L'utilisation systématique d'alcool éthylique laisse inévitablement une empreinte pernicieuse sur l'état physique, mental et émotionnel d'une personne. Quand un alcoolique entre dans la frénésie, le résultat peut être assez déplorable. L'un des effets secondaires de la consommation excessive d'éthanol est le trouble mental aigu «delirium tremens» (généralement appelé «écureuil»).

Qu'est-ce que le delirium tremens?

"Squirrel" est un phénomène très commun!

Le trouble résulte de l'annulation brutale de l'éthanol après une longue consommation excessive et s'accompagne de troubles de la raison, d'attaques de panique, de crises de délire et d'anxiété, de fièvre et de frissons, d'un manque de sommeil et de diverses hallucinations.

Les protéines chez les alcooliques sont rares au moment de l’intoxication. Le plus souvent, il apparaît sobre, du deuxième au cinquième jour, à partir du moment où la personne cesse de boire. L'état de délire après la frénésie est une maladie dangereuse. L'un des risques est qu'une personne en délire puisse se faire du mal.

Les hallucinations après la frénésie se manifestent plus activement la nuit. Au cours de la journée, une personne peut reprendre conscience pendant un moment, puis se replonger dans des états de délire et de panique.

Dans certains cas de delirium tremens, un alcoolique peut avoir un comportement relativement calme et amical, se rendre compte qu'il est malade, mais même dans ce cas, le danger de la maladie est encore extrêmement élevé sans traitement ni surveillance. Se débarrasser de l'écureuil seul est extrêmement difficile.

Les causes

Les hallucinations dans l'alcoolisme apparaissent comme une conséquence de la violation du cerveau, résultant d'une forte intoxication à l'éthanol. Le délire d'alcool est généralement sensible aux personnes qui l'utilisent systématiquement au fil des ans. Cependant, il peut être confronté à des personnes relativement peu ivres qui ont sombré dans le combat (par exemple, lors de vacances prolongées en mai ou au Nouvel An) et qui en sont sorties brusquement.

C'est un rejet marqué de l'alcool, dans le contexte d'une longue frénésie, qui est le principal facteur provoquant le délire. Le corps subit une forte dépression alcoolique semblable à celle des narcotiques. Le cerveau d'un alcoolique commence à faire défaut en raison de la privation d'oxygène sur fond d'une intoxication prolongée à l'éthanol, qui se manifeste par de fortes hallucinations, des changements émotionnels et physiologiques et des crises d'anxiété.

Personnes à risque

Le développement de ce trouble affecte les alcooliques avec des années d'expérience. Les alcooliques ivres sont plus susceptibles de rencontrer un écureuil.

Le risque de delirium tremens inclut également les personnes qui ont subi des blessures à la tête ou qui souffrent de maladies du système nerveux central.

Symptômes de delirium tremens après frénésie

Le délire douloureux commence avec l'apparition de troubles neurologiques. Des tremblements se produisent, la parole se détériore, des maux de tête apparaissent. Avec le delirium tremens, des convulsions peuvent survenir dans tout le corps.

Des hallucinations sonores et visuelles sont possibles.

Les premières anomalies mentales apparaissent sous la forme d'une anxiété générale accompagnée de crises périodiques aiguës d'anxiété et de peur. Parallèlement à cela, l'alcoolique s'aggrave (puis disparaît complètement) du sommeil, des cauchemars apparaissent.

De plus, le psychisme est de plus en plus incontrôlable, des hallucinations apparaissent. L'homme commence à voir diverses créatures, animaux, diables, monstres fantastiques, sent la présence d'insectes sur sa peau, entend des voix, de la musique, etc. La nature des hallucinations pour chaque personne est individuelle, mais la luminosité et le réalisme des images sont presque toujours très élevés.

Les effets visuels malsains sont principalement perçus par la vision latérale et sont constamment en mouvement. Une personne imagine constamment comment divers types de créatures rampent, courent et survolent près de lui, mais il est difficile de se concentrer sur eux avec une vision frontale.

En parallèle avec des hallucinations, des accès de délire, une persécution démoniaque, une soif d’actes inadéquats et d’actes d’action.

Les crises de délire régressent périodiquement et la panique et la peur sont remplacées par des moments de calme et de calme, mais les symptômes réapparaissent plus tard.

De telles conditions s'accompagnent d'un grave épuisement physique et émotionnel.

Combien de temps dure le trouble?

Les signes de délire tremblant disparaissent 3 à 5 jours après le début du délire. Cependant, une attaque de delirium tremens peut durer plus longtemps. Le rétablissement après une consommation excessive d’alcool commence par le retour du sommeil et de l’appétit.

Comment traiter le trouble

Si une personne a le delirium tremens, elle devrait être hospitalisée. Même s'il ne semble pas violent et relativement calme, la situation peut changer à tout moment. Dans cet état, une personne est un danger pour elle-même et pour les autres. En outre, il est extrêmement difficile d’assurer à la maison un sevrage alcoolique correct, car cela implique l’utilisation de médicaments puissants délivrés par un médecin prescripteur. Les médecins savent tout sur le delirium tremens et déterminent ce qu'il faut faire pour ne pas nuire au patient et le ramener doucement à la normale.

Le traitement du délire implique une approche intégrée qui comprend:

  1. Soulagement de l'excitation. Afin de calmer la personne et de retrouver le sommeil, des sédatifs, des anesthésiques et des antipsychotiques puissants sont utilisés, tels que Sibazon, l'oxybutyrate de sodium et l'halopéridol.
  2. Élimination des troubles métaboliques. Mesures visant à la normalisation des processus métaboliques dans le corps, à l'excrétion de substances toxiques, à la restauration de l'équilibre eau-sel après une consommation excessive. Pour restaurer les électrolytes perdus, l’asparaginate de potassium et de magnésium est administré par voie intraveineuse.
  3. Élimination des troubles hémodynamiques et normalisation de la respiration. Le syndrome de sevrage chez les alcooliques s'accompagne d'une violation de la respiration normale et d'une hémodynamique intracérébrale. Pour rétablir le flux sanguin normal et saturer les cellules du cerveau avec de l'oxygène après une frénésie, des préparations à base de Dextran (un polymère de glucose) sont utilisées. Le patient a mis le compte-gouttes Reopoliglyukina, Poliglyukina, avec l'addition de glucose pur.
  4. Prévention ou élimination des dysfonctionnements rénaux et hépatiques. Ces corps souffrent plus que d’autres de leur dépendance à l’alcool, car ce sont des filtres qui se traversent et filtrent les substances toxiques et les poisons. Pour rétablir le fonctionnement normal des reins après une frénésie alimentaire, un régime spécial est prescrit pour les boissons alcoolisées (7a, 7b), à boire abondamment, les préparations à base de plantes rénales, les préparations diurétiques (par exemple, Furosémide). Dans les cas graves, on utilise la dialyse et l'hémodialyse (purification artificielle du sang à l'aide du dispositif qui effectue le travail du rein). Pour restaurer et protéger le foie, il est prescrit des médicaments à action hépaprotectrice, tels que: Carsil, Heptral, Ursofalk, Liv 52 et autres.
  5. Prévention ou élimination de l'œdème pulmonaire et cérébral. Des problèmes similaires peuvent survenir en raison d'une circulation sanguine altérée et d'un manque d'oxygène dans le corps. Les mesures visant à normaliser la circulation sanguine comprennent un certain nombre de procédures thérapeutiques: l'inhalation d'oxygène; normalisation de la pression artérielle à l'aide de produits pharmaceutiques; l'utilisation de vasodilatateurs pour réduire la charge sur le cœur; normalisation du débit cardiaque à l'aide d'agents cardiotoniques.
  6. Réduction de l'hyperthermie. Afin d'empêcher une personne de surchauffer dans le délire, un certain nombre d'activités sont réalisées: une personne doit être déshabillée (ouverte); boire du liquide froid régulièrement; application de froid et de glace sur les tempes, le cou, les aisselles dans la région de l'aine; essuyer une solution peu concentrée de vinaigre; bains d'eau froide; intervention médicamenteuse (intraveineux No-shpy, Papaverina, Dantrolene).
  7. Thérapie des maladies intercurrentes. Cela implique le traitement de toute autre complication ou maladie apparue sur fond de consommation excessive d'alcool. Ceux-ci incluent des problèmes cardiovasculaires, des maladies des organes internes et des troubles mentaux.
au contenu ↑

Les conséquences des écureuils après la frénésie

Les conséquences du delirium tremens sont assez graves. Environ 10% de tous les cas aboutissent au décès du patient, principalement en l’absence de traitement et de soins. Souvent, dans un état de délire, les alcooliques mettent fin à leurs jours par suicide ou meurent dans une intoxication inadéquate. La mort par délire peut survenir en raison d’une défaillance des organes internes ou d’une surchauffe. Souvent, les patients tombent dans le coma.

Le résultat le plus probable après le délire est le rétablissement des défauts acquis (physiques ou psychologiques). Chaque crise de fièvre affaiblit le corps et cause de gros dégâts. Exemples de complications possibles après une frénésie:

  • syndrome psychoorganique;
  • l'amnésie;
  • psychose chronique;
  • la cirrhose
  • gonflement du cerveau
  • démence
  • coups et crises cardiaques.

Pour un alcoolique qui a eu du délire, il y a un risque accru de rechute même avec de petites quantités d'alcool éthylique.

Comment éviter le delirium tremens après la frénésie

Renonce à l'alcool

Sortir d'un combat prolongé devrait être progressif, car l'état de l'écureuil est précisément dû à un rejet marqué de l'éthanol. Le dosage d'éthanol devrait être réduit progressivement, réduisant progressivement la consommation à zéro. Parallèlement, il est nécessaire d'effectuer les procédures de récupération décrites ci-dessus.

Il est préférable de donner vie à un alcoolique qui a pris part à une crise dans une clinique, où il recevra l’aide nécessaire et une aide pour se rétablir. Sous la supervision de médecins, le risque d'apparition de delirium tremens et d'autres complications possibles est minimisé.

Combien de jours de delirium tremens après une frénésie

L’alcoolisme dans le monde moderne est reconnu comme une véritable maladie et est si grave et insidieux que même le «patient» lui-même et les personnes à côté de lui en souffrent. Une des manifestations les plus dangereuses de la dépendance est la psychose, appelée "delirium tremens", sous une forme plus accessible - delirium tremens. Cette condition peut être qualifiée de folie, et cela correspond au sens même du mot délire (délire en latin - folie ou folie), ainsi qu’à l’état mental douloureux de l’alcoolique, manifesté par un trouble de la conscience, une agitation malsaine, une agression et des hallucinations visuelles et auditives effrayantes.

Combien de temps dure la fièvre

Généralement, le delirium tremens survient au cours des 3 premiers jours suivant l’arrêt de la consommation excessive d’alcool, dans de rares cas vers le 6ème jour. Ce ne sont pas les ivrognes débutants qui souffrent de ce trouble, mais les alcooliques âgés de 40 ans environ, qui ont franchi les deuxième et troisième étapes de la dépendance à l’alcool, ont déjà «vécu» avec cela pendant au moins cinq ans.

«Écureuil» s’adresse aux personnes «expérimentées» en matière de consommation d’alcool, avec une frénésie de 7 jours au minimum avec une dose quotidienne supérieure à 500 ml. L’apparition du délire survient au moment d’un sevrage prolongé, soit après une consommation prolongée, soit après une augmentation significative du nombre de portions bues, soit après le passage à des boissons alcoolisées beaucoup plus fortes.

La fièvre démoniaque peut se développer non seulement dans le but de "nettoyer" le corps de l'alcool éthylique pendant la période de la gueule de bois, mais également dans plusieurs autres scénarios:

  • au stade de développement inverse du syndrome de la gueule de bois;
  • dans un état de "abstinence relative", lorsque, lors d'une consommation excessive d'alcool, le taux d'alcool dans le sang diminue temporairement;
  • en cas de certaines maladies somatiques avec une abstinence forcée de l'alcool.

Dans sa version «classique», le délirium surmonte délibérément plusieurs étapes:

  1. La psychose de Korsakov, qui se traduit par des troubles du sommeil, des changements d'humeur fréquents et imprévisibles, des problèmes de mémoire (amnésie à court terme avec préservation de la mémoire à long terme).
  2. État de délire caractérisé par de graves crises affectives, une forte agression et une jalousie non motivée, des tentatives de suicide.
  3. Le stade du délire alcoolique grave, qui est la dernière étape du développement de la psychose avec de graves maux de tête, des symptômes de lésions des organes internes et du cerveau, des troubles de la parole.

Delirium tremens se développe conformément à certaines lois, ses symptômes augmentent de la même manière. Un fait intéressant: le premier symptôme du délire alcoolique est l’état qui lui donne le sol, c’est-à-dire un syndrome de sevrage à long terme avec toutes ses manifestations:

  • réduction de l'appétit et aversion totale pour la nourriture;
  • vomissements;
  • poids et crampes dans l'estomac;
  • des vertiges;
  • pression accrue;
  • alternant frissons avec chaleur et transpiration;
  • des convulsions;
  • crises d'asthme;
  • engourdissement dans les membres.

Les changements affectent l'apparence d'une personne - son visage se gonfle, rougit, ses yeux deviennent au contraire jaunes, une patine brune se forme sur sa langue. De plus, la coordination des mouvements est perdue, des problèmes de démarche apparaissent, des changements de l'état mental commencent:

  • les phobies;
  • sentiment de catastrophe imminente;
  • problèmes de sommeil;
  • des cauchemars;
  • hallucinations avant d'aller au lit.

Plus le delirium tremens dure longtemps, plus le symptôme le plus évident pour les autres est prononcé - les hallucinations, qui se produisent déjà à toute heure du jour. Le patient entend des sons inexistants, comme si quelqu'un sonnait ou frappait à la porte, claquait les portes, l'appelant, puis des hallucinations visuelles s'ajoutaient - un mouvement à la limite du champ visuel plus tard - des images plus effrayantes, des images de plus en plus colorées et réalistes. Dans un tel état, il ne faut pas essayer de convaincre de quoi que ce soit, car toute explication («de ce qui semble être, n'existe pas réellement») sera inutile et même dangereuse. L'horreur, écrite sur le visage d'une personne lors de "l'écureuil", reflète les visions qui apparaissent dans ces moments.

Comment puis-je aider

La question de savoir combien de temps dure le delirium tremens est très importante pour une personne qui, pour la première fois de sa vie, a connu tous les «charmes» d'un tel état, et plus encore ses êtres chers. La durée du délire alcoolique est en moyenne de 2 à 5 jours, la période maximale est de 14 à 21 jours et, sans l'aide de spécialistes, une telle affection peut entraîner de graves lésions cérébrales et la mort.

Le delirium tremens ne disparaît pas tout seul, surtout s’il est apparu après une longue et lourde boulimie et s’accompagne de symptômes tels qu’une augmentation significative de la température corporelle (jusqu’à 40 ° C), une déshydratation accélérée, une défaillance du système cardiovasculaire et une leucocytose. L'aide dans la lutte contre "l'écureuil" ne peut que l'aide médicale d'urgence - réanimation et psychiatrique, et dans certains cas, le traitement de la toxicomanie - aide. À l'hôpital, le patient est traité avec des médicaments psychotropes, en arrêtant les sensations d'excitation, d'anxiété et de normalisation du sommeil pour un rétablissement complet.

Si des soins à domicile sont planifiés, il est important de noter que le traitement doit être commencé après que le patient a quitté l'état de sevrage alcoolique afin de ne pas provoquer d'attaque de délire encore plus grave. Tout ce qui peut aider les personnes qui sont proches d'un alcoolique, c'est de lui donner la possibilité de bien dormir et, une fois la fièvre blanche surmontée, de surmonter les conséquences, telles que:

Il faudra combattre les effets de l’alcool par des méthodes conventionnelles: bonne nutrition, douche contrastée, promenades au grand air, et enfin un sommeil réparateur et sain.

Tentatives de prévention

Non moins important pour un alcoolique et son entourage est de savoir comment éviter le delirium tremens. Bien sûr, du point de vue d'un ivrogne, la réponse dans le style «arrêter de boire» n'est pas prise en compte, de sorte que parents et amis devront faire face aux opportunités qui leur restent (et ils ne sont pas trop nombreux). Le seul moyen de prévenir les écureuils est de soulager le syndrome de sevrage alcoolique de haute qualité et de soulager l’état du patient après sa sortie de l’état. Et comme le délire pour la première fois se manifeste à un stade assez avancé de dépendance à l'alcool, seuls les médecins seront en mesure d'éliminer réellement les alcooliques des crises de boulimie et de la brûlure blanche.

L'automédication dans des cas de troubles mentaux de ce type met la vie en danger.

Guérir l'alcoolisme est impossible.

  • Essayé de plusieurs façons, mais rien n'y fait?
  • Le prochain codage est-il inefficace?
  • Est-ce que l'alcool détruit votre famille?

Ne désespérez pas, il a trouvé un moyen efficace de l'alcoolisme. Effet prouvé cliniquement, nos lecteurs ont essayé eux-mêmes. Lire plus >>

Quel est le delirium tremens chez les alcooliques après une frénésie et combien de temps ils vivent dans la maladie

Diables bleus (appelé scientifiquement Delirium tremens; dans le peuple commun - écureuil) - un type de psychose qui survient chez les hommes et les femmes après une frénésie alimentaire. Survient chez les personnes présentant un alcoolisme de stade 2-3. Il se développe sur le fond des symptômes de sevrage, nécessite des soins médicaux immédiats. La statistique des décès directement dans la période de fièvre est de 16%, mais l'état est dangereux par le développement de complications dont le taux de mortalité s'élève à 75%.

Pourquoi cette condition

Delirium tremens débute entre la quatrième et la sixième année de consommation régulière. Belogoryachka intervient 1 à 4 jours après le dernier alcool (seulement chez un alcoolique sobre, il n'y a pas de délire à l'état ivre).

L'intolérance à l'alcool éthylique est la principale cause du delirium tremens. Lorsque des organes internes sont touchés (principalement le cerveau), le métabolisme est perturbé. Des facteurs supplémentaires importent - l'écureuil est plus susceptible de venir s'il est disponible:

  • lésions cérébrales chez l'homme;
  • intoxication à l'alcool de mauvaise qualité;
  • troubles nerveux;
  • troubles endocriniens;
  • maladie du foie.

Dans la pathogénie du delirium tremens, la production de neurotransmetteurs joue un rôle. La dopamine à l’état de «delirium trems» devient 30 fois plus grande. Le niveau de sérotonine, endorphines augmente d'environ 10-15 fois.

Comment se manifeste le delirium tremens chez les hommes et les femmes

La fièvre démoniaque chez les alcooliques survient parallèlement aux troubles somatoneurologiques inhérents au syndrome de sevrage. Les premiers signes d'abstinence sont les tremblements, les nausées, les migraines, les crampes, les douleurs musculaires et les douleurs cardiaques. Une hyperthermie allant jusqu'à 37–38,5 ° C et une hypertension artérielle allant jusqu'à 180/110 mm Hg sont caractéristiques. Art. L'écureuil se développe progressivement:

Les premiers symptômes du delirium tremens: surstimulation motrice, capacité de navigation altérée selon le lieu et l'heure, maux de tête graves. L'homme a l'air inquiet, nerveux. Les hallucinations du délire précoce sont de courte durée, le patient sent la frontière entre la réalité et le délire.

Les hallucinations visuelles, auditives, tactiles sont en croissance - plus souvent les patients atteints de delirium tremens voient des diables (ou d'autres êtres surnaturels), entendent des voix dans leur tête. Il est difficile de déterminer la frontière entre l’alcoolique réel et l’alcoolique fictif. Il y a des signes de délire (persécution, paranoïa, craintes déraisonnables), le comportement devient inadéquat. L'agitation psychomotrice, les troubles affectifs sont intensifiés. Pouls fréquent, accompagné d'essoufflement, augmentation de la transpiration.

  • Stade III (delirium lourd).

Pour le dernier stade du délire, tous les symptômes principaux du delirium tremens sont caractéristiques, mais avec des manifestations végétatives plus graves. La surexcitation devient d'abord un pic (jusqu'à l'état dans lequel le patient peut se blesser et blesser les autres). Ensuite, la personne s'apaise brusquement et devient somnolente après avoir ouvert les yeux pendant plus de 10 secondes. Il y a une dépression de conscience de la stupeur au coma, ce qui est un symptôme de l'œdème cérébral.

Diagnostics

Si une personne est malade quelques heures après avoir quitté la frénésie, vous devez vous rendre à l'hôpital (appelez une ambulance). Le diagnostic de délire alcoolique est confirmé par les médecins en fonction des symptômes externes et des résultats du test d'état mental (il est toujours abaissé pendant le delirium tremens):

Norm - plus de 29 points. À un taux inférieur, il existe deux pathologies possibles: le delirium tremens et la démence. Pour clarifier, effectuez un diagnostic différentiel (exclut les symptômes qui ne sont pas caractéristiques du delirium tremens - violation de la perception personnelle, auto-agnosie, syndrome de Parkinson).

Comment traiter une maladie

Un moyen simple de sortir de l’état de delirium tremens est de donner à boire à un ivre. Mais la méthode est dangereuse - elle aggrave l’alcoolisme, provoque des complications, ne sauve pas de "l’écureuil" à la prochaine dégringolade.

Théoriquement, dans 3-5 jours, le delirium tremens devrait passer de lui-même. Mais rester inactif et attendre une amélioration n'est pas une option: un patient atteint de délire récupérera sans médicament uniquement en l'absence d'une transition vers la troisième étape. Sinon, il y a un gonflement du cerveau, dont il est difficile de se débarrasser. Dans 87% des cas, les patients meurent dans un délai de 1 à 3 jours.

Il vaut mieux ne pas risquer - aux premiers signes de consulter un médecin. Les experts retirent le patient de son état critique à l'aide d'un traitement de désintoxication, d'une psychopharmacothérapie, d'une diurèse forcée, d'un traitement vitaminique, d'une psychothérapie.

Ambulance et réanimation

Les premiers soins à domicile sans médicaments ne sont pas efficaces. Lorsque les signes de delirium tremens doivent: 1) appeler le numéro 112 et appeler la brigade des ambulances; 2) livrer de manière indépendante l'alcoolique au service psychiatrique. Jusqu'à ce que le patient soit remis aux médecins, les proches devraient rassurer l'alcoolique et le placer sur une surface plane. En cas de comportement violent d'une personne, il vaut la peine de la lier, en frottant son visage et son corps avec une serviette humectée d'eau froide.

Pour arrêter l'attaque du délire, les médecins injectent par voie intramusculaire 10 à 20 mg de diazépam. La méthode traditionnelle d'élimination de l'agitation psychomotrice pendant le delirium tremens consiste à injecter une dose unique de 0,5 à 0,7 g de Barbamil ou d'oxybutyrate de sodium à 20%. La réanimation est recommandée en administrant 1 ml d'une solution de Korglikon à 0,06% et 10 ml de glucose pour soutenir l'activité cardiaque.

Traitement hospitalier

Avec un diagnostic de délire, les patients sont hospitalisés dans un service psychiatrique. Ils sont hospitalisés pendant 21 à 45 jours. Pendant le traitement, une personne présentant des symptômes de delirium tremens doit boire 2-3 comprimés de charbon actif (pour la désintoxication) le premier jour. Affecté à la thérapie par perfusion, éliminant les troubles de l'eau et des électrolytes et les troubles de l'équilibre acido-basique.

Veillez à vous injecter des solutions de vitamines par voie intraveineuse (groupes B et C). Après le compte-gouttes, le métabolisme des glucides et la production des enzymes responsables de l'activité du système nerveux périphérique et des processus redox sont restaurés.

Avec le développement de l'insuffisance rénale aiguë sur le fond du delirium tremens, l'hémodialyse et le traitement diurétique sont indiqués. Si le patient refuse de manger et de boire (cela se produit dans 70% des cas de délire), les médecins ont recours à l'alimentation par sonde. Des mélanges de nutriments à haute teneur en glucides et en multivitamines sont utilisés.

Des médicaments

Les principaux médicaments dans le traitement du delirium tremens sont les benzodiazépines (phénazépam, midazolam). Les médicaments suppriment les symptômes végétatifs du délire, réduisent les tensions affectives, réduisent l'excitation et ne permettent pas les crises convulsives. En cas d'intolérance du groupe d'agents benzodiazépines, ils sont remplacés par la dexmédétomidine en association avec des hypnotiques (Phénobarbital, Ivadal).

Si les benzodiazépines ne disparaissent pas pendant 24 à 28 heures, les antipsychotiques y sont ajoutés (par exemple, 2,5 à 5 mg d'halopéridol). Pour le soulagement des tremblements, de la tachycardie, de l’hypertension, des bêta-bloquants sont utilisés - Propranolol (20–40 mg chacun) ou Métoprolol (50–100 mg chacun).

Complications et conséquences

Si les alcooliques boivent jusqu’au delirium tremens, ils ne seront pas en bonne santé après avoir enlevé la crise. Le délire provoque des maladies:

Une telle conséquence après délire est observée chez 25% des patients. La cardiomyopathie est dangereuse car, dans 5% des cas, elle provoque la mort de patients.

Développe dans 58% des cas d’alcoolisme chronique au stade 2. Les Blue Devils provoquent toujours une aggravation qui se déroule très douloureusement. La rétroaction est également caractéristique - la présence de maladies du foie augmente de 3 fois le risque de délire et de coma ultérieur.

La cause de décès la plus fréquente dans les cas de délire grave. Si un patient souffrant d'œdème cérébral peut être pompé, il aura besoin d'un long rétablissement en raison de troubles mentaux. La probabilité d'invalidité est augmentée.

C'est une nécrose du tissu musculaire. Le pronostic est mauvais - le patient peut mourir en raison d'une hyperkaliémie progressive ou d'une insuffisance rénale.

Prédiction: combien vivent avec le delirium tremens

En 2016, le Centre de psychiatrie et de narcologie Serbsky a lancé une étude à grande échelle sur l'espérance de vie et les taux de mortalité dus aux effets de l'alcoolisme chronique, y compris le delirium tremens (l'étude dure jusqu'à aujourd'hui). Sur les 1 000 alcooliques inscrits, 54% ont été au moins une fois amenés à l'hôpital avec un accès de psychose. 7 personnes sont décédées le premier jour (principalement en raison d'un gonflement du cerveau). Cinq autres décès ont été observés dans les 3 jours. Les patients restants ont reçu un traitement et ont quitté l'hôpital, mais 12% des personnes sont décédées en l'espace d'un an en raison de maladies apparues au cours de la fièvre trépidante. Conclusion: bien que le délire soit traité, mais à cause de ses conséquences, la plupart des patients ne vivent pas longtemps, par conséquent, aucune pathologie ne devrait être autorisée.

Comment éviter le delirium tremens

Pour prévenir l'apparition d'écureuils chez les femmes et les hommes atteints d'alcoolisme chronique, il est nécessaire de les retirer progressivement de l'alcool. Cela réduira le risque de délire de 30%. Pour éviter complètement la psychose, un recours à une clinique de traitement de la toxicomanie aidera: un alcoolique sera complètement désintoxiqué et recevra des médicaments anti-épileptiques. Après cela, le patient devrait être persuadé de commencer le traitement de la toxicomanie avec un psychiatre-narcologue.

Si une personne attrape un delirium tremens, la probabilité d'une crise convulsive lors du prochain épisode de consommation d'alcool est de 80%. À l'avenir, la psychose sera répétée sous une forme plus sévère. Selon les statistiques, seulement 1 alcoolique sur 7 réussit à survivre à 3 attaques. La plupart meurent d'un œdème cérébral, d'une insuffisance respiratoire, d'une nécrose pancréatique et d'autres complications du délire.

Critiques histoires de malades et survivants

«J'ai eu une fièvre blanche en 2002, avec de l'alcool consommé pendant une semaine. Sorti de la frénésie et plus proche de la nuit a commencé à une sorte de substance avant que les yeux nagent. Un jour plus tard, les visions sont passées, mais des sons simples ont commencé à irriter - l'aspirateur, les marches des voisins derrière le mur, le réfrigérateur, le jet d'eau - tout semblait assourdissant. Ran, a crié que tous se sont tus Une ambulance a appelé le deuxième jour. Nous avons été emmenés dans un hôpital psychiatrique pendant un mois. Nous voulions le garder encore quelques semaines, mais nous l'avons relâché à la réception de la mère. "

«Pendant la fièvre blanche, les proches décédés sont apparus et m'ont insulté. Il est venu chez le médecin lui-même parce qu'il avait très peur. J'ai passé 23 jours à l'hôpital et je suis maintenant inscrit à la pharmacie. Jusqu'à ce qu'ils se désinscrivent, je n'ai pas le droit de travailler dans ma spécialité (je suis électricien). ”

Causes et symptômes du delirium tremens

Le délire alcoolique est plus communément appelé delirium tremens. Cette maladie est une forme particulière de psychose qui se manifeste chez une personne ayant de nombreuses années de dépendance à l'alcool (qui dure au moins cinq ans). En latin, le nom de cette maladie delirium peut être traduit par "folie". La fièvre démoniaque se manifeste réellement par un trouble grave de la conscience, de nombreuses hallucinations auditives et visuelles. Les symptômes et les signes d’une telle affection sont tout à fait compatibles avec la forme sévère de psychose. Lorsque le patient est extrêmement dangereux pour les autres, son comportement est incontrôlable et peut avoir les conséquences les plus négatives.

Apparition de la maladie

Delirium tremens (Delirium tremens) commence généralement par des symptômes de sevrage lorsque le patient cesse brutalement de boire de l'alcool. En général, 2 à 4 jours après une consommation excessive d'alcool a lieu à ce stade, bien que dans certains cas, le delirium tremens puisse commencer directement pendant la période de consommation excessive. Les experts soulignent que souvent, son développement est dû à une maladie infectieuse ou à l’exacerbation d’une infection chronique. Lorsque le délire survient pour la première fois, il est généralement associé à une période de boulimie prolongée. Dans d’autres cas, le delirium tremens peut également apparaître dans le contexte d’une courte période de forte consommation d’alcool. Le délire ne peut être évité que d’une seule façon: commencer à traiter la toxicomanie. Après tout, les causes d’un tel état sont simples: c’est l’alcoolisme lui-même.

Les premiers signes de delirium tremens sont visibles et décelables avant même le début de l’attaque. Il existe certains symptômes (précurseurs):

  1. Le patient disparaît soudainement de la consommation habituelle d'alcool, et il peut même éprouver de l'aversion pour lui.
  2. Il y a un état d'excitation accrue, l'humeur change souvent. Ceci est très différent de l'état habituel associé au syndrome de la gueule de bois. Quand il est généralement des alcooliques ont une humeur constante, anxieusement déprimé.
  3. La transpiration et les tremblements des membres apparaissent.
  4. Il y a l'insomnie et à l'avenir - les cauchemars.

Si un membre de votre famille souffre de dépendance à l'alcool et que vous remarquez des symptômes similaires à ceux de précurseurs, assurez-vous de consulter un médecin. Avec le développement ultérieur, le délire peut avoir les conséquences les plus désastreuses. N'oubliez pas que le delirium tremens est en fait une forme de psychose. Lorsque le patient ne contrôle pas ses actions et peut être dangereux pour lui-même, d'autres personnes peuvent en souffrir. Pour éviter tout danger, il est préférable de consulter immédiatement un médecin et de commencer un traitement approprié.

A quoi ressemble une attaque?

Après les premiers précurseurs, l'état du patient est aggravé. L'insomnie se transforme peu à peu en cauchemars, au cours desquels de nombreuses hallucinations se produisent. Le plus souvent, le delirium tremens commence dans l'obscurité, la nuit ou le soir, quand il fait noir.

Le délire alcoolique se manifeste principalement par de multiples hallucinations:

  1. Hallucinations visuelles: le patient voit généralement de petits animaux (rats ou souris, serpents) ou des insectes (araignées, tiques, etc.). Les grands animaux, tels que les chiens ou les ours, les éléphants, peuvent également apparaître dans les visions. Les conséquences de telles hallucinations se manifestent par le fait que le patient tente de fuir ou de fuir des animaux imaginaires, de les combattre, d'essayer de se débarrasser des insectes, etc.
  2. Hallucinations auditives: le patient entend des voix agressives qui le hurlent ou le grondent, le menacent de quelque chose. Conséquences - le patient discute avec des voix imaginaires, crie en arrière, exprime des menaces mutuelles. Les conséquences particulièrement dangereuses sont que de telles voix peuvent parfois «donner des ordres» au patient.
  3. Les hallucinations tactiles sont des sensations douloureuses d'insectes rampant dans le corps, d'objets étrangers dans la bouche (par exemple, des cheveux ou des fils).

Le délire alcoolique se manifeste également par des illusions: contrairement aux hallucinations visuelles, il s'agit ici d'un objet réel (par exemple, une photo d'un tapis) dans lequel le patient voit des images terribles et menaçantes. Le délire est souvent accompagné d'idées délirantes - en général, elles contiennent tout un complot et toutes les hallucinations et les illusions vécues par le patient sont reflétées.

Des symptômes somatiques du delirium tremens apparaissent également:

  1. La température corporelle monte à 38,5.
  2. La pression augmente et le pouls s'accélère.
  3. Le corps tremble comme un frisson.
  4. Les élèves sont dilatés, bien que leur réaction à la lumière demeure.
  5. La peau rougit, en particulier la peau du visage.

De tels signes peuvent être vus à l'œil nu. Et les spécialistes appellent et d'autres encore - processus inflammatoires du tractus gastro-intestinal, sensations douloureuses au foie, réflexes tendineux augmentés, augmentation du taux de bilirubine et de leucocytes dans le sang.

L’attaque dure généralement entre 3 et 5 jours et la nuit, l’état du patient s’aggrave considérablement. Pendant cette période, le sommeil du patient est gravement perturbé et il ne dort pratiquement pas. Si le patient ne reçoit pas de traitement, la crise peut durer jusqu'à 1,5 semaine. Il est important de savoir que si la maladie n'est pas traitée du tout, elle peut être fatale dans 5 à 10% des cas en raison d'un arrêt cardiaque ou d'une pneumonie ayant rejoint la crise.

L'attaque se termine habituellement aussi soudainement qu'elle a commencé. Les symptômes douloureux disparaissent progressivement en quelques heures. Le patient, comme s'il «tombait» dans un sommeil long et qui durait de nombreuses heures, ne devrait pas être interrompu - il est préférable de laisser le patient dormir autant que nécessaire. Au réveil, les signes de la maladie ne sont plus observés, seule l'asthénie générale (faiblesse) est perceptible, comme après toute autre attaque de psychose.

Il convient de noter que les manifestations neurologiques et mentales du delirium tremens sont plus prononcées chez les femmes que chez les hommes.

Cependant, quel que soit le sexe, à la suite de visions aussi douloureuses, le patient ressent une peur extrême et peut manifester de l'agressivité lorsqu'il devient dangereux. Les personnes qui l'entourent peuvent en souffrir. En outre, le patient développe parfois un sentiment de mélancolie et de désespoir extrême, sous l’influence duquel il peut se suicider.

Par conséquent, si vous avez observé des symptômes similaires à ceux du delirium tremens chez un de vos proches ou des amis, appelez immédiatement un médecin. Les conséquences d’une telle attaque peuvent être extrêmement graves, pouvant aller jusqu’à la mort du patient. Vous ne devriez même pas essayer de régler vous-même ce problème à la maison. Le patient nécessite une hospitalisation immédiate, il est tout simplement impossible de faire face à un tel problème à la maison. Les Blue Devils devraient être traités, mais seul un médecin qualifié peut effectuer ce traitement et déterminer sa durée de vie en milieu hospitalier.

Avant l'arrivée du médecin, vous devez mettre le patient (au besoin, l'attacher au lit) et lui donner beaucoup de boisson pour soulager son état d'ébriété. Une douche froide sera également utile si vous pouvez l'appliquer.

La première mesure nécessaire est l'hospitalisation immédiate. Le traitement du delirium tremens nécessite diverses interventions médicales en milieu hospitalier. Ce traitement vise à résoudre plusieurs problèmes à la fois:

  1. Élimination de l'excitation et lutte contre l'insomnie. L'excitation est supprimée à l'aide de neuroleptiques, par exemple, l'halopéridol est utilisé. Les benzodiazépines, par exemple le nitrazépam, le diazépam, sont utilisés pour lutter contre l'insomnie.
  2. Saisies de retrait. Pour résoudre ce problème, dans certains cas, l’action des benzodiazépines est également suffisante (elles ont une action anticonvulsivante faible). Cependant, si vous avez besoin d'un impact plus fort, les médecins peuvent utiliser la carbamazeline et d'autres médicaments de profil similaire.
  3. Enlèvement de l'intoxication. Ce problème est résolu à l'aide d'une hémosorption, d'une perfusion intraveineuse de glucose, d'Hemodez, de riopolyglucine, d'une solution isotonique. En outre prescrit de grandes doses de vitamines, en particulier B1 et C.
  4. Combattre les complications associées. Parfois, il est nécessaire de soutenir l'activité du cœur à l'aide de corglycon et de cordiamine. Afin d'éviter l'œdème cérébral, une solution de lasix à 1% est injectée.

Il est clair que le traitement du délire est un concept relatif. En fait, toutes les mesures ci-dessus visent à prévenir la mort du patient et à améliorer son état. Pour soigner le délire de manière irrévocable, vous devez traiter la dépendance à l'alcool. Sinon, après la prochaine frénésie, vous pouvez à nouveau attendre les invités de cet "écureuil". Le patient a nécessairement besoin d'une thérapie complexe ultérieure dans une clinique spécialisée.

Symptômes et traitement du delirium tremens

Le délire alcoolique (mieux connu par le peuple sous le nom de blanc chaud ou blanc) est un trouble mental grave qui survient chez les ivrognes chroniques lorsqu'ils quittent la frénésie. Selon les statistiques, est l'une des psychoses alcooliques les plus fréquentes. Les écureuils se caractérisent par des hallucinations visuelles, auditives et tactiles qui représentent une grave menace pour l'homme.

Les Blue Devils ont reçu ce nom pour une raison. Le fait est que le symptôme caractéristique de la maladie est une forte fièvre, mais la personne elle-même reste pâle à ce moment-là. Le terme delirium tremens lui-même en latin signifie "trembler de grisaille". Ce nom peut s’expliquer par le fait qu’un alcoolique n’est pas seulement une raison lugubre. Il s'inquiète des tremblements persistants de tout le corps, il ne peut pas dormir correctement et se comporte calmement.

C'est important! Contrairement aux idées reçues, le delirium tremens ne commence nullement à s'enivrer. En règle générale, cela se produit 2 à 4 jours après un rejet marqué de l'alcool. Les personnes ivres souffrent de délire extrêmement rarement.

Causes de la maladie

Pourquoi le delirium tremens se produit - il n’est pas difficile à expliquer. L'alcool éthylique cesse de pénétrer dans le corps habitué à l'alcool, ce qui entraîne un trouble métabolique grave dans le cerveau. Ceci, à son tour, conduit à une augmentation des processus d'excitation et d'inhibition dans le système nerveux central. Tout cela affecte grandement le psychisme et provoque un certain nombre de troubles neuropsychiatriques.

N'oubliez pas qu'un long combat est accompagné d'une intoxication grave. Le corps accumule une quantité énorme d'acétaldéhyde et d'autres métabolites intermédiaires de l'alcool éthylique. Ces substances affectent négativement tous les organes et systèmes, perturbant leur fonctionnement normal. Naturellement, le cerveau et le système nerveux périphérique en souffrent.

Les causes du delirium tremens incluent:

  • une sortie nette d'un long combat;
  • consommation ponctuelle de grandes quantités de boissons alcoolisées;
  • l'utilisation d'alcool de qualité médiocre ou de ses substituts;
  • longue consommation d'alcool, longue intoxication alcoolique.

Dans la plupart des cas, la psychose alcoolique aiguë fait partie du syndrome de sevrage. Le fait est que dans le contexte de l’abstinence, le corps humain est particulièrement sensible à ce trouble mental. En outre, un écureuil peut survenir après avoir bu si une personne n'a pas bu d'alcool du tout pendant une longue période. La maladie peut apparaître après la consommation de cologne, de teinture d’aubépine ou d’autres substances contenant de l’alcool qui ne sont pas destinées à l’administration orale.

Qui est le plus exposé au delirium tremens

Ce syndrome ne peut se développer qu'au stade 2-3 de l’alcoolisme. En règle générale, cela nécessite 5 à 6 ans d'abus d'alcool régulier. Il convient de noter que les représentants du sexe faible se boivent beaucoup plus rapidement que les hommes, de sorte qu'ils peuvent avoir un délire alcoolique beaucoup plus tôt. Chez les femmes, le delirium tremens peut commencer dès 3-4 ans d’alcoolisme.

Il est curieux que les jeunes soient beaucoup moins susceptibles de rencontrer ce phénomène désagréable. Selon les statistiques, le delirium tremens après hyperphagie survient le plus souvent chez les personnes de plus de 40 ans. Pour se débarrasser de la maladie, ces personnes doivent cesser de boire éternellement, car le délire ne peut être guéri sans cela.

Les personnes à risque comprennent:

  • alcooliques chroniques qui boivent plus de 5 ans;
  • personnes ayant subi une lésion cérébrale traumatique ou une maladie inflammatoire du système nerveux central (méningite, encéphalite, arachnoïdite);
  • les hommes et les femmes qui ont déjà vécu une attaque similaire;
  • les personnes présentant une exacerbation d'infections chroniques.

Fait! Blue Devils est une maladie directement liée à la dépendance à l'alcool. Il ne peut se manifester que chez les personnes qui ont consommé de l'alcool pendant longtemps. Les personnes qui ont récupéré de l'alcoolisme ne devraient pas en avoir peur.

Symptômes de l'alcool délire

Comme mentionné précédemment, les premiers signes de delirium tremens n'apparaissent pas plus tôt que 2 jours après l'abandon complet de l'alcool. Dans la matinée, à la veille d'une attaque, les gens ont un fort dégoût pour l'alcool. Dans l'après-midi, il y a une forte instabilité émotionnelle avec des sautes d'humeur soudaines. Une personne peut avoir du plaisir à bavarder avec ses proches et, après une minute, se décourager ou se comporter de manière extrêmement agressive.

L'attaque elle-même peut commencer par un fort tremblement des bras et des jambes. Une personne devient extrêmement agitée et ne peut pas dormir. S'il parvient encore à s'endormir, il est perturbé par de terribles cauchemars, le forçant à se réveiller instantanément. Tout épisode de delirium tremens s'accompagne d'une peur inexplicable, d'une panique, d'une désorientation dans le temps et dans l'espace, d'une fièvre, d'une rougeur de la peau, d'une augmentation de la pression et de la fréquence cardiaque.

Les symptômes les plus caractéristiques du delirium tremens sont des hallucinations:

  1. Auditif. Lors d'une attaque, une personne peut entendre des sons étranges, des bruissements, des voix de personnes ou d'animaux. Il a entendu des menaces, des cris, des malédictions et des demandes d'aide. Tout cela fait précipiter l'alcoolique pour essayer de se cacher de quelqu'un, sauver des êtres chers ou prévenir d'une sorte de catastrophe;
  2. Visuels Le patient voit le plus souvent une variété d'animaux et d'insectes. Il voit d'énormes araignées, souris, serpents, cafards, rats ou vers. Parfois, il y a des personnalités et des monstres incompréhensibles (tueurs, morts, loups-garous, vampires). Il peut sembler à une personne qu’elle est empêtrée dans une sorte de toile, de corde ou de fil et qu’elle ne peut pas sortir;
  3. Tactile. Le patient peut sentir les crapauds ou les araignées ramper sur son corps. S'il voit des scènes de films d'horreur (autre signe certain de delirium tremens chez un alcoolique), il peut avoir le sentiment qu'il est griffé, coupé ou battu de la manière la plus cruelle. Tout cela peut durer un certain temps.

Une manifestation typique du delirium tremens est un changement dans les expressions faciales. Sur le visage d'un alcoolique, vous pouvez voir des grimaces d'horreur, de peur, de confusion. Il peut courir dans l'appartement, écarter des monstres invisibles, essayer de sortir de la toile d'araignée ou sauver quelqu'un. Les symptômes du delirium tremens sont variés, mais il n’est pas difficile de les distinguer. Pour ce faire, il suffit d'observer attentivement la personne et de voir comment elle se manifeste.

Aide d'urgence contre le delirium tremens

Bien sûr, connaître les symptômes et les effets de cette maladie est nécessaire, mais il est beaucoup plus important de savoir quoi faire avec le delirium tremens. Une assistance correctement fournie peut sauver une personne, non seulement de sa santé physique et mentale, mais également de la vie. L'absence de traitement adéquat peut entraîner des complications graves, voire la mort d'une personne.

Premiers secours pour Delirium tremens est de minimiser les dommages qu'un alcoolique peut infliger à lui-même ou à ses proches. Les hallucinations cauchemardesques rendent une personne violente, contrainte de se précipiter et de se comporter de manière inadéquate. Dans un tel état, il peut blesser quelqu'un ou être blessé. Par conséquent, un ivrogne doit être mis au lit et, si nécessaire - complètement attaché. Si possible, il devrait être donné autant que possible à boire. Il est fortement déconseillé de prendre des sédatifs ou des somnifères, car cela peut entraîner de graves complications. En ce qui concerne la psychose alcoolique, tout traitement à domicile est strictement interdit.

La première chose que font les médecins ambulanciers lorsque le delirium tremens consiste à injecter par voie intramusculaire 10 à 20 mg de diazépam à un patient. Pour lutter contre l'agitation psychomotrice, un alcoolique reçoit du Barbamil et du Dimédrol, ou de l'Oxybutyrate de sodium avec Seduxen. Immédiatement après l’introduction des médicaments nécessaires, une personne est hospitalisée d’urgence dans un service de psychiatrie ou de narcologie, où elle peut suivre un traitement complet.

C'est important! Traiter le delirium tremens à la maison est inacceptable car il peut nuire gravement à une personne. Pour vous débarrasser de la maladie dont vous avez besoin dans un hôpital psychiatrique. Par conséquent, aux premiers signes de psychose alcoolique, une ambulance devrait être appelée.

Traitement du délire alcoolique à l'hôpital

L'indication d'hospitalisation dans un service spécialisé est toute psychose alcoolique, et pas seulement le delirium tremens. Le traitement est effectué en tenant compte de l'état du patient, de la présence d'autres maladies et de contre-indications individuelles. La durée du séjour en hospitalisation dépend de la gravité du delirium tremens. 3-5 jours - exactement combien de temps dure la fièvre. Cependant, en présence de maladies concomitantes graves, la maladie peut être retardée de 2 à 3 semaines.

Le traitement du delirium tremens dans le service comprend:

  • prendre des drogues psychotropes;
  • thérapie de désintoxication;
  • correction des troubles électrolytiques;
  • rétablissement du métabolisme normal;
  • normalisation du coeur et d'autres organes;
  • utilisation de vitamines du groupe B;
  • prendre d'autres médicaments nécessaires.

Le délire alcoolique peut survenir avec des complications. Dans ce cas, le séjour à l'hôpital sera assez long, car le traitement de la fièvre blanche devra s'accompagner de maladies concomitantes. En cas d'infarctus du myocarde, une pancréatite, une pneumonie ou d'autres complications graves d'une personne peuvent être transférées à un service spécialisé.

Après avoir récupéré, l’alcool ne sera pas superflu à encoder, car se débarrasser de l’écureuil et empêcher sa réapparition ne peut être complètement abandonné que par l’alcool. Le passage du delirium tremens dépend de la rapidité avec laquelle on recherche des soins médicaux spécialisés, de la qualité du traitement, de la présence de maladies concomitantes et de complications et du comportement d'une personne après son rétablissement.

Les conséquences du delirium tremens

Peu importe le nombre de jours que dure le delirium tremens, des complications peuvent survenir sous forme légère ou grave. Assez souvent, les alcooliques en état de délire causent des dommages physiques à eux-mêmes ou à autrui. Ils peuvent blesser quelqu'un ou même se suicider, essayant ainsi de se débarrasser des hallucinations obsessionnelles.

En règle générale, les conséquences d'un délire léger à modéré ne mettent pas gravement en danger la vie ou la santé d'un alcoolique. Avec un traitement adéquat, tous les symptômes disparaissent au bout de quelques jours, après quoi une personne peut rentrer chez elle et vivre une vie antérieure. Mais dans le cas d'un écureuil sévère, les résultats les plus variés sont possibles - du rétablissement complet à la présence d'effets résiduels, voire de mort.

Conséquences possibles du delirium tremens après une frénésie:

  • amnésie rétrograde ou antérograde;
  • le développement de la psychose chronique;
  • syndrome psychoorganique;
  • exposition sévère à des troubles mentaux;

Après le delirium tremens, de nombreux alcooliques révèlent une cirrhose du foie, une maladie grave des reins, un gonflement du cerveau, des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques. Cependant, toutes ces complications sont causées par une intoxication alcoolique et le délire alcoolique lui-même y est pour beaucoup.

Comment éviter le delirium tremens après la frénésie

Il faut se rappeler que le delirium tremens se développe après un rejet marqué de l'alcool. Si vous quittez le combat progressivement, le risque d'apparition d'un petit écureuil sera beaucoup plus faible. Si l'alcool est retiré de la frénésie à la clinique, le risque est complètement minimisé. Une détoxification adéquate, la récupération du pH, l’équilibre électrolytique, etc., aident à normaliser le travail de tous les organes et à prévenir le développement de complications.

La semaine démarrée, a décroché un travail, bien sûr! Tout, je pense qu'il est temps d'attacher! Au travail, puni d'une amende! Je n’ai pas dormi pendant quatre jours, bien que je veuille dormir, je fais des cauchemars et c’est tout simplement impossible de dormir! Le quatrième jour est venu après le travail de nuit. On a l'impression qu'une femme murmure constamment quelque chose, une attaque de jalousie à nouveau! D'accord, je pense que je vais laisser le silence à mes parents, ma femme a entendu un bruissement et a laissé la chambre dans le couloir, la sorcière, pensai-je, et fuyai ce que c'était. Et j'étais en short, en t-shirt, eh bien, je mets mes baskets. Mois d'octobre. J'ai couru dans la rue, le vent a hurlé «reviens» et dans ma tête «reviens, tout passera, mais tu brûleras toujours en enfer». Chiens, voitures, chats, gens, tout a dit que je reviendrais! Et à propos des vieilles femmes, tout à coup la fièvre a lâché! À la sixième heure du matin, tout le monde se met au travail et, avec une vieille femme, je suis arrivé à l'hôpital à deux arrêts de la maison et j'ai commencé à prier là-bas, jusqu'à ce que les médecins me remarquent! Ils ont appelé ma femme, elle est venue me chercher, elle était toute effrayée, elle m'a pris! Comme je commençais à prier, tout est passé peu à peu! À la maison, j'ai enfin dormi normalement! La nuit, l’anxiété venait de temps en temps, mais après la prière, tout s’est passé et je me suis endormi normalement! Buvez maintenant juste peur! La peur de la fièvre est bien pire que la peur de la sobriété!

Oui, la peur avec un écureuil est bien pire que toute autre peur.

Je ne voulais pas répéter «l’écureuil». Le jour est arrivé le cinquième jour… les impressions étaient brillantes, les personnages étaient pervers, le temps semblait s’étirer. C’est drôle de se rappeler que j’ai demandé à la police de faire une déclaration sur la persécution. Je me souviens de tout ce que j'ai vu et entendu, je me souviens des détails. Je pense qu'il m'a fallu quatre jours (si possible) me laisser partir seul. et ce fait tous les quatre jours, je ne suis presque pas sorti du volant de sa Mitsubishi! Je suis venu à moi-même à 300 km de la maison où j'étais à Vladivostok! Horreur. rien cassé et respecté les règles. mais était en "écureuil"! fait

Bonjour tout le monde, en cette nouvelle année, j'ai bu pendant une semaine et maintenant la sorcière est apparue avec une gueule de bois, c'est-à-dire une femme bleue. Et maintenant, après le cinquième jour, lorsque je ferme les yeux, l’image de nombreux sorciers et démons infernaux apparaît. Ils agitent dans ma tête avec des haches, des couteaux, etc. Déjà à cause de cela, ma vue est devenue fixe. Dis-moi cet écureuil ou ce dommage. Je suis allé à l'église, les prières ne m'aident pas. Nous devons mettre des icônes sur l'œil gauche. 4 jours presque jamais dormir.

Sergey, tu as cet écureuil) J'ai aussi tant souffert pendant trois jours. Le delirium tremens n’a commencé que lorsque j’ai fermé les yeux, et tout se passait bien. Puis une personne m'a emmenée au centre de traitement de la toxicomanie. Dans le traitement de la toxicomanie, on m'a donné 1 injection dans le cul, une autre était dans une veine et tout est passé tout de suite. Pour autant que je sache, du delirium tremens, une injection est faite dans la veine afin de dilater les vaisseaux sanguins afin que le sang puisse circuler dans la tête. Le médecin a dit qu'un coup dans la veine est des vitamines. Essayez de chercher des vitamines dans les pharmacies qui ont besoin de piquer dans une veine et de trouver la personne qui peut vous aider. Je vous garantis que la protéine passera. Il semble clair expliqué

Oui, j'ai oublié de dire ça dans l'amnésie piquée au cul (je ne m'en souviens pas exactement, mais il s'appelait comme ça.)

Quand j'ai fermé les yeux, il y avait une sorte de jeu, c'était à couper le souffle et effrayant. Si vous ouvrez les yeux, alors vous avez perdu la bataille avec le diable. Si vous ouvrez les yeux plusieurs fois au cours de la bataille, passez au niveau le plus terrible du jeu. C'est ici que la panique a commencé: je n'ai tout simplement pas fermé les yeux pendant trois jours, de sorte que le jeu ne commence pas et que le niveau n'augmente pas à l'ouverture. Le truc, c'est qu'avec les yeux ouverts, il suffit de le faire! Tout cela n'était que dans l'œil droit))) En général, une chose terrible)) En ce moment, je supporte tout contact avec l'alcool avec horreur !! J'ai peur que l'écureuil vienne soudainement)

sans doute. demander l'admission de la sortie de zapoy.postavit le goutte à goutte et injecter le sommeil de l'injection de 20 heures se réveillent comme si pas scié. mais il y a de l'argent ici. si vous êtes bloqué 03, vous serez livré à l'asile pour 2 semaines - le moins est qu'ils s'enregistreront avec le narcologue

L'alcoolisme est un chagrin!

À cause de la vodka, mon grand-oncle s'est précipité sous le train.

Quand j'avais 17 ans, ma mère s'est pendue, elle a aussi bu.

(Trois ans plus tard, son père est mort, un homme avec une majuscule, d'une crise cardiaque, il n'a jamais bu)

Puis il est mort à cause de la vodka, mon autre oncle, il s'est pendu à la poignée de la porte de sa ceinture.

J'avais peur que ce chagrin revienne! Et il y a deux semaines, j'ai enterré mon propre et unique frère. Il a bu. Il a bu pendant 10 ans sans écouter personne et je n’ai plus de frères et sœurs. Je l'aimais toujours follement, mais je ne pouvais pas l'aider, il refusait, n'écoutait pas. Il devait être obligé de le soigner… Après avoir bu quotidiennement, il souffrait d'épilepsie alcoolique (trois crises par nuit), il n'a jamais souffert d'épilepsie. Après les attaques, le delirium tremens a commencé… il est monté sur le rebord de la fenêtre du quatrième étage de l'hôpital, je l'ai gardé et il a dit qu'il se pendrait quand même! C'était une horreur pour moi!

Il était dans un hôpital de traitement pour toxicomanes, puis ses jambes ont été refusées, il ne pouvait pas s’asseoir sans aide. Le cours de la maladie était lourd, disant que c'était un mal de tête. J'avais très peur de la mort.

J'avais peur des appels de l'hôpital. Et ils ont appelé de l'hôpital et ont dit que mon frère était mort !! Conclusion: cerveau enflée. Gonflement du cerveau.

Je voulais fuir dans la forêt et crier, crier et pleurer! Mon mari ne m'a pas laissé sortir de ma vue.

Je ne reviendrai jamais mon frère! Ne retournez pas mon frère bien-aimé! Supposons que vous soyez tordu, oblique, bossu, sans jambes - MAIS VOUS SERAIT!

Je cherche mon frère dans une foule de gens, un personnage similaire, une veste.. C'était donc bien des années après la mort de son père.

Je regarde ses photos..

Dans mon coeur il y a beaucoup de chagrin et de douleur au coeur !!

Je n'aurai plus mon Seryozhenka.....

Dites-moi, s'il vous plaît, est-ce que l'écureuil s'en va tout seul alors? Si vous vous débrouillez sans l'aide de médecins.

Dites-moi, est-il possible de se protéger au moment de l'apparition de l'écureuil (10 jours après la consommation excessive)?

Bonne journée à tous! Je suis un ancien alcoolique, j’ai maintenant 34 ans, Dieu merci, je ne bois pas pendant 4 ans. Quand j’étais jeune, mon état de santé ne finissait jamais, je pesais 100 kg. J’ai frappé avec un coup, mais j’ai commencé à boire, j’ai commencé à me frapper, mon bilan personnel a été dur pendant deux semaines, je ne pouvais pas dormir, je fermais les yeux, je voyais une terrible cortina, je rêvais de l’enfer et de tout le reste, j’avais une attaque, je ne savais pas quoi mais j’imaginais que j’imaginais être prisonnier en Afghanistan. J'ai failli tuer plusieurs personnes, me serrer les mains dans une convulsion, c'est-à-dire l'inverser, et bien d'autres choses encore, PEOPLE ARE TERRIBLE. Ma mère est une croyante babiste. Lors d’une de ces nuits, j’ai réalisé que si je ne m’arrêtais pas, je mourrais et que je me mettais à genoux devant Dieu et qu’il m’a libéré le soir même, le remercie. Au revoir

En soi, cet état passera, mais il peut y avoir quelques déviations dans la psyché. Le danger est que, à cause d'une peur sauvage et de délires insensés (très plausibles), vous pouvez vous suicider ou blesser des personnes. J'ai enlevé cette condition à Durkee. Je croyais très sincèrement que je communiquais mentalement avec les êtres supérieurs, que je savais voler et que de petits hommes avaient construit une ville sous ma peau. comme c'est terrible, ne buvez pas les gens.

Vous pouvez vous protéger seulement si vous prenez un combat à l'hôpital. ou arrêtez de boire progressivement. Les dernières personnes gèrent...

J'ai bu pendant 6 mois presque tous les jours (5 à 7 jours par semaine), pendant le deuxième mois, les doses ont augmenté (de 2 à 3 bouteilles de bière à 4 à 7 bouteilles par soir), puis au bout de 3 à 5 mois, j'ai atteint le stade. intoxication lourde à plusieurs reprises, apparemment alors je suis entré dans le 2ème groupe d'alcooliques.

Et finalement, il semble que l'écureuil soit venu:

J'ai marché le soir sur ma promenade préférée (à 3 heures du matin, de dimanche à lundi, il faisait -4 degrés dans la rue) et il semble qu'il ait vu son ex-petite amie avec un type qui est rapidement apparu dans l'obscurité et a rapidement disparu quelque part. allé à me rencontrer. Je comprends cela dans l’échelle de Moscou, ainsi que dans l’heure et le lieu - cette réunion est presque nulle, mais quand même.

Puis, alors que je marchais déjà le long du passage souterrain, vers 5 heures du matin, il me sembla avoir vu quelque chose d’informe qui me suivait.

Le lendemain (le soir de ce jour), j’ai analysé et tiré les conclusions suivantes:

- “Ghost” à 5 heures du matin aurait certainement pu être en train de rêver - à cause du manque de sommeil, env.

- mais comment expliquer ce couple sur le talus, je ne pouvais plus le comprendre.

Pourquoi est-ce que je décris cette situation?

Ce jour-là (soirée), j'ai soudain perdu le désir de boire, pourquoi je ne sais pas. Je ne veux même pas une bouteille de bière.

Et comme décrit dans l'article sur le «syndrome de sevrage alcoolique» - une forte réticence à boire (surtout après une telle période) est plus qu'étonnant.

Après 3 nuits

J'ai dormi pendant 2 à 4 heures et une fois sur 5 je me suis réveillé, souffrant de fièvre et d'autres choses, la troisième, après un manque de sommeil normal, j'ai pensé m'endormir. En conséquence, je n'ai pas dormi toute la nuit, souffrant d'une tachycardie terrible, et surtout décrite ci-dessus, à l'exception des "visions".

En bref, j'espère que le rêve reviendra, et je ne veux jamais avoir d'écureuil, et boire est la chose principale à supporter psychologiquement (j'ai cette dépendance), et rapidement (si possible) à se débarrasser des conséquences physiologiques...

Papa a constamment bu un coup d'écureuil. La deuxième fois, il est sorti sans courir par terre, puis s'est assis et a commencé à ramasser des mégots de cigarette. Personne n'a parlé à une ambulance, puis, lorsque l'ambulance est arrivée, ils l'ont mis sur une civière et il a calmement demandé où vous le traîniez jusqu'à l'hôpital. regarda le médecin avec suspicion et fut emmené

Ici, je voulais demander, mon père a 46 ans et il a eu un écureuil 2 fois, s’il ne boit pas du tout Boire quelque chose de pire, ou va-t-il prendre des mesures correctives?

Il ya une dizaine d’années, j’ai attrapé cela une fois, c’est effrayant à retenir, heureusement que c’est fait sans conséquences. Je n’enseigne pas la vie. Je vous écris en ce moment et je pense que cela va arriver. Aujourd’hui, c’est le troisième jour, je meurs après deux droppeurs, un hier, un hier. (maman docteur, ça a sauvé la dernière fois), mais la question est, la "protéine" vient APRÈS eux. (compte-gouttes) Je vais ramasser. Lâchez-moi, peu importe qui vous êtes, je n'ai pas écrasé tant d'années, le Seigneur donnera Bien, je ne le ferai pas, bonne chance à tous, avec tout le respect Alexey.

Nikolai, oui, l'essentiel est de ne pas s'inquiéter d'essayer de dormir. Après le sommeil, j'ai personnellement (deux cas - pas extrême, mais chaque merde semblait paraître lorsque mes yeux étaient fermés et je ne pouvais pas dormir du tout, même si je le voulais) - tout est passé. Puis une autre tête de la journée pour trois blessures, mais après un écureuil, c’est déjà un plaisir)) plus boire des vitamines du groupe B - vous pouvez boire beaucoup

Ouais... boîte bleue... quand le kvash, l'ambiance est joyeuse, tire pour parler, le téléphone ne s'arrête pas, et quand je sors de la frénésie, les problèmes sont comme il appelle constamment dans sa tête, et il y a quelques années, il n'y avait pas une telle chose... insomnie sauvage, à la tête toute absurdité monte, peur panique du silence, 3-4 jours télé fonctionne jour et nuit jusqu'à ce que vous vous endormez sous elle

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie