Le nerf vague (lat. Nerf vague, nerf vague, nerf vague) est le dixième de douze paires de nerfs crâniens qui descendent dans la moelle épinière thoracique, cervicale et abdominale.

Ils répondent à l'innervation de divers organes et systèmes. Le nerf tire son nom du fait que c'est le signal du cerveau qui est transmis à presque tous les organes les plus importants.

Anatomie et fonctions du nerf vague

Les principales fonctions du nerf vague incluent:

  • innervation de la membrane muqueuse de la partie inférieure du pharynx et du larynx, de la zone cutanée située derrière l'oreille, d'une partie du tympan, du conduit auditif externe, de la dure-mère de la fosse crânienne;
  • innervation des muscles des poumons, des intestins, de l'œsophage, de l'estomac, du cœur;
  • effet sur la sécrétion du pancréas et de l'estomac;
  • innervation motrice des muscles du palais mou, des muscles de l'œsophage, du larynx, du pharynx.

Ainsi, le nerf vagal est responsable de la régulation:

En cas de perturbation du nerf vague, un arrêt cardiaque est possible et, par conséquent, fatal.

Tout sur le nerf vague: son emplacement, son anatomie, ses fonctions, ses troubles éventuels et ses méthodes de traitement:

Anatomie et fonction des branches du nerf vague

Causes de perturbation du travail du vague

Des anomalies du nerf vague peuvent survenir pour diverses raisons. Le plus commun:

  • diabète sucré: l'insuline pénétrant dans le sang en quantité insuffisante provoque des lésions aux parois des vaisseaux sanguins, ce qui provoque une violation de la circulation sanguine et une augmentation des processus congestifs;
  • maladies chroniques: tuberculose, amygdalite, sinusite, résultant de la libération de toxines dans le sang par des micro-organismes pathogènes, empoisonnement du sang et apparition de processus inflammatoires dans les organes et les systèmes, y compris le nerf;
  • les blessures (en particulier les conséquences des accidents);
  • Le VIH;
  • l'alcoolisme et, par conséquent, la névralgie alcoolique, qui touche le plus souvent le nerf vague;
  • Maladie de Parkinson;
  • sclérose en plaques;
  • méningite;
  • tumeurs cérébrales;
  • anévrisme;
  • intoxication par les métaux lourds;
  • hématomes post-AVC, post-traumatiques.

Tableau clinique caractéristique

Si le nerf vague est endommagé, les symptômes de la violation dépendront de l'emplacement de la lésion, de sa profondeur et de son étendue:

  • La voix change: alors si vous paraissez soudain enroué dans votre voix, cela vaut la peine de penser, car cela peut être le symptôme d'une perturbation du vague, dont l'inflammation peut entraîner des difficultés de prononciation et même un changement perceptible de la voix;
  • l'ingestion des fonctions en violation du travail du nerf sera également altérée, une personne a des difficultés à avaler non seulement en mangeant, mais également en avalant des liquides et même de la salive, la situation pouvant alors être compliquée par des attaques de vomissements et de suffocation;
  • problèmes avec le système digestif: l'échec du tube digestif se manifeste dans les troubles digestifs, la constipation, etc.
  • complications dans le travail du cœur: il est utile de se prévenir si des symptômes tels que des vertiges, des douleurs à la poitrine, des difficultés respiratoires, une arythmie sont présents, les symptômes peuvent alors être compliqués par une incontinence urinaire et une surdité;
  • Système nerveux: céphalées intenses, inconfort, douleur et bruit dans l'oreille léthargie du corps; irritabilité; tempérament court sur des bagatelles; apathie

Faire un diagnostic

En présence des symptômes ci-dessus, demandez immédiatement une assistance médicale.

En premier lieu à la réception, le médecin portera une attention particulière au son de la voix. S'il est abaissé, il est possible que les ligaments n'aient pas la capacité de se rapprocher suffisamment. En outre, la clarté, le son et le timbre peuvent être des symptômes indiquant des problèmes de nerf vague.

Il est important de noter que le patient ne pourra pas tousser exprès si le problème se pose.

Ceci est suivi par l'inspection du palais mou. L'affaissement du palais mou peut en dire long sur le problème. En outre, lorsque vous prononcez des voyelles, la langue se tourne vers le côté de la lésion.

Avec la défaite du nerf sera observé l'affaiblissement de divers réflexes vagaux, par exemple, le pharynx et le palatin ne se manifesteront pas complètement. Le médecin peut donner un verre d'eau pour évaluer la possibilité d'avaler: si c'est difficile, la pathologie est présente.

Après inspection, plusieurs études sont réalisées:

  • laryngoscopie: l'état des cordes vocales est déterminé à l'aide d'une étude;
  • IRM
  • radiographie du crâne, de la poitrine.

Complexe de mesures

Les manifestations les plus importantes des problèmes liés au travail du nerf vague sont les maladies suivantes:

  • Maladie de Ménière: il en résulte des problèmes au niveau de la partie périphérique du système nerveux central et du cerveau, alors que le patient a des vertiges, une déficience auditive;
  • migraine: crises épisodiques de céphalées sévères;
  • Maladie de Raynaud: la nature du patient est caractérisée par une augmentation de l'humeur; les membres supérieurs et inférieurs ainsi que certaines parties du visage pâlissent, tandis que le fait de devenir froid entraîne tout un désordre du système nerveux dans son ensemble.

Le traitement des troubles du nerf vague et des maladies associées s'effectue le plus souvent avec des médicaments et consiste généralement à prescrire de tels médicaments:

  • hormonal: hydrocortisone, prednisone;
  • des antihistaminiques;
  • complexe vitaminique: attention particulière au groupe B;
  • Les médicaments anticholinestérases, qui aident à supprimer l'activité de l'enzyme, dont l'effet est une impulsion d'excitation qui pénètre dans le système nerveux, sont largement utilisés dans la pratique médicale Prozerin, Neuromidin.

Pour améliorer l'effet, les médicaments doivent être complétés par de la physiothérapie. Traitement éprouvé des courants diadynamiques. Les courants dirigés vers le site de la douleur soulagent les syndromes douloureux, les inflammations musculaires, sont utilisés en thérapie de la migraine, stimulent les muscles.

Dans les cas où l’état du patient préoccupe les médecins, une plasmaphérèse ou une stimulation électrique peuvent être pertinentes. Ainsi, au niveau cellulaire, la purification du sang s'effectue par le biais de dispositifs spéciaux.

Remèdes populaires

À la maison, vous pouvez également effectuer un ensemble de mesures thérapeutiques.

Bains de guérison

Pour un bain, un mélange d'herbes est préparé: bourgeons de pin, achillée millefeuille, origan, racine de calamus. Chaque herbe a besoin de 5 grandes cuillères.

Tout cela est rempli de 10 litres d'eau bouillante et dure environ 6 heures. Après cela, l’infusion est versée dans un bain dont la température de l’eau n’est pas supérieure à 33 degrés Celsius. Maintenant, vous pouvez prendre un bain, vous devez vous allonger pendant 15 minutes. Pour un effet maximal, le corps doit être complètement détendu.

Une autre option aidera à traiter l'ensemble du système nerveux en général et du nerf vague en particulier. Pour ce faire, prenez un demi-verre d'herbe de sauge et la même quantité de racine de valériane.

La matière première est versée avec 8 litres d’eau bouillante et dure 3-4 heures. Après cela, la perfusion est versée dans un bain d'eau à une température confortable. La procédure prend 15-20 minutes. L'outil le plus efficace pour les migraines.

Renforcement nerveux

Le baume spécialement préparé à base de thym, de millefeuille, de houblon, de menthe poivrée, d’agripaume et de feuilles de mûre contribue à renforcer et à restaurer les nerfs.

Tous les composants sont pris à 100 millilitres. Après cela, 150 millilitres de rhizome de bluenium haché sont ajoutés. Les ingrédients sont mélangés et ingérés une grande cuillerée chaque matin pendant trois mois.

Le miel est utilisé dans divers troubles du système nerveux. Son application est également pertinente dans le traitement du vague. Pour ce faire, mélangez en proportions égales le miel et le jus de betterave. Après cela, vous pouvez appliquer deux grandes cuillères du produit après un repas.

Le nerf vague est très important pour tout le système nerveux central et le corps humain dans son ensemble, compte tenu de sa fonction. En conséquence, ignorer le diagnostic et le traitement des maladies associées aux pathologies nerveuses peut avoir des conséquences graves, voire mortelles.

Vous ne pouvez pas complètement confiance et remèdes populaires. Ils peuvent être facultatifs, mais nullement essentiels.

Comment prévenir les troubles vagus

Afin de protéger le nerf vague des maladies, il est nécessaire:

  • manger autant de fruits et légumes que possible;
  • réduire la consommation d'aliments gras, salés, fumés et épicés;
  • faire du sport (lumière);
  • prenez une douche de contraste le matin et le soir;
  • surveillez votre système nerveux;
  • au moindre symptôme de maladie, faites appel à un spécialiste qualifié.

Qu'est-ce que le nerf vague - emplacement, structure et fonctions, symptômes et traitement des maladies

Le corps humain est un mécanisme complexe, le système nerveux est responsable du maintien de tous les processus de la vie au niveau requis. Le système nerveux central reçoit des signaux externes et des impulsions des organes internes sur le danger et donne des ordres pour améliorer la situation, de sorte que des déviations dans le système peuvent entraîner des problèmes de santé graves. Qu'est-ce que le nerf vague, quels signes d'inconfort indiquent son inflammation et que vous devez consulter un médecin, essayons de le comprendre.

Quel est le nerf vague

Douze nerfs quittent le cerveau. La dixième (X) paire de nerfs émergeant du crâne est appelée vague ou vagabond en raison de la fermentation généralisée dans le corps. Selon l'anatomie humaine, le nerf vagal est le plus long, a deux troncs et une structure complexe. Sur toute la longueur des noyaux vagues forment le nerf vague. Le nerf vague recouvre les parties suivantes du corps humain:

  1. Département principal. Cette partie du vague tombe après la sortie du crâne, en raison de branches nerveuses, d'innervation des méninges dans la cavité crânienne, de la paroi postérieure du conduit auditif externe au niveau de l'os temporal.
  2. Cervical. Ici, les fibres nerveuses sont situées dans les muscles du pharynx, les cordes vocales, le palais mou, la luette. Dans la région du cou, les fibres du vague sont localisées en partie dans la thyroïde et les muqueuses: le pharynx, le larynx, l'épiglotte et la racine de la langue.
  3. Département thoracique. Le nerf pénètre dans cette zone par un trou dans le diaphragme et ses branches forment des plexus: cardiaque, pulmonaire et œsophagien.
  4. Section abdominale Ici, le vagus descend à travers l'œsophage par un trou dans la membrane et se dirige vers l'estomac, le foie et le pancréas.

Le vagus consiste en un complexe de fibres de trois types:

  1. Sensible. Les fibres du vagus sont situées dans le conduit auditif, le tympan et la membrane cérébrale; recevoir et transmettre des informations.
  2. Moteur. Cette partie du nerf est utilisée pour exécuter une commande après le traitement d'informations dans le cerveau et consiste en des fibres vagues dans les muscles du larynx, du pharynx et de l'œsophage.
  3. Végétatif. Les fibres nerveuses sont responsables de l'activité stable des organes internes, des glandes endocrines, des systèmes circulatoire et lymphatique, et comprennent les terminaisons nerveuses du vagus dans les muscles du cœur, dans les muscles lisses des poumons, de l'œsophage, de l'estomac et des intestins.

Raisons

Il est impossible de surestimer la valeur du vague, une fonction altérée du nerf vague conduit à:

  • des perturbations de l'activité des organes respiratoires, du muscle cardiaque, des glandes endocrines, du système digestif;
  • trouble de la régulation de la pression artérielle.

Une irrégularité, une inflammation, un pincement ou une lésion des fibres nerveuses entraîne un déséquilibre dans l'activité des organes innervés par le vague. La lésion peut être située à l'intérieur du crâne ou couvrir les parties périphériques du vagus. Les causes intracrâniennes de la pathologie comprennent:

  • méningite;
  • gonflement;
  • hématome;
  • anévrisme;
  • sclérose en plaques;
  • la syphilis;
  • thrombose

Des problèmes peuvent survenir dans la partie périphérique du vague, notamment:

  • maladies infectieuses (dysenterie, sinusite);
  • empoisonnement;
  • alcoolisme chronique;
  • les blessures;
  • maladies endocriniennes;
  • tumeurs.

Les symptômes

Les manifestations des lésions nerveuses dépendent: de l'emplacement, de la cause, du degré de lésion. Les blessures intracrâniennes peuvent couvrir les trois types de fibres vagues et avoir des conséquences graves - paralysie des deux troncs nerveux, altération de la fonction et mort. Les symptômes suivants peuvent indiquer une lésion du vagus:

  • trouble de la déglutition;
  • violation de la voix de la voix, l'apparition de l'enrouement;
  • difficulté à respirer;
  • constipation ou diarrhée;
  • changer le rythme cardiaque.

Inflammation du nerf vague

Les signes d'inflammation du vagus dépendent de l'emplacement de la source de la lésion:

  1. Dans la région de la tête, les symptômes peuvent se manifester par une perte auditive, des vertiges, des maux de tête (migraine).
  2. Dans la région cervicale, on observe des modifications de la voix et de la prononciation des mots, une difficulté à avaler, un réflexe de toux altéré.
  3. Dans la région thoracique, la lésion peut être accompagnée d'une insuffisance respiratoire, d'une douleur thoracique.
  4. En raison de l'inflammation du vagus dans la cavité abdominale, des troubles digestifs, des vomissements, une diarrhée ou une constipation peuvent survenir.

Tonus

Le système nerveux végétatif est constitué de fibres nerveuses sympathiques et parasympathiques équilibrant leur activité. Leur interaction normale détermine le ton sain. Le bon fonctionnement du système végétatif est indiqué par:

  • humeur positive d'une personne;
  • une légère augmentation du pouls après l'inhalation, sa diminution après l'expiration;
  • capacité à gérer vos émotions dans des situations stressantes.

Avec la défaite du nerf, le système végétatif en souffre, une défaillance de l'activité des fibres parasympathiques du vagus conduit à la manifestation de symptômes de neurasthénie:

  • léthargie, apathie avec un ton accru;
  • tempérament court et irritabilité avec tonus réduit.

L'irritation

De graves perturbations de l'activité des organes internes se produisent lors de l'irritation des fibres nerveuses végétatives. L'activité des fibres parasympathiques du vagus vise à:

  • dilatation des vaisseaux sanguins
  • rythme cardiaque lent
  • réduction des contractions du muscle lisse bronchique,
  • stimulation de la fonction de sécrétion des glandes de la cavité abdominale,
  • l'apparition de la toux comme une réaction défensive.

Lorsque les fibres nerveuses parasympathiques sont irritées, le travail des glandes endocrines augmente et le péristaltisme intestinal augmente. Une quantité excessive de suc gastrique provoque parfois une ulcération de l'estomac ou des intestins et une augmentation du péristaltisme entraîne une diarrhée. Une irritation du nerf peut provoquer un bronchospasme, une crise d'asphyxie.

Nerf errant et arythmie

La cause d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire peut être une lésion du nerf vagal. Les patients ont un changement dans le rythme des contractions cardiaques:

L'activité du système parasympathique est conçue pour la nuit, de sorte que la perturbation du rythme cardiaque est intensifiée la nuit. Les patients s'inquiètent de douleurs à la poitrine, d'une sensation de manque d'air. La défaite du vague peut être accompagnée d'une diminution de la fréquence du pouls, de la tension artérielle ou des symptômes opposés lors de la suppression des fibres nerveuses parasympathiques.

Diagnostics

Pour que le traitement soit un succès, il est important de faire appel au plus tôt à un spécialiste, à un diagnostic correct. L'examen devrait produire un neurologue. Au cours de l'examen, le spécialiste effectue:

  • vérifier le ton de la voix et la prononciation des mots;
  • inspection du voile du palais (signe de défaite - relâchement), de la position de la langue (elle dévie du côté non affecté).

Les troubles de la fonction de déglutition sont déterminés à l'aide d'un verre d'eau: la toux lors de la déglutition est caractéristique des patients présentant des lésions nerveuses. De plus, vous pouvez être nommé par le médecin de l'étude:

  • la laryngoscopie pour déterminer l'état des cordes vocales;
  • IRM
  • radiographie;
  • électrocardiogramme.

Traitement

Pour obtenir un résultat positif dans le traitement du nerf vagal, il est nécessaire de déterminer la cause de la maladie et de l’éliminer. Parfois, une amélioration du bien-être du patient survient après la plasmaphérèse - purification du sang. Un résultat positif peut être obtenu par électrostimulation du nerf - direction des courants diadynamiques dans la région de la sensation de douleur.

Traitement médicamenteux

Le traitement du nerf est effectué principalement par des méthodes conservatrices. Dans des cas exceptionnels graves, une intervention chirurgicale est prescrite. Le traitement du vagus affecté est effectué avec les médicaments suivants:

  • anti-inflammatoire - Meloxicam, Nise;
  • antihistaminiques - Suprastin;
  • complexe de vitamines;
  • anticholinestérase - Neuromidine, Proserine;
  • hormonale - prednisolone.

Médecine populaire

Il est possible d’utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle en plus de la prescription d’un médecin et avec son consentement, mais il est impossible d’auto-traiter le vague. Pour améliorer le bien-être, vous pouvez préparer une tisane:

  1. 1 cuillère à soupe de thym verser 50 ml d'eau bouillante et laisser infuser pendant 15 minutes. Régime: diviser en 4 portions et boire.
  2. Verser 2 cuillères à soupe d'un mélange de menthe et de mélisse avec un verre d'eau bouillante, laisser reposer 20 minutes, diviser en 2 portions et boire.

Apaisez le corps aidera le bain. La température de l'eau devrait être de 33 degrés. Pour préparer un bain, il est nécessaire de verser un mélange d'herbes avec 10 litres d'eau bouillante et de laisser reposer pendant 6 heures. Les options de mixage peuvent être les suivantes:

  • racine de calamus, achillée millefeuille, origan, bourgeons de pin;
  • feuilles de sauge, racine de valériane.

Renforcement nerveux

Il est possible d'éviter la maladie en prenant des vitamines qui renforcent les cellules nerveuses, aident le corps à lutter contre la fatigue, améliorent l'humeur. Les vitamines A, B, C, E sont utiles. En tant qu’antidépresseurs, sédatifs, vous pouvez utiliser les produits suivants:

Prévention du vagus

Afin d'éviter la défaite du vague, il est nécessaire de mener une vie saine, d'abandonner les mauvaises habitudes. Pour éviter les situations stressantes, vous devez planifier votre journée de travail. La prévention des maladies comprend:

  • exercice quotidien;
  • sommeil complet et repos, émotions positives;
  • douche

Nerf vagabond - vagus - fonctions et dysfonctionnements

Les fibres du vagus conduisent aux organes de la tête (innervent le larynx, le palais et l'oreille moyenne), ainsi que la poitrine et la cavité abdominale.

Les principales fonctions du nerf vague sont associées au travail du système nerveux parasympathique. Qu'est ce que cela signifie? - Dans le système nerveux humain, il existe une paire d'opposés - le système nerveux sympathique et parasympathique.

Sympathique - associé à l'activation du corps, activité vigoureuse, visant à augmenter la vitesse des réactions, production intensive d'hormones, préparation à la course, combat.

Système nerveux parasympathique - prépare le corps à la relaxation, à la récupération, à la digestion des aliments, au sommeil, au sexe et à d'autres actions associées au plaisir. Ainsi, le nerf vague régule en partie l’humeur et le sommeil d’une personne.

En cas de surstimulation chronique du système nerveux, d’hypertonie musculaire et d’affections similaires, il est possible de suggérer un dysfonctionnement du nerf vague.

Où est le nerf vague? - Vous pouvez le sentir vous-même dans le trou sous le lobe de l'oreille.

À la sortie de l'ouverture de la jugulaire, le vagus descend le long du côté latéral du cou et fait partie du faisceau neurovasculaire, de l'artère carotide et de la veine jugulaire interne. Passe près de la trachée et du pharynx, en les innervant. Ensuite, le vague passe dans la cavité thoracique, sa branche droite passe près de l’artère sous-clavière droite et la gauche - en face de l’arc aortique. Les deux branches s'approchent de la partie inférieure de l'œsophage, en passant devant et derrière, et régulent ses fonctions. De plus, par l’ouverture du diaphragme, les deux fibres nerveuses pénètrent dans la cavité abdominale. Ils innervent l'estomac. Ensuite, une partie des fibres va au foie, une partie au plexus cœliaque (ou solaire). A partir du plexus cœliaque, les fibres conviennent à tous les organes de la cavité abdominale, à l’exception des parties inférieures du gros intestin et des organes du petit bassin.

Le nerf vague a des fibres dans sa composition qui sont responsables de la motilité et du sensoriel (type mixte), mais toute son activité est toujours liée au système nerveux végétatif - du mot "légume" - "légume" (ce qui est impossible à contrôler par la conscience) - en revanche le système nerveux somatique - du mot "soma" - "corps" (nous pouvons contrôler consciemment le mouvement des muscles).

Symptômes de dysfonctionnement

Comme le nerf vague innervait le larynx, ses lésions entraînent des problèmes d'élocution et une déglutition inconfortable, une perte du réflexe nauséeux. La perturbation du tractus gastro-intestinal est également l’une des manifestations du dysfonctionnement du vague, qui se manifeste par une perte d’appétit. Une sensation de satiété peut apparaître après la prise d’une petite quantité de nourriture.

Causes de la défaite

L'une des causes des lésions du nerf vague est le diabète. Le mécanisme qui détruit les fibres nerveuses n’est pas complètement compris. Les lésions et l’irritation du nerf vague peuvent également être causées par des lésions corporelles, telles que celles survenues lors d’un accident de voiture ou lorsqu’un nerf a été pincé. La chirurgie peut également affecter la fonction nerveuse.

Exercices pour stimuler le nerf vague

  • Asseyez-vous exactement sur la chaise, les bras croisés sur vos genoux.
  • Placez les deux pieds sur le sol et prenez une profonde respiration.

Région du cou

  • Tirez la tête aussi loin que possible et tournez-la à gauche et à droite. Répétez ce mouvement plusieurs fois.

Zone de la mâchoire inférieure

  • Déplacez la mâchoire inférieure en ouvrant et fermant lentement la bouche, en la déplaçant d'un côté à l'autre, d'avant en arrière. Sentez les muscles de la mâchoire dont la tension peut causer de la douleur. Faites cet exercice jusqu'à ce que vous ressentiez une légère fatigue de la mâchoire.

Les yeux

  • Ouvre et ferme les yeux. Regardez dans des directions différentes, sans bouger la tête - gauche et droite, de haut en bas. Alternativement, ouvrez les yeux et louchez.

Muscles du visage

  • Rappelez-vous l'enfance et, en quelques minutes, «faites des grimaces» en essayant d'utiliser le plus de muscles faciaux possible.

L'oreille moyenne

  • Écoute bien. Écoutez les bruits de fond de l'environnement, par exemple le craquement des chaises, le son des pneus qui passent dans un tramway, le pépiement des oiseaux, le son d'un ascenseur, le bruit d'un ordinateur en fonctionnement, le bruissement d'un climatiseur ou d'un ventilateur.

Gorge

  • Faites d'abord quelques mouvements de «crachats» (comme si quelque chose entrait dans la trachée), puis avalez la salive.

Larynx

  • Commencez à développer votre voix, par exemple, vous pouvez grésiller comme un serpent ou grogner comme un lion. L'essentiel est que ces sons entraînent des tensions dans les muscles du larynx.
  • Sentez la vibration dans le larynx, le son vibrant devrait atteindre le diaphragme et se disperser dans tout l'abdomen.

Écoutez ce que vous ressentez, en particulier la sensation dans votre poitrine. Faites attention à chacun, bien que petit, changement positif. Avec la mise en place quotidienne de ce complexe, vous augmenterez le tonus du nerf vague et de tout le corps, revitaliserez l'énergie interne!

Nerf vague: VAGUS IMPORTANT

Saviez-vous que c'est le nerf vague qui envoie des informations sur l'état des organes du corps au cerveau? Vagus signale au cerveau ce qui se passe dans tout le système nerveux et est responsable du contrôle de la fonction réflexe!

Notre système nerveux comprend deux parties: somatique et végétative. La section somatique est ce que nous pouvons contrôler la volonté, par exemple, nos muscles. Mais nous ne pouvons pas contrôler le système végétatif directement, mais indirectement.

Vagus: Le lien entre stress et ressources de santé

  • Système nerveux végétatif
  • Vagus
  • Ton du vague et santé
  • Vagus et bien-être
  • Vagus et inflammation
  • Signes de tonus vague sain
  • Les fumeurs ont moins de risques de contracter la maladie de Parkinson.

Le système sympathique (stress, tension, agression, perte d'énergie) et parasympathique (repos, sommeil, accumulation de ressources, amour et sexe) appartiennent au système nerveux autonome. Normalement, les deux systèmes sont équilibrés. Mais en cas de stress chronique, le système parasympathique est supprimé. Dans cet article, je parlerai d'une partie importante du système parasympathique - le vague.

Système nerveux végétatif

Le système nerveux autonome se compose de deux systèmes diamétralement opposés qui sont engagés dans une sorte de "bras de fer" qui permet au corps de maintenir l'homéostasie.

Le système nerveux sympathique a pour objectif d’accélérer les performances du corps en jouant le rôle d’une sorte de pédale d’essence - il stimule la production d’adrénaline et de cortisol en termes de réaction au stress. Le système nerveux parasympathique remplit la fonction opposée. Dans ce cas, le nerf vague est le point de contrôle central du système nerveux parasympathique. C'est une sorte de frein qui ralentit le corps et utilise des neurotransmetteurs (acétylcholine et GABA) pour réduire la fréquence cardiaque, la pression artérielle et ralentir les organes.

Ainsi, avec la stimulation (ou l'augmentation du tonus) des fibres nerveuses sympathiques, le rythme des contractions cardiaques devient plus fréquent, la pression artérielle et la température du corps augmentent, et un blanchiment de la peau est observé. Les muscles des bronches, l'œsophage, l'estomac se détendent, le péristaltisme (contractions musculaires) de l'intestin ralentit, la tendance à la constipation se développe, la teneur en sucre dans le sang augmente et la coagulation augmente.

Lorsque les fibres nerveuses parasympathiques sont excitées (stimulées), au contraire, les contractions cardiaques ralentissent, la pression artérielle diminue, la peau rougit. Mictions fréquentes et abondantes, diarrhée, etc.

Cependant, un tel opposé dans les activités de ces deux départements ne réfute pas le concept de système nerveux autonome en tant qu’appareil régulateur unique doté d’un mécanisme d’action divers. La section sympathique permet au corps de faire beaucoup de travail physique, de dépenser beaucoup d'énergie. Le parasympathique est une sorte d’accumulateur des forces internes du corps.

Parmi les physiologistes et les médecins, il existe une expression figurative: «La nuit est le royaume du vague». Vagus - le nom latin du nerf parasympathique, qui contribue à un meilleur repos du corps, assurant le bon fonctionnement du cœur et, par conséquent, de tout le système vasculaire.

Une condition indispensable pour le fonctionnement normal du système nerveux autonome, et donc pour la mise en œuvre de tous les processus nécessaires dans le corps - une certaine activité (tonus) et les divisions sympathique et parasympathique. Lorsque vous modifiez (augmentez ou diminuez) leur son et les fonctions vitales correspondantes. De cette manière, le corps s’adapte aux effets de l’environnement externe et réagit aux processus internes se produisant en soi.

Vagus

Ainsi, la partie la plus importante du système parasympathique est le vague (nerf vague), la dixième paire de nerfs crâniens, le nerf mixte associé, contenant des fibres motrices, sensorielles et végétatives.

Le nerf vague porte ce nom car un grand nombre de branches et un tronc cérébral atteignant les organes situés tout au fond de la cavité abdominale partent de son tronc situé dans le cervelet, affectant ainsi les principaux grands organes qui se trouvent sur son passage.

Le nerf vague fournit des fibres motrices aux muscles du larynx, du pharynx, de l'œsophage, de l'estomac, des intestins, des vaisseaux sanguins et du cœur (inhibe l'activité du cœur, régule la pression artérielle). Les fibres sensorielles du nerf vague innervent les parties occipitales de la dure-mère, les organes du cou, de l'estomac et des poumons. Le nerf vague est impliqué dans: de nombreux actes réflexes (avaler, tousser, vomir, se remplir et vider l'estomac); dans la régulation du rythme cardiaque, la respiration; dans la formation du plexus solaire.

Le nerf vague envoie constamment au cerveau des informations sensibles sur l'état des organes du corps. En fait, 80 à 90% des fibres nerveuses du nerf vague sont conçues pour transmettre des informations des organes internes au cerveau. La même chaîne de connexions existe dans la direction opposée - des messages du cerveau pénètrent également dans les organes internes par le nerf vague, dont le contenu est la commande de se calmer ou de se préparer à la défense dans des situations stressantes. Votre nerf vague est le commandant en chef qui aide à garder son calme dans des situations stressantes.

Le nerf vague est l'un des douze nerfs du crâne humain. Sa fonction est très importante - elle fournit au cerveau des informations sur ce qui se passe dans tout le système nerveux et est responsable du contrôle de la fonction réflexe. Il n’est pas surprenant que des lésions du nerf vague puissent entraîner de nombreuses maladies du corps.

Ton du vague et santé

Roy Fry de l'Université de Pittsburgh, s'appuyant sur de nombreuses données expérimentales recueillies par lui en Californie et par ses collègues du monde entier, n'a pas seulement lié le QI, le statut, la santé, l'espérance de vie, la race et l'activité du système nerveux parasympathique. Il soutient que l'origine de toutes les différences réside dans les mutations d'un seul gène associé au ton du vague.

«L'ennemi des nations» s'est avéré être la partie régulatrice du gène codant pour le récepteur muscarinique M2, qui est sensible au médiateur du système nerveux, l'acétylcholine. Ces récepteurs sont largement représentés à la fois dans le système nerveux central et dans le système parasympathique, contrôlant les fonctions des organes internes. Ainsi, même de petits changements dans le nombre de récepteurs (nous ne parlons pas de qualité, car des mutations dans la partie régulatrice du gène et non dans celle codante) affectent à la fois les capacités mentales et l'activité du principal «conducteur» du système nerveux parasympathique - le nerf vague.

Ces mutations, ou plus précisément les remplacements ponctuels de nucléotides, sont devenus le chaînon manquant, ce qui a immédiatement expliqué toutes les différences susmentionnées. Bien sûr, la santé et la longévité sont en partie dues au statut élevé dans la société, hérité des parents, et à une bonne éducation. Mais comment expliquer alors que l'espérance de vie des enfants adoptés au Danemark en 1924-1947 soit en corrélation avec la classe sociale de leurs parents biologiques, sans être légale? Dans ce cas, la génétique classique «exige» simplement la présence d’un facteur héréditaire associé à la fois au QI et à la santé.

En ce qui concerne le lien entre la santé et l’activité du vagus, deux hypothèses confirmées expérimentalement sont immédiatement impliquées: la théorie de Tracy, qui explique la faible intensité des réactions inflammatoires à tonus vagal élevé, et la théorie de Thayer, qui relie l’état émotionnel et physique à travers le même nerf vague.. De plus, l'activité de ce nerf, mesurée par la triade classique (variabilité et temps de récupération des battements cardiaques, arythmie respiratoire des sinus), est en corrélation non seulement avec l'espérance de vie moyenne et la fréquence de certaines maladies, mais aussi avec la race.

L'ensemble de ce système de demi-douzaine de variables est à la fois simplifié en acceptant «l'hypothèse vague du CHMR2». Il ne contredit aucun des liens mentionnés, mais il réorganise les positions de cause à effet. Selon «l'hypothèse vagale», le niveau moyen de QI, l'espérance de vie moyenne, le ton vague et le statut social dépendent d'un nucléotide dans la position rs8191992. S'il s'agit de l'adénine (une variante du gène), le nombre de récepteurs dans les cellules du corps diminue, le tonus du nerf vague diminue et la fréquence de l'athérosclérose, du diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires augmente - simultanément à une diminution des capacités intellectuelles (attention, concentration, mémoire). S'il s'agit de la thymine (variante T), alors, et inversement.

Pour relier la génétique à la race, Fry a utilisé les données de l'année dernière d'Alison Kelly-Hedgpet, qui avait étudié ces allèles sous l'aspect de l'inflammation chronique. La «hiérarchie» est restée inchangée: la fréquence noire du variant «infructueux» - 0,86, le blanc - 0,57, les plus heureux étaient les Asiatiques de l'Est, qui vivaient longtemps et étaient sages, à partir de 0,12. La nouvelle théorie explique également le prétendu paradoxe de la santé espagnole: les résidents hispanophones des États-Unis, ainsi que les Indiens, vivent relativement longtemps, malgré leur QI moyen et leur statut social relativement bas par rapport aux Blancs. Mais dans leur cas, la fréquence de la «mauvaise» variante A s’est avérée être de 0,33.

Vagus et bien-être

Le ton vagal, par exemple, détermine la rapidité avec laquelle le corps peut passer d'un état à un autre. C'est simpliste, bien sûr, la photo est plus compliquée. Le tonus normal du nerf vague (ci-après TBN) est associé à une humeur enjouée, à une résistance au stress et dès l'enfance.

Tonus montre la qualité de l'adaptation aux conditions environnementales changeantes. Barbara Fredrikson (photo au début de l'article), professeur de psychologie à l'Université de Caroline du Nord à Chapl Hill, l'un des chercheurs bien connus dans le domaine de la psychologie positive, a suggéré que le tonus du nerf vague et les caractéristiques positives sont interdépendants: si vous avez un bon TBN, alors vous et plus amusant, et en meilleure santé, et si vous devenez amusant, améliorez le ton.

Le tonus du nerf vagal prédit des changements dans les liens sociaux (connexions et relations) et des émotions positives (mais non négatives) au cours de l'expérience. Plus il était élevé, plus les changements positifs étaient ajoutés. Mais même chez les personnes dont le tonus était inférieur à la moyenne, les liens sociaux et les émotions positives ont augmenté, le nombre d'émotions négatives a diminué et le ton du vague s'est amélioré.

Le modèle de résultat indique que le ton du vague est la clé des ressources personnelles: il contrôle la quantité d'émotions positives et de liens sociaux que nous vivons chaque jour. Vraisemblablement, il augmente le niveau d'oxytocine et réduit le niveau d'inflammation dans le corps, améliore le système immunitaire et renforce le système cardiovasculaire, augmente la protection contre le stress et produit d'autres changements bénéfiques. Par exemple: le nerf vague joue un rôle important dans la production d’insuline et, en conséquence, dans la régulation du taux de sucre dans le sang et dans la probabilité de diabète. Une forte corrélation entre le tonus faible du nerf vagal et le décès par maladies cardiovasculaires a été constatée.

Vagus et inflammation

Une activité vague suffisante est importante pour contrôler l’inflammation. Le contrôle vagal de l'inflammation prévient le développement de nombreuses maladies associées à l'inflammation systémique: de la dépression à la maladie de Parkinson.

La stimulation d'efférents vagus est importante dans la mise en œuvre de la réponse anti-inflammatoire lors d'un choc endotoxique, une inflammation locale de la peau; modulation des récepteurs cholinergiques périphériques - anaphylaxie, apparition "d'ulcères de stress". Les récepteurs M-cholinergiques centraux et les effets du système cholinergique non neuronal peuvent être impliqués dans la régulation de l'activité du système immunitaire, médiatisant ainsi les fonctions immunomodulatrices du nerf vague dans le développement de l'inflammation.

Cela signifie que toute stimulation du système nerveux parasympathique, entraînant une augmentation du niveau d'acétylcholine, supprime le réflexe inflammatoire susmentionné, y compris les processus auto-immuns? Un phénomène similaire a reçu le nom de "Contrôle cholinergique de l'inflammation".

À la surface des macrophages qui produisent des cytokines pro-inflammatoires, telles que NFkB ou TNF, se trouvent des récepteurs de l’acétylcholine et, en conséquence, de l’acétylcholine sécrétée par les neurones correspondants active ces récepteurs, inhibant le travail des macrophages. Les extrémités effectrices de l’arc réflexe, représentées par les neurones cholinergiques, sont largement dispersées, mais la plupart d’entre elles sont collectées à la porte, à travers laquelle des antigènes étrangers, c.-à-d. dans les voies respiratoires et le tube digestif. Il est facile de comprendre que les extrémités effectrices mentionnées sont collectées principalement dans le nerf vague.

De nouvelles recherches passionnantes associent également le nerf vague à une neurogenèse améliorée, et le facteur de neurotrophe cérébral, un «super engrais pour les cellules cérébrales», «répare» le tissu cérébral, ainsi que la régénération réelle dans tout le corps.

Le groupe du Dr Kevin Tracy (Kevin Tracey) a prouvé que le cerveau interagit directement avec le système immunitaire. Il libère des substances qui contrôlent les réactions inflammatoires qui se développent lors de maladies infectieuses et auto-immunes. Les résultats des expériences de laboratoire et des essais cliniques en cours suggèrent que la stimulation du nerf vague peut bloquer les réactions inflammatoires non contrôlées et guérir certaines maladies, y compris la septicémie mettant la vie en danger.

Le nerf errant est situé dans le tronc cérébral et descend de celui-ci vers le cœur et plus loin vers l'estomac. Tracy a démontré que le nerf vague interagissait avec le système immunitaire par la libération du neurotransmetteur acétylcholine. La stimulation nerveuse signale au système immunitaire d’arrêter la libération de marqueurs toxiques de l’inflammation. L’identification de ce mécanisme, appelé «réflexe inflammatoire», a surpris les scientifiques.

Les auteurs ont lu qu’une nouvelle compréhension du rôle du nerf vague dans la régulation de l’inflammation permettrait aux médecins de se tourner vers les mécanismes de régénération naturels du corps et d’éliminer le développement de la septicémie, prévenant ainsi le décès des patients.

Signes de tonus vague sain

Une tonalité saine du nerf vague est indiquée par une légère augmentation du pouls lorsque vous inspirez et par une diminution de celui-ci lorsque vous expirez. Une respiration diaphragmatique profonde - avec une expiration lente et profonde - est la clé pour stimuler le nerf vague et ralentir le pouls, abaissant la pression artérielle, principalement sous tension.

Le tonus nerveux vagal élevé est associé à la santé mentale et physiologique. Inversement, un tonus nerveux vagal faible est accompagné d'inflammation, de mauvaise humeur, de solitude et même de crises cardiaques.

Comme vous le savez, les athlètes diligents se caractérisent par un tonus plus fort du nerf vague, car ils sont engagés dans des exercices de respiration aérobie qui entraînent une diminution du pouls. La santé cardiaque est directement liée à la stimulation du nerf vague, car au cours de celle-ci, une substance appelée «substance du nerf vague» ou, en termes scientifiques, acétylcholine est déclenchée. À propos, cette substance est le premier neurotransmetteur découvert par les scientifiques.

Les fumeurs ont moins de risques de contracter la maladie de Parkinson.

La nicotine est une substance contenue dans les cigarettes et qui stimule l'activité vague, notamment. Par conséquent, bien que le tabagisme comporte un très grand nombre de complications, dans certains cas, la stimulation du vague a une importance clinique. La nicotine réduit les manifestations du déficit de l'attention et de l'hyperactivité par la stimulation directe du vague.
La nicotine réduit également la fréquence et la gravité des symptômes d'un certain nombre de maladies auto-immunes, telles que la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn.

Ne vous précipitez pas pour commencer à fumer. Ensuite, nous analysons comment augmenter le tonus du vagus avec des méthodes plus saines!

Le fait irréfutable dit que les fumeurs sont beaucoup moins susceptibles de souffrir de la maladie de Parkinson, comme en témoigne John Baron, qui a mené des recherches dans ce domaine. En plus de lui, cette tendance a été remarquée par des travailleurs de la faculté de médecine de Beijing, qui ont également conclu que plus l'expérience du fumeur était longue, moins il risquait un article sur la maladie de Parkinson.

Si vous êtes guidé par cette idée, vous comprendrez pourquoi les fumeurs souffrent beaucoup moins souvent, parfois, de parkinsonisme idiopathique. Le fait est que les récepteurs de l’acétylcholine (α7nAChR), situés sur les macrophages et les cellules microgliales, sont également activés par la nicotine. En d’autres termes, l’introduction de nicotine dans le corps supprime l’inflammation systémique, compensant ainsi l’insuffisance du vagus.

La conclusion est la suivante: plus vous fumez, plus Parkinson est éloigné de vous. Et pour ceux qui n'ont pas fumé du tout, au contraire, le risque de contracter une telle maladie est beaucoup plus grand que même ceux qui ont fumé et qui ont cessé de fumer.

Des chercheurs de l'Université de Washington ont suggéré que les plantes comestibles de la famille des solanacées, auxquelles le tabac appartient, peuvent devenir une mesure de prévention abordable contre la maladie de Parkinson.

Nerf errant et quelles maladies y sont associées?

Le corps humain a une structure complexe et un système nerveux ramifié. Cet article se concentre sur le nerf vague. Le nerf errant, de quoi s'agit-il, quel genre de troubles peuvent survenir et comment les traiter?

Informations générales

Le nerf vague est le nerf principal du système parasympathique humain et est le plus long de tous les nerfs du corps humain. Il ne sait pas comment se promener dans le corps et a commencé à s'appeler ainsi à cause de l'immensité des fonctions que lui attribue le cerveau.

Système parasympathique - système appelé "repos et digestion".

Où est le nerf vague? Il quitte le crâne, pénètre à travers la région cervicale dans le plan thoracique et descend en dessous de la cavité abdominale. En raison de sa longueur, le nerf remplit de nombreuses fonctions dans le corps, notamment:

  1. Responsable de l'innervation de la membrane muqueuse du pharynx et du larynx, canal auditif externe, fosse crânienne.
  2. Innerve les poumons, les intestins, l'œsophage, l'estomac et le cœur.
  3. Responsable du mouvement du palais, du pharynx, du larynx et de l'œsophage.
  4. Il affecte la production de suc gastrique et la sécrétion du pancréas.

En raison de ces fonctions étendues, nous pouvons affirmer sans crainte que le nerf vague est responsable dans le corps pour:

  • la respiration;
  • toux
  • la parole;
  • transpiration;
  • processus de saturation;
  • travail de coeur;
  • le processus de déglutition;
  • réflexes nauséeux;
  • digérer la nourriture.

Même des lésions mineures peuvent entraîner une interruption du travail d'une partie importante du corps et une issue fatale.

La structure

Le nerf vague est X une paire de nerfs crâniens (XII paires de nerfs crâniens au total dans le corps humain) et prend naissance dans la boîte crânienne. Ainsi, il appartient au système nerveux central.

L'anatomie du nerf vague n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît à première vue. Le vague lui-même se compose de quatre sections:

  1. Tête - le tronc nerveux quitte le crâne et est envoyé dans la région cervicale.
  2. Cervical - situé directement dans le cou.
  3. Thoracique - va de la base du cou à la fin du plan thoracique.
  4. Abdominal - situé dans l'estomac.

Chacun de ces départements a ses propres branches. Ces branches sont constituées de fibres, également subdivisées, en:

  1. Sensible (situé dans le conduit auditif et les méninges).
  2. Moteur (situé dans les muscles du larynx, du pharynx et de l'œsophage).
  3. Végétatif (responsable du fonctionnement des organes internes, des glandes endocrines, des systèmes circulatoire et lymphatique).

La topographie du nerf vague est la suivante:

  • les nerfs vagues gauche et droit (parallèles l'un à l'autre et responsables de chacun de ses poumons, après quoi le plexus œsophagien se forme en dessous);
  • branche méningée (transmet des signaux à l'arrière du conduit auditif externe et est responsable de l'innervation de la dure-mère);
  • branche pharyngée (innervant les muscles, la membrane muqueuse et le palais du pharynx);
  • nerf laryngé supérieur (innervant la membrane muqueuse des cordes vocales, les ligaments cherpoïdiens, le sphincter oesophagien supérieur et le sous-pharynx);
  • nerf laryngé récurrent (innervant les muscles du larynx, de l'œsophage, des muscles lisses);
  • le nerf cardiaque supérieur (a 2-3 branches qui communiquent avec les fibres sympathiques);
  • branche inférieure du cœur (innervant les muscles du cœur);
  • les branches antérieure et postérieure de l'œsophage (doivent être situées directement à côté de l'œsophage et innervent la surface postérieure du péricarde);
  • branches gastriques (elles innervent l'estomac, le pancréas, la rate, les intestins, les reins et les glandes surrénales);
  • branches hépatiques (innervent le foie).

Causes de la défaite

Les causes pouvant causer un pincement ou une inflammation du nerf vague sont différentes. Ainsi, les troubles les plus fréquents dans le travail du vagus provoquent des maladies du cerveau, notamment:

  • méningite;
  • tumeurs tumorales (tumeurs malignes et bénignes, anévrismes, kystes, etc.);
  • TBI du cerveau causant un hématome ou d'autres lésions;
  • troubles circulatoires ayant un effet sur les caillots sanguins.

De plus, les maladies suivantes provoquent une irritation du nerf vague:

  • le diabète;
  • maladies chroniques (tuberculose, sinusite);
  • Infection par le VIH;
  • Maladie de Parkinson;
  • sclérose en plaques;
  • intoxication aux métaux lourds.

En outre, nous ne pouvons pas exclure les effets de l’alcool, dont la forte teneur affecte négativement le nerf vagal. Parallèlement à l'abus de boissons alcoolisées, la névralgie alcoolique, qui s'est développée dans ce contexte, provoque souvent une irritation des nerfs.

Symptômes de la défaite

Le nerf errant, ses symptômes et son traitement diffèrent selon le service affecté. Ainsi, les symptômes peuvent être les suivants:

  1. Troubles de la parole - En règle générale, le patient commence par une petite crise au cours d’une conversation. De plus, des problèmes de prononciation et de perte de voix sont possibles.
  2. Problèmes de déglutition - le pincement ou l'inflammation de la partie du nerf vague responsable de la déglutition peut entraîner des difficultés pour manger des aliments solides qui, à mesure de leur progression, sont liquides. Peu à peu, le développement de pulsions émétiques est possible lorsque l'on essaie d'avaler de l'eau ordinaire et même de la salive. Dans les cas graves, possibles crises d'asthme.
  3. Troubles du système digestif et du tube digestif - une augmentation du tonus musculaire de l'œsophage ou son absence peut entraîner l'arrêt du système digestif ou son ralentissement. Cela conduit à la constipation, à la diarrhée, aux brûlures d'estomac, etc.
  4. Problèmes avec le système cardiovasculaire - Les troubles du travail du cœur ne sont pas faciles à détecter, si vous ne faites pas attention aux signaux que le corps nous envoie (malheureusement, la plupart des gens le font). Les principaux symptômes du trouble sont l'arythmie, la tachycardie, la bradycardie, les vertiges, les difficultés respiratoires, les mictions non contrôlées (résultant d'une longue période d'absence de traitement), la surdité.
  5. Problèmes du système nerveux - maux de tête, problèmes d'oreille, léthargie, irritabilité excessive, apathie, détachement.

La stimulation

Les vagus jouent un rôle important dans le corps humain. Alors, dans son état normal, il:

  • améliore la régulation de la glycémie;
  • réduit le risque d'accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque;
  • stabilise la pression;
  • améliore la digestion;
  • réduit l'intensité et le nombre d'attaques de maux de tête et de migraines;
  • remonter le moral;
  • réduit le stress et l'anxiété.

Afin de maintenir un bon tonus du nerf vague, il est recommandé de l'activer régulièrement (cette procédure s'appelle la stimulation du nerf vague).

  • réduire le risque d'attaques de panique, de peurs, de maladies cardiaques;
  • Prévention de la maladie d'Alzheimer;
  • lutter contre les maux de tête, le surpoids et l'obésité;
  • stimulation du corps pour lutter contre la boulimie, l'anorexie, les maladies auto-immunes, le cancer, les hémorroïdes;
  • éliminer les problèmes d'alcoolisme.

Il faut comprendre que l'activation habituelle du vague n'est pas suffisante pour vaincre un mal particulier, mais qu'elle est associée à un traitement médical et donne de bons résultats.

L'activation est possible des manières suivantes:

  • respiration abdominale lente et rythmée (10-15 minutes);
  • méditation (15–20 minutes);
  • lavage à l'eau froide (matin et soir);
  • prendre des probiotiques;
  • gargarisme (répété plusieurs fois par jour après les repas);
  • chanter (à voix haute et avec plaisir, et cela a également un effet positif sur le système parasympathique);
  • réception de l'huile de poisson (Oméga 3 est un excellent stimulant).

Diagnostics

Le diagnostic de la maladie est réalisé dans un établissement médical et commence par interroger le patient et en clarifiant ce qui le gêne.
Par exemple, en cas de problème de déglutition, le médecin examine le palais mou (la langue s'affaisse dans le sens opposé à la lésion) et la gorge. En outre, le médecin évalue le timbre de la voix et le niveau de respiration sifflante lors de la prononciation.

Pour tester la fonction de déglutition, il suffit de demander au patient de boire un verre d'eau, tandis que la toux devrait commencer pendant la déglutition (la réaction naturelle du corps lorsque le nerf vague est une névrite avec des complications de la fonction de déglutition).

En outre, le neuropathologiste prescrit en outre:

  • la laryngoscopie;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • Radiographie;
  • ECG

Traitement

Il est urgent d'agir dans le cas de troubles liés au vague, car l'absence de traitement peut avoir des conséquences tristes.

Le traitement conservateur implique l’utilisation de médicaments hormonaux (prednisone, hydrocortisone), qui contribuent à l’élimination des symptômes.

En outre, pour soulager la douleur, prenons des analgésiques.

Pour traiter l'inflammation du nerf vague, il est permis d'utiliser des antihistaminiques, qui permettent de soulager l'enflure qui s'est formée autour du nerf vagal.

Naturellement, les vitamines nécessaires pour nourrir le nerf touché et le corps affaibli. Convient pour cette vitamine - vitamine B, ainsi que des médicaments contenant du magnésium.

Comme dans la plupart des cas, après un traitement médicamenteux, des procédures de physiothérapie sont nécessaires, notamment:

  1. Courants diadynamiques (ont un effet stimulant sur les muscles).
  2. Plasmaphorèse
  3. Électrostimulation.

En règle générale, l'effet de la physiothérapie au stade du traitement est minime. Ce type de thérapie est donc utilisé comme procédure de rééducation.

De plus, vous pouvez avoir recours aux recettes de la médecine traditionnelle. Pour guérir la maladie en utilisant uniquement des méthodes de traitement maison est difficile, et il n'est pas recommandé de remplacer le traitement médicamenteux par un traitement traditionnel. Dans le complexe, il peut y avoir de très bons résultats.

Les principales options de traitement à domicile sont indiquées:

Bains à base d'herbes - mélangez dans la même proportion 20 g de calame, d'origan, de boutons de pin et d'achillée millefeuille et versez le mélange obtenu de 5 litres d'eau chaude. Avant de verser le mélange dans le bain, on insiste jusqu’à 5 heures. Il est nécessaire de prendre un bain pas plus de 20 minutes. On pense que de telles manipulations détendent le tonus musculaire et aident à calmer le nerf.

Variétés de bains sont assez nombreux, au lieu de cela, vous pouvez essayer d'utiliser la racine de valériane et la sauge également mélangés dans des proportions égales et infusé avec de l'eau bouillante.

En tant que moyen d'ingestion utilisant des décoctions sédatives. Ainsi, pour la préparation d'un sédatif, il est nécessaire de mélanger dans des proportions égales 10 g de menthe et de mélisse et d'y verser 300 ml d'eau bouillante. Ce bouillon doit être perfusé pendant au moins une heure. Utiliser signifie chaque jour sur un verre.

Pour soulager suffisamment la tension nerveuse de bouillir dans 50 ml d’eau Art. cuillère de fleurs de thym. Accepter un tel bouillon est meilleur tous les jours sur 50 ml.

Le patient peut se faire un oreiller d'herbes apaisantes. Cet outil s'appelle un oreiller aromatique. Les herbes qui peuvent être utilisées incluent:

Le miel peut être attribué aux mono-agents, qui doivent être pris régulièrement au lieu du même sucre. Le miel a un effet tonique et sédatif avec un apport régulier. L'homéopathie montre également de très bons résultats.

Dans le cas le plus extrême, le recours à l'intervention chirurgicale est nécessaire lorsque le traitement conservateur n'apporte pas de résultats visibles. En outre, la chirurgie est indiquée pour les personnes atteintes de processus tumoraux. Le retrait de la tumeur est parfois une condition préalable au rétablissement. Le chirurgien doit s'assurer que l'opération fera plus de bien que de mal.

Prévention

Pour prévenir les maladies du nerf vague, il n’est pas nécessaire de suivre un régime complexe ni de verser de l’eau froide. Toutes les recommandations sont tout à fait adéquates et ne poseront pas de problèmes pour une personne ordinaire. Les recommandations comprennent donc:

  1. Maintenir un mode de vie sain.
  2. Exercice modéré quotidien.
  3. Sommeil quotidien sain.
  4. Réception le soir d'une douche de contraste.
  5. Rejet des mauvaises habitudes.
  6. Éviter les situations stressantes au travail.


Alors, pourquoi est-il si important de prendre soin de votre état émotionnel? Parce qu'une personne calme et équilibrée est beaucoup moins susceptible de souffrir de maladies, notamment de maladies associées à une inflammation du nerf vague. Prenez soin de vos nerfs, il sera beaucoup plus difficile de les traiter que de les économiser.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie