La nature a attribué aux gens la capacité de communiquer les uns avec les autres, ce qui est considéré comme l'une des principales qualités de l'homme. Le processus de communication est effectué chaque jour par l'homme. Nous faisons de nouvelles connaissances, parlons avec des personnes proches, des amis, des voisins, des collègues, etc. Les experts ont depuis longtemps prouvé que la transmissibilité d'une personne avait un impact considérable sur sa santé physique, sur sa carrière et sur ses relations. Cependant, certains ont une anthropophobie - la peur des gens.

Bien que nous puissions parler dès le plus jeune âge, il devient parfois très difficile pour une personne d'exprimer ses pensées ou son discours commence à sembler confus. Les raisons peuvent être très différentes, mais cela se produit généralement lorsque vous communiquez avec le sexe opposé, c'est-à-dire lorsque vous rencontrez ou démarrez une relation. Toute personne normale aime sans aucun doute communiquer. Mais la présence de certains complexes lui cause une peur interne qui ne lui permet pas de s’exprimer librement. Progressivement, la maladresse habituelle peut évoluer en névrose et en anthropophobie. Dans cet état, le malheureux commence à avoir peur de la peur des gens, de la communication. Nous examinerons les principales causes de la peur des gens et formulerons des recommandations sur la manière de faire face à cette phobie.

Symptômes de l'anthropophobie

L’anthropophobie peut se présenter sous différentes formes, de gravité différente et sujet à la peur. En tout état de cause, ses manifestations caractéristiques sont l'autonomie et le maintien d'un mode de vie solitaire.

Symptômes de l'anthropophobie:

  • Peur de tout le monde. La personne a un dégoût total pour tout le monde: elle ne veut pas être regardée, elle lui parle et le touche.
  • Peur des étrangers. Le patient est protégé de la communication uniquement avec des étrangers. Dans le cercle de parents, il se sent bien.
  • Le rejet de caractéristiques spécifiques d'aspect ou de personnalité - la peur du rouge, de la barbe, de l'ivresse, de la graisse, etc. La phobie peut être causée par une personne présentant de telles caractéristiques. Un autre facteur est le rappel des défauts du passé. Par exemple, la réticence à voir des personnes grasses après avoir perdu du poids.

Avec l'anthropophobie, le contact avec l'objet de la peur conduit à des épisodes d'attaque de panique, qui s'accompagnent de:

  • palpitations cardiaques;
  • transpiration;
  • sensation d'essoufflement;
  • tremblant dans les membres;
  • stupeur
  • douleur abdominale et autres symptômes.

Sentant l'approche d'une attaque, le patient peut essayer de se calmer à l'aide de certaines actions, telles que compter les maisons ou les passants (comportement compulsif).

L’anthropophobie est dangereuse car elle prive une personne de la possibilité de faire partie de la société. Il a du mal à accomplir ses tâches, à fonder une famille, etc. Il essaie de faire face seul à toutes les difficultés et ne peut demander de l'aide, même en cas de problèmes de santé réels. Et s'il se voit proposer des services, il les refuse catégoriquement. Il semble à anthropofobu que lorsqu'il entrera en contact avec une personne, il sera infecté par une infection dangereuse et, s'il se trouve dans une foule, il sera écrasé.

Causes de la peur des gens (anthropophobie)

Afin d’éliminer la peur des gens, il est nécessaire de trouver la raison principale pour laquelle ce sentiment s’est manifesté. Si vous connaissez l'essence du problème, il sera plus facile de vous débarrasser de la peur. Après tout, l’anthropophobie ne se présente pas comme cela. Mais beaucoup de gens ne réalisent tout simplement pas la cause de cette peur.

La peur des gens pourrait surgir dans la période où vous étiez enfant. Réfléchissez et essayez de vous rappeler que si vous aviez un enfant dans votre enfance avait eu une conversation désagréable ou une sérieuse querelle, ce qui a finalement conduit à l'émergence d'une peur. Enfant, vous n’avez probablement pas fait très attention à cela, mais votre subconscient a réagi différemment. Il a préservé tous les événements traumatiques en son sein et vous enferme maintenant de toutes les manières. Après tout, le subconscient pense que puisque vous avez reçu une expérience très négative de la communication avec les gens, il faut maintenant les éviter. Après tout, le subconscient comprend tout littéralement et agit toujours à votre avantage. À son avis, il n'y a pas de personnes, ce qui signifie qu'il n'y a pas de danger.

Dans ce cas, vous pouvez contacter un bon psychologue qui organisera avec vous une formation spéciale. Le psychologue a pour but de vous aider à sortir de votre esprit la situation traumatique et à reconsidérer votre attitude à son égard.

La peur des gens peut être associée non seulement aux souvenirs négatifs des enfants, les raisons peuvent être d'un autre type. Parmi eux:

  • ignorance des principes de construction de relations appropriées;
  • incapacité à entrer correctement en contact avec une autre personne;
  • incapacité à comprendre les autres;
  • très grande simplicité de communication avec les autres;
  • sentiment de timidité, de timidité;
  • trop faible opinion de vous-même;
  • timidité due à des données physiques externes;
  • manque de capacité d'écoute et de compréhension;
  • la peur d'une possible condamnation par d'autres personnes.

Afin d’éradiquer l’anthropophobie et la peur des autres, vous devrez réaliser que c’est un travail difficile avec vous-même, qui requiert de la diligence et de la patience, mais qui mérite une victoire digne.

Ce que vous devez faire pour ne plus avoir peur des gens

La première chose est la reconnaissance de votre peur et la présence d'une phobie. La plupart des gens sont habitués à se préoccuper uniquement de leur propre excitation, ce qui nuit à leur bien-être général. Si les peurs se sont installées dans l'âme, il serait plus correct de partager avec ces personnes en qui vous avez confiance.

Tout psychologue vous dira que seules les autres personnes seront en mesure de dissiper l'angoisse qui s'est installée dans votre âme. Après avoir parlé de votre peur des gens, vous recevrez non seulement un soutien, mais peut-être des conseils. En vous informant de vos inquiétudes, vous vous débarrassez simultanément de l'inconfort interne et de la négativité. N'ayez pas peur de parler, en outre, essayez d'exprimer toute votre peur et votre soulagement demeurera dans votre âme.

Préparez-vous au fait que l'anthropophobie ne disparaisse pas en un jour. Il est impossible de spécifier des dates exactes, car la personne est individuelle, mais le résultat est directement proportionnel à l'effort fourni. Les activités quotidiennes ne seront pas longues.

Essayez votre peur de vous laisser aller, n'y pensez pas. Profitez de la vie, moins vous pensez à votre peur, plus vite vous vous en libérerez.

Comment se débarrasser de l'anthropophobie

Défiez votre peur, c'est-à-dire, allez à la rencontre. Vous avez peur des gens, alors essayez de communiquer avec eux le plus possible. Parlez avec le vendeur dans le magasin, sur le marché, allez voir des gens dans d'autres endroits où cela est possible. Soyez amical, positif et tout ira bien. Développez vos relations interpersonnelles jour après jour, communiquez avec les autres sur un ton calme et calme, apprenez à avoir votre opinion, votre point de vue sur une situation particulière. Si vous ne lisez que ce qui doit être fait, mais n'agissez pas en même temps, le résultat sera approprié. Plus vous aurez l'habitude de communiquer, plus vous vous sentirez confiant et calme pendant le dialogue. Organisez un combat avec vous-même, assurez-vous de croire en vous-même, n'abandonnez pas, même si vous tombez dans l'impolitesse, car les gens impolis et impolis sont impolis. Pour chaque communication positive, félicitez-vous, réjouissez-vous, vous pouvez également trouver quelqu'un de proche qui vous soutiendra également.

Si la peur prévaut sur votre désir de ne plus avoir peur des gens, commencez une conversation par une conversation téléphonique. Très probablement, vous avez des questions, la réponse à laquelle vous souhaitiez recevoir depuis longtemps, ce qui signifie que vous pouvez appeler la personne qui peut vous donner les informations nécessaires.

Pour simplifier la tâche, écrivez sur un morceau de papier les questions que vous allez poser. Ce jour-là, lorsque vous sentez qu'il n'y a pas de tremblement intérieur, que votre voix est absolument calme et impartiale, que vos genoux ne frappent pas et que vos mains ne tremblent pas, vous pouvez procéder à une vraie conversation en dehors de la maison. Étant n'importe où, n'hésitez pas à demander ce qui vous intéresse, par exemple, comment vous rendre dans une partie particulière de la ville, demandez au magasin de vous consulter à cause d'un produit particulier, etc.

Pendant votre temps libre, n'oubliez pas d'enrichir vos connaissances et votre vocabulaire avec des livres. Chaque jour, élargissez vos horizons, découvrez les dernières actualités de la mode, des entreprises, des actualités liées à différents pays et les événements qui vous intéressent. Et plus important encore, parlez le plus possible jusqu'à ce que vous sentiez que la peur vous a complètement quitté.

Comment surmonter la peur des gens quand ils ne veulent pas nous parler

Il arrive parfois qu’il soit très difficile de rejoindre une nouvelle équipe, ou si vous êtes dans une entreprise inconnue, il est impossible de commencer à communiquer avec qui que ce soit, vous vous sentez évité et vous ne voulez pas parler. Cette situation est due au fait que vous n’avez peut-être pas assez d’excitation, d’énergie, d’intérêts communs avec ceux qui sont présents, vous n’avez probablement pas d’opinion.

Si vous n'êtes pas une personne notoire mais confiante, alors soyez vous-même et veillez à maintenir l'harmonie intérieure. En aucun cas, n'exagérez pas ce qui se passe, cependant, et ne vous asseyez pas au même endroit, prenez l'initiative dans vos mains. Rencontrer, participer à des discussions, peut aider les gens avec quelque chose - n'hésitez pas à offrir votre aide.

Comment surmonter la peur de communiquer avec les hommes

Si vous êtes une fille et qu'il y a un dialogue entre vous et un homme, rappelez-vous qu'une pause prolongée signifie que votre interlocuteur commence à perdre tout intérêt pour vous. Pour éviter une situation aussi délicate, essayez de lui poser le plus de questions possible sur ses intérêts et ses loisirs. Tout cela vous donnera une idée du genre de personne qui est devant vous et de quoi vous devriez parler avec lui, comment l’intéresser.

Pour plaire à un homme, il faut être gai et positif, car il est peu probable qu'une fille sérieuse et sombre attire l'attention des hommes. Un sourire féminin agit comme un aimant sur les hommes, il les distrait de leurs problèmes, un sourire améliore leur humeur et leur donne de l'énergie. Lorsqu'elle communique avec un homme, une fille ne doit pas se croiser les bras sur la poitrine car cette action est perçue inconsciemment comme une réaction défensive, du secret, une réticence à communiquer et vous ne devez pas donner à vos mains une forme artificielle, c'est-à-dire que vous ne devriez pas les tordre. Essayez d'être naturel, n'essayez pas de vous faire passer pour quelqu'un d'autre et d'être intérieurement calme et équilibré.

Il est souhaitable de communiquer avec un homme sur les sujets sur lesquels il est bien informé, de montrer un intérêt maximal, de poser des questions et même de le féliciter. Les hommes aiment les louer. Si les fascinations d’un homme ne vous sont pas familières, n’ayez pas peur de le lui dire, alors il comprendra que vous n’essayez pas de vous imposer à lui. Dans le cas où un homme voudrait que vous racontiez le plus de choses possible sur vous-même, alors rappelez-vous quelques faits mineurs de votre biographie suffiront. En parlant avec un homme, essayez de lui en dire plus sur lui-même.

La première connaissance n'implique pas des détails intimes de votre vie et, en tout cas, pas de blagues vulgaires. Aussi, ne parlez pas d'autres personnes, en particulier de vos amies ou amis, les hommes n'aiment pas cela. La conversation doit être légère et gaie dans la nature, afin que vous puissiez laisser une agréable impression de vous-même.

Comment surmonter la peur de traiter avec les femmes

Chaque homme a un moment où il se rend compte qu'il s'intéresse à une certaine fille et qu'il veut la rencontrer. Pour entamer une conversation, pour commencer simplement un sourire amical et chaleureux, il va organiser la fille pour communiquer avec vous. Dialoguez avec la fille que vous aimez construire de telle manière qu'elle ne réponde pas en monosyllabes, mais qu'elle fournisse des réponses détaillées. N'hésitez pas à poser des questions, vous aurez ainsi une idée générale de la fille et vous saurez si vous devez continuer à la connaître davantage. Soyez également intéressant pour les femmes, car lorsque vous pourrez intéresser la fille, elle pourra probablement vous aimer.

Il n’est possible d’éliminer en soi la peur des gens qu’avec votre grand désir de le faire, votre foi en vous-même et votre travail quotidien sur vous-même. Afin de faire face à l'anthropophobie plus rapidement, il convient de faire appel à un psychologue ou à un psychothérapeute.

Anthropophobie: comment vaincre la peur pathologique des gens

L’excitation lorsqu’on rencontre des étrangers, la précaution lorsqu’on confronte des types suspects, l’évitement du contact avec des éléments asociaux est une condition humaine naturelle. Cependant, parmi les contemporains, il y a ceux qui paniquent craignant toute interaction avec des représentants de la communauté humaine. Le déraisonnable, ennuyeux, incontrôlable, privant la capacité de penser et d'agir de manière constructive. Quel est le nom de la maladie quand une personne a peur des gens? Une peur intense, qui a dépassé la frontière de la norme, englobant une pensée, nécessitant des mesures préventives, visant certains membres de la société, dans la communauté scientifique est appelée anthropophobie - la peur des gens.

Différences entre anthropophobie et phobie sociale

Comment appelle-t-on la peur des gens et de la société? Une telle peur anormale appartient au groupe des phobies sociales. La phobie sociale se caractérise par le fait que le sujet ressent une gamme d’émotions désagréables et de symptômes douloureux lorsqu’il s’agit d’anticiper et de faire partie d’un petit groupe. Avec une phobie sociale, une personne couverte par la phobie mondiale perd la capacité d’adapter et d’assumer des fonctions publiques au sein d’une équipe. En même temps, une personne n’éprouve ni excitation ni peur en communiquant avec ses parents et ses amis.

Avec l'anthropophobie, une personne ressent une peur insurmontable, même s'il existe une communication superficielle avec un sujet doux et sans danger. Dans certains cas anthropophobes, une peur sans fondement surgit de manière imprévisible et se manifeste intensément même lors des contacts avec le conjoint, les enfants et les parents.

Objets de peur avec anthropophobie sélectif. Certains patients ont peur des étrangers, mais ils se sentent à l'aise pour communiquer avec leurs proches. D'autres personnes ressentent la peur irrationnelle des étrangers, mais se comportent calmement et avec confiance entre collègues. L'objet de la peur des gens est un groupe social étroit ou des individus qui présentent certaines caractéristiques et caractéristiques.

A cause de la peur des gens: les causes de l'anthropophobie

Comment s'appelle une maladie quand on a peur des gens et pourquoi cela se produit-il? Le début de l'anthropophobie - la peur des gens vient en fin d'adolescence (de 15 à 19 ans). Une peur anormale des personnes est observée chez les hommes et les femmes dans une proportion à peu près égale. L’anthropophobie est plus susceptible de toucher les personnes à statut social peu élevé, à faible revenu et peu instruites. Cette sélectivité s'explique par l'essence même du désordre: l'incapacité à obtenir un emploi bien rémunéré, à gravir les échelons de carrière, à s'instruire dans des institutions prestigieuses est associée à une peur panique des personnes et de la société.

L’anthropophobie prend racine dans l’enfance. La fondation pour la naissance de personnes dans les phobies futures - les conditions défavorables pour la formation de la personnalité. Le sol fertile pour la formation d'une peur irrationnelle des gens est:

  • situation de conflit dans la famille, querelles fréquentes entre les parents;
  • mode de vie antisocial, alcoolisme, toxicomanie des adultes;
  • «dévouement» excessif des ancêtres du travail et des affaires;
  • ignorer les besoins du bébé;
  • manque d'attention et d'amour des parents;
  • l'utilisation de la méthode de la carotte et du bâton dans l'éducation;
  • manque de cohérence dans les tactiques éducatives entre père et mère;
  • Exigences excessives pour l'enfant;
  • criticité, reproches, pression morale contre un jeune;
  • abus physique.

Les malentendus des adultes, le manque de soutien, une rigueur excessive, la crainte de sanctions dans le temps créent une réaction défensive dans les miettes - en évitant les situations désagréables. L'enfant soutient que la solitude est le moyen le plus confortable et le plus confortable de sortir. Être seul avec lui-même, le bébé n'a pas besoin de ressentir de la peur, d'être alerte, d'attendre un tour sale et des ennuis. Ce n'est que dans la solitude qu'il y a une possibilité de ne pas avoir peur, de se détendre et de faire son corps préféré. Une personne immature considère le monde qui l’entoure comme une source de danger, l’objet le plus terrible étant l’homme. Dans l’esprit subconscient de l’enfant, le cadre est défini: pour être en sécurité, pour ne pas éprouver de la peur et de l’angoisse, il est nécessaire d’éviter les contacts sociaux.

La peur de la société est inhérente aux personnes méfiantes et méfiantes ayant une faible estime de soi. Une personne qui craint que des personnes soient dans une équipe attend constamment une «frappe ennemie» et cherche des signes d’une attitude négative à son égard. Toute situation traumatique active le mécanisme de défense subconscient, récompensant par un bouclier de défense - la peur. La peur déraisonnable de la société est déclenchée par toute circonstance que le sujet considère comme dangereuse et insurmontable. L’anthropophobie commence souvent après des situations:

  • victime de violence physique;
  • blessures résultant de combats;
  • blessures dues à des accidents de la route;
  • rester dans des conditions d'isolement social forcé (par exemple, purger une peine dans un établissement correctionnel);
  • mauvaise expérience relationnelle;
  • trahison et trahison d'un être cher;
  • dommages matériels causés par l'environnement proche.

La peur des étrangers provient de la scophobie - la peur irrationnelle de devenir l'objet de ridicule, d'anticipation de la honte et du ridicule. L'homme embrassé par ce désordre est convaincu du dégoûtant de son apparence et de son imperfection de mœurs. Il est confiant qu’une fois dans l’équipe, il fera l’objet de critiques acerbes. Dans un tel cas, la peur déraisonnable des gens est un levier inconscient pour empêcher un nouveau déclin de l'estime de soi.

Comment les gens ont-ils peur: symptômes de l'anthropophobie

Tout contemporain ressent un malaise et est nerveux lorsque des étrangers envahissent son espace personnel. Chaque personne a besoin de solitude de temps en temps et s'énerve quand sa solitude est brisée. Cependant, certaines personnes ont peur de la panique, sont dans la société ou anticipent des contacts sociaux.

Comment appelle-t-on une phobie - la peur des gens et comment se manifeste-t-elle? Dans l'environnement médical, les troubles caractérisés par une peur totale des interactions au sein de la communauté humaine sont considérés dans le cadre de l'anthropophobie. Le niveau névrotique de la maladie se manifeste par une variété de troubles comportementaux, cognitifs, psycho-émotionnels et de symptômes de dysfonctionnement autonome.

Le signe principal d'une phobie de la peur des gens est un changement de comportement. Une personne anthropophobe prend des mesures préventives pour prévenir ou minimiser les contacts sociaux. La personne, saisie de peur, choisit le type d'activité qui permet de travailler seul à la maison. Une personne qui a peur de la société a un cercle social étroit. En raison d'une peur agaçante, il refuse de rencontrer des amis et des visites de la famille.

Le comportement compulsif est un symptôme courant de la peur des étrangers. La phobie récompense l'individu avec des pensées obsessionnelles sur les dangers de la race humaine. Une personne souffrant d’anthropophobie, dans un environnement social, essaie de minimiser les manifestations douloureuses de perturbations végétatives. Le sujet utilise un moyen simple de gérer la peur - en essayant de distraire. Par exemple, il commence à compter les passants portant des vêtements rouges.

Une personne qui a peur de tout, craint que des étrangers l'attaquent, le tabassent, l'infectent d'une maladie incurable. Pour éviter une réunion, l'anthropofob quitte la maison dans des situations d'extrême nécessité et tente de se déplacer dans les rues peu peuplées le soir ou la nuit. Le sujet, saisi par la peur des gens, porte diverses amulettes et amulettes dans l’espoir qu’elles les sauveront du malheur et les soulageront de la peur.

La peur des gens change le caractère de la personne. Avec l’anthropophobie, l’individu se replie sur lui-même, est hostile et agressif envers les autres. Il préfère résoudre les problèmes tout seul, sans demander l'aide des autres. En raison de sa peur illogique, il n’assiste et ne soutient jamais ceux qui sont dans le besoin. Une personne capturée par l’anthropophobie organise rarement sa vie personnelle et a des enfants.

La peur des personnes altère le potentiel intellectuel de l'individu. Une personne en proie à des pensées obsédantes et à la peur ne peut pas concentrer son attention, raison pour laquelle elle ne perçoit pas pleinement les stimuli présentés. Un anthropofoba a du mal à apprendre car il ne peut pas se souvenir des informations nécessaires. En raison d'une déficience cognitive en cas d'anthropophobie, une personne exécute mal avec des obligations professionnelles.

Des signes de dysfonctionnement autonome se développent au contact de l'objet de la peur. Face au besoin d'interaction sociale, une personne présente des symptômes d'anthropophobie:

  • augmentation du rythme cardiaque;
  • difficulté à respirer;
  • le sentiment de la présence d'un objet étranger dans la gorge;
  • tremblements internes et bouffées de chaleur;
  • tremblement des membres;
  • incapacité à maintenir la position du corps, démarche instable;
  • transpiration accrue;
  • besoin fréquent de se rendre aux toilettes;
  • maux de tête de nature oppressante, constrictive;
  • malaise épigastrique;
  • sensation de lourdeur dans les membres inférieurs.

Comment surmonter la peur des gens: le traitement de l'anthropophobie

La peur irrationnelle des gens n’est pas si inoffensive. Comment appelle-t-on ce trouble, que faire pour éliminer la peur? Des expériences négatives déraisonnables et incontrôlables lorsqu’elles interagissent avec la société sont des manifestations d’anthropophobie. Le trouble a une évolution chronique avec une aggravation progressive des symptômes. La maladie est difficile à traiter en raison du traitement tardif des patients pour des soins médicaux. Le sujet avec anthropophobie retarde jusqu'à la dernière visite chez le médecin, car il ne peut pas confier les problèmes à des étrangers en raison du manque de communication et de la peur de la peur.

Pour surmonter cette peur irrationnelle, il est nécessaire de mettre au point des méthodes de traitement à long terme de la psychothérapie et de l'hypnose. L’impact psychologique vise à éliminer les manifestations contrôlées de l’anthropophobie. Hypnologist enseigne au client comment se détendre et soulager son stress émotionnel. Il explique comment prévenir l'apparition de symptômes de dysfonctionnement autonome et prévenir le comportement compulsif inhérent à l'anthropophobie.

Lors d'une conversation confidentielle, le spécialiste informe le patient des caractéristiques de la maladie et explique la cause de la peur totale. La possession d'une connaissance fiable de l'anthropophobie permet à une personne d'évaluer objectivement les situations d'interaction sociale. Après les séances d’hypnothérapie, le client se débarrasse de la perception du monde en tant qu’environnement extraterrestre et hostile.

Un autre problème résolu à l'aide de l'hypnothérapie est la restauration d'une estime de soi adéquate. L'hypnothérapeute aide le client à accepter son individualité, à reconnaître ses capacités et ses talents personnels. La perception normale de sa propre personnalité permet à une personne de s’intégrer harmonieusement à la société, de se débarrasser de la peur, de cesser de se percevoir comme un objet à ridiculiser.

Cependant, les mesures psychothérapeutiques ne fournissent qu'un soulagement à l'anthropophobie, ne libérant pas complètement la peur pathologique. Cela est dû au fait que pour éliminer complètement une phobie, il est nécessaire d'établir et d'éliminer la source initiale du problème - la raison qui contribue à la formation de la peur des gens.

Souvent, avec l’anthropophobie, une personne ne peut pas indiquer les circonstances qui sont devenues des facteurs psycho-traumatiques pour elle. En effet, les informations les concernant sont effacées de la mémoire consciente et poussées dans le subconscient. Ouvrez les portes au plus profond de la psyché - le subconscient est capable d'hypnose.

Les techniques de thérapie psychosuggestive comprennent deux activités principales: l'immersion dans une transe et la suggestion de maintien. L'état de transe est un phénomène ressemblant au statut d'organisme entre réalité et sommeil. Pendant la transe, le cerveau fonctionne dans une certaine gamme de longueurs d'onde, ce qui élimine la perception d'interférences environnementales et permet de focaliser l'attention sur les processus du monde intérieur sans peur ni excitation. La transe hypnotique vous permet de faire une excursion dans votre histoire personnelle et d'établir les circonstances dans lesquelles le programme défensif de la psyché a été mis en place - une peur obsessionnelle des gens.

La suggestion effectuée motive le client à modifier l'interprétation d'une situation dramatique ou de conditions défavorables. L'espace intérieur d'une personne est débarrassé de ses attitudes stéréotypées stéréotypées et de ses préjugés envers la société. Après les séances d’hypnose de la psychologue-hypnologue Nikita Valerievich Baturin, l’individu est en mesure de rencontrer différentes personnes sans émotion, sans peur et sans stress. Il se débarrasse de la peur des gens et de la servitude de prédictions indésirables, pessimistes et effrayantes à propos du futur.

Les principaux facteurs contribuant à la guérison de l’anthropophobie sont l’intérêt personnel du client, sa confiance inconditionnelle en un hypnologue, sa motivation à réussir et sa volonté de changer. Pour plus d'informations sur le traitement de la peur pathologique par l'hypnose, veuillez visiter YouTube.

Peur des gens - types d’anthropophobie et comment s’en débarrasser?

Le sentiment de peur est instinctif et fait partie intégrante de la psyché humaine. La peur suscitée par le danger a engendré la fuite et sauvé des vies. Parfois, il vient de nulle part, «colle» à une personne et se développe avec le temps comme une boule de neige, se soumettant complètement à lui-même. Peur des gens - une de ces peurs, paralysant la volonté.

Comment appelle-t-on la peur des gens?

La peur a un nom scientifique - anthropophobie, dérivé de deux mots grecs anciens: νθρωπος - man, φόβος - peur. La peur des personnes - une forme de phobie sociale liée à la névrose, figurant dans le International Handbook of Disease Classification, est répertoriée sous le code F 40 - troubles anxieux phobiques. Selon le psychiatre américain G. Sullivan, pour comprendre la cause de la phobie, il est important de "démêler" la relation d'une personne souffrant de peurs avec d'autres personnes de son entourage.

Les raisons de la formation de l'anthropophobie:

  • une mère timide, constamment stressée et angoissée, impose à son comportement une empreinte sur la psyché de l'enfant «il est naturel d'avoir peur!»;
  • violence, intimidation dans l'enfance;
  • exclusion sociale dans l'enfance;
  • traits de caractère individuels (méfiance accrue, vulnérabilité, anxiété);
  • type de personnalité psychasthénique;
  • psychotrauma;
  • ridicule dans l'enfance et l'adolescence.

Peur des gens - phobie

Toutes les phobies sont caractérisées par des symptômes similaires, apparaissant en réponse à l'apparition d'un objet de peur dans l'espace. À cet égard, l’anthropophobie est divisée en plusieurs sous-espèces (en général, il y en a environ 100):

  • okhlofobiya (démophobie) - peur d'une foule de gens ou d'un rassemblement de masse au même endroit;
  • haptophobie - le contact d'étrangers provoque l'horreur;
  • Homilophobie - la peur de parler à des étrangers;
  • ommatophobie - peur de regarder dans les yeux;

Il existe également de rares types d'anthropophobie:

  • peur des personnes obèses;
  • peur du rouge et des taches de rousseur;
  • peur des personnes âgées;
  • peur des personnes d'une certaine nationalité;
  • la peur de ceux qui portent une barbe et une moustache, ou vice versa, est rasée en douceur.

Signes courants de phobie sociale et de variations de l’anthropophobie:

  • la proximité de l'homme en lui-même;
  • mode de vie solitaire;
  • hostilité envers les étrangers;
  • hostilité et inconfort lors de l'invasion de l'espace anthropophobe d'autrui.

Symptômes physiologiques de l'anthropophobie:

  • tremblements dans tout le corps;
  • des frissons;
  • transpiration excessive;
  • nausée et bâillonnement;
  • attaques de panique;
  • pensées obsessionnelles.

Peur des grandes foules

La démophobie est un trouble névrotique peu étudié qui caractérise la peur d'un grand nombre de personnes. Cette peur peut avoir pour origine tout souvenir d'enfance associé à des circonstances déplaisantes survenues lors d'un grand rassemblement de personnes. La peur d’un groupe de personnes peut également se former à l’âge adulte, lorsqu’un attentat terroriste dans un lieu surpeuplé qui se passe sous les yeux d’une personne, une bagarre ou même un meurtre peut servir de catalyseur à une peur obsessionnelle.

Peur des étrangers se touchant

Les peurs des gens sont si diverses que les mécanismes qui déclenchent telle ou telle peur ne sont pas toujours clairs. Une personne peut grandir dans une famille heureuse et aimante, mais cela ne garantit pas qu'il sera libéré de ses peurs obsessionnelles. Haptofobiya - un type rare d’anthropophobie, se manifeste par la peur d’être touché par des personnes proches et étrangères. Autres noms pour cette peur:

Causes de l'haptophobie:

  • troubles du spectre autistique;
  • schizophrénie progressive;
  • désir humain hypertrophié de protéger son espace personnel;
  • abus sexuel à tout âge;
  • le dégoût, en tant que trait de caractère;
  • la misophobie (peur de se salir la bouche au toucher).
  • évite tout contact physique (poignées de main, câlins, bisous);
  • Les femmes et les hommes qui ont survécu à la violence peuvent éviter d'être touchés par une personne du même sexe qui a commis des actes de violence;
  • éprouver une série d'émotions négatives en essayant de les toucher;
  • Selon les descriptions des haptophobes, les touches leur font réellement sentir des signes de brûlure ou de froid.

Peur de communiquer avec les gens

La peur de l'interaction sociale inclut toutes les phobies sociales. Un homme souffrant de phobie sociale a peur de tout ce qui touche les autres. La peur de communiquer avec les gens se forme dans l'enfance sur la base d'interactions infructueuses avec des pairs, lors de représentations en public qui se soldent par un échec, tout en laissant une empreinte sur la psyché de l'enfant qui en fait un futur sociopathe et névrotique.

Peur de regarder les gens

La peur des gens et de la société peut s'exprimer par une peur telle que l'ommatophobie - la peur des yeux. Cette phobie étrange et mal étudiée se manifeste par la crainte de regarder l'interlocuteur et lorsque celui-ci regarde l'anthropofoba avec attention et attention. Le point de vue d'un étranger est perçu comme une agression et une invasion de l'espace personnel, ce qui provoque la panique et la peur. Une sorte d'ommatophobie est la peur d'un "mauvais" œil, une personne a peur d'être sidérée ou dégradée.

Peur de parler aux gens

Homilophobie - crainte que des personnes se trouvent dans une situation délicate due à une remarque mal prononcée. La peur de parler aux gens peut découler de la peur d’être intrusive ou d’attirer l’attention sur soi. Une personne sujette à l'homilophobie est très angoissée, même lorsque vous devez poser une question simple, par exemple, un moyen: elle pense qu'elle sera considérée comme ridicule et ridicule. Le mécanisme de l'apparition de l'homilophobie n'est pas entièrement compris.

Peur d'étrangers

Cette phobie est inhérente au niveau génétique à tous les habitants de la Terre. La xénophobie - dans certains cas, elle s'exprime sous une forme hypertrophiée: la haine des autres groupes ethniques, les personnes d'orientation homosexuelle. Dans la manifestation habituelle, une personne qui a peur de la société des étrangers se méfie et se méfie de tous ceux qui ne sont pas de sa famille. C'est souvent un problème énorme pour la personne elle-même et conduit à un isolement social forcé et une perte pour la société.

Comment se débarrasser de la phobie sociale?

L'auto-délivrance de phobies n'est possible que si la personne réalise qu'elle a un problème. Parmi les phobes sociaux, nombreux sont ceux qui découvrent soudainement la vérité et comprennent qu'ils souffrent d'un trouble phobique. Après avoir compris, il y a des questions à se poser: que faire et comment cesser d'avoir peur des gens? S'il n'est pas possible de consulter un spécialiste, vous pouvez suivre les recommandations suivantes pour bien cesser d'avoir peur des gens et être timide:

  • pour trouver la cause - il sera utile de voir l'exagération de la peur et une expérience négative ne devrait pas devenir un problème de toute une vie;
  • travail conscient avec pensées négatives - les remplacer par des pensées positives;
  • prendre le contrôle de la peur qui a surgi;
  • développez un nouveau comportement (commencez à marcher par petits pas vers la peur, au lieu de la réaction de vol habituelle).

Anthropophobie - traitement

Dans les cas graves, lorsque les pensées obsédantes qui déclenchent la peur épuisent une personne - comment surmonter la phobie sociale? Peur des gens - fait référence aux troubles anxieux névrotiques, par conséquent, est traité comme n'importe quelle névrose. Le traitement médicamenteux consiste à prescrire un groupe de médicaments au patient:

  • les sédatifs (Validol, Novo-Passit);
  • antidépresseurs (hyperécine, à base d'hypericum);
  • tranquillisants (Afobazol, Fenazepam).

La psychothérapie dans le traitement de l’anthropophobie a bien fonctionné dans les domaines suivants:

  1. Intention paradoxale - l’essence de la méthode est de tenter de désirer ce dont on a peur, d’amener la peur au point d’absurdité.
  2. La thérapie cognitivo-comportementale de groupe est une méthode de sensibilisation systématique, caractérisée par une diminution progressive de la susceptibilité émotionnelle aux objets qui suscitent la peur.

Peur des gens: anthropophobie, pseudo-hypoptasophobie, phobie sociale, démophobie, peur de la communication chez les adultes, les adolescents et comment se débarrasser de toutes ces phobies

Malgré le fait que des personnes naissent, obtiennent une éducation, interagissent avec la société, certaines d'entre elles souffrent d'une peur pathologique à l'égard d'un certain groupe de personnes. La collection de phobies diverses dans cet article présente des différences, mais entre elles des liens entre elles. Certains, par exemple, la peur des médecins, peuvent être traités avec compréhension, car ils contiennent une logique et la raison de son apparition est facile à déterminer. Ou, par exemple, la peur de l'eau profonde - ici aussi, tout est suffisamment clair. Et certaines peurs ne peuvent pas être expliquées du tout.

Le trouble le plus courant et le plus désagréable est l’anthropophobie, c’est-à-dire la peur des gens. Le patient a peur de tout le monde. Il ne peut pas contacter et communiquer pleinement avec qui que ce soit, demander de l'aide à quelqu'un ou résoudre une question, avoir peur de regarder ses semblables. Par conséquent, restant tout le temps sous l’influence de la peur, une personne mène une vie asociale. À la suite d'une phobie progressive, le patient souffre de dépression sévère suivie d'une maladie mentale grave.

Cette peur pathologique provient d'une mauvaise éducation dans l'enfance, de pressions psychologiques exercées sur les parents sur l'enfant ou de caractéristiques psychiques particulières. Il n’est pas si facile de se débarrasser de l’anthropophobie, et cela ne passera pas d’eux-mêmes, il faut suivre un long traitement, en s’adressant à un psychologue et parfois à un psychiatre.

Anthropophobie

Ce trouble a beaucoup de variations pour correspondre à toutes leurs descriptions dans quelques paragraphes. Par exemple, l’anthropophobie peut inclure la peur d’être parmi les enfants, entre des étrangers ou avec un poids supplémentaire, la peur des reproches, la peur d’être proche des personnes rouges et d’autres. Une personne atteinte de cette phobie n’a pas seulement peur similaire, mais a également exprimé l'aversion pour eux. Il craint également d’être victime d’actes d’agression. Certains anthropophobes ont peur de tomber, de se faire piétiner dans la foule. C’est avec des formes aussi exagérées que leurs peurs concernant les gens sont douées.

Ils cherchent tous les moyens et les raisons d'éviter d'être en compagnie d'autres personnes, ils ont peur d'engager des conversations et de regarder dans les yeux des gens. Ils préfèrent travailler chez eux et ont un statut social bas. La plupart d'entre eux ne veulent pas se rendre compte qu'ils souffrent d'une maladie grave. Ils ne peuvent pas se permettre de perdre la peur de la foule, ils ont même peur de consulter un médecin. L’anthropophobie a ses symptômes typiques:

  1. La présence de symptômes cognitifs. Pour le patient, l’apparition d’un sentiment de peur irrationnel et inexplicable dans les pensées mêmes qu’il doit rencontrer est inhérente. Un tel sentiment est irrésistible.
  2. La présence de symptômes autonomes. Quand une situation effrayante se présente, le cœur commence à battre chez un patient, il transpire, tremble, se sent malade, même des vomissements et la diarrhée peut être liée, etc. La peur des personnes est souvent associée à un ensemble complet d'actions intrusives. La situation effrayante oblige le patient à manipuler mécaniquement le même type de mouvements répétitifs. Cela peut être un grattement involontaire du bout du nez, ou bien il peut recalculer le trafic qui passe, etc. En raison de telles actions, il tente de surmonter le sentiment de peur, de se débarrasser de l’anxiété, de prendre confiance en soi.
  3. Éviter le comportement qu'une personne veut échapper à un environnement effrayant: n'apparaît pas dans la rue et reste toujours à la maison, ne regarde pas dans les yeux de l'interlocuteur, n'entretient pas une conversation avec qui que ce soit, contourne le dixième lieu de cohue cher, etc. personnalités qu’il ne connaît pas et entre amis - il se sent bien.

Peur des personnes handicapées

La peur des personnes handicapées s'appelle la psycho-phobie. Cela concerne directement la peur des personnes atteintes de troubles mentaux. Sur cette base, les droits des malades mentaux sont parfois violés, ils limitent leur espace, même s'ils ne représentent pas un danger pour la société, ils sont totalement inoffensifs et inoffensifs.

Si un psychiatre diagnostique qu'une personne souffre de psychophobie, il n'est pas facile de s'en débarrasser car une personne a un comportement tout à fait adéquat pour le reste de sa vie. C'est un citoyen exemplaire et respectueux des lois. En outre, il se dit convaincu que les violations des normes sociales de comportement ne se produisent pas et que les personnes atteintes de maladie mentale représentent une menace claire pour elles. Mais l’essentiel du problème est que, lorsqu’ils tirent de telles conclusions, les psychobes ne veulent pas se rendre compte que leur peur est liée à un désordre psychologique.

Pseudoipathasophobie

Il arrive souvent que des spécialistes ne s'entendent pas sur les raisons de l'origine d'une phobie. Pour le moment, de quoi et comment se produit la pseudo-hypopasophobie, les scientifiques n’en doutent pas, et il est déjà prouvé que son développement commence dès l’enfance, sous l’influence d’une affaire ou d’une situation donnée, avec la participation d’un masque masquant l’effroi d’un enfant son comportement inapproprié. Peut-être que c'est arrivé au hasard à un moment où personne n'aurait pu imaginer que le bébé réagirait négativement au masque de fête amusant (comme le pensent les adultes). Mais il existe des cas où une situation similaire est planifiée à l’avance, lorsque la présence d’une peur forte et inattendue est provoquée par un masque en caoutchouc intimidant. Cela peut être un gorille ou une créature fantastique, d’autant plus que les masques modernes ont un aspect très réaliste et qu’ils peuvent être associés à des personnages de célèbres films d’horreur.

La principale caractéristique de cette tenue est que si une personne comprend qu'il ne s'agit que d'une performance, elle a toujours un désagréable sentiment de peur. Une telle réaction est inhérente aux personnes qui ont un esprit faible et une imagination merveilleuse. Quoi qu’il en soit, d’après les psychologues, de tels divertissements ont un impact négatif sur les enfants. Parmi cette catégorie de patients, il y a ceux qui ont un sentiment de peur à la vue que des masques, même pas porter des personnes. Lors d'une conversation avec un psychothérapeute, certains patients expriment l'assurance que le masque attend le bon moment pour dormir, pour capter leurs pensées et leur esprit et même pour prendre leur vie en main.

Phobie sociale

La principale différence de la phobie sociale est la présence d'une peur intense et périodique de la présence humaine dans la société. Le diagnostic de phobie sociale est posé aux personnes qui expriment une peur excessive d'agir, après quoi elles peuvent être submergées de gêne ou d'angoisse, car tout cela sera surveillé par d'autres personnes et condamné pour quelque chose. Par exemple, sur le visage ou le corps, la peau rougit, la sueur était libérée de manière excessive, la parole était exprimée avec hésitation, les mains tremblantes, etc.). Une telle peur est associée à un comportement approprié, ce qui entraîne un stress émotionnel important, ce qui peut avoir un impact négatif sur le travail quotidien et les relations entre les personnes.

Vous trouverez ci-dessous une liste des symptômes psycho-émotionnels et physiologiques observés chez les patients avec ce diagnostic:

  1. Une personne a peur que d'autres personnes, en particulier des étrangers, le condamnent.
  2. Expression d'anxiété excessive lors d'une exposition quotidienne à diverses situations.
  3. Un sentiment de peur intense ou d'anxiété devant une situation sociale significative.
  4. Le sentiment de peur que les autres puissent considérer les actions comme compromettant ou dégradant la dignité d'une personne.
  5. L'homme craint que d'autres personnes remarquent sa nervosité.
  6. Le rythme cardiaque, la respiration et la respiration s'accélèrent.
  7. Tremblement des membres et du corps.
  8. Voix tremblante.
  9. Douleurs ou maux d'estomac.
  10. Transpiration améliorée.
  11. Tourne ta tête.

Peur des personnes dans un adolescent

Lorsque les adolescents font l'expérience de la peur et du stress, leurs causes sont un facteur important pour comprendre la nature de la maladie et pour élaborer une stratégie de traitement. Le plus souvent, il existe de telles causes de phobies et de situations stressantes:

  1. Le corps est reconstruit hormonalement. Pendant l'adolescence, le système hormonal fonctionne activement, à cause de cela, il y a une sortie d'émotions incontrôlables. Dans ce cas, comprenant les échecs, les circonstances qui prévalent, en tant qu’adolescent, sont très proches du cœur.
  2. Situation difficile et situation conflictuelle au sein de la famille. Les parents et les adolescents ne s'entendent pas bien, les parents se disputent souvent et l'enfant devient une partie au conflit.
  3. Hérédité génétique. Les phobies, les stress chroniques et les états dépressifs ont été causés par les parents et les grands-parents, ce qui pourrait expliquer la propension à ces maladies.
  4. Obtenir un traumatisme psychologique dans l'enfance. Si la psyché d'un adolescent est traumatisée dans son enfance, des peurs et des tensions incontrôlables peuvent alors s'installer entre 11 et 16 ans.
  5. Conflits scolaires. La difficulté des relations avec les enseignants ou avec les camarades de classe peut influencer l'apparition de phobies et le stress.

Sur la base de cette liste loin d’être incomplète, on peut conclure qu’il existe de nombreuses causes aux phobies et aux stress et qu’ils sont tous différents. Par conséquent, les méthodes de traitement devraient également être différentes.

Démophobie

Il y a des situations dans lesquelles une foule ou un groupe d'individus agit cruellement avec un adulte en raison de ce qu'il a vécu, la démophobie le surmonte. Il peut également apparaître comme un facteur concomitant de divers troubles mentaux et nerveux.

Toutes les personnes qui voyagent avec nous dans des véhicules, dans la rue, dans les locaux ont avec nous un contact invisible. En les regardant, on peut ressentir une réaction émotionnelle, ou le toucher des gens sera accompagné d'un sentiment d'inconfort, etc. Un ensemble de ces impressions peut avoir un impact direct sur le sentiment d'espace personnel.

La peur panique de la foule, comme toute autre phobie, n’est rien de plus qu’une réaction défensive. Avec l'aide de son peuple, non seulement se protège, mais également l'accès à ses frontières. Et les personnes trop sensibles préservent leur espace personnel en évitant une foule nombreuse, en optant pour un petit groupe de personnes avec lesquelles elles se sentent à l'aise.

Dommage pour la peur des gens

Les mères, les petits enfants sont élevés pour qu'ils ne sachent pas où que vous soyez avec des étrangers, ne les touchez pas et n'entretenez pas de dialogue avec eux. Mais la chose la plus importante est que vous ne pouvez rien accepter des mains d’étrangers. Ces règles s’appliquent non seulement aux enfants, mais également aux adultes, car le dommage est imposé lors d’un contact fugitif ou de la sauvegarde d’un cadeau. Vous devez suivre ces conseils:

  1. Si vous rencontrez un étranger inconnu dans un véhicule ou sur la route et qu’il impose une conversation, évitez de dialoguer avec tact et, si possible, changez d’emplacement.
  2. Ne consentez jamais à la demande d'un étranger de regarder dans les yeux (l'excuse peut être simple, comme un point), les dommages sont causés par contact visuel et par la transmission d'un puissant champ d'énergie négative.
  3. Ne donnez pas vos mains à des étrangers, ne montrez pas la paume de votre main et, si possible, ne cédez pas au contact tactile si une personne provoque des soupçons.
  4. Le moyen le plus facile d’endommager en utilisant un cadeau. Vous ne devez pas accepter d'objets de quelque nature que ce soit de la part d'étrangers, aussi positifs soient-ils, en particulier les billets de banque en papier.

Peur de communiquer avec les gens

Même si, depuis l'enfance, chacun doit établir des contacts dans la société, certains d'entre eux éprouvent une gêne considérable pendant le dialogue. La peur de communiquer avec les gens peut avoir divers degrés de gravité.

Certains peuvent parfois rencontrer de petites difficultés lors d'interactions dans la société. D'autres craignent le dialogue avec les gens au point que cela se traduit par de graves troubles mentaux. Ce n'est rien comme les phobies sociales. Dans un tel environnement, une personne n'est pas en mesure de se débarrasser de la peur irrationnelle de la communication et, pour remédier à cette phobie, l'intervention d'un spécialiste compétent est nécessaire.

Quelle que soit l'intensité et la régularité de la peur d'une personne en matière de communication, il est tout à fait possible de surmonter un phénomène aussi déplaisant.

Comment se débarrasser de la peur des gens

Pour surmonter la peur des gens, vous devez suivre les étapes suivantes:

  1. Il faut prendre conscience de la présence de la peur et de ses effets néfastes sur une personne pour reconnaître pleinement le problème.
  2. Établir et concrétiser le problème lui-même: ce qui cause le plus la peur - de plusieurs personnalités ou de leur grande agrégation, de l’inévitabilité de la communication avec elles, etc.
  3. Il est nécessaire de trouver l'option la plus appropriée pour sortir d'une situation terrifiante. S'il s'agit d'un anthropofob, il est nécessaire d'élargir le cercle de la communication, d'élaborer un scénario positif avec des exemples de situations qui interagissent dans la société d'autres personnes, d'encourager consciemment lorsque le cercle de contacts s'agrandit.
  4. Fixez les résultats. Développer les compétences de communication est exactement ce qui doit être développé. Au début, il peut y avoir des cas isolés réussis, puis, lentement, suivis de l’extension de leurs capacités de communication, augmentant les chances de succès du dialogue. Ce n'est qu'ainsi qu'une personne peut se débarrasser de la peur agaçante des gens.

Lorsque vous ferez ces pas, vous devrez ressentir beaucoup de résistance, il sera difficile à un moment donné de maîtriser le fait qu’une personne est tellement poussée dans la peur, à laquelle elle se dérobe le plus.

Anthropophobie ou peur des êtres humains: méthodes de traitement

La peur, un sentiment d'inconfort et le désir de fuir une personne ne sont rien d'autre que de l'anthropophobie. La peur s'installe lorsque vous devez vous produire sur scène ou répondre à une leçon au tableau ou devant un public d'une université. Avant de sortir au public à cause de la peur, le cœur bat très fort, les mains en sueur et tremblent, les jambes deviennent ouatées. Beaucoup ont la gorge serrée lorsqu'ils sont forcés de faire partie d'un groupe de personnes. Ils ont peur de rencontrer ou de se faire des amis avec un homme ou une femme parce qu'ils se disent: que vont-ils penser de nous?

Identification de l'anthropophobie

Est-ce important ce que les autres pensent? Un individu suffisamment développé ne jugerait pas un étranger par un regard ou une action unique, car sa perception parle de ses qualités. Si un étranger est intelligent, son regard ne serait ni mauvais ni critique. Après tout, l’intelligence nous permet de comprendre qu’un négatif envers les autres aggravera la situation. Comment se débarrasser de la peur des gens qui ont l'air de juger, et pourquoi ils ressemblent à ça? Au contraire, le négatif et la peur s'accumulent dans leur style de vie. La plupart des gens modernes se comparent constamment à ceux qui les entourent et trouver un trait de caractère négatif chez un étranger signifie être meilleur que lui. Être le meilleur pour eux joie, paix. Ainsi, les gens ne vivent pas leur vie, réussissent dans des domaines qui ne sont pas intéressants et éprouvent constamment un sentiment de vide. Dans la société, ils peuvent être des personnalités importantes. En noyant le sentiment de vide, les gens subliment généralement la peur:

  1. Acquérir une propriété.
  2. Condamner les autres.
  3. Convient ou prend une part excessive aux fêtes, aux événements sociaux.

En doutant de votre perception du monde et en vous observant vous-même, vous découvrirez comment vous aimez vous-même, ce qui apporte une joie sincère, car vaincre la peur des gens signifie ne pas vivre comme avant. Les psychologues présument qu'une personne est perdue dans une foule. Si, chaque week-end, se réunir avec des amis et boire de l'alcool pendant plusieurs années est la norme, alors, après plusieurs années d'une telle amitié, si l'un d'entre eux refuse de sortir avec de l'alcool, il est fort probable qu'un conflit se produira. Si une personne est psychologiquement faible, elle recommencera à boire, de peur de perdre son «amitié humaine». Il existe également des personnalités urbaines du monde entier qui craignent constamment de paraître dans un lieu public et de ne pas paraître gênantes. De telles pensées et ensuite la peur surgissent à cause de l'égocentrisme. Essayez de transférer votre modèle de pensée à chaque passant et imaginez que tout le monde le pense. Vous comprendrez qu'en fait, la peur des gens est illusoire et que chacun pense à lui-même, pas à vous. Confirmation des paroles de Dale Carnegie: "Une personne est plus préoccupée par son propre mal de tête que par la mort de quelqu'un d'autre."

Anthropophobie dans le cadre de la phobie sociale

Dans l'ensemble, ces situations sont unies par une maladie: la dépendance à l'égard de l'opinion publique. On peut donc répondre à la question de ce qu'on appelle la peur des gens de deux manières, car - l'anthropophobie est un type de névrose sociale qui se manifeste par:

  • le désir d'éviter la société;
  • peur d'individus étrangers;
  • inconfort psychologique dû à la violation de l'espace personnel.

Anthropophobie - peur «plus étroite», aggravée dans certaines circonstances, pouvant exister séparément ou progresser, se fondant dans la phobie sociale. La différence entre anthropophobie et phobie sociale réside dans la peur d'un étranger individuel. La phobie sociale est caractérisée par la peur des grandes foules.

La plupart des gens ont un certain degré de peur sociale. Les troubles anxieux varient selon les formes et les degrés, allant de la sensibilité à la lumière, que l’on retrouve chez beaucoup de gens, à la peur d’une nouvelle connaissance. En se dégradant, une personne monte au piédestal. Une forme plus sévère est un trouble qui atteint son paroxysme lorsque l'anthropophobie oblige à rester à la maison tout en craignant de quitter l'appartement. Même le shopping est un processus douloureux. Ceux qui ressentent la peur des gens et sont sujets à l'angoisse sociale, quelle que soit leur forme, exagèrent l'importance de l'opinion publique et des autres.

Le développement de la phobie sociale

L'histoire de la phobie sociale commence dans les années 60 du 20ème siècle, lorsque les psychothérapeutes se sont intéressés à la phobie. L'enseignement a été conduit par la méthode de psychanalyse de Sigmund Freud. La théorie selon laquelle l’enfance joue un rôle déterminant dans la formation de la personnalité et que la majorité des peurs sont exprimées dès le plus jeune âge a été le principal guide pour comprendre et traiter les troubles mentaux.

Manque de soin

L'anthropophobie se développe dans le contexte d'une intimité émotionnelle entre le parent et l'enfant. Grâce aux soins et à l'affection, l'enfant se sent nécessaire. Faute de soin, le bébé se sent inutile, devient capricieux, irritable. Un enfant est stressé lorsqu'il fréquente un jardin d'enfants. La peur grandit en raison du manque émotionnel de parents. Il y a une peur des gens, de l'inconnu, qui provoque le développement de l'anthropophobie future.

Pour le bien de la société

Ceux d'entre nous qui ont été élevés dans une société où l'opinion des autres était importante acquièrent également la peur des gens en tant que maladie mentale. L'espace soviétique est un exemple frappant de dépendance vis-à-vis de l'opinion d'autrui, où l'on craignait de paraître faux et de ne pas plaire à la société. Ainsi, les parents, par peur, ont élevé leurs enfants, en retirant sans cesse leurs mots: «Que penseront les gens de vous», «regardez-vous, à qui vous ressemblez» et ainsi de suite. Avec cette évaluation, l'enfant vit avec un sentiment de comportement indigne. Comparer un enfant avec quelqu'un d'autre qui n'est pas en sa faveur donne également l'impression que les autres sont meilleurs.

Corbeau blanc

Dans la société, il existe le concept de «corbeau blanc», on leur montre du doigt ces personnes, on les intimide, ils ne veulent pas être amis. Sous la pression générale, la peur est posée, le processus de mauvaise autodétermination commence; nous devenons confiants que l'étrange, le faux, pas comme tout le monde. Un environnement familial agressif augmente considérablement le risque pour les enfants d'acquérir la peur de communiquer avec les gens. Les mots prononcés avec témérité à un enfant âgé de 1 à 8 ans peuvent faire mal, apporter une confiance déformée, vous devez donc regarder quoi et comment dire. Les enfants timidement timides, surtout lors de leurs visites, ne doivent pas avoir honte du fait qu’ils soient taciturnes ou impolis. La timidité réside dans le mécanisme de protection créé en réaction à l’anxiété ou à la peur. Parfois, le phénomène de mutisme sélectif apparaît à la suite de la paralysie des organes de la parole au niveau physiologique.

Il se peut que l’anthropophobie et la peur apparaissent plus tard, par exemple lorsque vous changez de lieu de résidence. En arrivant dans le pays, ne connaissant pas la langue, vous pouvez vous sentir non autonome, indigne. Dans ce contexte, la peur des gens, de nouveaux contacts se développent. Mais une telle peur peut sortir de sa coquille, si ce n'est pas un cas clinique. Comprendre votre propre projection de non-acceptation de soi et d'illusion personnelle vous aidera à vous débarrasser de la peur.

Erection sur un piédestal

En psychologie, il y a la notion de sentiment «Je ne suis pas en ordre - les autres sont en ordre». Une personne qui a grandi avec cette sensation ressent alors la peur de communiquer avec des personnes qui ne lui sont pas familières, en particulier si l’étranger a un statut plus élevé ou un niveau matériel. Il ne s'agit plus de savoir comment communiquer sur un pied d'égalité avec les autorités ou avec les riches. Voici la construction d'un piédestal sur une opinion subjective.

Le phénomène est commun au Japon. Ce type de peuple anthropophobe est appelé "hikikomori". Le mot japonais signifie "se cacher, se cacher". Les jeunes ne quittent pas la maison avant des années et vivent souvent avec leurs parents. Il y a environ 1,5 million de personnes et leur nombre augmente au fil des ans.

Une des raisons d’un phénomène tel que l’anthropophobie est la demande et les attentes exagérées de la société. Si auparavant, il fallait juste naître, se lever, apprendre à aider aux tâches ménagères, les enfants sont tenus de suivre des cours, de s’améliorer, de se comporter et d’agir d’une certaine manière. Les cadres deviennent tellement rigides que l'enfant vit constamment avec la sensation et la peur de ne rien pouvoir faire, ne manque pas et la société évalue toujours l'œil qui voit tout.

Signes de

Si vous soupçonnez ou avez peur des gens, ces signes vous aideront à déterminer s’il existe une phobie:

  1. Le sentiment d'observation de côté.
  2. Peur du déshonneur, décevoir les gens.
  3. Exclusion consciente de la société, retraite.
  4. Peur de communiquer avec les gens, se rencontrer.
  5. En attente d'une grève morale, à la recherche de qualités négatives dans l'environnement.
  6. Peur des lieux publics, des foules.
  7. Peur du contact physique avec des inconnus, pour un espace personnel.
  8. Peur d'une certaine catégorie de personnes (obèses, personnes en état d'ébriété, personnes âgées).

L’anthropophobie est exprimée par un tableau clinique spécifique impliquant des troubles cognitifs et autonomes. Les manifestations cognitives comprennent une peur inexplicable de penser, de toucher une personne, de sortir avec une personne, de rencontrer un visage dangereux. Les symptômes végétatifs de la peur vous renseignent sur vous-même:

  • tremblement des membres;
  • suffocation;
  • palpitations cardiaques;
  • stupeur
  • rougeur ou pâleur du visage, taches sur la poitrine;
  • transpiration soudaine;
  • vomissements, diarrhée.

Lorsque des attaques de panique surviennent chez des anthropophobes, il existe un besoin de compulsions - des actes moteurs intrusifs qui ont une signification protectrice et ont un caractère similaire. Souvent, les compulsions sont associées à l'induction de la propreté (se laver les mains, nettoyer, essuyer la surface, la vaisselle).

En règle générale, la peur des personnes est associée à un niveau élevé de comorbidité, c’est-à-dire qu’elle est associée à d’autres troubles ou maladies, tels que la dépression, l’alcoolisme, la toxicomanie. La peur de la communication est associée à l'autisme.

Aide toi

L'assurance sociale est illusoire. S'il y a une légère peur des gens, il est essentiel de résoudre le problème pour en venir à bout. La méthodologie comprend un certain nombre de recommandations:

  1. Pour éradiquer la peur des foules, vous devez vaincre la peur et effectuer l'action à l'opposé de la peur.
  2. Travailler avec les pensées et l'état intérieur. Regardez les choses positivement. Commencez à bien penser à vous.
  3. Arrêtez de vivre dans le passé et blâmez tout le monde pour votre propre problème. Beaucoup de gens pensent que tout le monde vous le doit, par exemple, toutes les filles sont mercantiles ou tout patron est un tyran. Tant que vous ne sortez pas avec les gens et ne commencez pas la communication, la peur ne disparaîtra pas.
  4. Prenons un nouveau sport. Cela aidera non seulement à se défendre, à devenir plus attrayant et en meilleure santé, mais également à défendre leur point de vue.
  5. N'oubliez pas que même si vous avez fait quelque chose de ridicule, de stupide, ils l'oublieront bientôt.
  6. Permettez-vous d'être n'importe qui, ennuyeux, triste, de mauvaise ou de bonne humeur.

Les recommandations sont utiles pour les anthropophobes masculins et les filles. Les femmes par émotion et ouverture à reconnaître le problème demandent plus souvent l'aide d'un professionnel.

Thérapie

Si le patient ne quitte pas la maison pendant des années et que de petites actions où le contact avec des personnes est nécessaire deviennent impossibles, une telle anthropophobie prend des formes lourdes. Les peurs sévères sont traitées avec des médicaments avec l'ajout d'une psychothérapie. Le psychiatre prescrit des médicaments de soutien pour calmer et développer l’impulsion du patient à agir. Dans le même temps, l'approche cognitivo-comportementale joue le rôle principal. Les compétences sociales sont développées avec les compétences de relaxation. À cette étape du traitement, les objectifs du patient sont prescrits. Chaque étape de la réalisation de l'objectif est surveillée sous la supervision d'un thérapeute. À chaque étape, le patient apprend à appliquer les méthodes d'autorégulation et tient un journal de bord pour l'auto-analyse. La phobie est traitée à l'aide d'auto-entraînement et d'exercices pour surmonter la peur compulsive. Pour les exercices demandés: dites «bonjour» à une personne, souriez à un passant, prenez les transports en commun et autres. Les techniques d'assistance sont reconnues comme superflues en exil:

  • techniques orientées sur le corps;
  • art thérapie;
  • thérapie de sable.

De bons résultats sont obtenus grâce à la thérapie de groupe, dans laquelle les patients interagissent et développent des compétences de communication sociale.

La plupart des peurs proviennent de l'enfance, en particulier des personnes. Par conséquent, pour qu'un enfant ne développe pas une anthropophobie, il est important de pouvoir contrôler les mots, respecter son opinion et se protéger des troubles émotionnels négatifs et de l'agression. Et pour ceux qui seront confrontés à la maladie plus tard, il est important de se rappeler que vous n’aurez pas à tout aimer, votre chemin est différent.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie