somnifères, contraceptifs.

L'apathie peut être le symptôme de nombreux troubles mentaux et neurologiques: dépression, schizophrénie, maladie d'Alzheimer.

Tout ce qui précède n'est pas rare pour une personne vivant dans une ville moderne. La réaction émotionnelle sous la forme d'apathie de la situation dans ces cas est une variante de la norme et va de pair avec l'élimination du facteur de stress.

Pourquoi l'apathie survient-elle dans tout ce qui se passe quand il n'y a pas de raisons externes? C’est là que les raisons internes apparaissent. L'apathie peut être le symptôme de nombreux troubles mentaux et neurologiques: dépression, schizophrénie, maladie d'Alzheimer.

Apathie avec dépression. L'apathie peut survenir tant dans le trouble dépressif majeur que dans la dysthymie et la dépression masquée. Ce dernier est un type de dépression dans lequel les plaintes somatiques (douleur dans la colonne vertébrale, démangeaisons, problèmes respiratoires) en l'absence de signes objectifs des maladies correspondantes apparaissent au premier plan. Ce sont les soi-disant «masques» de la dépression, de tels états entraînent souvent des difficultés pour poser un diagnostic.

Apathie dans la schizophrénie simple. Cette forme de schizophrénie est caractérisée par un développement progressif lent et une perte des fonctions mentales naturelles. La froideur émotionnelle, l'indifférence pathologique, les troubles de la pensée sont mis en avant. Les illusions et les hallucinations ne sont complètement ou presque pas observées, raison pour laquelle la maladie peut passer inaperçue pendant longtemps. Sans l'intervention d'un spécialiste, cela conduit à un isolement social complet et à la désintégration de l'individu.

Apathie dans la maladie d'Alzheimer. La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui affecte principalement les lobes frontaux. L'apparition de l'apathie est associée à la défaite de ces régions cérébrales particulières, ainsi qu'au développement de la démence. L'apathie se développe chez la plupart des patients atteints de cette maladie.

À quoi ressemble l'apathie: symptômes et signes

L'apathie prive une personne d'intérêt pour la vie, les désirs et la motivation. L'absence de ces incitations importantes affecte négativement le comportement et la performance. Un faible niveau d'énergie rendra difficile l'exécution des tâches quotidiennes et la réalisation de nouvelles réalisations.

Au fil du temps, malgré la détérioration de la situation, les patients parlent de moins en moins de leur problème, mais ils y vont de plus en plus profondément.

Les émotions sont émoussées, à cause de ce que tout cela suscite habituellement un intérêt, ne donne maintenant aucune réponse émotionnelle. Les attaques d'apathie privées d'intérêt dans presque tous les aspects de la vie. Une personne peut être indifférente lorsque des événements tant attendus se produisent ou lors de rencontres avec de nouvelles personnes. Il est difficile de faire un effort même pour résoudre des problèmes personnels. Les problèmes accumulés au travail et dans la vie personnelle ne font qu’exacerber la situation, car l’apathie est l’un des moyens permettant au psychisme de s’isoler d’une situation difficile et d’un effort excessif.

La première fois, lorsque les manifestations n’ont pas atteint leur maximum, les gens peuvent se plaindre: «Je suis apathique, je ne veux plus rien», «Je suis fatigué de tout, je ne peux pas me concentrer, je n’ai aucun désir». Au fil du temps, malgré la détérioration de la situation, les patients parlent de moins en moins de leur problème, mais ils y vont de plus en plus profondément. Si votre proche se plaint de vos sentiments, vous ne devez pas ignorer ces mots - une personne peut avoir besoin d'aide.

Les principaux signes d'apathie:

  • réduction ou absence d'aspirations et de motivation;
  • changements dans les émotions et le comportement: diminution de l’intérêt pour la vie, la communication, les passe-temps précédents et les nouveaux événements, difficultés dans l’exécution des tâches courantes, léthargie, léthargie, manque de concentration, réduction des fonctions mentales, etc.
  • impact sur la qualité de vie: les changements de comportement nuisent au succès professionnel et à la vie personnelle;
  • Les changements de comportement ne sont pas liés à la consommation de drogue ou d’alcool.

La présence de ces signes chez l'homme pendant quatre semaines est cliniquement significative. Toutefois, si vous constatez une apathie de votre part ou de celle de votre proche qui dure moins longtemps, mais provoque une gêne considérable et interfère avec la vie, ne faites pas appel à un spécialiste. Un professionnel aidera rapidement à comprendre la situation et à déterminer s'il s'agit simplement d'une mauvaise humeur, d'une fatigue ou d'une condition qui, pour éviter des complications, nécessite une correction.

Mesures de diagnostic pouvant être effectuées chez une personne qui se plaint d'un sentiment d'apathie:

  1. Consultation psychiatrique-psychothérapeute
  2. Examen pathologique: aide plus profondément
  3. explorez les fonctions mentales telles que la pensée, l'attention et la mémoire. La méthode aide à détecter les troubles à un stade précoce et à prévenir l’apparition de manifestations graves.
  4. Techniques de laboratoire et instrumentales à confirmer
  5. Diagnostic: Neurotest, système de test neurophysiologique, EEG, scanner, IRM cérébrale (en cas de suspicion de pathologie organique)
  6. Consultation de spécialistes connexes (neurologue)

Comment guérir l'apathie

L'élimination de tout problème mental prend du temps. Si vous ou votre proche présentez des signes d'apathie, un spécialiste expérimenté vous dira comment vous aider à résoudre cette situation le plus rapidement et le plus efficacement possible. Il est nécessaire d’établir et d’analyser la cause de cette affection. Le choix de la bonne combinaison des approches thérapeutiques suivantes en dépend.

Tout d'abord, la psychothérapie et la pharmacothérapie aideront.

La psychothérapie individuelle est l'une des méthodes les plus efficaces. Si le facteur de stress ne peut pas être éliminé, le médecin vous aidera à trouver un moyen de le gérer autrement. Au cours des séances, les patients apprennent à mieux comprendre le problème, à gérer leurs peurs et à réfléchir de manière positive. Pendant la conversation, vous comprendrez comment survivre à l'apathie et aux autres sensations douloureuses.

Pharmacothérapie. S'il s'agit d'un trouble mental ou d'une anxiété, le médecin vous prescrira les médicaments modernes appropriés, en fonction du problème. Par exemple, ils utilisent des tranquillisants doux qui soulagent efficacement l'anxiété ou des antidépresseurs qui normalisent l'humeur et ont un effet positif sur l'activité mentale. Les neuroleptiques peuvent être utilisés.

  • soutien à la famille et aux amis: si vous voulez savoir plus précisément comment aider une personne apathique, le spécialiste vous expliquera comment le mieux faire dans votre cas.
  • normalisation du mode de vie, sommeil suffisant, élimination du facteur de stress: cet élément est important en cas d'apathie, quelle que soit l'étiologie
  • traitement de physiothérapie, massage, vitamines, adaptogènes: récupération du corps après des périodes difficiles et débilitantes (traitement, maladies antérieures)

Rappelez-vous que la santé ne se limite pas aux paramètres physiques. L'Organisation mondiale de la santé le définit comme un état optimal de bien-être physique, mental et social. Seule une telle combinaison permet de réaliser suffisamment notre potentiel et de profiter de la vie. Les émotions, l'intérêt et les désirs sont nécessaires pour un état mental optimal. Comme on peut le constater, une personne apathique ne correspond pas pleinement à la définition de la santé.

Toutes les personnes peuvent éprouver de l'apathie, ce qui les rend douloureusement passives et léthargiques. Bien sûr, cela menace les occasions manquées et le temps perdu. Mais ces périodes peuvent être considérées comme une phase temporaire à travers laquelle presque tout le monde passe. Il faut se rappeler qu'un long séjour dans un état d'apathie réduit la qualité de vie et le manque d'aide dans cette situation peut déclencher l'émergence et la progression d'une maladie mentale grave (dépression, troubles anxieux, etc.).

Qu'est-ce que cela signifie: APATHIA?

Qu'est-ce que l'apathie?
“Apathy” en grec signifie “insensibilité”. Une personne tombée dans l'apathie se distingue immédiatement de son entourage par son indifférence à l'égard de ce qui se passe, par l'absence d'émotions et d'aspirations. Il ne s'intéresse plus aux choses qui ont récemment eu une grande importance pour lui. Une personne apathique limite gravement la communication et les activités professionnelles. Il passe la plupart du temps dans l'immobilité.
Quelles sont les causes de l'apathie?

* Profession, contribuant à l'épuisement émotionnel,
* Diminution de la consommation d’énergie due à une maladie grave, au béribéri, au manque de lumière solaire,
* Stress physique et émotionnel prolongé
* Stress après un événement négatif (séparation d'un être cher, mort d'un être cher, menace à la vie),
* Récession après une récupération émotionnelle longue et brillante.

Quand doit-on s'inquiéter?
Bien sûr, un déclin émotionnel et physique temporaire est tout à fait normal. Nous avons tous besoin d'une sorte de temps d'arrêt de temps en temps. Pour de nombreuses personnes, c’est précisément dans ces périodes que les valeurs sont réévaluées, que les directives de vie sont modifiées et que le travail interne est intensif, ce qui permet de prendre une décision importante.
Cependant, dans certains cas, l'apathie peut indiquer une maladie grave: schizophrénie, dépression, dommages organiques au cerveau, etc.
Par conséquent, vous devriez persuader votre proche de se présenter au psychothérapeute si:

* l'apathie dure plus de trois à quatre semaines;
* le mouvement et la parole du patient sont inhibés;
* il y a des creux dans la mémoire et des échecs dans la pensée;
* Les stimuli externes provoquent une réaction faible et lente.

Quel est

Réponses aux questions populaires - qu'est-ce que cela signifie?

Qu'est-ce que l'apathie?

L'apathie est un état émotionnel spécifique d'une personne, dans lequel elle montre un manque total d'émotion et d'intérêt pour la vie.

Qu'est-ce que APATHIA - définition, signification, concept en termes simples


En termes simples, l'apathie est une condition humaine dans laquelle il ne veut absolument rien faire. Présente constamment une sensation de somnolence, de paresse et de fatigue. Tout ce qui se passe autour n'apporte pas de joie et ne suscite pas d'intérêt. Cette affection peut être d’origine purement psychologique, mais elle peut parfois être le résultat de certaines maladies neurologiques.

L'apathie est l'étymologie du terme.

Le terme "apathie", dans son sens moderne, a été utilisé pendant la Première Guerre mondiale. Il était utilisé pour décrire l'état des soldats revenant de la guerre qui avaient connu toutes les horreurs d'une guerre de tranchées, de bombardements incessants et de la mort de leurs amis. À leur retour, ces personnes n’éprouvaient absolument aucune émotion pour une vraie vie paisible. Selon eux, les événements émotionnels les plus importants ont eu lieu précisément pendant la guerre, et tout le reste semble gris et sans importance.

L'apathie provoque.

Pour déterminer la cause exacte de l'apathie chez un patient particulier, les médecins doivent d'abord déterminer le caractère de cet état émotionnel. Le fait est que tout un ensemble de facteurs variés peuvent provoquer l'apathie. Comme mentionné précédemment, il peut s'agir d'un problème purement psychologique, mais diverses maladies ou médicaments utilisés par l'homme peuvent également provoquer l'apathie.

Les principales causes de l'apathie:

  • Maladie mentale (schizophrénie, trouble bipolaire et hypothyroïdie);
  • Maladie compliquée ou incurable (SIDA, cancer, etc.);
  • Toxicomanie et alcoolisme;
  • L'épuisement du corps dû au manque constant de sommeil et au travail;
  • Manque de vitamines et autres nutriments. Faible immunité;
  • Stress émotionnel constant et stress fréquent.

Apathie et dépression.

La dépression est également caractérisée par l'indifférence et le manque d'interaction émotionnelle avec les gens et les activités, bien que le lien entre la dépression et l'apathie n'ait pas été étudié à fond. Bien que nombre des symptômes se retrouvent dans les deux cas, du point de vue de la médecine, ce sont des choses différentes. Vous pouvez en savoir plus sur ce qu'est la dépression ici.

Prévention de l'apathie.

Passez du temps avec des amis.

Pour une personne en tant qu'être social, il est extrêmement important d'être en compagnie de personnes avec lesquelles il n'est pas indifférent. Même si une personne présente des symptômes d'apathie, dans une bonne et familière compagnie, il y a toujours une chance de la distraire et éventuellement de l'intéresser.

Calendrier des affaires.

Indépendamment de votre humeur et de votre perception émotionnelle de ce qui se passe, essayez de garder un horaire serré et chargé d'activités diverses. Cela peut inclure le travail, les loisirs, les loisirs et les études. Même si tout ce qui précède n'apporte pas de plaisir, une telle activité active distrait le cerveau et éloigne les pensées perturbantes.

Sport

L'exercice régulier a un effet positif sur l'état physique et émotionnel général du corps. Le jogging le plus simple et discret peut booster l’humeur pendant un moment.

Qu'est-ce que l'apathie signifie? comment comprendre le mot apathie? sens et signification

Quel est l'apathie, les symptômes et le traitement de l'apathie

Chaque jour, nous éprouvons beaucoup d'émotions, ils nous aident à vivre, à réagir aux circonstances, mais parfois, une condition telle que l'apathie peut se produire. Les gens qui l'entourent remarquent soudainement un changement de comportement humain, une perte d'intérêt pour la vie et ce qui se passe autour. Ce symptôme nécessite nécessairement une attention et, dans certains cas, un traitement.

Quelle est l'apathie

Du mot grec "apathie" signifie "sans passion", "insensibilité". C'est un état mental caractérisé par la passivité, l'indifférence à l'égard de ce qui se passe autour d'une personne. Les intérêts disparaissent, la personnalité cesse de recevoir la joie de choses qui étaient auparavant agréables.

Caractérisé par la passivité émotionnelle, l'absence de sensations positives, positives et négatives. Avec l'affaiblissement des émotions, une diminution de l'activité totale peut être observée.

L'apathie ne se manifeste souvent pas de manière indépendante, mais est un symptôme de la maladie ou y est associée.

Symptômes de l'apathie

L'apathie peut être définie comme une diminution de la volonté d'agir. Accompagne souvent des maladies telles que la schizophrénie. On peut également l'observer avec des lésions cérébrales organiques. Les principaux symptômes de l'apathie:

  • Manque de joie et de plaisir des choses les plus simples.
  • Concentrez-vous sur la souffrance.
  • Détachement des gens et refus de communiquer avec eux.
  • Indifférence au monde extérieur.
  • La passivité
  • Diminution des désirs et des aspirations pour leur satisfaction.
  • Se refermer sur soi-même, décliner les contacts sociaux et ne pas vouloir faire de nouvelles connaissances.
  • Perte du sens de la vie.
  • Perte de sens dans toute activité.
  • Somnolence.
  • Appauvrissement des expressions faciales.
  • Pessimisme, perception de la vie grise et terne.

Au cours de l'apathie, en règle générale, il n'y a pas d'irritabilité, au contraire, une personne devient indifférente et indifférente. Il y a une faiblesse psychologique et parfois physique. Une personne devient inactive, la paresse apparaît, la parole devient inexpressive.

Signes d'apathie

Extérieurement, une personne devient complètement indifférente, immobile, taciturne. Il peut y avoir des problèmes de mémoire, un retard de la pensée, une léthargie par rapport à la réponse émotionnelle aux personnes et aux situations. Une personne perd la capacité de manifester de l'amour, de la sympathie, de l'irritabilité et de l'agressivité.

L'apathie peut être aussi vive et prononcée quand les autres remarquent un état émotionnel et une activité modifiés, ou cachée, lorsqu'une personne semble travailler, parler et finir par se suicider de manière inattendue pour d'autres.

Une humeur dépressive arrive périodiquement chez toute personne. Toutefois, si ces signes persistent, si l’indifférence et le retard mental l’emportent, c’est une raison pour prendre des mesures immédiates.

Causes de l'apathie

Afin de déterminer l'apathie, il sera utile de connaître les raisons qui ont conduit à son apparition. Ils peuvent être divisés en plusieurs composants.

  1. Les facteurs héréditaires, tels que la prédisposition à la maladie mentale, les maladies du cerveau et du système cardiovasculaire.
  2. Le stress. Situations de vie difficiles, conflits à la maison et au travail, situations de danger pour la vie ou celle de vos proches.
  3. Somatique. La détection d'une maladie mettant la vie en danger chez une personne peut provoquer l'apathie et l'indifférence face à son destin.
  4. Les médicaments, y compris les hormones, l'insomnie et les antidépresseurs mal choisis.
  5. Manque de vitamines, régime alimentaire malsain, manque d'activité physique.
  6. Vivre une crise d'âge.

Comment traiter un état d'apathie

Une fois que les causes possibles du problème ont été clarifiées, ils commencent à chercher des moyens de faire face à l'apathie. Tout d'abord, une personne devrait avoir le désir de la vaincre.

Malheureusement, en raison d'une diminution de la stimulation et de la volonté, tout le monde ne peut le faire seul.

Dans ce cas, les proches devraient apporter un soutien précieux et stimuler toutes les activités.

Si vous êtes dans un état d'apathie, essayez de revenir un peu en arrière et de réfléchir aux raisons qui ont conduit à cela. Regardez la situation de l'autre côté, "perdez-la" à nouveau. Venez à l'idée que tout cela est dans le passé.

Si la maladie somatique est devenue la cause de l’apathie, il est nécessaire de déployer tous les efforts possibles pour améliorer sa santé.

Il est important de comprendre que l'état négatif tarde et qu'il devient de plus en plus difficile d'en sortir. Il est nécessaire de stimuler l'activité par tous les moyens. Combattez toute humeur de désespoir, de paresse, d'indifférence. Apprenez à trouver la beauté dans le monde qui vous entoure.

Il est dangereux de s'enfermer, de rester chez soi et de limiter les contacts. Au contraire, il est nécessaire d'augmenter l'activité sociale. Eh bien, si vous avez la possibilité de vivre dans la nature avec une compagnie amicale.

Si des problèmes au travail conduisent à l'apathie, alors vous devriez peut-être envisager de changer de type d'activité. De nombreuses personnes ont réussi à se débarrasser des crises en changeant radicalement leurs vies et leurs professions. Il est important de trouver un nouvel objectif et de développer la motivation pour l'atteindre.

Devrait augmenter et l'activité physique. Cela conduira à un métabolisme amélioré, une amélioration de la fonction cérébrale, un renforcement des muscles et des vaisseaux sanguins.

Des médicaments

Dans ce cas, le médecin doit prescrire des médicaments. Il existe différents stimulants: teinture de citronnelle, ginseng, éleuthérocoque, etc. Toutefois, ils doivent être utilisés en consultation avec un médecin.

Vous pouvez utiliser une variété de thés avec des herbes, s'il n'y a pas de contre-indications. Le café fraîchement moulu a un effet stimulant.

Dans certains cas, le médecin peut recommander de prendre des vitamines. Cependant, vous ne devriez pas vous y impliquer. Il est préférable de remplacer les médicaments par des produits naturels: légumes, fruits, légumes verts.

Prévenir l'apathie

La prévention est importante, surtout si vous savez que vous présentez périodiquement un état d'apathie qui peut se transformer en dépression ou en faire partie.

Alternance appropriée de travail et de loisirs

La fatigue au travail, les week-ends rares, le manque d'organisation entraînent l'épuisement du corps. Il est très important de trouver du temps pour se reposer et cela devrait être le contraire de l'activité principale.

Si vous êtes constamment en déplacement au travail, physiquement fatigué, le repos doit être associé à la détente: aller à la nature dans un endroit calme, méditer, regarder de bons films, passer du temps seul.

Si votre travail est lié à une vie sédentaire, vous devez résoudre des problèmes intellectuels, le reste doit être actif: randonnée, jouer dans la nature, jogging, vélo, fitness.

Bonne organisation du jour

L'incapacité à établir une routine quotidienne fait que nous faisons beaucoup de choses inutiles et que, pour les plus importantes, le temps manque. En conséquence, il faut se dépêcher, s'inquiéter, être nerveux. En conséquence, la psyché est surmenée, une dépression se produit et la personne tombe dans un état d'apathie, lorsque tout ce qui se passe n'a plus de sens.

Faites une liste des tâches qui doivent être effectuées. Découvrez ce que vous faites pendant la journée. Une activité inutile augmente considérablement le niveau de fatigue. Vous devez donc structurer votre emploi du temps.

Faire du sport

Le sport aide à garder le corps en forme. Les exercices légers affectent favorablement le cœur, le système circulatoire, l'activité cérébrale, augmentent le niveau d'hormones de joie. Après un effort physique, nous ressentons une légère fatigue, mais elle est positive.

Pour la prévention de l’état apathique et dépressif, nager dans la piscine, marcher dans la nature, faire du roller, jouer à des sports sur la plage en équipe est utile. Trouvez des personnes partageant les mêmes idées, toute activité semblera plus amusante et les compétitions donneront une incitation supplémentaire.

Fais toi beau

Les émotions positives doivent être stimulées. Si vous remarquez un état d’indifférence imminent, commencez à vous faire plaisir. Faites-vous un petit cadeau, obtenez ce dont vous rêvez depuis longtemps, rendez-vous pour une visite ou arrêtez-vous pour un repos. Les sorties au salon seront utiles pour une femme, un homme pouvant aller à un match de football ou se livrer à des divertissements extrêmes.

Les petites joies nous permettent de maintenir des émotions positives au bon niveau. S'il y a beaucoup de points négatifs et de conflits autour de vous, apprenez à les gérer. En fait, beaucoup de choses importent peu.

Vis pour toi

Nous pensons souvent à ce que les gens autour de nous pensent de nous. Mais ces personnes vivent leur vie et, de plus, elles ne font souvent pas attention à nous. Les voisins gossip? Arrêtez simplement de réagir à cela - vous n'êtes pas obligé de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, et votre humeur positive est beaucoup plus importante.

L'apathie peut survenir chez des personnes sujettes à la manipulation de leurs proches ou de leurs collègues. Dans ce cas, vous devrez cesser d'être une victime et enfin devenir un chef de file, dirigeant votre vie dans la direction qui vous profite. Gérez votre vie et ce qui s'y passe, puis vous ferez l'expérience de plus de plaisirs et d'émotions positives.

Nous avons appris que l'apathie est un état d'impuissance et d'indifférence à l'égard du monde qui nous entoure. Il est important de commencer le traitement dès que possible si les premiers signes apparaissent. Mais la prévention en temps opportun est tout aussi importante. Gardez votre forme, ne laissez pas le stress s'infiltrer dans le monde intérieur et votre santé mentale restera au meilleur niveau.

Apathie ce que c'est: les causes de l'état d'apathie

L'apathie c'est quoi? Aujourd'hui, de nombreux experts ne font pas la distinction entre apathie et athymie ou anormie, car ils présentent des manifestations similaires, qui consistent en une diminution significative de l'activité émotionnelle, ainsi qu'un détachement complet de la plupart des événements.

De tels symptômes ne peuvent pas être associés à des manifestations capricieuses, car ce n'est pas un processus rapide.

La manifestation de signes d'apathie sur une base continue est une structure mentale particulière d'une personne particulière.

La diminution du niveau de manifestations des émotions et des sentiments, le détachement général et la passivité de la pensée peuvent se développer progressivement, mais dans certains cas, il existe des manifestations brutales, en particulier si des circonstances de la vie choquantes l’y ont conduit.

Le problème réside dans le manque de compréhension de la personne sujette à l'apathie, les raisons d'un tel état, ce qui rend impossible le changement de sa propre perception de la réalité.

Tableau clinique

L’apathie est dans la plupart des cas une réaction protectrice du système nerveux, nécessaire pour réduire l’impact du stress émotionnel et mental, ce qui aide à prévenir l’épuisement des réserves internes du corps.

La réticence à faire quoi que ce soit et l’indifférence face à la plupart des événements se produisent généralement lors d’une situation stressante caractérisée par un fort épuisement des ressources mentales.

L'état de détachement complet se produit également si le système nerveux est dans un état d'excitation depuis trop longtemps.

Après cela, il faut un certain temps pour stabiliser les processus de fonctionnement, de sorte que le cerveau commande de ralentir la plupart des fonctions émotionnelles, pour lesquelles une personne ne veut rien faire ou participer à des événements qui étaient auparavant importants pour elle.

Si l’apathie n’est pas une forme temporaire, mais se caractérise par des attaques fréquentes et durables, certains ajustements sont apportés au caractère d’une personne et font désormais partie intégrante de sa personnalité.

Parfois, cela se produit à certaines étapes du développement personnel, auquel cas le désir de ne rien faire est de nature sociale et affecte négativement l'activité dans le domaine d'activité professionnelle.

Le diagnostic d'apathie est exclu de la pratique psychiatrique moderne, car les experts le considèrent comme l'un des symptômes d'un trouble mental existant reflétant l'état d'une personne au cours d'une période donnée.

Il convient de noter que le manque de désir de faire quelque chose ne peut pas être étendu à certains types d’activités, mais doit être sélectif: il s’appliquera à tous les processus, événements et manifestations de la vie.

Si une personne ne veut rien faire, cela ne veut pas dire qu'elle est complètement abstraite de tous les événements et processus: elle peut perdre de l'argent, obtenir une promotion au travail ou assister à une soirée bruyante, mais rester complètement indifférente et ne pas ressentir d'émotions.

En d'autres termes, toutes les différences entre les manifestations positives et négatives de la vie sont perdues, elles recevront toutes une note neutre. Parfois, deux concepts différents sont confondus: l'apathie et l'abulia.

Dans le premier cas, il y a un manque de sentiments et d'émotions, mais si Abulia se produit, alors la capacité et le désir de réaliser toute activité sont perdus.

Dans ce cas, l'existence inertielle est remplacée par le manque d'activités quotidiennes.

Il existe un concept d'inactivité contemplative: s'il est observé chez une personne donnée, cela peut indiquer les premiers signes du développement d'une pathologie de nature schizophrénique.

Sujet intéressant: la dysphorie n'est pas une dépression

Avoir le désir de ne rien faire peut être une manifestation:

  • la démence, dans le cadre des symptômes complexes de la maladie de Pick;
  • Démence d'Alzheimer;
  • Infection par le VIH et certaines autres maladies.

Une maladie apathique peut se développer si une personne a consommé certains médicaments pharmacologiques pendant une longue période, en premier lieu il concerne les antipsychotiques.

Il existe souvent des situations dans lesquelles une maladie apathique est l’un des symptômes cliniques de la dépression. Dans le même temps, une personne ne ressent pas une tristesse dépressive caractéristique, car les concepts opposés sont perdus et la possibilité de ressentir des sentiments négatifs disparaît.

L'absence de manifestations émotionnelles externes n'indique pas toujours un état d'apathie, certaines sensations ne pouvant être cachées qu'au niveau subconscient.

Symptomatologie

Les diagnostics ne causent généralement pas beaucoup de difficultés, puisqu’une personne apathique se distingue toujours facilement des autres par ses caractéristiques externes.

    La baisse globale de l'activité dans tous les domaines d'activité est clairement visible si une indifférence absolue vis-à-vis de l'actualité se développe parallèlement.

Apathie - indifférence aux événements

  • Il y a une perte totale d'intérêt pour tous les passe-temps et les hobbies; une personne ne veut pas faire les activités qu’elle aimait auparavant; la communication avec les proches est réduite au minimum.
  • Il est possible de tirer certaines conclusions si, parallèlement aux symptômes décrits, disparaît la réaction à des événements ou à des phénomènes qui, chez d’autres personnes, provoque la manifestation d’émotions négatives.
  • Si une personne perd tout intérêt pour des activités et des événements, on peut observer des changements caractéristiques dans son discours et son comportement: ils se caractérisent par une impassibilité totale et une indifférence prononcée.
  • Il y a une posture commune caractéristique avec la tête basse et un regard absent.
  • L'expression faciale devient assez rare, il est impossible de déterminer à partir du visage ce que la personne vit ou pense sur une question donnée.

  • Dans le discours, on peut observer une indifférence à l’égard des sujets abordés.
  • L'état influe sur la réalisation des mouvements: les gestes sont minimisés, la spontanéité est complètement exclue.
  • La tendance à ne rien faire s'étend aux procédures visant à maintenir l'hygiène personnelle, ce qui conduit au développement de la négligence et de la malpropreté, dont les manifestations sont simplement ignorées.
  • Dans certains cas, il peut y avoir une répétition systématique des actions obsessives et dénuées de sens. Elles peuvent consister à se balancer sur une chaise, à frapper avec les doigts sur la surface d’un objet ou à fixer longuement vos yeux sur l’objet sélectionné.
  • Cela conduit à un retrait progressif de la société, en ignorant les questions posées ou en essayant d'établir un contact, les réponses rares deviennent monosyllabiques et non orientées vers la poursuite du dialogue.

    Un tel comportement conduit souvent à une détérioration des relations entre les membres de la famille, ceux-ci pouvant devenir hostiles.

    Très souvent, une manifestation d'attention accrue portée à ces changements par des proches, non seulement ne change rien, mais provoque également une aggravation de la situation: une personne ne veut pas réagir aux soins et devient plus autonome.

    Avec le développement de l'état d'apathie classique, une personne conserve une certaine activité, qui prend la forme de rituels sans but. Il peut faire des choses tous les jours auxquels il s'est habitué ou aller au travail, mais tout cela se produit uniquement par inertie. Le manque d'initiative conduit également à l'indifférence de la qualité du résultat final de ses activités.

    Raisons

    La présence de signes d’un état apathique peut indiquer des violations plus graves. Avant le rendez-vous de thérapie, un diagnostic préliminaire est réalisé, qui vise à éliminer les conditions et pathologies suivantes:

    • troubles de type schizophrénique;
    • rester dans une dépression profonde;
    • les maladies affectant les processus du système nerveux et sont d'origine organique;
    • Infection par le VIH;
    • formations oncologiques de toute nature affectant le cerveau;
    • alcoolisme aigu ou toxicomanie;
    • dysfonctionnement endocrinien.

    L’une des causes les plus courantes de l’apathie est l’utilisation de médicaments pharmacologiques puissants, parmi lesquels on peut distinguer les antidépresseurs, divers tranquillisants, les somnifères, les antibiotiques ou les contraceptifs destinés à l’administration orale.

    Les causes de l’état d’apathie peuvent aussi être de nature psychologique, car de telles conditions anormales résultent souvent de l’exercice d’une activité dont le rythme est trop intense, perturbant l’équilibre entre le travail et le repos, effectuant un travail long et difficile et manquant de compensation morale ou autre.

    Traitement

    Dans une situation où une personne ne veut rien faire et s'implique émotionnellement dans quelque événement que ce soit, certaines mesures sont nécessaires, leur spécificité dépend de la cause de l'apathie.

    Il faut garder à l'esprit que, dans certains cas, l'apathie ne constitue pas un trouble grave nécessitant un traitement, car elle constitue une mesure naturelle nécessaire à la normalisation et à la restauration de l'activité mentale de l'homme.

    Si l’on sait que la cause principale est un facteur traumatique, il n’est pas nécessaire de prendre des mesures hâtives pouvant nuire à la durée de l’état apathique.

    Un tel déchargement peut durer plusieurs jours. Pendant cette période, une personne a besoin de solitude et de repos physique mais aussi intellectuel, ainsi que du soulagement des tâches ménagères et des problèmes domestiques quotidiens.

    Les médicaments universels capables de normaliser le fond émotionnel, n’existent pas. Pour cette raison, la consultation d'un psychothérapeute ou d'un autre spécialiste est nécessaire. Cette thérapie se caractérise souvent par un degré d'efficacité élevé.

    Le caractère indispensable d'une telle démarche tient au fait que seules quelques personnes sont en mesure de diagnostiquer de manière indépendante une maladie apathique en elles-mêmes, de comprendre les causes principales de la maladie et de supprimer ses manifestations sans l'aide d'un professionnel. Certaines personnes ressentent trop souvent un état de détachement similaire, auquel cas nous pouvons parler d'apathie, qui se présente sous une forme chronique.

    Sa prévention repose sur les activités suivantes:

    • normalisation de l'horaire quotidien;
    • concilier travail et repos;
    • élimination maximale des situations stressantes ou de tout événement susceptible de provoquer le développement de la dépression.

    Au cours de l'apathie, il est nécessaire d'équilibrer le régime alimentaire, qui comprend des produits capables d'alimenter le corps en vitamines, minéraux et éléments chimiques bénéfiques. Parmi les autres activités pour se débarrasser de cette maladie, on peut identifier:

    • promenades régulières dans l'air frais;
    • augmentation de l'activité physique;
    • traitements de l'eau, en particulier la douche;
    • pratiques de massage.

    Apathie mot signification

    Le sens du mot Apathie à Éphraïm:

    Apathie - L'état de profonde indifférence, indifférence.

    La signification du mot Apathy in Ozhegov:

    Apathie - Un état de complète indifférence, indifférence

    Apathie dans le dictionnaire encyclopédique:

    Apathie - (du grec Apatheia - impassivité) -.. 1) indifférent, indifférence à l'environnement; un état dans lequel les impulsions internes, les intérêts et les réactions émotionnelles sont réduits ou complètement perdus. 2) L'un des concepts de base de l'éthique du stoïcisme, une totale liberté d'âme vis-à-vis des passions et des effets. Nommé par Steelpon (Megar School), développé par Zenonimiz Kition, Epictetus.

    La signification du mot Apathy dans le dictionnaire des termes médicaux:

    apathie (apathie; insensibilité grecque. apatheia; synonyme: anormia, atimormiya, indifférence douloureuse) est un trouble de la sphère émotionnelle-volitive, manifestée par l'indifférence à soi-même, aux autres et aux événements, au manque de désir, à la motivation et à l'inactivité. Synonymes de apathy: apathy, see laziness

    La signification du mot Apathy dans le dictionnaire Ushakov:

    La signification du mot Apathy dans le dictionnaire Dahl:

    La définition du mot "apathie" pour TSB:

    Apathie (du grec. Arathia - impassivité)

    1) dans le sens habituel du terme - une attitude indifférente envers l’environnement. 2) En médecine, condition douloureuse, exprimée dans l’indifférence, dans une attitude de non-participation à ce qui se passe, en l’absence de manifestations externes de réactions émotionnelles (paralysie des émotions).

    Souvent, A. est associé à abulia (syndrome apato-abulic), une diminution générale de l'activité mentale. Ces patients sont sédentaires, réticents, sans initiative.

    Le syndrome Apato-abulic est observé dans certaines maladies mentales, ainsi que dans les troubles fonctionnels du système nerveux. Ils traitent la maladie à l'origine de A. et utilisent des stimulants de l'activité nerveuse.

    3) Dans la philosophie ancienne - l’un des concepts de base de l’éthique stoïcienne, qui consiste à exiger la libération complète de l’âme de toutes les passions. Selon les stoïciens,

    La «passion» est un mouvement déraisonnable de l'âme, caractérisé par une déviation du jugement correct du bien et du mal; le sage doit être exempt de passions et de sentiments de peur et de tristesse. Pour la première fois, cette doctrine a été développée par le représentant de l'école Megar, Steelpon, et après lui, par Zeno (voir. Zeno of Elea) de Kition (4-3 siècles avant notre ère).

    Signification du mot apathie

    Dictionnaire des mots étrangers

    apathie [c. insensibilité à l'apathelle] - un état d'indifférence complète, d'indifférence; condition douloureuse caractérisée par une diminution de l'activité mentale, de l'indifférence, du manque d'intérêt pour l'environnement, de l'indifférence, du manque de volonté (abulia).

    Le nouveau dictionnaire explicatif de la langue russe. Auteur T. F. Efremova.

    apathie g. L'état de profonde indifférence, indifférence.

    Dictionnaire explicatif ed. C. I. Ozhegova et N.Yu Shvedova

    APATHY, s, g. L'état de complète indifférence, indifférence. Vapatiya tomber. II adj. apathique, th, th.

    Dictionnaire explicatif V.I.Dal

    Apathie Grec l'indifférence, l'insensibilité, l'indifférence, l'indifférence, l'indifférence, l'imperturbabilité, la froideur, la haine, l'inertie, la léthargie, la paresse, l'oblomovschina (tiré de l'histoire de Goncharov). Apathique, apathique, sans passion, indifférent, inerte, etc.

    Dictionnaire de la langue russe, ed. D. N. Ushakova

    APATHY d'apathie, bien. (du grec Apatheia - insensibilité). Indifférence, froideur, inactivité, léthargie. Sentez l'apathie totale à l'affaire. L'apathie s'est emparée de moi. Être dans un état d'apathie.

    F.A. Brockhaus, I.A. Efron. Dictionnaire encyclopédique

    Dictionnaire explicatif moderne

    APATHYA (du grec. Apatheia - impassivity). 1) attitude indifférente, indifférente à l'environnement; un état dans lequel les impulsions internes, les intérêts et les réactions émotionnelles sont réduits ou complètement perdus. 2) L'un des concepts de base de l'éthique du stoïcisme, la liberté complète de l'âme des passions et des affects. Nommé par Steelpon (Megar School), développé par Zenon Stoic de Kition, Epictetus.

    Glossaire des synonymes N. Abramova

    6 lettres dans le mot "apathie": a a et p t i.

    Mots formés à partir de 6 lettres mots apathie:

    L'apathie (grec? - “sans” + grec. “Passion”) est un symptôme exprimé par l'indifférence, l'indifférence, une attitude détachée de ce qui se passe autour de soi, en l'absence de tout désir d'activité [1]. Accompagné d'un manque de manifestations émotionnelles externes, et parfois d'une diminution de l'activité volontaire (syndrome apato-abulique).

    L'apathie peut être une variante clinique de la dépression, une manifestation de désordres négatifs dans la schizophrénie, un symptôme de diverses maladies somatiques et neurologiques (maladie de Pick, maladie d'Alzheimer, diverses démences, SIDA, maladie de Lyme, troubles endocriniens, etc.), peut être un symptôme de lésion cérébrale organique [ 2], en particulier des lésions aux surfaces convexes des lobes frontaux du cerveau [3], un effet secondaire des antipsychotiques ou des antidépresseurs du groupe ISRS [4]. Il existe également un type de démence distinct, la démence apathique, qui survient lors de lésions cérébrales à la localisation fronto-convexitale (externe convexe) (par exemple, avec une tumeur au lobe frontal, infarctus du cerveau dans l'artère cérébrale antérieure, atrophie du cortex frontal dans la maladie de Pick, etc.) [5 ].

    Dans certaines conditions, l’apathie peut également être observée chez des personnes en bonne santé. Ce peut être une caractéristique particulière de la personnalité, exprimée dans une faible activité sociale et professionnelle, d’être une caractéristique significative du développement normal et du vieillissement [4].

    Athymia, atimormiya, anormiya, aphimia [6].

    Terme introduit par les anciens philosophes dans le sens de "sans passion". Initialement désigné comme la plus haute vertu - une vision du monde détachée et philosophique, que seuls les hommes sages qui enrayent leurs passions égoïstes sont capables. Dans la philosophie stoïcienne, l’un des concepts de base de l’éthique implique la libération totale de l’âme de toutes les passions.

    Signification du mot apathie

    Trouble émotionnel-volontaire, manifesté par l'indifférence à soi-même, aux autres et aux événements, au manque de désir, de motivation et d'inactivité.

    Dictionnaire explicatif de la grande langue russe vivante, Dal Vladimir

    g. Grec l'indifférence, l'insensibilité, l'indifférence, l'indifférence, l'indifférence, l'imperturbabilité, la froideur, la haine, l'inertie, la léthargie, la paresse, l'oblomovschina (tiré de l'histoire de Goncharov). Apathique, apathique, sans passion, indifférent, inerte, etc.

    (l'apathie est dépassée.), l'apathie, bien. (du grec Apatheia - insensibilité). Indifférence, froideur, inactivité, léthargie. Sentez l'apathie totale à l'affaire. L'apathie s'est emparée de moi. Être dans un état d'apathie.

    Dictionnaire explicatif de la langue russe. S.I.Ozhegov, N.Yu.Svedova

    -et bien. L'état de complète indifférence, indifférence. Tomber dans l'apathie.

    adj apathique, th, th.

    Le nouveau dictionnaire explicatif de la langue russe, T. F. Efremova

    g. L'état de profonde indifférence, indifférence.

    APATHIA (du grec. Apatheia - impassivité)

    attitude indifférente, indifférente à l'environnement; un état dans lequel les impulsions internes, les intérêts et les réactions émotionnelles sont réduits ou complètement perdus.

    L'un des concepts de base de l'éthique du stoïcisme, la liberté complète de l'âme des passions et des affects. Nommé par Steelpon (Megar School), développé par Zenon Stoic de Kition, Epictetus.

    (du grec. aratheia? impassivity),

    dans le sens habituel du mot? attitude indifférente, indifférente à l'environnement.

    En médecine? condition douloureuse, exprimée dans l'indifférence, dans l'attitude indifférente à l'égard de ce qui se passe, en l'absence de manifestations externes de réactions émotionnelles (paralysie des émotions). Souvent A. est-il associé à abulia (syndrome apato-abulic)? une diminution générale de l'activité mentale.

    Ces patients sont sédentaires, réticents, sans initiative. Le syndrome Apato-abulic est observé dans certaines maladies mentales, ainsi que dans les troubles fonctionnels du système nerveux. Ils traitent la maladie qui a causé A.

    , et aussi ils utilisent des stimulants de l'activité nerveuse.

    Dans la philosophie ancienne? un des concepts de base de l'éthique du stoïcisme, qui consiste à exiger la libération complète de l'âme de toutes les passions.

    Selon les stoïciens, "passion"? mouvement déraisonnable de l'âme, caractérisé par une déviation du jugement correct du bien et du mal; le sage doit être exempt de passions et de sentiments de peur et de tristesse.

    Pour la première fois, cet enseignement a été développé par un représentant de l'école Megar, Steelpon, et après lui? Zeno de Kition (4 à 3 siècles. Avant JC. E.).

    L'apathie est un concept philosophique dénotant le renoncement à toutes les passions, la libération du sentiment de peur et des problèmes de la réalité environnante ou d'un état similaire.

    Avec d'autres catégories éthiques, il a été développé dans la philosophie des stoïciens, des mégariens et des sceptiques. En mégarique, l'apathie était interprétée comme une insensibilité presque complète. Les stoïciens ont compris l'apathie comme une propriété importante de l'état vertueux que possède un sage. Dans le stoïcisme tardif (chez Sénèque, Marc Aurèle), «l'apathie» a le sens de la capacité de se gouverner soi-même.

    L'apathie (grecque - sans passion - passion) est un symptôme exprimé par l'indifférence, l'indifférence, une attitude détachée de ce qui se passe autour de soi, en l'absence du désir de toute activité. Accompagné de l'absence de manifestations émotionnelles externes et parfois d'une diminution de l'activité volontaire (syndrome apatho-abulistique).

    Apathie - un état d'indifférence, une léthargie indifférente.

    • L'apathie est un symptôme de trouble émotionnel.
    • L'apathie, en philosophie, est un concept dénotant le renoncement à toutes les passions.

    Enveloppé dans une étrange apathie, il étudia longtemps l’image avec la légende: Poudrière privilégiée bezvonny du système de l’ingénieur en mécanique C.

    Chez Michaela, on devine une sorte de stupeur mentale, une éruption d’apathie, une rupture avec l’aminazine et des procédures hospitalières.

    Ainsi, comme il a été dit, l’étudiant Anselm est tombé après la soirée, quand il a vu l’archiviste Lindhorst, dans une apathie rêveuse, le rendant insensible à tout contact extérieur de la vie ordinaire.

    Duque qui lisait sous la pression d’un représentant de la Fédération - la faible participation à ces réunions, le maigre nombre de manifestants défilant sous les slogans essentiels de l’antimilitarisme et de l’anticolonialisme, est avant tout une conséquence de l’apathie des dirigeants, qui suscite un mécontentement croissant parmi le parti communiste de base et les jeunes communistes français.

    Comme Jack le croyait, le véritable autisme était l'apathie vis-à-vis des aspirations sociales, comme si la personne humaine n'était pas le produit de valeurs sociales héritées.

    Je voulais préserver ces versets non seulement à cause de la mauvaise conception naturelle de l'auteur quant à leur qualité, mais aussi du désir farouche de prouver que personne ne réussira jamais à amener une personne à un état donné d'omission, de manque de volonté, d'apathie et de stagnation soumise dans les limites autorisées.

    Mais Irish et Gama, épuisés par les excès, étaient dans une telle apathie, que Carmen ne pouvait dissiper par aucun reproche.

    Abandonnant à cette apathie, M. Hardy atteignit un tel état qu'il commença à considérer un tel sommeil comme le plus grand bien.

    James ressuscité de l'apathie et traduit: - Au nom de votre fils aîné, le président très respecté Grand-Duc George Romanios, son émissaire personnel, M. Domestiko Dolmetcher, vous demande d'accepter dix mille meilleurs œufs en latin!

    Goncharov, toujours avec une fidélité daguerréotypique, reproduit les expressions extérieures du désespoir, puis l'apathie de son héros.

    Mais avant de quitter ce pays magique où j’habitais entre mer et montagne, à l’abri de tous les vents, à l’exception de ceux qui soufflent du sud et qui imbibent ce maudit pays de tristesse et d’apathie, je n’aimerais pas garder le silence sur les terribles hurlements de dergaches Ils ont constamment publié toute la courte nuit d'été en se précipitant sur les champs et les prairies avec un choc puissant et agaçant.

    Lorsque le contenu de la seringue a été pompé et que la sœur a sorti l'aiguille, le commandant a connu une montée d'excitation notable, tandis que Wonkramp, au contraire, a plongé dans une étrange apathie sourde.

    Et les masses, qui cherchent à attiser la sensation terroriste, s'enfoncent davantage dans l'apathie de la famine.

    Il était assis à trois pas de la cage, fumant, et la fumée âcre makorochny, la longue et effrayante fumée effrayante que Lobik détestait, avec laquelle le souvenir des coups de feu et de la douleur brûlante dans le corps est liée - cette fumée coulait doucement, atteignant le nez, mais une profonde apathie qui a englouti la bête, ne lui permettait pas de trouver la force de montrer toute la profondeur de la haine envers l'homme, et il ne réagissait pas du tout à la fumée désagréable ou aux actions de cette créature méchante.

    Au cours des années qui suivirent l’Empire napoléonien et la restauration, Megul éprouva un sentiment croissant d’apathie créatrice, perdant l’intérêt pour les activités sociales.

    Source: Bibliothèque Maxim Moshkov

    La signification du mot Apathy. Dictionnaire explicatif général de la langue russe. La définition du mot Apathie dans tous les dictionnaires du monde

    Que signifie le mot apathie: Anagrammes du mot apathie: Le mot russe apathie
    L'apathie (grec? - “sans” + grec. “Passion”) est un symptôme exprimé dans l'indifférence, l'indifférence, une attitude détachée de ce qui se passe autour de soi, en l'absence de désir de
    La signification du mot apathie dans les dictionnaires du Dictionnaire explicatif de la grande langue russe vivante, Dal Vladimir, du Nouveau dictionnaire interprétatif de la langue russe, T. F. Efremova. Le Dictionnaire explicatif de la langue russe S. Iozhegov, N.Yu.Svedova., Dictionnaire explicatif de la langue russe. D.N. Ouchakov, Dictionnaire encyclopédique, 1998, Dictionnaire des termes médicaux, Grande Encyclopédie soviétique, Wikipedia, Dictionnaire de mots croisés

    Qu'est-ce que l'apathie et comment y faire face?

    Les émotions positives et négatives sont la force motrice qui donne un sens à la vie d'une personne.

    Leur absence, leur indifférence et leur indifférence vis-à-vis de ce qui se passe autour sont à la base du désordre de la sphère émotionnelle-volitive appelée «apathie».

    Le terme provient des enseignements d'une des écoles les plus célèbres et les plus influentes de l'Antiquité - le stoïcisme, où, naturellement, il avait une signification légèrement différente.

    Ensuite, l'apathie a été interprétée comme la capacité d'un homme sage, guidé par des idéaux moraux, de ne pas expérimenter la joie de ce qui provoque des émotions positives chez les gens ordinaires et de ne pas avoir peur de ce qui leur fait peur.

    En conséquence, la capacité de ressentir et d'exercer correctement la vitalité et les émotions est perdue. En médecine, l'apathie est également considérée comme l'un des principaux symptômes de la schizophrénie. De plus, l'apathie est observée dans les OMP (dommages organiques au cerveau) et dans certains types de troubles dépressifs.

    Lien avec la dépression

    Le lien entre l'apathie et la dépression est évident. L'apathie provoque une dépression et est également considérée comme l'un de ses symptômes, mais sa simple présence ne suffit pas pour poser ce diagnostic. Les symptômes et les manifestations cliniques de la dépression sont plus divers, notamment une humeur réduite, des troubles du sommeil, des troubles de la pensée, etc.

    Cependant, l'apathie peut également être le principal symptôme d'un trouble dépressif et conduire à la formation de la variante dite apathique de la dépression. Dans ce cas, il détermine les spécificités des composants du syndrome dépressif, est en lien direct avec d'autres troubles affectifs de cette maladie et influence son évolution.

    Quelles sont les causes et les principales manifestations de l'apathie? Quand une personne a-t-elle besoin d'un traitement?

    Étiologie et principales manifestations

    Dans la psychanalyse, l'apathie est perçue comme le résultat du travail des mécanismes de défense qui aident à neutraliser les expériences douloureuses et insupportables pour une personne.

    Ainsi, l'apathie constitue ici une forme particulière de protection, un certain moyen de changer les mentalités, conduisant à la disparition des conflits intrapsychiques.

    Mais dans le même temps, les désirs et les besoins d'une personne atrophie lui font perdre au moins une certaine importance, jusqu'à la dévaluation de sa propre vie.

    Souvent, les raisons de l'apathie sont facilement analysées. Vous avez juste besoin de vous écouter. Peut-être pour la première fois de toute son existence.

    Ainsi, un désordre peut se développer sur la base de l’épuisement des ressources énergétiques du corps, ou signaler à une personne qu’elle n’a plus reçu de plaisir de la vie depuis longtemps et s’efforce la plupart du temps de se livrer à des actes indésirables pour son psychisme.

    Comme vous l'avez déjà compris, les causes de l'apathie sont variées. Les plus communs parmi eux sont:

    • Troubles endocriniens
    • Expériences émotionnelles aiguës.
    • Situations stressantes chroniques.
    • Abus d'alcool et de drogue.
    • Médicaments (hypnotiques, antibiotiques, stéroïdes, contraceptifs et autres moyens).
    • L'hérédité.
    • Maladies somatiques chroniques.
    • Épuisement émotionnel.
    • Lésions cérébrales organiques.
    • La schizophrénie.

    Les principaux symptômes de l'apathie se manifestent par l'insensibilité, la perte de désirs et d'aspirations, la perte d'intérêt pour des choses qui auparavant avaient une grande importance pour la personne désormais apathique.

    Autres symptômes d'apathie:

    • La forte limitation des contacts sociaux, des événements domestiques et des activités professionnelles.
    • Fatigue chronique, ne pas quitter, même après le sommeil et le repos.
    • Inhibition et lenteur de toutes les réactions mentales et physiques.
    • Manque d'appétit.
    • Discours brouillé.
    • Humeur diminuée.
    • Perturbation de l'attention.
    • Manque d'initiative.

    Combat face à face

    Si vous avez diagnostiqué vous-même des symptômes d’apathie, ne sonnez pas, essayez d’en analyser les causes.

    Pour l'homme moderne, l'apathie qui dure peu de temps, sinon un «remède pour l'âme», est un répit temporaire au cours duquel il peut procéder à une réévaluation cardinale des valeurs.

    La rapidité avec laquelle vous sortez d'un état d'apathie dépend de vous.

    Imaginez que vous ayez découvert les raisons qui vous ont conduit à l'indifférence envers tout et tout ce qui existe dans ce monde. Si vous êtes une personne active et entreprenante, vous tenterez certainement de prendre d'assaut le mur, dont le nom est l'apathie, mais vous ne pouvez absolument pas le faire. Respirez, tirez le meilleur parti de vos soucis, affaires et gens.

    Ne forcez pas les événements, en vous obligeant intentionnellement à des changements actifs dans la vie. Vous pouvez ainsi obtenir l'effet opposé, en provoquant une dépression ou un état d'affect. Refuser complètement de boire de l'alcool et ne pas prendre de médicaments qui n'ont pas été prescrits par les médecins.

    Rappelez-vous que le traitement, qui «craint» l'apathie, repose sur trois baleines: un sommeil sain, un repos réparateur et des «antidépresseurs naturels» - du lait chaud au miel et au citron, du thé vert et du chocolat.

    Le complexe de traitement, visant à éliminer l'apathie, peut également comprendre les composants suivants, qui sont en même temps des mesures pour prévenir cette affection:

    • Exercice modéré.
    • Voyage et marche.
    • Une bonne nutrition équilibrée.
    • Un cours de massage relaxant et tonique.
    • Prendre des vitamines et des minéraux.

    Continuant le thème, lisez l'article Comment surmonter la paresse et l'apathie.

    Si les symptômes du trouble persistent pendant deux à quatre semaines et ne diminuent pas d'un iota, faites appel à des spécialistes. Ils choisiront le traitement approprié pour vous. En particulier, des symptômes tels que des défaillances de la mémoire, des réactions émotionnelles inexprimées, une lenteur de la parole, des mouvements et des pensées doivent vous alerter, vous et vos proches.

    Assistance professionnelle

    Dans un premier temps, vous pouvez contacter votre médecin généraliste local. Après avoir entendu vos plaintes, il devrait vous informer de la nécessité de consulter un neurologue, un psychiatre ou un psychothérapeute.

    Des médecins tels qu'un endocrinologue, un cardiologue et un oncologue peuvent vous aider à identifier les sources de votre maladie. Les causes de l'apathie pourraient bien être de nature somatique.

    Afin d'exclure ou de confirmer une telle option, les médecins procèdent à un examen complet du corps du patient, comprenant, entre autres, une série de tests.

    Le traitement par un psychiatre, un neurologue ou un psychothérapeute commence également par un diagnostic. Un schéma thérapeutique individuel est développé pour chaque patient.

    Dans le cas où le trouble est un symptôme de la schizophrénie, une formation spéciale et l'utilisation de drogues sont nécessaires (l'apathie n'est pas due à des raisons psychologiques, mais physiologiques).

    Si la neurasthénie est la source de la maladie, il faut faire appel à une influence psychothérapeutique et à une correction psychologique. La psychothérapie aide une personne à comprendre ce qui lui arrive et a un effet positif sur le traitement de ce trouble.

    Les principaux médicaments par lesquels l'apathie perd sa force sont:

    • Antidépresseurs: souvent utilisés dans la pratique médicale, en particulier si l'apathie est associée à la dépression.
    • Vitamines: ont un effet de soutien et de restauration sur le corps.
    • Neuroleptiques et tranquillisants: nécessaires au patient lorsque l'apathie se caractérise par des tendances destructives et qu'elle s'accompagne d'une agitation.
    • Médicaments stimulants: sont utilisés si l'apathie est caractérisée par une inhibition et une léthargie.
    • Diurétique: soulage l'enflure du cerveau causée par des blessures traumatiques.

    Soyez attentif à vous-même et à votre condition. Ne vous attendez pas à ce que la maladie recule d'elle-même. Votre santé mentale est entre vos mains.

    Qu'est-ce que l'apathie? Causes et symptômes

    Les émotions vous permettent de donner un sens à la vie humaine. Mais il y a une condition où le fond émotionnel est réduit, il y a indifférence et indifférence aux événements du monde environnant. L'apathie est un faible niveau de sentiments ou ils sont complètement absents. L’état d’apathie peut être décrit dans les mots suivants: «Je ne me soucie pas de» et «Je ne veux rien du tout». Qu'est-ce que l'apathie? Quelles sont ses causes?

    Qu'est ce que c'est

    En tant que tel, le diagnostic d'apathie en médecine clinique n'existe pas. Mais si l'on prend la classification internationale des maladies, l'état d'apathie est le symptôme d'un écart par rapport à la norme acceptée de comportement, la sphère émotionnelle et cognitive.

    Une personne a l'apathie de tout, elle a le désir de s'allonger, de ne pas aller nulle part et de ne rien faire. Un long état d'apathie conduit à un manque de désir de faire même les choses nécessaires - de l'hygiène personnelle à aller au magasin. Une personne apathique est en constante léthargie, fatigue, sans force.

    Lien avec la dépression

    L'apathie est l'un des symptômes cliniques de la dépression. Il existe un lien évident entre la dépression et une maladie apathique. Mais avoir l’indifférence et l’indifférence d’une personne ne suffit pas pour poser un diagnostic de dépression. Le trouble dépressif a un tableau clinique large. Cela inclut les troubles de la pensée, la mauvaise humeur, les problèmes de sommeil et d’autres signes.

    Lorsque la dépression est ressentie, toute la gamme des émotions négatives s'inscrit dans le contexte de la dépression persistante. Le trouble affecte la parole, la pensée et l'activité motrice. Un sentiment d'apathie est caractérisé par l'indifférence et un sentiment de fatigue chronique.

    Causes de

    Pourquoi l'apathie survient? D'où viennent les signes d'indifférence et de léthargie? Les experts identifient les causes suivantes d'apathie:

    1. L'épuisement émotionnel au travail. Une telle situation peut être liée à un impact psychologique important, à une charge de travail et à un manque de retour d'information.
    2. Maladie grave La maladie physique épuise le corps, provoque la faiblesse et l'épuisement. Compagnons constants de la maladie - apathie et fatigue. Après guérison, les symptômes apathiques disparaissent généralement.
    3. Longue situation stressante. Une longue situation traumatique peut provoquer un état d'apathie - la défense psychologique contre le stress fonctionne.

    Séparément, il convient de noter que l'indifférence prolongée devient souvent la cause d'une maladie telle que la schizophrénie.

    Autres causes d'apathie:

    • l'abus d'alcool, de drogues;
    • troubles endocriniens;
    • prendre des antibiotiques, des stéroïdes, des contraceptifs;
    • dommages organiques au cerveau;
    • l'avitaminose;
    • l'hérédité.

    Comment se manifester: symptômes

    Les symptômes de l'apathie présentent un certain nombre de signes caractéristiques. Ceux-ci comprennent:

    1. Réticence à communiquer, éviter le contact avec les gens.
    1. Humeur faible pendant une longue période. Si rien ne plaît, le fond émotionnel est rempli d'indifférence aux événements environnants et de vide, alors c'est un signe d'apathie.
    2. Absence d'esprit Cela semble être le résultat de l'indifférence. Une personne ne peut pas se souvenir des actions habituelles, confond la route, oublie des tâches importantes.
    3. Problèmes de concentration. La fatigue constante affecte tous les processus d'activité nerveuse, y compris l'attention.
    4. Apathie et paresse. Une personne ne veut pas effectuer même les procédures d'hygiène de base, manger, se lever du lit. La paresse est associée à la faiblesse et à l'indifférence générale.
    5. Vertiges. Le symptôme survient à la suite d'un épuisement mental ou d'une inactivité physique prolongée.

    Une personne apathique se démarque dans une équipe ou sur le fond de personnes actives. Il a l'air fixe, il ne s'intéresse pas aux problèmes des autres, il est impassible et indifférent.

    Les principaux signes d'apathie sont exprimés par la perte d'intérêt pour les activités préférées, l'insensibilité. Une personne ressent une fatigue chronique même après son sommeil, elle restreint ses contacts et a tendance à ne pas quitter la maison. Souvent, il perd l'appétit, son discours devient brouillé.

    Que faire?

    Si les maladies chroniques sont absentes, une légère apathie indique un déclin émotionnel et physique. L'humeur est basse chez tout le monde, il n'est pas toujours possible de parler d'apathie dans une situation de tristesse. S'il y a indifférence et fatigue, cela signifie que vous devez modifier l'étendue des activités, le mode ou tout simplement vous détendre. Après une courte pause, l'état redevient normal.

    Et s'il y a une apathie constante et que les symptômes ne font qu'augmenter? Pour vous débarrasser des symptômes apathiques, vous devez trouver la cause de leur manifestation à long terme.

    Si nous parlons de maladies graves, il est nécessaire de suivre un traitement pharmacologique et d’en éliminer la cause. Quand il y a indifférence à tout, alors cet état a un fondement.

    Vous ne pouvez pas ignorer les signes, une apathie totale à la vie peut être la cause de la maladie.

    Que pouvez-vous faire d'autre?

    1. Il n'est pas recommandé de vous charger de stress physique et émotionnel. Cela peut aggraver la situation.
    2. Vous ne pouvez pas utiliser comme traitement l'alcool et les drogues sans ordonnance du médecin.
    3. Il devrait commencer à prendre des vitamines et des oligo-éléments.
    4. Vous devez vous permettre de vous reposer pendant 7 à 10 jours. Il est nécessaire de consacrer tout ce temps à vous-même et à satisfaire tous vos caprices - dormir, manger, regarder des émissions de télévision ou lire un livre.
    5. Dans une situation de charge de travail constante, il est recommandé d’ajuster le régime en y ajoutant du repos.
    6. Le menu doit contenir des légumes, des baies, des herbes et des fruits préférés.
    7. Parfois, il est utile de se débarrasser des symptômes d'indifférence, de changer la communication. Si une personne est entourée d'un cercle de personnes au caractère manipulateur ou négatif, des attaques régulières dans sa direction peuvent influer sur l'humeur.

    Les psychologues recommandent de lutter contre l'apathie à l'aide de la créativité, de l'aromathérapie, du massage, de personnes agréables et positives. Mais si l'état est aggravé, il n'est pas superflu de consulter un spécialiste.

    Vidéo: «Paresse, apathie, manque d'énergie. Qu'y a-t-il derrière tout ça?

    Qu'est-ce que l'apathie? Causes et symptômes Lien vers la publication principale

    Quelle est l'apathie sévère: symptômes et méthodes de traitement

    Ce qui est apathie, comment le reconnaître et comment le gérer, intéresse beaucoup. Ce problème mental est assez courant chez les personnes d'âges, de professions, de nationalités, etc. différents. Comme les causes de ce trouble, ses symptômes peuvent être différents, notamment en cas d'attaques de panique. Parfois, il est impossible de déterminer la présence d'apathie sans spécialiste.

    La difficulté de diagnostiquer la maladie s'explique par le fait que certaines de ses manifestations peuvent survenir chez des personnes en parfaite santé, victimes de stress, de détresse émotionnelle et d'efforts physiques considérables.

    Dans ce cas, il est incorrect de parler d'apathie, car ce symptôme ne porte aucune pathologie. L'apathie envers la vie est un état plus profond d'où il est souvent impossible de sortir par soi-même.

    Comment se manifeste l'apathie?

    Afin de déterminer si une personne a besoin d'une assistance psychologique ou médicale, il est important de connaître les symptômes de l'apathie. Le premier et le plus important est la perte d’intérêt dans divers domaines de la vie.

    L'homme devient autonome. Communiquer avec le monde extérieur et les gens qui l'entourent n'a aucun sens pour lui.

    Si, au début, il peut ressentir une gêne à cause de cela, alors, avec le temps, l'état apathique devient confortable pour lui.

    En outre, l'apathie peut être exprimée sous la forme d'attaques de panique fréquentes, qui sont des attaques déraisonnables d'anxiété ou de peur.

    Ils peuvent également être accompagnés de manifestations somatiques, par exemple de graves maux de tête, des tremblements des membres, etc.

    Lors de telles attaques de panique, le patient est soumis à un stress intense qui peut aggraver son état général et renforcer les symptômes de l'apathie.

    Les symptômes d'apathie restants sont les suivants:

    • atmia, qui est un désespoir extrême;
    • atymormie - l'absence d'activité motrice vitale;
    • anormia, y compris un manque de désir pour la mise en œuvre des plans de vie;
    • afimiya ou le découragement.

    Parfois, ces mots remplacent le nom usuel de la maladie, à savoir l'apathie. Ces variantes ne peuvent pas être qualifiées d'erreur, car outre les symptômes, ces mots peuvent révéler l'essence de ses types individuels.

    Il existe d'autres signes de cette maladie, qui n'indiquent pas toujours clairement la présence d'un trouble mental, mais en font partie intégrante. L’un d’eux est l’absence de manifestations extérieures d’émotions, la soi-disant paralysie des émotions. En même temps, une personne ne s'enferme pas elle-même mais perd également la capacité de ressentir la composante émotionnelle et de lui donner une réponse adéquate.

    L'apathie a deux formes de manifestation: manifeste et cachée. Dans le premier cas, il se manifeste par tous les symptômes ci-dessus, la présence d'attaques de panique et est généralement frappant. Le patient ne cache pas son indifférence à tout ce qui l’entoure. Le manque de volonté et d'émotion absorbe complètement sa vie.

    L'apathie latente ne peut pas avoir de tels symptômes ou avoir leurs manifestations insignifiantes. Ayant ce type de maladie, une personne mène un mode de vie habituel. Mais à un moment donné, toutes ses expériences inconscientes peuvent éclater et avoir des conséquences inattendues. Beaucoup de personnes qui se sont suicidées ont souffert précisément d'une forme d'apathie cachée.

    Les causes de l'apathie chez l'homme

    Les causes de l'apathie, des symptômes et des manifestations majeures peuvent être nombreuses. Le plus souvent, cette maladie est associée à des formes plus graves de pathologies mentales. Ce trouble s'accompagne généralement de dépression, de schizophrénie, de diverses psychoses, etc. Dans ce cas, le traitement est effectué en complexe et vise les deux maladies.

    Une autre cause de la maladie peut être un stress sévère et un stress mental prolongé. Après avoir été contraint de se «contrôler» pendant un certain temps et de ne pas laisser libre cours à ses émotions, il ne peut plus exprimer correctement toutes ses expériences. Par conséquent, il considère que le seul moyen possible d'être autonome.

    L'apathie dépasse souvent les femmes enceintes et celles qui ont récemment accouché.

    Un afflux d'hormones provoque une violation du fonctionnement harmonieux du corps et conduit à une anxiété, une peur, des troubles que la femme ne peut pas s'expliquer. Une telle violation est aussi appelée dépression post-partum.

    Dans ces cas, il est tout à fait possible que des attaques de panique se manifestent, qui sont très difficiles pour les femmes enceintes et les femmes seulement qui ont donné naissance à se débrouiller seules.

    Les autres causes d'apathie incluent:

    • l'hérédité;
    • la présence de maladies chroniques des organes et des systèmes du corps;
    • prendre divers médicaments;
    • alcoolisme, toxicomanie;
    • avitaminose.

    Méthodes de traitement de l'apathie

    Avant de commencer le traitement, il est très important de poser un diagnostic complet. Sans la conclusion d'un psychiatre, aucune thérapie ne devrait être effectuée. Après tout, l'apathie pour la vie peut être temporaire et être causée par des bouleversements. Une telle manifestation d'elle-même traversera le temps. Et prendre des médicaments ou pratiquer des interventions ne peut qu'aggraver la situation en la transformant en pathologique.

    Le traitement médicamenteux n’est généralement pas utilisé dans le traitement de l’apathie. La seule exception est la présence d'attaques de panique. Dans ce cas, le médecin prescrit le médicament Anaprilin. Ces comprimés ont de nombreuses critiques positives, ce qui indique leur efficacité. Ils doivent être pris uniquement sur ordonnance d'un médecin et selon ses recommandations.

    Malgré le fait que le médicament a de bons résultats dans la lutte contre les manifestations d'attaques de panique, dans ce cas, on ne peut pas se passer d'une assistance psychologique qualifiée.

    Après tout, vous devez résoudre le problème, et pas seulement une de ses manifestations.

    Par conséquent, lors d'attaques de panique, il est très important d'inclure dans le traitement une cure de psychothérapie et de traiter en priorité des expériences internes.

    Les mêmes recommandations s'appliquent aux autres types d'apathie. Le traitement de cette pathologie devrait inclure le travail d'un psychologue et d'un psychiatre, ainsi que le soutien de parents. Ne vous privez pas de mesures préventives, telles que promenades quotidiennes au grand air, visites de clubs sportifs, camping, regarder des films et des programmes recommandés, etc.

    En Savoir Plus Sur La Schizophrénie