La peur des ténèbres et de la nyctophobie est-elle la même? Une phobie est un état douloureux de peur obsessionnelle qui survient dans un contexte menaçant (phobique). Les attaques de peur s'accompagnent de transpiration accrue, de tremblements des mains, des pieds et des palpitations.

La peur en tant qu'émotion ne survient que lorsqu'une menace réelle ou imaginaire menace la vie ou la santé humaine. Il y a des peurs individuelles et communes. Et aussi national, inhérent à une certaine nationalité ou des personnes. La phobie se caractérise par une forte intensité d'émotion de peur. Selon Aristote, la crainte découle du déséquilibre des relations humaines.

Mais quand une personne est mal à l'aise dans une pièce sombre et préfère ne pas laisser l'une des maisons dans l'obscurité, mais si c'est nécessaire, il fait alors cette peur de l'obscurité qui ne s'est pas transformée en phobie. Peut-être qu'une personne vivra avec une telle peur toute sa vie. Il ne restreindra pas sérieusement sa liberté et n’affectera pas particulièrement l’état d’esprit général. Au contraire, ce ne sera qu’une de ses caractéristiques. Dans diverses sources, sous la phobie de l'obscurité, les termes phobie du bétail ou achluophobie sont également utilisés.

Si nous parlons de la peur du noir chez les enfants, beaucoup dépend des parents. Souvent, les adultes eux-mêmes craignent avec des phrases menaçantes (n’y allez pas, c’est sombre là-bas, si quelqu'un saute et vous saisit) ou avec des punitions quand ils envoient leurs enfants dans une pièce sombre, par exemple. La plupart des enfants en bonne santé ont une imagination très riche. Il n'y a pas de danger: les enfants eux-mêmes vont y penser, l'imaginer, le penser, le «grandir» à des tailles effrayantes. Surtout avec privation sensorielle (lorsqu'une personne est privée de la possibilité d'utiliser l'un des sens). Dans le noir, il est incapable de voir. Il ne sait pas ce qui se passe dans le noir.

Si une personne a peur de la noirceur dans la panique, elle est terriblement seule à la maison, elle dort avec une «veilleuse» et ne peut entrer dans une pièce sans éclairage, cela la rend malade même physiquement - il commence à se sentir malade de peur, son cœur bat souvent, ses paumes commencent à transpirer. Ce sera une véritable phobie des ténèbres qui doit être traitée. Cela interfère avec la vie normale.

Nyktofobiya - phobie des ténèbres. Peut-il être guéri?

Nicothobia fait référence à des phobies isolées, code CIM 10 10 F40.2. C'est une maladie douloureuse qui nécessite un traitement sérieux. Les phobies se manifestent à l’origine de troubles névrotiques, de diverses maladies mentales ou de lésions organiques du cerveau. Il peut y avoir d'autres raisons. L'attaque de la peur commence à vaincre à l'approche de la nuit. Le fait même d'être dans le noir provoque même un état d'horreur (à ne pas confondre avec la nystophilie - c'est l'activité d'une personne la nuit).

Nicothobia est un compagnon fréquent de la névrose et d'autres états névrotiques. Apparaît généralement dans la petite enfance. Par conséquent, la cause de l'événement, ou plutôt le facteur traumatique ayant servi de déclencheur, est difficile à identifier. La peur d'une phobie est peu critique. Pourquoi l'homme a-t-il peur? Qu'il craigne des conséquences terribles ou qu'il soit dans une situation phobique. Ou juste ensemble.

Lui-même ne peut pas l'expliquer même à lui-même. Peur de tout. Par conséquent, il est difficile de gérer cela. Les arguments raisonnables selon lesquels, dans une situation particulière - ne pas se trouver dans un sous-sol sombre, par exemple, mais uniquement dans une pièce sombre, rien n’est menaçant - agissent mal sur un individu souffrant de phobie des ténèbres. Plus souvent, n'agissez pas du tout. Il est parfois difficile pour une personne de distinguer indépendamment le danger réel de celui qui est tiré par les cheveux. L'anxiété se forme progressivement à cause de la peur. La cause de cette affection est également difficile à expliquer par vous-même à une personne qui en souffre.

Symptômes pour la détection de niktofobii (fréquents dans les phobies isolées):

  • Les expressions principales des symptômes psychologiques et des troubles autonomes.
  • L'état d'anxiété et de peur est causé exclusivement dans une situation phobique.
  • Dans la mesure du possible, une personne cherche à éviter de se retrouver dans une situation phobique.

Ne vous engagez pas de manière indépendante dans des diagnostics, faites de nombreux tests via Internet et essayez de «guérir» qui sait quoi ou même pire, selon les conseils de «garrot» ou d'autres méthodes charlatanes. Il est plus raisonnable de consulter un médecin si vous estimez que la peur est devenue insurmontable et limite la liberté de vie et réduit la productivité de l'activité.

Comment se débarrasser de niktofobii?

Selon de nombreux psychothérapeutes et psychiatres, toute phobie est en quelque sorte «bénéfique» pour une personne. Seulement, il ne veut pas réaliser cet avantage. À l'aide d'une phobie, il cache plus profondément son conflit intrapersonnel. C'est une sorte de mécanisme de protection. Par conséquent, il est si difficile de se débarrasser des peurs obsessionnelles et des phobies. La thérapie biologique est conditionnelle. Plus important est le changement de comportement et le mode de vie de l'individu.

L’approche comportementale bihiviorale peut avoir un impact positif sur une personne atteinte de niktofobii. Il est cruel, mais efficace, de "pousser" une personne avec son état de peur. Vous ne pourrez faire face à une phobie qu'en faisant l'expérience de la peur et en l'amenant dans une niche de phénomènes conscients et évalués de manière critique. Comme dans le traitement de la névrose, il est plus important de traiter non pas des symptômes, mais de la cause qui a provoqué l'apparition d'une phobie.

Depuis l’émergence de niktofobii souvent associée aux expériences de l’enfance, il apparaît un vaste champ d’activités pour l’utilisation des techniques et des techniques psychanalytiques. Certains thérapeutes considèrent ici que l'utilisation de l'hypnose est justifiée.

Les personnes souffrant de niktofobiya ont rarement recours à des spécialistes. Vivre parfois avec cette peur pendant plusieurs décennies. La probabilité de demander de l'aide augmente avec une diminution proportionnelle de la productivité. Combattre vos peurs est un processus extrêmement douloureux, comme tout processus de psychothérapie.

Peur du noir, mais pas encore une phobie. Comment se débarrasser?

Si nous ne parlons pas d'une phobie, mais seulement de la peur des ténèbres, vous pouvez vous en débarrasser vous-même. Mais ici, la méthode la plus efficace est de vous confronter à votre peur. Recommandations pour se débarrasser de la peur du noir:

  • Besoin de répondre à la question "Pourquoi ai-je peur du noir?".
  • Trouvez quelles situations vous avez peur du noir - la nuit dans la rue, dans une pièce sombre (n'importe qui), peut-être avez-vous peur d'être seul dans le noir, peut-être que la présence d'autres personnes vous calmera. Ce sera un plus. Peu à peu, vous apprendrez à être seul dans le noir sans crises de panique.
  • Il est nécessaire d’imaginer que vous êtes seul dans le noir, mais précisément où, dans quelles conditions vous y êtes-vous trouvé, que pouvez-vous attendre dans le noir? Analysez vos sentiments de manière aussi détaillée et intelligente que possible. En général, plus l'esprit se connecte au lieu d'imaginer, plus la lutte contre la peur sera efficace.
  • Utilisez des exercices de respiration pour vous calmer. Les respirations profondes et les exhalations sont utiles, comptez à haute voix le nombre de fois que vous avez fait cela. Besoin minimum 10 fois.
  • Il est utile de déplacer l'attention dans un état de peur vers d'autres pensées. Il est possible à ces moments-là de penser à des choses complètement étrangères - travail, êtres chers, repos à venir, lire un livre, à propos de n'importe quoi, mais terrestre et ordinaire. Donc, la fantaisie va s'éteindre.

Si vous revenez aux peurs des enfants, il est important de savoir de quoi exactement l'enfant a peur. Chez les enfants, la peur des ténèbres est souvent accompagnée de doute de soi, de timidité. Elle peut survenir après une exposition à un facteur psycho-traumatique - divorce des parents, maladie de leurs proches, violence, solitude forcée, etc. Ces enfants sont souvent impressionnables et émotifs.

Dans les conversations, les enfants révèlent assez facilement leurs peurs, s’ils font confiance aux adultes, bien sûr. Ceci est plus facile à faire à l'aide de techniques projectives - demandez à l'enfant de dessiner ce dont il a peur. Il est possible de vaincre la peur du noir chez les enfants avec l'aide d'igroterapii, d'une thérapie par l'art et d'une attitude bienveillante inconditionnelle, sans se moquer du ridicule et se faire passer pour «tu es un lâche», «tu es déjà si grand et tu as peur du noir».

Face à la peur des ténèbres, une personne lutte essentiellement avec son imagination insatiable et son imagination. Les gens n'aiment pas admettre leurs faiblesses, surtout devant leurs proches et leurs proches. Par conséquent, ils cachent ou diminuent souvent le pouvoir de leur peur. Le succès de la cure dépendra uniquement du désir de la personne de faire face à ses problèmes et de la volonté de travailler dur.

Pourquoi y a-t-il et comment surmonter la peur du noir?

Beaucoup de gens ont des phobies, ils ne dépendent pas de leur âge ou de leur statut social. Même de forts traits de personnalité manifestent des troubles phobiques. Déposés dans le subconscient, ils sont "nés dans le monde" bientôt. Une peur commune est la peur du noir, qui accompagne le plus souvent une personne depuis son enfance.

Pourquoi l'homme a-t-il peur du noir?

La peur des ténèbres a été posée au niveau génétique depuis des temps immémoriaux. L'homme primitif était hanté par l'horreur quand des bêtes sauvages ou une tribu ennemie attaquaient dans le noir. Dans le noir, il ne faillit presque pas se concentrer sur le terrain. Cela est dû aux particularités de la vision «ajustée» à la lumière du jour.

Les autres causes de la peur de l'obscurité, ou niktophobia, sont:

  1. Formation et consolidation au niveau subconscient depuis l'enfance. Selon les statistiques, 8 enfants sur 10 ont peur la nuit. Au fur et à mesure que l'on grandit et grandit, cet état passe ou la personne le supprime par des efforts volontaires. Mais pour certains, il est préservé et accompagne toute vie.
  2. Thanatophobie ou la peur de la mort. Dans l'obscurité, une personne fait l'expérience du vide, du silence, du vide complet. Il se sent seul et compare un tel état à la mort. Pour se débarrasser des pensées obsessionnelles, il suffit de ressentir les sensations du monde réel, de sortir de la stupeur (lampe de table allumée, appel téléphonique, miaou de chat).
  3. Peur d'être seul avec soi-même, lorsqu'il est écrasé par un sentiment de solitude et d'inutilité. Il y a un sentiment que vous êtes seul dans ce monde sombre, personne ne se souviendra de vous. Il est important que toute créature vivante soit à proximité: un chat, un chien, un hamster, un perroquet. Parfois, pour le calme, le cerveau crée une personne illusoire avec qui vous pouvez parler.
  4. La peur dans le noir peut être associée à des fantasmes, lorsque des images terribles de films ou de cauchemars apparaissent devant vos yeux. Avec une imagination riche, même les personnages ordinaires deviennent de couleur sombre et deviennent dangereux. Tout le monde sait qu’il est «impossible de trouver un chat noir dans une pièce sombre», mais elle est probablement là. Les fantasmes sont plus riches, plus l'imagination est développée.
  5. Des situations de stress constantes se terminent parfois aussi par la peur du noir. Si le stress psychologique ne lâche pas une minute, la réalité est déformée et la «mouche se transforme en éléphant». Les ténèbres semblent menaçantes, empreintes de suspense.

La peur des ténèbres sans fondement réel est dirigée vers une situation mythique ou un danger qui «construit» le cerveau enflammé d'un niktofob. Depuis que le monde réel a disparu dans les ténèbres, il est remplacé par un monde imaginaire qui cache en soi une incertitude.

À la note: Les phobies sont généralement formées vers l’âge de 18 ans et disparaissent sans traitement à l’âge de 45 à 50 ans. Chez les personnes âgées, les troubles phobiques ne sont pratiquement pas observés.

Manifestations de nyctophobie ou peur du noir

Tout facteur traumatique, un événement négatif, une expérience associée à une pièce sombre, peut persister dans le subconscient et le tourmenter tout au long de la vie.

La peur des ténèbres due à une vision imparfaite est propre à beaucoup de gens. Mais il est nécessaire de distinguer entre la peur de la nuit ordinaire et les horreurs qu'une personne sujette aux phobies. Nyktofob éprouve des expériences injustifiées, qui aboutissent généralement à une attaque de panique.

Sa réaction est inadéquate: il appelle à l'aide, se bat dans une crise hystérique, crie, court dans une direction inconnue. Son but est de trouver n'importe quelle source de lumière. Parfois, une personne a peur du noir et se prépare pour la nuit du jour: elle place une lampe de bureau à côté de lui, des objets pouvant émettre de la lumière. Il peut quitter l'appartement illuminé la nuit. Il va sans dire que Niktofob ne quittera pas la maison la nuit. Comment surmonter la peur du noir quand elle est perçue comme un danger?

Important: si le peureux du noir crée un interlocuteur imaginaire et que l’image imaginaire lui rend visite souvent, nous pouvons parler de troubles mentaux graves.

Chez les adultes

Les problèmes non résolus dans le passé affectent le présent. Nikothobia souffre toutes les 10 personnes, et ce chiffre est significatif. Les personnes phobiques adultes n'admettent jamais aux autres qu'elles ont peur du noir.

Ils avancent différentes raisons pour expliquer leur peur de rester dans une pièce sombre. Habilement masquer leur peur, parce qu'ils considèrent cela comme enfantin et craignent de commencer à se moquer d'eux.

Mais si les ténèbres couvrent de manière inattendue, alors niktofobiya se manifeste pleinement. Il y a une peur de se cacher et l'imagination fonctionne, créant des images terribles qui se déroulent dans l'obscurité. Comment se débarrasser de la peur de l'adulte noir? Une aide et un soutien psychologiques sont généralement nécessaires, bien que des efforts volontaires et une auto-suggestion permettent à une personne de surmonter cet obstacle.

Chez les enfants et les adolescents

La peur de la noirceur chez les enfants est un phénomène assez fréquent. C'est une peur subconsciente:

Dans l'enfance, il est difficile d'entrer dans une pièce sans lumière et d'y rester seul, sans être cher. Pour les adolescents ayant une faible estime de soi ou un niveau d'anxiété élevé, cette phobie est également caractéristique. Il est basé sur des expériences spécifiques ou des problèmes non résolus avec des pairs, des conflits intrapersonnels. Les psychologues savent comment se débarrasser de la peur de l'obscurité pour un adolescent et les parents peuvent leur apporter une aide.

Si vous décidez de faire appel à un spécialiste, nous vous recommandons l’hypnologue Baturin Nikita Valerievich, psychologue.

Symptômes de craintes nocturnes

Nyktofobiya se manifeste sous la forme d'attaques, lorsque la situation traumatique à venir - l'approche de la nuit. Si on ne peut pas se cacher des ténèbres, alors une personne commence à éprouver:

  • l'augmentation ou la diminution de la pression, qui sont intermittentes;
  • palpitations cardiaques;
  • mal de tête inattendu et aigu;
  • crampes d'estomac;
  • transpiration excessive ou frissons;
  • manque de voix ou bégaiement;
  • perte de tonus musculaire et faiblesse.

Lorsque la peur du noir, il y a des éclats d'une nature émotionnelle: un niktofobu cauchemars. Lorsqu'un réveil soudain se manifeste par une tension nerveuse, une agitation, une impétuosité et une activité motrice (désir de s'échapper).

Remarque: La peur de la noirceur dépend parfois d'une carence en vitamines pouvant soulager la tension nerveuse et stabiliser la situation. Vous devez donc introduire des fruits dans votre alimentation. Les thés apaisants peuvent aussi aider.

Comment se débarrasser de la peur du noir?

Diverses techniques ont été développées pour surmonter la peur du noir. Mais tout dépend de la gravité du problème et des caractéristiques personnelles. Si une telle phobie ne gêne pratiquement pas une personne et n'affecte en aucune manière sa vie quotidienne, il est alors possible de gérer ses peurs de manière autonome.

Les règles de conduite sont simples mais efficaces:

  • visionner moins les nouvelles et les films d'horreur;
  • communiquer avec des personnes positives;
  • marcher et passer du temps libre "à l'air libre";
  • détendez-vous et chargez le corps physiquement;
  • créer une atmosphère agréable et un intérieur lumineux.

C'est important! Les troubles anxieux-phobiques perturbent le système nerveux, ce qui augmente le risque de maladies cardiaques et vasculaires. De ce fait, le risque de décès à l'âge adulte augmente.

Peur du noir: psychologie

Il existe un certain nombre de techniques et de conseils sur la manière de "sortir de l'obscurité pour entrer dans la lumière". Certains d'entre eux peuvent être utiles pour nikopobov:

  1. Auto-analyse. Écrivez sur un bout de papier pourquoi il y a une peur du noir, quelle est la raison de ce phénomène. Lisez attentivement la liste et sachez que la plupart des craintes ne sont pas fondées. Même connaître les causes est la première étape vers le succès.
  2. Condition calme. Lorsque le soir vient, essayez de ne pas être nerveux. Méditez, écoutez de la musique calme, prenez un bain parfumé aux herbes. Toutes ces actions simples aideront à éliminer une panique.
  3. Commutateur Au coucher, laissez-vous distraire par quelque chose de positif: un film préféré vous aidera, une conversation avec une personne qui est aimable avec vous, la lecture.
  4. La présence de proches. Eh bien, si vous ne vivez pas seul. Connaissant vos problèmes, un membre de votre famille vous aidera à surmonter les attaques mentales en étant proche. Si vous êtes célibataire, ayez un animal de compagnie. Avoir un chat ou un chien donnera une idée de la présence d'un être vivant.
  5. Changement de décor. Si vous êtes inquiet pour un objet d'intérieur: un miroir, une porte réfléchissante, un cintre qui ressemble à un monstre, changez le mobilier par endroits. Arrangez tout pour que la pièce soit confortable. Parfois, ils laissent la lampe allumée toute la nuit.

Remarque: essayez de regarder "peur dans les yeux". S'il semble que quelqu'un de terrible se cache sous le lit, levez-vous et regardez là-bas. C'est une méthode radicale, mais elle vous aidera à comprendre comment surmonter la peur du noir.

  1. Sommeil sain. Essayez de ne pas battre le rythme: jour - nuit. Dormir ou dormir le matin ne vous aidera pas à bien dormir. La nuit, le sommeil sera agité et se transformera en cauchemar complet. Et sans cela, vous ne pourrez pas travailler normalement et rester de bonne humeur.
  2. Gymnastique respiratoire. Si vous avez peur, essayez de respirer profondément et avec mesure. Au prix de 5 - inspirez et au détriment de 5 - expirez. Il améliore l'échange d'oxygène en saturant le sang en oxygène. Faites l'exercice jusqu'à ce qu'un état de calme apparaisse.
  3. Puissance Il est important de ne pas boire de café, d’aliments gras ou de sucreries 4 heures avant le coucher. Ces produits améliorent le cerveau et empêchent le sommeil. Si vous voulez vraiment manger, vous pouvez boire du lait ou du kéfir, des fruits, manger une poignée de noix.
  4. Impact du bruit. Sur fond de sons, les peurs se dissipent. Le bruit du ventilateur, la musique calme et calme, les sons mélodieux de la nature vont supprimer le négatif et vous aider à dormir paisiblement.
  5. La sécurité Votre maison est votre château, où il n'y a pas de place pour la peur. C'est un endroit sûr. Accrochez les serrures aux fenêtres, fermez les rideaux, mettez à côté de la chose avec laquelle (à votre avis) vous pouvez obtenir une protection.

Important: Toute personne n'a pas peur de l'obscurité, mais de ce qui se cache derrière son voile. Ne laissez pas la panique "lever la tête", contrôlez votre état. Rappelez-vous que les bruissements, les grincements et les sons peuvent être expliqués par des événements réels et non fictifs.

Ces conseils vous aideront à comprendre comment surmonter la peur de l'obscurité chez les adultes. Et la thérapie de conte de fées est très utile pour les enfants. Nikotofob, en collaboration avec un psychologue, crée un scénario positif dans lequel le personnage principal surmonte les peurs du noir. Au cours de la création d'un conte de fées, il devient clair quelles pensées prévalent chez une personne dans le noir et les causes de cauchemars. Vous pouvez vous baser sur des contes de fées russes, sur la modification des personnages positifs et négatifs et sur l'orientation de leurs actions, ou créer vos propres histoires en inventant de manière indépendante un scénario.

Comment vaincre la peur du noir s'il ne se retire pas?

En psychothérapie, une direction cognitivo-comportementale est utilisée, dans laquelle une approche individuelle est utilisée. Les causes de Niktofobii, ses cauchemars et ses fantasmes, son comportement en état de panique. Il devient plus facile pour une personne de comprendre ce qui le dérange et comment se vaincre.

Au cours du jeu, il y a une «collision» avec la peur et les moyens de sortir de la situation actuelle sont déterminés. Il y a une prise de conscience de ce qui cause exactement la peur et comment surmonter cette image (fantaisie).

L'expression de soi créatrice aide à surmonter les expériences négatives. La création d’artisanat, le dessin, la modélisation aident le psychologue à voir l’état du client et son humeur, et à travers la créativité, à exprimer et à comprendre les causes des horreurs nocturnes, après les avoir examinées de jour.

En cours d'immersion, un niktofob avec un spécialiste pénètre dans une pièce sombre et se retrouve dans la situation réelle à l'origine du trouble phobique. Le psychologue aide à comprendre les fausses causes de la panique. Dans une situation créée artificiellement, la confiance et le sentiment de sécurité sont importants.

Lorsque vous contactez un spécialiste compétent et qualifié de Niktofobii, vous pourrez vous en débarrasser complètement. Habituellement, un travail psychologique complexe est effectué lorsqu'une personne réalise pas à pas le non-sens de ses peurs. Et puis, étant entré dans une pièce sombre, il n'y trouvera pas de chat noir.

Nicothobia

La nyctophobie chez les adultes et les enfants est une peur obsessionnelle irrationnelle de la peur du noir qui augmente avec le temps. La particularité de niktofobiya est qu’une personne est effrayée non pas par les ténèbres, mais par les surprises qu’elle cache. Jusqu'à 10% des habitants de la planète ont peur de l'obscurité.

Nicothobia - causes

La peur de la noirceur chez les adultes peut être due à de nombreux facteurs. Ici, la connexion génétique joue un rôle important. Depuis l’antiquité, l’obscurité était un danger pour l’homme: les prédateurs, les voleurs, etc. pouvaient attaquer. Dans l'obscurité, les organes de la vision perdent leur sensibilité et la personne voit faiblement.

Cultiver niktofobii aide également les expériences passées qui sont stockées en toute sécurité dans la mémoire de l’enfance. La plupart des enfants mûrs se séparent de leurs peurs et niktofobiya à l'avenir ne porte qu'une faible lueur de peur. Certains enfants à fort caractère luttent consciemment contre les peurs, dès le début de leur scolarité. Après un certain temps, les peurs les quittent, mais tout le monde n’est pas capable de les surmonter seuls. Beaucoup, déjà des adultes, continuent à éprouver la peur des pièces sombres, ainsi que des rues, tout en les cachant soigneusement des autres et en leur expliquant tout avec une mauvaise vue, une mauvaise orientation et, par conséquent, des chocs et des contusions. Leur explication semble très convaincante, cependant, quand ils se retrouvent soudainement dans une pièce sombre, les niktofoby vont paniquer et se donner.

La prochaine raison de la peur du noir est la peur de la mort - la thanatophobie. Cette peur a un niveau de manifestation à la fois caché et visible. Avec la présence de la tanatopie dans la peur des ténèbres, les experts commencent à travailler pour éliminer cette phobie.

Étant dans le noir, le niktofob est effrayé par le vide même. Il est donc conseillé de laisser la télévision et la radio allumées, mais il est déconseillé de regarder des thrillers, ainsi que des horreurs. Regarder devrait être quelque chose de relaxant et agréable. Les animaux domestiques aident également à combattre les mauvaises pensées.

Nyktofobiya - symptômes

La peur des enfants réside dans le subconscient et, au fil des années, elle ne fait que grandir. La nyctophobie survient spontanément, alors qu’il n’existe pas de véritables conditions préalables. Dans le noir, une personne qui ne voit pas de vrais objets fait appel à l'imagination pour présenter de superbes images. En outre, souffrant de niktofobii, voit ce qui n'existe pas en réalité, mais agit comme son fantasme.

Les symptômes de niktofobii sont la peur, une anxiété élevée, la transpiration, des vertiges, des tremblements, une perte de contrôle de la situation. Cette condition apporte un malaise et des souffrances niktofobu.

La peur du noir chez les enfants

À l'âge de deux ans, une nyctophobie peut commencer à se développer chez un bébé. Il se manifeste dans la peur d'être seul dans un lit la nuit, dans une demande d'allumage de la lumière ou dans le désir de passer dans le lit de ses parents. Ceci est normal, tout comme le stade de maturation. Peut-être que l'enfant seul est triste et qu'il souhaite communiquer. Ce n'est pas encore une réelle peur du noir. Mais si dès l'âge de trois ans, l'enfant commence à avoir peur d'aller seul dans la pièce sombre, les parents doivent alors sonner l'alarme. Avec une réponse adéquate des adultes, chez les enfants de cinq ans, la peur disparaît d'elle-même, mais elle peut se rappeler d'elle-même par un réveil soudain la nuit. Dans de tels cas, calmez l’enfant, serrez-vous dans vos bras, limitez votre séjour devant la télévision, lisez de bons contes de fées et maintenez une attitude émotionnelle positive. Le meilleur remède contre la nyctophobie chez les enfants sera une peluche préférée, un exemple pour les enfants plus âgés, une veilleuse incluse, un lait chaud pour la nuit, une musique apaisante agréable.

Nicothobia - traitement

Comment se débarrasser de la peur du noir? Beaucoup de niktofobis au fond veulent être guéris d'une peur obsédante de la peur du noir. Les psychothérapeutes recommandent de penser à votre rêve au coucher et de présenter sa réalisation. Ces fantasmes donneront confiance à une personne.

Vous pouvez vous aider: imaginez la situation qui a provoqué votre peur. Prenez une position confortable, pré-détendue et immergée dans vos souvenirs. Ce sera votre premier pas vers l'élimination de niktofobii. Puis, revivre votre phobie, recodez-la en une positive. Cela devrait être fait à plusieurs reprises, afin de consolider les nouvelles images positives qui seront enregistrées dans le subconscient et deviendront efficaces.

Si vous voyez quelque chose d'un autre monde: des fantômes ou des fantômes, il est recommandé d'aller à la rencontre de vos peurs. Une inspection minutieuse des locaux la nuit et une analyse approfondie de chaque article donneront confiance et élimineront la peur. Répondez vous-même: de quoi avez-vous peur exactement? Décrivez votre peur en détail afin que vous puissiez la comprendre. Faites correspondre les menaces réelles avec des menaces imaginaires. Vous n'êtes pas en danger lorsque les lumières sont allumées, alors pourquoi la menace sera-t-elle dans le noir? Enregistrez vos préoccupations et lisez-les. Dessine ta peur et réfléchis: de quoi ai-je peur dans le noir? Imaginez plus loin le plus terrible et le plus terrible, après avoir analysé à quel point il est réel. Assurez-vous qu'il n'y a pas de menace, allez au lit, en pensant à des choses agréables, car vous avez causé vos pensées avec des pensées désagréables.

Si le dépassement indépendant de la peur du noir n’a pas été couronné de succès, il est recommandé de consulter un psychothérapeute. Dans le traitement de cette phobie, les méthodes psychothérapeutiques, l'hypnothérapie se sont révélées excellentes, les techniques de relaxation et les diverses formations efficaces. Au plus fort de l'exacerbation, les sédatifs sont également prescrits pour soulager la tension nerveuse.

Causes et traitement de la nyctophobie - peur du noir

Dans la littérature psychologique, vous pouvez trouver beaucoup de peurs humaines existantes qui empêchent les enfants et les adultes de vivre en paix. L'un d'eux est la nyctophobie, qui est une peur panique irrationnelle de l'obscurité. Cette phobie a encore 3 synonymes: cattophobie, ecluophobie et achluophobie. Il peut se manifester dans la peur de sortir la nuit, ainsi que dans les pièces sombres, les couloirs et les sous-sols.

Définition du concept

Traduit du grec ancien "phobie" signifie la peur. Nyctophobia se traduit par la peur du noir. Il est génétiquement inhérent à chaque personne et repose sur l'instinct de conservation de soi, issu du passé profond de l'humanité.

Les personnes vivant dans des espaces ouverts craignaient l’arrivée de la nuit, car les prédateurs pouvaient partir à la chasse avec eux et prendre la mort.

L’incapacité de voir et de bouger dans le noir se traduit par une panique et une anxiété internes. Violent Fantasy dessine des images supposées exister dans un espace non éclairé et conduit à une forte libération d'adrénaline dans le sang, puis à des hystériques et à des hallucinations.

Causes skotofobii

Donc, skotofobiya - c'est la peur de l'espace non éclairé. Le plus souvent, cette peur est présente chez les enfants. À la suite de recherches menées par des psychologues, il s’est avéré que l’enfant n’avait pas peur de l’obscurité en tant que telle, il avait peur de ce qu’elle contenait. La pensée imaginaire dans l’enfance est surdéveloppée et est capable de dessiner n'importe quoi dans l’imagination.

Parfois, le manque d'informations à travers les yeux et une fantaisie violente peuvent amener un peu lâche au fait que ses monstres imaginaires commencent à le voir à la lumière du jour. Les experts identifient plusieurs raisons principales contribuant à l’émergence et au développement de la cattophobie:

  1. La perception actuelle d'une personne a déjà été baptisée en raison du fait que les personnes reçoivent une quantité excessive d'informations à travers leurs yeux. Le cerveau, essayant de s'adapter à la fois, enregistre ce qu'il a vu en images. Le fait de regarder constamment la télévision peut tranquillement surcharger la psyché de l’enfant mais aussi de celui d’un adulte. La passion pour les réseaux sociaux, où circulent chaque jour d’énormes quantités d’informations sans aucune censure, peut également entraîner une surcharge. En essayant de parvenir à l'équilibre, la psyché élimine l'excès sous forme de symptômes névrotiques, y compris diverses phobies.
  2. La surcharge émotionnelle et le stress entraînent également une tension générale de l'esprit et du corps. Une personne cherche inconsciemment des sorties pour sa sortie et, en règle générale, trouve dans ce qui est dangereux pour elle. Ainsi, les émotions négatives sont perdues et le soulagement vient au prochain choc émotionnel.
  3. La peur de la mort vient à l'enfant après avoir subi la perte d'un être cher. Le fait que des personnes puissent mourir est un choc pour la psyché fragile et ne rentre pas dans la tête des enfants. Faute de comprendre ce phénomène, le bébé commence à avoir peur de tout ce qui est incompréhensible et incontrôlable. Les ténèbres correspondent à cette définition.
  4. Des parents pas très intelligents, essayant de manipuler un enfant et d'influencer son comportement, intimident les enfants avec des histoires de babaykas, des monstres qui mangent des enfants coquins. La psyché de l'enfant est susceptible de tout, un enfant particulièrement méfiant commence à croire un mot aux adultes en qui il a confiance. Par la suite, l’enfant commence à bien se comporter et craint en même temps les pièces sombres dans lesquelles les monstres décrits par maman ou papa peuvent vivre.
  5. La situation négative au sein de la famille est également un «bon» déclencheur de l’apparition de niktofobii. Constamment présent lors des scandales parentaux, le bébé est très inquiet car papa et maman sont les deux personnes les plus proches entre lesquelles il ne veut pas éclater. Le stress interne entraîne l'épuisement du système nerveux et de la psyché, ce qui se traduit par une anxiété. L'inquiétude elle-même n'est pas un phénomène objectivé, et toute personne, cherchant à alléger son destin, trouve un sujet craintif. Les ténèbres en font partie.
  6. Les adultes utilisent différentes méthodes pour punir leur progéniture. Les enfants proches particulièrement sophistiqués se retrouvent dans des pièces sans lumière afin d’effrayer davantage et d’affecter leur obéissance. De telles méthodes affectent immédiatement le psychisme fragile et peuvent laisser une empreinte sur le reste de leur vie.

On peut donc en conclure que l’apparition de la nyctophobie est toujours précédée d’influences négatives sur l’environnement humain. Il comprend les événements en cours et l'environnement de l'individu. Et aussi le fait qu'il n'y ait pas de réponse concrète à la question de savoir qui a peur d'une personne qui souffre de bestialité est évident.

Symptômes de manifestation

Un enfant ou un adulte souffrant d'un tel trouble ne comprend pas de quoi il a peur. La skotophobie peut être reconnue par 3 groupes de signes:

  • physiologique - cela inclut les manifestations végétatives telles que vertiges, manque d’air, transpiration, diarrhée, tachycardie, vomissements;
  • état de panique psychologique après avoir été frappé dans des pièces et des rues sombres, actions compulsives, développées comme moyen inconscient de réduire l’anxiété;
  • social - une personne ne reste jamais dans le noir et a ses endroits les plus dangereux qu’elle ne visite jamais, par exemple des cimetières ou des ruelles sans lanternes.

Nicothobia peut et doit être traitée en travaillant dans les trois groupes de manifestations. Les peurs humaines sont considérées comme un élément de la psyché qui existe à tout moment et porte nécessairement un message de l'inconscient. Les peurs peuvent être transformées en quelque chose de positif avec l'aide de spécialistes.

Traitement Nyctophobia

Toutes les peurs humaines, y compris la niktophobie, peuvent être traitées. Il existe deux manières connues de corriger cette condition:

  1. La pharmacothérapie consiste à prendre des sédatifs, des antidépresseurs et des tranquillisants. Ils visent à réduire les manifestations végétatives du corps lorsqu’ils éprouvent de la peur. Il est important de comprendre que les pilules ne guérissent pas la cause, car elles se situent dans la sphère de la psyché. Ils n'éliminent que les conséquences et ne constituent donc pas le type principal et principal de traitement. L'automédication peut être préjudiciable. Il est donc hautement indésirable de se prescrire et de prendre des médicaments. Il est nécessaire de consulter un médecin et d'obtenir des conseils compétents.
  2. Rencontrer un psychologue est l'élément principal du traitement des phobies. Actuellement, il existe un grand nombre d'écoles de psychologie avec des approches et des outils différents pour travailler avec le client. Par exemple, la thérapie par l'art affecte la psyché par le biais de la créativité et convient parfaitement aux enfants. La démarche Gestalt fonctionne avec le corps humain et les sens. La psychologie cognitive vise à changer la pensée inefficace, ce qui conduit une personne à des problèmes psychologiques.

Ce ne sont que quelques écoles, il en existe d’autres, parmi lesquelles chaque individu peut choisir celle qui lui est la plus proche.

Si les phobies sont graves et conduisent à l'autodestruction et à des blessures, ainsi que pour les personnes, il est intéressant de combiner ces deux méthodes pour obtenir un impact plus efficace. Le temps consacré à la correction dépend de la durée de la maladie, de sa gravité et des caractéristiques de la personnalité de la personne qui en souffre. Parfois, il faut un mois à une personne pour faire face à une maladie, d’autres prennent des années.

Thérapie par peur des bébés

L'activité principale de l'enfant est le jeu. C'est donc avec son aide qu'il est préférable de se débarrasser des peurs tourmentantes. De manière indépendante, les parents peuvent prendre les mesures suivantes:

  1. Vous devez donner du papier et des crayons à votre enfant et lui demander de dessiner sa propre peur. Pas besoin d'intervenir et de l'inviter. Une fois que le dessin est prêt, vous devriez en parler avec l'enfant. Il est nécessaire de demander comment il s'appelle, comment s'appelle celui qui est sur la photo, ce qu'il veut, ce qu'il fait, ce qu'il mange, ce qu'il aime et qu'il n'aime pas. Plus on posera de questions, plus le bébé apprendra de quoi il a si peur. En même temps, il peut avoir des sentiments différents pour le dessin: quelqu'un décide de se faire des amis avec la peur, d'autres sont en colère.
  2. Dans le second cas, il est nécessaire de proposer de déchirer le motif en petits morceaux, puis de le graver. L'enfant perçoit ces actions comme une victoire sur sa phobie et son état s'améliore nettement.

Cet exercice doit être fait périodiquement: le triomphe constant de la grand-mère entraînera une diminution de l'anxiété et une diminution de la peur. L'image dans l'image paraîtra de moins en moins à chaque fois, les couleurs seront plus claires, sa forme changera jusqu'à ce que le bébé devienne complètement indifférent à lui et qu'il l'oublie.

La cache-cache est également un excellent moyen de lutter contre les peurs: un enfant est laissé seul et souvent dans des coins sombres. En ce moment, il est amusant et bon. Vous pouvez cacher des jouets et demander à leur fils de les trouver. Les emplacements pour cacher des objets doivent être alternés et choisir sombre et clair.

Pour encourager le petit gars à rechercher des jouets, vous devez entrer dans le système de récompense. La promotion d'un objet trouvé dans un coin sombre devrait être bien supérieure à celle d'un objet brillant. Ainsi, il est possible de travailler sur les peurs des enfants à la fois de manière indépendante et avec la participation d'un spécialiste. La psyché des enfants n’est pas encore complètement formée et est donc susceptible d’être corrigée.

Nyktofobiya - La peur du noir - Causes, symptômes et traitement

Troubles phobiques à des degrés divers, la majorité de la population mondiale en souffre. Ils sont soumis à des personnes d'âges et de catégories sociales différents. La science a établi que la plupart de nos phobies sont issues de l’enfance: c’est à cet âge vulnérable que toutes sortes de peurs et de peurs s’enracinent dans l’esprit subconscient. Il n'y a pas d'exception et niktofobiya - peur du noir. Elle est considérée comme l'une des phobies les plus courantes. Souvent, une phobie telle que la peur des ténèbres persiste chez ses propriétaires, même à l'âge adulte. Alors, qu'est-ce que la nyctophobie et comment la combattre?

Phobie de l'enfance: peur du noir chez un enfant

En pratique psychologique, une expérience unique a été menée. 200 mères ayant des enfants de 2 à 10 ans ont été interviewées. On leur a offert une liste de 30 peurs et phobies. Ils devaient être classés par ordre décroissant en fonction du degré de soumission de leurs enfants à ces phobies, de la gravité de leurs sentiments et de leur anxiété face à chaque type de peur. Plus de 80% des mères ont peur de la noirceur dès le départ. Les statistiques montrent que 8 enfants sur 10 sont sujets à des troubles phobiques tels que la niktophobie.

La plupart des phobies qui persécutent une personne dans son enfance s'estompent ou disparaissent au fur et à mesure que la personne grandit. Conservation du niktofobii à l'âge adulte - le phénomène n'est pas trop fréquent ni trop surmontable. La règle de base à respecter lorsque vous traitez avec vos propres peurs est de les traiter correctement, de percevoir objectivement l'objet de la peur. Enregistre de niktofobii et la possibilité de "contenir" leur peur.

Nicothobia chez les adultes

La situation est différente lorsque la peur des ténèbres suscitée par les enfants ne disparaît pas au fur et à mesure que la personnalité se modifie, mais progresse au fil des années, poursuivant une personne à l'âge adulte et se transformant en trouble anxieux. Selon les statistiques, le nombre d’adultes souffrant de phobie des ténèbres représente environ 10% de l’humanité totale.

De nombreux adultes exposés à ce trouble neuro-phobique ne demandent pas de traitement à un spécialiste car ils considèrent cette maladie comme «honteuse», enfantine et indigne. En outre, beaucoup pensent pouvoir y arriver seuls. Cependant, si la peur des ténèbres a acquis un état de désordre mental, il sera plutôt difficile de la gérer vous-même. L'aide d'un spécialiste qualifié est nécessaire.

De plus, remettre ce problème à plus tard peut conduire à une situation critique. Et la qualité de vie d'un adulte atteint de nyctophobie est considérablement réduite. Il doit éviter de nombreux événements de la vie et faire constamment l'expérience de désagréments.

Causes de la nyctophobie

Toute phobie a un objet en soi, qui est perçu subjectivement par une personne et qui forme l’anxiété. L'essence de niktofobiya est qu'une personne n'est pas inquiète à cause de la noirceur même de l'absence de lumière. L'objet de sa phobie est des images imaginaires, quelque chose qui peut «se cacher dans l'obscurité», et un sentiment d'impuissance face à ces images imaginaires. Après tout, il est "dépourvu de vision", il ne peut pas s'échapper à temps ni réagir au danger.

En l'absence de capacité à bien voir dans le noir, le cerveau d'un nyctophobe synthétise des objets visuels dont le caractère ne dépend que du degré de richesse de son imagination. Il est souvent visité par les images vues dans les films du genre «Horror», les personnages de contes de fées entendus dans l’enfance, divers récits mystiques et mythes. Lorsque de telles pseudo-hallucinations visuelles sont permanentes et stables, provoquant une anxiété pathologique, on peut parler de la présence d'une maladie telle que niktofobiya.

En l'absence de traitement approprié et de travail sur soi-même, une phobie peut acquérir un développement défavorable: les pseudo-hallucinations deviennent fréquentes et stables, et la conscience cesse d'être analysée et commence à être perçue comme une réalité. Dans ce cas, il est très dangereux de négliger le traitement du problème existant. Dans les pires circonstances, une peur de l’obscurité innocente et inoffensive dans l’enfance peut conduire à des hallucinations visuelles persistantes et à un trouble mental complet de la personnalité, qui constitue déjà une maladie psychologique grave.

Manifestations et symptômes de nyctophobie

Le plus souvent, cette phobie se développe dans l'enfance. Mais certaines personnes peuvent se produire à l'adolescence, à l'âge adulte. Le plus souvent, son apparence est associée à tout événement négatif survenu dans un espace sombre et aux expériences qui l'ont provoqué. Un petit enfant oublie rapidement la cause première de la peur et même l'événement qui l'a provoquée. Mais au niveau subconscient, la peur persiste longtemps ou même toute la vie. Chez un adulte, la nyctophobie peut aussi apparaître après une psyché traumatique et déplaisante d'un incident survenu dans l'obscurité.

Il est nécessaire de bien distinguer la peur naturelle des ténèbres, provoquée par l’instinct de conservation de soi, et la phobie. Si un individu ordinaire dans le noir est un peu inconfortable et qu'il éprouve un peu d'inconfort, le nyktofob réagit de manière très différente. Une fois dans une pièce sombre, il ressent une peur vive et incontrôlable, même des attaques de panique. Il y a une réaction physiologique et un comportement inadéquat. Par exemple, un niktofob peut demander de l'aide, se battre de manière hystérique ou tenter de prendre son envol. De plus, pour lui, peu importe où exactement courir, l'essentiel est à la source de lumière.

Les adultes niktofoby dissimulent souvent leur peur des autres, ce qui justifie leur réticence à se trouver dans un espace obscur, avec une vue médiocre et une perte de capacité à naviguer dans le noir. Pour les gens ordinaires, sans éducation psychologique spéciale, leurs croyances auront l’air très véridiques. Pendant des années, souffrant d’anxiété, la plupart des Nikofobov apprennent à dissimuler habilement sa peur, se réincarnant en véritables acteurs! Mais lorsqu'un niktofobu se trouvera dans le noir, de façon inattendue et sans préparation adéquate, il révélera immédiatement sa maladie avec un comportement inapproprié et une attaque de panique.

Si vous allez vous coucher, un niktofob typique vérifiera scrupuleusement le fonctionnement des sources lumineuses - une lampe de bureau ou une lampe de sol. Beaucoup d'entre eux ont toujours des sources de lumière supplémentaires sous la main - allumettes, briquets, bougies, lanternes. Dans leur maison, l'éclairage électrique peut être allumé toute la nuit. Beaucoup d'entre eux ont peur de sortir dans le noir.

Un compagnon typique de la nyctophobie peut être la tanathobie - la peur de la mort. Il est voilé, inconscient ou manifeste. Un autre compagnon de la phobie des ténèbres est la peur de la solitude. Certains niktofobov n'acceptent pas catégoriquement d'être seuls dans une pièce sombre avec lui. Ainsi, certains d’entre eux ne peuvent aller au lit que si d’autres personnes sont dans la pièce. Certains remplacent la présence d'une autre personne par une télévision ou une radio, se créant ainsi un partenaire illusoire. Le degré extrême de trouble phobique nerveux est la création de l'interlocuteur dans sa propre imagination et sa conversation avec lui. Ces symptômes peuvent indiquer des maladies psychologiques plus graves - hallucinations, trouble de la personnalité et autres.

Symptômes de nyctophobie

Les symptômes de la peur des ténèbres sont généralement de nature épisodique et apparaissent au début de la nuit ou lorsqu'un individu pénètre dans une pièce sombre. Le reste du temps, ils ne se manifestent pratiquement pas et le nyctophobe mène une vie tout à fait normale comme une personne normale. Les symptômes apparaissent aux niveaux émotionnel et physique. Si la maladie évolue ou a une nature négligée, les surcharges nerveuses et émotionnelles quotidiennes causées par la phobie affectent la santé générale de la personne, provoquant des maladies chroniques et des névroses.

Symptômes physiques de la nyctophobie:

  • palpitations cardiaques;
  • chute de pression;
  • coliques, troubles digestifs;
  • migraines, maux de tête;
  • tremblements, transpiration ou frissons;
  • faiblesse dans les muscles des membres;
  • "Pause" voix, discours confus et bégaiement;
  • troubles du sommeil, insomnie.

Sur le plan émotionnel, Niktofoba poursuit:

  • des cauchemars;
  • comportement inapproprié, nerveux;
  • attaques de panique;
  • dépression émotionnelle;
  • sens aigu de la peur;
  • sentiment de désespoir, désespoir, sentiment incontrôlable de mélancolie et de solitude;
  • désir ardent de s'envoler (à la source de lumière).

Quel est le danger de Niktofobii?

Les psychologues et psychiatres américains du centre médical Brigham and Women.s Hospital conviennent que les troubles phobiques à l’âge adulte et chez les personnes âgées augmentent les risques de décès prématuré ou non naturel. Le sang de 5243 patientes âgées de 40 à 70 ans a été examiné. Parmi eux se trouvaient des patients ne présentant aucune phobie et susceptibles de souffrir de troubles phobiques. L'étude visait à analyser l'état des télomères - les composants protéiques des chromosomes, qui montrent le degré de vieillissement des cellules et de l'organisme tout entier. À la suite de l’étude, il s’est avéré que les télomères étaient beaucoup plus petits chez les femmes souffrant de phobies que chez les patients en bonne santé. Ces données indiquent un processus de vieillissement biologique plus intensif chez les personnes souffrant de phobies.

Cette théorie est confirmée par les expériences des scientifiques russes. Une étude et une analyse des antécédents médicaux d'hommes décédés de maladies cardiovasculaires, à savoir d'accidents vasculaires cérébraux ou de crises cardiaques, ont été menées. Les indicateurs médicaux et les antécédents cliniques de la maladie, ainsi que les informations reçues des patients décédés de la famille et des proches morts concernant les caractéristiques de mode de vie, de régime alimentaire et de comportement ont été analysés. La conclusion a confirmé les résultats de l'étude menée par des collègues américains: à savoir les réactions émotionnelles, le contexte émotionnel dominant et l'intensité de la réaction aux facteurs de stress sont un catalyseur du développement des maladies cardiovasculaires et d'autres maladies qui contribuent à leur transition vers la forme chronique. Les peurs, sur lesquelles le patient n'a pas jugé nécessaire de travailler, se transforment tranquillement en trouble anxieux-phobique, ce qui entraîne une pathologie du fonctionnement de tout le système nerveux. Le système nerveux affaibli est avant tout des problèmes dans le travail du cœur, des vaisseaux sanguins, des dysfonctionnements de la fonction endocrinienne dans le corps.

Prérequis pour le développement de niktofobii

Pour savoir comment vous débarrasser de niktofobii, vous devez d’abord comprendre ce qui a provoqué son développement. La tendance même aux troubles phobiques peut se former même au stade de la découverte de l'embryon dans l'utérus. Au stade de la formation du système nerveux du bébé, ses principales caractéristiques sont définies. Si la femme enceinte ressent de l'anxiété pendant la grossesse, le fœtus en est également affecté. Dans le cerveau en développement de l'enfant, l'instinct de conservation de soi est déjà acquis, ce qui signifie qu'il est également capable de ressentir un sentiment de peur qui active les mécanismes de défense de l'organisme.

On peut dire que le fœtus est simplement une accumulation de cellules. Cependant, de nombreux enregistrements échographiques au cours d'avortements montrent que le fœtus évite les instruments qui envahissent l'utérus pour le retirer, lui branle les jambes et tente de «nager» de l'agresseur pour s'enfuir.

Une telle réaction indique clairement la capacité de l'embryon à ressentir la peur et à se protéger même en début de grossesse. Une mère atteinte d'un trouble phobique le transmet à l'enfant. Son cerveau en émergence se souvient de la réaction de la mère aux facteurs de stress. En conséquence, un tel enfant naît avec une tendance aux troubles nerveux.

En particulier, la peur des ténèbres chez la mère se transmet également à l’enfant, car même un nouveau-né se souvient intuitivement de sa réaction à des facteurs de stress spécifiques.

Une autre raison de la formation de nyctophobie dans l'enfance peut être la situation récurrente suivante: l'enfant se réveille la nuit et éprouve un besoin biologique. Dans l'obscurité, les parents endormis pour une raison quelconque ne réagissent pas à l'enfant à temps. Inconsciemment, il commence à ressentir un sentiment de solitude et de peur, et puisque la situation s'est produite dans l'obscurité, une pièce sombre est inévitablement associée à la peur d'être abandonné, inutile.

Certains parents croient, à juste titre, que vous ne pouvez pas gâcher l’enfant, habitué à ce qu’ils aient recours à lui "dès le premier cri". Mais un bébé avec un système nerveux vulnérable peut être blessé par une telle éducation. Par conséquent, les pédiatres et les psychologues pour enfants, quelle que soit leur méthode d’éducation, recommandent également de prendre en compte les particularités du système nerveux du bébé et sa vulnérabilité.

Le manque d'attention des parents à l'égard de l'enfant peut accroître sa peur du noir et de nombreuses autres phobies.

L'inquiétude des parents est directement transmise au bébé: il adopte une façon de réagir aux situations stressantes.

En particulier, la peur des ténèbres lui est transmise par ses parents avec une probabilité de 80% sur cent. De plus, l'enfant ressent l'anxiété parentale à un niveau subconscient, lit ses émotions de manière non verbale à travers ses sens. Au niveau instinctif, les actions et réactions des parents sont perçues par le nourrisson comme correctes, ne sont soumises à aucune analyse et sont pleinement adoptées par ceux-ci.

La nyctophobie chez un enfant en bas âge indique une hyper-anxiété, qui s'est formée pendant la grossesse ou au cours des premiers mois de la vie. Ce phénomène est le plus caractéristique des enfants de parents âgés (enfant attendu de longue date, hyper-care) ou des parents atteints de troubles phobiques et anxieux. Les enfants qui sont les enfants uniques dans la famille sont également sujets à la peur des ténèbres et à d’autres phobies, car ils sont entourés de soins excessifs et de l’anxiété. Ceci est facilité par l’absence de frères et sœurs avec lesquels vous pouvez jouer et qui sont à côté de l’enfant dans une crèche, ce qui exclut la solitude pendant le sommeil et la nuit. Dans le même temps, l'optimisme, la stabilité émotionnelle des parents sont également transmis à l'enfant et constituent une prévention puissante des troubles anxieux en lui.

Élever un enfant dans une famille qui est tombée dans une situation de vie difficile, sans succès, dans lequel règnent un climat de conflit et de tension, contribue également au développement des phobies.

Les conditions préalables à la formation de niktofobii chez un adulte peuvent être des traits de personnalité tels que:

  • hyperémotionnel;
  • vulnérabilité psychique;
  • vulnérabilité et sensibilité;
  • inclination fortement et vivement, pour éprouver pleinement toutes les émotions.

Ces personnes sont différentes en dehors de la boîte, une imagination riche. Tous les facteurs de stress laissent une empreinte indélébile sur leur psychisme, les expériences de tous les événements sont très intenses. En même temps, leur système nerveux est plutôt inerte et rigide pour passer rapidement des émotions négatives aux émotions positives. Cela les amène à rester trop longtemps concentrés sur les phobies. Ces personnes sont plus susceptibles de développer de l'anxiété.

Traitement niktofobii: comment se débarrasser de la peur du noir?

Chez la plupart des enfants atteints de nyctophobie, le trouble disparaît de manière autonome au fur et à mesure de leur croissance. Le traitement de niktofobii chez l'adulte nécessite dans la plupart des cas une intervention d'un psychothérapeute. Cependant, certaines personnes ayant une forte volonté et une forte motivation parviennent à la surmonter par elles-mêmes.

Les psychothérapeutes recommandent vivement de consulter un médecin pour les symptômes de troubles nerveux: leur non-respect peut entraîner des effets néfastes sur la santé en général et des maladies psychologiques plus graves.

Avec un traitement opportune chez un spécialiste, un schéma individuel de traitement de la nyctophobie est prescrit. La thérapie est effectuée dans un complexe, avec l'utilisation d'un travail psychothérapeutique et la prise de médicaments si nécessaire. Le traitement en temps opportun garantit des résultats de traitement élevés et une élimination complète des phobies.

Si cet article vous semble intéressant, partagez-le sur les réseaux sociaux ou laissez un commentaire ci-dessous. Nous serons heureux si autant de personnes que possible sont informées de ce projet, car nous aidons la société à lutter contre les phobies et les peurs!

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie