Face à la douleur, une personne s'interroge sur la raison de cela. En fait, il existe de nombreuses variantes de son origine.

L'aine est située dans la partie inférieure du ventre et est attachée aux cuisses. La douleur à l'aine est principalement associée aux pathologies de l'organe urinaire, mais il existe d'autres sources d'origine.

La névralgie dans ce domaine parle de telles maladies:

  • les tumeurs;
  • étirement avec une lourde charge sur les muscles;
  • vésiculite, colliculite ou herpès (hommes);
  • pathologie du muscle iliopsoas.

Toutes les maladies possibles dans cette zone ne sont pas répertoriées. Pour comprendre pourquoi une personne ressent une gêne à l'aine, il est important de connaître les symptômes de la névralgie.

La névralgie, qui se prolonge dans l'aine, peut commencer par un léger picotement, augmentant avec chaque jour qui passe. Ne remarquez pas que cela ne peut pas être, car elle parle de maladies graves.

Symptômes de douleur à l'aine:

  • Névralgie dans les articulations. Il apparaît lors d'une activité physique intense ou de la marche. Il est difficile pour une personne de comprendre ce qui le dérange spécifiquement (dans les ballots tirés ou dans la région de l'aine). La cause peut être une hernie, des maladies gynécologiques ou urologiques.
  • La névralgie à la fois à plusieurs endroits (aine, dos et longe) parle d'ostéochondrose due aux disques pincés entre les vertèbres.

En plus des symptômes qui définissent la maladie, il existe différents types de névralgies. Cela vous permet de comprendre la cause de l'inconfort.

Types de douleur à l'aine:

  • Inattendu et forte. Causes: hernie, maladie rénale, inflammation des testicules chez l'homme ou des appendices chez la femme, gonflement.
  • Long et douloureux. Les causes sont: inflammation de la vessie, affections gynécologiques ou cystite.
  • À droite Causes: hernie cachée ou ouverte, infection, calculs rénaux.
  • À gauche. Causes: infection du bassin ou de la hernie.
  • Tournage. Se produit avec ostéochondrose lombaire. Apparaît en raison de la compression des nerfs de la colonne vertébrale dans la région de l'aine.

Ainsi, l'ostéochondrose peut provoquer des névralgies dans la région de l'aine.

L'ostéochondrose de la colonne lombaire est similaire à la lésion des autres zones de la colonne vertébrale. Le symptôme principal est une douleur constante qui donne à l'aine et aux membres inférieurs, aggravée par les mouvements. L'activité physique du patient entraîne une névralgie aiguë dans l'aine, qui «s'arrête» quelques minutes après la manifestation.

L'ostéochondrose lombaire est associée à la miction, à la fonction sexuelle (hommes), au cycle menstruel (femmes) et à l'atonie intestinale.

Souvent, une personne ressent des névralgies dans le périnée. Les raisons peuvent être plusieurs maladies. Afin de déterminer si l'ostéochondrose peut être douloureuse dans cette région, vous devez envisager des options pour des affections présentant des symptômes similaires.

Peut l'entrejambe avec ostéochondrose?

La névralgie du périnée est:

  • court terme;
  • constante;
  • aigu;
  • apparaissant avec certaines actions humaines (rapports sexuels, défécation);
  • pleurnicher.

Elle doit:

  • changements hormonaux dans le corps;
  • hypothermie sévère;
  • usage prolongé d'antibiotiques ou d'autres médicaments;
  • infections génitales;
  • ostéochondrose.

Ainsi, la cause de la névralgie entre les cuisses peut servir de nerf pincé dans la colonne lombaire avec ostéochondrose. Par conséquent, une personne ressent une vive douleur à cet endroit.

Si la maladie est passée au stade chronique, la sensibilité entre les hanches peut être complètement perdue. Dans les formes très sévères de la maladie, la motricité du pelvis est altérée.

La névralgie est ressentie du fait que le flux sanguin dans la moelle épinière est altéré, l'espace intervertébral est réduit, ce qui est responsable du fonctionnement normal des vaisseaux et des artères. Lorsque le patient commence à bouger activement, les vaisseaux sont blessés (rétrécis ou pincés).

Si la compression complique l'ostéochondrose de la région lombaire de la colonne vertébrale, il se produit une forte névralgie atroce dans la région. Elle peut donner aux fesses, aux organes génitaux et aux cuisses.

Toute douleur apparaissant dans l'aine devrait être une raison pour aller chez le médecin. Le spécialiste mènera une enquête et établira un diagnostic précis. Il est impossible de retarder le traitement car l'ostéochondrose est une affection très insidieuse. Dans les cas les plus graves et les plus négligés, il peut même atteindre la paralysie. En fait, cette maladie ne peut pas être guérie, elle ne peut être arrêtée que sans lui permettre de se développer sous des formes dangereuses.

Symptômes de névralgie inguinale chez les femmes. Névralgie pelvienne

Le nerf pincé dans l'articulation de la hanche est parfois appelé névralgie pelvienne. Dans cette condition, le nerf est pincé entre les os, les ligaments et les tendons, ce qui provoque une douleur assez forte. Ils ne peuvent durer que quelques minutes, après quoi tout redevient normal et peut durer plusieurs jours.

Cette pathologie se développe chez les hommes et les femmes. Le danger est qu'elle puisse être déguisée en une autre maladie, à cause de laquelle les femmes peuvent être traitées pendant des années pour des problèmes gynécologiques inexistants et les hommes pour des maladies urologiques. Et seul un spécialiste peut distinguer lorsqu'il s'agit précisément d'une névralgie pelvienne; par conséquent, lors de l'apparition de symptômes caractéristiques, vous devez consulter un médecin.

Qu'est-ce qui provoque la maladie

La cause de la maladie est que les nerfs sont pincés entre les os, les ligaments ou les tendons du pelvis. Cela se produit lorsque vous restez dans une posture oblique pendant une longue période, et parfois même avec une position assise prolongée. Parfois, si le nerf est pincé assez longtemps ou en cas de lésion, le liquide peut s'accumuler à l'intérieur, ce qui commence à exercer une pression sur la région pelvienne, ce qui entraîne une augmentation de la douleur.

Les causes de pincement du nerf peuvent être les suivantes:

  • l'apparition de callosités à la suite de laquelle l'articulation est blessée;
  • maladies acquises des articulations et des ligaments, y compris divers types d'arthrite et d'arthrose;
  • exercice excessif;
  • rétrécissement de l'ouverture dans le canal rachidien, hernie spinale;
  • la tuberculose osseuse, qui affecte le tissu osseux dans le pelvis;
  • maladies graves du système circulatoire, y compris le cancer;
  • lésions du tissu articulaire ou osseux.

Chez la femme enceinte, l’utérus très élargi exerce une pression sur le plexus sacré, à partir duquel le nerf émerge. Cela conduit à sa violation et à l'émergence d'une douleur intense. Parfois, les symptômes de pincement apparaissent après la naissance. Cela se produit lorsque la présentation de l'enfant est incorrecte ou que le travail est difficile.

Les causes de la névralgie peuvent être le diabète, l'excès de poids et parfois même le zona, si elle est localisée dans la région lombaire. Chez les enfants, le pincement est plus souvent causé par des blessures. Établir la cause est très important car cela vous permet de développer la bonne approche pour le traitement et l’élimination de la douleur causée par un nerf pincé.

Les symptômes

Beaucoup de gens croient que la névralgie pelvienne est associée à un pincement du nerf sciatique. Mais ce n'est pas le cas, bien que les symptômes ressemblent un peu à ceux qui causent l'inflammation de ce nerf, la différence réside dans leur localisation. Un pincement direct du nerf de la hanche peut survenir, et il s’agit du type de névralgie le plus courant dans cette région. Elle se caractérise par une douleur accrue lors de la marche et de l'effort physique, pendant la course. Outre la douleur, d'autres symptômes apparaissent - sensation de brûlure et d'engourdissement des membres inférieurs. Ceci est le plus souvent causé par des blessures et des inflammations anciennes des organes pelviens. Mais il peut y avoir un pincement du nerf fémoral de la peau externe. De plus, il y a des douleurs, mais elles ne sont pas localisées si profondément, on peut dire qu'elles sont fixées au niveau sous-cutané. La douleur survient non seulement en marchant, mais aussi au repos. Parfois, si le nerf externe du fémur est pincé, la douleur s’intensifie la nuit. Cette condition est plus souvent causée par l'obésité ou le diabète.

L’articulation de la hanche est l’une des plus grandes articulations du système squelettique humain, dont les pathologies entraînent la perturbation de nombreuses fonctions et nuisent considérablement à la qualité de la vie. Le nerf pincé dans l'articulation de la hanche est sa compression par des cordons musculaires ou ligamentaires, des tumeurs, des tissus déplacés et endommagés, pour diverses raisons. Cette pathologie se manifeste par des douleurs aiguës au niveau des fesses, des cuisses et du bas du dos.

Pourquoi y a-t-il une pincée

Les principales raisons sont les suivantes:

  • - Un processus dégénératif qui provoque la destruction du cartilage et du tissu osseux, avec saillie des disques et des hernies, qui comprime les racines nerveuses à l'endroit où elles sortent du canal rachidien.
  • Inflammation du muscle en forme de poire, qui survient avec une charge importante - marche ou course longue, sauts, chez des personnes inconnues du sport, position dans une position inconfortable pendant longtemps et avec hypothermie - un spasme du muscle en forme de poire pince le nerf sciatique.
  • Nerf également atteint par les formations tumorales.

La formation de nerf sciatique pincé dans l'articulation de la hanche est influencée par un certain nombre de facteurs provoquants:

  • Mode de vie en surpoids et sédentaire;
  • Maladies articulaires et pathologies osseuses;
  • Blessures et inflammations de l'articulation de la hanche et des organes de cette région;
  • Les grands rhumes;
  • La prédisposition héréditaire, qui détermine en grande partie les caractéristiques anatomiques de la localisation des faisceaux et des ligaments neurovasculaires, ainsi que les anomalies congénitales de l'appareil articulaire, par exemple.

Séparément, il convient de noter la raison de la violation du nerf sciatique dans l'articulation de la hanche, lors de la grossesse. La croissance de la charge sur le corps de la femme, due à la croissance de l'utérus, à la pression exercée sur de nombreux organes et faisceaux nerveux, un mouvement imprudent peut provoquer un pincement. En outre, la grossesse augmente la charge sur la colonne vertébrale, ce qui peut également être à l'origine d'une atteinte nerveuse. Cela peut également se produire avec la divergence post-partum des os du bassin.

Tableau clinique

Parmi les symptômes de pincement du nerf sciatique dans l'articulation de la hanche, une douleur vive dans la région lombaire avec irradiation de la cuisse et de la fesse. L'intensité de la douleur empêche de bouger, de se baisser, de marcher et de faire d'autres mouvements avec le pied.

En plus de la douleur, les patients indiquent également la liste de symptômes suivante:

  1. Limiter l'amplitude des mouvements de l'articulation de la hanche.
  2. Paresthésie - sensation de picotement et de brûlure au site de la blessure.
  3. Engourdissement sur le site de l'infraction.
  4. Dans certains cas, hausse de la température, frissons, transpiration, faiblesse.

La douleur de la jambe ou du dos est appelée sciatique et est assez courante chez les patients présentant un pincement du nerf sciatique, particulièrement prononcé lorsqu’on essaie de changer de position - debout, couché ou pendant l’exercice.

Comment est le diagnostic

Les plaintes typiques des patients concernant la douleur et ses effets, les paresthésies et les symptômes associés facilitent généralement le diagnostic de nerf pincé au niveau de la hanche. En outre, le médecin recueille l'anamnèse et prescrit des méthodes de diagnostic visuelles et de laboratoire pour confirmer le diagnostic et le choix du traitement suivant:

  • TDM, IRM de la colonne vertébrale et des tissus mous;
  • Radiographie des os du bassin et de la colonne vertébrale;
  • Échographie de l'articulation de la hanche;
  • Électromyographie;
  • Tests sanguins généraux et biochimiques, analyse d'urine.

Traitement pincement

Il est nécessaire de traiter cette pathologie, en état de négligence, les symptômes s’aggravent et se propagent dans une vaste zone de dommages. Un neurologue ou un thérapeute est nécessaire pour traiter le nerf pincé dans la hanche.


Le traitement dans certains cas est conservateur et comprend un ensemble de méthodes:

  • Anesthésie, avec la nomination d'un traitement analgésique, parmi eux - Analgin, Novocain, Ketorol et d'autres. Ces médicaments sont administrés par voie intramusculaire au début du traitement, puis le patient est transféré à la voie orale.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont des anti-inflammatoires, des douleurs et des gonflements. Ceux-ci incluent le diclofénac, l'indométacine, le nimésulide, le kétoprofène, le movalis et d'autres. Attribuez-les sous la forme d'injections pendant les premiers jours de traitement, puis pris par voie orale sous la forme de comprimés. Ces médicaments peuvent être appliqués par voie topique, sous forme de pommades et de crèmes appliquées sur la région de la hanche.
  • Les procédures physiothérapeutiques incluent les méthodes de traitement du matériel, telles que: électro- et phonophorèse, magnétothérapie, UHF, laser, courants diadynamiques, bains chauds, enveloppements, enveloppements à la paraffine, attelles et massages. Les massages dans la catégorie des procédures physiothérapeutiques sont très populaires dans le nombre de rendez-vous, car ils éliminent efficacement les nerfs pincés par les nerfs et que la combinaison d'actions de massage avec des agents locaux contenant des produits apicoles et du venin de serpent accélère la récupération. Dans le même temps, les massages et tous les types de thérapies manuelles nécessitent la surveillance d'un médecin afin d'éviter les complications et sont réalisés avec réduction des événements aigus.
  • Gymnastique thérapeutique. Commencez par une série d'exercices en position couchée pendant que le patient est au lit - flexion-extension des jambes dans l'articulation de la hanche et du genou, abduction-adduction de la jambe au niveau de l'articulation, rotation de la jambe. Lorsque le patient se remet, il peut déjà faire les exercices debout, renforçant ainsi la structure musculaire du dos. Ceux-ci incluent des squats, des pentes. Tous les exercices doivent être effectués sous la supervision d'un instructeur, au moins pour la première fois.
  • Médicaments hormonaux. En l'absence d'effet des autres médicaments et de la physiothérapie, le médecin peut vous prescrire un traitement médicamenteux contenant des hormones.
  • Méthodes de médecine orientale. Dans le traitement des maladies neurologiques, des approches alternatives de traitement font preuve d'une efficacité élevée et peuvent être prescrites avec d'autres méthodes. Celles-ci comprennent l'acupuncture, le traitement aux pierres, l'hirudothérapie et les techniques de traitement manuel. Le principe de leur travail est conclu dans l'impact sur les zones actives du corps, ce qui stimule la circulation sanguine dans la zone touchée, élimine la congestion, soulage la douleur et les processus inflammatoires.
  • Remèdes populaires. À la maison, le pincement de l'articulation de la hanche est traité avec des bains de décoction de plantes médicinales - feuilles de thym, racines de calame, écorce de chêne. Vous pouvez également prendre des décoctions d'origan, de marronnier d'Inde et de camomille. Ils recommandent également un mélange de noix de Grenoble moulues, de graines de tournesol, d'abricots secs et de pruneaux comme remèdes maison. Ces produits ont un effet bénéfique sur le système articulaire. Cependant, le traitement du pincement à domicile devrait être complémentaire au traitement principal des prescriptions médicales et non indépendant.
  • Régime journalier et régime. Les patients souffrant de douleur aiguë doivent respecter un repos strict au lit pendant les premiers jours de la maladie. Après 2-3 jours, ils sont autorisés à sortir du lit, à se déplacer dans la chambre et à sortir une semaine plus tard. Il est recommandé que le lit soit plat et difficile pour éviter le déplacement des vertèbres. La position de sommeil devrait être sur le côté ou sur le dos, avec un petit oreiller planté sous la jambe. L'oreiller sous la tête devrait être bas.

La nutrition de tels patients implique l'exclusion des plats salés, épicés et fumés. Dans le régime alimentaire devraient être des légumes, des fruits, de la viande cuite et bouillie, de la bouillie sur l'eau, des soupes faibles en gras.

En cas de négligence du processus, un traitement chirurgical peut être indiqué lorsqu’une opération est réalisée pour éliminer les tissus qui pressent sur le nerf sciatique.

Le traitement consistant à pincer le nerf pendant la grossesse entraîne les mêmes symptômes, mais le traitement est prescrit en tenant compte de l'état de la femme et exclut les médicaments ayant un effet négatif sur le fœtus. En règle générale, les agents anti-inflammatoires d'action locale sont utilisés, par exemple, la pommade de Voltaren, Menovazin, la compression à la région lombaire, le massage doux et les exercices de gymnastique légers.

Pendant la grossesse, elles ne pratiquent généralement pas d'interventions chirurgicales car cette affection est le plus souvent temporaire et peut être soulagée par un traitement conservateur léger et disparaît après la naissance.

Pour exclure les récidives de pincement du nerf, il est nécessaire de traiter la principale cause de la maladie - hernie, ostéochondrose, éliminer l'excès de poids, pratiquer régulièrement un exercice physique approprié, éviter un mode de vie sédentaire et un état sédentaire.

La névralgie pelvienne est accompagnée de douleurs qui provoquent un inconfort grave et perturbent la vie habituelle. Personne n'est à l'abri de cette maladie, la maladie est également commune chez les hommes et les femmes. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi, car les symptômes de la pathologie ressemblent à de nombreux égards aux signes de maladies des organes pelviens.

La névralgie est accompagnée de douleur, sans localisation claire. La douleur peut changer, s'intensifier et se retirer d'elle-même. La gêne augmente considérablement avec l'exercice.

Lorsque certains nerfs sont pincés, le syndrome douloureux est absent et il est remplacé par un engourdissement des zones, des paralysies partielles et une parésie, des brûlures et une mobilité réduite. Les causes de la névralgie pelvienne peuvent être les affections et maladies suivantes:

  • la grossesse
  • infection pelvienne;
  • blessures à la colonne vertébrale;
  • hernie dans la colonne lombaire;
  • inflammation des ligaments pelviens.

Souvent confronté à ce problème pendant la grossesse. Dans le même temps, la névralgie est causée par la pression de l’utérus élargi sur le nerf.

Souvent, la maladie apparaît avec une fracture de compression de la colonne vertébrale ou une hernie. Avec ce diagnostic, pour le traitement des névralgies, il est nécessaire de se débarrasser de la maladie sous-jacente.

Il existe une théorie liant le nerf pincé à la dysménorrhée. Dans ce cas, le nerf pelvien est gravement endommagé et une réparation chirurgicale est nécessaire pour le restaurer. L'opération a un double effet - élimine la douleur pendant la menstruation et les névralgies.

Certains problèmes gynécologiques provoquent une altération de la circulation sanguine dans les organes pelviens. Cela peut déclencher le développement de névralgies. Avec un tel diagnostic, le patient nécessite une consultation à la fois du gynécologue et du neurologue. Le traitement du nerf affecté aidera à se débarrasser de la douleur pelvienne, mais seulement après avoir traité la maladie sous-jacente des organes internes.

Symptômes de la maladie

Le symptôme premier et le plus fondamental de la névralgie pelvienne est une douleur à la hanche et au dos lombaire. Il a une intensité élevée et une courte durée. La douleur est épisodique et augmente généralement lors de la conduite ou du chargement.

  • douleur sans localisation claire;
  • sensation de brûlure;
  • augmentation de l'inconfort lors du déplacement;
  • inconfort rapide en passant.

Les symptômes dépendent en grande partie du nerf pincé. Il y a six nerfs dans cette zone:

  • fémoral
  • fesse inférieure;
  • fesse supérieure;
  • obturateur;
  • sciatique
  • nerf cutané externe.

La localisation et l'intensité du syndrome douloureux dépendent de la localisation des dommages.

Névralgie du nerf fémoral

Si ce nerf est pincé, les sensations suivantes sont possibles:

  • douleur au bas du dos;
  • malaise à l'intérieur de la cuisse;
  • engourdissement fémoral;
  • changement de démarche;
  • affaiblissement des quadriceps;
  • extension du genou douleur.

Lorsque vous pincez un symptôme caractéristique, l'inconfort augmente lorsque vous essayez de vous pencher sur la jambe douloureuse. Un trait distinctif est considéré comme un changement de démarche: il devient brouillant, vacillant. Cela est dû au fait que le patient essaie de ne pas surcharger la cuisse, transférant ainsi son poids sur un membre inférieur en bonne santé.

La douleur est exacerbée par le sport, le fait de s’accroupir et de marcher longtemps. Perte possible de sensibilité dans la zone touchée et affaiblissement des muscles. Dans de rares cas, une lésion peut conduire à une atrophie complète du quadriceps.

Lésion du nerf cutané externe

Avec de tels dommages, les symptômes suivants se développent:

  • engourdissement de la peau;
  • insensibilité aux changements de température;
  • perturbation des follicules pileux;
  • transpiration excessive dans la zone touchée;
  • sensation de brûlure et picotements locaux.

Une des caractéristiques de la lésion est l'aggravation des symptômes au fil du temps. Dans de rares cas, la démarche du patient change, mais pas à cause de la douleur, comme lors de la défaite d'autres nerfs pelviens, mais à cause de l'instabilité des jambes.

Une des caractéristiques de la pathologie est la perte soudaine de cheveux dans la zone touchée en raison du dysfonctionnement des follicules pileux. En règle générale, la douleur dans une telle pathologie est inquiétante la nuit.

Lésion des nerfs fessiers

La névralgie pelvienne est souvent associée à un pincement des nerfs fessiers, supérieurs ou inférieurs.

Avec la défaite de la branche inférieure, des symptômes de mobilité de l'articulation de la hanche sont observés. En raison de la douleur, il est difficile pour le patient de réaliser des actions élémentaires - se pencher, s’asseoir, prendre une posture droite. La douleur passe en position horizontale. Dans ce cas, le syndrome douloureux s'étend à toute la hanche et retourne directement à la fesse touchée.

Lorsque la lésion du nerf fessier supérieur est observée dans la colonne lombaire. Dans le même temps, la mobilité en souffre également - le patient ne peut pas déplacer la hanche en raison du syndrome douloureux. La douleur augmente non seulement en marchant, mais à chaque fois que le patient se met debout. Il devient difficile de rester debout, le malaise disparaît si vous vous allongez sur le ventre. Cette forme de névralgie peut être accompagnée d'une atrophie musculaire de la fesse endommagée.

Symptômes de dommages au nerf obturateur

Lorsque le nerf obturateur est endommagé, la mobilité du patient est principalement affectée. Cette pathologie peut être accompagnée de paralysie et de parésie, à court et à long terme, en fonction du degré de pincement du nerf.

La pathologie ne se caractérise pas par une douleur superficielle à la hanche, mais par un syndrome douloureux qui irradie vers les organes internes du pelvis et du plancher pelvien. En règle générale, une telle pathologie chez la femme est symptomatiquement similaire aux maladies de l'appareil reproducteur. En endommageant le nerf obturateur, les hommes développent des symptômes similaires à ceux d’une infection des organes pelviens. Dans de rares cas, les intestins peuvent en souffrir.

  • douleur à l'aine;
  • augmentation de l'inconfort lors de la levée des jambes;
  • petits spasmes pelviens;
  • parésie à court terme;
  • faiblesse musculaire;
  • restriction de la mobilité de l'articulation de la hanche.

Les patients se plaignent de l'inconfort croissant lorsqu'ils marchent. En raison de la violation de la mobilité de l'articulation, la démarche change, il devient brouillé et haché, les patients se déplacent par petites étapes.

Pincement du nerf sciatique

Les symptômes les plus désagréables accompagnent. La pathologie est caractérisée par:

  • engourdissement des fesses;
  • perte de sensibilité de la peau des fesses;
  • violation de la mobilité du genou;
  • se sentir fatigué dans les jambes;
  • engourdissement des jambes et des pieds;
  • manque de mouvement des doigts des membres inférieurs.

En raison de la défaite du nerf, la démarche du patient change. La douleur en pathologie est souvent absente. La parésie des orteils se développe, le patient ne peut pas les déplacer, ce qui laisse une empreinte sur la démarche. La sensation de lourdeur dans les jambes augmente avec une légère charge. En raison d'une violation du mouvement de l'extenseur du genou, le patient marche sur des jambes légèrement fléchies.

Diagnostics

Pour le diagnostic devrait consulter un neurologue. Souvent, les patients, confrontés à une douleur dans la région des organes pelviens, consultent un gynécologue ou un urologue et, sans découvrir la pathologie des organes internes, laissent la maladie se développer. Cela ne devrait en aucun cas être fait, car sans traitement, la douleur ne passera pas.

Pour poser un diagnostic, il faut exclure les pathologies organiques des organes internes, la consultation d'un gynécologue ou d'un urologue est donc obligatoire.

Pour évaluer l'état du nerf, il est nécessaire d'effectuer une analyse de la conductivité des impulsions. Pour éliminer les problèmes de dos, vous aurez besoin d’une radiographie et d’une IRM de la région lombaire.

Comment soulager la douleur

Il est possible d'arrêter le syndrome douloureux à l'aide de:

  • analgésiques;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • blocages médicaux;
  • médicaments anticonvulsivants.

Choisir un médicament aidera le neurologue. L’automédication peut entraîner des effets négatifs, il est bon de l’envisager avant de commencer à prendre des pilules auto-sélectionnées.

Plus souvent utilisé des médicaments anti-inflammatoires du groupe non stéroïdiens. Ce sont des médicaments dont le principe actif est l’ibuprofène ou le diclofénac. En cas de syndrome douloureux intense, vous devriez consulter votre médecin avant de procéder à un blocage médical impliquant l’introduction d’un analgésique directement dans la zone touchée.

Les relaxants musculaires et les anticonvulsivants ont un effet positif. Cependant, ces médicaments puissants ont un certain nombre de contre-indications et d’effets secondaires, ils ne doivent donc être sélectionnés que par un médecin.

Physiothérapie

La névralgie provoque une violation de l'activité motrice. La physiothérapie est recommandée pour rétablir l'amplitude normale du mouvement des articulations de la hanche et du genou, qui souffrent souvent de névralgies pelviennes.

Les méthodes de traitement sont sélectionnées par un médecin. Cela peut être l'acupuncture, les méthodes au laser, le traitement actuel et la thérapie magnétique. Toutes ces méthodes poursuivent un objectif - améliorer les processus métaboliques locaux et la circulation sanguine dans la zone touchée. La physiothérapie est utilisée uniquement après le soulagement de la douleur et de l'inflammation. Une telle méthode devrait être complémentaire à la pharmacothérapie et non à la substitution.

Quelque temps après l’élimination de la douleur, vous pouvez consulter votre médecin à propos d’une thérapie manuelle. Le massage est souvent prescrit pour l’atrophie musculaire et la perte de sensibilité.

Remèdes populaires

En tant que traitement supplémentaire, vous pouvez utiliser des méthodes traditionnelles. Avant de commencer ce traitement, il est recommandé de consulter un médecin pour savoir si les ingrédients des recettes folkloriques sont compatibles avec les médicaments.

  1. Cuire l'oignon finement haché dans un verre de lait. Après le refroidissement, buvez le médicament. Le médicament est répété quotidiennement pendant trois jours.
  2. Préparez une décoction de 50 g de thym et un verre d’eau bouillante. Après refroidissement, humidifiez une compresse de gaze dans le médicament et appliquez-la sur le point sensible, puis réchauffez-la davantage. Gardez la compresse devrait être au moins trois heures.
  3. Râpez le raifort frais sur une râpe fine, puis faites tremper une compresse dans le jus et appliquez-le sur le point sensible pendant une heure.
  4. Broyer le radis noir et le raifort dans un mélangeur. Lubrifiez généreusement la jambe douloureuse avec la masse obtenue, recouvrez-la d'une compresse et enveloppez-la d'un film alimentaire pendant une heure.

Vous recommande de consulter votre médecin sur l'opportunité d'un traitement avec des remèdes sédatifs traditionnels. Ce traitement a un effet positif sur les névralgies. Dans le même but, les médecins prescrivent souvent des sédatifs et des antidépresseurs.

Ce qu'il faut retenir

La névralgie est une maladie grave qui nécessite un traitement rapide. Le traitement doit être prescrit par le médecin traitant. Si la douleur dans la région pelvienne est obscure, vous ne devez pas laisser la maladie suivre son cours, car il peut s'agir d'une inflammation des organes internes et de lésions nerveuses graves.

Sans traitement approprié et opportun, les lésions nerveuses peuvent avoir des conséquences désastreuses, notamment une atrophie musculaire et une paralysie. Le traitement médicamenteux vous permet de vous débarrasser rapidement des symptômes désagréables, mais afin de rétablir pleinement la mobilité et la sensibilité, une réadaptation à long terme peut être nécessaire.

Une attention particulière à leur propre santé devrait être accordée aux femmes enceintes. La névralgie dans ce cas n'est pas traitée avec des médicaments, afin de ne pas nuire à la santé du fœtus. Seul un médecin dira quoi faire dans une telle situation: l'automédication pendant la grossesse est dangereuse pour la mère comme pour l'enfant à naître.

La névralgie pelvienne est peut-être l’un des types de névralgie les plus difficiles à traiter, principalement en raison du fait que la névralgie du nerf pelvien est souvent confondue avec d’autres maladies. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ont tendance à suspecter en elles-mêmes, en premier lieu, des maladies gynécologiques. Comment identifier et guérir cette maladie perfide?

Nous révélons la névralgie

Si vous ressentez des douleurs bizarres au niveau des hanches, consultez d'abord un médecin. Contrairement à la même névralgie intercostale, qui est assez facile à distinguer de toutes les autres maladies qui donnent des symptômes similaires, la névralgie de la hanche peut ressembler à un grand nombre d'autres maladies, car de nombreux organes et systèmes importants dans cette partie de notre corps peuvent être affectés. une variété de maladies - particulièrement difficile à identifier la névralgie pelvienne. Cette maladie est si désagréable que même les médecins ne peuvent souvent pas diagnostiquer. Les patients peuvent ainsi marcher pendant des années avec le diagnostic de «douleur à la hanche d'étiologie inconnue». Pour éviter cela, il est conseillé de faire appel à des neurologues compétents et expérimentés.

Névralgie pelvienne: certains types

Une affection courante telle que la névralgie fémorale, qui est probablement la névralgie pelvienne la plus courante, est assez courante. La douleur est généralement pire si vous faites un mouvement brusque ou si vous marchez vite. Brûlure et engourdissement sont également possibles. Il y a plusieurs causes possibles de cette névralgie:

  • blessures dans ce domaine;
  • hernie colonne vertébrale;
  • abcès tuberculeux dans le muscle iliopsoas;
  • maladies inflammatoires dans la région pelvienne.

Vous devez également souligner la condition telle que la névralgie du nerf cutané externe de la cuisse, qui est typiquement différente des autres types de névralgies dans cette partie du corps. Les douleurs de cette névralgie, comme son nom l'indique, apparaissent beaucoup plus près de la surface de la peau et non plus profondément à l'intérieur. En règle générale, ces douleurs sont aggravées la nuit et, de manière classique, au cours de la marche.

Nous traitons la névralgie pelvienne à la maison

Laissez-nous vous avertir immédiatement qu'il est impossible et impossible de le traiter vous-même à la maison. Il s'agit d'une maladie trop compliquée à laquelle il est difficile de dériver ou de traiter avec les premiers médicaments en pharmacie disponibles. Souvent, les médecins prescrivent des procédures spéciales, même rares, qui ne peuvent être pratiquées que dans des cliniques et qui produisent l’effet le plus important. Cependant, cela ne signifie pas que vous ne pouvez rien faire! À la maison, vous pouvez préparer vous-même les remèdes contre la névralgie - ils auront un effet principalement analgésique, ce qui est très important pour l'évolution générale de la maladie.

Si la douleur est suffisamment faible et tire d'une manière ou d'une autre, la recette suivante peut convenir. Prenez un oignon entier, épluchez-le soigneusement, coupez-le et battez-le bien dans un mortier. À ce moment, mettez 200 ml de lait sur le feu, attendez qu'ils bouillissent et ajoutez les oignons préparés. Filtrer le mélange et boire un bouillon chaud.

Essayez d’ajouter des analgésiques pour la médecine traditionnelle des névralgies - des compresses, fabriquées à partir de teinture de thym. 200 grammes de thym sec doivent verser de l'eau bouillante et laisser reposer une demi-heure au bain-marie. Filtrer la décoction résultante, attacher l'herbe à la plaie, puis envelopper la jambe avec un chiffon de coton et envelopper avec un film de polyéthylène. Tenir pendant quatre heures.

Dans la hanche, l'articulation est toujours accompagnée d'une douleur intense. Douleur localisée à la suite d'une atteinte du nerf sciatique dans la région des fesses - dans la partie supérieure ou inférieure. Un symptôme douloureux peut descendre plus bas sur toute la cuisse jusqu'à l'arrière du genou, la partie inférieure de la jambe, pour atteindre directement le pied lui-même. La douleur peut être localisée à la fois à l'arrière de la jambe et localement, à un endroit spécifique (uniquement dans la région fessière, la région fémorale ou la région de la cheville).

Les atteintes du nerf fémoral sont souvent confondues avec d'autres pathologies de l'articulation ou de la colonne vertébrale. Par exemple, ostéochondrose lombaire, sciatique, arthrose, arthrite, etc. Distinguer le pincement du nerf d’autres pathologies aidera tous les mêmes symptômes douloureux. Lorsque le nerf sciatique est pincé, la douleur est unilatérale. Il ne se manifestera jamais simultanément des deux côtés.

Le symptôme douloureux sera «enchaîné», c’est-à-dire que la personne ressentira la douleur d’en haut comme si elle glissait vers le bas. Une autre différence de nerf pincé est la fréquence du symptôme de douleur. Cela ne durera pas longtemps. Un tel symptôme se caractérise par une apparition périodique résultant de divers facteurs (présence prolongée dans une posture ou effort physique intense). Cela conduit à des spasmes musculaires et à une aggravation du nerf sciatique pincé.

Avec le pincement des fibres motrices du nerf sciatique, les mouvements de la jambe sont limités. Cela peut se manifester sous forme de boiterie, d'incapacité à plier et à plier la jambe au genou. Ce symptôme est de courte durée et une fois la douleur retombée légèrement, la personne pourra à nouveau augmenter l'amplitude du mouvement du membre.

Un nerf pincé dans l'articulation de la hanche peut donner la sensation d'une perte de sensibilité ou de rampement, dont la localisation est le long du nerf ou à l'extérieur, comme sur la peau.

En outre, le nerf pincé dans l'articulation de la hanche se manifeste sous la forme:

  • engourdissement à l'endroit où la terminaison nerveuse est pincée;
  • raideur et mobilité réduite;
  • picotement ou sensation de brûlure.

Si ces symptômes désagréables apparaissent, vous devez consulter un médecin et suivre un traitement. Cela aidera à se débarrasser de la douleur douloureuse qui interfère avec la vie normale et au travail, et à éviter les conséquences graves et désagréables de la violation.

Les principales causes de ce trouble sont la tension des racines nerveuses entre des composants du bassin tels que les os, les ligaments et les tendons. Un long séjour dans une posture oblique, assis ou debout à un endroit donné peut conduire à un nerf pincé. Avec un clampage prolongé du nerf et de ses lésions, du liquide peut s'accumuler à l'intérieur, ce qui exercera une pression supplémentaire sur la région pelvienne.

Entre autres raisons, l'apparition de callosités, dues à la faille dont l'articulation peut être blessée, rétrécit l'ouverture dans le canal de la moelle épinière. Quand une vertèbre est comprimée, une hernie peut se former dans le dos, ce qui peut également causer un pincement du nerf.

Les raisons supplémentaires sont:

  • blessures de tissu osseux et articulaire dans la région pelvienne ou de la hanche;
  • pathologies acquises (arthrite, arthrose, inflammation des tendons);
  • certaines maladies des organes et systèmes internes;
  • lésion de tissu osseux, tuberculose vertébrale;
  • maladies du système circulatoire de nature oncologique;
  • exercice lourd.

Pendant la grossesse, l'utérus en croissance peut se contracter d'où le nerf provient, entraînant ainsi une atteinte et une douleur intense. Cela se produit dans les dernières étapes du transport d'un enfant. Diverses tumeurs malignes de la colonne vertébrale peuvent également être à l'origine de cette violation. Cette condition peut se produire sur le fond du zona, qui est localisé dans la région lombaire, la polyradiculonévrite, le diabète, la brucellose, un excès de poids, la sclérose en plaques, l'exposition à des médicaments toxiques. Déterminer la cause exacte du spécialiste aidera après l’enquête.

Les symptômes et les plaintes du patient indiqueront un nerf pincé dans la hanche. Les réflexes tendineux et la sensibilité du côté où l'infraction s'est produite seront modifiés. Pour identifier la cause exacte de la violation, des diagnostics supplémentaires seront effectués, car la prescription d'un traitement uniquement sur des plaintes n'aura aucun sens. Au départ, le spécialiste doit l’installer et le réparer, sinon la violation reviendrait bientôt sans le traitement approprié.

Une radiographie de la colonne vertébrale est réalisée pour identifier une pathologie osseuse globale - os ostéophyte, luxation vertébrale, fractures ou luxations. La tomodensitométrie est prescrite si la cause de la violation est mineure et s'il est impossible de l'identifier sur la radiographie.

S'il existe des contre-indications à la tomodensitométrie, prescrire une imagerie par résonance magnétique. Ce n'est pas une procédure ordinaire, et elle est effectuée uniquement s'il existe des indications spécifiques. Avec l'aide de l'IRM, vous pouvez détecter les moindres changements dans les tissus osseux et articulaires, ce qui permettra de déterminer la cause du pincement du nerf dans la cuisse et de prescrire le traitement approprié.

Les diagnostics par ultrasons sont prescrits pour examiner les organes pelviens et identifier leurs modifications pathologiques susceptibles de provoquer le pincement et la plaie du nerf. À l'aide du balayage radio-isotopique, la présence d'une tumeur dans la colonne vertébrale est déterminée.

Le pincement du nerf affecte de nombreuses personnes d'âges différents. Je souhaite éliminer cette violation douloureuse et désagréable le plus rapidement possible afin de retrouver un mode de vie normal. Il est possible de traiter l’inflammation du nerf sciatique à l’aide de traitements conservateurs et opératoires. En tant que thérapie conservatrice, le patient doit adhérer au régime - repos, repos et sommeil sur un matelas dur. Toutes les procédures quotidiennes nécessaires aux soins d’un patient s’effectuent avec assistance. L'activité motrice devrait être limitée.

La nutrition au moment du traitement doit être réexaminée pour éviter d'autres problèmes avec le fauteuil. Les aliments doivent être consommés en régime alimentaire - pas épicés, pas gras, sans un grand nombre d'assaisonnements. La nourriture doit être mangée chaude, moulue dans une purée. Les Kashi ont besoin de préparer du liquide muqueux pour qu’ils soient plus faciles à digérer. Les légumes et les fruits sous forme brute sont consommés en quantités limitées.

Traitez la violation aussi les drogues. En tant que tels médicaments prescrits NPS - Ibuprofen, Ketanov. Ils aident à réduire le symptôme douloureux de la douleur, l'inflammation. Initialement, les médicaments de ce groupe sont administrés au patient par injections intramusculaires, après quoi ils peuvent être pris sous forme de comprimés ou de gélules.

En outre, la douleur sur le site de la blessure est supprimée à l'aide de pommades ou de gels spéciaux - Voltaren, Diklak, Finalgon.

Tous les outils ci-dessus, y compris ceux à usage externe, ont un effet néfaste sur la muqueuse gastrique et intestinale. Pour prévenir leur impact négatif, il est nécessaire de prendre des moyens spéciaux en association avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens - Nolpaz, Fosfalugel, Almagel, etc. En thérapie d'appoint, des préparations vitaminées sont prescrites pour améliorer l'interaction du nerf sciatique avec les tissus.

La gymnastique thérapeutique est prescrite un jour après le début du traitement. Il est assez facile à réaliser et consiste à fléchir et à allonger les jambes, à effectuer un «vélo» et à déplacer les fesses en position couchée. Plus tard, des squats avec support et rotation des hanches seront ajoutés à ces exercices simples.

La physiothérapie comprend l’utilisation de l’électrophorèse, des applications à la paraffine, de la magnétothérapie, de la phonophorèse et de la thérapie au laser. Lorsque le processus inflammatoire s'atténue, un massage, une acupuncture, est présenté au patient.

Remèdes populaires

À la maison, un nerf pincé dans l'articulation de la hanche n'est traité que si le diagnostic est posé et qu'aucune perturbation grave ne se trouve à l'intérieur.

Moyens de traitement externe. En cas d'inflammation du nerf et de douleur intense, il est nécessaire de placer une personne sur une surface plane avec un matelas dur et d'appliquer une compresse chauffante, un coussin chauffant, un sac contenant du contenu chaud (sable, gruau, moutarde) sur le point sensible et un plâtre. Vous pouvez frotter l'endroit où la douleur, la teinture d'ail ou tout autre réchauffement. L'huile de sapin et la teinture de valériane doivent être mélangées et appliquées sur le site de l'inflammation. Après cela, vous devez envelopper l'endroit avec un foulard chaud en laine naturelle.

Moyens à usage interne. Pour soulager l'inflammation, le gonflement et la douleur peuvent teindre des herbes médicinales. Ils peuvent être achetés à la pharmacie individuellement ou en assemblée. La composition de la collection médicinale comprend des feuilles de fraise, de la prêle des champs et des renouées, mélangées dans les mêmes proportions. 1 cuillère à soupe les herbes doivent verser 250 ml d’eau bouillante, envelopper et insister, puis en prendre 25 g avant un repas.

Pour ne pas tomber malade et ne jamais avoir de problèmes de pincement des nerfs, des articulations et des os, il est nécessaire de mener une vie active, de bien manger, de contrôler son poids. Il est nécessaire de dormir sur un matelas dur, de ne pas soulever de poids et de subir diverses blessures pour pouvoir subir le diagnostic et le traitement en temps utile.

Névralgie pelvienne: symptômes et caractéristiques de l'évolution de la maladie

La névralgie pelvienne est une pathologie courante et le traitement est assez compliqué.

La raison en est que, en raison de ses symptômes, cette maladie est semblable à d'autres et souvent avec l'apparition de douleurs au périnée, les hommes soupçonnent une infection urologique et les femmes gynécologiques.

Fondamentalement, les manifestations de la névralgie pelvienne se limitent à la douleur dans la région lombaire, de sorte que de nombreuses autres maladies peuvent être suspectées. Les résultats du test ne donnent pas toujours des informations pour le diagnostic. Le patient est alors informé que l'étiologie de la douleur n'est pas claire.

Névralgie pelvienne - symptômes

Les symptômes apparaissent et disparaissent rapidement, mais l'intensité de la douleur est telle que les patients ont l'impression que les crises durent éternellement.

La douleur peut être ressentie dans la région de la hanche, n’a pas d’emplacement spécifique, est intermittente.

Ils peuvent se déplacer vers la région de la poitrine, des reins ou de l’estomac. Les douleurs qui ont une nature errante ne peuvent pas être attribuées à une maladie spécifique.

Lorsque vous respirez, faites des mouvements, marchez, faites du sport, toussez, les sensations douloureuses peuvent augmenter.

Dans chaque cas, les symptômes peuvent être différents, cela dépend du nerf touché:

  • la douleur aiguë provoque une pression sur le ligament inguinal;
  • Irradiation de la douleur dans le bas du dos, le long de la cuisse jusqu'au bas de la jambe;
  • trouble de la flexion du genou;
  • le quadriceps s'affaiblit, une atrophie complète est possible.
  • sensation de brûlure, rampant "chair de poule";
  • la douleur
  • augmentation de l'inconfort au fil du temps;
  • violation des fonctions de la peau (transpiration, perte de cheveux).
  • douleur à la surface médiale;
  • peut causer des douleurs au périnée;
  • augmentation de la douleur dans la position, coupée du sol (la jambe est "en l'air");
  • l'apparition de parésies et de spasmes;
  • affaiblissement des muscles - il est difficile de garder le corps droit;
  • les marches sont petites en raison d'une fonction limitée dans l'articulation (hanche).
  • engourdissement de la région fessière, du pied, de la surface de la jambe;
  • limiter la flexion du genou;
  • changement de démarche;
  • sensation de lourdeur, de brûlure dans les jambes;
  • la disparition du mouvement des orteils.
  • douleur dans la région fessière et dans le bas du dos;
  • hanche dure;
  • il est difficile de garder le torse bien droit;
  • atrophie des muscles fessiers.
  • douleur dans la hanche et la région fessière;
  • limitation de l'extension des articulations;
  • mouvements difficiles (se lever, courir, bouger).

Avec névralgie, le patient souffre de douleur aiguë. Chez les nourrissons, cette maladie est difficile à déterminer car il n’est pas toujours clair pourquoi l’enfant pleure. Névralgie chez le nouveau-né: comment reconnaître la maladie? Sur les symptômes caractéristiques de la pathologie, lisez la suite.

La classification des types de sclérose latérale amyotrophique peut être trouvée ici.

La sensation de lourdeur dans la poitrine, lorsqu'il est difficile d'inhaler ou d'exhaler - ce symptôme accompagne souvent une maladie cardiaque. Mais si le diagnostic n'a pas montré d'anomalies cardiaques, il s'agit peut-être d'une névralgie dans la région du cœur. Ici, http://neuro-logia.ru/zabolevaniya/nevralgiya/priznaki-v-oblasti-serdca.html, vous pouvez en apprendre davantage sur cette maladie.

Soulagement de la douleur

Pour le soulagement temporaire de la douleur en utilisant de la nitroglycérine ou certains médicaments conçus pour soulager la douleur cardiaque.

L'apparition de douleurs dans l'articulation de la hanche nécessite une visite chez un neurologue afin de fournir une assistance qualifiée.

Pour réduire l’inconfort des anticonvulsivants prescrits (trileptal, phénytoïne, carbamazéline), des antidépresseurs (duloxétine, amitriptyline).

Diagnostics

Compte tenu de l’inconvénient de la localisation de la douleur, il est difficile de comprendre indépendamment quelle est la maladie. La douleur peut être localisée dans le bas du dos, le bas du dos. En marchant, ils augmentent en raison de l'implication des nerfs pelviens. Il n’est pas toujours possible de livrer correctement l’analyse, même après les tests de laboratoire.

Le diagnostic est établi sur la base des plaintes du patient, d'un examen et de tests de laboratoire (électromyographie, diagnostics par IRM).

Types de névralgie pelvienne

Il existe deux types de névralgies:

  • La douleur s'intensifie pendant la course, la marche, la gymnastique.
  • Se produit après des lésions de l'articulation de la hanche, des maladies de la région pelvienne (dues à une inflammation), une hernie intervertébrale et des processus purulents (après avoir été atteints de tuberculose).
  • La localisation de la douleur n'est pas profonde sous la peau.
  • Augmentation de la douleur la nuit (lorsque le corps est au repos), en marchant.

Traitement

L'objectif du traitement à la première étape est l'élimination de la douleur. Pour ce patient prescrit des analgésiques.

À l'avenir, vous pourrez utiliser des médicaments sous forme de pommades et de gels.

En cas de pincement complexe du nerf au niveau de la hanche, l’utilisation de médicaments hormonaux peut être nécessaire.

Avec les médicaments, la nomination de procédures physiothérapeutiques est efficace. Ajoutez à cela les recettes de la médecine traditionnelle après avoir consulté un médecin. Parfois, avec leur aide, il est possible de réduire la douleur intense et de ne pas prendre d'antidépresseurs:

Névralgie pelvienne pour les maladies génitales

La cause en est souvent des problèmes gynécologiques chroniques chez les femmes qui provoquent des douleurs périnéales. La douleur cyclique peut être associée au syndrome prémenstruel, à la dysménorrhée et aux infections des voies génitales.

  • cycle menstruel perturbé;
  • écoulement pathologique;
  • papillomatose;
  • infertilité

Les plaintes typiques sont la douleur dans le bas du dos, le périnée, l'abdomen, l'entrée dans le vagin, pendant les rapports sexuels.

Chez les hommes

Une douleur avec une localisation et une intensité différentes peut perturber les hommes, bien que les résultats d'une étude microbiologique puissent être négatifs.

Selon la localisation douleur douleur pelvienne, douleur dans les voies urinaires, les organes génitaux.

La cause peut être des processus inflammatoires (détectés par un examen microbiologique) et non inflammatoires (l'étude urodynamique rapporte des modifications neuromusculaires dans la prostate).

Pour les hommes, les symptômes sont les suivants:

  • douleur au bas du dos;
  • douleur pendant la miction;
  • inconfort dans les organes génitaux;
  • la présence de sang dans le liquide séminal;
  • éjaculation douloureuse.

Seul un urologue peut en déterminer la cause et prescrire un traitement.

Une douleur aiguë au cœur peut être confondue avec une crise cardiaque. Ainsi, dès l'apparition d'un tel symptôme, les patients paniquent souvent. En fait, de telles douleurs ne signifient pas toujours une maladie cardiaque grave. Les signes de névralgie chez les femmes: considérez les manifestations les plus fréquentes.

Lisez cet article pour en savoir plus sur la névralgie du trijumeau et sur la façon de la gérer.

Pendant la grossesse

Les changements associés à la grossesse survenant dans le corps de la femme affectent principalement la région pelvienne.

Les causes de névralgie pelvienne au cours de cette période peuvent être:

  • l'utérus augmente en taille;
  • une charge importante sur les articulations de la hanche;
  • augmentation de la pression sur les terminaisons nerveuses en raison de l'augmentation du poids corporel;
  • immunité affaiblie.

Des manifestations de cette douleur sont notées au troisième trimestre: la croissance du fœtus augmente la charge sur les articulations. La stagnation veineuse se produit et le débit sanguin est altéré en raison de l'incapacité de bouger davantage, ce qui change souvent la position du corps. Il y a une augmentation de la douleur lors des mouvements du foetus.

Causes et traitement du nerf dans l'aine pendant la violation

Si le nerf du canal inguinal est endommagé, l’alimentation en cellules nerveuses des organes et des tissus s’aggrave. Se produit cidre douloureux dans la région pelvienne, ce qui peut donner dans le dos, les fesses ou les cuisses. Ce phénomène est dû à une blessure ou à une anomalie des organes internes. Il est nécessaire de commencer le traitement en temps opportun pour éviter les conséquences négatives.

Causes du pincement

La principale cause d'atteinte du faisceau nerveux à droite ou à gauche est une intervention chirurgicale visant à enlever une hernie inguinale.

La négligence du chirurgien peut endommager les branches des nerfs ou provoquer une cicatrisation du tissu cicatriciel. Il y a d'autres facteurs provocants:

  • augmentation du tonus du muscle piriforme;
  • maladies oncologiques;
  • les conséquences d'une infection à herpès;
  • spasmes musculaires du périnée;
  • inflammation des organes pelviens.

Si le nerf est pincé, les organes internes du bassin peuvent être traumatisés. Un accouchement prolongé ou un cycle prolongé sont susceptibles d’entraîner une atteinte du faisceau nerveux. Une autre raison - les maladies des organes internes. Ceux-ci comprennent: la tuberculose, la cholélithiase, les maladies rhumatismales, les troubles du système cardiovasculaire, les varices du testicule (varicocèle).

Comment reconnaître les symptômes

La violation du nerf dans l'aine provoque l'apparition de certains symptômes. Ils apparaissent avec une intensité variable: d'une diminution de la sensibilité à une douleur aiguë à l'aine. Tout dépend de la négligence du processus.

Au stade initial, les patients se plaignent de douleurs douloureuses qui s'intensifient la nuit. Chez les femmes, le syndrome douloureux est ressenti de manière aiguë en position assise. Les symptômes suivants sont caractéristiques de cet état pathologique:

  • sensations douloureuses aggravées par la pression;
  • il y a des démangeaisons et des brûlures;
  • il y a une sensation de picotement, d'engourdissement dans l'aine;
  • il y a une gêne dans la région anale.

Dans certains cas, la sensibilité au sommet de la fesse, le pubis (avec pincement du nerf hypogastrique iléal) ou les organes génitaux externes (pincement du nerf ilio-inguinal) diminue. La douleur vient toujours de gauche ou de droite.

À long terme, en raison du stress, la miction est perturbée et le transit intestinal devient difficile (constipation).

Événements médicaux

Pour commencer, le diagnostic est effectué en tenant compte de l'état du nerf obturateur et du nerf cutané externe. Après l'examen, le patient se voit prescrire un traitement complexe. Pour arrêter la douleur, appliquez un traitement par injection. Au lieu de la lésion injectée blocus médicamenteux, qui commencent à agir immédiatement. Appliquer d'autres mesures médicales:

  1. Faire des compresses avec Dimexide. Ils aident à soulager les crampes.
  2. Les hormones stéroïdes sont prescrits. Ceux-ci incluent la dexaméthasone.
  3. Les anticonvulsifs sont utilisés pour soulager la douleur aiguë.
  4. Attribuer des vitamines B et des antioxydants. Introduire des vitamines par voie intramusculaire.
  5. Enlever l'inflammation dans les premiers stades aide à remédier à Ksefokam.
  6. Entrez les suppositoires rectaux ou vaginaux avec anesthésiques.

Lorsque les manifestations aiguës sont éliminées, une physiothérapie est prescrite. Cela peut être une électrophorèse, une échographie et une thérapie manuelle. Par la suite, des exercices thérapeutiques aideront à augmenter le tonus musculaire et à prévenir les blessures. Les muscles doivent être comprimés et relâchés au niveau des hanches.

En raison de symptômes vagues, les patients peuvent ne pas être conscients d'une lésion du faisceau nerveux. La maladie a tendance à entrer dans la forme chronique et le traitement peut ne pas être limité aux médicaments. À un stade plus avancé, une intervention chirurgicale est utilisée.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie