La neurasthénie (névrose asthénique) est un état pathologique du système nerveux humain résultant de son épuisement au cours d'une surcharge mentale ou physique prolongée. L'apparition d'une pathologie peut être précédée de maladies chroniques à long terme ou d'une exposition à des substances toxiques. La pathologie est traitable en fonction du type de maladie.

Qu'est-ce que la neurasthénie?

La neurasthénie est une névrose caractérisée par une combinaison d'excitabilité accrue avec une faiblesse irritable, d'épuisement accru et de troubles des fonctions du système nerveux autonome. La neurasthénie se développe à la suite d'une exposition prolongée à des surcharges physiques (travail acharné, par exemple), à ​​des situations de stress fréquentes, à des conflits prolongés ou à des tragédies personnelles. Vous pouvez également identifier les facteurs susceptibles de favoriser la survenue d'une neurasthénie - il s'agit de maladies de nature somatique et d'intoxication chronique.

La névrose asthénique est enregistrée auprès des étudiants, hommes d'affaires, programmeurs et autres personnes dont les activités sont associées au travail actif du cerveau.

Qui est névrotique

Un neurasthénique est une personne souffrant de neurasthénie. Il est de deux types:

  1. Les premiers à en souffrir sont principalement les personnes valides âgées de 20 à 45-50 ans. Ce type de neurasthénique "apparaît" en raison d'une fatigue excessive au travail (mentale et physique). Les professionnels appellent cet état «névrose d'épuisement».
  2. Le deuxième type de neurasthénie est réactif. La raison de son apparition découle de toute blessure: décès d’un membre de la famille, dissolution des relations amoureuses, divorce des parents, etc. Un enfant et un adulte peuvent devenir neurasthéniques dans cette situation.

Raisons

Lors de l'apparition de troubles neurasthéniques, toute une liste de raisons de toutes sortes est d'une grande importance. Parmi eux, par exemple, les effets de substances toxiques, les carences en vitamines, les troubles de l’immunité, les processus de cancer, etc.

La maladie survient souvent dans le contexte de troubles métaboliques. Cependant, les raisons principales sont cachées dans la disposition incorrecte et la réévaluation des possibilités de la psyché humaine.

La neurasthénie est une pathologie assez commune, la maladie survient chez 1,2 à 5% des personnes.

Par neurasthénie, une personne paie pour le rythme de la vie moderne et les exigences de la société. La psychologie humaine laisse une empreinte sur le style de vie qu’il mène, son travail, sa communication avec les autres. Et vice versa, à de nombreux égards, cela dépend de la psyché de la façon dont une personne existera dans le monde environnant.

Le plus souvent, ce trouble affecte les femmes, ainsi que les jeunes qui commencent une vie indépendante. Prédisposé à la survenue de cette maladie sans formation, tolère mal les humains. Ainsi que les personnes de constitution asthénique - les personnes minces dont le système musculaire est peu développé, les os minces et la poitrine étroite.

Formes et stades de développement de la maladie

Il existe un certain nombre de stades de développement successifs, selon lesquels il existe trois formes cliniques de l'évolution de la neurasthénie.

Symptômes de la neurasthénie

Pour le tableau clinique de la neurasthénie, les troubles névrotiques généraux, les maux de tête et l'insomnie, ainsi que divers signes végétatifs-viscéraux sont très caractéristiques.

Les principaux symptômes et signes de neurasthénie:

  1. La sensation de pression sur la tête est caractéristique, comme si on pressait la tête avec un casque lourd («casque névrotique»).
  2. La deuxième plainte des patients atteints de neurasthénie est le vertige, qui est une sensation de rotation dans la tête, mais ne s'accompagne pas d'une sensation de rotation des objets environnants. Se produit le plus souvent avec une forte agitation, de l'exercice, des conditions météorologiques changeantes, etc.
  3. Les symptômes associés aux troubles cardiovasculaires sont caractéristiques: accélération du rythme cardiaque (tachycardie), palpitations, douleurs cardiaques au poignet ou à l'arme blanche, hypertension, rougeur ou pâleur de la peau. Ils peuvent apparaître à la moindre excitation du patient, même lors d'une conversation animée.
  4. Le symptôme le plus important de la neurasthénie - une performance réduite. Habituellement, au cours de leur travail, les patients ressentent rapidement une sensation de fatigue, de faiblesse, d’attention réduite et, par conséquent, une baisse de productivité.
  5. La perturbation du sommeil est l’un des principaux symptômes de la neurasthénie: le patient a de la difficulté à s’endormir, se réveille souvent, un sommeil court. Après le sommeil, le patient ne se sent pas reposé, se sent fatigué. Possible augmentation de la somnolence. En liaison avec la distraction, l'instabilité de l'attention, le processus de mémorisation devient difficile et les patients se plaignent souvent d'un affaiblissement de la mémoire.
  6. Anxiété, peurs - l’âme est tourmentée par diverses peurs, doutes, inquiétudes à la moindre occasion.
  7. Faible estime de soi - une personne se perçoit comme un perdant, une valeur nulle, une personnalité faible… Souvent, elle se trouve avec de nombreuses maladies corporelles et subit sans cesse des examens médicaux.
  8. Impatience - toute capacité d'attendre, de se retenir est perdue.

La neurasthénie doit être considérée comme une maladie psychogène caractérisée par diverses variations du cours. Elle peut se manifester par une réaction névrotique et durer plusieurs mois, et dans une forme prolongée qui dure souvent de nombreuses années.

La durée de la maladie dans chaque cas individuel est déterminée par le rapport de plusieurs facteurs, tels que les caractéristiques du tableau clinique, les traits de personnalité caractéristiques, les maladies corporelles concomitantes, les caractéristiques de la situation pathogène, etc.

Quels sont les signes de neurasthénie chez les femmes?

La neurasthénie chez les femmes est un phénomène assez courant aujourd'hui. La neurasthénie sexuelle, dont les symptômes consistent en une perte de performance mentale et physique, une irritabilité, est également caractérisée par des problèmes dans la sphère intime. Chez les femmes, il s’agit généralement d’une diminution ou d’une perte totale de la libido, d’une faible estime de soi et d’autres modifications du système nerveux.

Il est à noter que les signes de neurasthénie chez les femmes ne sont pas monotones et qu’il est donc assez difficile d’en distinguer les principaux. Si nous considérons les symptômes de la maladie, la première chose à faire est de faire attention à l'état mental d'une personne. Souvent dans ce cas il y a:

  • changement rapide d'humeur
  • manque de joie
  • les femmes atteintes de neurasthénie n'aiment pas tout le temps quelque chose,
  • tout est indifférent
  • Je ne veux rien faire.

Signes de neurasthénie chez les hommes dignes d'attention

Chez l'homme, les signes de neurasthénie ne sont pas associés à un aspect psychologique mais à un aspect fonctionnel. Celles-ci incluent une irritabilité accrue, une faiblesse et une douleur constante dans les muscles. Selon les statistiques médicales, ce sont souvent les hommes qui développent une deuxième forme de la maladie, qui est chronique. Ceux qui pratiquent un sport sont également plus susceptibles aux troubles colériques.

Chez l'homme, la maladie se manifeste comme suit:

  • l'impossibilité de se concentrer sur quelque chose pendant plus de 5 à 10 minutes;
  • fatigue physique et psychologique accrue;
  • maux de tête fréquents et prolongés;
  • signes de faiblesse nerveuse;
  • l'homme a des difficultés avec les opérations logiques les plus simples, à première vue.

Comment diagnostiquer une maladie

Le diagnostic ne pose pas de difficultés. Le diagnostic repose sur les principaux symptômes. Cependant, avant de poser un diagnostic de neurasthénie, un neurologue doit exclure une maladie organique du SNC. Il y a une tendance à une évolution chronique, mais parmi les névroses, c'est la maladie la plus favorable sur le plan pronostique.

Traitement des personnes atteintes de neurasthénie

Il est difficile de décrire comment traiter la neurasthénie, car la maladie se manifeste individuellement chez chaque patient. Aujourd'hui, diverses méthodes peuvent être appliquées, telles que préparations médicales, recettes folkloriques, procédures à base d'eau, cours de yoga, acupuncture, etc. Cependant, elles ne soulagent les symptômes que pendant une courte période.

Tout d'abord, vous devez rechercher la cause de la névrose et, si possible, la neutraliser. Une condition importante pour un traitement favorable de la neurasthénie est un changement de mode de vie, qui consiste à éliminer les facteurs indésirables qui causent ou provoquent la neurasthénie. Ces facteurs, par exemple, incluent:

  1. travail nerveux
  2. manque chronique de sommeil,
  3. consommation excessive d'alcool.

Souvent, c’est précisément en raison du manque de volonté des gens de changer leur mode de vie que la neurasthénie ne peut être guérie. Et ce résultat ne dépendra pas de la méthode de traitement choisie.

Avec toutes les formes de neurasthénie, la nomination de Sonapaks est possible. À petites doses, il agit comme antidépresseur et a un effet stimulant sur le système nerveux. Il est donc utilisé pour la forme hyposténique. À fortes doses, il a un effet sédatif, ce qui lui permet d'être utilisé dans le traitement de la forme hypersthénique.

Dans la pratique, d'anciens patients neurasthéniques notent qu'il est bon de se débarrasser de la névrose asthénique, de modifier le comportement traditionnel et d'abandonner les mauvaises habitudes. Faites attention au travail nerveux, à la consommation d'alcool et au manque chronique de sommeil. Éliminer les facteurs négatifs pour soulager la maladie.

Essayez de regarder la vie non avec vos yeux, mais avec votre esprit. Si vous examinez attentivement les causes de ces réactions négatives ou d’autres, vous pouvez vous débarrasser de la maladie vous-même.

En passant, n’ayez pas honte du psychothérapeute. Neurasthénie - la réalité de la vie moderne. L'école et les instituts n'ont pas appris à vivre dans des conditions d'activité physique et mentale accrue. Le rythme de la vie s'accélère constamment et vous devez y répondre calmement.

Des complications

Des complications du syndrome neurasthénique peuvent survenir en l’absence de traitement ou dans les cas où le traitement est effectué, et la cause qui a provoqué la maladie demeure.

  • Perdre la capacité d'adaptation sociale - le sentiment interne de malaise qui perdure bloque l'établissement de liens sociaux, la personne n'a plus besoin de communiquer avec les autres.
  • Dépression - développant progressivement un degré extrême d'abaissement de l'humeur émotionnelle.

Recommandations

Le point principal des mesures préventives peut être considéré comme l'observance d'un régime de jour délibéré, avec une séparation claire du temps de travail, de repos et de sommeil. Tout patient potentiel doit déterminer par lui-même les techniques de relaxation les plus appropriées, qu’il peut appliquer en cas d’effort nerveux ou physique - techniques de natation, de massage et de détente, yoga ou exercices de respiration, etc.

En aucun cas, ne pas utiliser comme un alcool de relaxation et d'autres dangers.

En conclusion, nous décrivons quelques principes importants qu'une personne doit suivre pour se débarrasser de la neurasthénie:

  1. Éviter les surtensions;
  2. Observez le régime de travail et de repos;
  3. Un changement d'activité doit complètement «se déconnecter» du travail;
  4. Reposez-vous et sortez plus souvent à l'extérieur.

Neurasthénie - signes et symptômes, traitement, médicaments

Qu'est ce que c'est La neurasthénie est l'une des formes de névrose les plus courantes. Il est basé sur un conflit aigu, dû à des exigences accrues pour vous-même et à l'incapacité de les satisfaire.

Il est diagnostiqué comme un épuisement nerveux résultant d'effets à long terme sur le système nerveux central de surcharge mentale ou physique, de stress et d'anxiété. Un placement inapproprié et une réévaluation des capacités mentales mènent au développement du syndrome neurasthénique.

La genèse de la maladie est causée par une surcharge d'activité cérébrale résultant de charges excessives, qui rend impossible une relaxation complète et un repos correct. En conséquence - la formation de détresse (épuisement nerveux excessif) avec une augmentation parallèle d'un degré élevé de nervosité, de fatigue chronique, d'insomnie (perturbation du sommeil), de manque de maîtrise des émotions et de sautes d'humeur aiguë.

La neurasthénie peut être une pathologie chronique de longue durée et lente, une exposition à des toxines, diverses infections et des lésions affectant les racines des tissus nerveux, une anorexie et une boulimie, provoquant des perturbations des processus métaboliques.

Parfois, ils peuvent causer une neurasthénie - une dépression et des états maniaco-dépressifs non liés à des problèmes psychologiques, qui se manifestent:

  • état dépressif;
  • un sentiment d'insécurité;
  • l'isolement;
  • fatigue

La neurasthénie se développe souvent chez les personnes du groupe d'âge le plus actif (20 à 45 ans). Si plus tôt, parmi les patients, les hommes étaient dominants, le nombre de neurasthénies chez les femmes est maintenant égal à l'incidence masculine.

Transition rapide sur la page

Signes et symptômes de la neurasthénie, formes de manifestation

manifestations de symptômes de neurasthénie chez les enfants et les adultes

Les signes et symptômes cliniques de la neurasthénie peuvent se manifester sous différentes formes.

1) Sous forme de variante asthénique (forme hypersthénique). Il se caractérise par une augmentation de l'excitabilité et de l'irritabilité, de l'instabilité et des sautes d'humeur. Ces patients sont caractérisés par une émotion violente et une incontinence. Ils peuvent, sans se faire un rapport et sans attacher une importance particulière à leurs actions, facilement insulter ou offenser qui que ce soit. Ils sont agacés par les grands groupes de personnes et le moindre bruit.

Il y a une diminution d'efficacité, une dispersion, il est difficile pour les patients de se concentrer et ils sont encore plus irrités. Dans cette phase de la maladie, le sommeil agité n'apporte pas de sentiment de relaxation, au contraire, il se forme un sentiment de fatigue et de faiblesse, accompagné de migraines.

2) Sous forme de neurasthénie cérébrale transitoire (faiblesse irritable). Elle se caractérise par la manifestation de patients présentant une psyché relativement équilibrée, qui ont subi la première phase de la maladie sans aucune mesure thérapeutique.

Cette période est caractérisée par une mauvaise humeur et une irritabilité alternant avec une fatigue morale ou physique. Avec n'importe quel facteur gênant, ces personnes se cassent souvent au cri. Le cri cède rapidement le pas à l'impuissance, dont une personne souffre encore plus.

Ces patients sont caractérisés par des émotions violentes sur des problèmes complètement «triviaux» et ne sont pas prêts à prendre des décisions importantes. Il n'y a pas de concentration et d'attention concentrée sur l'essentiel. La faiblesse croissante du système nerveux et son épuisement ne permettent pas de le mener à son terme.

3) Option hyposténique de la neurasthénie. C'est la troisième étape de la maladie. Il se développe, chez la très grande majorité des gens, caractérisé par une instabilité émotionnelle associée à un système nerveux instable. Parfois manifesté, en contournant les deux stades précédents de la maladie. Les principaux symptômes de la neurasthénie hyposthénique se manifestent:

  • faiblesse et apathie;
  • indifférence et vide spirituel;
  • anxiété ou tristesse;
  • mélancolie et incertitude immotivée;
  • instabilité émotionnelle et larmoiement;
  • focus complet "sur vous-même aimé."

En éliminant la cause de la neurasthénie, toutes les formes de la maladie peuvent être traitées. Vous ne devez pas essayer de vous en sortir vous-même: un psychiatre et un neurologue savent comment traiter la neurasthénie, ils élaborent un plan de traitement efficace de la maladie et prescrivent un traitement médicamenteux. Cela aidera à prévenir les attaques répétées de la maladie, qui seront chaque fois plus longues et conduiront finalement au développement d'une neurasthénie prolongée - à des troubles psychogènes chroniques.

Ne confondez pas neurasthénie et épuisement nerveux ou dépression nerveuse.

Les signes de neurasthénie chez les femmes, en particulier

La manifestation de symptômes cliniques et de signes de neurasthénie chez la femme a très rarement la même gravité. Leur apparition est due à un facteur causal et à des déviations individuelles dans l'état de la psyché. Les symptômes communs incluent:

  • perte de perception des joies de la vie;
  • gouttes et changements d'humeur instantanés;
  • complète indifférence et manifestation de garce.

En raison de leur saleté, de telles femmes ne mettent jamais leur malaise à l’écart. Extérieurement, ils sont confiants, mais en interne, ils sont des facteurs très sensibles et perturbants. Cela se voit par leur apparence pâle, par les tremblements du menton et des mains.

Ces femmes se caractérisent par de vives critiques de la part de leurs amis et de leurs proches. Elles ne désirent rien comprendre ni rien percevoir.

Tout cela affecte les problèmes dans différents domaines d'activité, amenant les patients à vivre leur désespoir et leurs douleurs cardiaques. L'incapacité à se détendre et se relaxer complètement, la "boule de neige" accumulant de nombreux facteurs négatifs, montrant:

  • fatigue et insécurité;
  • insatisfaction totale avec la vie;
  • sélectivité de l'attention;
  • inhibition des émotions et léthargie des pensées;
  • une sensation de nager dans l'environnement;
  • migraines de longue durée;
  • en tirant la douleur dans les jambes avec le développement possible de paresthésies (engourdissements).

La manifestation du syndrome de neurasthénie chez les femmes peut également provoquer des problèmes sexuels causés par un mécontentement sexuel, une méfiance envers un partenaire ou un manque de confiance en leur attrait pour les femmes.

Symptômes et manifestations de la neurasthénie chez les enfants

Dans l'enfance, le syndrome de neurasthénie se manifeste sous diverses formes pour diverses raisons, et il ne s'agit pas d'un jeu de mots. Les facteurs de son développement doivent être examinés plus en détail.

  • Troubles neurasthéniques dus à la peur et à l'anxiété. Les peurs et l'anxiété chez les enfants se développent à l'approche de la nuit. De telles émotions sont accompagnées d'images mystérieuses imaginaires composées par des enfants sous la forme de personnages effrayants. Les symptômes de cette neurasthénie chez les enfants se manifestent par la peur de la solitude et la peur des salles obscures.
  • Pathologie d'états d'obsession obsolètes et incompréhensibles. Il se manifeste par un sentiment de peur devant une multitude d’objets et de situations incompréhensibles, accompagné d’une envie obsédante d’agir.
  • États dépressifs. Cette forme de la maladie est caractéristique des enfants de la puberté. Symptomatique dû au développement d'une inhibition, d'humeurs gémissantes, d'une faible estime de soi.
  • Syndrome neurasthénique dû à des troubles hystériques. Il est observé principalement chez les enfants de moins de 6 ans. Les signes sont exprimés par des épisodes affectifs et respiratoires - maintien du souffle, évanouissements, hystérie, pleurs et chute démonstrative avec une vision obsédante.
  • Pathologie provoquée par des troubles asthéniques. Il se caractérise par une irritation et des caprices, une insomnie et un refus de manger. De telles conditions sont observées chez les enfants extrêmement occupés qui, en plus de leurs devoirs, fréquentent des cours de formation supplémentaires et divers groupes de loisirs.
  • État neurasthénique sur le fond du syndrome de l'hypochondrie. Causée par la peur d'une possible infection par diverses maladies. Ces enfants nécessitent une attention et des soins accrus.
  • Le facteur de bégaiement névrotique est la logonévrose. Peut être formé à partir de deux ans. La raison sous-jacente est causée par une peur forte ou un traumatisme de nature psycho-émotionnelle.
  • Une forme de neurasthénie progressive se développe au cours d'une maladie prolongée. Par la suite, après une guérison complète, l'enfant a les habitudes caractéristiques de celles survenues au cours de la maladie (larmoiement, humeur, demandes d'attention accrue, etc.).
  • Troubles neurasthéniques, déclenchés par des troubles du sommeil. Ils deviennent une conséquence de la difficulté à s'endormir, des manifestations de somnambulisme et des cauchemars fréquents sont possibles.
  • Troubles neurasthéniques causés par des troubles ou des troubles de la nutrition, de l'énurésie ou de l'encoprésie. Le développement de telles pathologies est souvent provoqué par les parents eux-mêmes, punissant les enfants qui consomment peu ou mal leur nourriture, ou qui la refusent. La peur des punitions, ou des situations traumatisantes de la psyché, associées à une sévérité parentale excessive, peut entraîner une miction involontaire nocturne - le développement d'une énurésie neurogène ou une décharge inconsciente de matières fécales - une encoprésie neurogène.

Pour tout signe de neurasthénie, le traitement doit commencer immédiatement pour prévenir les effets de la maladie sous la forme de diverses pathologies internes. L’efficacité du traitement des enfants névrotiques dépend en grande partie du diagnostic correct et de l’élimination rapide des causes profondes de la maladie.

Comment traiter la neurasthénie? - méthodes et préparations

La tactique de traitement de la neurasthénie fait appel à diverses techniques - la psychothérapie, notamment les méthodes de persuasion, de suggestion et d'auto-hypnose, d'entraînement autogène et de relaxation musculaire, est l'une des principales méthodes de traitement des troubles neurasthéniques.

Les cours visent à acquérir les compétences nécessaires pour contrôler ses actions et ses actions, à enseigner un mode de vie correct avec une pensée positive.

Une communication régulière avec un psychologue stabilise les fonctions cardiaques, normalise la respiration et agit favorablement sur les processus végétatifs et neurologiques du corps du patient.

Sur les drogues

Le traitement médicamenteux de la neurasthénie avec des médicaments commence en même temps que des techniques psychothérapeutiques. Il comprend les médicaments tranquillisants, les neuroleptiques, les antidépresseurs et les médicaments psychoactifs.

  1. Les médicaments tranquillisants sont sélectionnés individuellement en fonction des indications. Assigné pour éliminer le stress émotionnel, les peurs et l'anxiété. Favorisez un sommeil profond et prolongé, en éliminant les problèmes d'insomnie.
  2. Contribuer au processus d'endormissement et éliminer la manifestation de crises convulsives relaxantes et sédatives sous la forme de "Chlordiapoxide" ou "Diazepam" et "Nitrozepam"
  3. Nominations de médicaments du groupe des anxiolytiques, par exemple, "Oxazépam" en raison de leur propriété d'éliminer les phobies, l'irritabilité, la tension et de stabiliser l'humeur.
  4. Le lorazépam et le fenozépam ont des propriétés anti-anxiété et relaxantes des muscles.
  5. Le médazépam est un sédatif efficace qui ne provoque ni somnolence ni léthargie.
  6. Contribue à la réduction de la gêne psychologique, due au stress mental prolongé, du médicament "Afobazol", qui améliore le psychisme et la condition physique des patients.
  7. Les médicaments neuroleptiques ont une propriété sédative prononcée (sédative). Ceux-ci peuvent être: médicaments "Sonapaks", "Aminazina", "Réserpine", "Triftazina", "Mellerila" et "Halopéridol". Ces médicaments et leur posologie doivent être administrés exclusivement par un médecin, car un surdosage entraînera une baisse de la pression artérielle et pourrait être affecté par une oppression sexuelle.
  8. Amitripptilin, Imizin, Azafen et Eglonil font partie des antidépresseurs. Ils améliorent l'humeur, la vitalité et l'appétit. Posséder une activité stimulante, éliminer l’apathie, redonner au patient les caractéristiques d’un sentiment de plaisir et de joie.
  9. Les psychostimulants sont prescrits pour normaliser l'activité émotionnelle et intellectuelle. Le plus célèbre est Phenibut. Aide à restaurer les troubles de la mémoire et la concentration, élimine les états asthénique, neurologique et anxieux. Chez les enfants, il est utilisé pour soulager les processus de bégaiement, le caractère nerveux du tic et les signes d'énurésie nocturne.

Toute thérapie médicamenteuse sera plus efficace en combinaison avec diverses méthodes thérapeutiques, y compris la physiothérapie et d’autres techniques sous la forme de:

  • darsonvalization;
  • la snothérapie;
  • techniques manuelles;
  • laser et réflexologie;
  • galvanisation de la zone du col;
  • traitement de spa.

Prévention de la neurasthénie chez l'adulte et l'enfant

La prophylaxie repose sur un régime bien pensé et bien défini. En cas de surmenage nerveux ou physique, chaque personne doit avoir en stock une technique de relaxation appropriée - natation ou yoga, exercices de respiration ou techniques de relaxation. À qui cela plaît, ce qui contribue à une relaxation complète (les addictions néfastes à l’alcool sont catégoriquement exclues).

Il est nécessaire de "contourner" les conflits et d'éviter les situations stressantes, d'essayer d'éviter un effort physique insupportable. Parfois, cela aide à stabiliser le système nerveux, à changer de travail, à bien se reposer dans un sanatorium ou en mer. Il faut trouver sous forme de passe-temps, une activité pour l'âme. Parfois, pour reprendre des forces, il suffit d’avoir une structure de sommeil claire - se coucher tous les jours et se réveiller à une heure donnée.

Il est important de se rappeler - ne vous chargez pas de tout le travail et efforcez-vous de le faire en une journée. Les premiers candidats au développement du syndrome neurasthénique sont avant tout des bourreaux de travail.

Neurasthénie: symptômes, causes et traitement chez l'adulte

La neurasthénie est une affection pathologique (maladie mentale) qui se développe sur fond de stress prolongé ou de surcharge physique. Le groupe à risque comprend principalement les personnes âgées de 20 à 40 ans. La névrose asthénique se manifeste par une faiblesse nerveuse causée par de fortes expériences, transmises de maladies infectieuses ou d'autres charges sur le corps.

Qui sont les neurasthéniques?

Les signes de neurasthénie sont enregistrés le plus souvent chez les femmes et les hommes de plus de 20 ans. Fondamentalement, l'état pathologique se développe chez les personnes valides. Le développement de troubles mentaux chez ce groupe de patients est dû à une activité physique ou mentale accrue.

Il existe également un type de neurasthénie réactif (névrose asthénique). L'apparition de cette forme de l'état pathologique est due à un stress grave ou à un traumatisme psychologique. En particulier, la mort subite d'un être cher peut entraîner une névrose asthénique. Le type de trouble réactif est détecté chez les adultes et les enfants.

Il est assez difficile de déterminer pourquoi une personne devient névrotique: la différence en matière de troubles mentaux réside souvent dans des symptômes cliniques légers.

Pour diagnostiquer les troubles pathologiques, il est également important d'établir le facteur causatif et la forme de neurasthénie.

Formes de neurasthénie

La névrose asthénique, en fonction du stade de développement, peut acquérir les formes suivantes:

  • hypersthénique;
  • faiblesse irritable;
  • hyposthénique.

La forme hypersthénique se développe au stade initial. Ce type de syndrome neuro-asthénique est difficile à diagnostiquer et, par conséquent, il n’existe aucun traitement adéquat. Dans la neurasthénie hypersthénique, on note les phénomènes suivants:

  • labilité émotionnelle;
  • irritabilité;
  • excitabilité excessive.

Avec cette forme de neurasthénie, les patients perdent souvent leur sang-froid, se «décomposent» régulièrement dans leur propre environnement et insultent leurs proches. L'irritation est causée par les phénomènes habituels:

  • les conversations;
  • divers sons;
  • une grande foule de personnes et plus.

Chez les patients présentant ce type de trouble, une diminution des performances est observée. Cette violation est associée à la distraction. Les patients présentant la forme initiale du trouble ne peuvent pas effectuer une action donnée pendant une longue période. Ils ont besoin de quelque chose qui puisse détourner l'attention. Après cela, la personne a de la difficulté à s’engager dans des activités professionnelles.

En même temps, la neurasthénie cérébrale provoque des troubles du sommeil, qui se manifestent sous la forme de:

  • problèmes d'endormissement;
  • des rêves dérangeants;
  • réveils fréquents au milieu de la nuit.

Les conséquences des phénomènes décrits sont:

  • maux de tête de nature oppressive;
  • mauvaise humeur;
  • se sentir fatigué le matin;
  • état de fatigue.

Les violations suivantes sont également possibles:

  • problèmes de mémorisation des informations;
  • lourdeur constante dans la tête;
  • sensation de malaise dans le corps.

Une faiblesse irritable se développe si le traitement approprié du premier type de neurasthénie n'a pas été effectué. En outre, cette forme de désordre survient chez les personnes ayant un système nerveux fort. Au deuxième stade de développement de l'état pathologique, on note une irritabilité accrue, qui est rapidement remplacée par un épuisement mental. Souvent, les patients pleurent après une manifestation active d’émotions.

Les troubles mentaux se manifestent dans diverses situations. Les personnes atteintes de cette forme de désordre nerveux ne peuvent pas entrer normalement dans le rythme de travail: toute activité cause des difficultés, ce qui s'explique par l'incapacité d'une personne à se concentrer sur quelque chose de spécifique. La tension nerveuse constante amène les personnes malades à quitter un emploi tout en ressentant leur propre impuissance.

Une caractéristique importante de cette forme de neurasthénie est que même un long repos ne change pas la situation pour le mieux.

Les patients qui cherchent à corriger les circonstances reviennent souvent au travail pendant la journée. Cependant, ces tentatives sont susceptibles de provoquer l'épuisement complet du patient.

Une forme neurale de neurasthénie hyposténique chez les personnes anxieuses et suspectes se développe souvent immédiatement, en contournant les étapes décrites ci-dessus. Cette étape se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • faiblesse physique et mentale;
  • la léthargie;
  • comportement passif;
  • manque d'intérêt;
  • constamment de mauvaise humeur.

Les patients atteints de neurasthénie hyposthénique éprouvent une tristesse durable. Les patients sont dans un état d'anxiété incertaine. Les patients présentent une instabilité émotionnelle et une incapacité totale à travailler. Les gens dans cet état sont plus concentrés sur leurs propres expériences et leurs sentiments intérieurs.

Sans traitement, une neurasthénie chronique survient. Il est également possible que la dépression se développe. Un traitement adéquat permet de normaliser le sommeil et d’éliminer les attaques du syndrome neurasthénique.

Causes de la dépression nerveuse

Les causes de la neurasthénie sont de nature différente. Fondamentalement, l'état pathologique se développe dans le contexte d'un stress physique ou mental prolongé. Il est également possible que le syndrome apparaisse chez les personnes qui ont connu un stress intense.

Indépendamment de la forme de neurasthénie, les causes du développement de l'état pathologique peuvent être cachées dans la défaillance du corps. Des troubles mentaux de nature différente apparaissent sur le fond de:

  • pathologies auto-immunes;
  • maladies oncologiques;
  • intoxication grave;
  • carence en vitamines;
  • troubles métaboliques et autres troubles somatiques.

Car la neurasthénie est caractérisée par la relation entre la personne humaine et son mode de vie. Le plus souvent, un trouble mental est détecté chez des personnes maigres n'ayant jamais subi de stress physique ou mental intense. Les manifestations névrotiques sont souvent diagnostiquées chez des patients qui ont récemment commencé à vivre de manière autonome (en dehors de leurs parents).

Symptômes de la neurasthénie

Les symptômes de la neurasthénie se manifestent sous la forme de troubles autonomes et mentaux. Un symptôme caractéristique d'un trouble pathologique est une pression constante sur la tête (le casque dit neurasthénique). Les neurasthéniques dans cet état semblent porter une sorte de casque qui interfère avec l'activité de la vie normale.

Distinguez également les symptômes et signes du syndrome neurasthénique suivants:

  • étourdissements;
  • diminution de la capacité de travail;
  • fatigue accrue;
  • troubles du sommeil;
  • problèmes de mémoire;
  • condition d'alarme;
  • craintes déraisonnables;
  • estime de soi réduite.

Ce sont des signes courants de neurasthénie, caractéristiques de tous les patients.

Les troubles mentaux entraînent un dysfonctionnement du système cardiovasculaire, qui se manifeste sous la forme des symptômes cliniques suivants:

  • accès de tachycardie (fréquence cardiaque rapide);
  • sensation de battement de coeur;
  • douleurs à la poitrine;
  • la pression artérielle saute;
  • blanchiment ou rougeur de la peau.

Ces symptômes surviennent de manière inattendue et sont généralement associés à l’anxiété du patient. De plus, les patients ne peuvent pas attendre longtemps ou se retenir.

L’apparition de signes de neurasthénie chez les femmes est un cas courant. La nature du tableau clinique dans ce cas ne diffère pas de celle décrite ci-dessus. La présence de troubles mentaux chez les femmes peut indiquer:

  • diminution du désir sexuel;
  • sautes d'humeur;
  • incapacité à se réjouir;
  • indifférence;
  • manque d'intérêt ou désir de faire quoi que ce soit.

Chez l'homme, la neurasthénie se manifeste principalement par les symptômes d'un trouble fonctionnel. Le plus souvent, dans cette catégorie de patients, une faiblesse irritable est enregistrée, qui a une évolution chronique. Les phénomènes suivants indiquent la présence d'un syndrome névrotique chez l'homme:

  • douleur musculaire persistante;
  • incapacité de se concentrer sur quoi que ce soit pendant plus de 5 à 10 minutes;
  • fatigue accrue;
  • maux de tête prolongés;
  • incapacité à résoudre des problèmes logiques simples.

La neurasthénie se présente sous la forme d'attaques ou de gênes pendant plusieurs mois ou années. La probabilité d'une deuxième forme de l'état pathologique dépend des caractéristiques individuelles du patient, de la présence de maladies concomitantes et d'autres facteurs.

Comment diagnostique-t-on la neurasthénie?

La névrose asthénique nécessite un traitement adéquat. Par conséquent, avant de choisir un schéma thérapeutique, il est nécessaire de différencier ce trouble des autres troubles mentaux.

Pour le diagnostic de la neurasthénie nécessite la participation d'un neurologue.

Le médecin évalue l'état du patient sur la base des plaintes de ce dernier. Lors du diagnostic, il est important d'exclure les pathologies somatiques dont le stade initial de développement est à l'origine du type de déficience mentale considéré:

  • maladies infectieuses chroniques;
  • intoxication grave;
  • pathologies cérébrales (tumeur, inflammation tissulaire, neuroinfection).

Pour évaluer l'état du patient, le cerveau est examiné avec une IRM ou une tomodensitométrie. La rhéoencéphalographie est également requise. Cette méthode permet d'établir la nature de la circulation cérébrale, éliminant ainsi les dommages organiques à l'organe du système nerveux central.

La neurasthénie nécessite une approche intégrée du diagnostic. Par conséquent, si nécessaire, des médecins d'autres spécialités sont impliqués dans l'examen du patient.

Comment traiter la neurasthénie?

Dans la névrose asthénique, les symptômes et le traitement sont déterminés en fonction de la forme du trouble mental. En outre, lors du choix d'un schéma thérapeutique, il est important de prendre en compte le facteur causatif. Sans analyser l'apparition de la maladie, il est impossible d'obtenir un résultat positif.

Le médecin qui traite la neurasthénie est déterminé en fonction des résultats du diagnostic. Les psychiatres et les psychothérapeutes traitent de ce trouble. Le traitement du syndrome neurasthénique n'est nécessaire pour commencer que si toutes les maladies, dont le symptôme est une violation, sont exclues.

Lors du traitement d'un état pathologique, il est nécessaire de privilégier non seulement les sédatifs, mais également d'autres méthodes. Le traitement doit être complété par une correction du mode de vie. Pour se rétablir complètement, le patient doit suivre une routine quotidienne claire, dormir au moins 8 heures (s'endormir avant 22 heures) et consommer plus de vitamines. En outre, le patient devrait (si possible) changer l'environnement.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement de la neurasthénie doit être effectué en tenant compte de la forme actuelle de l’état pathologique. En cas de violation de type hypersthénique, des tranquillisants sont attribués, lesquels éliminent l'état d'anxiété et de peur. Le traitement médicamenteux de la neurasthénie avec les médicaments de ce groupe améliore le sommeil et supprime les autres symptômes.

Les médicaments suivants sont utilisés dans le traitement de la forme hypersthénique:

  • "Chlordiapoksid", "Diazepam" (possèdent des propriétés sédatives);
  • Oxazépam (dissiper les peurs);
  • "Fenozepam", "Lorazepam" (éliminer l'anxiété);
  • "Nitrazépam" (améliore la qualité du sommeil);
  • "Medazepam" (apaise);
  • "Afobazol" (utilisé pour rétablir l'état mental).

Dans la forme hyposthénique du syndrome asthénique, le traitement peut être complété par des neuroleptiques, qui ont un effet plus puissant et calmant sur le système nerveux:

Pour améliorer l'humeur, appliquez des antidépresseurs:

Les antidépresseurs arrêtent les principaux symptômes du trouble mental. Cependant, un traitement prolongé avec des médicaments de ce groupe inhibe le désir sexuel. En outre, la prise incontrôlée d'antidépresseurs affecte négativement l'état général du corps.

Avec le traitement de la névrose asthénique, des effets secondaires peuvent survenir. Par conséquent, il est recommandé de prendre certains médicaments sous la surveillance d'un médecin. Cela concerne les médicaments psychostimulants qui excitent le système nerveux.

Dans le traitement de la neurasthénie chez les femmes, on utilisait souvent des médicaments visant à rétablir l'équilibre hormonal. Le trouble de ce dernier provoque souvent des troubles mentaux.

Psychothérapie

Avec l'apparition de la neurasthénie, ses symptômes, un traitement est recommandé au stade initial du développement de l'état pathologique. Cela évitera un certain nombre de conséquences négatives et rétablira rapidement l'activité mentale du patient.

La névrose asthénique nécessite un traitement complexe. En plus des préparations médicales, une intervention psychothérapeutique est nécessaire pour éliminer les troubles nerveux. Les méthodes suivantes sont utilisées dans le traitement de l'asthénie nerveuse:

  1. Thérapie de conviction. La méthode implique de travailler pour réduire l'importance des circonstances qui causent l'anxiété et la peur du patient.
  2. Suggestion directe ou indirecte. Avec cette méthode, le patient apprend à analyser logiquement les circonstances et à former ses propres pensées.
  3. Auto suggestion. La méthode est similaire à la précédente, à l'exception du fait qu'une personne malade collecte de manière indépendante des informations à travers lesquelles des chaînes logiques sont construites.

L'intervention psychothérapeutique aide à éliminer complètement les manifestations du syndrome asthénique, y compris le dysfonctionnement du système cardiovasculaire.

Traitement des remèdes populaires à la maison

Le traitement de la neurasthénie prévoit des activités visant à restaurer le travail du système nerveux. Ceci peut être réalisé grâce à l'utilisation de la médecine traditionnelle. Il existe plusieurs façons de guérir soi-même la neurasthénie. Les décoctions de légumes sont considérées comme les plus efficaces.

Dans le traitement de la neurasthénie à la maison sont utilisés:

  1. Bouillon d'aubépine. Il faudra 1 cuillère à soupe. herbes séchées. L'aubépine doit verser un verre d'eau bouillante et laisser infuser pendant 45 minutes. L'outil doit être pris trois fois par jour.
  2. Décoction Agripaume. Il faudra 1 cuillère à soupe. herbe Motherwort doit verser un verre d'eau bouillante et chauffer pendant 15 minutes au bain-marie. Le remède doit également être pris trois fois par jour.
  3. Teinture de valériane. Il faudra 30 gouttes de fonds. La teinture doit être mélangée avec une petite quantité d'eau et prise avant le coucher.

Il existe d'autres moyens de se débarrasser de la neurasthénie. Dans le traitement des troubles mentaux, on utilisait du thé à la menthe ou de la mélisse.

Pronostic et prévention de la neurasthénie

Le succès du traitement de la névrose (neurasthénie) dépend directement du comportement et du désir de la personne. Cette violation est dangereuse car, sans traitement adéquat, les causes du trouble psychologique continuent d’affecter le patient. En conséquence, le syndrome neurasthénique augmente.

En l'absence d'un traitement adéquat et complet, ce trouble inhibe l'immunité, ce qui rend le patient susceptible de développer des pathologies bactériennes ou infectieuses.

Pour prévenir le développement de la névrose, il est recommandé de suivre un horaire de travail clair, laissant suffisamment de temps pour le repos et le sommeil. Pour la prévention des troubles, il est également nécessaire d'éviter les situations stressantes et les surmenages nerveux.

Faiblesse irritable: qu'est-ce que la neurasthénie?

Lorsqu'une personne s'inquiète de la fatigue, ce qui ne disparaît en aucun cas, elle est pressée de «simplement se détendre» et ne pense pas du tout à la maladie. Le psychiatre-psychothérapeute, médecin de la plus haute catégorie, Nino Ashmeiba, explique ce qu'est la neurasthénie, en quoi consiste son diagnostic et son traitement.

La neurasthénie est un trouble névrotique limite provoqué par le surmenage ou le stress chronique. La neurasthénie est beaucoup plus répandue qu'on ne pourrait le croire - non pas chez les faibles et les mélancoliques, mais parmi les plus actifs et dévoués à la cause des jeunes hommes et femmes.

Maladie hyper-responsable et perfectionniste

L'âge moyen d'un patient névrosé est de vingt-cinq à cinquante ans. En règle générale, c'est un résident d'une grande ville qui travaille dur, mène une vie sociale active et, comme on dit, tout a du temps pour tout. Lorsque les psychologues parlent d'épuisement émotionnel, les psychiatres font souvent de la neurasthénie.

Traits de personnalité caractéristiques qui deviennent des facteurs favorables au développement de la maladie: type asthénique ("faiblesse nerveuse", épuisement), anxiété accrue, méfiance et perfectionnisme. Ces personnes sont très responsables, très inquiètes à cause des obligations qu'elles ont contractées, elles essaient de tout faire au plus haut niveau possible. Jamais en retard, très inquiet s’ils ne peuvent tenir une promesse.

Lorsque les psychologues parlent d'épuisement émotionnel, les psychiatres font souvent de la neurasthénie.

Cela se produit également différemment: les circonstances difficiles de la vie d’une personne en souffrent - maladie grave d’un membre de la famille, alcoolisme ou fraude sur le partenaire, difficultés domestiques et financières. En un mot, conditions défavorables, surmenage et pression, qui entraînent un stress constant et une fatigue fréquente.

Types de neurasthénie

Selon la classification internationale des maladies, 10 types de neurasthénie de révision (CIM-10) sont présentés en deux types.

Le premier type est la fatigue accrue après le travail mental. Une personne se plaint d'être pire au travail ou dans la vie de tous les jours à cause d'associations distrayantes, de souvenirs, de problèmes d'attention. Épuisement mental plus prononcé.

Le deuxième type est la faiblesse générale après un léger effort (ne va pas à la gym, mais quelque chose de normal) avec une sensation de douleur dans les muscles. En outre, une personne dit qu'il ne peut pas se détendre.

Dans d'autres classifications, il existe une neurasthénie hypersthénique et hyposténique - il s'agit plutôt de phases (stades) du trouble, qui sont discutées plus en détail.

Symptômes et signes de neurasthénie: de l'irritabilité à la fatigue profonde

Une personne peut se méfier de la neurasthénie pour les motifs suivants:

  • devenir plus irritable;
  • très fatigué le soir;
  • réagit de manière aiguë à des stimuli insignifiants («tout fait enrager»);
  • commencé à maudire plus souvent avec des collègues et des parents, "snap";
  • il était toujours calme et maintenant il s'énerve, élève la voix ou pleure sans raisons sérieuses.

La maladie se développe en trois phases. Les signes de neurasthénie diffèrent légèrement à différents stades.

1 La première phase (hypersthénique) se traduit par une augmentation de l'excitabilité, de l'irritabilité et des troubles du sommeil. Une personne est tout le temps «aux abois», un son aigu ou une lumière soudaine et éclatante lui font mal. Perturbée par des vertiges, des maux de tête, une poussée de fièvre ou des frissons, l’anxiété est accompagnée d’attaques du rythme cardiaque.

2 La deuxième phase (hyposténique) est une augmentation de la faiblesse. Le système nerveux est épuisé, une personne doit s'efforcer de conserver son mode de vie habituel. Il devient difficile de se lever le matin pour faire le ménage: «Je ne peux pas me débrouiller», «Je n’ai pas la force de quitter la maison», la capacité de «penser vite» est perdue.

3 La phase d'épuisement - les symptômes de la neurasthénie sont complétés par un profond sentiment de faiblesse. Il y a des pleurs, des conflits, une léthargie générale. Je ne veux rien, rien ne motive. La maladie a complètement maîtrisé la vie de l'homme.

Neurasthénie et dépression

Si la neurasthénie n'est pas traitée pendant longtemps, cela entraîne des changements dans le corps: la ressource est épuisée, l'immunité diminue. Il existe une diminution de la production de neurotransmetteurs dans le cerveau (sérotonine, dopamine), ce qui peut conduire à une pathologie encore plus grave - la dépression.

En psychiatrie, il existe le terme "trouble des réactions adaptatives". Ainsi, disent-ils, lorsque, par exemple, la dépression se développe en réaction à une neurasthénie prolongée.

La dépression pure présente un certain nombre de différences:

  • l'humeur est pire que plus de deux semaines;
  • ont des troubles prolongés du sommeil et de l'appétit;
  • la douleur n'est pas liée à la maladie des organes internes (douleur à l'abdomen, dans la région pelvienne);
  • l'humeur et l'état de santé fluctuent pendant la journée (pire le matin).

Traitement de la neurasthénie

Dans chaque cas, le traitement de la neurasthénie doit commencer par l’élimination de la situation traumatique et des activités qui surchargent. Si le stress ne peut pas être évité (changez de travail, changez de travail ou de partenaire), vous devez apprendre à le gérer à travers la méditation, l'autoformation ou la psychothérapie.

Je recommande toujours aux patients de commencer par se reposer, de réviser leur mode de vie et de maintenir un régime sain, mais malheureusement, il n'est pas toujours possible de résoudre le problème sans traitement. Si les symptômes ne disparaissent pas dans le mois qui suit le début du régime de rétablissement, vous devez vous inscrire auprès d'un psychiatre.

Si les symptômes ne disparaissent pas dans le mois qui suit le début du régime de rétablissement, vous devez vous inscrire auprès d'un médecin. Comment traiter la neurasthénie incitera un psychiatre ou un psychothérapeute (pas un psychologue).

Le diagnostic est établi sur la base des plaintes et du récit du patient concernant la maladie. Des méthodes supplémentaires sont prescrites pour exclure d'autres maladies. Pour le traitement de la neurasthénie, un psychiatre prescrit des antidépresseurs modernes - les ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) ou des médicaments similaires.

En plus des méditations qui aident une personne à rétablir l'équilibre du travail du corps, je recommande également aux patients de suivre des séances d'hypnose réparatrice. Les techniques hypnotiques sont des traitements très efficaces pour la neurasthénie.

Le pronostic de la neurasthénie est bon - il peut être guéri.

Encore une fois, la dépression peut être à l’origine des symptômes de la neurasthénie. Bien que nous ayons décrit leurs différences ci-dessus, je vous exhorte à ne pas vous faire diagnostiquer vous-même. Il arrive que même les psychiatres considèrent la neurasthénie comme une maladie plus grave. Ces patients viennent à moi. Ils suggèrent un syndrome de fatigue chronique, le diagnostic est «neurasthénie» et je vois un cas classique de dépression répétée. Si un patient est déprimé, il aura certainement besoin de l'aide d'un médecin.

Neurasthénie: causes, symptômes, traitement

Très souvent, «mauvaise humeur» et «paresse» ne sont pas associés à la personnalité d’une personne, mais indiquent simplement qu’il a des problèmes de système nerveux. La neurasthénie n'est pas exclue: qu'est-ce que c'est, quels symptômes se manifeste-t-elle et comment est-elle traitée? Est-il possible de se débarrasser de la maladie par leurs propres moyens?

Qu'est-ce que la neurasthénie?

La neurasthénie est un trouble mental appartenant à la catégorie des névroses. Pour la première fois, la pathologie a débuté en 1869, lorsque les travaux du neuropathologiste américain George Miller Bird intitulé Neurasthenia, ou Nervous Fatigue, ont été publiés.

Aujourd'hui, ce trouble est également appelé syndrome asthéno-névrotique, ou névrose asthénique. Principalement, la pathologie est associée à une fatigue constante, à une irritabilité et à une incapacité prolongée de travail physique ou mental. La neurasthénie signale un épuisement du système nerveux.

Neurasthénie: les causes de la névrose

Les troubles mentaux sont presque toujours provoqués par l’effet cumulatif de plusieurs facteurs. La neurasthénie survient notamment pour les raisons suivantes:

  • prédisposition génétique (présence de proches parents de troubles névrotiques et mentaux)
  • grossesse difficile de la mère de la patiente (y compris les maladies infectieuses qui lui sont associées) et blessures à la naissance
  • caractéristiques individuelles du système nerveux
  • faiblesse générale du corps dans le contexte du tabagisme, de la toxicomanie, de l'alcoolisme, des maladies chroniques
  • privation physiologique (repos nocturne de courte durée, nutrition insuffisante, etc.)
  • traumatisme psychologique des enfants (violence, alcoolisme des parents, peur, mort d'un parent proche, etc.)
  • long séjour dans un environnement stressant de toute nature
  • la nécessité d'effectuer un travail monotone, lourd ou désagréable
  • enfance dysfonctionnelle
  • manque de compréhension dans la famille
  • insatisfaction de sa vie
  • un cercle social défavorable dominé par des personnes atteintes de troubles psychologiques et une vision du monde négative

Le plus souvent, un névrosé est un jeune homme de 25 à 40 ans. Chez les femmes, le trouble est un peu moins commun, bien que les représentants du sexe faible ne soient pas non plus assurés.

Neurasthénie: symptômes de la maladie

La névrose se développe progressivement. Il passe par trois étapes (formes) dont chacune présente des symptômes différents:

  • irritabilité et irritabilité
  • sensibilité excessive au bruit, conversations, mouvements rapides
  • réaction agressive au plus petit pathogène
  • désir soudain d'insulter / de crier sur les autres
  • manque de capacité de contrôle de soi
  • distraction
  • tendance à la procrastination
  • sommeil intermittent, insomnie, cauchemars ou rêves trop intenses
  • sensation constante de fatigue, lourdeur dans la tête, faiblesse
  • mal de tête, "casque neurasthénique", inconfort dans différentes parties du corps, mauvaise santé en général
  • irritabilité et irritabilité sur fond de fatigue rapide
  • crises de neurasthénie brèves mais fréquentes (réaction violente aux stimuli)
  • pleurs, impatience, agitation
  • photophobie, intolérance au bruit et aux odeurs
  • contrôle réduit sur l'expression des émotions
  • instabilité de l'humeur avec prédominance de dépression, tristesse, indifférence
  • troubles du sommeil
  • dysfonctionnements dans le tube digestif (lourdeur dans l'estomac, constipation, brûlures d'estomac, éructations, perte d'appétit)
  • problèmes dans la sphère sexuelle (libido réduite, impuissance)
  • accélération du rythme cardiaque ou sensation de cœur "gelé", maux de tête
  • épuisement, faiblesse, léthargie, somnolence
  • dépression, apathie, anxiété, tristesse
  • larmoiement, déséquilibre d'humeur
  • symptômes somatiques, hypochondrie
  • inconfort ou douleur dans tout le corps
  • disparition de l'attirance sexuelle

Les symptômes de neurasthénie en l'absence de traitement sont aggravés. Si, au stade hypersthénique, le trouble se manifeste principalement par des humeurs irrégulières et une excitabilité accrue, alors dans l'état d'hypostie, la fatigue, l'épuisement et le manque d'énergie prévalent. Le patient perd peu à peu son intérêt pour ce qui se passe, sa capacité de travail se dégrade, son désir de faire quelque chose disparaît.

Parfois, les signes de neurasthénie disparaissent si le facteur de stress cesse d'influencer la personne (par exemple, la quantité de travail diminue de manière significative ou les changements du leader). Le premier signe d'amélioration est la normalisation du sommeil. Mais il y a toujours la probabilité de crises récurrentes, chacune réussissant plus lourde que la précédente. Aujourd'hui, ils parlent de l’existence d’une neurasthénie périodique, c’est-à-dire telle qu’elle s’aggrave de temps à autre. Dans les cas graves, il se transforme en cyclotymie - un trouble affectif associé à des sautes d'humeur allant d'un état dépressif à une élévation constante.

Les signes de neurasthénie chez les femmes et les hommes - y a-t-il une différence?

En général, les symptômes du trouble ne dépendent pas du sexe du patient. Une autre chose est que les femmes montrent généralement un peu plus d'humeur, irritabilité et mauvaise humeur La neurasthénie chez les hommes est moins prononcée à cause de l’habitude des représentants du sexe fort de se comporter avec retenue, sans émotion, de manière équilibrée. Néanmoins, au niveau interne, tous les patients sont fatigués, épuisés, apathiques - la différence n’est que par le degré de leur manifestation.

La neurasthénie chez les femmes "déborde littéralement" à l'extérieur. Les hommes préfèrent cacher le problème aux autres, ce qui affecte négativement l'état du corps: presque tous les neurasthéniques se plaignent d'éjaculation précoce, d'impuissance de la situation et d'autres troubles sexuels. Chez les femmes, la sphère intime de la vie ne souffre pas aussi clairement, bien que le niveau de désir sexuel diminue encore.

Les principaux types de neurasthénie

Le trouble affecte toujours le bien-être physique et la capacité du corps à fonctionner normalement. Et selon la sphère qui a le plus souffert, on distingue plusieurs types de névrose:

  1. Neurasthénie sexuelle, accompagnée de troubles de la sphère sexuelle.
  2. Neurasthénie gastro-intestinale caractérisée par des problèmes du tractus gastro-intestinal.
  3. Neurasthénie cardiaque, accélération du rythme cardiaque, douleurs à la poitrine, etc.
  4. Neurasthénie cérébrale, principalement associée à une diminution des capacités mentales, à une altération de la mémoire, à une mauvaise concentration au travail.

La séparation est très conditionnelle, car presque toujours le patient montre des signes de tous les types de neurasthénie.

"Casque neurasthénique": symptômes

Le "casque névrotique" est l'un des signes clés de la neurasthénie. Comment est-elle? C'est un mal de tête, accompagné de:

  • se sentir en train de serrer les muscles;
  • l'illusion d'un «cerceau» serré sur le crâne;
  • picotement

L'apparition du syndrome est associée à une sensibilité accrue des récepteurs, associée à un état asthénique et à une tension musculaire caractéristique. Parfois, une personne essaie instinctivement d'enlever ou de redresser un chapeau, un bandage, un cerceau: les sensations sont si réelles. C'est le «casque névrotique», dont le traitement implique une thérapie directe de la neurasthénie. Lorsque la névrose elle-même disparaît, la douleur disparaît également.

Neurasthénie: auto-traitement

Au stade initial de la formation de la maladie, il est probable qu'il sera guéri à la maison. Pour ce faire, le patient doit:

  1. Observez le régime de travail et de repos. Étant donné que le surmenage devient souvent un facteur déclenchant du développement de la neurasthénie, il est important que le patient se rétablisse mentalement, physiquement et émotionnellement. Il est conseillé de prendre au moins de courtes vacances et de les consacrer au repos. Et après le retour au travail, il est nécessaire de se limiter au travail: ne prenez pas de choses à la maison, faites une petite pause toutes les heures et demie, déconnectez-vous des problèmes qui se posent le week-end, etc.
  2. Éliminer la cause de la surtension. La neurasthénie est une réaction de la psyché à quelque chose qu’elle est incapable de «digérer». Et ce facteur doit être supprimé. Le plus souvent, nous parlons de travail ardu, mais également de conditions de vie inconfortables dans la famille, de problèmes d'argent, de mauvaises relations avec des amis, etc. peuvent être la cause d'un stress permanent.
  3. Prends soin du corps. Vous devriez commencer à bien manger, prendre des vitamines, faire du sport, faire une promenade au grand air: tout cela aidera à récupérer le plus tôt possible. Il est également souhaitable d’abandonner l’alcool, les cigarettes et d’autres stimulants (boissons énergisantes, café fort ou thé).

Dans de nombreux cas, le neurasthénique montre un changement complet de mode de vie. Rechercher un nouvel emploi, normaliser la routine quotidienne, déménager dans un autre appartement - de telles étapes aident non seulement à éliminer le facteur de stress, mais permettent également à la psyché de «démarrer».

Neurasthénie: traitement - médicaments et aide d'un psychothérapeute

La neurasthénie est un trouble mental et il n'y a rien d'étrange à s'en débarrasser sous la supervision d'un spécialiste approprié. La direction principale du traitement est la psychothérapie, au cours de laquelle on aide le patient à comprendre le problème et à trouver des moyens de le résoudre. De plus, il peut être recommandé:

  • l'acupuncture;
  • électrique;
  • massage
  • l'utilisation de thés et infusions apaisantes (de camomille, mélisse, menthe poivrée, valériane);
  • se baigner avec l'ajout d'aiguilles de pin, calamus, son.

L'utilisation de médicaments est une mesure thérapeutique extrême. Les médicaments n'éliminent pas le problème, mais aident seulement à se sentir temporairement mieux. Bien que cela soit parfois nécessaire, les moyens pharmaceutiques prévoient des périodes d '"illumination" lorsqu'une personne peut se ressaisir. Parmi les médicaments les plus courants pour la neurasthénie:

  1. Antioxydants (Mexidol).
  2. Nootropiques (Encephabol, Aminalon).
  3. Tranquillisants (Alprazolam, Atarax).

Parfois prescrit homéopathique ou sédatifs. Le traitement est généralement ambulatoire, rarement hospitalisé. Pour que le traitement soit efficace, le soutien des parents et des amis est important: ils ne doivent pas réagir agressivement à l'irritabilité du neurasthénique ni lui reprocher de la paresse, ce sont tous des signes de la maladie qu'une personne ne peut pas supprimer.

Le pronostic du traitement est favorable. La neurasthénie répond bien au traitement et environ des personnes se rétablissent complètement. Mais seulement s'ils suivent toutes les recommandations d'un spécialiste et, surtout, retirent le principal facteur de stress de leur vie.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie