La plupart des femmes sont heureuses de trouver deux bandes sur le test au lieu d’une seule: l’événement prévu a eu lieu et le moment sera bientôt venu d’apprendre un nouveau rôle: celui d’une jeune mère. Mais avec joie, la future mère peut visiter certaines émotions désagréables, notamment l’irritation, l’apathie et un sentiment d’impuissance. Souvent l'humeur devient instable, "sautant", le sentiment de bonheur est remplacé par un désir incompréhensible et une indifférence. La «danse» des hormones est inévitable, bien sûr, inévitable dans ce cas. L'insomnie en début de grossesse peut également alimenter l'incendie - elle tourmente de nombreuses femmes qui se préparent à changer de rôle social. Au cours des stades avancés, de nombreuses femmes signalent des symptômes de trouble du sommeil (dissomnie), dus à des raisons physiologiques:

  • la croissance de l'utérus;
  • gain de poids;
  • augmentation du stress sur tous les organes internes.

Le contenu

  • Causes de la dissomnie chez la femme enceinte
  • Quand l'insomnie commence chez les femmes enceintes
  • L'insomnie peut-elle être le premier signe de la grossesse?
  • Causes de l'insomnie dans les premiers termes en 1 trimestre
  • Types de troubles du sommeil nocturne chez la femme enceinte
  • Que faire
  • Comment vous aider à vous endormir seul

Causes du trouble du sommeil

Des phénomènes similaires sont observés à partir du deuxième trimestre. Mais qu'est-ce qui a causé la violation du sommeil nocturne en un trimestre?

Après tout, rien d’important, semble-t-il, ne se produit pas encore. Tous les changements se produisent au niveau cellulaire - dans les premières semaines, le futur bébé n'est qu'un conglomérat d'un certain nombre de cellules, et ni la femme ni son entourage ne savent que le plus grand miracle, la naissance d'une nouvelle vie, est déjà arrivé. Pendant ce temps, dans le corps d'une femme enceinte au cours du premier trimestre, il y a d'énormes changements qui jouent bien entendu le rôle de facteur de stress. C'est l'une des causes de l'insomnie. Nous allons analyser les autres.

Quand l'insomnie commence chez les femmes enceintes

Si vous n'êtes pas encore sûr que la grossesse a eu lieu et que vous n'êtes pas pressé de faire le test ou de passer l'hCG, mais que vous remarquez en même temps que la nuit a empiré, c'est une raison de se méfier.

Déjà dans les premiers jours et premières semaines de grossesse, une femme peut remarquer les phénomènes suivants:

  • le sommeil est devenu intermittent;
  • des cauchemars tourmentés qui sont devenus exceptionnellement brillants, crédibles;
  • la nuit, il arrive de se réveiller à 3-4 heures sans raison apparente, et ensuite vous ne pouvez plus vous endormir;
  • Enceinte, malgré la fatigue, il est impossible d’éviter les expériences du soir et de "plonger dans le royaume de Morphée" - pensées troublantes qui submergent constamment.

Beaucoup souffrent de tels problèmes de sommeil pendant la grossesse. Certains, ignorant tout de leur état, tentent de lutter contre les nuisances médicamenteuses. Ils prennent par exemple des médicaments en pensant que l'insomnie était le résultat d'une fatigue due à des difficultés au travail ou dans la vie personnelle.

Si vous n'avez jamais rien eu de tel auparavant, si en plus vous sentez une lourdeur dans le bas de l'abdomen, parfois des maux de tête et un léger retard, vérifiez si vous êtes dans une position intéressante. Parfois, l'insomnie est l'un de ses premiers signes.

Insomnie en signe de grossesse précoce

L'insomnie au début de la grossesse peut se manifester après avoir manqué une période du mois suivant et avant le retard. Après l'ovulation, si pendant cette période l'œuf a rencontré le spermatozoïde, les modifications du fond hormonal commencent immédiatement.

Aux premiers stades (déjà dans les premières semaines), le corps jaune, qui se forme toujours après que l'œuf ait quitté le follicule, commence à produire de la progestérone. C'est pourquoi la seconde moitié du cycle, même chez les femmes non enceintes, est souvent marquée par divers phénomènes désagréables (on parle de symptômes du syndrome prémenstruel):

  • les poches;
  • augmentation de la circonférence abdominale;
  • se sentir fatigué et somnolent pendant la journée et avoir de la difficulté à s'endormir la nuit.

Tout cela - les "astuces" de la progestérone. Si la grossesse a eu lieu, la production de progestérone est intensifiée aux tout premiers stades; l'absence de sommeil nocturne et la léthargie pendant le jour sont les premiers signes de l'altération hormonale du corps. L'insomnie peut-elle être un signe de grossesse? Bien sûr, surtout si cela s’accompagne de distraction et de somnolence pendant la journée. Le corps semble "confondre" le temps de sommeil et de veille. Au début de la grossesse, les futures mères ne peuvent souvent pas dormir longtemps le soir et ne peuvent tout simplement pas être levées le matin. Le contraire est peut-être vrai: je veux vraiment dormir la journée ou le soir après mon retour du travail.

Causes de l'insomnie au premier trimestre

Pourquoi le sommeil est-il perturbé dans les premiers jours? Les causes d'insomnie en début de grossesse comprennent:

  • l'augmentation déjà mentionnée de la production de "l'hormone de grossesse" - la progestérone;
  • besoin fréquent d'aller aux toilettes;
  • toxicose prononcée;
  • humeur instable.

La progestérone aide la couche fonctionnelle de l'endomètre à devenir plus luxuriante et «confortable» pour la fixation de l'embryon. Mais en même temps, cela contribue au développement d’une fatigue accrue, d’une diminution de la concentration de l’attention, d’une perturbation de la nature cyclique normale du sommeil nocturne.

Les femmes à partir des premières semaines de gestation remarquent qu'elles se lèvent la nuit pour aller aux toilettes - la vessie travaille activement sous l'influence d'hormones. Et puis il est difficile de s'endormir, le cerveau s'est déjà reconstruit à l'état de veille.

Des sensations désagréables dans l'estomac, des brûlures d'estomac, des nausées - tout cela peut aussi être la raison pour laquelle le sommeil "coule" de vous. Dans ce cas, pour faire face au problème, il est nécessaire d’établir le travail du tractus gastro-intestinal. Ce que vous pouvez boire dès l'apparition des symptômes de dyspepsie - informez-en le gynécologue, qui peut consulter un spécialiste - un gastro-entérologue.

En ce qui concerne l'instabilité émotionnelle d'une femme enceinte, l'anxiété accrue provoquée par des pensées de changements futurs, un nouvel arrivant ou un Persan aidera ici, un moyen excellent et sûr de normaliser l'arrière-plan émotionnel.

Types de troubles du sommeil chez les femmes enceintes

L'insomnie au cours du premier trimestre de la grossesse peut se manifester de différentes manières:

  • vous ne pouvez pas vous endormir la nuit, mais le jour, vous vous endormez dans n'importe quelle situation et même en position debout;
  • vous vous endormez, touchant à peine votre tête avec un oreiller, mais vous vous réveillez avant l'aube et vous ne pouvez plus vous endormir;
  • vous dormez bien, mais vous vous réveillez régulièrement de terribles rêves et vous vous sentez brisé le matin.

Il est utile de traiter chacun de ces troubles, car le manque de sommeil provoque une diminution de l'immunité, réduit la résistance aux maladies et même provoque le tonus de l'utérus.

Insomnie en début de grossesse: que faire?

Inquiet de l'insomnie en début de grossesse? Tout d’abord, vous devez vous assurer que ce n’est pas un signe précoce de maladie, mais l’un des symptômes de l’apparition de la gestation.

Vous devriez contacter votre problème avec un gynécologue. Il vous indiquera ce que vous pouvez prendre et comment surmonter l'insomnie sans nuire à la mère et à l'enfant. Vous pouvez vous référer aux moyens de l'homéopathie, si votre médecin n'est pas contre le médecin.

Préparations apaisantes: Valeryana; Novo-Passit, Persen - ne sont pas recommandés pour la réception pendant la gestation en raison du manque de données suffisantes sur leur sécurité pour le bébé. Si vous ressentez le besoin d'un ajustement médical de l'état, consultez votre médecin et discutez de la possibilité de prescrire le médicament Magne B-6.

À la fin de la journée, vous pouvez boire un verre de lait chaud avec du miel - cela détend et vous permet de bien dormir.

Conseils et exercices de méditation

À la maison, vous pouvez vous débarrasser de l'insomnie des manières suivantes:

  1. Au coucher, essayez de faire une petite promenade tranquille.
  2. En se couchant, bien aérer la pièce.
  3. Placez votre lit de manière pratique: laissez l’oreiller être petit et doux, et le lit lui-même - assez résistant, sans affaissement.
  4. Préparez une tasse de thé avec de la mélisse ou un chasseur. Seulement, vous devez le boire pas la nuit, mais quelques heures avant de vous coucher.
  5. Éliminer le café et le thé vert le soir.
  6. Lire un bon livre.
  7. Apprenez des techniques de respiration superficielle. Changez de respiration rapide en respiration avec un délai de 20 secondes. Concentrez-vous sur le processus de respiration, ne pensez qu'à la façon dont vous respirez, en vous débarrassant de toutes les autres pensées.

Le sommeil est souvent perturbé dans les toutes premières semaines suivant la conception - c'est-à-dire au bout de 1 à 2 semaines de développement de l'embryon, lorsqu'il est uniquement ancré dans l'utérus. A ce moment, l'immunité de la mère est réduite, elle est légèrement malade. À ce stade, évitez la fatigue, le surmenage, mangez du miel avant de vous coucher, apprenez à vous adapter pour une relaxation complète - vous économiserez ainsi de la force.

Au fil du temps, le corps s'adaptera au changement et le sommeil s'améliorera. Il suffit de vous aider à survivre à la première période difficile pour vous protéger du stress et de l'anxiété inutiles.

Petit conseil aux femmes enceintes: lisez un conte de fées. Ils vous aideront à vous calmer et à vous mettre au diapason des bons et des brillants. N'oubliez pas à quel point vous vous êtes endormi à l'âge de cinq ans sous le récit de votre mère et essayez à nouveau de «plonger» dans l'enfance. Fais un beau rêve!

Pendant la grossesse, manque de sommeil

La grossesse est accompagnée de nombreuses difficultés - difficultés de digestion, tension artérielle irrégulière et insomnie fréquente. Mais de telles manifestations peuvent et doivent être combattues pour ne pas assombrir la joie de la grossesse et faciliter le déroulement du travail.

Causes du manque de sommeil chez les femmes enceintes

Le manque de sommeil pendant la grossesse a plusieurs causes, qui dépendent de la période sur laquelle se trouve la femme. Le sommeil normal est l’absence d’éveil entre 23 heures et 7 heures. S'il y a des problèmes d'endormissement à ce moment-là, la femme dort lentement et se réveille constamment, elle souffre d'insomnie

En règle générale, les trois premiers mois de grossesse surmontent généralement la somnolence - le corps est reconstruit. Mais s'il est difficile de s'endormir, les émotions sont plus susceptibles d'être «coupables». Nous pouvons être trop heureux ou inquiets pour le bébé.

Et encore dans un mauvais rêve, vous devriez blâmer l'intensité émotionnelle, l'anxiété accrue. Beaucoup de femmes enceintes ont un sommeil très superficiel en raison d'un ajustement hormonal et d'un peu de tension en attendant les événements. Une femme peut craindre une autre échographie ou entendre parler d'un accouchement difficile et douloureux. En règle générale, l'estomac n'est pas assez gros pour gêner le sommeil. Dans ce cas, nous vous recommandons de lire l'article: comment ne pas être nerveux pendant la grossesse, vous trouverez peut-être des conseils utiles.

À la frontière entre le sixième et le septième mois, des causes physiologiques entraînent déjà des troubles du sommeil. L’utérus se développe, le ventre grossit - vous ne pouvez pas dormir sur le dos. Le fœtus exerce une pression sur la vessie et les poumons, car une femme enceinte veut toujours aller aux toilettes et la respiration est difficile. Beaucoup de femmes se plaignent également de transpiration excessive, et dormir dans la sensation de chaleur est difficile. Une autre raison peut être que le futur bébé ne dort souvent pas la nuit et pousse.

Comment une future mère peut-elle faire face à un mauvais rêve?

Il existe plusieurs façons de vaincre le mauvais sommeil et de «réapprendre» à dormir la nuit. Il serait préférable de les combiner.

1. Essayez de vous coucher au plus tard 23 heures, et il est préférable que ce soit environ 22 heures. N'oubliez pas que la période de sommeil recommandée ne dépasse pas 9 heures. Sinon, la somnolence hantera toute la journée.

2. Vous avez besoin d'un peu de sommeil pendant la journée, vous pouvez vous allonger pendant une demi-heure. Mais il n'est pas souhaitable de dormir l'après-midi trop longtemps, sinon le corps reposé la nuit refuse simplement de s'endormir.

3. Ne buvez pas beaucoup la nuit, sinon l'envie d'uriner s'usera toute la nuit.

4. Les vêtements doivent être fabriqués avec des matériaux naturels, légers et saisonniers. Il est préférable d'être légèrement habillé, mais recouvert d'une couverture chaude.

5. Ne mangez pas trop avant d'aller au lit, sinon tout ce qui est mangé avec un bébé déjà adulte fera pression sur l'estomac. À cause de cela, il y a probablement des difficultés à respirer.

6. Assurez-vous de vous donner un effort physique - yoga, Pilates, nager dans des groupes spéciaux. Cela aidera d’une part à vous fatiguer pour un bon sommeil, d’autre part à normaliser la pression et à renforcer vos muscles. Mais fais-le demain matin.

7. Faites attention à l'auto-formation et à l'aromathérapie, surtout depuis que le traitement de l'aromathérapie pour les femmes enceintes devient de plus en plus populaire. Ils aideront à soulager le stress et à faire face aux mauvaises pensées, tout en aidant à se débarrasser du mauvais sommeil. Dites-vous que vous et votre bébé êtes en bonne santé, parlez-lui, assurez-vous que la naissance aura lieu favorablement. Et les huiles essentielles volatiles aideront à normaliser la pression, la thermorégulation, l'activité cardiaque, à soulager la douleur.

8. Faites en sorte que votre lieu de sommeil soit aussi confortable que possible: un oreiller confortable qui soutient le matelas et, bien sûr, le futur père bien-aimé du bébé se trouve à proximité. Dors sur le côté mais pas sur les côtés de ton cœur.

9. Au coucher, prenez une douche chaude, cela détendra vos muscles.

Calme ta grossesse!

La grossesse est l'une des périodes les plus heureuses de la vie d'une femme. Mais souvent, cela s’accompagne de l’apparition de nombreux problèmes nouveaux qu’une femme n’a jamais rencontrés auparavant. Un de ces phénomènes désagréables peut être la perturbation du sommeil. Et après tout, l'humeur émotionnelle, l'activité physique et mentale, ainsi que la santé générale du corps, dépendent d'un bon sommeil.

Pourquoi le sommeil est-il perturbé pendant cette période et comment traiter l'insomnie? Essayons de le comprendre.

De nombreuses femmes souffrent déjà de troubles du sommeil au cours des premiers mois de portage. À l'heure actuelle, la principale cause d'insomnie réside dans les changements survenus dans le corps de la future mère - adaptation hormonale, toxicose, etc. Avec le début du deuxième trimestre, le sommeil revient à la normale, l'insomnie peut se reproduire quelques mois avant l'accouchement.

Les troubles du sommeil pendant la grossesse ne sont pas du tout un problème inoffensif, comme cela peut paraître. Un mauvais sommeil agité ou le manque de sommeil la nuit conduit à un épuisement nerveux, ce qui est extrêmement dangereux au cours des derniers mois de portage d'un enfant. En tant que stress intense, l’insomnie peut entraîner diverses complications de la grossesse et même parfois provoquer un accouchement prématuré.

Le dérangement de sommeil est toujours un symptôme, une manifestation d'un autre problème. Par conséquent, avant de faire face à des batailles nocturnes, il faut comprendre la raison qui les a provoquées. Les principales causes de troubles du sommeil comprennent:

  • Il est difficile d'adopter une posture confortable. Le ventre tardif a tellement grossi qu'il devient difficile de s'allonger sur le dos. Vous devez prendre des poses non aimées - à gauche ou à droite.
  • Douleur dans la région lombaire et dans le dos. Le poids de la femme est considérablement augmenté, ce qui entraîne une charge excessive sur les vertèbres, soulage la douleur et perturbe le sommeil. Mais vous ne mangez plus une pilule anesthésique - pendant la grossesse, ces médicaments sont strictement interdits.
  • Mouvements foetaux. À ce stade, le bébé bouge intensément, changeant souvent de position. Le comportement agité de l'enfant ne permet pas à la femme de dormir paisiblement.
  • Besoin fréquent d'uriner. Un fœtus élargi serre les organes voisins, y compris la vessie, ce qui pousse une femme à vouloir aller aux toilettes toutes les heures au moins.
  • Brûlures d'estomac, nausée et autres dysfonctionnements du système digestif.
  • Acceptation des médicaments hormonaux contenant de la progestérone, qui ont un effet revigorant.
  • Démangeaisons dans l'abdomen. Ils résultent de la croissance de l'abdomen et de l'étirement de la peau. De plus, la peau de l'abdomen pendant la grossesse devient plus sensible et peut être sensible aux matériaux synthétiques du vêtement.
  • Crampes dans les membres inférieurs. Apparaissent en raison d'une carence en magnésium et en calcium dans le corps, ou d'un gonflement des jambes.
  • Essoufflement. Beaucoup de femmes enceintes souffrent d'essoufflement pendant le sommeil. Ce problème provient de la pression de l'utérus élargi sur le diaphragme.
  • Douleur au périnée ou à l'intérieur des cuisses. Apparaissent en raison du fait que la tête de l'enfant appuie sur les nœuds nerveux situés dans la région pelvienne.

Les causes des troubles du sommeil peuvent être psychologiques. Une femme enceinte est constamment stressée et inquiète des conséquences de la naissance prochaine et de la santé de son bébé. Souvent, au cours des derniers mois de la grossesse, une femme fait des cauchemars.

L'insurrection constante dans la famille et au travail, les inquiétudes liées à la prise de poids, à la perte d'attractivité et bien plus encore peuvent également provoquer une insomnie.

Comment faire face à l'insomnie

Pour vaincre l'insomnie, il est nécessaire de développer non seulement un mode de la journée spécifique, mais également une humeur psychologique adéquate. Pour lutter contre les troubles du sommeil, les méthodes suivantes sont recommandées aux femmes enceintes:

  • Dans la soirée, quelques heures avant le coucher, promenez-vous au grand air;
  • Prenez une douche avant de vous coucher - l'eau doit être chaude pour détendre le corps;
  • Il est recommandé de dormir dans des vêtements confortables en coton;
  • Une heure avant le coucher, vous ne devriez pas regarder de films, d’informations ou d’émissions de télévision émotionnellement «tranchantes»;
  • Pour améliorer le sommeil, vous devez éliminer les aliments épicés et frits, ainsi que les sucreries et les boissons gazeuses.
  • Pendant le sommeil, vous devez choisir une position confortable - vous pouvez mettre un oreiller entre vos jambes ou sous votre dos;
  • Comment dormir moins pendant la journée;
  • 2 heures avant le coucher, il est déconseillé de boire beaucoup de liquide;
  • Normaliser le sommeil aidera la décoction de camomille, adoptée peu de temps avant le coucher, en petite quantité; les herbes à effet sédatif prononcé ne sont autorisées à boire qu'avec l'accord du médecin;
  • Avec un stress constant et une excitabilité nerveuse accrue, il est recommandé de consulter un psychologue et de lui parler de vos expériences.
  • Pour éliminer les crises convulsives, vous devez prendre des complexes vitaminiques spéciaux ou inclure des aliments riches en magnésium et en potassium - fromages à pâte dure, graines de sésame, gozinaki, sarrasin, noix de pin, pistaches, chou marin, noix de Grenoble, orge, etc.
  • Air chambre avant le coucher;
  • Maintenir une activité physique modérée.

Le recours à divers sédatifs et, en particulier, aux somnifères pendant la grossesse n'est pas recommandé. Bon nombre de ces produits contiennent des substances pouvant être nocives pour l’enfant. Si l'insomnie continue de tourmenter, même après avoir changé le mode de la journée et le régime alimentaire, vous devez absolument consulter le médecin et lui demander conseil.

La grossesse se déroule de différentes manières, pendant cette période, les femmes s'attendent à des difficultés. Beaucoup se plaignent d’avoir une insomnie déraisonnable pendant la grossesse, à cause de cette faiblesse, de la somnolence, de la léthargie et d’un sentiment général déplorable.

Porter un fœtus provoque un réarrangement du fond hormonal, un sommeil complet à de tels moments est simplement nécessaire. Si vous ne dormez pas suffisamment de temps en temps, ne vous reposez pas la nuit. Au fil du temps, de l'irritabilité, de la nervosité, un épuisement du corps vont apparaître, ce qui a un effet négatif sur le développement du bébé. Un tel état est dangereux, il peut provoquer des problèmes psychologiques et physiques, il est donc nécessaire de lutter contre l'insomnie.

Types d'insomnie pendant la grossesse

En fonction de la nuit qui constitue un mauvais rêve ou de son absence complète, l'insomnie conditionnelle est divisée en trois types:

  • Soirée (départ). Le sommeil ne vient pas, une femme du soir s'agite et se retourne. Pendant des heures, je suis éveillé, je me souviens de ce qui s'est passé pendant la journée, de ce qui se passera demain. Habituellement, une femme dans de tels moments sent immédiatement qu'elle ne sera pas capable de dormir, le sommeil ne viendra pas.
  • Perte de sommeil. Le soir, comme si de rien n'était, la femme enceinte s'endort. Dort bien, apparemment ne semble se soucier de rien, ne dérange pas, mais après un certain temps, se réveille. Elle ouvre simplement les yeux et comme si elle n'avait jamais dormi du tout. Je ne peux pas dormir avant le matin: quelqu'un parvient à dormir pendant deux heures, quelqu'un un peu plus, à 5 ou 6 heures la nuit.
  • La phase finale de l'insomnie matinale. C'était l'aube, la nuit était finie et il n'était pas possible de s'endormir, la somnolence ne venait pas le matin. Il y a une faiblesse, une léthargie, une faiblesse. Parfois, au contraire, le matin, il y a une forte somnolence, qui est très difficile à combattre.

Lorsqu'elles portent un fœtus, le plus souvent, les futures mères se plaignent d'insomnie du soir. Ils se plaignent que l'état de grossesse même, l'inconfort et le gros ventre les empêchent de s'endormir. Sensation de mouvement fœtal. Peu importe le type d'insomnie qui progresse, vous devez faire face à un phénomène désagréable, correctement et suffisamment pour vous reposer. On pense que pendant la journée, il faut dormir au moins 10 heures. Le «manque de sommeil» doit donc être compensé à d'autres moments, par exemple le matin ou l'après-midi.

Causes de l'insomnie pendant la grossesse

L’anxiété causée la nuit a avant tout la nature de l’état interne de la femme. Quelle que soit l’aspect extérieur, la future maman, quelque part à l’intérieur d’elle-même, est au fond de son cœur et pense constamment à ce qui va arriver. Beaucoup de gens ne peuvent pas s'habituer à leur position, d'où le tourment nocturne. En analysant l'état général des femmes à un stade particulier du développement du fœtus, plusieurs raisons peuvent provoquer des troubles du sommeil pendant la grossesse:

  • perturbation hormonale causée par les lents changements dans le corps;
  • surmenage émotionnel, nervosité;
  • inconfort physique associé au développement de certaines maladies (cœur, digestion);
  • trouble mental;
  • grossesse grave;
  • le développement de pathologies chroniques;
  • inconfort provoqué par un lit inconfortable, provenant du son, du bruit, de la lumière incluse;
  • la pièce est étouffante, chaude, froide, trop humide, humide, poussière;
  • la nuit beaucoup mangé, bu boissons toniques;
  • une femme prend depuis longtemps des médicaments qui affectent le sommeil;
  • besoin fréquent d'aller aux toilettes;
  • dort beaucoup l'après-midi;
  • blesser les côtés de ce qui est constamment allongé devant la télévision, couché en lisant.

Parallèlement à cela, on peut noter d'autres facteurs uniques qui peuvent exciter le système nerveux et provoquer de l'insomnie, par exemple le visionnage fréquent de films d'horreur. Activités de travail agitées, vie familiale instable.

Mauvais sommeil pendant la grossesse du premier trimestre

La plupart des femmes ne dorment pas bien pendant la grossesse en raison de changements hormonaux dans le corps. C’est d’habitude ce qui est noté aux premiers stades: il s’agit des premiers signes d’une position «intéressante».

Ce phénomène provoque de l'anxiété et de l'inconfort la nuit. Il y a des brûlures d'estomac, un essoufflement. La fréquence des changements de position du corps provoque des douleurs lombaires, des crampes dans les membres. Tout cela conduit à une fatigue chronique, une léthargie. Des pensées terribles me viennent à l’esprit, la peur d’un prochain accouchement. Dans de tels moments, les femmes sont irritables, sujettes aux nerfs, sujettes au stress. Quelqu'un pas du tout content de ce qui se passe.

Au deuxième trimestre

Plus près du deuxième trimestre, la principale cause de l'insomnie est le déséquilibre émotionnel de la femme. L'anxiété augmente et l'irritation. Les femmes, compte tenu des événements à venir de la maternité, restent toujours agitées. Il est impossible de bien se reposer la nuit, cela rend compte de l’excitation des problèmes quotidiens.

La majorité des femmes se plaignent d'un sommeil superficiel, d'un état de sensibilité trop délicat dans un rêve, d'une perception claire de ce qui se passe autour de lui. En règle générale, l’estomac n’interfère pas encore avec le sommeil, mais la tension augmente. Étant donné la nature de la grossesse, des troubles du sommeil peuvent y être associés.

Au troisième trimestre

Un mauvais sommeil au troisième semestre provoque des cauchemars. Certaines sont tourmentées par des rêves de naissance prochaine, sages-femmes. Un sommeil agité provoque une transpiration abondante, une femme dans un rêve qui vit comme une réalité parallèle, se réveillant en sueur, se plaint de frissons et de malaise. Il en est de même en raison de l'état mental des femmes enceintes à ce stade, de la peur, de la peur de la prochaine naissance. Pensant constamment à ce qui se passera, nombre de personnes soumises à un tel impact émotionnel ne s’endormiront pas, surtout pendant la grossesse, car il existe d’autres facteurs déplaisants de la vie familiale.

Les causes physiologiques du manque de sommeil commencent à apparaître. L'utérus au troisième trimestre est déjà considérablement élargi, l'estomac devient assez gros. Il est difficile de s'asseoir confortablement, en particulier les 8 et 9ème mois. Il n'est pas pratique de s'allonger sur le dos et, dans certains cas, cela n'est généralement pas souhaitable. Le fœtus appuie plus fort sur la vessie, provoquant des envies fréquentes d'aller aux toilettes. La respiration devient difficile car le fœtus serre le système respiratoire. Il y a augmentation de la transpiration, de la fièvre.

L'enfant commence à bouger de plus en plus, le mouvement est de plus en plus reflété par l'inconfort, même la douleur de certains organes. En outre, si le fœtus devient très actif pendant le sommeil, il est nécessaire de modifier la position du corps, car il est fort probable que la femme s’allonge de façon inconfortable et que l’enfant soit inconfortable.

Que faire

Réalisant qu’il est impossible de s’endormir pendant longtemps, le manque de sommeil est chronique, vous devez apprendre à contrôler votre sommeil. Il est important de comprendre qu'il est impossible de traiter le phénomène dans une telle situation, de prendre des médicaments (somnifères) aussi, même si vous les avez pris tout le temps avant la grossesse.

Vous devez d’abord consulter votre médecin, consulter, raconter comment le phénomène se manifeste, ce qui dérange en même temps. Accompagné d'un spécialiste pour tenter de déterminer la cause du phénomène, il vous indiquera ensuite quoi faire. Parfois, dans des cas extrêmes, il est permis de prescrire un certain nombre de médicaments afin d’améliorer l’état du corps, ce qui permet de retrouver le sommeil.

Face à un sommeil agité, à l'insomnie, vous devez vous demander si le mode de vie approprié pour une femme enceinte dans son ensemble. Peut-être qu'une femme dort beaucoup l'après-midi, se lève tard le matin. Peut-être, en général, toute la journée, une femme est-elle inactive, passive, ne dépense-t-elle pratiquement pas d'énergie par jour, le sommeil ne va donc pas.

Créer une atmosphère favorable

Le repos nocturne ne sera utile et confortable que dans les conditions les plus favorables. Par conséquent, avant d'aller vous coucher, vous devez:

  • aérer la pièce;
  • portez un pyjama approprié pour éviter qu'il ne fasse chaud ou, au contraire, pour qu'il ne refroidisse pas;
  • pratique pour mettre des accessoires de pastel, achetez un oreiller orthopédique spécial pour les femmes enceintes;
  • il vaut mieux éteindre la lumière, la pièce doit être calme et silencieuse.

Pour aller au lit, il faut être émotif, pour que le sommeil d’aujourd’hui soit une bonne chose, pour essayer de dormir.

En général, quand une femme décide de donner naissance à un enfant, si elle est affectée correctement, ne s’inquiète pas de rien, ne s’inquiète pas des problèmes de sommeil, mais si la future mère se plaint de plus en plus d’un mauvais rêve, vous devez en informer le spécialiste en surveillance. Pourquoi je ne dors pas la nuit enceinte, alors personne ne dira tout de suite, il peut parfois même falloir une série de tests pour comprendre.

Un spécialiste qui observe souvent la grossesse conseille de rechercher l'aide d'un psychologue, d'un neurologue, d'un somnologue et d'autres médecins, qui peuvent, après avoir découvert la cause de l'anxiété, établir une nuit de sommeil normale. Cependant, le problème devient plus grave lorsque d'autres symptômes d'une pathologie en développement lent apparaissent, accompagnés d'une insomnie nocturne. C'est pourquoi un tel phénomène ne peut être retardé. Pour y faire face soi-même ne vaut pas la peine, dans tous les cas, vous devez d'abord consulter un médecin.

Quand était la dernière fois que vous avez fait des rêves terribles? D'accord, les matins après eux, l'impression n'est pas la plus agréable. Et si les cauchemars viennent la nuit en permanence, le repos normal est hors de question. Malheureusement, de nombreuses futures mamans ont cette maladie. De plus, les mauvais rêves pendant la grossesse ne dépendent pas directement de la période ou de la condition physique de la femme. Alors, quelle est la raison alors?

Caractéristiques par période

Les rêves anxieux pendant la grossesse apparaissent dans la plupart des cas pour des raisons psychologiques. Et le plus souvent, ils arrivent aux premier et troisième trimestres. Mais ce n'est pas une régularité - les mauvais rêves peuvent ne pas apparaître du tout, mais pour certains, ils ne permettent pas de dormir en paix presque tout au long de la grossesse. Quelles raisons internes peuvent-elles être provoquées à chaque période de grossesse?

Premier trimestre

Les émotions qu'une femme ressent quand elle apprend qu'elle s'attend à un enfant peuvent être différentes - du sentiment de bonheur sans fin à l'horreur absolue. Mais une telle nouvelle ne laissera aucune femme indifférente. Et comme les rêves reflètent toujours notre état psycho-émotionnel, la manière dont une femme vit cette grossesse aura sûrement une incidence sur son contenu.

Heureuse future maman peut rêver d'anges, de charmants bambins, de rêves agréables et lumineux. Les femmes en situation de stress lors de la naissance d'un enfant rêvent souvent de catastrophes, d'accidents et de destructions.

Cela est compréhensible - la future mère perçoit ce qui se passe comme une catastrophe personnelle. En outre, la toxicose est souvent présente au cours du premier trimestre, ce qui ne contribue pas non plus au repos d’une nuit complète.

Deuxième trimestre

Au cours de cette période, la femme était pleinement consciente de la maternité imminente et de l'inconfort associé à la toxicose, ce qui a considérablement réduit ou totalement disparu.

Par conséquent, les mauvais rêves au cours de cette période sont des invités peu fréquents pendant une grossesse normale. S'ils apparaissent, c'est principalement en raison de changements physiques dans le corps qui commencent à causer des désagréments.

Troisième trimestre

En fin de période, presque tous ont de mauvais rêves pendant la grossesse. Et ils sont le plus souvent associés aux genres à venir. Bien que les scénarios de rêves eux-mêmes soient complètement différents et reflètent le problème principal qu'indirectement, dans le symbolisme individuel. Les femmes qui ont les peurs les plus fortes peuvent avoir des rêves tourmentés et torturés, des hôpitaux, des opérations, etc.

Ceux qui craignent pour la santé de l’enfant à naître sont souvent hantés par des visions dans lesquelles ils épargnent ou, au contraire, perdent leurs bébés. Dans tous les cas, l’anxiété dans les dernières semaines de la grossesse augmente considérablement et cela se traduit par des rêves nocturnes.

Mais ce n'est que la pointe de l'iceberg. Les raisons qui peuvent provoquer de mauvais rêves pendant la grossesse sont beaucoup plus diverses.

Facteurs physiologiques

Dans les parcelles de sommeil reflète indirectement la condition physique de la femme. Chaque mois pendant la grossesse, la charge sur le corps de la femme augmente. Dans le même temps, le nombre de divers inconvénients et limitations avec lesquels elle doit faire face est en augmentation. Si, à un stade précoce, vous pouvez dormir dans n’importe quelle position, à partir du 5ème mois, une femme ne peut pas passer la nuit sur le ventre.

Dans la seconde moitié de la grossesse, il est également impossible de dormir sur le dos, car dans cette position, l'utérus très élargi exerce une pression sur le diaphragme et les organes internes, perturbant ainsi la circulation sanguine normale.

Parfois, une femme se couche au lit pendant des heures en essayant de trouver la position optimale du corps pour dormir. Et dès qu'elle réussit à le faire, le bébé se «réveille» et commence à être actif dans l'estomac.

De telles raisons peuvent provoquer un mauvais rêve pendant la grossesse:

  1. Stress intense ou prolongé - accompagné de la libération d'adrénaline et de scènes de rêves inquiétantes: bagarres, poursuites, cauchemars. De plus, les images émergentes peuvent ne pas être directement liées à la cause du stress - elles ne sont que le reflet de l'angoisse spirituelle générale de la future mère.
  2. Augmentation de l'activité fœtale - crée principalement des problèmes d'endormissement. Et si vous ne vous endormez pas à l'heure, votre corps n'obtient pas le nombre de phases de sommeil profond. Les rêves apparaissent généralement dans la phase rapide du sommeil. En conséquence, la femme enceinte se réveille le matin avec une sensation de bouillie complète dans la tête, provenant de restes désordonnés de rêves.
  3. Surexcitation émotionnelle. Même si les émotions étaient positives, leur excès surcharge le système nerveux et il est plus difficile pour elle de se déconnecter le soir. Pendant le sommeil, une femme enceinte peut continuer à vivre des événements significatifs agréables ou désagréables, ce qui se reflétera dans les tracés du sommeil.
  4. Manque d'oxygène Dormir dans une pièce encombrée est souvent accompagné de cauchemars, même chez une personne en bonne santé. Et bien que la grossesse ne soit pas une maladie, mais dans cet état, le besoin d’air pur augmente de nombreuses fois. L'air vicié dans la pièce peut provoquer des rêves dans lesquels la femme enceinte a le souffle coupé.
  5. Diverses maladies ou douleurs. La même sensibilité accrue conduit au fait que pendant la grossesse, une femme peut se sentir aggravée ou réapparaître, même avant l'apparition de symptômes évidents. La douleur est également ressentie à travers le rêve, mais si elle n’est pas assez forte, elle ne réveille pas la femme, elle n’est reflétée que dans le rêve.
  6. Trop manger ou beaucoup de liquides. Il est extrêmement important pendant la grossesse d’observer la modération dans tous les domaines. Trop manger avant de se coucher entraîne le fait qu'une femme ressent une lourdeur dans l'estomac à minuit, il est difficile pour elle de s'endormir. L'utérus élargi exerce une pression sur la vessie et réduit son volume. Et cela signifie que le sommeil d'une femme enceinte qui a trop bu d'eau sera agité et l'envie d'uriner la réveillera. Elle peut rêver d'inondations, de pluie et d'autres sujets liés à l'eau.
  7. Lit inconfortable ou pyjama trop serré. Cela ne permettra pas au corps de se détendre complètement pendant le sommeil. Et comme la femme éprouve toujours les inconvénients associés à un gros ventre, les rêves semblent également correspondre. Une femme enceinte peut voir qu'elle est allongée sur les cailloux, elle était étroitement attachée ou limitée à sa liberté.

Les femmes enceintes doivent se rappeler que les mauvais rêves eux-mêmes ne sont pas du tout dangereux. Ceci est juste une réaction du subconscient au changement d'état physique et mental d'une femme. Mais vous ne pouvez pas les laisser sans attention.

Chez les femmes particulièrement impressionnables, les mauvais rêves sont souvent à l’origine de l’insomnie - elles ont tout simplement peur de s’endormir.

Que faire

Un sommeil sain et reposant est extrêmement important pour une femme enceinte. Et plus on approche de l'accouchement, plus l'importance d'un repos nocturne de haute qualité est grande. Par conséquent, il est souhaitable de faire tout ce qui est possible pour que pendant cette période le rêve soit sain et que les rêves soient seulement agréables. Des mesures préventives simples peuvent aider à cet égard:

  • fournir aux femmes enceintes un soutien constant et un réconfort psychologique;
  • parler à la femme lors de l'accouchement à venir et de ce qu'elle craint;
  • Inscrivez-vous à un groupe de préparation prénatale - non seulement cela vous aidera à vous débarrasser de vos peurs, mais vous pourrez également communiquer avec de telles femmes enceintes.
  • assurez-vous de bien aérer la pièce avant de vous coucher - l'air dans la chambre doit être frais et modérément humide;
  • des promenades tranquilles avant de se coucher vont atténuer le stress, augmenter le débit d'oxygène et accélérer le sommeil;
  • un lit confortable et des vêtements amples ne vous permettront pas de vous détendre complètement, ne gêneront pas les mouvements et la respiration;
  • Distribuez correctement les aliments tout au long de la journée - le régime alimentaire doit être aussi varié et utile que possible, mais le dîner doit être léger;
  • Ne buvez pas beaucoup de liquides avant de vous coucher - cela soulagera un œdème grave et ne provoquera pas l’envie d’uriner la nuit.

Si vous ne parvenez pas à vous débarrasser de vos mauvais rêves, parlez-en à votre médecin et n’utilisez en aucun cas des sédatifs ou des sédatifs. Le médecin trouvera un moyen rapide et sans danger pour vous et l'enfant de résoudre le problème.

L'auteur: Anna Alexandrova

  • Pourquoi fait souvent des rêves?

Sommeil et grossesse

Pendant la grossesse, les femmes doivent s'adapter aux besoins et aux caractéristiques du nouvel état. Cela s'applique à la routine quotidienne, aux changements d'habitudes alimentaires, à l'activité motrice et même... au sommeil. Maintenant, sa durée, son caractère et ses postures changent et sont tous limités au cours de la grossesse.

Hiberné

Au cours du premier trimestre de la grossesse, parfois même lorsqu'une femme n'a pas encore appris son nouvel état de santé, elle devient souvent somnolente. Beaucoup de femmes disent marcher «comme des mouches à la fin de l'automne» et cherchent un moment pour s'allonger et finir au moins un certain temps. Ce phénomène peut être expliqué d'un point de vue physiologique. Le fait est qu’avec le début de la grossesse dans le corps de la femme, l’hormone progestérone commence à être produite en grande quantité. L'augmentation de cette hormone dans le corps de la future mère se manifeste souvent par une dépression, une irritabilité et une somnolence. Si vous voulez dormir, dormez. Si vous allez au travail et que vous n'avez pas une telle opportunité, vous pouvez boire du thé vert, qui a un effet tonique merveilleux. Si le bureau dispose d'une douche, qui se trouve souvent dans l'environnement actuel, vous pouvez utiliser une douche à contraste, en la terminant par de l'eau fraîche.

La deuxième «attaque d'hibernation» est caractéristique des dernières semaines de grossesse. Ensuite, le corps, sentant l'approche de l'événement principal, tente de gagner de la force. Avant d'accoucher, certaines femmes peuvent dormir 15 à 20 heures par jour pendant une semaine ou deux! Rien de mal à ça. Essayez de vous reposer le plus tôt possible. Cela prendra un peu de temps et ils ne pourront pas dormir. En passant, les femmes enceintes notent en règle générale que leurs rêves (au premier trimestre) deviennent brillants, gentils et fascinants.

Ne peut pas dormir

Mais, comme dans toutes les règles, il y a aussi des exceptions. Il existe une catégorie de femmes enceintes qui, au contraire, souffrent d'insomnie. En particulier, l'état d'inconfort pendant le sommeil est pertinent, à partir de 4 à 5 mois de grossesse. Après tout, pour le moment, la croissance de la tumeur ne permet pas d’adopter ses postures préférées: se coucher sur le ventre, se recroqueviller. Mais vous ne devriez pas non plus dormir sur le dos: c’est dangereux, car la veine cave inférieure est pressée. De plus, la colonne vertébrale, les intestins et le diaphragme sont soumis à une charge supplémentaire. Cela provoque des maux de dos, des troubles digestifs, des hémorroïdes et des difficultés respiratoires. La meilleure position pour une femme enceinte pendant le sommeil est sur le côté. De préférence à gauche. Peut-être une femme s'inquiète-t-elle de douleurs au dos ou de crampes nocturnes. D'accord, il est très difficile de s'endormir dans un tel état. Si cela est la cause de votre insomnie, consultez un médecin. Il pourra sûrement vous aider.

Souvent, les causes des troubles du sommeil pendant la grossesse peuvent être les mouvements du fœtus, qui est assez actif la nuit. Dans ce cas, vous pouvez conseiller de changer la situation et de boire une décoction d'herbes apaisantes le soir.

Pourquoi ne pas s'endormir pendant la grossesse et que faire à ce sujet

La grossesse se déroule de différentes manières, pendant cette période, les femmes s'attendent à des difficultés. Beaucoup se plaignent d’avoir une insomnie déraisonnable pendant la grossesse, à cause de cette faiblesse, de la somnolence, de la léthargie et d’un sentiment général déplorable.

Porter un fœtus provoque un réarrangement du fond hormonal, un sommeil complet à de tels moments est simplement nécessaire. Si vous ne dormez pas suffisamment de temps en temps, ne vous reposez pas la nuit. Au fil du temps, de l'irritabilité, de la nervosité, un épuisement du corps vont apparaître, ce qui a un effet négatif sur le développement du bébé. Un tel état est dangereux, il peut provoquer des problèmes psychologiques et physiques, il est donc nécessaire de lutter contre l'insomnie.

Types d'insomnie pendant la grossesse

En fonction de la nuit qui constitue un mauvais rêve ou de son absence complète, l'insomnie conditionnelle est divisée en trois types:

  • Soirée (départ). Le sommeil ne vient pas, une femme du soir s'agite et se retourne. Pendant des heures, je suis éveillé, je me souviens de ce qui s'est passé pendant la journée, de ce qui se passera demain. Habituellement, une femme dans de tels moments sent immédiatement qu'elle ne sera pas capable de dormir, le sommeil ne viendra pas.
  • Perte de sommeil. Le soir, comme si de rien n'était, la femme enceinte s'endort. Dort bien, apparemment ne semble se soucier de rien, ne dérange pas, mais après un certain temps, se réveille. Elle ouvre simplement les yeux et comme si elle n'avait jamais dormi du tout. Je ne peux pas dormir avant le matin: quelqu'un parvient à dormir pendant deux heures, quelqu'un un peu plus, à 5 ou 6 heures la nuit.
  • La phase finale de l'insomnie matinale. C'était l'aube, la nuit était finie et il n'était pas possible de s'endormir, la somnolence ne venait pas le matin. Il y a une faiblesse, une léthargie, une faiblesse. Parfois, au contraire, le matin, il y a une forte somnolence, qui est très difficile à combattre.

Lorsqu'elles portent un fœtus, le plus souvent, les futures mères se plaignent d'insomnie du soir. Ils se plaignent que l'état de grossesse même, l'inconfort et le gros ventre les empêchent de s'endormir. Sensation de mouvement fœtal. Peu importe le type d'insomnie qui progresse, vous devez faire face à un phénomène désagréable, correctement et suffisamment pour vous reposer. On pense que pendant la journée, il faut dormir au moins 10 heures. Le «manque de sommeil» doit donc être compensé à d'autres moments, par exemple le matin ou l'après-midi.

Causes de l'insomnie pendant la grossesse

L’anxiété causée la nuit a avant tout la nature de l’état interne de la femme. Quelle que soit l’aspect extérieur, la future maman, quelque part à l’intérieur d’elle-même, est au fond de son cœur et pense constamment à ce qui va arriver. Beaucoup de gens ne peuvent pas s'habituer à leur position, d'où le tourment nocturne. En analysant l'état général des femmes à un stade particulier du développement du fœtus, plusieurs raisons peuvent provoquer des troubles du sommeil pendant la grossesse:

  • perturbation hormonale causée par les lents changements dans le corps;
  • surmenage émotionnel, nervosité;
  • inconfort physique associé au développement de certaines maladies (cœur, digestion);
  • trouble mental;
  • grossesse grave;
  • le développement de pathologies chroniques;
  • inconfort provoqué par un lit inconfortable, provenant du son, du bruit, de la lumière incluse;
  • la pièce est étouffante, chaude, froide, trop humide, humide, poussière;
  • la nuit beaucoup mangé, bu boissons toniques;
  • une femme prend depuis longtemps des médicaments qui affectent le sommeil;
  • besoin fréquent d'aller aux toilettes;
  • dort beaucoup l'après-midi;
  • blesser les côtés de ce qui est constamment allongé devant la télévision, couché en lisant.

Parallèlement à cela, on peut noter d'autres facteurs uniques qui peuvent exciter le système nerveux et provoquer de l'insomnie, par exemple le visionnage fréquent de films d'horreur. Activités de travail agitées, vie familiale instable.

Mauvais sommeil pendant la grossesse du premier trimestre

La plupart des femmes ne dorment pas bien pendant la grossesse en raison de changements hormonaux dans le corps. C’est d’habitude ce qui est noté aux premiers stades: il s’agit des premiers signes d’une position «intéressante».

Ce phénomène provoque de l'anxiété et de l'inconfort la nuit. Il y a des brûlures d'estomac, un essoufflement. La fréquence des changements de position du corps provoque des douleurs lombaires, des crampes dans les membres. Tout cela conduit à une fatigue chronique, une léthargie. Des pensées terribles me viennent à l’esprit, la peur d’un prochain accouchement. Dans de tels moments, les femmes sont irritables, sujettes aux nerfs, sujettes au stress. Quelqu'un pas du tout content de ce qui se passe.

Au deuxième trimestre

Plus près du deuxième trimestre, la principale cause de l'insomnie est le déséquilibre émotionnel de la femme. L'anxiété augmente et l'irritation. Les femmes, compte tenu des événements à venir de la maternité, restent toujours agitées. Il est impossible de bien se reposer la nuit, cela rend compte de l’excitation des problèmes quotidiens.

La majorité des femmes se plaignent d'un sommeil superficiel, d'un état de sensibilité trop délicat dans un rêve, d'une perception claire de ce qui se passe autour de lui. En règle générale, l’estomac n’interfère pas encore avec le sommeil, mais la tension augmente. Étant donné la nature de la grossesse, des troubles du sommeil peuvent y être associés.

Au troisième trimestre

Un mauvais sommeil au troisième semestre provoque des cauchemars. Certaines sont tourmentées par des rêves de naissance prochaine, sages-femmes. Un sommeil agité provoque une transpiration abondante, une femme dans un rêve qui vit comme une réalité parallèle, se réveillant en sueur, se plaint de frissons et de malaise. Il en est de même en raison de l'état mental des femmes enceintes à ce stade, de la peur, de la peur de la prochaine naissance. Pensant constamment à ce qui se passera, nombre de personnes soumises à un tel impact émotionnel ne s’endormiront pas, surtout pendant la grossesse, car il existe d’autres facteurs déplaisants de la vie familiale.

Les causes physiologiques du manque de sommeil commencent à apparaître. L'utérus au troisième trimestre est déjà considérablement élargi, l'estomac devient assez gros. Il est difficile de s'asseoir confortablement, en particulier les 8 et 9ème mois. Il n'est pas pratique de s'allonger sur le dos et, dans certains cas, cela n'est généralement pas souhaitable. Le fœtus appuie plus fort sur la vessie, provoquant des envies fréquentes d'aller aux toilettes. La respiration devient difficile car le fœtus serre le système respiratoire. Il y a augmentation de la transpiration, de la fièvre.

L'enfant commence à bouger de plus en plus, le mouvement est de plus en plus reflété par l'inconfort, même la douleur de certains organes. En outre, si le fœtus devient très actif pendant le sommeil, il est nécessaire de modifier la position du corps, car il est fort probable que la femme s’allonge de façon inconfortable et que l’enfant soit inconfortable.

Que faire

Réalisant qu’il est impossible de s’endormir pendant longtemps, le manque de sommeil est chronique, vous devez apprendre à contrôler votre sommeil. Il est important de comprendre qu'il est impossible de traiter le phénomène dans une telle situation, de prendre des médicaments (somnifères) aussi, même si vous les avez pris tout le temps avant la grossesse.

Vous devez d’abord consulter votre médecin, consulter, raconter comment le phénomène se manifeste, ce qui dérange en même temps. Accompagné d'un spécialiste pour tenter de déterminer la cause du phénomène, il vous indiquera ensuite quoi faire. Parfois, dans des cas extrêmes, il est permis de prescrire un certain nombre de médicaments afin d’améliorer l’état du corps, ce qui permet de retrouver le sommeil.

  • Dans de tels cas, il est recommandé de boire des bouillons apaisants préparés à base d'herbes médicinales: valériane, menthe poivrée, camomille, thym, femme enceinte, réglisse. Les composants secs doivent être cuits à la vapeur, brassés en tenant strictement compte des recommandations du fabricant. Avec une mauvaise réaction aux décoctions, arrêtez de prendre.
  • Il est nécessaire de manger moins le soir, en essayant de ne pas surcharger l'estomac, ce qui provoque un mauvais sommeil pendant la grossesse. Inclure les salades fraîches, radis, cassis, asperges, betteraves, melons dans le menu, on croit que ces produits contribuent à un bon sommeil. Passez généralement en revue votre alimentation quotidienne.
  • Pour exclure l'utilisation de boissons toniques, surtout la nuit. En général, buvez moins de liquide afin de ne pas augmenter l'envie d'aller aux toilettes la nuit.
  • Pendant la journée et surtout le soir, ne vous inquiétez pas, ne vous énervez pas, évitez les situations stressantes. En général, le «razderganny» dans la soirée, une personne peut rarement dormir paisiblement, et dans un tel état encore plus.
  • Si le soir, le rythme cardiaque commence à augmenter, l’essoufflement apparaît, il suffit de boire une tasse de thé sucré, mais il faut avertir le médecin de ces symptômes, surtout s’ils sont constants. Très probablement dans le corps, il y a un manque de sucre, d'où les raisons.
  • Il est utile de manger une cuillerée de jus de navet naturel peu de temps avant de se coucher. Préparez-le simplement, pressez le navet sur la pulpe, ajoutez-y une quantité égale de miel. Insister quelques jours avant de prendre, conserver au réfrigérateur.
  • Prenez une douche courte avant de vous reposer. Réchauffez vos pieds dans de l'eau tiède.
  • Matin besoin de se lever plus tôt, marcher plus dans l'air frais, bouger, ne pas mener une vie passive.

Face à un sommeil agité, à l'insomnie, vous devez vous demander si le mode de vie approprié pour une femme enceinte dans son ensemble. Peut-être qu'une femme dort beaucoup l'après-midi, se lève tard le matin. Peut-être, en général, toute la journée, une femme est-elle inactive, passive, ne dépense-t-elle pratiquement pas d'énergie par jour, le sommeil ne va donc pas.

Créer une atmosphère favorable

Le repos nocturne ne sera utile et confortable que dans les conditions les plus favorables. Par conséquent, avant d'aller vous coucher, vous devez:

  • aérer la pièce;
  • portez un pyjama approprié pour éviter qu'il ne fasse chaud ou, au contraire, pour qu'il ne refroidisse pas;
  • pratique pour mettre des accessoires de pastel, achetez un oreiller orthopédique spécial pour les femmes enceintes;
  • il vaut mieux éteindre la lumière, la pièce doit être calme et silencieuse.

Pour aller au lit, il faut être émotif, pour que le sommeil d’aujourd’hui soit une bonne chose, pour essayer de dormir.

En général, quand une femme décide de donner naissance à un enfant, si elle est affectée correctement, ne s’inquiète pas de rien, ne s’inquiète pas des problèmes de sommeil, mais si la future mère se plaint de plus en plus d’un mauvais rêve, vous devez en informer le spécialiste en surveillance. Pourquoi je ne dors pas la nuit enceinte, alors personne ne dira tout de suite, il peut parfois même falloir une série de tests pour comprendre.

Un spécialiste qui observe souvent la grossesse conseille de rechercher l'aide d'un psychologue, d'un neurologue, d'un somnologue et d'autres médecins, qui peuvent, après avoir découvert la cause de l'anxiété, établir une nuit de sommeil normale. Cependant, le problème devient plus grave lorsque d'autres symptômes d'une pathologie en développement lent apparaissent, accompagnés d'une insomnie nocturne. C'est pourquoi un tel phénomène ne peut être retardé. Pour y faire face soi-même ne vaut pas la peine, dans tous les cas, vous devez d'abord consulter un médecin.

Grossesse et sommeil

Les secrets du sommeil serein

Le fait qu'environ un tiers de sa vie est consacrée à un rêve est un fait bien connu. Le sommeil est essentiel pour la récupération. Récemment, la somnologie - la science médicale du sommeil humain et de ses troubles - connaît un développement de plus en plus important, particulièrement dans son domaine, qui étudie le sommeil pendant la grossesse, les éventuels troubles du sommeil et leurs effets sur la santé du bébé.

Julia Lukina
Thérapeute, Cand. chérie Sci., Chercheur, Centre national de recherche sur la médecine préventive, Roszdrav

Il est tout à fait naturel qu'une altération hormonale et physiologique importante du corps pendant la grossesse affecte très souvent une sphère aussi sensible et délicate: le sommeil. Près de 80% des femmes enceintes ont des troubles du sommeil qui varient en fonction de la durée de la grossesse, des caractéristiques individuelles de la future mère, de son état de santé, de l'évolution de la grossesse, etc. Cependant, on peut parler avec prudence de la pathologie, car ce qui est normalement un trouble du sommeil pendant la grossesse peut être l’un des nombreux mécanismes qui préparent la femme à la future maternité et aux soins d’un nouveau-né.

Pourquoi avez-vous besoin d'un rêve?

Les scientifiques ont découvert qu'une privation prolongée de sommeil d'une personne entraînait de graves troubles physiques et mentaux: fatigue, maux de tête, tremblements musculaires, la mémoire se détériorait brusquement, même des pertes à court terme et des hallucinations. Cela n’est pas surprenant, car pendant le sommeil, des processus biochimiques de récupération, une accumulation de ressources énergétiques gaspillées, la synthèse d’un certain nombre d’hormones et d’autres substances biologiquement actives sont activés.

Tout a son temps

Au cours du premier trimestre de la grossesse, la progestérone est la principale hormone. Il est produit principalement dans les ovaires. Des niveaux élevés de progestérone sont responsables de l'apparition de somnolence, de léthargie, d'une fatigue accrue et d'une diminution des performances de la future mère. Sous l'action des hormones de grossesse, le corps de la femme commence à se préparer à la grossesse. Par conséquent, au cours du premier trimestre, il est souhaitable d'augmenter le temps de sommeil afin de donner au corps l'occasion de se reposer suffisamment. Au deuxième trimestre de la grossesse, la fonction des ovaires est assumée par le placenta, qui se forme vers la 12ème semaine de grossesse. Avec la progestérone, le placenta produit activement des œstrogènes, qui aident à surmonter la somnolence provoquée par la progestérone. Cependant, pendant cette période, l'abdomen augmente, ce qui oblige à modifier la posture habituelle pendant le sommeil. L'utérus commence à exercer une pression sur la vessie, entraînant une miction plus fréquente et la nécessité de se lever la nuit.

Le troisième trimestre de la grossesse devient souvent une période de nuits blanches. Les troubles du sommeil ont de nombreuses raisons: il est difficile de prendre une position confortable - le dos est engourdi, un gros ventre empêche de prendre une position habituelle - vous devez vous asseoir longtemps pour vous assurer un minimum de confort pendant le sommeil. Le bébé devient très actif, parfois il a mal aux pieds dans la région du foie, le diaphragme. Un utérus léger et pressé est plus difficile à respirer. En outre, les muqueuses gonflent un peu, le tonus musculaire du pharynx diminue, ce qui peut provoquer un ronflement. En raison des mictions fréquentes, vous devez parfois vous lever plusieurs fois pendant la nuit. Les brûlures d’estomac et les démangeaisons cutanées constituent un problème fréquent qui rend difficile de s’endormir.

Mon esprit tourbillonne

Le sommeil est un processus plutôt compliqué et inexploré. Il n’est pas facile pour une personne d’imaginer que, lorsque la conscience est désactivée pendant le sommeil, l’activité des organes internes se poursuit, même si elle peut subir certains changements. L'activité du système nerveux central, en particulier du cerveau, dans certaines phases du sommeil est parfois même supérieure à celle de l'état de veille. Le sommeil consiste en plusieurs cycles successifs. Chaque cycle comprend des phases de sommeil dit lent et rapide. Selon l'abréviation anglaise, ces phases sont appelées phases de sommeil non REM et REM (d'après le mouvement anglais Rapid Eye Movement - mouvements oculaires rapides). Pendant la phase de sommeil paradoxal, les globes oculaires effectuent des mouvements rapides et bien marqués à travers les paupières. Les cycles durent de 90 à 120 minutes, pendant la nuit, dans un rêve, une personne fait l'expérience de 4 à 6 tels cycles. Le sommeil lent, qui occupe la majeure partie du temps de "sommeil" (au stade du sommeil paradoxal, ne représente que 5 à 10 minutes), est également divisé en étapes. Le début du sommeil est précédé par une étape intermédiaire - au seuil du sommeil et de la veille - une sieste. Ensuite, la personne plonge dans un rêve: la conscience est déconnectée, les muscles sont relâchés. À ce stade, de nombreux processus biologiques changent: la température corporelle diminue de plusieurs dixièmes de degré, la respiration et le pouls ralentissent, la pression artérielle diminue, les niveaux de diverses hormones changent (la concentration de cortisol diminue, le contenu en hormone de croissance augmente). En règle générale, lorsque vous vous réveillez pendant la phase de sommeil lent, la personne ne se souvient pas de ses rêves, le réveil est plutôt difficile, vous vous sentez léthargie, somnolence. Peu à peu, il sombre profondément dans le sommeil. Les étapes du sommeil lent suivent ensuite dans l’ordre inverse, mais la personne ne se réveille pas - le tour du sommeil paradoxal ou rapide commence.

Pendant le sommeil paradoxal, les processus vitaux s'accélèrent, la respiration devient irrégulière, des fluctuations de la pression artérielle et du pouls sont notées. À cette époque, en raison de l'activité vigoureuse du système nerveux central, une personne voit des rêves lumineux, colorés et émotionnels, dont on se souvient bien au réveil au cours de cette phase du sommeil. Le paradoxe de cette phase est que l'activité de tous les processus de la vie correspond à celle où une personne est éveillée, mais la conscience est désactivée et la direction des processus est interne.

Le sommeil lent correspond à environ la moitié de la durée totale du sommeil. La durée du sommeil paradoxal au cours de la vie varie: chez le nouveau-né, elle est égale à la moitié de la durée totale du sommeil, après la naissance, sa durée diminue de manière significative et chez l’adulte, elle représente environ 25% du sommeil total.

Rêves et rêves

En raison d'un ajustement hormonal important pendant la grossesse, l'humeur psycho-émotionnelle change souvent chez les femmes. Cela se reflète dans la structure du sommeil. Pour cette raison, environ à partir de la seconde moitié de la grossesse, une femme commence à avoir des rêves émotionnels colorés. De plus, les rêves résultent souvent de certaines expériences, de situations troublantes, de la peur de l'avenir, mais ne sont pas le signe d'événements terribles. Les rêves intenses ont souvent tourmenté les femmes enceintes, effrayant leur réalité. Mais, malgré les interprétations menaçantes des rêves de divers livres de rêves, il convient de rappeler que les rêves sont le résultat d'un traitement étrange dans le système nerveux central de nos émotions, expériences vécues, vues, entendues, rappelées ou, parfois, non figées par la conscience - tout ce qui est tombé dans les profondeurs Notre mémoire était étrangement synthétisée dans certaines images, situations. De nombreux scientifiques ont essayé de résoudre la nature des rêves. Ainsi, selon Freud, l'interprétation des rêves est la voie de la connaissance de l'inconscient dans l'âme humaine. Jung pensait que le sommeil reflétait ce qu'une personne vit aujourd'hui et ses possibilités dans le futur. Parfois, dans un rêve, des idées vraiment brillantes parviennent aux gens: par exemple, dans le rêve, Mendeleïev a découvert son célèbre système périodique d'éléments. Les rêves d'une femme enceinte reflètent souvent les inquiétudes à venir, l'inquiétude envers son enfant, sa santé, sa peur d'une future naissance, ses responsabilités, sa peur de ne pas assumer ses nouvelles responsabilités maternelles. Souvent, les femmes enceintes rêvent d’eau, du processus d’accouchement, du futur bébé. Avec l’augmentation de l’impression, de la méfiance et de l’émotivité, caractéristiques typiques de la grossesse, les femmes sont tourmentées par des cauchemars. La chose la plus importante dans ce cas est de nous calmer, nous n’avons pas encore établi avec précision et fiabilité pourquoi nous rêvons, quel est leur but, ce qu’ils signifient. En attendant un enfant, les rêves éclatants sont une norme absolue et, au réveil, il est préférable de ne pas exagérer les événements rêveurs, de deviner leur sens, mais d'essayer d'oublier les rêves qui vous ont volé la paix. Si des événements du rêve continuent de vous déranger, partagez-les avec une personne de confiance, qui vous écoutera attentivement, sans se moquer de vous. Après une telle conversation, il vous sera plus facile de trouver la véritable cause de préoccupation. À l’avenir, au coucher, accordez-vous à des rêves agréables. Demandez à votre mari ou à un autre de vos proches de vous réveiller avec des signes d'anxiété pendant le sommeil, des cris, des gémissements, accompagnés de mouvements rapides des globes oculaires. Soit dit en passant, si vous partagez de bons rêves, les émotions positives qu’ils suscitent se multiplient.

Durée du sommeil

Dans l'une des expériences scientifiques, il a été constaté que la durée du sommeil humain devrait être d'environ 10 heures. Bien sûr, à notre époque agitée, tout le monde ne peut se permettre le luxe de dormir presque une demi-journée. Une personne moderne dort au mieux 7 à 8 heures par jour, voire moins, et paie pour la fatigue chronique, la dépression, l’aggravation du bien-être et même des problèmes de santé graves. Au cours du premier trimestre de la grossesse, lorsqu'une somnolence prononcée se développe sous l'action de la progestérone, il est préférable que la future mère se conforme aux exigences de la nature et donne à l'organisme la possibilité de se reposer pendant au moins 10 heures. S'il est impossible de passer autant de temps en sommeil ininterrompu, il est recommandé de prendre une heure et demie de repos par jour. Si la future mère travaille, elle doit lutter pour dormir. Pour augmenter l'activité pendant la grossesse, le thé fort et le café ne conviennent pas, c'est pourquoi une douche de contraste, une gymnastique pour les femmes enceintes et du thé vert sont recommandés pour rehausser le tonus. Cependant, il ne faut pas oublier que seuls 2 à 3 dormeurs complets sont en mesure de rembourser la dette «somnolente» au corps, pour laquelle il est conseillé d'utiliser le week-end.

Selon d'autres données, un sommeil de plus de 10 heures, avec un réveil plus proche de l'heure du dîner, est également nocif: il provoque une défaillance du biorythme, entraînant une détérioration de la santé. Il a été constaté que l’espérance de vie la plus longue est typique des personnes qui dorment de 7 à 8 heures par jour. Ainsi, le plus souvent, la durée normale du sommeil de chaque personne est individuelle. Les histoires sont des cas connus de repos complet avec une durée de sommeil quotidienne ne dépassant pas 4-5 heures. Il a été révélé que pour quelques personnes qui dorment, la phase de sommeil lent est allongée. Cela peut changer au cours de la vie, car cela dépend de nombreuses causes externes et internes. La division des personnes en «alouettes» (ceux qui se couchent tôt et se lèvent tôt) et les hiboux (ceux qui se couchent et se lèvent tard) est génétiquement déterminée, c'est-à-dire c'est une propriété innée, bien que les habitudes développées au cours de la vie puissent quelque peu modifier le temps de la plus grande activité des processus de la vie.

La norme de la durée du repos nocturne - 7 à 8 heures - a été établie lorsque le rythme de «l'horloge interne» était imposé (le centre de détermination du temps est situé chez l'homme et l'animal dans le cerveau) et le temps de veille (après un certain temps de travail, les structures du cerveau se fatiguent). Lorsque ces rythmes sont superposés, le temps de sommeil le plus courant est déterminé entre 23 et 7 heures; cela dépend de la fluctuation des hormones, des substances biologiquement actives, de la température corporelle, etc.

Troubles du sommeil pendant la grossesse

Une variété de troubles du sommeil peut être divisée en plusieurs groupes:

    les troubles associés à l'endormissement - l'insomnie dite de départ;

sommeil agité, perturbé;

sommeil intermittent avec réveils fréquents;

trop tôt pour se réveiller avec l’incapacité de se rendormir - insomnie de la phase finale.

Divers troubles du sommeil pendant la grossesse surviennent chez 8% des femmes. Dans la seconde moitié de la grossesse, l'insomnie de départ la plus courante. Une posture inconfortable, des douleurs dans les jambes, le dos, des brûlures d'estomac, des démangeaisons cutanées, les mouvements du bébé, etc. empêchent la future mère de s'endormir.

Va-t'en, s'il te plaît, insomnie!

Il convient de prévenir les futures mères de l'utilisation de divers somnifères. Les psychotropes absolument sans danger (parmi lesquels les somnifères) n'existent pas: ils traversent tous le placenta et ont des effets néfastes sur le fœtus, parfois très graves. Au cours du premier trimestre, l’utilisation de tels médicaments est interdite, tandis qu’aux deuxième et troisième trimestres, les sédatifs et les hypnotiques ne sont utilisés que s’il existe des indications graves et ne sont prescrits que par un médecin. De plus, le sommeil causé par l’action des médicaments est très différent du naturel: le rapport des phases du sommeil est perturbé, avec un raccourcissement significatif du sommeil paradoxal. Souvent, après un tel rêve, une personne se sent fatiguée, faible, somnolente, sans se sentir bien au repos. En outre, l'utilisation constante de médicaments hypnotiques est lourde de conséquences pour le développement de la toxicomanie et de son abolition brutale - l'émergence du phénomène de «rebond» avec de graves troubles du sommeil, des cauchemars et des réveils fréquents.

Par conséquent, pendant la grossesse, il est nécessaire d'utiliser tous les moyens non médicamenteux pour lutter contre l'insomnie et, si possible, d'éviter l'utilisation de médicaments. L'observance du régime quotidien est un moment fondamental dans la prévention et le traitement de l'insomnie chez les femmes enceintes. Aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse, il est préférable d’abandonner le sommeil de jour. Vous ne pouvez pas vous priver complètement d'exercice; ses types optimaux sont la gymnastique pour les femmes enceintes, ainsi que la marche lente, peu de temps avant le sommeil.

La température de l'air dans la chambre ne doit pas dépasser 21 ° C. L'air dans la chambre à coucher devrait être frais, de sorte que la pièce devrait être ventilée autant que possible. Pour prévenir le dessèchement de l'air nuisible aux membranes muqueuses, utilisez des hydratants. Les ioniseurs enrichissent l'air d'ions négatifs légers, le rapprochant de la composition montagneuse. La future mère devrait avoir un lit confortable: les femmes enceintes ne devraient pas être à l'étroit, le lit ne devrait pas être trop dur ni trop mou, vous devriez choisir un oreiller confortable sous la tête. Le linge de lit doit être fabriqué à partir de matériaux naturels, assez hygroscopique (absorbant l’humidité), respirant. Il est préférable de refuser les tissus spectaculaires efficaces. Changer la literie devrait être au moins une fois par semaine.

Les oreillers, qui sont placés sous la tête, le cou, entre les jambes et soutiennent le dos, peuvent aider à adopter une posture confortable pour une femme enceinte. Il y a un grand oreiller bouclé spécial pour les femmes enceintes, vous permettant de vous sentir à l'aise. On recommande à la future mère de dormir du côté gauche: dans cette position, la circulation sanguine placentaire s'améliore, les gros vaisseaux et les organes situés derrière l'utérus enceinte ne sont pas compressés, ce qui améliore la fonction rénale, réduit l'enflure, améliore les nutriments et l'oxygène du fœtus.

Comment vaincre l'insomnie?

Les exercices de relaxation, qui sont enseignés aux futures mères dans les écoles pour femmes enceintes, contribuent à la détente générale, à l'apaisement et au sommeil rapide. L'objectif principal de la relaxation est la relaxation progressive de tout le corps au rythme d'une respiration lente et rythmique (l'expiration est environ 2 fois plus longue que l'inspiration). Sentez à quel point le bonheur agréable vous enveloppe, comment vous sentez le poids et la chaleur de vos bras et de vos jambes. Dessinez dans votre imagination des paysages apaisants: clairière ensoleillée, bruits de sauterelles, chants d'oiseaux, surface de l'eau calme, légère brise - en général, cela vous apporte du confort.

Aide bien l'aromathérapie. Vous pouvez utiliser un oreiller rempli de menthe à l’herbe sèche, de mélisse, de cônes de houblon, de genévrier, d’origan, d’aiguilles de pin, de fleurs de camomille, d’immortelles et de pétales de roses. L'oreiller doit être placé à proximité, en respirant le léger parfum des herbes qui le remplissent. Les huiles essentielles de ces plantes peuvent être ajoutées à un bain chaud qui favorise la relaxation. Cependant, avant de prendre un bain, consultez votre médecin: dans certaines situations, cette procédure est contre-indiquée. Si vous êtes autorisé à utiliser une huile aromatique, rappelez-vous qu’une ou deux gouttes suffisent pour un bain.

Qu'est-ce qui t'arrête?

Pour les douleurs dans le dos et les jambes, un massage des muscles du bas du dos et du mollet qu'un mari peut faire aidera. Pour masser les jambes, il n’est pas mauvais d’utiliser des gels ou des crèmes qui normalisent le tonus des veines - ces vaisseaux doivent subir une charge accrue pendant la grossesse. En cas de crampes dans les jambes, vous devriez consulter votre médecin: vous aurez peut-être besoin d'une ordonnance supplémentaire de préparations de calcium et de magnésium. La mesure suivante est un premier secours dans une telle situation: vous devez tirer le gros orteil sur vous, à l’étroit, en même temps frotter, pétrir, pincer le muscle du mollet. Faire de l'exercice pour les femmes enceintes est un bon moyen de prévenir de tels phénomènes désagréables.

Pour se débarrasser du prurit qui se développe en raison de l’étirement de la peau, il est nécessaire de lubrifier la peau de l’abdomen avec des crèmes spéciales pour femmes enceintes. Ils augmentent l'élasticité de la peau, contribuent à son hydratation et à sa nutrition, préviennent la formation de vergetures. Les brûlures d'estomac sont un autre problème gênant qui nuit au sommeil normal. Un certain nombre de changements physiologiques au cours de la grossesse - relaxation musculaire, compression du diaphragme par l'utérus enceinte, modification de la position des organes internes - contribuent à l'apparition de brûlures d'estomac et de malaises dans la région épigastrique. Limiter ou éliminer les aliments épicés et salés de l'alimentation, les repas tardifs (4 heures avant le coucher), l'utilisation de médicaments spéciaux qui réduisent l'acidité du suc gastrique (uniquement sur la recommandation du médecin traitant) aidera à éliminer ce phénomène désagréable. Certains médecins recommandent de manger au dîner des aliments protéinés (produits laitiers, fromage, viande, poisson), riches en tryptophane, un composant naturel qui réduit l'excitabilité du système nerveux. Selon les conseils d'autres spécialistes, le souper d'une femme enceinte devrait consister principalement en un aliment glucidique, rapidement digéré (légumes, fruits, produits à base de farine). Ainsi, le meilleur choix serait un dîner léger comprenant des yaourts, des produits laitiers, des fruits, des mictions fréquentes pendant la grossesse. Souvent, cela provoque une montée nocturne, un sommeil intermittent. Cela est dû à la pression de l'utérus élargi sur la vessie. Par conséquent, pour réduire la charge sur le système urinaire et le nombre de montées la nuit, il est nécessaire de limiter la consommation de liquide 4 à 5 heures avant le sommeil.

Des mouvements et des soubresauts très visibles du bébé dans l'utérus peuvent également nuire à l'endormissement de la mère. Essayez de changer de position: parfois, le bébé se calme lorsqu'il change de position. En outre, l'insomnie peut contribuer à diverses pensées et expériences. Dans de tels cas, les sédatifs naturels aident (ils ont un léger effet sédatif sur la mère et le bébé dans son ventre). Un verre de lait chaud, une décoction de fleurs de camomille et une cuillère de miel ont un effet hypnotique. Thés de mélisse, de thym, de menthe, de lavande, de décoctions d’agripaume, de la valériane aident à se calmer et à s’endormir. Réduisez également l'excitabilité du jus de certains légumes dans le système nerveux: citrouilles, betteraves, navets. Dans le jus, vous pouvez ajouter 1 cuillère à café de miel et prendre le mélange 3 fois par jour. Cependant, l'utilisation quotidienne du miel enceinte n'est pas recommandée en raison de la probabilité élevée de réactions allergiques chez le bébé à l'avenir. Ne vous inquiétez pas si, malgré tous les efforts déployés et la mise en œuvre des différentes recommandations, vous ne pouvez toujours pas vous endormir. La durée des cycles de sommeil est de 90 à 120 minutes. Après cette période, votre corps s'endort et vous vous endormez - le besoin de sommeil est absolu pour tous les êtres vivants. Et le temps qui est apparu peut être pris en regardant des photos, en écoutant de la musique agréable au casque (pour ne déranger personne), en tricotant. Personnalisez-vous pour que tout se passe bien - et c'est ainsi que cela se passera! Après l'accouchement, les mères se plaignent rarement de problèmes d'endormissement. Bonne nuit à toi et ton bébé!

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie