L'asthme nerveux est caractérisé par la survenue de crises d'asthme sur fond d'expériences nerveuses fortes, à la fois positives et négatives. Beaucoup se demandent si un asthme bronchique peut se produire sur les nerfs du sol et, dans l'affirmative, quel devrait être le traitement de cette maladie.

Asthme et stress nerveux

L'asthme bronchique n'est pas une maladie neurologique, il ne peut pas se développer même à cause du stress émotionnel régulier qui en résulte. La bronchite chronique, causée par une violation du système immunitaire, est au cœur de ses manifestations. Cependant, dans l'asthme endogène, le stress nerveux devient l'un des facteurs pouvant provoquer une crise d'asphyxie, de même que l'effort physique, l'inhalation d'air froid ou les maladies catarrhal. L'expérience des émotions fortes conduit à la libération d'histamine - un médiateur de l'inflammation. Un de ses effets est un spasme des muscles lisses des bronches, accompagné d'une sensation d'essoufflement et d'une toux sèche.

Il existe de nombreuses autres conditions dans lesquelles la tension du système nerveux provoque une attaque d'asphyxie. Comme les symptômes de telles maladies ressemblent aux signes d'asthme bronchique, ils sont souvent confondus. Ces maladies incluent:

  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • dystonie vasculaire;
  • attaques de panique.

Le stress émotionnel entraîne une détérioration du cœur, il y a donc une stagnation du sang dans les poumons. À la suite d'une telle stagnation, un essoufflement et une toux apparaissent.

Les crises d'asthme avec dystonie végéto-vasculaire peuvent être confondues avec l'asthme nerveux. Les chocs nerveux entraînent une augmentation de la salivation et de la transpiration, une rougeur de la peau du visage, une motilité accrue de l'intestin, des nausées, des tremblements et des difficultés à respirer. En dehors des situations stressantes, les personnes atteintes de dystonie végétative-vasculaire ont souvent peur de prendre des décisions, éprouvent une anxiété gratuite, se lamentent et se retirent.

Symptômes de l'asthme nerveux

En règle générale, l'asthme psychogène se fait d'abord sentir chez une personne qui ressent un choc nerveux important. À l'avenir, chaque situation stressante peut être à l'origine d'un essoufflement et des difficultés apparaissent exactement au moment de l'expiration. En outre, l'asthme bronchique présente d'autres symptômes:

  • crachats maigres, visqueux et limpides;
  • toux sèche et sèche;
  • respiration sifflante;
  • la présence de spirales de Kurshman et de cristaux de Charcot-Leiden dans les expectorations.

En cas d'asthme cardiaque, des difficultés surviennent lors de l'inhalation, des expectorations mousseuses apparaissent, la respiration devient bouillonnante. La présence d'œdème, une augmentation de la pression artérielle et une sensation de rythme cardiaque indiquent également une violation du cœur. Si l'attaque se développe avec une dystonie végétative ou des attaques de panique, alors la toux et les expectorations sont absentes. Il est à noter que dans de tels cas, il n’ya pas de changement au niveau des poumons et du cœur.

Traitement de l'asthme psychogène

Si des crises d'asthme surviennent à des moments de stress nerveux, la consultation d'un thérapeute est nécessaire. La labilité émotionnelle peut être observée à la fois chez l’enfant et chez l’adulte, mais les femmes ménopausées et les adolescentes y font souvent face. L'absence de chocs neuronaux aidera à réduire la fréquence des exacerbations.

Il convient de noter que le traitement de l'asthme est entravé par l'humeur du patient. Certains asthmatiques sont pessimistes, confiants d’avance sur l’inefficacité du traitement et ne voient donc pas l’intérêt de respecter scrupuleusement toutes les recommandations médicales. De plus, parfois, les gens attendent constamment une nouvelle attaque, ont peur de s'étouffer dans un rêve et meurent. Chez ces patients, les exacerbations sont beaucoup plus fréquentes, ce qui crée une fausse impression que l'état est aggravé par les nerfs.

Le traitement médicamenteux implique l’utilisation d’outils permettant de soulager les bronchospasmes, d’arrêter les attaques et d’empêcher leur développement futur. Ces médicaments sont introduits dans les bronches à l’aide d’un nébuliseur ou d’un inhalateur spécial pour aérosol. Ceux-ci incluent les médicaments suivants:

  • beta-adrenomimetics à action brève ("Berotec", "Ventolin");
  • beta-adrenomimetics à long terme (Oxis, Serevent);
  • Cromons ("Tayled");
  • les glucocorticoïdes topiques ("Pulmicort", "Ingakort", "Bekotid");
  • médicaments combinés ("Seretid", "Symbicort", "Berodual").

En cas d'évolution sévère de la maladie, un traitement par corticostéroïdes systémiques est réalisé. Si des complications apparaissent, des antibiotiques peuvent être nécessaires.

Lutter contre le stress nerveux

Les personnes dont les crises d'asthme se développent dans des situations stressantes doivent veiller à normaliser leurs antécédents psycho-émotionnels, cesser d'avoir peur des nouvelles crises et comprendre qu'un traitement médical compétent permet d'éliminer les symptômes de la maladie. Pour se débarrasser de l'irritabilité et améliorer l'humeur, aidez les bains de détente chauds, le durcissement, les massages, l'activité physique modérée, l'alimentation, la formation psychologique, l'observance du sommeil et de l'état de veille. Un bon résultat est donné par la physiothérapie.

  • électrophorèse;
  • galvanisation;
  • électrique;
  • thérapie magnétique;
  • traitement de spa;
  • thérapie de boue

Il est à noter qu'avec le stress émotionnel, le corps a particulièrement besoin de magnésium. Une carence en cet oligo-élément conduit à une instabilité émotionnelle. La raison du manque de magnésium peut être une mauvaise alimentation, l’abus d’alcool, la prise de médicaments diurétiques, d’antibiotiques, de corticostéroïdes et d’anti-inflammatoires. Ainsi, les personnes souffrant d’asthme psychogène devraient inclure au menu des aliments riches en magnésium:

  • le son de blé;
  • graines de citrouille;
  • amandes, pins et noix de Grenoble;
  • graines germées de tournesol et de blé;
  • poudre de cacao;
  • les épinards;
  • dates séchées.

Si de telles mesures ne permettent pas d'éviter de forts chocs nerveux et que les symptômes de la maladie ne disparaissent pas, le médecin peut vous prescrire un médicament contenant des antidépresseurs, des antipsychotiques et des tranquillisants. Beaucoup de ces agents peuvent provoquer une addiction et un syndrome de sevrage. Ils ne doivent donc être pris que sous la surveillance d'un spécialiste. Pour vous aider, vous pouvez utiliser des décoctions de camomille, de calendula, de valériane, de mélisse et d’agripaume, en recourant à l’aromathérapie.

Chaque personne est stressée pour différentes raisons. Le traitement de l'asthme nerveux nécessite donc de faire appel à un psychologue qualifié pour résoudre le problème à la racine. Il est extrêmement important de comprendre qu'une irritabilité excessive peut non seulement aggraver l'état de santé pendant l'asthme, mais aussi empêcher l'établissement de relations avec les autres. De ce fait, des désaccords surgissent avec des parents et des collègues, ce qui, à son tour, devient un prétexte pour de nouvelles expériences.

Dans la plupart des cas, les antécédents psycho-émotionnels peuvent être stabilisés sans l'utilisation de médicaments, mais cela prend du temps et demande le même effort que pour le traitement de maladies organiques.

Quels sont les symptômes, le traitement de l'asthme bronchique et nerveux?

Dans l'asthme nerveux, les symptômes chez le patient sont les mêmes que dans le cas d'une bronche normale. Ce sont tous les mêmes bronchospasmes, transpiration abondante, accès de toux étouffante, faiblesse dans tout le corps, peur.

Les médecins de l’asthme nerveux attribuent cet état à l’asthme. Il est complètement curable, si vous en déterminez la cause exacte et prenez toutes les mesures pour l'éliminer.

Asthme bronchique

Probablement, il n'y a pas une telle personne qui n'entendrait pas des mots tels que asthme et asthmatique. Les personnes éloignées de cette maladie la représentent sous forme de toux incessante, de difficultés respiratoires, d'asphyxie. Pour beaucoup, l'asthme est un problème pour la vie.

Les personnes qui connaissent la maladie, s’adaptent à la vie, essaient de subordonner cette maladie et de ne pas y obéir. Avec l'asthme bronchique, le patient a un essoufflement, une toux, une respiration sifflante. Cela se produit parce que les bronches se rétrécissent.

La maladie est très commune parmi tous les groupes sociaux. Il touche tous les âges, mais les enfants en souffrent le plus.

Pour la plupart des gens, l'asthme est bénin. Ces patients reçoivent un traitement minimal. La médecine moderne dans son arsenal contient de très bons moyens, le taux de mortalité par asthme diminue constamment et l’exacerbation de la maladie n’est plus aussi dangereuse qu’elle ne l’était auparavant.

Mais tous les patients ne reçoivent pas un traitement complet. Cela se produit pour diverses raisons: l’irresponsabilité du patient lui-même (non-respect des recommandations du médecin traitant, refus du traitement, etc.), l’attention insuffisante du médecin à l’égard du patient. L'analphabétisme médical des personnes joue un certain rôle, beaucoup ne sont pas au courant des méthodes de traitement modernes capables de contrôler avec succès l'état de santé de la personne malade.

L'asthme a 4 formes:

  • allergique - la plus courante se développe en réaction à certaines substances (poussières, produits chimiques, etc.);
  • Nerveux se développe dans le système nerveux en raison de diverses situations de la vie;
  • bronchique apparaît en raison du rétrécissement des bronches en raison de l'apparition d'un fort secret en elle;
  • cardiaque, les causes de cette forme d’asthme sont des problèmes d’activité cardiaque entraînant un étouffement.

L'asthme bronchique, comme tout autre, a 4 degrés:

  • produit par épisodes;
  • coule constamment;
  • modéré;
  • lourd

Le médecin, déterminant le degré de la maladie, s'appuie sur certains indicateurs:

  • combien de crises le patient a eu par nuit en moyenne pendant une semaine;
  • combien de crises le patient a eu par jour en moyenne pendant une semaine;
  • le sommeil du patient est-il calme?
  • volume et vitesse expiratoires;
  • combien tous les indicateurs fluctuent en une journée.

Les symptômes de toute forme d'asthme comprennent une respiration sifflante, audible à une distance considérable, une toux forte et suffocante qui tourmente une personne et un essoufflement complètement déraisonnable.

Asthme nerveux

En médecine, il existe un concept - les troubles psychosomatiques. C'est une condition où le stress devient la cause d'une certaine maladie. Chez un patient, le stress transféré conduit à la dépression, chez un autre, à la maladie d'un organe interne spécifique ou de plusieurs organes. Selon les statistiques, plus de la moitié des cas d'asthme sont associés à des conditions psychosomatiques.

Les techniques de diagnostic modernes détectent l'asthme au stade de modifications des organes respiratoires (bronches et poumons). Des tests sont effectués pour clarifier l'allergène responsable du développement de la maladie, les expectorations libérées sont examinées, le fonctionnement de l'haleine est vérifié, les tests sont effectués avec une charge, etc.

Le médecin peut supposer que l’asthme se développe sur les nerfs du sol sur certains terrains. Le médecin analyse de nombreux facteurs: quand et comment a eu lieu la première attaque, quels événements graves se sont produits dans la vie du patient. Si le test d'allergènes n'en a révélé aucun, un état asthmoïde est également suspecté. Un autre signe est que le patient présente des symptômes asthmatiques (toux, étouffement, etc.) au moment même où il est nerveux.

Le traitement de l'asthme nerveux est prolongé. Les médicaments anti-asthmatiques sont utilisés en association avec des antidépresseurs, des tranquillisants et des antipsychotiques. Les médicaments prescrits par le médecin dépendent de la personnalité du patient.

Tout asthme change une personne et son caractère. Vivant dans l'attente d'une autre attaque, une personne ressent la peur de la mort par suffocation. Cela conduit à une anxiété constante chez le patient. Il devient irritable, il est envahi par la sensibilité et la méfiance. Les personnes proches devraient aider le patient à surmonter ses difficultés et apprendre à traiter sa maladie plus calmement.

Pourquoi une personne a de l'asthme?

Les causes de la maladie sont étudiées à ce jour. On pense que le développement de la maladie est influencé à la fois par des facteurs externes et internes (ceux-ci incluent diverses maladies des organes internes du patient). Le plus souvent, ces deux facteurs agissent ensemble.

Les groupes à risque de contracter la maladie comprennent:

  • les personnes ayant une prédisposition génétique à la maladie;
  • chez les femmes asthmatiques plus de 2 fois plus que les hommes;
  • avoir un excès de poids, une personne risque de souffrir d'asthme;
  • allergies domestiques et professionnelles.

Parmi les facteurs externes, on peut identifier le tabagisme (passif, y compris), les rhumes fréquents, la pollution de l'environnement, l'alimentation. Les raisons de l'apparition d'attaques asthmatiques peuvent être attribuées à la surpopulation urbaine, à la vie dans des maisons en béton aux façades qui ne respirent pas.

Il est possible que plusieurs facteurs soient à l'origine de la maladie. Il peut y en avoir plusieurs. Dans ce cas, le médecin diagnostique une version mixte de la maladie.

Les médecins attachent une grande importance à l'identification de la cause de la maladie, car le choix du traitement en dépend. Après avoir identifié un provocateur d’asthme, il est possible non seulement d’atténuer les crises constantes, mais aussi, dans certains cas, d’empêcher leur survenue.

Diagnostic et traitement

Le médecin n'a pas beaucoup de difficulté à poser un diagnostic. Assez d'entretien avec le patient et inspection de routine. Pour confirmer l'étude est réalisée sur le spirographe. Cette procédure est simple et peu coûteuse. Par conséquent, le médecin reçoit des informations sur le flux d’air dans les bronches.

Le traitement consiste en plusieurs points importants. De l'alimentation, il est nécessaire d'exclure tous les produits pouvant provoquer une réaction allergique chez le patient. Vous devez également vous débarrasser des allergènes domestiques. Vous pouvez les identifier à la réception d'un spécialiste.

La base du traitement est l'utilisation de médicaments contenant des hormones. Certains patients ont peur d'eux, alors ils refusent d'accepter ou tentent indépendamment de réduire la posologie prescrite par le médecin. Cela ne devrait pas être fait, car l'hormone, tombant dans l'épicentre de la maladie, réduit sa manifestation. Si le patient ne prend pas de médicaments, il ira certainement à l'hôpital avec une exacerbation de la maladie. Et là, il devra toujours suivre le traitement approprié.

En plus des médicaments hormonaux, des outils sont utilisés pour élargir les bronches. Ce sont les béta-adrénergiques, les inhibiteurs et autres. Quels médicaments boire au patient et à quelle posologie ne peuvent être déterminés que par le médecin traitant.

L’asthme bronchique associé à un traitement approprié n’entraîne aucune complication et s’ils le sont, il est mineur.

Par exemple, une maladie de longue durée peut entraîner un emphysème.

Le pronostic du traitement de l'asthme est assez favorable dans de nombreux cas. Il suffit au patient de suivre toutes les instructions du médecin.

La prévention des maladies est simple. Il faut éviter les facteurs de risque externes: fumée de tabac, allergènes. Une personne ne peut pas influencer les facteurs internes.

Asthme nerveux d'origine nerveuse: caractéristiques, diagnostic et traitement

Il existe un type d'asthme bronchique dont l'apparition est provoquée par l'état psycho-émotionnel d'une personne. Cela s'appelle nerveux.

L'asthme nerveux s'aggrave pendant la période d'expérience intense. Le diagnostic et le traitement de la maladie sont pour la plupart identiques à ceux de l'asthme ordinaire, mais se focalisent sur l'état psycho-émotionnel du patient.

Causes de l'asthme

On ne sait pas avec certitude ce qui cause exactement le développement de la maladie. On pense qu'il s'agit de divers facteurs internes et externes. Souvent, un patient souffre d'asthme associé à plusieurs d'entre eux.

Personnes à risque:

  • obèses;
  • avoir tendance à développer des réactions allergiques;
  • les femmes (pour elles le risque est doublé);
  • ceux qui dans la famille étaient des asthmatiques.

Le tabagisme (même passif), les maladies catarrhales fréquentes, une mauvaise alimentation et l'environnement peuvent augmenter le risque d'asthme. La pathologie se développe souvent chez les personnes vivant dans les grandes villes et dans les maisons en béton (en raison de l'humidité et de la ventilation insuffisante).

Mais la raison principale reste des facteurs psychologiques: stress, anxiété.

Le traitement des maladies dépend des raisons de son développement. L'élimination de ces facteurs contribue à réduire le nombre d'attaques et à les soulager.

L'asthme et le stress

En soi, l'asthme bronchique n'appartient pas aux pathologies du système nerveux, mais des contraintes régulières peuvent le provoquer. La maladie est une réaction inflammatoire chronique des bronches, à l'origine d'un dysfonctionnement du système immunitaire.

Les expériences du patient peuvent entraîner une crise de suffocation. Le stress accru sur le système nerveux des asthmatiques stimule la libération d'histamine, qui provoque un spasme des muscles bronchiques, dont les symptômes sont la dyspnée, la toux et l'étouffement.

Il existe d'autres conditions accompagnées de signes similaires. Ceux-ci comprennent:

  • insuffisance cardiaque;
  • attaques de panique;
  • VSD.

En cas d'insuffisance cardiaque, le stress provoque un dysfonctionnement du cœur, provoquant la stagnation du sang dans les poumons et la toux.

Si l'attaque est déclenchée par une dystonie végétative-vasculaire, elle s'accompagne d'une augmentation des contractions intestinales, d'une augmentation de l'excrétion de la sueur et de la salive, d'une rougeur de la peau du visage, de nausées et de tremblements. La maladie se manifeste en dehors de l'attaque - de telles personnes sont retirées et anxieuses.

L'asthme nerveux est différent en ce que le stress provoque une exacerbation.

Symptômes de l'asthme nerveux

L'asthme neurologique ne diffère pas des symptômes des autres types de maladie. Les signes de pathologie sont:

  • toux, essoufflement et respiration sifflante;
  • sensation d'oppression dans la poitrine;
  • la tachycardie;
  • suffocation, difficulté à respirer;
  • douleurs à la poitrine.

La raison en est le rétrécissement des bronches. La particularité de la maladie est que ses symptômes sont causés par de fortes émotions. Il n'y a pas d'autres facteurs qui peuvent les provoquer, mais les manifestations deviennent plus prononcées avec la bronchite ou les infections virales.

Etant donné que d’autres maladies sont accompagnées de symptômes similaires, il n’est possible de tirer des conclusions quant à leur cause qu’après un examen approfondi.

Diagnostics

Le processus d'examen correspond à celui utilisé pour le diagnostic d'autres types d'asthme:

  • des tests cliniques généraux sont effectués et des recherches sur les expectorations sont effectuées;
  • Des tests d'allergie sont effectués;
  • des examens instrumentaux sont nommés: spirométrie, mesure du débit de pointe, ECG, rayons X.

Le diagnostic est la nécessité de vérifier avec précision que la cause de la pathologie est précisément la réponse au stress, et pas autre chose. Pour cela, les caractéristiques de la réponse émotionnelle sont évaluées. Le médecin prend en compte les informations reçues du patient concernant le moment de la première attaque, la cause de l'exacerbation et ce qui se manifeste exactement. Ces informations sont suffisantes pour déterminer le caractère psychogène de la maladie et son traitement.

Traitement de l'asthme psychogène

Si la cause du développement des crises d’asthme est la tension nerveuse, la consultation d’un psychothérapeute est désignée en premier lieu. Une maladie similaire peut survenir chez les adultes et les enfants, mais les adolescentes et les femmes ménopausées sont les plus susceptibles à cette maladie. La fréquence des exacerbations chez un patient réduit l'absence de stress.

Souvent, la thérapie est compliquée à cause de l'humeur négative du patient. Les asthmatiques ne respectent pas toutes les prescriptions car ils sont certains que le traitement ne donne aucun résultat. Ils ont peur d'une autre attaque, qui a également un impact négatif sur l'évolution de la maladie.

Le traitement de la toxicomanie implique l'utilisation de médicaments pour soulager les spasmes et éliminer les convulsions. Pour l'introduction d'inhalateur utilisé. Cette catégorie comprend:

  • beta et adrenomimetics à courte et longue durée d'action;
  • les cromones;
  • les glucocorticostéroïdes;
  • médicaments combinés.

Une pathologie grave nécessite de suivre un traitement par des anti-inflammatoires stéroïdiens systémiques. Des antibiotiques sont prescrits pour les complications bactériennes.

Quel devrait être dans le traitement complexe

En outre, une thérapie visant à éliminer le stress. Les personnes qui ont peur des exacerbations de la maladie, il est nécessaire de comprendre qu’avec l’aide d’un traitement médicamenteux, les crises peuvent être complètement contrôlées. Une étape importante consiste à soulager la tension et à améliorer l'état psycho-émotionnel. Le patient est assigné aux bains chauds, à la physiothérapie et au massage.

La formation psychologique a prouvé son efficacité dans le traitement des maladies psychosomatiques. Ils doivent être combinés avec un changement de mode de vie, une normalisation du sommeil et du repos. Le traitement de l'asthme bronchique comprend les méthodes physiothérapeutiques suivantes:

  • traitement de spa
  • bains de boue;
  • électrophorèse;
  • thérapie magnétique;
  • galvanisation.

Pendant la période de tension nerveuse accrue, le corps a absolument besoin de magnésium. Le manque de cet élément conduit à l'aggravation de l'asthme nerveux. La cause de l’exacerbation peut aussi être une mauvaise alimentation, la prise de médicaments diurétiques, l’abus d’alcool, des antibiotiques, des anti-inflammatoires.

En présence d'asthme nerveux, les aliments riches en magnésium doivent être préférés. Ceux-ci comprennent:

  • les dates;
  • le cacao;
  • germe et son de blé;
  • les noix;
  • graines de lin;
  • épinards

En l'absence d'efficacité de l'application des mesures ci-dessus, des médicaments sont prescrits. Ceux-ci peuvent être des tranquillisants, des antidépresseurs ou des antipsychotiques. Les médicaments ne sont pris que sous la surveillance d'un médecin, car ils peuvent créer une dépendance et provoquer le syndrome de sevrage. En thérapie auxiliaire, on utilise des décoctions d’herbes à effet sédatif: Agripaume, Mélisse, Valériane.

Le plus souvent, les médicaments peuvent être évités. La stabilisation du fond émotionnel se produit après une psychothérapie et un repos adéquat.

Prévention

Les méthodes de prévention aideront à réduire le risque d'attaques nerveuses d'asthme:

  • essayez de minimiser le contact avec les allergènes, en particulier le pollen;
  • utiliser de la lessive hypoallergénique, du linge, des vêtements;
  • linge de lit lavable à haute température;
  • normaliser le fond émotionnel;
  • refuser d'utiliser des tapis, des meubles rembourrés, un grand nombre de jouets dans la maison.

Il n’est pas toujours possible de soulager soi-même les crises d’asthme à la maison, mais si des symptômes apparaissent, consultez un médecin.

Symptômes nerveux de l'asthme

Dans l'asthme nerveux, les symptômes chez le patient sont les mêmes que dans le cas d'une bronche normale. Ce sont tous les mêmes bronchospasmes, transpiration abondante, accès de toux étouffante, faiblesse dans tout le corps, peur.

Les médecins de l’asthme nerveux attribuent cet état à l’asthme. Il est complètement curable, si vous en déterminez la cause exacte et prenez toutes les mesures pour l'éliminer.

Asthme bronchique

Probablement, il n'y a pas une telle personne qui n'entendrait pas des mots tels que asthme et asthmatique. Les personnes éloignées de cette maladie la représentent sous forme de toux incessante, de difficultés respiratoires, d'asphyxie. Pour beaucoup, l'asthme est un problème pour la vie.

Les personnes qui connaissent la maladie, s’adaptent à la vie, essaient de subordonner cette maladie et de ne pas y obéir. Avec l'asthme bronchique, le patient a un essoufflement, une toux, une respiration sifflante. Cela se produit parce que les bronches se rétrécissent.

Les immunologistes ont battu l'ALARME! Selon les données officielles, une allergie apparemment inoffensive à première vue coûte des millions de vies chaque année. La raison de ces statistiques terribles est PARASITES, infestés à l'intérieur du corps! Les personnes qui souffrent sont principalement à risque.

Pour la plupart des gens, l'asthme est bénin. Ces patients reçoivent un traitement minimal. La médecine moderne dans son arsenal contient de très bons moyens, le taux de mortalité par asthme diminue constamment et l’exacerbation de la maladie n’est plus aussi dangereuse qu’elle ne l’était auparavant.

Mais tous les patients ne reçoivent pas un traitement complet. Cela se produit pour diverses raisons: l’irresponsabilité du patient lui-même (non-respect des recommandations du médecin traitant, refus du traitement, etc.), l’attention insuffisante du médecin à l’égard du patient. L'analphabétisme médical des personnes joue un certain rôle, beaucoup ne sont pas au courant des méthodes de traitement modernes capables de contrôler avec succès l'état de santé de la personne malade.

L'asthme a 4 formes:

  • allergique - la plus courante se développe en réaction à certaines substances (poussières, produits chimiques, etc.);
  • Nerveux se développe dans le système nerveux en raison de diverses situations de la vie;
  • bronchique apparaît en raison du rétrécissement des bronches en raison de l'apparition d'un fort secret en elle;
  • cardiaque, les causes de cette forme d’asthme sont des problèmes d’activité cardiaque entraînant un étouffement.

L'asthme bronchique, comme tout autre, a 4 degrés:

  • produit par épisodes;
  • coule constamment;
  • modéré;
  • lourd

Le médecin, déterminant le degré de la maladie, s'appuie sur certains indicateurs:

  • combien de crises le patient a eu par nuit en moyenne pendant une semaine;
  • combien de crises le patient a eu par jour en moyenne pendant une semaine;
  • le sommeil du patient est-il calme?
  • volume et vitesse expiratoires;
  • combien tous les indicateurs fluctuent en une journée.

Les symptômes de toute forme d'asthme comprennent une respiration sifflante, audible à une distance considérable, une toux forte et suffocante qui tourmente une personne et un essoufflement complètement déraisonnable.

Asthme nerveux

En médecine, il existe un concept - les troubles psychosomatiques. C'est une condition où le stress devient la cause d'une certaine maladie. Chez un patient, le stress transféré conduit à la dépression, chez un autre, à la maladie d'un organe interne spécifique ou de plusieurs organes. Selon les statistiques, plus de la moitié des cas d'asthme sont associés à des conditions psychosomatiques.

Le médecin peut supposer que l’asthme se développe sur les nerfs du sol sur certains terrains. Le médecin analyse de nombreux facteurs: quand et comment a eu lieu la première attaque, quels événements graves se sont produits dans la vie du patient. Si le test d'allergènes n'en a révélé aucun, un état asthmoïde est également suspecté. Un autre signe est que le patient présente des symptômes asthmatiques (toux, étouffement, etc.) au moment même où il est nerveux.

Le traitement de l'asthme nerveux est prolongé. Les médicaments anti-asthmatiques sont utilisés en association avec des antidépresseurs, des tranquillisants et des antipsychotiques. Les médicaments prescrits par le médecin dépendent de la personnalité du patient.

Tout asthme change une personne et son caractère. Vivant dans l'attente d'une autre attaque, une personne ressent la peur de la mort par suffocation. Cela conduit à une anxiété constante chez le patient. Il devient irritable, il est envahi par la sensibilité et la méfiance. Les personnes proches devraient aider le patient à surmonter ses difficultés et apprendre à traiter sa maladie plus calmement.

Pourquoi une personne a de l'asthme?

Les causes de la maladie sont étudiées à ce jour. On pense que le développement de la maladie est influencé à la fois par des facteurs externes et internes (ceux-ci incluent diverses maladies des organes internes du patient). Le plus souvent, ces deux facteurs agissent ensemble.

Les groupes à risque de contracter la maladie comprennent:

  • les personnes ayant une prédisposition génétique à la maladie;
  • chez les femmes asthmatiques plus de 2 fois plus que les hommes;
  • avoir un excès de poids, une personne risque de souffrir d'asthme;
  • allergies domestiques et professionnelles.

Parmi les facteurs externes, on peut identifier le tabagisme (passif, y compris), les rhumes fréquents, la pollution de l'environnement, l'alimentation. Les raisons de l'apparition d'attaques asthmatiques peuvent être attribuées à la surpopulation urbaine, à la vie dans des maisons en béton aux façades qui ne respirent pas.

Il est possible que plusieurs facteurs soient à l'origine de la maladie. Il peut y en avoir plusieurs. Dans ce cas, le médecin diagnostique une version mixte de la maladie.

Les médecins attachent une grande importance à l'identification de la cause de la maladie, car le choix du traitement en dépend. Après avoir identifié un provocateur d’asthme, il est possible non seulement d’atténuer les crises constantes, mais aussi, dans certains cas, d’empêcher leur survenue.

Diagnostic et traitement

Le médecin n'a pas beaucoup de difficulté à poser un diagnostic. Assez d'entretien avec le patient et inspection de routine. Pour confirmer l'étude est réalisée sur le spirographe. Cette procédure est simple et peu coûteuse. Par conséquent, le médecin reçoit des informations sur le flux d’air dans les bronches.

Le traitement consiste en plusieurs points importants. De l'alimentation, il est nécessaire d'exclure tous les produits pouvant provoquer une réaction allergique chez le patient. Vous devez également vous débarrasser des allergènes domestiques. Vous pouvez les identifier à la réception d'un spécialiste.

La base du traitement est l'utilisation de médicaments contenant des hormones. Certains patients ont peur d'eux, alors ils refusent d'accepter ou tentent indépendamment de réduire la posologie prescrite par le médecin. Cela ne devrait pas être fait, car l'hormone, tombant dans l'épicentre de la maladie, réduit sa manifestation. Si le patient ne prend pas de médicaments, il ira certainement à l'hôpital avec une exacerbation de la maladie. Et là, il devra toujours suivre le traitement approprié.

En plus des médicaments hormonaux, des outils sont utilisés pour élargir les bronches. Ce sont les béta-adrénergiques, les inhibiteurs et autres. Quels médicaments boire au patient et à quelle posologie ne peuvent être déterminés que par le médecin traitant.

L’asthme bronchique associé à un traitement approprié n’entraîne aucune complication et s’ils le sont, il est mineur.

Par exemple, une maladie de longue durée peut entraîner un emphysème.

Le pronostic du traitement de l'asthme est assez favorable dans de nombreux cas. Il suffit au patient de suivre toutes les instructions du médecin.

La prévention des maladies est simple. Il faut éviter les facteurs de risque externes: fumée de tabac, allergènes. Une personne ne peut pas influencer les facteurs internes.

Causes psychosomatiques

La maladie ne survient pas uniquement en présence de facteurs émotionnels. Les principales causes de la maladie sont la sensibilité accrue du corps à diverses substances agissant comme irritantes. L'asthme bronchique a aussi des causes psychologiques. Par exemple, une attaque peut se produire sur un sol nerveux.

Ainsi, les causes psychosomatiques de la maladie sont les suivantes:

  • expériences émotionnelles fortes;
  • le stress;
  • Chocs nerveux et d'autres choses.

L'asthme bronchique peut être hérité. Mais la prédisposition ne garantit pas l’apparition définitive de la maladie. Dans ce cas, la perception générale et le comportement dans les situations de conflit jouent un rôle important.

Si les émotions ne sont pas conservées à l'intérieur, la probabilité d'une attaque peut être réduite.

Ainsi, les causes physiques et psychosomatiques de cette maladie sont étroitement liées. Leur effet combiné conduit à des attaques, qui s'accompagnent d'asthme bronchique.

Statistiques sur les maladies

L'incidence la plus élevée est observée chez les enfants de 5 ans. L'asthme est plus fréquent chez les garçons que chez les filles. La plupart des patients se débarrassent de la maladie à l'adolescence. Si nous considérons les causes psychosomatiques dans ce cas, nous pouvons dire qu'un pourcentage élevé de morbidité chez les garçons est associé à une éducation plus stricte.

Un rôle important dans la manifestation de la maladie joue des causes sociales. L'asthme bronchique survient chez une personne sur trois qui a grandi dans une famille incomplète. Il existe souvent des cas de maladie chez un enfant avec un ou deux parents buveurs. Le divorce des parents peut également affecter l'apparence de la maladie.

Chez les patients adultes, l’incidence maximale est l’âge de 22 à 35 ans. C’est cette période de développement humain caractérisée par de fortes tensions. Dans ce cas, le plus souvent les femmes sont malades.

Les symptômes

Outre les principaux signes qui accompagnent l'asthme (essoufflement, respiration sifflante, sifflement, sensation de pincement à la poitrine, manque d'air), il existe d'autres symptômes. Ils sont associés à l'état émotionnel du patient. Les symptômes psychologiques se manifestent dans l'apathie, les troubles du sommeil. De plus, la maladie se caractérise par une irritabilité nerveuse accrue. Il est difficile pour une personne de se concentrer sur quoi que ce soit.

Portrait psychologique du patient

Si vous faites un portrait psychologique d'une personne souffrant d'asthme, cela ressemblera à ceci:

  • Prédisposition à la solitude et à la réalisation de soi. Dans la forme chronique de la maladie, l'auto-isolement du patient augmente.
  • Capricieux Les asthmatiques sont difficiles à satisfaire ou à aimer. Dans la vie quotidienne manifeste un pédantisme excessif. Une telle personne préfère que tout soit fait à volonté. En cas de déséquilibre entre le développement des événements et une prévision personnelle, il est pris au piège et frustré.
  • Difficultés à prendre des décisions. Si une situation de conflit se présente, une personne souffrant d’asthme bronchique ne peut prendre longtemps pour décider de l’action à mener. Lorsqu'il est nécessaire de s'accorder avec un adversaire, celui-ci n'accepte son point de vue que de l'extérieur, tout en restant lui-même avec son opinion. Les asthmatiques ont beaucoup de mal à faire face au stress, ce qui par la suite affecte négativement la psyché et conduit à des crises convulsives.
  • Touchiness et nervosité. Les asthmatiques se caractérisent par une parole rapide, souvent négative et porteuse d’émotions négatives. Constamment accompagnés par le sentiment que leur entourage ne comprenait pas, ils expriment cela avec toute leur apparence.

Comment se débarrasser de la maladie

Bien guérir de l'asthme est assez difficile, voire impossible. Cette maladie s'applique aux maladies chroniques. Cependant, vous pouvez réduire la fréquence des attaques ou même vous en débarrasser et vivre pleinement. La médecine traditionnelle recommande d’abord d’éliminer le facteur gênant qui a conduit à l’exacerbation de la maladie. En outre, les patients sont prescrits des médicaments.

Si nous considérons le traitement du point de vue de la psychologie, la première étape est la capacité de rejeter vos émotions. Il est important de partager vos sentiments avec les autres aussi souvent que possible et de ne pas tout garder en vous. Vous pouvez même pleurer si vous le voulez vraiment. Il est tout à fait possible de se débarrasser des crises d'asthme si vous évitez une situation nerveuse et tendue.

En outre, il est nécessaire de trouver un équilibre entre des concepts tels que «donner» et «prendre». Il est nécessaire de rappeler que dans la nature, il n’existe pas d’échange d’énergie à sens unique.

Il est important de vous avouer vos propres peurs. Il est nécessaire de comprendre pourquoi il existe si souvent un sentiment d'insécurité et d'insécurité. Il est possible que cela soit précédé par des situations stressantes et conflictuelles. Tout le monde ne peut pas traiter ces problèmes de façon indépendante.

Souvent, pendant le traitement, on doit recourir aux services d'un bon psychanalyste.

L'asthme est une maladie qui survient lorsque des stimuli externes sont appliqués aux organes du système respiratoire humain. En outre, des facteurs psychologiques influencent également ses manifestations. Les crises apparaissent ou sont aggravées sur le sol nerveux. Pour se débarrasser de l'asthme, il est recommandé de reconnaître ses symptômes en temps voulu et d'en identifier les causes. Un traitement médicamenteux approprié, l'élimination des stimuli externes et l'harmonie avec vous-même réduiront au minimum le nombre d'attaques possibles.

Causes psychosomatiques de la maladie

L'asthme bronchique est l'exemple le plus frappant des maladies psychosomatiques. Plusieurs facteurs influencent la progression de la maladie.

L'asthme se développe sous l'influence de:

  • les allergies;
  • processus inflammatoires;
  • états psychologiques et émotionnels négatifs.

Les expériences émotionnelles, le stress sont un terrain fertile pour l'exacerbation de la maladie. Bien que l’asthme bronchique soit hérité dans la plupart des cas, il ne se développe pas immédiatement après la naissance. La maladie peut se faire sentir à tout âge et un fond émotionnel défavorable devient généralement le moteur de sa progression.

Les expériences émotionnelles contribuent davantage au développement de la maladie que les facteurs physiologiques. Les surcharges psychologiques forment un état asthmatique.

Émotions qui mènent à la maladie

L'asthme bronchique est une maladie qui affecte le système respiratoire. C’est à ces organes qu’on associe le psychosomatique de l’asthme bronchique: la respiration, premier souffle d’un enfant né, le cri d’un bébé qui appelle une mère. La psychothérapeute et psychologue Linde Nikolai Vladimirovich relie la cause de l’asthme à la dépendance de l’enfant à la mère. Selon ses observations, l'asthme est causé par des causes émotionnelles liées à des relations anormales entre la mère et l'enfant.

Avec l'aide de pleurer et pleurer, le bébé tente d'attirer l'attention, alors il cherche protection et sécurité. S'il n'y a pas de contact psychologique entre la mère et l'enfant, celui-ci éprouve une anxiété et une anxiété qu'il conservera tout au long de sa vie. En vieillissant, le besoin de protection se traduit par des crises d'asthme. On peut donc en conclure que les asthmatiques souffrent d'un manque d'amour et de compréhension de la part de leurs proches.

L'incapacité à exprimer vos émotions négatives est une autre cause psychosomatique de la maladie. Les asthmatiques ne développent pas d'agression, ils sont donc sujets à la dépression, ils doivent supprimer le négatif interne, qui se manifeste par un bronchospasme et provoque l'asphyxie.

Caractéristiques psychologiques de l'asthme

Selon les psychologues, les asthmatiques peuvent avoir des caractéristiques psychologiques similaires. La plupart d'entre eux préfèrent la solitude et la solitude. Et plus la maladie progresse, plus une personne s'en approche. Les asthmatiques n'ont pas assez de détermination, il leur est difficile de faire un choix.

De plus, les caractéristiques du patient peuvent être complétées par les qualités suivantes:

  • sensibilité;
  • nervosité;
  • discours rapide, qui a une connotation négative;
  • exposition au stress et à la dépression.

Les patients asthmatiques sont très sensibles et émotifs, ils sont infantiles et dépendent des opinions des autres.

Asthme nerveux

Toutes les situations stressantes ne mènent pas au développement de l'asthme. Cette maladie peut apparaître sur la base d'expériences fortes liées à des problèmes et à des situations conflictuelles dans la famille. Des querelles fréquentes, une atmosphère hostile au sein de la famille, un manque de compréhension conduisent au fait que la personne commence à apparaître de plus en plus à des crises d'essoufflement.

L’asthme nerveux survient pour les raisons suivantes:

  • chez les enfants, un asthme peut se développer lorsqu'un deuxième bébé apparaît dans la famille; dans ce cas, l'attention de la mère est davantage tournée vers le nouveau-né, le premier enfant en manque dans son adresse;
  • à l'adolescence, les raisons psychologiques de l'asthme bronchique comprennent des tentatives de suppression de la colère et de l'agressivité, de l'anxiété, d'une montée d'émotions.
  • chez l'adulte, le divorce ou la rupture des relations, la tentation sexuelle, les conflits interpersonnels peuvent provoquer la maladie;
  • une jeune fille craint de grandir et d'être séparée de sa mère, elle souffre d'asthme bronchique;
  • chez un jeune homme, la maladie peut se développer avant le prochain mariage, lorsque la relation avec la mère change d'attitude vis-à-vis de la mariée.

Pour que le facteur nerveux n'influence pas l'exacerbation de la maladie, une personne doit travailler sur elle-même, apprendre à surmonter le stress, à résoudre de manière constructive les conflits. Vous devriez vous débarrasser de l'habitude de vous blâmer et de blâmer les autres, d'apprendre à pardonner. Vous devez vous écouter et ne pas agir contre votre volonté pour plaire aux autres. Vous ne devriez pas avoir tous les problèmes en vous, vous devez en discuter avec vos proches. S'il y a des problèmes d'ordre psychologique, n'hésitez pas à contacter un psychologue pour obtenir de l'aide.

Psychosomatique de l'asthme chez l'enfant

Les causes psychosomatiques de l'asthme chez les enfants méritent une attention particulière. La source du problème peut survenir dans l'utérus, dans les cas où une femme porte un enfant non désiré. Si une jeune mère n’accorde pas suffisamment d’attention à son bébé après la naissance, cela peut affecter la santé de l’enfant et provoquer un asthme bronchique.

Il se trouve que le problème survient plus tard, entre trois et cinq ans. Dans ce cas, la cause doit être recherchée dans la relation. Les adultes peuvent avoir des exigences trop élevées pour un enfant, qu'il est difficile pour un enfant de gérer.

La tutelle excessive est également un facteur défavorable pouvant conduire à l’asthme bronchique. Avec cette forme d'éducation, l'enfant est constamment contraint d'être sous l'influence des parents, il ne prend pas sa propre initiative. Cela conduit à la suppression des sentiments, des émotions des intentions qui, à leur tour, finissent par se transformer en attaques d’essoufflement.

Elevé dans des conditions défavorables, au sein d'une famille incomplète ou dysfonctionnelle, le bébé souffrira d'un manque d'attention de la part de sa mère. L'enfant tentera de toute façon d'attirer l'attention sur lui-même. Tout cela constitue un terrain fertile pour le développement de maladies associées au système respiratoire.

Le facteur psychosomatique dans le développement de la maladie chez un enfant est parfois décisif.

Elimination des causes psychosomatiques

Pour se débarrasser de la maladie ou en atténuer l'évolution, il faudra éliminer les causes psychosomatiques qui ont conduit au développement de l'asthme.

Dans ce sens bien aider:

  • procédures psychothérapeutiques;
  • l'acupuncture;
  • climatothérapie.

Pour augmenter la résistance au stress, vous pouvez prendre des sédatifs naturels, tels que l’agripaume, la valériane.

Psychothérapie pour l'asthme bronchique

Les procédures psychothérapeutiques dans le traitement de l'asthme bronchique devraient viser à accroître la vitalité et les capacités, à corriger les troubles émotionnels, à façonner le bon comportement et à réagir aux facteurs de stress.

Les patients souffrant d'asthme bronchique sont souvent retirés du traitement, ils éprouvent de l'anxiété et de la méfiance, et les émotions négatives l'emportent sur les émotions positives. Pour les asthmatiques se caractérisent par des mécanismes de protection:

La thérapie de groupe avec un psychologue a un bon effet thérapeutique.

En groupes organiser:

  • exercices de respiration;
  • entraînement autogène;
  • cours de relaxation fonctionnelle.

Comme mentionné ci-dessus, une atmosphère psychologique au sein de la famille revêt une importance particulière. Par conséquent, tout d’abord, vous devez faire attention à ce facteur. Il est très important de reconsidérer le climat psychologique qui s'est développé entre adultes et enfants, ainsi qu'entre conjoints. Une atmosphère chauffée, des conflits et des frustrations doivent quitter les relations familiales. Une famille en bonne santé est un gage de santé non seulement mentale, mais aussi physiologique.

Des statistiques

L'asthme bronchique est diagnostiqué chez l'enfant dans la plupart des cas. Le plus souvent, il commence son activité à l'âge de cinq ans. Les psychologues disent que les garçons souffrent de cette maladie plus souvent que les filles, parce qu'ils sont élevés dans des conditions plus strictes et que leurs exigences sont plus élevées. Beaucoup réussissent à se débarrasser de l'asthme pendant la puberté.

Si la maladie affecte un adulte, le plus souvent, elle survient entre 22 et 35 ans. Dans ce cas, les femmes sont déjà à risque.

Dans l’asthme, la psychosomatique joue un rôle important. L'asthme et les psychosomatiques sont étroitement liés. Pour se débarrasser de la maladie, il est important de prendre en compte ce facteur. Il faut apprendre à bien évaluer la situation, à oublier le passé, à oublier les situations désagréables. Les forces vitales doivent être orientées vers l’amélioration de soi, la prospérité, pour être plus bienveillantes et plus ouvertes aux gens.

Recommandations pour l'asthme allergique

Pour éviter aux crises d'asthme une vie paisible chez les asthmatiques, vous devez suivre les recommandations qui visent principalement à lutter contre le type d'asthme allergique:

  • pendant la période de floraison rapide, au printemps, il est préférable de rester chez soi autant que possible;
  • il est souhaitable de fermer les fenêtres;
  • ne pas utiliser de refroidisseur à évaporation, meilleur conditionneur avec un filtre propre;
  • emballez les oreillers, les matelas et les matelas à ressorts dans des housses hypoallergéniques avec des fermetures à glissière afin d'éviter les acariens invisibles à l'oeil;
  • laver la litière une fois par semaine à haute température;
  • Si possible, essayez de vous débarrasser des tentures murales et de divers dépoussiéreurs: lourds rideaux, meubles rembourrés, peluches.

À la maison, il est possible de supprimer une crise d'asthme à l'aide d'inhalateurs et de plusieurs exercices. Le remède le plus efficace consiste à faire appel à une assistance médicale qualifiée.

Seul un traitement opportun peut mettre fin au développement d'un état asthmatique, déclenché par un allergène, une surdose de vasodilatateurs, une violation de la prescription du médecin et des infections associées d'origines diverses.
En règle générale, les adultes sont plus susceptibles de souffrir d'asthme bronchique infectieux. Sa cause principale est une prédisposition génétique qui apporte une réponse positive à la question de nombreux patients: «La maladie est-elle héréditaire?» La maladie débute par des infections aiguës ou l’exacerbation de l’asthme chronique.

Contrairement à l'asthme de type allergique, l'attaque suffocante se développe plus lentement, mais sa durée est beaucoup plus longue. Il faut dire qu'une personne à l'hérédité allergique ayant une alimentation malsaine et vivant dans un environnement peu hygiénique est la plus susceptible au développement de l'asthme.

Le développement de la maladie

Dans la plupart des cas, de telles conclusions ne peuvent pas être faites. Bien que les symptômes de l'asthme soient exacerbés par de fortes réactions émotionnelles, cela ne signifie pas que la maladie est apparue en raison d'un stress prolongé chez le patient.

Les causes les plus courantes d’asthme sont l’impact de facteurs indésirables externes sur le système respiratoire et les caractéristiques du corps. Ils conduisent à la formation de la maladie.

Les émotions fortes dans ce cas ne sont qu'un stimulus supplémentaire. Lorsque les expériences émotionnelles du corps humain sont inhérentes à certaines caractéristiques (transpiration accrue, rougeur de la peau, augmentation du rythme cardiaque, etc.). De plus, les émotions provoquent une augmentation de la respiration, ce qui entraîne une charge supplémentaire sur les voies respiratoires. Le résultat de cette charge est une autre exacerbation des symptômes de la maladie, causée par des facteurs très différents.

Cependant, de nouvelles recherches suggèrent que l’asthme peut survenir si le système nerveux d’une personne est épuisé. Ici, le facteur psychosomatique est inclus dans le processus, sous l’influence duquel les expériences négatives du patient peuvent conduire à des maladies physiques, y compris l’asthme bronchique. Mais de tels cas ne sont pas fréquents. Il est beaucoup plus probable que le stress constant devienne la cause de l'affaiblissement du corps, ce qui entraîne une sensibilité excessive aux stimuli externes.

Une autre nuance est que le patient peut souffrir de plusieurs maladies, dont l’asthme.

Si, en plus d’elle, une patiente souffrant de dystonie vasculaire ou d’insuffisance cardiaque aiguë est caractéristique, la survenue d’une suffocation accompagnée d’émotions fortes, c’est-à-dire tension nerveuse, facile à expliquer. Ces maladies sont susceptibles d’aggraver l’état du patient et, si elles sont présentes, des symptômes asthmatiques sont possibles même en l’absence d’asthme. Par conséquent, avant de tirer des conclusions sur le diagnostic, un examen approfondi est nécessaire.

Pourquoi

Parmi les principaux facteurs pouvant causer l’asthme nerveux, on peut citer les psychosomatiques, ainsi que la sensibilité individuelle des bronches à l’histamine. Avec des émotions fortes, la quantité d'histamine est augmentée, ce qui provoque un spasme des muscles bronchiques. Avec une sensibilité excessive du patient, ce phénomène peut provoquer le développement de la maladie.

De plus, n'oubliez pas les cas où la plupart des attaques se produisent sous l'influence de vos émotions, malgré le fait que la cause de la formation de la maladie était des facteurs complètement différents. Ce type d’asthme bronchique peut également être considéré comme nerveux. Par conséquent, parmi les causes de la maladie, il convient d'ajouter ce qui suit:

  • la présence d'infections virales;
  • réactions allergiques;
  • caractéristiques du système immunitaire;
  • fumer;
  • emploi dangereux;
  • effets négatifs du climat et des conditions environnementales.

Si la maladie s'est développée pour l'une de ces raisons et si le traitement a été efficace (ou s'il a été possible d'éliminer le facteur traumatique), alors l'asthme peut se rappeler des exacerbations uniquement avec des chocs émotionnels. Cela peut expliquer la présence d'attaques non seulement avec des émotions négatives, mais aussi avec des émotions positives.

Symptomatologie

Le type névrotique de l'asthme n'a pas de différences significatives dans ses manifestations externes - elles sont similaires aux signes de cette maladie de toute autre forme.

Ceux-ci comprennent:

  • crises d'asthme;
  • toux
  • respiration sifflante;
  • compression de la poitrine;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • douleurs à la poitrine;
  • difficulté à respirer.

Une caractéristique de ces symptômes est leur occurrence avec des expériences émotionnelles fortes. À d'autres moments, ils n'apparaissent presque pas.

Il est très important de garder à l'esprit qu'en présence de maladies virales ou de bronchites, ces symptômes sont également observés et peuvent augmenter avec les sentiments et l'anxiété.

En outre, certains des symptômes énumérés ci-dessus se produisent lorsque:

  • attaques de panique;
  • des perturbations dans l'activité du cœur;
  • dystonie vasculaire.

Par conséquent, il est impossible de tirer des conclusions sans enquête.

Diagnostic et traitement de la maladie

Le processus d’examen des cas suspects d’asthme de type nerveux ne diffère pas du processus standard. Les méthodes suivantes sont utilisées:

  • spirométrie;
  • débitmètre de pointe;
  • tests d'allergie;
  • tests de provocation;
  • test sanguin;
  • analyse des expectorations;
  • Radiographie
  • ECG, etc.

La principale différence de diagnostic dans ce cas est la nécessité de s’assurer que les causes de la maladie se trouvent précisément dans les caractéristiques de la réponse émotionnelle, et non dans autre chose. C'est pourquoi tous ces tests sont effectués. Il est également important que le médecin tienne compte des informations reçues du patient:

  • les symptômes;
  • les circonstances dans lesquelles elles se produisent aggravations;
  • l'heure de la première attaque, etc.

Ce n'est que sur la base de tout cela que nous pouvons tirer des conclusions. Si l'asthme est de nature nerveuse, le processus de traitement implique deux directions.

L’un d’eux est traditionnel: c’est l’utilisation de moyens pour soulager les symptômes aigus et de médicaments qui affaiblissent les processus inflammatoires. Pour ce faire, utilisez les outils habituels de lutte contre cette maladie: anti-inflammatoires (Cromoglycate sodique, Dexaméthasone), bronchodilatateurs (Salbutamol, Budésonide), etc. Certains médicaments sont destinés à un usage occasionnel - en cas d’exacerbation, car ces fonds sont très puissants (Bérotec, Salbutamol) ) La deuxième partie du médicament que le patient prend constamment (Cromoglycate sodique, Salmétérol).

Les médicaments prescrits doivent être manipulés par un médecin, il doit également surveiller le déroulement du traitement.

Une autre direction de l’influence médicale consiste à réduire la fréquence des situations dans lesquelles le patient ressent de fortes émotions. Toujours dans le cadre de cette direction, la lutte contre l'humeur dépressive du patient est menée.

Le fait est que les asthmatiques croient souvent que leur maladie ne peut être surmontée. Cela provoque leurs émotions négatives constantes, anxiété pour leur vie. De telles réactions ne font que nuire au processus de traitement, il est donc nécessaire de les surmonter. Dans ce cas, l'aide du psychothérapeute peut être requise. En outre, les antidépresseurs sont appropriés pour traiter de telles caractéristiques, ce qui permet au patient d'améliorer son état émotionnel (par exemple, la fluoxitine).

Certains patients ne ressentent pas d'anxiété particulière en raison de la présence d'asthme. Mais ils peuvent avoir un autre problème. Il y a des gens qui ont un caractère et un tempérament excessivement émotionnels. Avec l'asthme nerveux, c'est en eux qu'une telle caractéristique peut nuire gravement à leur santé.

Il est nécessaire de réguler leur état émotionnel, d'essayer de le rendre plus uniforme et plus calme, ainsi que de prendre des sédatifs (Sedafiton, Valérian).

En plus des préparations spéciales pouvant affecter l'humeur des patients, les médecins utilisent activement d'autres méthodes de relaxation, telles que:

  • physiothérapie;
  • massage
  • bains relaxants, etc.

Si les recommandations médicales sont suivies, ce type d’asthme n’a pas de conséquences graves. Si les traitements pour le soulagement des exacerbations sont choisis correctement et que l'équilibre émotionnel est atteint, les attaques de la maladie surviennent très rarement.

Il est très important de respecter les mesures préventives. Avec cette forme de maladie, il convient de rappeler que, quel que soit le type de traitement, vous devez être protégé du stress.

Il est impossible d'éliminer complètement les chocs négatifs, cependant, vous devriez essayer de minimiser leur nombre. C'est la règle de base de la prévention. En outre, il ne faut pas oublier les autres mesures préventives, telles que l'observation du régime quotidien, l'absence de contact avec des allergènes, la prévention de l'hypothermie, etc.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie