Anthropophobie - une maladie qui se manifeste par la peur des passants et des voisins. Le sujet de la peur peut être une variété d’objets, quels que soient leur apparence, leur sexe, leur âge. Les experts attribuent la peur des gens à un groupe de phobies sociales, car cela conduit à l'incapacité d'accomplir des tâches publiques.

Anthropophobie - peur des gens

Signes de maladie

La peur des gens est caractérisée par des symptômes caractéristiques. Leur apparence permet de suspecter le développement de la maladie. Anthropofoba peut être reconnu par son comportement:

  • hostilité sans cause envers toutes les personnes;
  • peur des étrangers;
  • peur des personnes présentant des traits caractéristiques d'aspect (fanon, graisse);
  • dans une foule en proie à la panique;
  • peur des personnes ivres;
  • éviter les événements sociaux;
  • anxiété préventive, lorsque quelques jours avant le rendez-vous, il y a des problèmes de sommeil et d'alimentation.

Réaction à l'invasion de l'espace personnel

Tout le monde a une zone de confort. La pénétration au-delà de ses frontières est source d'inconfort: panique, anxiété, doutes sur la sécurité. La violation de l'espace personnel suscite l'inquiétude de nombreuses personnes et la peur des gens. Périodiquement, le désir de rester seul est caractéristique de nombreuses personnes en bonne santé. L'absence d'une telle possibilité peut entraîner une mauvaise humeur et une mauvaise santé. Si le symptôme se manifeste sous la forme d'un état obsessionnel, cela indique une pathologie.

Caractéristiques comportementales

Un autre signe de peur des étrangers est un comportement compulsif. Il se manifeste sous la forme d'une répétition de mouvements obsessionnels. Un tel comportement est destiné à bloquer la peur incontrôlable. C'est une sorte de réaction protectrice du corps. Le patient se trouvant dans une rue encombrée commence à compter et passe sans s'arrêter. La phobie se manifeste sur le plan psychophysique, il y a donc malaise, dépression et attaques de panique.

Certains pensent peut-être qu'un tel comportement est inoffensif, car la peur des personnes ne constitue pas une menace pour les autres. Pour l'homme lui-même, l'état de peur constant ne passe pas sans laisser de trace.

Le patient considère constamment les passants

Peur de la santé

La maladie est accompagnée de divers états négatifs. Ceux-ci incluent: les troubles mentaux, la névrose, la dépression. Tout cela complique la vie d'une personne anthropophobique. Il est tourmenté par la peur des gens, il craint de contracter une maladie incurable, d'être attaqué par des inconnus. Tous les contacts avec le monde extérieur, au sens du patient, entraînent une perte de santé.

Cela se termine par la restriction de toute communication, les exceptions ne sont pas faites même pour les proches. Si une assistance d'urgence est nécessaire, l'anthropophobe ne se tournera pas vers les populations et l'offre de fournir toute l'assistance possible sera rejetée.

La peur des étrangers crée des problèmes d’emploi. Il est difficile de trouver un métier approprié qui n’implique pas de communication. Le processus d’apprentissage pose également d’énormes difficultés, car dans la très grande majorité des cas, il est impossible sans communication. La peur des gens est plus forte que le désir de travailler.

Manifestations physiques

La peur des personnes provoque la transpiration, le tremblement du patient. Le visage devient rouge, la respiration devient difficile. Un pouls anthropophobe peut devenir plus fréquent, un essoufflement peut apparaître, une pression peut augmenter, il lui devient difficile d'exprimer clairement ses pensées. Il y a un sentiment que d'autres sont condamnés pour l'apparence, ce qui entraîne une incapacité à parler. La communication provoque un désir irrésistible de partir afin de se débarrasser des sensations désagréables.

Travailler et étudier sont impossibles sans contact avec des personnes.

Raisons

L'apparition de la maladie survient principalement à l'adolescence. Ils sont également touchés par les représentants des deux sexes. L'impulsion pour le développement d'une phobie peut être à la fois psychologique et physique. L'enfant a le sentiment que la sécurité et le confort ne viennent que dans la solitude. Il y a une peur des gens, une méfiance envers les autres, leur présence suscite la méfiance. Au fil du temps, ce comportement devient la cause de l'isolement social, des distorsions mentales. L'individu se rapproche et tente de mener une vie de solitude, sortant rarement dans la rue.

Anthropophobie - une maladie des personnes ayant une faible estime de soi. Les critiques constantes, le manque d'éloges de la part d'associés proches créent une incertitude. Le patient vit dans un état anxieux, attendant le prochain coup porté à l'ego et recherchant des signes de mécontentement des autres.

La peur du déshonneur dans les yeux des autres peut conduire au développement de la névrose et de l’anthropophobie. Les patients qui ridiculisent considèrent souvent les caractéristiques de leur apparence et de leur comportement.

Les expériences de l'enfance ne se terminent pas toujours par la névrose. Les traits de personnalité d'un individu influencent la probabilité d'une phobie, même chez ceux qui n'ont pas connu de conditions de vie difficiles. Une maladie mentale grave peut conduire au développement de la maladie.

Par exemple, les femmes peuvent être des deux sexes. La cause d'une phobie chez les hommes plus faibles peut être l'envie, causée par la beauté de quelqu'un d'autre, un mariage réussi, le bien-être matériel, la croissance de carrière. Les hommes sont préoccupés par d'autres problèmes: incohérence financière, caractéristiques intimes du corps et autres. En premier lieu, la situation financière est difficile et le manque de travail décent.

Le mécanisme de la formation de psychotrauma

Méthodes de traitement

Se débarrasser de la peur des personnes seules n'est pas chose facile, vous devez donc contacter un spécialiste. Afin de prescrire un traitement efficace, le médecin mène une enquête.

Après cela, il est recommandé au patient de se soumettre à des séances de conseil psychologique car, dans les cas avancés, les efforts indépendants ne donnent pas tous les résultats. Si nécessaire, effectuez de l'hypnothérapie. Des difficultés surviennent chez les patients qui ont peur des médecins. Dans ces cas, la réception dans les vêtements de tous les jours aide à se débarrasser de la peur.

Les méthodes suivantes ont fait leurs preuves: méditation, exercices de respiration, auto-hypnose, thérapie cognitive. La thérapie Morita basée sur les principes du bouddhisme zen enseigne au patient à accepter ses peurs en tant que facteur indépendant. Un individu ne repousse pas sa phobie, mais apprend à vivre avec elle, après quoi il trouve les moyens appropriés pour se débarrasser de la maladie. Pour chaque cas, un schéma thérapeutique optimal est sélectionné. Au début, plusieurs séances suffisent pour apprendre au patient à remplacer les pensées négatives par des pensées positives.

Lorsque les symptômes sont détectés, les actions suivantes doivent être prises:

  • admettre avoir un problème;
  • comprendre la vraie raison de son apparition;
  • se débarrasser progressivement de la peur par le contact avec les gens;
  • faire de nouvelles connaissances pour développer les compétences de communication.

La maîtrise des interactions sociales simples peut surmonter la peur. Ceux-ci peuvent être:

  • faire les courses;
  • trajet en taxi;
  • marcher dans le parc;
  • aller au cinéma.

Au début, l’influence de la société est minimale, puis amplifiée. Avec le temps, être dans un lieu public deviendra familier, la peur des étrangers disparaîtra.

Les manifestations pathologiques des phobies sous toutes leurs formes sont mieux traitées dès les premiers stades, jusqu'à ce que la maladie soit devenue négligée. Leur particularité est qu'une personne, consciente de l'anomalie de son comportement, peut demander rapidement une aide médicale. Le traitement aide à démarrer une nouvelle vie dans laquelle il n'y a pas de place pour la tension constante et la peur.

Kakomorfobiya. Peur des gros

Le mot komorofobiya - c'est la peur des personnes grasses ou obèses - vient du grec caco, qui signifie "forme laide", et phobos - "peur ou dégoût". Ainsi, la phobie signifie une peur irrationnelle des personnes grasses.

Dans une certaine mesure, le trouble peut être associé à des problèmes de forme du corps, généralement causés par l'environnement ou la culture. Personne ne veut ou n'aime un corps gras; Les grosses personnes sont rarement montrées au cinéma ou à la télévision, à moins de se moquer de leur poids. Certains ont peur des personnes grasses et ne peuvent tout simplement pas contrôler les émotions qui surviennent lorsqu'ils se rencontrent. La personne comprend que cette peur est irrationnelle, mais il n’est toujours pas possible de contrôler les attaques de panique que l’on rencontre en pensant ou en voyant des personnes grasses.

Le patient peut comprendre que le poids n'a rien à voir avec la nature humaine, mais, d'une manière ou d'une autre, ne peut que ressentir des pensées négatives, des sentiments de peur, de dégoût ou d'angoisse à côté de l'objet de la phobie.

Raisons

Comme dans le cas d'autres troubles spécifiques, la peur des personnes grasses résulte d'épisodes négatifs ou traumatiques associés à l'obésité à un âge précoce. La plupart des personnes en surpoids marchent lentement et font leur travail lentement. De plus, une telle personne pourrait intimider un enfant inconsciemment.

La plupart d'entre eux sont seuls et ont des pensées et des humeurs dépressives qui les poussent à oser les autres. Peut-être l'enfant a-t-il été victime de violence ou d'impolitesse d'un gros homme, ce qui a provoqué le développement de la peur, ou un enfant obèse à l'école s'est moqué de lui.

Les symptômes

La peur des personnes grasses a tendance à causer diverses manifestations physiques et émotionnelles, notamment:

Rythme cardiaque rapide, respiration rapide et profonde

Panique, désir de fuir ou de se cacher

Les symptômes mentaux comprennent les pensées obsessionnelles, les difficultés à penser à autre chose que votre peur, l'apparition d'images mentales de la mort résultant de l'attaque d'une personne obèse. Les symptômes émotionnels incluent l’anxiété avant de rencontrer l’objet phobie. Le patient essaie donc d’éviter les centres commerciaux, les restaurants et les autres lieux publics où il ya une forte probabilité de les voir.

Traitement

Les méthodes médicales sont souvent le seul moyen de surmonter cette phobie, en particulier lorsque la peur interfère avec la vie quotidienne.

Les sédatifs, les antidépresseurs et les médicaments contre l'anxiété aident souvent à surmonter les symptômes du trouble. Cependant, la plupart des psychiatres évitent de les prescrire en raison d'effets indésirables, tels qu'une somnolence grave, etc. De plus, les médicaments ne résolvent pas les problèmes, mais procurent seulement un soulagement symptomatique.

L'hypnoanalyse ou l'hypnothérapie est une méthode éprouvée qui aide l'esprit à s'adapter aux différents sentiments et réactions qui se produisent chez l'homme.

La thérapie comportementale et la désensibilisation sont deux autres méthodes efficaces qui aident à surmonter la peur des personnes grasses. Ils incluent la modification de la réaction par une exposition progressive sous forme de situations, d’images, etc.

Peur des gens - comme on appelle la phobie, symptômes et causes, se débarrasser de la peur

Chaque personne a ses propres peurs. Une phobie est une explosion émotionnelle négative qui survient par rapport à un foyer spécifique d'une menace imaginaire. Actuellement, les scientifiques ont dérivé plus de 500 types de phobies. Aujourd'hui, nous allons parler de l'un d'entre eux - la peur des gens ou l'anthropophobie. Nous apprenons comment traiter ce trouble mental et considérons les types de peurs.

Comment l'anthropophobie se manifeste-t-elle?

Certaines personnes sont capables de montrer une suspicion excessive envers une personne ou d'éviter la franchise lors d'une communication. Tout cela n’est qu’une barrière psychologique ordinaire, non provoquée par une phobie. Mais la crainte réelle de nouvelles situations ou de nouvelles personnes est assez problématique pour l’individu. Par exemple, une personne essaie de mener une vie de recluse et minimise les contacts avec la société environnante. Ces personnes ne sont pas en mesure de demander de l'aide, même d'un parent proche, ni de montrer de la sympathie à la personne qu'elles aiment. L'Anthropofobam est très présent dans une entreprise bruyante et, plus encore, pour être le centre d'attention.

anthropophobie - peur des gens

Quelles sont les raisons de la peur des gens?

Jusqu'à présent, les psychologues ne sont pas parvenus à un seul avis sur la cause de l'apparition de la peur des gens. La plupart des psychothérapeutes pensent que l'anthropophobie a été provoquée par des circonstances négatives dès l'enfance. Fondamentalement, il s’agit d’un traitement cruel infligé à une personne ou de méthodes «inhabituelles» d’éducation des parents négligents. Violence physique, humiliation morale, déception - tous ces facteurs suscitent des craintes d'adaptation sociale et la peur des autres personnes d'un certain type.

Comment se débarrasser de la peur des gens?

En tant que tel, des moyens spécifiques pour se débarrasser de la peur des gens là-bas. Vous ne pouvez que soulager l'état de stress d'une personne atteinte de phobie.

Exercice

Un entraînement actif peut atténuer les attaques de phobie asociale. Cela est dû au développement actif de l'adrénaline au cours de l'exercice, ce qui aide à soulager la tension émotionnelle et le stress. Une personne se sent plus confiante et ne va pas au fond de ses peurs psychologiques d’étrangers.

Assistance psychologique

La méthode la plus efficace pour éliminer la peur des gens consiste à contacter un spécialiste. Seul un psychologue compétent et qualifié est en mesure d'éliminer les attaques de peur en peu de temps et de réduire le risque de récurrence. En règle générale, le médecin prescrit un traitement complexe comprenant des procédures de méditation et de relaxation, une psychanalyse détaillée et un traitement antidépresseur choisi individuellement.

anthropophobie est traitée avec l'aide de fitness et des séances avec un psychologue

Types d'anthropophobie

Actuellement, il existe plus de 100 types d'anthropophobie qui surviennent à tout âge et dans différentes situations. Même une personne socialement adaptée peut craindre une certaine personne ou certains types de contacts tactiles. Considérez les types les plus communs de peurs sociales des gens.

Peur des grandes foules

La peur des grandes foules ou la démophobie est l’un des troubles psychologiques les plus courants. Une personne tombe dans une crise de panique incontrôlable alors qu’elle est dans un endroit surpeuplé. Il peut s'agir d'un métro, d'un centre commercial et des transports en commun aux heures de pointe. Le rythme effréné de la société opprime la démophobie et instille davantage de peur pour la foule.

Peur de toucher les gens

La peur de toucher les gens est une forme assez rare de phobie. En règle générale, cette peur est souvent observée chez les résidents des mégalopoles qui tentent de minimiser les contacts tactiles avec des personnes. Haptofobiya est le signe d'une violation grave de l'adaptation mentale à la société. Il est difficile pour ces personnes de fonder une famille et de rester en contact avec qui que ce soit.

Peur de parler en public

La glossophobie est la peur de parler en public. De plus, ce trouble n'est pas associé aux légers tremblements et à l'excitation que presque tout le monde ressent devant un public de masse. S'adressant au public, le glossophobe est attaqué par une anxiété accrue et par la panique de sa propre prononciation.

Peur des opinions des gens

Xénophobie - peur de regarder les gens dans les yeux. Cette phobie n'est pas un malaise important pour la vie sociale d'une personne. Néanmoins, les psychologues conseillent de travailler sur cette peur et de ne pas lui permettre de générer de nouvelles variétés d'anthropophobie. En cas de panique à la suite d'un contact visuel avec d'autres personnes, essayez de vous maîtriser et de ne pas détourner les yeux de votre interlocuteur aussi longtemps que possible.

La peur des personnes âgées

La gérontophobie est une peur d'une partie de la société appartenant au groupe d'âge des personnes âgées. Les psychologues expliquent cette peur par la pensée associative de certains individus. Par exemple, la peur des personnes âgées se manifeste chez une personne qui réfléchit souvent sur la solitude ou est telle. Dans cette personnalité, la vieillesse est associée à un temps écoulé, à un sentiment d'inutilité et de valeur.

Peur des personnes rouges

Gingerphobia - peur des roux. Les cheveux sur la tête, la barbe ou les sourcils d'un ton ensoleillé suscitent la peur de panique chez un individu malade. Pour le moment, il n’est pas possible de déterminer la cause de l’apparition de cette phobie, mais beaucoup de patients sous test prétendent avoir des attaques de panique à la vue des roux, en raison de mythes sur leurs caractéristiques comportementales.

Peur des gros

Certaines personnes, sans aucune raison valable, ont peur des personnes grasses. Cela se manifeste principalement par le dégoût psychologique au niveau subconscient par rapport à une personne en surpoids, la réticence même accidentelle du contact tactile et de la communication avec elle. La raison réside peut-être dans les stéréotypes imposés dès l’enfance concernant l’aspect idéal. Par exemple, une personne mince et pompée est heureuse et réussie, et le surpoids est un «recul».

La psychologie de chaque personne est individuelle et les causes les plus probables de phobies ne peuvent être établies que par un spécialiste.

Peur de la phobie des personnes grasses

Comment faire face à la peur des gens

Anthropophobie - une maladie qui se manifeste par la peur des passants et des voisins. Le sujet de la peur peut être une variété d’objets, quels que soient leur apparence, leur sexe, leur âge. Les experts attribuent la peur des gens à un groupe de phobies sociales, car cela conduit à l'incapacité d'accomplir des tâches publiques.

Anthropophobie - peur des gens

Signes de maladie

La peur des gens est caractérisée par des symptômes caractéristiques. Leur apparence permet de suspecter le développement de la maladie. Anthropofoba peut être reconnu par son comportement:

  • hostilité sans cause envers toutes les personnes;
  • peur des étrangers;
  • peur des personnes présentant des traits caractéristiques d'aspect (fanon, graisse);
  • dans une foule en proie à la panique;
  • peur des personnes ivres;
  • éviter les événements sociaux;
  • anxiété préventive, lorsque quelques jours avant le rendez-vous, il y a des problèmes de sommeil et d'alimentation.

Réaction à l'invasion de l'espace personnel

Tout le monde a une zone de confort. La pénétration au-delà de ses frontières est source d'inconfort: panique, anxiété, doutes sur la sécurité. La violation de l'espace personnel suscite l'inquiétude de nombreuses personnes et la peur des gens. Périodiquement, le désir de rester seul est caractéristique de nombreuses personnes en bonne santé. L'absence d'une telle possibilité peut entraîner une mauvaise humeur et une mauvaise santé. Si le symptôme se manifeste sous la forme d'un état obsessionnel, cela indique une pathologie.

Caractéristiques comportementales

Un autre signe de peur des étrangers est un comportement compulsif. Il se manifeste sous la forme d'une répétition de mouvements obsessionnels. Un tel comportement est destiné à bloquer la peur incontrôlable. C'est une sorte de réaction protectrice du corps. Le patient se trouvant dans une rue encombrée commence à compter et passe sans s'arrêter. La phobie se manifeste sur le plan psychophysique, il y a donc malaise, dépression et attaques de panique.

Certains pensent peut-être qu'un tel comportement est inoffensif, car la peur des personnes ne constitue pas une menace pour les autres. Pour l'homme lui-même, l'état de peur constant ne passe pas sans laisser de trace.

Le patient considère constamment les passants

Peur de la santé

La maladie est accompagnée de divers états négatifs. Ceux-ci incluent: les troubles mentaux, la névrose, la dépression. Tout cela complique la vie d'une personne anthropophobique. Il est tourmenté par la peur des gens, il craint de contracter une maladie incurable, d'être attaqué par des inconnus. Tous les contacts avec le monde extérieur, au sens du patient, entraînent une perte de santé.

Cela se termine par la restriction de toute communication, les exceptions ne sont pas faites même pour les proches. Si une assistance d'urgence est nécessaire, l'anthropophobe ne se tournera pas vers les populations et l'offre de fournir toute l'assistance possible sera rejetée.

La peur des étrangers crée des problèmes d’emploi. Il est difficile de trouver un métier approprié qui n’implique pas de communication. Le processus d’apprentissage pose également d’énormes difficultés, car dans la très grande majorité des cas, il est impossible sans communication. La peur des gens est plus forte que le désir de travailler.

Manifestations physiques

La peur des personnes provoque la transpiration, le tremblement du patient. Le visage devient rouge, la respiration devient difficile. Un pouls anthropophobe peut devenir plus fréquent, un essoufflement peut apparaître, une pression peut augmenter, il lui devient difficile d'exprimer clairement ses pensées. Il y a un sentiment que d'autres sont condamnés pour l'apparence, ce qui entraîne une incapacité à parler. La communication provoque un désir irrésistible de partir afin de se débarrasser des sensations désagréables.

Travailler et étudier sont impossibles sans contact avec des personnes.

L'apparition de la maladie survient principalement à l'adolescence. Ils sont également touchés par les représentants des deux sexes. L'impulsion pour le développement d'une phobie peut être à la fois psychologique et physique. L'enfant a le sentiment que la sécurité et le confort ne viennent que dans la solitude. Il y a une peur des gens, une méfiance envers les autres, leur présence suscite la méfiance. Au fil du temps, ce comportement devient la cause de l'isolement social, des distorsions mentales. L'individu se rapproche et tente de mener une vie de solitude, sortant rarement dans la rue.

Anthropophobie - une maladie des personnes ayant une faible estime de soi. Les critiques constantes, le manque d'éloges de la part d'associés proches créent une incertitude. Le patient vit dans un état anxieux, attendant le prochain coup porté à l'ego et recherchant des signes de mécontentement des autres.

La peur du déshonneur dans les yeux des autres peut conduire au développement de la névrose et de l’anthropophobie. Les patients qui ridiculisent considèrent souvent les caractéristiques de leur apparence et de leur comportement.

Les expériences de l'enfance ne se terminent pas toujours par la névrose. Les traits de personnalité d'un individu influencent la probabilité d'une phobie, même chez ceux qui n'ont pas connu de conditions de vie difficiles. Une maladie mentale grave peut conduire au développement de la maladie.

Par exemple, les femmes peuvent être des deux sexes. La cause d'une phobie chez les hommes plus faibles peut être l'envie, causée par la beauté de quelqu'un d'autre, un mariage réussi, le bien-être matériel, la croissance de carrière. Les hommes sont préoccupés par d'autres problèmes: incohérence financière, caractéristiques intimes du corps et autres. En premier lieu, la situation financière est difficile et le manque de travail décent.

Le mécanisme de la formation de psychotrauma

Méthodes de traitement

Se débarrasser de la peur des personnes seules n'est pas chose facile, vous devez donc contacter un spécialiste. Afin de prescrire un traitement efficace, le médecin mène une enquête.

Après cela, il est recommandé au patient de se soumettre à des séances de conseil psychologique car, dans les cas avancés, les efforts indépendants ne donnent pas tous les résultats. Si nécessaire, effectuez de l'hypnothérapie. Des difficultés surviennent chez les patients qui ont peur des médecins. Dans ces cas, la réception dans les vêtements de tous les jours aide à se débarrasser de la peur.

Les méthodes suivantes ont fait leurs preuves: méditation, exercices de respiration, auto-hypnose, thérapie cognitive. La thérapie Morita basée sur les principes du bouddhisme zen enseigne au patient à accepter ses peurs en tant que facteur indépendant. Un individu ne repousse pas sa phobie, mais apprend à vivre avec elle, après quoi il trouve les moyens appropriés pour se débarrasser de la maladie. Pour chaque cas, un schéma thérapeutique optimal est sélectionné. Au début, plusieurs séances suffisent pour apprendre au patient à remplacer les pensées négatives par des pensées positives.

Lorsque les symptômes sont détectés, les actions suivantes doivent être prises:

  • admettre avoir un problème;
  • comprendre la vraie raison de son apparition;
  • se débarrasser progressivement de la peur par le contact avec les gens;
  • faire de nouvelles connaissances pour développer les compétences de communication.

    La maîtrise des interactions sociales simples peut surmonter la peur. Ceux-ci peuvent être:

  • faire les courses;
  • trajet en taxi;
  • marcher dans le parc;
  • aller au cinéma.
  • Au début, l’influence de la société est minimale, puis amplifiée. Avec le temps, être dans un lieu public deviendra familier, la peur des étrangers disparaîtra.

    Les manifestations pathologiques des phobies sous toutes leurs formes sont mieux traitées dès les premiers stades, jusqu'à ce que la maladie soit devenue négligée. Leur particularité est qu'une personne, consciente de l'anomalie de son comportement, peut demander rapidement une aide médicale. Le traitement aide à démarrer une nouvelle vie dans laquelle il n'y a pas de place pour la tension constante et la peur.

    Peur des gens (Anthropophobie)

    La peur des gens (anthropophobie) est une peur sociale exprimée par la peur des gens en général et le désir de s’éloigner d’eux autant que possible. La névrose et les états obsessionnels accompagnent de près cette phobie.

    Pour commencer, nous comprendrons le concept de phobie et que représente-t-il au sens direct? Une phobie est une peur obsessionnelle persistante forte et prononcée, aggravée dans certaines situations et en même temps n'ayant pas d'explication logique complète. Les phobies ne sont souvent causées par rien et ne posent pas de danger pour les autres, mais sont liées à des troubles mentaux et chaque cas individuel a ses propres raisons. Les phobies sont souvent exprimées dans une peur irrationnelle.

    Peur des gens (Anthropophobie) - causes

    La peur des gens est une phobie des jeunes, mais il arrive que cela se produise au cours de la vie et que cela en soit la cause, le stress, le surmenage, la dépression, le vol qualifié, les voies de fait. Et dans ce cas, la naissance de l’anthropophobie est associée à une réaction protectrice du corps. Les résidents des villes sont à risque. La forte densité d'habitants, leur dynamisme et la minimisation de l'espace personnel sont à l'origine des phobies.

    La peur de la phobie humaine se manifeste de nombreuses manières et dans de nombreux aspects: peur des enfants d’âge préscolaire et scolaire, peur de la vieillesse, peur des gens avec la tête bien rasée, la barbe, la moustache, mais tous craignent sans distinction d’âge, de sexe ou d’apparence.

    L’anthropophobie peut inclure la peur des étrangers, la peur des nouvelles personnes, la peur de se faire toucher, la peur de communiquer avec les gens, la peur des personnes ivres, la peur des personnes rouges, la peur des grosses personnes, la peur des yeux, la peur des grandes foules personnes (Agoraphobie).

    Les symptômes de l'anthropophobie se manifestent par la peur des situations publiques: examens, comptes rendus, discours devant un public et rassemblements de masse. Les cas plus avancés sont caractérisés par le retrait de la communication avec les gens et l'interaction avec eux. Les patients en particulier ont peur des opinions des autres, ainsi que de leur conviction.

    La volonté avec une phobie de faible intensité aide à faire face à cette peur et à la forme négligée de progression. Endroit bondé, souffrant d’anthropophobie, provoque des réactions agressives et s’accompagne de tremblements des membres, d’une accélération du rythme cardiaque et de la transpiration.

    Peur des gens - cette phobie n’est pas aussi anodine que cela puisse paraître à première vue et affecte l’apparition de la névrose chez une personne. Le comportement asocial, souffrant d’anthropophobie, devient chaque jour plus perceptible. Le problème des anthropophobes est qu’ils ne peuvent pas demander de l’aide car ils n’ont pas les compétences nécessaires pour communiquer avec les gens. Et, souvent, le patient reste seul avec ses peurs. Et tout le monde ne peut admettre cette phobie et, lorsque l'état de la rue se dégrade, beaucoup refusent l'aide réelle de ceux qui passent.

    Peur des gens (Anthropophobie) - traitement

    Lors de l'établissement du diagnostic d'anthropophobie, il ne faut pas penser qu'après un certain temps, le problème disparaîtra de lui-même. Tout se passe dans l'autre sens et d'autres troubles mentaux s'ajoutent à la phobie. Il est donc important de recourir rapidement à un psychothérapeute. Le spécialiste vous aidera à comprendre votre situation et à découvrir la raison qui interfère avec la vie normale.

    Le traitement de l'anthropophobie vise à combattre ses peurs et à les surmonter chaque jour. Par exemple, nous apprenons à remercier le vendeur sans nous inquiéter, nous sourions à un étranger et demandons calmement aux passants des informations intéressantes. Ces actions aident à devenir sociales. La prochaine étape sera importante pour nouer des amitiés avec au moins une personne. Si cela se produit, le malade se rétablira à temps et oubliera sa phobie.

    La peur des gens, comme on l'appelle

    Anthropophobie - peur des gens

    L’anthropophobie est un État obsessionnel, une peur des gens, le désir d’éviter les grandes foules et la peur de la communication. Il s’agit d’une phobie sociale dans laquelle ceux à qui elle est inhérente mènent une vie retirée.

    La psychologie moderne ne peut nommer les raisons exactes de l’émergence de l’anthropophobie. On croit que la peur des gens pond dans l'enfance. Cela peut être un ressentiment infligé à un enfant par un adulte, de la violence familiale, le ridicule de ses camarades de classe et bien plus encore. Tout cela mène au fait qu'une personne devient autonome, elle ne fait confiance à personne, se sent seule et par conséquent commence à détester les gens.

    Cependant, certains pensent également que la phobie se développe chez les personnes présentant certaines caractéristiques mentales. Après tout, toutes les personnes qui ont subi un traumatisme psychologique dans leur enfance ne deviennent pas des phobes sociaux. Et inversement, il arrive aussi que l’anthropophobie se développe chez des personnes qui n’ont jamais vécu de situations de stress graves.

    Symptômes de peur des gens

    Les symptômes permettant de déterminer la présence d'anthropophobie chez l'homme sont très divers. Ci-dessous, nous examinons les principaux.

  • Peur des gens. Une personne souffrant de cette maladie a peur du contact et des regards des autres, éprouve un malaise devant les personnes qui s’approche, développe une peur de communiquer avec une personne.
  • Peur des étrangers. Ceux qui souffrent de cette forme d’anthropophobie ont peur de ceux qu’ils ne connaissent pas. Ils ne sont calmes que dans le cercle de parents et d’amis.
  • Parfois, la peur de certaines personnes spécifiques se développe. Cela peut être la peur des ivrognes, du bruit, de la graisse, etc. Une personne tente par tous les moyens d’éviter la compagnie de telles personnes. Les causes d'une telle phobie se situent généralement dans une enfance lointaine, et une personne peut ne pas se rappeler en quoi cette crainte est causée.
  • Il existe également une anthropophobie telle que l’okhlofobiya. C'est le nom de la peur de la foule. Les personnes souffrant de phobie occulte ont peur de parler devant une foule nombreuse et la peur de la foule peut prendre la forme de crises de panique.
  • Parfois, l’anthropophobie se développe chez des personnes ayant subi des changements d’apparence. Par exemple, les femmes qui ont des seins augmentés éviteront les filles avec un petit buste; ceux qui étaient gros auparavant, mais qui ont perdu du poids grâce à leurs efforts, auront peur des gros, etc.

    Diagnostics

    L’anthropophobie peut être diagnostiquée à l’aide d’une simple conversation avec un psychologue. Cependant, il est parfois nécessaire de mener une étude détaillée de ce problème, car la maladie mentale peut être la cause de la phobie sociale. En outre, un examen approfondi vous aidera à trouver le bon traitement qui aidera le patient à surmonter sa peur.

    Traitement d'anthropophobie

    Se débarrasser indépendamment de l'anthropophobie est presque impossible. Cela nécessite l'aide d'un psychologue professionnel. Pour commencer, les causes possibles du développement de la peur des gens sont identifiées. Commence alors le traitement, qui consiste en une conversation entre le médecin et le patient, visant à établir un contact avec des personnes.

    Dans les cas plus graves, le traitement est effectué à l'aide d'hypnothérapie. À cette fin, l'hypnose éricksonienne est le plus souvent utilisée à cette fin, qui repose sur un effet indirect sur le subconscient humain. Lors de son application, une approche individuelle est utilisée pour chaque patient, ce qui permet d'obtenir des résultats positifs assez rapidement.

    Si, au cours de l'examen, il est apparu que l'anthropophobie était une maladie mentale (le plus souvent - la schizophrénie), le médecin - psychiatre devrait alors s'occuper de ce cas.

    Le traitement de la phobie sociale devrait être abordé avec toute la responsabilité. Son principal danger réside dans le fait qu’une personne souffrant d’anthropophobie, ne se sentant pas bien, faisant partie d’une foule, ne se tournera jamais vers l’aide, précisément à cause de sa peur. Il peut également refuser l'aide offerte par des étrangers.

    L’anthropophobie ne se traite pas uniquement avec l’aide d’un psychologue. Une personne peut s'aider elle-même. Pour ce faire, vous devez respecter les règles suivantes.

  • Vous devez d’abord reconnaître l’existence du problème.
  • Ensuite, vous devez déterminer ce qui vous fait peur - les endroits peuplés, les étrangers ou le besoin même de communiquer avec des étrangers.
  • Après avoir identifié le problème, vous devez commencer à le résoudre. Chaque jour, il est nécessaire de faire au moins un petit pas pour le surmonter. Il peut s’agir d’acquérir des marchandises dans un magasin, de voyager dans les transports en commun, de visiter des lieux où un grand rassemblement de personnes est pratiquement garanti (cinémas, centres commerciaux et de divertissement, etc.). Au départ, tout cela sera donné avec difficulté. Mais au fil du temps, les habitudes nécessaires se développeront, la peur diminuera et deviendra beaucoup plus facile.
  • Le développement des compétences de communication. Cela aidera à revenir rapidement à une vie bien remplie.

    Si ces tentatives réussissent, vous pouvez être sûr que la personne est sur le chemin de la guérison et sera bientôt capable de se débarrasser complètement de sa peur.

    Anthropophobie - peur panique des gens

    Anthropophobie (cette phobie a d'autres noms, comme la peur des gens ou la phobie humaine) - c'est le nom de la peur panique des gens, qui prend rarement la forme d'une pathologie. Il s’agit d’une phobie sociale dans laquelle celui à qui elle est inhérente a peur de tous, sans exception, en vertu de laquelle il commence à mener une vie retirée ou en reclusion.

    «J'ai peur des gens» - c'est la raison principale qui prédétermine les actions de ceux qui ont un sentiment de peur devant les gens. Nombreux sont ceux qui éprouvent de la peur et de l'inconfort avant de s'adresser à des personnes qui violent leur espace personnel, qui craignent de regarder dans les yeux des autres. C’est pourquoi ceux qui ont développé une phobie similaire passent beaucoup de temps seuls, ne veulent pas quitter un environnement confortable ou faire quelque chose qui nécessite un contact avec d’autres personnes.

    Souvent (bien que des exceptions se produisent), les personnes qui ont peur des autres ont peur de certaines personnes spécifiques - enfants chauves, fanés, bruyants, femmes grasses, femmes âgées, très souvent peur de regarder les autres dans les yeux.

    Une telle variété de raisons, à l'origine de cette phobie, a longtemps conduit les psychologues à conclure qu'il n'existait en réalité aucune maladie appelée «anthropophobie». Presque toujours, en examinant les médecins de près, il devient clair que cette phobie est due à une autre maladie mentale chez leur patient. Par conséquent, aujourd'hui en psychiatrie, si un patient présente des symptômes d'anthropophobie, c'est une raison pour soumettre une personne souffrant de la peur des gens à un examen plus sérieux. Cela devrait aider à prescrire le bon traitement afin que le patient puisse se débarrasser de sa peur.

    Vous pouvez découvrir que votre ami a peur des autres par le biais de nombreux symptômes. Par exemple, de nombreux patients disent «j’ai peur de regarder les gens dans les yeux», «j’ai peur et je ne sais pas quoi faire, comment réagir si quelqu'un s’approche de moi». Les caractéristiques spécifiques d'un anthropophobe peuvent être terrifiantes chez une autre personne: barbe ou moustache, yeux, point chauve, âge donné. De telles personnes peuvent avoir peur, si quelqu'un est proche de quelqu'un d'autre, de peur d'être touchées par un étranger.

    Beaucoup de gens disent qu'ils ont peur de pouvoir être vus par des étrangers ou s'ils sont simplement dans la foule. Quelqu'un a peur des étrangers, quelqu'un d'autre - la peur des étrangers et quelqu'un qui craint simplement de communiquer avec quelqu'un. La peur des personnes ivres, rouges, grasses ou bruyantes peut se développer. Et pour quelqu'un, l'anthropophobie peut s'exprimer par la peur de parler devant les autres (rapports, examens et autres discours publics).

    En particulier, l'anthropofoba a peur de regarder dans les yeux des autres ou la possibilité que les yeux d'étrangers le regardent. Pourquoi Il est basé sur la peur de la condamnation des autres.

    Voici comment cette phobie est décrite par les anthropophobes:

  • "Tout le temps, il me semble que quelque chose ne va pas avec mon apparence ou mes vêtements, si je dois faire quelque chose, tout se révèle maladroit, faux et ridicule pour les autres, et j'ai peur de regarder dans leurs yeux, de ne pas voir comment rire de moi ";
  • «Quand vous devez communiquer avec quelqu'un, je ne perds jamais le sentiment d'inconfort, d'excitation, le cœur, comme on dit, bondit hors de ma poitrine, mes paumes transpirent, c'est terrible de regarder dans ses yeux, je veux mettre fin rapidement à cette conversation et rester moi-même»;
  • «Lorsque je communique avec les autres, je suis constamment dérouté, balbutiant, j’ai peur de regarder mon interlocuteur dans les yeux, je trébuche, j’abandonne des choses, alors je suis très inquiet et je ne sais pas quoi faire pour ne plus être aussi maladroit».
  • «Quand je réalise que je devrai communiquer avec les autres ou assister à un événement, je sens un sentiment de panique dont je ne peux pas me débarrasser»;
  • "Je réfléchis constamment à ce qui peut être fait et à la façon d'éviter de communiquer avec les autres."

    Si la phobie est légère, il vous suffit de faire certains efforts volontaires pour surmonter le sentiment de peur. Mais si une phobie chez un patient en état de négligence, alors tous ces symptômes progressent, et lui, ne sachant pas quoi faire et comment s'en débarrasser, peut généralement se débarrasser de la communication avec les gens. Si le patient se trouve dans un endroit surpeuplé, la peur peut généralement provoquer une attaque d'agression dont les compagnons transpirent, tremblent des mains et des pieds et ont un rythme cardiaque soutenu.

    Quel est le danger de l'anthropophobie

    En dépit de son apparence insignifiante, l’anthropophobie en tant que telle est une maladie plutôt dangereuse qui nécessite un traitement. Pourquoi Le danger de la peur des personnes est principalement dû au fait que, en proie à la peur panique d’un certain type de personnes, une personne avec prudence ou appréhension s’applique à tous les étrangers. Surtout s'il doit les contacter dans la rue ou dans les transports, en dehors de la zone de confort habituelle. Un tel comportement antisocial progressera avec le temps et deviendra de plus en plus visible. C'est pourquoi, ne se sentant pas bien ou devenant victime d'une crise cardiaque, l'anthropofob ne pourra non seulement pas demander l'aide d'autres personnes, mais pourra même refuser l'aide d'un passant qui viendrait à lui et mourra. Parfois, un tel patient ne peut pas surmonter sa peur et est tout simplement incapable de reconnaître qu'il a besoin de l'aide des autres.

    Cette phobie est à la base du développement chez le patient d'un grand nombre de névroses et de troubles mentaux divers, qui ne peuvent à l'avenir être surmontés qu'avec l'aide d'un spécialiste.

    Le deuxième danger pour une personne chez qui on a diagnostiqué la peur est que cela peut être le signe d’une maladie mentale plus grave. Et même si les mêmes schizophrènes ont rarement recours à l'aide médicale, puisqu'ils ne remarquent presque jamais leur maladie, les personnes qui s'aperçoivent de la peur de leurs proches doivent tout faire pour que le médecin puisse observer le patient le plus rapidement possible et aider à vaincre cette peur.

    Qu'est-ce qui déclenche l'anthropophobie?

    Cependant, dans certains cas, l’anthropophobie peut être le résultat d’une expérience négative ou de la violence ressentie par les personnes dans leur enfance et ne pouvant pas effacer les souvenirs inconscients de celle-ci. ils ont peur de ceux qui ressemblent, même relativement, à leur violeur ou à leur bourreau et souffrent donc de cette phobie. En outre, il existe des types d'anthropophobie qui affectent ceux qui ont subi certains changements de personnalité ou des changements au niveau de l'apparence:

  • les femmes qui ont subi une augmentation mammaire peuvent avoir peur des femmes à petits seins;
  • stutters - stutters élevés dans la pauvreté - mendiants;
  • Les hommes gros qui ont dû faire des efforts importants pour se débarrasser de leurs kilos en trop paniquent presque toujours s’ils voient des personnes grasses et obèses;
  • ceux qui sont gravement malades, je peux paniquer s’ils voient des médecins ou des personnes en pyjama à l’hôpital.

    En outre, l’anthropophobie peut souvent accompagner d’autres phobies. C'est pourquoi les patients homophobes peuvent éprouver une horreur incontrôlable à la vue des homosexuels.

    Que devez-vous faire pour vous débarrasser de votre peur, comment ne plus avoir honte des gens? Est-il possible de se débarrasser de la peur de regarder les autres dans les yeux? Seul un traitement compétent aidera le patient à résoudre tous ces problèmes, à résoudre le problème, afin que la phobie disparaisse à jamais.

    Alors, quel type de traitement aidera à vaincre l’anthropophobie? Son danger est que, comme les autres phobies, il s’agit d’une réaction de défense, notre psychisme n’essaye donc pas de surmonter de telles peurs. Au fil du temps, ils ne font que devenir plus fort. Par conséquent, même en réalisant que cette phobie interfère avec notre activité normale de la vie, nous commençons à faire quelque chose avec beaucoup de difficulté pour nous en débarrasser. C'est pourquoi l'auto-traitement dans le cas d'une phobie développée et enracinée est souvent inefficace, et la majorité de ceux qui veulent surmonter leurs peurs abandonnent généralement au début de ce processus.

    Le meilleur moyen de se débarrasser d'une anthropophobie forte sera l'aide d'un psychologue professionnel. Il aidera enfin à établir un diagnostic, à découvrir les causes de la peur et à choisir une technique efficace qui aidera à vaincre la phobie, à contrôler le processus de traitement, à soutenir ses moments difficiles.

    Si vous avez découvert les premiers symptômes de l’anthropophobie, les conseils suivants vous aideront à éviter qu’ils ne deviennent un problème grave:

  • La première étape est la reconnaissance d’un problème. Il est donc important que vous réalisiez que vous avez des problèmes de communication avec les gens et qu’ils doivent être supprimés.
  • la deuxième étape est la formulation du problème, vous devez réaliser ce qui vous fait peur exactement - le besoin de communiquer avec les autres ou avec des lieux surpeuplés;
  • la troisième étape est la recherche d'une solution, pour vous cette communication, et encore une fois, essayez de rencontrer de nouvelles personnes, de communiquer davantage, n'hésitez pas à avoir l'air stupide;
  • La quatrième étape consiste à consolider le succès: pour vous, ils développeront des compétences en communication.

    Au début, il sera difficile d’élargir le cercle social, vous pouvez donc commencer par vous entraîner chez vous devant le miroir pendant quelques minutes. Au fil du temps, vous développerez les habitudes nécessaires et le sentiment de peur avant que les autres ne disparaissent.

    Comme nous l’avons déjà découvert, la peur des personnes s’appelle Anthropophobie. Cette phobie n’est pas rare, car de nombreuses personnes éprouvent un malaise lorsque des personnes s’approchent d’eux pour violer leur espace personnel. Les personnes exposées à des phobies sociales passent le plus de temps possible seules et ne veulent pas quitter leur zone de confort sans avoir besoin de contact. Pour cette catégorie, peu importe ce que les gens pensent d’eux à leur sujet. Et leur propre statut social ne les dérange pas vraiment.

    Une psychologie qui étudie les problèmes de l’anthropophobie ne peut fournir une réponse pleinement satisfaisante aux causes des peurs des gens. On croit que la raison est cachée dans des situations de l'enfance lointaine. Les variations peuvent être nombreuses: ressentiment, violence, peur, tromperie, divers facteurs psychologiques visant à amener les parents à obéir à leur progéniture. En conséquence, l'enfant se ferme en lui-même et son comportement se transforme finalement en habitude, acquérant des traits de caractère stables. Une telle personne ne fait pas confiance aux autres, est solitaire dans la vie, se distingue par son indécision et sa haine envers les autres, et toute sa vie ultérieure est soustraite à la société, tout en gardant une certaine distance. Mais pas toujours après avoir subi un traumatisme psychologique, une personne devient un anthropofob. Tout dépend des caractéristiques mentales individuelles pouvant être identifiées tout au long de la vie. Il y a peu de cas d'anthropophobie chez les personnes en l'absence de stress émotionnel.

    Peur des gens (Anthropophobie) - symptômes

    Comment se débarrasser de la peur des gens (Anthropophobie)?

    Le traitement de la peur des gens commence par une conversation entre le patient et le médecin. De plus, le patient a pour tâche d'apprendre à contacter les personnes correctement dès que possible, et le plus tôt il s'en rend compte, mieux ce sera pour lui. Dans le traitement de l'anthropophobie, le désir de s'aider soi-même revêt une grande importance.

    Peur des gens

    L’anthropophobie (peur des personnes) est une maladie à caractère social qui s’exprime par la peur des personnes et par le désir de les en éloigner. Cette phobie peut être accompagnée de névrose et de divers états obsessionnels.

    Tout d'abord, il est important de comprendre ce qu'est une phobie. Une phobie est une peur extrêmement forte et prononcée qui ne laisse personne. Dans certaines situations, il est aiguisé et ne peut donc pas être expliqué logiquement. Pour la plupart, ils sont complètement démotivés, ne peuvent pas nuire aux autres. Dans le même temps, une phobie est un trouble mental dont chaque cas est causé par certaines raisons. De tels états se manifestent sous la forme d'une peur irrationnelle.

    Comme déjà mentionné, l'anthropophobie est la peur des gens. Ce trouble est très commun. Beaucoup de gens ressentent un certain inconfort lorsque des étrangers les approchent, tout en essayant de protéger leur espace personnel par tous les moyens. Les personnes qui souffrent de peurs sociales essaient de rester seules avec elles-mêmes le plus longtemps possible, en évitant la société. La zone de confort est très importante pour eux, ils en sortent rarement et ne sont pas en contact avec les autres. L'opinion publique et le point de vue des proches ne comptent pas pour eux. Ne vous souciez pas d’eux et de la place occupée dans la société.

    Causes de l'anthropophobie

    Le domaine de la psychologie, qui étudie les problèmes de la peur des gens, ne peut pas donner de réponse définitive sur les causes de l’apparition de la maladie humaine. Il y a un point de vue qui se trouve dans ce qui est arrivé à une personne dans sa petite enfance. Cela peut être l’un des facteurs suivants: le ressentiment, la violence, la peur, le mensonge, diverses situations psychologiques qui se sont produites lorsque les parents ont recherché une obéissance inconditionnelle. En conséquence, les enfants peuvent se replier sur eux-mêmes, ce comportement devient une habitude et devient ensuite un personnage.

    Il est difficile pour de telles personnes de faire confiance à quelqu'un, ils deviennent solitaires, souvent indécis, ils peuvent même détester les autres. Ils établissent une distance entre eux et la société, qui ne fait qu'augmenter avec le temps. Bien entendu, tous les traumatismes psychologiques ne font pas de l'homme un anthropofob. Tout dépend des traits psychologiques de l'individu, tout au long de la vie. En l'absence de détresse émotionnelle, l'anthropophobie est l'exception plutôt que la règle.

    La peur des gens est une phobie des jeunes. Mais il y a des cas de la maladie à un âge plus avancé. Cela peut être le résultat du stress, du surmenage, de la dépression, des voies de fait, du vol. Dans de tels cas, la manifestation de l’anthropophobie peut être une sorte de réaction défensive. Les résidents des grandes villes sont les plus sensibles à la maladie. Cela contribue au niveau de densité de population, de personnes dynamiques. Il est également important de réduire l'espace de vie personnel du citoyen.

    L’anthropophobie a de nombreuses manifestations différentes. Ses caractéristiques présentent différentes distinctions: phobie des enfants d’âge préscolaire et des enfants d’âge scolaire, phobie des personnes âgées, phobie des personnes rasées, phobie des barbes, phobie des fanons. Il y a une phobie chez tout le monde. L’anthropophobie peut se manifester vis-à-vis des extraterrestres, des personnes nouvellement apparues; il y a une phobie des étrangers qui se touchent, une phobie de la communication et de la conversation avec une personne, une phobie des ivrognes, une phobie des roux, une phobie des gens qui ont un poids excessif, une phobie des sons forts produits par les gens, une phobie de regarder dans les yeux, une phobie de beaucoup de gens (agoraphobie)

    Les symptômes d'une telle maladie se manifestent très clairement dans la peur des situations publiques: passer des examens, lire un rapport, parler à un public quelconque et assister à des réunions massives de personnes. Les cas plus complexes se manifestent dans le retrait de soi d'une personne, dans le rejet de la communication et de l'interaction avec les gens. La plupart des patients ont peur des regards indiscrets et de la condamnation. Des efforts volontaires peuvent aider à surmonter les peurs uniquement dans les phobies douces. Si le cas est négligé, les signes s’intensifient. Même le lieu surpeuplé lui-même provoque une agression, un tremblement involontaire des bras et des jambes, une accélération du rythme cardiaque et une transpiration abondante chez un anthropofoba.

    Comment se débarrasser de l'anthropophobie (traitement)

    La peur des gens comme une phobie n’est pas aussi anodine que cela peut paraître au cours d’une connaissance superficielle d’un problème. Cela devient la cause de la névrose chez une personne. Le comportement asocial d'un patient anthropophobe est de plus en plus prononcé. La principale difficulté de ces patients est leur incapacité à demander de l'aide, car ils ne savent pas comment communiquer avec d'autres personnes. Souvent, une maladie laisse une personne seule avec ses propres angoisses. De nombreuses personnes ne se reconnaissent même pas dans la maladie et, en cas de malaise dans la rue, elles refusent souvent de fournir l'assistance nécessaire aux passants.

    Si un tel diagnostic est établi, il ne faut pas croire que le problème se résoudra avec le temps. La maladie augmente, d'autres troubles mentaux sont ajoutés. Cela explique l’importance d’un accès opportun à un psychothérapeute. Un spécialiste compétent saura comprendre les causes de votre maladie.

    Le traitement de la phobie commence par une conversation entre le patient et le docteur. La prochaine tâche consiste à apprendre rapidement les bons contacts avec les autres. Le succès de la thérapie dépend de la rapidité avec laquelle on prend conscience de cet aspect. C'est très important et le désir de vous aider. Le traitement de la peur des personnes vise à lutter contre les phobies personnelles et à les surmonter quotidiennement. Exemple de démarche: remercier calmement le vendeur, sourire à un inconnu, sans être inquiet, demander l’adresse au passant. Ce sont toutes des étapes vers la socialisation du patient. La prochaine étape consiste à se lier d'amitié avec au moins une personne. Lorsque cela se produit, le patient peut éventuellement recouvrer la santé et oublier la maladie.

    Phobies associées à la peur des gens

    Les phobies visent souvent des représentants de la même nationalité. Un exemple serait:

  • Phobie japonaise (peur japonaise);
  • Judophobie (peur des juifs);
  • Anglophobie (peur des Britanniques);
  • Francophobie (peur des français);
  • tevtofobiya (peur des Allemands);
  • La russophobie (peur des Russes);
  • gellophobie (peur des Grecs).

    Parfois, une peur irrationnelle est ressentie devant des proches (par exemple, belle-mère ou belle-mère). En outre, cette catégorie comprend les angoisses et les troubles basés sur des phobies liées au sexe, à l'orientation sexuelle et à l'âge. En voici quelques unes:

  • androphobia (peur des hommes);
  • gynophobie (peur des femmes);
  • ephebifobiya (peur des adolescents);
  • hétérophobie (peur de l'hétérosexualité);
  • parthénophobie (peur des vierges);
  • homophobie (peur de l'homosexualité).

    La pédophobie (peur de communiquer avec les enfants) est une phobie très difficile et douloureuse parmi celles indiquées. Le plus souvent, il est basé sur une peur pathologique de diagnostiquer les symptômes de la pédophilie en soi, en raison d'une prohibition morale déformée. Cette maladie nécessite de minimiser ou d’interrompre complètement tout type de contact et de communication avec les enfants, de démontrer clairement son attitude négative à l’égard de chaque enfant.

    En outre, l'agressivité est complétée par une agressivité envers les adultes qui, selon le patient, sont trop actifs ou communiquent incorrectement avec les enfants. La pédophobie nécessite une intervention médicale obligatoire, car il s’agit souvent d’un des symptômes d’une maladie mentale dangereuse pour la société.

    Le groupe suivant identifie les peurs, qui sont basées sur le rejet de certaines personnes en raison de leurs caractéristiques physiques, telles que:

  • peladophobie (peur du chauve);
  • pogonophobie (peur barbu);
  • tératophobie (peur des gens laids);
  • Caligynephobia (peur des beautés).

    En psychiatrie, on décrit un assez grand nombre de cas de phobie de co-pourriture - peur panique des clowns. Dans la plupart des cas, l’apparition de la maladie est due aux actions imprévisibles d’un clown, tandis qu’au niveau de l’inconscient, son comportement est perçu comme une manifestation de la mauvaise santé mentale d’une personne. Ce n’est pas un secret, la crainte qu’il est impossible de prévoir et qu’il est impossible de le contrôler est inhérente à un grand nombre de personnes.

    Pour surmonter ces phobies est un must. Mais il est possible de s'en remettre complètement uniquement sous la direction de spécialistes.

    Autres craintes des gens:

  • wiccaphobie - peur des sorciers;
  • gérontophobie - peur des personnes âgées;
  • hétérophobie - peur des personnes du sexe opposé;
  • la démophobie - peur de la foule;
  • hiérophobie - peur des prêtres;
  • xénophobie - peur des autres;
  • pogonophobie - peur des barbots;
  • phobie sociale - peur de l'action sociale;
  • ephebifobiya - peur de la jeunesse.

    La phobie est un problème psychologique qui peut être corrigé. Comme pour toute autre maladie, la règle s'applique: plus le traitement commence tôt, plus les chances de succès sont grandes.

    Symptômes de l'anthropophobie et comment s'en débarrasser

    Anthropophobie - une forme de phobie sociale, exprimée dans une peur panique des gens. Le nom vient des mots grecs anthropos - "homme" et phobos - "peur". L'un des troubles de panique les plus difficiles à surmonter, car la psychologie d'une personne est inséparable de la société.

    La particularité de ce trouble anxieux et phobique est qu’il existe une peur de tous les peuples, et pas seulement de leurs concentrations élevées. Il y a un désir obsessionnel d'éviter tout contact avec eux.

    Tout aussi typique pour les hommes et les femmes. Se développe habituellement dans l'enfance ou l'adolescence. Accompagné de faible estime de soi, méfiance, intolérance à la critique, tempérament névrotique. Cette phobie n'est pas rare. Beaucoup de gens ne sont pas à l'aise quand les autres sont autour, perturbant leur espace personnel. Ils essaient de se séparer le plus possible de la société, presque tout le temps qu'ils passent seuls. L’anthropophobie est une maladie des habitants des grandes villes. La surpopulation, le manque de territoire personnel, le dynamisme élevé des événements ont un effet destructeur sur le psychisme d'une personne impressionnable.

    La plus grande peur provoque la communication avec des étrangers, mais parfois les parents et les parents peuvent causer une tension anxieuse. Le patient est convaincu que sa santé et sa vie sont en danger chez les personnes. Un type de phobie de ce type est la peur de tomber et d'être écrasé par d'autres personnes, d'être infecté par une maladie incurable ou d'être attaqué.

    Qu'est-ce qui cause la phobie persistante?

    Selon les psychologues, la peur des gens n’est le résultat d’une seule raison. Comme la plupart des troubles anxieux-phobiques, il débute dans la petite enfance et consiste en une réaction de défense psychologique hypertrophiée du corps face à divers stimuli:

  • comportement agressif des adultes entourant l'enfant;
  • suppression psychologique de l'enfant en tant que personne;
  • la violence;
  • présence dans certaines situations effrayantes (bagarre en masse, attentat terroriste).

    Un enfant anxieux et suspicieux se verrouille en lui-même, reste seul face à sa peur. La psychologie des enfants est telle que le moment effrayant est oublié par la suite et que le comportement fermé devient une habitude. Il cesse de faire confiance aux autres. Le manque de compétences en communication provoque un stress émotionnel et incite tout le monde à la haine. Pendant la puberté, de tels comportements deviennent perceptibles pour les autres adolescents, transformant l'enfant en objet de ridicule et encore plus revendiquant sa peur. L'éducation et le travail, qui dans la plupart des cas nécessitent une communication, deviennent soit extrêmement douloureux pour le patient, soit totalement impossibles.

    En psychologie, il y a des cas où l'anthropophobie se développe chez des personnes qui ont subi un changement d'aspect majeur. Ainsi, une femme qui a augmenté ses seins, éprouvera un sentiment d'anxiété obsessionnelle à côté des propriétaires d'un petit buste. Et un gros homme qui a perdu quelques dizaines de kilos va vivre une horreur durable à la vue des gros.

    La peur des personnes atteintes de trouble bipolaire est liée au développement. En psychologie pratique, il y a des cas où l'anthropophobie se cache sous le couvert de l'autisme et inversement.

    Signes de trouble anxieux

    L’anthropophobie présente un certain nombre de symptômes caractéristiques qui composent le syndrome alarmant-phobique:

  • Symptômes cognitifs. La peur des gens provoque une horreur irrationnelle et persistante chez une personne du simple fait de devoir parler ou de rencontrer quelqu'un.
  • Symptômes végétatifs. Transpiration, tremblements des mains, palpitations, torpeur, asthme, diarrhée, vomissements, rougeur de la peau du visage, taches rouges sur la peau de la poitrine, mains. Tous ces symptômes, à leur tour, ne font qu'augmenter la panique.
  • Comportement compulsif. Une attaque de panique est souvent accompagnée de mouvements obsessionnels. Ces actions sont dites compulsives et sont rituelles, protectrices pour le patient. Il semble se protéger en effectuant des actions du même type dans certaines situations (par exemple, il considère les passants ou, quel que soit leur rythme, tapote sa main).
  • Psychologie de l'évitement. Phobia fait en sorte de se méfier de toutes les situations dans lesquelles le contact avec d'autres personnes est possible. On remarque qu'une personne en proie à la panique évite de regarder dans les yeux de l'interlocuteur. L’anthropophobie peut se manifester de différentes manières. Certains n'ont peur que des enfants en bas âge, d'autres évitent les contacts avec les personnes âgées. Quelqu'un ne peut pas être à côté de porter une barbe, grosse, rouge ou chauve. Mais la majorité ressent toujours la peur, même les attaques de panique, devant toutes les personnes, sans distinction d’âge, de sexe ou d’autres caractéristiques. Touches, paroles fortes, regard attentif ou critique tournés vers l'anthropophobe causent une horreur durable.

    Si cette phobie ne parvient pas à reconnaître et à démarrer le traitement à temps, il existe alors un environnement favorable au développement de névroses diverses, la dépression. L'incapacité à construire une vie personnelle, une carrière et des amitiés amène les gens à chercher du réconfort dans leur dépendance à l'alcool ou à la drogue. Dans les cas graves, lorsque le patient n'a pas la force de combattre son horreur, des tentatives de suicide peuvent être tentées.

    L'anthropophobie n'est pas aussi inoffensive qu'il y paraît. Cela peut être dangereux pour la santé et la vie. Si le patient tombe malade dans la rue, il essaiera par tous les moyens d'éviter les premiers soins nécessaires et proposés.

    Comment vaincre la panique?

    Le problème du traitement de la peur est le cercle vicieux dans lequel tombe le patient. Sa peur des gens ne permet pas de demander de l'aide à des médecins. L'absence de compétences sociales laisse anthropofoba seul pour traiter leurs problèmes.

    Il n'est pas nécessaire de donner l'illusion qu'une personne surmontera sa peur et que l'anthropophobie disparaîtra au bout d'un certain temps. Seul un traitement adéquat, basé sur l'utilisation correcte des techniques de psychologie et de psychothérapie, peut apporter un soulagement et soulager les attaques de panique.

    Le traitement commence généralement par rechercher la cause du trouble d'anxiété phobique. Le médecin discute avec le patient et examine presque chaque moment de la vie. En révélant la psychologie des expériences d’une personne, on peut comprendre ce qui empêche sa socialisation normale.

    De bons résultats sont fournis par la forme de psychothérapie complexe largement utilisée - cognitivo-comportementale. Il comprend deux approches:

  • le principe de la correction des idées illogiques, inappropriées et des stéréotypes de l'anthropofoba;
  • le principe de changer le comportement humain en encourageant la communication avec les gens et le manque de renforcement des réactions indésirables.

    De plus, ils utilisent des effets indirects sur le subconscient d'une personne utilisant l'hypnose d'Erickson.

    L'une des composantes de la libération la plus rapide de l'anthropophobie est l'auto-formation et l'auto-apprentissage pour surmonter l'anxiété obsessionnelle. Les étapes graduelles favorisant la socialisation amélioreront considérablement la qualité de la vie. Pour saluer le voisin, souriez aux passants, commencez à utiliser les transports en commun - tout cela accélérera la reprise.

    Avec le refus catégorique d’anthropofoba de la psychothérapie, un traitement médicamenteux est utilisé. La pharmacothérapie vise à éliminer l’anxiété, les attaques de panique et la dépression. Contre les médicaments:

  • aucun impact sur les causes des phobies;
  • syndrome de sevrage possible.

    Il est nécessaire de lutter contre une attaque soudaine à l'aide de techniques de relaxation. De bons exercices de respiration aident: ralentir les respirations profondes et les expirations.

    Une attention particulière de la part de la famille et des amis, la tolérance à l’égard du patient l’aidera à surmonter son doute. En attendant une «grève» de la famille, la peur d’eux disparaîtra progressivement. La confiance et le travail en commun pour surmonter les craintes des gens aideront à établir une vie sociale normale.

  • En Savoir Plus Sur La Schizophrénie