La peur des mains sales apparaît chez une personne, généralement dans son enfance. Ensuite, avec l’âge, le syndrome des mains sales diminue ou augmente au contraire à une taille incroyable. Il existe des cas connus de maladie où la peur de la poussière détruit complètement la vie d’une personne, transformant son existence en une délivrance permanente et obsédante de microbes invisibles, qui, selon toute personne, s’efforce de nuire à sa santé. La peur des mains sales est généralement terriblement agaçante pour les plus craintifs, et il ne s'oppose pas à un ralentissement. Mais comment Nous vous présentons un moyen à 100% de vous débarrasser du syndrome des mains sales une fois pour toutes!

Aujourd'hui, la médecine a fait un pas en avant et a immédiatement partagé avec nous, gens ordinaires, les résultats étonnants de leurs découvertes. Il s'est avéré que de nombreuses maladies sont très faciles à prévenir. Par exemple, on sait maintenant de manière fiable que la dysenterie est une maladie des mains sales.

Quand mon frère avait 3 ans, ses parents et lui sont allés voir sa grand-mère. Le voyage a été long et la plupart d'entre eux ont voyagé en train. Naturellement, l'enfant a été nourri plus d'une fois. À mon arrivée, mon frère est tombé malade de dysenterie. La maladie était si grave qu'il a à peine survécu. Ainsi, l’erreur fatale des parents - manger avec les mains sales - a presque privé l’enfant de la vie. Cette histoire m’a été racontée par toute mon enfance, quand je voulais manger avec les mains non lavées dans le train. Depuis lors, je ne prendrai jamais de nourriture avec les mains sales. Le problème est que la peur a été transmise à toutes les autres actions et que, pendant longtemps, j'ai généralement eu peur des mains sales, il me semblait que je pouvais attraper une maladie mortelle par la peau.
Ici et ensuite toutes les histoires des mémoires de l'auteur de l'article.

À la télévision, ils nous ont montré les mains sales au microscope et à l'école, on nous a dit ce que sont les maladies des mains sales pour les enfants. De toute évidence, les germes présents sur les mains sales sont une menace et vous pouvez en fait être infectés, mais le problème est que la peur des mains sales peut se transformer en une véritable phobie obsessionnelle lorsque le nettoyage et le lavage des mains se transforment en une action totalement inadéquate et irréversible. Une personne commence à se laver les mains, comme une anormale, et quand elle mange, et quand il ne mange pas, elle imagine constamment qu’elle est sur le point de s’infecter et de mourir. Il peut même y avoir des attaques de panique, par exemple, si une personne oublie soudain si elle se lave ou non les mains et s’arrache déjà le premier morceau de nourriture que ces mêmes mangent, avec les mains lavées ou sales.

De plus, la peur des mains sales progresse en règle générale. Si nous commençons par bien nous laver les mains avant de manger et après avoir utilisé les toilettes, la peur commence à prendre de l'ampleur et nous nous retrouvons dans une terrible réalité. Nous ne pouvons plus exister sans serviettes simples et mouillées, sans alcool, sans savon, sans la tragédie, la panique et l'horreur d'une possible maladie. Et toute cette souffrance insupportable.

Pendant longtemps, je n'ai pas attaché beaucoup d'importance au fait que je gardais les mains propres, même un peu obsessionnelles. "Alors quoi?", Pensai-je, "il vaut mieux être en sécurité que de tomber malade." Une fois, j'ai participé à une émission télévisée où l'on a montré aux personnes qui craignaient les mains sales et la saleté. Une des héroïnes, une jeune femme, a eu peur après avoir accouché. Elle avait peur non pour elle-même, mais pour la santé de sa fille. Maintenant, la fille a 1 an et elle ne peut rien toucher sans que sa mère se frotte les mains avec des lingettes humides après cela. Maman ne lui permet pas de s'asseoir sur une balançoire jusqu'à ce qu'elle les désinfecte avec de l'alcool, ne lui permette pas de jouer dans le bac à sable, etc.... Et du coup, j'ai clairement compris: "Mais c'est aussi mon avenir." L'obsession de mes actes de la peur des mains sales est devenue évidente pour moi.

Bien sûr, se laver les mains est nécessaire et nécessaire pour respecter la propreté. Mais si cela est fait de manière obsessionnelle, inadéquate, il convient de considérer - il n’est pas facile de se débarrasser du syndrome des mains sales. De plus, le médecin ou les amis locaux ne contribueront pas à cette peur: ils écarteront simplement le patient. Sans partager les peurs d'une personne comme étant la sienne, sans en connaître toute la profondeur, personne ne peut comprendre la souffrance et l'épuisement nerveux d'une personne qui surveille de manière obsessionnelle la pureté de ses mains.

Donc, 100% moyen de se débarrasser de la peur des mains sales et de la saleté

La nature humaine est telle que nous sommes tous différents. Chez certaines personnes, certaines zones sont plus sensibles, dans d'autres, d'autres. Il y a des personnes à la peau sensible, dans une plus ou moins grande mesure. Il semble que ce n’est qu’une caractéristique physiologique, mais c’est en fait là que résident les caractéristiques psychologiques de la personne. Ces personnes dans la psychologie système-vecteur de Yuri Burlan sont appelées les détenteurs du vecteur peau, les "skinners". Par exemple, le stress au travail ou dans la vie personnelle se manifeste chez une telle personne sur la peau - des boutons ou des boutons apparaissent. La peur, les mains sales et la saleté sont tout aussi profondes dans le subconscient d'une telle personne. Nous, les responsables de la peau, avons constamment le sentiment que nous pouvons être infectés par la peau, détecter un germe dangereux quelque part sur la poignée de la porte, etc. Et si, dans la vie ordinaire, il peut être si fort et ne se manifeste pas, alors, sous l’influence du stress psychologique, des perturbations, nous lavesons de manière obsessionnelle en me lavant les mains, comme si nous nettoyions, en essayant d’éliminer la saleté et notre peur. Mais, en règle générale, cela n'aide en rien, mais ne fait qu'empirer - c'est-à-dire que plus le mien est épais, plus je veux me laver, plus le syndrome des mains sales apparaît.

Si une personne a également un vecteur visuel, la peur des mains sales, c'est-à-dire la peur de contracter une infection par la peau, est amplifiée à de nombreuses reprises par la peur de la mort, qui, chez les téléspectateurs, est particulièrement aggravée par la nature. Nous avons peur non seulement pour notre peau, mais aussi pour nos vies - et c'est encore plus souffrant. Une telle peur peut donner lieu à un tic nerveux et à une attaque de panique d’un type de manche dans la salle de toilette du restaurant et au manque de papier que l’on pourrait emballer avec ce stylo pour se protéger des germes.
De toute évidence, la cause de la maladie des mains sales réside dans notre subconscient, dans notre psychologie. De plus, il est si profondément caché que le simple relâchement ou l’autoformation n’aidera pas à lutter contre cette maladie. Le seul moyen de sortir de cette situation est de vous comprendre vous-même, dans votre peau et vos vecteurs visuels, pour trouver leur racine.

Je suis le propriétaire de la peau et des vecteurs visuels, qui étaient auparavant soumis à un stress important. J'ai eu de graves problèmes de santé et de système nerveux lorsque j'ai suivi des cours de psychologie des systèmes à vecteur. Par conséquent, la maladie des mains sales n'était pas une fin en soi dont je devais me débarrasser. A cette époque, je m'intéressais à d'autres choses plus importantes. Mais littéralement, un mois après la formation, j’ai été surpris de constater que pendant trois jours je n’avais pas de lingettes humides dans mon sac, car j’oublie toujours de les acheter. Auparavant, cela ne m'est pas arrivé. Ensuite, je suis allé chez ma grand-mère, j'ai déchiré une pomme d'une branche et (oh, horreur!), J'ai commencé à la manger avec plaisir, sans la laver. De plus, j'ai découvert ce fait, l'ayant déjà terminé et sans avoir peur du tout pour ma santé. Bien sûr, je me lave les mains avant de manger et, bien sûr, je respecte les règles d'hygiène, mais je ne suis plus obsédé par cela, je ne cherche pas de serviettes de panique et je vis la vie tranquille d'une personne heureuse!

Aujourd'hui, la psychologie système-vectorielle de Yuri Burlan révèle à un homme son vecteur et tous ses désirs, préférences, peurs. Pour le propriétaire du vecteur peau, il devient évident de savoir pourquoi et d’où provient son syndrome des mains sales, pourquoi il l’a tourmenté pendant de nombreuses années. Ceci est aussi compréhensible que le fait que le jour est le jour et que la nuit est la nuit.

Si vous avez peur des mains sales et que vous recherchez douloureusement la délivrance, alors vous êtes incroyablement chanceux. Après tout, la conférence sur le vecteur peau au cours de la formation à la psychologie des vecteurs systèmes est absolument gratuite et est disponible pour tous ceux qui souhaitent s’inscrire.

Lisez les résultats de ceux qui ont déjà suivi la formation, suivez ce lien.
Vous pouvez regarder comment se déroulent les cours - suivez ce lien et regardez n'importe quelle vidéo.

Si vous avez aimé l'article, lisez d'autres histoires de ma vie:

Causes, symptômes et traitement de la peur pathologique des germes et de la saleté

Imaginez une fille qui se lave soigneusement les mains au savon une douzaine de fois avant de toucher son propre enfant. Ou un homme qui colle même les plus petites coupures et égratignures avec trois pansements. Imaginez comment une femme lave scrupuleusement le sol, puis la serpillière qu'elle utilisait pour le nettoyer, puis le chiffon avec lequel elle se lavait, etc. Qu'est-ce que ces personnes ont en commun?

Tous souffrent de trouble obsessionnel-compulsif, à savoir la misophobie - une peur pathologique de l'infection ou de la contamination. Il est important de pouvoir distinguer le dégoût naturel de la dépression nerveuse afin de demander de l'aide à temps.

Prévalence de telles peurs


Selon la CIM-10, cette névrose est classée dans les troubles obsessionnels compulsifs. Les personnes souffrant de cette phobie, évitent le contact avec les gens, les objets environnants. Ils exagèrent le danger potentiel que représentent les germes et les bactéries. À la fin du XIXe siècle, le terme «misophobie» était défini comme une dépression nerveuse au cours de laquelle une personne se lavait les mains trop souvent. Récemment, la peur de la saleté est devenue plus courante. Cela est associé à la suggestion des médias selon laquelle tout est rempli d'agents pathogènes dangereux pouvant causer des dommages irréparables à la santé humaine. Le désir pathologique de maintenir la propreté, le lavage constant des mains, l'utilisation de désinfectants antibactériens ne font qu'augmenter l'anxiété et la peur. La peur de la pollution est répandue parmi la population des pays développés, en particulier les grandes villes et les grandes agglomérations, et souvent la misophobie se produit parmi les célébrités.

Les principales causes de la peur pathologique de la saleté


Grâce aux méthodes modernes d'analyse du cerveau, les scientifiques peuvent expliquer le mécanisme de développement de la misophobie. Les informations sur la contamination sont enregistrées dans le lobe frontal du cerveau et transmises à un autre service, ce qui donne une impulsion à l’élimination de cette contamination. Chez une personne ordinaire, c’est là que tout se termine, et chez un misophobe, ce processus semble être bloqué par des répétitions répétées. La formation de névrose associée à la peur de la saleté peut être influencée par les facteurs suivants:

  • Télévision, Internet, autres médias qui informent en permanence sur les chiffres catastrophiques de la croissance des infections à VIH et autres maladies mortelles.
  • Une forte suggestibilité d'une personne associée à des informations négatives obtenues des médias augmente considérablement le risque de développer la misophobie.
  • Traumatisme psychologique subi dans la petite enfance. La punition constante d'un enfant pour ses échecs pendant la période d'apprentissage de la propreté peut amener un adulte à être trop pédant et trop propre, ce qui est un excellent terrain pour le développement d'une phobie.
  • Expérience traumatisante associée à l’infection d’une infection dangereuse par une personne proche. Si les parents effraient constamment un enfant atteint de maladie, donnent des exemples négatifs, faites-leur garder les mains, les vêtements et les chambres propres, alors il y a de fortes chances qu'un tel enfant commence à éprouver une peur obsessionnelle de la poussière et de la saleté.

Symptômes caractéristiques


La vie d'une personne souffrant de la peur des germes ne peut pas s'appeler calme. Ces personnes vivent dans un stress constant, souvent en parallèle d'une phobie, développent un trouble dépressif ou d'autres troubles mentaux. Les symptômes d'une panique de peur de la pollution se manifestent clairement lorsqu'une source de danger potentiel est en vue d'un misophobe. Ce peut être une personne qui éternue à côté, un endroit surpeuplé, une porte qui doit être ouverte. La misophobie se manifeste à la fois sur le plan mental et physique:

  • anxiété accrue, peur;
  • il y a une distraction de l'attention, une incapacité à se concentrer;
  • des crampes musculaires peuvent être observées en tremblant;
  • vertiges, nausées et autres signes de troubles gastro-intestinaux;
  • il y a un essoufflement, une sensation de pression dans la poitrine;
  • pouls rapide et battement de coeur.

Comportement de la Mysophobie


Le désir pathologique de parvenir à une pureté parfaite se reflète également dans le comportement humain. Il essaie de se protéger autant que possible du contact avec les humains et les animaux, évite de se rendre dans des lieux surpeuplés et s'éloigne autant que possible des contacts extérieurs. Les personnes qui souffrent de la peur de la poussière se reconnaissent à leurs actions et réactions obsessionnelles caractéristiques. Dans la maison d'une telle personne est toujours stérile, la peur des microbes conduit à ce que même les parents proches lui rendent rarement visite. Les Mysophobes utilisent régulièrement des agents antiseptiques pour maintenir la pureté. Ils gèrent tout ce qui leur est disponible, du bureau à leurs propres vêtements et pantoufles. Tout ce qui a été en dehors de l'appartement est stérilisé de manière particulièrement minutieuse. Une telle personne se distingue par une forte individualisation, elle sépare les objets à usage personnel des choses publiques, qu'il s'agisse de nourriture, de vaisselle, de stylos, de crayons, de trombones, de chiffons, de serviettes de table, etc. Il essaie également d'éviter les endroits contaminés: magasins, marchés, transports urbains, banquettes de rue, il ne se rendra jamais aux toilettes publiques. La misophobie se lave excessivement et souvent les mains. Après chaque poignée de main, en touchant la balustrade, les poignées de porte, la poubelle, il se lave soigneusement les mains ou les traite avec un antiseptique. Souvent, une telle personne ne quitte jamais la maison sans gants.

Quelle est la peur de la pollution?


Sur le côté, une personne qui se lave les mains trop souvent peut sembler simplement excentrique, mais si la phobie est profonde, ses conséquences peuvent être extrêmement difficiles, tant mentalement que socialement. Le fait d'éviter constamment les contacts avec des personnes affecte négativement le travail, la vie de famille et les relations amicales. Certaines personnes sont complètement fermées du monde extérieur. Même si un mizophobe essaie de vivre comme tout le monde, il a toutes les chances de devenir un paria, car la plupart des gens ignorent la présence d'un trouble phobique, considérant une telle personne comme hostile. Si un misophobe n'apprend pas à faire face à ses peurs, une phobie peut complètement s'emparer de son esprit, provoquer des troubles mentaux plus graves, une dépression profonde et même provoquer le développement de la schizophrénie. La peur panique des germes et des bactéries minimise les chances de profiter de la vie. Les enfants de parents présentant une telle phobie ont de très fortes chances de faire une dépression nerveuse similaire avec l’âge.

Méthodes de traitement


Il est possible de se débarrasser complètement ou au moins de manière répétée d'une phobie afin de réduire ses manifestations. À cette fin, des méthodes de traitement psychothérapeutiques fiables et éprouvées sont utilisées, parfois en association avec la prise de préparations spéciales. Les antidépresseurs et autres sédatifs ne vous épargnent pas à eux seuls de la mishophobie, mais ils peuvent réduire l'anxiété et la peur dans des situations critiques pour le patient. La thérapie cognitivo-comportementale aide dans 75% des cas. Un tel traitement peut changer non seulement les habitudes du patient, mais aussi son attitude face au problème. Les analyses du cerveau montrent qu'une activité anormale est observée dans les zones du cerveau qui induisent des pensées et des actions obsessionnelles chez les mizophobes. Pendant les huit semaines de traitement, le cerveau du patient peut physiquement changer. Au cours de la thérapie, une personne repense ses peurs, essaie de trouver la cause de sa phobie, apprend à être distraite des problèmes, se regarde de l'extérieur. Parfois, dans le traitement de la misophobie, l’hypnose et la méthode de l’intention paradoxale, qui implique le contact du patient avec le sujet de ses craintes, sont utilisées.

Comment vivre avec cette phobie?


Une personne souffrant de la peur obsessionnelle de la saleté, éprouvant constamment une telle tension nerveuse, que les affaires quotidiennes ordinaires se transforment en une véritable torture pour elle. Bien sûr, dans une telle situation, assurez-vous d'abord de contacter un psychothérapeute. Les troubles graves ne sont pas traités seuls. Cependant, vous pouvez soulager votre condition. Une conversation de cœur à cœur avec un être cher en qui vous avez confiance et qui sait qu'il ne se moquera pas de vous aidera à vous calmer, à obtenir son soutien et qu'il sera plus facile de faire face à une phobie. Même si vous avez suivi un traitement et que vos peurs ont diminué, vous devriez consulter périodiquement un psychologue pour garder votre peur sous contrôle et repérer les signes d’aggravation de la frustration à temps. Essayez de trouver un métier intéressant pour vous, un passe-temps, un passe-temps qui détournera de la peur et apportera de la joie. Essayez à chaque fois de réduire le nombre de procédures de lavage des mains, des sols et d’autres objets. Regardez de bons films, lisez des livres sur les voyages, les aventures et autres joies de la vie. Rappelez-vous qu'une phobie ne doit pas contrôler vos actions et vos désirs, sachez que vous pouvez contrôler vos peurs et vos préoccupations.

Misophobie: facteurs, symptômes, traitements pour la peur de la saleté

Psychiatres célèbres GI Kaplan et B.J. Benjamin a attribué des peurs constructives et pathologiques. Cette dernière catégorie est la phobie la plus répandue des Américains modernes - la misophobie. Dès la fin du 19e siècle, V. Hammond introduisit ce concept dans le domaine scientifique, lorsqu'il étudia le trouble obsessionnel-compulsif qui se manifestait chez l'homme au cours d'un lavage fréquent des mains.

Mysophobia (dans la traduction grecque. Mysos - pollution, saleté, phobos - peur) - peur pathologique d'une personne de pollution ou d'infections, et par conséquent - désir obsédant d'éviter tout contact possible avec d'autres objets et de contact direct avec d'autres personnes. Parfois, cette peur destructive est appelée germphobie (traduction de l'anglais germ - microbe) ou peur des microbes.

Une personne atteinte de ce type de phobie exagère le danger potentiel pour la santé des micro-organismes qui l’entourent. À cause de ce faux préjugé, les mizophobes essaient de minimiser le besoin d'interaction avec des étrangers et d'éviter de toucher à des choses différentes (tout cela constitue un danger potentiel pour eux).

Récemment, la misophobie est de plus en plus répandue non seulement parmi les résidents des États-Unis, mais également parmi les habitants d'autres pays. La principale raison de l’utilisation généralisée de cette phobie est les médias, qui diffusent diverses publicités faisant la promotion d’agents antibactériens cosmétiques. La base de telles publicités est l’idée de suggérer aux gens que l’environnement, grouillant de bactéries pathogènes, est extrêmement dangereux pour le corps humain et qu’il est donc nécessaire d’appliquer diverses mesures de protection, y compris leurs "antiseptiques".

Les personnes atteintes de misophobie croient que s’ils se lavent les mains plus souvent et traitent les objets environnants avec des agents antibactériens, ils seront en mesure de réduire les risques d’infection. Mais par de telles actions, ils ne font que renforcer leur phobie et, par conséquent, réduire les propriétés protectrices de l'organisme.

Symptômes de la misophobie

La misophobie a une manifestation physique (ou physiologique), psychologique et comportementale. Les symptômes physiologiques comprennent:

  • augmentation du rythme cardiaque et du pouls;
  • la survenue d'un essoufflement et de douleurs à la poitrine;
  • troubles du système digestif, vertiges et nausées;
  • spasmes musculaires et tremblements.

Tous ces symptômes apparaissent à proximité immédiate du danger perçu. Pour un mizofoba, cela peut être comme toucher la poignée de la porte ou s’approcher d’un étranger (surtout s’il tousse et éternue).

Parmi les manifestations psychologiques émettent:

  • anxiété accrue;
  • distraction de l'attention;
  • le stress et la dépression.

Les Mysophobes peuvent être reconnus par leurs réactions et actions comportementales. Ci-dessous, dans le tableau, sont présentées les principales actions obsessionnelles menées par des personnes souffrant de cette phobie destructrice.

Hermophobie - une phobie particulière à tous les nettoyants

C'est quoi

Hermophobie (mizofobiya) - Peur de la possibilité d'être infecté par des microbes lorsqu'il est en contact avec une autre personne ou un objet. En d'autres termes, c'est la peur des germes et des infections qu'ils peuvent causer. Par conséquent, germofobov craint les contacts avec les autres - ils le perçoivent uniquement en termes de danger d'infection. C'est également une crainte de la possibilité de se salir avec des vêtements sales (même de façon prolongée - étalée sur une étagère), de la saleté, de la poussière, entre autres objets pouvant salir le porteur de phobies.

Un autre symptôme à travers lequel cette phobie se manifeste est la peur des mains sales, qui se manifeste par un désir obsessionnel de propreté. Le plus souvent, cela se traduit par la prévention des contacts avec les surfaces dans les lieux publics - toilettes, supermarchés, métros et autres moyens de transport.

Germofob, contrairement à une personne en bonne santé qui vit la peur des microbes, perd la capacité de se rendre compte que le monde qui l’entoure est rempli d’organismes utiles, comme par exemple les bactéries qui vivent dans nos intestins et aident à mieux digérer et absorber les aliments. Un tel patient perçoit tous les microbes comme étant également nocifs et ressent donc de la peur et de la peur.

La germophobie touche les habitants de nombreux pays. Les films sur les épidémies mondiales qui sont si populaires de nos jours ont une certaine influence sur sa distribution. Mais surtout, l’apparition de cette phobie est provoquée par une publicité sur les détergents et les désinfectants, qui représente le monde qui nous entoure comme un lieu extrêmement dangereux dans lequel on ne peut pas survivre sans une désinfection constante des surfaces. Bien que, si vous y réfléchissez, les détergents modernes, en raison de leur composition chimique, sont beaucoup plus dangereux pour la santé humaine que le même sol non lavé.

Causes de

De manière surprenante, les scientifiques pensent que le désir de pureté n’est pas propre à une personne. De plus, une certaine quantité de saleté se déposant naturellement sur la peau est l’un des mécanismes de protection. Au cours de l'évolution, l'homme a transformé son corps afin que la saleté sur la peau le protège des insectes, des égratignures mineures et même de la lumière directe du soleil. Et la graisse dans les cheveux provient de divers parasites suceurs de sang, combinés à de la boue qui y est collée (rappelez-vous les dreadlocks classiques qui étaient autrefois la coiffure normale de tous les peuples primitifs), même à partir de coups.

Par conséquent, les psychologues estiment que la peur de la poussière est une maladie sociale classique, fondée sur l’idée que l’inconvenient n’est que la preuve de votre appartenance à la classe la plus basse ou à une spécialité. Ceci est prouvé par le fait que dans tous les manuels de qualité, la propreté est présentée comme l'une des manières sans laquelle «l'homme de la culture ne peut pas faire».

Cette phobie peut apparaître en raison d’expériences négatives personnelles dans la vie d’une personne - si, pour une raison ou une autre, elle a eu une réaction négative marquée et une aversion pour les microbes, la poussière et la saleté, ou quelque chose de similaire, survenue à un de ses parents ou amis. Pour ceux qui souffrent de germphobie, on note souvent une anxiété et une dépression prolongée, facteurs de risque supplémentaires pour cette phobie.

Cependant, rappelons-le, de nos jours, l'hygiène personnelle est une nécessité. La saleté moderne en raison de son incroyable toxicité (en particulier sur la peau des habitants des grandes villes) est tout simplement dangereuse car elle peut entraîner diverses maladies de gravité variable, pouvant aller jusqu'à la défaite des organes internes.

Quels sont les symptômes de la germphobie

Les symptômes physiques de la germphobie sont la peur, l’essoufflement, une accélération du rythme cardiaque et une sensation de nausée qui se produit chez un patient alors que des microbes l’ont frappé. Certains commencent même à secouer le corps entier de ces pensées. Les symptômes comportementaux à travers lesquels cette phobie se manifeste sont principalement liés à l’évitement des situations dans lesquelles il est possible de subir les effets négatifs, comme il semble au patient, des micro-organismes.

Il est clair que le germophobe surestime sa capacité à s’infecter car il considère tout risque de la sorte comme dangereux pour sa santé et sa vie. En conséquence, une telle personne fera toujours preuve d'une propreté et d'un pédantisme excessifs: nettoyage constant, rétablissement de l'ordre, lavage constant du maillot de bain pour femme, du maillot de bain, d'autres vêtements et du lavage des mains.

Tout cela est accompagné de "conférences" sur la possibilité de tomber malade, forçant le reste des membres de la famille à se laver les mains constamment et minutieusement avant de commencer, ainsi qu'après tout travail. Si le savon tombe sur le sol, il n'est plus utilisé ni jeté, car il est déjà "contagieux", car il était étendu sur le sol. Les vêtements tombés ne sont plus portés et immédiatement envoyés au lavage. Les vêtements de la rue et de la maison sont strictement séparés, de sorte qu'ils n'aient pas la possibilité d'entrer en contact, car les microbes accrochés dans la rue peuvent passer à des vêtements pour la maison. En général, hermofob amène sa propreté au point d'absurdité.

Cette phobie marque comment l'hermophobe éduque ses enfants. Peur des microbes issus de leur enfance. Un tel enfant demandera aux adultes si les enfants avec lesquels il veut jouer ne sont pas contagieux.

Traitement hermophobie

Cette phobie ne nécessite un traitement que si, au cours de son développement, la personne qui en souffre peut montrer des signes de comportement obsessionnel. Alors ceux qui en souffrent peuvent:

  • avec une attention excessive se réfère à la pureté des aliments, cédant souvent à son traitement à la température;
  • se concentrer sur la propreté parfaite des vêtements et du linge de lit;
  • ressentez la panique de la poussière de la rue;
  • ressentez la peur d'être dans des lieux publics où tout est déjà «souillé» par le toucher (et parfois la respiration) d'autres personnes;
  • être terrifié à l'idée de la possibilité d'un contact physique avec d'autres personnes.

De plus, cette phobie chez les individus peut se manifester en tant qu'individu des déviations énumérées par nous, et tout à la fois.

Indépendamment de ce que craint le porteur de germophobie, sa maladie le conduit presque toujours à un mode de vie socialement fermé et parfois à la paranoïa, à la psychose et même à la schizophrénie. Par conséquent, cette phobie nécessite un traitement dès les premiers stades de son apparition, reconstruisant d’abord la conscience des patients par hypnose avec la consolidation de nouveaux modèles comportementaux utilisant la PNL.

Comment s'appelle la peur des germes et comment se débarrasser de la misophobie?

Beaucoup de gens ont la phobie / peur des germes. Une personne ordinaire ne fait pas toujours attention à la propreté imparfaite, tandis qu'un mizophobe voit chaque millimètre de poussière dans lequel vivent, selon lui, des milliards de micro-organismes pathogènes. Il pense constamment à l’infection et à la maladie, ce qui le rend panique et effrayé. Comment s'appelle la peur des germes? En psychiatrie, on parle de misophobie, ce qui signifie en grec "peur de la saleté", il existe plusieurs synonymes de cette pathologie: hermoforbia (traduit de l'anglais, peur des microbes) et phobie de la vermine (peur des insectes, vers, virus).

Facteurs influant sur le développement de la misophobie

Nous avons déjà examiné le nom de la peur des germes et de la saleté, voyons maintenant les raisons de son développement.

Au début, la peur de la phobie de la saleté appelait le désir incessant de se laver les mains. Les Mysophobes ont tellement peur de détecter les germes et les virus que le seul salut pour eux est le lavage à l’aide de désinfectants.

Un peu plus tard, les psychothérapeutes ont ajouté que le mizophobe éprouvait une peur panique des germes, en tant que colporteurs de terre et sources d'infection. Hermophobic, en règle générale, ne se concentre pas sur les microbes eux-mêmes (ne les imagine pas). Son horreur est associée à la saleté qui l’entoure de partout et doit être enlevée immédiatement.

Le développement de la peur de la saleté est influencé par de nombreuses raisons. Les facteurs qui augmentent les chances de développer diverses phobies incluent:

  1. Infection précédemment transférée ou décès d'un être cher à la suite d'une infection. Il existe de nombreux cas où des patients ont été infectés dans des cliniques lors de prélèvements de sang ou de procédures dentaires. Les conséquences de ces facteurs sont assez déplorables. Par conséquent, si un tel cas se produit dans l’environnement d’une personne, il peut déclencher le développement de la mishophobie et d’autres craintes similaires.
  2. La présence de parents ou famille immédiate de troubles mentaux. Le facteur héréditaire augmente considérablement le risque d'anomalies psychologiques, notamment de diverses phobies et craintes. La misophobie se développe plus souvent chez les personnes sujettes à l'hypochondrie et souffrant de dépression prolongée.
  3. L'impact du marketing agressif. Chaque jour sur les écrans de télévision, nous entendons parler de nouveaux détergents et désinfectants. La publicité nous dit constamment à quel point les germes, les virus et la saleté sont dangereux. Également aujourd'hui, de nombreux documentaires ont été réalisés sur les sources de nombreuses maladies, notamment les microbes et les bactéries. Tout cela ne fait qu'augmenter l'inquiétude des personnes suspectes.

Au cours des dernières années, les psychothérapeutes ont constaté une augmentation continue de l’incidence de la misophobie. En règle générale, les gens ne font pas assez attention aux troubles existants. Cela conduit au développement et à l'aggravation des symptômes. L’anxiété constante ne donne pas une vie bien remplie, la peur de la saleté fait constamment laver, frotter, nettoyer, ce qui affecte négativement les interactions avec le monde extérieur. Les Mysophobes ont peur de prendre les poignées des portes, de saluer les gens, d’être dans des lieux publics. Ils voient l'assainissement et la saleté partout. Naturellement, cela affecte le mode de vie, la communication avec la société, la qualité de la vie.

Les principaux symptômes de la peur des germes

Puisque germobium fait référence à des états obsessionnels, son principal symptôme est le désir constant de mains propres. Déterminer le mizofoba est facile, car il est facile à attraper dans les étapes suivantes:

  • le port constant de gants que le mizophobe utilise pour ouvrir les portes ou toucher des objets;
  • porter des vêtements fermés (même par temps chaud), qui joue le rôle de mécanisme de protection au contact d'objets ou d'autres personnes;
  • une personne qui a peur des microbes utilise des articles de protection partout: s’il n’a pas de gants, il les remplacera par des mouchoirs ou des serviettes de table;
  • Mizofob emporte toujours avec eux des désinfectants, qui sont utilisés à chaque occasion.
  • évite les attouchements, les poignées de main et les lieux encombrés;
  • lors de ses visites dans des lieux publics, il utilise un masque médical qui le protège de l'air «pathogène» partout;
  • si possible, remplacez les ustensiles de cuisine habituels par des plats en plastique.

Étant dans des endroits surpeuplés, le mizophobe ressent de l’anxiété et veut la solitude la plus rapide. Si cela n'est pas fait, il devient nerveux, en colère, allant même jusqu'à l'attaque de panique. Tout cela s'accompagne d'essoufflement, de tremblements dans les mains et les pieds, d'accélération du rythme cardiaque, de transpiration accrue.

Les cas graves de misophobie

Si les symptômes de la peur de la saleté pendant une longue période ferment les yeux et ne cherchent pas d'aide spécialisée, la pathologie peut devenir grave à l'avenir. Dans ce cas, les signes de germophobie deviennent plus prononcés:

  • la peur des microbes est si forte que tous les membres de la famille sont obligés d'obéir aux exigences «maniaques» de la propreté;
  • à la simple pensée de visiter des lieux très fréquentés, une attaque de panique commence chez un mizophobe;
  • il y a une fermeture complète en soi, le mizophobe a peur de laisser entrer même les plus proches des gens dans son monde.

Nous avons découvert ce qu'on appelle la peur de la saleté. Cependant, les cas graves de misophobie peuvent se transformer en agoraphobie. Il s'agit d'un trouble mental grave, qui se manifeste par la peur de quitter les murs de votre propre maison. Dans ce cas, la peur des germes est si forte qu’une personne est complètement isolée de la société, jusqu’à un refus total de sortir. Avec le développement de troubles mentaux graves, une personne devient inopérante.

En l'absence de traitement approprié, la peur des germes et de la saleté est aggravée, de sorte que le misophobe devient un paria. Cela se fait de leur plein gré et à la demande des autres. La société n’a pas les sentiments les plus agréables pour les personnes qui dédaignent saluer la main et qui parlent constamment de la saleté environnante.

Est-il possible de vaincre la misophobie par soi-même?

La prise de conscience du problème est la clé pour lutter efficacement contre la peur des germes. Si une personne croit que sa peur ne l'empêche pas de vivre et ne veut prendre aucune mesure pour améliorer son état psychoémotionnel, il est impossible de l'aider. L’essentiel dans le traitement des phobies microbiennes était et reste le désir de s’éliminer du problème, la prise de conscience du fait que l’inaction engendre de graves complications.

Il est possible de se débarrasser de la peur des microbes sans aide spécialisée, même dans les cas bénins, lorsque la pathologie est au stade du développement. Pour se débarrasser de l'inconfort psychologique, des pratiques de méditation sont utilisées. Des exercices de respiration permettent de supprimer l’alarme et de se détendre au maximum.

De nombreux psychothérapeutes bien connus affirment que la peur doit être traitée avec peur. Si vous ressentez une peur insurmontable de la saleté et des germes, essayez d'interagir avec votre peur. Essayez de contacter des chats ou des chiens, sortez dans la cour, caressez-les ou nourrissez-les. Ne prenez pas de douche plus de deux fois par jour, lavez-vous les mains moins souvent. En même temps, suivez vos sentiments. Au début, vous ressentirez un certain inconfort, mais en répétant systématiquement la procédure, vous verrez comment la peur des mains sales et la possibilité d’infection disparaissent.

Assistance médicale

La peur de la saleté est traitée par la psychothérapie. Les médicaments peuvent être administrés en parallèle (les antidépresseurs sont le plus souvent utilisés). Mais n'oubliez pas que la prise de médicaments à elle seule n'apportera pas le résultat souhaité, mais ne soulagera que temporairement l'anxiété et les symptômes. Pour obtenir l'effet souhaité, la psychothérapie sera utile, ce qui soulagera les troubles psychologiques de façon permanente ou pendant de nombreuses années.

La méthode de psychothérapie cognitivo-comportementale est la plus populaire auprès des psychothérapeutes. C'est toute une gamme de méthodes qui libèrent une personne de ses états obsessionnels et lui redonnent une vie saine et bien remplie.

En outre, les experts notent que le succès du traitement de la peur de la poussière dépend en grande partie du facteur familial. Très souvent, les membres de la famille ne font pas attention aux troubles de leur proche. Par exemple, un mari qui regarde sa femme laver, nettoyer ou gratter toute la journée pense qu’il a été incroyablement chanceux avec son partenaire de vie. Cela continue jusqu'à ce que la conjointe commence à remarquer son irritation, son anxiété et parfois ses attaques de panique. C'est seulement à ce moment-là que la pensée apparaît que quelque chose ne va pas chez la femme, après quoi d'autres mesures sont prises. Si les gens étaient plus attentifs les uns aux autres (en particulier pour les membres de la famille), la plupart des phobies seraient traitées à un stade précoce et ne causeraient pas de troubles graves.

Traitement de la peur des germes avec l'hypnose

Pendant de nombreuses années, l’hypnose reste l’un des moyens les plus efficaces de traiter les troubles psychologiques. La peur de la phobie / bactérie, à l'instar d'autres troubles de panique, doit établir la cause du développement. L’hypnothérapie vous permet de vous connecter au subconscient humain, de rechercher un événement ou un ensemble d’événements ayant provoqué des déviations et, plus important encore, de déterminer ces facteurs. Le traitement de la phobie de la boue nécessite plusieurs séances. Il est donc nécessaire d’accorder d’abord la durée de l’hypnothérapie.

Avant de commencer un traitement avec cette méthode, il est important de trouver un bon spécialiste qui n’élimine pas les symptômes de la pathologie pendant un certain temps et élimine la cause de la maladie, élabore les situations traumatiques avec le client et aide à les regarder sous un angle différent. Peu à peu, une personne se sentira libérée de la peur, entrera en contact avec d'autres personnes, oubliera ses soucis. Vous pouvez obtenir une aide qualifiée du psychologue hypnologue Baturin Nikita Valerievich.

Ripophobie

La recherche de la propreté chez soi a toujours été considérée comme un trait positif, mais si une personne est littéralement obsédée par un ordre idéal et cherche à stériliser et à désinfecter tout ce qui est possible, les experts affirment qu’il s’agit déjà d’une maladie mentale appelée ripofobie. Un individu souffrant de cette phobie craint en permanence divers contaminants et préfère ne pas toucher les objets qui l’entourent, en particulier à l’extérieur de la maison. La ripophobie est souvent observée chez les hôtesses, lorsqu'un désir obsessionnel de pureté parfaite se transforme en une idée fixe.

Une personne souffrant de ripophobie se lave les mains en permanence, craignant que des germes pathogènes et de la saleté ne s'y accumulent. Mais en réalité, les psychologues disent que, dans de tels moments, le patient ne pense pas aux infections possibles, mais le facteur du lavage des mains est important pour lui. Cette action le calme quelque peu, bien que pour un temps assez bref. Le désir d'éviter tout contact avec des objets étrangers est si grand que le ripophobe essaie, dans la mesure du possible, de ne pas quitter son appartement, afin de minimiser le besoin de toucher à divers objets étrangers.

Il est également bien connu que, fondamentalement, tous les ripofobi savent que les bactéries sont également utiles, elles sont simplement nécessaires pour digérer les aliments, et pas seulement la salmonellose et E. coli. Cependant, une personne souffrant de ripophobie surestime toujours l'importance des effets négatifs de divers micro-organismes, et je suis sûr qu'ils sont dangereux pour tout impact potentiel. La ripophobie est un symptôme courant de l’anxiété et du trouble obsessionnel-compulsif, à l’origine des actes de violence et des pensées non désirées. Dans certains cas, la ripophobie est associée à l'hypochondrie - lorsque l'inquiétude est forte. Dans la plupart des cas, la ripophobie est considérée comme une phobie spécifique.

Les causes de la ripophobie

Fondamentalement, une telle attitude à l’égard de l’environnement et une peur excessive de la saleté et des microbes se forment pendant l’enfance et les parents de l’enfant jouent un rôle important à cet égard. Bien sûr, l’éducation à la propreté fait partie intégrante de l’éducation, mais les parents accordent parfois trop d’attention à ce domaine, le forçant à avoir peur de toucher les jouets, les livres, etc. de quelqu'un d’autre. En fin de compte, la psyché des enfants instables commence à faiblir et le bébé n'apprend qu'une chose: les termes bactéries, saleté et danger.

En outre, la cause de la ripophobie est souvent une expérience individuelle négative déjà acquise à un âge plus avancé, à la suite d’un événement traumatisant associé à la pollution, à la poussière. Parfois, il n’est même pas nécessaire d’avoir sa propre expérience négative, il suffit de savoir que l’un de ses amis a de sérieux problèmes liés au manque de propreté et de microbes.
Une attention particulière est accordée aux émissions de télévision et aux films. Parfois, il est totalement inoffensif et, de plus, un complot inventé peut être une tendance à la frustration, provoquant dépression et frustration.

De nombreux psychologues pensent que la forte augmentation de la ripophobie, observée à la fin du XXe siècle, est souvent causée par l'inquiétude des gens face à des maladies aussi graves que le SIDA. On sait que la ripophobie a une forte distribution en Amérique. Là-bas, de plus en plus de personnes utilisent des ceintures portables pour le métro, acquièrent une énorme quantité de désinfectants et accordent une grande attention à la transformation hygiénique des aliments.

Signes et traitement de la ripophobie

Si la ripophobie passe sous une forme bénigne, la personne est alors tout à fait capable de contrôler son état et de ne pas mettre les autres dans une position inconfortable en ignorant la main tendue pour une poignée de main. Mais si une aggravation se produit, les symptômes caractéristiques de toutes les phobies sont observés, bien qu'ils puissent se manifester de différentes manières. Car une attaque de panique se caractérise par la présence d'essoufflement, de nausée, de palpitations. Dizzy Head, bouche sèche, respiration difficile et transpiration excessive. Ripofob se sent soudainement malade, ses mains tremblent et il y a une faiblesse générale. Une telle condition chez une personne souffrant de cette phobie se produit quand il croit être contaminé.

Il a été prouvé que la ripophobie est une limitation sérieuse de la communication humaine et a un impact significatif sur le mode de vie. Lorsque le patient atteint de ripophobie évite de toucher les poignées de porte, les grilles de transport, les sièges dans un bus ou le métro. N'assiste pas aux cafés, théâtres, clubs et autres lieux publics, car il y a des traces de contact des mains des autres partout. En conséquence, l'individu accepte toute mesure extrême. Juste pour éviter les situations qui le fatiguent. Ripofobiya est la cause de graves conséquences sociales. En outre, il est difficile pour les autres de comprendre le ripofoba, ils le considèrent comme une personne mal élevée et brutale et hostile, ce qui contribue à leur aliénation.

Mais la ripofobie, comme la plupart des craintes phobiques, est traitable. Le plus souvent, les médecins utilisent des techniques utilisées pour traiter les troubles obsessionnels compulsifs et d'autres types de phobies. Le plus efficace est la thérapie cognitivo-comportementale. Dans ce cas, l'impact est basé sur le fait qu'une personne apprend à communiquer avec sa peur. Par exemple, un ripophobe traverse des situations telles que serrer la main d’un autre patient, toucher la poussière, etc. Si le traitement est effectué correctement, après quelques mois, la personne redevient en parfaite santé.

Dans certains cas, si nécessaire, des méthodes médicamenteuses sont utilisées, qui s'ajoutent au traitement principal, ce qui accélère le processus de guérison et soulage les symptômes qui surviennent lors de l'exacerbation d'une phobie. Mais il ne faut pas oublier que les médicaments peuvent avoir des effets secondaires, ils ne doivent donc pas être utilisés longtemps.

Tout sur la peur de la saleté et des germes

La misophobie est un trouble mental qui se manifeste par une peur obsessionnelle d’être infecté par le contact avec tout type de contamination. Là où une personne ordinaire verra, si elle n’est pas parfaitement propre, mais assez habitable, des milliards de microbes, bactéries et virus potentiellement mortels, seront introduits dans la misophobie. Tout cela remplit sa vie d'inquiétudes sans fin et d'un désir constant de stériliser le monde qui nous entoure.

De quoi a peur un misophobe?

En traduction littérale, le terme "mizofobiya" signifie "peur de la boue": les mots grecs "mysos" (boue) et "phobos" (la peur) sont pris pour la former. Mais aussi cette pathologie en médecine s'appelle «germphobia» - de l'anglais «germ» (microbe), c'est-à-dire «peur des microbes».

En psychiatrie, on distingue les troubles psychiatriques de manifestations cliniques similaires, par exemple la phobie de la vermine - peur des insectes, des vers, des virus, des microbes et des bactéries (de l'anglais «vermin» - «parasite»).

La principale chose dont un mizofob (germophob) a peur est de tomber malade, d’être infecté, d’attraper un virus, une infection. Et la saleté pour lui - une source de danger inépuisable, car il fourmille d'agents pathogènes. La différence entre un hermophobe et un nettoyeur ordinaire, même perfectionniste, réside dans l’échelle de l’attention portée au problème de la propreté. Sa concentration sur cette question demande tant de force et d’attention, ce qui nuit considérablement à une vie tranquille.

Informations complémentaires! Misophobie célèbre:

  1. Le poète Vladimir Mayakovsky n'a jamais pris la poignée de la porte avec sa main nue, mais seulement avec des gants, avec un mouchoir ou du moins en l'enveloppant de papier. Il portait toujours un morceau de savon avec lui pour se laver immédiatement les mains après une poignée de main.
  2. L'actuel président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré lors d'entretiens publics qu'il détestait les poignées de main, car "ses mains sont simplement pleines de bactéries".
  3. Selon les récits de ses contemporains, le célèbre inventeur Nikola Tesla ne pourrait pas toucher à des objets poussiéreux, se lavait constamment les mains et avait terriblement peur des microbes.

La phobie de la saleté est si courante dans le monde que de nombreux auteurs d'oeuvres artistiques dotent leurs héros de cette peur, en tant que trait de caractère distinctif. On trouve des misophobes dans les livres, les longs métrages et l’animation. Et bien que les auteurs se moquent généralement de la «fantaisie» de leurs personnages, dans la vie réelle, une personne souffrant de mishophobie (germophobie) ressent un malaise assez inconfortable.

Sur la vidéo: le personnage principal du film d'animation est une personne atteinte de germphobie.

Symptômes de la misophobie

L’hermophobie est un trouble obsessionnel-compulsif dont la manifestation la plus caractéristique est le lavage constant des mains avec ou sans. Vous pourrez reconnaître un mizofoba parmi vos connaissances si une personne:

  • porte toujours des gants;
  • en l'absence de gants, il tentera d'éviter de toucher sa «dangereuse accumulation de saleté» avec sa main nue: la poignée de la porte, les boutons de l'ascenseur, etc. (utilisez un mouchoir, une serviette ou refusez simplement de toucher);
  • porte des vêtements sourds et fermés qui le protègent des contacts avec le monde extérieur;
  • porte constamment ou très souvent un masque médical, car il a peur de respirer de l'air, infesté d'agents pathogènes;
  • utilise activement des désinfectants puissants, des solutions désinfectantes, qu'il emporte toujours avec lui;
  • a tendance à utiliser de la vaisselle jetable;
  • évite les poignées de main, les câlins et tout contact avec les animaux;
  • n'aime pas et essaie de ne pas visiter les foules de gens, les endroits où les gens sont trop proches les uns des autres - ascenseurs, magasins de transports en commun, files d'attente, fêtes de masse, etc.

Lorsqu'une personne souffrant de cette phobie se trouve dans la «zone de danger», elle commence à ressentir de l'anxiété, ce qui l'incite à quitter un tel lieu dès que possible. S'il est impossible de faire cela rapidement et de se calmer, le misophobe commence à devenir nerveux et peut même être soumis à une véritable attaque de panique. Il devient distrait et a peur de perdre le contrôle de son comportement. Son corps réagit immédiatement au stress par un essoufflement, des tremblements dans les membres, une transpiration, des nausées, des palpitations, etc.

Dans les cas graves, les manifestations de germphobie et de verminophobie atteignent le niveau d'un trouble mental grave:

  • une personne est de plus en plus isolée de la société, même les personnes les plus proches ne veulent pas laisser leur logement soigneusement désinfecté;
  • les membres de la famille vivant dans la même maison avec un «maniaque de la boue» doivent remplir toutes ses exigences maniaques pour observer la propreté stérile;
  • attaque de panique le prend si nécessaire pour visiter les lieux publics "sales";
  • En conséquence, un misophobe peut cesser de se rendre partout, y compris dans les magasins, même au travail, etc. - développe une grave agoraphobie (peur de quitter la maison).

En l'absence de traitement, la phobie se développe de plus en plus et fait progressivement de son porteur un paria dans la société. D'accord, personne ne sera aimable avec quiconque dédaignant de vous serrer la main, il vous convaincra de manière convaincante qu'il y a de la saleté autour de vous et que vous devez immédiatement tout laver.

La communication avec un tel sujet pour des personnes en bonne santé se transforme en une véritable torture, souvent une offense pour elles. À leur tour, ils considèrent généralement les mizophobes comme des agresseurs et des excentriques diaboliques.

Causes de la misophobie

La maladie elle-même a été étudiée par des psychiatres dès le 19ème siècle, bien que, initialement, seul un désir obsessionnel de se laver constamment les mains soit attribué à ce trouble afin d'éviter une éventuelle infection. Par la suite, les psychothérapeutes ont précisé que la peur réelle des microbes en tant que porteurs d’infections était au cœur du cœur du malade. Cependant, le germophob ne pense souvent même pas à la bactérie elle-même, son regard plein d'horreur est concentré sur la saleté, qui est partout, et qui doit être immédiatement lavée, nettoyée et essuyée.

Les raisons pour lesquelles une personne tombe malade de la peur de la saleté et des microbes sont différentes:

  1. Expérience négative (personnelle ou dans l'environnement immédiat). Une infection grave subie par une personne peut conduire à la misophobie. La maladie ou même la mort d'un être cher peut également être tellement secoué qu'il deviendra plus tard la cause de phobies. Par exemple, on sait que le père de Vladimir Mayakovsky est mort d’un empoisonnement du sang causé par une piqûre à l’aiguille normale.
  2. Caractère de l'entrepôt. Dépressives, anxieuses, sujettes au stress fréquent, les personnes sont généralement sujettes à l'hypochondrie. Tout cela peut conduire au développement de phobies de la saleté en tant que source possible de maladie. Si une personne a été élevée dans une famille de parents souffrant de troubles mentaux, ses chances de souffrir de toutes sortes de phobies sont beaucoup plus grandes que celles de personnes équilibrées et résistantes au stress.
  3. Au cours des dernières décennies, le nombre de personnes souffrant de misophobie a été multiplié par dix. La raison en est la commercialisation agressive des fabricants de divers détergents et désinfectants. Des publicités sur toutes sortes de virus, fourmillant partout, des documentaires sur le même sujet - tout cela stimule l’imagination de personnes suspectes et anxieuses.

En remarquant les symptômes des troubles phobiques, les gens ne demandent souvent pas d’assistance médicale pendant longtemps. Leur propre peur leur semble stupide, enfantine, ridicule, à peu près à cela, avec quoi un adulte doit se débrouiller seul.

Cependant, des angoisses constantes exercent une pression sur la psyché, la frappant de plus en plus. En essayant de résoudre le problème de la façon de vivre avec ses cauchemars obsessionnels, une personne suit généralement le chemin consistant à éviter les dangers possibles. Il lave, frotte, gratte et nettoie à l'infini. Il évite de plus en plus le contact avec la société. Et il ne peut en aucun cas résoudre son problème de cette manière, car il ne s'agit pas de l'extérieur, mais de l'intérieur - dans son propre esprit.

Faites attention! Commençant souvent de manière tout à fait inoffensive, la mishophobie sans traitement approprié progressera presque certainement avec le temps. Si votre dépendance à la propreté devient excessive et que la peur des surfaces sales commence à limiter l’interaction avec le monde, il est préférable de ne pas remettre à plus tard la visite chez le psychologue. Afin de vous établir dans votre décision de recourir à une aide professionnelle, gardez à l'esprit les installations auxiliaires:

  1. «Ma peur est curable! (oui). "
  2. "Ma condition ne passera pas d'elle-même, naturellement (non)."

Méthodes de traitement

La tâche du psychothérapeute qui est approchée par une personne présentant des symptômes de "fièvre de boue" est, tout d’abord, un diagnostic détaillé. Il est important d'exclure du patient la présence d'une maladie mentale plus grave (par exemple, la schizophrénie) avec éventuellement des symptômes similaires (idées délirantes, hallucinations, etc.).

Le traitement de la misophobie ou de la verminophobie inclura nécessairement une série de sédatifs, d’antidépresseurs. Elles sont nécessaires pour le patient, car les peurs et les angoisses constantes ébranlent considérablement la psyché, provoquant une dépression concomitante associée à l’incapacité de vivre pleinement.

Toutefois, dans le cas de cette maladie, la médication n’est qu’une aide, car sa cause n’est pas physiologique.

Le traitement principal sera un cours avec un psychothérapeute, dont la durée est purement individuelle. Bien prouvé dans le traitement de ces troubles:

  1. L'hypnose. L'une des méthodes les plus efficaces dans le traitement de la verminophobie et de la misophobie. Dans la transe hypnotique, on enseigne au patient la relaxation dans des situations auparavant stressantes.
  2. Thérapie cognitivo-comportementale. L'essence de la méthode consiste en la prise de conscience par le patient des pensées et des sentiments qui influencent son comportement. Les réalisant, il a graduellement, avec le médecin, redisse encore et toujours la situation, apprenant peu à peu à gérer ses émotions.
  3. Dans les cas simples de manifestations phobiques (généralement à leurs débuts), l’auto-apprentissage (auto-hypnose) et la méthode de l’intention paradoxale peuvent être efficaces: le refus conscient du patient de combattre la peur et la suggestion délibérée de se trouver dans une situation effrayante, de contacter autant que possible des objets effrayants. plus souvent.

En général, les phobies sont guérissables, bien sûr, si le patient lui-même est déterminé à se libérer et si un travail méthodique, parfois très long, lui permet de se «refaire soi-même». Mais il faut comprendre que le psychothérapeute n'est pas un magicien qui exorcise les "démons" de la tête du patient avec une baguette magique. Parfois, dans les cas graves, la thérapie nécessite des années d’efforts et un travail soigné sur soi-même.

Conseils de psychologie

Si, dans votre cas, la phobie est tenace, les recommandations des psychologues, spécialement conçues pour les personnes souffrant de névrose obsessionnelle-compulsive, vous aideront à atteindre les résultats positifs de la psychothérapie:

  • acceptez intérieurement votre peur: plus vous essayez de «distraire, de ne pas penser, de ne pas faire attention», plus vous avez peur;
  • maîtriser les méthodes de relaxation physiologique: il existe des exercices spéciaux, des exercices de respiration, des pratiques méditatives qui permettent à une personne de se détendre et de se calmer;
  • mener une vie saine;
  • trouvez une méthode psychologique efficace pour combattre la peur: par exemple, écrivez vos angoisses sur papier, créez intentionnellement des images positives, etc.

Bien sûr, le respect des règles d'hygiène personnelle, le maintien de la propreté du corps, des vêtements, à la maison - est nécessaire. Vous pouvez vraiment tomber malade de la terre. Mais il est important de voir la frontière entre la propreté saine et le désir déjà douloureux d'une pureté stérile. Après tout, la vie dans une peur constante est très difficile. La peur pathologique n'indique plus la vision du monde particulière d'une personne, mais un diagnostic médical, une maladie qui peut et doit être traitée.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie