Qu'est-ce que l'autisme? Nous connaissons plus de mythes que de faits sur cette maladie. «Rain Man», «Je suis Sam», «Forrest Gump» et de nombreux autres films et livres brillants sont consacrés à la frustration. Dans l'espace post-soviétique, le mot «autisme» n'est pas encore tout à fait clair pour ceux qui ne sont pas confrontés à ce phénomène.

Tout le monde sait que le nombre d'enfants "de ce type" est en train d'augmenter et il est difficile de savoir de quel type d'enfants il s'agit. Qui sont les autistes? Dangereux fous, arriérés mentaux, génies ou simplement d'autres personnes? Ou peut-être que chacun de nous est un peu autiste? Cette question peut être résolue par des tests d'autisme et de troubles du spectre autistique (TSA) chez les enfants, les adolescents et les adultes.

Informations obligatoires minimum

Selon la définition moderne, l'autisme est un trouble de l'interaction sociale. Auparavant, les définitions étaient différentes et les diagnostics plus précis. À présent, ils sont tous unis dans le trouble du spectre de l'autisme (TSA). Par conséquent, dans une catégorie, il y avait à la fois des personnes qui éprouvaient de grandes difficultés, mais qui avaient réussi à se socialiser, et des personnes gravement handicapées, qui n'étaient pas aussi intéressantes que le montre le film.

En raison d'un changement de terminologie, le nombre d'enfants atteints d'autisme a considérablement augmenté. Mais, jusqu'en 1988, un tel diagnostic était en principe considéré comme difficile et associé à une diminution de l'intelligence. La science moderne sait que ce n'est pas le cas. C'est le problème des autistes adultes qui ont pu socialiser: ils peuvent sembler ordinaires, un peu fermés, mais la communication leur est donnée avec beaucoup de difficulté.

Le fait que, pour les gens ordinaires, soit simple, comment respirer, pour les personnes atteintes d'autisme, nécessite de réfléchir à chaque mot et à chaque geste. Comment démarrer une conversation? Que faire s'il y a une pause? Comment parler à un inconnu, même si c'est le vendeur dans le magasin? Comment comprendre ce que les autres veulent de moi? Chacune de ces questions nécessite un travail sérieux de la part d'une personne autiste. Comment comprendre quelle est la source du problème? Certains critères sont communs à tous les troubles du spectre autistique. C'est:

  • difficultés prononcées dans la communication, manque d'intérêt pour la communication avec d'autres personnes;
  • l'incapacité à comprendre l'humeur et les intentions des autres par leurs expressions faciales, leurs gestes (manque d'empathie);
  • inclination à la routine, rituels, dans certains cas - aux mouvements obsessionnels;
  • intérêt profond pour des sujets individuels étroits.

Le reste du PAC est très diversifié. Les médecins considèrent unanimement que certaines de ses formes sont une maladie, mais il s’agit principalement de caractéristiques du développement du système nerveux.

La société moderne ne sait pas comment interagir avec des personnes spéciales. Et le problème des autistes se résout d’abord socialement et non pas avec des drogues: ils n’ont parfois rien à traiter.

Diagnostiquer l'autisme: problèmes et solutions

Le diagnostic de l'autisme en Russie en est à ses balbutiements. Sans le vouloir, les enfants franchissent les étapes habituelles de la socialisation: clinique, jardin d’enfants, école. Si un enfant a un trouble du spectre autistique, il est fort probable que les experts lui porteront une attention particulière et informeront les parents de la nécessité de consulter un neurologue pour enfants et un psychiatre. C’est en cela, et non dans l’augmentation du nombre de cas d’autisme, la cause de la soi-disant épidémie: ils ont commencé à s’identifier plus souvent, mais cela ne signifie pas qu’il y avait moins d’autisme auparavant.

Si on ne discernait pas l'autisme dans l'enfance, il était plus difficile de l'identifier à l'adolescence: une tempête hormonale de l'âge de transition rend les sautes d'humeur communes à tous les adolescents, pas seulement aux autistes.

La chose la plus difficile avec les adultes. Ils cherchent la cause de leurs problèmes dans n'importe quoi, mais pas dans l'autisme, et le fait est qu'un stéréotype bien établi selon lequel les TSA est une maladie infantile et disparaît avec l'âge. Premièrement, la maladie n’est pas toujours et, deuxièmement, elle ne passe pas. Apprendre à danser sur une prothèse n’équivaut pas à faire croître une nouvelle jambe. En conséquence, l'autisme adulte est un problème qui leur est propre. Les choses ne sont pas aussi faciles pour les enfants et les adolescents: l'espoir de spécialistes n'est parfois pas justifié. Et ensuite, exclure (ou confirmer) l'autisme - la tâche des parents.

Ce sont des tests et un autodiagnostic qui aideront à suspecter l'autisme et à consulter un médecin spécialisé dans cette fonction développementale aussi rapidement que possible.

Une sélection de vidéos utiles sur les TSA, les signes et les diagnostics (en anglais, mais beaucoup de choses sont claires sans mots):

Problèmes d'autodiagnostic de l'autisme chez les enfants et les adultes

La principale question est de savoir quand il est nécessaire de recourir à l'autodiagnostic. La réponse à cette question dépend de qui vous soupçonnez cette condition - l'enfant ou vous-même.

Une des caractéristiques de l’autisme avec une intelligence intacte est considérée comme étant les capacités de Savant - des progrès significatifs dans l’un des domaines (mémorisation, tirage, comptage, lecture, etc.) par rapport aux enfants du même âge. C'est ce qui désoriente parfois les parents. De leur point de vue, l'enfant va bien, il va beaucoup mieux que ses pairs, il en sait plus qu'eux. Fréquemment, des difficultés d'élocution sont attribuées au tempérament colérique, faisant ensuite référence à un orthophoniste, au changement de dents, mais elles ne remarquent pas le problème principal: il n'y a pas assez de connaissances.

Sélection de tests pour l'autisme à passer en ligne

Tester les enfants

Les parents devraient suspecter l'autisme chez le bébé si:

  • il ne regarde pas la mère dans les yeux;
  • l'enfant ne s'intéresse presque pas aux jouets;
  • si quelque chose ne lui convient pas, il fait preuve d'agression envers les autres et envers lui-même, par exemple, il cherche à frapper les autres ou se frappe la tête contre des murs ou contre le sol;
  • l'hystérie survient en réponse à un changement d'activité;
  • le mimétisme ne correspond pas à la situation;
  • il y a des problèmes d'imitation;
  • il y a des troubles de la parole: répétition de la même chose, gestes au lieu de parler;
  • perte d'habiletés de la parole ou lent, pas par l'âge, leur développement;
  • grand besoin d'actions mesurées, de rituels.

À certains stades de développement, chacun de ces signes peut être la norme. La manifestation de la combinaison de ces signes dès 2-3 ans et la détérioration de la situation avec l’âge - jusqu’à 6-7 ans - doivent être prudentes. Ensuite, leur gravité diminue progressivement.

Le test M-CHAT-R (La liste de contrôle modifiée de l’autisme chez les tout-petits) s’est révélé très efficace pour identifier le risque d’autisme chez les enfants en bas âge (16 à 30 mois). Les parents répondent aux questions du test. Le test ne contient que 20 questions, vous pouvez utiliser la version en ligne adaptée en russe ou l'original.

Vous pouvez également télécharger la version hors ligne pour apprendre les caractéristiques et les règles de test des troubles du spectre autistique à l'aide de M-CHAT-R (en anglais).

À ce jour, l'objectif le plus objectif est le test "L'échelle d'évaluation de l'autisme chez l'enfant". Il comprend 45 questions, chacune pouvant recevoir 4 réponses possibles. Rempli par les parents ou ceux qui se souviennent du comportement du sujet à un âge précoce (même si le test est réussi pour un adulte ou un adolescent).

Tests pour les adolescents

Test de dépistage bien éprouvé ASSQ. Ceci est un court questionnaire qui vous permet d'identifier, bien sûr, non pas l'autisme lui-même, mais des traits de caractère similaires. Il sera utile d'attirer l'attention des parents sur le fait que leur enfant a peut-être besoin d'aide plus que jamais: l'autisme à l'adolescence est difficile à survivre. Afin de clarifier les résultats, les parents devraient compléter et les tests "pour enfants".

Test adulte

Chez les adultes chez qui l'autisme n'a pas été diagnostiqué, les symptômes sont similaires. En raison de l'adaptation sociale avec l'âge, elles apparaissent légèrement différemment. Les signes peuvent être:

  • perfectionnisme: chaque chose doit se trouver à sa place et dans une position strictement définie, sans quoi un inconfort apparaît;
  • propension à planifier: des décisions spontanées et des changements abrupts provoquent la peur, voire la panique;
  • des sons aigus, une lumière vive, des odeurs fortes provoquent une irritation allant jusqu'à des réactions physiologiques;
  • attention accrue portée aux petits détails;
  • l'attrait de phénomènes répétitifs, d'actions, d'images;
  • une compréhension littérale de ce qui a été dit, l'incapacité de lire l'humeur de l'interlocuteur par l'intonation, les gestes, les expressions faciales.

L’autisme étant très diversifié, il est impossible d’énumérer tous ses symptômes dans un seul article. Le critère principal pour la poursuite du diagnostic (pour les adultes en premier lieu - l'autodiagnostic) - ce sont des problèmes qui surviennent dans la vie en raison des traits de nature inhérents à la maladie.

Pour évaluer la probabilité d'autisme chez les adultes, il existe un test de trait autistique (AQ, Aspie Quiz). En combinaison avec des tests du coefficient d'empathie (EQ) et du niveau de systématisation (SQ), vous pouvez obtenir des résultats assez précis. Pour les adultes, de nombreux autres tests ont été développés pour aider à clarifier s'il s'agit d'autisme ou d'états limites.

Pour l'autodiagnostic primaire des traits autistiques chez l'adulte, un test de dépistage de l'ASS peut être utilisé avec les mêmes limites que chez l'enfant et l'adolescent.

Pour évaluer la dynamique du développement des patients dont l'autisme a été diagnostiqué plus tôt, vous pouvez utiliser le test ATEK, qui doit être pris chaque mois et les résultats enregistrés pour une analyse plus approfondie. Vous pouvez le parcourir en ligne ici.

Le test ATEK est conçu pour évaluer la dynamique du développement du patient. Il est recommandé de réussir le test et d’enregistrer les résultats tous les mois.

Faits intéressants sur le plan des tests et de l'autodiagnostic des TSA

L'autisme est un diagnostic qui ne devrait pas être posé à un enfant par un test, mais par une consultation d'experts. Compte tenu de la confusion dans la terminologie, il faut répondre à la question de savoir s’il s’agit d’une maladie ou de caractéristiques particulières d’un personnage.

Mais si vous êtes un adulte et pensez si vous avez des traits autistes - c'est une excuse pour prendre soin de vous et contacter un spécialiste. La difficulté est de trouver le bon. Si les tests ont montré des scores élevés, il est préférable de commencer par les psychothérapeutes et psychiatres spécialisés dans le traitement de tels patients. Il existe peu de spécialistes et encore moins d’expérimentés.

Il existe déjà, en tout cas dans les grandes villes, des groupes d’entraide pour les personnes autistes. Vous pourrez y rencontrer ceux qui vous disent où aller pour confirmer ou infirmer vos soupçons. Avec eux, vous pouvez également discuter des résultats de vos tests.

Le plus souvent, les personnes atteintes de troubles du spectre autistique essaient de consulter au moins deux spécialistes. C'est parfaitement normal et correct: les médecins sont aussi des personnes et peuvent faire des erreurs, et le désordre, comme on l'a dit à plusieurs reprises, est très diversifié.

Test AQ

Test AQ

Le psychologue Simon Baron-Kogan et ses collègues du Centre d'étude de l'autisme de Cambridge ont mis au point une échelle permettant de déterminer les signes d'autisme chez les adultes, ou le coefficient d'autisme QA. Lors de la première expérience sérieuse d'utilisation du test, le score moyen du groupe témoin était de 16,4. Quatre-vingt pour cent des autistes ou des syndromes apparentés obtiennent un score de 32 points ou plus. Le test n’est pas un outil de diagnostic, et beaucoup de ceux qui reçoivent 32 points et plus, c’est-à-dire un résultat qui correspond aux critères de l'autisme pulmonaire ou du syndrome d'Asperger, note l'absence de difficultés dans la vie quotidienne.

Dans cette mise en œuvre de test, la valeur de AQ de 26 et plus est considérée comme élevée, et de 32 et plus - élevée

Dans le test, il y a cinq sous-échelles, dans chacune desquelles vous pouvez obtenir de 0 à 10 points. Plus le score est élevé, plus les signes d'autisme sont prononcés dans la sous-échelle.

Répondez à toutes les questions

Le test a été tiré de [1] en prenant en compte la correction dans la "clé" pour interpréter le test par la référence [3]. Des niveaux élevés et élevés d'AQ ont été sélectionnés sur la base des données [1,2]. Lors de la compilation du test, la traduction en russe du test AQ a été utilisée [5]. [3,4] - Versions anglaises du test AQ.

Comprendre si l'autisme. Je teste autiste

En psychiatrie du monde, le terme "autisme" est utilisé pour désigner deux types de conditions. C'est l'autisme des enfants, que l'on retrouve souvent à un très jeune âge. Trouble du développement grave. Il s'exprime en violation des fonctions sociales, de communication et de la parole, ainsi que dans des intérêts étranges et des comportements atypiques. Dans le même temps, il s’agit d’un trouble des aptitudes d’apprentissage, avec éventuellement un niveau de développement mental plus faible.

Une autre raison d'utiliser le terme «soigner en soi», ainsi que le terme «autisme» se traduit littéralement, est la présence d'une telle tendance chez les patients atteints de certaines psychoses, en particulier de la schizophrénie. L'autisme est alors l'un des symptômes négatifs de ce trouble. Si quelqu'un a une question sur ce qu'il faut faire, si votre ami est autiste, il est fort probable que nous parlons du deuxième cas. Les enfants autistes n'ont pas d'amis, ou il s'agit d'un cas unique, et avec un degré d'expression grave, ils ne prennent même pas contact avec leurs propres parents. L'autisme des enfants est divisé en formes typiques et atypiques. Dans ce cas, les critères de différenciation sont la présence de maladies organiques qui ont provoqué la maladie et leur absence, ainsi que le fait de la présence ou de l'absence de retard mental.

Les amis dans le concept standard du mot autistes ne se produisent généralement pas

La parole est rare, même avec un bon vocabulaire, cela peut donner l’impression que l’enfant ne perçoit pas du tout la réalité environnante. Ils ne répondent pas aux sentiments de leurs parents, grands-parents et autres membres de la famille. Le patient reste silencieux pendant la plus grande partie de sa vie et s’il commence à parler, le discours peut contenir de nombreuses bizarreries. Il s’agit soit d’une répétition de mots qui viennent d’être entendus, soit de déclarations orthodoxes, par exemple, «les dinosaures ne pleurent pas» ou «les poupées ne parlent pas». Les enfants malades ne transmettent presque jamais d'émotions par le biais d'expressions faciales ou de gestes. Les intérêts sont réduits à une seule chose, les stéréotypes sont tracés dans les mouvements et les schémas se reflètent dans le comportement. Assez rapidement, ils se transforment en rituels personnels. Si vous essayez de les casser, l'enfant peut créer des problèmes, faire de véritables accès de colère. Dans le monde de ses rituels, il ne permet à personne. En cas de nouvelle agression sont possibles.

Ceci est une description générale d'une image typique. Mais, selon les causes du trouble, il peut exister une hyperactivité ou un comportement, un langage similaire à ceux de la schizophrénie infantile. Cependant, il n’ya pas de symptômes productifs, ce qui est l’un des fondements de la différenciation. Comme chez l'adulte, la schizophrénie chez les enfants se manifeste par une augmentation des symptômes, peut-être un manteau de fourrure. Et l'autisme est stable - rien dans le comportement et la parole, les paroles et les actes ne change pas. Une autre différence est que dans la schizophrénie infantile, les patients, le plus souvent, presque toujours, ne comprennent pas qu’ils souffrent d’un trouble, et les autistes peuvent le comprendre et en être conscients. Par conséquent, il est également possible de poser la question: «Et si je suis autiste? "Mais pas une question, comment comprendre que vous êtes autiste? Ce n'est tout simplement pas pertinent. Ce n'est même pas drôle de parler d'une sorte d'autodiagnostic.

Autistes adultes

Si nous parlons directement de l'autisme, il s'agit alors de patients diagnostiqués précocement. Au cours de leur vie, beaucoup acquièrent certaines compétences, obtiennent un emploi, mais les caractéristiques principales restent, elles ne font que changer la façon dont elles s'expriment. Bien sûr, si le désordre lui-même continue. Quelqu'un, il disparaît aussi dans l'enfance.

Une autre option est un symptôme négatif dans la psychose. Au cours de la schizophrénie, c'est une conséquence de la séparation de la réalité, inhérente à tous les patients, sous une forme ou une autre. Dans ce cas, vous pouvez parler de comportement uniquement à la lumière des principaux symptômes du trouble.

Presque tous les adultes autistes sont autistes depuis leur enfance.

Et si un enfant était autiste?

Il n’ya pas de réponse sans équivoque à cette question, car l’autisme peut être causé par diverses raisons et peut être exprimé de différentes manières. Donc, si l’autisme est accompagné d’un retard mental, il s’agit très probablement d’une forme atypique, probablement causée par des causes organiques. Dans ce cas, il ne sert à rien d'aider l'enfant à devenir plus intelligent - c'est tout simplement impossible. Il s’agit d’un trouble spectral, c’est-à-dire qui a ses propres caractéristiques individuelles dans chaque cas. Ils sont causés par les causes et la complexité des principaux symptômes.

On peut supposer que de nombreux enfants ne perçoivent pas le monde qui les entoure, car ils le perçoivent comme étrange et effrayant, et qu’ils en sont donc exclus. Ils ont des sentiments, mais ils ne les adressent à personne. Comment un enfant autiste exprime-t-il ses besoins? Pour cela, des gestes instrumentaux, mais non expressifs, peuvent être utilisés activement. Ceci est une conséquence du fait que les objets du monde eux-mêmes, y compris les autres, sont perçus par les autistes de manière trop nette et que leur propre sphère émotionnelle est subordonnée au sentiment de peur d'un tel monde.

Dans l'esprit du public, l'autisme est le plus souvent perçu comme un trait constitutionnel. Les non-initiés peuvent ne pas voir beaucoup de différence: autistes ou introvertis. Nous avions l'habitude de penser que la frustration devait avoir une expression explicite. Douleur, dysfonctionnement ou délire et hallucinations, comme chez les patients schizophrènes. La souffrance des autistes n'est rien de moins. Pour certains, le monde entier est perçu par un seul et même environnement agressif. La psyché comprend également des mécanismes de défense, qui aplatissent l'affect, ramènent tous les sens à zéro. Cela élimine la peur. Une autre façon de s’éloigner de la perception inadéquate et traumatique de la réalité consiste à adopter un comportement modèle ou à se concentrer sur une chose. Si vous regardez constamment le même dessin animé, rien de nouveau ne se produira. Et le nouveau n'est pas seulement ennuyeux autistes, mais leur fait peur.

Malgré les mécanismes de défense de la psyché, un autiste ne souffre pas moins que la personne normale.

Correction d'autisme

Répondez à la question des parents «l'enfant est autiste, que faire? C'est impossible s'ils veulent dire thérapie universelle. Il n'y a pas de pilules ou de traitements pour l'autisme. Tout dépend de la situation. Des programmes spéciaux et des méthodes de psychothérapie aident en réalité de nombreux enfants, mais cela ne veut pas dire tout. Les médicaments ne peuvent être utilisés que s'il existe d'autres problèmes - crises de colère constantes, crises de colère fréquentes ou agression de soi.

Si la question «Mon fils ou ma fille est autiste» est devenue pertinente, vous devez commencer les travaux de correction de la condition le plus tôt possible. Au cours du processus, ils utilisent souvent les méthodes de jeux éducatifs, d'exercices physiques et d'ergothérapie spécialement sélectionnés. Ce dernier joue le rôle de méthode d’acquisition des compétences de traitement et d’interprétation de l’information. Le plus efficace est considéré comme une thérapie comportementale. Parallèlement, dans chaque centre, les experts proposent leurs propres séries d’activités. Ils peuvent être utiles à certains enfants mais n'ont aucun sens pour d'autres. Par conséquent, une approche individuelle est si importante.

La psychothérapie vous permet de régler l'autisme

Lors du choix d'un centre, il n'est pas toujours nécessaire de faire confiance aux critiques. Si quelque chose n'a pas fonctionné avec un enfant, cela ne signifie pas que cela ne fonctionnera pas avec un autre. Il est beaucoup plus important d’établir la volonté des enseignants et des psychologues pour enfants de travailler dans votre cas particulier. Il est souhaitable qu'ils puissent parler de quelque chose comme cela et se vanter d'avoir réussi à remédier à cette situation.

L'autisme est un diagnostic terrible pour beaucoup de parents, ce qui crée de nombreuses difficultés dans la sphère personnelle et professionnelle. On pense que ce diagnostic se manifeste dès les premiers jours de la vie avec des traits spécifiques du visage, un comportement inapproprié et l’incapacité de communiquer avec d’autres personnes. Mais, dans le même temps, ce n’est qu’une partie des symptômes qui se posent dans le cas le plus difficile de l’autisme. Dans d'autres situations, une personne peut vivre toute sa vie sans diagnostic précis. Pour vous aider à faire face aux doutes, vous pouvez effectuer une enquête ou des tests qui peuvent également être trouvés sur Internet.

La première chose à laquelle vous devez faire attention est de savoir à quel point une personne est isolée. Les personnes atteintes d'autisme sont enclines à l'isolement en raison d'un manque de compréhension de la part de ceux qui les entourent. Si, dans l’enfance, la maladie se manifeste principalement par un trouble émotionnel, elle provoque chez le patient un mode de vie fermé.

La deuxième caractéristique importante de la maladie est un problème de communication. Particulièrement fort, il se manifeste pendant la conversation par des couleurs vives et fortes. Dans de tels cas, le patient peut sembler agressif dans la communication, apparaître une douleur intense dans l'abdomen. En outre, vous devez également faire attention aux caractéristiques suivantes que l'on trouve chez les patients avec le diagnostic décrit:

  • un petit nombre d’intérêts et des difficultés à maîtriser une nouvelle entreprise;
  • activité cyclique constante, parfois apparemment paranoïaque;
  • la plupart des connaissances dans la vie d'un patient ne durent que quelques jours, puisqu'un autiste n'accepte tout simplement pas les règles et règlements auxquels adhère l'interlocuteur;
  • parfois la maladie est compliquée par un engourdissement ou une déficience auditive, ce qui rend l'isolement encore plus difficile;
  • des défauts de communication, qui peuvent être caractérisés par un glissement, une impossibilité de prononcer des lettres et une léthargie;
  • réticence d'une personne à toucher le corps ou les objets d'une personne autiste;
  • la possibilité de développer une attaque de panique sous une lumière vive ou des sons forts;
  • agression fréquente envers les autres.

Attention! Parfois, le comportement agressif d'une personne autiste peut provoquer une nouvelle chose insignifiante. Dans ce cas, seul l'environnement familier peut maintenir le patient en bonne santé, il n'est pas recommandé de toucher à rien et de déloger les autres membres de la famille.

Syndromes d'autisme et leurs caractéristiques

L'autisme est un nom commun pour plusieurs syndromes qui se caractérisent par des caractéristiques communes, mais qui ont également leurs propres caractéristiques et modèles comportementaux.

Syndrome de Canner

La maladie se caractérise par des lésions évidentes du cortex cérébral, à cause desquelles le patient a de graves problèmes de communication, des troubles de la parole, un comportement agressif est noté, des données intellectuelles modérées, il est presque impossible de trouver un langage commun avec une personne. Capable d'exister normalement que dans un environnement familier. Pas plus de deux personnes sur dix mille souffrent de ce syndrome, il peut être diagnostiqué dès l'enfance.

Syndrome d'Asperger

Il peut être caractérisé par les mêmes caractéristiques que Kanner, mais dans ce cas, la maladie peut être distinguée sous forme faible et forte. Avec une forme faible de la maladie, le patient peut devenir un membre à part entière de la société s'il peut surmonter sa timidité. Il peut travailler et mener à bien les tâches nécessaires à une vie professionnelle et personnelle normale. Mais il sera également très concentré sur ses activités, il n'aura pas beaucoup de loisirs et il passera la plupart du temps à l'isolement. Comme dans le cas de Kanner, pas plus de deux ou trois personnes sur dix mille nées souffrent du syndrome.

Syndrome de Rett

Cette maladie ne peut être transmise que par la lignée féminine. Habituellement, les traits comportementaux présentant ce syndrome peuvent être arrêtés avec des médicaments dont le traitement est assez court. Cependant, la présence de caractéristiques externes de l'autisme et de troubles de la parole ne peut pas être éliminée avec des médicaments. La maladie se développe depuis longtemps, elle est beaucoup moins commune que les deux premiers syndromes. Après la guérison, une femme peut travailler et se servir elle-même.

Parfois, il n'est pas possible d'identifier un syndrome spécifique, auquel cas nous pouvons parler d'un syndrome combiné. Sa complexité est également déterminée par des données externes et comportementales.

Attention! Seul un médecin expérimenté peut déterminer le syndrome exact, car il est nécessaire de procéder à un examen sur place et à une observation du patient pendant un certain temps.

Vidéo - L'autisme chez l'adulte: symptômes, causes, formes, diagnostic, traitement

La fréquence des symptômes de l'autisme

Attention! Ce tableau a été compilé sur la base d'une enquête auprès de 100 patients seulement. Par conséquent, les résultats peuvent différer légèrement d'une étude à plus grande échelle.

Exemples de tests d'autisme pour adultes

Les tests ne sont utilisés qu'au stade initial du test d'un patient adulte afin de déterminer la nécessité d'un examen plus approfondi. Ci-dessous seront considérés les diagnostics les plus populaires et les plus couramment utilisés.

AspieQuiz

La méthodologie comprend 150 questions qui touchent les sphères de la vie personnelle, professionnelle et sociale. Voici des exemples de questions: est-il difficile pour une personne d’être dans un cercle d’étrangers, si vous avez des problèmes d’asexualité, à quel point vous êtes passionné par vos affaires, etc. Après avoir répondu à toutes les questions, les tests évalueront vos caractéristiques intellectuelles, sociales et votre capacité à accepter les informations entrantes.

Test RAADS-R

Ce test ne peut être effectué que dans les conditions du bureau du spécialiste, car les tests en ligne proposés ne peuvent donner un résultat précis. Une des caractéristiques de ce test est qu’il ne donne absolument pas de faux résultats positifs, car au cours de l’enquête, les caractéristiques comportementales sont prises en compte non seulement pour le moment, mais aussi jusqu’à 16 ans. En psychologie, cet âge est critique et indique une sorte de transition de la puberté à l'âge adulte.

TAS20

Ce test est conçu pour la possibilité pour un malade de percevoir les émotions de l'interlocuteur. Selon des études antérieures, seuls 20% des patients autistes peuvent comprendre un autre locuteur. Dans ce cas, cette reconnaissance peut être une sorte de caractère inhibé. Le test comporte trois échelles: à quel point une personne reconnaît-elle les émotions qui lui sont présentées, dans quelle mesure peut-elle les décrire, ainsi que les caractéristiques de la pensée orientée vers l'extérieur.

Attention! Le médecin traitant détermine le test à effectuer sur un patient spécifique. Sur Internet, seul ASPIE QUIZ est autorisé à passer, mais avec ses résultats, il est toujours préférable de faire appel à un psychologue ou à un psychothérapeute.

Traitement de l'autisme

La maladie ne peut être ignorée, car elle est capable de progresser et peut conduire à un isolement complet et à une forte agression du patient. Vous devez d’abord choisir une approche individuelle du patient, en devenant un bon ami pour lui. Après cela, la méthode des conversations et des cours sur le développement de la motricité fine, une impulsion intellectuelle avec l'aide des mosaïques et des images, même les plus courantes, augmentera progressivement le niveau de QI.

Si le traitement réussit, le patient commencera à contacter d'autres personnes et essaiera de percevoir les informations entrantes. Si cela ne vous aide pas ou n'apporte pas le résultat souhaité, des médicaments sont prescrits. En cas d'anxiété grave et d'apparition d'attaques de panique, des antidépresseurs seront prescrits au patient.

Si un patient présente une agression grave, il doit prendre des neuroleptiques qui peuvent supprimer l’irritation en bloquant l’activité des terminaisons nerveuses. Mais il faut comprendre que, de ce fait, le patient peut devenir très lent et mal prendre les informations entrantes. Dans ce cas, analeptiques prescrits, ce qui augmentera l'attention et la possibilité d'activité mentale.

Une personne autiste peut-elle réussir au travail?

Aussi étrange que cela puisse paraître, les autistes réussissent assez souvent dans le domaine des mathématiques et de la physique. Ils peuvent réfléchir à une formule pendant assez longtemps, grâce à la persévérance, ils observent des processus rares, qui mènent par la suite à des découvertes et à des percées scientifiques. En outre, les personnes présentant une forme légère du syndrome peuvent devenir des musiciens, des scientifiques, des réalisateurs, des modèles et des acteurs talentueux. Bob Dylan, Isaac Newton et même le 20e président des États-Unis d'Amérique, James Garfield, sont tous des exemples d'autisme, ce qui ne nous a pas empêchés de devenir une légende et une histoire.

Attention! Des exemples frappants d'un tel diagnostic au destin étonnant sont également des personnalités aussi célèbres qu'Albert Einstein et Bill Gates. Ils ont prouvé leur valeur et ce dernier a pu construire une société de plusieurs milliards de dollars, qui rapporte encore beaucoup d’argent.

Si des recherches ont montré que vous souffriez d'autisme ou si votre proche en était victime, vous ne devriez pas penser tout de suite que la vie se termine là. Dans des conditions de relations sociales normales, dans lesquelles se trouvent des personnes et des amis compréhensifs proches d'un malade, un patient avec un diagnostic similaire peut se réaliser pleinement dans la sphère professionnelle et personnelle.

L'autisme signifie qu'une personne se développe d'une manière différente et a des problèmes de communication et d'interaction avec d'autres personnes, ainsi que des comportements inhabituels, tels que des mouvements répétitifs ou un enthousiasme pour des intérêts très hautement spécialisés. Cependant, il ne s'agit que d'une définition clinique et ce n'est pas la chose la plus importante à connaître sur l'autisme.

Alors... que devrait savoir le citoyen moyen sur l'autisme? Il existe un grand nombre d'idées fausses, des faits importants que les gens ne soupçonnent même pas et plusieurs vérités universelles qui sont toujours ignorées en matière d'invalidité. Alors listons-les.

1. L'autisme est diversifié. Très, très diversifié. Avez-vous déjà entendu l'adage: "Si vous connaissez une personne autiste, alors vous savez... une seule personne autiste"? C'est vrai. Nous aimons des choses complètement différentes, nous nous comportons différemment, nous avons des talents, des intérêts et des compétences différentes. Rassemblez un groupe de personnes autistes et regardez-les. Vous constaterez que ces personnes sont aussi différentes les unes des autres que les personnes neurotypiques. Peut-être que les autistes diffèrent encore plus les uns des autres. Chaque personne autiste est différente et vous ne pouvez formuler aucune hypothèse à son sujet uniquement sur la base de son diagnostic, sauf en tant que "Probablement, cette personne a des problèmes de communication et d'interaction sociale". Et, vous voyez, ceci est une déclaration très générale.

2. L'autisme ne définit pas la personnalité d'une personne... mais c'est toujours un élément fondamental de notre essence. Quelqu'un m'a gentiment rappelé le deuxième élément manquant sur cette liste, alors je viens de l'ajouter! Il me manque quelque chose de temps en temps... surtout quand il s'agit de quelque chose comme "S'il est écrit qu'il s'agit d'une liste de dix éléments, alors il devrait y en avoir dix." Le fait est qu'il m'est difficile de prendre une photo dans son ensemble et que je me concentre constamment sur des détails tels que "Ai-je commis une faute d'orthographe?" Si je n’avais pas déjà un trouble envahissant du développement, on m’aurait alors diagnostiqué un trouble de l’attention comme le TDAH - dans ma tête, pas seulement de l’autisme. En fait, l'autisme n'est qu'un phénomène parmi tant d'autres et la plupart d'entre eux ne sont pas des diagnostics. Je suis autiste, mais j'ai également d'énormes problèmes pour organiser mes actions et passer à une nouvelle tâche que les personnes atteintes de TDAH ont habituellement. J'ai bien lu, mais il y a de sérieux problèmes d'arithmétique, mais pas de score. Je suis un altruiste, un introverti, j'ai ma propre opinion sur n'importe quel sujet et j'ai des opinions modérées en politique. Je suis un chrétien, un étudiant, un scientifique... Combien d'éléments sont inclus dans une identité! Cependant, l'autisme peint un peu le tout, comme si vous regardiez quelque chose à travers un verre coloré. Donc, si vous pensez que je serais la même personne sans mon autisme, alors vous vous trompez définitivement! Parce que comment pouvez-vous rester la même personne si votre esprit commence à penser différemment, à apprendre différemment et que vous avez une vision du monde complètement différente? L'autisme n'est pas simplement une sorte de supplément. C'est la base même du développement de la personnalité d'une personne autiste. Je n'ai qu'un seul cerveau et «autisme» n'est qu'une étiquette décrivant les caractéristiques de ce cerveau.

3. Avoir l'autisme ne rend pas votre vie sans signification. L'invalidité en général ne signifie pas que votre vie n'a pas de sens et, à cet égard, l'autisme n'est pas différent de tout autre handicap. Les limitations de la communication et des interactions sociales, associées aux difficultés d'apprentissage et aux problèmes sensoriels qui nous caractérisent, ne signifient pas que la vie d'une personne autiste est pire que celle d'une personne neurotypique. Parfois, les gens supposent que, si vous avez un handicap, votre vie est pire par définition, mais je pense qu’ils sont trop enclins à tout regarder de leur point de vue. Les personnes qui ont été neurotypiques toute leur vie commencent à penser à ce qu'elles ressentiraient si elles perdaient soudainement leurs compétences... alors qu'en réalité, vous devez imaginer qu'elles n'ont jamais eu ces compétences ou qu'elles les ont développées. d'autres compétences et une vision différente du monde. Le handicap lui-même est un fait neutre, pas une tragédie. En ce qui concerne l'autisme, la tragédie n'est pas l'autisme en soi, mais les préjugés qui lui sont associés. Quelles que soient les restrictions imposées à une personne, l'autisme n'empêche pas son appartenance à sa famille, à sa communauté et à une personne dont la vie a une valeur intrinsèque.

4. Les autistes sont aussi capables d’aimer que les autres. L’amour des autres ne dépend pas de la capacité de parler couramment, de comprendre l’expression de son visage ou de se rappeler que, lorsque vous essayez de vous lier d’amitié, il est préférable de ne pas parler de chats sauvages pendant une heure et demie sans vous arrêter. Nous ne pouvons peut-être pas copier les émotions des autres, mais nous sommes capables de la même compassion que tout le monde. Nous l'exprimons simplement différemment. Les neurotypes essayent généralement d'exprimer de la sympathie, les autistes (du moins ceux qui me ressemblent, comme je l'ai déjà dit, nous sommes très différents) essaient de résoudre un problème qui a d'abord bouleversé une personne. Je ne vois aucune raison de penser qu'une approche est meilleure que l'autre... Oh, et encore une chose: bien que je sois moi-même un asexuel, je suis minoritaire parmi les personnes atteintes d'autisme. Les adultes autistes, avec n'importe quelle forme d'autisme, peuvent tomber amoureux, se marier et fonder une famille. Plusieurs de mes amis autistes sont mariés ou vont à des rendez-vous.

5. La présence de l'autisme n'empêche pas une personne d'apprendre. En fait, n'interfère pas. Nous grandissons et nous apprenons tout au long de la vie, comme toute autre personne. J'entends parfois des gens dire que leurs enfants autistes sont "guéris". Cependant, en réalité, ils décrivent uniquement comment leurs enfants grandissent, se développent et étudient dans des environnements appropriés. En réalité, ils dévaluent les efforts et les réalisations de leurs propres enfants, en les radiant du dernier médicament ou autre traitement. Je suis loin d'une fillette de deux ans qui a pleuré en sanglotant presque 24 heures par jour, tournant constamment en rond et faisant de violents accès de colère en touchant du tissu de laine. Maintenant, je suis au collège et j'ai presque atteint l'indépendance. (Je ne supporte toujours pas le tissu en laine). Dans de bonnes conditions, avec de bons professeurs, la formation sera presque inévitable. C’est là que la recherche sur l’autisme devrait se concentrer: comment mieux nous apprendre ce que nous devons savoir sur ce monde qui ne nous convient pas.

6. L’origine de l’autisme est presque complètement génétique. La composante héréditaire de l'autisme est d'environ 90%, ce qui signifie que presque chaque cas d'autisme peut être réduit à une combinaison spécifique de gènes, qu'il s'agisse des «gènes de nerd» transmis de vos parents ou de nouvelles mutations apparues dans votre génération. L'autisme n'a rien à voir avec les vaccins que vous avez reçus, ni avec ce que vous mangez. Ironiquement, malgré les arguments des opposants aux vaccins, la seule cause non génétique prouvée de l'autisme est le syndrome de rubéole congénitale, qui survient lorsqu'une femme enceinte (généralement non vaccinée) contracte la rubéole. Les gens font tous les vaccins nécessaires. Ils sauvent des vies - tous les ans, des millions de personnes meurent de maladies pouvant être prévenues par la vaccination.

7. Les autistes ne sont pas des sociopathes. Je sais, probablement, que vous ne le pensez pas, mais cela devrait encore être répété. L’autisme est souvent associé à l’image d’une personne qui ne se soucie absolument pas de l’existence d’autres personnes, alors qu’en réalité c’est juste un problème de communication. Nous ne nous soucions pas des autres. De plus, je connais plusieurs autistes qui ont tellement peur de dire par inadvertance «quelque chose qui ne va pas» et de blesser les sentiments des autres: ils sont constamment embarrassés et nerveux. Même les enfants autistes non verbaux manifestent la même affection pour leurs parents que les enfants non autistes. En réalité, les adultes autistes commettent des crimes beaucoup moins souvent que les neurotypes. (Cependant, je ne pense pas que cela soit dû à notre vertu innée. À la fin, très souvent, un crime est une activité sociale).

8. Il n'y a pas "d'épidémie d'autisme". En d'autres termes: le nombre de personnes diagnostiquées avec l'autisme est en augmentation, mais le nombre total d'autistes reste le même. Des études menées chez les adultes montrent que le niveau d'autisme chez eux est le même que chez les enfants. À quoi sont liés tous ces nouveaux cas? Tout simplement parce que des diagnostics sont en cours et qu’il existe des formes moins graves d’autisme, notamment grâce à la reconnaissance du fait que le syndrome d’Asperger est un autisme sans délai de parole (il n’y avait pas de diagnostic auparavant, si vous pouviez parler). En outre, ils ont commencé à inclure des personnes souffrant de retard mental (comme il s'est avéré que, en plus du retard mental, ils souffrent très souvent d'autisme). En conséquence, le nombre de diagnostics de «retard mental» a diminué et le nombre de diagnostics d'autisme, respectivement, a augmenté. Néanmoins, la rhétorique sur "l'épidémie d'autisme" a eu un effet positif: grâce à cela, nous avons appris sur la prévalence réelle de l'autisme, et nous savons que ce n'est pas nécessairement difficile, et nous savons exactement comment elle se manifeste, ce qui permet aux enfants de recevoir le soutien nécessaire dès le plus jeune âge.

9. Les autistes peuvent être heureux sans guérir. Et nous ne parlons pas d'une sorte de bonheur de second ordre selon le principe "quelque chose vaut mieux que rien". La plupart des neurotypes (s’ils ne sont ni artistes ni enfants) ne remarqueront jamais la beauté de la disposition des fissures dans l’asphalte du trottoir ni la qualité avec laquelle ils jouent les couleurs de l’essence renversée après la pluie. Probablement, ils ne sauront jamais ce qu’il en est de se soumettre complètement à un certain sujet et d’étudier tout ce qui est possible à ce sujet. Ils ne savent jamais
la beauté des faits qui ont été introduits dans un certain système. Ils ne sauront probablement jamais ce que signifie agiter leurs mains avec bonheur, ni ce que l'on ressent à tout oublier à cause de la sensation de fourrure de chat. La vie des autistes comporte de merveilleux aspects, car ils appartiennent très probablement à la vie des neurotypes. Non, ne me comprenez pas mal: c'est une vie difficile. Le monde n’est pas adapté à l’existence d’autistes, et les autistes et leurs familles sont quotidiennement confrontés à des préjugés exotiques. Cependant, le bonheur dans l'autisme ne se résume pas à «courage» ou «surmonter». C'est juste du bonheur. Il n'est pas nécessaire d'être normal pour être heureux.

10. Les autistes veulent faire partie de ce monde. Nous voulons vraiment cela... juste à nos propres conditions. Nous voulons être acceptés. Nous voulons aller à l'école. Nous voulons travailler. Nous voulons être écoutés et entendus. Nous avons des espoirs et des rêves pour notre avenir et celui de ce monde. Nous voulons contribuer. Beaucoup d'entre nous veulent avoir une famille. Nous sommes différents de la norme, mais c’est la diversité qui rend ce monde plus fort et non plus faible. Plus on réfléchit, plus on trouvera de solutions pour résoudre tel ou tel problème. La diversité de la société signifie que si un problème se pose, nous aurons des esprits différents et l'un d'entre eux trouvera une solution.

Dernièrement, on a beaucoup parlé des problèmes de l'autisme chez les enfants. En attirant l'attention sur des enfants spéciaux et en convaincant la société de leur relative normalité, les gens essaient de leur donner une chance de vivre comme tout le monde.
L'autisme chez un enfant n'est pas encore une phrase, bien que beaucoup de gens le pensent. Souvent, les familles avec un garçon ou une fille spécial qui grandit se voient proposer un enregistrement pour personnes handicapées et des internats.

«Donnez votre enfant à des spécialistes qualifiés et ne souffrez pas» - en gros, ce conseil est donné par des médecins indifférents.

Cependant, ils oublient de dire que les enfants autistes peuvent être très talentueux, voire brillants dans certains domaines et, en général, capables de faire plus que ce que l'on attend d'eux.

Ce trouble est un trouble du développement de la psyché, qui se manifeste généralement par l'abstraction d'autres personnes, le manque de volonté et l'impossibilité d'établir des contacts, l'aliénation.

En fait, il n’ya pas d’interaction sociale - les enfants autistes ne se précipitent pas pour se faire des amis et se câliner avec des parents, ne se regardent pas dans les yeux et n’entendent même pas entendre quand ils sont approchés.

Symptômes supplémentaires - discours sous-développé (motifs, «perroquet», «mécanique», en forme d'écho, monotone ou inhibé), prévalence de la vision périphérique (ne pas regarder pendant longtemps), compétences sociales sous-développées, violation de l'imagination et intérêts étroits.

Diverses phobies ne font qu’alimenter le feu. Les autistes ont peur de tout ce qui est nouveau et, lorsqu'ils déménagent ou vont dans un lieu inconnu, ils peuvent faire une crise sérieuse.

Ils risquent de paniquer à cause de nouveaux vêtements avec des cols inhabituels, etc. Les enfants ont terriblement peur du bruit (aspirateur, mixeur, lave-linge), de l’obscurité ou de la lumière, et s’enfoncent de plus en plus lorsqu'ils reçoivent des émotions négatives.

Comment reconnaître l'autisme précoce chez un enfant

Aucune analyse ne permet de déterminer si un nourrisson souffre d'autisme ou non. Oui, et les symptômes apparaissent souvent de manière inégale et ont l’air ambigu.

Après tout, les miettes de la parole sont façonnées différemment, et un enfant de trois ans qui est lent à parler ne peut pas être diagnostiqué terriblement.

C'est pour ces raisons que les parents découvrent soudainement l'autisme de leur progéniture et refusent longtemps de le croire: après tout, le bambin semblait normal et même surdoué!

Une manifestation précoce de la déficience mentale consiste à éviter le contact. Un enfant autiste va à contrecœur aux poignées (alors que d’autres le demandent constamment), s’éloigne de la caresse maternelle, détourne les yeux, regarde de côté.

Les médecins soupçonnent souvent qu'il a une perte auditive, car appelez-moi - n'appelez pas l'enfant, il ne répond pas. Il n'y a rien de mal à entendre, mais des problèmes plus graves s'en viennent.

Le monde qui les entoure les voit comme un chaos inexplicable dans lequel il est impossible de comprendre. D'où l'inquiétude croissante et le désir de clore l'incompréhensible et l'effrayant.

Les autistes ne comprennent ni les expressions faciales, ni les gestes, ni les intonations, ni les blagues; par conséquent, le contact avec d'autres personnes constitue pour eux une tentative d'amélioration des relations avec les étrangers.

Et si l'enfant est autiste?

Le principal problème des parents d'enfants spéciaux est leur apprentissage difficile, voire impossible. Les enfants ne s’intéressent peut-être à rien du tout, à l’exception des indications étroites données avec un enthousiasme maniaque.

Il est important de comprendre que les enfants autistes ne sont pas tous complètement arriérés mentaux (bien qu'il en existe malheureusement), beaucoup d'entre eux ont une intelligence modérée, voire élevée. Cependant, il n'est pas possible de montrer des capacités à tout le monde et pas immédiatement.

Certains d'entre eux deviennent des génies dans un domaine particulier (peinture, musique, construction, mathématiques), mais ils ne peuvent maîtriser les compétences élémentaires de l'autonomie et de la communication sociale.

Un autre problème des parents est le manque de joie de la paternité et de la maternité, traditionnelle pour les familles ordinaires.

L'enfant ne se réjouit pas de l'apparition d'un visage familier à l'horizon, ne court pas pour se blottir en criant «Papa!», Et en général, il semble indifférent aux autres.

Mais cette indifférence, en règle générale, est forcée et visible: l'enfant ne peut tout simplement pas garder un contact visuel plus de quelques secondes et ses phobies l'obligent à s'isoler du monde entier.

La troisième difficulté pour intégrer un tel enfant dans la société est son état de santé apparent. Il semble vraiment normal.

Par conséquent, cela vaut la peine de lui montrer ses faiblesses, car les gens commencent à le considérer comme un égoïste grossier, hystérique, insensible, etc.

Est-il possible de guérir l'autisme chez un enfant?

Malheureusement, cette maladie est une maladie chronique, les problèmes de communication et de perception de la réalité demeurent avec les patients pour toujours.

Chaque jour, ils doivent maîtriser les normes et règles sociales, apprendre ce qui vient naturellement à beaucoup et s'évader dans leur routine habituelle.

Mais cela ne signifie pas qu'une personne avec autisme a pour ordre d'entrer dans le monde des gens ordinaires. Après tout, cette maladie est très courante (en Angleterre, chaque centième personne souffre, soit environ 500 000!).

Avec une identité visible, chaque enfant le reflète de différentes manières.

Certains enfants grandissent dans des individus totalement indépendants et peuvent mener une vie relativement confortable. D'autres ne peuvent pas faire cela - ils auront besoin de spécialistes et d'assistants à la retraite.

Il existe des méthodes de correction sociale, d'adaptation et de psychothérapie qui peuvent aider une personne autiste à entrer dans la société moderne, mais le soutien des parents sera toujours primordial.

Je ne parviens pas à comprendre le sens des mots. Eh bien, c’est tout le dialogue qui se produit dans ma vie, j’écrivais le matin. C'est-à-dire que je me réveille et avant de quitter la maison, j'écris au moins six dialogues - pour des réunions de travail, des amis, deux pour des étrangers aléatoires et des appels.

Les appels sont les plus difficiles. Il arrive que vous ayez besoin d'aller voir la foule, puis de composer avec une excellente prise en main. Je ne suis pas paresseux, car chaque discours écrit reste dans ma tête comme une option pour l'avenir. Dans mon magasin, mille trente dialogues gratuits. Je ne réalise l'avenir que lorsque je frappe les touches, enfin, comme maintenant.

Maintenant à la vérité. J'ai lu 15 livres et demi sur l'étiquette. Je n'ai pas eu à terminer un livre à cause de la pêche avec mon père. Cela ne suffit pas, à condition qu'il y ait plus de 130 millions de livres dans le monde, mais je possède néanmoins le protocole diplomatique, les principales lois de la conflictologie, les principes de l'humour et le code du gentleman anglais.

Je sais aussi comment accoucher, mais cela n’a rien à voir avec ça. Toute cette connaissance crée l'apparence d'une conversation spontanée et aide à exister dans la société.

Je vis avec des drapeaux - des autocollants avec l'équipe sont collés sur tous les murs de mon appartement, dans le téléphone et dans les livres

Le seul moment auquel je peux penser est un texte. En écrivant - je pense. Je tire des conclusions, calcule l'avenir, je plaisante si cela s'avère. Ce n'est que dans le texte que je suis capable de mener une vie bien remplie, du moins, ou du moins d'essayer.

Le reste du temps - stupide et stupide. Pendant des heures, je colle à une fissure dans le mur, considère un tas de poussière lorsque le soleil brille et reste sous la douche. Je vis avec des drapeaux - des autocollants avec l'équipe sont collés sur tous les murs de mon appartement, dans le téléphone et dans les livres. Auparavant, il y avait des difficultés dans les hôtels et les avions, mais bon, tout a des lois, des classifications et des catégories.

En ce qui concerne les gens et le monde dans son ensemble, on croit que des gens comme moi sont malades. Ce que nous devons aider. Oui-aide-s'il-te-plaît-merci. Parce que les gens devraient être stupides de passer du temps sur de la merde, et c'est bien que la plupart d'entre eux le soient.

Le temps est le seul calcul de la vie, qui mène inévitablement à une fin, ce qui signifie qu'on peut y faire confiance.

Le monde consiste en répétitions, et même l'émotion a un système. Il n'est pas nécessaire de percevoir les mots. Il suffit de regarder l'orateur, car les mots ont été inventés par des menteurs. Les actes savent aussi tromper, mais ils ont toujours un avantage, ce qui signifie qu'il y a un retour sur investissement.

Le temps est le seul calcul de la vie, qui mène inévitablement à une fin, ce qui signifie qu'on peut y faire confiance. On dit que le temps peut être acheté, mais cette déclaration est fausse, car la constante clé de l'équation est la date et l'heure du décès.

Par conséquent, toute tentative d'achat de temps peut être assimilée à un pari dans un casino. En embauchant une femme de ménage et un chauffeur, vous élargissez la zone de confort, mais le temps n’a rien à voir avec cela. Vous pouvez tout acheter sauf le temps.

Nous avons appris à nous adapter et à nous serrer la main, même si ce n'est pas du tout hygiénique. Nous comprenons les règles, mais ce n'est pas une option. La société dit que des gens comme moi font planter le système. La société détruit tout ce qui contrevient à la norme. La société est lâche.

Nous avons recueilli le premier moteur et trouvé un atome dans la molécule

Hé, la société, eh bien, écoute, car nous te laissons sur des toiles et des films, des lettres, des danses, des notes, au milieu d’un carré de cuivre et de marbre. Après tout, nous cousons les tendances et créons la fierté future du pays. Après tout, nous avons récupéré le premier moteur et trouvé un atome dans la molécule. Après tout, nous avons imaginé un cure-dent, un longboard et des fenêtres à double vitrage.

Nous sommes pour toujours des enfants - traîneaux, bureaux, premier amour, pastel, cerisier flexible, insectes, soldats de plomb. Et voici deux autres mots pour symétrie: je suis autiste.

Diagnostic de l'autisme chez les enfants et les adultes (tests)

Quelle est la cause de la maladie?

Le fondement de la maladie est une violation du développement du cerveau, qui se traduit par la proximité de la personne, les intérêts limités et la répétition des actions. Tous ces symptômes sont détectés chez un enfant de moins de 3 ans. La maladie a une base génétique. Il existe des adeptes de la théorie liant la survenue de la maladie à la vaccination dans l’enfance. Cependant, cette hypothèse n'a pas été confirmée par les scientifiques.

Selon les données sur la santé dans le monde, ce diagnostic est posé sur 88 enfants sur la planète. Il convient de noter que l'incidence de la maladie chez les garçons est beaucoup plus élevée (environ 4 fois). Le nombre de personnes atteintes d'autisme a augmenté depuis les années 80 du vingtième siècle. Cela est dû aux nouvelles approches dans le diagnostic de la maladie. Dans le même temps, il n’est pas clair dans quelle mesure la prévalence de ce trouble a augmenté.

Comment diagnostiquer l'autisme en vous-même?

Beaucoup se demandent comment diagnostiquer l'autisme en eux-mêmes? Avec un tel diagnostic, il existe des signes évidents affectant de nombreux comportements sociaux et les frais de ménage. Ces patients répètent les mêmes gestes, sont enclins à mener des rituels, ont recours à une certaine séquence pour s’habiller, placer des objets dans leur chambre, s’appuyant sur leur propre idée. Mais un tel comportement caractérise parfois des personnes absolument en bonne santé.

Alors, comment reconnaissez-vous les symptômes de l'autisme vous-même? Pour une définition plus précise de la maladie, un test d'autisme chez l'adulte est proposé. Il convient de noter qu'il existe de nombreux tests de ce type et qu'ils ont tous leur propre principe. Vous pouvez prendre n'importe quel test d'autisme en ligne.

Listons les plus communs:

  • Aspie Quiz - révèle les caractéristiques de l'autisme chez les adultes. Il comprend 150 questions.
  • Le test RAADS-R est une échelle permettant de calculer les traits douloureux. Il est inutile de le mener en présence de peurs publiques, de schizophrénie, de troubles dépressifs, de troubles obsessionnels compulsifs, de psychopathies, de troubles anxieux, d’anorexie et de toxicomanie.
  • Échelle d'Alexithymie de Toronto - peut déterminer les troubles cognitifs et affectifs dans la description d'expériences personnelles et de sensations corporelles, la présence d'un faible niveau de symbolisation.
  • TAS20 - alexithymie. Le patient n'est pas capable de décrire l'émotion d'une autre personne ou la sienne. L'absence de plan verbal est révélée. L'incapacité à transmettre un sentiment est inhérente à 85% des patients autistes.
  • Test AQ - test de Simon Baron-Cohen. Son possible d'identifier le coefficient de la maladie.
  • Le test EQ est une échelle qui aide à identifier le niveau d'empathie.
  • Test QS - évaluation du niveau de systématisation.
  • Test SPQ - teste le niveau des traits schizoïdes.

Les premiers signes de maladie

Habituellement, les premiers signes d'autisme apparaissent à l'âge de 2 ans. Avant cet âge, tout écart par rapport à la norme peut disparaître et changer pour le mieux. Mais à 2 ans, le bébé devrait avoir les compétences les plus simples et comprendre le discours d'un adulte. Cela peut être jugé par ses réponses.

Essayons de noter toutes les déviations dans le comportement du bébé, ce qui devrait alerter les parents:

  • L'enfant ne veut pas regarder dans les yeux.
  • Parlant de lui-même, il utilise la 2ème ou 3ème personne.
  • Répétant constamment les mêmes mots.
  • Il a commencé à parler, mais il y a eu une perte progressive de la parole.
  • Marqué mugissant.
  • Manque d'intérêt pour les jeux.
  • Aliénation de ses pairs.
  • Ignorer les parents.
  • Secoue constamment la tête et se balance.
  • Se lève sur les chaussettes.
  • Mordille les doigts et les mains.
  • Agressif et hystérique.
  • Frapper son visage.
  • Les étrangers lui font peur.
  • Peur des sons, surpris par eux.

Il est à noter que si vous remarquez certains de ces signes chez votre enfant, cela ne signifie pas nécessairement la présence d'autisme. Mais faites toujours attention à l'enfant et montrez-le à un spécialiste.

Beaucoup de parents s'intéressent à la façon de déterminer l'autisme chez l'enfant lui-même. Il existe un petit test de diagnostic basé sur trois questions:

  • Votre enfant préfère-t-il regarder un point, même si vous essayez de lui montrer quelque chose d'intéressant?
  • Votre enfant a-t-il indiqué quelque chose non pas dans le but de le recevoir, mais dans le but de partager avec vous un intérêt?
  • Aime-t-il jouer avec des jouets, répéter des gestes et reproduire des adultes?

Si vous répondez par la négative aux trois questions, il s'agit d'un motif sérieux de suspicion. Si vous avez répondu positivement, alors vous êtes probablement confronté au retard habituel dans le développement de la parole, mais pas à l'autisme. Il y a aussi la pratique américaine d'identifier l'autisme chez les enfants. Aux États-Unis, de tels tests d'autisme prennent jusqu'à 15 ans. On l'appelle "Test d'autisme pour enfants".

La première partie du test.

  • Votre enfant aime-t-il s'asseoir sur vos genoux ou être dans vos bras?
  • Comme il est passionné de jeux.
  • Est-ce que le contact avec d'autres enfants.
  • Est-ce que l'imitation d'action dans le jeu.
  • Est-ce qu'il pointe le sujet avec son index.
  • Est-ce que n'importe quel sujet afin de montrer aux parents.

La deuxième partie du test.

  • Dirigez votre enfant vers le sujet avec votre index et observez attentivement sa réaction. Le regard du bébé ne doit pas s’arrêter sur votre doigt. L'enfant devrait regarder le sujet.
  • Observez si votre bébé vous regarde dans les yeux.
  • Demandez à votre enfant de vous préparer du thé dans un bol en jouet. Combien cette occupation a suscité de l’intérêt pour lui.
  • Donnez à l'enfant des cubes et demandez à construire une tour.

Si vous obtenez un résultat négatif pour la plupart des tâches, le niveau d'autisme est assez élevé.

Il y a un certain nombre de tests intéressants sur les images.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie