Publié dans la revue: Pédiatre de pratique
Décembre 2012, pp.56-61

A.M. Pivovarova, neurologue du département de psychonévrologie et d'épileptologie de l'institution budgétaire de l'État fédéral "Institut de recherche de Moscou sur la pédiatrie et la chirurgie pédiatrique", Ph.D.

Je me sens terriblement fatigué. Je me lève et il me semble que je n'ai pas dormi du tout. Les deux premières leçons à l’école sont particulièrement pénibles. Bien sûr, j'essaie d'écouter le professeur, mais je ne comprends presque rien. La lumière semble trop forte, l'appel à la leçon est trop fort. Bruyant camarades de classe - ennuyeux. Cela devient alors un peu plus facile, mais après le dîner, la tête recommence à faire mal, s’endort irrésistiblement. Les enseignants sont perplexes et les parents sont inquiets pour ma santé. Je m'inquiète aussi - et si je suis malade de quelque chose de grave? Auparavant, ce n'était pas avec moi.
Egor, 16 ans ("Psychologie de l'adolescence", 25/01/2011)

Dans les conditions modernes, il existe une prévalence significative de manifestations d’asthénie dans la population. Ceci est associé à un rythme de vie tendu, à une diminution de la résistance au stress sous la pression du temps, à une surabondance d'informations et à une urbanisation rapide [1, 2]. De plus en plus, cette affection a commencé à se produire chez les enfants et les adolescents [3-5].
Chez les enfants, cette affection s'appelle également névrose asthénique. Bien que l’asthénie ne soit pas un diagnostic, ce problème concerne un très grand nombre de patients qui consultent des médecins de différentes spécialités. Il est prudent de dire que les plaintes liées à l'asthénie constituent de temps en temps plus de la moitié des résidents des pays développés.
Parmi les nombreux facteurs défavorables qui sont à l'origine de l'échec scolaire, la fatigue occupe une place importante. La fatigue et l'épuisement chez les enfants constituent souvent le principal symptôme des états asthéniques. L'asthénie, ou syndrome asthénique, est l'un des syndromes les plus courants dans la pratique clinique de tout médecin.
L'hypoperfusion cérébrale joue un rôle important dans la formation de troubles des neurotransmetteurs dans la pathogenèse de l'asthénie, ce qui entraîne un dysfonctionnement autonome, l'anxiété et la dépression, l'irritabilité et les troubles du sommeil, ainsi que l'hypoperfusion des muscles squelettiques. Elle s'accompagne d'hypoxie, d'une augmentation du taux d'ammoniac, d'une augmentation des processus de glycolyse anaérobie, d'une accumulation de lactate entraînant une acidose et, par conséquent, d'une faiblesse musculaire [6-8]. On sait que le malate est l’acide dicarboxylique, qui normalise le fonctionnement du cycle de Krebs, réduit le taux de lactate dans le sang et les tissus, prévient le développement de l’acidose lactique, améliore le métabolisme, favorise la synthèse de l’ATP et est le principal fournisseur d’énergie pour les processus métaboliques. Un rôle important dans la normalisation des troubles métaboliques joue un produit intermédiaire du cycle de l'urée - l'acide aminé citrulline, qui active le retrait des composés d'ammoniac du corps. Les deux acides aminés sont présents dans le corps normalement. Ils catalysent les processus métaboliques et de synthèse d'énergie dans la cellule et ne suffisent pas pour l'asthénie [9–11].
Les causes de l'asthénie sont différentes. Les maladies respiratoires aiguës fréquentes et particulièrement graves peuvent entraîner une altération du développement physique et neuropsychique des enfants, aider à réduire l'activité fonctionnelle du système immunitaire et perturber les mécanismes d'adaptation compensatoires de l'organisme, le développement de l'asthénie.
Cela peut être une conséquence de maladies somatiques ou infectieuses, ainsi que d'une manifestation de troubles mentaux et d'une pathologie psychosomatique. Les symptômes asthéniques sont inextricablement liés aux émotions négatives (dépression, dépression, peur) [12, 13].
L'asthénie est une composante du syndrome de dysfonctionnement autonome, que l'on retrouve souvent chez l'adulte et chez l'enfant. Il s'agit d'un problème politique et dû à une altération des fonctions de régulation des parties hautes du système nerveux autonome [4, 7, 12-17]. La manifestation principale de ce syndrome est un état de fatigue insuffisante et prolongée pendant les activités quotidiennes, accompagné d'une diminution de l'énergie nécessaire pour assurer un fonctionnement normal.
De nombreux experts associent les manifestations de l'asthénie au syndrome asténo-végétatif. Ce syndrome est concomitant chez les enfants atteints de maladies infectieuses aiguës et chroniques, de foyers chroniques, le plus souvent d'infections roto-nasopharyngées, de maladies rhumatismales, d'anémie, de pathologies non infectieuses du tube digestif, de maladies du système endocrinien et nerveux. Il se caractérise par une variété de troubles du système nerveux autonome: rythme cardiaque rapide, hyperhidrose des mains et des pieds, refroidissement des extrémités, tendance à l'hypotension, etc. Parmi les troubles sensomoteurs, il existe une intolérance à la lumière vive, au bruit, à l'irritabilité, aux larmes, à la thermorégulation. Il y a des violations de l'appétit, une faible tolérance à l'exercice, des maux de tête et des douleurs musculaires, des vertiges, des troubles du sommeil, une météorologie.
Les principales violations de l'activité mentale de l'enfant atteint de ce syndrome doivent être attribuées à la fatigue et à l'épuisement. La fonction de commutation de l'attention est particulièrement affectée, il y a un affaiblissement des formes de mémoire supérieures, en particulier logiques, une diminution de la capacité de sérialisation, du stress volitif et mental. Pour la plupart des enfants, une fatigue et une fatigue accrues au cours de la leçon ne se manifestent pas par une simple déconnexion, mais par une agitation motrice, une agitation. [3, 5–7.18, 19].
À ce jour, il existe deux types d'asthénie: réactive (fonctionnelle ou primaire) et organique (secondaire) [18].
En 2011, on a tenté de développer (Chutko LS, Surushkina S.Yu., Rozhkova AV, 2011) une nouvelle systématisation des troubles asthéniques chez les enfants:

  • L'asthénie cérébrale est le résultat d'une lésion cérébrale vérifiée. Cette forme est caractérisée par un épuisement sévère, une très faible capacité de travail.
  • L’asthénie somatogène est une conséquence ou l’une des manifestations d’une maladie somatique.
  • L'asthénie résiduelle est une conséquence d'une pathologie périnatale grave. Ces enfants se caractérisent par: un changement d'humeur, des larmoiements, une transition rapide d'un état de réveil à l'apathie. Il y a une diminution de la mémoire, un vocabulaire médiocre, une expression faible des intérêts intellectuels. Le tableau clinique dans de tels cas est relativement permanent. Lorsque l'examen neurologique chez ces enfants peut être vu des violations de la motricité fine. Souvent accompagné d'énurésie, dyslexie.
  • Asthénie non génétique. La base de cette pathologie sont des manifestations mineures de l'encéphalopathie hypoxique-ischémique, caractérisées par une fatigue modérée, une inattention. Le tableau clinique, comparé à la forme précédente, est moins grave, de nature labile et une détérioration est observée le plus souvent au printemps et à l’automne. Le comportement de ces enfants peut être caractérisé par des manifestations de réactions névrotiques, telles que sautes d'humeur et irritabilité. Les maladies concomitantes peuvent être des tics moteurs et la logonévrose.
  • Neurasthénie Le tableau clinique est très similaire aux manifestations de la forme antérieure, mais les manifestations de la maladie sont déterminées par la situation psycho-traumatique aiguë ou chronique, l’intensité des manifestations cliniques est déterminée par le changement de la situation externe. Il y a une augmentation du niveau d'anxiété, des troubles du sommeil (difficulté à s'endormir), des céphalées de tension. Les patients atteints de neurasthénie se caractérisent par une sensibilité accrue aux sons forts, au bruit, à la lumière vive et à de nombreuses plaintes somatiques. La réduction significative de l'attention n'est pas marquée.

Selon les manifestations prédominantes, il est habituel de distinguer deux types principaux d’asthénie:

  • asthénie hypersthénique - fatigue associée à une irritabilité, une sensibilité et une excitabilité accrues, des troubles du sommeil;
  • asthénie hyposthénique - faiblesse neuropsychiatrique, apathie et manque d’initiative, diminution de la parole et de l’activité motrice, larmoiement, fatigue et épuisement, troubles de la mémoire et de l’attention.

L'asthénie doit être distinguée de la fatigue ordinaire. La fatigue est une réponse normale du corps au stress physique, mental ou intellectuel, qui passe après un repos normal, et par conséquent, cette condition ne nécessite pas de traitement. Le syndrome asthénique est un état pathologique ressenti par la fatigue qui survient après un travail de routine et qui ne disparaît pas après un bon repos. Dans l'asthénie, la fatigue physique et mentale survient sans contact avec les charges; cette fatigue ne passe pas même après un repos prolongé et peut être accompagnée de symptômes somatiques: fièvre, maux de tête et douleurs musculaires, troubles du sommeil [3, 19, 20].
Les scientifiques modernes proposent la classification suivante des conditions qui se manifestent par une asthénie [18, 22, 23].

  • États d'épuisement (réaction mentale au stress, surcharge émotionnelle et physique).
  • Syndrome asténo-dépressif. Ce type de troubles dépressifs se développe en raison de l'impact de circonstances traumatiques à long terme sur le fond de surmenage mental.
  • Asthénie somatogène. De nombreuses maladies infectieuses, gastro-intestinales, cardiovasculaires, endocriniennes, oncologiques, hématologiques et autres commencent par le syndrome asthénique.
  • Asthénie biologique (Cerebrastenia). Des manifestations prononcées de l'asthénie sont observées avec des lésions organiques du cerveau.
  • Asthénie vitale endogène (insuffisance asthénique chez l'adolescent). Échec asthénique juvénile - complexe de symptômes asthéniques, qui survient entre 14 et 20 ans (plus souvent chez les garçons). Dans la psychiatrie moderne, on pense que le syndrome d'insolvabilité asthénique juvénile peut être une variante du début (début) d'une forme simple de schizophrénie.
  • Asthénie avec utilisation non médicale de substances psychoactives.

En plus des conditions décrites ci-dessus, certains adolescents ont une tendance constitutionnelle à l'apparition de conditions de fatigue à long terme. Un type spécial de caractère se forme, appelé asthéno-névrotique.
Quand on est un type de personnage asthéno-névrotique, dès l'enfance, il y a souvent des signes de neuropathie: sommeil et appétit médiocres, sautes d'humeur, peur, larmes, parfois terreurs nocturnes, énurésie nocturne, bégaiement. Dans d’autres cas, l’enfance se passe en toute sécurité et les premiers signes du syndrome asthéno-névrotique ne se manifestent qu’à l’adolescence. En règle générale, il s'agit d'adolescents très impressionnables, anxieux, méfiants et capricieusement irritables. Ils traversent des querelles et des conflits difficiles, sont inquiets pour des événements importants, sont perdus dans un environnement inconnu. Une autre caractéristique des adolescents asthéno-névrotiques est une tendance à l'hypochondrie. Ces adolescents écoutent attentivement leurs sensations corporelles et acceptent volontiers divers examens médicaux et procédures médicales (Dr. Y. Korchagin, 2011).
Pour le diagnostic des états asthéniques, une échelle d'état asthénique a été développée sur la base des observations cliniques et psychologiques et du questionnaire clinique MMPI (créé par LD Malkova et adapté par TG Chertovaya). L'échelle comprend 30 points d'énoncé reflétant les caractéristiques de l'état asthénique [24].

Traitement
Le traitement de l'asthénie n'est pas une tâche facile et nécessite l'observation conjointe de spécialistes tels qu'un pédiatre, un neurologue, un psychiatre et un psychologue. Le traitement de l'asthénie devrait viser principalement à identifier et à éliminer les causes principales et les facteurs provoquants et être complexe. La normalisation du régime de jour, un sommeil correct, des exercices suffisants (marche, gymnastique), la normalisation de la nutrition, le rejet des mauvaises habitudes revêtent une grande importance.
L'utilisation de stimulants, tels que le café et le thé fort, doit être évitée, car l'abus de toniques peut conduire à un épuisement encore plus important du système nerveux.
Les asthéniques ont besoin d'un mode de fonctionnement économe (ils doivent éviter le surmenage). En même temps, il est souhaitable de développer leur résistance au stress et leur capacité à fournir un confort psychologique. Même les succès insignifiants d'une personnalité asthéno-névrotique doivent être remarqués et résolus, et une haute estime de soi doit être maintenue: ces personnes ont particulièrement besoin d'un sentiment de confiance.
Un traitement médical est utilisé pour accélérer la normalisation de la maladie chez les patients souffrant d’asthénie.
Outre le traitement obligatoire de la maladie sous-jacente, qui a entraîné l'asthénie, des médicaments de divers groupes pharmacothérapeutiques sont traditionnellement utilisés en pharmacothérapie: vitamines, complexes minéraux, adaptogènes à base de plantes, médicaments métaboliques nootropes et agents améliorant la microcirculation. Pour réduire la labilité émotionnelle montre l'utilisation de sédatifs. Les tranquillisants, les antidépresseurs et les antipsychotiques chez les enfants sont utilisés en ce qui concerne l’âge, à des doses minimales et uniquement en l’absence d’effet des autres méthodes de traitement. Les moyens sont utilisés pour favoriser l'élimination plus rapide du déficit énergétique et de l'hypoxie, principalement dans les cellules nerveuses (protecteurs d'énergie tels que la cytoflavine) [3, 6, 12].
Comprendre le mécanisme de développement de l'asthénie au niveau cellulaire permet d'influencer de manière rationnelle et ciblée ses unités de base à l'aide de médicaments de la série métabolique. Des tentatives pour trouver de nouvelles approches efficaces dans le traitement de l'asthénie et la correction des troubles métaboliques dans diverses pathologies ont conduit à la création d'un médicament agissant sur le métabolisme cellulaire, Stimol ® (Biocodex, France), qui contient du malate et de la citrulline. Ce médicament a un effet générateur d'énergie, de métabolisme et de détoxification, qui se traduit par l'élimination de l'hyper lactame et de l'hyperammoniémie. Le malate a la capacité de contourner le bloc ammoniacal de la voie oxydative et de limiter l'accumulation d'acide lactique en le réorientant vers la gluconéogenèse, tandis que la citrulline améliore l'élimination de l'ammoniac [5, 9]. En outre, Stimol ® a un effet tonique général, aide à normaliser le métabolisme et à activer des facteurs de défense non spécifiques du corps, ne provoque pas de dépendance mentale et physique et le syndrome de sevrage médicamenteux, est bien toléré, ne provoque pratiquement pas d'effets indésirables, donc sans danger pour les enfants. Un avantage important de ce médicament est qu’il ne contient pas de glucose et peut être utilisé pour toutes les maladies psychosomatiques, y compris le diabète sucré [5, 25–27].
Stimol ® est rapidement absorbé dans l'intestin. Après avoir pris 4 g de malate de citrulline, la concentration maximale est atteinte en 45 minutes et est 6 à 15 fois supérieure au niveau initial dans le plasma sanguin. Excrété par les reins dans les 5-6 heures [9, 20].
Il est recommandé d'appliquer Stimol ® à l'intérieur, après avoir préalablement dissous le contenu du sac dans 100 ml d'eau ou de boisson sucrée. Prendre pendant ou après les repas. Adultes - 1 sachet 3 fois par jour. Enfants de plus de 6 ans - 1 sachet 2 fois par jour. Le traitement recommandé est de 4 semaines [25].
Dans les revues pédiatriques au cours des dernières années, a publié une série d'articles sur l'utilisation des troubles astenometabolicheskih de correction Stimol ® chez les enfants atteints du syndrome néphrotique, la cardiomyopathie métabolique secondaire, l'anémie de diverses origines, y compris postinfectieuses, l'anémie par carence en fer, la dystrophie musculaire et l'amyotrophie, surtension de maux de tête chez les adolescentes pendant la période menstruelle, lorsque les manifestations du dysfonctionnement autonome sont les plus manifestes (S. S. Kazak, 2005; I. V. Kireev, 20 05; A.P. Volosovets, 2006; S.L. Nyankovsky, 2006; S.P. Krivopustov, 2006; Yu.V. Marushko, 2008; S.A. Kramarev, 2008; S.K. Evtushenko, 2008; SL Nyankovsky, 2008; D. D. Ivanov, 2008, Prikhodko et autres.).
Ainsi, l’utilisation de Stimol ® est l’un des éléments clés du traitement du syndrome asthénique chez les enfants et les adolescents. Son activité dans la correction des troubles asthénoméboliques chez l'enfant ouvre de nouveaux points d'application.

Les références sont éditées.

Syndrome asthénique chez les enfants: comment bien manger

Le syndrome asthénique chez les enfants est un trouble psychologique que l’on peut appeler une faiblesse nerveuse. Épuisement moral et psychologique, les enfants sont plus susceptibles émotionnels, facilement visibles et impressionnables.

Le système nerveux incomplètement formé de l’enfant n’a pas le temps de s’adapter aux nouvelles conditions. C’est plus facile et plus rapide que chez l’adulte, qui conduit à un épuisement nerveux.

Raisons

Les asthénies sont exposées aux enfants confrontés à une charge de travail accrue à l'école, à une maladie infectieuse ou à une autre maladie grave.

Le développement de l'asthénie chez les enfants a plusieurs raisons:

  1. Surmenage: si un enfant est fatigué de l'école et qu'il assiste en outre aux sections ou aux cours avec un tuteur. Dans le même temps, vous n’avez pas le temps de vous reposer, car vous devez encore faire vos devoirs.
  2. Les enfants dont le système immunitaire est affaibli sont particulièrement exposés à l'asthénie, en particulier après une maladie infectieuse, neurologique ou endocrinienne.
  3. Changements dans les niveaux hormonaux chez les adolescents.
  4. Mauvais régime journalier, durée de sommeil insuffisante.
  5. Surcharge mentale, flot d'informations excessif, passe-temps ad hoc à l'ordinateur, à la télévision.
  6. Situation stressante (changement du mode de vie habituel lors de l'entrée à la maternelle et à l'école, conflits en famille, en équipe, en regardant un film d'horreur, etc.).
  7. Traitement avec certains médicaments qui suppriment le système nerveux.
  8. Insuffisance d'oxygène dans les tissus cérébraux en l'absence de promenade dans l'air frais.

Manifestations d'asthénie chez les enfants

Le syndrome asthénique peut se développer même chez les nourrissons. L'enfant devient capricieux, facilement excitable. Les manifestations de l'asthénie à cet âge peuvent être des pleurs sans cause, la peur d'un son flou.

L'enfant est fatigué par une communication à long terme avec lui, se tenant sur ses mains. L'enfant s'endort à peine, son sommeil est agité, il se réveille souvent, est capricieux. Un enfant atteint du syndrome asthénique s’endormira plus vite en l’absence des parents; il lui suffira de le mettre dans un lit et de quitter la pièce.

L'épuisement psychologique peut facilement entraîner la séparation de la mère lorsque vous enregistrez votre bébé à la maternelle. Admission à l'école à partir de 6 ans, nouvelles exigences, nécessité non seulement d'assister à toutes les leçons, mais également de mémoriser le matériel entendu, qui provoque l'asthénie, dont les manifestations sont les suivantes:

  • nervosité;
  • l'isolement;
  • peur du contact avec des inconnus;
  • peur de la lumière vive;
  • fatigue accrue, l'enfant peut même abandonner son jeu préféré;
  • troubles de la mémoire;
  • difficulté à se concentrer lorsque cela est nécessaire;
  • mal de tête avec son fort;
  • étourdissements fréquents;
  • perte d'appétit.

Chez les adolescents, le syndrome asthénique peut se manifester avec les symptômes suivants:

  • violation des règles de communication avec les autres: impolitesse envers les parents, conflit avec les pairs;
  • diminution en cours;
  • désir de discuter pour une raison quelconque;
  • distraction, altération de l'attention;
  • fatigue accrue;
  • manque d'appétit;
  • faiblesse et manque de désir de faire quoi que ce soit;
  • maux de tête récurrents;
  • sautes d'humeur fréquentes;
  • troubles du sommeil.

Toutes ces manifestations peuvent être associées à des symptômes de la maladie à l'origine du syndrome asthénique. L'asthénie n'est pas un signe unique, mais un complexe de manifestations croissantes.

Si un enfant présente au moins 3 des symptômes énumérés, vous devriez demander l'aide d'un psychologue et d'un pédiatre. Il n’est pas toujours facile de diagnostiquer le syndrome asthénique chez l’enfant; ses manifestations ne diffèrent parfois pas des caractéristiques de la personnalité d’un personnage.

Traitement

Il n'y a pas de traitement spécifique. Il est important d'identifier la cause de la maladie asthénique et de l'éliminer. Très tangible peut être l'aide d'un psychologue.

Si l'enfant est surchargé, il devrait être réduit autant que possible (éventuellement en annulant des classes ou d'autres charges supplémentaires). En cas de manifestations d'asthénie marquées, il peut être nécessaire de disposer d'un jour de repos supplémentaire au cours de la semaine. Il est également important de réduire au minimum ou d'éliminer complètement les jeux informatiques. Vous devez faire attention à la création d'une atmosphère chaleureuse et confortable à la maison, en famille.

Si le syndrome asthénique est causé par une maladie quelconque, l'aide d'un spécialiste dans son traitement est nécessaire. Dans certains cas, le médecin peut vous prescrire des médicaments, des adaptogènes, des complexes de vitamines. Assurez-vous de fournir à l'enfant des promenades régulières dans les airs et une bonne nutrition.

Bonne nutrition

Lorsque le syndrome asthénique survient, la nutrition doit garantir que non seulement les nutriments sont injectés dans le corps, mais également les oligo-éléments et les vitamines essentiels. Manger un enfant a besoin de 5 à 6 fois par jour.

Afin d’améliorer l’activité cérébrale, les produits riches en nootropes naturels - acides aminés tels que la proline, la glycine, la tyrosine, la taurine, les acides glutamique et y-aminobutyrique - doivent être inclus dans le régime alimentaire de l’enfant.

Ces produits comprennent:

Pour se débarrasser de l'humeur dépressive, la dépression facilitera l'utilisation de tels produits:

  • plats de maquereau, saumon, hareng, morue, sardines, saumon;
  • bouillon de poulet;
  • chou marin;
  • sarrasin ou d'avoine;
  • fromage de tout type;
  • fruits et légumes aux couleurs vives (aubergines, betteraves, carottes, poivrons, bananes, oranges, kakis, mandarines, pommes);
  • chocolat et cacao;
  • noix.

Pour soulager le stress et récupérer du stress, l'amélioration de la concentration chez l'enfant peut être facilitée par l'alimentation:

  • produits riches en magnésium: pommes de terre, légumineuses, graines de citrouille, légumes verts, chou marin, sarrasin, millet et flocons d'avoine;
  • pain de grains entiers;
  • les noix;
  • papaye et avocat;
  • thé à la menthe et mélisse.

La consommation de glucose alimentaire augmente les performances du cerveau. Il sera amélioré lorsque les enfants utilisent des framboises, des raisins, des pastèques, des cerises, des fraises et des cerises. Les céréales et les céréales, les légumes (pommes de terre, carottes, citrouilles, choux) contiennent également du glucose.

Pour faire face à la fatigue accrue aidera les préparations de ginseng, Rhodiola rosea, Eleutherococcus, Schizandra Chinese, racine dorée. Ces médicaments peuvent choisir et nommer seulement un médecin. L'automédication est dangereuse.

Les boissons contenant de la caféine (café, thé fort) doivent être jetées, en particulier avec une forte excitabilité et une tendance à augmenter la pression artérielle chez les adolescents. Ne pas utiliser de boissons gazeuses.

La médecine traditionnelle recommande aux enfants de prendre 2 c. À table de jus de carottes et 1 pamplemousse fraîchement préparés. l 2 fois par jour.

Les aliments utiles dans le régime alimentaire doivent être choisis en fonction de la gravité des principales manifestations de l'asthénie.

Résumé pour les parents

Le syndrome asthénique chez les enfants est une affection secondaire qui se développe sur le fond de la maladie, le stress exorbitant et le stress. La tâche des parents est d'aider l'enfant bien-aimé à faire face aux problèmes qui se sont posés. Une certaine aide peut être obtenue grâce à une nutrition adéquate.

Premier centre médical pour enfants, vidéo informative sur le syndrome asthénique:

Syndrome asthénique chez les enfants: caractéristiques

Le syndrome asthénique chez les enfants est une affection dans laquelle un mineur ressent une fatigue chronique, il ne s'en va pas même après un repos. En raison de sa performance est considérablement réduite, ainsi que l'activité physique.

Cette maladie survient non seulement chez les mineurs, mais aussi chez les adultes. Parallèlement, de nombreux facteurs sont à l'origine de cette maladie, par exemple des stress constants, une situation conflictuelle au sein de la famille, une surmenage nerveuse et d'autres facteurs négatifs.

En conséquence, l'enfant commence à développer une maladie asthénique qu'il est important de remarquer et d'éliminer.

Caractéristique

Les enfants ont un corps faible, ainsi qu'un système nerveux faible, c'est pourquoi il est important de les protéger du surmenage. Étant donné que les enfants modernes doivent apprendre beaucoup et réussir, la fatigue chronique peut souvent se produire. Les parents peuvent remarquer que l'enfant est devenu plus vite fatigué, se souvient davantage de l'information et a également diminué ses performances.

En même temps, c’est dans l’enfance qu’une telle cause d’asthénie peut être ajoutée, à savoir les maladies infectieuses fréquentes dont souffrira un mineur.

Le bébé va constamment commencer à diminuer son immunité, à cause de cela, son état de santé général se dégrade. Cela est dû au fait que l'enfant connaît une tension nerveuse importante, il souffre également d'une grande anxiété. C'est pourquoi les parents devraient veiller non seulement au bien-être émotionnel de l'enfant, mais également à la santé physique.

Si un enfant est asthmatique, il se sentira faible, déprimé et dépassé. Une apathie persistante peut survenir, à cause de laquelle il sera indifférent au monde qui l’entoure. Il y a souvent des difficultés à s'endormir, le sommeil et la veille sont considérablement perturbés, ce qui ne fait qu'aggraver la situation. Si un mineur ne peut pas dormir correctement, cela affecte grandement son état de santé.

Le plus souvent, l'asthénie est diagnostiquée chez les enfants en âge d'aller à l'école primaire. Cela peut s'expliquer par le fait que l'horaire de la journée varie considérablement, l'activité et, dans un établissement d'enseignement, les charges augmentent considérablement. De la part de l’enfant, ils commencent à demander plus, alors qu’il n’avait pas rencontré un semblable auparavant. En conséquence, il peut ressentir une tension nerveuse importante.

Certains enfants parviennent à faire face à de telles charges. D'autres peuvent souffrir du syndrome asthénique, dans lequel il y a épuisement émotionnel et physique. Le bébé développe une anxiété, il y a une dépression considérable, le tonus musculaire se détériore. On peut remarquer que le régime cellulaire s’aggrave, que le patient s’affaiblit et qu’il commence à s’atrophier.

Il convient de noter que l’asthénie chez les enfants est de différents types. Il est donc assez difficile de déterminer de manière indépendante ce à quoi nous devons exactement faire face. Il sera utile de considérer les types et leurs caractéristiques, vous pourrez alors comprendre approximativement quelle option vous devez traiter.

Types principaux:

  • Neurocirculatoire. Les symptômes ressemblent beaucoup aux signes de maladies du système cardiovasculaire. En même temps, lors des examens, le bébé ne détecte pas de violation de l'activité de ces organes. L'état négatif se développe du fait que le mineur doit souvent faire l'expérience et se surcharger physiquement. Il arrive également que l’échec hormonal ou une intoxication prolongée du corps aboutissent à la maladie.
  • Mental Dans cette situation, une violation des processus mentaux qui se produisent dans le corps humain. Vous remarquerez peut-être qu'ils sont restaurés très lentement. La pathologie apparaît principalement en raison de la présence de maladies infectieuses pouvant affecter le cerveau.
  • Fonctionnel. Apparaît souvent après que l'enfant ait contracté une infection. Cela peut également être dû à des surcharges prolongées ou à des violations régulières de la routine quotidienne. Les symptômes sont souvent observés même chez les personnes en bonne santé et la maladie elle-même est réversible. Si le facteur provoquant est éliminé à temps, il sera alors possible de normaliser l'état émotionnel de l'enfant.
  • Névrotique. L'activité mentale d'une personne est altérée, ce qui aggrave le changement de comportement. La maladie survient principalement en raison de blessures, de stress intense et d'une exposition prolongée à des facteurs négatifs.
  • Cérébrale. Il se produit chez les personnes en raison du fait que le cerveau est blessé. Et cela peut arriver en raison d'infections, de problèmes d'approvisionnement en sang à la tête, ainsi que d'une intoxication prolongée.
  • Bio Il est observé chez les enfants dans le contexte de maladies infectieuses, ainsi que de lésions chroniques des organes internes. Le patient a augmenté son anxiété et son agressivité. Dans ce cas, l'enfant se plaint de maux de tête et de faiblesse.
  • Cardiaque. Le patient a des problèmes avec le travail du système cardiovasculaire. Une arythmie, une pathologie de la fonction respiratoire peuvent être observées. Souvent, un bébé a des crises qui durent environ 10 minutes, puis disparaissent.
  • Physique. Il apparaît chez l'enfant en raison du fait que le corps est surchargé pendant longtemps. À cet égard, l'activité physique diminue, la fatigue est observée même après des activités mineures.
  • Post-infectieux. Comme son nom l’indique, il est observé chez les enfants en raison de maladies infectieuses telles que maux de gorge, grippe et ARVI. L’apparition du problème peut s’expliquer par le fait que même après la récupération dans le corps d’un mineur, certains processus sont perturbés. De ce fait, il y a une faiblesse, une détérioration du bien-être général. En conséquence, l'enfant devient plus irritable et agressif.

Des thérapies

Avant de commencer le traitement, il est important de reconnaître la maladie. Cela est possible si vous vous concentrez sur des symptômes spécifiques. Les petits enfants peuvent avoir peur de la lumière vive, se plaindre de maux de tête et d'acouphènes. Chez les adolescents, la fatigue est observée sur le fond d'une irritabilité considérable. Si l'enfant commence à se comporter d'une autre manière, il est alors nécessaire de consulter un médecin. Par exemple, à l'adolescence, des accès de colère incontrôlés, une dégradation des performances scolaires et des problèmes d'attention peuvent survenir.

Les parents devraient se tourner vers le thérapeute, afin qu'il puisse dire exactement à quoi vous devez faire face. Il se trouve qu’il suffit qu’un enfant donne plus de temps pour se reposer et la maladie elle-même régressera. Si la situation ne s'améliore pas dans 2-3 mois, alors il vaut la peine de montrer un mineur à un psychologue et à un neurologue.

Le traitement consiste à utiliser divers médicaments. Par exemple, ils peuvent prescrire des sédatifs qui vont soulager l'anxiété et l'irritabilité. L'enfant bénéficiera de nootropics qui activent l'activité cérébrale. Des antidépresseurs ou des tranquillisants peuvent être nécessaires pour éliminer la tension nerveuse résultante.

Dans certaines situations, les adaptogènes sont recommandés pour l'enfant, ils augmentent l'énergie et l'activité. Les médecins recommandent également des neuroleptiques qui combattent les manifestations de la psychose. Les complexes de vitamines seront utiles pour renforcer le corps en général. Seul un médecin sera en mesure de dire sans équivoque quels médicaments aideront à améliorer le bien-être.

Il est recommandé de revoir la routine quotidienne et de donner à l'enfant suffisamment de temps pour se reposer. Le bébé devrait dormir suffisamment, tandis que l'atmosphère dans la maison devrait être calme et favorable. Il est important de protéger votre bébé du stress et des conflits pour qu'il se sente mieux. Naturellement, il sera nécessaire de revoir le régime car il est nécessaire de contenir des aliments sains.

Syndrome asthénique chez un enfant: causes, symptômes et traitement

La tension nerveuse à long terme entraîne le syndrome asthénique chez les enfants, bien que cette affection soit plus souvent diagnostiquée chez l'adulte en raison de ses caractéristiques développementales. Le syndrome chez les enfants est une forme de trouble mental dans lequel le patient a une activité physique réduite et une irritabilité se manifeste. Si vous ne traitez pas l'asthénie infantile, développez une pathologie plus grave du système nerveux.

Causes de fatigue chez les enfants

L'apparition d'asthénie chez les enfants est due aux facteurs suivants:

  • troubles métaboliques;
  • carences nutritionnelles;
  • utilisation excessive d'énergie physique.

En outre, l'épuisement aigu du corps est possible sous l'influence de facteurs tels que:

  • pathologies du tube digestif (colite, gastrite, ulcère gastrique, etc.);
  • infection chronique (le syndrome asthénique se développe souvent après une pneumonie);
  • maladies du sang et du système cardiovasculaire;
  • troubles endocriniens (diabète sucré, déséquilibre hormonal);
  • dommages organiques au cerveau.

Ces maladies provoquent l'épuisement du corps, ce qui conduit à un syndrome névrotique chez l'enfant.

Un risque accru de développer un trouble mental chez les enfants survient dans les circonstances suivantes: hérédité, stress fréquents, conditions de vie défavorables (environnement médiocre, environnement familial négatif), nutrition déséquilibrée.

L'asthénie se développe lentement. Par conséquent, les symptômes d'un état pathologique deviennent perceptibles après plusieurs mois ou années après, par exemple, une lésion cérébrale transférée.

Manifestations cliniques en fonction de l'âge

La prise de conscience des signes du syndrome asthénique nous permet d’identifier les signes d’un état pathologique à un stade précoce de son développement. Et grâce à une intervention rapide, il est possible de prévenir l’apparition de complications graves.

Enfants jusqu'à un an

Selon les statistiques médicales, les symptômes du syndrome asthénique surviennent souvent chez les enfants au cours de la première année de vie. Indiquer la présence d'un trouble mental:

  • augmentation des caprices;
  • besoin de solitude (les enfants ne peuvent s'endormir en présence des parents);
  • peur déraisonnable;
  • incapacité d'être en présence d'étrangers.

Le danger de l'asthénie est qu'il est assez difficile de diagnostiquer cette maladie: un trouble psychologique se manifeste sous la forme de symptômes inhabituels.

Enfants de moins de 10 ans

Avec le développement du syndrome asthénique, l'enfant présente des symptômes plus prononcés de la maladie. L'état pathologique provoque la faiblesse, la fatigue. Les enfants atteints d'une telle violation sont souvent capricieux et pleurent sans raison. En raison du trouble mental, le patient est incapable de s’adapter normalement aux nouvelles conditions, ce qui augmente l’intensité des symptômes.

Dans le contexte du développement de la neurasthénie, on relève également les phénomènes suivants:

  • agressivité accrue envers les pairs;
  • problèmes de sommeil;
  • douleur musculaire causée par de fortes odeurs;
  • maux de tête avec des sons aigus;
  • douleur dans les yeux de la lumière vive.

Au fil du temps, le tableau clinique peut être complété par des accès de bégaiement et une miction incontrôlée.

Signes d'asthénie chez les adolescents

Le syndrome asthénique chez les adolescents est similaire aux symptômes qui apparaissent à un âge précoce. Un signe caractéristique de la violation est l'agressivité accrue, raison pour laquelle les enfants se disputent souvent avec leurs proches, des adultes grossiers.

Dans le même temps, le syndrome asthénique chez un enfant contribue à une diminution de la concentration, qui influe sur la baisse des performances scolaires. Également avec ce type de trouble mental, des troubles autonomes sont possibles, se manifestant sous la forme des symptômes suivants:

  • accès de tachycardie;
  • transpiration excessive;
  • blanchiment ou rougeur de la peau;
  • sensation de chaleur ou de frissons;
  • la pression artérielle augmente.

Le syndrome asthénique se caractérise par une fatigue constante qui ne disparaît pas, même après un long repos.

Traitement

Le diagnostic du syndrome asthénique a impliqué un neurologue. Il choisit un traitement en fonction de la nature du trouble mental.

Traitement médicamenteux

Le syndrome asthénique chez les enfants est traité avec les médicaments suivants:

  1. Adaptogènes. Les drogues augmentent l'activité, rétablissent les réserves d'énergie. Les adaptogènes comprennent les extraits de ginseng et de citronnelle.
  2. Nootropiques Utilisé pour restaurer le cerveau. Ce groupe de médicaments comprend "Aminalon", "Nootropil".
  3. Médicament sédatif. Éliminer l'anxiété et l'irritabilité. Les sédatifs comprennent Novo-Passit et la racine de valériane.
  4. Antidépresseurs Ils sont utilisés pour éliminer l’anxiété grave et d’autres symptômes intenses. Si nécessaire, les antidépresseurs sont remplacés par des tranquillisants.
  5. Neuroleptiques. Recommandé pour les crises aiguës de névrose.
  6. Complexes de vitamines. Renforce le corps entier.

Les médicaments pour le syndrome asthénique doivent être administrés sous la supervision d'un médecin. L'automédication avec des antidépresseurs est interdite.

Traitement psychothérapeutique

Les méthodes de psychothérapie sont sélectionnées en fonction des causes de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient. Dans le traitement du syndrome asthénique, des techniques sont utilisées pour rétablir l'état mental. Pour cette correction est réalisée le mode de vie de l'enfant. De plus, le psychothérapeute, trouvant la relation entre l'asthénie et la cause du développement de ce trouble, change l'attitude du patient vis-à-vis du problème.

Autres traitements

Dans le syndrome asthénique, certaines procédures physiothérapeutiques apaisantes du système nerveux sont décrites: douche de Charcot, massage, acupuncture, aromathérapie. Pour que le traitement soit efficace, le patient doit être protégé des situations stressantes. En outre, il est nécessaire d’éliminer la maladie à l’origine du désordre psychologique.

L’observation de l’état du bébé par les parents et la détection précoce de la maladie au stade initial contribuent à l’élimination rapide des causes et à la guérison de l’enfant, avec les conséquences les plus faibles.

Syndrome asthénique

Le syndrome asthénique (asthénie, réaction asthénique, état asthénique, syndrome de fatigue chronique) est un état pathologique dans lequel le patient ressent une fatigue constante qui ne disparaît pas après le repos et conduit progressivement à une diminution des performances mentales et physiques.

Le syndrome asthénique fait référence aux manifestations non spécifiques de nombreux processus pathologiques, alors qu'il peut précéder une autre maladie, l'accompagner ou accompagner une période de rétablissement.

Au cours des dernières années, les experts ont constaté une augmentation de la fréquence du syndrome asthénique, notamment en raison de son lien avec une surcharge psycho-émotionnelle, caractéristique des habitants des grandes villes. Le syndrome asthénique est enregistré chez les personnes de différents groupes d’âge, le plus souvent chez les patients âgés de 20 à 40 ans. Les femmes y sont plus susceptibles.

Les principales caractéristiques du syndrome asthénique par rapport à la fatigue ordinaire, provoquée par un surmenage physique et / ou mental, un régime journalier irrationnel, des conditions climatiques changeantes et / ou un fuseau horaire, sont une augmentation progressive des symptômes, une longue durée et la nécessité d'une correction médicale de cette condition.

Causes et facteurs de risque

Les principales causes du syndrome asthénique sont les désordres métaboliques, un apport insuffisant en éléments nutritifs, ainsi que la dépense énergétique excessive, qui peuvent survenir dans le contexte de tous les facteurs responsables de l'épuisement du corps.

Les facteurs de risque incluent une prédisposition génétique, des stress fréquents, des troubles psycho-émotionnels, des conditions de vie défavorables, un régime alimentaire déséquilibré. De plus, le syndrome asthénique fait partie du tableau clinique de nombreux processus pathologiques, en particulier:

  • maladies du tube digestif (gastrite aiguë et chronique, ulcère gastrique et ulcère duodénal, entérocolite):
  • maladies infectieuses (infections virales respiratoires aiguës, grippe, hépatite virale, tuberculose, infections d'origine alimentaire, etc.);
  • pathologie cardiovasculaire;
  • maladies du sang;
  • troubles endocriniens;
  • lésions cérébrales organiques (lésions cranio-cérébrales, maladies démyélinisantes, troubles de la circulation cérébrale);
  • période de convalescence après une blessure, une chirurgie, un accouchement, une maladie grave

Le développement du syndrome asthénique chez les enfants peut contribuer à la situation inconfortable dans la famille, à la pression psychologique d'autres enfants et à d'autres facteurs néfastes de l'environnement immédiat de l'enfant.

De plus, le syndrome asthénique est souvent diagnostiqué chez des personnes vivant dans des zones peu favorables à l'environnement (pollution élevée, pollution de fond accrue, etc.).

Le syndrome asthénique est enregistré chez les personnes de différents groupes d’âge, le plus souvent chez les patients âgés de 20 à 40 ans. Les femmes y sont plus susceptibles.

Formes de la maladie

Le syndrome asthénique se distingue de organique (associé à une pathologie somatique) et fonctionnel (réaction du corps à un effort physique ou mental excessif, à des situations stressantes, etc.).

En fonction du facteur étiologique ayant conduit au développement du syndrome asthénique, on distingue ses principales formes:

  • somatogène;
  • post-traumatique;
  • post-infectieux;
  • post-partum.

En fonction des caractéristiques du tableau clinique, on distingue les formes suivantes du syndrome asthénique:

  • hyposténique - accompagné d’une diminution de la sensibilité aux stimuli externes;
  • hypersthénique - accompagné d’une susceptibilité accrue aux stimuli externes.

Selon la durée du syndrome asthénique, il est classé comme aigu et chronique.

Symptômes du syndrome asthénique

Le tableau clinique du syndrome asthénique dépend du facteur étiologique à l'origine de son développement, ainsi que des caractéristiques individuelles du patient.

La fatigue, l'un des principaux signes du syndrome asthénique, s'accompagne d'une baisse de la productivité du travail, en particulier d'activités intellectuelles, de l'oubli, d'une perte d'attention, d'irritabilité, d'un changement d'humeur rapide, de tensions et d'anxiété. Les patients perdent facilement leur calme, leur anxiété, leur dépression, leur pessimisme, leur dépression périodique, leur intolérance et leur irritabilité envers les autres. En outre, les patients peuvent être difficiles à concentrer, trouver les mots justes. Après un court repos, l'état des patients ne s'améliore pas.

Le tableau clinique du syndrome asthénique comprend souvent des troubles du système nerveux autonome: tachycardie, inconfort et douleurs cardiaques, variations de la pression artérielle, hyperémie ou pâleur de la peau, sensation de chaleur ou de frisson à la température corporelle normale, transpiration accrue (locale ou généralisée). Souvent, les patients se plaignent de troubles dyspeptiques (douleur abdominale, perte d’appétit, constipation spastique), de lourdeur et de douleurs à la tête, de baisse de la libido.

Les troubles du sommeil se manifestent par la difficulté à s'endormir, des rêves troublants, un réveil au milieu de la nuit, après lequel il est difficile de s'endormir ainsi qu'un réveil matinal. Après le sommeil, le patient ne se sent pas reposé et, à mesure que le processus pathologique progresse, une somnolence apparaît pendant la journée, aggravée sur fond d'effort mental et physique. Parfois, les patients ont l'impression qu'ils dorment à peine la nuit, mais ce n'est pas le cas en réalité.

Habituellement, les symptômes du syndrome asthénique s’aggravent l’après-midi. Au matin, l’état général du patient peut être satisfaisant.

Lorsque le syndrome asthénique est souvent marqué par une douleur diffuse dans les muscles, il présente le plus souvent un caractère douloureux ou tirant et est presque constant, souvent accompagné d'une faiblesse musculaire. Il peut y avoir une douleur dans les grandes articulations. Parfois, il y a une augmentation des ganglions lymphatiques et de la douleur en eux.

Chez les jeunes, on a souvent une indication de rhumes fréquents dans l’histoire, ainsi que d’une amygdalite chronique - dans l’histoire ou au moment de consulter un médecin pour asthénie. La correction des amygdales n'a aucun effet positif, même après cela, les patients présentent toujours une faiblesse et une température corporelle basse.

Dans certains cas, les patients atteints du syndrome asthénique ont une diminution significative du poids corporel, accompagnée d'une diminution de la turgescence cutanée.

Le syndrome asthénique chez les enfants s'accompagne généralement de léthargie, de changements de comportement (irritabilité, sensibilité, indécision, peur et timidité) et de labilité émotionnelle.

Diagnostics

Au cours du diagnostic du syndrome asthénique, tout d’abord, les plaintes et l’anamnèse du patient sont collectées. En même temps, il est nécessaire d'établir la correspondance ou l'incohérence de signes objectifs et subjectifs de la maladie, de déterminer les spécificités d'une nuit de sommeil, de suivre le comportement du patient pendant l'examen, son adhésion au traitement. Les antécédents doivent rechercher des raisons pouvant expliquer la présence du syndrome asthénique (présence de désordres métaboliques, tumeurs malignes, radio et / ou chimiothérapie, états d'immunodéficience, alcoolisme, toxicomanie, etc.).

Le syndrome asthénique n'étant pas une maladie indépendante, il est nécessaire d'orienter les efforts pour détecter la pathologie qui l'a provoqué. À cette fin, procéder à des examens de laboratoire et instrumentaux.

Le syndrome asthénique fait référence aux manifestations non spécifiques de nombreux processus pathologiques, alors qu'il peut précéder une autre maladie, l'accompagner ou accompagner une période de rétablissement.

L'examen de laboratoire comprend: l'analyse générale et biochimique du sang, l'analyse d'urine, le coprogramme. La détermination d'un agent pathogène infectieux possible est effectuée par la méthode de culture ainsi que par la réaction en chaîne de la polymérase. Si nécessaire, des immunodiagnostics sont effectués, ce qui permet de détecter une diminution de l'immunité cellulaire par des tests intradermiques avec des antigènes infectieux, une diminution du nombre de lymphocytes T et de leur activité proliférative, une violation du rapport de l'indice d'immunorégulation, une diminution de la fonction des cellules NK (cellules tueuses naturelles). Dans certains cas, des tests supplémentaires peuvent être nécessaires pour clarifier le diagnostic.

Diagnostic instrumental: échographie des organes abdominaux, ECG, gastroscopie, sondage duodénal, radiographie du thorax, résonance magnétique et tomodensitométrie, etc.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec une névrose hypocondriaque ou dépressive, ainsi qu'avec une hypersomnie.

Traitement du syndrome asthénique

Le traitement du syndrome asthénique nécessite avant tout le traitement de la pathologie sous-jacente et dépend de l'évolution de la maladie sous-jacente. Une condition importante est la modification du mode de vie: organisation adéquate du travail et du repos, restauration du sommeil, effort physique modéré régulier, marche au grand air. Il est nécessaire de minimiser l’impact sur le corps de facteurs défavorables, de normaliser la situation à la maison et au travail et / ou dans un établissement d’enseignement. Montrant traitement de spa, voyages touristiques. Le régime alimentaire est choisi en fonction de la maladie sous-jacente.

Le but des préparations générales de renforcement et des complexes de vitamines est montré: si nécessaire, le traitement médical du syndrome asthénique comprend les médicaments nootropes, les antidépresseurs, les sédatifs, les neuroleptiques stimulants et les psychostimulants. Dans certains cas, des médicaments à base de plantes ayant un effet immunostimulant et tonique (schizandra chinois, ginseng, racine de réglisse, échinacée, purpurea, éleuthérocoque, rhodiola rosea, etc.) ont un effet positif.

Il existe des cas de traitement spontané de patients atteints du syndrome asthénique, mais ils sont généralement associés à une amélioration des conditions de vie, des conditions de travail, un déménagement dans une région respectueuse de l'environnement, un repos prolongé et une nutrition appropriée.

Complications possibles et conséquences

En l'absence de traitement adéquat, le syndrome asthénique peut persister longtemps et aggraver l'état du patient. Les complications du syndrome asthénique sont difficiles à prédire. Il existe des cas où des patients atteints de neurasthénie, de dépression et même de schizophrénie se sont développés à la suite de cette maladie.

Au cours des dernières années, les experts ont constaté une augmentation de la fréquence du syndrome asthénique, notamment en raison de son lien avec une surcharge psycho-émotionnelle, caractéristique des habitants des grandes villes.

Prévisions

Le pronostic dépend en grande partie de la justesse du traitement choisi pour la maladie, dans le contexte duquel cette pathologie est apparue. Lorsqu'un patient est guéri, les signes du syndrome asthénique disparaissent généralement. Avec la rémission prolongée d'une maladie chronique, les signes d'asthénie diminuent également de manière significative jusqu'à leur disparition complète (une exacerbation peut toutefois entraîner une rechute).

Prévention

Afin de prévenir le développement du syndrome asthénique est recommandé:

  • traitement opportun et adéquat des maladies contre lesquelles le syndrome asthénique peut se développer;
  • éviter les situations stressantes, développer une résistance au stress;
  • éviter les surcharges physiques et mentales;
  • mode de travail et de repos rationnel;
  • activité physique suffisante;
  • alimentation équilibrée;
  • rejet de mauvaises habitudes.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie