Le deuxième trimestre pourrait soulager les mères fatiguées qui ne s'attendaient pas initialement à ce qu'elles soient si fatiguées pendant toute la grossesse. Bien que de nombreuses mères commencent à se sentir plus énergiques, les médecins recommandent, au lieu de faire des activités plus actives, de profiter du deuxième trimestre et de continuer à dormir autant que possible.

Avec une diminution des nausées et un nivellement des hormones, les femmes remarquent également qu’elles sont moins susceptibles de se rendre aux toilettes. Dans une étude de Kathleen Baratte et Kathryn Lee, Causes de l'insomnie chez la femme enceinte, la fréquence des mictions est la principale source d'excitation sexuelle au cours des premier et troisième trimestres. Les auteurs expliquent: "La compression de la vessie en augmentant l'utérus au premier trimestre diminue lorsque l'utérus remonte du pelvis dans la cavité abdominale au deuxième trimestre."

Brûlures d'estomac

Anastasia, une mère de deux enfants, a mené les deux grossesses en serrant un paquet d'antiacides (médicament contre les brûlures d'estomac). Ce n'est pas un cas isolé. Les médecins expliquent: "Pour faire place à l'utérus en expansion, le diaphragme est limité, la respiration devient moins profonde, les intestins et le déplacement du sphincter oesophagien provoquent un reflux œsophagien - des brûlures d'estomac se produisent, en particulier pendant le sommeil à l'arrière."

Cauchemars

Pendant la grossesse deux trimestres, les cauchemars ne sont pas rares. Dans le cas d’Anastasia, ses rêves devenaient de plus en plus effrayants à mesure que sa grossesse progressait. Elle nous a dit: «Je rêvais beaucoup de quitter un enfant. Ou que je mette l'enfant dans une situation dangereuse. De plus, mes rêves sont devenus extrêmement vivants. Dès le début, les rêves étaient clairs, colorés et réalistes. ”

Selon les données de recherche, 72% des femmes enceintes ont des rêves ou des cauchemars troublants dans leur sommeil.

Comment traiter l'insomnie dans les médicaments ou les remèdes populaires à un, deux ou trois trimestres: causes du manque de sommeil et signes de maladie

Pour chaque stade de la grossesse, un certain nombre de raisons peuvent entraîner une insomnie. Étant donné que la future mère n’est pas autorisée à prendre des médicaments, il existe plusieurs moyens d’améliorer le sommeil.

Insomnie pendant la grossesse: causes des trimestres et moyens de mieux s'endormir

La grossesse est indéniablement l’une des périodes les plus excitantes de chaque femme. Un sommeil complet pour la future mère joue un rôle important non seulement pour son bien-être, mais également pour le développement de l'enfant.

Malheureusement, il n’est pas toujours possible de dormir suffisamment, car selon les statistiques, environ 80% des femmes enceintes souffrent d’insomnie (insomnie).

À quelle fréquence

Les perturbations du sommeil pendant la grossesse inquiètent presque toutes les femmes. L'insomnie survient souvent au cours des premier et troisième trimestres, et cela pour certaines raisons.

Causes au premier trimestre en début de grossesse

Les premières semaines peuvent nuire au rêve en raison de l'excitation et des sentiments accrus. En outre, une perturbation du sommeil peut survenir compte tenu des facteurs suivants:

  • toxicose forte;
  • soif intense;
  • sautes d'humeur qui affectent le travail du système nerveux;
  • mictions fréquentes (même la nuit);
  • des problèmes avec le tractus gastro-intestinal;
  • augmentation de la production de progestérone (hormone de grossesse).

Bien que la progestérone ait pour fonction principale de préparer le corps féminin à la grossesse, elle contribue également à la violation du sommeil nocturne et à l'augmentation de la fatigue.

Pourquoi ne pas dormir au deuxième trimestre

L'insomnie est extrêmement rare au deuxième trimestre. Fondamentalement, pendant cette période, le corps s’adapte au nouvel état et le sommeil se normalise progressivement. Mais, si, après tout, s’endormir est difficile, c’est pour ces raisons:

  • anémie (diminution de l'hémoglobine dans le sang);
  • régime alimentaire inapproprié (consommation avant le coucher, boissons grasses ou contenant de la caféine);
  • stimuli externes (bruit, climat inconfortable dans la chambre à coucher, air bas, lumière vive).

Si vous éliminez une cause évidente, l'insomnie du deuxième trimestre disparaît rapidement et une femme peut faire de beaux rêves.

Causes de l'insomnie au troisième trimestre

Dans les derniers stades du sommeil disparaissent souvent. La raison principale en est le gros fruit, et donc le gros ventre. Un enfant du troisième trimestre se comporte très activement et le mouvement du bébé ne s’arrête pas avec l’apparition de la nuit.

De plus, la cause de l'insomnie au 3ème trimestre peut être:

  • mictions fréquentes (l'enfant exerce beaucoup de pression sur la vessie de la mère);
  • brûlures d'estomac graves;
  • des difficultés avec une position confortable du corps;
  • douleur au bas du dos;
  • séances d'entraînement;
  • expériences et peur de l'accouchement;
  • anxiété pour l'enfant.

Pour qu'il y ait insomia, même un facteur provoquant suffit.

Causes pathologiques du manque de sommeil pendant la grossesse: symptômes et manifestation

Il est parfois difficile de s'endormir pour des raisons plus dangereuses qui ralentissent le développement du fœtus ou en provoquent la mort.

Considérez-les plus en détail:

  1. Manque d'oxygène. Une mauvaise aération engendre un encrassement dans la pièce, raison pour laquelle une femme enceinte peut ne pas avoir assez d'air. Une femme peut se sentir étouffée pendant son sommeil. En outre, non seulement la future mère, mais aussi le bébé ressentira le manque d'oxygène.
  2. Activité fœtale excessive. Les mouvements élevés de l'enfant tombent le plus souvent la nuit, mais il convient de comprendre que si les coups de pied sont si forts et fréquents, cela peut vouloir dire que quelque chose ne va pas chez le bébé. C'est souvent un signe de manque d'oxygène.
  3. Fort stress. Expérimenté choc violent brise également le sommeil. On sait que le stress est à l’origine du développement de nombreuses maladies et qu’il peut provoquer une fausse couche en début de grossesse.

Afin de maintenir une grossesse, il est nécessaire de payer pour tous les symptômes et manifestations que l'organisme signale.

Que peut observer la future mère:

  • faiblesse grave;
  • l'apathie;
  • toxicose forte;
  • irritabilité;
  • douleur dans le bas du dos et abdomen;
  • "Pierre" ventre;
  • l'apparition de saignements.

Si vous vous adressez rapidement à votre médecin, vous pourrez en éliminer la cause et rendre à la femme un sommeil réparateur et sain.

Comment améliorer le sommeil au début

Un sommeil normal de 8 heures est très nécessaire pour chaque femme enceinte. Après tout, après le repos, vous pouvez sentir une poussée de force et d’énergie. À l'insomnie tourmenté aussi peu que possible, si plusieurs façons contribueront à améliorer et à accélérer le sommeil.

  • limiter l'apport liquidien en soirée;
  • Refus de nourriture pendant 3 heures avant le repos nocturne;
  • aération de la chambre à coucher;
  • promenade du soir;
  • se réveiller du sommeil de jour;
  • oreiller confortable;
  • relaxation ou exercices simples;
  • faible luminosité et bruit minimum;
  • posture confortable du jour de sommeil (du côté gauche).

Que faire si vous avez un mauvais rêve en fin de grossesse?

Au troisième trimestre, lorsque l'enfant bouge activement et qu'un gros ventre rend difficile la recherche d'une position confortable pour dormir, il n'est pas si facile de se débarrasser de l'insomnie. Dans de telles situations, des thés apaisants et des décoctions à base de plantes médicinales aideront. Vous pouvez les préparer assez rapidement et vous pouvez acheter les matières premières dans une pharmacie ou les récupérer vous-même.

Thés et décoctions pour un sommeil réparateur

Bien que les thés et les décoctions soient fabriqués à partir de produits naturels, la réception devrait toutefois être surveillée par un médecin. Un spécialiste expérimenté vous recommandera une recette appropriée et un dosage quotidien.

Recettes pour les thés d'insomnie:

  1. Melissa à la peau d'orange. Mélanger 1 c. mélisse (séchée) avec une pincée de zeste (vous pouvez prendre à la fois frais et séché). Versez un verre d'eau bouillante et laissez infuser pendant 10-12 minutes.
  2. Menthe au thé vert. Versez l'eau bouillante 1 c. un mélange de thé vert et de menthe (prendre dans les mêmes proportions). Laisser reposer pendant 15 minutes.
  3. Hop et Valériane. Mélanger les cônes de houblon et le rhizome de valériane, hacher dans un mélangeur. Prendre 1 c. sécher le mélange et verser 250 ml d'eau bouillante. Laisser reposer 10 minutes.
  4. Mélange apaisant. La racine de réglisse, les fleurs de camomille, le rhizome de valériane, le mélange d’herbes et de menthe poivrée se mélangent à parts égales. Versez un verre d'eau bouillante 1 c. collection et laisser reposer 30-40 minutes. Boire avant le coucher. Vous pouvez ajouter du miel à votre goût.

Pour venir dormir, il faut du thé tous les jours. Il n'est pas recommandé de boire plus de 500 ml par jour.

Recettes de décoctions pour un sommeil rapide:

  1. Prenez deux parties d'origan et une partie de valériane. Versez 70-80 ml d'eau bouillante. Mettez à feu doux et laissez cuire 15 minutes. Ensuite, insistez 50 minutes et faites un effort. Le bouillon résultant boire avant le coucher.
  2. Mélangez des cônes de houblon (20g), de menthe (30g), de valériane (20g) et d'herbe de mère agneau (30g). Versez 250 ml d'eau bouillante, 10 g du mélange apaisant et mettez au bain-marie pendant 12-15 minutes. Puis filtrer, refroidir et ajouter autant d'eau pure bouillie pour obtenir le volume initial. Boire une décoction de 100 ml trois fois par jour.
  3. Mélangez des fleurs de calendula, une agripaume et du thym (prenez 5 g au total) Versez 8-10 g de tisane dans une tasse d'eau bouillante et laissez bouillir pendant 10 minutes à feu doux. Après laisser reposer 50-60 minutes. Buvez juste avant le coucher 100 ml.

Des méthodes similaires ont été utilisées par nos ancêtres, car il est connu que les composants naturels ne nuisent pas à la santé de la mère ni de l’enfant.

Est-il possible d'utiliser des somnifères

Si, avant la grossesse, il était possible d'accélérer l'endormissement à cause des somnifères, cette méthode est interdite pendant le port de l'enfant.

Prendre un somnifère peut nuire au développement du fœtus et à la qualité du lait maternel. En outre, sous l'influence de tels médicaments perturbe le travail du système nerveux de la future mère.

Comment une mauvaise mère dort-elle sur le fœtus tôt ou tard?

La grossesse demande beaucoup de force à une femme. Un sommeil sain pendant au moins 8 heures pendant la nuit rétablit toute l'énergie perdue. Le manque de sommeil conduit la future mère à devenir irritable, apathique et épuisée. Tout cela se reflète directement chez l'enfant.

Le bébé peut être né avec un système immunitaire affaibli, une hyperactivité ou une altération de la psyché. En raison de la fatigue, un mode de vie sédentaire nuit à la circulation dans le pelvis et le fœtus peut recevoir moins d'oxygène pour la vie.

L'insomnie pendant la grossesse est une sorte de formation avant les nuits blanches après l'accouchement. Mais n'ignore pas le fait que maman doit acquérir de la force et être gaie toute la journée. L'utilisation de recettes folkloriques va accélérer l'endormissement et ne pas nuire au futur bébé.

Insomnie au deuxième trimestre de la grossesse: portrait du phénomène et méthodes de lutte

Le corps de chaque femme réagit à la grossesse individuellement. Certaines femmes enceintes ne peuvent pas dormir suffisamment et ont sommeil toute la journée, d'autres souffrent d'insomnie.

Dans cet article, nous comprendrons pourquoi les femmes souffrent de troubles du sommeil pendant la grossesse et verrons comment réagir.

L'insomnie est l'un des problèmes qui inquiètent les femmes enceintes.

Pourquoi le sommeil est-il perturbé?

Pour beaucoup de femmes enceintes, le deuxième trimestre est le moment le plus favorable lorsque le corps a déjà réussi à s'adapter à sa condition. Habituellement, les futures mères se sentent mieux que pendant toute leur grossesse, mais hélas, elles ne le font pas toutes.

À l'échelle mondiale, l'altération hormonale affecte le sommeil d'une femme enceinte - un excès de progestérone, qui contribue à porter un bébé. Mais à partir du deuxième trimestre, le corps s'adapte à son influence, d'autres causes de troubles du sommeil apparaissent alors.

L'insomnie au cours de la grossesse du deuxième trimestre survient chez les femmes:

  • Souffrant de stress constant et de fatigue constante.
  • Douleur ressentie dans le bas du dos et dans d’autres parties de la colonne vertébrale, avec difficulté à choisir une posture confortable pour dormir.
  • Avec une envie fréquente d'uriner due à la pression de l'utérus en croissance sur les organes internes.
  • Avec des crampes aux muscles du mollet.
  • Souffrant de cauchemars.
  • Avec des brûlures d'estomac.
  • Avec dépression

La dépression pendant la grossesse peut entraîner divers troubles du sommeil

Moyens de résoudre le problème

En fonction des causes d'inconfort, une solution possible est déterminée. Ainsi, si l'insomnie est causée par des brûlures d'estomac, dormir avec une tête légèrement surélevée peut aider. Dans les cas extrêmes, les médecins ont toujours en stock des antiacides qui ne sont presque pas absorbés par la circulation générale et qui n'ont pas d'effet systémique. De nombreux symptômes entraînant une gêne pendant la grossesse sont éliminés ou soulagés avec l'aide du médecin traitant.

Si vous vous limitez à boire de l'eau le soir, vous n'aurez pas à vous lever trop souvent la nuit pour aller aux toilettes.

Lorsque les signes de dépression augmentent l'irritabilité ou, au contraire, l'indifférence à l'égard de tout ce qui se passe, de fréquents changements d'humeur, des sentiments de culpabilité, associés à une somnolence accrue ou à une insomnie, devrait consulter un psychologue ou un psychothérapeute. Si les séances de thérapie n'ont pas assez de succès, un médicament est prescrit.

Bonnes conditions de sommeil

Vous trouverez ci-dessous les règles dont le respect peut considérablement améliorer l’état de la femme pendant la grossesse et influer positivement sur l’insomnie au cours du deuxième trimestre:

  • Essayez de ne pas vous surcharger et d’être moins nerveux. Une fatigue et une fatigue excessives pendant la journée peuvent ne pas vous aider à vous endormir rapidement, à faire une blague cruelle et à rendre la relaxation difficile. Prenez soin de la force pour la naissance du bébé et du temps sans sommeil avec lui.

Le stress et la fatigue causent des problèmes de sommeil

  • Mais vous ne pouvez pas venir à l'autre extrême - ne restez pas les bras croisés. Passez votre journée activement à la remplir, surtout à ce qui vous apporte joie et bonne humeur: promenez-vous dans le parc, baignez-vous dans la piscine, faites de la danse, de la musique...
  • Si vous êtes adepte du sommeil diurne, mais que vous souffrez d'insomnie, il est préférable de l'abandonner, au moins pendant un certain temps. Vous devez également définir vous-même la règle selon laquelle le lit sert uniquement à dormir, vous ne pouvez pas manger, lire des livres et regarder la télévision. Il est préférable que la seule présence au lit vous rende déjà endormi.
  • Essayez de passer la soirée dans une atmosphère détendue, n'attribuez pas d'importance à cette affaire, restez en harmonie avec vous-même.
  • Prenez soin de l'atmosphère favorable dans la maison. Évitez les querelles et les disputes, car elles affectent la santé de la future mère et du bébé.
  • Peu de temps avant de se coucher, boire une tisane apaisante aide à se détendre. La menthe, la mélisse et la valériane sont connues pour leurs propriétés sédatives, ce qui signifie que les tisanes et les tisanes à base de tisane peuvent être une aide précieuse pour les troubles du sommeil. Dans le même temps, n'oubliez pas de refuser les boissons toniques: café et même thé quelques heures avant le coucher.
  • Créez-vous un rituel agréable avant de vous coucher. Prenez un bain relaxant, utilisez une lampe aromatique avec des huiles aromatiques apaisantes (la lavande convient bien à cet usage). Demandez à votre mari de faire un massage du dos ou des pieds avant d'aller au lit.

Un massage relaxant vous aidera à vous endormir plus rapidement.

  • Aussi étrange que cela puisse paraître, le sexe peut aider les femmes enceintes. À condition qu'il n'y ait pas de contre-indications médicales et qu'il y ait un désir, vous pouvez alors essayer d'avoir des relations sexuelles, surtout si vous pouvez vous détendre et vous endormir facilement après.
  • Si vous ne pouvez pas vous endormir pendant une longue période, il est préférable de vous lever et de faire les tâches ménagères jusqu'à ce que le désir de dormir revienne. Sans lui, il vaut mieux ne pas se coucher.

Comment préparer la chambre et le lit pour bien dormir?

  • La pièce avant le coucher devrait être ventilée, elle ne devrait pas être chaude et étouffante.
  • Le matelas et les oreillers devraient vous convenir. Prenez une position confortable pour vous-même et ajustez-la en plaçant des oreillers. Par exemple, la meilleure posture pour les femmes enceintes est la posture latérale, en particulier à gauche (les médecins ne recommandent pas de dormir sur le dos, surtout à un âge avancé, car un utérus élargi peut transmettre de gros vaisseaux dans le corps de la future mère). Dans ce cas, un oreiller est placé sous le ventre, le deuxième sous la colonne lombaire, le troisième entre les genoux. Des oreillers spéciaux ont été créés pour les femmes enceintes. Ils ont la forme d’un coin et il est donc pratique de les placer sous le ventre pendant le repos.

Oreiller spécial pour les femmes enceintes

  • Faites également attention aux vêtements de nuit. La chemise de nuit doit être faite de matières naturelles et respirantes. Les pyjamas ne doivent pas être à l'étroit ni restreindre les mouvements d'une femme.

Traitement de la toxicomanie

Les médecins sont convaincus que, dans le but de prendre des somnifères pendant la grossesse, vous devez avoir des indications sérieuses, car tous les médicaments ont leurs propres effets secondaires et ne sont pas indifférents à la santé du futur enfant.

Quand un trouble du sommeil survient, la future mère doit essayer de se débrouiller avec les astuces énumérées ci-dessus, changer de mode de vie, essayer de créer toutes les conditions pour se rétablir une bonne nuit de sommeil.

Si tout échoue, alors même dans ce cas, il est impossible de vous prescrire des somnifères. Vous devez contacter votre médecin, il effectuera les examens nécessaires, découvrira les causes du phénomène et pourra élaborer avec lui un plan d'action. Si cela ne peut pas être fait sans, le médecin vous prescrira un somnifère.

Ainsi, une femme enceinte a dans sa réserve une abondance de fonds qui peuvent l’aider à lutter pour un sommeil sain et, si elle ne peut se débrouiller seule, elle viendra toujours à la rescousse et mettra tout en œuvre pour aider le médecin.

Insomnie pendant la grossesse

Le sommeil est un état naturel du corps, lui permettant de récupérer d'une journée active. Seulement dans un rêve, notre corps est capable de se reposer et de prendre des forces. Une personne privée de la possibilité de dormir devient lente et irritable. Perte de performance, perte de mémoire et d'attention, manque d'intérêt pour la vie - ce ne sont que quelques-uns des problèmes que l'insomnie et le manque de sommeil causent.

Les femmes enceintes, comme toutes les autres personnes de la planète, ne sont pas protégées des troubles du sommeil. L'hypersensibilité, les mouvements actifs du bébé la nuit, le ventre en croissance qui empêche de prendre une position confortable au lit - tout cela entraîne le développement de l'insomnie chez les femmes enceintes. Qu'est-ce qui menace le manque de sommeil pendant la grossesse et comment pouvez-vous faire face à cette maladie?

Insomnie au premier trimestre de la grossesse

Paradoxalement, même au début de la gestation, l’insomnie hante les futures mères. Il semblerait que tout devrait être l'inverse. Au cours du premier trimestre, la production active de progestérone commence - la principale hormone responsable du développement normal de la grossesse. La progestérone affecte tous les organes d'une femme enceinte, y compris le système nerveux central. Il inhibe l'activité cérébrale et entraîne l'apparition d'une somnolence constante chez les femmes enceintes. Faiblesse, léthargie, apathie et le désir de se cacher du monde entier sous une grande couverture sont les signes typiques de toute grossesse au tout début de son développement.

L'effet inhibiteur de la progestérone est noté jusqu'à 12-14 semaines de grossesse. À l'heure actuelle, beaucoup de femmes sont vraiment prêtes à dormir 12 heures par jour, si cette occasion leur est offerte. Et ici, ce ne sont que les futures mamans qui risquent de souffrir d'insomnie. Après avoir dormi pendant la journée, certaines femmes ne peuvent tout simplement pas s'endormir le soir au moment opportun. Ils se retournent dans leur lit et ne peuvent pas plonger dans les bras de Morphée. Les perturbations du sommeil et du repos ont inévitablement des conséquences sur l'état de la future mère, provoquant le développement d'une insomnie en début de grossesse.

La bonne nouvelle est que l’insomnie du premier trimestre disparaîtra sans laisser de trace après 14 semaines. À ce stade, les changements hormonaux vont changer et l'effet inhibiteur de la progestérone sur le système nerveux va diminuer. La future mère ressentira un regain de force et cessera de dormir pendant la journée. Le mode veille reviendra à la normale et l'insomnie disparaîtra d'elle-même sans traitement spécial.

Insomnie aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse

Après 14 semaines, toutes les femmes enceintes ne dorment pas suffisamment la nuit. L'insomnie peut encore se faire sentir, mais pour des raisons fort différentes. Les troubles du sommeil des deuxième et troisième trimestres ne doivent plus être attribués à l'effet de la progestérone. Dans la seconde moitié de la grossesse, des causes totalement différentes d'insomnie, à la fois physiologiques et psychologiques, apparaissent.

On remarque que l'insomnie II est extrêmement rare dans l'insomnie. Cette période n'est pas pour rien appelée la "lune de miel" de la grossesse. De 12 à 14 semaines, la plupart des femmes enceintes peuvent enfin trouver un accord avec leur corps et dormir suffisamment. L'effet négatif de la progestérone a déjà disparu et d'autres facteurs (croissance du ventre, brûlures d'estomac, mouvements du fœtus) ne sont pas encore aussi importants. Dans la plupart des cas, l'insomnie s'atténue pendant trois mois et retourne au deuxième trimestre de la grossesse.

Assez souvent, les futures mères remarquent les troubles du sommeil un mois avant l'accouchement prochain. L'insomnie après 36 semaines est considérée comme l'un des signes d'une rencontre précoce avec le bébé et est considérée comme tout à fait normale pendant la grossesse. Plus la période de travail est proche, plus une femme dort agitée. Certaines futures mères constatent une détérioration marquée de la qualité du sommeil quelques jours seulement avant les premières contractions.

Causes de l'insomnie dans la seconde moitié de la grossesse

Mictions fréquentes

Un problème similaire que les futures mères rencontrent généralement au troisième trimestre de la grossesse. Le bébé adulte avec force exerce une pression sur la vessie, obligeant la femme à se rendre aux toilettes presque toutes les heures. La nuit, le besoin de vider la vessie peut provoquer des réveils fréquents. Au réveil, toutes les femmes ne sont pas capables de se rendormir immédiatement. Plus on approche de l’heure de la naissance, plus l’utérus exerce une pression sur la vessie et pire devient le sommeil de la future mère.

Faire face à ce problème pendant la grossesse est assez difficile. Il faut comprendre que les mictions fréquentes sont une condition physiologique et qu'il est presque impossible de l'influencer. Vous pouvez seulement conseiller à une femme enceinte de ne pas boire beaucoup de liquide la nuit et de ne pas utiliser d'aliments épicés et salés qui provoquent la soif.

Brûlures d'estomac

Plus la grossesse est longue, plus l'utérus exerce une pression sur tous les organes internes. Il est également délivré à l'estomac, à la suite de quoi un contenu acide est rejeté dans l'œsophage. Brûlures d'estomac dans la gorge, lourdeur à l'estomac et spasmes désagréables - tout cela ne permet pas à une femme enceinte de dormir paisiblement. L'insomnie associée aux brûlures d'estomac est caractérisée par une difficulté à s'endormir. Après s'être endormie, la femme ne ressent généralement pas de sensations désagréables de la part de son estomac et peut dormir facilement jusqu'au matin.

Que faire pour que les brûlures d'estomac n'interfèrent pas avec le sommeil normal? Tout d'abord, vous devriez changer votre régime alimentaire. Le refus des plats frits, épicés et épicés aide à faire face aux brûlures d'estomac et à éliminer tout le malaise de la région épigastrique. Le dernier repas doit être au moins 2 heures avant le coucher. Avant de se coucher, vous ne devriez pas non plus boire du thé fort, du café ou du cacao.

Position inconfortable

Les femmes font face à un problème similaire vers la fin de la grossesse. Le gros ventre ne se met pas à l'aise et s'endort dans une position confortable. Une femme peut se retourner au lit la moitié de la nuit sans se trouver une place. La position sur le côté aide généralement à dormir confortablement. Beaucoup de futures mères ne peuvent plonger dans les bras de Morphée qu'en étant entourées d'oreillers et de rouleaux souples de tous les côtés. Pour un sommeil confortable, vous pouvez acheter un oreiller spécialement conçu pour les femmes enceintes et vous endormir en serrant les jambes.

Lourdeur dans les jambes

Au cours de la seconde moitié de la grossesse, la plupart des femmes enceintes doivent faire face à un problème tel que les varices. La stagnation du sang dans les membres inférieurs entraîne une douleur et une lourdeur dans les jambes. Les sensations douloureuses s'intensifient le soir et la nuit, provoquant une insomnie permanente. Il y a un gonflement associé à un fonctionnement insuffisant des veines. Toutes ces causes provoquent des problèmes d'endormissement et entraînent par conséquent une fatigue et un surmenage constants.

Les varices se distinguent également par le fait que la femme ne ressent un soulagement que dans une position - les jambes relevées. Toutes les femmes enceintes ne peuvent pas se détendre et s'endormir dans cet état. Lorsque vous essayez de baisser les jambes sur le lit, la douleur et la lourdeur des jambes réapparaissent, perturbant à nouveau le sommeil normal. Vers la fin de la grossesse, les symptômes de la maladie variqueuse augmentent, provoquant une insomnie et une fatigue chronique.

Crampes nocturnes

Les crampes dans les jambes pendant la grossesse peuvent être associées à une maladie veineuse. L’apparition de douleurs nocturnes peut également entraîner une carence en oligo-éléments (notamment en magnésium et en calcium). Dans ce cas, le problème de l'endormissement chez une femme ne se pose pas. La douleur survient au milieu de la nuit - forte, vive, obligeant la future mère à sauter sur le lit. Une fois la douleur atténuée et les crampes soulagées, de nombreuses femmes ne peuvent s'endormir avant deux ou trois heures.

Et si la jambe était à l'étroit? Sans sortir du lit, vous devez passer la jambe par-dessus la chaussette. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez masser le bas de la jambe au point où le spasme est maximum. L'amélioration du flux sanguin aide à marcher pieds nus sur toute surface inégale. Vous pouvez acheter un tapis orthopédique spécial ou le fabriquer vous-même à partir de matériaux de récupération.

Mouvements foetaux

Un mouvement intense du fœtus peut être l’une des causes de l’insomnie. On remarque que les bébés dans l'utérus sont très actifs le soir et la nuit. Les mouvements des petites jambes ne permettent pas de plonger dans le sommeil, mais aussi de se réveiller la nuit. Si les mouvements du bébé deviennent trop forts et même douloureux, consultez un médecin. Une activité motrice excessive du fœtus peut être l’un des signes de l’hypoxie - manque d’oxygène dans les organes et les tissus.

Excitation émotionnelle

Une surcharge de poids et une explosion émotionnelle ne sont probablement pas la seule cause d'insomnie au deuxième trimestre. Pendant cette période, le système nerveux de la femme est dans un état d'excitation. C'est au deuxième trimestre que de nombreuses futures mères partent en voyage et mènent une vie sociale active. Les émotions déchaînées s'accumulent pendant le jour et deviennent la principale cause d'insomnie pendant la nuit.

Comment gérer des émotions accablantes et assurer un sommeil sain? Une règle simple peut aider à prévenir l’insomnie: toutes les tâches importantes doivent être terminées 2 heures avant le coucher. Le temps avant de s'endormir devrait être passé en silence. Vous ne devez pas allumer la télévision, regarder les informations sur Internet, parler au téléphone ou régler des problèmes majeurs. Vous pouvez activer une musique relaxante, lire un livre ou prendre une douche. Laissez un coucher paisible devenir un rituel quotidien et l’insomnie se retire sans action supplémentaire.

Cauchemars

La cause de l'insomnie peut être des cauchemars qui hantent une femme enceinte. Les mauvais rêves sont plus souvent perturbés au troisième trimestre et en toute fin de grossesse. Beaucoup de femmes enceintes ont une peur compréhensible de l'accouchement. Les peurs sont souvent accompagnées de peurs pour le bébé, surtout si la grossesse ne se passe pas trop bien. Toutes les peurs et préoccupations d’une femme donnent lieu à des cauchemars qui entraînent des troubles du sommeil importants.

Qu'est-ce qui menace l'insomnie pendant la grossesse?

Le manque chronique de sommeil peut entraîner de graves problèmes de santé. Une faiblesse constante, l'apathie et la fatigue n'apporteront pas de joie à une femme enceinte. Dans le contexte de l'insomnie, l'attention et la mémoire sont affectées, l'immunité est réduite et les maladies chroniques sont exacerbées. L'insomnie prolongée peut entraîner une dépression nerveuse et nécessiter un traitement médical.

La bonne nouvelle est que les rares épisodes d'insomnie n'affectent pas le déroulement de la grossesse ni l'état du fœtus. Si la future mère dort suffisamment la plupart du temps, ces nuits blanches n'auront aucune incidence sur sa santé. Certains experts considèrent même l'insomnie des femmes enceintes comme l'une des étapes de la préparation à la vie avec un bébé. Tout le monde sait que les petits enfants ne contribuent pas à un bon sommeil de la mère. Le corps essaie-t-il de s'adapter à l'avance aux nouvelles conditions d'existence?

Comment traiter l'insomnie?

Le traitement médicamenteux des troubles du sommeil pendant la grossesse n’est pratiquement pas pratiqué. Parmi tous les médicaments, la priorité est donnée aux plantes médicinales (valériane et Agripaume). Les médecins recommandent de prendre ces médicaments au cas où l'insomnie causerait un inconfort important. Le traitement doit durer au moins un mois.

Les recommandations suivantes aideront à faire face à l'insomnie sans médicament:

  1. Observez le régime quotidien. Allez vous coucher et réveillez-vous à peu près à la même heure.
  2. Créez un rituel au coucher et suivez-le tous les jours.
  3. Dînez au moins 2 heures avant le coucher. Évitez de manger de la nourriture lourde la nuit.
  4. Buvez moins de liquide le soir.
  5. Abandonnez le thé et le café au dîner. Remplacez les boissons habituelles par du jus ou du jus.
  6. Procurez-vous un oreiller spécial pour les femmes enceintes ou chevauchez-vous simplement avant d'aller vous coucher avec un grand nombre de rouleaux souples.
  7. N'oubliez pas de marcher à l'air frais avant de vous coucher.
  8. Aérez la pièce avant d'aller vous coucher. Rappelez-vous que le meilleur rêve est dans une pièce légèrement froide.
  9. Dormez dans des vêtements confortables en tissus naturels.
  10. Utilisez toutes les méthodes disponibles pour soulager le stress avant le coucher (yoga, méditation).

Insomnie terrible pendant la grossesse! Comment aider? Il n'y a pas de forces!

Insomnie pendant la grossesse. Il semblerait qu'une question aussi simple, même si aucun médicament n'est nécessaire… probablement. J'ai appelé mon amie Irina, obstétricienne et gynécologue. Et elle dit: il est préférable de ne pas contacter un médecin avec de telles questions, mais de dormir avec des experts. Je me suis donc fixé pour tâche de trouver un expert en sommeil. Mais se séparer de l’idée de recevoir un commentaire du médecin n’est pas parti.

Armés d’un cahier, les experts ont posé les questions suivantes:

L'insomnie pendant la grossesse en début ou en fin de période peut avoir des conséquences négatives pour le bébé?

Comment gérer le mauvais sommeil tôt / tard?

Que faire avec l'insomnie à long terme?

L’obstétricien-gynécologue de la maternité au ul. Pravdy Merkulova Maria Dmitrievna, responsable du projet de consultations sur le sommeil des enfants, Olga Dobrovolskaya, experte en sommeil, et coach de la grossesse et de la maternité, auteure et chef du projet «Mère du monde», Katya Matveyeva.

⁣Pourquoi l’insomnie survient-elle à différentes époques de la grossesse et comment y faire face?

«Les futures mères se plaignent souvent d'insomnie, surtout au début et à la fin de la grossesse. Et cela est dû principalement aux puissants changements hormonaux dans le corps de la femme. Après tout, le premier trimestre, au sens figuré, se consacre à la restructuration de ses propres fonctions et apprend à vivre d’une manière nouvelle. Et dans la troisième, l'organisme se prépare déjà systématiquement à l'accouchement », explique Katya Matveyeva. - Ces deux processus complexes dans la vie du corps de la mère sont assez longs et complexes. Et l'insomnie est fatigante et cause une anxiété supplémentaire.

Il faut dire ici que les troubles du sommeil sont souvent provoqués précisément par une anxiété accrue, qui accompagne notamment les premier et troisième trimestres de la grossesse. Ce n’est un secret pour personne que lorsqu'elle découvre ce qui va devenir une mère, une femme est en quelque sorte contrainte de réfléchir à un millier de moments liés à la maternité imminente, de la santé du bébé à sa capacité de survie. En milieu de grossesse, tout est un peu «réglé», mais au troisième trimestre, à l'approche de l'accouchement, l'anxiété et les peurs augmentent à nouveau.

Dans ce cas, vous ne devriez pas avoir recours à des médicaments pharmacologiques, ni vous mêler aux herbes. Cette règle s'applique à tous les problèmes de santé d'une femme enceinte, ce qui est bien connu. "

«Tout le monde sait qu’un sommeil sain et complet est d’une importance primordiale dans la vie d’une personne. Naturellement, pendant la grossesse, il est doublement nécessaire, car le système nerveux insomniaque est épuisé et fonctionne bien. Et votre futur bébé vivra absolument les mêmes émotions et le même inconfort! Un tel état aura un impact négatif sur la santé, il est donc nécessaire de lutter contre l'insomnie », a raconté Maria Dmitrievna Merkulova.

⁣ «Essaie», continue-t-elle. - Changer le mode de la journée et éviter les surtensions, le stress. Inclure des promenades fraîches dans votre horaire, surtout le soir avant le coucher. Une douche ou un bain chaud vous aidera à vous détendre, après quoi vous pourrez boire un verre de lait chaud ou un thé à la camomille. N'oubliez pas que le confort devrait vous entourer partout: il devrait y avoir de l'air frais dans la chambre à coucher, le pyjama devrait être confortable et fabriqué à partir de matériaux naturels. Si les douleurs persistantes dans les jambes vous dérangent, un léger massage vous aidera - cela détendra les muscles tendus et contribuera à la réduction et au soulagement de l'œdème. À propos, vous pouvez ajouter une goutte d'huile essentielle, telle qu'une orange.

Si, malgré vos efforts, le problème d'insomnie persiste, contactez un spécialiste. Après tout, les causes de l'insomnie et les méthodes de correction peuvent être différentes, et dans votre cas, tout dépend également de la durée de la grossesse. Par conséquent, votre médecin personnel est le meilleur assistant et allié pour résoudre de tels problèmes. "

Alors, quelle est l'insomnie encore dangereuse pendant la grossesse?

«Les habitudes de sommeil de la mère pendant la grossesse ont une incidence sur les habitudes de sommeil du bébé à la naissance. Donc, maman a beaucoup de temps pour enseigner au bébé que la nuit est la nuit et que vous devez vous coucher tôt et pas après minuit », répond Katya Matveyeva.
De plus, le bébé dans le ventre ressent les mêmes émotions que la mère. Votre stress est le stress de votre petit.

Insomnie dans les premières semaines de grossesse

charge physiologique (normale). L'insomnie est une plainte fréquente de la future mère dès le début. Les troubles du sommeil au cours du premier trimestre sont émotionnels. Si nous parlons de physiologie, cela suggère simplement une somnolence accrue: la progestérone libérée activement protège la grossesse, obligeant la femme à se reposer plus souvent », explique Olga Dobrovolskaya. - Si déjà dans les premières semaines de grossesse une femme se plaint d’une aggravation du sommeil, elle doit évaluer son contexte émotionnel et son niveau d’hygiène du sommeil. S'il est parfois difficile de faire face aux émotions, il n’est pas difficile de suivre les règles générales du sommeil:

1. Allongez-vous et levez-vous (nécessairement) en même temps.

2. Assurez-vous de commencer le rituel du coucher: prendre une douche, vous habiller en pyjama, un livre de papier, méditer ou écrire un journal intime - tout ce qui procure du plaisir et aide à la détente.

3. Gardez une trace de la quantité de caféine. Si vous n’avez pas encore abandonné son utilisation après avoir appris la grossesse (à petites doses, il est permis - 1 à 2 tasses par jour), vous devrez le faire en cas de problème de sommeil.

4. Refusez d’utiliser des gadgets et de regarder la télévision avant de vous coucher - la lumière vive des écrans modernes stimule notre cerveau à rester éveillé.

5. Apprenez des techniques de respiration relaxantes. Essayez la technique 3-6-9 (inspirez pour 3 comptes, faites une pause pour 6 comptes, expirez pour 9 comptes).

6. Si les fréquents déplacements aux toilettes, caractéristiques de votre période de gestation, deviennent un facteur de manque de sommeil, limitez le liquide avant d'aller au lit, essayez de ne pas allumer la lumière vive lorsque vous allez aux toilettes, afin de ne pas détruire la mélatonine, hormone du sommeil - il sera plus facile de vous rendormir.

Insomnie du deuxième trimestre

«Le deuxième trimestre est la période la plus favorable de la grossesse et pour le sommeil, cela ne fait pas exception», déclare Olga Dobrovolskaya. - Les difficultés ici sont causées par des émotions ou par certaines drogues. Informez votre médecin de ces effets secondaires afin qu'il puisse vous obtenir un autre médicament. "

Insomnie au troisième trimestre de la grossesse

«Le troisième semestre augmente la charge sur le corps», explique Olga Dobrovolskaya. - Le bébé en croissance exerce une pression sur tous les organes de la cavité abdominale, réduit le volume des poumons et, dans certains cas, altère l'irrigation sanguine des extrémités. Les recommandations relatives à l'hygiène générale du sommeil restent objectives pour le moment, mais il convient maintenant de prendre davantage soin du confort physiologique.

1. Dors sur le côté gauche. Cela aidera à fournir pleinement la nutrition, l'oxygène, le bébé et vos organes, ainsi que de réduire les émissions d'acide de l'estomac.

2. Essayez de ne pas manger 2 à 3 heures avant de vous coucher, de sorte qu’un estomac plein ne libère pas d’acide supplémentaire en position couchée - ceci atténuera les risques de brûlures d’estomac.

3. Si vos jambes vous font mal, assurez-vous de placer un oreiller sous elles - une légère élévation facilitera l'écoulement du sang veineux et réduira l'enflure.

4. N'hésitez pas à demander à votre conjoint de libérer le lit pour vous seul. Le ronflement habituel, que vous n'avez pas remarqué auparavant, peut causer de nombreuses heures de veille la nuit.

5. Prenez soin de l'obscurité tôt le matin - les premiers rayons du soleil réveillent le corps humain et si vous filez sans dormir la moitié de la nuit, vous voudrez dormir le matin.

6. Les douleurs abdominales sont le reflet de la douleur au dos - essayez de placer un oreiller sous le ventre ou dans le bas du dos. Si un soutien supplémentaire ne vous soulage pas, consultez un médecin! "

Et deux autres règles importantes qui permettront d'économiser de l'insomnie pendant la grossesse:

Katya Matveeva partage:

1. «La chose la plus importante et la plus importante pour comprendre chaque femme enceinte est que le repos physique est strictement contre-indiqué pour les femmes enceintes. Surtout, compte tenu du fait que le volume sanguin, le poids corporel, et en conséquence - la charge sur les muscles et les ligaments, qui entraîne souvent des douleurs dans les jambes et le bas de l'abdomen. Et cela suggère que l'éducation physique est le meilleur moyen de prévenir et de traiter les troubles du sommeil associés à la douleur dans les jambes et le bas-ventre. "

2. Avec la croissance de l'utérus, essayez de ne pas vous endormir sur le dos. La croissance de l'utérus bloque la veine cave inférieure, ce qui perturbe la circulation du sang veineux dans les jambes et les organes du pelvis, et donc dans l'utérus. Cela provoque une hypoxie de l'utérus, du placenta et du bébé, ce qui est très grave pour la mère et le bébé et peut bien sûr provoquer une insomnie, des douleurs et une indisposition la nuit. "

Insomnie chez les femmes enceintes au deuxième trimestre

Presque toutes les femmes occupant une position intéressante remarquent des épisodes d'insomnie périodiques. Les troubles du sommeil chez les femmes enceintes peuvent survenir à n'importe quelle période de procréation et sont le résultat de causes psychologiques, physiologiques ou pathologiques. Comment reconnaître cette maladie, s'en débarrasser et dormir la nuit le plus confortablement possible? Vous pouvez lire à ce sujet et plus ci-dessous.

Causes de l'insomnie pendant la grossesse

Comme le montrent les statistiques médicales modernes, dès le premier trimestre de la grossesse, 4 futures femmes enceintes sur 5 se plaignent de problèmes de sommeil. Au fil du temps, leur pourcentage augmente même: au troisième trimestre, seules 3% des femmes enceintes ne souffrent pas d'insomnie.

Facteurs psychologiques:

  • Forte excitation pour l'état du fœtus pendant la gestation;
  • Tension nerveuse et stress;
  • Peur des futures naissances, surtout si elles deviennent les premières dans la vie d'une femme;
  • Cauchemars réguliers.

Facteurs physiologiques:

  • Posture infructueuse pendant le sommeil. Souvent, les femmes enceintes ne peuvent pas s'endormir en raison du manque de niveau de confort adéquat, en particulier au cours des dernières périodes, pour plus d'informations sur les postures de sommeil confortables pendant la grossesse;
  • Syndrome de douleur Tirer des sensations désagréables dans le dos et le sacrum, causées par la restructuration de la structure osseuse et des charges accrues, ne vous permet pas de vous endormir rapidement et facilement;
  • Crampes À partir de deux trimètres, les femmes se plaignent souvent de crampes dans les muscles du mollet et d'autres types de tissus lisses, qui s'aggravent le soir et la nuit;
  • Respiration difficile. Avec une forte prévalence chez le fœtus ou un enfant de grande taille, même au stade intermédiaire de la grossesse, on observe un essoufflement et des problèmes de respiration confortable qui provoquent une insomnie.
  • Besoin fréquent pour peu de besoin. Les femmes enceintes ressentent souvent le besoin urgent de vider la vessie; dans certains cas, elles peuvent se lever 7 à 8 fois par nuit, ce qui aggrave le sommeil et la qualité générale du sommeil;
  • Nausées, brûlures d'estomac, démangeaisons. Trois symptômes désagréables de toxicose pendant la grossesse peuvent conduire à un mauvais sommeil.

Caractéristiques du sommeil pendant la grossesse

La grossesse est un moment privilégié pour la restructuration globale de tout le corps d'une femme et sa préparation pour un futur accouchement. Le sommeil à cette période est particulièrement nécessaire au bon sexe pour la récupération et a ses propres caractéristiques.

Insomnie en début de grossesse

L'insomnie hante souvent le beau sexe pendant cette période. Dès les premières semaines, il peut être associé au début de la restructuration hormonale de l'organisme, qui prépare activement le processus de port de l'enfant tous les mois suivants.

Tôt ou tard, la future mère saura qu'une nouvelle vie est née en elle. Elle entame immédiatement une période psycho-émotionnelle difficile liée aux premières expériences sur le sort du bébé - ceci est particulièrement évident chez les personnes du beau sexe qui ressentent pour la première fois la joie de la maternité.

À partir de la 5e semaine, une femme peut présenter les premiers signes de toxicose: malaises, nausées et vomissements, démangeaisons périodiques et autres manifestations négatives qui vous empêchent de dormir paisiblement la nuit. Les manifestations ci-dessus sont exacerbées à la fin du trimètre en raison d'une pression excessive sur la vessie - une femme se lève souvent pour répondre à un petit besoin, le repos naturel continu de la nuit est perturbé.

Les problèmes d'endormissement et de réveils fréquents entraînent fatigue, inconfort et irritabilité pendant la journée, ce qui a un effet négatif sur la santé et est source de stress.

Troubles du sommeil du deuxième trimestre

Le deuxième trimestre est la période la plus appropriée pour une femme au cours de laquelle disparaissent de nombreux symptômes désagréables de la grossesse. La tension émotionnelle des premières semaines s'estompe et la toxicose, que le représentant du beau sexe a tant tourmentée, disparaît. En même temps, le bébé lui-même n’est pas encore très gros, ce qui ne crée pas de désagréments supplémentaires pendant le sommeil.

Comme le montrent les statistiques médicales, pour la plupart des femmes enceintes du deuxième trimestre, l’insomnie causée par des raisons physiologiques ou psychologiques disparaît partiellement ou totalement, naturellement, si elle adhère aux principes de base de l’hygiène normale du sommeil et ne souffre pas non plus de maladies chroniques graves ou de troubles fonctionnels.

Insomnie pendant la grossesse au troisième trimestre

Après une période de repos relativement courte due à l'insomnie, à la toxémie et à d'autres manifestations de la grossesse peu agréables, les symptômes négatifs recommencent à gêner la femme. C'est au 3ème trimestre que presque toutes les femmes souffrent de troubles du sommeil réguliers.

Les principaux facteurs de causalité et de provocation qui aggravent le sommeil dans la période susmentionnée:

    Posture incommode pour dormir. Le ventre d'une femme enceinte est déjà assez gros et il est pratiquement impossible de dormir dans la pose habituelle sur le ventre. En outre, les médecins conseillent fortement de ne pas se reposer la nuit sur le dos, en particulier au troisième trimestre - cela peut causer un certain nombre de pathologies au fœtus, ainsi qu'un grand inconfort pour le beau sexe. Il ne reste que la possibilité de dormir sur le côté - pour beaucoup, cela n’est pas très pratique et la posture elle-même ne contribue pas à s’endormir rapidement;

Que faire avec l'insomnie chez les femmes enceintes

Ignorez simplement l'insomnie en fin de grossesse et attendez-vous à ce que les troubles du sommeil disparaissent après un accouchement impossible. Un sommeil de mauvaise qualité, même pour quelques mois, peut nuire à la santé de la future mère et nuire au bébé.

Cependant, il est nécessaire de procéder au traitement des troubles du sommeil avec la plus grande prudence - la meilleure option serait de contacter un spécialiste, un examen complet pour identifier la cause de l'insomnie.

Assurer le confort du sommeil et une nutrition optimale

Les principales recommandations comprennent:

    La bonne température Dans une pièce où une femme enceinte se repose la nuit, la température optimale doit être maintenue entre 18 et 20 degrés au-dessus de zéro. En règle générale, cet indicateur est fractionné vers le haut, en particulier en automne-hiver;

Médicaments et remèdes populaires contre l'insomnie pendant la grossesse

Ce n'est que sur ordonnance d'un médecin qu'il est possible de prendre des sédatifs sur une base végétale - l'homéopathie médicamenteuse (Persen, etc.) n'a pas d'effet systémique sur le corps et peut devenir un élément du traitement complexe des troubles du sommeil.

Alternative aux médicaments ci-dessus peuvent être des recettes de la médecine traditionnelle. N'importe laquelle des options ci-dessous, il est souhaitable d’appliquer uniquement après avoir consulté un spécialiste, en s’assurant que les composants de la prescription ne sont pas allergiques et en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps de la femme pendant la grossesse.

  • Tisane Prenez en proportions égales une demi-cuillère à thé d'Hypericum et de mélisse, infusez-les dans une théière pour le thé, utilisez un verre avant l'heure du coucher;
  • Lait avec du miel. Un excellent outil pour soulager le stress et la fatigue, ainsi que pour lutter contre l'insomnie: un verre de lait tiède accompagné d'une cuillerée à thé de miel à consommer 15 à 20 minutes avant d'aller au lit;
  • Moyens efficaces de sédation, sans danger pour les femmes enceintes - pharmacie en valériane. Il peut être utilisé en l'absence de pathologies cardiovasculaires chez la femme enceinte, mais pas sous la forme d'une teinture à l'alcool, mais en utilisant la méthode de brassage habituelle - 1 cuillère à café de produit par tasse d'eau. Le bouillon reçu, égoutté et refroidi doit être consommé avant le coucher.

La détente

Avant de vous coucher, vous devez préparer votre corps au repos nocturne, à la fois physiquement et émotionnellement.

  1. Contact sexuel. Il est recommandé par les médecins en l’absence de contre-indications et de pathologies chez la femme enceinte;
  2. Marcher dans l'air frais. 1 heure avant le coucher, sortez à l'air frais et marchez lentement pendant au moins 20 minutes;
  3. Douche chaude. Un excellent moyen de détente est une douche ou un bain chaud et confortable, pris 30 à 40 minutes avant le sommeil prévu.
  4. S'oppose bien aux exercices respiratoires d'insomnie, associés à une thérapie d'exercice de base en décubitus dorsal. Faire du yoga pendant la grossesse est strictement déconseillé, de même que l’utilisation de l’aromathérapie, en particulier avec des odeurs fortes;
  5. Vous pouvez compléter la liste des activités de relaxation par un massage relaxant complet du corps. Une attention particulière doit être portée au dos et aux membres.

Qu'est-ce qui ne devrait pas être fait et consommé par les femmes enceintes souffrant d'insomnie?

Suivez les recommandations ci-dessous et vous réduirez considérablement les risques d'insomnie pendant la grossesse:

    Mauvaises habitudes - bas. Pendant la grossesse, il est nécessaire d'éliminer complètement l'usage de l'alcool sous toutes ses formes, ainsi que le tabagisme. Ces mauvaises habitudes non seulement conduisent à l'insomnie, mais affectent également à la fois la future mère et le fœtus;

Quel est dangereux et nocif pour l'insomnie enceinte

L'insomnie n'est pas seulement un mauvais rêve, elle entraîne de nombreuses conséquences désagréables, en particulier chez les femmes enceintes.

  • Troubles hormonaux. Le manque de sommeil de qualité entraîne un déséquilibre hormonal qui, conjugué à la restructuration du corps pendant la grossesse, provoque une augmentation du tonus utérin et augmente le risque de fausse couche;
  • Violations des rythmes circadiens. Après une nuit blanche, une femme se sentira débordée toute la journée, incapable de faire face aux tâches domestiques et professionnelles;
  • Provoquer une dépression et une psychose. Même normalement, les femmes enceintes sont sujettes au stress et aux changements d'humeur fréquents. L'insomnie ne fait qu'aggraver ce processus, provoquant souvent le développement d'une dépression et d'une psychose d'étiologie étendue. Dans certains cas, le représentant du beau sexe peut même avoir besoin d'une assistance médicale qualifiée dispensée par des spécialistes.
  • Pathologie cardiovasculaire. La privation chronique de sommeil entraîne un pouls rapide, des pics de tension artérielle et, à moyen terme, un large spectre de pathologies cardiovasculaires.

Vous êtes épuisé, épuisé, mais ne pouvez toujours pas dormir. Le début de la nuit devient une torture. Un lit douillet, un oreiller moelleux... Avant, tout ce que vous deviez faire était d’aller dans la chambre à coucher, posez votre tête sur l’oreiller - et... il semblerait qu’en une seconde un réveil impudent vous arrache aux bras de Morphée, annonçant l’avènement d’un nouveau jour. Et maintenant, la chambre à coucher est devenue une chambre de torture et le dieu perfide du sommeil vous a complètement oubliée - elle s’est envolée, probablement, pour de jolies femmes qui ne sont pas encombrées d’un ventre grandi. Mais un rêve normal est maintenant doublement nécessaire pour vous: vous êtes responsable de cette petite personne, dont l'existence jusqu'à présent dépend entièrement de vous - de la façon dont vous sentez que vous mangez et, bien sûr, de votre sommeil; votre insomnie ne lui fera probablement pas de bien… L’anxiété croissante, la peur de l’insomnie augmentent la tension nerveuse, et il est encore plus difficile de s’endormir - vous obtenez un cercle vicieux et vous êtes au désespoir: que faire pour le briser?

La solitude (ceux qui sont proches, maintenant avec leurs rêves, pas avec vous) et la peur d'une nuit sans sommeil - connaissez-vous cette situation? Parlons de la façon de le surmonter. Tout d’abord, à propos de la solitude: je dois dire que vous vous êtes retrouvés dans une entreprise assez peuplée - des millions de femmes sont avec vous: selon les statistiques, 78% des femmes enceintes ont des difficultés à dormir. Comment se débarrasser de la peur? Ne vous inquiétez pas, calmez-vous - toutes ces recommandations standard des médecins ne sont pas si faciles à mettre en œuvre. Il me semble tout d’abord que la connaissance des causes de l’insomnie et la compréhension des processus en cours dans votre corps vous aideront. Et si nous examinons les causes de l’insomnie, notre conversation passera naturellement aux moyens les plus variés de la surmonter - il y en a beaucoup dans l’arsenal de l’humanité, rien ne peut vous convenir.

Causes des troubles du sommeil chez la femme enceinte

Pour de nombreuses femmes, l'insomnie commence déjà au cours du premier trimestre de la grossesse. Certains médecins ont même tendance à considérer les troubles du sommeil comme l'un des signes de la grossesse. Au cours du deuxième trimestre, le sommeil est généralement normalisé, mais au cours des trois mois précédant l'accouchement, l'insomnie est l'une des complications les plus fréquentes et les plus graves de la grossesse. Les médecins, se disputant sur la nature du sommeil, disent généralement que l'insomnie n'est pas une maladie, mais un symptôme, une manifestation externe de certains processus survenant dans notre corps. Pour vaincre l'insomnie, vous devez essayer de comprendre en quoi consistent ces processus et comment neutraliser leurs effets secondaires inévitables.

Les changements hormonaux dans le corps de la femme peuvent entraîner l'insomnie très tôt: par exemple, le niveau de progestérone et de nombreuses autres hormones augmente pendant la grossesse. En mobilisant les forces pour supporter la grossesse, elles apportent en même temps au corps un état de «vigilance» et ne lui permettent parfois tout simplement pas de se détendre.

Avec l’âge gestationnel croissant, les raisons de l’insomnie sont de plus en plus nombreuses. Les causes des troubles du sommeil chez les femmes enceintes peuvent être physiologiques:

N'importe laquelle de ces raisons suffirait à priver une femme de sommeil et, le plus souvent, elles sont combinées! Dans cette liste, mettez en surbrillance ce qui est important pour vous et passez à la section suivante de l'article, intitulée Conseils sur la manière de traiter l'insomnie. Je tiens à vous avertir immédiatement: vous ne devriez même pas essayer de suivre toute la liste assez longue de conseils qui y sont donnés! Essayez de choisir uniquement ce qui convient à votre occasion, ce que vous aimez personnellement. Si une recommandation ne vous aide pas, essayez-en une autre. Chaque situation est individuelle, chaque femme doit choisir sa propre méthode, sa propre combinaison de techniques. Ne considérez pas ces recommandations comme des recommandations médicales («Faites comme cela et pas autrement!»), Mais comme un conseil amical («Pourquoi ne réessayez-vous pas cela? Si cela n’aide pas, pensez à autre chose!»).

Comment gérer l'insomnie pendant la grossesse

Vous devez commencer à vous battre pour une bonne nuit de sommeil... le matin! Après tout, la durée et la qualité de notre sommeil sont en grande partie déterminées par le mode correct et notre comportement pendant la journée. Essayez de suivre les directives suivantes:

Dans la soirée, deux heures avant le coucher, commencez à vous préparer à la nuit prochaine pour qu'elle soit calme et paisible. Les experts parlent d'hygiène du sommeil, qui comprend un certain nombre d'activités:

Mais voici terminé le rituel nocturne de préparation au lit et vous êtes déjà couché. Que faire la nuit pour que le rêve désiré vous tombe dessus?

Et, bien sûr, il est impossible d’ignorer la question des somnifères qui est plutôt douloureuse pour les femmes enceintes. Les somnifères, comme de nombreux autres médicaments, dans votre position est préférable, bien sûr, de ne pas utiliser. Les médecins insistent fortement sur le fait qu'il est impossible de prendre des somnifères au cours du premier trimestre de la grossesse lorsque les tissus de l'embryon se forment activement et qu'il est peu probable qu'ils recommandent à l'avenir de prendre de tels médicaments sans une raison suffisante. Dans tous les cas, rappelez-vous: ne prenez en aucun cas une décision indépendante sur l'utilisation des somnifères! Même si avant la grossesse, vous y aviez déjà eu recours. Même si votre amie enceinte l'a bu. Même si la vendeuse compatissante du kiosque de la pharmacie vous a conseillé de le faire. La décision d'utiliser des somnifères ne peut que rendre un médecin!

Causes de l'insomnie chez les femmes enceintes

  1. À mesure que le fœtus de la femme grandit, le ventre augmente, la pression sur le bas du dos devient plus forte. Chaque semaine, il est de plus en plus difficile pour une femme de trouver une position de sommeil confortable. Pour préparer le corps d'une femme enceinte à la naissance, le corps jaune des ovaires produit la relaxine, une hormone sexuelle. La relaxine ramollit les os du petit bassin et des muscles, ce qui provoque de vives douleurs dans la région lombaire, ainsi que l'apparition de crampes dans les muscles du mollet pendant le sommeil.
  2. Au premier trimestre, les femmes ont parfois des problèmes respiratoires la nuit. Pendant le sommeil, le corps produit une grande quantité d'hormones qui, lorsqu'elles pénètrent dans le sang, provoquent une respiration rapide chez la femme. Il y a une sensation de manque d'air aigu, qui est la cause d'un réveil soudain.
  3. Une autre cause très fréquente de troubles du sommeil peut être la tachycardie sinusale légère. Avec ce symptôme, la fréquence cardiaque d'une femme au repos augmente, ce qui lui permet de sentir une fréquence cardiaque rapide (plus de 90 battements par minute). Des crises de battement de coeur rapides peuvent survenir soudainement chez les femmes et disparaître aussi brusquement. Il est à noter que dans la tachycardie sinusale légère chez la femme enceinte est la norme, car le cœur de la mère pendant la période de gestation agit sur deux organismes.
  4. Le travail du système digestif dans la période de porter un enfant ralentit. La nourriture reste dans le tractus gastro-intestinal pendant beaucoup plus longtemps que d'habitude, ce qui cause des brûlures d'estomac, des ballonnements et une constipation. Surtout souvent, ces symptômes surviennent au cours du dernier trimestre, lorsque l'utérus appuie sur l'estomac, provoquant une insomnie chez une femme.
  5. L'augmentation du besoin d'uriner est une autre raison des réveils fréquents et du sommeil superficiel pendant la grossesse. La probabilité qu'une femme enceinte en soit atteinte est très élevée, car plusieurs raisons expliquent le travail intensif du système urinaire. Mais la principale raison de la croissance de l'utérus avec le fœtus, ce qui presse la femme sur la vessie, provoquant l'envie d'uriner. Avec l'augmentation de l'âge gestationnel, cette pression augmente. Mais il convient de noter qu'au deuxième trimestre, l'utérus, qui se déplace dans la cavité abdominale, facilite le travail de la vessie. Mais au début du dernier trimestre, le fœtus commence à descendre pour se préparer à l'accouchement et la pression revient. Sur cette base, de nombreuses femmes ressentent des envies fréquentes durant le premier et le dernier trimestre de leur grossesse.
  6. En prévision de l'accouchement, chaque femme est dans un état mental tendu, au fond duquel des cauchemars peuvent survenir pendant le sommeil, ce qui provoque sa violation.

Comment faire face à l'insomnie

Pour un sommeil confortable et reposant la nuit, vous devez commencer à vous battre tôt le matin. Le bon mode de la journée et le calme mental d’une femme déterminent la profondeur et la durée de son sommeil. Vous devez donc suivre un certain nombre de règles. L'essentiel est de planifier la journée. Essayez de vous assurer que vous avez le moins de tâches ménagères pour la soirée. Toutes les activités, accompagnées d’émotions turbulentes (rencontres avec des amis, réunions dans un café, aller au cinéma) se déroulent en toute sécurité dans la journée.

Le lit doit être exclusivement réservé au sommeil nocturne. Votre corps devrait le prendre comme un signe qu'il est temps de dormir. Pendant la journée, si vous souhaitez vous détendre, choisissez un grand fauteuil confortable ou jetez un grand nombre d’oreillers par terre et installez-vous confortablement là-bas, mais n’oubliez pas que vous devrez renoncer au sommeil. Il est possible que, pour choisir une position confortable pour dormir, vous n'ayez pas besoin d'un, mais de plusieurs petits oreillers, placez-les sous la taille, le ventre, entre les jambes. Vous pouvez utiliser un matelas orthopédique pour les femmes enceintes, il ne provoque aucune maladie des articulations et du dos, mais les avertit. De plus, après s'être endormies sur un tel matelas, les femmes enceintes ne développent pas d'œdème et moins souvent, cela fait mal dans la région lombaire.

Quelques heures avant le coucher, vous devez amener le corps dans un état calme et paisible. Il est recommandé d’abandonner la musique bruyante et la compagnie amusante, de regarder un film romantique léger à la télévision, toujours avec une fin heureuse, vous pouvez écouter de la musique relaxante ou faire des travaux à l’aiguille, la broderie de photos avec une croix de comptage, un crochet, un origami modulaire. Vous pouvez combiner travail et plaisir, broder une image dans une chambre d'enfant ou attacher une paire de bottines, dire à votre bébé ce que vous faites, de quelle image il s'agira, de quelle image il sera, où vous l'accrocher, etc. La communication avec le futur bébé est relaxante et apaisante.

S'il n'y a pas de contre-indications, prenez un bain chaud, mais pas chaud, avant le coucher. Ajoutez à cela une huile aromatique, sapin, bergamote, sauge, lavande, cèdre, orange et huile de santal ont un effet relaxant. Cela soulagera les tensions dans les muscles et bien sûr dans les pensées. Après le bain, il est recommandé de manger un morceau de fromage, du fromage cottage, de la banane, des dattes ou de boire un verre de lait chaud. Ces produits contiennent du tryptophane, un alpha-aminoacide aromatique, qui est un "somnifère" naturel.

Bien sûr, dans de rares cas, il est impossible de se passer de somnifères, mais vous devez vous rappeler que vous ne devez pas recourir aux somnifères au cours du premier trimestre de la grossesse. Pendant cette période, la formation active de tissus embryonnaires a lieu. La décision d'utiliser des somnifères ne devrait être prise que par votre médecin.

Insomnie au premier trimestre de la grossesse

Paradoxalement, même au début de la gestation, l’insomnie hante les futures mères. Il semblerait que tout devrait être l'inverse. Au cours du premier trimestre, la production active de progestérone commence - la principale hormone responsable du développement normal de la grossesse. La progestérone affecte tous les organes d'une femme enceinte, y compris le système nerveux central. Il inhibe l'activité cérébrale et entraîne l'apparition d'une somnolence constante chez les femmes enceintes. Faiblesse, léthargie, apathie et le désir de se cacher du monde entier sous une grande couverture sont les signes typiques de toute grossesse au tout début de son développement.

L'effet inhibiteur de la progestérone est noté jusqu'à 12-14 semaines de grossesse. À l'heure actuelle, beaucoup de femmes sont vraiment prêtes à dormir 12 heures par jour, si cette occasion leur est offerte. Et ici, ce ne sont que les futures mamans qui risquent de souffrir d'insomnie. Après avoir dormi pendant la journée, certaines femmes ne peuvent tout simplement pas s'endormir le soir au moment opportun. Ils se retournent dans leur lit et ne peuvent pas plonger dans les bras de Morphée. Les perturbations du sommeil et du repos ont inévitablement des conséquences sur l'état de la future mère, provoquant le développement d'une insomnie en début de grossesse.

La bonne nouvelle est que l’insomnie du premier trimestre disparaîtra sans laisser de trace après 14 semaines. À ce stade, les changements hormonaux vont changer et l'effet inhibiteur de la progestérone sur le système nerveux va diminuer. La future mère ressentira un regain de force et cessera de dormir pendant la journée. Le mode veille reviendra à la normale et l'insomnie disparaîtra d'elle-même sans traitement spécial.

Insomnie aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse

Après 14 semaines, toutes les femmes enceintes ne dorment pas suffisamment la nuit. L'insomnie peut encore se faire sentir, mais pour des raisons fort différentes. Les troubles du sommeil des deuxième et troisième trimestres ne doivent plus être attribués à l'effet de la progestérone. Dans la seconde moitié de la grossesse, des causes totalement différentes d'insomnie, à la fois physiologiques et psychologiques, apparaissent.

On remarque que l'insomnie II est extrêmement rare dans l'insomnie. Cette période n'est pas pour rien appelée la "lune de miel" de la grossesse. De 12 à 14 semaines, la plupart des femmes enceintes peuvent enfin trouver un accord avec leur corps et dormir suffisamment. L'effet négatif de la progestérone a déjà disparu et d'autres facteurs (croissance du ventre, brûlures d'estomac, mouvements du fœtus) ne sont pas encore aussi importants. Dans la plupart des cas, l'insomnie s'atténue pendant trois mois et retourne au deuxième trimestre de la grossesse.

Assez souvent, les futures mères remarquent les troubles du sommeil un mois avant l'accouchement prochain. L'insomnie après 36 semaines est considérée comme l'un des signes d'une rencontre précoce avec le bébé et est considérée comme tout à fait normale pendant la grossesse. Plus la période de travail est proche, plus une femme dort agitée. Certaines futures mères constatent une détérioration marquée de la qualité du sommeil quelques jours seulement avant les premières contractions.

Causes de l'insomnie dans la seconde moitié de la grossesse

Mictions fréquentes

Un problème similaire que les futures mères rencontrent généralement au troisième trimestre de la grossesse. Le bébé adulte avec force exerce une pression sur la vessie, obligeant la femme à se rendre aux toilettes presque toutes les heures. La nuit, le besoin de vider la vessie peut provoquer des réveils fréquents. Au réveil, toutes les femmes ne sont pas capables de se rendormir immédiatement. Plus on approche de l’heure de la naissance, plus l’utérus exerce une pression sur la vessie et pire devient le sommeil de la future mère.

Faire face à ce problème pendant la grossesse est assez difficile. Il faut comprendre que les mictions fréquentes sont une condition physiologique et qu'il est presque impossible de l'influencer. Vous pouvez seulement conseiller à une femme enceinte de ne pas boire beaucoup de liquide la nuit et de ne pas utiliser d'aliments épicés et salés qui provoquent la soif.

Brûlures d'estomac

Plus la grossesse est longue, plus l'utérus exerce une pression sur tous les organes internes. Il est également délivré à l'estomac, à la suite de quoi un contenu acide est rejeté dans l'œsophage. Brûlures d'estomac dans la gorge, lourdeur à l'estomac et spasmes désagréables - tout cela ne permet pas à une femme enceinte de dormir paisiblement. L'insomnie associée aux brûlures d'estomac est caractérisée par une difficulté à s'endormir. Après s'être endormie, la femme ne ressent généralement pas de sensations désagréables de la part de son estomac et peut dormir facilement jusqu'au matin.

Que faire pour que les brûlures d'estomac n'interfèrent pas avec le sommeil normal? Tout d'abord, vous devriez changer votre régime alimentaire. Le refus des plats frits, épicés et épicés aide à faire face aux brûlures d'estomac et à éliminer tout le malaise de la région épigastrique. Le dernier repas doit être au moins 2 heures avant le coucher. Avant de se coucher, vous ne devriez pas non plus boire du thé fort, du café ou du cacao.

Position inconfortable

Les femmes font face à un problème similaire vers la fin de la grossesse. Le gros ventre ne se met pas à l'aise et s'endort dans une position confortable. Une femme peut se retourner au lit la moitié de la nuit sans se trouver une place. La position sur le côté aide généralement à dormir confortablement. Beaucoup de futures mères ne peuvent plonger dans les bras de Morphée qu'en étant entourées d'oreillers et de rouleaux souples de tous les côtés. Pour un sommeil confortable, vous pouvez acheter un oreiller spécialement conçu pour les femmes enceintes et vous endormir en serrant les jambes.

Lourdeur dans les jambes

Au cours de la seconde moitié de la grossesse, la plupart des femmes enceintes doivent faire face à un problème tel que les varices. La stagnation du sang dans les membres inférieurs entraîne une douleur et une lourdeur dans les jambes. Les sensations douloureuses s'intensifient le soir et la nuit, provoquant une insomnie permanente. Il y a un gonflement associé à un fonctionnement insuffisant des veines. Toutes ces causes provoquent des problèmes d'endormissement et entraînent par conséquent une fatigue et un surmenage constants.

Les varices se distinguent également par le fait que la femme ne ressent un soulagement que dans une position - les jambes relevées. Toutes les femmes enceintes ne peuvent pas se détendre et s'endormir dans cet état. Lorsque vous essayez de baisser les jambes sur le lit, la douleur et la lourdeur des jambes réapparaissent, perturbant à nouveau le sommeil normal. Vers la fin de la grossesse, les symptômes de la maladie variqueuse augmentent, provoquant une insomnie et une fatigue chronique.

Crampes nocturnes

Les crampes dans les jambes pendant la grossesse peuvent être associées à une maladie veineuse. L’apparition de douleurs nocturnes peut également entraîner une carence en oligo-éléments (notamment en magnésium et en calcium). Dans ce cas, le problème de l'endormissement chez une femme ne se pose pas. La douleur survient au milieu de la nuit - forte, vive, obligeant la future mère à sauter sur le lit. Une fois la douleur atténuée et les crampes soulagées, de nombreuses femmes ne peuvent s'endormir avant deux ou trois heures.

Et si la jambe était à l'étroit? Sans sortir du lit, vous devez passer la jambe par-dessus la chaussette. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez masser le bas de la jambe au point où le spasme est maximum. L'amélioration du flux sanguin aide à marcher pieds nus sur toute surface inégale. Vous pouvez acheter un tapis orthopédique spécial ou le fabriquer vous-même à partir de matériaux de récupération.

Mouvements foetaux

Un mouvement intense du fœtus peut être l’une des causes de l’insomnie. On remarque que les bébés dans l'utérus sont très actifs le soir et la nuit. Les mouvements des petites jambes ne permettent pas de plonger dans le sommeil, mais aussi de se réveiller la nuit. Si les mouvements du bébé deviennent trop forts et même douloureux, consultez un médecin. Une activité motrice excessive du fœtus peut être l’un des signes de l’hypoxie - manque d’oxygène dans les organes et les tissus.

Excitation émotionnelle

Une surcharge de poids et une explosion émotionnelle ne sont probablement pas la seule cause d'insomnie au deuxième trimestre. Pendant cette période, le système nerveux de la femme est dans un état d'excitation. C'est au deuxième trimestre que de nombreuses futures mères partent en voyage et mènent une vie sociale active. Les émotions déchaînées s'accumulent pendant le jour et deviennent la principale cause d'insomnie pendant la nuit.

Comment gérer des émotions accablantes et assurer un sommeil sain? Une règle simple peut aider à prévenir l’insomnie: toutes les tâches importantes doivent être terminées 2 heures avant le coucher. Le temps avant de s'endormir devrait être passé en silence. Vous ne devez pas allumer la télévision, regarder les informations sur Internet, parler au téléphone ou régler des problèmes majeurs. Vous pouvez activer une musique relaxante, lire un livre ou prendre une douche. Laissez un coucher paisible devenir un rituel quotidien et l’insomnie se retire sans action supplémentaire.

Cauchemars

La cause de l'insomnie peut être des cauchemars qui hantent une femme enceinte. Les mauvais rêves sont plus souvent perturbés au troisième trimestre et en toute fin de grossesse. Beaucoup de femmes enceintes ont une peur compréhensible de l'accouchement. Les peurs sont souvent accompagnées de peurs pour le bébé, surtout si la grossesse ne se passe pas trop bien. Toutes les peurs et préoccupations d’une femme donnent lieu à des cauchemars qui entraînent des troubles du sommeil importants.

Qu'est-ce qui menace l'insomnie pendant la grossesse?

Le manque chronique de sommeil peut entraîner de graves problèmes de santé. Une faiblesse constante, l'apathie et la fatigue n'apporteront pas de joie à une femme enceinte. Dans le contexte de l'insomnie, l'attention et la mémoire sont affectées, l'immunité est réduite et les maladies chroniques sont exacerbées. L'insomnie prolongée peut entraîner une dépression nerveuse et nécessiter un traitement médical.

La bonne nouvelle est que les rares épisodes d'insomnie n'affectent pas le déroulement de la grossesse ni l'état du fœtus. Si la future mère dort suffisamment la plupart du temps, ces nuits blanches n'auront aucune incidence sur sa santé. Certains experts considèrent même l'insomnie des femmes enceintes comme l'une des étapes de la préparation à la vie avec un bébé. Tout le monde sait que les petits enfants ne contribuent pas à un bon sommeil de la mère. Le corps essaie-t-il de s'adapter à l'avance aux nouvelles conditions d'existence?

Comment traiter l'insomnie?

Le traitement médicamenteux des troubles du sommeil pendant la grossesse n’est pratiquement pas pratiqué. Parmi tous les médicaments, la priorité est donnée aux plantes médicinales (valériane et Agripaume). Les médecins recommandent de prendre ces médicaments au cas où l'insomnie causerait un inconfort important. Le traitement doit durer au moins un mois.

Les recommandations suivantes aideront à faire face à l'insomnie sans médicament:

  1. Observez le régime quotidien. Allez vous coucher et réveillez-vous à peu près à la même heure.
  2. Créez un rituel au coucher et suivez-le tous les jours.
  3. Dînez au moins 2 heures avant le coucher. Évitez de manger de la nourriture lourde la nuit.
  4. Buvez moins de liquide le soir.
  5. Abandonnez le thé et le café au dîner. Remplacez les boissons habituelles par du jus ou du jus.
  6. Procurez-vous un oreiller spécial pour les femmes enceintes ou chevauchez-vous simplement avant d'aller vous coucher avec un grand nombre de rouleaux souples.
  7. N'oubliez pas de marcher à l'air frais avant de vous coucher.
  8. Aérez la pièce avant d'aller vous coucher. Rappelez-vous que le meilleur rêve est dans une pièce légèrement froide.
  9. Dormez dans des vêtements confortables en tissus naturels.
  10. Utilisez toutes les méthodes disponibles pour soulager le stress avant le coucher (yoga, méditation).

Pourquoi l'insomnie survient-elle pendant la grossesse?

Selon les statistiques, au moins 80% des femmes enceintes ont du mal à dormir pendant la première moitié de la grossesse et déjà 97% au troisième trimestre. Dans ce cas, l'insomnie survenue dans les premières semaines après la conception est considérée comme l'un des signes de la grossesse.

Les principales causes de troubles du sommeil pendant la grossesse sont des facteurs physiologiques et psychologiques.

Causes physiologiques:

  • douleurs lancinantes dans le sacrum et le dos;
  • crampes de mollet;
  • besoin fréquent de vider la vessie;
  • brûlures d'estomac, nausée;
  • mouvements fœtaux;
  • essoufflement, difficulté à respirer;
  • démangeaisons dans l'abdomen dues à des vergetures sur la peau;
  • séances d'entraînement;
  • difficulté à choisir une posture confortable pour dormir en raison d'une augmentation de l'abdomen.

Causes psychologiques:

  • anxiété, tension nerveuse;
  • le stress;
  • des cauchemars;
  • excitation pour la santé future du bébé;
  • peur de l'accouchement prochain.

L'insomnie pendant la grossesse peut avoir une origine différente, mais la lutte contre celle-ci ne doit pas être différée. Le stress émotionnel et la fatigue physique résultant du manque constant de sommeil affectent négativement la future mère et son bébé. Vous devez donc apprendre à le gérer.

Caractéristiques du sommeil pendant la grossesse

Dans différentes périodes de sommeil gestationnel chez les femmes enceintes présente des caractéristiques différentes.

Premier trimestre

L'insomnie en début de grossesse est fréquente. Les experts y voient même un signe précoce de grossesse, ce que toutes les femmes ne réalisent pas. La survenue de troubles du sommeil devient le plus souvent une conséquence de changements hormonaux, qui à leur tour provoquent des troubles réversibles de l'activité du système nerveux.

Beaucoup de femmes qui ont entendu parler de la maternité imminente s’arrêtent pour dormir normalement à cause de leurs sentiments. Cette insomnie «émotionnelle», qui survient en début de grossesse, concerne les femmes qui ne l’ont pas planifiée ou qui ont des difficultés dans les relations intrafamiliales.

L'insomnie au cours du premier trimestre de la grossesse peut survenir sur fond de toxicose. Cela se produit généralement à partir de 5 semaines après la conception. Toxicose sévère - le destin de chaque 3ème femme. On peut difficilement dire que leur sommeil est normal, car des nausées et des vomissements l’interrompent régulièrement, même la nuit. Sur fond de mauvaise santé, la future mère est davantage affectée par d’autres facteurs négatifs, tels que la sécheresse accrue de l’air et la température ambiante inconfortable dans la chambre à coucher, le bruit de la route, etc.

Avec le début de la croissance intensive de l'utérus à la fin du premier trimestre, la pression sur la vessie augmente, ce qui conduit à des envies fréquentes d'aller aux toilettes. Pour cette raison, beaucoup de femmes sont obligées de se lever 3 fois par nuit. Bien entendu, le sommeil est perturbé, il est difficile de s'endormir et il n'est pas étonnant que les femmes se sentent fatiguées et mal à l'aise pendant la journée.

Au deuxième trimestre

Insomnie pendant la grossesse au début du deuxième trimestre, de nombreuses femmes réussissent sans problème. Le stress émotionnel des premières semaines est passé, les inquiétudes quant à la maternité à venir s’apaisent, l’état de santé général s’améliore du fait de la disparition des signes aigus de toxémie, et l’estomac n’a pas encore suffisamment grandi pour devenir un obstacle au sommeil. Pour la plupart des femmes enceintes, sommeil et sommeil à ce stade se stabilisent.

Au troisième trimestre

L'insomnie, qui survient souvent pendant la grossesse, au troisième trimestre, interfère avec le repos nocturne normal de presque toutes les femmes enceintes.

Les facteurs ou caractéristiques suivants de l’état de la femme interfèrent avec ce processus:

  • Chocs bébé. L'enfant dans les dernières périodes se développe à pas de géant, tandis que son activité physique devient plus perceptible pour la future mère. Le fruit peut être poussé non seulement pendant le jour, mais aussi la nuit, tandis que ses périodes de calme et de veille sont complètement chaotiques, ne dépendent pas du temps passé à l’heure.
  • L'incapacité de dormir dans la position habituelle. En fin de grossesse, il est fortement déconseillé de dormir dans votre pose préférée: sur le ventre ou sur le dos, de nombreuses mères souffrent donc d'insomnie. Dormir sur le ventre est inacceptable et impossible pour les femmes enceintes pour des raisons évidentes - il existe une pression excessive sur le fœtus et un inconfort pour la femme elle-même. Dormir sur le dos engendre une pression excessive de l'utérus sur les veines creuses, ce qui non seulement aggrave le bien-être général de la femme, mais peut également provoquer un évanouissement. La meilleure option dans les dernières étapes consiste à dormir sur le côté.
  • Brûlures d'estomac. Un phénomène fréquent en fin de grossesse. Après avoir mangé en position horizontale, ce symptôme ne fait qu'augmenter, ce qui perturbe la qualité du sommeil en cas de gêne dans l'œsophage.
  • Besoin fréquent d'uriner. Même avant le retard du début de la grossesse, des mictions fréquentes pourraient en être le signe. Au troisième trimestre, le besoin accru d'utiliser les toilettes devient l'une des causes de l'insomnie. Ceci est dû au fait que peu de temps avant l’accouchement, il ya trop peu de place pour une vessie dans le petit bassin d’une femme, de sorte que beaucoup de femmes enceintes doivent se lever plusieurs fois la nuit.
  • Douleur dans les os du bassin et du dos. Le centre de gravité à la fin de la grossesse est déplacé, une charge importante sur le dos se développe, tout cela entraîne une surmenage et une fatigue musculaire, provoque une gêne et des douleurs dans la colonne vertébrale. La même chose peut être dite des os du bassin, qui ont tendance à se ramollir en fin de grossesse, ce qui a pour conséquence que les femmes ressentent un nouvel inconfort de jour comme de nuit.
  • Combats de formation. Ce sont des contractions chaotiques de l'utérus qui, en raison du manque de cyclicité et de la douleur croissante, n'ont rien à voir avec les vraies contractions. Le plus souvent, les séances d'entraînement commencent la nuit, au repos, ce qui oblige la femme, au lieu de dormir, à la surveiller, en se demandant si l'accouchement a commencé ou non.
  • Quelques jours avant la livraison. Les excitations et les inquiétudes concernant l’activité professionnelle à venir sont pleinement justifiées pour les femmes, en particulier si la naissance sera la première. Les derniers jours avant la naissance de l'enfant sont remplis d'anxiété. L'insomnie est donc une évidence.

Comment traiter l'insomnie

Une femme trouvera plusieurs moyens de se prendre en charge de plusieurs manières.

Assurer le confort du sommeil

Tout d'abord, vous devez faire attention à l'hygiène du sommeil, il est recommandé d'utiliser les conseils suivants:

  • Ne pas trop manger avant le coucher. Il est préférable de privilégier les aliments légers en protéines ou en glucides, et juste avant d'aller au lit, buvez un verre de tisane ou du lait chaud avec une cuillerée de miel. Les herbes pour le thé doivent être choisies en tenant compte de la grossesse, étant donné que toutes les plantes médicinales ne sont pas autorisées dans ce contexte. Les médecins résolvent la valériane, le millepertuis et la mélisse parmi les plantes apaisantes, ces dernières pouvant être utilisées en l'absence de tout problème de tension artérielle.
  • Dans la pièce où dort la femme, il ne faut pas avoir froid ou chaud. Il est nécessaire de mettre un thermomètre d'ambiance et de surveiller ses lectures. Idéalement, la température ambiante devrait varier entre 18 et 20 ° C. Vous devez également surveiller l'humidité dans la pièce. Un air excessivement asséché perturbe le sommeil normal, provoque la soif, la congestion nasale et un inconfort général. En cas de problème similaire, il est recommandé d'utiliser un humidificateur.
  • Lit confortable et spacieux - le rêve de chaque future mère. S'il y a un désir et une opportunité, une femme peut être laissée seule dans le lit conjugal pendant la grossesse - de sorte que rien ne la dérangera pendant son sommeil.
  • La meilleure posture pour dormir est le sommeil du côté gauche. C’est dans cette position que rien n’interfère avec la circulation sanguine normale.
  • Des oreillers spéciaux pour femmes enceintes, qui peuvent être placés non seulement sous la tête, mais également sous le ventre, le dos et les jambes, contribuent à créer plus de confort pendant le sommeil.
  • Afin d'éviter l'excitation psycho-émotionnelle la nuit, il n'est pas recommandé d'être nerveux avant d'aller se coucher.

Des médicaments

De nombreuses femmes demandent au médecin comment traiter l'insomnie pendant la grossesse à l'aide de préparations pharmaceutiques. La prescription de médicaments aux femmes enceintes nécessite une prudence accrue. À l'heure actuelle, on ne connaît pas un seul médicament sans danger qui aiderait les femmes enceintes atteintes de troubles du sommeil. Par conséquent, vous ne devriez pas espérer une solution facile au problème en prenant la pilule "magique". Lutter contre l'insomnie est préférable de manière plus sûre.

La détente

Qu'est-ce qui est inclus dans cet article? Bien sûr, les promenades nocturnes au grand air, un léger massage de la taille et des jambes, un bain ou une douche chaud, l’aromathérapie - tout cela est à la disposition de la femme qui se prépare à devenir mère. En l'absence de contre-indications, le sexe est autorisé comme relaxation.

Bien entendu, il n’est pas nécessaire de suivre toutes ces recommandations en une journée. Vous pouvez choisir ce qui convient le mieux à la future mère, qui pourra ensuite apprendre facilement à dormir paisiblement.

Exercice

Que faire si vous voulez dormir et que le sommeil ne vient pas?

Les exercices simples suivants pouvant être effectués à tout âge gestationnel viendront à la rescousse:

  • Allongé sur le dos, allongez les bras le long du corps, lève légèrement les jambes et imitez la marche - la plupart des femmes affirment que cette méthode vous aide à vous endormir assez rapidement.
  • Les exercices de respiration seront également utiles, notamment la respiration superficielle sans tension sur l'abdomen, la respiration intermittente (comme un chien) et la respiration tardive de 20 secondes. Tous ces exercices peuvent être maîtrisés lors de cours de préparation à l'accouchement. Ces techniques sont utiles pour les futures mères: elles aident non seulement à calmer et à remplir le sang avec de l'oxygène, mais soulagent également le stress physique et réduisent le risque de douleur à l'accouchement.

Que ne peut pas être fait?

Pour éviter les insomnies pendant le développement de la grossesse, il est important de se rappeler que ce qu'il faut faire n'est pas recommandé:

  • tonifier le corps, à savoir le système nerveux, en buvant de grandes quantités de thé et de café;
  • boire beaucoup de liquide tout au long de la journée;
  • brasser des frais de diurétiques et des herbes médicinales individuelles, car ils irritent la vessie et déshydratent le corps;
  • prenez des teintures médicinales à base d'alcool, par exemple de valériane, car même une petite quantité d'alcool peut être plus nocive pour l'enfant à naître que les avantages de la drogue;
  • prendre des somnifères, surtout en début de grossesse, car il est dangereux de former des malformations chez le fœtus.

Qu'est-ce que l'insomnie nuisible?

Les complications et les dangers de l'insomnie et du manque constant de sommeil ont un effet négatif sur divers organes et systèmes de la femme:

  • Le manque chronique de sommeil est un trouble hormonal dangereux pour la future mère. Un déséquilibre hormonal peut augmenter le tonus de l'utérus et constituer une menace de fausse couche spontanée.
  • Le manque de repos nocturne adéquat est associé à une fatigue accrue et à une réticence à assumer ses responsabilités professionnelles et domestiques.
  • Pendant l'examen, le médecin peut diagnostiquer des palpitations cardiaques, des baisses soudaines de la pression artérielle.
  • L’état psycho-émotionnel général de la future mère en souffre: une irritabilité excessive apparaît, la femme est encline à la mauvaise humeur et à la dépression.

L'insomnie doit être éliminée. Si, au début de la grossesse, l’insomnie peut en être le symptôme, à la fin de celle-ci, elle est davantage associée à des facteurs somatiques - envie fréquente d’uriner, convulsions gastro-méningées, gros estomac, cahots du foetus et peur d’un accouchement précoce. Différentes méthodes permettent de lutter contre l’insomnie - avec l’aide de la médecine traditionnelle, une nutrition adéquate, un long séjour à l’air frais, un effort physique modéré.

Auteur: Olga Rogozhkina, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie