Les conditions de la vie moderne exigent souvent que la personne soit exposée - à la fois physique et morale. Quelqu'un parvient à faire face à différents types de charges sans tomber dans un état de stress.

Malheureusement, tout le monde n'est pas capable de se contrôler dans des états tendus et nerveux. Dans de tels cas, dans le contexte de circonstances tendues, une personne présente souvent un trouble particulier - la névrose asthénique.

Caractéristiques générales de la maladie

La névrose asthénique (neurasthénie, faiblesse nerveuse) est un trouble neuro-psychogène causé par un épuisement physique ou psycho-émotionnel. C'est la pathologie la plus courante du système nerveux. Dans une plus grande mesure, les personnes de type asthénique, émotionnellement instables, rapidement fatiguées, hypersensibles sont sujettes à un tel trouble.

Chez les femmes, la névrose asthénique est beaucoup moins répandue que chez les hommes.

La condition se manifeste par une fatigue accrue, une irritabilité, une baisse de l'humeur jusqu'à la dépression, une sensibilité insuffisante à divers types d'irritants (bruit, lumière, température).

Le développement d'un tel état peut être favorisé non seulement par le stress physique ou psychologique, mais également par les maladies chroniques, ainsi que par l'intoxication de l'organisme.

Une faiblesse nerveuse peut se développer chez les adultes et les enfants.

Formes cliniques de la maladie

Il existe trois formes cliniques principales de syndrome névrotique asthénique. Ils peuvent apparaître systématiquement en raison du manque de traitement à chaque stade précédent. Parfois, l'une des formes se produit immédiatement, mais le plus souvent, elles apparaissent dans l'ordre suivant:

  1. Forme hypertensive. Dans ce cas, caractérisé par une forte excitabilité et irritabilité. Une personne peut facilement perdre son sang-froid, car même les plus insignifiantes choses l'irritent. Il est difficile pour le patient de se concentrer sur quelque chose. il souffre d'un mal de tête pressant, a du mal à dormir.
  2. Phase "faiblesse irritable". Ce type de trouble nerveux est caractéristique des personnes ayant un tempérament cholérique ou des personnes pour lesquelles le système nerveux est suffisamment fort, mais chez qui le développement de la neurasthénie n’a pas été détecté et qui est détecté au premier stade de développement. Le patient est facilement excité et irrité, mais des explosions émotionnelles conduisent rapidement à un sentiment d'impuissance, de dévastation et aboutissent à des pleurs. Avec une faiblesse irritable, il est également difficile de se concentrer sur quoi que ce soit. Les tentatives d’exécution de diverses activités entraînent de la faiblesse et de la fatigue.
  3. Forme hyposténique. Il se développe en raison de l’absence de traitement adéquat au stade précédent ou de l’influence accrue du facteur irritant. Peut survenir au cours de la première étape du développement de la neurasthénie chez les individus ayant un système nerveux faible ou chez ceux appartenant au type asthénique. Cette forme est caractérisée par la présence de fatigue chronique chez un patient, de léthargie constante, de somnolence. Dans de telles conditions, il ne peut être question d'aucune activité physique ou intellectuelle. En outre, le patient est constamment dans un état de désir inexplicable, ressent de l’anxiété.

Bien que chacune des formes de violation susmentionnées se traduise par une aggravation des symptômes de la qualité de vie, la neurasthénie est la seule affection parmi les névroses qui présente le pronostic le plus favorable.

Qu'est-ce qui contribue au développement de la névrose asthénique?

Il est possible d'identifier les principaux facteurs étiologiques et prédisposants au développement d'une déplétion de névrose.

Le premier comprend:

  • épuisement émotionnel et physique dû au surmenage;
  • chocs émotionnels, non seulement négatifs, mais aussi positifs;
  • les situations survenues avec la participation ou l'observation du patient et affectant négativement son psychisme (décès d'êtres chers, perte de travail, attaque);
  • exposition prolongée à des facteurs gênants (travail d'équipe contraint, malentendu au sein de la famille);
  • être soumis à un stress constant;
  • l'exécution continue du même type de travail qui requiert une concentration maximale d'attention et de responsabilité.

Les facteurs prédisposant supplémentaires provoquant la névrose asthénique sont:

  • troubles hormonaux;
  • la présence de maladies somatiques chroniques;
  • intoxication du corps;
  • les infections;
  • carence en vitamines;
  • réduction des défenses corporelles;
  • horaires de travail irréguliers;
  • long séjour dans l'anxiété.

Caractéristiques de la manifestation de la violation chez les enfants et les adolescents

La névrose asthénique chez les enfants résulte de l’impact de divers facteurs de stress. Cette affection est caractérisée par des troubles temporaires et réversibles du système nerveux.

Les enfants et les adolescents sont plus vulnérables aux facteurs susceptibles de perturber leur état mental. Les causes de ce trouble incluent la peur des adultes (parents, éducateur, enseignant), le divorce des parents, l’introduction dans un nouvel environnement (première visite à la maternelle, à l’école), les charges excessives (formation, cours supplémentaires). En outre, le développement de la névrose asthénique peut être affecté par les maladies infectieuses, l'exposition à des substances toxiques.

La neurasthénie chez les enfants se manifeste par une irritabilité accrue, des larmoiements. Parfois, des réactions telles que l'excitation et la rafale peuvent l'emporter et parfois, la léthargie, l'incertitude. Il est très difficile pour un enfant de maîtriser ses émotions. Il y a des problèmes de sommeil, de manque d'appétit et de miction nocturne incontrôlable.

En cas de traitement tardif, la capacité de l’enfant à s'adapter à la société peut être perturbée et une dépression peut se développer.

Manifestations de réactions névrotiques

Les symptômes caractéristiques d'une maladie telle que la névrose asthénique ont été mentionnés lors de la description des formes de la maladie. Il convient également de souligner les manifestations communes à toutes les formes de violation:

  • accès de colère, indignation;
  • tempérament rapide;
  • diminution prononcée de la performance;
  • l'apparition de phobies;
  • troubles de la mémoire;
  • maux de tête, surtout pire le soir;
  • le vertige en se déplaçant;
  • augmentation du rythme cardiaque, douleur dans le cœur;
  • les fluctuations de la pression artérielle;
  • transpiration accrue;
  • douleur aux articulations et à la colonne vertébrale;
  • violation de la fonction érectile chez l'homme;
  • miction fréquente d'uriner.

Si elles ne sont pas traitées, les manifestations énumérées augmentent.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Le diagnostic est établi par un neurologue. Pour cela, les manipulations suivantes sont effectuées:

  • prise d'histoire;
  • analyse des plaintes des patients;
  • techniques de laboratoire et instrumentales pour la détermination des lésions organiques du cerveau, la présence de maladies somatiques, infections chroniques pouvant provoquer une neurasthénie (échographie, thérapie par résonance magnétique, tomographie assistée par ordinateur, rhéoencéphalographie, électrocardiographie).

Pour que le traitement de la névrose asthénique réussisse, il doit être complet.

La pharmacothérapie consiste à prendre des relaxants musculaires pour supprimer les maux de tête et soulager les spasmes musculaires. Si le mal de tête prend la forme d'une migraine, utilisez des triptans. Pour soulager l'irritabilité et éliminer les signes d'anxiété, il est recommandé de prendre des tranquillisants quotidiens.

Les nootropiques sont également prescrits pour stimuler l'activité mentale et favoriser l'amélioration de la mémoire.

Afin de normaliser le sommeil, il est recommandé de prendre des somnifères à action brève. Ils ne provoquent pas de somnolence diurne.

Pour le renforcement général du corps et améliorer le métabolisme, ils recommandent de prendre des vitamines des groupes B et C, des angioprotecteurs, des antioxydants.

Des techniques psychothérapeutiques sont également nécessaires dans le traitement de la maladie. Le but de cette méthode est d’encourager le patient à repenser le facteur ou la situation traumatique, de l’aider à adopter une position de vie active, de mettre en évidence les aspects les plus importants et les plus mineurs de son travail.

La psychanalyse, la psychothérapie individuelle ou de groupe, les séances d’hypnothérapie (en particulier la relaxation) peuvent être utilisées.
De plus, avec l'aide de membres de la famille, le patient doit organiser correctement le travail ou le processus éducatif, limiter le nombre d'activités physiques, assurer une bonne nutrition et dormir.

Malgré le pronostic favorable, à condition qu’il n’y ait pas de traitement, ce problème peut évoluer en dépression prolongée.

Les enfants asthéniques ont également de la difficulté à s’adapter à la société, dans un contexte où ils peuvent se replier sur eux-mêmes. Une telle condition est particulièrement indésirable pour un enfant, dans la période de sa formation en tant que personne.

Dans le même temps, il ne faut pas croire qu'un tel trouble est une phrase. Un traitement en temps opportun, effectué sous la supervision d'un spécialiste, aidera à faire face à la maladie et à ses conséquences éventuelles.

Afin d'éviter

Les facteurs sous-jacents au développement de la névrose asthénique étant l'épuisement émotionnel et physique, les mesures de prévention de ce trouble devraient donc viser à éliminer les situations de provocation. Pour cela, vous avez besoin de:

  • construire avec compétence et respecter le régime de travail, de repos et de sommeil appropriés;
  • résoudre en temps opportun les situations pouvant engendrer du stress;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • bien manger, en éliminant du régime la malbouffe;
  • organiser des activités occasionnelles en plein air;
  • si nécessaire, pratiquer des techniques de relaxation;
  • plus souvent en plein air.

Bien sûr, il est impossible de se protéger complètement contre la probabilité d’une situation traumatique, mais il est tout à fait possible de tempérer non seulement le corps, mais aussi de renforcer la santé mentale.

Névrose asthénique - caractéristiques générales et traitement de la maladie

Selon la conférence «Semaine de la protection du travail en Russie», plus de 40% des Russes souffrent de stress au travail. Les études européennes disent environ 36%. Et l'Organisation internationale du travail affirme que toutes les 15 secondes, une personne meurt du stress au travail dans le monde.

La névrose asthénique est la maladie du stress la plus répandue. La caractéristique générale de la maladie est un déséquilibre et un épuisement du système nerveux. Les symptômes de la névrose asthénique comprennent une irritabilité et une fatigue accrues, des troubles du sommeil et des maux de tête.

Se produit sur fond de stress physique ou mental prolongé. La durée de la maladie dépend de la forme et du stade. C'est ce que nous allons dire dans l'article.

Quelles sont les causes de l'apparition de la maladie

Charge élevée

Physique et émotionnel. L’emploi d’une personne dans différents milieux en plus de l’étude est bon. Mais vous devez savoir quand arrêter. Les adultes devraient également pouvoir refuser les heures supplémentaires. En effet, à chaque heure supplémentaire de surmenage, la névrose asthénique peut menacer le passage à la neurasthénie.

Chocs émotionnels

De ce point de vue, une grande joie ne vaut pas mieux qu'une grande douleur - les deux "brisent" le système nerveux.

Durée du facteur gênant

Incompréhension dans l'équipe, tension, peur de l'erreur ou de la punition - tous les facteurs semblent empiler une personne, la transformant en névrotique. Les médecins appellent également des troubles hormonaux, des maladies somatiques, des infections et des intoxications provocatrices. On pense que le neurasthénique était à l'origine génétiquement prédisposé à la maladie. L’état de la mère pendant la grossesse est d’une grande importance.

Symptômes de la maladie

Les conditions asthéniques se caractérisent par les symptômes suivants:

  • Les acouphènes;
  • Vertiges et maux de tête;
  • Tremblement de la main;
  • Troubles de la mémoire;
  • L'apparition de phobies;
  • Désir fréquent d'aller aux toilettes;
  • Transpiration accrue.

Formes de névrose

En neurologie, il existe trois formes du syndrome. Ils sont aussi les stades de la maladie.

Hypertonique

La rate asthénique en est originaire. La personne à ce stade est très irritable. Il n'aime pas tout et tout l'irrite. Une personne perd un volume d'attention - elle ne peut pas se concentrer, la distraction apparaît. Avec cette névrose, il est difficile de dormir: se réveiller souvent au milieu de la nuit est normal pour un névrosé. Un «casque névrotique» se forme progressivement - une douleur qui "embrasse" la tête.

Faiblesse irritable

La prochaine étape est l'augmentation de l'irritabilité et de la fatigue. L'intolérance aux choses agaçantes est grandement améliorée. Le sommeil s'empire, les brûlures d'estomac apparaissent, l'appétit disparaît. Une personne peut souffrir de constipation.

Hyposténique

L'étape la plus difficile. Si la maladie n'est pas traitée, une névrose pathologique prononcée apparaît. Le patient est très préoccupé par les douleurs corporelles. Il ne dort pas suffisamment, il est fatigué à la limite. Le fidèle compagnon devient angoisse ou angoisse.

Qu'est-ce que la névrose asthénique et comment la traiter?

La névrose asthénique (neurasthénie) est une maladie psychogène névrotique qui, dans la plupart des cas, est causée par des facteurs psycho-traumatiques ou le surmenage. Les enfants sont particulièrement exposés à ce problème, notamment en raison de la charge de travail accrue à l'école et du manque de temps libre en raison de la fréquentation des clubs sportifs et des cercles de création, qui sont le plus souvent encouragés par les parents.

Caractéristiques générales de la maladie

Le syndrome asténo-névrotique chez un enfant consiste en un déséquilibre persistant du système nerveux. Il se caractérise par une forte fatigue, une excitabilité accrue, une irritabilité et des troubles de nature végétative. Contrairement aux adultes, les enfants sont moins en mesure de cacher leurs émotions. Par conséquent, diagnostiquer la maladie n’est pas une mince affaire.

Formes cliniques de la maladie

En l'absence de traitement approprié, la maladie se développe, les symptômes s'intensifient et deviennent plus graves. Au total, il existe trois stades du syndrome asthéno-névrotique:

  1. Forme hypersthénique. Au stade initial de la maladie, l'irritabilité, l'irritabilité et l'instabilité émotionnelle dominent. L'enfant commence à élever sa voix sans raison, crier, permettre un discours rugueux. L'attention devient diffuse, ce qui entraîne des problèmes d'études et une distraction constante des stimuli externes. Le patient commence à poursuivre des rêves associés aux problèmes actuels et aux événements de la journée. Ayant des difficultés à s'endormir, le matin, il ne se sent pas reposé.
  2. Faiblesse irritable. La deuxième phase de la maladie, qui se produit si un traitement adéquat n'a pas été fait. L'irritation augmente, l'épuisement mental augmente. Devenu excitable, l’enfant fait preuve de couleurs vives, puis l’impuissance se produit. La surexcitation fait place au chagrin, aux pleurs, au sentiment de peur ou de ressentiment. La concentration est donnée à l'enfant avec beaucoup de difficulté. Il y a des maux de tête et autres malaises dans différentes parties du corps.
  3. Forme hyposténique. Parfois, il se produit chez des personnes appartenant au psychotype asthénique, mais le plus souvent, il se développe comme la troisième phase du syndrome asthéno-névrotique. Le patient souffre de léthargie, d'épuisement mental et physique, de manque d'humeur, d'apathie, de passivité. L'anxiété et le sentiment de tristesse poursuivent constamment un enfant, à cause duquel il est enclin à la sensibilité, aux larmes, à se plaindre de son humeur et de son état. Il lui est difficile de se concentrer à la fois sur les études et sur le travail physique.

Outre les stades décrits, on distingue parfois le stade de névrose prolongée qui conduit souvent au développement de la neurasthénie. À ce stade, un enfant a une hypochondrie prononcée, une indifférence à l'égard de ce qui se passe autour de lui, un état dépressif. Il est sujet à un sentiment constant de peur, de troubles de l'humeur. Au fil du temps, la maladie s'aggrave et se transforme en dépression névrotique.

Le syndrome asténo-névrotique peut aussi être une maladie indépendante, mais il devient parfois un précurseur de troubles beaucoup plus complexes et difficiles à traiter (dépression atypique, schizophrénie). Par conséquent, il est particulièrement important de consulter rapidement un spécialiste dès l'apparition des premiers symptômes.

Symptômes et signes

Un spécialiste expérimenté est capable d'identifier la maladie à un stade précoce de son développement. La symptomatologie dépend en grande partie de la forme clinique de la névrose asthénique, mais il existe également des signes communs caractéristiques de toutes les phases:

  • sautes d'humeur, irritabilité et anxiété;
  • fatigue mentale et physique inhabituelle;
  • problèmes de concentration, performance réduite;
  • maux de tête qui se produisent dans la soirée;
  • mictions fréquentes;
  • augmentation ou, inversement, diminution de l'appétit;
  • troubles du sommeil;
  • troubles du système cardiovasculaire;
  • troubles dyspeptiques;
  • vertiges associés au surmenage.

Causes de la maladie

Les causes suivantes peuvent entraîner des troubles tels que la neurasthénie, la névrose asthénique:

  • effort intellectuel ou physique excessif, entraînant un épuisement du système nerveux;
  • situation tendue à l'école ou dans la famille, lorsque l'enfant est constamment en tension à cause d'attentes d'insultes, de scandales, de violences physiques;
  • critiques constantes de parents ou d'enseignants, exigences excessives de leur part;
  • dysfonctionnements du système végétatif associés à des maladies endocriniennes;
  • maladies chroniques;
  • sédentaire et loin d'un mode de vie sain, régime alimentaire malsain, troubles hormonaux.

Stades de développement de la névrose asthénique

Chez les enfants, la neurasthénie est le plus souvent associée à des problèmes d’apprentissage, des conflits avec les parents, qui font des demandes excessives. Lorsqu'un enfant est confronté à une surcharge physique et mentale, il est conscient qu'il ne peut en aucun cas atteindre les résultats escomptés. Cela conduit à une défaillance du système nerveux.

Il y a trois stades de la maladie:

  • réaction névrotique;
  • états névrotiques;
  • développement névrotique (trouble) personnalité.

Méthodes de traitement

Avant de commencer la thérapie, il est nécessaire de subir un examen médical complet. Cela est principalement dû au fait que des symptômes neurasthéniques peuvent accompagner d'autres maladies graves associées aux systèmes de santé mentale, endocrinien et nerveux. Dans certains cas, la neurasthénie est provoquée par des maladies infectieuses. Si d'autres médecins hautement spécialisés ont exclu la présence d'une maladie associée à leur profil, le psychothérapeute vous traitera.

Après le diagnostic, le patient a besoin d'une paix émotionnelle complète, d'un manque de stress physique et intellectuel pendant toute la période de rétablissement. Dans la plupart des cas, une thérapie complexe est nécessaire, y compris des approches médicamenteuses et psychothérapeutiques.

La tâche du psychothérapeute est d’analyser l’état de l’adolescent, de l’aider à dévoiler un conflit interne et de s’en débarrasser. Dans certains cas, aux premiers stades de la maladie, il est possible de se passer du traitement médicamenteux, qui implique la nomination de nootropes pour stabiliser le cerveau, de relaxants musculaires pour se débarrasser des maux de tête, ainsi que de tranquillisants pour réduire la nervosité quotidienne de l'enfant. Dans la plupart des cas, des complexes de vitamines sont attribués aux enfants pour améliorer leur santé globale.

Parfois, les conseils d'un spécialiste sont nécessaires pour les parents, si l'une des causes de la maladie est une atmosphère malsaine dans la famille. Il ne sera pas possible d’éliminer complètement la neurasthénie si l’enfant est soumis à une pression émotionnelle, à la fois à l’école et à la maison. Il devrait être isolé du stress constant, ce qui peut aider à changer la situation. Dans certains cas, la physiothérapie est également prescrite. En guise de mesure supplémentaire, vous pouvez recourir à l’aromathérapie aux huiles apaisantes.

La neurasthénie répond bien au traitement: plus des 3/4 de ceux qui font appel à un spécialiste retrouvent rapidement leur état mental et physique normal et ne font plus face à cette maladie à l'avenir.

Névrose asthénique et neurasthénique

Le psychothérapeute Frédéric Perls a un jour déclaré ce qui suit: «Un médecin ne diffère de son patient que par le degré de névrose», ce qui montre bien que les problèmes psychologiques sont propres à chacun de nous. Mais il existe un certain seuil après lequel une personne ne peut plus coexister pacifiquement avec son problème psychologique, cela affecte sa qualité de vie, son humeur et sa condition.

Chaque personne se sent fatiguée presque tous les jours et c'est absolument normal. Et, néanmoins, une fois que la fatigue franchit le seuil d'un état physiologique normal et se transforme en névrose asthénique.

Et pour ne pas expérimenter ce processus par vous-même, vous devez savoir comment cette maladie apparaît, comment la reconnaître et, plus important encore, comment la traiter.

La névrose asthénique - qu'est-ce que c'est?

Chez le peuple, la névrose asthénique est souvent appelée neurasthénie. Il a par erreur un caractère émotionnel quelque peu négatif, ce qui implique qu'une personne avec un tel diagnostic est mentalement anormale et peut-être dangereuse pour la société. Mais en fait, nous parlons d’une personne dont les forces nerveuses ont été tellement épuisées qu’elle ne peut plus se rétablir d'elle-même par son sommeil réparateur, son repos et ses divertissements agréables.

Notre corps tout entier dispose d'une réserve de forces qu'il n'est pas prêt à dépenser en aucune circonstance. L'analogie avec ce processus peut entraîner une charge de la batterie, qui reste toujours un peu d'énergie afin de pouvoir continuer à charger après la connexion au réseau. En d’autres termes, lorsque l’appareil électronique est mis hors tension et en cours de déchargement, sa batterie a toujours une charge d'énergie minimale, mais après l'avoir dépensée, elle se cassera complètement.

La même situation se produit avec la psyché humaine. Le minimum de force psychologique d’une personne est suffisant pour se lever le matin, manger, suivre les règles de base de l’hygiène personnelle. Mais une personne ne peut physiquement faire de grands efforts - sa fatigue est si grande.

Bien sûr, dans ce cas, nous parlons du stade extrême de la maladie. Il se développe, en règle générale, progressivement, en trois étapes:

  • Au premier stade, une personne est irritable et active, elle se précipite pour faire beaucoup de choses, mais perd rapidement une réserve d’énergie et redevient inactive. Il peut pleurer pour n'importe quelle raison, être capricieux.
  • Dans la deuxième étape de la neurasthénie, une personne se sent psychologiquement si petite au milieu des problèmes qu’elle cesse pratiquement de l’inquiéter. Au lieu d'essayer de résoudre le problème le plus simple, il préfère simplement mentir avec un livre ou regarder la télévision. Il semble à ceux qui l'entourent qu'il ne peut pas s'épuiser - il ne fait rien! Néanmoins, il existe un problème qui menace de passer à la troisième phase de la neurasthénie.
  • Dans la troisième étape, une personne perd complètement sa vitalité. Cette neurasthénie présente certaines similitudes avec la dépression clinique, mais si une personne perçoit le monde comme terrible et inutile, la personne atteinte de neurasthénie traite le monde dans son ensemble de manière positive. Il n'a tout simplement pas la force d'y exister.

Raisons

Comme dans tout trouble neuropsychiatrique, l'un des principaux coupables est un facteur héréditaire. Si le plus proche parent d'une personne doit souvent faire face à un sentiment de manque de force, de dépression, de névrose, cette personne doit faire très attention à sa psyché, tout en la "tempérant", en la renforçant.

La névrose neurasthénique est une conséquence du fait qu’une personne «surmenée», c’est-à-dire qu’elle assume une tâche impossible. Il est important de comprendre qu'il ne s'agit pas des affaires réelles d'une personne, mais de son attitude envers elles. Là-bas, où une personne établira un programme serré pour elle-même et la fera fatigue, mais ne causera pas de maladie, l’autre personne, réalisant qu’elle ne peut pas faire face à la situation, sera en névrose. Et la névrose, en gros, est une situation de conflit interne, par exemple, «je veux, mais je ne peux pas». Ainsi, après avoir assumé de nombreuses obligations qu’il ne peut pas assumer, une personne se précipite intérieurement de toutes ses forces, essayant de tout garder en place jusqu’à ce que sa psyché mette en place un mécanisme de défense portant le nom conditionnel «Je suis fatigué» afin que la personne «ne s’épuise pas».

La deuxième façon de développer la neurasthénie est d'essayer de résoudre constamment le même problème en interne. Les psychologues appellent ce processus un «gomme à mâcher interne». C'est facile à voir avec l'exemple d'un amant malheureux qui se réveille et ment avec la pensée d'un amant, entretient constamment des dialogues internes avec lui, construit des situations hypothétiques dans lesquelles il est heureux avec l'objet de ses soupirs, l'adversaire perfide détruisant tous les plans. Si l’ensemble de la situation ne va pas dans le monde réel et reste dans la tête de la personne, son cerveau sera tout simplement fatigué et la personne développera une névrose asthénique.

Les symptômes

Reconnaître la neurasthénie en soi n’est pas facile, car il semble à une personne que sa fatigue est temporaire et tout à fait explicable, et qu’il a juste besoin d’un bon repos. Dans ce cas, la même chose devrait être faite: essayez de vous reposer, avec une isolation complète des informations, sans penser à aucun problème, avec un long sommeil profond. Si, après quelques jours de ce régime, la fatigue persiste, vous pouvez parler de neurasthénie.

Symptômes de la névrose asthénique:

  • manque de force;
  • somnolence;
  • irritabilité sur les bagatelles;
  • indifférence aux problèmes globaux et réels;
  • capricieux, larmoiement;
  • l'insomnie

Bien entendu, chacun de ces symptômes peut être le signe d'un autre problème - de la simple fatigue ponctuelle aux problèmes de thyroïde ou même de grossesse. Par conséquent, il est très important de contacter le médecin traitant à temps, de l'examiner et, si tout est en ordre pour la santé physique, de contacter un psychothérapeute.

Traitement

Le traitement des problèmes neuropsychiatriques est un processus long qui nécessite que le patient comprenne les subtilités de tous les processus psychologiques et respecte son appareil mental. Pour des raisons de simplicité et de compréhension du traitement de la névrose asthénique, il convient d’envisager ses trois étapes.

  1. La première étape est celle où la fatigue n’a pas encore atteint une telle ampleur qu’une personne devient complètement inactive, mais son énergie ne suffit pas à mener les choses à bien. Dans ce cas, vous devez procéder comme suit:
  • dormez suffisamment, passez au moins 8 à 9 heures de sommeil;
  • avoir une alimentation équilibrée, en laissant pour un temps (et mieux pour toujours) des régimes stricts pour perdre du poids;
  • éviter le stress, la communication avec les gens qui peuvent causer de la colère, de l'irritation;
  • Utilisez des méthodes de relaxation qui n'exigent pas un grand nombre de forces physiques et psychologiques - dessiner, communiquer avec les animaux.

En ce qui concerne le tas de cas pour lesquels la personne a cherché à prendre, car une anxiété accrue la rend agitée et réduit sa maîtrise de soi, il est important pendant cette période de bien planifier son temps. Établissez un calendrier des tâches, planifiez au minimum et, si possible, ne faites rien d'autre. Suivez l'horaire de tous les travaux, ne les accumulez pas le dernier jour, ce qui causerait encore plus de stress.

  1. Dans la deuxième étape, la personne ne cherche plus à faire un million de petites choses à la fois. Son problème est que son esprit ignore les problèmes à grande échelle, ce qui peut avoir de graves conséquences dans la vie. Une personne peut refuser d'aller repasser l'examen la dernière année de l'institut, pour remplir un projet important au travail. À ce stade, il est déjà difficile de faire face à la maladie vous-même, l'aide d'un psychothérapeute est nécessaire. La tâche principale d'une personne à ce stade est de comprendre qu'elle est confrontée au syndrome asthénique et que cette maladie ne disparaîtra pas.

Comme méthode d'auto-traitement, vous pouvez sélectionner une marche rythmée simple, une promenade dans les rues. Dans le même temps, il est important de ne pas “mâcher du chewing-gum mental”, de ne pas penser à quoi que ce soit de grave, juste de regarder les fenêtres, les maisons, les arbres. Vous pouvez écouter de la musique légère et relaxante.

  1. Au troisième stade de la neurasthénie, une personne se trouve souvent dans une clinique de névrose, bien qu'elle puisse être traitée à la maison. La base de la thérapie est la relaxation maximale, l’accumulation de forces. Et comme ils apparaissent, la solution des problèmes internes, des «gestes non fermés», des installations incorrectes.

Traitement de la toxicomanie

Tous les médicaments pris pour la névrose asthénique ne peuvent être prescrits que par le médecin traitant. Ce sont généralement des médicaments appartenant aux groupes suivants:

  • tranquillisants - moyens apaisants, relaxants, normalisant le sommeil;
  • les antidépresseurs augmentent l'humeur, réduisent l'anxiété, renforcent la force (selon le groupe);
  • Nootropiques - améliorer l'activité cérébrale, calmer le système nerveux.
  • vitamines - utilisées pour améliorer le système nerveux (principalement les vitamines du groupe B).

Ainsi, sachant ce qu'est la névrose asthénique, ses symptômes et son traitement, vous pourrez faire face à cette maladie et ne jamais y faire face à l'avenir. La pensée positive, la solution opportune des problèmes et des problèmes, le mode de sommeil et de repos correct sont des mesures qui constituent une protection fiable contre cette maladie.

Symptômes et traitement de la neurasthénie - névrose asthénique

Actuellement, de plus en plus de citadins ont un diagnostic officiel de "neurasthénie". Les symptômes de cette maladie sont très divers et, par conséquent, les médecins ne sont pas toujours en mesure de déterminer avec précision et rapidité les raisons pour lesquelles leur patient se sent constamment. De plus, les analyses et les études ne peuvent montrer que de légers écarts par rapport à la norme, ce qui ne peut en aucun cas être mis en corrélation avec la souffrance qu’une personne ressent avec une neurasthénie.

Qu'est-ce que la neurasthénie? Cette condition appartient au groupe des névroses, ses autres noms sont syndrome asthéno-névrotique, névrose asthénique. Le code ICD-10 est F48.0.

Contrairement aux autres troubles mentaux, les névroses sont des affections réversibles. Cela signifie qu'avec une thérapie adéquate, une personne est capable de se débarrasser complètement des symptômes de la maladie et de reprendre une vie normale. Dans le même temps, les troubles névrotiques peuvent être extrêmement stables (notamment en raison des particularités de la vision du monde des personnes qui en souffrent) et si le patient ne voit pas un médecin, la même neurasthénie peut durer des années, voire des décennies. On pense que beaucoup de névroses disparaissent après 50 ans, bien que cela ne se produise pas toujours.

Classification de la neurasthénie

Les experts identifient trois stades ou formes de neurasthénie:

  • forme hypersthénique;
  • faiblesse irritable;
  • forme hyposthénique.

Forme hypersthénique

La maladie commence généralement à ce stade. Cette forme se manifeste par une excitabilité accrue, une irritabilité. Les patients font souvent preuve d'incontinence, d'agressivité envers les autres. Ils peuvent être agacés par des sons, des odeurs, des mouvements de personnes, des entreprises populeuses.

Dans le même temps, la distraction apparaît, le patient ne peut pas se concentrer, l'efficacité du travail diminue. En situation de stress mental, une personne souhaite constamment «basculer», est incapable d'accomplir des tâches routinières pendant une longue période, puis reprend difficilement son travail.

Les problèmes de sommeil commencent souvent. Difficultés à s'endormir, réveils fréquents, rêves anxieux et même cauchemardesques. Parfois, le patient se réveille à 4h-6h et ne peut plus s'endormir avant le réveil. Après un tel «rêve», une personne se lève brisée et fatiguée, ce qui provoque une nouvelle vague d'aversion pour le monde entier.

Les maux de tête du zona («casque névrotique»), l'inconfort de différentes parties du corps, un engourdissement, une lourdeur de la tête et une faiblesse générale sont caractéristiques de cette étape.

Faiblesse irritable

La deuxième phase de la maladie est caractérisée par une combinaison d'irritabilité accrue et de fatigue. L'intolérance aux stimuli externes (odeurs, sons, mouvements) devient douloureuse. La distraction, la difficulté à se concentrer et à se souvenir progressent. L'humeur du patient est déprimée, instable, avec des éclairs d'agression et des périodes d'apathie. Les troubles du sommeil sont aggravés, apparaissent des problèmes d'appétit, de constipation, de brûlures d'estomac, une sensation de lourdeur à l'estomac (le plus souvent sans lien avec la prise de nourriture). Des attaques de tachycardie, des sensations d '"insuffisance cardiaque", des périodes de faiblesse, des troubles de la fonction sexuelle peuvent être ajoutés au mal de tête.

Forme hyposthénique

La troisième phase de la maladie, la plus difficile pour le patient. L'irritabilité passe au second plan, l'apathie devient une condition fondamentale, l'indifférence à l'environnement, la fatigue. Comme à ce stade, le nombre de symptômes corporels est assez important, le patient s'inquiète souvent de son état de santé et subit divers examens qui ne révèlent aucun danger de mort. L'émotion de base qu'une personne ressent dans la forme hyposténique de la neurasthénie devient mélancolique, des périodes de déclin émotionnel complet sont possibles. Mais en même temps, cet état n'est pas une "vraie" dépression.

Symptômes et signes de neurasthénie

Selon les statistiques, les jeunes hommes âgés de 20 à 40 ans sont plus susceptibles de souffrir de neurasthénie, mais cette affection est également fréquente chez les femmes. Dans certains cas, ce trouble peut également se produire chez les adolescents, ainsi que chez les jeunes enfants - en général, il tombe malade d'enfants impressionnables, vulnérables et délicats dans les familles où l'un des membres de la famille souffre également de névroses.

Comment la neurasthénie se manifeste-t-elle chez l'adulte et l'enfant? Le tableau clinique de ce trouble peut être très diversifié, vous ne devez donc pas essayer de vous diagnostiquer vous-même. Mais si vous remarquez certains de ces symptômes chez vous ou chez un enfant, il ne serait pas superflu de consulter un médecin.

En plus des symptômes ci-dessus (maux de tête, troubles du sommeil, etc.), la neurasthénie peut se manifester:

  • bruit et bourdonnements dans les oreilles.
  • des vertiges.
  • spasmes musculaires.
  • douleur dans le coeur.
  • tremblement de la main.
  • augmentation ou diminution de la pression.
  • besoin fréquent d'uriner.

Chez les enfants, ce trouble peut être exprimé en fatigue constante, humeur dépressive. Il existe également des troubles du sommeil et une baisse des performances scolaires en raison de problèmes de concentration. Un enfant peut se plaindre de maux de tête, de troubles digestifs, d'une perte d'appétit.

Un symptôme frappant de la neurasthénie chez l'adulte est un trouble du désir sexuel. Dans ce cas, les hommes peuvent être confrontés à une impuissance liée à la situation ou à une éjaculation précoce. Ces deux phénomènes ne sont pas associés à des troubles somatiques dans le corps et disparaissent eux-mêmes avec l'élimination de la neurasthénie.

Traitement de la neurasthénie

Les psychiatres et les psychothérapeutes sont engagés dans le diagnostic et le traitement de ce trouble. La névrose asthénique est une maladie mentale, il sera donc totalement inutile de faire appel à un neurologue ou à un thérapeute. Ils ne peuvent diriger le patient que vers un spécialiste et lui donner des recommandations générales sur la manière de régler le mode de travail et de repos.

Les causes les plus courantes de neurasthénie sont la fatigue chronique, la présence constante d'une personne stressée et le soi-disant "conflit interne", qui n'est pas compris par le patient mais le conduit à un état d'anxiété durable. Tous ces facteurs nécessitent beaucoup de stress, ce qui finit par entraîner des symptômes physiques, de la nervosité et de la fatigue. Comment traiter cette maladie et est-il possible de s'en débarrasser à la maison?

La première chose qui doit être faite par une personne qui soupçonne une neurasthénie en soi ou qui a reçu un diagnostic préliminaire de la part de médecins généralistes doit être diagnostiquée. Cela peut être fait dans le cadre d'une DP normale, mais si le patient a peur d'y aller pour une raison quelconque, un psychothérapeute expérimenté ou un psychiatre dans un centre privé peut poser un diagnostic précis. Le fait est que l'asthénie elle-même peut être un symptôme d'autres maladies (trouble d'anxiété, dépression, etc.), aussi le médecin, à l'aide d'examens spéciaux et au cours d'une conversation personnelle, devrait-il différencier cet état de tous les autres. Seul, il est presque impossible de faire.

Ce que le patient peut faire

Avec la neurasthénie, le traitement à domicile est possible dans les premiers stades de la maladie et seulement après un diagnostic professionnel, comme mentionné ci-dessus. Les deuxième et troisième phases de la maladie nécessitent une assistance spécialisée, qui peut encore être «soutenue» par des remèdes populaires.

La première chose à faire est d’ajuster le mode. Un repos de haute qualité ne supprimera pas complètement l'asthénie, mais aidera le patient à récupérer. Dans le même temps, le sommeil devrait durer au moins 8 heures par jour, dans l'obscurité totale. Il est nécessaire de se coucher au plus tard à 10 heures du soir, car l'activité cérébrale ralentit le sommeil et les symptômes s'aggravent.

Le patient devrait également revoir le régime alimentaire, prendre des vitamines. Vous pouvez acheter des sédatifs ou des sédatifs légers à la pharmacie. Un grand bénéfice apportera le rejet de l'alcool et d'autres mauvaises habitudes. En aucun cas, on ne peut pas "s'appuyer" sur le café (même naturel) ou les boissons toniques - elles excitent toutes le système nerveux, qui fonctionne déjà à pleine capacité.

C'est trivial, mais c'est un fait - les sports sont présentés aux patients atteints de neurasthénie. Vous pouvez commencer avec une charge normale, car au début, même cela nécessitera un effort notable. Pendant que vous récupérez, vous pouvez ajouter des exercices plus difficiles, commencer à aller à la piscine, faire du vélo ou de la randonnée.

Il a été longtemps observé qu'avec de tels troubles, la communication avec la nature aide bien. La combinaison d'air frais, d'activité physique et de la «déconnexion» d'une personne de tous les problèmes urgents réduit considérablement les symptômes de la neurasthénie. Bien sûr, vous ne devriez pas faire immédiatement une randonnée en montagne difficile, mais un week-end en pleine nature en compagnie agréable vous procurera un sursaut d'énergie, si le syndrome asthénique n'est pas encore négligé.

Psychothérapie avec syndrome asthéno-névrotique

La composition de la thérapie complexe de la névrose comprend nécessairement le travail avec un psychothérapeute. Sans cela, même le traitement de la toxicomanie ne sera pas assez efficace et les remèdes populaires n’aideront pas du tout.

La psychothérapie peut se dérouler à domicile, car de nombreux experts travaillent actuellement sur Skype. Mais dans certains cas, le meilleur résultat sera de travailler en groupe - ce point doit être coordonné avec votre médecin.

Comme mentionné précédemment, la neurasthénie est due au stress chronique et aux conflits internes. Dans le premier cas, le thérapeute enseigne au client comment se détendre et se rationaliser - la capacité de regarder la vie de manière objective, sans gonfler les conflits et les ennuis mineurs à la taille d'un énorme problème. Cela aide à réduire le stress, tant mental que physique.

Le conflit interne avec la neurasthénie est, en règle générale, l'impossibilité de prendre une décision dans n'importe quelle situation. Par exemple, un patient pendant de nombreuses années ne peut pas choisir entre une famille et une femme qu’il aime, étant déchiré «dans deux maisons». Ou bien, il est indécis s'il est nécessaire de changer de travail sans avoir le sentiment que vous êtes un spécialiste nécessaire. Il peut y avoir de nombreux exemples, mais comment se débarrasser de cette "scission"? Cela facilitera également la psychothérapie, au cours de laquelle le spécialiste aidera le client à prendre une décision finale et à revivre en douceur les aspects négatifs associés à ce choix.

Chez les adolescents et les enfants, la psychothérapie de la névrose a ses propres caractéristiques. Par exemple, il est extrêmement important que les enfants se sentent à l'aise dans leur famille, ressentent l'amour de leurs parents. Si l'attention des aînés d'une famille est dirigée sur un autre enfant, alors «privé» de chaleur et de soins peut montrer des signes d'asthénie. Il en va de même pour les hautes exigences, les restrictions et la rigueur familiale.

Si des problèmes de cette nature ont été identifiés chez un enfant, non seulement un petit patient est envoyé en psychothérapie (un psychologue pour enfants travaillera avec lui), mais également ses parents.

Thérapie complexe

C'est le moyen le plus efficace de lutter contre la neurasthénie. A la question «comment guérir ce syndrome?», La psychiatrie donne une réponse sans équivoque: de tels troubles sont mieux traités par des changements de mode de vie combinés à une psychothérapie et à un traitement médicamenteux.

Prescrire des médicaments pour la neurasthénie devrait seulement un médecin! Le patient ne sera pas en mesure de choisir le bon médicament pour chaque situation spécifique. La prise incontrôlée de médicaments (en particulier - une action stimulante) peut rapidement et considérablement aggraver les symptômes de la maladie et amener le patient à un traitement dans une clinique de névrose.

La physiothérapie donne également de bons résultats: massage, bains, électrophorèse, électrosomnie. Il existe de nombreuses stations et sanatoriums spécialisés dans le traitement des maladies nerveuses, où le traitement est effectué, y compris les méthodes de physiothérapie, et la situation elle-même, un régime clair et l'absence de stress chronique aident les patients à se sentir mieux.

La psychologue clinicienne Veronica Stepanova parle de ce que la neurasthénie recouvre des symptômes, des formes de neurasthénie et des méthodes de traitement.

Prévention de la neurasthénie

Avez-vous déjà réfléchi aux raisons pour lesquelles les premières personnes de l'État, les stars du spectacle et d'autres personnes dont le travail est lié à une tension nerveuse extrême et à la nécessité de rester en forme souffrent rarement de ces troubles? Des exceptions se produisent bien sûr, mais la plupart des personnes responsables comprennent qu'il est beaucoup plus facile de ne pas s'épuiser que de s'épuiser nerveusement plutôt que d'en guérir les conséquences.

  1. Le plus important est de ne pas "conduire" soi-même. Le travail doit être alterné avec du repos, y compris pendant la journée. Un congé légal est nécessaire car tous les cas ne peuvent être refaits et le corps ne peut pas travailler pendant des années dans un rythme tendu.
  2. Des visites périodiques chez le psychothérapeute sont très utiles pour la prévention, même si rien ne vous dérange pas.
  3. Un mode de vie sain et une nutrition adéquate ne sont pas seulement une mode, mais une nécessité. Les tentatives de soulagement du stress avec l'alcool et d'autres habitudes malsaines entraînent l'émergence de dépendances, mais n'épargnent pas l'épuisement professionnel et la neurasthénie.
  4. Chaque personne doit subir des examens médicaux de temps en temps. Cela aidera à identifier les maladies physiques et psychosomatiques.

Conclusion

De nos jours, tout trouble névrotique peut être guéri si le traitement est traité de manière globale et que vous souhaitez ardemment retrouver une vie saine. L'attitude du patient joue un rôle très important - les gens refusent souvent de changer quoi que ce soit dans leur vie, "engloutissant" leurs symptômes physiques et leur anxiété avec diverses drogues. Cela ne peut que conduire à une nouvelle détérioration.

Si vous avez une neurasthénie ou des signes d’une autre névrose, commencez le traitement à l’heure et selon les recommandations de votre médecin. Aucun sédatif ne vous aidera à faire face à l'asthénie si vous ignorez tous les autres conseils. Votre santé est entre vos mains!

Symptômes de la névrose asthénique et le traitement

Neurasthénie (névrose asthénique) - symptômes, signes, traitement

La neurasthénie (ou névrose asthénique) est un type de névrose provoquée par un épuisement physique ou psycho-émotionnel prolongé. Le syndrome asthénique joue un rôle prépondérant dans la symptomatologie. Les personnes de type asthénique y sont les plus sensibles: fatigue rapide, émotions instables, hypersensibilité.

De nos jours, en raison de l’accélération du rythme de la vie, de la croissance de la charge d’information, le nombre de personnes exposées à cette maladie augmente rapidement. Les symptômes de la neurasthénie sont exprimés comme suit: fatigue accrue, baisse de l’humeur (jusqu’à la dépression), sensibilité trop faible à un facteur externe (lumière, son, bruit, changement de température), sautes d’humeur, diminution de la capacité de travail.

Signes et développement de la maladie

La névrose asthénique, au début de la maladie, se manifeste par de tels symptômes: une personne devient impatiente et irritable, cherche constamment à faire quelque chose, même si elle se sent très fatiguée, ne peut pas «se reposer».

Progressivement, ces symptômes d'irritabilité sont remplacés par une faiblesse, un épuisement rapide. Il devient difficile pour le patient de se concentrer, il devient pleurnichard et sensible, anxieux, mécontent de soi-même et des autres. Au travail, une telle personne commence à éprouver des difficultés incroyables: elle ne peut pas se concentrer sur son travail, elle est distraite par le moindre bruit, la lumière lui fait mal aux yeux, etc.

En outre, la névrose asthénique est accompagnée de symptômes physiologiques: maux de tête, troubles du sommeil (insomnie ou somnolence excessive), troubles du système nerveux autonome (troubles de la digestion et du système urinaire, tachycardie, transpiration excessive, dépendance météorologique).

Parfois, une personne commence à fixer trop d'attention sur son état de santé, se «fixe» sur le fait qu'elle est gravement malade, etc. Dans ce cas, l'hypochondrie est également ajoutée à la maladie principale (névrose asthénique).

Si vous recevez un diagnostic de neurasthénie, le traitement doit commencer dès que possible. Si la maladie est négligée, les troubles deviennent chroniques et il sera beaucoup plus difficile de traiter cette maladie à l'avenir.

Diagnostic et traitement

Avant de traiter la neurasthénie, un examen médical complet du patient est nécessaire. Les symptômes neurasthéniques peuvent être associés à d'autres maladies graves (neurologiques, mentales, endocriniennes). L'apparition de la maladie peut également être déclenchée par des maladies infectieuses. Si les autres médecins ont exclu les maladies de leur profil, le psychothérapeute sera alors traité avec une névrose asthénique.

Dans chaque cas, le traitement psychothérapeutique est réalisé selon un programme individuel, en tenant compte des caractéristiques personnelles et de l'historique de la maladie de ce patient particulier. Il n’existe pas de programme type sur la manière de traiter et sur l’ensemble de mesures à appliquer.

Lorsque le diagnostic de «neurasthénie» est posé, le thérapeute ne guérit le patient qu'après le développement conjoint du régime journalier optimal, le régime. Pour la première fois, il est nécessaire d'éliminer complètement toutes les charges - physiques et mentales. Le thérapeute aidera à maîtriser certaines techniques d'hygiène mentale indépendante et suggérera des moyens d'améliorer et de renforcer le système nerveux.

À titre de mesure supplémentaire, le psychothérapeute peut recommander un cours de massage relaxant, d’acupuncture et de réflexologie. Dans le cas habituel, la combinaison de toutes ces mesures et l’élimination de la situation la plus traumatisante est suffisante pour traiter avec succès la neurasthénie.

Dans les cas plus complexes, un traitement psychothérapeutique est prescrit et les médicaments aideront également à traiter les cas graves de névrose asthénique.

Vous aiderez certainement votre thérapeute si vous utilisez régulièrement vous-même des méthodes de psycho-prophylaxie. Ils impliquent une quantité suffisante de sommeil (pas moins de 9-10 heures par jour), des promenades quotidiennes, une alimentation saine, l'élimination de l'exercice. Vous pouvez apprendre et appliquer diverses méthodes de relaxation à la maison (exercices de respiration, méditations, auto-entraînement, techniques de relaxation musculaire). La phytothérapie, l'aromathérapie, la musicothérapie peuvent être utiles. Plus d'informations à ce sujet dans la section «Psychoprophylaxie».

Névrose asthénique - traitement efficace de la neurasthénie

La neurasthénie ou névrose asthénique est une maladie psychogène du niveau névrotique causée par le surmenage et / ou l'exposition prolongée à des facteurs traumatiques (environnement familial ou professionnel défavorable, anxiété incessante, stress intellectuel, émotionnel ou physique grave), dans laquelle le syndrome asthénique prend la place principale. À savoir: fatigue accrue et hypersensibilité à l'action de stimuli externes (son, lumière, baisses de température, etc.), humeur amoindrie jusqu'à des états dépressifs avec tendance à la larmoiement et aux sautes d'humeur, labilité affective, affaiblissement de la capacité de stress physique et mental prolongé, diminution de l'attention et la mémoire, l'affaiblissement de la volonté et la fatigue.

Les premiers signes du syndrome sont souvent la fatigue et l'irritabilité, combinées à de l'impatience et un désir constant de travailler, même dans des conditions favorables au repos («fatigue, ne cherche pas la paix»). Progressivement, les réactions d’irritabilité sont remplacées par un épuisement rapide, une faiblesse grave, une fatigue. Les patients ne peuvent pas se concentrer, constamment distraits du travail. Il y a du mécontentement avec soi-même, de la sensibilité, des pleurs et encore de l'anxiété.

Ces affections sont généralement accompagnées de maux de tête (entourant le «casque névrotique»), d’une somnolence ou d’une insomnie accrue, d’un dysfonctionnement autonome sous forme de tachycardie, d’une transpiration excessive, de troubles du système digestif et génito-urinaire, etc. Les patients commencent alors à ressentir une anxiété marquée l'état de leur santé est enregistré sur les sensations désagréables, littéralement "écouter" le travail de leurs organes internes. Dans certains cas, l’état des patients dépend des modifications de la pression atmosphérique, ce qui contribue à la survenue ou au renforcement des symptômes décrits ci-dessus.

Si vous ressentez ces symptômes, vous devriez consulter un médecin, car Des ponctions de symptômes neurasthéniques peuvent survenir dans diverses maladies neurologiques, mentales et endocriniennes, ainsi qu'une conséquence des maladies infectieuses. Un diagnostic différentiel est donc nécessaire, permettant de délimiter la neurasthénie psychogène de maladies plus graves nécessitant un traitement immédiat.

À l'heure actuelle, en raison du changement de mode de vie et de l'accélération de son rythme, du flux croissant d'informations diverses, le nombre de personnes à risque de divers troubles psycho-émotionnels augmente rapidement. C'est la neurasthénie qui est l'une des causes principales du "syndrome de fatigue chronique" (plaintes de fatigue qui ne disparaissent pas même après un week-end ou même des vacances). Comment traiter la neurasthénie?

Le traitement des troubles neurasthéniques commence par la cessation de toute charge, optimisant la routine quotidienne et la nutrition. Dans le cas où nous avons affaire à une neurasthénie normale (névrose asthénique), un traitement réussi peut suffire à éliminer la situation stressante et à mettre en œuvre des mesures générales d'amélioration de la santé. Dans des cas plus complexes, parallèlement à l'utilisation de médicaments neurotropes modernes, il est nécessaire d'utiliser une approche intégrée comprenant des séances de psychothérapie. Le programme de traitement (médical et psychothérapeutique) n'est pas standard, il est commun à toutes les catégories de patients, mais il est sélectionné en fonction des caractéristiques individuelles du patient et des antécédents de sa maladie.

Névrose asthénique: symptômes et traitement du syndrome neurasthénique

Les conditions de la vie moderne exigent souvent que la personne soit exposée - à la fois physique et morale. Quelqu'un parvient à faire face à différents types de charges sans tomber dans un état de stress.

Malheureusement, tout le monde n'est pas capable de se contrôler dans des états tendus et nerveux. Dans de tels cas, dans le contexte de circonstances tendues, une personne présente souvent un trouble particulier - la névrose asthénique.

Caractéristiques générales de la maladie

La névrose asthénique (neurasthénie, faiblesse nerveuse) est un trouble neuro-psychogène causé par un épuisement physique ou psycho-émotionnel. C'est la pathologie la plus courante du système nerveux. Dans une plus grande mesure, les personnes de type asthénique, émotionnellement instables, rapidement fatiguées, hypersensibles sont sujettes à un tel trouble.

Chez les femmes, la névrose asthénique est beaucoup moins répandue que chez les hommes.

La condition se manifeste par une fatigue accrue, une irritabilité, une baisse de l'humeur jusqu'à la dépression, une sensibilité insuffisante à divers types d'irritants (bruit, lumière, température).

Le développement d'un tel état peut être favorisé non seulement par le stress physique ou psychologique, mais également par les maladies chroniques, ainsi que par l'intoxication de l'organisme.

Une faiblesse nerveuse peut se développer chez les adultes et les enfants.

Formes cliniques de la maladie

Il existe trois formes cliniques principales de syndrome névrotique asthénique. Ils peuvent apparaître systématiquement en raison du manque de traitement à chaque stade précédent. Parfois, l'une des formes se produit immédiatement, mais le plus souvent, elles apparaissent dans l'ordre suivant:

  1. Forme hypertensive. Dans ce cas, caractérisé par une forte excitabilité et irritabilité. Une personne peut facilement perdre son sang-froid, car même les plus insignifiantes choses l'irritent. Il est difficile pour le patient de se concentrer sur quelque chose. il souffre d'un mal de tête pressant, a du mal à dormir.
  2. Phase "faiblesse irritable". Ce type de trouble nerveux est caractéristique des personnes ayant un tempérament cholérique ou des personnes pour lesquelles le système nerveux est suffisamment fort, mais chez qui le développement de la neurasthénie n’a pas été détecté et qui est détecté au premier stade de développement. Le patient est facilement excité et irrité, mais des explosions émotionnelles conduisent rapidement à un sentiment d'impuissance, de dévastation et aboutissent à des pleurs. Avec une faiblesse irritable, il est également difficile de se concentrer sur quoi que ce soit. Les tentatives d’exécution de diverses activités entraînent de la faiblesse et de la fatigue.
  3. Forme hyposténique. Il se développe en raison de l’absence de traitement adéquat au stade précédent ou de l’influence accrue du facteur irritant. Peut survenir au cours de la première étape du développement de la neurasthénie chez les individus ayant un système nerveux faible ou chez ceux appartenant au type asthénique. Cette forme est caractérisée par la présence de fatigue chronique chez un patient, de léthargie constante, de somnolence. Dans de telles conditions, il ne peut être question d'aucune activité physique ou intellectuelle. En outre, le patient est constamment dans un état de désir inexplicable, ressent de l’anxiété.

Bien que chacune des formes de violation susmentionnées se traduise par une aggravation des symptômes de la qualité de vie, la neurasthénie est la seule affection parmi les névroses qui présente le pronostic le plus favorable.

Qu'est-ce qui contribue au développement de la névrose asthénique?

Il est possible d'identifier les principaux facteurs étiologiques et prédisposants au développement d'une déplétion de névrose.

Le premier comprend:

  • épuisement émotionnel et physique dû au surmenage;
  • chocs émotionnels, non seulement négatifs, mais aussi positifs;
  • les situations survenues avec la participation ou l'observation du patient et affectant négativement son psychisme (décès d'êtres chers, perte de travail, attaque);
  • exposition prolongée à des facteurs gênants (travail d'équipe contraint, malentendu au sein de la famille);
  • être soumis à un stress constant;
  • l'exécution continue du même type de travail qui requiert une concentration maximale d'attention et de responsabilité.

    Les facteurs prédisposant supplémentaires provoquant la névrose asthénique sont:

  • troubles hormonaux;
  • la présence de maladies somatiques chroniques;
  • intoxication du corps;
  • les infections;
  • carence en vitamines;
  • réduction des défenses corporelles;
  • horaires de travail irréguliers;
  • long séjour dans l'anxiété.

    Caractéristiques de la manifestation de la violation chez les enfants et les adolescents

    La névrose asthénique chez les enfants résulte de l’impact de divers facteurs de stress. Cette affection est caractérisée par des troubles temporaires et réversibles du système nerveux.

    Les enfants et les adolescents sont plus vulnérables aux facteurs susceptibles de perturber leur état mental. Les causes de ce trouble incluent la peur des adultes (parents, éducateur, enseignant), le divorce des parents, l’introduction dans un nouvel environnement (première visite à la maternelle, à l’école), les charges excessives (formation, cours supplémentaires). En outre, le développement de la névrose asthénique peut être affecté par les maladies infectieuses, l'exposition à des substances toxiques.

    La neurasthénie chez les enfants se manifeste par une irritabilité accrue, des larmoiements. Parfois, des réactions telles que l'excitation et la rafale peuvent l'emporter et parfois, la léthargie, l'incertitude. Il est très difficile pour un enfant de maîtriser ses émotions. Il y a des problèmes de sommeil, de manque d'appétit et de miction nocturne incontrôlable.

    En cas de traitement tardif, la capacité de l’enfant à s'adapter à la société peut être perturbée et une dépression peut se développer.

    Manifestations de réactions névrotiques

    Les symptômes caractéristiques d'une maladie telle que la névrose asthénique ont été mentionnés lors de la description des formes de la maladie. Il convient également de souligner les manifestations communes à toutes les formes de violation:

  • accès de colère, indignation;
  • tempérament rapide;
  • diminution prononcée de la performance;
  • l'apparition de phobies;
  • troubles de la mémoire;
  • maux de tête, surtout pire le soir;
  • le vertige en se déplaçant;
  • augmentation du rythme cardiaque, douleur dans le cœur;
  • les fluctuations de la pression artérielle;
  • transpiration accrue;
  • douleur aux articulations et à la colonne vertébrale;
  • violation de la fonction érectile chez l'homme;
  • miction fréquente d'uriner.

    Si elles ne sont pas traitées, les manifestations énumérées augmentent.

    Méthodes de diagnostic et de traitement

    Le diagnostic est établi par un neurologue. Pour cela, les manipulations suivantes sont effectuées:

  • prise d'histoire;
  • analyse des plaintes des patients;
  • techniques de laboratoire et instrumentales pour la détermination des lésions organiques du cerveau, la présence de maladies somatiques, infections chroniques pouvant provoquer une neurasthénie (échographie, thérapie par résonance magnétique, tomographie assistée par ordinateur, rhéoencéphalographie, électrocardiographie).
  • Pour que le traitement de la névrose asthénique réussisse, il doit être complet.

    La pharmacothérapie consiste à prendre des relaxants musculaires pour supprimer les maux de tête et soulager les spasmes musculaires. Si le mal de tête prend la forme d'une migraine, utilisez des triptans. Pour soulager l'irritabilité et éliminer les signes d'anxiété, il est recommandé de prendre des tranquillisants quotidiens.

    Les nootropiques sont également prescrits pour stimuler l'activité mentale et favoriser l'amélioration de la mémoire.

    Afin de normaliser le sommeil, il est recommandé de prendre des somnifères à action brève. Ils ne provoquent pas de somnolence diurne.

    Pour le renforcement général du corps et améliorer le métabolisme, ils recommandent de prendre des vitamines des groupes B et C, des angioprotecteurs, des antioxydants.

    Des techniques psychothérapeutiques sont également nécessaires dans le traitement de la maladie. Le but de cette méthode est d’encourager le patient à repenser le facteur ou la situation traumatique, de l’aider à adopter une position de vie active, de mettre en évidence les aspects les plus importants et les plus mineurs de son travail.

    La psychanalyse, la psychothérapie individuelle ou de groupe, les séances d’hypnothérapie (en particulier la relaxation) peuvent être utilisées.
    De plus, avec l'aide de membres de la famille, le patient doit organiser correctement le travail ou le processus éducatif, limiter le nombre d'activités physiques, assurer une bonne nutrition et dormir.

    Malgré le pronostic favorable, à condition qu’il n’y ait pas de traitement, ce problème peut évoluer en dépression prolongée.

    Les enfants asthéniques ont également de la difficulté à s’adapter à la société, dans un contexte où ils peuvent se replier sur eux-mêmes. Une telle condition est particulièrement indésirable pour un enfant, dans la période de sa formation en tant que personne.

    Dans le même temps, il ne faut pas croire qu'un tel trouble est une phrase. Un traitement en temps opportun, effectué sous la supervision d'un spécialiste, aidera à faire face à la maladie et à ses conséquences éventuelles.

    Afin d'éviter

    Les facteurs sous-jacents au développement de la névrose asthénique étant l'épuisement émotionnel et physique, les mesures de prévention de ce trouble devraient donc viser à éliminer les situations de provocation. Pour cela, vous avez besoin de:

    • construire avec compétence et respecter le régime de travail, de repos et de sommeil appropriés;
    • résoudre en temps opportun les situations pouvant engendrer du stress;
    • abandonner les mauvaises habitudes;
    • bien manger, en éliminant du régime la malbouffe;
    • organiser des activités occasionnelles en plein air;
    • si nécessaire, pratiquer des techniques de relaxation;
    • plus souvent en plein air.

    Bien sûr, il est impossible de se protéger complètement contre la probabilité d’une situation traumatique, mais il est tout à fait possible de tempérer non seulement le corps, mais aussi de renforcer la santé mentale.

    Neurasthénie - symptômes et traitement

    La neurasthénie ou névrose asthénique est un état pathologique du système nerveux humain qui se manifeste par une fatigue accrue, une irritabilité et une incapacité à supporter un stress physique et mental prolongé. Le plus souvent, la neurasthénie concerne les personnes âgées de 20 à 40 ans et est moins courante chez les femmes que chez les hommes. Les maladies chroniques et l'intoxication peuvent contribuer au développement de la neurasthénie.

    Le développement de la névrose asthénique est principalement dû à une surcharge excessive mentale ou physique prolongée. Le non-respect de la routine quotidienne, la privation chronique de sommeil et un mode de vie malsain peuvent également entraîner un syndrome névrotique. En outre, la neurasthénie peut apparaître après un stress important - mort soudaine d'un être cher, renvoi du travail, accident, etc.

    Chez les enfants, la neurasthénie peut se développer à la suite d'un surmenage sévère. Beaucoup ne peuvent pas réussir avec un programme scolaire complexe, mais les parents et les autres personnes exigent généralement de bonnes notes. De plus, les enfants modernes fréquentent souvent des tuteurs, des cercles éducatifs et des clubs sportifs. Tout cela conduit à une fatigue chronique, à une surcharge du système nerveux et, par conséquent, à une neurasthénie.

    Symptômes de la neurasthénie

    Les principaux symptômes de la neurasthénie sont les céphalées, qui sont diffuses et étourdies. Il peut également y avoir des signes de troubles cardiovasculaires - tachycardie, augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle. Des phénomènes tels que brûlures d'estomac, diarrhée et lourdeurs d'estomac sont également possibles. Souvent, les patients se plaignent d'une diminution du désir sexuel. Chez les hommes, cela se manifeste par une éjaculation prématurée, ce qui entraîne une réduction du temps de rapports sexuels. Tous ces symptômes apparaissent le plus souvent après un effort physique ou avec une forte agitation et disparaissent après la disparition de ces raisons.

    En plus des signes ci-dessus, la neurasthénie est caractérisée par un état d'excitabilité accrue et une fatigue rapide. Le patient peut éprouver une violente éruption d’irritation à n’importe quelle occasion, même la plus mineure. La capacité de contrôler les manifestations externes de leurs émotions chez ces patients est perdue. De telles attaques se répètent souvent, mais elles sont courtes. Les personnes souffrant de neurasthénie ne supportent pas les sons forts, le bruit et la lumière vive. Avec une forme grave de névrose, une dépression d'épuisement peut se développer - les patients deviennent léthargiques, lugubres, ils perdent tout intérêt pour la vie.

    Classification

    La neurasthénie évolue en trois étapes. Ils peuvent également être classés en tant que formes cliniques.

    Forme hypertonique

    Les signes caractéristiques de ce stade sont l'irritabilité et la grande excitabilité d'une personne. Ces patients s'emportent très vite, crient après leurs collègues et leurs proches, insultent les autres. Toute bagatelle, telle qu'un son fort, une foule de gens ou une conversation à voix basse ou élevée, peut les froisser. En outre, une fatigue marquée, et par conséquent, une performance réduite. Cela est également dû à l'inattention du patient. Il devient dispersé, non collecté, avec difficulté "inclus" dans le travail. Au travail, une personne souffrant de névrose asthénique est constamment distraite par des conversations, des «pauses-cigarette», quitte souvent le lieu de travail. Tout cela est répété plusieurs fois et il en résulte que pendant la journée de travail, le patient a peu de temps pour faire quoi que ce soit. Il y a aussi des problèmes de sommeil. Ils consistent en la difficulté à s'endormir, à de fréquents réveils nocturnes, à des rêves troublants. Le réveil du matin est souvent difficile, sans sentiment de repos et de mauvaise humeur. Cette condition ne s'améliore que le soir. Très souvent, il existe un mal de tête de nature oppressive («casque névrotique»).

    Faiblesse irritable

    C'est la prochaine phase du développement de la neurasthénie. Il survient soit chez des individus colériques, soit chez des personnes ayant un système nerveux fort, si la neurasthénie n'est pas seulement guérie au premier stade, mais au contraire, une augmentation du facteur pathogène est survenue. L'irritabilité sévère dans cette phase est rapidement remplacée par l'épuisement. Les patients sont toujours facilement excités et hurlent, mais cet état est rapidement remplacé par un sentiment d'impuissance et se transforme en pleurs. En général, à ce stade, les émotions opposées se remplacent très facilement et rapidement pour une raison quelconque. Il se caractérise également par le fait que le patient peut difficilement se rendre au travail, il lui est très difficile de se concentrer sur quelque chose, en raison de la fatigue et de la faiblesse constantes qu’il éprouve. Si un patient essaie de se concentrer sur un cas particulier, il se fatigue rapidement, il a mal à la tête et la faiblesse générale augmente, raison pour laquelle le patient quitte son travail. Après un certain temps, il tente à nouveau de commencer à travailler mais, épuisé, il le jette rapidement. Les pauses entre les travaux sont de plus en plus longues, mais elles ne procurent pas de repos. De telles tentatives peuvent être fréquentes, ce qui conduit encore plus rapidement les malades à l'épuisement nerveux.

    Forme hyposthénique

    Il se développe généralement chez les patients ayant un système nerveux faible, les asthéniques ou simplement les personnes suspectes. Cette étape est caractérisée par une fatigue chronique, une sensation de malaise, une somnolence constante et une léthargie. Le patient est presque toujours dans un état d'angoisse, éprouve une anxiété et des larmes incompréhensibles. Ces personnes ne peuvent généralement pas démarrer d’entreprise en raison de leur faiblesse générale et de leur manque d’attention. Il peut également y avoir diverses plaintes hypochondriaques de symptômes de maladies somatiques graves.

    Avec un traitement opportun, les patients constatent une amélioration de leur sommeil, ce qui constitue le premier signe de rétablissement. Cependant, vous devez savoir que si les crises de neurasthénie se répètent plusieurs fois (en particulier la phase hyposthénique), elles s’allongent avec le temps et les symptômes s’aggravent. En conséquence, de nombreux médecins estiment qu'il existe une possibilité de neurasthénie périodique. Les études cliniques ne font que confirmer cette hypothèse.

    Un neuropathologiste diagnostique la névrose asthénique sur la base de l'anamnèse, des plaintes de patients et des données d'examens. Parfois, on propose au patient de subir un test spécial pour détecter la présence de neurasthénie. Puisqu'il est nécessaire d'exclure la présence d'infections, de pathologies du cerveau (tumeurs cancéreuses, processus inflammatoires) et d'autres maladies somatiques lors du diagnostic, un examen supplémentaire est prévu. Il comprend la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique du cerveau, le diagnostic par ultrasons, les rayons X, l'ECG et les tests. La rhéoencéphalographie est indiquée pour évaluer la circulation cérébrale en cas de suspicion de neurasthénie. Ensuite, ayant les résultats de tous les examens, le médecin diagnostique ou envoie le patient chez un spécialiste étroit.

    Traitement de la neurasthénie

    La tâche principale du médecin dans le traitement de la neurasthénie - la détection et l'élimination de ses causes. Parfois, cela suffit pour se débarrasser de cette maladie. Il est nécessaire de réduire le stress physique et mental sur le patient, de mettre en place un régime strict du jour, qui doit être strictement suivi. Il est très utile pour les patients atteints de névrose asthénique de faire de longues marches avant de se coucher et de prendre des vitamines. Un bon effet dans le traitement de la neurasthénie donne un changement de décor. Par conséquent, les médecins conseillent souvent de prendre des vacances et d'aller se reposer.

    Un traitement de renforcement est également effectué, les préparations de calcium sont prescrites avec du fer. Il est recommandé de traiter les troubles cardiovasculaires avec une agripaume et de la valériane. Le brome avec la caféine a un bon effet. Mais ils sont sélectionnés strictement dans des dosages individuels.

    Les tranquillisants (radedorm, Elenium) sont prescrits pour la forme hypersthénique de la névrose asthénique. Les troubles du sommeil aident à combattre les troubles du sommeil. Au stade hyposténique de la maladie, le traitement vise à augmenter le tonus du corps. Il est recommandé au patient de prendre Eleutherococcus, le fenotropil et le sibazon à petites doses. En outre, il est conseillé de boire du thé fort, du café, des boissons à effet tonique - schizandra chinoise, ginseng et autres.

    Sonapax est le plus souvent prescrit à tous les stades de la maladie. À faible dose, c'est un bon antidépresseur qui a un effet stimulant sur le corps, l'aidant ainsi à surmonter le sentiment de fatigue constante et de somnolence. Lorsque le médicament est utilisé à fortes doses, il a un bon effet sédatif et est donc utilisé dans le traitement de la forme hypersthénique de la maladie.

    En plus du traitement médicamenteux, un psychologue et un physiothérapeute sont prescrits aux patients. L'entraînement autogène et la psychothérapie aident à prendre confiance en soi et la physiothérapie a un effet tonique sur tout le corps. Dans la névrose asthénique, on prescrit généralement des massages, des nuits de sommeil, de l'aromathérapie, etc.

    Prévention

    Pour prévenir le développement de cette maladie, il est nécessaire d'observer un régime strict de travail et de repos. Après une surcharge nerveuse, il est souhaitable d'appliquer des techniques de relaxation pour soulager la fatigue. Si possible, évitez les efforts physiques excessifs et les situations stressantes.

    Le repos actif et la déconnexion complète du travail sont d’une importance considérable dans la prévention de la névrose asthénique. Un changement de décor aide beaucoup, par conséquent, il est recommandé de partir en vacances si possible.

    Pronostic pour la neurasthénie

    La névrose asthénique a le pronostic le plus optimiste parmi tous les types de névrose. Mais s'il n'est pas commencé à temps pour guérir, alors il peut se transformer en une forme chronique, qui est plus difficile à traiter.

    Névrose asthénique

    La neurasthénie ou névrose asthénique est un trouble psychogène. Fait référence à un groupe de névrose. Il se caractérise par une fatigue élevée, une concentration faible, une irritabilité élevée, des sautes d'humeur, des larmoiements, une dépression.

    La neurasthénie est souvent accompagnée d'une violation du sommeil nocturne. Une des caractéristiques principales de la neurasthénie est également une violation de la régulation autonome de la fonction des organes internes.

    Le développement de la neurasthénie peut être dû à une combinaison de surtension pendant le travail et de traumatisme mental.

    Le cours de la neurasthénie est habituellement mis en scène:

    • stade excitateur (hypersthénique);
    • stade de faiblesse irritable;
    • stade de freinage (hyposténique).

    Le tableau clinique de la neurasthénie:

  • céphalée qui est pressante et se manifeste souvent en fin de journée;
  • vertiges pendant l'agitation, surmenage physique ou mental;
  • sensations désagréables dans la tête (douleur «errante») dues aux changements météorologiques;
  • palpitations cardiaques, fourmillements dans la région du cœur, hypertension;
  • réduction de l'appétit, ballonnements, éructations;
  • mictions fréquentes, diminution du désir sexuel;
  • troubles du sommeil, manque de récupération le matin après une nuit de sommeil;
  • hypotension et somnolence accrue;
  • irritabilité, irascibilité, instabilité de l'humeur.

    Diagnostics

    En règle générale, le diagnostic direct de la neurasthénie n’est pas entravé, et le diagnostic est posé en présence d’un tableau clinique caractéristique par un neuropathologiste.

    Mais pour exclure la neurasthénie, en tant que manifestation de maladies infectieuses telles que la brucellose, les rhumatismes, la tuberculose ou l'intoxication du corps, il est nécessaire de mettre en œuvre des méthodes de diagnostic en laboratoire et au moyen d'instruments.

    La prévention de la neurasthénie peut être bénéfique: mode de vie sain, strict respect du travail - repos, sommeil la nuit, cesser de fumer et boire de l'alcool.

    Le traitement de la neurasthénie vise à éliminer les causes de son développement. Il est important de réduire le stress physiologique et émotionnel. Le médecin prescrit le strict respect du régime quotidien, une bonne nutrition également dans un certain mode. Il est important pour une personne atteinte de neurasthénie de rester plus souvent en plein air, de prendre un bain de pied chaud avant de se coucher. Il est strictement interdit de prendre des somnifères.

    Le traitement médicamenteux comprend une sélection individuelle de médicaments ayant un effet sédatif.

    La psychothérapie joue également un rôle important dans le traitement de la neurasthénie.

  • En Savoir Plus Sur La Schizophrénie