Pour beaucoup, le chien est un véritable ami et membre de la famille. Mais il y a des gens qui ont peur de ces animaux. La peur des chiens en tant que phobie n'est pas du tout associée à la précaution habituelle de l'homme. La peur de ces personnes est si forte et incontrôlable qu'elle provoque des attaques de panique et peut nuire à une personne. Souvent, kinofoby est suspendu de la société et a peur de sortir. Et dans le contexte de ce désordre psychologique, d'autres phobies peuvent apparaître avec le temps, ce qui rend la vie insupportable.

Comment s'appelle la peur du chien?

Quel est le nom correct pour la terreur de chien? Ce concept vient du grec κυν - chien et φόβος - peur. La phobie des films est caractérisée par une peur inexplicable et incontrôlable des chiens.

Cette pathologie a des sous-types:

  • adaktofobiya - peur d'être mordu;
  • Rabiephobia - peur d'être infecté par la rage.

La peur des chiens apparaît non seulement lors de contacts rapprochés ou avec un animal, mais également lorsque vous regardez des films, des images ou des vidéos avec lui. En moyenne, il y a 1,5 à 3,5% de kinofobikov dans le monde. La majeure partie de ce chiffre concerne les enfants et les jeunes de moins de 30 ans.

Si la pathologie n'est pas traitée à temps, la peur de la phobie des chiens progresse. Souvent kinofobii observé avec hypochondrie, sénesthopathie, schizophrénie. Le risque de tomber malade augmente en cas de surmenage important du système nerveux, de névrose, de dépression, de pannes.

Particularités kinofoba

Une personne atteinte de phobie ne montre pas d'agressivité envers un animal, elle l'évite au contraire. Ceux qui décrivent une fausse peur des chiens peuvent couvrir leur sadisme, tricherie, psychopathie associée aux animaux domestiques avec une protection imaginaire des animaux à quatre pattes. Par conséquent, il est nécessaire de différencier la vraie pathologie de la pseudo-maladie.

Aussi, parmi les kinofobov ne doivent pas être attribués à des personnes qui négligent, évitent les chiens pour des raisons personnelles ou religieuses. Pour un diagnostic précis, effectuez une analyse comparative:

  • l'anxiété apparaît à la vue des attributs, images ou animaux appropriés;
  • l'homme évite de se retrouver à quatre pattes, à la fois réel et hypothétique;
  • révéler d'autres maladies de la psyché;
  • les signes de peur panique devraient être primaires, et non le résultat du délire, du syndrome obsessionnel.

Causes du trouble phobique

Il ne suffit pas de connaître le nom de la phobie / peur des chiens, il faut encore comprendre les causes de la pathologie. Les principaux d'entre eux comprennent:

  • l'hérédité. Souvent, diverses phobies sont transmises génétiquement;
  • hypermétropie Lorsque les parents protègent constamment le bébé du contact avec un animal en disant que le chien est malade ou peut mordre;
  • infériorité. Une personne comprend qu'elle ne peut pas être fidèle, affectueuse, trahie comme un animal de compagnie.

De plus, en présence des problèmes susmentionnés, une défaillance hormonale, des difficultés de la vie, un stress chronique et certains médicaments peuvent être un facteur provoquant.

Par ailleurs, des études ont montré que la version de base du développement de la pathologie, à la suite d'une morsure, est sans fondement. Ceux qui sont confrontés à l'agression des chiens deviennent rarement kinofobami. Peu à peu, ils ne peuvent que faire preuve de prudence lorsqu'ils voient de grandes races de chiens ou en cas de menace réelle.

Manifestations de phobie du film

La phobie du chien est le nom d'une maladie qui se manifeste par une panique incontrôlée à la vue d'un quadrupède. Une telle personne peut modifier son itinéraire s'il existe une menace potentielle. L'irrationalité des réactions comportementales dans ce cas dépend en grande partie de la gravité de la pathologie. La peur des chiens fait "grimper aux arbres" même de petits chiens innocents.

Les manifestations végétatives sont:

  • la tachycardie;
  • tremblant
  • changement de la pression artérielle;
  • pâleur des téguments;
  • transpiration accrue;
  • mictions fréquentes;
  • inconfort dans le sternum;
  • tension musculaire;
  • bouche sèche;
  • difficulté à respirer.

Dans un cas négligé, la peur des chiens provoque des attaques de panique.

Du côté de l'inconfort psychologique, de l'irritabilité, de la vigilance, des délibérations, une répétition mentale constante d'événements désagréables ou d'événements inexistants ou passés est observée.

Le chien ressent-il la peur d'une personne?

Beaucoup de gens réfléchissent à la manière de vaincre la peur des chiens, car, selon l'opinion populaire, les quatre pattes la ressentent au moment de la libération d'adrénaline à ce moment précis. En effet, l'hormone n'active pas les récepteurs responsables de l'agression, comme le confirment de nombreuses études spécialisées.

Les chiens ne réagissent pas à la peur, mais au comportement du client. Il commence à s'inquiéter, nerveux, cela se manifeste par des gestes, des expressions faciales, des mouvements, des cris. C'est ce processus qui provoque l'agression. Par conséquent, nous ne devons pas lutter contre la libération d'adrénaline, mais avec nos propres émotions.

Comment se comporter face à un danger?

Vous vous demandez comment vous débarrasser de la peur des chiens. Vous devriez apprendre les règles de comportement à côté d'un animal agressif. Il faut faire attention à:

  • un coup d'oeil. Afin de ne pas provoquer un chien, évitez tout contact visuel direct;
  • calme Les mouches pointues avec les mains ou les pieds ne seront pas comme les animaux. Courir est aussi une mauvaise option.
  • expressions faciales. Un sourire ou un sourire peut être associé à une démonstration de crocs et servir de signal de bataille;
  • un autre sujet. Si vous jetez doucement une chose de côté, vous pouvez attirer l'attention du chien sur l'objet.

Si le chien a toujours attaqué, alors vous devez essayer de le neutraliser avec un coup de pied dans le nez.

Façons de se débarrasser des phobies

Façons de se débarrasser de la peur des chiens:

  • travailler avec un psychologue;
  • l'hypnose;
  • traitement médicamenteux.

La durée du traitement peut durer environ un an, cela dépend du désir, des actions du client lui-même et de la manière dont la phobie du chien a «paralysé» l'espace psychologique.

Parmi les médicaments prescrits, les antidépresseurs et les tranquillisants. Ces médicaments ont de nombreux effets secondaires, notamment en cas de surdosage, de sorte que seul un spécialiste peut prescrire et contrôler le processus de traitement.

Sur le nombre total de patients atteints de phobie du cinéma, environ 10% ont besoin de l'aide d'un psychothérapeute. Néanmoins, l'expérience d'un spécialiste est très importante. Dans cette position, le client n'est pas toujours prêt à quitter le domicile pour chercher le salut de l'extérieur. Vous pouvez donc contacter un spécialiste en ligne, par exemple le psychologue de l'hypnologie Baturin Nikita Valeryevich.

Les caractéristiques luttent contre la peur des chiens

La phobie du chien peut être traitée avec:

  • traitement d'image. Le client considère la photo des chiens, partageant avec le spécialiste des émotions;
  • méthodes de réincarnation. Au moment du contact avec l'animal, vous devez vous transférer mentalement au rôle d'objet qui ne présente aucun intérêt pour le chien;
  • étude de faits positifs. Le spécialiste apprend à traiter un animal de compagnie comme un ami. Pour ce faire, regardez les films pertinents et lisez la bonne littérature;
  • contact avec le chiot. Contrairement au gros chien, cette créature est mignonne, impuissante, inoffensive. De telles tactiques peuvent aider à surmonter la panique.

Phobie chez un enfant

Les enfants ont tendance à craindre des choses qui semblent peu de chose aux adultes. Une grande partie de cette peur est la peur des chiens. Si la phobie ne disparaît pas, elle peut très vite devenir une véritable maladie.

Lors de la communication avec un bébé, il est impossible de déprécier ou de ridiculiser sa peur. Les tentatives de réconcilier de force un enfant avec un animal de compagnie, par exemple, la persuasion de faire un AVC, peuvent se transformer en une dépression encore plus grande du problème. Il n'aura pas peur de la peur, mais au contraire, il considérera toujours ses proches comme des traîtres.

Par conséquent, la meilleure option serait de contacter un hypnologue pour résoudre le problème. Dans ce cas, il sera possible de surmonter la peur des chiens grâce à une thérapie par les contes de fées et à l'art.

Si le bébé n'a pas peur de la panique, vous pouvez lui proposer de prendre un chiot. Le petit animal grandira avec le bébé, ce qui lui donnera beaucoup d’émotions positives. En même temps, à l'insu de l'enfant, il ne vaut pas la peine d'en acheter un à quatre pattes: tout devrait être fait avec le consentement de l'enfant.

Mesures indépendantes contre la phobie du film

Comment vous débarrasser de la peur des chiens vous-même:

  1. Révisez votre nourriture. Un menu incorrect entraîne des perturbations dans l'équilibre des glucides, des protéines, des lipides, des vitamines et des minéraux, ce qui provoque une violation de la fonctionnalité du système nerveux central et du cerveau. En termes physiologiques, cela se traduit par l'anxiété. Le régime par peur des chiens vise à augmenter le nombre de glucides dans le régime. Ils sécrètent du tryptophane, qui est converti en sérotonine.
  2. Normaliser le sommeil et le repos. La fatigue mentale n'est pas moins dangereuse pour le cerveau. Vous devez dormir 8-10 heures. Si le travail mental l’emporte, vous devez faire de l’activité physique pendant votre temps libre. Les retards au travail et les travaux supplémentaires à la maison doivent être exclus.
  3. Faire du sport. Peu importe la vue, cela peut être la natation, la gymnastique, l’athlétisme ou tout autre. Marcher en plein air contribue également à éliminer l'anxiété et à améliorer l'activité du système nerveux central.
  4. Obtenez un passe-temps. Faire une chose favorite améliore l'humeur, l'estime de soi, détourne de mauvaises pensées.
  5. Prenez le temps de vous découvrir. Une formation quotidienne dans ce domaine peut apporter des avantages considérables. L’amélioration de soi et la connaissance du «moi» spirituel permettent d’acquérir une harmonie de corps, d’âme et d’esprit, de révéler des talents cachés et de se rapprocher du monde extérieur.
  6. Travaille sur ton esprit. Vous devez essayer de vous imaginer posséder un chien. En le cultivant progressivement dans votre imagination, vous pouvez élever un animal de compagnie grand et fort, mais en ayant de bonnes pensées et de bonnes mœurs.
  7. Trouvez un point faible dans le subconscient. Dans la pratique psychologique, cet exercice s'appelle le "talon d'Achille". Le principe de travailler sur soi-même est de comparer des associations en présence de peur. C'est-à-dire qu'une personne doit expliquer ce dont elle a peur lorsqu'elle voit un chien et ce qu'elle ressent en ce moment, ce qu'elle veut, qui dans son esprit peut aider à résoudre le problème. Ayant compris ces principes, un scénario de la rencontre d’un film fob et d’une personne proche avec un animal est construit. Dans ce cas, dans ce cas, la peur à quatre pattes et le «gardien» présent dans les pensées apportent soutien et protection au client. Parfois, il faut un long entraînement avant qu'une personne puisse surmonter son problème. S'il y a concentration sur sa propre peur des chiens, l'exercice est arrêté et répété à un autre moment.

La phobie du chien est exprimée dans une peur panique vive d'un animal de compagnie. Les cinéastes de cinéma évitent non seulement les animaux eux-mêmes, mais également tous les rappels et associations possibles avec eux. Vous pouvez vaincre la peur en changeant le principe de la vie, de l’alimentation, du sport. Lorsque la pathologie est négligée, le psychologue-hypnologue vous y aidera. Si vous ignorez le problème, il deviendra insupportablement préjudiciable à la personne et conduira à son isolement de la société.

Comment arrêter d'avoir peur des chiens

Plus une personne nourrit ses peurs, plus elles s’approfondissent, plus l’influence d’une phobie sur sa vie personnelle et professionnelle est forte.

La peur des chiens est une phobie commune de l'enfance qui peut déranger un adulte. La lutte contre la peur doit être progressivement déterminée et éliminée.

Définition de trouble

La peur est une réaction corporelle normale à une situation difficile. Si une personne ressent un danger, sent que sa vie est menacée, une réaction défensive se produit. Le comportement change, la transpiration augmente et toutes les pensées sont orientées vers la sortie d'une situation difficile. Si, avec une menace claire, la réaction défensive est normale, une réaction excessive, lorsque le danger est exagéré ou artificiel, devient une menace pour la santé physique et mentale.

La phobie du chien est l'une des phobies les plus courantes. Il se produit chez les enfants et les adultes. Le nom - kinofobiya.

La peur irrationnelle se transforme rapidement en manie et s'accompagne de nouvelles phobies dans des conditions défavorables.

Renforce la phobie:

  • troubles mentaux;
  • éducation (intimidation par les parents);
  • contact fréquent avec des animaux agressifs;
  • des morsures qui guérissent longtemps et dérangent les phobies.

La peur de voir un chien ou de rencontrer plusieurs chiens errants à la fois provoque des attaques de panique.

Ces personnes aiment la retraite, elles font preuve d'agressivité envers les chiens. Si la phobie est exacerbée par des morsures prises dans l'enfance ou dans un passé récent, la peur des infections, de la rage et d'autres maladies se développe parallèlement.

Variétés de phobies

Pour surmonter la peur des chiens, il faut le comprendre. Si un enfant a tendance à craindre quelque chose d'agressif, alors pour un adulte, la peur irrationnelle est une source de stress. Inconsciemment, il se rend compte que sa réaction face aux chiens n'est pas normale, mais il est très difficile de l'admettre. Quels types de phobies sont trouvés chez les adultes:

  • anxiété et trouble phobique;
  • pseudophobie.

Le premier type de phobie est la peur incontrôlable, fondée sur une raison psychologique. Les expériences passées peuvent être une cause de peur. En raison d'une forte expérience psycho-émotionnelle, la phobie est devenue une réaction de défense qui ne permet plus de revivre une situation difficile.

Le pseudo-malade dépend de l'expérience. Il a besoin d'excitation. La pseudophobie se développe chez les hypocondriaques (les personnes qui ont peur des infections et des infections), les personnes atteintes de phobie sociale qui tentent de justifier leur propre incarcération à la maison. Une éducation religieuse inappropriée peut affecter les croyances et développer une pseudophobie.

Raisons

Ce type de maladie a une longue période de développement. Chez les adultes, la phobie cinématographique ne survient que dans le contexte d'autres peurs réprimées et de troubles mentaux. Il y a très peu de raisons objectives pour le développement des phobies. Les psychologues distinguent la peur comme base de kinofobii. Il peut en résulter une forte conviction que les animaux domestiques ou les animaux errants peuvent nuire, blesser ou tuer.

La particularité de la phobie du cinéma après une expérience vécue (morsure ou attaque) est l’anxiété seulement avant une certaine race. Si un gros chien a attaqué une personne, les petits chiots ne sont pas excitants. La peur sélective forme la phobie du film chez les adultes qui peuvent partiellement supporter des accès de peur. Les causes probables de la phobie du cinéma incluent:

  • prédisposition génétique (gènes de la peur);
  • éducation - suggestion aux enfants d'un sentiment de danger et de peur;
  • complexe d'infériorité (problèmes survenant dans le processus de formation de la personnalité).

L'éducation affecte la stabilité de l'individu. Si on dit à l'enfant que les chiens constituent une grande menace, il ne pourra pas les prendre calmement. Pour lui, les mots des parents sont une affirmation indéniable.

Les personnes ayant une faible estime de soi et un complexe d'infériorité ont du mal à trouver leur place dans la vie. Ils se sentent imparfaits. Ils ont constamment peur du monde extérieur, des gens et des chiens. Les individus défectueux (de leur propre jugement) ont tendance à exagérer le problème, à en exagérer l’importance.

Les symptômes

La phobie du film est caractérisée par un fort syndrome d'anxiété. Ce sont des expériences internes qui se produisent lorsque vous voyez des chiens ou même à quel point ils sont dangereux. Dans les cas avancés, les signes d'une phobie ressemblent à une grave attaque de panique.

Comment la peur pathologique se manifeste:

  • forte tension musculaire;
  • transpiration accrue;
  • douleur lancinante dans le cou ou la tempe;
  • tremblement des mains et des pieds;
  • tremblements et frissons;
  • douleur suffocante dans la poitrine (une personne ne peut pas respirer, elle ne peut pas respirer profondément);
  • douleur cardiaque (tachycardie ou arythmie).

L'enfant éprouve de la panique à la vue des chiens: il peut être engourdi, se mouiller ou commencer à bégayer.

Le stress interne augmente avec le temps. Dans le contexte de la peur change la perception d'une personne. Il s'adapte à la phobie, s'habitue à penser de façon irrationnelle et impulsive.

Symptômes supplémentaires

Le stress interne et la peur refoulée cherchent une issue. Si une personne évite le danger, elle doit transformer ses pensées négatives en un état obsessionnel. Lorsqu'il n'y a pas de danger, la peur augmente et les symptômes de la phobie s'aggravent:

  • nervosité, agressivité spontanée et irritabilité;
  • les habitudes de sommeil sont perturbées;
  • obsession de la situation;
  • la maîtrise de soi (désir d'éviter le contact avec les chiens);
  • mauvais sentiment (une personne vit dans une anticipation constante du danger).

Un homme ne vient pas à une attitude de panique envers les chiens en un jour. Les pensées anxieuses s’enracinent progressivement, sont aggravées par les conditions environnementales: des conditions de vie matérielles et sociales difficiles réduisent la tolérance au stress et la violence domestique (physique et morale) développe un sentiment d’infériorité.

La condition dépend directement de la protection mentale. Les personnes qui ont une bonne estime de soi et le soutien de leurs proches peuvent se débarrasser des premiers signes de peur irrationnelle.

Traitement

La reconnaissance de la peur - la première étape pour sa destruction. Quand une personne voit un problème, elle peut le combattre. La conscience d'une phobie peut détruire sa base et se débarrasser de ses conséquences. Si l'enfant a survécu à l'attaque ou à la morsure du chien, son traitement inclut nécessairement une psychothérapie.

La peur panique des chiens est traitée par ces méthodes:

  • traitement médicamenteux;
  • psychothérapie;
  • thérapie cognitivo-comportementale.

Débarrassez-vous de la peur des chiens, qui ne se développe pas la première année, ce n'est possible que par des méthodes complexes. La pharmacothérapie dure de six mois à un an: des tranquillisants sont prescrits au patient, ce qui supprime le sentiment constant d'anxiété et d'antidépresseurs (ils constituent le traitement principal à long terme).

La psychothérapie et la thérapie cognitivo-comportementale aident à éliminer les causes psychologiques de la peur. Ce sont des méthodes populaires de correction du comportement où les croyances enracinées empêchent un adulte d'évaluer objectivement ce qui se passe. Au cours de la thérapie (la conversation est conduite par un psychologue), les attitudes sont déterminées, leur signification est repensée et le patient détermine lui-même les torts qu'il a causés. À travers de telles études, il tire de nouvelles conclusions qui finissent par dissiper les fausses croyances.

Traitement à domicile

Traitement kinofobii effectué à domicile. Les psychologues recommandent un programme à domicile composé de 7 étapes:

  • bon régime alimentaire;
  • repos en temps opportun;
  • activité physique utile;
  • plaisirs pour l'âme;
  • compréhension de leurs actions (temps de réflexion et d'introspection);
  • étude d'anxiété;
  • exercice

Pour surmonter la peur d'un chien est facile, si vous comprenez peu à peu la cause et la nature de la phobie. Pour ce faire, vous devez ajuster le travail du corps: ajuster le régime alimentaire, organiser le sport (mode de repos et d'activité physique appropriés). Les passe-temps et les activités utiles aident à surmonter l’anxiété et à réduire la peur. Les cours de yoga et la méditation vous débarrasseront rapidement des pensées perturbantes. Il est nécessaire de comprendre tout ce qui se passe: peurs temporaires et permanentes, pensées obsédantes et angoisses (étudier les conditions préalables au développement de l'anxiété permettra de le prévenir).

Les exercices à domicile visent à rétablir l'équilibre interne. Exercices de respiration utiles. Pour ce faire, respirez à fond (3 à 5 fois) et retenez votre respiration pendant 5 secondes. Entre chaque exercice, vous devez respirer calmement et avec mesure. Des devoirs avec toute la famille aident à sentir le soutien d'un environnement proche.

Quel est le nom de la peur des chiens, des causes et des moyens de se débarrasser des phobies?

Le chien est un ami de l'homme. La phrase est assez usée, cependant, de nombreuses études dans le domaine de la psychologie et de la psychiatrie confirment cette idée. Les chiens jouent un rôle important dans la vie des gens, sont des amis, des compagnons, même des thérapeutes et, en général, des aides dans de nombreux domaines. Néanmoins, il y a des gens qui ont une peur accablante à la vue de nos jeunes frères.

Quel est le nom d'une phobie

Kinophobia signifie la peur pathologique des chiens, qui est un trouble mental. Le nom lui-même est composé de deux mots grecs anciens: κυν - chien et φόβος - peur. Étrangement, à première vue, mais ce trouble n'est pas considéré comme une variété de zoophobie. Ceci est lié précisément à ce dont nous avons parlé au début - un chien, pas simplement un animal, c'est un animal domestique, un membre de la famille pour beaucoup et tout simplement un objet d'interaction sociale. Par conséquent, kinofobiya fait référence aux phobies sociales, qui figurent dans la CIM-10 sous le code F40.1.

Souvent, Kinofob démontre un dysfonctionnement social et même un comportement antisocial.

Entre autres choses, le trouble ne peut pas être attribué à la zoophobie en raison du fait que des phobies spécifiques (zoophobie) excluent les névroses, la peur de tomber malade et suggèrent une réaction uniquement au sujet de la peur. Et la peur des chiens chez certains est basée précisément sur la peur d'être infectée par la rage. Cette espèce s'appelle la rabiaphobie. Il y a aussi le terme adaktofobiya, qui signifie précisément la peur d'être mordu.

Informations de diagnostic supplémentaires

La phobie du chien ne peut être qu'un symptôme d'un autre trouble mental. Dans ce cas, il est important d'établir soigneusement une anamnèse, car la peur des chiens se manifeste dans la schizophrénie, la dépression, la névrose et l'hypochondrie. Et puis, les experts font la distinction entre le vrai kinofobiya et la pseudokinophobie. Derrière la seconde, il y a souvent des penchants sadiques cachés qu'une personne manifeste sous l'apparence de "la peur des chiens".

En outre, la cause de la pseudokinophobie peut être un complexe d’infériorité. Il semblerait, et où est-il? Cependant, des études d'experts confirment que les personnes au niveau inconscient qui ressentent leur infériorité en raison de l'incapacité à exercer les qualités morales caractéristiques des chiens, telles que la loyauté, la loyauté, l'amour désintéressé, le courage, sont en danger.

Les gens peuvent s'adresser aux chasseurs de chiens, précisément pour ces raisons, et à un niveau conscient, craignant les chiens errants. Les personnes atteintes de pseudokinophobie entrent souvent en conflit avec les propriétaires d'animaux, se comportent de manière extrêmement agressive.

Afin de séparer clairement les personnalités psychopathes, les patients atteints de schizophrénie ou d’autres troubles, il est utile de savoir à partir de la phobie des films ce qui caractérise exactement ce trouble.

  1. Les chiens devraient être la seule cause de peur chez le patient. Si kinofobiya n'est pas diagnostiqué, il se caractérise par des crises d'anxiété et pas seulement dans des situations liées aux chiens.
  2. Les symptômes physiques et mentaux de la peur panique sont primordiaux. Si ce ne sont que des conséquences d'OCD ou de délires schizophréniques, on ne parle pas de phobie cinématographique.
  3. Le patient démontre un comportement d'évitement. Un comportement agressif envers l'objet de peur indique une pseudophobie.

Causes de la peur

Très souvent, les causes de la formation de phobies semblent être une sorte d'expérience négative personnelle. Dans le cas de la phobie des films, cela peut également se produire, cependant, la raison principale n'est pas considérée. Sur la base des études, la plupart des fobos du film n’ont jamais été agressés par des chiens, et un nombre suffisant de ceux qui ont été mordus par des chiens plus tard, s’ils se méfient des chiens, ne sont objectivement agressifs et volumineux. Qu'est-ce qui affecte principalement l'apparition de phobies? Ce sont des facteurs génétiques, personnels et sociaux.

Nous avons déjà mentionné dans des articles précédents que les troubles anxieux-phobiques sont souvent déterminés génétiquement. La phobie des films ne fait pas exception. Une combinaison de prédisposition héréditaire avec la parentalité appropriée donne un résultat logique. Cela est particulièrement vrai du comportement hyperperlant de la mère, qui a elle-même peur des chiens.

Tout d’abord, le comportement suivant est inclus et l’enfant imbécile copie ce que fait la mère. Et en deuxième lieu, si l’enfant n’a pas peur du chien de jardin et qu’il interagit sans crainte avec lui, l’intimidation des parents peut former une phobie: «Ne touchez pas, il est une puce! Il mordra - il faudra faire 40 injections dans l'estomac contre la rage! ».

Ces méthodes de précaution tout à fait exagérées sont stockées dans la mémoire de l’enfant et peuvent, à un moment donné, «déclencher» une phobie. Un facteur provocateur peut être une période difficile de la vie, le stress chronique, une défaillance hormonale, la prise de médicaments et bien plus encore.

Symptômes de la peur

Une personne tente d’éviter les situations de stress. Par conséquent, dans les phobies de films, les gens ont tendance à se rendre de l’autre côté de la route s’ils voient un «obstacle» sous la forme d’un chien de rue ou d’un chien marchant avec le propriétaire, mais sans laisse. Plus la phobie est exprimée, plus la situation de manifestation est rationnelle.

Certains ont peur des petites races et des races amicales, d'autres ont même peur des chiots. Dans des cas extrêmes, le patient est terrifié par le simple aboiement ou l'image d'un chien sur une photo ou une vidéo.

Les symptômes végétatifs dans une situation stressante pour un film fob sont standard:

  • la tachycardie;
  • tremblant dans le corps;
  • pâleur
  • chute de pression;
  • transpiration active;
  • la miction;
  • douleur à la poitrine;
  • bouche sèche;
  • problèmes de respiration.

Dans les cas avancés de phobies, des attaques de panique sont possibles. Parfois, les symptômes peuvent apparaître non seulement lorsqu'ils se trouvent devant un chien ou dans une intimité "dangereuse", mais aussi à l'idée d'une éventuelle rencontre ou attaque d'un animal.

Comment se débarrasser de la peur des chiens

La phobie du film se manifeste généralement pendant l'enfance et l'adolescence et peut durer de nombreuses années. Comme nous l'avons dit la phobie des chiens, c'est un trouble mental, il doit donc être traité sans courir ni provoquer de conséquences négatives.

La guérison est très probable, cependant, dans les cas graves, cela peut prendre jusqu'à un an. La psychothérapie est utilisée pour combattre la peur des chiens.

Le meilleur résultat en éliminant les symptômes des phobies est le plus souvent la démonstration de méthodes cognitivo-comportementales: elles visent à modifier les pensées "fausses" dans la tête du patient et à corriger le comportement souhaité. Cependant, d'autres méthodes psychothérapeutiques sont utilisées, telles que l'hypnose, par exemple.

La pharmacothérapie est utilisée pour éliminer les formes sévères de phobie en association avec une aide psychologique. Différents types d'antidépresseurs (monoamine oxydase ou inhibiteurs de la recapture de la sérotonine) et de tranquillisants benzodiazépines peuvent être prescrits. Le traitement n'a lieu que sous la supervision d'un psychothérapeute ou d'un psychiatre, car ces médicaments ont des effets secondaires.

Si nous parlons des premières étapes d'une phobie, la peur peut être vaincue indépendamment. À notre époque d'anxiété, faire face au stress devient de plus en plus difficile. La phobie des films touche jusqu'à 3% de la population, mais seulement 10% d'entre eux ont besoin d'une aide médicale. Les autres pourront se débarrasser de la peur en passant en revue leur mode de vie et en consultant un psychologue.

Beaucoup de gens sont tellement immergés dans cet état inconfortable qu'ils ne le remarquent même plus et ne le deviennent que lorsque le corps tombe en panne. Ceci peut être exprimé dans les névroses, les psychosomatiques, les phobies.

Pour éviter cela, surveillez votre alimentation, dormez, travaillez et reposez-vous. Passez plus de temps à l'air libre, communiquez avec les gens, développez votre culture physique et n'oubliez pas de vous faire plaisir. Un stress mental constant affecte tous les domaines de la vie.

Peur des chiens chez un enfant, que faire

Dans son enfance, l’enfant a tendance à avoir peur de beaucoup de choses qui, chez un adulte, ne lui font pas peur du tout. Cela vaut également pour les chiens. Cependant, il ne faut pas oublier que même le chien le plus sympathique peut faire peur à un petit enfant avec sa taille, ses aboiements, son activité.

Les phobies de nombreux enfants disparaissent en un mois, mais si vous constatez que le problème a été retardé et que le bébé a une peur profonde lorsqu'il est totalement injustifié, vous devez y porter une attention particulière.

Tout d’abord, aucune peur de l’enfant ne peut être dévalorisée. Vous n'avez pas besoin de provoquer un enfant, de le forcer à caresser un chien et de le convaincre qu'il n'y a rien de terrible. Du côté des enfants, cela est perçu comme une trahison: «De toute façon, j’ai peur, et ma mère ou mon père au lieu de me soutenir est déshonorant»

Deuxièmement, si les parents eux-mêmes ne font pas face au problème du bébé, vous pouvez faire appel à un psychologue pour enfants. Les spécialistes d'un enfant surmontent leurs peurs à l'aide d'une thérapie par les contes de fées ou d'une thérapie par l'art.

Troisièmement, vous pouvez offrir à l’enfant d’avoir un chiot, bien sûr, cela vaut la peine de le faire s’il a peur des chiens, mais ne panique pas à leur vue. Si cette idée est perçue normalement, alors nous pouvons supposer que le problème est résolu. Un chiot grandira devant votre enfant, avec lui, et même s'il grandit avec un énorme Saint-Bernard ou un plongeur, il n'y aura pas déjà de peur.

La vidéo suivante décrit la peur des chiens, les raisons de son apparition, les méthodes de traitement de la phobie chez l'adulte et l'enfant.

Le chien ressent-il la peur d'une personne?

Et enfin, parlons d'une question aussi intéressante qui inquiète de nombreux photographes. Des expériences relativement récentes de maîtres-chiens ont démystifié les vieux mythes selon lesquels l'adrénaline libérée au moment de l'effroi contribue à l'attaque du chien. Ce n'est pas vrai Bien sûr, le chien a un parfum impeccable et il ne peut que ressentir, cependant, il ne déclenche pas le mécanisme de l'agression.

Néanmoins, tout le monde sait comment un chien peut réagir à la peur d'une personne. À la suite de l'expérience, il est devenu évident que l'agression chez un animal n'est incluse que sur la base des manifestations externes d'une personne - mimétisme, gestes, mouvements, actions.

Ainsi, on peut dire que si vous ne trahissez pas votre peur par votre propre comportement, l'hormone choisie à partir de ce moment ne vous trahira pas.

La vidéo décrit comment le chien comprend qu'il en a peur. Les recherches menées sur cette question sont décrites dans cette vidéo.

Conclusions

La kinophobie est un problème assez commun, les psychothérapeutes travaillent avec succès avec elle. La peur des chiens est pathologique, car malgré le fait que cet animal soit un prédateur et "nous ne savons pas ce qu’ils ont dans la tête" - cette phobie appartient à la catégorie du social.

Le chien participe à la vie sociale des gens, est le héros d'innombrables livres classiques, participe aux hostilités, sert dans la police et aide à la réadaptation. C'est un animal intelligent et social. Et qu'est-ce qu'il y a dans la tête du chien? Rien de plus terrible que ce dont une personne est capable, auquel il n'est pas du tout plus facile d'entrer dans la tête.

Kinophobia - peur à la vue des chiens

Le chien a longtemps été un ami de l'homme, cet animal est caractérisé par la loyauté et le dévouement envers son propriétaire. Ils se prêtent à la formation et deviennent d'excellents animaux de compagnie. Tous ne provoquent pas d’émotions positives. La peur des chiens en psychologie s'appelle la phobie du cinéma.

Kinophobia - peur des chiens

Types de phobie du film

Les psychiatres divisent cette peur en deux types: adactophobie et phobie des esclaves. L'adaptaphobie est la peur d'être mordu et se produit souvent chez les enfants et les adolescents. La rabéphobie est beaucoup moins répandue, ses porteurs ont peur de contracter la rage.

Les experts disent qu’en plus du vrai kinofobii, il existe également une pseudophobie. Ce terme désigne les personnes sujettes au sadisme. Ils sont agressifs envers les animaux et justifiés devant les autres, cachés derrière une phobie de cinéma. Véritable kinofoby pas agressivement les chiens, ils en ont peur.

La phobie du film ne fait pas mal au chien parce qu'il en a peur

Causes de la peur

Auparavant, les gens croyaient que kinofobiya n’était présent que chez les personnes attaquées par un chien ou témoins d’une telle situation. Les psychologues ont mené des recherches et ont découvert que les causes de cette peur peuvent être multiples. L'attaque d'un chien conduit rarement à l'apparition d'une phobie: une personne ne peut avoir peur des grands chiens que pendant un certain temps et être complètement calme à la vue d'individus de petites races.

Les vrais porteurs de cette phobie éprouvent de la peur même à la vue d'un chiot ou d'une photo à son image.

Les principales causes de phobies:

  • Prédisposition génétique. Les psychologues ont constaté que les phobies peuvent être transmises par les parents.
  • Omission des parents dans l'éducation. Les parents essaient souvent d'éviter le contact de leur enfant avec un chien. Dans de telles situations, ils disaient souvent: «Ne t'approche pas d'elle, sinon elle mordra».
  • Complexe d'infériorité. La raison de cette phobie peut même être l'absence chez une personne de ces qualités attribuées aux animaux.

Manifestation de la phobie du film

Les personnes souffrant de cette phobie peuvent avoir une apparence totalement intrépide, mais agissez de la manière suivante:

  • Sentez-vous menacé là où il n'y en a pas: peur même à la vue d'un petit chiot.
  • Ils ont peur des images de chiens.
  • Eveil constant: une personne ne peut pas sortir, elle a constamment peur d'y rencontrer l'objet de sa peur.
  • Agression envers les animaux.

La peur panique des chiens rend la vie difficile, vous devez donc savoir le reconnaître et se débarrasser de la peur des chiens.

Diagnostics

  • transpiration accrue;
  • tension musculaire;
  • sensation de lourdeur dans la poitrine;
  • la gorge sèche;
  • mictions fréquentes.
  • irritabilité;
  • la vigilance;
  • analyse constante des situations désagréables du passé.

Le patient analyse en permanence les rencontres avec les chiens du passé.

Se débarrasser de kinofobii

La peur des chiens est une phobie grave et si vous ne la traitez pas à temps, elle l'accompagnera tout au long de sa vie. Il existe plusieurs moyens de se débarrasser de cette peur de panique, à la fois de manière indépendante et avec l'aide d'un spécialiste.

Comment se débarrasser de kinofobii indépendamment

Au stade initial, la peur des chiens peut être surmontée sans l'aide de psychologues. Pour ce faire, vous devez prendre conscience de la présence d'une phobie et vouloir vous en débarrasser.

Lors du traitement, vous devez penser à votre régime alimentaire, à la normalisation de la structure du sommeil et à des exercices psychologiques. En présence de phobies, le système nerveux en souffre, entraînant des troubles du sommeil. Par conséquent, il est nécessaire de traiter avec la restauration du système nerveux, et les règles suivantes aideront:

  • Régime glucidique. Il est nécessaire d’ajouter au régime des aliments contenant des glucides, mais évitez la malbouffe. Les glucides ont un effet positif sur le travail du système nerveux et réduisent le sentiment d'anxiété.
  • Normaliser le sommeil. Il est nécessaire de vous apprendre à dormir au moins 8 heures par jour.
  • Éviter le stress. Le stress nous attend partout, surtout au travail, alors ne surchargez pas.
  • Recherchez votre activité préférée. Il est recommandé de trouver un passe-temps et de lui consacrer du temps tous les jours.

Techniques psychologiques

Le moyen le plus simple de surmonter la peur d'un chien est de vous présenter ou de le devenir.

Vous pouvez commencer le traitement de la phobie du cinéma en visionnant des images. Placez une photo devant vous et regardez-la tous les jours.

Lorsque les images cessent de provoquer la panique, vous pouvez aller communiquer avec ces chiens.

Comment se comporter à la vue d'un chien agressif

Une personne phobique ne peut pas s'isoler complètement de ces animaux, car ils se trouvent partout. Il devrait être prêt à faire face à sa peur. Si un chien agressif se trouve devant vous, suivez les instructions ci-dessous:

  • Regard Vous ne devriez jamais regarder un chien dans les yeux, car pour elle, ce sera un signal d'attaque.
  • Mouvement calme. Vous ne devriez pas balancer vos bras et faire d'autres mouvements brusques, vous devez vous comporter calmement pour montrer votre attitude amicale.
  • Expressions faciales. Un large sourire peut également être considéré comme un signal d’attaque, cela ressemble à une démonstration de crocs.
  • L'attention de commutation. Un bon moyen de vous protéger d'une attaque sans faire de mal à un animal est de le distraire (quittez une chose que vous pouvez grignoter).
  • Rencontre avec une meute de chiens. Des meutes de chiens errent souvent en ville et il est difficile de les éviter. Il est donc utile de rappeler la règle principale du comportement dans une telle situation: personne ne peut échapper.
  • Mesures extrêmes. Si le chien est très agressif et qu'il est déjà prêt à vous attaquer, essayez de le neutraliser, car vous devez vous moucher le nez.

Une rencontre avec le chien ne sera pas évitée, vous devez donc vous y préparer.

Aide psychothérapeute

Si la phobie progresse, il est judicieux de consulter un spécialiste qui vous proposera un traitement. Les psychothérapeutes peuvent aider à surmonter la phobie des films avec les méthodes suivantes:

  • Travailler avec l'image de l'objet de la peur. Les psychiatres proposent au patient de regarder les photos et d'exprimer les sentiments qu'il ressent.
  • La technique de la "réincarnation" Les experts suggèrent que, lorsqu'ils rencontrent un chien, ils se présentent comme un objet qui ne suscite pas leur intérêt, elle ne l'attaquera donc pas.
  • Donner des exemples positifs. Les psychologues influencent la perception positive de l'objet de peur en donnant des exemples d'actions amicales de chiens (le film «Hachiko», où le chien agit comme un véritable ami).
  • Contact avec un chiot. Les experts recommandent d'avoir un chiot.

Chiot - une créature inoffensive qui aidera à surmonter la peur d'un chien adulte.

Traitement de la toxicomanie

Avant de commencer à prendre de la drogue, vous devez diagnostiquer la phobie du film. Le médecin peut vous prescrire des antidépresseurs qui éliminent les attaques de panique. Les bêta-bloquants sont prescrits pour une courte période, car ces médicaments créent une dépendance. Ils aident à se débarrasser de l'anxiété à la vue d'un chien. Pour la nomination de médicaments doit subir un examen approfondi.

L'auto-délivrance de la phobie du film ne peut aboutir qu'au succès initial, mais si la phobie progresse, il est nécessaire de recourir à l'aide d'un spécialiste. Le psychologue peut trouver la cause de la peur des chiens et aider à s'en débarrasser.

Tout sur la phobie des films: les raisons de la peur des chiens

Le chien n'est pas pour tout le monde est un ami fidèle et compagnon à quatre pattes. Certaines personnes éprouvent une peur irrationnelle de ces animaux, accompagnée d'une série de réactions psychosomatiques. La phobie des films ou la peur des chiens est un trouble mental caractérisé par une peur obsessionnelle impossible à contrôler. Comme tout autre trouble, kinofobiya doit être traité.

Causes et types de peur

Pourquoi la peur apparaît-elle et tout le monde ne sait pas comment on appelle la peur des chiens. Cette pathologie, appelée kinofobiya, apparaît dans l'enfance ou l'adolescence. Si vous ne corrigez pas cette condition de manière opportune, le trouble restera avec la personne toute sa vie.

Les phobies sont dangereuses et doivent être traitées. Au fil du temps, la peur grandit et mène à une violation de la socialisation. Sans savoir comment le contrôler, le patient préfère éviter les rencontres accidentelles avec des animaux.

Fait intéressant: la véritable cause du développement d'une phobie n'est aucunement liée aux chiens. Des études ont montré qu’il n’existait aucune raison objective de développer une peur pathologique chez les patients. Les gens qui sont confrontés à l'attaque de grands chiens sont très stressés, mais la phobie du film sur ce fond ne se développe jamais.

Il existe une théorie selon laquelle la peur pathologique de cet animal est due à la génétique, c'est-à-dire à la présence d'un gène spécial de la peur.

Les particularités de l'éducation sont une autre raison du développement des phobies. Dans ce cas, la peur remonte à l'enfance profonde, lorsque les parents ont effrayé l'enfant avec les morsures de chien et lui ont conseillé de rester loin d'eux. Les enfants ont tendance à adopter les caractéristiques comportementales de leurs parents. Donc, si le père ou la mère évite les chiens, l'enfant dès son enfance s'habitue à craindre ces animaux qui, avec l'âge, se développent en désordre mental.

La phobie est inhérente aux personnes ayant un complexe d'infériorité. Dans ce cas, la peur des animaux est le reflet du rejet de leurs propres qualités morales ou de leur incapacité à les montrer. Le chien est associé à la loyauté, à l'affection sans bornes et au courage. Chez les patients présentant un complexe d'infériorité, la peur se développe en raison d'un sentiment d'infériorité.

Manifestations de peur

La phobie, contrairement au simple sentiment de peur inhérent à toutes les personnes, se caractérise par un certain nombre de réactions physiologiques à la vue de l’objet de la peur. Lorsque kinofobii a noté l'émergence de sentiments d'anxiété, non seulement lors d'une rencontre avec le chien, mais également à la vue de l'image de cet animal. Les symptômes pour chaque patient sont différents, les réactions suivantes sont les plus courantes:

  • tension musculaire;
  • transpiration accrue;
  • manque d'air;
  • la tachycardie;
  • changement de la pression artérielle;
  • douleur lancinante dans le coeur.

Les réactions corporelles dans les troubles mentaux se manifestent souvent par des attaques de panique.

Outre les symptômes apparaissant à la vue d'un animal, certaines caractéristiques comportementales sont caractéristiques du kinofobam. Les patients montrent constamment des signes de névrose. Ils sont alertes et enclins à une maîtrise de soi excessive. La kinophobie s'accompagne d'irritabilité, d'un penchant pour une analyse obsessionnelle des événements du passé, d'un sentiment de «danger imminent».

Dans certains cas graves, il suffit que le patient pense au chien pour subir une attaque de panique. Ceci est accompagné d'une désorientation et de symptômes d'une crise végétative.

Types de peur

En psychiatrie, on distingue la phobie et la pseudophobie cinématographiques. La vraie peur des chiens accompagne toujours le patient, mais procède sous une forme passive. L'homme n'éprouve pas d'agressivité envers ces animaux.

La fausse peur des chiens se caractérise par des crises hystériques au cours desquelles le patient constitue une menace non seulement pour l'animal, mais également pour son propriétaire. Ce groupe de patients est dangereux pour la société. La pseudophobie est observée chez des écorcheurs masquant les penchants sadiques avec la peur des chiens.

La kinophobie est divisée en deux sous-espèces - il s'agit de l'adactophobie et de la phobie des esclaves. Dans le premier cas, le patient a une peur pathologique d'être mordu par un chien. Le deuxième cas est caractérisé par une peur irrationnelle d'être infecté par la rage à la suite d'un contact avec un animal de compagnie.

Souvent, la peur des chiens n’est pas un trouble indépendant, mais l’un des symptômes de la schizophrénie.

La peur des animaux peut être temporaire si elle est stressée après une attaque par des animaux errants.

Le développement de la phobie du film

Au début, la phobie du cinéma se caractérise par la peur des morsures de chien. En règle générale, cela se manifeste dans la petite enfance ou à l'adolescence. Si la peur irrationnelle de ne pas prêter attention et de prendre les mesures nécessaires, le désordre progresse.

L'étape suivante est caractérisée par des attaques de panique périodiques à la vue d'un chien. Les patients craignent souvent la mort subite à la suite d'une attaque animale.

Au fil du temps, le trouble s'aggrave et un trouble mental grave apparaît. A ce stade, la phobie est accompagnée d'états ressemblant à des névroses, de pensées obsessionnelles, de délires de persécution.

De l'apparition des premiers signes d'anxiété à la vue d'un chien à un trouble mental prononcé, une période de temps considérable peut aller jusqu'à deux décennies.

La forme asociale de la maladie représente un danger particulier non seulement pour le patient, mais également pour la société. Il se manifeste par des crises hystériques et des accès d'agression incontrôlée, visant non seulement les animaux, mais également leurs propriétaires. Dans les cas graves, une personne peut manifester de la colère même contre des personnes qui parlent de façon positive d’animaux de compagnie.

Comment se débarrasser de kinofobii?

La phobie des films, comme tout autre trouble mental, est difficile à guérir. Il est possible de vaincre la peur sans l'aide d'un spécialiste uniquement au stade initial du développement de la pathologie. Lorsque le trouble commence à changer la vie du patient et interfère avec la socialisation normale, une thérapie complexe est nécessaire.

Traitement de la toxicomanie

Avant de prescrire un médicament, le patient doit être examiné pour confirmer le diagnostic. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure la schizophrénie et le trouble dépressif, dans lesquels la peur des animaux peut se développer dans le cadre de la symptomatologie générale de la pathologie.

Le diagnostic de phobie du film est confirmé si:

  • observé des crises d’anxiété et de panique à la vue d’un chien;
  • Les manifestations psychosomatiques et végétatives des phobies se développent;
  • le patient évite intentionnellement le contact avec l'objet de la peur.

La thérapie consiste à prendre des tranquillisants et des antidépresseurs. Les bêta-bloquants utilisés pour traiter divers troubles anxieux aident à soulager les symptômes aigus. Ils ne traitent pas directement une phobie, mais aident à éliminer les signes d'une attaque de panique - transpiration accrue, tachycardie, douleur à la poitrine.

Souvent, un traitement avec des tranquillisants est prescrit. Les soi-disant tranquillisants diurnes sont inefficaces dans le traitement des phobies. Les médicaments du groupe des benzodiazépines (Diazépam) sont utilisés, mais de courte durée, comme avec un traitement prolongé, il est possible une dépendance avec le développement ultérieur du syndrome de sevrage.

Les antidépresseurs prennent beaucoup de temps, les traitements durent de 8 à 12 mois. Le choix du médicament est effectué par un psychiatre après un examen approfondi.

Méthodes psychothérapeutiques

Se débarrasser efficacement des phobies aide la psychothérapie, combinée à la prise des médicaments recommandés. Le choix de la méthode est effectué en fonction de la gravité de la phobie du film.

Au stade initial, le trouble répond bien à la correction. Avec une référence opportune à un spécialiste, une visite de quelques mois chez un psychologue est suffisante pour normaliser l’état mental du patient.

Méthodes psychothérapeutiques utilisées dans la phobie du film:

  • psychothérapie rationnelle;
  • thérapie cognitivo-comportementale;
  • l'hypnose.

La méthode de psychothérapie rationnelle vise à développer la capacité du patient à évaluer de manière raisonnable sa propre peur et ses causes.

La thérapie cognitivo-comportementale est basée sur le changement de la mentalité du patient. Face à la peur, une personne réagit à l'objet d'une phobie est toujours le même. La méthode aide à changer les pensées et les réactions du patient envers les chiens. Selon la plupart des experts, cette méthode est la plus efficace pour le traitement des troubles anxieux et des phobies.

Comment vaincre la peur?

Au stade initial, la phobie du film peut être ajustée sans l'utilisation de préparations spéciales. La condition principale pour un traitement réussi est l’acceptation de la peur et la prise de conscience de l’importance de la gérer.

Beaucoup se demandent s'il est possible de vaincre une phobie et comment se débarrasser de la peur des chiens. Au début du développement du désordre, la peur des animaux peut être vaincue par:

  • les régimes alimentaires;
  • normalisation du régime de jour;
  • formation psychologique.

Tout d'abord, le patient doit créer toutes les conditions pour la normalisation du système nerveux. La phobie du film est toujours accompagnée de troubles du sommeil, qui peuvent être éliminés avec l'aide de la normalisation du régime. Renforcer le système nerveux aidera les règles suivantes.

  1. Un régime riche en glucides aidera à éliminer l'anxiété. Une grande quantité de glucides dans le menu améliore la synthèse de la sérotonine, ce qui normalise l'activité du système nerveux et réduit les symptômes du trouble anxieux. Dans la préparation du régime alimentaire, il convient de considérer les aliments contenant des glucides complexes, mais pas les aliments nocifs contenant beaucoup de calories (fast food). Veillez à vous concentrer sur la consommation de produits contenant des vitamines du groupe B.
  2. Au quotidien, les gens sont souvent stressés. La raison principale est la surcharge. La normalisation de la journée de travail aide à éviter cela. La journée de travail ne doit pas durer plus de 8 heures. De retour à la maison, un changement d'activité est recommandé. Par exemple, si le patient travaille au bureau, après le travail, l'exercice est bénéfique. Normaliser l'aide au sommeil aide les promenades quotidiennes en soirée.
  3. Il est important d'apprendre à se détendre et à ne pas vous priver des plaisirs. Chaque jour, vous devez consacrer une heure à votre activité préférée.

Un entraînement psychologique simple pour traiter une phobie consiste à présenter le chien non pas comme un objet de peur, mais comme un ami. Le patient devrait se concentrer sur cette image. Il est nécessaire mentalement d'imaginer des situations dans lesquelles le chien montre de l'amour, protège le propriétaire et profite du temps passé en promenade commune.

Un traitement réussi de la phobie du film sans l'aide d'un spécialiste n'est possible qu'au stade initial du développement de la maladie. Si la violation s'accompagne de problèmes de socialisation, il est nécessaire de suivre un traitement complet.

Phobie cinématographique: comment se manifeste la peur des chiens et comment la combattre?

La phobie du film est une peur des chiens. Un tel trouble mental est courant chez les personnes de différents groupes d'âge, mais il apparaît le plus souvent au cours de l'enfance et de l'adolescence. Dans les réalités modernes, les cinémas phobiques sont constamment soumis à un stress important, car ils sont souvent confrontés à la peur. La phobie peut prendre différentes formes et nécessite un traitement rapide.

Qu'est ce que kinofobiya?

La maladie mentale survient le plus souvent dans la petite enfance.

Pour certaines personnes, le chien est le meilleur ami du monde, mais environ 3% de la population de la planète ne sera pas d'accord avec eux, car ils considèrent nos petits frères comme un objet de peur pathologique. La peur des chiens, ou kinofobiya, est très courante et empoisonne gravement la vie humaine.

La peur des chiens peut être vaincue si un problème est découvert à temps, alors qu'il en est à ses balbutiements. La chose principale ici est de ne pas prendre la vraie peur pour une peur saine des animaux errants, et vice versa.

Comme cette violation se manifeste souvent pour la première fois dans l’enfance, les parents doivent être attentifs aux particularités du comportement de l’enfant à la vue du chien et y répondre promptement.

Types de phobie du film

Ayant compris comment s'appelle exactement la peur des chiens, il faut savoir quels types de violations existent.

La kinophobie est divisée en deux types - vrai et faux. La véritable peur des chiens se manifeste par la peur lors de la rencontre avec un animal. Cela peut prendre différentes formes:

  • craignez seulement les grands ou les petits chiens;
  • peur des chiens d'une certaine race;
  • peur de rencontrer une meute errante;
  • peur pathologique des morsures.

La vraie phobie du cinéma comprend également la peur d'être infectée par la rage lorsqu'elle est en contact avec un animal errant. Cette forme de violation se manifeste par la peur, la panique, une horreur incontrôlable et même une stupeur qui attaque une personne lorsqu'elle rencontre un animal.

Faux kinofobiya - un problème social grave. Les personnes atteintes d'une telle perturbation sont disposées de manière agressive envers les chiens, qu'ils soient grands ou petits, errants ou domestiques, mais ne craignent pas, mais détestent. Les psychiatres sont sûrs: avec une fausse phobie du cinéma, un homme cache ses propres tendances sadiques derrière une fausse peur. Une manifestation de cette forme de psychopathologie est l’empoisonnement massif de chiens avec de fausses phobies du cinéma, le tir d’animaux errants ou toute autre tentative de nuire à l’animal.

Faux kinofoby dangereux pour les chiens domestiques, car ils sont agressifs envers tous les animaux. Sur cette base, des conflits surgissent souvent entre les amoureux des chiens et les personnes recouvrant le sadisme d'une phobie.

Causes de développement

Les morsures de chiens dans le passé - l'une des principales raisons de la peur des adultes à quatre pattes

La peur des chiens fait référence à des troubles phobiques anxieux. Il se pose sur la base de toutes les situations dans lesquelles une personne éprouve de la peur. Dans le subconscient, le paramètre "chien = danger" se forme et finit par se transformer en phobie grave.

Les causes les plus courantes sont:

  • blessures des enfants et caractéristiques de l'éducation;
  • copier le comportement des parents;
  • attaque d'animaux errants;
  • blessures (morsures, égratignures) reçues au contact d'un chien.

Les traumatismes des enfants sont les plus importants dans le développement des phobies. Cela est dû en grande partie à la méthode parentale choisie par les parents. Comme on le sait, la plupart des enfants ne peuvent pas passer calmement devant un chiot ou un chien adulte. Il arrive parfois de rire quand un enfant commence à amener tous les animaux qu’il rencontre à la maison. De plus, certains enfants essaient de caresser l’animal de quelqu'un d’autre, quelle que soit sa race, sans rien lui demander.

Craignant pour la sécurité de l'enfant, qui peut facilement franchir la limite de communication autorisée avec le chien, certains parents commencent à l'intimider en parlant de la rage, du lichen et d'autres maladies transmises par des animaux, ou de peintures décrivant les blessures causées par des animaux errants. Les enfants particulièrement impressionnables perdent rapidement l'envie d'entrer en contact avec le chien et certains développent une véritable phobie sur cette base.

La peur des chiens chez un adulte se développe sur le fond des situations traumatiques impliquant cet animal. L'assaut du troupeau errant et la peur ressentie en ce moment sont la cause de la cinéphobie. La peur physique est renforcée par la douleur physique provoquée par le fait de mordre ou de gratter un animal.

Mais le faux kinofobiya est le résultat de graves troubles mentaux. Il peut accompagner la schizophrénie et le trouble de la personnalité dissociale. Ayant remarqué de telles inclinations chez un enfant, il convient de consulter un psychiatre dès que possible.

Symptômes de la maladie

Peur panique spontanée apparaît

La phobie du film fait référence aux peurs pathologiques accompagnées de symptômes alarmants graves. Après avoir vu un chien, une personne éprouve toute une gamme de sentiments négatifs et la violation a donné lieu à des manifestations émotionnelles et physiques.

  • horreur irrationnelle incontrôlable;
  • irrésistible désir de fuir et de se cacher le plus tôt possible;
  • manque d'air, incapacité à prendre une profonde respiration;
  • un son distinct de sang dans les oreilles, une sensation de votre propre rythme cardiaque;
  • pression thoracique;
  • tremblement de la main.

L'attaque passe, il faut qu'un chien disparaisse d'un type. Lorsque la violation se transforme en une forme lourde de phobie du film, la personne a constamment peur de rencontrer l'objet de la peur. Cela se traduit par une anxiété et une nervosité accrues.

Dans les cas graves, la phobie du film se transforme en délires paranoïaques. L’homme commence à penser que les chiens le suivent partout et ne leur cachent rien. Au début, les gens portent un épouvanteur avec eux au cas où, mais avec le temps, leur arsenal «contre les chiens» se dilate. Une personne ne se sent pas en sécurité s'il n'y a pas de choc ni d'autre moyen de remédier aux animaux errants.

Si kinofobiya se développe parallèlement à un autre trouble mental, la peur est remplacée par l'agression et une personne peut constituer un danger pour la société. Il commence à mépriser les amoureux des chiens, déteste tous les chiens du voisinage et peut délibérément nuire à un animal errant.

Cependant, même si l'on exclut les extrêmes, kinofobiya est un problème grave pour une personne. Comme les chiens peuvent être trouvés n'importe où, la personne ne se sent pas en sécurité et est constamment en état de stress. Cela conduit à la névrose, à l'insomnie et à l'épuisement mental.

Diagnostic des phobies

Il est très facile de diagnostiquer une violation, il vous suffit de répondre honnêtement à la question: «Est-ce que j'ai peur des chiens?» Et «Combien j'ai peur des chiens». Tout psychologue ou psychothérapeute diagnostiquera en quelques minutes.

Pour vaincre avec succès un trouble phobique, il est nécessaire de déterminer les causes de son développement. Cela prend du temps et une longue conversation avec le médecin. Il est bon que le moment où le chien a soudainement commencé à représenter un danger et une menace pour la santé soit clairement imprimé dans l'esprit du patient. Si la cause de la peur n’est pas évidente et trouve ses racines dans la petite enfance, sa détermination peut nécessiter un travail en profondeur avec le subconscient et une séance d’hypnose.

Comment vaincre la phobie du film?

La maladie doit être complètement éliminée

Après avoir compris ce que l’on appelle la peur des chiens et l’essence de cette phobie, vous devez connaître les méthodes de traitement de la psychopathologie. Indépendamment de la cause du trouble, le traitement de la kinophobie doit être instauré immédiatement au début de l’inconfort.

Il existe trois domaines de traitement:

  • psychothérapie;
  • traitement de la toxicomanie;
  • auto-traitement

Pour obtenir un résultat rapide, une approche intégrée est recommandée, qui inclut les trois méthodes.

Traitement médicamenteux

Les médicaments sont proposés moins pour lutter contre la phobie que pour réduire la charge sur le système nerveux, car combattre avec la peur est nécessaire de manière complètement différente.

En thérapie utilisé des tranquillisants. Les médicaments de ce groupe réduisent l'anxiété et sont utilisés pour lutter contre la névrose, mais vous ne pouvez pas compter entièrement sur eux. Les tranquillisants sont nécessaires en tant que thérapie symptomatique et vous permettent de mieux vous contrôler lorsque vous rencontrez un objet de peur.

En plus des sédatifs prescrits. Ils aident à gérer le stress, soulagent l'insomnie et réduisent la gravité des réactions mentales.

Psychothérapie

Pour le traitement de la phobie du film, appliquez une thérapie cognitivo-comportementale, à la suite de quoi la méthode consistant à approcher l'objet de la peur est pratiquée. Pour commencer, la réaction d'un patient individuel à un chien est en cours d'élaboration, ce que le psychothérapeute adapte doucement et délicatement. En d'autres termes, le médecin vous apprend à regarder les animaux différemment et à ne pas les voir comme une menace.

Pour obtenir un effet thérapeutique positif des techniques cognitivo-comportementales, passez à l'étape suivante. La méthode d'approche de la peur implique une réduction progressive de la distance entre le patient et le chien. Tout d'abord, une personne examine des images et des vidéos, étudie les habitudes et les différentes races. Après avoir regardé les animaux de côté. À un moment donné, une personne devra rester dans la même pièce pendant un certain temps avec un chien attaché. Après quelques séances supplémentaires, le chien devra être caressé ou accompagné.

En règle générale, la combinaison de ces deux méthodes donne de bons résultats et la phobie peut être gagnée au bout de quelques mois.

Aide personnelle

Vous pouvez commencer à regarder des émissions de télévision familiales où des animaux aident les gens

Chaque photographe de film a besoin de savoir comment se débarrasser de la peur des chiens. Ici, la même approche est pratiquée que dans la psychothérapie - vous devez d'abord cesser de voir l'ennemi chez l'animal, puis vous en approcher progressivement. Cependant, avant de passer à l'action, vous devez vous débarrasser du stress et de l'anxiété pour pouvoir réfléchir et évaluer de manière critique la situation. Pour ce faire, vous pouvez prendre une variété de décoctions et de teintures d’herbes sédatives (valériane, agripaume, pivoine) et apprendre à contrôler vos émotions et vos sentiments en maîtrisant les exercices de respiration ou d’autres moyens de relaxation.

Après avoir déterminé le nom des craintes des chiens et la manière dont cette phobie est traitée, il devient évident qu’il est possible de la vaincre une fois pour toutes, l’essentiel est de ne pas reporter la visite au spécialiste. Il est intéressant de noter que très souvent les anciens kinofoby, après s'être débarrassés de la peur, sont devenus des passionnés de chiens et ont eux-mêmes un ami à quatre pattes.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie