Douleur, tir ou uniforme, à la poitrine - symptôme courant de la dystonie végétative-vasculaire, c'est-à-dire la manifestation physique du trouble anxieux.

Les symptômes de douleur nerveuse à la poitrine sont les suivants:

  • la douleur peut être répartie dans toute la poitrine et ne pas être forte, mais longue;
  • peut être coupant, tirant, perçant, donnant à l'estomac;
  • peut être localisé strictement dans un endroit;
  • vous pouvez sentir à quel point les muscles de la poitrine sont tendus, parfois leur spasme est clairement visible;
  • sensation de brûlure ou d'engourdissement dans la poitrine;
  • pression sur la poitrine et sensation d'oppression à l'intérieur;
  • sensation d'éclatement;
  • la migration des maux de dos et son retour.

Les douleurs thoraciques psychogènes peuvent hanter une personne anxieuse tout le temps et peuvent être un épisode assez rare de sa vie. Dans le même temps, le même individu peut avoir des périodes de la vie où les douleurs à la poitrine ne le lâchent pas, mais il peut y avoir des périodes de calme, durant des jours, des semaines, des mois.

Les douleurs thoraciques peuvent compléter d'autres symptômes de l'IRR ou se manifester dans un isolement magnifique. Ils peuvent commencer après un événement stressant ou juste avant, ou ils peuvent venir comme de zéro.

Les sensations douloureuses ont tendance à augmenter au moment où le névrosé n’est occupé de rien, par exemple, il s’est couché et s’est senti à fond. Assez souvent, après avoir mangé, une douleur accrue dans la région thoracique est observée, particulièrement abondante.

Pourquoi la douleur nerveuse dans la poitrine se développe-t-elle?

Tension musculaire

Depuis, quand il est anxieux, une personne est dans un état de "lutte et de fuite", ses muscles deviennent plus forts. Si l'anxiété disparaît rapidement, les muscles se relâchent en toute sécurité. Mais si le sentiment d'anxiété persiste longtemps, les muscles ne peuvent pas non plus redevenir normaux.

Un tel effort excessif des muscles conduit très souvent à la douleur dans diverses régions du corps humain. Y compris dans la poitrine.

Gêne abdominale

La dystonie végétative est souvent associée à des phénomènes tels que ballonnements et augmentation de la formation de gaz. Les gaz accumulés dans l'intestin font éclater la cavité abdominale, il commence à soutenir les poumons et le cœur par le bas, ce qui provoque des douleurs à la poitrine.

La deuxième raison pour laquelle l'estomac - source d'inconfort dans la région de la poitrine - est reflété par la douleur.

L'excitation et les tremblements nerveux causent très souvent une gêne à l'estomac. Pas étonnant que les Britanniques appellent cette condition "des papillons dans l'estomac". Donc, ces "papillons" sont très faciles à voler du ventre à la poitrine.

L'hyperventilation

C'est l'un des problèmes corporels les plus fréquents chez les névrosés anxieux, car il est assez difficile de s'inquiéter et de ne pas couper le souffle.

Le lien entre l'hyperventilation et la douleur thoracique est le suivant. L'hyperventilation entraîne une réduction des vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner des douleurs, notamment dans le thorax, où les vaisseaux sont très gros.

Auto suggestion

Tous les patients anxieux présentant des manifestations de dystonie végétative-vasculaire, c'est-à-dire des symptômes d'anxiété physique, se concentrent sur leur état de santé et y accordent une attention excessive.

Cependant, certains névrosés réalisent des acrobaties aériennes dans ces actions. Et ils ressentent de la douleur quand il n'y en a pas du tout. Et surtout, ils le sentent souvent dans la poitrine, car le cœur est là, mais ce n’est pas sain pour eux, donc ça devrait faire mal.

Comment se débarrasser de la douleur thoracique psychogène?

L'élimination complète des sensations douloureuses dans la région de la poitrine n'est possible que lorsque l'anxiété a disparu. Pour cela, il est nécessaire de se débarrasser de la névrose anxieuse, anxieuse-phobique et d'autres maladies similaires. Ce n'est pas facile Cela peut prendre des années pour revenir à une vie normale. Par conséquent, il est important de savoir comment soulager la douleur thoracique ici et maintenant.

Et pour cela, vous devez suivre les étapes suivantes.

Tout d’abord, vous devez comprendre ce qui vous cause le plus de douleur: qu’ils proviennent de l’abdomen, des muscles ou d’une respiration fréquente. Une fois que vous comprenez cela, vous pouvez essayer de réduire la douleur en agissant sur sa gâchette.

Si votre poitrine vous fait mal de l'hyperventilation

Si la douleur à la poitrine vient de l'abdomen

Essayez de réviser votre régime alimentaire et d'exclure de celui-ci les aliments qui provoquent une augmentation de la formation de gaz et de flatulences.

Si votre poitrine fait mal à cause d'un spasme musculaire

Utilisez des techniques de relaxation musculaire pour une relaxation complète. Portez une attention particulière aux exercices pour le dos, l'abdomen et les épaules.

Vous pouvez également apprendre à effectuer un exercice pour détendre l’abdomen et le plexus solaire. Cela vous aidera non seulement à éliminer le tonus musculaire excessif, mais également à normaliser la respiration.

Douleur thoracique avec névrose

Par définition, lorsqu'il s'agit de troubles névrotiques, cela signifie qu'ils sont sans danger pour vous. Autrement dit, ils ne peuvent causer aucun danger physique. En d'autres termes, les névroses ne provoquent pas de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux, d'insuffisance cardiaque. C'est un axiome. Certes, cet axiome présente un désavantage évident. Elle est théorique. Et au moment de l'apparition de symptômes psychosomatiques spécifiques en soi, et non en théorie, les mémoires de la théorie, malheureusement, se dissolvent dans des moments inattendus.

À cet égard, les syndromes de douleur les plus importants. Et à part la douleur dans la poitrine. Après tout, cette zone est automatiquement associée au cœur, au rythme cardiaque, à la respiration, en fait, au maintien de la vie. Par conséquent, toute sensation dans cette partie du corps est perçue comme étant particulièrement dérangeante.

Commençons par ce que le névrosé n'aura jamais de la névrose. En fait sur les sentiments lors d'une crise cardiaque. Qui sont typiques et atypiques. Les douleurs typiques pendant une crise cardiaque sont extrêmement difficiles à confondre. Celles-ci apparaissent soudainement, augmentent rapidement, avec des sensations maximales intenses. Il s’agit d’une douleur brûlante, vive et pressante, qui provoque littéralement une personne korezhit de l’intérieur, qui modifie la position du corps.

Mais il y a des douleurs atypiques qui se manifestent d'une manière complètement différente.

Sous forme d'essoufflement, de douleur à l'abdomen, de douleur à la main gauche, de douleurs qui irradient dans le cou ou tout à fait sous la forme de vertiges et de bruits dans les oreilles. Tout cela est très lié à la lecture de névrotiques curieux (de nature ou d’anxiété). C'est pourquoi il est utile de préciser que les douleurs thoraciques névrotiques ont leurs propres caractéristiques.

A. La nature du syndrome douloureux. Ce sont des douleurs lancinantes, douloureuses et fourmillantes. Ils sont paroxystiques ou ondulés. Par eux-mêmes, ils n'interfèrent pas avec vos affaires, vous pouvez donc facilement les déplacer sur vos pieds. Si vous n'y pensez pas. Mot clé - si.

B. La nature de l'augmentation. Mais si vous pensez à ces douleurs, alors quelque chose change. Ajoute naturellement anxiété et peur. Mais ces deux émotions ajoutent un couple (adrénaline). Et commence à augmenter les sensations. Mais pas douloureux, mais accompagnant les sensations physiques. Palpitations, coups de bélier, tensions.

B. Capacité d'influencer vos sentiments. La nature névrotique des syndromes douloureux offre toujours la possibilité d’influencer le syndrome douloureux par le recours à des techniques de relaxation, l’auto-entraînement, des modifications de la pensée et l’attention portée aux tâches courantes.

Ce qui est important à retenir sur la formation de douleurs chroniques à la poitrine. La base d'un tel état réside dans des émotions restreintes et une perception sévère de l'actualité et de ses propres sensations. Ainsi, vous pouvez toujours influencer l'intensité de vos sentiments. L'essentiel est de consacrer suffisamment de temps aux filtres de perception dans votre pensée, ainsi qu'aux compétences permettant de vivre vos propres émotions.

Vous voulez apprendre à gérer votre propre névrose?

Névrose intercostale

La névrose intercostale ou névralgie intercostale est une maladie courante qui touche les personnes de tout âge et de tout sexe. Son nom reflète fidèlement son essence: le pincement des racines nerveuses provoque une douleur localisée dans la région des côtes. Mais pourquoi existe-t-il une telle maladie, en quoi est-elle différente des autres et en ce qui concerne les moyens de les traiter? Les questions, dont il faut apprendre à connaître les réponses, ont été examinées plus en détail.

Signes de maladie

Pathogenèse de la maladie "névralgie thoracique" - irritation ou compression des nerfs intercostaux, enflammée par une pathologie somatique, une blessure ou une hypothermie.

Compte tenu des symptômes de la névrose intercostale, on se limiterait à l’essentiel: la douleur, qui couvre toute la région des côtes. Mais l'image symptomatique de cette maladie est légèrement plus large qu'il n'y paraît.

Premièrement, la douleur peut avoir différents degrés de gravité et de nature. Un patient appellera la douleur intolérablement aiguë, un autre dira qu'elle est stupide, le troisième soulignera des sensations de douleur faibles, mais incessantes.

Le problème est que, selon la description superficielle, une telle douleur peut être confondue avec une maladie cardiaque ou pulmonaire. Très souvent, une personne qui a connu une névralgie intercostale a suspecté une crise cardiaque sous stress, a «trouvé» tous les autres signes d’une maladie mettant sa vie en danger et a immédiatement appelé une ambulance.

La dystonie végétative et vasculaire (VVD) et la névralgie intercostale rendent souvent une personne et ses proches nerveux. C'est pourquoi il est très important de connaître tous les symptômes de la maladie pour pouvoir différencier la névrose de la pathologie somatique grave.

Ces symptômes, en plus de la douleur, incluent:

  • contractions musculaires dans le dos;
  • augmentation de la douleur lors du déplacement ou du changement de pose, d'éternuement;
  • engourdissement de la peau dans la région des vertèbres;
  • lorsque vous appuyez sur la colonne vertébrale, vous pouvez trouver la "source" de la douleur;
  • la douleur peut "donner" aux aisselles, si vous appuyez dessus avec votre doigt.

Douleur provocatrice

La principale cause de la névrose intercostale est l’inflammation de la racine nerveuse de la colonne vertébrale. Mais l'inflammation elle-même se produit à l'arrière-plan:

  • compression de la racine nerveuse sur le fond de l'ostéochondrose;
  • blessures au dos;
  • subluxation des vertèbres;
  • forte activité physique;
  • stress sévère;
  • l'hypothermie.

Les provocateurs somatiques responsables de la névrose thoracique peuvent être des maladies:

  • troubles métaboliques;
  • maladies des organes internes du sternum;
  • la grippe;
  • le paludisme;
  • la tuberculose;
  • radiculite;
  • hernie;
  • l'herpès;
  • la spondylarthrite;
  • zona.

Selon les statistiques, les pathologies somatiques provoquent rarement des névralgies intercostales. Le plus souvent, la raison réside dans le facteur externe - ostéochondrose, hypothermie. Par conséquent, si aucune des maladies décrites ci-dessus n’est présente dans les antécédents d’une personne et si la douleur dans la région des côtes est le seul symptôme, il est raisonnable de supposer qu’il s’agit d’un cas simple et trivial de névralgie des côtes, non grevé de pathologies externes.

Diagnostics

Pour poser un diagnostic, un médecin expérimenté doit simplement examiner les symptômes de la névrose thoracique et connaître les antécédents de la personne. Mais parfois, le médecin peut avoir des doutes sur le diagnostic, auquel cas il vous prescrira un plan de diagnostic.

Un tel diagnostic sera différentiel, c’est-à-dire que son objectif sera l’élimination des maladies dangereuses. Si tous les tests de laboratoire et fonctionnels des pathologies somatiques des organes internes sont négatifs, le diagnostic de névralgie intercostale peut être posé sans aucun doute.

  1. Études de laboratoire sur l'urine et le sang afin de détecter une inflammation, une insuffisance fonctionnelle d'organes, des processus infectieux.
  2. Électrocardiogramme du cœur pour exclure la pathologie du muscle cardiaque.
  3. Échographie abdominale pour détecter les anomalies des organes internes.
  4. Études aux rayons X pour exclure l'ostéochondrose ou la fracture de la côte.

Causes primaires

L'examen radiographique permet de déterminer les principales causes de la maladie. Cela peut être une fracture de côte, une lésion de la vertèbre, une perte d'élasticité du disque intervertébral, une inflammation des articulations de la vertèbre, une infection des racines vertébrales.

Ces problèmes peuvent exister pendant un certain temps jusqu'à ce qu'un facteur provoquant se produise. Par exemple, une personne décide soudainement de faire des exercices avec des haltères lourds, passe la soirée dans un courant d'air ou s'asseoit dans une position inconfortable pendant les 12 heures de vol.

Causes secondaires

Les tests de laboratoire, l'ECG et les ultrasons peuvent révéler d'autres causes qui sont un catalyseur de la névralgie intercostale. Par exemple, maladies du cœur, des poumons, pancréatite, tumeur du sein, abcès de la graisse sous-cutanée.

Dans ce cas, le facteur physique (hypothermie, maladie virale, etc.) peut provoquer un problème, mais le plus souvent, la question se pose dans le temps. Lorsqu'une maladie atteint un certain stade, ses symptômes s'agrandissent et la douleur dans la colonne vertébrale ou les côtes peut devenir l'un des nouveaux symptômes d'une maladie latente.

Névrose

Heureusement, l'une des principales causes de la névrose intercostale est la névrose et non des maladies dangereuses et graves. C'est difficile à croire, mais des problèmes psychologiques peuvent causer une douleur physique intense.

Lorsqu'une personne est soumise à un stress chronique, elle est tendue, même s'il ne peut pas y réfléchir et s'en rendre compte. Les experts pensent que pour les groupes de muscles dans lesquels le stress est davantage localisé, il est possible de déterminer quelle émotion dérange la personne. Selon cette théorie, les spasmes musculaires des jambes signalent la peur, les muscles tendus des épaules, la colère, etc.

Que cette théorie soit vraie ou non, il existe un lien indéniable entre la tension musculaire et l'état psychologique d'une personne. Lorsque le corset musculaire est en tension maximale, il prive la colonne vertébrale de sa souplesse naturelle. Par conséquent, tout mouvement brusque, la levée de poids ou même une position stationnaire prolongée peuvent déclencher un clampage de la racine nerveuse. Une douleur intense forcera de manière réflexive une personne à étirer encore plus ses muscles, ce qui ne fera qu'augmenter la douleur.

De nombreux patients ont noté qu'une douleur intense aux côtes avait été précédée d'un stress intense.

Traitement

Le traitement de la névrose intercostale dépend du facteur en raison duquel elle est formée. Si la cause première de la pathologie n'est pas éliminée, la douleur réapparaîtra encore et encore. La méthode ambulance, utilisée pour le soulagement rapide de la douleur - blocage intercostal, est très efficace pour soulager la douleur pendant une courte période, mais seul un médecin professionnel doit l’effectuer. Sinon, les navires risquent d'être endommagés.

Après les premiers soins, vous pouvez procéder au traitement principal.

Dans les névralgies intercostales causées par la névrose, il faut:

  • soulager les tensions musculaires, par exemple, avec un massage ou un applicateur Kuznetsov;
  • soulager l'inflammation avec des pommades chauffantes qui doivent être appliquées sur le dos et se trouver sous une couverture chaude pour maintenir l'effet de chaleur;
  • suivre un traitement avec des sédatifs, soulager le stress, stimuler l'humeur, normaliser le sommeil;
  • en l'absence de contre-indications à suivre un traitement de vitamines du groupe B.

Le traitement médicamenteux est efficace contre les névralgies primaires. À cette fin, un complexe de trois types de drogues est attribué:

  • des analgésiques;
  • les relaxants;
  • anti-inflammatoire.

En moyenne, la durée de ce traitement est de sept jours, après quoi la personne se sent en bonne santé et non handicapée.

Dans la névralgie intercostale secondaire, les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  • avec des pathologies rachidiennes, des radiculopathies et des myélopathies - les injections de stéroïdes sont épidurales;
  • avec des diagnostics prouvés spondylarthrose et arthropathie - physiothérapie;
  • avec douleur neuropathique - neuromodulation par radiofréquence de la moelle épinière;

Si la douleur dans la région costale est causée par des maladies somatiques, il est tout d'abord nécessaire de traiter les causes profondes de la maladie. Les méthodes ci-dessus doivent être prises uniquement en tant que facteur auxiliaire, un traitement symptomatique contribuant à éliminer la douleur et à restaurer la vitalité normale.

Prévention

En connaissant la névrose intercostale, les symptômes et le traitement, il est facile de se faire un plan de prévention simple et efficace.

Tout d'abord, il est nécessaire de surveiller l'état de santé général, de se rendre régulièrement à l'hôpital pour un examen médical, de passer des tests de laboratoire et de subir des examens fonctionnels. Dans ce cas, le risque de rater une maladie pouvant entraîner une névralgie est minime.

Deuxièmement, mais non des moindres, un facteur de prévention des maladies du dos est le style de vie correct et le niveau optimal d’activité motrice. Pour la plupart des gens, un mode de vie sédentaire est typique, il est donc très important de faire une gymnastique légère au quotidien, en étirant soigneusement les muscles et en fléchissant les articulations. Les week-ends doivent être dépensés activement, et si le désir de faire du sport est absent, même en cas de menace de névralgie intercostale, assistez régulièrement à un cours de massage pour détendre les muscles du dos.

Et, enfin, il est extrêmement important de renforcer votre immunité, de contrôler votre niveau de stress et d’apprendre à vous en acquitter correctement, à avoir une alimentation équilibrée, à consommer une quantité suffisante de vitamines B, de calcium et de phosphore.

Douleur du sternum avec névrose

Douleur thoracique avec VSD

Les personnes souffrant de dystonie végétative-vasculaire ressentent souvent une douleur, une lourdeur déplaisante ou quelque chose d'étranger dans la poitrine, dans la région du cœur. La violation du fonctionnement normal de cet organe présente plusieurs aspects, ce qui provoque le TRI. Les symptômes pathologiques généraux ne sont pas considérés comme dangereux pour la vie humaine, mais ils provoquent un inconfort grave et perturbent l'adaptation sociale.

Douleur thoracique avec VSD

Causes de douleurs cardiaques

La principale cause de douleur thoracique dans la dystonie végétative réside dans la perturbation du fonctionnement du système nerveux autonome.

Chez l'adulte, les crises de dystonie végétative sont provoquées par une névrose prolongée, des maladies chroniques et des perturbations du fond hormonal. Une cause fréquente d'attaque est le stress prolongé ou les lésions cérébrales. Augmentez le risque de douleur dans le coeur avec VSD tels facteurs:

  • maladies infectieuses des voies respiratoires;
  • changements brusques de la pression atmosphérique et du changement climatique;
  • fatigue chronique;
  • maladies chroniques du tube digestif;
  • intoxication alcoolique.

Retour à la table des matières

Nature de la douleur

Les patients décrivent la nature différente de la douleur ou de la lourdeur dans la poitrine avec le TRI. Certains patients se plaignent de coups de couteau, de coupures ou de douleurs dans la poitrine, d'autres d'attaques et de compressions cardiaques. Moins communément décrit est la nature douloureuse et douloureuse de la douleur. De tels symptômes désagréables accompagnent souvent l'essoufflement, les interruptions du rythme cardiaque, la tachycardie. Vous pouvez ressentir une sensation de corps étranger dans la poitrine.

La douleur est localisée derrière le sternum, au niveau des omoplates: entre eux ou en dessous de l'omoplate gauche. La douleur peut irradier vers la main gauche, cervicale ou apparaître dans les dents. L'attaque dure de quelques minutes à 1-2 heures. Les douleurs thoraciques et cardiaques causées par l'IRD présentent d'autres symptômes par rapport à l'infarctus du myocarde et aux maladies cardiaques. Signes distinctifs de douleur à la poitrine avec VSD:

  • venir après une surtension physique, mais pas pendant une activité physique;
  • la panique et l'anxiété augmentent;
  • ne disparaissent pas après avoir pris le médicament;
  • diminuer après la prise de sédatifs;
  • la pathologie cardiaque n'est pas détectée par l'examen cardiaque;
  • à chaque crise, la peur de la mort augmente.

    Retour à la table des matières

    Diagnostics

    La principale méthode de diagnostic pour le TRI est l'analyse différentielle. Pour distinguer l'ostéochondrose cervico-thoracique du TRI, une IRM est réalisée.

    Il est obligatoire pour le patient qui se plaint de douleurs à la poitrine, le médecin généraliste prescrit des consultations et des examens supplémentaires du cardiologue, de l'endocrinologue et du neurologue. Une évaluation diagnostique du tonus du système nerveux autonome est réalisée et les indicateurs de la réactivité autonome sont déterminés. Une électroencéphalographie et une électrocardiographie cérébrales sont effectuées. Pour déterminer les réactions du système nerveux autonome, des tests fonctionnels orthostatiques et pharmacologiques sont effectués.

    Comment traiter?

    Si une personne a la pression ou a mal à la poitrine dans la région du cœur et que ces symptômes sont accompagnés d’attaques de panique, vous devez connaître un certain nombre de règles pour fournir les premiers secours:

  • Asseyez le patient, enlevez sa cravate, sa ceinture ou sa ceinture, défaites le collier.
  • S'assurer que le flux d'air permettant de normaliser la respiration permet de respirer dans un sac en papier.
  • Donnez au patient "Nitroglycerin" sous la langue (1 comprimé).

    Améliorer la santé globale, réduire les attaques de panique et se débarrasser des douleurs à la poitrine avec des antidépresseurs prescrits par le médecin. La psychothérapie aidera à réduire l'intensité des attaques et à les éliminer complètement à l'avenir. Les personnes souffrant de dystonie vasculaire, il est recommandé de marcher plus à l'air frais et minimiser la possibilité de situations stressantes. Il convient de rappeler que l’auto-traitement des symptômes tels que la lourdeur et la sensibilité de la poitrine entraîne souvent de graves conséquences.

    Brûlure dans la poitrine avec VSD

    La sensation de brûlure dans la poitrine avec le TRI est provoquée par une perturbation du fonctionnement du système nerveux, qui provoque un dysfonctionnement hypo ou hyperactif du système cardiovasculaire. Les brûlures sont accompagnées de battements de coeur fréquents, d'essoufflement et de vertiges. De telles attaques ne peuvent pas être ignorées, vous devriez consulter un médecin et commencer un traitement.

    Que faire

    Avec des symptômes désagréables dans la poitrine, provoqués par le TRI, il faut tout d’abord normaliser l’état psychologique. Pendant un certain temps, le maximum devrait être exclu du stress psycho-émotionnel, minimiser les situations stressantes. Une bonne nutrition et un mode de vie sain permettent de se débarrasser rapidement des symptômes désagréables.

    Ostéochondrose cervico-thoracique avec VVD

    En médecine, il existe un avis selon lequel l'ostéochondrose cervico-thoracique et l'IRR peuvent se provoquer mutuellement. Selon les statistiques, environ 90% des cas de VSD sont causés par l'ostéochondrose. La différence entre ces pathologies est considérée comme étant à l'origine des symptômes eux-mêmes: avec le TRI, la cause principale est la perturbation du fonctionnement du système nerveux autonome et, avec l'ostéochondrose, la circulation sanguine est perturbée, ce qui entraîne une augmentation de la pression.

    Les symptômes de l'ostéochondrose cervico-thoracique et du TRI étant presque les mêmes, le diagnostic doit donc être posé exclusivement par un médecin. Il existe des cas où ces 2 pathologies s’accompagnent. Le traitement de ces deux maladies s’effectue de manière complexe: des médicaments sont utilisés pour soulager l’inflammation dans la région cervicale et des exercices sont effectués pour soulager les tensions. Pour éliminer l'inflammation, vous pouvez appliquer des pommades telles que "Diclofenac" ou "Fastum-gel". Il est recommandé d’abandonner complètement le tabac et les boissons alcoolisées.

    Névrose intercostale

    La névrose intercostale ou névralgie intercostale est une maladie courante qui touche les personnes de tout âge et de tout sexe. Son nom reflète fidèlement son essence: le pincement des racines nerveuses provoque une douleur localisée dans la région des côtes. Mais pourquoi existe-t-il une telle maladie, en quoi est-elle différente des autres et en ce qui concerne les moyens de les traiter? Les questions, dont il faut apprendre à connaître les réponses, ont été examinées plus en détail.

    Signes de maladie

    Pathogenèse de la maladie "névralgie thoracique" - irritation ou compression des nerfs intercostaux, enflammée par une pathologie somatique, une blessure ou une hypothermie.

    Compte tenu des symptômes de la névrose intercostale, on se limiterait à l’essentiel: la douleur, qui couvre toute la région des côtes. Mais l'image symptomatique de cette maladie est légèrement plus large qu'il n'y paraît.

    Premièrement, la douleur peut avoir différents degrés de gravité et de nature. Un patient appellera la douleur intolérablement aiguë, un autre dira qu'elle est stupide, le troisième soulignera des sensations de douleur faibles, mais incessantes.

    Le problème est que, selon la description superficielle, une telle douleur peut être confondue avec une maladie cardiaque ou pulmonaire. Très souvent, une personne qui a connu une névralgie intercostale a suspecté une crise cardiaque sous stress, a «trouvé» tous les autres signes d’une maladie mettant sa vie en danger et a immédiatement appelé une ambulance.

    La dystonie végétative et vasculaire (VVD) et la névralgie intercostale rendent souvent une personne et ses proches nerveux. C'est pourquoi il est très important de connaître tous les symptômes de la maladie pour pouvoir différencier la névrose de la pathologie somatique grave.

    Ces symptômes, en plus de la douleur, incluent:

  • contractions musculaires dans le dos;
  • augmentation de la douleur lors du déplacement ou du changement de pose, d'éternuement;
  • engourdissement de la peau dans la région des vertèbres;
  • lorsque vous appuyez sur la colonne vertébrale, vous pouvez trouver la "source" de la douleur;
  • la douleur peut "donner" aux aisselles, si vous appuyez dessus avec votre doigt.

    Douleur provocatrice

    La principale cause de la névrose intercostale est l’inflammation de la racine nerveuse de la colonne vertébrale. Mais l'inflammation elle-même se produit à l'arrière-plan:

  • compression de la racine nerveuse sur le fond de l'ostéochondrose;
  • blessures au dos;
  • subluxation des vertèbres;
  • forte activité physique;
  • stress sévère;
  • l'hypothermie.

    Les provocateurs somatiques responsables de la névrose thoracique peuvent être des maladies:

  • troubles métaboliques;
  • maladies des organes internes du sternum;
  • la grippe;
  • le paludisme;
  • la tuberculose;
  • radiculite;
  • hernie;
  • l'herpès;
  • la spondylarthrite;
  • zona.

    Selon les statistiques, les pathologies somatiques provoquent rarement des névralgies intercostales. Le plus souvent, la raison réside dans le facteur externe - ostéochondrose, hypothermie. Par conséquent, si aucune des maladies décrites ci-dessus n’est présente dans les antécédents d’une personne et si la douleur dans la région des côtes est le seul symptôme, il est raisonnable de supposer qu’il s’agit d’un cas simple et trivial de névralgie des côtes, non grevé de pathologies externes.

    Diagnostics

    Pour poser un diagnostic, un médecin expérimenté doit simplement examiner les symptômes de la névrose thoracique et connaître les antécédents de la personne. Mais parfois, le médecin peut avoir des doutes sur le diagnostic, auquel cas il vous prescrira un plan de diagnostic.

    Un tel diagnostic sera différentiel, c’est-à-dire que son objectif sera l’élimination des maladies dangereuses. Si tous les tests de laboratoire et fonctionnels des pathologies somatiques des organes internes sont négatifs, le diagnostic de névralgie intercostale peut être posé sans aucun doute.

    1. Études de laboratoire sur l'urine et le sang afin de détecter une inflammation, une insuffisance fonctionnelle d'organes, des processus infectieux.
    2. Électrocardiogramme du cœur pour exclure la pathologie du muscle cardiaque.
    3. Échographie abdominale pour détecter les anomalies des organes internes.
    4. Études aux rayons X pour exclure l'ostéochondrose ou la fracture de la côte.

    Causes primaires

    L'examen radiographique permet de déterminer les principales causes de la maladie. Cela peut être une fracture de côte, une lésion de la vertèbre, une perte d'élasticité du disque intervertébral, une inflammation des articulations de la vertèbre, une infection des racines vertébrales.

    Ces problèmes peuvent exister pendant un certain temps jusqu'à ce qu'un facteur provoquant se produise. Par exemple, une personne décide soudainement de faire des exercices avec des haltères lourds, passe la soirée dans un courant d'air ou s'asseoit dans une position inconfortable pendant les 12 heures de vol.

    Causes secondaires

    Les tests de laboratoire, l'ECG et les ultrasons peuvent révéler d'autres causes qui sont un catalyseur de la névralgie intercostale. Par exemple, maladies du cœur, des poumons, pancréatite, tumeur du sein, abcès de la graisse sous-cutanée.

    Dans ce cas, le facteur physique (hypothermie, maladie virale, etc.) peut provoquer un problème, mais le plus souvent, la question se pose dans le temps. Lorsqu'une maladie atteint un certain stade, ses symptômes s'agrandissent et la douleur dans la colonne vertébrale ou les côtes peut devenir l'un des nouveaux symptômes d'une maladie latente.

    Heureusement, l'une des principales causes de la névrose intercostale est la névrose et non des maladies dangereuses et graves. C'est difficile à croire, mais des problèmes psychologiques peuvent causer une douleur physique intense.

    Lorsqu'une personne est soumise à un stress chronique, elle est tendue, même s'il ne peut pas y réfléchir et s'en rendre compte. Les experts pensent que pour les groupes de muscles dans lesquels le stress est davantage localisé, il est possible de déterminer quelle émotion dérange la personne. Selon cette théorie, les spasmes musculaires des jambes signalent la peur, les muscles tendus des épaules, la colère, etc.

    Que cette théorie soit vraie ou non, il existe un lien indéniable entre la tension musculaire et l'état psychologique d'une personne. Lorsque le corset musculaire est en tension maximale, il prive la colonne vertébrale de sa souplesse naturelle. Par conséquent, tout mouvement brusque, la levée de poids ou même une position stationnaire prolongée peuvent déclencher un clampage de la racine nerveuse. Une douleur intense forcera de manière réflexive une personne à étirer encore plus ses muscles, ce qui ne fera qu'augmenter la douleur.

    De nombreux patients ont noté qu'une douleur intense aux côtes avait été précédée d'un stress intense.

    Le traitement de la névrose intercostale dépend du facteur en raison duquel elle est formée. Si la cause première de la pathologie n'est pas éliminée, la douleur réapparaîtra encore et encore. La méthode ambulance, utilisée pour le soulagement rapide de la douleur - blocage intercostal, est très efficace pour soulager la douleur pendant une courte période, mais seul un médecin professionnel doit l’effectuer. Sinon, les navires risquent d'être endommagés.

    Après les premiers soins, vous pouvez procéder au traitement principal.

    Dans les névralgies intercostales causées par la névrose, il faut:

  • soulager les tensions musculaires, par exemple, avec un massage ou un applicateur Kuznetsov;
  • soulager l'inflammation avec des pommades chauffantes qui doivent être appliquées sur le dos et se trouver sous une couverture chaude pour maintenir l'effet de chaleur;
  • suivre un traitement avec des sédatifs, soulager le stress, stimuler l'humeur, normaliser le sommeil;
  • en l'absence de contre-indications à suivre un traitement de vitamines du groupe B.

    Le traitement médicamenteux est efficace contre les névralgies primaires. À cette fin, un complexe de trois types de drogues est attribué:

    En moyenne, la durée de ce traitement est de sept jours, après quoi la personne se sent en bonne santé et non handicapée.

    Dans la névralgie intercostale secondaire, les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  • avec des pathologies rachidiennes, des radiculopathies et des myélopathies - les injections de stéroïdes sont épidurales;
  • avec des diagnostics prouvés spondylarthrose et arthropathie - physiothérapie;
  • avec douleur neuropathique - neuromodulation par radiofréquence de la moelle épinière;

    Si la douleur dans la région costale est causée par des maladies somatiques, il est tout d'abord nécessaire de traiter les causes profondes de la maladie. Les méthodes ci-dessus doivent être prises uniquement en tant que facteur auxiliaire, un traitement symptomatique contribuant à éliminer la douleur et à restaurer la vitalité normale.

    Prévention

    En connaissant la névrose intercostale, les symptômes et le traitement, il est facile de se faire un plan de prévention simple et efficace.

    Tout d'abord, il est nécessaire de surveiller l'état de santé général, de se rendre régulièrement à l'hôpital pour un examen médical, de passer des tests de laboratoire et de subir des examens fonctionnels. Dans ce cas, le risque de rater une maladie pouvant entraîner une névralgie est minime.

    Deuxièmement, mais non des moindres, un facteur de prévention des maladies du dos est le style de vie correct et le niveau optimal d’activité motrice. Pour la plupart des gens, un mode de vie sédentaire est typique, il est donc très important de faire une gymnastique légère au quotidien, en étirant soigneusement les muscles et en fléchissant les articulations. Les week-ends doivent être dépensés activement, et si le désir de faire du sport est absent, même en cas de menace de névralgie intercostale, assistez régulièrement à un cours de massage pour détendre les muscles du dos.

    Et, enfin, il est extrêmement important de renforcer votre immunité, de contrôler votre niveau de stress et d’apprendre à vous en acquitter correctement, à avoir une alimentation équilibrée, à consommer une quantité suffisante de vitamines B, de calcium et de phosphore.

    Douleur du sternum avec névrose

    Voici quelques informations générales sur les maladies pour lesquelles une aide psychothérapeutique est recommandée. Cette description ne prétend pas être scientifique et ne s'adresse pas aux spécialistes, mais à ceux qui veulent simplement comprendre ce qu'un mot inconnu dans un diagnostic peut signifier.

    Le terme névrose en médecine moderne désigne généralement des troubles fonctionnels psychogènes du système nerveux central. Je vais essayer de faire une définition similaire. Psychogènes - sont causés par l’influence de facteurs psychologiques externes, contrairement aux facteurs physiques, chimiques ou biologiques (traumatismes, infections, empoisonnements, hérédité, etc.). Fonctionnel - cela signifie qu'ils sont liés à. pas avec des dommages à aucun organe (par exemple, le cerveau, le coeur, les intestins, etc.), mais avec l'exécution incorrecte de sa fonction avec la préservation de la structure. Les névroses peuvent être qualifiées d'activité «mal alignée», tout comme le périphérique peut être mal aligné, malgré le fait que toutes ses parties sont d'assez bonne qualité. Une conclusion importante - en principe, la névrose peut être guérie complètement, sans aucune conséquence.

    La névrose est un dysfonctionnement («dérégulation») du corps sous l’influence de facteurs psychologiques externes. Cependant, comme dans les bons instruments, la psyché humaine a une stabilité suffisante et supporte généralement bien de telles «perturbations externes», si elles ne sont pas très puissantes. Les problèmes de névrose surviennent lorsque des problèmes sont détectés dans le mécanisme même de cet «auto-ajustement» (homéostasie), qui se développe dans l'enfance à mesure que la personnalité se développe et mûrit.

    Comment cet «échec» survient-il pendant la névrose? Il existe plusieurs modèles de développement de la névrose, plus complémentaires que contradictoires. Selon l'un d'entre eux, la cause de la névrose réside dans le prétendu conflit interne: lorsqu'il existe chez une même personne deux désirs opposés qu'il accepte comme incompatibles. Certains événements externes peuvent rendre les conflits internes pertinents, ce qui conduit à l'apparition de manifestations de névrose.

    Ces occurrences de névrose peuvent être très variées. Voici les plus fréquents:

  • Attaques de panique - névrose sous la forme d'attaques de violations par le soi-disant. système nerveux autonome (organes de contrôle) accompagné d'une peur forte. Ceux-ci peuvent être des palpitations, des problèmes respiratoires («ne pas respirer»), des frissons, une sensation de fièvre, des vertiges, des évanouissements et des évanouissements, une augmentation ou une diminution de la pression artérielle, des crampes musculaires, des crampes abdominales, etc., accompagnés d'une anxiété intense.
  • Les phobies sont une névrose sous la forme de peurs obsessionnelles et de peurs qui ne peuvent pas être évitées, malgré la compréhension de leur manque de fondement: agorophobie (peur des grands espaces, par exemple, sortir seul), la claustrophobie (peur des espaces confinés, par exemple, la conduite en métro), la cardiophobie ( peur de mourir d'une maladie cardiaque), canzéophobie (peur de mourir d'un cancer), érythrophobie (peur de rougir chez l'homme), phobophobie (peur que la peur réapparaisse) et de nombreuses autres peurs névrotiques, avec et sans leur nom.
  • La neurasthénie - la névrose sous la forme d'épuisement accru, d'irritabilité, survient lorsqu'une personne s'évanouit névrotiquement au surmenage, souvent accompagnée de maux de tête.
  • Syndrome asténo-névrotique - le plus souvent une manifestation de la neurasthénie sous forme de faiblesse, de fatigue, de faible tolérance au stress physique et émotionnel.
  • Anorexie mentale - névrose sous la forme d'une réticence à manger, entraînant une forte perte de poids, souvent accompagnée d'une peur obsédante de se sentir dépassée et d'une gêne après avoir mangé, souvent accompagnée de l'induction habituelle de vomissements après une alimentation.
  • Boulimie nerveuse - névrose accrue de l'appétit, souvent dans le contexte d'une anxiété constante (anxiété «brouillante»).
  • Dépression névrotique - lorsque la névrose se manifeste par une humeur réduite, un pessimisme général, une hypersensibilité, des larmoiements, une perturbation du sommeil (avec un sommeil et un réveil médiocres), une diminution des performances, parfois accompagnée d'anxiété.
  • Trouble somatoforme - lorsque l’échec névrotique entraîne une perturbation de tout organe ou système interne. Il peut provoquer une douleur ou un dysfonctionnement transitoire de ces organes ou systèmes.
  • Dystonie végétative-vasculaire, DVV (dystonie neuro-circulatoire, MNT) - il s'agit le plus souvent d'une manifestation de névrose, plus précisément d'un trouble somatoforme caractérisé par des périodes de perturbation du système cardiovasculaire. Il s'agit d'attaques d'augmentation ou de diminution de la tension artérielle accompagnées de maux de tête, de palpitations, d'évanouissements, de faiblesse, de vertiges, etc.
  • La cardionévrose (cardialgie) est également une névrose somatoforme, caractérisée par des douleurs dans la moitié gauche de la poitrine, souvent confondues avec des douleurs au cœur (en fait, elles n’ont aucun lien avec le cœur - elles font mal aux pectoraux en raison d’une tension persistante).
  • Dyskinésie des voies biliaires, JVP est souvent une névrose somatoforme, qui se manifeste par une douleur dans l'hypochondre droit (y compris en réponse à un stress) en raison de phénomènes spastiques dans les voies biliaires.
  • Syndrome du côlon irritable - souvent une névrose somatoforme, qui se manifeste par une altération des selles et des douleurs abdominales récurrentes.
  • Pharyngo- et laryngisme (sous forme modérée - névrose «boule dans la gorge») - névrose avec sensation récurrente de «coma» dans la gorge, avec une forte manifestation d'interférence avec la déglutition ou la parole.
  • Astasia-Abasia est une faiblesse des jambes qui se développe en fonction du mécanisme névrotique, ce qui empêche la marche.

    Il découle de ce qui précède que la névrose peut cesser de déranger dans deux cas:

    Le groupe psychothérapeutique, en particulier dans l’approche analytique de groupe, permet de bien étudier ces désirs contradictoires, car ils deviennent visibles dans le groupe et trouvent de nouvelles manières de les résoudre.

    Cependant, il convient de rappeler que les névroses existantes de longue date (en particulier plus d'un an) acquièrent des habitudes et nécessitent un temps considérable de traitement. Par conséquent, en cas de névrose, il est préférable de ne pas retarder l'appel du psychothérapeute.

    Une autre conclusion est que, puisque tout le monde a des désirs contradictoires, personne n'est à l'abri de l'apparition d'une névrose dans certaines circonstances. Protéger de cela ne peut se soucier que de leur développement personnel, mais lorsque vous participez à des groupes d'analyse, vous pouvez résoudre leurs conflits internes potentiels à l'avance.

    Traitement: névrose, douleur thoracique, suffocation, pression, vertiges de panique

    Dysfonctionnement végétatif somatoforme: traitement à Saratov, en Russie

    Et si insomnie, panique, surmenage, difficulté à respirer?

    Bonjour cher docteur!

    Je veux poser une question. Je suis malade de névrose depuis plus de 3 ans. J'étudie Chaque année, pendant un mois à l'hôpital pour un traitement, je subis un traitement. Et après le traitement, la situation semble s'améliorer, mais au printemps et à l'automne, l'état général commence à se détériorer encore plus. Il est maintenant 3 mois dans l'inconfort du sein gauche, pas dans le coeur. C'est juste sur le côté gauche, où la poitrine se sent, comme si quelque chose de solide est couché, une pierre sur l'âme, je ne peux pas le respirer. Il peut être difficile même de respirer. C'est tout après, comme si j'étais gros, après quelques-uns, comment expliquer, après un stress. Je ne sais juste pas comment traiter à la maison, je n’ai même pas quelque chose d’écrit, quelque chose n’aide pas. La soude aide. Je m'en souviens encore. Tourments très forte pression, pas tous les jours. Après deux jours, après trois jours, la pression peut chuter brusquement et le brouillard dans les yeux peut provoquer des vertiges. La panique commence. Maintenant, dernièrement, je ne peux pas m'endormir rapidement, je me suis endormi avant, maintenant je m'endors depuis longtemps maintenant. Au travail, je commençais à être très fatiguée, toutes les photos avaient été prises, tout était vérifié, tout allait bien. Aide, s'il te plaît, avec ce que tu peux, au moins avec des conseils, avec ce qui est traité, comment est-il traité? Comment vivre avec ça du tout? Comment tout cela va-t-il se passer ensuite? Ne serait-ce pas pour que je prenne et ne me réveille pas le matin. Tout, merci pour la réponse. Je vais attendre.

    Victoria, Saratov, Russie

    Comment traiter le dysfonctionnement autonome somatoforme à Saratov, en Russie

    Vous avez des symptômes et des signes de troubles du système nerveux autonome. Le dysfonctionnement autonome somatoforme est plus fréquent chez les femmes. Névrose, douleur thoracique et suffocation, pertes de charge et douleur à la tête, panique et vertiges, brouillard oculaire caractérisent le dysfonctionnement autonome du somatoforme.

    Il est impossible de guérir le dysfonctionnement autonome somatoforme à la maison avec l'aide de méthodes et méthodes folkloriques ou avec des médicaments seuls. Pour la disparition complète de tous les symptômes et la normalisation de la condition, il est nécessaire de mener une thérapie complexe.

    Sarklinik traite le dysfonctionnement autonome somatoforme à Saratov, ainsi que les troubles du système nerveux autonome en Russie chez les hommes et les femmes. Des méthodes efficaces peuvent soigner la maladie en peu de temps. Le traitement est ambulatoire, va bien sûr. La durée minimale d'un traitement est de 10 jours ouvrables. Sarklinik sait comment traiter le dysfonctionnement autonome somatoforme chez les hommes et les femmes, chez les enfants et les adolescents.

    Causes de douleur thoracique au milieu et son traitement

    La douleur thoracique est l’un des symptômes les plus courants de nombreuses maladies. Le fait est que dans cette partie du corps, il existe une quantité importante de nerfs et de vaisseaux, ainsi que des organes vitaux.

    En règle générale, la manifestation elle-même n'est pas une maladie, mais porte son propre nom, thorakalgia.

    Habituellement, les patients ne peuvent pas donner de réponse précise là où se manifeste exactement une thorakalgie: gauche, droite ou moyenne. En règle générale, les sensations douloureuses varient.

    De plus, les douleurs thoraciques peuvent être de nature différente:

    Il est important de savoir que la torakalgiya peut être causée non seulement par des violations d'organes ou de systèmes locaux, mais également en raison d'autres maladies.

    Causes de douleur thoracique au milieu

    La douleur peut survenir au centre de la poitrine pour un certain nombre de raisons. Habituellement, lorsqu'un tel symptôme est détecté, la première association est une maladie cardiaque.

    Et en effet, de nombreuses maladies du cœur et du système cardiovasculaire, d’une manière ou d’une autre, sont reflétées par une thorakalgie. Mais en règle générale, les raisons ne sont pas toujours évidentes. Par conséquent, lorsqu'un tel symptôme se présente, un médecin doit être diagnostiqué.

    Il convient de noter que la douleur thoracique peut être provoquée par des troubles des systèmes suivants:

    • Cardiovasculaire;
    • Respiratoire;
    • Digestif;
    • Système nerveux central ou nerveux.

    En plus de diverses maladies, la torakalgiya peut être le résultat d’une blessure ou d’un effort physique excessif.

    Douleur thoracique lors de blessures

    Les chocs ou les chutes affectant la colonne vertébrale ou les organes internes peuvent provoquer des douleurs au milieu de la poitrine.

    En règle générale, malgré les dommages physiques, une personne peut avoir le sentiment d'avoir des problèmes d'organes internes. Le fait est qu’en cas de blessure, les muscles pectoraux sont touchés et il est donc souvent difficile de respirer.

    Et en fait, une ecchymose à la poitrine peut causer un certain nombre de symptômes désagréables, car les vaisseaux situés ici sont étroitement liés au cœur. De plus, des dommages physiques résultent parfois en une fracture ou une fissure du sternum.

    Après un effort physique

    Comme dans le cas précédent, en cas de surmenage physique, les douleurs à la poitrine sont causées par des étirements ou des lésions musculaires. Habituellement, un tel symptôme est fréquent chez les débutants dans le sport.

    En règle générale, même des pompes ordinaires peuvent provoquer une douleur lancinante à la poitrine si l'exercice est mal effectué, ou plutôt un exercice excessif.

    Autres raisons

    Et pourtant, des douleurs à la poitrine peuvent souvent indiquer des violations du système nerveux central ou du système nerveux.

    Tout le monde sait que le système nerveux est fortement associé au système respiratoire, car ce n’est pas pour rien que toutes les pratiques physiques apaisantes contiennent des exercices de respiration.

    Il n’est pas difficile de comprendre qu’un phénomène tel que la thorakalgie s’applique souvent à des personnes souffrant de stress ou d’expériences diverses.

    Mais si la cause est probablement dans le système nerveux, alors ce symptôme ne doit pas être considéré comme temporaire.

    Après tout, comme vous le savez, ce sont les maladies du système nerveux qui peuvent ne pas être ressenties pendant longtemps, et ce n’est qu’à un moment très inapproprié ou juste que l’apparence peut apparaître.

    Maladies pouvant causer une douleur au milieu de la poitrine

    Maladie cardiaque

    Angine de poitrine

    D'une autre manière, cette maladie est souvent appelée «angine de poitrine». Cette maladie est très fréquente chez les personnes d'âge moyen. L'angine de poitrine est causée par un apport sanguin insuffisant au cœur.

    Les symptômes, et par conséquent les douleurs thoraciques, surviennent après un stress ou un effort physique. Cependant, la douleur se propage ensuite aux zones adjacentes du corps, en particulier au cou et aux épaules.

    Infarctus du myocarde

    La maladie est causée par un apport sanguin insuffisant dans une partie du cœur. Il est bien connu qu'une crise cardiaque est une maladie très dangereuse dont le symptôme est une douleur thoracique presque insupportable.

    Maladies pulmonaires

    Pleurésie

    Cette maladie est causée par la présence de liquide dans les poumons. En règle générale, la maladie est accompagnée de douleurs à la poitrine, exacerbées par l'inspiration. Le patient peut souffrir de toux et de fièvre.

    Généralement, la cause de la pleurésie est une infection. Ne retardez pas le traitement de cette maladie auto-immune, car les conséquences peuvent être très déplorables.

    Pneumonie

    Une maladie pulmonaire bien connue est également accompagnée de douleurs à la poitrine. Contrairement au premier cas, la pneumonie est causée par une pneumonie.

    Les symptômes les plus déterminants de la maladie sont une toux persistante, un essoufflement et de la fièvre, qu'il est difficile d'abattre. La pneumonie se développe sur fond de faible immunité et d'agents pathogènes infectieux.

    La tuberculose

    Comme vous le savez, cette infection affecte non seulement les organes internes, mais même les os humains. Et bien qu'un bacille infectieux puisse pénétrer dans n'importe quelle partie du système respiratoire, ce sont souvent les poumons qui en souffrent.

    Comme toute autre infection, la tuberculose peut ne pas être ressentie avant longtemps. Les signes évidents d'infection sont des douleurs thoraciques lors de l'inspiration, ainsi qu'une faiblesse générale et une indisposition. Le plus souvent, les patients infectés se plaignent d'une perte d'efficacité.

    Maladie de l'oesophage

    Ulcère peptique ou ulcère duodénal

    En règle générale, avec cette maladie, torakalgiya n'est pas explicite, mais reflétée. Dans le même temps, les patients sont parfois tourmentés par de très fortes sensations douloureuses, qui s'accompagnent d'essoufflement ou de difficultés respiratoires, caractéristiques de cette maladie en raison de la formation de gaz.

    Il arrive souvent qu'une personne ressente une douleur à la poitrine et commence à prendre des comprimés à partir du cœur. En règle générale, ils ne l'aident pas. Il s’ensuit que la raison d’un tel signe est très paradoxale et n’a rien à voir avec le cœur.

    Bien entendu, il ne faut pas oublier que les maladies négligées commencent à nuire aux autres organes. Il convient de noter que l'ulcère gastrique est accompagné d'un manque d'appétit ou d'une saturation rapide, d'une formation excessive de gaz, de brûlures d'estomac et d'autres troubles du tube digestif.

    Maladies du système cardiovasculaire

    L'hypertension

    L'hypertension artérielle n'est pas rare chez les personnes d'âges différents. Comme vous le savez, l’hypertension est souvent héréditaire et beaucoup pensent qu’il est inutile de lutter contre cette maladie et qu’elle n’est même pas nécessaire.

    Cependant, c'est une erreur très erronée. Si l'hypertension se manifeste par des symptômes tels que maux de tête et douleurs thoraciques, gonflement, rougeur du visage et du cou, frissons et autres, il est simplement nécessaire de la combattre. Lisez à propos des maux de poitrine ici.

    En règle générale, une telle maladie affecte le cœur. Malgré la sensation de surmenage ou de pression, le cœur des patients hypertendus continue de fonctionner à un rythme normal.

    VSD

    Une maladie courante, mais mal connue, appelée dystonie végétative-vasculaire, présente des symptômes très douteux. La dystonie est souvent confondue avec d'autres maladies et, pour que le médecin puisse établir ce diagnostic particulier, le patient doit subir de nombreux examens.

    Le fait est que tous les patients atteints d'une telle maladie souffrent de différentes manières. Ainsi, certains souffrent d'hypotension, d'autres d'hypertension. Souvent, cette maladie est confondue avec l'hypertension. Néanmoins, une différence significative existe.

    Avec un tel diagnostic, les vaisseaux du patient sont vulnérables. Il est à noter que la thorakalgie n'est pas rare chez les patients atteints de VSD.

    Maladie du système nerveux

    Névrose

    Le désordre psychogène bien connu affecte non seulement les émotions et l'activité humaine, mais aussi le corps physique. Donc, en raison de la fatigue émotionnelle, une douleur à la poitrine peut survenir.

    De plus, lorsque la cause est une névrose, la nature de la douleur peut être très différente. Par exemple, au début, la sensation était aiguë et, avec le temps, elle est devenue douloureuse ou terne.

    Il faut noter que pendant la névrose, l'activité humaine est significativement détériorée. En se concentrant sur un problème externe ou interne, le patient est incapable de réagir correctement ou systématiquement à ce qui se passe.

    Bien que la névrose soit une maladie passagère, c'est-à-dire réversible, il reste nécessaire de lutter contre la maladie.

    Diagnostic et traitement

    De tout cela, nous pouvons conclure que la manifestation de torakalgii devrait immédiatement consulter un médecin.

    En effet, la douleur dans l'une ou l'autre partie du corps ne signifie pas toujours les problèmes d'organes locaux.

    En d'autres termes, les tentatives d'autotraitement peuvent non seulement être inefficaces, mais également causer un certain nombre d'autres problèmes.

    Tout d’abord, vous devez contacter le thérapeute ou votre médecin traitant.

    Si la douleur n'est pas causée par un traumatisme ou une contrainte physique, le patient sera généralement perturbé par d'autres symptômes.

    Si une maladie est suspectée, le médecin vous prescrira des tests ou les dirigera vers un autre médecin.

    Donc, si tous les signes suggèrent des problèmes cardiaques ou cardiovasculaires, vous devrez probablement vous faire examiner par un cardiologue. Après avoir découvert la cause exacte de la thoracalgie, le médecin vous prescrira un traitement.

    Par exemple, si la douleur a été causée par une infection ou une maladie pulmonaire auto-immune, vous devrez probablement prendre des antibiotiques et des antipyrétiques.

    Si la cause en est un trouble cardiovasculaire, ou pire, une maladie cardiaque, le médecin vous prescrira généralement des sédatifs.

    En d'autres termes, le traitement est toujours sélectionné individuellement et uniquement par un médecin!

    Et bien qu'il soit impossible de commencer l'auto-traitement, vous ne devriez pas supporter la douleur non plus. Voici le principe des premiers secours. Selon les méthodes populaires, il est recommandé de boire de la teinture de valériane ou d’aubépine dans la thoracalgie.

    En règle générale, les remèdes de ces herbes n'ont pratiquement aucune contre-indication, et un faible effet sédatif sera très utile lorsque vous ressentez une douleur à la poitrine.

    Si la douleur est très forte et insupportable, vous devriez appeler une ambulance. De plus, personne n’a encore annulé les médicaments contre la douleur, vous pouvez donc essayer de soulager la douleur au moins sans spa.

  • En Savoir Plus Sur La Schizophrénie