Le troisième trimestre est l'étape la plus difficile de la grossesse. Ces dernières années, certaines femmes enceintes ont des difficultés à dormir pour diverses raisons: mictions fréquentes, inconfort causé par des changements corporels, échec de l'horaire habituel, et bien d'autres.

Par exemple, Evgenia, 26 ans, de Kazan, s'est plainte: «Le troisième trimestre a été difficile. Je me sentais bien et je ne pouvais pas me sentir à l'aise. Je pouvais à peine respirer à cause des crises d'asthme. De plus, le gamin a poussé la nuit, ce qui m'a fait me réveiller plusieurs fois.

Considérez les principales causes de troubles du sommeil au troisième trimestre de la grossesse.

Maux de dos, douleurs musculaires et inconfort général

Dans une étude menée par le département d'anesthésiologie de l'Université de médecine de Yale, 950 femmes enceintes ont été interrogées. Nous avons interrogé sur les maux de dos pendant la grossesse, leurs effets sur la vie quotidienne et la gestion de leur douleur par leur médecin. 645 personnes interrogées ont déclaré avoir mal au dos pendant la grossesse et la plupart ont déclaré avoir causé des troubles du sommeil

Ces douleurs peuvent être associées à des ligaments entre le ramollissement des os du bassin et l'affaiblissement des articulations en vue de l'accouchement. Le poids de l'enfant affecte également la posture, ce qui rend de nombreuses femmes mal à l'aise de marcher, de s'asseoir et de dormir.

Insomnie tardive

Bien que des études montrent que les femmes commencent à se réveiller tôt la nuit, certaines études montrent qu’en fin de grossesse, 97,3% des femmes se réveillent la nuit, soit en moyenne 3,11 fois par nuit. Les deux tiers des femmes qui se sont réveillées la nuit se sont réveillées cinq nuits ou plus par semaine. Des réveils répétés peuvent interrompre les cycles de sommeil nécessaires.

Le ronflement chez la femme apparaît en raison de la congestion nasale, d'une augmentation de la circonférence de l'abdomen et d'une pression sur le diaphragme de l'utérus. Environ 30% des femmes enceintes ronflent en raison d'un gonflement accru des voies nasales, ce qui peut bloquer les voies respiratoires. Le ronflement peut également entraîner une hypertension artérielle, qui peut menacer à la fois la mère et le fœtus. Si le blocage est grave, une apnée du sommeil peut survenir, caractérisée par un fort ronflement et des périodes d'arrêt respiratoire pendant le sommeil.

Il est conseillé aux femmes enceintes en retard de considérer le ronflement comme un signe avant-coureur, en particulier si elles sont associées à une somnolence diurne, à des maux de tête et à des jambes enflées. Les obstétriciens et les gynécologues ont déclaré: "Une étude récente portant sur 502 femmes a montré que les femmes enceintes ronflantes rencontraient une hypertension artérielle, une prééclampsie et une restriction de croissance intra-utérine deux fois plus fréquentes que celles qui ne ronflaient pas."

Crampes dans les jambes et syndrome des jambes sans repos

Selon une étude réalisée en 1998 par la National Sleep Foundation, 15% des femmes enceintes développent un syndrome des jambes sans repos au troisième trimestre. Les symptômes comprennent un inconfort au pied, au mollet ou au haut de la jambe, pendant un moment, perturbant le sommeil. Déplacer la position des jambes peut arrêter temporairement ces symptômes, mais l'irritation réapparaît lorsque le membre est immobile.

Une autre étude a examiné la probabilité de développer un syndrome des jambes sans repos pendant la grossesse. Il a été conclu que les femmes sont plus susceptibles de contracter cette maladie, car celles-ci présentaient un manque de fer et / ou d'acide folique avant la grossesse. Par conséquent, si vous présentez des symptômes de cette maladie, passez les tests pour détecter la présence de ces oligo-éléments. Mais il y a une bonne nouvelle: pour la plupart des femmes, le syndrome des jambes sans repos disparaît après l'accouchement.

Les crampes dans les jambes sont assez fréquentes aux deuxième et troisième trimestres. Ces crampes douloureuses surviennent généralement la nuit et peuvent perturber votre sommeil. On pense que les crampes dans les jambes sont dues à un excès de phosphore et à un manque de calcium dans le système sanguin.

Pourquoi l’insomnie apparaît-elle pendant la grossesse et comment la combattre?

Le fait qu'un sommeil complet en bonne santé est essentiel dans la vie de chaque personne, ne peut pas parler. Il est clair que pendant la grossesse, il est doublement nécessaire: ne pas avoir dormi et ne pas se reposer pendant la nuit, une femme pendant la journée se sent irritable et fatiguée, ce qui n’a jamais été jugé utile. Mais, outre le fait que l'organisme maternel en cas d'insomnie est épuisé et fonctionne à l'usure, le fœtus ressent les mêmes émotions et éprouve les mêmes sensations que la mère. Cette condition peut être dangereuse pour vous deux. Vous devez donc lutter contre l'insomnie pendant la grossesse.

Pourquoi une femme enceinte ne peut-elle pas dormir?

Les statistiques montrent que 78% des femmes enceintes ont des difficultés à dormir pendant la gestation et qu'au moins 97% des femmes souffrent d'insomnie au troisième trimestre de la grossesse. Et les raisons peuvent être nombreuses: physiologiques et psychologiques. De nombreux troubles du sommeil ont été observés depuis les premières semaines de la grossesse. Certains experts considèrent cela, comme l'apparition de la somnolence, comme l'un des premiers signes de la grossesse et l'expliquent par des changements hormonaux. Mais dans la plupart des cas, l'insomnie commence à perturber les femmes enceintes au troisième trimestre. Il devient de plus en plus difficile de s'installer dans le lit, quelqu'un a un essoufflement ou des brûlures d'estomac, beaucoup souffrent de crampes dans les jambes et de douleurs dans le bas du dos ou sur le côté. aux toilettes. La situation est exacerbée par la fatigue chronique, le stress, la peur de l’accouchement à venir et d’autres facteurs conjoncturels. Au cours des dernières périodes, les femmes rêvent souvent d’une maternité, d’obstétriciens, du processus même de l’accouchement, d’un phénomène similaire ou de vagues, d’un océan déchaîné, d’un tourbillon qui symbolise la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. Beaucoup se réveillent dans la septième transpiration des rêves dans lesquels ils ont perdu leur bébé. Les experts disent que vous ne devez attacher aucune importance à de tels cauchemars, car ils sont pleinement justifiés: l'état psychologique d'une femme au troisième trimestre change sous le poids de la naissance à venir et la responsabilité de la parentalité. Mais si le rêve ne s'en va pas avec la tête, parlez-en à une personne proche et vous comprendrez alors que rien de grave ne s'est passé.

Mais qu'est-ce que c'est!?

L'insomnie est divisée en trois types différents. Lorsque vous ne pouvez pas vous endormir longtemps depuis le soir, en tournant et en vous retournant d’un côté à l’autre, nous parlons de la prétendue insomnie initiale. En règle générale, une personne analyse ensuite les événements vécus au cours de la journée et réfléchit aux événements à venir. L'incapacité à maintenir un état de sommeil est le deuxième type d'insomnie. Vous vous endormez, mais vous ne pouvez pas dormir jusqu'au matin. C'est pourquoi vous vous réveillez constamment pendant la nuit et le matin, vous ne vous sentez absolument pas reposé. Et le troisième type - l'insomnie de la phase finale - quand, se réveiller le matin, ne jamais se rendormir.

Pendant la grossesse, il commence souvent par une insomnie: s'endormir avec un estomac gros et lourd, dans lequel la vie «bout» et avec tous les «effets secondaires» de la grossesse devient plus difficile. Mais peu importe quand une femme enceinte ne dort pas, vous devez apprendre à faire face à l'insomnie et à vous reposer. Après tout, c’est pendant le sommeil que le corps reconstitue les réserves d’énergie dépensées pendant la journée, c’est donc absolument nécessaire. Les experts disent que le besoin quotidien de sommeil de l'homme est de 10 heures et que, pour éviter les problèmes, il faut toujours compenser une privation de sommeil régulière. Bien sûr, chaque personne a ses propres besoins, y compris le repos. Le sommeil est une condition biologique dans laquelle se produisent de nombreux processus les plus importants pour le corps humain. Et pour préserver la santé physique et psychologique, cette chaîne ne doit pas être rompue.

Pour apprendre à contrôler le sommeil, vous devez comprendre sa nature. Comme tout autre processus biologique, le sommeil a une nature cyclique et toutes les phases sont répétées à des intervalles de 90 à 120 minutes. Le sommeil rapide et lent se remplacent 4-6 fois par nuit. Le sommeil paradoxal dure environ 10 minutes. C'est à ce moment-là que le cerveau devient actif, comme s'il était éveillé, et qu'une personne rêvait. Si vous le réveillez pendant la phase de sommeil paradoxal, il se sentira fatigué et ne dormira pas toute la journée. Et ce qui est intéressant: ces phases alternent toutes les nuits à la même heure, même si vous ne dormez pas. Le plus grand désir de dormir vient juste pendant la phase de sommeil paradoxal. Par conséquent, si vous vous êtes réveillé au milieu de la nuit et que vous ne dormez pas du tout, sachez qu’en 120 minutes maximum, le sommeil vous sera rendu. Vous pouvez donc lire un livre «hypnotique», cravate ou écouter de la musique calme. Il a été vérifié qu'essayer de ne jamais s'endormir, sachant que le matin, il faut se lever, est un moyen absolu de se réveiller complètement. Répondez donc calmement à l’insomnie et apprenez comment y faire face.

Insomnie pendant la grossesse au 3ème trimestre

Presque toutes les femmes connaissent l'insomnie pendant la grossesse. Les problèmes de sommeil graves commencent souvent au troisième trimestre d'une position «intéressante».

Causes de l'insomnie

Les changements hormonaux - la principale cause des troubles du sommeil. Depuis le premier mois d'une femme enceinte, la production de progestérone et de plusieurs autres hormones augmente. L'hormone est produite par les ovaires et à partir du deuxième trimestre et du placenta.

Si au début, la tempête hormonale contribue à la somnolence, elle mobilise alors ses forces pour la naissance d’un enfant au cours des dernières semaines (généralement du 33 au 38-39) et ne permet pas de détente.

L'insomnie provocatrice de progestérone agit simultanément comme antidépresseur.

Mais l'augmentation des niveaux d'hormones n'est pas la seule raison de l'insomnie pendant la grossesse au troisième trimestre. De nouvelles causes apparaissent avec un ventre croissant:

  • difficile de trouver une position confortable pour dormir;
  • mal au dos fait mal;
  • Je veux aller aux toilettes car le fœtus de l'utérus exerce une pression sur la vessie et provoque des envies fréquentes;
  • tourmenter les brûlures d'estomac;

Même l'une des raisons peut priver une femme de sommeil, et si plusieurs? La future mère se lève fatiguée et frustrée le matin. Sans sommeil, l'organisme maternel est épuisé et toutes les émotions négatives sont transmises au bébé. Par conséquent, l'insomnie doit être combattue, mais avec des méthodes sûres.

Comment normaliser le sommeil?

La correction des troubles du sommeil commence généralement par les recommandations générales et l’hygiène du sommeil. L'arsenal des médecins est riche en moyens efficaces et inoffensifs.

Le rôle principal dans la restauration du sommeil sain dès les premiers signes de désordre est donné au mode de la journée et à la prévisibilité. Dans le même temps, la santé émotionnelle est importante pour une femme enceinte qui a été torturée par l'insomnie.

Pendant la journée

Déjà à un stade précoce de la grossesse, vous devez créer un horaire optimal de la journée. Lors de la compilation, prenez en compte:

  1. Allez au lit en même temps, comme si vous vous leviez.
  2. Éliminez le sommeil diurne ou réduisez-le.
  3. Ne vous couchez pas l'après-midi pour lire ou regarder la télévision. Lit seulement pour le royaume du sommeil.
  4. Eviter la fatigue extrême malgré le désir de tout refaire.

Cela vaut la peine de discuter de vos peurs avec vos proches. Transformés en mots, ils ne seront pas si effrayants.

Le soir

Accordez-vous pour dormir. Cette pensée ne devrait pas être une idée fixe, mais créer un rituel apaisant aidera. Ses étapes les plus importantes devraient être:

  1. Dîner léger au moins une heure avant le coucher. La faim et la suralimentation peuvent priver le sommeil.
  2. Lire des livres, mais ne pas regarder la télévision ni consulter Internet.
  3. Bain ou douche chaud. Dans le bain, vous pouvez ajouter 2 à 3 gouttes d'huile de lavande ou de menthe apaisante.
  4. Une tasse de lait chaud avec du miel. Il a été prouvé que le lait contient un acide aminé naturellement apaisant.

Si au bout de 20 minutes le rêve ne venait pas, il est préférable de se lever et de faire les tâches ménagères, lire un livre, repasser le linge, le ficeler. Mais dès que la somnolence est apparue - à nouveau au lit.

Posture confortable

Comment le choisir si vous ne pouvez pas dormir sur le ventre (pour des raisons évidentes) et sur le dos? Sous le poids de l'utérus, la veine cave inférieure est comprimée et s'étend le long de la colonne vertébrale. Pour cette raison, l'enfant est privé d'oxygène.

Afin de ne pas souffrir de brûlures d'estomac la nuit, ils ont placé un pied sous leur pied à la tête du lit, à une hauteur de 9 à 12 cm.

Il ne reste qu'une option - sur le côté, mieux vaut ne pas partir. Cette position contribue à la circulation du sang vers le fœtus.

Ici, vous aurez besoin d'oreillers pré-préparés:

  • l'un est placé sous le ventre;
  • l'autre est entre les genoux;
  • le troisième est derrière le dos.

La relaxation maximale de tous les muscles contribue à la position de l'embryon. La respiration devrait être lente et profonde.

Traitement médicamenteux

La plupart des médicaments hypnotiques sont interdits aux femmes enceintes, en particulier au début. Mais au dernier trimestre, il n’est pas prudent de les prendre.

Les remèdes à base de plantes, qui introduiront la table.

Causes et traitement de l'insomnie au 3ème trimestre de la grossesse

Les derniers mois de la grossesse sont les plus difficiles pour les femmes. Le corps connaît une augmentation du stress, tous les organes travaillent dans un mode amélioré pour assurer la vie de la mère et du bébé. Il existe également des problèmes psychologiques liés à l'instabilité et à la surcharge du système nerveux. Tous ces facteurs conduisent au fait que l'insomnie survient pendant la grossesse au troisième trimestre. Les statistiques indiquent que ce problème inquiète 97% des futures mères. Demandez-vous pourquoi elle apparaît et comment vous pouvez y faire face sans nuire à la santé du fœtus et de la femme elle-même.

Pourquoi avez-vous du mal à dormir?

Les médecins disent que des facteurs psychologiques et physiologiques affectent les troubles du sommeil au cours du troisième trimestre de la grossesse. Ce n'est pas surprenant, car les changements hormonaux se modifient de façon spectaculaire, le corps se prépare à la prochaine naissance. De plus, la mère ressent tous les mouvements d'un bébé plus âgé, elle s'inquiète de son état. Considérez quels changements dans la vie d'une femme peuvent perturber un repos nocturne normal.

Causes de nature physiologique

  • Douleur dans le bas du dos et du dos, qui augmente en décubitus dorsal en raison d'un gros abdomen.
  • Crampes dans les muscles du mollet.
  • Mictions fréquentes causées par une pression excessive de l'utérus sur la vessie.
  • Syndrome des jambes sans repos qui se développe chez 15% des femmes en fin de grossesse.
  • En remuant constamment le futur bébé.
  • L'apparition d'un essoufflement, même en position couchée, alors que l'estomac serre les poumons.
  • Contractions chaotiques de l'utérus, également appelées contractions d'entraînement.
  • Prurit dans l'abdomen, se manifestant par un étirement excessif de la peau.
  • L'incapacité de trouver une position appropriée pour dormir.

Causes de nature psychologique

  • Anxiété croissante.
  • Tension nerveuse.
  • Le stress.
  • Sentiments pour l'état de l'enfant.
  • Rêves de cauchemar.
  • Peur du processus de la future naissance.

Types de violation

Les femmes enceintes ont divers problèmes de sommeil. Ils peuvent apparaître sporadiquement en raison d’explosions émotionnelles négatives ou agréables vécues la veille. Le plus souvent, l'insomnie réapparaît la nuit suivante. La future mère a juste besoin de se calmer et de faire face à ses émotions.

Cependant, il se peut que les problèmes de sommeil ne disparaissent pas en une semaine et qu’un tel état puisse causer un préjudice irréparable à la future mère et au fœtus. L'insomnie chronique doit commencer à guérir dès les premiers jours pour éviter des conséquences graves. Cet état a trois formes principales:

  1. Difficulté à s'endormir Une femme ne peut pas dormir longtemps, elle pense à tous les incidents de la journée écoulée et planifie le prochain, cela excite le système nerveux et ne lui permet pas de s’éteindre.
  2. Interruption du sommeil la nuit. Ce type d'insomnie se caractérise par un réveil constant pendant la nuit et par l'impossibilité de se rendormir.
  3. Réveil tôt. Dans ce cas, une femme enceinte se réveille très tôt le matin et ne peut plus se rendormir, ce qui la rend constamment somnolente et fatiguée pendant la journée.

Dépannage

Si la future mère ne dort pas suffisamment pendant quelques jours, vous devriez sérieusement envisager de traiter cette affection. Il est impossible de prendre des somnifères tout seul. Même si votre corps réagissait normalement à un médicament avant la grossesse, cela ne signifie pas qu'il sera inoffensif dans son état actuel.

Le traitement médicamenteux n’est prescrit que dans les cas les plus extrêmes et sous le contrôle d’un médecin. Pour les troubles de forme moyenne et légère, des méthodes sûres de normalisation du sommeil sont utilisées.

Considérez quelles habitudes comportementales doivent être ajustées pour normaliser le sommeil:

  • Éliminer le stress physique. Un travail quotidien souvent épuisant, au lieu d’un bon sommeil, donne un résultat radicalement opposé: l’insomnie. Les femmes enceintes ne peuvent pas épuiser leur corps et en faire trop, un rythme de vie modéré aidera à s’endormir normalement le soir.
  • Nous coupons le sommeil de la journée ou le jetons complètement. Les futures mères se sentent fatiguées et somnolentes toute la journée pour pouvoir dormir plusieurs fois par jour. Cependant, si la durée totale du sommeil diurne est importante, vous ne voulez pas vous reposer la nuit. Pour éviter un échec du programme, vous devez réduire la durée de la journée à 15-30 minutes et, si possible, les abandonner complètement.
  • Nous parlons des cauchemars proches. Les cauchemars sont une cause fréquente d'insomnie. Cependant, vous pouvez l'éliminer tout simplement, il vous suffit de raconter l'histoire de vos rêves horribles à un être cher ou à un être cher. Un soutien moral et des paroles apaisantes suffisent à stabiliser l’état psychologique d’une femme enceinte.
  • Évitez les surmenages émotionnels. Dans l'après-midi, vous ne devriez pas surcharger la psyché, des explosions émotionnelles ne font que la secouer et conduire au fait que les processus inhibiteurs du système nerveux ne commencent pas à l'heure. Pour vous endormir paisiblement et bien, vous n'avez pas à vous inquiéter le soir, jurez avec vos proches, arrangez les choses, regardez des films d'horreur.
  • Buvez moins avant de vous coucher. La vessie d'une femme enceinte au troisième trimestre subit constamment une pression de l'utérus, car les toilettes doivent fonctionner assez souvent. La nuit, ce processus peut perturber le sommeil, car vous devez vous préparer à l'avance pour le repos. La dernière consommation de liquide ne devrait pas être plus tard qu'une heure avant le coucher; si vous avez très soif, il est préférable de manger une tranche de citron ou un autre fruit juteux.
  • Détendez-vous avant le coucher. La méthode de relaxation pour chaque future mère sera différente. Les auto-formations aideront quelqu'un au cours duquel vous devrez vous présenter de manière très détaillée dans un coin pittoresque de la planète. Les asanas (exercices) du yoga seront plus efficaces pour quelqu'un. Et pour les femmes enceintes qui n’ont aucune contre-indication à avoir des relations sexuelles, l’intimité physique avec un partenaire vous aidera à plonger rapidement dans les bras de Morpheus.
  • Nous ne dormons que dans des vêtements confortables. Le vêtement de nuit pour la future mère est un facteur important. Choisissez des pyjamas et des chemises de nuit qui ne gênent pas le mouvement et la pression. Le tissu doit être doux et agréable au toucher, sans coutures grossières et sans décor excessif.
  • Configuration sur le positif. Il est difficile que la future mère, à un stade avancé, se concentre sur des émotions agréables, car elles doivent se préoccuper non seulement d’elles-mêmes, mais aussi de l’avenir du bébé. Cependant, essayez de ne pas laisser l’anxiété dans vos pensées avant d’aller vous coucher, imaginez à quel point il sera formidable de passer du temps avec l’enfant, de s’en occuper, de regarder comment il grandit et se développe. Rêvez et dessinez dans votre esprit les images joyeuses du futur, cela vous aidera à vous endormir avec le sourire et à vous réveiller plein de force et d’énergie.

Assurer un séjour confortable

Parfois, les femmes enceintes ont du mal à s’endormir simplement parce qu’elles ne sont pas à l’aise. Cette situation, qui semblait normale avant la grossesse, pendant la gestation du fœtus peut provoquer une insomnie. Nous étudierons plus en détail comment assurer un confort complet pendant le sommeil.

  1. Nous essayons de nous endormir uniquement du côté gauche. Au dernier trimestre de la grossesse, cette position convient le mieux à la mère et au futur bébé. L'oxygène et les nutriments s'écoulent librement vers le fœtus, et la femme ne serre pas les organes internes et ne perturbe pas la circulation sanguine.
  2. Choisir les bons oreillers. Quelques oreillers aideront la future mère à prendre la position la plus confortable. On doit être placé sous la tête de manière à ce que son niveau soit au dessus du corps, cela aidera à se débarrasser de l'essoufflement. Placez le deuxième oreiller sous le ventre de manière à ne pas arracher les muscles latéraux du dos. Le troisième peut être serré entre les jambes pour prévenir l'œdème. Cependant, un oreiller multifonctions spécial pour femmes enceintes peut remplacer l’arsenal complet des oreillers.
  3. Nous faisons un massage relaxant. Au coucher, il est utile de masser le dos, le bas du dos, les muscles du mollet, les pieds et d’autres zones à problèmes. Cela aidera à soulager la fatigue physique et à prévenir les crampes nocturnes.
  4. Dormeur bien organisé. Afin de ne pas ressentir d'inconfort pendant le sommeil, procurez-vous un matelas orthopédique, il répartira uniformément la charge sur tout le corps et soulagera la tension musculaire.
  5. Nous nous soucions du microclimat. Un sommeil sain est impossible dans une pièce encombrée, les femmes enceintes sont particulièrement sensibles au manque d'air frais. Avant de vous reposer, assurez-vous de bien aérer la chambre et même mieux si la fenêtre est ouverte toute la nuit. Cependant, veillez à ce que le corps ne gèle pas, couvrez-le avec une couverture chaude et portez des chaussettes aux pieds.
  6. Éliminer les démangeaisons cutanées. L'utilisation de crèmes et de lotions spéciales pour les vergetures sur l'abdomen et le thorax pendant la grossesse ne donne pas qu'un effet cosmétique. Des outils spéciaux éliminent les démangeaisons qui surviennent lors de l’étirement de la peau. Ils doivent être utilisés régulièrement pour éviter toute gêne la nuit.
  7. Ne pas trop manger avant le coucher. Le dîner d'une future maman devrait être savoureux, mais léger, car trop manger peut causer de l'insomnie. Les experts disent que les protéines sont mieux adaptées au dernier repas, car elles contiennent du tryptophane, un acide aminé essentiel qui soulage le stress et favorise la production de mélatonine, une hormone du sommeil.

Résumons

Au troisième trimestre de la grossesse, le corps de la femme active toutes ses forces afin de se préparer au prochain travail. Tous les changements de nature physique et psychologique peuvent entraîner des problèmes de sommeil. Cependant, il est possible de les éliminer avec l'aide de préparations médicales uniquement dans les cas les plus graves et uniquement avec l'autorisation du médecin.

Pour normaliser le repos nocturne, vous devez revoir vos habitudes et votre routine quotidienne. Un tel ajustement aidera la future mère à dormir suffisamment et à reprendre des forces avant la naissance du bébé.

Pourquoi l'insomnie survient pendant la grossesse au troisième trimestre

Une perturbation modérée du rythme normal du sommeil est un phénomène très courant. Selon les statistiques, presque chaque future maman le confronte dans une certaine mesure. L'insomnie pendant la grossesse au troisième trimestre ne crée pas une menace significative pour la vie de la mère ou pour sa santé, mais le malaise psychologique et physique en est la cause.

Caractéristiques de l'état

L'insomnie chez les femmes enceintes qui ne bénéficient pas d'un repos suffisant pendant leur sommeil affecte leur bien-être.

Fatigue constante, apathie et faiblesse ne sont que quelques-unes de ses conséquences. Une femme peut souffrir de distraction, de capacité de travail, tant mentale que physique.

Pendant la grossesse, le corps de la femme est soumis à une pression énorme et il est donc extrêmement important qu’elle se repose bien.

Mais avec juste un tel repos, presque toutes les femmes enceintes ont des problèmes. Aux premiers stades, une tempête hormonale se produit dans le corps de la femme, ce qui provoque un état similaire. Quelles sont les raisons du manque de sommeil profond au troisième trimestre, pourquoi la future maman ne peut pas dormir, que faire, comment remédier à la situation.

Causes de la pathologie

Considérez les causes de l'insomnie chez les enfants en retard. Tous les facteurs d'insomnie pendant la grossesse dans les dernières périodes peuvent être divisés en deux catégories: physiologiques et psychologiques.

Physiologiques pendant la grossesse sont les suivants:

  1. Sentiment douloureux de tirer le personnage dans la zone arrière. Plus tard, l'utérus est déjà considérablement élargi et crée une charge supplémentaire sur la colonne vertébrale, provoquant des sensations particulièrement douloureuses la nuit, ce qui rend difficile de s'endormir.
  2. Les crampes des muscles gastrocnémiens se produisent souvent aussi la nuit et sont associées à une charge supplémentaire sur les jambes.
  3. Le besoin fréquent d'uriner la nuit est également dû au fait que l'utérus élargi exerce une pression sur les organes voisins et la vessie.
  4. Les nausées, les brûlures d'estomac peuvent également déranger une femme la nuit. Pendant la grossesse, en particulier à un stade avancé, l'utérus exerce une pression sur l'estomac, notamment en position horizontale.
  5. En position horizontale, les femmes peuvent éprouver un essoufflement, une sensation de manque d’air dans les poumons.
  6. La sensation de démangeaisons dans l'abdomen due aux vergetures peut également causer des problèmes d'endormissement.
  7. Ces dernières semaines, des périodes d’entraînement peuvent survenir, qui ne donnent pas non plus de sommeil réparateur à la future mère.
  8. La cause la plus courante et commune est l'incapacité de trouver une posture confortable pour la relaxation en raison du grand abdomen.

Chez les femmes enceintes, l'insomnie peut être causée par des facteurs psychologiques:

  1. État stressant qui empêche de dormir.
  2. Anxiété, anxiété pour la santé des miettes dans l'utérus, peur du processus de naissance à venir.

Peu importe la raison qui a provoqué des troubles du sommeil chez les futures mères, ce processus ne peut pas être démarré, car il peut affecter négativement la condition de la femme et du bébé. Par conséquent, il est nécessaire de prendre des mesures en temps utile et d'apprendre à gérer un invité non invité.

Le sommeil normal est la réalité

Comment gérer l'insomnie pendant la grossesse au cours du troisième trimestre. Pour dormir comme un bébé, vous devez en prendre soin.

Utilisez ces conseils:

  1. Ne pas manger au moins 2-3 heures avant le coucher. Pendant le dîner, vous devez également éliminer la consommation d'aliments lourds, qui sont digérés pendant longtemps. Il est préférable de privilégier les repas légers à base de protéines ou de glucides. Mais une tasse de tisane chaude avant le coucher n'interfère pas du tout, elle vous aidera à vous endormir plus rapidement.
  2. La température dans la pièce ne doit pas dépasser 18-20 degrés. Un air trop sec assèchera les muqueuses du nez et de la gorge. Au coucher, il est nécessaire de ventiler la pièce et, pendant les mois les plus chauds, de dormir avec la fenêtre ouverte. Un nettoyage humide régulier est également nécessaire.
  3. La couchette devrait être aussi confortable et spacieuse que possible, le matelas - pas très mou, mais aussi dur avec modération.
  4. Si possible, vous pouvez acheter des oreillers spéciaux pour les femmes enceintes. Ils peuvent être placés non seulement sous la tête, mais également sous le ventre.
  5. Ne soyez pas nerveux avant d'aller au lit, éloignez les mauvaises pensées de votre tête, ne vous mêlez pas de regarder la télévision, en particulier les émissions chatouillées par les nerfs.
  6. Il est strictement interdit à la future mère avant le coucher de boire du thé ou du café fort.
  7. Le miel a un bon effet hypnotique. Une tasse de lait chaud avec du miel avant de se coucher aide à s'endormir rapidement et à bien dormir.

À ce stade, il n'y a pas de somnifère qui soit sans danger pour l'enfant à naître. Comment se débarrasser de l'insomnie au cours du troisième trimestre par les moyens disponibles.

La détente

Une séance de relaxation avant le coucher aidera efficacement à faire face au problème. Pour se détendre et s'endormir tranquillement, une femme enceinte peut organiser une séance d'aromathérapie, qui devrait être accompagnée d'une belle musique agréable et calme.

Une douche chaude, ainsi qu'un léger massage du bas du dos et des jambes vous aideront également à vous endormir plus rapidement. Un remède éprouvé contre l'insomnie - une promenade à l'air frais avant de se coucher.

Exercice

Un effort physique permis aidera non seulement à se sentir mieux et à se préparer efficacement à l'accouchement, mais aussi à bien dormir.

Marcher en position couchée a aidé beaucoup à faire face aux troubles du sommeil.

Pour ce faire, allongez-vous sur le dos, baissez les bras le long du corps, levez les jambes et faites des exercices imitant la marche.

La gymnastique respiratoire est également très efficace non seulement pour lutter contre l'insomnie, mais également pour préparer l'activité professionnelle.

Une telle gymnastique est enseignée de manière absolue dans toutes les formations pour l'accouchement. La gymnastique nourrit le corps avec de l'oxygène et soulage le stress physique excessif. Il n’est pas difficile de maîtriser la gymnastique respiratoire: il faut d’abord respirer "superficiellement" (sans la participation de l’abdomen), puis de manière intermittente (pendant que les chiens respirent), puis passer à la technique de respiration avec un délai de 20 secondes.

Que faire est interdit

Pour éviter les insomnies au dernier trimestre de la grossesse, il est nécessaire d'assimiler les moments qu'il est strictement interdit de commettre:

  1. Buvez des boissons toniques, surtout l'après-midi.
  2. Pendant la journée, il est nécessaire de limiter l’apport liquidien afin de ne pas ressentir le besoin fréquent d’uriner la nuit.
  3. Prenez des diurétiques, qui irritent la vessie, qui subit déjà un stress supplémentaire.
  4. Utilisez des teintures à l'alcool. Même une petite quantité d'alcool peut causer des dommages importants au bébé à naître.
  5. Prenez des hypnotiques médicamenteux.
  6. Pendant la journée, vous ne devriez pas dormir plus de 30 minutes.

Ce qui menace l'insomnie

L'insomnie persistante à long terme peut causer des dommages importants à la future mère et à son bébé.

Conséquences négatives possibles:

  1. un déséquilibre du fond hormonal, qui peut provoquer une augmentation du tonus de l'utérus, créant ainsi la menace d'une interruption de grossesse à un stade précoce et d'une naissance prématurée - à des périodes ultérieures;
  2. tachycardie, sauts de tension artérielle;
  3. fatigue, apathie, diminution des performances et détérioration de l'humeur;
  4. irritabilité, nervosité et autres perturbations du travail du système nerveux central.

Cette condition va généralement à la fin du premier trimestre. Dans les dernières périodes, le manque de sommeil est le résultat de nombreuses causes somatiques, et il n’ya que les méthodes traditionnelles pour combattre la pathologie, à l’aide d’exercices physiques et de la relaxation.

À tout moment, une nuit complète de repos devrait durer au moins 8 heures pour que le corps puisse se détendre et se régénérer.

Vidéo utile: lutter contre l'insomnie pendant la grossesse

Conclusion

L'insomnie au troisième trimestre peut considérablement compliquer la qualité de vie de la future mère. Pendant cette période, le corps féminin est soumis à une pression extrême et a besoin de repos. Par conséquent, tout doit être mis en œuvre pour prévenir les violations graves et durables. Si vous ne pouvez pas le faire vous-même, vous devriez demander conseil à un spécialiste expérimenté.

Insomnie tardive pendant la grossesse: que faire si le sommeil est difficile au troisième trimestre?

L'attente joyeuse et angoissée est terminée aux deux tiers. Le calme du deuxième trimestre, lorsque les tempêtes hormonales se sont apaisées et qu'un estomac relativement petit ne cause pas de gêne, se transforme progressivement en une forme difficile. L'insomnie pendant la grossesse au troisième trimestre est due à des raisons autres que celles de son prédécesseur au premier trimestre, mais cela ne crée pas moins de gêne. Les statistiques implacables promettent des problèmes de repos de nuit au cours des dernières années pour 97% des femmes.

Les troubles du sommeil à partir de trente semaines sont constitués d’une multitude de facteurs physiologiques et psycho-émotionnels et ne progressent qu’avec une augmentation de la durée. Par conséquent, commencer à lutter contre l'insomnie est à ses premières manifestations.

Les symptômes

L’insomnie tardive chez la femme enceinte est l’un des nombreux troubles du sommeil qui accompagnent les symptômes suivants:

  • incapacité de s'endormir pendant une demi-heure ou plus;
  • sommeil intermittent ou peu profond, non propice au repos et à la détente;
  • un petit sommeil avec réveil au milieu de la nuit, quand vous ne pouvez pas dormir à nouveau.

Habituellement, au cours des derniers mois de la grossesse, une série de symptômes tourmente une femme. Par conséquent, la lutte contre ces symptômes doit également être complexe.

Classification

Les types d'insomnie sont classés selon les caractéristiques suivantes.

Au moment de l'apparition des symptômes:

  • À partir de l'insomnie. Manifesté sous la forme d'un trop long processus d'endormissement. Les facteurs provocateurs sont la stimulation excessive psycho-émotionnelle, l'inconfort physique, l'incapacité de trouver une posture confortable, la douleur, l'activité nocturne du bébé.
  • Vue médiane. Caractérisé par des interruptions de sommeil répétées tout au long de la nuit. Elle est provoquée par une gêne physique, qui nécessite de fréquents changements posturaux, des mains raides ou des crampes dans les jambes, une augmentation de la miction et des brûlures d'estomac. La situation est aggravée par les mauvais rêves et les cauchemars causés par la peur des complications et la naissance prochaine.
  • L'espèce finale. Pré-aube, réveil trop tôt sans sentiment de gaieté. Outre les variantes précédentes, elle est causée par un complexe de réactions physiologiques et somatiques.

Types d'insomnie par durée et causes:

  • Unique ou situationnel. Des cas isolés d'insomnie, provoqués par des causes spécifiques et spécifiques, des expériences émotionnelles et des problèmes réels. En règle générale, la qualité du sommeil est normalisée après la suppression des situations de provocation et ne nécessite aucune intervention supplémentaire.
  • Court terme La durée de ce type d'insomnie est de 7 à 10 jours. Si après cette période, la situation ne change pas, c'est une raison pour une analyse sérieuse de ce qui se passe et, éventuellement, pour de l'aide. Généralement causé par des problèmes psycho-émotionnels prolongés ou un inconfort physique, étiré dans le temps. Par exemple, les accès nocturnes de brûlures d'estomac, qui ont augmenté ces dernières semaines, ne disparaîtront pas sans la modification du régime alimentaire.
  • Trouble chronique du sommeil. Condition épuisante, durant des mois, quelle que soit la durée de la grossesse. Ce peut être un signe de certaines maladies, survient souvent dans la vie d'une femme avant même qu'elle tombe enceinte.

L'insomnie chronique est un motif d'excitation sans équivoque, puisqu'un organisme en proie à un stress grave est privé de la possibilité de récupérer, ce qui signifie qu'il travaille pour le porter. Un tel rythme peut nuire à la santé et au développement du fœtus qui manque souvent d’oxygène, ce qui nécessite des ajustements obligatoires.

Causes de l'insomnie du troisième trimestre

Le dernier trimestre de la grossesse, à partir du septième mois, est considéré comme une période physiquement difficile. C'est pourquoi les congés de maladie liés à la grossesse et à l'accouchement sont accordés à compter de la 31e semaine.

Pourquoi l’insomnie (insomnie) du troisième trimestre se produit-elle? En règle générale, il repose sur un ensemble de causes physiques et émotionnelles, auxquelles s'ajoutent des attentes croissantes chaque jour.

Ainsi, les facteurs psycho-émotionnels comprennent:

  • Fatigue chronique, sensation de lourdeur et d'impuissance.
  • La peur de l'accouchement, pour laquelle il n'y a que quelques semaines, puis quelques jours.
  • Souvenirs négatifs possibles des naissances précédentes, s'ils n'étaient pas faciles.
  • Attente progressive, suivi des signaux de préparation prénatale du corps.
  • Anxiété à propos de l'état du bébé.

Causes physiologiques de l'insomnie:

  • Ajustement hormonal avant l’accouchement - diminution du taux de progestérone, augmentation de la concentration d’œstrogènes.
  • Difficultés à choisir la position optimale du corps pour dormir. Un ventre à croissance rapide laisse peu d'options. Une femme est obligée de dormir de son côté, ce qui peut être inconfortable sans habitude.
  • Fréquents (5–8 fois par nuit) allaient aux toilettes, ce qui s'explique par la pression de l'utérus qui se développait sur la vessie.
  • L'utérus appuie sur le diaphragme, provoquant des brûlures d'estomac et des difficultés respiratoires (essoufflement, manque d'oxygène).
  • La charge accrue sur la colonne vertébrale provoque des douleurs dans les régions lombaire et sacrée, souvent après une journée bien remplie, les os du bassin se «gémissant».
  • Les manifestations d'ostéochondrose de la ceinture scapulaire, accentuées par un œdème, provoquent un engourdissement douloureux des mains, nécessitant un changement de position fréquent.
  • Dans la seconde moitié de la grossesse, à partir du cinquième mois environ, des varices apparaissent ou s'aggravent, ainsi qu'une carence en calcium et magnésium, qui provoque des crampes nocturnes aux jambes.
  • Au neuvième mois (entre 36 et 39 semaines), la plupart des femmes se sentent régulièrement entraînées, y compris la nuit.
  • Une autre cause des troubles du sommeil est la démangeaison de la peau qui s’étire de l’abdomen, qui provoque un désir irrésistible de démangeaisons.

Le repos nocturne peut perturber l'activité du bébé, dont le mode ne coïncide souvent pas avec celui de sa mère. Environ jusqu'à la 32e semaine, il y a suffisamment d'espace pour bouger en douceur, mais avec le temps et la croissance de l'enfant, ses mouvements se transforment en soubresauts visibles, souvent douloureux.

Même une de ces raisons peut suffire à l'apparition de l'insomnie, mais le plus souvent, une femme enceinte est tourmentée la nuit par une combinaison de plusieurs facteurs qui ont un effet néfaste sur son bien-être et son humeur.

Moyens de normaliser le sommeil

La physiologie de l'apparition d'une insomnie débilitante en fin de grossesse ne signifie pas qu'il est impossible de s'en débarrasser ou qu'il n'est pas nécessaire de la combattre. D'abord, vous devriez vous calmer. Une excitation excessive ne fera que nuire à la mère et au bébé. Nous choisissons les méthodes appropriées et commençons à agir.

Ce que vous devez faire enceinte pour s'aider elle-même:

  • Normalisez le microclimat dans la pièce, choisissez la température optimale (16–22 ° C) et l'humidité (pas moins de 40%). Si nécessaire, utilisez un humidificateur ou des serviettes humides.
  • Essayez de garantir un flux d'air frais constant, car la plupart des femmes enceintes ont des difficultés à respirer et souffrent ensuite d'un manque d'oxygène.

Faites attention! Pendant la grossesse, il est recommandé d’enlever des plantes d'intérieur de la chambre à coucher, qui absorbent l'oxygène la nuit, et des dépoussiéreurs - tapis, peluches, couvertures, auvents, etc.

  • Choisissez un matelas orthopédique, une literie de qualité, des oreillers supplémentaires. Les sous-vêtements et les vêtements de nuit doivent être fabriqués à partir de matières naturelles douillettes et légères (lin, coton) qui, combinées à l’utilisation d’outils spéciaux, permettent de réduire l’inconfort des peaux qui démangent.
  • Utilisez des oreillers qui vous aideront à adopter une posture confortable. Par exemple, un coussin sous vos pieds réduira les risques de crampes nocturnes et une tête de lit surélevée réduira les symptômes de brûlures d'estomac et soulagera la respiration.
  • Prenez un bain ou une douche au sel de mer tiède (pas chaud!). En combinaison avec le massage des zones à problèmes (pieds, dos lombaire et cervical), ils fourniront un excellent effet relaxant.

Prévention de l'insomnie

Soulager la condition physique globale, y compris la manifestation de symptômes d'insomnie, aidera à revoir la routine quotidienne, la nutrition et la répartition de la charge. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Définir un mode pratique. Se coucher et se lever en même temps, cela prend du temps et des choses importantes à planifier pour la première moitié de la journée.
  • Abandonnez le sommeil de jour.
  • Pour se débarrasser des mauvaises habitudes et des erreurs nutritionnelles, par exemple, le dernier repas doit être facile et quelques heures avant le coucher.
  • Faites des exercices modérés et promenez-vous le soir pendant au moins 30 minutes.

De tels changements simples rendent la vie au cours des dernières semaines de grossesse beaucoup plus facile et plus agréable.

Remèdes contre l'insomnie autorisés pour les femmes enceintes

Les médicaments utilisés pour traiter l'insomnie pendant la grossesse sont interdits car ils peuvent nuire gravement à la santé du futur bébé.

C'est important! Les sédatifs pendant la grossesse sont utilisés exclusivement dans des cas pathologiques particuliers. La décision d'admission de tels fonds est prise uniquement avec le médecin, et il est préférable - après avoir consulté des médecins de plusieurs spécialités.

En outre, dans les derniers stades de la réalisation de tels moyens, en règle générale, ils sont inutiles. Par exemple, il est difficile de s’endormir, peu importe la quantité de somnifère que vous prenez, si vous «tordez» vos jambes, si votre vessie est cassée ou si votre œsophage est en feu.

Les remèdes populaires épargnants peuvent être utilisés comme composant sédatif d'une approche intégrée de la lutte contre l'insomnie. Les bouillons d'herbes et leurs diverses combinaisons aident à normaliser la pression, réduisent l'activité cérébrale et le niveau d'anxiété, et transfèrent ainsi le corps à un "mode repos" et restaurent le sommeil perdu.

Les herbes testées par plusieurs générations de femmes enceintes: menthe, mélisse, amarante, aubépine, valériane, camomille, millepertuis, aident à lutter contre l'insomnie des dernières règles.

Vous pouvez recourir à un moyen populaire et efficace d’aider votre corps à se détendre après une longue journée bien remplie: buvez un verre de lait tiède au lit avec 1 c. À thé de miel dilué dans celui-ci.

C'est important! Pendant la grossesse, il faut se méfier des remèdes à base de plantes, même prouvés à maintes reprises. Une utilisation non contrôlée peut provoquer des réactions allergiques inattendues.

Au cours du dernier trimestre de la grossesse, un traitement symptomatique des causes des troubles du sommeil est parfois nécessaire. Avec le médecin sont sélectionnés:

  • des médicaments qui normalisent la pression artérielle et soulagent les maux de tête;
  • un régime qui exclut les aliments qui causent des brûlures d'estomac;
  • sur la base de l'analyse - préparations de magnésium et de calcium;
  • cours de massage.

Faites attention! L'insomnie avant l'accouchement, en particulier à la quarantième semaine, est un phénomène physiologique, et il ne sera pas tout à fait possible d'y faire face. Le mieux que l'on puisse faire est d'accepter ce fait, de minimiser les symptômes désagréables, d'essayer d'éviter les troubles et de provoquer des situations difficiles et de contrôler la santé de la mère et de l'enfant.

Dans une période aussi difficile, le corps de la future mère répondra nécessairement à un sommeil prudent, réparateur et réparateur, avec une attitude attentive et bienveillante à son égard.

Mauvais sommeil dans les dernières semaines avant l'accouchement: peut-on éviter les problèmes

Enceinte tous les 9 mois nécessite un sommeil sain et fort. Lorsque l'insomnie apparaît, la femme se sent fatiguée, devient irritable et devient irritable. Ne pas ignorer le désordre qui provoque le développement d'un état dépressif, la névrose.

Difficulté à dormir au troisième trimestre de la grossesse: symptômes typiques

Les femmes enceintes sont sujettes aux pathologies suivantes: privation, insomnie, apnée, bruxisme (grincements de dents), somnambulisme, cauchemars. Ces conditions peuvent entraîner une altération du développement du fœtus ou une interruption prématurée de la grossesse. Par conséquent, quand ils apparaissent, il est recommandé de consulter un médecin. L'insomnie pendant la grossesse au troisième trimestre se manifeste par les symptômes suivants:

  • s'endormir de manière prolongée et difficile, l'apparition de pensées obsédantes et anxieuses avant le coucher;
  • réveil fréquent sans raison;
  • des cauchemars;
  • sommeil peu profond;
  • somnolent pendant la journée.

La manifestation de l'un des symptômes est déjà une pathologie. Si vous ne vous battez pas rapidement contre l'insomnie, la femme commence à se sentir fatiguée et irritée. L'insomnie prolongée perturbe l'état de la mémoire, nuit à la concentration.

L'insomnie est fréquente dans les dernières étapes du portage d'un enfant

Pourquoi les troubles du sommeil surviennent-ils? Une femme ne peut pas s'endormir en raison d'une défaillance hormonale et d'une augmentation du volume de l'utérus, ce qui entraîne le déplacement de tous les organes. De plus, les femmes enceintes font souvent des cauchemars liés à la naissance, à l’apparition de l’enfant à naître. Il existe 3 types d'insomnie:

  1. Situationnel. Le trouble est déclenché par des informations négatives, du stress, des querelles, des maladies.
  2. Court terme. Se pose au cours des premier et troisième trimestres de la grossesse en raison de changements physiologiques dans le corps.
  3. Chronique. Ce type de maladie est la forme la plus complexe qui nécessite un traitement médical et psychothérapeutique.

Raisons principales

Les premiers mois de la grossesse s'accompagnent de troubles du sommeil dus à la progestérone. En outre, le niveau de production d'autres hormones, contribuant au succès de la conception et de la préparation du corps pour supporter le fœtus. Au cours du dernier trimestre, la cause principale du manque de sommeil est une hypertrophie de l'utérus.

Elle souffre d'insomnie au dernier tiers de sa grossesse pour les raisons physiologiques suivantes:

  • gros ventre, ce qui ne permet pas de choisir une position confortable pour dormir;
  • mictions fréquentes dues à la pression sur la vessie;
  • brûlures d'estomac;
  • mouvement actif du fœtus;
  • difficulté à respirer, ronflement, apnée;
  • gain de poids supérieur à 20 kg;
  • crampes, gonflement des jambes;
  • démangeaisons dans l'abdomen, les cuisses, la poitrine;
  • combats de formation.

Joue également un rôle psychologique important. En particulier si la première grossesse, l'insomnie ne recule pas pendant tout le troisième semestre en raison de la peur de l'inconnu. Les futures mères s'inquiètent souvent, se sentent anxieuses, craignent de ne pas faire face au nouveau-né.

Si la femme travaille toujours, est surmenée physiquement ou émotionnellement, cela conduit à une fatigue chronique, ce qui provoque un trouble du sommeil.

Mauvais repos nocturne: préjudice causé à la mère et au fœtus

Pendant la grossesse, les femmes doivent dépenser plus de force et d’énergie pour les choses de tous les jours. Le manque chronique de sommeil nuit gravement à la santé. La fille est somnolente, devient irritable, agressive.

Les changements dans le contexte psycho-émotionnel peuvent conduire à la dépression, à la névrose et à une anxiété accrue.

Les habitudes de sommeil dans les dernières semaines avant l'accouchement

Les dernières semaines avant l'accouchement sont les plus importantes et les plus difficiles pour les femmes. On lui conseille de dormir et dormir davantage, car la routine quotidienne changera avec la naissance de l'enfant.

Cependant, même pendant la gestation, le corps se prépare au réveil nocturne, le sommeil devient alerte. Beaucoup de filles attendent leurs crises, craignant de les manquer ou en retard pour aller à l'hôpital.

Troubles possibles

80% des femmes ont du mal à s'endormir au cours des dernières semaines de grossesse. À partir de 34 à 35 semaines environ, la respiration devient plus facile, le ronflement diminue, mais l’insomnie ou l’absence de sommeil nocturne survient.

Les contractions de l'entraînement deviennent chaque jour plus fortes, les femmes primipares les prennent parfois au début du travail. Par conséquent, les nuits sans sommeil commencent non seulement pour la femme enceinte, mais pour toute la famille. Pour éviter l'apparition d'une dépression nerveuse ou d'une anxiété accrue, il est recommandé de se distraire des pensées obsessionnelles.

L'émergence de cauchemars

Avoir un bébé est un processus très important qui effraie une femme. Elle pense constamment à la naissance à venir ou à ce que sera le bébé. Toutes ces pensées provoquent le développement de cauchemars. Les rêves sont vivants et mémorables: après eux, la femme enceinte se réveille au milieu de la nuit et ne peut pas dormir avant le matin. Le plus souvent, de tels rêves se produisent avec l'intrigue suivante:

  • L'accouchement ne se déroule pas comme prévu, une femme a les larmes aux yeux, elle souffre de douleurs infernales.
  • Un enfant de l'autre sexe est né.
  • L'activité générique a commencé, mais rien n'a encore été acheté pour le bébé, le sac n'a pas été récupéré à la maternité.
  • Une femme ne donne pas naissance à un enfant, mais à un animal (chaton, chiot, poulet).
  • Après avoir donné naissance, la fille augmente considérablement en volume, la silhouette se détériore.

Ce qui précède est le plus populaire, mais tout dépend de la peur principale d’une femme. Pour éliminer les cauchemars, il est recommandé de discuter de vos expériences avec un partenaire ou des personnes proches.

Facteurs provocants

Si une femme souffre d'une maladie chronique ou a tendance à avoir des troubles du sommeil avant de devenir enceinte, son état de santé peut s'aggraver pendant la grossesse. Pathologies pouvant mener à l'insomnie: rhinite allergique, asthme, diabète, insuffisance cardiaque ou rénale. Pour provoquer l'insomnie au 3ème trimestre, en plus de facteurs physiologiques et psychologiques, les raisons suivantes peuvent être rencontrées:

  • lit et oreiller inconfortable;
  • pièce étouffante;
  • sommeil de jour;
  • manque d'activité physique.

Si une femme est sujette aux allergies provoquer l'insomnie, le pollen peut les plantes d'intérieur, les poils d'animaux. En outre, avant d'aller au lit, il est déconseillé de boire des boissons contenant de la caféine et de bien manger, en particulier les aliments gras.

Se débarrasser de l'insomnie au troisième trimestre

Vous vous inquiétez de l'insomnie au cours du troisième trimestre de la grossesse pendant plus d'une semaine, que dois-je faire? Le traitement sur ordonnance n'est pas recommandé, car de nombreux médicaments sont contre-indiqués et peuvent nuire au fœtus. Tout d’abord, faites attention aux stimuli externes: lumière vive, bruit, télévision active, lit inconfortable.

Accessoires pour vous aider à choisir une position confortable

Pour bien dormir, il est nécessaire de choisir la bonne posture qui minimise l’inconfort d’un gros abdomen et ne cause pas de gêne au développement du fœtus. Pour une nuit de repos, il est recommandé d’aller sur le côté gauche. Placez de petits oreillers sous votre ventre ou entre vos jambes.

Chambre à coucher et lit: recommandations pour créer des conditions de sommeil

La pièce pour dormir devrait être confortable: faites un nettoyage humide, nettoyez les tapis. Faites attention à la température dans la chambre (18-21o) et à l'humidité (pas plus de 40%). Avant de vous coucher, assurez-vous de bien aérer la pièce. Par temps chaud, vous pouvez laisser la fenêtre ouverte toute la nuit.

Le lit doit être confortable et large pour qu'une femme puisse se retourner en toute sécurité. Choisissez une couverture en fonction de la saison, faites un lit en lin avec des matériaux naturels. Faites également attention aux vêtements dans lesquels vous dormez.

À propos des avantages de la phytothérapie

Pour éliminer les symptômes de l'insomnie, il est recommandé aux femmes occupant un poste d'utiliser des recettes de la médecine traditionnelle. La phytothérapie est la méthode la plus sûre. Buvez avant de vous coucher 150-200 ml de bouillon ou de thé avec des herbes ayant un effet sédatif, telles que: mélisse, menthe, camomille, aubépine, valériane, millepertuis.

En outre, les femmes enceintes sont autorisées à prendre l'homéopathie. Le médicament n’est prescrit que par un médecin après un examen approfondi et la recherche de la cause de l’insomnie.

Les médicaments en dernier recours

Il est déconseillé de prendre des somnifères et autres médicaments qui ont été prescrits à une femme avant la grossesse. Un médecin peut prescrire un médicament uniquement en cas de maux de tête graves et de pression accrue. Si les brûlures d'estomac causent des problèmes de sommeil, prenez Renny, Gastal, Fosfalyugel.

En cas de risque de fausse couche en raison d'une tonicité utérine accrue, un traitement en milieu hospitalier est recommandé. La femme se verra attribuer un compte-gouttes avec magnésie et calcium. Ils élimineront les douleurs sévères dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, normaliseront l'état psycho-émotionnel.

Marche au coucher et activité physique modérée pendant la journée

En raison de l'augmentation de l'abdomen, il devient difficile pour une femme de marcher et de respirer, un essoufflement apparaît et ses jambes deviennent enflées. Par conséquent, beaucoup abandonnent complètement l'activité physique, préférant se reposer devant l'ordinateur ou devant le téléviseur. Avec un tel mode de vie, une femme enceinte ne se fatigue pas et le soir elle ne peut pas s'endormir.

Il est recommandé de marcher quelques heures dans la rue avant de se coucher. Si vous ne pouvez pas vous endormir pendant une longue période, faites des exercices de respiration. D'abord, respirez calmement et uniformément, puis rapidement et par intermittence.

Aliments et boissons à exclure

Pendant la grossesse, en particulier en cas de problèmes de sommeil, il est recommandé d’exclure les boissons contenant de la caféine. Limitez l'utilisation du thé noir et vert. Vous ne pouvez pas non plus manger des aliments gras, fumés ou frits.

Le repas ne devrait pas être au plus tard 2 heures avant le coucher. Les femmes souffrant de brûlures d'estomac ne doivent pas trop manger et boire des boissons gazeuses. Pour réduire les mictions nocturnes, limitez votre consommation d’eau avant le coucher.

Façons de trouver l'harmonie intérieure

Pour soulager la tension nerveuse et éviter les pensées sur la naissance, il est recommandé de faire ce que vous préférez avant de vous coucher. Prenez un bain chaud, demandez à votre mari de se faire masser. Pendant la journée, allez faire du shopping, achetez des vêtements ou des jouets pour votre futur bébé. En outre, avant une nuit de sommeil, vous pouvez boire un verre de lait chaud au miel.

Conversations désagréables réservées pour la première moitié de la journée. Si vous êtes tourmenté par des cauchemars et que vous ne pouvez pas dormir à cause de l'anxiété et des peurs, partagez-le avec votre partenaire.

Un bon sommeil est la meilleure préparation à l'accouchement

La naissance et les soins d'un bébé prennent beaucoup de temps. Les jeunes mères souffrent d'un manque de sommeil constant. Par conséquent, pendant l'accouchement, vous devez vous reposer aussi souvent que possible. Pour prévenir l'insomnie au cours du troisième trimestre de la grossesse, suivez ces instructions:

  • ajuster le mode veille, se coucher au plus tard à 23h00;
  • arrêter de fumer et de café;
  • ne pas trop forcer physiquement et émotionnellement;
  • obtenir des émotions positives de la communication avec les amis et la famille.

Si une femme mène le bon mode de vie, les problèmes de sommeil et l'état psycho-émotionnel ne devraient pas survenir. Si l'insomnie dure plus d'une semaine, consultez un gynécologue. Ne prenez pas de médicaments et de remèdes homéopathiques sans consulter un médecin.

Au cours du dernier trimestre, le corps de la femme a connu de nombreux changements. L'élargissement de l'utérus et de l'abdomen, le besoin fréquent d'uriner conduisent au développement de l'insomnie. Si vous ne pouvez plus dormir ou si vous ne vous êtes pas réveillé à 3-4 heures du matin, revoyez votre style de vie et demandez de l'aide à votre médecin.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie