Le terme "double personnalité" est familier à tout le monde. Ce sujet est largement couvert par les efforts des cinéastes hollywoodiens et des écrivains modernes. Cependant, dans la plupart des cas, les films et la littérature révèlent de manière incorrecte l’essence de ce phénomène. Beaucoup de gens croient à tort que la double personnalité est l’une des manifestations de la schizophrénie ou des complications liées à l’usage de drogues. Dans cet article, nous proposons d’examiner la manière dont la double personnalité, les symptômes et les signes du développement de cette pathologie.

Double personnalité - une maladie qui se traduit par l'apparition dans l'individu de la deuxième personne

Nature de la maladie

Le nom de la maladie est une personnalité partagée dans la terminologie médicale - trouble d’identité dissociative. Cette maladie est considérée comme assez rare et appartient au groupe des troubles mentaux de conversion. De nombreux scientifiques ont consacré leur vie à l’étude de ce phénomène. Pendant de nombreuses décennies, la maladie considérée a changé de nombreux noms. Des termes tels que "fractionnement de la personnalité", "trouble de la personnalité multiple" et "trouble de l'identité de conversion" sont synonymes de la pathologie en question.

Il y a seulement quelques décennies, on pouvait diagnostiquer une «schizophrénie» chez les personnes dans un état similaire. Actuellement, la plupart des spécialistes en psychiatrie ont tendance à croire que le terme correct pour cette maladie est «trouble de l'identité dissociative».

Le fait est que pendant le processus de division de la conscience, chez de tels patients, il y a fusion de plusieurs personnalités dans un seul corps. Les données personnelles ne sont pas considérées comme indépendantes ou complètes. En fait, la conscience scindée est divisée en petits fragments, chacun ayant son propre caractère. C’est pourquoi le terme, utilisé aujourd’hui, décrit le mieux l’essence même de la maladie. Les troubles mentaux conduisent au fait que le corps humain est contrôlé par plusieurs personnalités. Il faut faire attention au fait que lorsque l'une des personnalités contrôle le corps, la seconde se trouve dans une sorte d'animation suspendue et n'enregistre pas ce qui se passe.

Les patients avec ce diagnostic souffrent souvent de perte de mémoire, car la personne principale ne se souvient pas de ce qui se passe au moment du «changement».

Il convient de noter que plusieurs personnalités peuvent être présentes dans le corps d'une personne malade. Ils peuvent avoir un sexe, une religion, un caractère et même un âge différents. Selon le type de personnalité, le comportement du patient et ses perspectives changent.

Comment comprendre le terme "trouble dissociatif"

Après avoir traité scientifiquement le nom d'une scission de personnalité, passons au terme «trouble de conversion». Les maladies de ce groupe ont un trait distinctif: des changements dans les performances mentales, qui s'accompagnent de défaillances de la conscience, de la mémoire et de l'identité.

Une maladie telle que la «double personnalité» peut survenir à tout âge.

Diverses défaillances dans des courants de conscience continus ont conduit à l'indépendance de certaines branches de la psyché. Ce processus est caractérisé par le terme "dissociation". Le résultat de telles perturbations dans le flux de conscience est une amnésie psychogène, une fugue de conversion et une division de la personnalité. Le terme en question est utilisé en psychologie depuis plus de cent ans, mais le phénomène des troubles dissociatifs est connu depuis plus de quelques centaines d'années.

De nombreux experts en psychiatrie pensent que les rites médiévaux d'exorcisme des esprits du corps humain sont l'une des manifestations de la lutte contre le syndrome de fractionnement de la personnalité. À leur avis, les capacités des médiums et des clairvoyants appartiennent également à des troubles dissociatifs, qui se manifestent sous la forme de la capacité à plonger dans la transe. La médecine moderne dit que de telles violations se manifestent sous l'influence de graves troubles émotionnels.

Mécanisme de développement de la maladie

La division de la personnalité a un degré de manifestation si variable qu'il est assez problématique de remarquer les signes du développement de la maladie. Certaines personnes n’accordent pas l’importance voulue aux premiers symptômes du développement de la pathologie, ce qui peut compliquer considérablement le traitement. La dissociation se manifeste dans la vie moderne sous forme de rêverie et de distraction, lors de l'exécution d'actions apprises à l'automatisme.

Dans certaines cultures, l'état de transe, lorsque les chamanes (médiums ou clairvoyants) accomplissent leurs rites mystérieux, n'est pas perçu comme une manifestation de la maladie. La division de la personnalité, dans laquelle la conscience d’une personne est divisée en plusieurs individus indépendants, est l’une des manifestations les plus importantes des troubles dissociatifs.

À ce jour, les experts n’ont pas encore déterminé le degré de danger de cette pathologie. Selon certains psychothérapeutes, le trouble de la personnalité multiple est beaucoup moins répandu que ce diagnostic n’est enregistré. Selon les statistiques, au XIXe siècle, il n’ya eu que quelques dizaines de cas de traitement de patients atteints d’une maladie similaire. Les mêmes statistiques montrent que dans le monde moderne, plus de quarante mille personnes ont ce diagnostic. Les chercheurs de cette question affirment que, de la fin du XIXe siècle au milieu du XXe siècle, ces patients ont reçu un diagnostic de schizophrénie. La médecine moderne a la capacité de faire une distinction claire entre ces maladies, ce qui réduit le risque de diagnostic erroné.

Malgré cela, on observe très rarement une véritable double personnalité. Il est tout simplement impossible de faire face à cette maladie tout seul, il est donc très important que le patient obtienne une assistance médicale qualifiée.

La cause de la maladie, le plus souvent, est un choc psychologique grave.

Manifestations cliniques de la double personnalité

Le syndrome de personnalité multiple présente un caractère caractéristique, tel que la présence chez le patient de plusieurs "I", qui présentent de nettes différences dans la perception du monde environnant. Il convient de noter que la maladie s'accompagne dans la plupart des cas d'une complication telle que l'amnésie psychogène. Les oublis de mémoire sont l'une des manifestations des mécanismes protecteurs de la conscience, à l'aide desquels la psyché atténue les chocs émotionnels négatifs. Chez les personnes atteintes du syndrome de personnalité multiple, ce mécanisme est une sorte de déclencheur du changement de personnalité. Il y a plusieurs signes principaux du développement de cette maladie:

  1. Un brusque changement d'humeur, une dépression prolongée et des tendances suicidaires.
  2. Anxiété, troubles du sommeil, peur déraisonnable, cauchemars, insomnie.
  3. Perte d'appétit, refus de manger, distraction, confusion, dépersonnalisation.
  4. Changements fréquents de goûts, changements fréquents d'intonation et de timbre de la voix, tentative de parler avec soi-même.

Les attaques de panique et diverses phobies sont un exemple de symptôme évident d'un trouble de l'identité dissociative. La similitude entre la schizophrénie et le trouble dissociatif réside non seulement dans les symptômes ci-dessus, mais également dans le fait que le patient peut avoir des épisodes d'hallucinations. C’est cette manifestation de la maladie qui complique considérablement la formulation du diagnostic correct. Il est important de noter ici que les deux maladies ont une nature différente et ne sont aucunement liées les unes aux autres.

La cause fondamentale du développement de la pathologie

En analysant le sujet de la scission de la personnalité, des symptômes et des causes du développement de la maladie, il convient d'accorder une attention particulière aux facteurs psychogènes qui entraînent la formation d'un trouble dissociatif. Selon les experts, certaines circonstances contribuent à la division de la conscience. Les troubles nerveux et les chocs qu'une personne ne peut survivre sans soutien peuvent agir comme catalyseurs de ce processus. Selon les psychothérapeutes, la personnalité multiple est une tentative singulière de la psyché de se protéger des expériences douloureuses.

Une personne qui souffre assez souvent de cette maladie peut se perdre dans l’espace sans ressentir la réalité.

Les personnes ayant une double personnalité ont la capacité de bloquer des souvenirs déplaisants pour elles. Souvent, la présence de telles capacités, combinée à la capacité de "tomber en transe", est une sorte d’élan au développement de la scission de l’identité. Le plus souvent, les causes de cette maladie sont associées à des souvenirs traumatiques de l'enfance. L’incapacité à se protéger de l’impact négatif de diverses circonstances dans l’avenir peut servir de type d’élan au développement de la maladie. Selon les experts impliqués dans l'étude de cette question, la principale raison du développement de cette pathologie est la violence physique subie dans l'enfance.

Des chercheurs américains ont conclu que dans plus de 90% des cas, la violence était à l'origine du développement d'un trouble de la conversion. Dans moins de dix pour cent des cas, de tels troubles mentaux se développent en présence d'une maladie grave ou de la perte d'un être cher. Une catastrophe naturelle, des circonstances extraordinaires et même la guerre peuvent également déclencher une double personnalité.

Comment faire un diagnostic

Regardons comment comprendre que devant vous se trouve une personne avec une division d'identité. Cette maladie est si rare que pour un diagnostic correct, la méthode du diagnostic différentiel est utilisée. Au cours de l'examen, la tâche principale d'un spécialiste consiste à exclure les maladies présentant des symptômes cliniques similaires. Ces maladies comprennent les dommages organiques au cerveau, le trouble bipolaire, la démence et l'amnésie. De plus, les effets possibles de substances toxiques et hallucinogènes doivent être exclus.

Il convient également de mentionner qu’une maladie telle que la schizophrénie présente certaines similitudes avec les troubles de l’identité dissociative. Sur la base de tout ce qui précède, en l'absence de certaines connaissances, il est très facile de confondre la maladie en question avec d'autres types de maladie mentale. Lors du diagnostic, le médecin doit tenir compte du fait qu'une personnalité divisée présente de nombreuses manifestations différentes. La différence entre la schizophrénie et la scission de la personnalité réside dans le fait que cette dernière s'accompagne de l'émergence d'individus presque indépendants. Et la schizophrénie elle-même se caractérise par l'élimination de certaines fonctions de la psyché.

La division de la personnalité se fait par étapes, ce qui permet d'identifier la maladie dans la phase initiale de son développement.

En sachant comment obtenir une double personnalité, le médecin pourra poser un diagnostic correct en fonction des symptômes suivants:

  1. Aucun effet sur la conscience de la toxicomanie ou de l'alcoolisme, des substances toxiques et des pathologies complexes.
  2. La présence de problèmes de mémoire qui n'ont pas de traits communs avec une simple distraction.
  3. La présence de deux personnes ou plus qui ont des limites claires dans la perception de la réalité environnante et des différences de perspectives.
  4. La présence d'au moins une personne supplémentaire capable de contrôler le comportement du patient.

Méthode de traitement

La double personnalité est-elle traitée? Il est assez difficile de répondre à cette question, mais il ne fait aucun doute que ce trouble mental devrait être traité. Trouvant des signes de division de conscience, vous devez consulter un spécialiste le plus rapidement possible. Après avoir effectué un examen différentiel, la tâche principale du médecin est de combiner les identités individuelles en une personnalité unique avec une stabilité et une adaptabilité accrues.

Pour ce faire, diverses méthodes de psychothérapie sont utilisées. La méthode cognitive, la thérapie familiale, l’introduction à l’état hypnotique et le traitement médical conservateur permettent d’obtenir un résultat positif. Il est important de noter que les médicaments ne sont utilisés que dans le but de soulager les symptômes qui dérangent le patient. La tâche principale du spécialiste est d’aider à surmonter les diverses conséquences du traumatisme psychologique.

Aux premiers stades de la thérapie, il est nécessaire d'identifier la cause qui est devenue le mécanisme déclencheur de la scission de la conscience.

Malheureusement, pour obtenir un résultat stable et pouvoir combiner différentes personnalités, toutes ne réussissent pas. Pour cette raison, l’une des tâches de la thérapie est d’essayer d’établir la coexistence pacifique de différentes identités dans un même corps. Le désir du patient de faire face à son problème et d’améliorer sa vie est la clé pour obtenir un résultat positif.

Double personnalité: symptômes et signes, comment traiter et que faire

Quelle est cette maladie?

La double personnalité est un état d'esprit particulier dans lequel une personne se sent comme plusieurs entités.

Le nom scientifique de la maladie est un trouble de l’identité dissociative, qui fait partie d’un groupe de phénomènes mentaux qui isolent certaines fonctions de la conscience d’une vision intégrée (commune) d’elles-mêmes et du monde.

Ces personnalités distinctes existent de manière autonome les unes des autres et peuvent ne jamais se croiser dans les pensées et les actions d'une personne. C'est-à-dire que dans le subconscient, tous les «personnages» sont côte à côte et dans l'esprit «sont» alternativement.

Le mécanisme de développement de ce processus n’a pas été suffisamment étudié, il est supposé qu’une scission de personnalité se forme sous l’influence d’un certain nombre de facteurs:

  • prédisposition génétique;
  • blessure mentale;
  • styles d'éducation familiale - hypo-astuces;
  • troubles émotionnels;
  • les peurs et les angoisses;
  • système pénal raide dans l'enfance;
  • violence physique et / ou psychologique;
  • danger excessif, enlèvement;
  • «Collisions» avec décès lors d'accidents, d'opérations chirurgicales, de traumatismes, de «soins» d'êtres chers;
  • dépendances virtuelles sur des livres, des films, des jeux informatiques;
  • long séjour sans sommeil ni repos;
  • stress chronique;
  • intoxication toxique;
  • toxicomanie, alcoolisme;
  • infections graves et maladies du corps;
  • culpabilité aggravée, conflits internes prolongés, manque de complexes, timidité.

Code CIM-10

Trouble dissociatif de l’identité, y compris une personnalité éclatée, la médecine fait référence à un groupe de troubles sous le code F44.

Les pathologies personnelles de cette catégorie sont prononcées, très prononcées, mais n’ont pas d’étiologie organique. Ces troubles sont dus à des causes psychogènes et peuvent couvrir divers domaines de la personnalité et de la vie sociale des patients.

Dans la rubrique des pathologies de conversion, les troubles de la personnalité sont combinés à une perte de mémoire à certains intervalles, à une perception de soi «altérée» (créant plusieurs ou plusieurs images de votre «je»), à une perte temporaire de contrôle des mouvements du corps.

A cet égard, les troubles dissociatifs peuvent prendre la forme:

  • amnésie, «désactivation» du souvenir d'événements traumatisants ou désagréables;
  • fugues, combinaison d’une perte de mémoire et d’un certain rituel de mouvements (exécution automatique de tâches et de tâches ordinaires, changement brusque de localisation);
  • stupeur, «sortie» à court terme de la réalité, sans réaction aux stimuli externes verbaux, auditifs ou kinesthésiques;
  • transe et obsession i. manque de perception de soi et du monde qui l'entoure, "laissant" à des sensations et des sentiments irréels (imaginaires).

Dans la CIM-10, le terme «trouble de la personnalité multiple» (F44.81), l'une des blessures mentales graves, se manifeste de manière temporaire ou permanente par le remplacement du vrai «moi» par un fictif afin d'atténuer les sentiments et les expériences traumatiques.
Dans certains autres troubles psychologiques, une tendance à la dissociation à court terme peut apparaître.

Ces maladies (F60) comprennent:

  • états paranoïaques (paranoïa exclus), avec une grande sensibilité à la critique d'autrui, à la méfiance et à la suspicion;
  • troubles schizoïdes (mais pas la schizophrénie), à ​​motivation sociale faible, fantasmes constants, désir de se retirer du monde;
  • désordre dissocial avec le développement d'une indifférence totale envers les amis et le monde;
  • pathologies émotionnelles d'une personne caractérisées par l'impulsivité, les caprices, un comportement imprévisible;
  • troubles hystériques avec tendance au comportement démonstratif, théâtralité, égoïsme prononcé. Dans ce groupe de maladies, il n’ya que de légères manifestations de «repli» sur soi-même ou sur le monde: un profond clivage et la perte de son propre moi ne se produisent pas.

Symptômes et signes

La maladie «personnalité double» se manifeste sous la forme de:

  • «effacement» partiel des événements actuels de mémoire (les patients ne se souviennent pas d'eux-mêmes pendant les périodes de domination des «entités maquillées»);
  • changements de comportement (les patients commettent des actes qui ne sont pas particuliers);
  • sautes d'humeur, expressions faciales, voix.

Le syndrome du trouble de la personnalité multiple se traduit par la formation par le subconscient de plusieurs images de votre propre «moi», qui peuvent être radicalement différentes les unes des autres: avoir un genre différent, quel que soit leur âge, leur nationalité.

Dans cette maladie, les individus peuvent rapidement se remplacer, ce qui s’exprime à l’extérieur dans la transformation des patients: ils «imitent» avec une précision surprenante les manières et le style de langage de chaque nouvelle personne. Si vous n'écoutez que de telles personnes, sans pouvoir les observer, vous pouvez avoir l'impression qu'il y a deux personnes différentes dans la pièce. Et dans certains cas, les «personnalités» communiquent également les unes avec les autres, clarifient leurs relations ou discutent de questions «communes»; elles peuvent ressentir une sympathie unilatérale ou mutuelle, ou se haïr les unes les autres.

La progression de la maladie se manifeste par la «reproduction» de nouvelles personnalités, l'éloignement rapide du vrai «moi» et l'immersion dans un personnage de fiction.

La transition d'une personne à une autre est régulière et les périodes de «présence dans l'image» peuvent varier considérablement dans le temps et durer de quelques minutes à plusieurs semaines.

Chez les hommes

La scission de la personnalité dans le sexe fort se produit souvent sur le fond de forts chocs et est révélée:

  • participants aux hostilités, opérations antiterroristes;
  • survivants d'abus sexuels;
  • les garçons qui n'étaient ni aimés ni offensés par leur mère;
  • a subi de graves blessures;
  • souffrant d'alcoolisme chronique (long), de toxicomanie.

La manifestation fréquente du trouble chez l'homme est un comportement agressif, déviant et antisocial. Dans un état de conscience altéré, ils dotent des personnalités inventées de qualités attrayantes: masculinité, force, intrépidité, aventurisme, militantisme.

Les épisodes de «substitution» d'une personne peuvent également avoir un arrière-plan sexuel, des hommes pressés et inactifs deviennent des hommes brutaux déchaînés et vont conquérir des femmes.

De nombreux patients ne sont même pas au courant de leur maladie et à plus forte raison ne connaissent le nom de cette maladie que lorsque leurs proches leur parlent des changements observés dans leur vie et leur comportement.

Chez les femmes

Dans les conditions modernes, la maladie est souvent détectée chez les femmes jeunes et matures, en raison du rythme de la vie. Une femme doit combiner des activités professionnelles intensives, la maternité et le rôle d’hôtesse; beaucoup ne résistent pas au stress physique et psychologique et

Comment le sexe faible peut-il comprendre qu'un trouble dissociatif a commencé et est-il temps de consulter un spécialiste?

1. S'il y a un sentiment de perte de contrôle sur son propre comportement, un sentiment de désorientation et de vide.
2. Si des «découvertes» inhabituelles sont découvertes dans la vie quotidienne: vêtements de style inapproprié, plats culinaires (pas préférés), réarrangement du mobilier;
3. Si l'attitude des autres personnes a changé (œil vigilant, évitant les réunions ou les conversations téléphoniques).

Diagnostics

La double personnalité est déterminée par les critères suivants:

1. L'identification d'au moins deux entités chez des patients avec leur propre caractère, leur vision du monde et leur comportement.
2. Établir un type de dissociation régulier et durable.
3. Exclusion de la pathologie organique par les méthodes: EEG, rayons X, ultrasons, IRM, CT.

Si vous soupçonnez cette maladie, vous pouvez effectuer un test de personnalité double en ligne, avec la définition suivante:

  • changements dans la conscience de soi, la mémoire et les actions;
  • perturbations dans la vie émotionnelle, changement rapide d'humeur;
  • détérioration des relations avec les proches;
  • les faits de violence constante, de situations traumatiques (passées et présentes), de responsabilités professionnelles et personnelles excessives.

Si les soupçons de double personnalité sont confirmés par des tests ou des interrogations et les récits d'autrui, il est nécessaire de contacter un psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre. Ce n'est qu'après des consultations individuelles et un examen complet qu'un spécialiste peut diagnostiquer un tel diagnostic.

Traitement

La thérapie comprend deux domaines:

Dans le premier cas, un programme de traitement est développé en utilisant des techniques hypnotiques et de relaxation, des méthodes de psychanalyse ou un drame de symboles. La base de ces méthodes est l’identification de problèmes profonds et l’élimination de leurs peurs.

Dans le second cas - selon le témoignage du médecin, des antipsychotiques, des antidépresseurs, des tranquillisants, des sédatifs sont prescrits aux patients.
La thérapie électroconvulsive, le sommeil artificiel, est bénéfique pour certains patients.

Le traitement de la maladie est long et parfois in vivo, mais il est possible de vaincre cette maladie en sachant que faire si vous avez une double personnalité et contactez rapidement un spécialiste qualifié.

Personnalité partagée

La double personnalité en tant que terme psychologique existe depuis longtemps. Il est connu de tous. En outre, la double personnalité, dont les symptômes se manifestent par l’apparition d’une seconde personne chez un patient (et d’un plus grand nombre d’entre eux), ainsi que par leur réalisation en tant qu’individus différents ou plus, ne provoque pas beaucoup de surprises. En attendant, les particularités de cet État ne sont pas connues de tous et, par conséquent, il est indiqué que la plupart des gens font simplement une mauvaise interprétation.

Description générale

La double personnalité est un phénomène mental qui s’exprime en présence de son titulaire deux personnalités à la fois et, dans certains cas, le nombre de ces individus peut dépasser ce chiffre. Pour les patients qui subissent ce phénomène, les médecins diagnostiquent un trouble de la personnalité dissociatif, qui est généralement plus applicable pour déterminer l'état de double personnalité que nous envisageons.

Les troubles dissociatifs sont un groupe de troubles de type mental avec des changements caractéristiques ou des troubles de certaines fonctions mentales propres à une personne. Celles-ci incluent notamment la conscience, l’identité personnelle, la mémoire et la conscience du facteur de continuité de l’identité propre. En règle générale, toutes ces fonctions sont des composants intégrés de la psyché. Cependant, lorsqu’elles se dissocient, certaines d’entre elles sont séparées du courant de conscience, après quoi, dans une certaine mesure, elles deviennent indépendantes. Dans ce cas, la possible perte d'identité personnelle, ainsi que l'émergence de son nouveau type. De plus, certains souvenirs peuvent ne plus être accessibles à la conscience à ce moment-là (caractéristique, par exemple, de l'état d'amnésie psychogène).

Raisons de la double personnalité

La double personnalité, ou sa dissociation, est un mécanisme complet par lequel l'esprit acquiert la possibilité de diviser des parties spécifiques de mémoires ou de pensées spécifiques qui sont pertinentes pour la conscience ordinaire. Les pensées subconscientes ainsi divisées ne sont pas gommées - leur apparition répétée et spontanée dans la conscience devient possible. Leur revival se produit sous l'action des mécanismes déclencheurs correspondants - déclencheurs. En tant que déclencheurs peuvent agir des événements et des objets qui entourent une personne dans le cas d'un événement traumatique pour elle.

On pense qu'une double personnalité est provoquée par une combinaison de plusieurs facteurs, tels que le stress d'une ampleur insupportable, la capacité à se dissocier (y compris la séparation de ses propres souvenirs, son identité ou sa perception de la conscience), ainsi que la manifestation de mécanismes de défense dans le processus de développement individuel d'un organisme avec un certain une combinaison de facteurs inhérents à ce processus.

En outre, la manifestation de mécanismes de protection dans l’enfance est également notée, ce qui est associé à un manque de participation et de soins pour l’enfant au moment de vivre une expérience traumatisante ou à un manque de protection nécessaire pour éviter une expérience ultérieure qui ne lui est pas souhaitable. Le sentiment d'une identité unifiée chez les enfants n'est pas inné, il se développe sous l'influence d'une masse d'expériences et de sources différentes.

Quant au processus de bifurcation (dissociation), il est assez long et sérieux dans son essence, et son spectre d’action est très large. En attendant, si un patient a un trouble dissociatif, il ne s'agit pas du tout d'une maladie mentale en lui.

Par exemple, à un degré modéré, la dissociation se produit souvent pendant le stress et chez les personnes qui, pour une raison ou une autre, sont privées de sommeil depuis longtemps. La dissociation se produit également lors de la réception d'une dose de «gaz hilarant», lors d'une intervention chirurgicale dentaire ou lors du transfert d'une petite ampleur de l'accident. Comme nous l’avons déjà noté, le compagnon de ces situations devient souvent une expérience dissociative de courte durée.

Parmi les variantes courantes de l'état dissociatif, on peut également signaler une situation dans laquelle une personne est tellement absorbée par un film ou un livre que le monde qui l'entoure, comme s'il sortait respectivement de l'espace et du temps temporaires, passe inaperçu. On connaît également une telle variante de la dissociation, qui se produit pendant l'hypnose - il s'agit également d'un changement d'état temporaire, habituel pour la conscience.

Souvent, les gens doivent vivre une expérience dissociative lorsqu'ils professent une religion, ce qui s’accompagne notamment de leur état de transe particulier. Les situations d'autres variantes de pratiques de groupe ou individuelles (méditation, etc.) ne sont pas exclues.

Les manifestations traumatiques de personnes associées au traitement cruel qu'elles ont subi dans leur enfance sont distinguées dans les formes modérées, ainsi que dans les formes assez complexes de manifestations de dissociation, en tant que facteur prédisposant. En outre, l’émergence de ces formes est importante pour les participants à des attaques de vol qualifié et à des actions militaires, à des actes de torture de diverses ampleurs ou au report d’un accident de voiture, d’une catastrophe naturelle.

Le développement de symptômes dissociatifs est également pertinent pour les patients présentant des manifestations extrêmement prononcées dans le trouble post-traumatique post-stress ou résultant d'une somatisation (c'est-à-dire le développement de maladies associées à l'apparition de douleurs dans certains organes sous l'influence de conflits mentaux réels).

Il convient de noter que, sur la base des résultats des études nord-américaines, il est apparu que chez 98% des patients (adultes) présentant un trouble de l'identité dissociative, ils ont été confrontés dans leur enfance à des situations de violence, tandis que 85% en ont une version documentée. Sur cette base, on peut affirmer que la violence subie au cours de l'enfance est parmi les patients considérés la principale raison contribuant à la survenue d'un trouble dissociatif sous plusieurs formes ou sous d'autres formes.

Entre-temps, certains patients n'ont peut-être pas subi de violence. Cependant, une perte précoce (par exemple, le décès d'un être cher, d'un parent), une maladie grave ou un événement stressant sous toute autre forme de manifestation de grande ampleur pour eux.

Double personnalité: symptômes

La double personnalité (ou trouble de la personnalité multiple, MPD abrégé), définie de manière nouvelle comme un trouble de l'identité dissociative (abrégée DID), est la forme la plus grave de trouble dissociatif avec les symptômes correspondants.

Les formes de dissociation légère et modérée, ainsi que leurs formes complexes, rencontrées chez les patients présentant des troubles dissociatifs marqués, sont dues à un certain nombre des raisons suivantes: prédisposition congénitale à la dissociation; la répétition d'épisodes de sévices sexuels ou psychologiques constatés dans l'enfance; le manque de soutien approprié sous la forme d'une personne spécifique de l'exposition de maladies par des personnes non autorisées; exposition à d'autres membres de la famille présentant des symptômes de troubles dissociatifs.

Arrêtons-nous sur les symptômes dissociatifs, qui peuvent se manifester de la manière suivante:

  • Amnésie psychogène dissociative: dans ce cas, il s'agit d'une perte soudaine de mémoire, à laquelle le patient est confronté lors d'un événement traumatique ou lors d'un stress. Pendant ce temps, dans cet état, la capacité d'assimiler correctement les informations nouvellement reçues demeure. La même conscience n'est pas perturbée, le patient réalise par la suite une perte de mémoire. En règle générale, une amnésie similaire est observée pendant les guerres et les catastrophes naturelles et, en particulier, les jeunes femmes la rencontrent souvent.
  • Fugue dissociative. Il s’agit d’une réponse psychogène au vol qui se manifeste par un départ soudain du travail ou du domicile du patient. Elle se caractérise par une constriction affective de la conscience, suivie d'une perte de mémoire ultérieure ou partielle par rapport au passé. Souvent, le patient n'est pas conscient de cette perte. Il est à noter que dans ce cas, le patient peut être sûr qu'il s'agit d'une personne différente et qu'il peut être engagé dans quelque chose de complètement différent, même inhabituel dans son état habituel. Souvent, les patients confrontés à une fugue dissociative sont confus quant à leur propre identité ou même se créent une nouvelle personnalité. À la suite d’une expérience stressante, le patient se comporte souvent différemment, et il peut également répondre à d’autres noms sans se rendre compte de ce qui se passe autour de lui.
  • Trouble dissociatif de l'identité: le trouble de la personnalité sous-jacent est multiple. La pertinence acquiert un état dans lequel le patient est identifié simultanément par plusieurs personnalités, comme s'il y existait. De manière systématique, chacune de ces personnalités domine, reflétant en conséquence le point de vue du patient, son comportement et son attitude envers lui-même, comme si les autres personnalités n’existaient pas. Dans ce cas, tous les individus peuvent avoir un sexe et un âge différents. En outre, ils peuvent appartenir à n'importe quelle nationalité et avoir leur propre nom ou une description qui leur correspond. Au moment de la prédominance d'une personne sur un patient, il perd la mémoire par rapport à sa personnalité principale, tout en ne réalisant pas l'existence d'autres personnalités. Dans le cas d'un trouble d'identification dissociatif, il y a une tendance à une transition brutale de la domination d'une personne à une autre.
  • Dépersonnalisation: cette manifestation consiste en une expérience périodique ou constante de l'aliénation de son propre corps ou de ses processus mentaux, comme si le sujet expérimentant cet état n'était qu'un observateur extérieur. En particulier, un tel état est similaire à l'état et aux expériences qu'une personne expérimente dans un rêve. Souvent, dans ce cas, il se produit une sensation de déformation des barrières spatiales et temporelles, une sensation de démesure des membres, ainsi qu'une sensation de déréalisation (c'est-à-dire une impression d'irréalité du monde environnant). Peut-être aussi se sentir comme un robot. Dans certains cas, cet état est accompagné d’anxiété et d’états dépressifs.
  • Syndrome de Ganser. Il se produit sous la forme de la production délibérée de troubles mentaux dans la forme grave de leur manifestation. Dans certains cas, la condition est décrite comme un adverbe (mimorechi), dans lequel des questions simples reçoivent des réponses incorrectes. Le syndrome survient chez des personnes souffrant déjà d'un trouble mental. Peut-être dans certains cas, sa combinaison avec l'amnésie et la désorientation, ainsi que des troubles de la perception. Dans la très grande majorité des cas, le syndrome de Ganser est diagnostiqué chez les hommes, en particulier parmi ceux qui sont en prison.
  • Trouble dissociatif sous forme de transe. Cela implique un trouble de la conscience tout en réduisant la capacité de répondre à certains stimuli d'influence externe. Il existe un état de transe, en particulier pour les médiums qui dirigent des séances de séance, ainsi que pour les pilotes lors de longs vols, ce qui s’explique par la monotonie des mouvements dans des conditions de vitesses importantes associée à la monotonie des impressions. En ce qui concerne la manifestation du trouble de transe chez les enfants, ce type de problème peut être provoqué par un traumatisme ou une violence physique. Un type particulier de condition caractérisé par l'obsession peut être noté dans certaines cultures et régions. Par exemple, les Malais ont un état d'amok - une maladie qui se manifeste par une attaque de rage soudaine avec le début de l'amnésie. Dans ce cas, le patient s'en va, exposant tout sur son passage jusqu'à la destruction, jusqu'à ce qu'il se tue ou se tue. Dans le cas des Esquimaux, un tel état est celui des attaques de Piblocto, au cours desquelles le patient hurle, déchire ses vêtements, imite les sons caractéristiques des animaux, etc., qui se termine par une amnésie ultérieure.

Il convient également de noter que des personnes dissociées sont également observées parmi les personnes soumises à une suggestion violente intense et prolongée (par exemple, lors du traitement obligatoire axé sur la conscience qui se produit lors du processus de saisie par des terroristes ou dans le processus d'implication dans des sectes).

Outre les symptômes spécifiques énumérés ci-dessus, il existe une pertinence potentielle chez un patient dépressif et tente de mettre en œuvre des intentions suicidaires, de l'anxiété, des changements brusques d'humeur, des attaques de panique et des phobies, des troubles de l'alimentation, du sommeil. Un autre type de trouble dissociatif est également possible, les hallucinations sont rares mais non exclues. Il n'y a pas de consensus sur le lien entre les symptômes énumérés et la scission directe de la personnalité, car il n'y en a aucun dans les tentatives visant à déterminer le lien entre ces symptômes et les blessures expérimentées qui provoquent une scission de la personnalité.

Le trouble de la personnalité dissociative est étroitement lié à l'action du mécanisme qui provoque l'amnésie psychogène (perte de mémoire de la nature psychologique de l'apparence à l'exception de la présence de troubles physiologiques dans le cerveau). Dans ce cas, il s’agit d’un mécanisme psychologique protecteur par lequel une personne acquiert la possibilité d’éliminer les souvenirs traumatiques de la conscience, ce qui, dans le cas d’un trouble de l’identité, joue le rôle de «commutateur» de personnalités. Avec l'utilisation excessive de ce mécanisme, les problèmes quotidiens de mémoire surviennent souvent chez les patients présentant un trouble de l'identité.

Il convient également de noter la fréquence de phénomènes tels que la dépersonnalisation et la déréalisation chez les patients, l’apparition de crises de confusion, la confusion, l’apparition de difficultés pour déterminer qui est le patient.

Bien qu'une scission de personnalité implique l'émergence d'une nouvelle personnalité (et par la suite éventuellement de personnalités supplémentaires, qui se produisent souvent au fil des ans et se poursuivent de façon presque exponentielle), elle ne prive pas une personne de sa propre personnalité de base, portant le nom et le prénom réels. L'augmentation du nombre de personnalités supplémentaires est due au fait que le patient produit inconsciemment le développement de nouvelles personnalités, afin de l'aider de la meilleure façon possible pour faire face à telle ou telle situation.

Diagnostic de la double personnalité

Le diagnostic de la double personnalité (troubles dissociatifs) est fondé sur le respect de l’état du patient selon les critères suivants:

  • Le patient a deux identités distinctes (dont un grand nombre), ou bien deux (ou plusieurs) états personnels, chacun ayant son propre modèle stable en termes de perception du monde et sa propre attitude vis-à-vis du monde environnant, sa propre vision du monde.
  • Au moins deux identités à fréquence variable contrôlent le comportement du patient.
  • Le patient n'est pas capable de se souvenir d'informations importantes sur lui-même, et les particularités de cet oubli vont bien au-delà de l'oubli ordinaire.
  • La condition en question ne s'est pas produite sous l'influence de drogues ou d'alcool, d'une maladie ou de la réception d'un autre type de substance toxique. Lorsque vous essayez de diagnostiquer une double personnalité chez les enfants, il est important de ne pas confondre cet État avec un jeu auquel participe un ami fictif, ou avec d'autres jeux impliquant l'utilisation de fantaisie en eux.

Parallèlement, ces critères sont de plus en plus critiqués, ce qui peut s'expliquer, par exemple, par l'incohérence avec leurs exigences stipulées dans la classification moderne en psychiatrie, ainsi que pour un certain nombre d'autres raisons (validité de fond de mauvaise qualité, ignorance des caractéristiques importantes, fiabilité faible, etc.).. De ce fait, un diagnostic erroné est possible et il est donc proposé d’appliquer des critères de diagnostic polythétiques plus pratiques à utiliser pour les troubles dissociatifs.

L'exclusion du diagnostic de lésion cérébrale organique est réalisée à l'aide de techniques telles que EEG, IRM, CT.

L'analyse différentielle dans ce cas implique l'exclusion des états suivants:

  • les maladies infectieuses (par exemple, l'herpès), ainsi que les tumeurs cérébrales, qui affectent le lobe temporal;
  • le délire;
  • la schizophrénie;
  • syndrome amnésique;
  • épilepsie temporale;
  • retard mental;
  • les troubles provoqués par l'utilisation de certaines substances psychoactives;
  • amnésie post-traumatique;
  • la démence;
  • troubles somatoformes;
  • troubles de la personnalité limites;
  • trouble bipolaire caractérisé par la rapidité d'alternance des épisodes qu'il contient;
  • trouble de stress post-traumatique;
  • simulation de l'état en question.

Personnalité divisée: traitement

Le traitement de la double personnalité (troubles dissociatifs) implique un traitement psychothérapeutique, un traitement médicamenteux ou une combinaison de ces approches.

La psychothérapie, par exemple, vous permet souvent de fournir aux patients l’assistance nécessaire en raison de la spécialisation du médecin sur le problème de la dualité de la personnalité et de la disponibilité d’expériences pertinentes applicables au traitement des troubles dissociatifs.

Certains spécialistes prescrivent des antidépresseurs ou des tranquillisants spécifiques dans le but de supprimer l'excès d'activité du patient et de se débarrasser des états dépressifs, souvent utiles dans les troubles dissociatifs. En attendant, il n’est pas superflu de noter que les patients atteints de la maladie en question sont très susceptibles de dépendre des médicaments utilisés en thérapie, ainsi que de leur dépendance à leur égard.

L’hypnose est souvent recommandée comme traitement, en partie parce qu’elle est elle-même associée à un état dissociatif. Souvent, l'hypnose est utilisée avec succès par des experts dans la "fermeture" de personnalités supplémentaires.

En ce qui concerne les perspectives de reprise, avec une personnalité éclatée, elles sont de nature différente. Ainsi, le remède à la fuite dissociative se produit rapidement. L'amnésie dissociative, qui, dans certains cas, devient chronique, peut être traitée assez rapidement. En règle générale, la double personnalité est une affection chronique qui détermine la nécessité d'un traitement continu sur une période de l'ordre de cinq ans ou plus.

En présence de symptômes caractéristiques d'une double personnalité, il est nécessaire de consulter un psychiatre.

Personnalité divisée ou comment vivre avec un passager à la tête

L'une des maladies mentales les plus connues, mais très rares, est la double personnalité. Qu'est-ce que c'est que d'avoir des passagers dans la tête qui ne refusent pas de piloter à l'occasion? Comprenons ce qu'est une double personnalité et quelles sont les sensations ressenties par les personnes vivant avec son expérience.

C'est quoi

Le nom officiel de la maladie est le trouble de la personnalité dissociatif. Il s'agit d'un trouble mental rare, lorsqu'une personne est divisée en plusieurs incomplètes. De côté, il peut sembler qu'il y a différentes personnes dans le même corps, qui «viennent périodiquement à la lumière». Le porteur de ce trouble lui-même parfois ne réalise pas l'existence d'autres personnalités.

Pour qu’une des personnalités prenne le contrôle de son comportement et de ses pensées, cela prend entre quelques secondes et quelques minutes. Ce moment s'appelle "commutation".

En immergeant le porteur de la maladie dans l'état d'hypnose, vous pouvez appeler différentes personnalités et communiquer avec elles.

Raisons de la double personnalité

La maladie peut survenir à la suite d'une blessure grave, tant physique que psychologique, dont les échos hantent une personne pendant une longue période. Le plus souvent, une telle blessure apparaît dans l'enfance. Les exemples les plus simples sont les abus physiques, sexuels ou émotionnels.

La principale raison - les blessures des enfants

Une nouvelle personnalité apparaît lorsqu'une personne se sépare d'une situation trop dure et traumatisante.

Fait intéressant: des personnalités distinctes se caractérisent par des postures spéciales, des gestes et un mode de communication. Chacun d’eux peut avoir son âge, son sexe et même sa nationalité.

Les principaux symptômes d'une double personnalité

Outre le symptôme principal - la présence d'autres personnalités - il existe d'autres problèmes psychologiques:

  • la dépression;
  • sautes d'humeur;
  • troubles du sommeil (insomnie, cauchemars);
  • anxiété et anxiété;
  • problèmes d'alcool et de drogue;
  • intérêt malsain pour le mysticisme;
  • hallucinations auditives et visuelles.

Dans un trouble dissociatif, on observe souvent des maux de tête, une indigestion, une amnésie, une perte de temps et une sensation «hors du corps».

En quoi la double personnalité est-elle différente de la schizophrénie?

La schizophrénie et le trouble de la personnalité dissociatif sont souvent confondus, mais ce n'est pas la même chose.

La schizophrénie est une maladie mentale grave associée à une psychose chronique (ou récurrente), une distorsion de la pensée caractérisée principalement par des hallucinations auditives et visuelles.

Contrairement aux idées reçues, les personnes atteintes de schizophrénie n’ont pas plusieurs personnalités, bien qu’elles puissent très bien communiquer avec des hallucinations.

Différences entre la double personnalité et la schizophrénie

Ce qu'une personne ressent avec une double personnalité

Vivre avec un ou plusieurs «passagers» est difficile, surtout si une telle personne n’est pas diagnostiquée. En particulier, vous pouvez rencontrer les problèmes suivants:

  1. Dépersonnalisation. C'est un sentiment quand ses propres actions sont perçues comme si elles étaient de côté.
  2. Réalisation. Ce sentiment que le monde autour et ce qui se passe autour est irréel.
  3. Amnésie. Il s’agit de l’impossibilité de se souvenir d’informations personnelles importantes qui sont si vastes qu’elles ne peuvent être attribuées à l’oubli ordinaire. Il peut également y avoir des microamnésie lorsque la discussion en discussion n’est pas rappelée.
  4. Confusion d'identité ou changement d'identité. Les deux sont associés à une confusion sur l'identité de la personne. Exemple: une personne a des problèmes avec la définition de ce qui l’intéresse dans la vie, ses opinions politiques, religieuses ou sociales.

En plus de cela, le patient peut rencontrer des problèmes de sens du temps et d’emplacement.

Conclusion

La double personnalité commence le plus souvent à se développer dans l'enfance à cause d'un traumatisme psychologique. Le porteur de la maladie peut ne pas être au courant des autres personnalités, mais il souffrira de nombreux phénomènes désagréables et restera dans des états caractéristiques.

Personnalité partagée

Les maladies psychologiques sont parmi les plus difficiles, elles sont souvent difficiles à traiter et, dans certains cas, restent avec une personne pour toujours. La double personnalité ou le syndrome dissociatif appartient à ce groupe de maladies, présente des symptômes similaires de la schizophrénie, les troubles de l’identité deviennent des signes de cette pathologie. L'État a ses propres caractéristiques que tout le monde ne connaît pas. Il y a donc une interprétation erronée de cette maladie.

Quelle est la double personnalité

Il s’agit d’un phénomène mental qui s’exprime en présence d’un patient de deux ou plusieurs personnalités qui, à une certaine fréquence, se remplacent ou existent simultanément. Les patients confrontés à ce problème, les médecins diagnostiquent la «dissociation de la personnalité», qui est aussi proche que possible de la personnalité divisée. Ceci est une description générale de la pathologie, il existe des sous-espèces de cette condition, qui sont caractérisées par certaines caractéristiques.

Trouble dissociatif - le concept et les facteurs de manifestation

Il s’agit de tout un groupe de types de troubles psychologiques qui présentent les caractéristiques d’une violation des fonctions psychologiques caractéristiques d’une personne. Les troubles identitaires dissociatifs affectent la mémoire, la conscience du facteur de personnalité, le comportement. Toutes les fonctions affectées. En règle générale, ils sont intégrés et font partie de la psyché, mais lors de la dissociation, certains courants de séparation de la conscience gagnent une certaine indépendance. Cela peut se manifester dans les points suivants:

  • perte d'identité;
  • perte d'accès à certaines mémoires;
  • l'émergence d'un nouveau "je".

Caractéristiques comportementales

Un patient avec ce diagnostic aura un caractère extrêmement déséquilibré, perdra souvent le contact avec la réalité, ne sera pas toujours conscient de ce qui se passe autour de lui. La double personnalité se caractérise par de grandes et courtes pertes de mémoire. Les symptômes suivants sont des manifestations typiques de la pathologie:

  • transpiration fréquente et sévère;
  • l'insomnie;
  • maux de tête graves;
  • capacité altérée de penser logiquement;
  • incapacité à reconnaître son état;
  • la mobilité de l'humeur, une personne profite d'abord de la vie, rit, et après quelques minutes va s'asseoir dans un coin et pleurer;
  • sentiments contradictoires pour tout ce qui vous entoure.

Raisons

Les troubles mentaux de ce type peuvent se manifester sous plusieurs formes: légère, modérée, complexe. Les psychologues ont mis au point un test spécial qui aide à identifier les signes et les causes qui ont provoqué une double personnalité. Il existe également des facteurs communs qui ont provoqué la maladie:

  • l'influence d'autres membres de la famille qui ont leurs propres troubles de type dissociatif;
  • prédisposition génétique;
  • souvenirs d'enfance d'une relation violente sur le plan psychologique ou sexuel;
  • manque de soutien dans la situation de stress émotionnel fort des personnes proches.

Symptômes de la maladie

La violation d'identité dans certains cas présente des symptômes similaires à ceux d'autres maladies mentales. Pour soupçonner une double personnalité peut être en présence de tout un groupe de signes, qui incluent les options suivantes:

  • déséquilibre du patient - sautes d'humeur, réponse inadéquate à ce qui se passe autour de soi;
  • l'apparition d'une ou plusieurs nouvelles incarnations en soi - une personne s'appelle de différents noms, le comportement est radicalement différent (personalia modeste et agressive), ne se souvient pas de ce qu'il a fait au moment de la domination du second «moi».
  • perte de communication avec l'environnement - réponse inadéquate à la réalité, hallucinations;
  • trouble de la parole - bégaiement, grandes pauses entre les mots, discours inarticulé;
  • déficience de la mémoire - défaillances à court terme ou étendues;
  • la capacité de connecter des pensées dans une chaîne logique est perdue;
  • incohérence, incohérence d'action;
  • sautes d'humeur nettes et tangibles;
  • l'insomnie;
  • transpiration excessive;
  • maux de tête graves.

Hallucinations auditives

L'une des anomalies les plus courantes du trouble, qui peut être un symptôme indépendant ou un parmi plusieurs. Les perturbations dans le fonctionnement du cerveau humain créent de faux signaux auditifs, que le patient perçoit comme une parole qui n'a pas de source de son, des sons dans sa tête. Souvent, ces voix disent ce qui doit être fait, les noyer n’est obtenu qu’avec des préparations médicales.

Dépersonnalisation et déréalisation

Cette déviation est caractérisée par un sentiment constant ou périodique d'aliénation de son propre corps, de ses processus mentaux, comme si une personne était un observateur extérieur de tout ce qui se passe. Il est possible de comparer ces sensations à celles que beaucoup de personnes éprouvent en rêve, lorsqu'il y a distorsion de la sensation de barrières spatio-temporelles, de disproportion des membres. La déréalisation est le sentiment de l'irréalité du monde qui l'entoure. Certains patients disent qu'il s'agit d'un robot, souvent accompagné par des états dépressifs et anxieux.

Etats trans-like

Cette forme est caractérisée par un trouble simultané de la conscience et une diminution de la capacité d'une réponse adéquate et moderne aux stimuli du monde extérieur. L'état de transe peut être observé chez les médiums qui l'utilisent pour les séances et les pilotes qui effectuent de longs vols à grande vitesse et avec des mouvements monotones, des impressions monotones (ciel et nuages).

Chez les enfants, cet état se manifeste à la suite de blessures physiques et de violences. Une caractéristique de cette forme est l'obsession, que l'on retrouve dans certaines régions et cultures. Par exemple, chez les Malaisiens, cet état se manifeste par une attaque de rage soudaine, suivie par une amnésie. Un homme court et détruit tout ce qui se présente à lui, il continue jusqu'à ce qu'il se mutile ou meure. Les Esquimaux appellent le même état Piblokto: le patient déchire ses vêtements, crie, imite le son des animaux, après quoi l’amnésie s’ensuit.

Changement de perception de soi

Le patient ressent totalement ou partiellement l'aliénation de son propre corps, du côté psychique peut être exprimé par la sensation d'observation du côté derrière lui. L’état est très similaire à la déréalisation, dans lequel des barrières mentales temporaires sont brisées et une personne perd le sens de la réalité de ce qui se passe autour de lui. Une personne peut ressentir de faux sentiments de faim, d'anxiété, de la taille de son propre corps.

Chez les enfants

Les enfants sont également sujets à la séparation des personnalités, cela arrive un peu étrange. L'enfant continuera à répondre au nom donné par les parents, mais en même temps, il y aura des signes de la présence d'un autre «je» qui capturera partiellement son esprit. Les manifestations pathologiques suivantes sont typiques chez les enfants:

  • mode de conversation différent;
  • l'amnésie;
  • les addictions alimentaires changent constamment;
  • l'amnésie;
  • labilité de l'humeur;
  • parler de soi;
  • aspect de verre et agressivité;
  • incapacité à expliquer leurs actions.

Comment reconnaître un trouble de la personnalité dissociatif

Cette affection ne peut être diagnostiquée que par un spécialiste qui évalue un patient selon certains critères, notamment pour exclure l’infection à l’herpès et les processus tumoraux cérébraux, l’épilepsie, la schizophrénie, l’amnésie résultant de traumatismes physiques ou psychologiques, la fatigue mentale. Un médecin est capable de reconnaître une maladie mentale comme suit:

  • le patient présente des signes de deux personnalités ou plus ayant une relation individuelle avec le monde dans son ensemble et avec certaines situations;
  • une personne n'est pas capable de se souvenir d'informations personnelles importantes;
  • Le trouble ne survient pas sous l'action de drogues, d'alcool ou de substances toxiques.

Critères de division de la conscience

Un certain nombre de symptômes communs indiquent le développement de cette forme de pathologie. Ces symptômes incluent des trous de mémoire, des événements qui ne peuvent pas être expliqués logiquement et indiquent le développement d’autres personnalités, une aliénation de son propre corps, une déréalisation et une dépersonnalisation. Tout cela se produit lorsque plusieurs personnes s'entendent avec une seule personne. Les antécédents médicaux sont compilés sans faille, des conversations avec l’alter ego ont lieu et le comportement du patient est surveillé. Les facteurs suivants sont indiqués comme critères pour déterminer la division de la conscience:

  • Dans l’homme, il existe plusieurs alter ego qui ont leur propre attitude à l’égard du monde extérieur: pensée, perception;
  • prise de conscience par une autre personne, changement de comportement;
  • le patient ne peut pas se souvenir d'informations importantes sur lui-même qui sont difficiles à expliquer avec un simple oubli;
  • Tous les symptômes ci-dessus ne sont pas devenus une conséquence de stupéfiants, d'intoxication alcoolique, d'exposition à des substances toxiques ou d'autres maladies (crises d'épilepsie complexes).

Analyse différentielle

Ce concept implique l'exclusion d'autres conditions pathologiques susceptibles de provoquer l'apparition de symptômes similaires à la manifestation d'une division de la conscience. Si les études ont montré des signes des pathologies suivantes, le diagnostic n'est pas confirmé:

  • le délire;
  • maladies infectieuses (herpès);
  • tumeurs cérébrales qui affectent le lobe temporal;
  • la schizophrénie;
  • syndrome amnésique;
  • troubles dus à des substances psychoactives;
  • fatigue mentale;
  • épilepsie temporale;
  • la démence;
  • trouble bipolaire;
  • troubles somatoformes;
  • amnésie post-traumatique;
  • simulation de l'état en question.

Comment exclure le diagnostic de "lésion cérébrale organique"

C'est l'une des étapes essentielles de l'analyse différentielle, car la pathologie présente de nombreux symptômes similaires. Une personne est envoyée pour vérifier le résultat des antécédents médicaux recueillis par le médecin. L’étude est menée par un neurologue, qui donnera les instructions pour les tests suivants:

  • tomodensitométrie - aide à obtenir des informations sur l'état fonctionnel du cerveau, vous permet de détecter les changements structurels;
  • neurosonographie - utilisée pour identifier les tumeurs dans le cerveau, aide à explorer les espaces liquides céphalo-rachidiens;
  • rhéoencéphalogramme - examen des vaisseaux cérébraux;
  • échographie des cavités cérébrales;
  • L'IRM est réalisée pour détecter les changements structurels dans le tissu cérébral, les fibres nerveuses, les vaisseaux sanguins, le stade de la pathologie, le degré d'infestation.

Comment traiter une double personnalité

Le processus de traitement des patients est généralement complexe et long. Dans la plupart des cas, l’observation est requise jusqu’à la fin de la vie d’une personne. L'obtention d'un résultat positif et souhaité du traitement n'est possible qu'avec la prise adéquate de médicaments. Les médicaments, les dosages doivent être prescrits exclusivement par un médecin sur la base des recherches et des analyses effectuées. Les schémas thérapeutiques modernes comprennent les types de médicaments suivants:

  • les antidépresseurs;
  • les tranquillisants;
  • neuroleptiques.

En plus des médicaments, d'autres thérapies sont utilisées pour résoudre les problèmes de division de la conscience. Tous n'ont pas d'effet rapide, mais font partie d'un traitement complet:

  • thérapie électroconvulsive;
  • la psychothérapie, qui ne peut être effectuée que par des médecins qui ont suivi une pratique complémentaire spécialisée après avoir obtenu leur diplôme d'un institut de médecine;
  • l'hypnose est autorisée;
  • une partie de la responsabilité du traitement incombe à d’autres personnes, elles ne doivent pas parler à une personne comme si elle était malade.

Traitement psychothérapeutique

Le trouble dissociatif nécessite une thérapie psychothérapeutique. Elle devrait être réalisée par des spécialistes ayant une expérience dans ce domaine et ayant suivi une formation supplémentaire. Cette direction est utilisée pour atteindre deux objectifs principaux:

  • soulagement des symptômes;
  • réintégration de tous les alter ego humains dans une identité pleinement fonctionnelle.

Pour atteindre ces objectifs, utilisez deux méthodes principales:

  1. Psychothérapie cognitive. Le travail du médecin vise à corriger les stéréotypes de la pensée, les pensées inappropriées à l'aide d'un entraînement structuré convaincant, le comportement d'entraînement, l'état mental, l'expérience.
  2. Psychothérapie familiale. Consiste à travailler avec la famille pour optimiser ses interactions avec la personne afin de réduire l’effet dysfonctionnel sur tous les membres.

Thérapie électroconvulsive

Pour la première fois, la méthode de traitement a été appliquée dans les années 30 du 20ème siècle, puis les spécialistes de la schizophrénie se sont activement développés. L’utilisation de telles méthodes de traitement reposait sur l’idée que le cerveau ne peut pas produire d’éclairages localisés de potentiels électriques; il est donc nécessaire de les créer dans des conditions artificielles permettant d’atteindre une rémission. La procédure est la suivante:

  1. Deux électrodes étaient attachées à la tête du patient.
  2. A travers eux la tension de 70-120 V.
  3. L'appareil a démarré en courant pendant une fraction de seconde, ce qui était suffisant pour affecter le cerveau humain.
  4. La manipulation a été effectuée 2 à 3 fois par semaine pendant 2 à 3 mois.

En tant que thérapie pour la schizophrénie, cette méthode n’a pas encore pris racine, mais elle peut être utilisée dans le domaine de la thérapie pour la conscience divisée multiple. Pour le corps, le degré de risque de la technique est réduit grâce à l'observation constante des médecins, à l'anesthésie et à la relaxation musculaire. Cela aide à éviter toutes les sensations désagréables qui pourraient survenir lors de la création d'influx nerveux dans la substance du cerveau.

L'hypnose

Les personnes confrontées à de multiples divisions de conscience ne sont pas toujours conscientes de la présence d'un autre alter ego. L’hypnose clinique aide à réaliser l’intégration du patient afin de soulager les manifestations de la maladie, ce qui contribue à changer la nature du patient. Cette tendance est très différente des méthodes de traitement habituelles, car l’état hypnotique lui-même peut provoquer l’apparition d’une personnalité multiple. La pratique vise à atteindre les objectifs suivants:

  • renforcer l'ego;
  • soulagement des symptômes;
  • anxiété réduite;
  • créer un rapport (contact avec mener l'hypnose).

Comment traiter le syndrome de personnalité multiple

Le traitement repose sur des médicaments destinés à soulager les symptômes et à rétablir le fonctionnement complet de la personne. Le cours est choisi, le dosage que par le médecin, la forme sévère de la scission nécessite des médicaments plus puissants que la lumière. Trois groupes de médicaments sont utilisés à cet effet:

  • antipsychotiques;
  • les antidépresseurs;
  • tranquillisants.

Neuroleptiques

Ce groupe de médicaments est utilisé pour traiter la schizophrénie, mais avec le développement d'une double personnalité, ils peuvent également être prescrits pour éliminer l'état maniaque, les troubles délirants. Vous pouvez attribuer les options suivantes:

  1. Halopredol. Comme il s'agit d'un nom pharmaceutique, cette substance médicamenteuse peut être incluse dans la composition de divers médicaments. Utilisé pour supprimer les états délirants et maniaques. Contre-indiqué chez les patients présentant des troubles du système nerveux central, une angine de poitrine, un dysfonctionnement du foie, une maladie rénale, une épilepsie, un alcoolisme actif.
  2. Azaleptine Il a un effet puissant et appartient au groupe des antipsychotiques atypiques. Il est plus utilisé pour supprimer l'anxiété, une forte excitation, a un fort effet hypnotique.
  3. Sonapaks. Il est utilisé avec les mêmes objectifs que les moyens ci-dessus: supprimer l'anxiété, l'état maniaque, les délires.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie