La dépendance à l'alcool est une maladie terrible et grave qui touche toute personne, indépendamment de son âge, de sa position dans la société et de son sexe. L'alcool affecte non seulement les organes et les systèmes internes du corps, mais aussi le système nerveux central et la santé mentale du patient. Souvent, dans les phases finales de l'alcoolisme chronique, apparaissent des troubles mentaux, la soi-disant psychose alcoolique. Le plus commun d'entre eux est le delirium tremens, ou "écureuil", comme on dit.

Souvent, les patients ne réalisent pas la gravité de ce qui se passe. Certains forums sont pleins de questions, telles que: «Il semble que je suis atteint de delirium tremens! Que faire? "Ou" Le mari a été visité par un écureuil! Où appeler? ". Et il y a beaucoup de telles questions. Par conséquent, il est nécessaire de connaître avec précision les signes de l'apparition de la maladie et ses symptômes, où aller dans de tels cas et de savoir comment aider le patient avant son hospitalisation.

Les principaux symptômes du delirium tremens

Scientifiquement, une telle psychose alcoolique est appelée délire, ce qui, traduit du latin, sonne comme une «folie». Ce mot ne peut pas être décrit plus précisément ce qui se passe avec une personne atteinte de cette maladie. Dans un tel état, une personne perçoit la réalité sous une forme déformée. Il est tourmenté d'attaques d'hallucinations visuelles, auditives et tactiles, de graves tremblements des extrémités, d'insomnie et de peurs constantes.

Cette maladie est caractéristique des personnes souffrant d’alcoolisme chronique au dernier stade. Il se produit sur le fond d'un rejet aigu de l'alcool après une frénésie en présence du syndrome de sevrage grave. Le fait est qu'avec l'alcoolisme ivre, lorsqu'une personne arrête brusquement de boire des boissons alcoolisées, il y a une forte intoxication, qui survient sous une forme particulièrement grave juste avant le début du délire.

Il est très important d'empêcher le passage de la maladie au stade aigu, car dans ce cas, le traitement à la maison avec des remèdes populaires n'apportera plus aucune aide, une hospitalisation urgente et l'aide qualifiée d'un narcologue seront nécessaires. Le fait est que, dans la phase aiguë du delirium tremens, le patient peut augmenter considérablement la température corporelle; des convulsions, une déshydratation se manifestent et, dans une telle situation, des actions non professionnelles peuvent tout simplement nuire au patient. En outre, il convient de garder à l'esprit que le délire alcoolique au stade avancé est traité avec des médicaments que vous ne pouvez pas trouver sur le marché. Et soulager les symptômes à la maison est assez problématique.

Beaucoup de gens ne savent pas quoi faire et qui appeler si le patient est atteint de delirium tremens. Peu de gens parviennent à arrêter un alcoolique dans une telle situation, de sorte que les parents doivent immédiatement appeler une ambulance et essayer d'aider le patient.

Delirium tremens survient chez des alcooliques ivres au cours du deuxième ou du troisième stade de la maladie:

  1. La deuxième étape est caractérisée par: la consommation quotidienne de boissons enivrantes, une tolérance prononcée à l'alcool, des modifications pathologiques irréversibles des organes internes, une augmentation constante de la consommation d'alcool, la progression des troubles mentaux, une augmentation de l'anxiété et des conflits, des signes de schizophrénie et des états obsessionnels, des méfiances et des soupçons.
  2. Le troisième stade est caractérisé par: une petite quantité d'alcool pour le début de l'intoxication, une destruction presque complète des organes internes, des crises d'épilepsie fréquentes, une dégradation complète de l'individu, des changements atrophiques dans le cerveau, provoquant des crises de délire alcoolique dans des cas assez fréquents.

La première chose qui devrait alerter les proches est un rejet brutal de l’alcool, qui survient généralement quelques jours avant l’attaque du délire. Dans une telle situation, le patient a une forte aversion pour l'alcool, provoquée par une grave intoxication du corps par des produits de décomposition de l'éthanol.

Plus tard, d'autres signes commencent à apparaître, indiquant que le delirium tremens est apparu:

  • sautes d'humeur: de la surexcitation excessive à l'apathie et à l'indifférence;
  • anxiété et nervosité accrues: une personne est constamment en mouvement, elle parle beaucoup et ne fait pas partie du monde des affaires, il y a des bizarreries dans son comportement;
  • transpiration abondante, tremblements des membres;
  • il y a des accès de peur et de panique;
  • le sommeil devient court et agité, avec de fréquents réveils de cauchemars.

Cette condition peut durer environ trois à cinq jours. Pour le délire caractérisé par l'aggravation des attaques de nuit. L'état du patient commence à se détériorer le soir et le pic maximum tombe la nuit.

Délire aigu et premiers soins pour le délire aigu

À l’obscurité, l’alcoolique commence à aggraver la maladie, un symptôme concomitant fréquent étant l’apparition de toutes sortes d’hallucinations:

  1. Visuels Les gens dans cet état voient souvent de petits insectes, des rongeurs, diverses créatures fantastiques, ainsi que des diables. Le patient tente de s'en débarrasser de quelque manière que ce soit: il les attrape, les secoue, les presse. Parmi les visions inhérentes au delirium tremens figurent les toiles d'araignées, les cordes et les labyrinthes.
  2. Auditif. Le phénomène le plus commun dans le délire est l'apparition de voix dans la tête du patient. Ils grondent, menacent, condamnent, effrayent, souvent obligent à faire quelque chose. Le patient réagit désespérément à leur égard: il discute avec acharnement, tente de prouver quelque chose, le menace sérieusement ou simplement lui demande de le laisser tranquille. Les patients sont souvent hantés pour demander de l'aide ou pour hurler d'horreur.
  3. Tactile. Comme dans la réalité, les alcooliques ressentent les piqûres d’insectes et les effleurements. Ils sont souvent hantés par le sentiment que de petits animaux ou des créatures sans précédent rampent dans leurs corps, et l'événement le plus commun est considéré comme la présence apparemment tout à fait réaliste d'un objet étranger dans la bouche.

L'apparence des illusions est caractéristique du délire alcoolique: apparition de créatures sans précédent en papier peint ou en ombres, modifiant la taille et la forme d'objets divers, leur mouvement dans la pièce et même l'animation.

En plus des hallucinations, la forme aiguë du delirium tremens est accompagnée de:

  • augmentation de la température corporelle;
  • rougeur de la peau du torse et du visage;
  • douleur dans le foie;
  • tremblement grave des membres;
  • palpitations cardiaques et pupilles dilatées;
  • agressivité déraisonnable et excitabilité accrue;
  • désorientation dans l'espace et le temps;
  • altération de la vision et de la parole.

Dans un tel état, une personne devient dangereuse pour elle-même et pour les personnes qui l'entourent. Ces attaques aboutissent souvent au suicide, ce qui est perçu comme la seule délivrance des hallucinations et des peurs sans fondement.

Avec le début de la matinée, les crises s'évanouissent complètement, laissant le malade seul jusqu'à la nuit suivante. À ce moment-là, le corps d'un alcoolique tente de se remettre de ses cauchemars. La maladie passe aussi inopinément qu’elle commence. Le patient cesse simplement de tourmenter ses cauchemars et tombe dans un sommeil profond. Au réveil, il manque complètement de tous les symptômes d'une psychose aiguë.

Mais le plus grand danger de cette maladie est que si elle se manifestait au moins une fois, de telles attaques commenceraient à poursuivre le patient constamment, à moins que celui-ci ne refuse complètement de boire de l'alcool.

Si votre mari, votre père ou une autre personne proche a remarqué les premiers signes de l'apparition du délire alcoolique, ne le laissez pas seul, car, dans un tel état, le suicide n'est pas rare. Ceci est particulièrement typique des formes graves de delirium tremens.

La difficulté de fournir les premiers soins au patient pendant le délire est que la victime devient inadéquate et que son oubli peut causer des dommages incontrôlables aux personnes proches de lui. Pour éviter cela, il est nécessaire, dès les premiers signes caractéristiques de la maladie, d'essayer de mettre fin à l'attaque chez vous et d'appeler de toute urgence une ambulance.

Que doivent faire les proches du patient lorsque les premiers symptômes du delirium tremens apparaissent:

  • mettre une compresse froide sur le front;
  • donner des sédatifs: Valocordin, Validol ou autre phénobarbital, Relanium est également un bon remède;
  • ne laissez pas sortir la maison sous aucun prétexte;
  • pour boire une grande quantité de liquide afin de normaliser l'équilibre eau-sel, l'eau minérale est particulièrement bonne;
  • lorsque la situation s'aggrave, que la température augmente, que le froid ou les crampes sont forts, une augmentation de la pression est nécessaire pour appeler d'urgence une ambulance.

En tout état de cause, le traitement à domicile par le delirium tremens est hautement indésirable. Les examens de ceux qui ont vécu cela ne sont pas très encourageants, le meilleur moyen de s'en sortir est donc de suivre un traitement dans une clinique spécialisée, ce qui implique également de se débarrasser de la dépendance à l'alcool.

Traitement du delirium tremens à l'hôpital et à la maison

Les premiers symptômes du delirium tremens peuvent être arrêtés à la maison et le traitement ultérieur est mieux effectué à la clinique, car il est très dangereux à la maison. L'auto-traitement dans ce cas conduit souvent à des conséquences imprévisibles et graves.

En clinique, le traitement du delirium tremens se déroule en plusieurs étapes:

  1. Prise de sédatifs, suppression de l'excitation et du syndrome convulsif. Dans ce cas, les tranquillisants comme le phénazépam ou le Relanium sont le plus souvent utilisés, parfois la diphénhydramine ou le piracétam.
  2. Élimination de l'intoxication alcoolique, où les solutions de perfusion utilisées le plus souvent pour détoxifier le corps, ainsi que contre la déshydratation.
  3. Traitement des comorbidités et des complications causées par le délire. Les médicaments les plus couramment utilisés pour restaurer le foie, maintenir le fonctionnement du muscle cardiaque et des médicaments pour le traitement de l'œdème cérébral.

À la maison, les remèdes populaires sont les plus couramment utilisés pour soulager les syndromes de délire:

  • décoctions de thym, mélisse, agripaume, menthe, origan et infusion de valériane comme sédatifs;
  • teinture de racine amoureuse sur la vodka pour l’aversion pour l’alcool;
  • collection d'herbes de succession, racine de valériane, pissenlit médicinal, racines d'oseille frisées et thym pour soulager l'excitation et le besoin impétueux de boissons alcoolisées.

En résumé

Blue Devils est une maladie mentale grave, à laquelle les alcooliques sont susceptibles dans les stades sévères de l'alcoolisme. Il est important de comprendre qu'il est nécessaire de traiter une telle maladie uniquement sous la supervision d'un narcologue expérimenté dans une clinique spécialisée. À la maison, vous ne pouvez fournir les premiers soins qu’en prévision d’une ambulance et bénéficier d’une période de convalescence après un traitement en hospitalisation.

Traiter le delirium tremens à la maison

Avec delirium tremens, l’état mental du patient est épuisé. Le cerveau souffre d'intoxication et de manque d'oxygène. Exposé à une charge importante et à d'autres organes internes. Dans les moments de manifestation d'un tel état, il est important de comprendre comment traiter le delirium tremens.

Un tel état se traduit par des hallucinations, une agitation motrice, une désorientation, etc. Le fait de ne pas fournir une assistance rapide à un alcoolique entraîne un risque d'automutilation et de suicide.

Dangers de la psychose

L'attaque du délire (delirium tremens) est une forme aiguë de psychose alcoolique. Plus de 30% de toutes les personnes dépendantes à l'alcool y font face. La manifestation d'une telle condition chez les personnes dépendantes aux stades II et III est plus courante. Cette conséquence de l’alcoolisme entraîne des troubles mentaux de gravité variable. Dans un délire, le patient peut montrer de l'agressivité, de la peur, être hystérique, etc. Cette condition est dangereuse non seulement pour le patient, mais aussi pour les autres.

Dans le délire alcoolique, une personne est capable d'actes imprévisibles. Il peut se blesser, brûler des maisons, jeter des objets et des meubles. Le centre de pensée souffre d'intoxication et de manque d'oxygène. Le système cardiovasculaire, le foie et d'autres organes sont dans un état négatif. Sans l'aide fournie en temps utile, une personne peut mourir.

Selon les médecins, le delirium tremens est décédé dans 10-15% des cas. En fournissant une assistance spécialisée, il n'y a aucun risque de ce type. Vous pouvez vous débarrasser de la pathologie et à la maison, mais seulement avec de légères manifestations de symptômes. Il est également possible de se débarrasser du delirium tremens à la maison si le patient lui-même comprend son état (se contrôle) et cherche à s'en sortir. Pour les manifestations aiguës, le traitement ne peut être effectué qu'en milieu hospitalier.

Raisons

Chez l’homme, le delirium tremens débute le plus souvent après une longue consommation excessive. Il apparaît 2-3 jours après avoir arrêté de boire de l'alcool. Selon les experts, la production de certaines hormones dépendante de l’alcool est suspendue. L'alcool devient le seul moyen de maintenir la vie. Un rejet sévère est perçu par le corps comme un stress dont la force peut être différente. Dans les formes aiguës, le passage d'une période de récupération dangereuse (4-7 jours), le développement de processus pathologiques du système nerveux, qui dans leur manifestation sont des delirium tremens, est possible.

Il peut également y avoir d'autres raisons pour le développement de cette condition pathologique:

  • consommation excessive d'alcool;
  • blessures à la tête subies;
  • pathologies chroniques des organes et systèmes internes.

La pathogénie du delirium tremens est mal comprise. Aujourd'hui, les experts sont d'avis que la perturbation des connexions de neurotransmetteurs du système nerveux central s'ajoute aux signes d'intoxication.

Tableau clinique

Les symptômes du delirium tremens ne se manifestent souvent que 70 à 72 heures après avoir bu de l'alcool. Dans des circonstances traumatiques, le temps peut être réduit à une journée. Les signes de delirium tremens peuvent être soit des hallucinations, soit les signes habituels d'intoxication (maux d'estomac, nausées, vomissements, fièvre, etc.).

Il est important de noter les premiers signes d’une telle condition à temps pour éviter qu’elle ne se manifeste davantage. Au total, les médecins distinguent 3 phases principales du développement du delirium tremens, qui correspondent à leurs propres tableaux cliniques.

Stade menaçant

Le premier stade du delirium tremens présente de nombreux symptômes similaires avec des symptômes de sevrage. Le patient a de la fièvre (jusqu'à 40 ° C), des maux de tête et des vertiges. D'autres symptômes peuvent également être présents:

  • palpitations cardiaques;
  • désorientation dans l'espace;
  • des nausées et des vomissements;
  • crises convulsives.

Souvent, lors de la première étape, une personne a des problèmes d'élocution, de tremblements des membres et d'insomnie. Il y a un risque d'hallucinations.

Stade aigu

La deuxième étape est caractérisée par la perte totale du contrôle de son propre état. La victime dans de tels moments devrait être aidée par ses proches, car la gravité des symptômes ne cesse de progresser. Aux signes précédents sont ajoutés:

  • des cauchemars qui semblent humains à la réalité;
  • hyperactivité accrue;
  • agressivité avec les stimuli externes présents (lumière intense, sons forts, etc.);
  • manifestation aiguë d'hallucinations (elles deviennent plus réelles);
  • attaques de panique.

Souvent souffrant de fièvre, il semble que quelqu'un regarde ou soit suivi. Les attaques de panique peuvent augmenter les symptômes somatiques. Avec un traitement opportun, la gravité du tableau clinique diminue progressivement. Avec l'inaction, la transition vers le troisième stade de la maladie n'est pas exclue.

Étape dangereuse

Sans aide, la transition vers la troisième étape peut introduire une personne dans le coma. Le tableau clinique de cette maladie est dangereux et instable. Il est caractérisé par:

  • crises d'épilepsie;
  • respiration lourde et inégale;
  • tremblement musculaire sévère;
  • attaques soudaines d'agression;
  • réactions de retardement.

À ce stade, il y a des hallucinations: visuelles, auditives et tactiles. L'homme perd complètement le contrôle de lui-même et ne sent pas la limite entre la réalité et l'illusion. Ces phénomènes ou créatures dont le patient se méfiait dans un état normal, dans le délire, sembleront réels.

Dans la plupart des cas, des créatures mystiques fictives veulent tuer une personne. Complète la terrible image que le malade peut non seulement voir, mais aussi entendre et ressentir avec sa propre peau. Dans cet état, toutes les méthodes et tous les outils seront utiles. Il est nécessaire d'immobiliser le patient autant que possible (l'attacher, le chaîner à un lit, etc.), en le sauvant du risque de blessure. À ce stade, il est impossible de guérir la fièvre à la maison. Il est nécessaire d'hospitaliser le patient.

Premiers secours

Si une personne a le delirium tremens, vous devez appeler les médecins à domicile et fournir une assistance médicale avant leur arrivée. L'essentiel est de protéger le patient et ses proches des manifestations possibles d'agression.

L'homme dans le delirium tremens est imprévisible. Par conséquent, les premiers soins les plus efficaces sont nécessaires pour le delirium tremens. Cela se résume à de telles actions:

  1. il est nécessaire de mettre une personne au lit (s'il y a des attaques d'agression ou des hallucinations, il devrait être ligoté);
  2. à une température corporelle élevée, des antipyrétiques peuvent être administrés à une personne;
  3. devrait permettre au patient de boire beaucoup, car une détoxication est possible en raison d'une intoxication;
  4. En cas de trouble psycho-émotionnel, vous devez administrer un sédatif ou un sédatif.

Avant l’arrivée des médecins, il est important d’être proche de la victime et de parler à voix basse avec lui. La tâche principale consiste à établir un contact de confiance. Une personne doit réaliser que ses proches peuvent l’aider.

Parfois, les parents refusent l'assistance médicale, essayant d'empêcher le développement de la maladie par leurs propres moyens. Les médecins n'approuvent pas de tels actes, mais ne peuvent résister aux souhaits de leurs proches. La seule recommandation est de surveiller l'état de la personne et de demander de l'aide quand elle se détériore.

Traitements à domicile

La méthode la plus efficace de traitement du delirium tremens à la maison consiste à prendre des médicaments contre l’intoxication, ainsi que des sédatifs. Il est préférable de ne pas choisir les médicaments vous-même et de suivre les recommandations du médecin.

Le traitement médicamenteux du delirium tremens à la maison devrait viser à soulager les symptômes. Il est important de normaliser le système nerveux et de protéger le patient des effets des troubles mentaux. Les médecins ne recommandent pas de commencer le traitement seuls. Une telle condition pathologique est instable et dangereuse. Les méthodes maison peuvent être inefficaces.

Méthode de Pavlov

Pour arrêter la progression des symptômes pendant le delirium tremens, vous devez utiliser uniquement des méthodes fiables et éprouvées. L'une de ces méthodes est la méthode d'élimination des symptômes du professeur Pavlov. La recette ressemble à ceci:

  • 100 ml d'eau distillée;
  • 3 comprimés "Luminala" (vous pouvez utiliser des analogues "Phénobarbital", "Frizium", etc.);
  • 20 ml d'alcool médical.

Tous les composants doivent être soigneusement mélangés et administrés à une personne souffrant de delirium tremens. Ce médicament aidera à éliminer certains signes de la maladie et donnera au corps le repos nécessaire.

Manières folkloriques

Peut également être utilisé et les méthodes traditionnelles de traitement du delirium tremens. Le plus souvent à la maison en utilisant les recettes suivantes.

  1. Infusion de feuilles de laurier. Il est nécessaire d’écraser plusieurs feuilles de laurier et feuilles de livèche, versez 30 ml de vodka dessus. Remède infusé une semaine. Buvez-le avec de l’eau, en ajoutant 3 à 4 gouttes de médicament dans 50 mg d’eau.
  2. Infusion d'absinthe et millénaire. 25 grammes de matières premières broyées versez 100 ml de vodka. Insister 7 à 8 jours, filtrer et donner au patient une cuillerée à thé de 10 à 12 jours.
  3. Bouillon de thym, d'absinthe et millénaire. Utilisez 20 grammes de chaque composant. La collecte d’herbe est versée dans 100 ml d’eau bouillante, infusée pendant 1-2 heures, filtrée et prise entière.

Selon les experts, la plupart des fonds utilisés sont inefficaces. Ils ne peuvent pas faire face à des symptômes aigus et ne sont efficaces qu'au stade initial de la réaction pathologique du corps. L'option la plus efficace reste l'aide d'un psychiatre et d'autres médecins.

Conclusion

Le traitement du delirium tremens doit être sous le contrôle des médecins. La thérapie à domicile n'est efficace que dans les premiers stades d'une attaque. Mais l’évolution ultérieure du tableau clinique ne peut que compliquer la tâche. Seuls les spécialistes peuvent prescrire le meilleur moyen d'intoxication et protéger le patient des effets négatifs des troubles mentaux.

La seule chose que les médecins recommandent de faire à la maison est de fournir les premiers soins avant l’arrivée d’une équipe médicale spécialisée. Un traitement non professionnel peut coûter une vie à une personne.

Traitement du delirium tremens pour l'alcool à la maison avec des médicaments et des remèdes populaires

Delirium delirium - psychose, qui se manifeste chez les alcooliques chroniques après une consommation excessive. Avec le delirium tremens (nom courant pour la pathologie), le traitement est effectué dans une clinique de traitement de la toxicomanie. À la maison, le patient peut être aidé, mais seulement dans les premiers stades de la dépendance et avec des symptômes simples.

Comment reconnaître

La fièvre démoniaque ne se manifeste pas chez une personne en état d'ébriété - la psychose survient 2 à 5 jours après l'arrêt de la consommation d'alcool. Le délire est précédé de symptômes de sevrage:

  • tremblement des membres;
  • maux de tête;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • convulsions.

Les signes d'exacerbation du délire sont exprimés en hallucinations. La nature de la fièvre est toujours individuelle:

  • "Problèmes" tactiles - il semble que quelqu'un touche les mains et les pieds, des insectes inexistants rampent sur la peau.
  • Non-sens visuel - une personne voit des créatures étranges («ivre d'enfer», «une réunion avec un écureuil a commencé»).
  • Hallucinations auditives - le patient entend des voix lui ordonnant de faire quelque chose ou impose des idées (par exemple, le mari a un paysan ou des voisins qui sont des espions).

Dans le contexte des hallucinations, la manie de la persécution, l'agressivité accrue, des accès de jalousie apparaissent. Dans cet état, une personne devient dangereuse pour elle-même et pour les autres.

La fièvre alcoolique postérieure est toujours accompagnée de déviations mentales et somatiques. En plus des hallucinations pour le délire caractérisé par: insomnie, manque d'appétit, nervosité accrue, transpiration, palpitations cardiaques, augmentation de la pression artérielle.

Blue Devils est une condition instable. Les périodes d'hallucinose se produisent soudainement et s'arrêtent brusquement, l'agression est remplacée par une convivialité accrue, une excitation - une somnolence. Les périodes de rémission (quand une personne reprend ses esprits) durent de quelques minutes à quelques heures.

Premiers secours

Les premiers secours à un patient en état de delirium tremens consistent à arrêter la surstimulation, l’élimination des troubles métaboliques responsables du délire. Les médecins à cette fin donnent du Sibazon, de l'oxybutyrate de sodium, de la rhéopoliglukine, du bicarbonate de sodium, du Panangin. Les remèdes à la maison énumérés ne peuvent pas être utilisés. Les mesures suivantes sont autorisées à la maison:

  • Posez la personne fébrile au lit. En cas d'agression et d'hallucinations fortes - attacher les mains et les pieds.
  • Donnez des sédatifs (Novo-Passit, Dormiplant, Bromkamphor).
  • Mettez une serviette trempée dans l’eau froide sur le front.
  • Donner au patient fébrile beaucoup d'alcool et d'absorbants (charbon actif, Enterosgel).

Si les symptômes du délire continuent d'augmenter au cours de la journée, vous devez cesser d'essayer d'éliminer l'alcoolique du délire et appeler une ambulance. Les médecins aideront à éviter les complications et à sauver des vies (le delirium tremens est un catalyseur des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, de l'encéphalopathie).

Manières de traitement

Après la crise aiguë du delirium tremens, des mesures complexes sont prises pour prévenir les rechutes, qui permettent d'éviter les effets négatifs de l'alcool (maladie cardiaque secondaire, tractus gastro-intestinal, système excréteur). Si la famille choisit le traitement clinique à la maison, suivez le schéma suivant:

  • Donner des médicaments pour l'hypertension artérielle, la température.
  • Avec l'excitabilité accrue, l'insomnie donne un sédatif.
  • Le premier jour est une grève de la faim utile (sujet à une forte consommation d'alcool).
  • À partir du deuxième jour, un aliment est administré (le patient a besoin de beaucoup de glucides, de vitamines; les aliments gras sont exclus).

Méthode obsolète de traitement de la fièvre: le toxicomane était invité à boire de l'alcool à une dose ne provoquant pas une intoxication grave. Cela a réduit la gravité de la psychose ou l'a complètement arrêtée. Chaque jour, la quantité d'alcool diminuait, diminuant progressivement à zéro. À présent, les médecins ne recommandent pas de traiter le délirium de la même manière. Cela aide en cas d’écureuil, mais il aggrave les symptômes de sevrage et provoque des complications de maladies causées par l’alcoolisme.

Méthodes folkloriques

Pour les remèdes populaires contre la fièvre, c'est le miel. En raison de la grande quantité de potassium dans la composition, il aide à soulager les symptômes des troubles somatiques et à réduire les fringales d'alcool. Le premier jour du délire, le patient reçoit chaque heure 2 cuillères à soupe de miel. Ensuite, à la fin de la semaine, il suffit de manger 1 cuillère à soupe 3 fois par jour.

Un patient atteint de delirium tremens est aidé par une décoction de graines d'avoine et de calendula, qui calme, améliore le métabolisme. Pour préparer la décoction, on prélève chez soi 100 g d'avoine et 10 g de fleurs de calendula, on verse dans 2 litres d'eau et on fait bouillir pendant 40 minutes. Buvez un médicament contre le délire 3 fois par jour avant les repas pour un demi-verre.

Le thé à la camomille aidera à se calmer. L'infusion de thym est administrée la nuit pour éviter l'insomnie. La teinture à base d'alcool contenant du millepertuis et de l'absinthe aide à lutter contre les hallucinations (pas plus de 3 cuillerées à thé).

Des médicaments

Lorsque le délire prescrit des médicaments qui soulagent l'anxiété, rétablissant le métabolisme, normalisant la pression et la température. Noms des médicaments courants:

  • Moyens apaisants - extrait de Valériane, Agripaume, Glycine, Biotredin, Novo-Passit.
  • Préparations contre l'hyperthermie et l'hypertension artérielle - Paracétamol, Panadol, Theraflu, Papazol, Capoten.
  • Moyens, rétablissant la circulation sanguine, empêchant la thrombocytose - Solution de magnésie, Vinpocetine, Telektol, Felodipine.
  • Médicaments destinés à améliorer les processus métaboliques - Reopoliglyukin, Panangin, bicarbonate de sodium.

Attention: avec Delirium tremens, les médicaments du groupe des benzodiazépines (Tazépam, Fénazépam) et du phénobarbital (Corvalol, Valocordin, Valoserdin) sont contre-indiqués. Les médicaments peuvent déclencher de nouvelles crises d'hallucinations. Afobazol et Phenibut apaisants ne causent pas de complications, mais ils ne peuvent pas guérir le délire.

La fièvre démoniaque se développe après une ivresse prolongée et l'abandon brutal de l'alcool. Si vous quittez le combat progressivement, le risque d'un écureuil est réduit. Afin de réduire complètement le risque de délire à zéro, il est préférable d'éliminer l'alcoolique de la frénésie alimentaire non pas à la maison, mais à la clinique. La désintoxication, la récupération du pH et l’équilibre électrolytique aident à normaliser le fonctionnement des organes internes, des processus métaboliques et à prévenir le développement de psychoses post-alcooliques.

Que faire lorsque la personne présente des symptômes de delirium tremens?

La dépendance à l'alcool provoque souvent le delirium tremens. Dans ce cas, l’essentiel est de savoir quel est le délire, les symptômes, ce qu’il faut faire quand il apparaît. En règle générale, il se produit chez les alcooliques après avoir quitté la frénésie suivante. Il s’agit d’une psychose grave, appelée en médecine delirium tremens en médecine. Par conséquent, il est préférable de savoir comment éviter le delirium tremens afin de ne pas le combattre quand il apparaît.

En règle générale, le delirium tremens affecte les personnes aux deuxième et troisième stades de la dépendance à l'alcool. Une telle maladie se manifeste dans la plupart des cas immédiatement après la disparition du syndrome de la gueule de bois. Les symptômes du delirium tremens après une frénésie ne peuvent être confondus avec rien d’autre. Ils sont exprimés très clairement, ce qui ne suscite pas de doutes quant au développement de la maladie. Quand une personne a le delirium tremens, que faire de mieux est la première question à poser, car cette affection peut être extrêmement dangereuse, non seulement pour le patient lui-même, mais également pour les personnes qui l'entourent.

Trouvé un remède unique qui provoque le dégoût de l'alcool! L'alcoolisme peut être surmonté en seulement une semaine! Lire plus ->

La psychose aiguë affecte le comportement du patient. Lorsqu'une fièvre blanche se déclare, une personne souffre d'hallucinations, devient très agressive, perd l'orientation dans l'espace et dans le temps et ne peut pas non plus se contrôler. Si vous regardez le comportement d'un alcoolique en période de délire, vous pourriez penser qu'il a complètement perdu la raison.

À quoi s'attendre du delirium tremens?

Le délire d'alcool affecte principalement l'état mental d'une personne. Le subconscient commence à laisser sortir tous les "monstres" qu'il avait précédemment enfermés. Il s'agit des peurs secrètes d'une personne avec laquelle il doit se battre pendant le délirium tremens.

Autrefois, le plus souvent, avec «l'écureuil», des «diables» venaient aux alcooliques, que les malades poursuivaient dans leur subconscient. Auparavant, lorsque plusieurs «histoires d'horreur» n'étaient pas diffusées à la télévision tous les jours, les gens avaient des craintes beaucoup moins secrètes. De nos jours, les alcooliques peuvent fréquenter les maniaques, les meurtriers, les monstres, les animaux mythiques. Parfois, le delirium tremens se manifeste par l’arrivée de fantômes qui tentent de traîner le patient dans un autre monde.

Essayant de chasser les images effrayantes envoyées par le cerveau, une personne commence à se précipiter sur tout ce qui se passe autour de lui, jure, agite ses mains. Il y avait aussi des cas où des hallucinations ont causé la mort d'une personne. Par exemple, des patients sous la pression de la peur ont sauté par la fenêtre ou se sont jetés dans les transports.

Les hallucinations se présentent sous la forme d'un film diffusé par la conscience même de l'homme. Un alcoolique peut simplement regarder le mur, mais à ce moment-là, il sera au concert ou observera simplement une situation de vie intéressante. Si, à ce moment-là, vous demandez à la personne où elle se trouve, le patient peut décrire avec précision ce qui se passe et le lieu d'action.

Qui devrait avoir peur des "écureuils"?

Comme mentionné ci-dessus, le delirium tremens affecte les personnes qui boivent, se trouvant aux deuxième et troisième stades de l'alcoolisme. Dans le même temps, les personnes ayant plus de 5 ans d'expérience dans l'alcoolisme sont le plus souvent sujettes à la fièvre blanche.

Les symptômes de troubles mentaux commencent à apparaître après le départ de la prochaine frénésie, alors que le delirium tremens n'apparaît pas pendant la consommation active d'alcool.

Le délire alcoolique peut survenir chez tout patient, peu importe son sexe et son âge. Dans ce cas, le rôle principal est joué par l’expérience de l’alcoolisme. Ce problème concerne particulièrement les personnes souffrant d'affections associées au système nerveux central, ainsi que celles ayant subi une grave blessure à la tête. Si une personne a le delirium tremens au moins une fois, le prochain «écureuil» ne tardera pas à arriver. La fièvre démoniaque peut commencer même avec de l'alcool pas trop longtemps. Dans les cas particulièrement négligés, lorsque la psyché est dans un état extrêmement instable, il suffit qu’une personne boive de manière continue pendant 3 jours seulement pour provoquer le delirium tremens.

Symptômes de la maladie

Lorsqu'une personne cesse de boire, elle commence par les signes les plus courants de la gueule de bois. En règle générale, ce syndrome est accompagné de maux de tête sévères, de vomissements, de faiblesse générale, de nausées et de déshydratation. Cependant, en fonction de la quantité et de la qualité de l'alcool consommé, d'autres symptômes peuvent s'ajouter. Parfois, au cours d'une gueule de bois, une personne remarque des convulsions, des problèmes au niveau du travail du cœur et du foie et des troubles de la parole.

Pendant la gueule de bois, les premiers symptômes du delirium tremens peuvent commencer. L'état mental va devenir de pire en pire. Cela commence par un sentiment croissant d'anxiété, que le patient ne peut pas expliquer. Il semble à une personne que quelque chose de mauvais est sur le point d'arriver. Il devient très effrayé et le sommeil disparaît. Les mains du patient commencent à trembler, le rythme cardiaque s'accélère, la température corporelle augmente et la pression augmente. Il est nécessaire d'ajouter rougeur de la peau et rougeur des yeux.

Tout cela peut être considéré comme un précurseur du delirium tremens. Mais le délire lui-même s'accompagne de cauchemars. Ils surviennent pendant un court sommeil, puis surviennent pendant la veille. En règle générale, les hallucinations au cours du delirium tremens se produisent la nuit. Une personne peut d’abord entendre des pas, des appels et du bruit inexistants. La vision périphérique marque par erreur un mouvement qui n'est pas vraiment présent.

La première fois, les symptômes du delirium tremens peuvent ne pas être trop prononcés. Avec le temps, la situation va s'aggraver. Dans ce cas, des soins médicaux peuvent être nécessaires.

Les hallucinations peuvent durer environ 3 jours. À ce stade, l'état psycho-émotionnel d'une personne peut être à la limite. Des hallucinations visuelles lumineuses commenceront à apparaître de plus en plus souvent, quelle que soit l'heure de la journée.

Vidéo sur les causes et les symptômes du delirium tremens:

En plus des "monstres" visuels, le patient peut avoir des hallucinations auditives et tactiles. Par exemple, une personne peut commencer à parler à des interlocuteurs inexistants ou il lui semblera que des insectes courent dans son corps. La nature de ces symptômes est purement individuelle. Parfois, les voix dans la tête d'un alcoolique disent des choses qui le choquent, ce qui provoque la fureur. Dans cet état, une personne est très dangereuse pour les autres.

Aide au délire alcoolique

Le delirium tremens, les symptômes, le traitement dans presque tous les cas sont similaires et nécessitent l'aide d'un spécialiste en psychiatrie. Les proches alcooliques doivent se rappeler qu’il s’agit d’une maladie très grave. Souvent, les symptômes du delirium tremens sont fatals. Pour cette raison, si possible, dès l'apparition du delirium tremens, le traitement est préférable à l'hôpital.

Delirium tremens peut entraîner des symptômes dangereux, tels qu'une température corporelle supérieure à 40 ° C, une déshydratation, des crampes et des spasmes graves, une augmentation du nombre de globules blancs, une hypertension et même un gonflement du cerveau. Le comportement agressif d'une personne est un problème considérable. Cela peut être dangereux pour l'alcoolique lui-même et pour les personnes qui l'entourent. Cette condition rend difficile le traitement du patient.

En règle générale, afin de fournir à une personne une assistance médicale pour le délire alcoolique, elle est envoyée dans un hôpital psychiatrique, où elle sait comment guérir cette maladie. Ici, ils sont examinés pour confirmer le diagnostic et prescrire un traitement.

Il convient de noter immédiatement que si les symptômes apparaissent, le traitement à domicile avec des remèdes populaires n’apportera probablement pas le résultat escompté. Dans la trousse de premiers soins, l’utilisation de phénobarbital, de médicaments tels que Corvalol et Valocordin est autorisée. Le patient peut recevoir Relanium pour qu’une personne s’endorme et qu’elle soit plus facile à supporter une période difficile. Mais Haloperidol devrait être exclu dans tous les cas. Ce médicament pour le délire alcoolique peut provoquer un gonflement du cerveau, qui sera fatal.

Si l'agression et les hallucinations sont trop fortes, alors la personne doit être isolée de la société. Dans cet état, il peut se blesser et blesser d'autres personnes. Il est donc préférable de faire appel à une institution médicale spécialisée. Dans les cas extrêmes, vous pouvez bloquer les actes d'un alcoolique à la maison. Pour ce faire, vous pouvez l'attacher au lit.

Pour prévenir la déshydratation, le patient doit boire beaucoup. Il est préférable d'utiliser de l'eau ordinaire additionnée de soude et de sel. Il est nécessaire de surveiller la température du corps. Avec une augmentation significative de celle-ci, des frottements sont effectués et des symptômes sont traités. En même temps, avec les médicaments, il faut être extrêmement prudent.

Si, au cours de la fièvre blanche, le patient a commencé à avoir de graves convulsions, la transpiration a augmenté, le refroidissement et l'hypertension artérielle sont forts, ce qui indique un état critique du corps. Dans ce cas, une hospitalisation urgente et des soins psychiatriques sont nécessaires car tout cela peut être fatal.

Reportage vidéo sur le delirium tremens:

S'il n'y a aucun moyen d'obtenir des soins médicaux qualifiés, il est nécessaire de faire dormir le patient. Cela aidera les somnifères. Diverses drogues sont autorisées, mais il est très important d’exclure l’alcool. Si vous mélangez des somnifères avec des boissons alcoolisées, un tel cocktail peut provoquer des symptômes encore plus vifs de la maladie chez un alcoolique.

Le traitement du delirium tremens dure en fonction de la durée de ses symptômes et de sa résistance. Chez certains patients, la maladie disparaît déjà au troisième jour et il y a ceux qui doivent «combattre des monstres» jusqu'à un mois. Après le delirium tremens, lorsque tous les symptômes disparaissent complètement, l’alcoolique doit penser à se résoudre lui-même à jamais. Sinon, sa psyché peut être complètement détruite et les chances de sa restauration disparaîtront à jamais.

Delirium tremens quoi faire

Presque tous les alcooliques étaient confrontés à un tel état de crise du delirium tremens. Et si l’alcoolique lui-même ne se souvient pas du tout et ne comprend pas ce qui lui arrive, ses parents se souviennent longtemps de la situation semblable qui caractérisait une personne non étrangère. Dans une telle situation, il est important de ne pas s'embrouiller, de savoir quoi faire et d'agir sans délai. Le délire alcoolique appartient à la catégorie des psychoses les plus fortes et les plus dangereuses, qui provoquent de nombreuses tragédies. Par conséquent, il est préférable de prévenir cette condition, car la lutte contre cette maladie est assez compliquée et longue.

Avant de donner des conseils sur la manière dont vous pouvez aider, si une personne a le delirium tremens ou si les symptômes d’une attaque imminente sont évidents, vous devez savoir ce que cette personne a vécu pendant cette attaque.

Le délire lié à l’alcool affecte généralement les personnes déjà au deuxième ou au troisième stade de la dépendance à l’alcool. Elle se manifeste immédiatement après la gueule de bois et elle est si vivante et caractéristique qu'il est tout simplement impossible de confondre ses symptômes avec quoi que ce soit d'autre. Par conséquent, en cas de delirium tremens, il n’est pas nécessaire de douter de l’état d’un alcoolique. Le patient est tourmenté par des symptômes assez typiques du délire:

  • hallucinations;
  • agression non motivée;
  • manque d'orientation spatio-temporelle;
  • impossibilité de se maîtriser;
  • troubles graves du sommeil;
  • Le comportement est similaire aux actions d'un fou.

Ainsi, lorsqu'un alcoolique commence à se comporter de la sorte, des proches se perdent sans savoir quoi faire ni comment agir. Chez l’homme, le delirium tremens commence toujours après un syndrome de la gueule de bois prononcé qui le précède. Ensuite, le toxicomane semble se couvrir d'une vague d'anxiété déraisonnable et d'une peur inexplicable. Habituellement, les personnes dans cet état essaient de se calmer et de se coucher, mais beaucoup de personnes sont confrontées à un problème, car le patient dans cet état est perturbé par des troubles du sommeil. Lorsqu'un patient s'endort, il fait de terribles cauchemars, un sommeil agité et troublant, souvent intermittent.

L'insomnie persistante et les hallucinations se produisent généralement quelques jours après la gueule de bois. Fait intéressant, les visions hallucinogènes chez les patients sont bien réelles, brillantes et mobiles. Les patients peuvent voir devant eux une toile brillante, divers insectes, serpents, diables, etc. Des images hallucinogènes peuvent être complétées par des hallucinations auditives. Souvent, les patients se plaignent d’être insultés, se moquent de nous et sont rappelés.

Les symptômes fréquents de la fièvre incluent des hallucinations tactiles, quand il semble à un alcoolique que des araignées, des cafards ou des souris le courent, etc. Le patient, sous l'influence du délire alcoolique, commence à se disputer avec des hallucinations, à se débarrasser d'insectes hallucinogènes, à chasser les démons, etc..

Pour savoir avec certitude qu’une personne a eu de la fièvre et pour agir correctement, vous devez avoir une idée des manifestations du délire.

  • de tels patients sont caractérisés par des changements d'humeur soudains, ils peuvent devenir soudainement enragés ou devenir gentils.
  • Les épisodes de délire sont généralement harcelés la nuit et l'apogée de la fièvre apparaît au lever du jour.
  • ensuite, le patient s'apaise sensiblement, il se rend compte qu'il est malade et qu'il a besoin d'aide et de traitement, qu'il parle de cauchemars.
  • mais dans la soirée, les craintes de panique sont encore exacerbées, les proches doivent donc être prêts.
  • le patient devient nerveux, s'inquiète de quelque chose ou se perd en quelque sorte.

Ces signes indiquent un retour de la saisie. Habituellement, de tels états durent plusieurs jours, tandis que les patients peuvent ne pas dormir tout ce temps ou s'endormir rapidement. Cette condition est complétée par des perturbations végétatives telles que l'hyper-longévité, des bouffées de sang sur le visage et les yeux, une augmentation du rythme et des sauts de pression.

Premiers secours

La première aide d’urgence, si une personne a le delirium tremens, consiste à soulager l’hyper-excitation du patient et à éliminer un facteur comme les troubles du sommeil. Habituellement, l'apparition d'un sommeil normal et à part entière indique qu'une attaque de fièvre alcoolique commence à se résorber progressivement. L’état du patient étant plutôt grave, il doit prendre les mesures nécessaires en tant qu’aide d’urgence, sur la base des principes de la réanimation. c'est-à-dire qu'à 24 heures, vous devez "remettre le patient debout" et le ramener à son état normal. Si pendant la journée il n'y a pas de dynamique positive et même un soupçon d'amélioration, le traitement du délire est déjà effectué dans une clinique psychiatrique.

Si un époux, un père (frère, etc.) souffrait de la même maladie, votre première action devrait consister en une ambulance. Pendant que les médecins partent, les actions suivantes sont nécessaires:

  1. Lit le patient, attache si nécessaire;
  2. En lui donnant plus d'eau, car le corps connaît une grave déshydratation;
  3. Si l'état de santé empire, il est recommandé d'appliquer quelque chose de froid sur le front ou de mettre le patient sous une douche froide.
  4. Ne laissez pas le patient sans surveillance adéquate.

La fièvre alcoolique est une condition dangereuse qui nécessite des soins médicaux obligatoires. Si la fièvre ne lâche pas, une hospitalisation est nécessaire, même si le patient résiste. En cas d'inactivité, l'issue peut être triste, même au décès du patient. Et si vous considérez que sous l'influence de la fièvre, le patient n'est pas capable de se maîtriser, alors tout le monde autour de lui est en danger.

Où se tourner si une personne a le delirium tremens

Beaucoup de gens ne comprennent pas où et à qui appeler, si une personne est atteinte de delirium tremens. Il est nécessaire de se souvenir à jamais, sous l'influence du délire alcoolique, que le patient soit gravement dangereux pour les autres et pour lui-même, il doit donc être envoyé en traitement pour toxicomanie, ce qui peut être fait sans consentement. Par conséquent, si un alcoolique développe une psychose aiguë (delirium tremens), il est nécessaire d'appeler la brigade des ambulances et, si nécessaire, la police. Une fois le diagnostic confirmé par les ambulanciers, il est probable que le patient devra être livré de force à une clinique de narcologie.

Il est nécessaire d'appeler rapidement une ambulance si le patient a:

  • la température élevée a augmenté (39,5 à 40 ° C);
  • les crises convulsives ont commencé;
  • la pression a augmenté;
  • la déshydratation a commencé;
  • il y avait une agressivité incontrôlable et déraisonnable.

L'essentiel est de ne pas attendre. La perte de temps peut avoir des conséquences terribles, car le délire même ne passe pas. L'aide obligatoire de spécialistes est nécessaire. Par conséquent, la première action des personnes dont le parent présente tous les signes de délire douloureux doit nécessairement appeler une ambulance. Il est impossible de soigner une fièvre avec des herbes et des perfusions, il s’agit d’un trouble mental grave. Par conséquent, les spécialistes devraient participer à sa thérapie.

Traiter la fièvre blanche

Les symptômes fréquents de la fièvre comprennent des hallucinations tactiles.

Étant donné que le delirium tremens commence habituellement après une frénésie, le diagnostic du syndrome de sevrage de l'alcool avec délire est déterminé dans une clinique de traitement pour toxicomanes. Le traitement commence par l'utilisation d'antipsychotiques à forte dose. Un patient agité peut se fixer dans son lit d'hôpital, ce qui est considéré comme un phénomène normal en psychiatrie. Sous l'influence de la fièvre, le patient peut se blesser ou blesser le personnel médical. Une telle mesure est donc nécessaire.

  • l'essence du traitement du délire est réduite à l'effet sur le psychisme et les structures physiologiques d'un alcool, c'est pourquoi on utilise des médicaments psychotropes et des médicaments qui absorbent des substances toxiques du corps intoxiquées par l'alcool;
  • des formulations sont également introduites pour rétablir l'équilibre eau-sel et normaliser l'activité intra-organique;
  • L'alcoolisme est très rusé, il a un effet néfaste sur l'état des structures cardiovasculaires et du cerveau, des reins et du système nerveux. Les préparatifs pour l'élimination des composants toxiques sont prescrits pendant environ une semaine, puis ils se penchent sur l'état du patient;
  • en moyenne, une hospitalisation dure au moins 21 jours;
  • les médicaments à action hypnotique doivent être inclus dans le traitement médicamenteux, car le délire se forme en partie sur le fond de l'insomnie, car le patient doit s'endormir, même s'il s'agit d'un médicament. Cette pratique aide les structures neuro-systémiques à se rétablir en peu de temps.
  • au cours des trois semaines de séjour à l'hôpital, des complexes de vitamines et des antipsychotiques seront attribués à la patiente;
  • si nécessaire, parallèlement, il existe un traitement supplémentaire des pathologies concomitantes.

Le spécialiste, qui calcule correctement la posologie, sélectionne les types de médicaments nécessaires pour le patient, dont l'action soulage les alcooliques des hallucinations et protège les régions du cerveau contre les intoxications toxiques. Une telle thérapie peut prendre plusieurs semaines. Si le patient se sent bien pendant la journée, il n’est pas nécessaire d’avoir un délire, car les crises de délire se produisent généralement la nuit. Un signe positif est un alcool long et profond pendant le sommeil. Lorsque le cours se termine et qu’il est nécessaire de le terminer complètement, c’est-à-dire que le patient doit passer au moins 21 jours à l’hôpital de traitement pour toxicomanie, il continue de prendre certains médicaments à la maison. Une telle prévention aidera à éviter la récurrence du délire.

Même après un traitement à vie, de nombreux patients présentant une altération de la mémoire conservent les effets du délire, tels que des troubles de la mémoire et une réduction des capacités mentales, des troubles de la parole ou, occasionnellement, des épisodes épileptiques, ainsi que des psychoses chroniques. La mort est la conséquence la plus terrible de la fièvre. Il est donc impératif de suivre un traitement jusqu'au bout, puis de s'assurer que le patient ne boit jamais d'alcool, car même un verre de vodka peut provoquer la rechute d'une crise de délire.

Blue Devils - ses symptômes et son traitement rapide

La condition généralement appelée delirium tremens est une forme particulière de psychose aiguë d'origine métallo-écologique. Une personne subit une agression dirigée contre elle-même, une dépression de conscience hallucinatoire, une excitation motrice, une peur, des illusions et un délire.

Le terme «délire alcoolique» apparaît dans l'environnement médical. Les spécialistes décrivent la maladie comme un syndrome accompagnant l'ivresse (dépendance à l'alcool) aux premier et deuxième stades de développement.

La maladie se forme lorsque les boissons alcoolisées sont maltraitées. Une personne victime d'un accès de délire alcoolique est dangereuse pour lui-même et les autres, car elle ne peut évaluer correctement la réalité et son état obsessionnel.

Raisons

Delirium tremens peut être formé en raison de ces facteurs:

  • La cessation soudaine de l'alcool dans le contexte de la dépendance à l'alcool (la gueule de bois des gens).
  • Une grande quantité de boissons alcoolisées consommées.
  • Maladies infectieuses.
  • Traumatisme cérébral.
La plupart des patients atteints de delirium tremens déclarent avoir été attaqués par des démons dans un délire hallucinogène. De tels mirages torturent des alcooliques européens, des Indiens et des habitants du Grand Nord qui consomment de manière excessive l’alcool.

Symptômes et symptômes primaires

Des signes cliniques de delirium tremens apparaissent 72 heures après la dernière prise d'alcool par l'alcool. Si une annulation soudaine survient à la suite d’opérations antérieures, de blessures, les premiers symptômes peuvent déjà apparaître le premier jour.

Les caractéristiques se développent en fonction du stade de la maladie.

Le premier stade du delirium tremens - délire menaçant

Pour la plupart des symptômes, cette phase est identique au syndrome de sevrage. Au matin, la maladie se reflète dans l'état mental et la physiologie:

  • Perte d'orientation dans des lieux familiers, perte du sens de la perception temporelle.
  • L'hyperthermie. La température corporelle peut monter jusqu'à 39-40 degrés.
  • Respiration intermittente fréquente, tachycardie.
  • Maux de tête soudains et paroxystiques.
  • La diarrhée
  • Bâillonnement systématique.
  • Troubles neurologiques - troubles de la parole, etc.
  • Crampes
  • Rougeur du visage et des yeux.

Dans la soirée peut apparaître:

  • Tremblement des mains.
  • Excitation croissante.
  • Hallucinations
  • Cauchemars, insomnie.

Si une personne recommence à boire des boissons alcoolisées au cours de cette phase de la maladie, elle reprend son état normal.

Deuxième étape: le délire épicé

Cette étape est caractérisée par le développement rapide des symptômes. La guérison spontanée est considérée comme impossible. Ceci est un syndrome caractéristique du delirium tremens (delirium tremens).

Les signes de la deuxième étape:

  • Les hallucinations augmentent en force et en durée. Une personne entend le mouvement des ombres, le claquement des portes, des marches et des appels.
  • En renforçant les états délirants, le délire devient intrusif. Une personne pense être poursuivie, elle veut lui faire du mal, le tuer, etc.
  • La température corporelle s'élève à 39 degrés et plus.
  • Le patient est irrité par la lumière, le son et d’autres facteurs.
  • Hyperactivité croissante.
  • Les états agressifs sont brusquement remplacés par l'excitation générale et inversement.
  • La respiration devient fréquente et intermittente (jusqu'à 26 / min.).
  • Il y a une détérioration du sommeil. Les rêves deviennent cauchemardesques et lourds.
Le délire alcoolique peut se développer non seulement dans le contexte de l'abolition de l'alcool, mais également lorsque vous arrêtez de prendre des sédatifs ou des hypnotiques. Les réactions du corps liées à la dépendance physique sont dangereuses et peuvent être fatales. Nécessite des soins médicaux spécialisés.

Si le patient ne reçoit pas les soins médicaux appropriés, il est condamné au délire de tremblement au cours de la troisième phase finale.

Troisième étape: le délire (menace de la vie)

Une maladie extrême se caractérise par les symptômes suivants:

  • Les aggravations agressives laissent place à des accès d'apathie complète et profonde;
  • Une personne éprouve une faiblesse et une inhibition mentale, physique;
  • Toutes les réactions sont léthargiques;
  • Il existe un degré extrême d'états délirants - voix calme, discours déraisonnable et incohérent;
  • Un tremblement se propageant dans tout le corps;
  • Convulsions, crises d'épilepsie;
  • Tachycardie, essoufflement;
  • L'insomnie est accompagnée d'illusions et d'hallucinations, profondes dans leur force et leur éclat.

En l'absence de soins médicaux qualifiés appropriés, la troisième phase du délirium tremblant face à une dépression excessive de la conscience se jette dans le coma. Cela peut entraîner des lésions cérébrales irréversibles, des hémorragies, un gonflement du cerveau et la mort. L'ampleur des dommages ne peut être prédite par personne.

Les conséquences

Le délire alcoolique peut causer diverses maladies. Les lésions cérébrales chez Delirium tremens ont une image prononcée. Les conséquences les plus typiques sont:

  • Pneumonie - survient chez un tiers des personnes atteintes de delirium tremens;
  • Cardiomyopathie alcoolique - se développe dans 25% des cas, peut entraîner la perte du patient;
  • Violation de l'absorption et du métabolisme des vitamines;
  • Déstabilisation de l'équilibre acido-basique, eau / sel;
  • Pancréatite;
  • Dysfonctionnement rénal et hépatique (par exemple, la dystrophie du foie gras);
  • Rhabdomyolyse - Syndrome accompagné de destruction du tissu musculaire et de myopathie extrême;
  • Œdème cérébral.

Les Blue Devils peuvent se terminer:

  • Récupération exhaustive;
  • Récupération partielle - le patient reste psychosyndrome amnésique ou organique;
  • Fatal.
Le déni de l'alcool en général et du delirium tremens peut être mortel. Avant que les principes de thérapie intensive et de traitement pharmacologique efficace ne soient développés, le taux de mortalité sur le fond de telles formes atteignait 35%. Dans le monde actuel, ce chiffre varie entre 5 et 15%.

Que faire si une personne a le delirium tremens

Dans les formes sévères, la réanimation est nécessaire. Ces manipulations sont effectuées dans un service spécialement équipé d'un hôpital psychiatrique.

Premiers secours

Les soins d'urgence visent à restaurer le patient:

  • Diminution de la pression intracrânienne (risque élevé d'œdème cérébral);
  • Stabilisation de l'excitabilité végétative;
  • Combattez l'insomnie. Le sommeil devient un signe de la fin imminente de la maladie;
  • Comment développer une stratégie pour un comportement correct avec un alcoolique

Des doses importantes de tranquillisants sont principalement utilisées pour soulager le délire alcoolique:

  • Le choix - "Seduxen", "Diazepam", "Relanium";
  • "Elinium";
  • "Phénazépam";
  • La combinaison de substances psychoactives avec des somnifères - "Dimedrol" et "Barbamil" ou "Diprazina".

Pour éliminer l’intoxication et favoriser l’utilisation de l’activité cardiaque:

  • Glucose, Korglikon, Cordiamin, Hemodez;
  • La prednisolone est montrée aux premiers stades du delirium tremens.

Pour restaurer le corps prescrit la consommation de vitamines:

  • Vitamines B;
  • "Acide nicotinique";
  • "Acide ascorbique".

Autres manipulations primaires:

  • Avec l'hypertension croissante, une solution de chlorure de sodium est prescrite;
  • Lasix est utilisé pour prévenir l’œdème cérébral.
  • Pour restaurer le métabolisme utilisé "Panangin", "Reopoliglyukin."

Traiter la fièvre blanche

Organiser indépendamment le traitement de la maladie est impossible. Une intervention médicale professionnelle est requise. La seule chose que les parents et les amis peuvent faire est de mettre le patient au lit, éventuellement de le lier, de lui donner beaucoup de boisson pour la désintoxication.

Il est possible de se débarrasser du delirium tremens après une longue frénésie et lorsque le patient reçoit un effet complexe:

  • Soulagement de l'excitation;
  • Restauration du métabolisme, hémodynamique;
  • Normalisation de l'activité respiratoire et cardiaque;
  • Élimination ou prévention de l'insuffisance rénale et hépatique;
  • Prévention ou traitement de l'enflure du cerveau, des poumons;
  • Égalisation de la température corporelle.
Outre le traitement médicamenteux, l’atmosphère de la maison environnante revêt une importance particulière - un environnement bien éclairé, propice à la détente. Ensuite, le patient ressentira la suppression du stress hallucinogène.

Qui appeler pour de l'aide

S'il y a une personne dans la maison qui présente tous les signes du delirium tremens, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre dans des établissements cliniques spécialisés prêts à fournir à un narcologue qualifié une visite à domicile. À la maison, le patient se sent plus en confiance et plus en sécurité, ce qui contribue également au rétablissement.

Avis et recommandations de médecins

Les narcologues recommandent fortement de ne pas suivre un traitement utilisant les techniques de la médecine traditionnelle. Le délire alcoolique est un trouble grave qui nécessite des soins intensifs et des médicaments, notamment.

Pourquoi est-il nécessaire d'appeler un spécialiste du traitement de la toxicomanie à la maison?

Les spécialistes des institutions spécialisées, lorsqu’ils rendent visite à un patient, développent une tactique de traitement individuelle, chaque tableau clinique spécifique ayant ses propres caractéristiques.

Cette approche procure un soulagement rapide au patient et une récupération rapide au niveau physiologique et psychologique. La fièvre diabolique, en l'absence d'un traitement adéquat, se termine souvent d'elle-même, mais avec une réduction des capacités mentales et de l'intelligence nuisant à la qualité de la vie, il est donc important de commencer le traitement à domicile en temps voulu avec un narcologue expérimenté.

Les délires et les hallucinations qui se développent pendant le delirium tremens sont souvent associés à des sensations tactiles. Le patient sent que «quelque chose» rampe sur son corps. En outre, la maladie s'accompagne d'un intense sentiment de malheur, l'attente d'une mort imminente.

Le délire délire menace parfois la vie, mais avec le comportement approprié de la famille et des amis, dans les cas extrêmes, avec la mise en place de soins médicaux ciblés, la maladie se termine souvent par un rétablissement presque complet, avec des dommages minimes pour l'activité cérébrale.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie