La névrose et la grossesse sont deux concepts apparemment différents qui, dans certains cas, se rencontrent. La dangerosité de la manifestation de la névrose dépend directement de l'état mental d'une femme et de sa perception émotionnelle du monde. Pour les femmes impulsives qui ne s’adaptent pas bien aux nouvelles conditions, la grossesse peut causer un stress grave, qui ne peut être supprimé que par une intervention opportune d’un psychologue qualifié.

Dans tous les cas, si une femme enceinte manifeste des crises d’angoisse déraisonnables, il convient de prêter attention à cet aspect.

Quelles sont les causes de la névrose?

En règle générale, la névrose pendant la grossesse peut causer presque tous les facteurs environnementaux. Cependant, parmi eux, il existe un certain nombre des causes les plus courantes ayant conduit au développement de la névrose dans 9 cas sur 10.

Prédisposition Dans la plupart des cas, les femmes souffrant de névrose pendant la grossesse avaient des problèmes mentaux plus tôt, mais les ignoraient obstinément. La grossesse est un stress puissant pour le corps, ce qui entraînera certainement une exacerbation de problèmes auparavant passés inaperçus.

Manifestation physique de la grossesse. Le malaise général, la toxicose et le poids toujours croissant ont souvent un effet déprimant sur la femme. Elle craint de ne pas pouvoir ressembler auparavant, mais sa beauté s'effacera à la naissance d'un enfant. C'est pourquoi une femme enceinte devrait recevoir autant d'attention que possible! Dans ce cas, le risque de développer une névrose sera réduit au minimum et la grossesse sera calme et aisée.

La nouveauté de la situation. En étant enceinte pour la première fois, une femme est constamment sous l'influence de nouvelles sensations et de certaines incertitudes. Elle ne sait pas avec certitude ce qui l'attend dans le futur et à quel point son enfant sera laborieux. C’est pourquoi, tout au long de la grossesse, le soutien d’une femme devrait constituer un soutien fiable.

Restructuration hormonale du corps. Les grossesses initiale et suivantes sont généralement accompagnées d'un puissant shake hormonal, pour lequel le corps n'est pas prêt. La concentration élevée d'hormones, la prolactine et l'ocytocine, affecte presque tous les systèmes de l'organisme. Ne reste pas intact et le domaine de l'attitude émotionnelle et de la santé mentale.

Gêne ménagère. La grossesse est une période pendant laquelle une femme devrait complètement changer son mode de vie. La nécessité d'abandonner bon nombre des petites choses habituelles a généralement un effet accablant sur le beau sexe. C'est pourquoi elle est invitée à se créer de nouveaux loisirs qui peuvent facilement éclipser le désir d'ancien.

La grossesse est un moment merveilleux qui ne devrait pas effrayer une femme. Quelques mois seulement vont s'écouler et elle donnera naissance à une nouvelle vie, qui restera toujours avec elle.

Comment faire face à la névrose?

En règle générale, le traitement de la névrose chez la femme enceinte ne nécessite aucun traitement spécial et peut être effectué en corrigeant la routine quotidienne et en utilisant des techniques psychothérapeutiques spéciales.
Si la névrose ne s'est pas encore complètement manifestée, mais que les conditions préalables à son développement existent déjà, il est conseillé à la femme de consulter immédiatement un médecin! Cela résoudra rapidement le problème et éliminera la progression de la maladie.

Tout d'abord, un diagnostic détaillé sera réalisé, ce qui vous permettra de mieux évaluer la situation.

Si aucune menace pour le fœtus n'est trouvée, un certain nombre de recommandations simples seront données à la femme, lui permettant de se normaliser:

  1. Apaisement La première chose dont vous avez besoin pour faire du beau sexe, est de vous réconcilier avec votre état actuel et d'essayer de vous aimer de cette façon. La grossesse n'est pas une phrase, mais seulement le début d'une nouvelle vie heureuse.
  2. Harmonie avec toi Même malgré elle, de l’avis de la femme et de son apparence peu attrayante, elle devrait certainement se prendre en charge et se livrer à de nouveaux achats. Cette méthode simple améliorera l'estime de soi et améliorera quelque peu l'humeur.
  3. Contrôle de la puissance. Beaucoup de femmes, sentant même une légère augmentation de poids, cessent de se contrôler et absorbent de la nourriture en quantité quelconque. Les kilogrammes gagnés pendant la grossesse disparaîtront naturellement facilement après l'accouchement, mais l'excès de poids gagné en mangeant trop devra être entraîné par un entraînement persistant au gymnase.
  4. Repos complet. C'est le repos et les émotions positives qui affectent positivement les organismes d'une femme et de son futur bébé. Ne lésinez pas sur les émotions! Il devrait y en avoir autant que possible dans la vie d'une femme enceinte!

Grossesse - C’est la période de la vie d’une femme, dont elle se souviendra certainement avec un respect tout particulier. Avant elle attend une vie longue et intéressante au cours de laquelle elle sera accompagnée d'un enfant!

Causes de la névrose pendant la grossesse. Symptômes, traitement et prévention

La grossesse est une condition très particulière dans laquelle tout le métabolisme mental d'une femme change. Elle se prépare pour la future maternité, l'accouchement. Beaucoup de choses auparavant importantes deviennent insignifiantes, les valeurs changent, de nouvelles priorités et de nouveaux intérêts apparaissent.

La psyché des femmes enceintes est très mobile, elles ont souvent des sautes d'humeur, elles sont fixées sur des pensées ou des événements négatifs, peuvent attacher une grande importance aux bagatelles. C’est pourquoi les femmes enceintes sont plus susceptibles d’être atteintes de névrose que les autres catégories de la population. De plus, des modifications du statut hormonal pendant la grossesse peuvent déclencher la manifestation d'une pathologie compensée antérieurement.

La combinaison de la grossesse et de la névrose affecte sans aucun doute le développement du bébé et la santé de la mère. La probabilité d'une grossesse compliquée chez les femmes atteintes de névrose est plus élevée que chez les femmes en bonne santé. Étant donné l'impossibilité de prescrire la plupart des médicaments utilisés pour traiter la névrose, leur prévention chez les femmes enceintes devient particulièrement importante.

Dans le même temps, il existe une tendance marquée à réduire les manifestations d’états psychopathologiques (de la dépression banale à la schizophrénie) pendant la grossesse.

Causes de la névrose

Les névroses chez les femmes enceintes sont dues à une combinaison de plusieurs facteurs:

  • Prédisposition Dans la très grande majorité des cas, les femmes qui avaient une névrose pendant la grossesse avaient déjà eu des problèmes mentaux, étaient sujettes aux phobies, avaient des problèmes d'apparence physique, craignaient la foule, parlaient en public.
  • Changements hormonaux. La grossesse s'accompagne d'une véritable «tempête hormonale» pour laquelle le corps n'est absolument pas préparé. La concentration de progestérone augmente, la prolactine et l'ocytocine apparaissent. Avant la grossesse, le corps de la femme ne se produit pas avec cette combinaison d'hormones. Leurs concentrations sanguines sont également très élevées. Il affecte tous les autres organes et systèmes, affectant nécessairement la sphère émotionnelle.
  • La situation générale d'incertitude, de nouveauté. D'une part, la grossesse est un événement incroyablement heureux, d'autre part, il s'agit d'une condition totalement nouvelle pour une femme. Dans cet état, tout changement, même le plus petit, toute nouvelle sensation fait que la femme se soucie de la santé de l'enfant à naître. Cela est particulièrement vrai lors de la première grossesse. Bien qu'aucune grossesse ne soit semblable à une autre, et avec des raisons répétées d'excitation, pas moins.
  • Maux physiques. Les manifestations de toxicose, l'augmentation du poids, l'inconfort pendant le sommeil entraînent un inconfort psychologique supplémentaire.
  • Inconvénient de la maison. La grossesse est un changement radical de mode de vie. Nous devons changer de nombreuses habitudes, abandonner la structure existante. Le manque de détails familiers peut être très traumatisant à long terme.

La combinaison de tous ces facteurs entraîne un déséquilibre prononcé dans le psychisme de la femme, pouvant se manifester par une dépression, des attaques de panique, des phobies, des troubles du système autonome. La plupart de ces symptômes peuvent être combinés avec le concept de névrose pendant la grossesse.

Symptômes de la névrose enceinte

La clinique de névrose pendant la grossesse est en grande partie similaire aux manifestations non enceintes. La nature de la peur et la gravité des phénomènes végétatifs peuvent présenter des différences. Considérez les symptômes plus en détail:

  • Fond émotionnel faible. Peut-être une prédominance significative d’émotions négatives jusqu’à l’état dépressif.
  • L'apparition de phobies. Les peurs peuvent être d'une nature très différente. Peut-être comme une aggravation ou une rechute de peurs existantes et l'apparition de nouvelles peurs. La plupart d'entre eux sont associés à l'état de l'enfant à naître. Expériences fréquentes de changements d’apparence, peur de devenir peu attrayant pour un conjoint.
  • Apathie La dépression et l'apathie sont les deux faces d'une même pièce. Une mauvaise santé, des pensées d'abandon et d'inutilité l'aggravent.
  • Irritabilité. Traditionnellement attribué au trait de femme enceinte, qui souvent n'essaye même pas de traiter. Attention, grossesse ne signifie pas irritabilité. Une réponse trop émotionnelle aux petites choses de la vie peut et doit être traitée, car l'état de stress constant est très préjudiciable pour l'enfant à naître.
  • Perturbations végétatives. En plus des manifestations de toxicose, la névrose pendant la grossesse peut être accompagnée de nombreux symptômes au niveau des organes internes. Ceux-ci incluent les palpitations, la transpiration, les vertiges, les paresthésies, les engourdissements des membres et de nombreuses autres manifestations.

Traitement de la névrose chez les femmes enceintes

La névrose est une pathologie exclusivement fonctionnelle et son traitement est possible dans la plupart des cas sans médicament, en corrigeant le schéma thérapeutique et en utilisant des techniques psychothérapeutiques. Il est important de commencer le traitement de la névrose pendant la grossesse dès les premières manifestations de celle-ci, puis une élimination plus complète et plus rapide de ses symptômes est possible.

Voici quelques conseils de base pour vous aider à faire face aux manifestations de la névrose:

  • Il est nécessaire d’accepter votre condition, d’accepter l’inévitabilité de certains changements physiques et émotionnels et de réaliser leur unicité et leur temporalité.
  • Assurez-vous de prendre soin de vous, soyez toujours propre, net et beau. Achetez des vêtements pour femmes enceintes, choisissez des cosmétiques sécuritaires, recherchez des chaussures appropriées. Cela aidera à maintenir l'estime de soi et la confiance en son attrait et détournera l'attention des réflexions tristes.
  • Contrôlez votre alimentation. Maintenant que vous êtes responsable de la santé de deux personnes, soyez très prudent lorsque vous choisissez des aliments. Utilisation maximale dans le régime alimentaire des légumes et des fruits dans leur forme originale, sans chauffage ni traitement mécanique. Si possible, évitez les additifs alimentaires et les conservateurs. Étudiez la composition des produits achetés.
  • Laissez tomber le fait que pendant la grossesse, vous ne pourrez pas faire autant de choses qu’avant. Les femmes enceintes se fatiguent rapidement, elles ont besoin de pauses courtes et fréquentes.
  • Ne pas oublier les loisirs et les divertissements. C'est un excellent moyen de distraire et source d'émotions positives.
  • Assurez-vous de faire de l'exercice. Il existe une variété de complexes spécifiquement pour les femmes enceintes, des options pour le yoga, des exercices de respiration. Autant que possible, marchez au grand air. L'activité physique aidera à faire face au stress et à la confusion, tout en préparant le corps à l'accouchement.
  • N'hésitez pas à parler de votre état avec vos proches et vos médecins. Si quelque chose vous dérange - partagez vos préoccupations, contactez un spécialiste - vous pourrez peut-être ainsi prévenir une maladie grave. Et les peurs partagées avec les êtres chers ne sont plus aussi effrayantes.
  • Ne pas oublier de repos approprié. Le repos et les émotions positives sont essentiels au maintien de la santé. Voir plus souvent des comédies, lire des livres gentils et drôles.
  • La chose principale - rappelez-vous que les personnes les plus importantes pendant votre grossesse sont vous et le bébé, et que toutes les actions sont effectuées en conséquence.

Parfois, les méthodes psychothérapeutiques ne sont pas suffisamment efficaces et vous devez recourir à un traitement médical. Dans la plupart des cas, il suffit de commencer à prendre des sédatifs à base de plantes.

Dans de rares cas, il est nécessaire de prescrire des antidépresseurs et des tranquillisants synthétiques. Dans le même temps, il est nécessaire d’évaluer de nombreux facteurs, de prendre en compte l’état de santé de la future maman et les risques potentiels pour l’enfant, puis de commencer le traitement. Il existe maintenant des médicaments avec un minimum d'effets secondaires qui peuvent être pris pendant la grossesse, mais cela ne devrait être qu'un dernier recours.

Assurez-vous de consulter votre médecin avant de prendre tout médicament, même le plus innocent au premier abord. Vous ne pouvez pas être au courant de tous les effets secondaires potentiels.

Névrose et grossesse

Selon les statistiques, au moins un quart des personnes de sexe juste souffrent de troubles névrotiques. Une approche spéciale est nécessaire lorsqu'une névrose se développe chez une femme enceinte.

Causes de la névrose chez les femmes enceintes

Les névroses chez les femmes enceintes sont dues à une combinaison de plusieurs facteurs:

  • La névrose peut masquer la pathologie des organes internes. Des modifications corporelles au cours de la grossesse (prise de poids, toxicose) peuvent également provoquer un inconfort psychologique.
  • Prédisposition Si une femme a un certain profil psychologique et a déjà eu des problèmes psychologiques, le risque de développer une névrose est très élevé.
  • Les changements hormonaux sont un facteur scientifiquement prouvé du changement de l'état émotionnel.
  • Les inconvénients domestiques, les changements dans le rythme de vie habituel, ainsi que les situations de stress existantes dans une famille ou une équipe peuvent également devenir une cause qui a déclenché une névrose.

Tous ces moments perturbent le travail coordonné des fonctions du système nerveux et entraînent des états dépressifs, des peurs et des attaques de panique.

Symptômes de névrose pendant la grossesse

Attention, les proches devraient attirer les symptômes suivants:

  • troubles du sommeil sous forme d'insomnie ou d'augmentation de la somnolence;
  • mauvaise humeur, apathie;
  • maux de tête inexpliqués;
  • larmoiement et irritabilité, au-delà des limites raisonnables;
  • pensées suicidaires.

Souvent, les membres de la famille, et même les femmes enceintes elles-mêmes, considèrent ces manifestations comme un état «normal». Cependant, seul un spécialiste peut distinguer les simples sautes d'humeur d'une maladie grave, la névrose.

Conséquences de la névrose pendant la grossesse pour le bébé et la mère

En soi, la névrose ne cause pas de dommages organiques profonds au système mère-fœtus car la pathologie est située dans la sphère mentale, ce qui n’affecte pas les fonctions physiologiques. Un bébé inquiet ne naîtra pas nécessairement d'une mère atteinte de névrose. Au contraire, l'enfant héritera d'un certain type de système nerveux et risque à l'avenir de développer une névrose. Les réactions de stress situationnelles aiguës pouvant entraîner des complications lors de la grossesse, voire une interruption prématurée en raison d'un déséquilibre de substances biologiquement actives en situation de stress, présentent un grand danger.

Une névrose forte peut-elle conduire à une hypotension?

Souvent, les réactions névrotiques sont l’une des manifestations cliniques du syndrome de dysfonctionnement autonome, accompagnées de différences de pression artérielle. Par conséquent, l'hypotension est un symptôme probable de la névrose pendant la grossesse. Il existe d'autres manifestations du dysfonctionnement autonome:

Tout nouveau symptôme de maladie qui apparaît chez une femme nécessite un examen médical.

Traitement de névrose pendant la grossesse

La reconnaissance de la névrose est facile et ne nécessite pas d'équipement spécial. Habituellement, le psychothérapeute pose un diagnostic en fonction de la conversation. N'oubliez pas que la prise de tout médicament est strictement contre-indiquée pendant la grossesse. Les préparations pharmaceutiques à base de composés chimiques utilisés pour le traitement de la névrose présentent un risque potentiel. Antécédents de médecine, il existe des cas où des médicaments puissants ont eu un effet fatal sur le fœtus, provoquant de graves malformations.

Pour le traitement des névroses légères et modérées, il est tout à fait possible de le faire uniquement avec des méthodes psychothérapeutiques.

Si, malgré tout, des médicaments sont nécessaires, ils ne le sont qu'après une consultation à plein temps avec un psychothérapeute et un obstétricien-gynécologue. Vous pouvez également utiliser des produits à base de plantes ou à base de plantes. Dans tous les cas, il est nécessaire de relier le bénéfice pour la mère et le préjudice probable pour l'enfant à naître.

Névrose et planification de la grossesse

Il est impossible de prédire à l'avance comment la névrose affectera le cours de la grossesse. Il arrive souvent que l'attente d'un bébé ait un effet curatif. D'autre part, la grossesse et les changements hormonaux peuvent aggraver la clinique. Par conséquent, la planification de la grossesse devrait être précédée d'un traitement. Trois à quatre mois avant les dates possibles de la conception, il est nécessaire de commencer une cure de vitamines qui, non seulement prépare le corps de la femme, mais se sature également de substances utiles pour le futur bébé.

Si la grossesse est survenue pendant la névrose

La névrose n'est pas une indication d'avortement et d'accouchement précoce. La tâche principale du personnel médical et des proches est de créer pour la future mère les conditions les plus confortables pour porter le bébé tant attendu.

Recommandations pour la future mère:

  1. Acceptez votre condition en tant que joie et récompense maximales accordées à une femme par nature.
  2. Redistribuer les responsabilités domestiques dans la famille. Tu as besoin de plus de repos.
  3. Remplacer les tâches ménagères dans la cuisine passe-temps plus agréable. Souviens-toi de tes loisirs ou apprend de nouveaux travaux d'aiguille.
  4. Restez en bonne santé.
  5. Le yoga ou d’autres pratiques de respiration donnent un bon effet. L'exercice pour les femmes enceintes préparera le corps à l'accouchement.
  6. Évitez les émotions négatives. Regardez de bons vieux films, lisez des livres.

Notre conseil vous aidera non seulement à vous adapter à votre nouvel état, mais servira également de complexe de mesures thérapeutiques pour la libération rapide de la névrose.

Névrose pendant la grossesse

Névrose, ou trouble névrotique - est un nom collectif pour un groupe de divers troubles psychogènes réversibles. De telles conditions ont tendance à être prolongées et peuvent entraîner une détérioration significative de la qualité de la vie. La névrose se rencontre souvent chez les jeunes femmes, y compris pendant la grossesse.

Raisons

Selon l'une des théories populaires, la névrose est considérée comme une violation chronique de l'activité nerveuse supérieure à la suite d'une exposition à des stimuli externes durables et puissants. Un stress physique ou psychologique sévère, le stress et d'autres facteurs peuvent être irritants. Il n’est pas toujours possible de déterminer les raisons exactes du développement de la névrose chez une femme donnée.

Facteurs déclenchant la névrose pendant la grossesse:

  • Ajustement hormonal. Au cours de la grossesse, une femme subit une véritable tempête hormonale. La concentration de progestérone, d'oxytocine et d'autres hormones significatives dans le sang augmente, le rapport de substances biologiquement actives change. Tout cela affecte inévitablement le fonctionnement du système nerveux et conduit à certains changements dans le psychisme d'une femme. Des changements notables sont déjà observés au tout début de la grossesse.
  • Prédisposition On remarque que la névrose pendant la grossesse survient plus souvent chez les femmes émotionnellement déséquilibrées. Avant de concevoir, ces femmes avaient souvent certains problèmes neurologiques, des phobies expérimentées, des attaques de panique et d’autres conditions.
  • Inconfort psychologique. Le sentiment général de nouveauté et de changement dans la vie est un facteur de risque important pour le développement de la névrose. La future mère est dans un état de stress constant. Ne sachant pas à quoi s'attendre de son changement de situation, une femme ressent une anxiété compréhensible, qui se transforme souvent en névrose. Les problèmes surviennent souvent pendant une grossesse non planifiée.
  • Inconfort physique. La toxicose, l'augmentation progressive du poids, les étirements et autres modifications du corps provoquent une anxiété accrue et le développement d'une névrose. Plus tard, la perte de contrôle de son corps due à un déplacement du centre de gravité, à une faiblesse grave, à l'insomnie et à d'autres problèmes qui attendent les femmes enceintes au troisième trimestre de la grossesse peuvent être préoccupantes.
  • Charge inadéquate. Les névroses pendant la grossesse surviennent souvent chez les femmes actives qui sont contraintes de supporter un stress physique ou psycho-émotionnel considérable au cours de cette période. Après un congé de maternité, l’état de la future mère s’améliore considérablement et les manifestations de névrose disparaissent sans traitement supplémentaire.

La combinaison de tous ces facteurs mène à l’anxiété, suivie de divers troubles névrotiques. Plus une femme était émue avant de concevoir un enfant, plus le risque de développer une névrose pendant la grossesse était élevé.

Les symptômes

La névrose survient à n'importe quel stade de la grossesse. Les manifestations peuvent être très différentes et dépendent en grande partie de l'émotivité initiale de la femme.

Symptômes possibles de la névrose:

  • sautes d'humeur;
  • sensibilité aux stimuli normaux;
  • sensibilité;
  • larmoiement;
  • anxiété accrue;
  • sensibilité aux sons forts, à la lumière vive et à d'autres stimuli;
  • fatigue
  • diminution de l'attention et de la mémoire;
  • troubles du sommeil.

L'anxiété est l'une des principales manifestations de la névrose. Une future maman peut être inquiète pour une raison quelconque. Une femme se démène, trouve de nouvelles raisons de paniquer et infecte souvent son entourage avec une anxiété déraisonnable. De temps en temps, cette condition peut être remplacée par des périodes de rémission et de bien-être relatif.

La fatigue, la faiblesse générale et l'apathie sont très caractéristiques de la névrose. En début de grossesse, ces manifestations de la maladie sont souvent confondues avec des symptômes de toxicose. Si après 12 semaines de faiblesse, la force ne remplace pas une faiblesse, vous devez sérieusement réfléchir aux causes de cette affection.

Beaucoup de femmes ont des symptômes végétatifs sur fond de névrose:

  • transpiration excessive;
  • palpitations cardiaques;
  • baisse de la pression artérielle;
  • évanouissement;
  • des nausées;
  • augmentation de la miction.

La moitié des femmes enceintes ont une diminution de la libido. Dormir avec névrose en souffre également beaucoup. Les futures mères peuvent être perturbées par des rêves désagréables et même des cauchemars. Le sommeil devient superficiel, intermittent. Dans la matinée et dans l'après-midi, on note somnolence et fatigue.

Conséquences pour le fœtus

La névrose prolongée entraîne une réduction significative de la capacité de travail, interfère avec une vie sociale active et devient souvent la cause de conflits avec des personnes proches. Dans ce cas, il est très difficile pour une femme de rester calme et de prendre soin de sa santé. Dans le contexte de la névrose, diverses maladies chroniques sont souvent exacerbées, ce qui entraîne une aggravation de la situation de la future mère et de son bébé. Toutes les complications qui en résultent ne sont pas spécifiques et sont associées à des modifications de la réactivité globale du corps et à une diminution de l'immunité.

Traitement et gestion de la grossesse

Le traitement de la névrose est effectué individuellement, en tenant compte de la gravité de l’état de la femme et de la durée de la grossesse. Les médicaments sont prescrits avec beaucoup de prudence et seulement si vous ne pouvez pas vous en passer. La sélection des drogues a impliqué un psychothérapeute. Dans la plupart des cas, les spécialistes tentent de se passer de l'intervention médicale pendant la grossesse.

Pour améliorer l'état général et éliminer l'anxiété accrue, des sédatifs à base de plantes sont prescrits: Agripaume ou Valériane. La durée du traitement est longue, à partir de 1 mois. L'acceptation de motherwort et de valériane est autorisée à n'importe quel stade de la grossesse.

La psychothérapie est une méthode efficace et très populaire pour le traitement de la névrose pendant la grossesse. Les séances de psychothérapie peuvent être collectives ou individuelles. La durée du traitement est déterminée par le médecin en fonction de l'état général du patient. L’aide d’un psychothérapeute qualifié permet à la future mère de faire face à tous les problèmes, de réduire l’anxiété et de retrouver une vie normale très rapidement.

Prévention

Recommandations générales pour la prévention de la névrose pendant la grossesse:

  1. Ralentir Prenez pour acquis le fait que vous ne pouvez pas tout faire dans votre position. Fixez correctement les priorités et essayez de ne faire que ce qui est vraiment important pour vous.
  2. Déléguez vos responsabilités. Demandez de l'aide à vos proches et à vos collègues.
  3. Attention à vous-même. Obtenez de beaux vêtements confortables, utilisez des produits cosmétiques de haute qualité. Maintenez votre bonne humeur de toutes les manières possibles.
  4. Prenez du temps pour un passe-temps.
  5. Mangez des aliments sains et savoureux tout au long de la grossesse.
  6. Bouge plus. Faites du yoga, de la gymnastique ou inscrivez-vous à la piscine. Passez plus de temps à l'extérieur. Rencontrer des amis, marcher au moins une heure par jour. Gardez votre corps en bonne forme jusqu'à la naissance.
  7. Ne laissez pas d’informations négatives entrer dans votre espace. Ne lisez pas ou ne regardez pas les informations, évitez de communiquer avec des personnes qui vous déplaisent.
  8. Discutez de vos expériences avec votre famille et vos amis. Ne gardez pas les problèmes en eux-mêmes.
  9. Reposez-vous aussi souvent que vous en avez besoin. Dormez au moins 8 heures par jour.
  10. Si des symptômes désagréables et dérangeants apparaissent, assurez-vous de consulter un médecin.

Le respect de ces recommandations permettra à la femme d’éviter le développement d’une névrose, ou du moins de réduire ses manifestations pendant la grossesse.

Grossesse et névrose

Svetlana, avez-vous un enregistrement temporaire dans la région de Moscou?

Le HDP doit accepter s'il existe un enregistrement temporaire. Si vous n'êtes pas enceinte, vous êtes incompétent. J'ai travaillé dans des départements de femmes, y compris des femmes enceintes qui étaient dans une situation difficile de troubles mentaux pendant cette période. Mais, en fait, je vais vous dire ce dont je suis absolument convaincu: plusieurs médicaments peuvent être pris pendant la grossesse. Je ne peux pas vous donner de recommandations précises en tant que psychiatre, je n’ai pas le droit, mais la phrase écrite dans de nombreux médicaments est «si le bénéfice potentiel pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus». Dans les cas de très mauvais état d'esprit, cela se justifie pleinement. Il est clair que personne n'a testé cliniquement les médicaments destinés aux femmes enceintes, mais certains médicaments ont montré de manière empirique qu'ils n'avaient pas d'effet négatif sur le fœtus et pendant la grossesse. Une autre chose est que dans le MPS, ils n’ont probablement aucune expérience de la gestion des femmes enceintes, ils ont peur, ils sont réassurés et donc ils disent que tout le monde ne peut pas vous aider.
Mais il existe des institutions médicales où les qualifications des médecins sont supérieures à celles du dispensaire régional et où ils devraient vous aider. J'ai écrit à leur sujet à une collègue et elle a cité mon message.
Je serai chez moi dans quelques heures et je vous écrirai, mais pour l’instant, je vous demanderai d’écrire sur l’enregistrement temporaire et de vous expliquer plus en détail ces réflexions sur le fait que vous pouvez faire quelque chose avec vous-même. Ai-je bien compris qu'il ne s'agit pas d'un désir de mourir, mais d'une peur ou d'une idée obsessionnelle, comment faites-vous cela?

Et pourquoi ne faites-vous pas une inscription temporaire? Et comment obtenez-vous de l'aide pour la consultation des femmes, une clinique normale. Ce n'est pas difficile à faire. Je me souviens qu’à un moment donné, j’avais un enregistrement permanent à Saint-Pétersbourg, et sans aucun problème, ils en ont donné un provisoire à Len. Zones

Je comprends que les psychothérapeutes rémunérés ne voulaient pas prendre leurs responsabilités. Bien que je pense qu’ils n’ont probablement pas trouvé votre état très mauvais, sinon ils recommanderaient une hospitalisation.

Je comprends la gravité et l’absurdité de cette situation, quand une femme dans votre position frappe à toutes les portes pour demander de l’aide et se heurte à un déni partout. Je suis très désolé pour vous et je veux aider.
Par conséquent, je vais dire ce qui suit et je vous demande de ne pas prendre mes mots avec hostilité, mais d'y penser - juste comme une option de sauvegarde, si vous estimez que c'est très difficile. Je veux dire une hospitalisation dans le PB. Je comprends que cette option semble extrême et probablement inacceptable pour vous, et je l’aurais déjà pensé moi-même, mais, ayant travaillé pendant plusieurs années dans un hôpital psychiatrique, je sais à coup sûr que le diable n’est pas si grave qu’il est peint. Je vous demande de traiter mes mots avec compréhension, c’est vraiment une option extrême, mais si vous ne trouvez pas d’autres options et que la condition est toujours difficile, c’est à cet endroit que leur aide ne sera pas refusée. Ils n'ont pas le droit de refuser une personne dans votre état, surtout si vous dites que vous avez de telles pensées. Si vous appelez un service d’urgence psychiatrique, ou même que vous appelez de manière indépendante les services d’urgence du service de correction, dites que vous avez des idées suicidaires (je ne les appellerais vraiment pas, je vais expliquer pourquoi), mais néanmoins, si vous le dites, C'est une indication claire de l'hospitalisation dans le PB. Dans les hôpitaux psychiatriques, il y a des médecins somatiques, y compris des gynécologues, qui peuvent vous observer. En cas de problèmes d'obstétrique ou de naissance, la femme enceinte est immédiatement transférée de l'IB à la maternité.

Je recommanderais toujours fortement de faire l’inscription, alors vous pourrez facilement contacter les lieux que j’ai décrits plus haut. Je pense que vous pouvez postuler sans inscription, s’il existe une bonne raison pour laquelle vous ne pouvez pas la recevoir. Ensuite, ils vous aideront à vous allonger dans l’endroit le plus confortable et le plus confortable, si le besoin s’en fait sentir, car on ne vous refusera pas un poste de district, mais les conditions dans ce pays ne sont peut-être pas les meilleures.

S'il y a un permis de séjour à Moscou, alors c'est encore plus facile, je pense. A Moscou, il y a aussi un psychiatre en chef, il a des heures de réception, il aidera.

À propos de vos peurs: ce ne sont pas des pensées suicidaires, mais plutôt, si vous pouvez appeler ça comme ça, la suicidophobie C'est probablement aussi proche des disques obsessionnels, mais: les disques obsessionnels ne sont jamais réalisés! C'est votre peur, mais cela ne peut pas arriver. J'ai lu un peu sur votre sujet passé: regardez, il y a un parallèle avec la peur du métro: il vous a semblé que c'était si grave pour vous que vous alliez mourir. Mais après tout, en fait, vous n’avez même jamais perdu conscience. Parce qu'une attaque de panique, peu importe la gravité de celle-ci (je sais que ceci, selon ma propre expérience) n'est qu'une attaque de panique, elle passe et rien ne vous arrive physiquement. Tu ne peux pas mourir.
De même, vous ne pouvez pas perdre le contrôle et faire quoi que ce soit avec vous-même.

Bien sûr, s’il ya une opportunité et que cela vous facilitera la tâche, ce serait bien si quelqu'un était à la maison avec vous tout le temps. Peut-être que vos parents ou l'un de vos amis et connaissances pourraient passer du temps avec vous si c'est beaucoup plus facile pour vous dans la société?

Les dangers de la névrose pendant la grossesse

La névrose est un processus qui s'accompagne de troubles psycho-émotionnels. L'état pathologique est réversible, mais si vous ne commencez pas un traitement en temps voulu, cela peut entraîner le développement de maladies somatiques. Souvent, de tels problèmes de santé sont observés chez les femmes qui portent un enfant.

La névrose et la grossesse sont des concepts compatibles, mais pour prévenir les anomalies dans le développement du fœtus, la patiente ne doit pas ignorer les conseils du médecin.

Causes de la névrose chez les femmes enceintes

Après la conception, le corps de la femme subit de nombreux changements, dont l'un est l'altération hormonale. L'augmentation de la production d'ocytocine, de progestérone et d'autres hormones entraîne une modification du fonctionnement du système nerveux.

Les femmes qui avaient des phobies avant la grossesse, qui souffraient de troubles neurologiques ou qui, par nature, réagissaient émotionnellement à tous les événements qui se produisaient sont sujettes à la névrose.

Chez les futures mères, dont le travail est associé à un stress fréquent, le risque de développer une pathologie est plus élevé que celui des femmes au foyer. Dans la plupart des cas, après le congé de maternité, l'état est normalisé.

La cause de la psychose peut aussi être:

  1. Grossesse non planifiée. Une femme peut avoir des doutes quant à l'opportunité de laisser l'enfant ou de se faire avorter. La situation d'incertitude peut provoquer des troubles psycho-émotionnels.
  2. Problèmes de santé fœtale. Au cours des premières semaines de gestation, lorsqu'il n'est pas encore possible de poser un diagnostic détaillé et sûr, une femme s'inquiète de la santé de son enfant.
  3. Difficultés physiques. À mesure que l'abdomen augmente et que le poids augmente, la femme ressent une gêne, liée au fait que la femme enceinte a des difficultés à bouger, se fatigue facilement, s'endort mal à l'aise, etc. La combinaison de ces problèmes augmente souvent l'irritabilité et peut entraîner des névroses.
  4. Mauvaise santé sur le fond des manifestations de toxicose. Sensation de nausée et de vomissements pouvant survenir à tout moment et quel que soit le repas, femme épuisée physiquement et émotionnellement. La prééclampsie au cours des derniers mois de la grossesse constitue une menace, car elle peut perturber le fonctionnement des organes internes de la future mère.
  5. Travail lourd. Si la grossesse a commencé avec des problèmes ou s'il existe d'autres raisons qui suggèrent un travail intense, la femme commence à s'inquiéter de l'événement à venir. De mauvaises pensées et des sentiments d'anxiété pour l'enfant et sa vie peuvent déclencher des troubles mentaux.

Symptômes de névrose pendant la grossesse

L’anxiété déraisonnable est l’un des principaux symptômes de la névrose chez la femme enceinte. L'excitation peut se produire pour n'importe quelle raison. Ce sentiment peut être observé non seulement pendant la période de veille, mais aussi pendant le sommeil. Les futures mères ont des cauchemars sur cette base. Un repos nocturne défectueux pendant lequel le corps ne se repose pas entraîne d'autres problèmes. Le manque de sommeil rend une femme constamment fatiguée.

Les symptômes de névrose à n'importe quel stade de la gestation peuvent se manifester comme suit:

  • mictions fréquentes;
  • la tachycardie;
  • différences d'indicateurs de pression artérielle;
  • sautes d'humeur fréquentes;
  • sensibilité et larmoiement;
  • diminution de la libido;
  • irritabilité aux sons forts ou à la lumière vive, etc.

Si la névrose de la femme a déjà été diagnostiquée, les symptômes apparaîtront plus prononcés en début de grossesse. Pour cette raison, la patiente doit informer le médecin de son problème lors de la première consultation.

Le gynécologue donnera des recommandations sur les actions préventives nécessaires pour prévenir la névrose.

Traitement de névrose pendant la grossesse

Le traitement de la névrose pendant la gestation est rarement effectué à l'aide de préparations médicales. Les médicaments peuvent nuire à la santé du corps qui grandit à l'intérieur d'une femme. Le traitement doit être effectué par un psychothérapeute.

De plus, une femme doit bien manger, passer plus de temps au repos et faire tout ce qui est nécessaire pour avoir des émotions positives.

Les séances de psychothérapie au cours desquelles le patient est interrogé peuvent être individuelles ou en groupe. Il est déconseillé d'essayer de résoudre le problème de manière indépendante.

La nervosité au troisième trimestre peut être traitée avec des antidépresseurs naturels tels que la valériane ou l’agripaume. Si la pathologie est aiguë (peut mettre la vie en danger), la future mère est hospitalisée. Dans cette évolution de la maladie, le médecin peut prescrire des sédatifs synthétiques. Ils sont prescrits individuellement pour chaque femme et sont pris sous surveillance médicale stricte.

Conséquences de la névrose pendant la grossesse pour le bébé et la mère

Il n’est pas exclu que la névrose puisse perturber le développement du fœtus, car la pathologie peut provoquer une exacerbation des maladies chroniques et le développement d’autres maladies chez la femme enceinte. En plus des anomalies fœtales, les troubles psycho-émotionnels peuvent provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée.

Il est difficile de prédire toutes les conséquences possibles menacées par la névrose, la pathologie doit donc être traitée.

Impact de la névrose sur la grossesse

Pendant l'accouchement, des circonstances imprévues se produisent, provoquant une pathologie, y compris des troubles névrotiques. Comment la grossesse et la névrose sont liées et comment la traiter, il sera utile pour toute future mère de savoir.

Particularités de la psyché pendant la grossesse

Avec la conception, le corps de la femme change radicalement. Le métabolisme augmente, mais le tableau psychologique se dégrade. Inconsciemment, une femme se prépare déjà à la naissance précoce du bébé et à la maternité. Beaucoup de choses qui étaient insignifiantes avant la grossesse sont maintenant à la première place.

La psyché pendant cette période est instable. L'ambiance est changeante. La future mère fait attention aux mauvais événements et aux situations mineures. Pour cette raison, la névrose respiratoire pendant la grossesse la visite plus souvent. que d'autres personnes. Les changements dans le champ hormonal peuvent être spasmodiques et il existe donc un risque de névrose.

Cette maladie affecte la future mère, le fœtus, son développement et sa vie après la naissance. Les femmes enceintes atteintes de névrose ont un risque élevé de contracter une pathologie au moment de la gestation.

Il est interdit de prendre la plupart des médicaments pendant la grossesse. Les médicaments peuvent nuire au développement du fœtus. Si une femme a une névrose, un traitement urgent et complexe est nécessaire.

Les causes de la névrose

La future mère devrait comprendre pourquoi elle a des problèmes mentaux. La névrose respiratoire pendant la grossesse se produit pour plusieurs raisons.

  1. Prédisposition héréditaire La pathologie apparaît au niveau génétique. Si un état déséquilibré a été observé avant la conception, la névrose ne fera que prendre de l'ampleur au moment de la grossesse.
  2. Changements hormonaux. Ils affectent considérablement la physiologie et l'humeur d'une personne.
  3. Causes de nature psychologique. L'attente d'un bébé est un processus excitant, surtout s'il s'agit de la première fois. Une femme pense à sa santé, à l'état du fœtus, à ce que sera le bébé, au déroulement de la naissance, etc.
  4. Des nausées, des faiblesses, divers maux et d’autres problèmes accompagnent toujours les filles pendant la grossesse.
  5. Problèmes domestiques. Avec la grossesse, il y a de plus en plus de problèmes quotidiens (lit bébé, poussette, argent, vêtements, réparations). Tout détail peut traumatiser la psyché. Dans ce cas, la femme a besoin du soutien de parents et de l'homme bien-aimé.

La névrose et la dépression apparaissent sur le fond de plusieurs éléments énumérés à la fois.

Image symptomatique

Les symptômes de la névrose pendant la grossesse sont presque identiques à ceux de la grossesse. Les différences sont dans la nature de la peur et des manifestations végétatives. Principaux symptômes:

  • Contexte émotionnel affaibli. Il existe une possibilité de manifestation accrue d'émotions négatives.
  • L'émergence des peurs. Les phobies peuvent être d'une nature différente. Il existe des chances d'exacerber les peurs existantes et l'émergence de nouvelles - les peurs sont associées à des changements d'apparence, à une prise de poids et à la peur de devenir peu attrayantes pour votre mari.
  • Apathie ou dépression Mauvais bien-être, les pensées négatives ne font qu'aggraver la situation.
  • Irritabilité. En cas de comportement inadéquat, de fortes poussées émotionnelles, vous devez contacter votre médecin, il vous prescrira des médicaments qui soulagent le stress.
  • Perturbations végétatives. En plus de la toxicose, il y a une transpiration sévère, des palpitations cardiaques, des maux de tête.

Conséquences de la maladie

La névrose respiratoire ne provoque généralement pas de troubles graves. La pathologie n'affecte pas les systèmes physiologiques. Pas toujours, si une femme enceinte a une névrose, l'enfant naît agité. Il est possible que le bébé hérite de maladies du système nerveux, ce qui peut se transformer en une grave pathologie à l'avenir.

La menace est constituée de réactions de stress graves qui entraînent une détérioration en début de grossesse.

Traitement de la maladie chez les femmes enceintes

Dans de nombreux cas, le traitement de la névrose implique la visite d’un psychothérapeute et des séances de groupe. Si le traitement est instauré rapidement, il est possible que les symptômes disparaissent complètement et éliminent tous les symptômes. Pour modifier l'état devrait suivre certaines règles:

  • Il est important d'accepter le fait que pendant 9 mois, les changements physiques et émotionnels sont tout simplement inévitables. Il faut savoir que tout cela est temporaire et passera.
  • Il est nécessaire de surveiller leur apparence. La propreté, la beauté, l’utilisation des cosmétiques garderont l’estime de soi et la confiance en soi. Il existe de nombreux magasins de vêtements et de chaussures pour femmes enceintes. Différents vêtements vont aider une femme à avoir un look sexy.
  • Le bon régime Des produits bien choisis aideront à maintenir le système immunitaire et la situation générale des femmes. La quantité maximale de vitamines présentes dans les légumes et les fruits. Ne vous mêlez pas des additifs alimentaires et des conservateurs. Il faut savoir combien d'éléments utiles font partie des produits utilisés.
  • Bon repos et bon sommeil. Une femme ne sera pas en mesure de faire le nombre de tâches ménagères et professionnelles qu’elle a accomplies avant sa grossesse.
  • Il sera utile de se laisser emporter par quelque chose. Les émotions positives sont très importantes pour les femmes enceintes.
  • Pas interférer avec un petit effort physique. L'aérobic spécial aidera une femme à se détendre. La marche et un peu d'activité aideront à surmonter le stress et à préparer le corps à la naissance imminente.
  • Il est important de parler de vos expériences avec votre famille et votre médecin. L’aide de parents et de spécialistes pendant cette période est indispensable. Il est possible de faire appel à des psychologues.
  • N'oubliez pas que pendant 9 mois, rien n'est plus important que vous et votre bébé.

Il y a des cas où le traitement psychothérapeutique n'a pas donné les résultats escomptés. Si cela est observé chez une femme enceinte, vous devez consulter un médecin qui vous prescrira les médicaments nécessaires. Attribuer des sédatifs et des préparations à base de plantes. Des antidépresseurs et des tranquillisants sont parfois prescrits. Ce type de médicament nuit à la santé des enfants et des femmes. Le médecin doit vérifier un grand nombre de facteurs, examiner la mère et le fœtus et ensuite seulement prescrire un traitement.

De nombreux médicaments n'entraînent qu'une quantité minimale d'effets secondaires, mais leur utilisation ne devrait être utilisée qu'en dernier recours.

Conclusion

Manifeste une névrose due à un certain nombre de facteurs, à la fois héréditaires et acquis. Chaque femme qui porte un enfant devrait comprendre qu'avec la conception, le corps change radicalement et que cela affecte grandement l'état de santé. Vous devriez donc réfléchir et comprendre que la grossesse n'est pas une maladie. Après 9 mois, tout va se mettre en place.

Névrose pendant la grossesse et son traitement

Pour la publicité:

La grossesse est une période particulière dans la vie de toute femme. Le mystère magique de la naissance d'une nouvelle vie donne à la future mère des moments heureux et inoubliables, mais en même temps, la grossesse est une étape très difficile pour une femme. La gamme d’émotions qu’elle éprouve à ce moment-là est très variée et controversée: des sentiments de chaleur sans fin pour son futur bébé à la peur de l’inconnu.

Il n’est pas surprenant que pendant la grossesse d’incroyables changements se produisent dans le corps de la femme: tous les systèmes physiologiques sont reconstruits, l’arrière-plan hormonal change de manière significative, l’autre devient la psyché. Le corps d'une femme se prépare à la mission la plus importante, qui lui est préparée par nature: la maternité.

La grossesse n'est pas toujours facile. Pendant cette période, les femmes sont sujettes à la névrose et à la dépression. La psyché des femmes enceintes est plus agile, les futures mères sont sujettes aux sautes d'humeur, très souvent elles attachent trop d'importance à de petites choses, fixent leur attention sur des aspects et des événements négatifs. Ceci est causé par un changement sérieux dans le travail des glandes endocrines. C'est la raison de la névrose fréquente pendant la grossesse.

On ne peut pas dire que la névrose et la grossesse soient des concepts indissociables, mais cela est assez fréquent. Selon les statistiques médicales, ces symptômes surviennent chez environ le quart des femmes enceintes. Tout dépend en premier lieu des caractéristiques individuelles de la femme elle-même, de la stabilité de son psychisme.

Les femmes déséquilibrées, caractérisées par une émotivité accrue et une incapacité à s'adapter aux circonstances de la vie, sont plus susceptibles d'avoir des complications similaires pendant la grossesse. Cela dépend beaucoup de la famille et des amis de la future mère, des conditions dans lesquelles elle se trouve. Mais l'attitude psychologique de la future mère est encore plus importante.

Les symptômes

Les principaux symptômes de névrose qui se produisent pendant la grossesse sont les suivants: psychologiques et neurologiques:

  • niveau élevé d'irritabilité;
  • troubles du sommeil;
  • peur de la future naissance;
  • larmoiement;
  • maux de tête fréquents;
  • fatigue accrue;
  • se sentir insatisfait de la vie.

Également au cours de cette période, une femme peut avoir diverses phobies ou intensifier celles qui existent déjà. La plupart d'entre eux sont associés à la santé future du bébé ou à des changements d'apparence, de peur de ne plus être attrayants pour leur partenaire.

Raisons

Pourquoi les femmes ont-elles cette pathologie? La névrose de la grossesse a les raisons suivantes:

  1. Prédisposition génétique. La névrose des femmes enceintes est largement déterminée génétiquement. La probabilité de leur développement est associée aux particularités du système nerveux. Si une femme avant la grossesse avait des problèmes similaires, il est probable qu’ils vont augmenter.
  2. Changements hormonaux. Pendant la grossesse, des modifications hormonales cardinales se produisent dans le corps de la femme: les glandes endocrines fonctionnent de manière complètement différente de celle de la période normale. Cela ne peut pas affecter la physiologie et le comportement.
  3. Facteur psychologique. L'attente d'un enfant est un processus excitant, surtout s'il s'agit de la première grossesse. La femme s'inquiète de la santé de l'enfant, de son accouchement, de la vie de famille future et d'autres problèmes (personnels, sociaux) l'effraient.
  4. Se sentir mal. Divers maux physiques et malaises accompagnent souvent la future mère. La toxicose, l'excès de poids, qui crée un stress supplémentaire, conduit à un état d'inconfort.
  5. Difficultés du ménage. La grossesse crée de nombreux problèmes dans la vie quotidienne, une femme doit changer son mode de vie habituel. Chaque petite chose peut faire mal. À cet égard, l’aide et le soutien des parents et des membres de la famille, en particulier un homme proche, sont très importants.

Rarement, lorsque la névrose des femmes enceintes est causée par l’un des facteurs susmentionnés, elles agissent généralement de concert, agitant la psyché, provoquant névroses et dépression, entraînant des attaques de panique, des troubles autonomes et des phobies.

Diagnostic et traitement

On ignore encore comment la névrose de la mère affecte la santé de l'enfant et si elle agit ou non. Certains médecins pensent que les états névrotiques de la mère sont une condition préalable à leur apparition chez l’enfant à naître.

De plus, pendant cette période, le traitement médicamenteux des états névrotiques n’est pas très souhaitable. Les antidépresseurs, les tranquillisants et autres substances souvent utilisées pour lutter contre les névroses peuvent nuire au bébé à naître. Il est donc indésirable de les utiliser. Il est donc préférable de se concentrer sur la psychothérapie et d’autres méthodes de traitement non médicamenteux. Les médicaments utilisés pour traiter les névroses pendant la grossesse, généralement des sédatifs, ne sont utilisés que dans des cas extrêmes.

Le diagnostic précoce de la maladie est très important: plus cela est fait tôt, plus il est probable que la pathologie n’affectera ni la santé de la mère ni celle de l’enfant à naître. Par conséquent, si vous présentez des symptômes similaires à ceux mentionnés ci-dessus, il est préférable de contacter immédiatement un psychothérapeute expérimenté.

Dans ce cas, la prévention de la névrose est beaucoup plus efficace que le traitement. La grossesse doit être désirée et planifiée, dans ce cas la probabilité de développer des états névrotiques est beaucoup moins grande. Si une femme ne se sent pas seule, a confiance en son avenir et se sent soutenue par d'autres personnes, la probabilité d'apparition de la maladie diminue presque à zéro. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer l’état névrotique:

  • Essayez de percevoir calmement votre condition. Rappelez-vous son caractère unique et inévitable. Réalisez que cela se terminera bientôt.
  • Prenez soin de vous, essayez toujours d'être propre, bien rangé et belle. Il est nécessaire de maintenir l'estime de soi. Aujourd'hui, il est facile de trouver des vêtements, des chaussures et des produits cosmétiques spéciaux pour les femmes enceintes. Une apparence attrayante vous donnera confiance et vous évitera des pensées négatives.
  • Surveillez attentivement votre alimentation. Maintenant, vous devez prendre soin de votre santé, mais aussi de celle de votre bébé. Utilisez des aliments sains, jetez les aliments frits.
  • Reste plus souvent.
  • Ne te refuse pas le plaisir.
  • Pendant la grossesse, l'exercice est nécessaire. L'exercice est un excellent moyen de combattre les émotions négatives.
  • Discutez de votre état avec votre famille. Si vous avez des inquiétudes ou des inquiétudes, ne les gardez pas pour vous, ne les partagez pas. Visitez les médecins régulièrement.

Comment faire face à la névrose pendant la grossesse et après l'accouchement?

Pendant la grossesse, la psyché de la femme, et donc très labile, ne résiste souvent pas aux changements hormonaux. L'humeur d'une femme, son humeur et son comportement changent.

Il est important de faire la distinction entre une réaction saine et une névrose. Contrairement aux réactions instables et à court terme d’une personne en bonne santé, les névroses affectent considérablement la vie d’une femme - elles limitent ses performances, entravent ses activités quotidiennes et créent des problèmes de communication avec ses proches.

La grossesse est un stress émotionnel et physique important, elle pourrait bien être la cause de la névrose.

Les névroses pendant la grossesse peuvent être divisées en deux sous-types: les névroses pendant la grossesse et les névroses après l'accouchement.

Névrose pendant la grossesse

Les névroses pendant la grossesse sont causées par une combinaison de causes physiologiques (changements hormonaux du corps, toxicose) et psychologiques (peur de l'inconnu, changements dans la vie quotidienne). Une femme, surtout au début, ne peut s'habituer à cette vie qui va bientôt changer. Il lui est difficile de renoncer à des habitudes qui peuvent nuire à un enfant, se limiter à tout, vivre «à l'heure». Une forte altération hormonale de l'organisme s'accumule et une névrose se produit.

Lors de névroses pendant la grossesse, les symptômes suivants sont les plus courants:

  • irritabilité excessive;
  • troubles du sommeil - insomnie, somnolence diurne constante;
  • larmoiement;
  • fatigue excessive, fatigue intense même après un effort physique mineur;
  • peur de l'accouchement;
  • se sentir insatisfait de soi et de sa propre vie.

La névrose pendant la grossesse est souvent perçue comme un changement de caractère normal pendant une telle période. Mais ce trouble peut nuire à la mère et à l'enfant. Chez les femmes qui subissent un stress important pendant la grossesse, des enfants atteints de troubles du système nerveux peuvent naître: hyperactivité, seuil d'adaptabilité réduit. Ces enfants se caractérisent également par de fortes réactions allergiques, notamment l'asthme bronchique. Par conséquent, il est préférable de contacter un spécialiste qualifié. Un médecin expérimenté et compétent établira le diagnostic correct et aidera une femme enceinte à faire face à une névrose.

La grossesse étant une contre-indication absolue à l’utilisation de nombreux médicaments, le médecin attribue le rôle principal de la névrose chez la femme enceinte à une psychothérapie individuelle et à des méthodes non médicamenteuses. Un psychothérapeute aidera une femme à comprendre que cette maladie est temporaire et que la grossesse n’est pas une raison pour s’oublier.

Lorsque les névroses ne prennent pas nécessairement des médicaments pouvant nuire à l’enfant. Il existe des méthodes efficaces non médicamenteuses pour traiter les troubles - psychothérapie, BOS-thérapie.

Pour les névroses chez les femmes enceintes, la thérapie BOS est utilisée - une méthode de biofeedback. L'essence de la méthode consiste à surveiller les systèmes principaux du corps, au cours desquels des sons et des images agissent sur le corps. Une femme observe l'évolution des performances (fréquence respiratoire, rythme cardiaque, pression artérielle) et apprend à contrôler la réaction aux facteurs de stress. La femme peut alors appliquer seule les techniques de relaxation acquises.

Névrose après l'accouchement

La névrose post-partum se manifeste chez des femmes suspectes et anxieuses. Ils ont du mal à s’habituer à ce nouveau rôle, ils ont constamment peur pour la santé de l’enfant, sa vie, son développement. Dans le contexte de fatigue après l'accouchement, un trouble mental survient.

La femme est constamment ennuyée, elle n'a pas d'appétit, le sommeil est perturbé. La névrose affecte la production de lait et perturbe l'alimentation normale du bébé.

En raison des caractéristiques congénitales du système nerveux, de la lourde charge de grossesse et d'accouchement sur le corps, une femme peut être trop épuisée pour correspondre à l'image idéale de la mère.

Une autre option - la femme pense qu'elle n'aime pas l'enfant autant qu'elle devrait. La divergence de l'image généralement acceptée la perturbe encore plus, la réaction inévitable des autres à la «mauvaise mère» ressemble à la fin du monde.

Dans la névrose post-partum, il est important pour une femme de ne pas se replier sur elle-même, mais de demander de l'aide à sa famille, à ses amis. Et encore mieux - à un spécialiste qualifié qui aidera à résoudre le problème.

Tout comme pendant la grossesse, vous pouvez utiliser des méthodes non médicamenteuses afin de ne pas affecter le bébé avec des médicaments. La psychothérapie individuelle réduit l’anxiété et calme la femme. Le psychothérapeute enseigne les techniques de relaxation - respiration correcte, élimination des pensées négatives. BOS-therapy enseigne à se détendre d'une manière plus moderne - en utilisant un programme informatique.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie