L'insomnie ou l'insomnie chez les adolescents est un phénomène assez fréquent qui a ses propres caractéristiques. Leur temps de sommeil varie beaucoup de temps, de sorte qu'il est très difficile pour un adolescent de se lever à l'heure le matin. Le manque chronique de sommeil entraîne des problèmes à la maison et à l'école.

Pour faire face au problème, les parents doivent souvent faire appel à des spécialistes, qui peuvent identifier les problèmes psychologiques au stade initial et les éliminer à temps, tandis que les écoliers perçoivent souvent les mots des «baïonnettes» sans écouter aucun conseil utile.

Facteurs contribuant à l'insomnie

Les médecins identifient deux causes principales d'insomnie chez les adolescents: les troubles hormonaux associés à l'âge et les explosions émotionnelles fréquentes, étroitement liées les unes aux autres, dans la mesure où le comportement humain a un impact sérieux sur l'équilibre des hormones dans le corps.

La perturbation du fond hormonal pendant l'adolescence est principalement associée à une diminution de la quantité de l'hormone mélatonine produite par le corps. C'est lui qui est responsable d'une nuit complète de sommeil.

Fait intéressant, le pic de production de mélatonine chez les enfants et les adultes représente 21 à 22 heures, alors que chez les adolescents, sa quantité maximale est observée de 24 à 1 heure de la nuit. C'est pourquoi les enfants âgés de 12 à 14 ans ne se couchent pas tôt, car ils ne veulent toujours pas.

Les crises émotionnelles fréquentes n'ont pas non plus autant d'importance, puisqu'un adolescent peut se réjouir ou provoquer des amendes, même à première vue. De telles expériences fortes et provoquer des violations d'un repos de nuit complète.

En outre, les facteurs suivants affectent la détérioration du sommeil nocturne:

  • routine de jour perturbée;
  • des charges mentales fortes et fréquentes nécessaires au processus d'apprentissage;
  • mode de vie sédentaire;
  • long passe-temps à l'ordinateur;
  • une personne a de mauvaises habitudes - le tabagisme, la drogue, l'alcool;
  • utilisation de boissons énergisantes avant le coucher, café;
  • nourriture abondante avant le coucher;
  • surmenage émotionnel;
  • mauvaise hygiène de sommeil (éclairage intense, bruit dans la chambre, etc.);
  • situations stressantes.

Toutes ces causes contribuent au développement de l'insomnie chez les enfants adolescents. Les parents doivent porter une attention particulière à l'état de santé de l'enfant afin de déceler à tout moment les signes de perturbation du sommeil et prendre les mesures nécessaires pour préserver la santé de l'adolescent.

Comment déterminer le développement de l'insomnie

L'insomnie a une variété de symptômes qui chez les enfants pendant la période de la puberté peuvent différer des symptômes de cette maladie chez les adultes. Tout d’abord, vous devez faire attention au fait que le désir de repos des adolescents arrive beaucoup plus tard que celui des adultes.

C'est pourquoi les enfants refusent souvent de se coucher à 21h, car leur corps est encore plein d'énergie et n'est pas prêt pour le repos nocturne.

En outre, des troubles du sommeil peuvent survenir avec les symptômes suivants:

  1. S'endormir est un réel problème.

Normalement, une personne de tout âge ne devrait pas s’endormir plus de 20 minutes. Si vous ne pouvez pas le faire en moins d’une heure, vous devriez consulter un médecin.

  1. Durée de sommeil réduite.

L'enfant dort très peu, tandis que l'organisme en développement doit reposer dans un rêve pendant au moins 8 heures.

  1. Constants réveils la nuit.

Une fille ou un garçon a un sommeil tellement superficiel qu’ils ne peuvent pas bien dormir la nuit. Ils se réveillent constamment de tout bruissement, sommeil horrible ou désagréable, du bruit et après cela, ils ne peuvent s'endormir avant longtemps.

  1. Lourd au réveil le matin.

À son réveil, l'adolescent n'a pas l'impression d'être normalement reposé la nuit, de ressentir une nervosité et une fatigue constantes.

  1. La détérioration de l'appétit, l'apparition de tempérament sans cause, l'explosion émotionnelle et l'agressivité.

Si un enfant a de tels problèmes, cela signifie que les parents doivent prendre certaines mesures pour normaliser son état et, si nécessaire, montrer un adolescent à un médecin.

Que peuvent faire les parents

Lorsqu'un enfant à la puberté perturbe son sommeil normal, de nombreux parents ne savent pas ce qu'ils peuvent faire pour éliminer l'insomnie. Cependant, la mise en œuvre de certains conseils vous permettra d’ajuster le mode de la journée de l’adolescent, normalisant ainsi le repos d’une nuit entière sans utilisation de médicaments:

  1. Refus de dîner tardif - il devrait y avoir 3 heures avant le coucher.
  2. Hygiène du sommeil - dans une pièce où l’enfant se repose, il devrait être calme, sombre et frais. Pour ce faire, tous les soirs la pièce est ventilée et une atmosphère propice au sommeil est créée.
  3. Respect du régime du jour - il est souhaitable de lever et de se coucher en même temps. Dans le même temps, vous ne devriez pas dormir plus de 2 heures pendant la journée, car il sera plus difficile de dormir le soir.
  4. L'interdiction des longs jeux informatiques avant de se coucher, ainsi que de regarder la télévision - pour cela, vous devez retirer tout le matériel de la pièce dans laquelle l'adolescent dort.
  5. Exercices - si un adolescent ne pratique pas de sport, il est recommandé de s'inscrire à des activités de yoga, de qigong et autres. Grâce à cela, l'enfant, tout en effectuant des exercices de relaxation, reçoit simultanément un soulagement psychologique. Ces aspects ont un effet positif sur la normalisation du sommeil nocturne.
  6. Communication des parents avec un adolescent. Les enfants en pleine puberté doivent être compris. Les parents doivent donc s'enquérir de leurs expériences, de leurs peurs et de leurs pensées - cela aidera à soulager le stress émotionnel chez l'enfant.
  7. Fournir un soutien afin que l'adolescent sache que les parents l'aideront à faire face à toutes les situations. Cela permettra au garçon ou à la fille d'éviter les pensées perturbatrices, de se calmer et de s'endormir normalement.

Si toutes les mesures ci-dessus n’ont pas de sens, les parents devraient montrer l’enfant au médecin, qui l’aidera à déterminer les causes du manque de sommeil et à prescrire le traitement nécessaire.

Assistance médicale

Avant de traiter un adolescent souffrant d'insomnie, un somnologue (un médecin qui étudie les troubles du sommeil et son traitement) examine un patient, ce qui permettra de poser un diagnostic précis et de déterminer pourquoi cette maladie s'est développée. Après cela, le médecin prescrit des mesures thérapeutiques à l'adolescent:

Psychothérapie (menée individuellement ou en groupe)

Il est utilisé lorsque la détérioration de la qualité du sommeil est causée par un stress psycho-émotionnel. Pendant les séances, le spécialiste peut identifier les problèmes du patient et trouver des moyens de les éliminer. Il est parfois nécessaire de consulter un médecin, non seulement pour l’enfant, mais également pour les parents.

Prendre de la mélatonine

L'utilisation de cet outil est nécessaire si le corps du patient n'est pas en mesure de le produire intégralement. Le cours du traitement et le dosage de l'hormone prise sont choisis individuellement, et il est bon de savoir que la mélatonine est interdite pendant une longue période.

De plus, il est interdit à cette hormone d’accepter ceux qui n’ont pas encore atteint la maturité sexuelle ou qui sont à leur niveau initial.

L'utilisation des herbes médicinales

Ceux-ci comprennent la racine de valériane, le thé à base de passiflore et de camomille - ils ont un effet sédatif et sédatif, tout en calmant le système nerveux central.

Médicaments homéopathiques

Ils sont fabriqués à partir de plantes et d'herbes naturelles et aident efficacement à éliminer les perturbations ou perturbations du fond émotionnel. L'homéopathie aide à éliminer l'insomnie sans avoir d'effet néfaste sur le corps.

Il est à noter que les remèdes homéopathiques ne créent pas de dépendance et sont donc autorisés à s'appliquer même aux enfants.


Un de ces médicaments est le Sonilyuks, qui contient:

  • Gaba Alishan est un composant de la plante qui améliore la mémoire et restaure l’activité du système nerveux central;
  • courant de castor - normalise l'activité des vaisseaux sanguins et du cœur, renforce le système immunitaire et améliore également l'humeur chez l'enfant;
  • Lofant tibétain - en raison de son action bactéricide, la plante augmente les défenses de l'organisme et normalise la pression artérielle;
  • la collecte de 32 herbes médicinales - a un effet relaxant et apaisant et élimine également l'état nerveux chez les enfants d'un an à l'adolescence.

Un traitement par Sonyluks suffit à éliminer l'insomnie en normalisant un sommeil sain chez un adolescent. Après tout, ce médicament a un effet complexe sur le corps, éliminant non seulement les symptômes de l’insomnie, mais aussi sa cause associée à une surmenage émotionnel.

Causes et élimination de l'insomnie chez les adolescents

La puberté est l'une des plus difficiles pour une personne. À ce stade, les hormones sont complètement modifiées, ce qui entraîne une émotivité excessive chez un adolescent, une sensibilité et des sautes d'humeur soudaines. L'insomnie est diagnostiquée chez 12,5% des enfants pendant la puberté. Ce problème doit être identifié à temps par les parents et éliminé, car son passage à la forme chronique peut nuire à la santé de l'enfant.

Ce qui provoque une violation

Deux raisons principales provoquent l'insomnie à l'adolescence: l'échec hormonal et l'instabilité émotionnelle. Ces facteurs sont étroitement liés, car le comportement d'une personne est influencé par l'équilibre de ses niveaux hormonaux. Cependant, lorsque nous parlons de troubles du sommeil pendant la puberté, nous considérons des changements dans la production d'une seule hormone - la mélatonine, qui est responsable du sommeil réparateur et du repos nocturne de qualité.

À l'âge de 12-14 ans, le corps commence à produire moins de mélatonine. De plus, si chez les enfants et les adultes le maximum de sa production tombe entre 21 et 22 heures, il passe de 24 à 1 heure chez les adolescents. L'enfant ne se couche pas tôt parce qu'il ne veut pas.

Cependant, l'insomnie peut aussi avoir un soutien émotionnel. À la puberté, les enfants deviennent facilement excitables, ils peuvent être fâchés ou ravis de déchirer n'importe quoi. Des expériences fortes peuvent également causer des problèmes avec le repos nocturne.

Facteurs prédisposants

Bien que les experts n’identifient que deux causes principales de l’insomnie à l’adolescence, des facteurs contribuent également à son apparition. Ils sont directement liés au mode de vie des jeunes modernes. De tels articles peuvent affecter les troubles du sommeil:

  • manque de sommeil clair;
  • abus d'énergie et de boissons contenant du café;
  • mauvaises habitudes (alcool, tabagisme, consommation de drogues);
  • surmenage émotionnel;
  • stress mental excessif;
  • régime alimentaire inapproprié;
  • manque d'activité physique;
  • Dépendance à Internet;
  • manque d'hygiène du sommeil.

Qu'est-ce que le médecin va aider?

Si vous remarquez que votre enfant est devenu irritable, que son rendement scolaire a diminué, il est constamment insatisfait et apathique, se couche très tard et ne peut pas se réveiller normalement le matin. Le psychothérapeute ou un somnologue (un médecin engagé dans le traitement et l'étude des troubles du sommeil) peut confirmer ou infirmer ce diagnostic.

L’aide de spécialistes peut consister en les actions suivantes:

  1. La nomination d'un psychothérapie de groupe ou individuelle. Si l'insomnie chez les adolescents est causée par un arrière-plan psycho-émotionnel altéré, vous devez la rétablir. À cette fin, les cours sont donnés avec un spécialiste au cours duquel les problèmes de l’enfant sont clarifiés et les meilleurs moyens de les résoudre sont sélectionnés. Il y a des cas où non seulement un jeune patient, mais aussi d'autres membres de sa famille devraient consulter un médecin.
  2. Prenez de la mélatonine. L'administration artificielle de l'hormone du sommeil n'est indiquée que si le patient ne peut pas le produire complètement. La posologie et le traitement sont choisis individuellement, l’outil n’est pas adapté à une utilisation à long terme. Pour les personnes qui n'ont pas atteint la puberté ou qui n'en sont qu'au stade initial de ce processus, l'ingestion de mélatonine est totalement interdite. Il est également contre-indiqué pendant la grossesse.
  3. Acceptation de préparations à base de plantes légères. Les produits à base naturelle ont non seulement un effet sédatif, mais également un effet sédatif, ils détendent et calment le système nerveux. Pour les adolescents sont appropriés tels médicaments:
  • thé de passiflore;
  • thé à la camomille;
  • racine de valériane.

Remèdes homéopathiques pour le traitement

Il existe des remèdes homéopathiques qui aident un adolescent à faire face à l'insomnie et à une violation du contexte émotionnel. Contrairement aux médicaments, ils sont fabriqués uniquement à partir de matières premières naturelles, sans nuire au corps. En outre, l'homéopathie ne crée pas de dépendance, ce qui est particulièrement important pour les enfants.

Considérez le moyen le plus efficace et le moins dangereux d'améliorer le bien-être de l'enfant.

  1. DreamZzz. Un médicament homéopathique mis au point par des scientifiques russes qui élimine les troubles du sommeil et la labilité psychoémotionnelle. Il se compose de Gaba Alishan - une substance végétale qui régule l'utilisation du glucose, améliore la circulation sanguine et la mémoire, combat l'insomnie, la mélancolie et les troubles du système nerveux. Il contient également un courant de castor, normalise le travail du système cardiovasculaire, détend le système nerveux, améliore les fonctions de protection du corps et de l'humeur, soulage les spasmes et combat les migraines. Le lofant tibétain est une plante aux propriétés bactéricides élevées, elle renforce le corps tout entier, stabilise la pression artérielle et a un effet bénéfique sur le système nerveux. En outre, le médicament contient une collection de 32 herbes qui détendent, apaisent, éliminent la névrose et l’anxiété. Assurance-médicaments:
  • rétablit complètement le sommeil et accélère le sommeil;
  • élimine le sentiment d'anxiété et d'agression;
  • soulage la fatigue chronique;
  • améliore l'humeur;
  • protège contre les surtensions nerveuses;
  • ne provoque pas d'effets secondaires;
  • donne le résultat après seulement 1 cours d'application.
  1. "Sonilyuks." Développement innovant de scientifiques russes, qui a déjà aidé des milliers de personnes à se débarrasser de l'insomnie et des troubles psycho-émotionnels. Convient pour une utilisation par les enfants de 2 ans, pour les adolescents est complètement sans danger. La composition comprend des composants naturels respectueux de l'environnement:
  • plante gaba-alishan (responsable de l’élimination de la mélancolie, de la dépression et des troubles nerveux, améliore la mémoire et la circulation sanguine);
  • extrait de lofant (aide à stabiliser la pression artérielle, combat les germes et les bactéries, renforce le système immunitaire);
  • le courant de castor (renforce le corps entier, agit comme un antispasmodique, combat la migraine, élimine la tension nerveuse);
  • collection de 32 herbes (a un effet relaxant sur tout le corps et sur le système nerveux en particulier, restaure un sommeil profond et normal, aide à l'anxiété et à la névrose).

Un cycle d'application "Sononyks" permettra à l'enfant d'oublier à jamais ce que sont l'insomnie et les expériences. Le médicament affecte le corps dans un complexe, il élimine non seulement les symptômes de perturbation du sommeil, mais lutte également pour leur cause - surmenage émotionnel.

Mesures supplémentaires

Le taux d'élimination de l'insomnie chez un adolescent ne dépend pas seulement du professionnalisme des médecins et du respect des règles d'utilisation des médicaments prescrits. Les parents peuvent également adapter le mode de vie de l'enfant pour que son repos nocturne soit complet et calme.

Pour améliorer la condition du jeune patient devrait suivre ces recommandations:

  1. Établir un mode de repos et de veille stable. Un adolescent devrait s'endormir en même temps. Ne changez pas l'horaire, même les week-ends et les vacances, car les recherches ont montré que les scientifiques dorment à l'avance est irréaliste. Ne pensez donc pas que l'enfant pourra "dormir" ces heures qu'il passera ensuite à l'état de veille. Ne pas interdire à votre enfant de dormir pendant la journée, l’important est qu’il soit au plus tard à 17 heures et au plus à une heure et demie.
  2. Surveiller une bonne nutrition. Un adolescent devrait avoir ses besoins quotidiens en nutriments avec de la nourriture. Vous devez contrôler que les aliments sains prédominent dans son alimentation. Les aliments de type fast food, gras, frits, salés et sucrés ne peuvent être consommés après 18h00, ces produits augmentant l'excitabilité du système nerveux.
  3. Attention aux boissons. Les adolescents aiment beaucoup les boissons gazeuses contenant de la caféine et, récemment, même l’énergie est devenue populaire. Vous ne pouvez pas les utiliser tous les jours, surtout le soir, car cela empêcherait un sommeil normal.
  4. Chambre confortable. Un adolescent doit dormir dans une pièce bien ventilée, la température de l'air ne dépassant pas 21 ° C et le degré d'humidité de l'air ne pouvant être inférieur à 65-70%. Vous devez également faire attention à l’isolation phonique, une porte durable procurant une tranquillité totale et une protection contre le bruit. Les rideaux des fenêtres doivent être épais pour que la lumière ne pénètre pas dans la pièce. Vous devrez les ouvrir avant que l'enfant ne se lève le matin afin que la lumière vous aide à vous réveiller rapidement. L'intérieur de la chambre à coucher est le mieux à même de supporter des couleurs apaisantes, des images éclatantes, du papier peint et des éléments de décoration intéressants pour l'enfant, pouvant irriter l'adolescent.
  5. Tabou sur les gadgets, Internet et la télévision avant de se coucher. Pour vous endormir rapidement, vous ne pouvez pas regarder la télévision, jouer à des jeux d'ordinateur ou rester assis devant une tablette sur les réseaux sociaux une heure avant de vous reposer. Il stimule la psyché et perturbe le sommeil. Mieux encore, s'il n'y a pas d'appareils électroniques dans la chambre d'un adolescent, même un téléphone portable, rien ne peut l'empêcher de s'endormir.
  6. Activité physique normale. Si vous pensez que l'activité mentale dans la classe pour un enfant est suffisante et que vous ne devriez pas la charger physiquement, vous vous trompez. Pendant les loisirs actifs ou les entraînements, le corps bascule complètement d’une activité à l’autre, ce qui a un effet bénéfique sur le psychisme de l’adolescent. De plus, son corps émacié veut rapidement dormir.
  7. Évitez le stress émotionnel avant le coucher. Même si votre enfant a apporté une mauvaise note de l'école ou a fait quelque chose pour être réprimandé, ne le faites jamais avant le coucher. Un adolescent devrait s'endormir avec des émotions positives, le stress ne fera qu'aggraver l'insomnie. Toute conversation déplaisante doit être reportée au matin afin de ne pas perturber le repos.

Tirer des conclusions

L'insomnie à l'adolescence se produit assez souvent. Les jeunes sont soumis à des changements émotionnels, leurs hormones changent, par conséquent, les violations d'un tel plan apparaissent.

Seul le médecin vous aidera à résoudre le problème, vous ne pouvez prendre aucune mesure vous-même pour ne pas nuire à l'enfant.

Pour rétablir un repos normal, vous pouvez utiliser différentes techniques. Si vous utilisez des médicaments dans des cas extrêmes, il est souvent possible de normaliser l'état sans eux. Soyez attentif à vos enfants et aidez-les à temps.

L'insomnie comme l'une des manifestations de l'âge de transition chez les enfants

Réveil sévère d’un adolescent à l’école, sa nervosité et son agressivité peuvent être associées à un manque de sommeil. L'insomnie chronique est une pathologie grave pouvant provoquer dépression, névrose, maladie cardiaque et thyroïde. Par conséquent, surveillez le mode de la journée de votre enfant.

Caractéristiques de l'adolescence

À l'adolescence, il y a beaucoup de changements dans le corps. À partir de 12 ans, les hormones mâles ou femelles commencent à être activement produites, l'enfant devient physiologiquement adulte. Cependant, émotionnellement, il n'est pas mature, l'adolescent est donc confronté à des troubles du sommeil, des sautes d'humeur fréquentes, à l'impulsivité.


Changements qui surviennent à l’âge de transition:

  1. Physiologique. L'enfant commence à grandir activement, sa masse musculaire augmente, son appétit augmente, son métabolisme s'accélère. Beaucoup d'enfants deviennent disproportionnés, angulaires, la coordination des mouvements est perturbée.
  2. Psychologique. En relation avec les changements externes, l'adolescent commence à ressentir une gêne, il ne s'aime pas. En raison de l'échec hormonal sur le visage et le corps, de l'acné apparaît, la peau du jeune homme est recouverte de poils.

L'enfant en cours de maturation ne dort pas longtemps. Également à cet âge, il veut avoir le temps de faire ses devoirs, de faire une promenade, d'être seul, de s'adonner à des passe-temps et de faire du sport.

Vous ne devriez pas parler de l'adolescent qui joue à des jeux informatiques ou qui regarde la télévision jusqu'à 2 heures du matin. Les parents doivent se rappeler que l'enfant doit se reposer plus de 8 heures par jour.

Insomnie chez les adolescents

Les enfants âgés de 12 à 16 ans sont actifs et ne se sentent pas fatigués en fin de journée. Ce mode entraîne des dysfonctionnements du corps en croissance. L'adolescent devient irritable, agressif, secret. Le manque quotidien de sommeil et le réveil scolaire obligatoire obligent à aggraver la situation.

Raison du développement

Pour établir le sommeil, il est nécessaire de déterminer ce qui provoque le trouble. Si l'enfant ne dort pas suffisamment à cause de l'ordinateur ou de sa dépendance aux réseaux sociaux, il en est protégé. Si les causes de l'instabilité psycho-émotionnelle, contactez votre psychothérapeute.


Causes de l'insomnie en développement chez les adolescents:

  • routine de jour perturbée;
  • changements hormonaux;
  • stress mental ou émotionnel;
  • exercice accru ou insuffisant;
  • régime alimentaire, jeûne;
  • anxiété associée aux examens, performances et compétitions à venir;
  • mauvaise alimentation, tabagisme, consommation d'alcool;
  • maladies du coeur, des reins, de la thyroïde.

De plus, les parents doivent faire attention aux conditions de la pièce, à la qualité de la literie et au confort du lit. À cet âge, des allergies peuvent survenir. Faites régulièrement le nettoyage humide, nettoyez les tapis.

Symptômes de la condition

Si l'insomnie dure plus d'une semaine. Il est nécessaire de discuter du problème avec l'enfant et de déterminer la cause de cette affection. Les troubles du sommeil se manifestent comme suit:

  • difficulté à s'endormir;
  • réveils fréquents;
  • des cauchemars;
  • lourde montée du matin;
  • manque d'appétit, refus du petit déjeuner;
  • faible performance scolaire;
  • problèmes de mémoire, incoordination.


De plus, il y a des changements dans le caractère, qui sont souvent attribués à l'âge de la transition.

Un enfant souffrant d'insomnie devient agressif, irritable, colérique.

Les conséquences

Pendant le sommeil, tous les systèmes du corps se reposent, la production de l'hormone de stress est inhibée, le système immunitaire est renforcé.

L'adolescent est en pleine croissance et le cerveau traite les informations reçues au cours de la journée.

L'insomnie prolongée affecte non seulement le bien-être de l'enfant, mais provoque également le développement de nombreuses pathologies:

  • vertige, vision réduite, daltonisme;
  • l'obésité;
  • l'acné;
  • dépression, anxiété accrue, attaques de panique;
  • apnée, ronflement;
  • le diabète;
  • altération de la fonction cognitive du cerveau.

Traitement de l'insomnie à l'adolescence

Lorsque l'insomnie apparaît chez un adolescent, la question se pose immédiatement de savoir quoi faire et comment la traiter.

Ajustez l’hygiène de votre sommeil, votre routine quotidienne, sortez l’ordinateur de la chambre de l’enfant et limitez son accès aux réseaux sociaux.

Si le sommeil ne s'améliore pas, vous devez contacter un pédiatre qui pourra vous orienter vers un somnologue, un neurologue, un psychothérapeute ou un cardiologue.

Aides au sommeil

L'insomnie à 12-16 ans est généralement une condition physiologique, de sorte que les médecins ne recommandent pas l'utilisation de médicaments ayant un effet hypnotique. Selon le témoignage, des hormones pourraient être prescrites pour compenser le manque de mélatonine.

Produits sûrs pour traiter l'insomnie chez les adolescentes:

Ces médicaments sont fabriqués à partir de plantes médicinales. Leur action vise à calmer le système nerveux et à affaiblir les processus excitants du cortex de la tête.

Phytothérapie

Si le sommeil d'un adolescent est perturbé par une surexcitation émotionnelle et une expérience constante, vous pouvez utiliser les recettes populaires. Le traitement est effectué à l'aide de thés et de teintures à effet sédatif.

Les herbes suivantes sont utilisées à cette fin:

Prenez des tisanes et des décoctions avec prudence.

Homéopathie

Les médicaments homéopathiques sont les médicaments les plus sûrs et les plus efficaces pour traiter l'insomnie. Ils ne créent pas de dépendance, n'ont aucun effet secondaire, sont autorisés pour les enfants et les adolescents. Il est recommandé de prendre 5 à 10 gouttes ou 8 à 10 grains du médicament pour rétablir le sommeil.

Les médicaments les plus populaires prescrits par un homéopathe:

  1. DreamZzz. Le traitement permet de rétablir le sommeil, de réduire les efforts excessifs psycho-émotionnels, de réguler l'absorption et l'élimination du glucose du corps.
  2. "Sonilyuks." Ce médicament aide à renforcer le corps, à éliminer les maux de tête et les troubles du sommeil.
  3. Nott. Nommé pour réduire l'excitabilité, restaure l'état émotionnel après des situations stressantes.
  4. "Valeriana-Hel". Les gouttes ont un effet sédatif, aident à normaliser le sommeil, éliminent la neurasthénie.

Avant de prescrire le médicament, le médecin étudie la nature de l'insomnie et clarifie également les raisons de son apparition. La posologie et la durée du cours sont déterminées individuellement. En cas de maladies des organes internes, l'homéopathie n'aura pas l'effet désiré.

Physiothérapie

L'élimination de l'insomnie chronique est possible avec l'aide de la physiothérapie: massages, bains, hydrothérapie. Ces méthodes sont prescrites pour un traitement complexe. Parallèlement, un adolescent devrait prendre des tisanes ou des médicaments.

La kinésithérapie la plus efficace:

  1. Relaxation progressive. Cette technique stimule la tension totale de tous les muscles et les détend ensuite.
  2. BOS-thérapie. Le traitement est effectué à l'aide d'un appareil spécial. Il consiste à apprendre à un adolescent à gérer ses émotions et à se détendre complètement avant d'aller au lit.
  3. Hydrothérapie. Des bains relaxants aident à calmer les nerfs et tous les muscles. Le traitement donne à l'adolescent un sommeil complet.

Aide du psychologue et autres spécialistes

Un soutien psychologique devrait être fourni non seulement à un adolescent, mais également à sa famille. La thérapie sera longue, basée sur une discussion de toutes les situations difficiles dans la vie de l'enfant. Méthodes pour restaurer le sommeil:

  • Relaxation indépendante des muscles avant le coucher.
  • S'il est impossible de s'endormir, il est recommandé de trouver une occupation tranquille (broderie, lecture, dessin, modelage de la pâte à modeler).
  • Régulation du réflexe, lorsque le lit et la chambre sont destinés uniquement au sommeil.

Pour diagnostiquer une dépression ou une névrose, il est recommandé de contacter un psychothérapeute. Si un enfant a d'autres troubles du sommeil, un somnologue vous prescrira un traitement utilisant des méthodes psychologiques et une thérapie CPAP.

La parentalité

À l'adolescence, une personne est sujette à de nombreuses maladies psychologiques. Par conséquent, un enfant qui semble s'auto-mûrir et qui semble indépendant nécessite une attention et un contrôle accrus de la part des parents. Si vous rencontrez de l'insomnie, suivez ces instructions:

  1. Limitez le temps passé sur les jeux informatiques et sur Internet, en particulier avant le coucher.
  2. Créez des conditions confortables pour votre enfant: une chambre séparée et calme, la température ambiante optimale (18-21 °), un lit confortable, une veilleuse.
  3. Protégez l'enfant des problèmes d'adultes, ne le jurez pas.
  4. Ajustez le mode veille. Si l'enfant a besoin de se lever à 7 heures du matin, laissez-le s'endormir à 22h00.
  5. Ajustez votre alimentation, dînez 2 heures avant le coucher.
  6. Assurez-vous que l'enfant ne boit pas d'alcool et de boissons énergisantes, ne fume pas.

Ces mesures sont nécessaires, même si vous suivez déjà un traitement spécialisé. Après la récupération complète, consultez votre médecin chaque année.

Recommandations générales pour la prévention de l'insomnie chez les adolescents

Pour prévenir les cas d’insomnie, un adolescent doit adopter un mode de vie sain et bien manger. Réglez l'activité physique et évitez de trop insister pendant la journée. Les passe-temps et les sports sont bons, mais l'enfant n'est pas capable de gérer un stress important, ce qui affecte la qualité du sommeil et peut provoquer des troubles mentaux.

Si votre enfant souffre toujours d'insomnie, ne vous inquiétez pas. C'est un processus physiologique observé même chez les enfants en bonne santé. En cas de trouble du sommeil prolongé, contactez votre pédiatre, il vous dirigera vers un psychothérapeute ou un spécialiste du sommeil.

Si votre enfant a des troubles du sommeil, vous devez contacter un spécialiste. Pour éliminer l'insomnie chez les adolescents, de nombreuses techniques physiothérapeutiques et psychologiques ont été développées dans le but de calmer le système nerveux. Des médicaments et l'homéopathie sont également proposés. Le schéma thérapeutique doit être prescrit par un médecin.

Causes, effets et traitement de l'insomnie chez les adolescents et les enfants

L'insomnie chez les adolescents est rarement diagnostiquée, contrairement à l'insomnie infantile. Cependant, les deux cas nécessitent un traitement approprié et le respect de l'ordre du jour.

L'insomnie inquiète souvent non seulement les adultes, mais aussi les enfants et les adolescents. Il est à noter qu'environ un quart du pourcentage d'enfants de moins de cinq ans souffrent d'insomnie. Afin de choisir une méthode de traitement appropriée et d'éviter des conséquences négatives pour l'organisme fragile, il est important d'établir correctement les causes et le stade de l'insomnie.

Plus sur la maladie

L'insomnie s'appelle également: dissomnie, agripnie. Le phénomène se traduit par une heure de coucher problématique et une violation de l'intégrité du repos, qui se caractérise principalement par une courte période de sommeil profond.

La durée dépend des caractéristiques de l'organisme. En moyenne, le rapport sommeil profond / sommeil léger devrait être d'environ 3: 7.

Si un adulte a besoin de 7 à 9 heures de repos nocturne pour un travail productif, les enfants et les adolescents doivent dormir en moyenne 10 heures par jour.

Des signes d'âges différents

L'insomnie chez les enfants se manifeste généralement par une incapacité à s'endormir rapidement ou par un sommeil bref et dérangeant, ce qui entraîne une fatigue encore plus grande au lieu de se régénérer.

Chez les bébés, les signes de perturbation sont les suivants: pleurs constants, rêves sensibles pouvant faire ressortir un léger bruit et réveil constant sans raisons évidentes avec une hystérie inexplicable.

Chez les enfants en âge d'aller à l'école primaire, la maladie se manifeste fréquemment par des cauchemars tels que la visualisation de contenus pertinents, des impressions de querelles et des fantômes de monstres inexistants dans le noir.

Les adolescents ne peuvent pas s'endormir à l'heure à cause d'une surabondance de pensées inutiles dans ma tête. L'heure du coucher tardive est accompagnée d'un régime amaigrissant, ce qui signifie que rester au lit varie de 4 à 6 heures en semaine et de 12 à 14 heures le week-end. Dans les deux cas, un trouble du sommeil chez un adolescent est suivi d'un état de fatigue aigue. Pour la même raison, il peut sans cesse craquer, être fâché, fâché contre ses parents sans raison.

Les causes de cette condition

Le plus souvent, le trouble se produit en raison de l'incapacité du cerveau à se détendre. Cela peut être un effort excessif général ou des expériences intérieures. Ceux qui ont dîné avant d'aller se coucher rencontrent des difficultés.

Causes dans l'enfance

Dans l’enfance, il est particulièrement important de surveiller la qualité du sommeil: l’hormone de croissance, responsable du développement physique et mental, est produite de manière très active pendant le sommeil.

L'insomnie des enfants est le plus souvent provoquée par le stress et les traumatismes psychologiques. Pour un enfant d’âge préscolaire, ce peut être une histoire de conte de fées effrayante avant le coucher sans fin heureuse, caricatures et livres effrayants.
Les conflits de parents, leur maladie ou leur attitude trop stricte (parfois violente) à l’égard d’un élève de 8 à 10 ans deviennent une bonne incitation à une impression négative. Le déplacement et le changement des lieux d'étude sont également des événements psychologiquement complexes et la cause de l'insomnie chez les enfants.

Un excès de stress dû à la perte de capacité aux solutions logiques. L'élève devient incapable de faire face à des situations atypiques.

À l'adolescence

À l'âge de la puberté, la mélatonine, hormone responsable de l'endormissement, est produite plus lentement que chez l'enfant et l'adulte. Cela provoque une insomnie.

L'insomnie chez les adolescentes est due à plusieurs facteurs:

  • L'excès de stress dû aux sauts d'hormones.
  • Contrôle parental inadéquat sur le régime les week-ends et les jours fériés.
  • Excès de charge à l'école.
  • Maximalisme adolescent, à cause de laquelle la réalité est perçue plus émotionnellement.
  • Petite nat. activité.
  • Dépendance aux dépendances.
  • Mauvaise alimentation.

L'insomnie chez les adolescents est un phénomène dangereux qui devrait être un signal pour les parents. Nous devons parler et découvrir les causes de l’anxiété, offrir notre aide et notre soutien.

Diagnostic de la maladie

L'étude des symptômes chez les enfants et les adolescents est réalisée dans le but d'éviter le risque de maladies primaires, pour lesquelles l'agripnie n'est qu'un effet secondaire.

Le médecin traitant interroge le patient et étudie notamment sa personnalité: le tempérament et les stéréotypes de la personne, le type d'activité et la charge de travail, ainsi que les particularités de la mentalité nationale. En plus de l'histoire, le médecin prescrit des recherches polysomnographiques et psychologiques.

Traitement des troubles du sommeil

Après le diagnostic, il est temps de reprendre le traitement et de le suivre strictement. Vous pouvez vous concentrer sur la médecine traditionnelle (médicaments sur ordonnance et options sans ordonnance), ainsi que sur le recours à des remèdes traditionnels (boissons apaisantes faites maison).

En outre, il est logique de faire des procédures qui peuvent aider à améliorer le sommeil.

Médecine traditionnelle

L'essence des médicaments contre l'insomnie est la même: les composants du médicament inhibent l'activité du cerveau et ont un léger effet sédatif sur le système nerveux.

Il existe trois types d'hypnotiques en période d'action:

  1. À court terme (aide à s'endormir plus rapidement, mais n'affecte pas la qualité).
  2. Avec un effet moyen (affectant le taux de retrait et la qualité).
  3. Avec une action longue (lutter avec le sommeil profond à court terme et les ascensions nocturnes).

Les médicaments d'ordonnance sont répartis dans les catégories suivantes:

  1. Barbituriques (à base d'acide barbiturique). Ils sont prescrits pour l'insomnie sévère, ils prolongent le cycle du sommeil profond. Peut-être addictif après une utilisation prolongée. Les effets secondaires comprennent une léthargie, une irritation au réveil, des douleurs musculaires, une migraine. Préparations: Phénobarbital - à partir de 130 rub. par paquet de 6 comprimés, reladorm - à partir de 500 roubles. par paquet
  2. Tranquillisants Soulager le stress émotionnel qui cause l'insomnie. S'habituer à recevoir moins fréquemment. Options: Phenazepam - à partir de 80 roubles. pour 50 comprimés, Sibazon - à partir de 60 roubles. pour les pilules et de 800 roubles. pour les ampoules.
  3. Basé sur la mélatonine. Une hormone introduite artificiellement aide à faire face aux émotions négatives, favorise un réveil aisé et la bonne humeur et réduit également le nombre d'éveils nocturnes. Médicaments: Cirkadin - à partir de 650 roubles. pour 21 comprimés, Malarena - à partir de 350 roubles. pour 30 comprimés.
  4. Drogues du groupe Z. N'ont pas d'effets négatifs, mais avec une utilisation à long terme sont une dépendance. Médicaments: Zolpidem - à partir de 800 roubles., Ivadal - à partir de 2500 roubles.

En ce qui concerne les options sans ordonnance - il peut être apaisant sur la base d'herbes: valériane, motherwort, décoction d'hypericum. Novo-Passit ou Persen sont considérés comme plus efficaces.

Des moyens apaisants aideront à faire face au stress inutile de l'enfant ou de l'adolescent, mais n'élimineront pas les causes sérieuses du manque de sommeil!

Remèdes populaires

Si la cause de l'insomnie chez les enfants n'est pas un problème grave, par exemple une susceptibilité excessive ou un surmenage, alors de simples remèdes populaires peuvent aider.

Efficace avant d'aller au lit, sera chaud au lait avec du miel. La combinaison d’une boisson chaude avec une atmosphère apaisante deviendra bientôt une association permanente avec la pacification. Un parent apaisera une bonne histoire, chantera une berceuse ou jouera une mélodie calme. Dans la chambre, vous pouvez également mettre une veilleuse.

Les bouillons à base de mélisse, citron vert ou camomille sont efficaces. Une tasse de boisson chaude aidera à calmer le système nerveux et à éliminer les premiers signes de névrose.

Exercices et procédures au coucher

Outre les moyens d'administration orale, vous pouvez appliquer des techniques et des «astuces» contre le manque de sommeil à la maison. Cela facilitera le sommeil à l'adolescence.
Bains d'herbes efficaces. Un enfant ou un adolescent peut s'allonger dans un bain chaud (pas plus de 40 degrés) avec des infusions de valériane ou de tilleul pendant 15 à 20 minutes. La chambre à ce moment peut être ventilée. Il est prouvé qu'il est préférable de s'endormir dans un environnement légèrement frais que sous la chaleur.

La gymnastique respiratoire est très populaire parmi les amateurs de yoga, elle peut être recommandée aux adolescents de 17 à 18 ans. Il est possible de l’étudier ensemble, renforçant ainsi les relations familiales. L'essence de la méthode réside dans des exhalaisons profondes mesurées avec rétraction abdominale et retenue du souffle pendant quelques secondes.

Le faible scintillement dans la pièce apaise les yeux et s'ajuste également pour dormir. La lumière devrait ressembler aux braises après l'incendie au crépuscule ou le scintillement des satellites dans le ciel. La contemplation des lumières est bien associée à la relaxation et à la réflexion positive interne.

Les conséquences

Les parents doivent comprendre qu’aucune perturbation du corps ne passe sans laisser de traces. L'insomnie cause des problèmes avec le traitement tardif:

  1. Problèmes avec le système nerveux central. Un régime inadéquat entraîne une fatigue chronique, qui s'accompagne d'une faible production de sérotonine et d'ocytocine, pouvant entraîner des états dépressifs, une anxiété et des problèmes de perception.
  2. Mauvaises habitudes Un adolescent âgé de 17 ans peut commencer à chercher des moyens de revigorer dans le secteur de l’énergie, parfois avec des impuretés alcooliques. Dans le meilleur des cas, cela accroît la dépendance aux boissons et, au pire, le lien avec la mauvaise compagnie et la consommation de drogue.
  3. En surpoids. Le manque de sommeil ralentit le métabolisme, ce qui conduit à une mauvaise digestion des aliments et au dépôt de la masse grasse.
  4. Problèmes de performance. Outre le manque de temps dû au mode veille, l'élève a des problèmes de réaction et de pensée logique. En conséquence, il lui est difficile de percevoir de nouvelles informations et de faire ses devoirs, ce qui entraîne de mauvaises notes à l’école et au lycée.
  5. Changer les biorythmes. L'insomnie affecte le sommeil et l'état de veille. À un moment donné, le manque de sommeil prime sur le corps et «l'économie d'énergie» est activée. C'est dangereux pour la santé, car le corps peut s'arrêter à tout moment.

Prévention chez les enfants et les adolescents

Pour que les problèmes de sommeil ne nuisent pas à la progéniture, il est important de l’habituer (ainsi que toute la famille) au bon mode de vie. Le régime alimentaire d'un organisme en croissance doit contenir de nombreuses vitamines des groupes A, B et D, la nutrition doit être constante et équilibrée.

La pièce dans laquelle l'enfant se trouve le plus souvent est nettoyée au moins une fois par semaine et régulièrement ventilée. Dans la vie de toute la famille devrait être un exercice léger. Cela peut être un exercice matinal commun ou actif trois fois par semaine, l’enfant doit être protégé des situations stressantes, au moins à la maison. Au lieu de jurer fort à cause du faible score, les enfants devraient recevoir un soutien et une aide pour ce qu'ils ne comprennent pas.

Les parents sont toujours un exemple pour les enfants de tout âge. Par conséquent, il ne devrait pas y avoir de scandales vides et de conflits permanents dans la famille.

L'insomnie est rarement sans fondement. La cause des enfants et des adolescents est le stress fréquent, l’alimentation malsaine et la routine quotidienne de la journée. Pour éviter les problèmes d'insomnie, vous devriez consacrer plus de temps aux loisirs de l'organisme en croissance, résoudre les problèmes ensemble et constater une détérioration du bien-être dans le temps.

Insomnie chez les adolescents: pourquoi elle se produit et comment traiter

L'insomnie ou l'insomnie chez les adolescentes est une conséquence du changement d'âge des rythmes circadiens, souvent associé à une dépression latente et à des difficultés d'adaptation sociale à l'âge adulte. L'insomnie chez les adolescents est particulière parce que le temps de sommeil est décalé et que le réveil présente des difficultés et qu'en raison du manque chronique de sommeil, des problèmes surviennent à l'école et dans la famille.

Les adolescents perçoivent les conseils des adultes "en toute hostilité", il est donc préférable de demander immédiatement l'aide d'un psychologue ou d'un psychothérapeute, d'un somnologue. L'intervention d'un spécialiste désintéressé empêche le «désassemblage» familial, vous permet de détecter les désordres psychologiques au tout début et de les gérer avec succès.

Risques de l'adolescence

Les scientifiques affirment que les troubles du sommeil surviennent chez 30% des adolescents. Il y a deux raisons principales à cela:

  • des modifications du statut hormonal, entraînant un changement du rythme circadien en fin de nuit, ce qui explique pourquoi il est possible de s'endormir la nuit et non le soir;
  • sautes d'humeur causées par la peur d'un échec possible.

À la puberté, la production d'hormones sexuelles commence, transformant progressivement les enfants d'hier en garçons et en filles. Ce processus "conduit" la glande pituitaire et l'hypothalamus, et les changements eux-mêmes dans le corps passent par sauts. Les mêmes structures nerveuses sont responsables du rythme circadien circadien ou des horloges biologiques internes, dont les défaillances sont inévitables.

Les symptômes

En même temps que les changements physiologiques internes, l'adolescent subit des processus de socialisation, une recherche d'un but dans la vie et une recherche préliminaire d'un partenaire du sexe opposé. Toutes ces tâches doivent être résolues en même temps. La puberté est donc considérée comme la période la plus difficile de la vie d’une personne.

L'adolescent vit dans le système rigide de restrictions dicté par la société. Il est nécessaire d’aller à l’école, à divers cours supplémentaires, que vous ayez bien dormi ou non. Pour bien-être, les adolescents ont besoin de plus d'heures de sommeil que 9 ou 10 heures pour les adultes: beaucoup forment un cercle vicieux lorsqu'il est impossible de dormir avant une ou deux heures du matin et qu'il est impossible de se réveiller tôt le matin. En conséquence, l'adolescent ressent une fatigue constante, ce qui rend difficile d'apprendre et de profiter de la vie.

L'irritabilité se joint, le sentiment de contradiction s'aggrave, le progrès diminue. Les parents ne sont pas toujours préparés, perçoivent le comportement douloureux d'un adolescent comme un entêtement et le désir de tout faire par hasard. Les conflits ultérieurs ne font qu'aggraver la situation.

Parfois, un trouble du sommeil provoque une dépression, ce qui est impossible à déterminer seul. Les adolescents ne peuvent pas, à cause de leur âge, apprécier le miracle de la vie et la dépression entraîne parfois des tentatives de suicide.

Lorsqu'un adolescent construit des «murs» autour de lui, cela peut vouloir dire qu'il veut mourir. Les parents doivent consulter un médecin de toute urgence.

Manifestations spéciales de l'insomnie

Ceux-ci incluent le syndrome de fibromyalgie et le transfert de l'activité principale dans la réalité virtuelle.

La fibromyalgie ou une douleur de localisation différente, dont souffrent souvent les filles, est appelée forme atypique d'insomnie chez les adolescents. Ce syndrome se développe chez les filles impressionnables et vulnérables qui ont des mères anxieuses. Parfois, plusieurs générations de femmes du même type sont entraînées dans l'orbite d'expériences douloureuses.

Les douleurs se situent dans l'abdomen, plus près de la taille. Un examen attentif révèle des déclencheurs particulièrement douloureux, une pression qui provoque une douleur aiguë. Aucune maladie organique n'est trouvée.

Un adolescent en rêve montre une activité physique, éparpille des couvertures et des draps autour de lui et ne peut pas reposer en paix. Réveil matinal caractéristique dans un état de faiblesse, de fatigue, de manque de vigueur. À mesure que le sommeil se normalise, ces phénomènes s'atténuent.

La réalité virtuelle est dangereuse en termes de développement de l'insomnie chez les adolescents car elle semble beaucoup plus attrayante que la vie quotidienne. Les adolescents ne peuvent souvent pas distinguer la fiction de la réalité, tombent dans une sorte de dépendance virtuelle.

Cela arrive à ceux d'entre eux qui ont affaibli de vrais liens sociaux. Si un adolescent grandit dans une famille incomplète, ne bénéficie pas d'un soutien suffisant de la part de ses parents, ne ressent pas suffisamment les expressions d'amour, le danger d'une immersion totale dans la vie virtuelle est élevé.

La cause des troubles du sommeil est souvent la mononucléose infectieuse chronique causée par le virus de l'herpès. Dans ce cas, un traitement qualifié est nécessaire pour supprimer l'agent viral.

Traitement de la toxicomanie

Utilisé chez les adolescents est très limité en raison du fait que l'insomnie à cet âge a des causes physiologiques.

Aucun médicament, même légume, ne doit être administré seul à un adolescent. La consultation d'un médecin est nécessaire.

En règle générale, ceux qui sont utilisés pour traiter l'insomnie chez les adultes ne conviennent pas aux adolescents. Les adolescents ont besoin d'outils qui affaiblissent les processus d'excitation dans le cortex et apaisent les tempêtes émotionnelles qui bouillonnent dans leur âme.

Le médecin prescrit le plus souvent des moyens simples qui ne peuvent pas endommager l'organisme en formation. Il peut s'agir de Dormiplant, Fitosed, Persen, Motherwort Forte ou d'autres médicaments à base de plantes médicinales. En accord avec les parents, des préparations homéopathiques telles que Knot, Valériane-Hel, etc. peuvent être prescrites.

Si un adolescent aime le goût des herbes, il est possible - avec l'autorisation du médecin - de lui donner des tisanes sédatives pour la nuit, qui sont présentées dans des pharmacies proposant une vaste gamme de produits.

Physiothérapie

Les meilleurs résultats sont obtenus en utilisant deux méthodes: la relaxation progressive et le biofeedback.

La relaxation progressive est la tension maximale possible des groupes musculaires et une concentration sur la relaxation ultérieure. Une formation initiale est nécessaire pour que l'adolescent continue à utiliser cette méthode seul.

Le biofeedback ou BOS-thérapie est une énorme partie du traitement de réadaptation utilisé avec succès chez les adolescents. Il s'agit d'une technique informatique matérielle qui apprend à une personne à faire face à ses émotions en relâchant certains groupes musculaires.

Traitement psychothérapeutique

Non seulement l'adolescent lui-même a besoin d'être corrigé, mais également ses proches parents, en premier lieu ses parents. Cela est particulièrement vrai pour les premiers enfants de la famille, lorsque les parents n'ont pas leur propre expérience.

Les parents ont besoin d'activités éducatives dans lesquelles ils peuvent apprendre les caractéristiques de la physiologie et de la psychologie d'un adolescent. Cela aidera à réduire considérablement le niveau de conflit dans la famille.

Avec les parents, il est utile pour un adolescent de maîtriser les techniques suivantes:

  • auto-hypnose relaxante, dans laquelle une relaxation musculaire arbitraire est possible;
  • intention paradoxale, lorsque les tentatives infructueuses de s'endormir sont remplacées par des activités calmes, ce qui réduit l'urgence de l'expérience;
  • techniques méditatives de différentes directions, occidentale et orientale, selon les préférences d'un adolescent;
  • régulation du comportement par des incitations lorsque la chambre à coucher est utilisée uniquement pour dormir, et que toute activité est transférée dans une autre pièce.

Les efforts conjugués des parents et des médecins aident l'adolescent à mieux se comprendre.

Auteur de l'article: Psychiatre, psychothérapeute Neboga Larisa Vladimirovna

Causes de l'insomnie chez les adolescents et comment y faire face

L’adolescence est spéciale. Durant cette période, le corps jeune se développe et se développe activement. À cette époque, la santé et le bien-être posent souvent des problèmes. L’insomnie chez les adolescents est l’un des problèmes les plus courants chez les garçons et les filles de 12 à 14 ans. Ce problème affecte négativement la condition physique, les relations avec les autres et le succès à l’école.
De nombreuses études médicales ont établi qu’il était nécessaire de dormir 8 à 9 heures à l’adolescence. C'est-à-dire que l'adolescent doit se coucher vers 22h et se lever à 7h afin de se préparer pour l'école. Cependant, de nombreuses personnes âgées de 14 à 17 ans ont du mal à s’endormir. L'insomnie à cet âge est assez courante, environ 12-13% des enfants de 14 ans sont confrontés à ce problème. Mais quelles sont les causes de l'insomnie à l'adolescence?

Raisons principales

Les causes de l'insomnie chez les adolescents sont diverses, la plus courante étant la production tardive de mélatonine. Cette hormone pénètre dans le sang plus tard que chez l'adulte, ce qui ralentit le cerveau de l'adolescent pour qu'il s'endorme. De plus, lorsqu'un jeune homme commence à s'inquiéter de ce problème, cela ne fait qu'aggraver la situation. Causes de l'insomnie:

  • changements physiologiques ou changements hormonaux dans le corps;
  • stress, trop de stress émotionnel, expérience, dépression, anxiété pour des raisons mineures;
  • mauvais régime de jour, en particulier pendant les périodes de vacances, lorsqu'un adolescent se couche trop tard et ne peut pas se lever le matin; à cause de cela, le programme habituel commence à s'écarter, de sorte que le sommeil des adolescents commence à se dégrader;
  • le stress excessif à l'école, les excès émotionnels et mentaux sont une cause fréquente de troubles du sommeil chez les adolescents;
  • de petits efforts physiques, à l'adolescence, des mouvements et des exercices actifs sont indispensables au bon développement du corps et à un sommeil correct;
  • causes externes, par exemple, lumière vive, bruit, lit inconfortable, atmosphère inconfortable dans laquelle il est difficile de se détendre;
  • la communication en ligne, l'impact d'Internet, les jeux informatiques, sont des causes très fréquentes d'insomnie nocturne;
  • mauvais régime;
  • fumer et boire de l'alcool.

Symptômes de manque de sommeil

Comment l'insomnie se manifeste-t-elle chez les adolescents? Chaque jeune peut avoir différentes causes et différents symptômes de ce problème. Les parents doivent surveiller et contrôler de près le temps de sommeil, l’état et le bien-être de l’enfant et réagir rapidement aux changements négatifs. Les symptômes les plus courants de troubles du sommeil et d'insomnie chez les adolescents sont les suivants:

  • état agressif, irritabilité le matin et l'après-midi;
  • réaction capricieuse sur des bagatelles;
  • il est difficile pour un adolescent de concentrer son attention et de se concentrer, par exemple, sur des études;
  • il devient difficile pour un enfant de mémoriser de nouvelles choses, la mémoire se dégrade;
  • la performance scolaire en souffre;
  • l'adolescent se sent constamment fatigué et veut dormir;
  • l’appétit diminue, ou inversement, l’enfant veut manger plus que jamais;
  • se réveiller la nuit, après quoi il est très difficile de se rendormir;
  • une diminution du temps de sommeil lorsqu'un adolescent commence à dormir depuis moins de 7 heures a un effet négatif sur la santé et la santé;
  • il est difficile de s'endormir, des pensées obsessionnelles, des souvenirs troublants peuvent tourmenter un adolescent, à cause duquel il s'endort jusqu'à 2 heures du matin;
  • il est difficile de se réveiller quand l'enfant ne dort pas assez, il se sent déprimé et épuisé.

Traitement

Que faire si un adolescent de 12-14 ans souffre d'insomnie? Des études médicales ont montré que ce problème n'est pas une maladie, l'insomnie n'est qu'un symptôme d'un problème. Par conséquent, avant de commencer le traitement, il est nécessaire de clarifier la cause du trouble du sommeil.
Une fois la cause fondamentale établie, les parents aideront l'enfant à résoudre le problème. Il est nécessaire de briser le cercle vicieux, la thérapie vise à éliminer la cause, par exemple la dépression, ce qui entraîne une violation de l'endormissement d'un adolescent. Mais si les parents ne parviennent pas à vaincre la cause de l'insomnie, vous devez absolument contacter un médecin qualifié qui vous prescrira un traitement médical. Cela est particulièrement vrai dans les cas d'insomnie due à une maladie physique ou psychologique.

Que faire pour normaliser le sommeil

Lorsque vous souffrez d'insomnie pendant l'adolescence, vous pouvez prendre certaines mesures pour normaliser votre sommeil. Requis:

  • rejet des boissons énergisantes et énergisantes qui ne doivent pas être consommées la nuit;
  • la création de conditions propices au sommeil normal d'un adolescent, notamment: un lit confortable, le silence et l'obscurité;
  • refus de dîner tardif, en particulier vous ne pouvez pas manger avant le coucher des bonbons, du chocolat, des aliments gras, fumés et épicés, et si vous voulez manger avant le coucher, vous pouvez utiliser n’importe quel produit laitier.

Prévention

Aider un adolescent souffrant d'insomnie peut fournir aux parents. La prévention de l'insomnie comprend:

  • un horaire du jour clair, il faut aller se coucher et se lever en même temps, cela développera dans le corps un réflexe de s’endormir;
  • éviter le sommeil de jour, qui cause souvent des difficultés avec le repos nocturne;
  • interdiction de regarder la télévision, d’utiliser Internet et les jeux vidéo avant de se coucher, il est conseillé d’éteindre tous les équipements 1 heure avant le coucher;
  • boire du thé pour se calmer avant de se coucher, la meilleure option serait une tisane naturelle à base de mélisse, de menthe ou d'autres herbes.

Consultation médicale

L'insomnie chez un adolescent de 14 ans et plus est un réveil. Si les parents prenaient des mesures préventives et essayaient de toutes leurs forces de normaliser le sommeil de leur enfant, mais que cela n'entraîne pas de résultat positif, vous devez alors consulter un médecin. Un médecin compétent et expérimenté établira un diagnostic individuel, après quoi il prescrira un traitement efficace pour un cas particulier.
Les remèdes contre l'insomnie chez les adolescents sont différents, par exemple, si cette maladie est apparue en raison d'un problème psychoémotionnel, il est parfois conseillé à l'enfant de contacter un psychothérapeute. Ce spécialiste choisira une thérapie individuelle et aidera à surmonter un traumatisme ou un trouble psychologique, et enseignera à un adolescent à garder son équilibre intérieur.
Un psychologue compétent aidera un adolescent à maîtriser ses émotions et à réduire l'impact négatif de divers stress, tels que des ennuis à l'école, des problèmes avec ses camarades de classe ou des pères avec sa mère. Le psychologue peut également recommander aux parents d’améliorer les relations entre eux et de ne pas permettre une clarification de la relation avec l’enfant, car les cris et les mauvais traitements dans la famille peuvent être la principale cause de traumatisme psychologique et d’insomnie.
Parfois, le traitement de l'insomnie comprend des médicaments, qui ne devraient désigner que le médecin traitant. Selon la cause de l'insomnie, l'apport en mélatonine, divers thés pour s'endormir, ainsi que des comprimés de valériane peuvent être prescrits.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie