Contenu de l'article

Symptômes de l'asthénie post-virale

Le mot "asthénie" signifie littéralement "faiblesse". L'asthénie peut avoir différentes causes. Syndrome asthénique après la grippe - une violation de la santé, déclenchée par l'activité du virus. Plus la maladie est grave, plus ses manifestations sont prononcées.

L'asthénie après la grippe s'accompagne généralement des symptômes suivants:

  • la léthargie;
  • irritabilité, sautes d'humeur;
  • apathie (réticence à faire quoi que ce soit);
  • fatigue
  • troubles du sommeil;
  • maux de tête récurrents;
  • des vertiges;
  • diminution de l'appétit;
  • la constipation;
  • détérioration de la peau et des cheveux.

Souvent, les gens attribuent cette condition à la fatigue, à l'hypovitaminose, à une mauvaise journée, etc. Mais si vous êtes récemment tombé malade de la grippe, c'est probablement la raison.

Causes de l'asthénie après la grippe

Les principales raisons du développement de l'asthénie post-virale:

  • conséquences de l'intoxication;
  • effets secondaires des médicaments;
  • perte de liquide;
  • manque de vitamines;
  • affaiblissement de l'infection virale du système immunitaire.

Une fois dans le corps, le virus perturbe de nombreux processus biochimiques. Les modifications affectent d’abord le système respiratoire, puis le système circulatoire (par exemple, le virus de la grippe peut réduire le taux de coagulation du sang). Les particules de virus, leurs produits métaboliques, les cellules épithéliales détruites, etc. provoquent une intoxication, c'est-à-dire un empoisonnement du corps. L'intoxication affecte particulièrement le travail du système nerveux.

En cas d'intoxication grave, des convulsions, des hallucinations et des vomissements sont possibles dans la période aiguë de la maladie.

Les effets des toxines sur le cerveau se font sentir longtemps après la victoire du corps sur le virus. C'est pourquoi le mal de tête, la qualité du sommeil, la capacité de concentration, etc. peuvent faire mal.

Les effets secondaires des médicaments utilisés contribuent également au développement de l'asthénie. Par exemple, il est connu que de fortes doses d'interféron ont un effet toxique. L'abus d'antipyrétiques affecte négativement le système circulatoire, le foie et les reins. Si des antibiotiques ont été utilisés pour lutter contre les complications de la grippe, il existe un risque de dysbiose pendant la période de récupération.

Que faire

Comment aider le corps à se remettre de la lutte contre l'infection? Dans la plupart des cas, il suffit de corriger le mode de la journée, l'alimentation, certaines habitudes. Il est nécessaire de veiller à la consommation de vitamines et de nutriments avec les aliments, vous pouvez également prendre des comprimés de complexes de vitamines et de minéraux. Cependant, dans certains cas, l'asthénie est si forte qu'elle nécessite des soins médicaux et un traitement spécial.

Bonnes habitudes

Pour commencer, considérez des habitudes saines qui aideront à rétablir l'équilibre des forces et à vaincre l'épuisement du corps, sans recourir à des médicaments.

Tout d’abord, c’est la nourriture. Les aliments doivent contenir une grande quantité de vitamines et être faciles pour les intestins. Dans le régime alimentaire devrait inclure des aliments tels que:

  • fruits et légumes frais;
  • viande et poisson maigre;
  • produits laitiers fermentés;
  • boissons diverses - jus de fruits, thés aux herbes et aux fruits, eaux minérales;
  • les verts;
  • bouillie de céréales.

La routine quotidienne est tout aussi importante.

Il est nécessaire de prévoir un nombre d'heures suffisant pour le sommeil et le repos. Le sommeil devrait être dans une pièce ventilée avec une température confortable. Le coucher est utile pour marcher.

Pour améliorer l'humeur et accélérer le métabolisme, il n'y a rien de mieux que l'exercice. La préférence devrait être l'exercice aérobique. Cette gymnastique, courir, nager. Même une marche régulière aura un effet positif sur le fonctionnement du cerveau, du tractus gastro-intestinal et du système cardiovasculaire.

Traitement médical

Dans les cas graves, l'asthénie après la grippe nécessite un traitement. Presque tous les patients présentant des symptômes similaires se voient prescrire des vitamines, des minéraux ainsi que des compléments alimentaires - extraits de ginseng, éleuthérocoque, schisandra. La teinture d'échinacée a un effet immunostimulant. Les patients atteints de dysbiose prescrivent une cure de lactobacilles. Avec la perte de mémoire, l'anxiété, les sautes d'humeur, des sédatifs sont prescrits, par exemple, la glycine. En plus des médicaments, la physiothérapie est utilisée.

Symptômes similaires

Une mauvaise santé après le transfert d'une infection virale peut parler non seulement du syndrome asthénique. Des symptômes similaires peuvent indiquer des pathologies telles que:

  • carences en vitamines - manque de vitamines, souvent observé en hiver et au début du printemps;
  • infection paralysante apparue comme une complication des ARVI;
  • neuroinfection - inflammation du tissu nerveux causée par un virus ou une bactérie de la moelle épinière ou du cerveau; accompagné de fièvre, maux de tête, vertiges;
  • fatigue chronique - résultat du stress constant au travail ou à la maison, du manque de repos, etc.

Étant donné que de nombreuses complications d'infections virales sont plus dangereuses que la maladie primaire, il est préférable de consulter un médecin si vous remarquez des symptômes suspects, en particulier si vous avez récemment eu une infection respiratoire aiguë sévère.

Comment récupérer après le SRAS?

Les médecins tirent la sonnette d'alarme: récemment, après un rhume, la grippe et les ARVI, une faiblesse accrue, une léthargie et des troubles du sommeil persistent depuis longtemps. Tout cela - manifestations du syndrome asthénique.

L'asthénie peut être à la fois la manifestation initiale et la terminaison de la maladie. Mais le plus souvent, c'est la "queue" d'une infection virale. En règle générale, en 1 à 2 semaines, grippe, ARVI, pneumonie, mal de gorge, pharyngite, bronchite et autres maladies laissent une asthénie post-infectieuse.

L'importance de l'asthénie après des infections virales aiguës des voies respiratoires pour la pratique clinique est confirmée par le fait que, dans la Classification internationale des maladies de la 10e révision, le syndrome G93.3 - syndrome de fatigue après une infection virale antérieure - a été mis en évidence. La circulation pour le symptôme asthénique est élevée et atteint 64%. La présence de troubles asthéniques chez les enfants contribue à la dégradation de la qualité de la vie, aux difficultés d’adaptation dans les établissements d’enseignement préscolaire et scolaire, à la perturbation de l’éducation, à la réduction des activités de communication, aux problèmes d’interaction interpersonnelle et aux tensions dans les relations familiales.

Après la fin de la période aiguë de maladie respiratoire du patient, les symptômes d'inflammation locale (toux, nez qui coule, etc.) sont encore inquiétants pendant encore plusieurs jours et, au bout d'une semaine, la personne se rétablit complètement. Cependant, plusieurs semaines après le rétablissement, de nombreuses personnes s'inquiètent de la faiblesse, de l'irritabilité, des troubles du sommeil, de la digestion et d'autres symptômes. Une telle condition est appelée asthénie «post-infectieuse». La raison en est que tout rhume entraîne un affaiblissement du travail de tout l'organisme. En même temps, plus la maladie était grave, plus les manifestations d'asthénie après le rétablissement étaient prononcées.

Habituellement, l'asthénie après une infection respiratoire aiguë s'accompagne des symptômes suivants: léthargie; irritabilité, sautes d'humeur; apathie (réticence à faire quoi que ce soit); fatigue troubles du sommeil; maux de tête récurrents; des vertiges; diminution de l'appétit; la constipation; détérioration de la peau et des cheveux. Souvent, les gens attribuent cette condition à la fatigue, à l’hypovitaminose, à une mauvaise journée, etc. Mais si vous avez récemment eu une maladie grippale, une infection virale grave, une bronchite, une pneumonie, etc., c’est probablement la raison.

Pour arrêter la maladie à temps, il faut distinguer l'asthénie de la fatigue ordinaire pour diagnostiquer l'asthénie.

Différences d'asthénie par rapport à la fatigue physiologique:

  • a une durée plus longue;
  • ne passe pas après une nuit de sommeil ou de repos;
  • nécessite un traitement.

Il est à noter que l'asthénie se développe progressivement. Il y a d'abord une légère fatigue. Une petite panne. Pendant cette période, le patient réalise qu'il est temps de prendre une pause et de se reposer, mais pour diverses raisons, il se force à continuer de travailler. Des difficultés apparaissent dans la systématisation des tâches, des difficultés à séparer le principal du secondaire.

Encore plus. Il y a une grande fatigue. Le repos devient nécessaire. Mais le patient ne peut pas arrêter et continue à travailler par inertie. En conséquence, le syndrome asthénique progresse. L'apathie et les maux de tête apparaissent, le sommeil est perturbé, une dépression survient.

Les plaintes typiques après avoir souffert de diverses maladies sont la faiblesse, une fatigue mentale accrue, un sentiment constant de fatigue, aggravé par un effort physique, un manque de motivation, une anxiété, une tension. En même temps, les patients ont de la difficulté à se concentrer, ne peuvent pas concentrer leur attention sur quoi que ce soit pendant longtemps et sont facilement distraits. En même temps, l'instabilité émotionnelle, la sensibilité, les larmoiements, le tempérament, les caprices, l'impressionabilité et un sentiment de nervosité intérieure apparaissent. De plus, le sommeil est perturbé, la personne s’endort avec difficulté, ne peut pas se détendre et se réveille difficilement, se lève sans réagir. L'appétit disparaît, la puissance sexuelle diminue. La transpiration est souvent augmentée, le patient ressent une interruption d'activité cardiaque, il n'y a pas assez d'air.

En outre, le syndrome asthénique peut être accompagné d'une forte diminution du seuil de tolérance de divers stimuli: sons forts, lumière vive, charges vestibulaires et conditions météorologiques extrêmes. Les facteurs externes sont plus gênants, tels que le grincement d'une porte, le bruit d'une télévision ou d'une machine à laver. Tout cela empêche de mener un mode de vie habituel, provoque des manifestations de désadaptation dans le comportement.

Tous les symptômes ci-dessus devraient être la raison principale de la recherche d'un médecin.

Causes de fatigue...

Une fois dans le corps, le virus perturbe de nombreux processus biochimiques. Les modifications affectent d’abord le système respiratoire, puis le système circulatoire (par exemple, le virus de la grippe peut réduire le taux de coagulation du sang). Les particules de virus, leurs produits métaboliques, les cellules épithéliales détruites, etc. provoquent une intoxication, c'est-à-dire un empoisonnement du corps. L'intoxication affecte particulièrement le travail du système nerveux. En cas d'intoxication grave, des convulsions, des hallucinations et des vomissements sont possibles dans la période aiguë de la maladie. Les effets des toxines sur le cerveau se font sentir longtemps après la victoire du corps sur le virus. C'est pourquoi le mal de tête peut être douloureux, la qualité du sommeil se détériorer, la capacité de concentration, etc. Les effets secondaires des médicaments utilisés contribuent également au développement de l'asthénie. Par exemple, il est connu que de fortes doses d'interféron ont un effet toxique. L'abus d'antipyrétiques affecte négativement le système circulatoire, le foie et les reins. Si des antibiotiques ont été utilisés pour lutter contre les complications des ARVI, il existe un risque de dysbiose pendant la période de récupération.

Que faire Comment aider le corps à se remettre de la lutte contre l'infection?

Dans la plupart des cas, il suffit de corriger le mode de la journée, l'alimentation, certaines habitudes. Tout d’abord, c’est la nourriture. Les aliments doivent contenir une grande quantité de vitamines et être faciles pour les intestins. Dans le régime alimentaire devrait inclure des aliments tels que: légumes et fruits frais; viande et poisson maigre; produits laitiers fermentés; boissons diverses - jus de fruits, thés aux herbes et aux fruits, eaux minérales; les verts; bouillie de céréales. De plus, après la grippe, des décoctions, des infusions et des préparations vitaminées riches en vitamine C (rose sauvage, framboise, canneberge) seront utiles. Il est nécessaire de veiller à la consommation de vitamines et de nutriments avec les aliments, vous pouvez également prendre des comprimés de complexes de vitamines et de minéraux.

La routine quotidienne est tout aussi importante. Une composante importante du traitement de l'asthénie est l'observance du jour, rester au grand air, faire de l'exercice. Mais en même temps, il ne faut pas oublier un mode de travail et de repos bien organisé, minimisant le stress. Pour ce faire, vous devez être plus détendu sur ce qui se passe, prendre des pauses pendant le travail, entourez-vous de vos personnes préférées. En outre, pour la prévention de l'asthénie, vous avez besoin de repos actif, de sports, d'une visite à la piscine, de procédures de régulation de la température de l'eau (douches contrastées, bains au sel marin) et de promenades régulières.

Étant donné que la maladie est associée à une dépense de force vitale et mentale, le patient a besoin de repos approprié, d'un changement d'atmosphère et du type d'activité. Cela permettra au corps de se reposer et d'accumuler de l'énergie. Mais parfois, ces recommandations sont impossibles pour certaines raisons, ou dans certains cas, l'asthénie est si forte qu'elle nécessite une assistance médicale et un traitement spécial. Par conséquent, recourir à un traitement médicamenteux.

  • Les agents nootropes ou neurométaboliques sont des médicaments sûrs et abordables pour corriger un trouble psychopathologique. Mais leur efficacité clinique reste non prouvée, car tous les symptômes de la maladie ne sont pas contrôlables. Pour cette raison, cette catégorie de drogues est utilisée avec une intensité différente selon les pays. Ils sont largement utilisés en Ukraine, mais rarement en Amérique et en Europe occidentale.
  • Les antidépresseurs sont des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine utilisés pour traiter le complexe de symptômes asthéniques et les signes de dépression.
  • Les antipsychotiques ou neuroleptiques atypiques sont efficaces dans les états asthéniques vitaux.
  • Psychostimulants - cette catégorie de médicaments est prescrite par un psychiatre avec les indications appropriées. Ceux-ci incluent et signifie l'action proholinergicheskogo.
  • Les bloqueurs des récepteurs NMDA - aident à la déficience cognitive due à l’athérosclérose cérébrale et à d’autres pathologies causant une déficience cognitive.
  • Les adaptogènes sont des produits à base de plantes. Le plus souvent, on prescrit au ginseng, à la citronnelle chinoise, à Pantocrinum, à Rhodiola rosea et à Eleutherococcus.
  • Vitamines du groupe B - cette méthode de traitement est populaire aux États-Unis, mais son utilisation est limitée en raison des risques élevés de réactions allergiques. Par conséquent, un traitement vitaminique optimal est utilisé, qui comprend les vitamines des groupes B, C et PP.
  • La coenzyme Q10, une substance ressemblant à une vitamine qui participe directement à la synthèse de l'adénosine triphosphate, qui protège des antioxydants et aide à restaurer d'autres antioxydants (vitamine E), est possible en tant qu'antioxydant dans le syndrome asthénique.

Tous les outils ci-dessus nécessitent des indications appropriées pour l'utilisation. Dans le même temps, en médecine générale, leur utilisation est limitée. La consultation d'un spécialiste est nécessaire, la plupart des médicaments sont délivrés dans une pharmacie strictement sur ordonnance.

Asthénie après la grippe

Asthenia est une condition faible. Cela peut être causé par divers facteurs. Le site ogrippe.com devrait parler du syndrome asthénique, qui survient après la grippe. La principale raison du développement de l'asthénie dans ce cas est la grippe. Quels sont les moyens de surmonter ce syndrome?

Vous pouvez juger de l’apparition de cette affection uniquement si vous présentez de tels symptômes:

  • Fatigue
  • Irritabilité excessive.
  • Perturbation du sommeil
  • Diminution de la mémoire, de la concentration et des performances.

Les neurologues ont noté la cause principale de cette maladie dans la violation du métabolisme dans le cerveau, qui est observée après diverses maladies somatiques.

Des maux de tête, de la fatigue et une fatigue accrue sont observés chez l'homme après avoir souffert de grippe. La fatigue devient non seulement physique, mais aussi neuro-psychologique. Ces symptômes apparaissent sans stress et la fatigue ne disparaît pas, même après un bon repos ou un bon sommeil.

Une asthénie avec les symptômes correspondants peut être observée dans les 2 à 4 semaines suivant la grippe et les affections causées par des infections fongiques, bactériennes ou parasitaires. Une intoxication virale entraîne une acidose métabolique et une hypoxie tissulaire. Au niveau cellulaire, il existe une violation du métabolisme énergétique due à un manque d'oxygène. Les produits d'oxydation s'accumulent, entraînant une diminution de l'absorption d'oxygène par les tissus.

La violation du métabolisme des protéines affecte également le travail du système nerveux central. Le niveau d'ammoniac augmente, ce qui réduit l'activité de transmission des impulsions nerveuses et perturbe la régulation du métabolisme énergétique.

Causes de l'asthénie

L'asthénie peut être précédée de nombreux facteurs. L'épuisement des organes après diverses affections est tout à fait normal, ce qui provoque une asthénie. Les principales causes du syndrome asthénique sont:

  • Maladies infectieuses.
  • Activité physique.
  • Stress mental.
  • Stress émotionnel.
  • Stress mental.
  • Mauvais horaire du jour, c’est une combinaison de repos et de travail.
  • Alimentation irrégulière et inappropriée.

La neurasthénie est une maladie résultant d’expériences émotionnelles intenses. Cette violation peut survenir avant la manifestation d'une autre maladie du corps. Il accompagne soit la maladie centrale, soit survient après qu'une personne a eu une maladie.

L'asthénie peut se manifester par divers symptômes, qui dépendent en grande partie des causes de son apparition. Les principaux symptômes permettant de l'identifier sont les suivants:

  1. Douleur dans le dos, le coeur, l'estomac.
  2. Palpitations cardiaques.
  3. Transpiration accrue.
  4. Désir sexuel réduit.
  5. Amélioration du sens de la peur.
  6. Sensibilité à la lumière et aux sons.
  7. Réduction de poids.

Les causes fréquentes d'asthénie sont les maladies infectieuses, qui incluent la bronchite ou la grippe. Selon les caractéristiques individuelles, l'asthénie peut prévaloir soit dans un état d'irritabilité, soit dans un état de fatigue rapide.

L'asthénie s'accompagne souvent d'une fatigue accrue. Il peut être éliminé avec l'aide d'un médecin. Celui-ci établira d'abord un diagnostic pour identifier les symptômes associés:

  • Maux de tête
  • Irritabilité.
  • Vertiges.
  • Troubles de l'alimentation: brûlures d'estomac, éructations, sensation de lourdeur à l'estomac, perte d'appétit.
monter

Caractéristiques du développement de l'asthénie

Chaque syndrome asthénique est accompagné de ses propres particularités de développement. Tout dépend des facteurs qui ont provoqué l'asthénie. En parlant de grippe, une personne atteinte du syndrome asthénique devient irritable, capricieux, sa température augmente légèrement et sa capacité diminue. L'asthénie post-grippale dure longtemps, parfois jusqu'à un mois.

Il y a une tendance à augmenter les conditions asthéniques après la grippe ou le rhume. Les experts expliquent cela par le fait qu'avant l'apparition de ces maladies, les personnes souffrent d'un syndrome asthénique, provoqué par exemple par des expériences nerveuses ou une fatigue physique. Ainsi, l’asthénie contribue à l’émergence de la grippe, du rhume et d’autres maladies, puis se manifeste à nouveau, mais après le rétablissement.

L'asthénie est la principale maladie de l'homme moderne. Cela est dû au mode de vie que tout le monde doit mener, s’il veut réussir, réussir quelque chose et devenir une personne prospère. L'individu est constamment en état de travail, ne permettant pas de se détendre complètement ni même de récupérer.

L'asthénie ne passe pas d'elle-même, elle évolue constamment, si ce n'est pour s'occuper de son élimination. Tout d'abord, la personne se sent fatiguée, puis se sent faible. Enfin, maintenant il y a des pensées qu'il est temps de se détendre. Cependant, même cela ne se produit pas, car une personne ne se laisse pas dormir longtemps et ne gagne pas en force. Une fois que l'état de santé s'est amélioré, la personne pense avoir déjà récupéré. Il recommence à travailler sans se débarrasser complètement de la fatigue. Les principaux facteurs sont perçus comme secondaires, ce qui permet à la maladie de se développer sereinement et progressivement.

L'absence de traitement pour l'asthénie et le travail ardu entraînent une fatigue encore plus grande. Ici, une personne pense déjà vraiment au reste. Cependant, s’il laisse l’inertie prendre le dessus, il commence à travailler avec force. Maintenant, l'asthénie gagne du terrain, elle devient progressive.

Bientôt, l'apathie s'accompagne de maux de tête. La force et l'énergie ne sont plus, la personne est obligée de travailler, par volonté. Tout cela vient au début de la dépression.

Quels sont les moyens de surmonter l'asthénie?

En parlant d’asthénie, on parle généralement de tension, de fatigue, de fatigue et de faiblesse. Ces symptômes peuvent être éliminés de différentes façons, donnant de l'énergie, du plaisir, une satisfaction morale, une tranquillité d'esprit ou du repos. Quels sont les moyens de surmonter l'asthénie?

Considérez certains d'entre eux:

  1. Éliminez les boissons alcoolisées et le café fort. Ces boissons excitent le système nerveux.
  2. L'exercice, qui n'est pas épuisant, et apporte du plaisir.
  3. Prenez une douche de contraste, surtout avant le coucher.
  4. Nager, pas nécessairement dans un grand rythme. L'essentiel est de profiter du processus.
  5. Dormez suffisamment. Cela aide le cerveau à être plus saturé en éléments utiles. Les médicaments spéciaux que le médecin peut vous prescrire vous aideront également.
  6. Bien manger. Le cerveau améliore les aliments protéinés: haricots, viande, soja. Produits du foie et œufs (vitamine B), fromage, dinde, banane, pain aux céréales (ils contiennent du tryptophane). Ces produits contribuent au développement d'hormones spécifiques: méthionine, choline, sérotonine, noradrénaline. Ces substances alimentaires aident l'activité cérébrale, ce qui contribue à l'élimination rapide de l'oubli et de la distraction. Les émotions positives se forment.
  7. Buvez de la vitamine C. L'acide ascorbique devient important dans la période suivant la guérison de la maladie. La vitamine contient beaucoup dans la nourriture. Aussi ici, vous devriez ajouter du fer, magnésium, manganèse, phosphore, calcium et autres éléments.
  8. Prendre des complexes de vitamines. Parler des avantages d'un groupe particulier de vitamines n'est pas nécessaire. Vous devriez manger des aliments qui remplissent le corps avec diverses vitamines. Ce sont: les légumes, les groseilles, l’argousier, la rose sauvage, les bananes, le kiwi, les poires, les pommes. Vous pouvez faire des yaourts, des salades et des boissons aux fruits faibles en gras.
  9. Prendre des adaptogènes. Ils deviennent utiles s’il ya fatigue et indifférence constantes après la grippe et que la pression artérielle diminue. Les adaptogènes comprennent Leuzeu, Ginseng, Pantocrinum, qui sont ajoutés à vos boissons préférées, mais pas aux boissons alcoolisées.
  10. Faire des décoctions d'herbes. Si, après avoir souffert de la grippe, une insomnie se développe, vous devez utiliser des tisanes avant d'aller vous coucher: houblon, géranium, valériane. Si vous ne voulez pas faire de décoction, vous pouvez appliquer de l’huile essentielle de lavande, de l’origan, etc. Une autre méthode d’insomnie peut être d’arroser les pieds à l’eau froide avant de se coucher.
  11. Observez le mode d'aller au lit et de vous lever. Si vous vous couchez toujours et que vous vous réveillez en même temps, votre corps s'habituera au régime et se sentira bien au moment où vous devrez vous réveiller.

Si nécessaire, avant de vous coucher, prenez une douche à une température agréable.

Si vous vous reposez plus souvent, cela est particulièrement important après la guérison d'une grippe ou d'une autre maladie. Dans d’autres cas, il ne faut pas s’imposer de travail excessif pour ne pas réduire l’immunité et les défenses de l’organisme, ce qui le fragilisera avant les infections.

Prévisions

L'asthénie, ou un autre mot - faiblesse, est toujours ressentie après avoir souffert d'une maladie. En fonction de la gravité et de la durée de la maladie, la personne retrouve également sa force pendant longtemps. Les prévisions sont rassurantes si une personne se permet de récupérer, de reprendre des forces, de se reposer après une maladie, ce qui peut être comparé au travail.

L'asthénie n'affecte pas la longévité. Cela affecte le bien-être général d'une personne et la force de son système immunitaire. Si une personne ne se repose pas bien, ne récupère pas et ne calme pas son système nerveux, son immunité devient faible. Et c’est un terrain fertile pour la pénétration de virus et de bactéries afin de provoquer une nouvelle maladie.

Il n’est pas surprenant que les personnes qui ont contracté une maladie redeviennent rapidement malades. On considère que l'immunité est «durcie» après la lutte contre la première infection. En fait, il est épuisé, car toutes les forces et ressources destinées au relèvement.

Asthénie après les maladies infectieuses: que faire?

Publié le:
Supplément au magazine Consilium Medicum. Pédiatrie Extra-issue

Dans les infections virales respiratoires aiguës (IVRA), les phénomènes catarrhales sont souvent remplacés par un état asthénique, caractérisé par une faiblesse, une faiblesse, une indifférence totale à l'égard de l'environnement et des personnes proches. Le syndrome asthénique peut être dû à diverses maladies, notamment après des infections respiratoires. L'importance de l'asthénie après des infections virales aiguës des voies respiratoires pour la pratique clinique est confirmée par le fait que, dans la Classification internationale des maladies de la 10e révision, le syndrome G93.3 - syndrome de fatigue après une infection virale antérieure - a été mis en évidence. La circulation pour le symptôme asthénique est élevée et atteint 64%. La présence de troubles asthéniques chez les enfants contribue à la dégradation de la qualité de la vie, aux difficultés d’adaptation dans les établissements d’enseignement préscolaire et scolaire, à la perturbation de l’éducation, à la réduction des activités de communication, aux problèmes d’interaction interpersonnelle et aux tensions dans les relations familiales.

Lorsque nous parlons d'asthénie après des infections virales respiratoires aiguës, nous parlons d'asthénie réactive, qui survient chez des individus initialement en bonne santé à la suite d'une adaptation au stress sous stress, ainsi que pendant la période de récupération. Les enfants ayant des capacités d'adaptation réduites de l'organisme sont les plus susceptibles aux réactions asthéniques. Les causes du syndrome asthénique sont très diverses. Outre l'asthénie, due à des causes physiologiques et psychoémotives, l'asthénie est associée à la convalescence après des maladies infectieuses, des blessures et des opérations.

Le principal mécanisme pathogénétique de la fatigue est associé à un dysfonctionnement de la formation réticulaire, qui régule l'activité du cortex et des structures sous-corticales et constitue le «centre énergétique» du système nerveux central (SNC), responsable de la veille active. D'autres mécanismes de développement de l'asthénie sont l'auto-intoxication par les produits métaboliques, la dérégulation de la production et l'utilisation de ressources énergétiques au niveau cellulaire. Les troubles métaboliques qui se produisent pendant l'asthénie entraînent une hypoxie, une acidose, suivie d'une perturbation des processus de formation et d'utilisation de l'énergie.

Les troubles asténo-végétatifs postinfectieux peuvent avoir à la fois des manifestations somatiques (thermorégulation altérée, troubles respiratoires, vestibulaires, cardiovasculaires et gastro-intestinaux) et des troubles du comportement émotionnels (fatigue accrue, labilité émotionnelle, hypersthésie, troubles du sommeil). Il est important de rappeler que les manifestations cliniques du syndrome asténo-végétatif peuvent être un «masque» des débuts de la pathologie organique. Le traitement de l'asthénie dépend en grande partie de ses causes et de ses manifestations cliniques. La stratégie de traitement comporte trois orientations de base:

  1. thérapie étiopathogénétique;
  2. thérapie de restauration non spécifique, immunocorrective;
  3. traitement symptomatique.

Une composante importante du traitement de l'asthénie est l'observance du jour, rester au grand air, faire de l'exercice, une alimentation équilibrée.

Étant donné le rôle principal joué par le dysfonctionnement de la formation réticulaire dans le développement de l’asthénie, la protéine S100 neuro-spécifique, isolée du tissu nerveux, présente un grand intérêt. Cette protéine est synthétisée et localisée exclusivement dans les cellules du système nerveux central et est extrêmement importante pour leur fonctionnement normal, car elle remplit des fonctions neurotrophiques, régule l'homéostasie du calcium dans le système nerveux central et participe à la régulation de la transmission synaptique. Il a été établi expérimentalement que les formes d'anticorps anti-protéine S100 actives pour la libération ont une gamme assez large d'activités modulatrices psychotropes, neurotropes et végétales.

Du fait que la préparation Tenoten contient des anticorps contre la protéine S100 sous forme active de libération, elle modifie son activité fonctionnelle de la protéine S 100 elle-même.

L'étude de la dynamique des manifestations asténo-végétatives après des maladies infectieuses chez les enfants sur fond de Tenoten (E.V. Mikhailov, Université de médecine de Saratov) a montré que le médicament éliminait l'asthénie, améliorait l'homéostasie autonome, réduisait l'anxiété des enfants, améliorait l'humeur, facilitait les processus d'apprentissage et état général (Fig. 1).

Fig. 1
Dynamique des manifestations asténo-végétatives après des maladies infectieuses dans le contexte du médicament enfants Tenoten (Ye.V.Mikhailov, Université de médecine de Saratov)

Une étude randomisée comparative dirigée par M. Yu Galaktionova sur la base de l'Université de médecine de Krasnoyarsk a été réalisée chez 60 enfants et adolescents âgés de 11 à 15 ans présentant un diagnostic confirmé par le «syndrome de dysfonctionnement végétatif» d'une évolution permanente paroxystique. Le groupe principal a reçu Tenoten 1 comprimé 3 fois par jour, le groupe de comparaison a reçu un traitement de base traditionnel comprenant des médicaments nootropes et végétotropes, des sédatifs et, dans certains cas, des antipsychotiques. Les résultats sont présentés à la Fig. 2

Fig. 2
Dynamique des symptômes chez les enfants après l’administration du médicament Tenoten (M.Yu. Galaktionova, Université de médecine de l’État de Krasnoïarsk)

À la fin du traitement, la majorité des patients examinés dans les deux groupes ont présenté une diminution du nombre et de l'intensité des plaintes de nature asthénoneurotique, une diminution de la gravité du syndrome douloureux (maux de tête, cardialgies, douleurs abdominales). Dans le même temps, chez 80% des patients du groupe principal, une tendance positive a été observée à la fin de la 2e semaine à partir du début du traitement (10-14e jour). L'amélioration du fond psycho-émotionnel, la disparition de l'anxiété, une augmentation significative de la capacité de travail, de la concentration et de la normalisation du sommeil ont été notés aux jours 14-17 sur 73,3% des patients du groupe principal, indiquant un effet nootropique de Tenoten. Dans le même temps, la dynamique des symptômes cliniques décrits chez les patients du groupe de comparaison n'a été observée que dans 43,3% des cas au moment de la sortie de l'hôpital.

Dans l'étude de A.P. Rachina, tout en recevant le médicament Tenoten, il y avait une amélioration de la concentration et de la productivité de l'attention par rapport au groupe témoin.

La coenzyme Q10, une substance ressemblant à une vitamine qui participe directement à la synthèse de l'adénosine triphosphate, qui protège des antioxydants et aide à restaurer d'autres antioxydants (vitamine E), est possible en tant qu'antioxydant dans le syndrome asthénique. Il est important de rappeler que les acides gras polyinsaturés oméga-3 ont un effet neurométabolique important, dont la principale source de nourriture est le poisson et certains produits d'origine végétale.

Ainsi, seul un traitement logiciel du syndrome asténo-végétatif, comprenant la minimisation des facteurs de risque, la correction du dysfonctionnement autonome, le déséquilibre immunitaire (pour les enfants fréquemment malades) et la réhabilitation des foyers d’infection, permettra de faire face à cet état pathologique et d’empêcher son développement.

Syndrome d'asthénie post-virale

Traitement de l'asthénie après la grippe

Symptômes de l'asthénie post-virale

Le mot "asthénie" signifie littéralement "faiblesse". L'asthénie peut avoir différentes causes. Syndrome asthénique après la grippe - une violation de la santé, déclenchée par l'activité du virus.

Table des matières:

Plus la maladie est grave, plus ses manifestations sont prononcées.

L'asthénie après la grippe s'accompagne généralement des symptômes suivants:

  • la léthargie;
  • irritabilité, sautes d'humeur;
  • apathie (réticence à faire quoi que ce soit);
  • fatigue
  • troubles du sommeil;
  • maux de tête récurrents;
  • des vertiges;
  • diminution de l'appétit;
  • la constipation;
  • détérioration de la peau et des cheveux.

Souvent, les gens attribuent cette condition à la fatigue, à l'hypovitaminose, à une mauvaise journée, etc. Mais si vous êtes récemment tombé malade de la grippe, c'est probablement la raison.

Causes de l'asthénie après la grippe

Les principales raisons du développement de l'asthénie post-virale:

  • conséquences de l'intoxication;
  • effets secondaires des médicaments;
  • perte de liquide;
  • manque de vitamines;
  • affaiblissement de l'infection virale du système immunitaire.

Une fois dans le corps, le virus perturbe de nombreux processus biochimiques. Les modifications affectent d’abord le système respiratoire, puis le système circulatoire (par exemple, le virus de la grippe peut réduire le taux de coagulation du sang). Les particules de virus, leurs produits métaboliques, les cellules épithéliales détruites, etc. provoquent une intoxication, c'est-à-dire un empoisonnement du corps. L'intoxication affecte particulièrement le travail du système nerveux.

En cas d'intoxication grave, des convulsions, des hallucinations et des vomissements sont possibles dans la période aiguë de la maladie.

Les effets des toxines sur le cerveau se font sentir longtemps après la victoire du corps sur le virus. C'est pourquoi le mal de tête, la qualité du sommeil, la capacité de concentration, etc. peuvent faire mal.

Les effets secondaires des médicaments utilisés contribuent également au développement de l'asthénie. Par exemple, il est connu que de fortes doses d'interféron ont un effet toxique. L'abus d'antipyrétiques affecte négativement le système circulatoire, le foie et les reins. Si des antibiotiques ont été utilisés pour lutter contre les complications de la grippe, il existe un risque de dysbiose pendant la période de récupération.

Que faire

Comment aider le corps à se remettre de la lutte contre l'infection? Dans la plupart des cas, il suffit de corriger le mode de la journée, l'alimentation, certaines habitudes. Il est nécessaire de veiller à la consommation de vitamines et de nutriments avec les aliments, vous pouvez également prendre des comprimés de complexes de vitamines et de minéraux. Cependant, dans certains cas, l'asthénie est si forte qu'elle nécessite des soins médicaux et un traitement spécial.

Bonnes habitudes

Pour commencer, considérez des habitudes saines qui aideront à rétablir l'équilibre des forces et à vaincre l'épuisement du corps, sans recourir à des médicaments.

Tout d’abord, c’est la nourriture. Les aliments doivent contenir une grande quantité de vitamines et être faciles pour les intestins. Dans le régime alimentaire devrait inclure des aliments tels que:

  • fruits et légumes frais;
  • viande et poisson maigre;
  • produits laitiers fermentés;
  • boissons diverses - jus de fruits, thés aux herbes et aux fruits, eaux minérales;
  • les verts;
  • bouillie de céréales.

La routine quotidienne est tout aussi importante.

Il est nécessaire de prévoir un nombre d'heures suffisant pour le sommeil et le repos. Le sommeil devrait être dans une pièce ventilée avec une température confortable. Le coucher est utile pour marcher.

Pour améliorer l'humeur et accélérer le métabolisme, il n'y a rien de mieux que l'exercice. La préférence devrait être l'exercice aérobique. Cette gymnastique, courir, nager. Même une marche régulière aura un effet positif sur le fonctionnement du cerveau, du tractus gastro-intestinal et du système cardiovasculaire.

Traitement médical

Dans les cas graves, l'asthénie après la grippe nécessite un traitement. Presque tous les patients présentant des symptômes similaires se voient prescrire des vitamines, des minéraux ainsi que des compléments alimentaires - extraits de ginseng, éleuthérocoque, schisandra. La teinture d'échinacée a un effet immunostimulant. Les patients atteints de dysbiose prescrivent une cure de lactobacilles. Avec la perte de mémoire, l'anxiété, les sautes d'humeur, des sédatifs sont prescrits, par exemple, la glycine. En plus des médicaments, la physiothérapie est utilisée.

Symptômes similaires

Une mauvaise santé après le transfert d'une infection virale peut parler non seulement du syndrome asthénique. Des symptômes similaires peuvent indiquer des pathologies telles que:

  • carences en vitamines - manque de vitamines, souvent observé en hiver et au début du printemps;
  • infection paralysante apparue comme une complication des ARVI;
  • neuroinfection - inflammation du tissu nerveux causée par un virus ou une bactérie de la moelle épinière ou du cerveau; accompagné de fièvre, maux de tête, vertiges;
  • fatigue chronique - résultat du stress constant au travail ou à la maison, du manque de repos, etc.

Étant donné que de nombreuses complications d'infections virales sont plus dangereuses que la maladie primaire, il est préférable de consulter un médecin si vous remarquez des symptômes suspects, en particulier si vous avez récemment eu une infection respiratoire aiguë sévère.

L'auteur: Oksana Tsiklauri

Commentaires et commentaires

Un thérapeute ayant 20 ans d’expérience, Ryjikov Sergey Alexandrovich, répond à vos questions.

Quel est votre risque de tomber malade?

Découvrez votre risque de tomber malade cette année!

Blagues sur le froid

Pas que le sujet du site, mais un peu d'humour ne fait jamais de mal!

Toute utilisation du contenu du site n'est autorisée qu'avec l'accord des éditeurs du portail et l'installation d'un lien actif vers la source.

Les informations publiées sur le site sont uniquement destinées à des fins d'information et ne nécessitent en aucun cas un diagnostic et un traitement indépendants. Pour prendre des décisions éclairées sur le traitement et l’adoption de médicaments, il est nécessaire de consulter un médecin qualifié. Informations publiées sur le site, obtenues de sources publiques. Pour sa précision, les éditeurs du portail ne sont pas responsables.

"Syndrome d'asthénie post-virale": la grippe n'est pas terrible, mais ses conséquences

Si elle est traitée rapidement et correctement, les complications dangereuses de la maladie sont tout à fait possibles.

Les complications les plus fréquentes des ARVI sont la pneumonie, la bronchite, la sinusite, l'otite, la frontite et la sinusite. La sténose aiguë du larynx (faux croup) est une complication grave, en particulier chez les jeunes enfants. Complications neurologiques rarement observées - méningite, méningo-encéphalite, névrite. Il n'est pas exclu et les violations du coeur, infection des voies urinaires, cholangite, pancréatite et autres maladies graves.

Pour réduire le risque de ces maladies, il est nécessaire de commencer le traitement dès que possible. Vous ne devez pas tolérer un léger rhume sur vos pieds et vous devez respecter scrupuleusement toutes les exigences des médecins. Mais même lorsque le médecin ferme le bulletin, il est trop tôt pour soupirer de soulagement.

Traitement après traitement

Bien que la phase aiguë de la maladie ne dure en général que quelques jours, les conséquences peuvent être ressenties dans le mois qui suit la guérison. De nombreux adultes et jusqu'à 60% des enfants après une infection virale respiratoire aiguë présentent une faiblesse générale, de la fatigue, de l'irritabilité, des sautes d'humeur fréquentes et des troubles du sommeil. C'est ce qu'on appelle le "syndrome d'asthénie post-virale". Les adultes, à cette époque, n’ont guère de travail, les enfants, pas de leçons. En outre, plus les infections virales respiratoires aiguës sont dures et longues, plus l'équilibre biochimique normal dans l'organisme est lent. Par conséquent, les médecins recommandent toujours à leurs patients de prendre des préparations vitaminées comme antioxydants et stimulants naturels des processus métaboliques intracellulaires, ainsi que des adaptogènes d'origine végétale: ginseng, Eleutherococcus, Schizandra Chinese, Levs. En affectant le statut immunitaire, ces médicaments ont également une activité antibactérienne.

En plus des changements biochimiques dans le corps chez les enfants et les adultes fréquemment malades, les chercheurs ont découvert des changements métaboliques importants. Par conséquent, dans le traitement de ces troubles, les médecins suggèrent l'utilisation de médicaments énergétiques tropicaux (coenzyme Q10, acide succinique, riboflavine, etc.).

Arrêtez de fumer!

Ce ne sont pas seulement les virus et l'air pollué qui sont responsables du fait que nous et nos enfants souffrent d'infections respiratoires si souvent. Il s'avère que fumer (y compris passif) a un effet plus grave qu'un mauvais environnement. La fumée de tabac est riche en monoxyde de carbone, que l'hémoglobine lie 200 fois plus que l'oxygène. Les deux tiers de la fumée ne pénètrent pas dans les poumons du fumeur, mais se dispersent dans l’air ambiant. À côté de leurs parents fumeurs, les enfants inhalent beaucoup plus de cadmium et de nickel que leurs mères et leurs pères, ainsi que deux fois plus de nicotine et de goudron, trois fois plus de benzapyrène et cinq fois plus de monoxyde de carbone. Ce n'est pas un hasard si la fréquence des maladies respiratoires aiguës chez les enfants augmente proportionnellement au nombre de cigarettes fumées à la maison. Tirez des conclusions!

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier.

Asthénie après les maladies infectieuses: que faire?

Dans les infections virales respiratoires aiguës (IVRA), les phénomènes catarrhales sont souvent remplacés par un état asthénique, caractérisé par une faiblesse, une faiblesse, une indifférence totale à l'égard de l'environnement et des personnes proches. Le syndrome asthénique peut être dû à diverses maladies, notamment après des infections respiratoires. L'importance de l'asthénie après des infections virales aiguës des voies respiratoires pour la pratique clinique est confirmée par le fait que, dans la Classification internationale des maladies de la 10e révision, le syndrome G93.3 - syndrome de fatigue après une infection virale antérieure - a été mis en évidence. La circulation pour le symptôme asthénique est élevée et atteint 64%. La présence de troubles asthéniques chez les enfants contribue à la dégradation de la qualité de la vie, aux difficultés d’adaptation dans les établissements d’enseignement préscolaire et scolaire, à la perturbation de l’éducation, à la réduction des activités de communication, aux problèmes d’interaction interpersonnelle et aux tensions dans les relations familiales.

Lorsque nous parlons d'asthénie après des infections virales respiratoires aiguës, nous parlons d'asthénie réactive, qui survient chez des individus initialement en bonne santé à la suite d'une adaptation au stress sous stress, ainsi que pendant la période de récupération. Les enfants ayant des capacités d'adaptation réduites de l'organisme sont les plus susceptibles aux réactions asthéniques. Les causes du syndrome asthénique sont très diverses. Outre l'asthénie, due à des causes physiologiques et psychoémotives, l'asthénie est associée à la convalescence après des maladies infectieuses, des blessures et des opérations.

Le principal mécanisme pathogénétique de la fatigue est associé à un dysfonctionnement de la formation réticulaire, qui régule l'activité du cortex et des structures sous-corticales et constitue le «centre énergétique» du système nerveux central (SNC), responsable de la veille active. D'autres mécanismes de développement de l'asthénie sont l'auto-intoxication par les produits métaboliques, la dérégulation de la production et l'utilisation de ressources énergétiques au niveau cellulaire. Les troubles métaboliques qui se produisent pendant l'asthénie entraînent une hypoxie, une acidose, suivie d'une perturbation des processus de formation et d'utilisation de l'énergie.

Les troubles asténo-végétatifs postinfectieux peuvent avoir à la fois des manifestations somatiques (thermorégulation altérée, troubles respiratoires, vestibulaires, cardiovasculaires et gastro-intestinaux) et des troubles du comportement émotionnels (fatigue accrue, labilité émotionnelle, hypersthésie, troubles du sommeil). Il est important de rappeler que les manifestations cliniques du syndrome asténo-végétatif peuvent être un «masque» des débuts de la pathologie organique. Le traitement de l'asthénie dépend en grande partie de ses causes et de ses manifestations cliniques. La stratégie de traitement comporte trois orientations de base:

  1. thérapie étiopathogénétique;
  2. thérapie de restauration non spécifique, immunocorrective;
  3. traitement symptomatique.

Une composante importante du traitement de l'asthénie est l'observance du jour, rester au grand air, faire de l'exercice, une alimentation équilibrée.

Étant donné le rôle principal joué par le dysfonctionnement de la formation réticulaire dans le développement de l’asthénie, la protéine S100 neuro-spécifique, isolée du tissu nerveux, présente un grand intérêt. Cette protéine est synthétisée et localisée exclusivement dans les cellules du système nerveux central et est extrêmement importante pour leur fonctionnement normal, car elle remplit des fonctions neurotrophiques, régule l'homéostasie du calcium dans le système nerveux central et participe à la régulation de la transmission synaptique. Il a été établi expérimentalement que les formes d'anticorps anti-protéine S100 actives pour la libération ont une gamme assez large d'activités modulatrices psychotropes, neurotropes et végétales.

Du fait que la préparation Tenoten contient des anticorps contre la protéine S100 sous forme active de libération, elle modifie son activité fonctionnelle de la protéine S 100 elle-même.

L'étude de la dynamique des manifestations asténo-végétatives après des maladies infectieuses chez les enfants sur fond de Tenoten (E.V. Mikhailov, Université de médecine de Saratov) a montré que le médicament éliminait l'asthénie, améliorait l'homéostasie autonome, réduisait l'anxiété des enfants, améliorait l'humeur, facilitait les processus d'apprentissage et état général (Fig. 1).

Dynamique des manifestations asténo-végétatives après des maladies infectieuses dans le contexte du médicament enfants Tenoten (Ye.V.Mikhailov, Université de médecine de Saratov)

Une étude randomisée comparative dirigée par M. Yu Galaktionova sur la base de l'Université de médecine de Krasnoyarsk a été réalisée chez 60 enfants et adolescents âgés de 11 à 15 ans présentant un diagnostic confirmé par le «syndrome de dysfonctionnement végétatif» d'une évolution permanente paroxystique. Le groupe principal a reçu Tenoten 1 comprimé 3 fois par jour, le groupe de comparaison a reçu un traitement de base traditionnel comprenant des médicaments nootropes et végétotropes, des sédatifs et, dans certains cas, des antipsychotiques. Les résultats sont présentés à la Fig. 2

Dynamique des symptômes chez les enfants après l’administration du médicament Tenoten (M.Yu. Galaktionova, Université de médecine de l’État de Krasnoïarsk)

À la fin du traitement, la majorité des patients examinés dans les deux groupes ont présenté une diminution du nombre et de l'intensité des plaintes de nature asthénoneurotique, une diminution de la gravité du syndrome douloureux (maux de tête, cardialgies, douleurs abdominales). Dans le même temps, chez 80% des patients du groupe principal, une tendance positive a été observée à la fin de la 2e semaine à partir du début du traitement (10-14e jour). L'amélioration du fond psycho-émotionnel, la disparition de l'anxiété, une augmentation significative de la capacité de travail, de la concentration et de la normalisation du sommeil ont été notés aux jours 14-17 sur 73,3% des patients du groupe principal, indiquant un effet nootropique de Tenoten. Dans le même temps, la dynamique des symptômes cliniques décrits chez les patients du groupe de comparaison n'a été observée que dans 43,3% des cas au moment de la sortie de l'hôpital.

Dans l'étude de A.P. Rachina, tout en recevant le médicament Tenoten, il y avait une amélioration de la concentration et de la productivité de l'attention par rapport au groupe témoin.

La coenzyme Q10, une substance ressemblant à une vitamine qui participe directement à la synthèse de l'adénosine triphosphate, qui protège des antioxydants et aide à restaurer d'autres antioxydants (vitamine E), est possible en tant qu'antioxydant dans le syndrome asthénique. Il est important de rappeler que les acides gras polyinsaturés oméga-3 ont un effet neurométabolique important, dont la principale source de nourriture est le poisson et certains produits d'origine végétale.

Ainsi, seul un traitement logiciel du syndrome asténo-végétatif, comprenant la minimisation des facteurs de risque, la correction du dysfonctionnement autonome, le déséquilibre immunitaire (pour les enfants fréquemment malades) et la réhabilitation des foyers d’infection, permettra de faire face à cet état pathologique et d’empêcher son développement.

Syndrome asthénique: symptômes, traitement

Il s'agit d'une condition humaine se manifestant par l'épuisement et la fatigue excessive, l'affaiblissement du corps ou la perte de la capacité de stress mental et physiologique prolongé.

Le syndrome asthénique peut être le résultat d'un long effort excessif émotionnel ou intellectuel et de presque toutes les maladies mentales. L'asthénie apparaît souvent après des maladies virales, infectieuses et non infectieuses, des lésions cérébrales traumatiques, des empoisonnements.

Le syndrome asthénique peut apparaître dans la période initiale des maladies du cerveau en cas d’hypertension, d’encéphalite, d’athérosclérose, de schizophrénie.

Cette maladie touche principalement les personnes souffrant d'une santé précaire et instable, ainsi que les personnes présentant une excitabilité accrue.

Dans le syndrome asthénique, il existe un taux réduit d’actions métaboliques et une diminution de l’activité de divers organes et systèmes responsables de la reprise des actions perturbées.

Syndrome asthénique: symptômes.

Les personnes malsaines souffrant de fatigue sont observées irritabilité, impuissance, exprimée par une excitabilité excessive, qui modifie l'humeur, tempérament court. La surexcitabilité augmente en soirée et en seconde partie de journée. L'atmosphère est constamment basse, malsaine, capricieuse, en pleurs, continuellement exprimée au mécontentement.

Dans le syndrome asthénique, une personne ne peut tolérer les sons forts, la lumière vive, les arômes puissants.

Des troubles du sommeil, des maux de tête, de l'insomnie et des troubles du système nerveux autonome sont souvent observés.

Les patients asthmatiques dépendent du temps (dépend du temps).

Lorsque la pression atmosphérique baisse, ils peuvent augmenter l'asthénie et l'irritabilité.

Avec le syndrome asthénique, qui a développé à la suite de maladies de la mémoire du cerveau est altérée, il est impossible de se souvenir des événements actuels.

Les troubles asthéniques augmentent progressivement. Les premiers signes de la maladie - est irritabilité, nervosité, même dans une atmosphère calme.

Les signes d'asthénie peuvent être différents et dépendent des maladies qui les ont provoqués.

L'asthénie après diverses maladies se manifeste souvent par un état d'hypersensibilité, une augmentation du stress émotionnel.

Après une blessure à la tête - l'asthénie se traduit par une irritabilité, des maux de tête, une modification de la pression artérielle, des douleurs au coeur, c'est-à-dire un syndrome asthénique-végétatif.

Avec l'hypertension - une personne ressent une fatigue constante.

Avec l’athérosclérose, l’asthénie se traduit par une fatigue accrue, des larmoiements, une mauvaise humeur et des larmoiements.

Lorsque la schizophrénie - épuisement mental manifeste, activité réduite.

Syndrome asthénique: traitement.

Lorsque l'asthénie est nécessaire d'effectuer un traitement symptomatique, ce qui permettra d'éliminer les principaux signes de la maladie. Pendant le traitement, un repos spécial au lit est recommandé - alternant repos et sommeil, exercice, exercice en plein air, sortie du travail, prise de vitamines et de minéraux, massage, traitement de sanatorium.

Principes modernes de traitement des états asthéniens post-infectieux chez l'enfant

À propos de l'article

Auteur: Nemkova S.A. (GBOU VPO "RNIMU eux. NI Pirogov" ministère de la Santé de la Fédération de Russie, Moscou; institution budgétaire fédérale "Centre scientifique de la santé des enfants" ministère de la Santé de la Fédération de Russie, Moscou)

Pour citation: Nemkova S.А. Principes modernes de traitement des états asthéniens post-infectieux chez les enfants // BC. 2016. №6. C.

L'article présente les principes modernes de traitement des états asthéniens post-infectieux chez l'enfant.

1. forme organique

Elle survient chez 45% des patients et est associée à des maladies somatiques chroniques ou à des pathologies progressives (neurologiques, endocriniennes, hématologiques, néoplasiques, infectieuses, hépatologiques, auto-immunes, etc.).

Séparément, l'asthénie mentale est isolée, dans laquelle, avec des troubles limites fonctionnels (anxiété, dépression, insomnie), un complexe de symptômes asthéniques est révélé [1].

Lors de la classification en fonction de la gravité du processus, une asthénie aiguë est déclenchée, ce qui est une réaction au stress ou à des surcharges mineures, et à une asthénie chronique survenant après une maladie infectieuse, un accouchement, etc.

L'asthénie hypersthénique se distingue par son type, qui se caractérise par une hyper-excitabilité de la perception sensorielle et une asthénie hyposthénique - avec un seuil d'excitabilité réduit et une sensibilité aux stimuli externes, avec une léthargie et une somnolence diurne [1].

Dans la CIM-10, les conditions asthéniques sont présentées dans plusieurs sections: asthénie EDR (R53), état d'épuisement des forces vitales (Z73.0), malaise et fatigue (R53), psychasthénie (F48.8), neurasthénie (F48.0), et faiblesse - congénitale (P96.9), sénile (R54), épuisement et fatigue due à la démobilisation nerveuse (F43.0), effort excessif (T73.3), exposition prolongée à des conditions défavorables (T73.2), exposition à la chaleur (T67.5), grossesse (O26.8), syndrome de fatigue (F48.0), syndrome de fatigue après une infection virale antérieure (G93.3).

- survient à la suite d'une maladie infectieuse transférée (ARVI, grippe, amygdalite, hépatite, etc.), se produit chez 30% des patients qui se plaignent de fatigue physique;

- Les premiers symptômes apparaissent dans 1-2 semaines. après une maladie infectieuse et persistent pendant 1 à 2 mois, tandis que si la cause première était d'origine virale, des périodes de fluctuation de la température sont possibles;

- fatigue générale, fatigue, aggravée par l'effort physique, faiblesse, irritabilité, troubles du sommeil, anxiété, tension, difficultés de concentration, instabilité émotionnelle, émotion, pleurs, tempérament, humeur, impressionabilité, perte d'appétit, transpiration, sentiment d'insuffisance cardiaque, prévalent, manque d'air, abaissement du seuil de tolérance de divers stimuli: sons forts, lumière vive, charges vestibulaires [7].

Cela s'explique par le fait qu'après la guérison de la principale maladie du corps, il subsiste de petites perturbations dans les processus énergétiques et métaboliques, ce qui provoque le développement d'une indisposition. Si le syndrome asthénique est ignoré, sa progression peut entraîner une infection secondaire, ce qui altérera considérablement le système immunitaire et l’état du patient dans son ensemble [7, 8].

Il existe deux principaux types d'asthénie post-grippale:

- nature hypersthénique: ce type d’asthénie se manifeste aux premiers stades d’une grippe bénigne dont les principaux symptômes sont l’inconfort interne, l’irritabilité, le doute de soi, une diminution des performances, des troubles et un manque de concentration;

- nature hyposténique: ce type d’asthénie est caractéristique des formes sévères de grippe, principalement une diminution de l’activité, une somnolence et une faiblesse musculaire, des poussées d’irritabilité à court terme sont possibles, le patient ne se sent pas suffisamment fort pour être actif [2, 5].

- Épuisement accru des fonctions mentales et physiques, les principaux symptômes étant une fatigue accrue, la fatigue et la faiblesse, une incapacité à se détendre complètement, ce qui entraîne un stress mental et physique prolongé.

- L'instabilité émotionnelle, qui se traduit le plus souvent par de fréquents changements d'humeur, d'impatience, d'agitation, d'anxiété, d'irritabilité, d'anxiété, de stress interne, d'incapacité à se détendre.

- Troubles végétatifs ou fonctionnels sous forme de maux de tête fréquents, transpiration, perte d'appétit, insuffisance cardiaque, essoufflement.

- Déficience cognitive sous forme de diminution de la mémoire et de l'attention.

- Sensibilité accrue aux stimuli externes, tels que les portes qui craquent, le bruit du téléviseur ou de la machine à laver.

- Troubles du sommeil (difficulté à s'endormir la nuit, manque de vigueur après une nuit de sommeil, somnolence diurne).

Des observations de suivi chez des enfants ayant eu une grippe et des infections virales respiratoires aiguës avec des lésions du système nerveux ont révélé que l'asthénie, qui a ses propres caractéristiques en fonction de l'âge, est le principal trouble qui survient chez les enfants après la grippe [3, 12-14]. Chez les jeunes enfants, l'asthénie se manifeste souvent dans le syndrome asthénique-hyperdynamique, chez les enfants plus âgés - dans le cas de l'asthénie-apathique. Il a été démontré que l'asthénie cérébrale chez l'enfant se caractérise par l'épuisement, l'irritabilité, se manifestant par des bouffées de chaleur affectives, ainsi que par une désinhibition motrice, des troubles, une mobilité; dans le même temps, l'apparition d'asthènes à long terme chez les enfants après la grippe peut entraîner une altération de la mémoire, un retard mental et un déclin mental, ainsi que l'anorexie, une transpiration excessive, une labilité vasculaire, une fièvre de bas grade prolongée, des troubles du sommeil, ce qui a permis aux chercheurs de parler de la défaite de la région diencephalique [15, 16]. La pathologie diencephalique chez les enfants après la grippe se présente le plus souvent sous la forme de symptômes neuroendocriniens et végétatifs-vasculaires, d'épilepsie diencephalique, de syndromes neuromusculaires et neurodystrophes. La sphère émotionnelle de l'enfant souffre énormément après la grippe. D.N. Isaev (1983) a noté des complications postopératoires sous forme de psychose chez les enfants, dans lesquelles les troubles émotionnels étaient au premier plan. Ceci est également indiqué par les données d'autres chercheurs qui ont décrit des troubles de l'humeur avec une prévalence de la dépression chez les enfants après l'influenza [15]. Le développement d'un syndrome de délire aigu, des changements psychosensoriels, des perturbations de la perception de l'environnement avec une orientation insuffisante ont été notés. Après la grippe, des troubles neurologiques sous forme d'audition, de vision, de parole, de mouvement et de convulsions se produisent après la grippe [16, 17].

Une étude sur les troubles psycho-émotionnels chez les patients atteints du virus d'Epstein-Barr, de la mononucléose infectieuse virale et de l'infection parotitique avec méningite séreuse a montré que ces troubles se présentaient sous la forme de trois principaux syndromes: asthénique, asthéno-hypochondrique et asthéno-dépressif, avec La variété et la fréquence d'apparition de troubles psycho-émotionnels dépendent de la durée et de la gravité du syndrome d'asthénie post-virale et de l'état de la régulation végétative [14].

Un certain nombre d'études sur la catamnèse chez des patients présentant des lésions du système nerveux au cours d'influenza et d'infections à entérovirus ont révélé des déficiences fonctionnelles sous forme d'asthénie, de léthargie, de perte d'appétit, d'absence d'esprit, de labilité autonome (sous forme de dysfonctionnement cardiovasculaire et de modifications de l'électrocardiogramme) et d'instabilité émotionnelle, cette fréquence d'occurrence de ces syndromes était directement dépendante de la gravité de la maladie dans la période aiguë et des caractéristiques prémorbides du corps [14, 16, 18]. L’état prémorbide de l’enfant dans le développement des phénomènes résiduels post-grippaux du système nerveux prend une valeur très significative [14]. Le rôle important de l’état prémorbide dans le développement de la période aiguë de la maladie, dans son évolution et, enfin, dans la formation d’effets résiduels a été établi [14]. L'évolution défavorable de la période de réparation post-grippe est aggravée par des antécédents d'insuffisance cérébrale précoce (convulsions, hydrocéphalie rachitique, irritabilité et traumatisme crânien), ainsi qu'une aggravation héréditaire. Afin d'étudier l'état fonctionnel du système nerveux central (SNC) chez des patients présentant des complications post-grippales, certains auteurs ont mené des études électroencéphalographiques. Les résultats obtenus indiquaient le plus souvent des phénomènes d'inhibition du système nerveux central chez les patients asthmatiques post-infectieux [5, 14].

La plus grande étude de suivi portant sur les caractéristiques de santé et de développement de 200 enfants infectés par la grippe et les adénovirus de 1 à 7 ans après leur sortie de l'hôpital [2] a montré que 63% des patients développaient normalement à l'avenir et 37% avaient une déficience fonctionnelle. la nature sous forme d'asthénie, de labilité émotionnelle et végétative, de syndromes neurologiques pulmonaires (réflexes tendineux élevés, clonage des pieds, etc.), tandis que la fréquence et la gravité des modifications pathologiques dépendaient de la gravité des pores système nerveux dans la phase aiguë de la maladie, ainsi que l'aggravation prémorbide. La nature des troubles neuropsychiatriques de la catamnèse était différente, on observait le plus souvent une asthénie cérébrale (chez 49 enfants sur 74 présentant des effets résiduels), ce qui se manifestait par une variété de symptômes (épuisement sévère, léthargie, légère fatigue, incapacité de concentration prolongée, caprices déraisonnables, distraction, changement comportement). Les écoliers ont connu une baisse de leurs résultats scolaires, une lenteur dans la préparation des cours, une mauvaise mémorisation des lectures. Les enfants de moins de 3 à 5 ans présentaient certaines caractéristiques de ce syndrome (irritabilité, irritabilité, mobilité excessive, humeurs fréquentes). Les troubles émotionnels constituaient le deuxième syndrome le plus répandu. Ils consistaient en un changement rapide d'humeur, des sensibilités émotionnelles excessives, des crises d'agressivité, de la colère, suivies de la dépression et des larmoiements. En troisième lieu, on a observé des troubles végétatifs prononcés (instabilité des pulsations, fluctuation de la tension artérielle, pâleur, hyperhidrose, extrémités froides, prolongation de la fièvre sous-fébrile en l'absence de tout processus inflammatoire), ainsi qu'un manque d'appétit, tendance à vomir en cas de gavage forcé [2]. Tous ces symptômes indiquaient indirectement la défaite de la région diencéphale, alors que la durée de ces troubles était de 1 à 3 mois, moins souvent de 4 à 6 mois. La fréquence des effets résiduels était significativement plus basse dans le groupe d'enfants qui suivaient le bon régime à la maison et suivaient toutes les instructions données aux parents avant le congé. Au cours de l'asthénie cérébrale, une grande importance a été attachée à la création du schéma posologique nécessaire, qui implique: allongement du sommeil nocturne et diurne, exposition prolongée à l'air, réduction de la charge de travail scolaire (une journée de congé supplémentaire par semaine), libération temporaire d'une activité physique accrue (recommandation d'exercices quotidiens du matin), prescription de vitamines, en particulier groupe B, médicaments contenant du phosphore, nutrition améliorée et saine. Avec une labilité émotionnelle prononcée et un déséquilibre végétatif, en plus du traitement de renforcement général, des préparations à base de valériane et de brome ont été administrées. Tous les enfants qui ont eu la grippe et d'autres infections virales respiratoires avec des troubles neurologiques pendant 6 mois. libéré des vaccinations préventives. La question de la faisabilité de la création de sanatoriums, d'écoles forestières spéciales et d'institutions préscolaires pour les enfants atteints de maladies respiratoires telles que les virus respiratoires et d'autres atteintes du système nerveux central est également soulevée [2].

L'utilisation de psychostimulants pour le traitement de patients souffrant d'asthénie post-infectieuse n'est pas souhaitable. Pour obtenir l'effet psychostimulant chez ces patients, il est possible d'utiliser des médicaments neurométaboliques, les nootropiques, qui se distinguent actuellement dans le groupe des médicaments antiasthéniques (Nooklerin, éthylthiobenzimidazole, acide hopanténique), ainsi que des adaptogènes.

Le deanol-aceglmate (Nooklerin, PIK-Pharma, Russie) est l'un des médicaments anti-asthéniques les plus modernes. Il s'agit d'un médicament nootropique moderne, à action complexe, qui présente une similitude structurelle avec l'acide gamma-aminobutyrique et l'acide glutamique, recommandé pour le traitement chez les enfants de plus de 10 ans [20 –23]. Nooklerin, étant un activateur indirect des récepteurs métabotropiques du glutamate (3ème type), précurseur de la choline et de l'acétylcholine, agit sur l'échange de neurotransmetteurs dans le système nerveux central, a une activité neuroprotectrice, augmente l'apport en énergie du cerveau et la résistance à l'hypoxie, améliore l'absorption du glucose par les neurones, module la fonction de désintoxication du foie. –22].

Le médicament a fait l'objet de nombreuses études dans de grands centres médicaux en Russie (8 cliniques pour 800 patients) et les résultats obtenus ont montré un effet positif significatif de Nooklerin sur les troubles asthéniques (léthargie, faiblesse, épuisement, manque d'esprit, oubli) et les troubles adynamiques [23-26]. ].

Il est démontré que Nooklerin présente l'efficacité thérapeutique la plus prononcée dans l'asthénie (dans 100% des cas), les états asthéno-dépressifs (75%) et les troubles dépressifs adynamiques (88%), en augmentant l'activité du comportement en général et en améliorant le tonus général et l'humeur [23]. Une étude de l'efficacité de Nooklerin dans l'asthénie fonctionnelle à caractère psychogène chez 30 adolescents âgés de 13 à 17 ans (avec détermination de l'état du patient selon l'échelle MFI - 20 Évaluation subjective de l'échelle d'asthénie et échelle d'analogie visuelle de l'Asthénie) a indiqué que le médicament était un remède antiasthénique efficace et sûr. contingent de patients [24]. Il a été constaté que l'efficacité de Nooklerin ne dépend pas du sexe du patient, de son âge et de son statut social. Après le cours de Nooklerin, sur l’échelle MFI-20, le score total moyen est tombé de 70,4 à 48,3 points, et sur les échelles reflétant l’asthénie générale, de 14,8 à 7,7 points, alors que sur 27 patients, 20 étaient des répondants. personnes (74,1%). Les non-répondants se sont révélés être 25,9% des adolescents, parmi lesquels les patients avec des manifestations asthéniques ont prévalu sur fond de troubles névrotiques prolongés (plus de 2 ans). Aucun autre facteur affectant l'efficacité de Nooklerin n'a été observé chez les adolescents étudiés. Les résultats de l'étude ont également indiqué la nécessité de prendre Nooklerin pendant au moins 4 semaines. L'effet antiasténique le plus distinctif a été observé lors de la dernière visite (28ème jour) et était absent lors de la 2ème visite (7ème jour), à l'exception de la lumière. manifestations d'insomnie (chez 4 patients) disparues sans intervention médicale. Aucun effet secondaire n'a été noté [24].

Il a été démontré que l'utilisation de Nooklerin chez les enfants âgés de 7 à 9 ans souffrant de retard mental, d'encéphalopathie (avec symptômes d'asthénie prononcés et de comportement psychopathique) avait contribué à réduire les manifestations asthéniques, à améliorer la mémoire, les performances, la capacité de retenir l'attention active, le vocabulaire et à améliorer le vocabulaire., ainsi que les manifestations de la cinétose (les enfants ont mieux toléré le transport à cheval) [25]. Lors de l'étude de l'efficacité et de la tolérabilité de Nooklerin dans les troubles neuropsychiatriques limites se formant sur le fond d'une insuffisance organique résiduelle du système nerveux central du spectre asthénique et névrotique, chez 52 enfants âgés de 7 à 16 ans, des effets stimulants légers et stimulants de Nooklerin ont été détectés: réduction de l'asthénie, anxiété, diminution de la labilité émotionnelle, renforcement du sommeil, affaiblissement de l'énurésie - chez 83% des enfants, amélioration de l'attention - chez 80%, mémoire verbale auditive - chez 45,8%, La mémoire de forme tion - 67%, de la mémoire - 36%, et dans lequel l'effet psychostimulant antiasthénique n'a pas été accompagnée par des phénomènes de désinhibition psychomotrice et affective de l'irritabilité [26]. Dans une autre étude clinique portant sur 64 adolescents âgés de 14 à 17 ans souffrant de neurasthénie pendant l'inadaptation scolaire, après un traitement par Nooklerin, une diminution significative des indicateurs de fatigue et d'asthénie a été observée [27]. Deanol atseglumate est inclus dans les normes des soins médicaux spécialisés de la Fédération de Russie et peut être utilisé pour des traitements organiques, notamment les troubles symptomatiques, les troubles mentaux, la dépression et l’anxiété dus à l’épilepsie. Il a également été révélé que Nooklerin avait un effet positif sur l'analyseur visuel sous la forme d'une augmentation de son activité fonctionnelle [28]. Ainsi, les résultats de nombreuses études indiquent que Nooklerin est un médicament efficace et sans danger pour le traitement des états asthéniques et asthéno-dépressifs, ainsi que des troubles cognitifs et comportementaux de diverses origines chez les enfants.

L'efficacité thérapeutique élevée de Nooklerin dans la méningite séreuse chez l'enfant a été démontrée [29]. Un examen clinique et de laboratoire de 50 patients atteints de méningite séreuse âgés de 10 à 18 ans a été effectué, tandis que l'étiologie entérovirale de la maladie a été établie chez 64% des patients et 36% des patients atteints d'une méningite séreuse d'étiologie inconnue. Au cours de l'étude, le 1 er groupe (principal) ainsi que le traitement de base de la méningite séreuse ont reçu le médicament Nooklerin à partir du 5e jour d'hospitalisation, le 2e groupe (le groupe de comparaison) n'a reçu que le traitement de base (médicaments antiviraux, de déshydratation et de désintoxication). Évalué: le degré d’asthénie sur l’échelle des symptômes d’asthénie chez l’enfant et l’échelle d’asthénie de Schenza, la qualité de vie à l’aide du questionnaire PedsQL 4.0, ainsi que la dynamique de l’EEG. Les résultats ont montré que dans la période de convalescence après 2 mois. après la sortie de l'hôpital, les manifestations du syndrome cérébrasténique du groupe témoin ont été détectées significativement plus souvent que chez les enfants traités par Nooklerin. Tests menés auprès de patients atteints de méningite séreuse à deux échelles (Questionnaire pour identifier le niveau d'asthénie IK Schatz et l'échelle des symptômes d'asthénie chez les enfants) afin de déterminer le niveau d'asthénie dans la période aiguë de la maladie et lors du suivi après 2 mois. après la sortie, différents groupes ont révélé un développement significativement plus faible des manifestations asthéniques chez les enfants ayant reçu Nooklerin au moment de leur sortie de l'hôpital, ainsi qu'une diminution significative des manifestations de l'asthénie après 2 mois. prendre le médicament, comparé au groupe de comparaison. Les données obtenues confirment le fait que Nooklerin a non seulement une action psychostimulante, mais également une action cérébroprotectrice. Lors de l’évaluation de l’évolution de la qualité de vie de ces patients, une étude a mis en évidence une diminution de la qualité de vie après 2 mois. après une méningite séreuse chez les enfants n'ayant reçu qu'un traitement de base dans la période aiguë de la maladie, alors que chez les enfants ayant reçu une méningite séreuse avec un traitement de base pendant 2 mois. Nooklerin, la qualité de vie est restée au niveau initial. Les données obtenues par examen EEG dans la période aiguë de la maladie et dans le suivi après 2 mois. après la sortie de l'hôpital, en corrélation complète avec les observations cliniques et les données obtenues à partir des questions des patients. Les auteurs ont supposé que Nooklerin, dans sa structure chimique, est proche des substances naturelles qui optimisent l'activité cérébrale (acide gamma-aminobutyrique et acide glutamique), lorsqu'il est utilisé chez les enfants atteints de méningite séreuse, facilitant ainsi le processus de transmission de l'influx nerveux, améliorant la fixation, la consolidation et La reproduction de traces mémorables, stimulant le métabolisme des tissus, contribue à l'optimisation des processus neurométaboliques, ce qui empêche la formation de carences organiques. L'utilisation de Nooklerin dans le traitement complexe de la méningite séreuse atténue les différences hémisphériques dans le fonctionnement du cerveau, ce qui contribue également à favoriser le développement de l'épilepsie symptomatique dans la période de reconvalescence tardive. En général, les résultats de l'étude ont montré l'efficacité thérapeutique élevée de Nooklerin, ainsi que ses effets psychostimulants, neurométaboliques et cérébroprotecteurs, ainsi qu'une bonne tolérance, ce qui a permis de l'inclure dans le traitement standard des enfants atteints de méningite séreuse pour le traitement préventif améliorer les résultats de la maladie [29].

Ainsi, des études menées indiquent que Nooklerin est un moyen très efficace et sans danger pour traiter un large éventail d'affections accompagnées d'asthénie. Ces affections comprennent une fatigue chronique accrue, une faiblesse, des maladies mentales et somatiques neurologiques organiques chroniques (infectieuses, endocriniennes, hématologiques, hépatiques, schizophrénie, addiction à des substances psychoactives, etc.). Le médicament Nooklerin provoque une diminution assez rapide du désordre asthénique chez la plupart des patients, alors que l’avantage du médicament réside dans l’absence de propriétés négatives et de complications propres aux autres psychostimulants. Tout ce qui précède nous permet de recommander Nooklerin en tant que moyen efficace et sans danger pour le traitement de l'asthénie chez les enfants, y compris l'asthénie post-infectieuse.

Dans le traitement de l'asthénie après la grippe et les infections virales respiratoires aiguës, les médicaments fortifiants à base de plantes sont largement utilisés: extrait d'Eleutherococcus (extrait d'éleuthérocoque), teinture de citronnelle (Tinctura fructuum Schizandrae), teinture de ginseng (Tinctura Ginseng). Si la fatigue est associée à une irritabilité accrue, il est recommandé d'utiliser des préparations sédatives à base de plantes ou combinées - teintures de valériane, d'acte de mère, d'extrait de passiflore, etc. Les préparations à base de multivitamines et les produits contenant du magnésium sont également présentés.

Littérature

2. Ladodo K.S. Infections virales respiratoires et des dommages au système nerveux chez les enfants. M., 1972. 184 p.

3. Martynenko I.N., Leshchinskaya E.V., Leontyeva I.Ya, Gorelikov A.P. Résultats de l'encéphalite virale aiguë chez les enfants selon les données de suivi // Zhurn. Neuropathologie et psychiatrie. Ss Korsakov. 1991. N ° 2. P. 37–40.

4. Isaev D.N., Alexandrova N.V. Les effets à long terme de la psychose infectieuse, ont souffert à l'âge préscolaire et scolaire II Conf. Nevropatol pour enfants. et psychiatre. RSFSR. 1983. pp. 126-128.

5. Aranovich O.A. Sur les particularités des états asthéniques de communication avec les lésions infectieuses du système nerveux central chez les enfants et les adolescents. Problèmes de la psychoneurologie de l'enfance. M., 1964. pp. 235–234.

6. Goldenberg MA, Solodkaya V.A. Changements dans la psyché avec une forme particulière de neuroinfection // Nevropatol. et psychiatre. 1984. No. 5. P.10.

7. Tarasova N.Yu. Caractéristiques comparatives des troubles psycho-émotionnels dans certaines maladies virales: auteur. dis.... Cand. chérie sciences. M., 2002.

8. Sokolov I.I., Donchenko N.M. L'autorégulation psychique chez les adolescents atteints de psychasthénie et de développement de la personnalité asthénique // Psych. autorégulation. Alma-Ata, 1997. Vol. 2. pp. 209–210.

9. Kudashov N.I. Caractéristiques cliniques et pathogénétiques des troubles du système nerveux autonome chez les enfants atteints de grippe: auteur. dis.... Cand. chérie sciences. M., 1966.

10. Minasyan J.M. Syndrome méningé dans les infections virales des voies respiratoires chez l'enfant: auteur. dis.... Cand. chérie sciences. M., 1967.

11. Ladodo K.S. Lésions du système nerveux dans les infections virales des voies respiratoires chez l'enfant: auteur. dis.... dr-et chérie. sciences. M., 1969.

12. Skripchenko N.V., Vilnits A.A., Ivanova M.V., Ivanova G.P. et al., Infection à méningocoque chez les enfants // Épidémiologie et maladies infectieuses. 2005. N ° 5. P. 20–27.

13. Kiklevich V.T. Infection virale respiratoire mixte chez les enfants // Zh. infectieux pathologie. Irkoutsk. 1998. N ° 1. P. 33–34.

14. Levchenko N.V., Bogomolova I.K., Chavanina S.A. Résultats du suivi des enfants après la grippe A / H1N1 / 09 // Transbaikalian Medical Journal. 2014. № 2.

15. Katsnelson F.Ya. Psychose symptomatique chez l’enfant lors d’une épidémie de grippe // Problèmes psychiatre. militaire de temps. 1945.

16. Simpson T.N. Schizophrénie dans la petite enfance. M.: Medgiz, 1948. 134 p.

17. Martynov Yu.S. La défaite du système nerveux avec la grippe. M., 1970.

18. Zlatkovskaya N.M. Troubles cérébraux avec grippe: auteur. dis.... Cand. chérie sciences. M., 1961.

19. Zadorozhnaya V.I. Le rôle des entérovirus dans la pathologie du système nerveux // Zh. Neurologie et psychiatrie. № 12. P. 85.

20. Morozov P.V. Nouveau médicament nootropique domestique "Nooklerin" (revue) // Psychiatrie et psychopharmacologie. 2003. № 5 (6). Pp. 262–267.

21. Medvedev V.E. Nouvelles options de traitement des troubles asthéniques dans les pratiques psychiatriques, neurologiques et somatiques // Psychiatrie et psychopharmacothérapie. 2013. № 5 (4). Pp. 100-105.

22. Dikaya V.I., Vladimirova.V., Nikiforova M.D., Panteleeva G.P. Rapport des RAMS du NCHP. M., 1992.

23. Popov, Yu.V. L'utilisation de Nooklerin chez les adolescents en tant qu'agent anti-asthénique // Psychiatrie et psychopharmacothérapie. 2004. N ° 6 (4).

24. Aleksandrovsky, Yu.A., Avedisova, AS, Yastrebov, D.V. et autres Utilisation du médicament Nooklerin en tant que médicament antiasthénique chez les patients asthmatiques fonctionnels // Psychiatrie et psychopharmacothérapie. 2003. No. 4. P. 164–166.

25. Mazur A.G., Shpreher B.L. Rapport sur l'utilisation d'un nouveau médicament Demanol. M., 2008.

26. Sukhotina N.K., Kryzhanovskaya I.L., Kupriyanova T.A., Konovalova V.V. Nooclerin dans le traitement des enfants atteints de pathologie mentale limite // Pédiatre Praktika. St 2011. P. 40–44.

27. Chtko L.S. Utilisation de Nooklerin dans le traitement de la neurasthénie chez les adolescents présentant un déséquilibre scolaire // Questions de pédiatrie moderne. 2013. № 12 (5).

28. Manko O.M. Stimulants neurométaboliques (picamilon et noocler) et état fonctionnel de l'analyseur visuel chez les patients présentant des troubles névrotiques: auteur. dis.... Cand. chérie sciences. 1997

29. Ivanova M.V., Skripchenko N.V., Matyunina N.V., Vilnits A.A., Voitenkov V.B. Nouvelles possibilités de traitement neuroprotecteur dans la méningite séreuse chez les enfants // Zh. infectologie. 2014. 6 (2). Pp. 59–64.

Articles similaires dans le journal du cancer du sein

Articles sur le sujet dans le magazine DaSigna

L'article est consacré aux causes, au diagnostic et au traitement du développement retardé de la parole chez les enfants.

L'article est consacré aux possibilités de traitement des effets à distance des lésions nerveuses périnatales.

© «Cancer du Sein (Journal Médical Russe)»

Inscrivez-vous maintenant et accédez à des services utiles.

  • Calculatrices médicales
  • Liste des articles sélectionnés dans votre spécialité
  • Visioconférence et plus

SYNDROME D'ASTENIE POST-VIRALE EN PRATIQUE DE TRAITEMENT PRECINTE

Les infections virales respiratoires aiguës (IRAV) représentent 75% de tous les cas de maladies infectieuses [1] et, au cours des années d’épidémie de grippe, ce chiffre augmente encore plus. La très grande majorité de ces patients demandent des soins médicaux à un médecin de district.

La grippe et d'autres infections virales respiratoires aiguës provoquent l'apparition d'autres maladies aiguës et l'exacerbation d'une pathologie somatique chronique. Cependant, les informations sur la possibilité de développement chez les patients sous ARVI, ce qu'on appelle le syndrome d'asthénie post-virale (SPA), ne sont clairement pas suffisantes [5]. C'est apparemment l'une des principales raisons pour laquelle, jusqu'à présent, les patients qui avaient un VRAI et se référaient à un thérapeute local présentant des manifestations de SPA ne trouvaient pas une évaluation adéquate de leur état et ne recevaient pas de traitement approprié.

Le but de ce travail était d'étudier la fréquence d'apparition de SPA chez les patients après une infection virale respiratoire aiguë et d'identifier les caractéristiques de leur statut somatique et psycho-végétatif.

76 patients (22 hommes, 54 femmes, d'âge moyen 29 ans) qui avaient été traités à la clinique pour une grippe ou un ARVI ont été examinés. Tous les patients, pratiquement en bonne santé avant le début de la maladie, présentaient un tableau clinique typique de la maladie virale aiguë correspondante. Chez 38% des patients, le diagnostic a été confirmé par une méthode sérologique de laboratoire - augmentation significative du titre en anticorps du virus grippal B. Tous les patients ont été examinés après la disparition des manifestations cliniques d’une infection virale aiguë des voies respiratoires et la fermeture de la liste des malades (7–10 e jour de la maladie). Les cas d’évolution compliquée de la maladie n’ont pas été inclus dans l’étude.

En plus de l'examen clinique général, la symptomatologie neurologique a été évaluée chez tous les patients, en portant une attention particulière à la présence de neuromyalgie et de troubles autonomes. En utilisant le questionnaire Vella, le degré de labilité végétative a été déterminé, l'indice de Kerdo a été calculé. Pour étudier l'état mental des patients, l'échelle d'évaluation clinique [3] et le test psychologique RESIN [4] ont été utilisés.

Tous les patients observés étaient considérés en bonne santé par leur condition physique. Cependant, 35 (46%) d’entre eux (hommes - 8, femmes - 27) se plaignaient de faiblesse générale, de fatigue considérable et de fatigue rapide, et certains d’entre eux ont également noté une irritabilité, des changements fréquents de l’humeur, une tendance à la larmoiement, des troubles du sommeil, qui est caractéristique du syndrome asthénique. Il s'est avéré que ces symptômes se sont développés chez des patients atteints d'infections virales respiratoires aiguës et ont persisté après la subsidence des manifestations cliniques d'une maladie aiguë. Ce qui précède nous a permis de diagnostiquer leur spa.

Cependant, des modifications du système cardiovasculaire ont été observées le plus souvent chez les patients atteints de SPA. 19 patients (54%) ont signalé des douleurs cardiaques. Sur la base de données subjectives et objectives [2], ils ont été diagnostiqués avec une cardialgie de degré d'intensité I et II (chez 13 et 6 personnes, respectivement).

Les particularités du syndrome étudié permettent plus clairement de révéler une analyse comparative du statut somatique et psycho-végétatif chez des patients atteints de SPA (1er groupe) et chez ceux qui ont eu une ARVI sans développer le syndrome spécifié (le second groupe est un groupe de comparaison).

Lors de l’étude de la pression artérielle chez les patients examinés, les valeurs normales n’étaient établies que chez 16 patients (46%) atteints de SPA et chez 30 patients (73%) du groupe de comparaison (% 2 = 5,96; p

1. Bondarenko S. S, Tumanov F. A. // Ter. Arch. - 1990. - N ° P. - P. 39-41.

2. Volkov V. S, Antakotsi 3. Réadaptation de patients après un infarctus du myocarde - M., 1982.

3. Zaitsev, V.P. // Guide de cardiologie, Ed. E.I. Chazova, M., 1982. —T. 2. —S. 609-620.

4. Zaitsev V.P., Ayvazyan T.A. // Cardiologie.— 1990.— N ° 4.— P. 83—86.

5. Chuchalin A. G., Soldat D. G. // Ter. Arch.— 1989.— N ° 10. —P. 112-116.

  • Accueil
  • Mon compte
  • Inscription
  • Les utilisateurs
  • Connexion Sortie
    • Maladies
    • Mode de vie sain
    • Nettoyer le corps
    • La grossesse
    • Régimes amaigrissants
    • Tables de calories
    • Comment être belle
    • Massages
    • L'hygiène
    • Commentaires
    • Publicité sur le site
    • Forum
    • Médecine traditionnelle pour le traitement des maladies, sélection d'articles et recommandations.
    • L'utilisation des contenus du site imedik.info n'est autorisée qu'avec l'accord des propriétaires de la ressource. Tous droits réservés © Copyright © 14

    Recevez un cadeau gratuitement!

    Le livre "ENCYCLOPÉDIE DE LA MÉDECINE POPULAIRE"

    Votre courriel sera en sécurité. Vous pouvez toujours supprimer votre courrier électronique de notre base de données.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie