Plus d'un milliard de personnes dans le monde souffrent du syndrome du côlon irritable (IBS) ou de la névrose intestinale. Selon les statistiques, les résidents des pays développés et les citoyens sont plus susceptibles de souffrir de la maladie, ce qui peut s'expliquer à la fois par la plus grande disponibilité des soins médicaux et par la tendance à une analyse plus approfondie de leur santé.

Quels sont les prérequis pour IBS?

Cette maladie s'appelle une maladie biopsychosociale, soulignant sa nature psychosomatique. Prouvé une relation directe différée des situations stressantes et la formation de l'IBS. Celles-ci peuvent être des situations traumatiques ponctuelles dans un passé lointain, quelques mois avant l’apparition de la maladie, ou des événements prolongés qui aggravent la névrose intestinale. Les symptômes surviennent souvent chez les personnes atteintes d'autres troubles du système nerveux autonome, en particulier de dystonie végétative (VVD). Les caractéristiques personnelles du patient jouent un rôle important: une sensibilité accrue, une tendance à faire l'expérience. Il existe une hypothèse sur la susceptibilité génétique au SCI, mais il n’existe pour le moment aucune preuve fiable de son existence. En outre, l'influence de l'alimentation sur le développement de la névrose intestinale n'est pas exclue - l'abus de café, d'alcool, de chocolat, d'aliments excessivement abondants ou inhabituels peut contribuer à l'émergence et certainement à l'aggravation des symptômes du SCI. La théorie infectieuse de la névrose intestinale est également en cours de développement.

Quelle est la particularité d'IBS?

La principale différence entre la névrose intestinale et d'autres maladies du tractus gastro-intestinal est l'absence d'un substrat morphologique clair de la maladie. Par exemple, en cas de colite, il existe une inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin, en cas de maladie des calculs biliaires - calculs biliaires. Avec la névrose intestinale, il n'est pas possible de détecter les changements caractéristiques. Par conséquent, l'IBS est souvent un diagnostic d'exclusion, lorsqu'un examen approfondi ne permet pas de détecter des modifications pathologiques.

Comment se produit la névrose intestinale?

La combinaison d'une situation stressante et d'une altération des fonctions du système nerveux entraîne une augmentation de la sensibilité intestinale. Également sous stress, le péristaltisme est souvent augmenté ou accéléré. La combinaison d’une sensibilité élevée et d’un péristaltisme plus actif est perçue comme un stimulus douloureux prononcé. Le cerveau reçoit un excès de signaux des intestins et, par conséquent, le signal de réponse est également redondant. En conséquence, l'activité motrice intestinale est perturbée, la sécrétion d'enzymes augmente ou diminue. Il existe donc un cercle vicieux: des impulsions excessives de l'intestin provoquent une réponse trop forte qui affecte l'état de l'intestin et provoque des signaux encore plus puissants.

Symptômes de névrose intestinale

En raison de la nature psychosomatique de la maladie, les symptômes du SCI sont extrêmement divers. Traditionnellement, ils se divisent en trois groupes principaux: les troubles des selles (constipation ou diarrhée), les douleurs abdominales et la formation accrue de gaz, qui sont également les principaux signes de la névrose intestinale. Les tentatives visant à unifier les signes diagnostiques de névrose intestinale ont conduit à l’élaboration des révisions des critères de Rome II (1999) et III (2006). Selon les critères de Rome II, le diagnostic de SII inclut les symptômes suivants, enregistrés 12 semaines par an (pas nécessairement de manière consécutive):

  • Flatulences et ballonnements;
  • Diverses violations du processus de défécation (présence de désirs urgents, nécessité de faire des efforts prolongés, sentiment de selles insuffisantes);
  • La présence de constipation (selles moins de 1 fois en 2 jours) ou de diarrhée (généralement 3 fois par jour);
  • Consistance anormale des matières fécales.

En 2006, dans le Consensus romain III, ces critères ont été modifiés: le délai a été réduit, le diagnostic de névrose intestinale peut désormais être posé si les symptômes susmentionnés sont présents pendant au moins 3 jours par mois pendant 6 mois. Le concept de SCI non spécifique est également ajouté - ce diagnostic peut désormais être défini même en l'absence de symptômes classiques. D'autres symptômes caractéristiques de la névrose intestinale (douleurs abdominales et flatulences) présentent également des caractéristiques. Le syndrome de la douleur peut varier considérablement en force (de l'inconfort mineur à une douleur paroxystique intense) et en une localisation (généralement dans le bas de l'abdomen, mais peut être noté dans n'importe quelle partie de celui-ci). Souvent, la douleur apparaît ou s'aggrave après avoir mangé. Très caractéristique est l'absence de douleur dans un rêve. Le patient ne se réveille jamais à cause de la douleur, mais ils peuvent apparaître même la nuit si le sommeil est interrompu. La flatulence avec le SII est souvent très prononcée et provoque un inconfort important, ce qui oblige la patiente à refuser d'assister à des événements de masse en portant des vêtements à la ceinture. Les selles présentant une névrose intestinale présentent également des caractéristiques. Lorsqu'elles sont constipées, les masses fécales sont constituées de petits morceaux séparés collés ensemble (matières fécales de mouton) ou d'un long ruban étroit (matières fécales en forme de crayon). Il existe souvent un tabouret en forme de «bouchon», alors qu'au début de la défécation, le tabouret est plus dense et se liquéfie à la fin. La diarrhée chez les patients atteints de névrose intestinale survient plus souvent le matin sous forme de selles répétées de petit volume, souvent avec un mélange de mucus. Les autres impuretés pathologiques (sang, pus) dans les fèces sont absentes. En outre, la névrose intestinale est accompagnée de maladies. Leurs symptômes sont les suivants: palpitations, transpiration, maux de tête, troubles du sommeil, problèmes gynécologiques chez les femmes.

Diagnostic du SCI

Comme mentionné ci-dessus, le diagnostic de névrose intestinale est un diagnostic d'exclusion. Pour sa déclaration, un examen complet est requis, qui comprend:

  • Un test sanguin;
  • Examen microscopique des matières fécales;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Examen endoscopique de l'estomac.

En cas de symptômes menaçants (modifications du test sanguin, présence de douleur la nuit, présence de sang dans les selles, présence de cancer de l'intestin chez les membres de la famille, âge supérieur à 45 ans), cette liste d'études peut être élargie.

Traitement de la névrose intestinale

Le traitement de la maladie est complexe et comprend à la fois le traitement des manifestations gastro-entérologiques et la correction de l'état psychologique accompagnant la névrose intestinale. Le traitement repose principalement sur des critères de régime: régime alimentaire et fréquence des repas, respect des recommandations du psychologue pour réduire les effets stressants, augmentation de l'activité physique. Le régime alimentaire d'IBS comprend un grand nombre de produits contenant des fibres alimentaires. Régime alimentaire - fractionné, en petites portions dans 5 - 6 réceptions. Les méthodes psychologiques et les médicaments psychotropes sont très efficaces dans le traitement de la névrose intestinale. Leur inclusion dans le schéma thérapeutique augmente considérablement son efficacité et accélère sa récupération. Bien sûr, les médicaments traditionnels sont également utilisés. Étant donné que le syndrome de la douleur est la plainte la plus courante, ce sont les antispasmodiques qui sont le plus souvent utilisés. Tous leurs groupes sont très efficaces. Les antispasmodiques myotropes, en particulier le duspatoline, ont un effet maximal avec un minimum d’effets secondaires. Avec la diarrhée, le lopéramide (imodium) a fait ses preuves. Le plus souvent, la constipation peut être ajustée à l'aide d'un régime alimentaire et, si nécessaire, des préparations à base de lactulose peuvent être prescrites. Les médicaments auxiliaires sont également utilisés. Probiotiques pour normaliser la microflore, préparations enzymatiques (festive, mezim) pour augmenter la sécrétion d’acides biliaires et normaliser le péristaltisme, ainsi que pour d’autres agents symptomatiques. Les méthodes non pharmacologiques sont également efficaces - physiothérapie, réflexothérapie, thérapie physique.

Prévisions

Lorsque la névrose intestinale est favorable. Cette affection ne se transforme pas en lésions organiques plus graves des organes gastro-intestinaux, ne tend pas à dégénérer en néoplasmes malins et peut être traitée avec succès.

Pourquoi la névrose blesse-t-elle le cœur, la tête, le dos et les muscles?

La névrose est le nom collectif des troubles psychogènes réversibles, caractérisés par une évolution prolongée. En médecine, il n’existe toujours pas de désignation précise de cette maladie; la névrose est donc considérée comme une violation fonctionnelle de l’activité nerveuse supérieure.

Il est assez difficile de répondre à la question de savoir ce qui peut être perturbé au cours de la névrose. Parce que la douleur se manifeste de différentes manières.

Avec la névrose, une personne souffre souvent de douleurs au cœur, à la tête, à l'abdomen, au dos, aux muscles et à d'autres organes. Il apporte un inconfort non seulement physiquement, mais aussi psychologiquement.

Le patient doit souvent se rendre d’un médecin à l’autre, passer des tests et procéder à des examens jusqu’à ce qu’il ait finalement accès au psychothérapeute.

Il existe différentes causes de névrose. Il s'agit de situations de stress chroniques, de traumatismes psychologiques, de surmenage, d'agressions et de conflits au sein de la famille, de maladies graves, d'épuisement du système nerveux, de stress psycho-émotionnel.

Comment une dépression nerveuse peut-elle se produire physiquement?

Des symptômes d'inconfort physiologiques transitoires, qui se développent sur la base des nerfs, peuvent être observés chez de nombreuses personnes. Cependant, si les douleurs pendant la névrose durent longtemps et sont nettement prononcées, la maladie au stade chronique doit être adressée à un spécialiste.

Pour une personne à l'état nerveux sont caractéristiques:

  • pleurs fréquents;
  • hypersensibilité à des situations stressantes (lorsqu'une personne réagit à un peu de stress de manière trop agressive ou tombe dans le désespoir);
  • sensibilité;
  • fatigue rapide, caractérisée par une diminution de la concentration de l'attention, de la mémoire, des capacités mentales;
  • troubles du sommeil;
  • dysfonctionnement autonome;
  • intolérance à la lumière vive, aux sons forts, aux changements de température;
  • diminution du désir sexuel.

Très souvent, lors d’une névrose, il se produit un mal de tête, qui a une nature différente. La même chose vaut pour les symptômes. Selon les statistiques, plus de 50% des patients présentent cette manifestation clinique. Cette maladie du système nerveux altère la qualité de la vie, prive une personne de la possibilité de vivre pleinement et de profiter de chaque jour.

Il existe trois types de névrose: l'hystérie, la neurasthénie et la névrose des états obsessionnels. À chacun de ceux-ci, une personne peut ressentir une lourdeur et se tordre la tête, des pulsations dans les tempes. Il est très important de consulter un spécialiste à temps. En aucun cas, ne peut entreprendre un traitement seul et noyer les symptômes des analgésiques.

Avec la névrose, la douleur au cœur est également une affection normale; parallèlement, le patient peut ressentir un essoufflement, une accélération du rythme cardiaque, des vertiges, des sueurs, une peur, une faiblesse, une anxiété accrue, une apathie pour tout et une fatigue mentale.

Les signes de cardioneurose incluent des pensées obsessionnelles. Le patient commence à craindre une crise cardiaque qui lui sera fatale. Il peut y avoir une douleur douloureuse, une constriction, des picotements et une lourdeur dans le cœur.

Il faut se rappeler que des douleurs gastriques, des problèmes de dos ou des névralgies intercostales peuvent être transmis à la région du cœur. Il est très difficile d'identifier la localisation exacte du site de la douleur, vous devrez donc passer une série d'examens pour le diagnostic.

Les situations de stress, l'augmentation du stress mental, l'épuisement du système nerveux autonome entraînent des douleurs à l'estomac, caractéristiques également de la névrose.

Parallèlement, les symptômes suivants peuvent être ressentis:

La nature névrotique de la maladie se fait sentir différemment des affections gastro-entérologiques. Par exemple, une personne est capable de sentir le vide dans l'estomac quelques minutes après avoir mangé. Ou après quelques gorgées, vous pouvez sentir un estomac débordant. Le patient commence à utiliser des médicaments annoncés partout dans le monde, à auto-médication. Et le problème réside dans l'autre. Il est important de trouver la cause de la maladie à temps pour commencer le traitement correctement et rapidement.

Dans la névrose, on peut également observer des douleurs et des malaises articulaires et musculaires. Lorsque les racines nerveuses sont atteintes, la conductivité du tissu diminue considérablement et les impulsions des organes et des muscles, respectivement, sont mal reçues.

La neuroticité dans ce cas se manifeste par une tension dans la région lombaire et le cou, un tic nerveux, un tremblement, une douleur d'un type différent. Ces sensations désagréables accompagnent la faiblesse, le manque d'appétit, l'apathie, l'irritabilité et une fatigue accrue.

La névrose est caractérisée par une gêne et des douleurs dans différentes parties du corps, qui privent une personne de son équilibre mental. Il y a des signes communs pour toutes les manifestations. C'est un état d'anxiété, de peur, d'irritation, de douleur. Donc vivre est très difficile. Par conséquent, le patient doit consulter différents spécialistes pour trouver la cause principale de leurs affections. Et seulement après différents types de diagnostics, le patient peut se rendre chez le psychothérapeute.

Un spécialiste expérimenté sera en mesure de poser le bon diagnostic et de prescrire un traitement. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de consacrer un temps précieux à l'auto-traitement, en différant la visite au centre médical. La thérapie doit être complète. C’est le seul moyen de revenir rapidement à un rythme de vie normal.

À titre préventif, vous devriez revoir votre mode de vie. Il est très utile de faire des exercices physiques et de marcher en plein air. Il est important de suivre le régime alimentaire, de limiter l'utilisation de produits nocifs, de manger plus de fruits, de légumes et d'herbes.

Une barre de chocolat et des techniques de relaxation aideront à calmer vos nerfs. Mais vous ne pouvez pas vous appuyer sur le café, car la caféine ne fera qu'aggraver le facteur irritant. Pour améliorer l'état psycho-émotionnel, il est utile d'écouter de la bonne musique, il est conseillé d'éviter les situations stressantes et d'apprendre à répondre calmement à tout.

Névrose intestinale

La névrose intestinale est une condition très désagréable pour une personne qui peut difficilement être qualifiée de maladie indépendante. Ceci est une déficience fonctionnelle de l'un de nos systèmes, causée par une défaillance de l'appareil psychologique.

En bref, les émotions négatives, le stress, la dépression lente et d'autres maux non physiques trouvent souvent une issue aux désordres somatiques. Ce phénomène s'appelle "psychosomatique" et est très répandu ces dernières années.

Psychosomatique

Un exemple classique de psychosomatique est la fameuse dystonie végétative vasculaire (VVD), lorsque le système végétatif commence à fonctionner de manière incorrecte sur la base de la névrose, comme un piano contrarié: les parties sympathique et parasympathique du système nerveux ne fonctionnent pas correctement, la personne se sent mal, bien qu'il n'y ait pas de maladie, mais trouble fonctionnel du système nerveux.

Et dans le cas où la névrose n'affecte pas le système végétatif, comme c'est le cas avec le TRI, mais le tube digestif, la personne développe une névrose intestinale.

Il est important de noter immédiatement que le désordre fonctionnel, contrairement aux dommages organiques, n'est pas dangereux, ne conduit pas au cancer, comme l'affirment de nombreuses sources peu fiables. Oui, avec un trouble fonctionnel prolongé, les organes du tractus gastro-intestinal peuvent effectivement commencer à en souffrir, mais les symptômes de la névrose abdominale sont si désagréables qu’une personne consultera son médecin beaucoup plus tôt et guérira une maladie désagréable avant qu’elle ne devienne une pathologie grave.

Soit la maladie disparaît d'elle-même, lorsque la cause première de la violation - névrose ou stress - disparaît. Dans le cas des maladies psychosomatiques, un tel phénomène n’est pas rare, bien que de nombreuses personnes l’attribuent à leurs propres capacités de guérison ou récompensent des facteurs tels que boire une tasse de café le matin ou porter un talisman spécial doté de capacités magiques.

Les symptômes

Les lésions organiques d'organes, c'est-à-dire de véritables maladies, présentent dans la très grande majorité des cas une liste claire de symptômes combinés au concept de «tableau symptomatique». Si les plaintes d’une personne ne correspondent à aucune liste de signes obligatoires de pathologie, le médecin suspectera toujours raisonnablement le patient d’un trouble fonctionnel sur fond de névrose.

Compte tenu des symptômes de la névrose intestinale, on peut s’émerveiller de la variété des phénomènes:

  • grondement constant dans l'abdomen;
  • douleur localisée à différents endroits de la cavité abdominale;
  • sensation de distension abdominale;
  • la diarrhée;
  • la constipation;
  • flatulences;
  • nausée

Il est important de noter qu'une personne peut avoir tous les symptômes décrits ensemble ou alterner dans un ordre aléatoire. Bien sûr, cela affectera sa qualité de vie, car être actif et apte avec un tel "bagage symptomatique dans le ventre" est objectivement très difficile.

Sur cette base, une personne développe une névrose. Premièrement, il n’est pas à l’aise pour lui d’être parmi les gens, alors qu’il éprouve de temps à autre l’envie de déféquer, d’émettre des gaz, un grondement se fait entendre de son estomac. Deuxièmement, il a de sérieuses préoccupations concernant sa santé. Après tout, tous les symptômes de son trouble sont bien réels, la psyché veut désespérément trouver la réponse à la question de savoir pourquoi cela se produit. Et, bien sûr, il le trouve sur les pages d'un forum douteux, où chaque participant est crédité d'un diagnostic de cancer ou communique avec un hypocondriaque connu, qui racontera une histoire de bonté spirituelle selon laquelle il a connu un homme qui a vécu la même agonie et est décédé la semaine dernière.

Ainsi, une personne présente toute une gamme de signes de trouble anxieux:

  • irritabilité;
  • maux de tête;
  • palpitations cardiaques;
  • l'insomnie;
  • transpiration

Le cercle se ferme: une déficience fonctionnelle apparue dans le contexte de la névrose a entraîné une névrose supplémentaire et, bien sûr, l’intensification de tous les symptômes. Sortir de ce cercle vicieux ne peut être qu'un moyen: aller à la clinique.

Diagnostics

Dans les troubles psychosomatiques, tous les diagnostics reposent sur le principe de l'exclusion. En d’autres termes, le médecin doit s’assurer que le patient n’a pas de dommages organiques aux organes du tube digestif. Et puis le seul coupable possible du tableau clinique sera une névrose de l'estomac.

Pour le diagnostic, le médecin vous prescrira les études suivantes:

  1. Des tests sanguins de laboratoire qui permettront de déterminer si le corps présente une inflammation, si les organes digestifs fonctionnent correctement.
  2. L'étude des matières fécales pour rechercher les signes d'inflammation dans l'intestin, les saignements internes, la présence de parasites, le dysfonctionnement des organes internes (estomac, pancréas, foie), la vitesse de passage de la masse alimentaire de l'estomac dans l'intestin, les processus d'absorption de substances essentielles dans le sang.
  3. Examen échographique de la cavité abdominale pour déterminer les anomalies dans le développement des organes, les calculs biliaires, la présence d'inflammation, les néoplasmes et les anévrismes de l'aorte.
  4. Examen endoscopique des intestins et de l'estomac pour éliminer la présence de tumeurs, saignements, ulcères, érosions, etc.

Si les examens du patient ne révèlent aucune maladie pouvant entraîner une telle liste de symptômes, le médecin l’adressera alors à un spécialiste qui traitera le syndrome du côlon irritable.

Pourquoi avez-vous besoin de plusieurs spécialistes à la fois? Cette exigence n'est pas obligatoire et un médecin peut prendre en charge le rendez-vous si le patient est disposé à s'engager consciemment dans un traitement. La différence dans le traitement des pathologies somatiques des névroses réside dans le fait que le patient doit mettre son système nerveux en ordre par ses propres efforts et sa volonté et que le médecin ne peut aider qu'en le dirigeant et en lui prescrivant les médicaments appropriés.

Si nous traitons la névrose intestinale comme une maladie simple, sans problème psychologique à la base, elle ne pourra pas la guérir. Une personne sera capable de réduire ou d’éliminer les symptômes, mais elle fera face à un problème avec le moindre stress. En outre, la plupart de ces patients retournent au cabinet du médecin immédiatement après l’achèvement du traitement prescrit, car tous les symptômes se sont fait sentir de nouveau.

Gastro-entérologue

Afin de soulager la symptomatologie de la pathologie et de redonner à une personne une vitalité normale, il est nécessaire de normaliser son processus de digestion.

Afin de le faire aussi rapidement et correctement que possible, le patient doit fournir au médecin tous les symptômes de sa maladie - vous pouvez même les écrire sur une feuille séparée.

La première étape du traitement consiste à préparer un régime alimentaire approprié.

  1. Si une personne a la diarrhée, le médecin dressera pour le patient une liste de produits qu’il ne devrait jamais utiliser, mais proposera plutôt une liste de plats qui devraient constituer la base du régime alimentaire.
  2. Lorsqu’il exprime sa constipation, le médecin recommandera d’enrichir le régime alimentaire en fibres - fruits frais, céréales. Recommandera d'utiliser des produits laitiers.
  3. En cas de flatulence, le médecin interdira l’utilisation de tout produit susceptible de provoquer une fermentation intestinale: légumineuses, boissons gazeuses, chocolat. En outre, un gastro-entérologue conseillera de réduire légèrement la taille des glucides dans une portion normale, en la remplaçant par des protéines, dans le cas où une personne ne souffre pas de problèmes rénaux.
  4. La douleur et une sensation de distension abdominale sont souvent le résultat d'un manque de régime alimentaire. Le médecin vous conseillera de manger des fractions fractionnées en même temps. Le régime alimentaire est très efficace, dans lequel vous pouvez enregistrer tout ce que vous avez mangé, puis indiquer vos sensations alimentaires - ballonnements, fermentation, douleurs.

En conformité avec tout régime alimentaire, vous devez comprendre une nuance importante! Régime alimentaire - il s'agit toujours d'une restriction de certains aliments du régime alimentaire et, par conséquent, de vitamines, minéraux et oligo-éléments utiles. Si un aliment au moment du traitement devait être retiré du menu, vous devez acheter des complexes vitaminiques, qui incluent ces substances, et les boire tout au long de votre régime.

La deuxième étape du traitement par un gastro-entérologue est un traitement médicamenteux. Sur la base des données disponibles sur les symptômes, le médecin choisira des analgésiques, des enzymes pour la digestion, des laxatifs légers ou, au contraire, des astringents. De nombreuses personnes recommandent d'utiliser des remèdes traditionnels pour le diagnostic de névrose intestinale. Ils sont vraiment efficaces, mais uniquement avec l'autorisation officielle du médecin traitant d'utiliser de telles méthodes dans un cas particulier.

Il est nécessaire de suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin et après quelques jours, vous pourrez constater une amélioration significative de votre santé. Mais en même temps, il est nécessaire de comprendre que cette étape n’est qu’un traitement symptomatique et que la thérapie à part entière comprend des visites chez plusieurs autres spécialistes.

Neuropathologiste

Douleurs abdominales, diarrhée, constipation - tout cela est déclenché par des perturbations du système nerveux autonome. Le système nerveux autonome comprend deux parties: le sympathique et le parasympathique. L'un d'eux est responsable de la paix, de la relaxation et de la digestion des aliments. La seconde - pour l'activité et, revenant au passé lointain de l'humanité - l'obtention de nourriture. Ces départements ne travaillent jamais ensemble lorsque le premier est fermé, le second allumé et vice versa. Mais au cours de la névrose, la routine d'activité est mixte et le système digestif commence à en souffrir.

La tâche du neurologue est de prescrire des sédatifs qui restaurent l’activité du système nerveux autonome et, en même temps, normalisent les processus de digestion. Pour la plupart des gens, la teinture de valériane ou d’agripaume conviendra comme effet sédatif, d’autres auront besoin de médicaments de relaxation plus efficaces vendus en pharmacie sans ordonnance médicale, et d’autres auront besoin de tranquillisants ou d’antidépresseurs sur ordonnance.

Un neurologue compétent et expérimenté comprendra le type de traitement dont le patient a besoin dans un cas particulier. En plus des médicaments, il peut prescrire d'autres méthodes de relaxation: marche, natation, massage. Ne négligez pas ces conseils, ils sont très efficaces en tant que prophylactique contre ces troubles et en tant qu’outil thérapeutique supplémentaire.

Psychothérapeute

Enfin, le dernier spécialiste qui mérite une visite est un psychothérapeute. Bien sûr, il serait plus logique de lui parler au début, car la cause de la maladie est précisément la névrose. Ensuite, le psychothérapeute pourrait détecter la névrose et aider à l’éliminer, puis le neuropathologiste contribuerait à renforcer le système nerveux et la digestion normalisée par le gastro-entérologue.

Mais l'inconfort physique du patient est au-dessus psychologique, donc, cet algorithme de traitement fonctionne. Cependant, toutes ces étapes peuvent être organisées en parallèle.

Le psychothérapeute déterminera quel problème a conduit à la formation d'une maladie psychosomatique, quel type de stress ou de névrose (parfois sous une forme latente). En collaboration avec le médecin, le patient résoudra ce problème, apprendra à s'en débarrasser et à le prévenir.

Ainsi, sachant quels sont la névrose intestinale, les symptômes et le traitement, vous pouvez rapidement et simplement faire face à un problème désagréable, laissant ainsi le temps à des activités plus agréables que de souffrir de maladies que la psyché humaine s’est inventée.

Douleur dans la névrose chez l'homme et la femme: mécanisme de développement, moyens d'éliminer

La douleur dans la névrose survient en réaction à des peurs constantes, à une situation perturbante, à des pensées d'échec possible. La douleur est un mouvement long, tiraillant, aigu et effrayant. Le syndrome peut être accompagné de nausées, de photophobie, de réactions aiguës aux sons, aux odeurs, aux fluctuations de température.

Quelles sont les douleurs névrotiques

Dans 50% des cas, les patients atteints de névrose s'inquiètent d'un mal de tête. Son apparition est due à des processus négatifs dans le système nerveux qui affectent le cerveau.

Dans d'autres cas, le syndrome douloureux s'étend à d'autres parties du corps:

Chez de nombreux patients atteints de névrose, le cœur fait mal, des vertiges périodiques apparaissent. Parfois, le malaise se propage dans tout le corps. Le plus grand inconfort provoque l'apparition de douleurs vagabondes qui se produisent dans diverses zones du corps.

Simultanément à la douleur, des tremblements des extrémités, un blanchiment de la peau, une diminution de la libido, un dysfonctionnement érectile, une fatigue accrue, une insomnie peuvent survenir.

Des douleurs errantes lors de la névrose surviennent dans différentes zones du corps, causant de graves inconvénients non seulement aux patients, mais également aux médecins.

Pourquoi la névrose cause-t-elle de la douleur?

L'émergence de douleur pendant la névrose s'explique comme suit.

  1. Le système nerveux est constitué de végétatif et de central. Le premier contrôle le travail de divers organes, le second régule les réflexes.
  2. Le système végétatif comprend 2 départements - sympathique et parasympathique, responsables du niveau de pression artérielle, des battements cardiaques, du péristaltisme intestinal.
  3. En l'absence de névrose, tous les systèmes sont dans un état harmonieux. Après son développement, l'équilibre est rompu, il y a des échecs dans le travail de divers organes internes.

Les douleurs vagabondes au cours de la névrose incitent le patient à contacter différents spécialistes (cardiologue, gastro-entérologue), toutefois, les examens ne déterminent pas la cause de l'état déplaisant. Découvrez la véritable cause de la violation est possible après examen par un neurologue.

Comment se débarrasser de la douleur

Les statistiques médicales indiquent que la névrose douloureuse est très répandue chez les personnes de différents âges. La pathologie est présente chez 70% des hommes et des femmes d'âge moyen et jeune.

Les cas isolés de douleur névrotique sont dus à une fatigue physique ou mentale. Si les symptômes douloureux sont constamment observés, le patient reçoit un diagnostic de "névrose", à la suite de quoi un traitement approprié est prescrit.

Pour soulager la douleur névrotique, les experts prescrivent:

  • recevoir des médicaments spéciaux;
  • cours psychothérapeutique;
  • procédures physiothérapeutiques.

Les médicaments utilisés pour éliminer la névrose et le syndrome douloureux associé sont décrits dans le tableau suivant.

Comment le mal de ventre avec la névrose

Névrose intestinale

La névrose intestinale se développe à la suite d'une altération des mécanismes de régulation du système nerveux. Un autre nom pour la maladie est le syndrome du côlon irritable. La maladie peut survenir après avoir subi des situations traumatiques et stressantes, en raison de fortes émotions négatives.

Il existe une idée fausse selon laquelle ce type de maladie ne se développe que chez des personnes déséquilibrées, sujettes à l'irritabilité et incapables de contrôler leurs émotions. Mais en réalité ce n'est pas le cas. De telles maladies peuvent survenir à la fois chez les personnes sujettes à de violentes réactions émotionnelles et chez les personnes à première vue équilibrées, qui sont simplement habituées à réprimer leurs émotions et à les ressentir profondément à l’intérieur d’eux-mêmes (en fait, c’est un équilibre externe, mais pas interne).

Les surtensions mentales, les situations conflictuelles et surtout en combinaison avec un régime alimentaire inefficace contribuent à l'apparition de la maladie. Certaines maladies peuvent également causer des manifestations de névrose intestinale: maladies des ovaires, de la vessie, de la prostate et du rectum. La maladie est plus souvent diagnostiquée chez les jeunes et les personnes d'âge moyen.

Les manifestations cliniques sont très diverses et dépendent de la stabilité du système nerveux et de la gravité de la réaction à une stimulation externe. L'apparition de la maladie survient souvent en cas d'épuisement mental général ou après des situations traumatiques.

La névrose intestinale s'accompagne généralement de manifestations générales de la névrose, telles qu'irritabilité, confusion de l'attention, anxiété, insomnie, maux de tête, transpiration et accélération du rythme cardiaque. Et il peut aussi se manifester avec les symptômes suivants:

  • obstruction spastique (spasmes intestinaux, symptômes - inconfort et douleur);
  • grondement et transfusion dans la région intestinale;
  • constipation ou selles molles. En cas de trouble des selles, la libération de l'intestin se produit généralement le matin après avoir mangé jusqu'à 2 à 5 fois, à intervalles rapprochés. Pendant la journée, l'envie de vider peut apparaître chaque fois après avoir mangé;
  • douleur et crampes dans l'estomac. En intensité, la douleur peut aller d'un inconfort léger à très grave. Les douleurs deviennent plus intenses après le repas et le soir;
  • flatulence (flatulence accrue). La distension abdominale commence après le repas et augmente au cours de la journée pour atteindre son intensité maximale en fin de journée.

    En plus de ces symptômes, il peut aussi y avoir des douleurs sous les côtes du côté gauche, des nausées, des douleurs à l'estomac, des interruptions du rythme cardiaque, des mictions fréquentes, des douleurs aux articulations, à la poitrine du côté gauche, une faiblesse, la présence d'une "boule" dans la gorge, une sécheresse dans la bouche

    Et si vous trouvez les symptômes énumérés? Ici, vous ne pouvez pas faire sans consulter un gastro-entérologue et un psychothérapeute. Il est également nécessaire d'exclure les maladies de la cavité abdominale.

    La névrose intestinale est une manifestation de la névrose générale. Par conséquent, le traitement doit être complet et associer, en premier lieu, un traitement psychologique (élimination de la névrose) pour améliorer l'état psycho-émotionnel et un second traitement médicamenteux pour restaurer la fonction intestinale normale.

    Une place importante dans le traitement est la réglementation du mode de vie, assurant un repos et un régime appropriés. Le régime alimentaire consiste à exclure les aliments provoquant une fermentation dans les intestins, ainsi que les assaisonnements épicés. Une transition progressive de la consommation d'aliments simples et légers à des aliments simples est souhaitable. Il est recommandé de respecter le régime fractionnaire au moins 4 à 5 fois par jour.

    Soulagement rapide des symptômes:

    Lorsque l'intestin irrité avec des selles liquides recommandé régime de famine dans le premier jour. Vous pouvez boire de l'eau avec du jus de citron, dilué en deux. Le deuxième jour, vous pouvez manger du riz bouilli, de la teinture de dogrose. À partir du troisième jour, vous pouvez passer à la nourriture habituelle.

    Des lavements chauds avec décoction de camomille aideront à éliminer les symptômes d'intestin irritable. Collection d'herbes pour l'ingestion: prenez 2 parties de l'herbe de Leonurus, la sauge, l'achillée millefeuille, la menthe et 3 parties d'écorce de chêne. 2 cuillères à soupe cuillères de collecte doivent verser 0,5 litre d'eau chaude, insister 2 heures. Filtrer et prendre un demi-verre 3 fois par jour.

    En cas de constipation, il est nécessaire de manger des aliments riches en fibres - fruits et légumes, qui vont stimuler la motilité intestinale. Bon pour les lavements de constipation à l'huile d'olive. À 1 verre d'eau - 1 st. l l'huile d'olive.

    Collection d'herbes médicinales destinées à être ingérées: 3 parties d'écorce de nerprine, de coriandre et de racine de bardane - en 2 parties, 1 partie d'herbe de herse. 2 cuillères à soupe cuillère du mélange versez 0,5 litre d'eau bouillante et laissez pendant 20 minutes. Prendre 100 ml 2 à 3 fois par jour pendant une demi-heure avant les repas.

    Pour rétablir l'équilibre perturbé de la microflore bénéfique, la consommation de bactéries bifido et lacto aidera.

    Pour restaurer le système nerveux et normaliser le sommeil, il est bon d'utiliser des infusions et des décoctions d'herbes médicinales. En cas de troubles du sommeil et d'irritabilité, des infusions de valériane de médicament, d'ail des mères, de camomille, de menthe poivrée, de mélisse, d'achillée millefeuille aideront.

    Enfin, je souhaite vous montrer l’influence du célèbre Coca-Cola sur notre estomac et sur le corps dans son ensemble:

    Pourquoi les douleurs abdominales surviennent-elles dans l'IRR?

    A nouveau attrapé le ventre: où est la raison

    Ce n'est pas la première fois que des douleurs et des douleurs fortes dans l'abdomen dérangent, et les résultats de l'enquête indiquent qu'il existe un ordre complet avec digestion. L'une des causes probables est le dysfonctionnement du système nerveux autonome, ou TRI.

    Parmi les causes de dystonie, les plus courantes:

  • stress constant;
  • hérédité chargée (le syndrome apparaît dans l'enfance);
  • pics hormonaux à différentes périodes (pubertaire, ménopausique);
  • l'avitaminose;
  • mauvais sommeil;
  • maladies de nature chronique (endocriniennes, cardiovasculaires, du système digestif).

    Souvent, la situation affectant négativement l'état émotionnel est plus tard forcée à sortir par le psychisme dans le subconscient. Elle n'est pas au courant et manifeste une mauvaise santé. Et puis, les symptômes pathologiques se modifient: mal au ventre, apparition de spasmes intestinaux, apparition d'une chaise instable.

    Comment est l'IRR avec des symptômes gastro-intestinaux

    Forte tension, le stress stimule la production d'adrénaline par les glandes surrénales. En conséquence, des symptômes ressemblant à des problèmes gastro-intestinaux apparaissent:

    Les sensations désagréables dans l'abdomen, provoquées par la dystonie végétative-vasculaire, diffèrent de celles caractéristiques des maladies gastro-entérologiques par leur gêne et l'absence de symptômes plus graves.

    Par exemple, seulement après avoir fini un repas, une personne se plaint d'une sensation de vide dans l'estomac ou d'une sensation de plénitude dans l'abdomen, ne prenant que quelques gorgées d'eau.

    L'automédication - sorbants, préparations enzymatiques, analgésiques, avec un TRI au lieu du soulagement prévu peut ne pas aider et même aggraver la maladie.

    Pour éviter cela, vous devez immédiatement consulter un médecin (médecin généraliste, gastro-entérologue, neurologue). Le médecin organisera un examen qui éliminera une autre pathologie. Après tout, la douleur dans l'abdomen ne survient pas uniquement à cause du TRI. Elle accompagne souvent beaucoup plus de conditions mettant sa vie en danger:

  • aiguë - appendicite, pancréatite, cholécystite, péritonite, diverticulose avec développement d'une inflammation;
  • obstruction intestinale, pincement de la hernie;
  • ulcère gastrique et duodénal perforé;
  • saignements;
  • infarctus du myocarde dans la forme abdominale avec la défaite des parties basales ou inférieures du muscle cardiaque.

    Souvent, un examen complet ne confirme pas la présence d'une pathologie des organes internes et le schéma thérapeutique mis au point par un gastro-entérologue n'apporte aucun résultat. Ensuite, le médecin suivra une thérapie de profil différent - un neurologue, un psychothérapeute, car il est très probablement question des signes de dysfonctionnement autonome.

    Aider le psychisme - la garantie de la santé

    Les problèmes abdominaux liés à la dystonie végétative-vasculaire sont directement liés au système nerveux. Nerveux, beaucoup remarquent des symptômes désagréables:

  • des nausées;
  • brûlures d'estomac;
  • douleur dans l'abdomen, à la fois dans l'épigastre et dans la région ombilicale.

    La libération d'une grande quantité d'adrénaline complique la digestion normale des aliments - le corps se prépare à se battre pour sa survie. Et si, après la résolution d'une situation difficile, l'anxiété persiste, le trouble fonctionnel est réparé et devient chronique. Par conséquent, le traitement par un gastro-entérologue doit être associé à l'observation d'un neurologue.

    Les psychologues estiment que les troubles du tractus gastro-intestinal associés à la névrose dystonique sont la capacité de soulager la tension accumulée, de donner une issue au conflit qui y règne.

    Fonctions de diagnostic

    Pour confirmer l'hypothèse que la gastrite, la dyspepsie, la douleur apparaissent en raison de la névrose, le médecin est capable de tels signes:

  • la présence de nombreuses manifestations somatiques, l'absence d'un dominant;
  • long cours de la maladie sans amélioration (dans le contexte du traitement);
  • détérioration sous stress;
  • la discorde entre les plaintes du patient et les résultats objectifs de l'examen;
  • En l'absence d'effet du traitement traditionnel, le patient a exprimé sa préférence pour les sédatifs.
  • La dystonie vascularo-vasculaire est caractérisée par des problèmes émotionnels d'ulcère gastrique, de gastrite, de colite, d'une autre maladie gastro-intestinale. Avec eux, une personne explique confusément ce qui fait vraiment mal, ne peut pas localiser la source de la douleur et aussi:

  • humeur dépressive notable;
  • il y a une anxiété accrue;
  • il n'y a pas de soin (au contraire excessif) pour l'apparence;
  • indifférence aux aliments préférés, aux aliments en général;
  • avoir du mal à dormir;
  • hanté par un sentiment de désespoir.

    Des symptômes similaires confirment encore une fois la possibilité de la présence d'un dysfonctionnement autonome sur fond de troubles anxieux et dépressifs.

    La raison de l’indisposition au cours du TRI réside dans l’attitude négative à l’égard de soi-même et de ses propres actions. L'efficacité du traitement dépend de la rapidité avec laquelle le patient peut le comprendre.

    Les psychologues conseillent d'appliquer la méthode d'autoformation. L'auto-programmation est réalisée à l'aide de petits textes spéciaux remplis de signification positive - des affirmations. Après avoir pris une position confortable et concentré autant que possible sur les mots parlés, il est recommandé de les prononcer quotidiennement.

    Un exemple d'affirmation: «Je suis calme, en bonne santé. Ma vie est harmonieuse, remplie de joie, de soleil. Je n'ai pas besoin de m'inquiéter, m'inquiète, j'apprécie chaque jour. "

    Les méthodes médicamenteuses ne sont appliquées que sur la recommandation d'un médecin. Il est préférable de commencer le traitement par phytopreparations et par des méthodes d’exposition non médicinales.

    • Traditionnellement utilisé apaisant et des médicaments qui améliorent l'apport sanguin au cerveau (Cavinton, Nootropil).
    • La réception de moyens fortifiants, de complexes vitaminiques et minéraux est également nécessaire.

    L'apparition de douleurs est rapidement stoppée par une série d'exercices de respiration. La méthode détend les muscles, soulage la nervosité. Les pensées sombres disparaissent, l'humeur s'améliore. À l'aide d'exercices de respiration, une personne garde son sang-froid, même dans des conditions extrêmes.

    N'oubliez pas que la dystonie végétative-vasculaire est un trouble fonctionnel réversible. Pour devenir en bonne santé, vous devez agir plus et moins penser à la maladie.

    Comment le mal de ventre avec la névrose

    15 septembre 2013 à 22h07

    Bonjour à tous! J'ai un tel problème mûri. Elle a toujours été une fille en bonne santé, sans aucun problème, et j'ai été frappée par une plaie. May a volé d’hiver en été (je vis dans le nord) et c’est devenu une mauvaise chose pour moi. Semaine 2 vomi, nauséeux. appelé une ambulance, la pression montait à 160 par 120. Je roulais dans la magnésie. et à partir de là, ma vie a été chamboulée, l’organisme a donné mal à la tête, des évanouissements, une tachycardie, j’ai fait l’objet d’une enquête, j’ai reconnu le VSD avec un signe de névrose et d’asthénie, j’ai commencé à tomber malade. puis les problèmes d’estomac ont commencé tout de suite (même si dans la vie, je ne me suis même pas plaint de brûlures d’estomac), j’ai suivi l’alimentation, je ne bois pas, je ne fume pas. Les membres de la famille ont commencé à dire que j'étais nerveux et que je pensais moi-même à des plaies. J'ai perdu 5 kg. Je suis pincé. J'ai constamment peur des nausées, qui vont recommencer à me nauser, puis à la tête après l’estomac, je suis allé l’examiner, le résultat est une ostéochondrose du cou. Ensuite, les bleus sur mes jambes sont partis de nulle part. Encore une fois hystérique. Les pensées disparaissent, mais c'est devenu encore pire. l’estomac commençait à me faire mal (ou peut-être semble-t-il juste), pardonnez maintenant aux hémorroïdes sorties, que ça fait mal maintenant (((Je ne pouvais plus le supporter plus longtemps, je suis allé au sanatorium. J'ai fait des tests. Je relis sur Internet toutes sortes de maladies, alors que la saleté ne fait que s'intensifier, je me dis que je mourrais après la boue.Je ne pique pas ce que je lis sur Internet, je me fais des diagnostics terribles, ça me fait peur, mon appétit est parti, tout le temps il semble que j'ai Parfois, des malades. Je ne peux pas y faire face. Parfois, je pense, alors qu’Internet est mauvais. Mieux vaut ne pas lire quoi que ce soit là-bas. Mais je ne peux pas vivre en paix! Aider quelqu'un avec un mot comme celui-ci. Quel état ai-je? Parfois, je ne veux tout simplement pas vivre! J'ai 25 ans, je suis assez sérieux, et avec un commentaire comique et caustique, sauvez-moi s'il vous plaît

    15 septembre 2013, 22:28

    15 septembre 2013, 22h30

    Pas de panique, le TRI se produit souvent, en particulier chez les femmes en âge de procréer. Cela ne meurt pas et rien ne vous arrivera. Il est nécessaire de faire du sport, de la natation, du jogging, du vélo - super. Buvez des agripaume, de la valériane ou de la pivoine qui vous conviennent le mieux (au contraire, cela excite de la valériane). Et veillez à travailler sur vous-même. Tout est une question de psychisme, cela peut être géré, bien sûr, il est bon d’être comme un psychothérapeute, mais il est difficile de trouver un bon psychologue pour que l’argent ne sorte pas. Eh bien, ce serait bien d'avoir un homme. Et tout ira bien pour vous.

    3. trucs minces

    15 septembre 2013, 22:37

    Détendez-vous comme il se doit, les mauvaises herbes, les boissons d'estomac, les vitamines, naturellement. L'immunité a échoué, apparemment. C'est traité.

    15 septembre 2013, 22h51

    Auteur, vous m'avez décrit directement, c'était tout, et vous vous êtes rendu à l'oncologie et à l'ulcère, et bien plus encore, jusqu'à ce que je me donne la mousse presque mort. Pendant plus d'un an, elle souffrait maintenant, alors qu'elle roulait, je conduisais cette maladie de moi-même. Je comprends que ma maladie sort de ma tête. Aussi IRR

    15 septembre 2013, 23:18

    L'auteur a tout de même une terrible hypochondrie et une cancérophobie. Aux mots: «biopsie» et «métostase», je transpire et tombe dans les sinuosités. La toux habituelle ou le nez qui coule provoque des doutes sauvages et, en général, tout fait toujours mal, à l'oreille, au talon. Un moyen de s'en sortir: en aucun cas, ne lisez pas les sites médicaux sur Internet et fermez-vous les oreilles quand ils parlent de la maladie, faites quelque chose d’intéressant (c’est difficile, mais vous devez envoyer vos pensées dans une direction différente), ce n’est pas agréable, mais pas dangereux du tout. commence juste à penser positivement, tout va disparaître! J'ai souffert de cela pendant une année entière sous une forme aggravée, et maintenant je ne laisse pas la situation revenir avec juste mes pensées! Bonne chance, je suis sûr que tout se passera bien, le monde est magnifique et vous êtes jeune et en bonne santé!

    15 septembre 2013, 23:46

    Evanouissement sur le sol de quoi? Cardiogramme et encéphalogramme passés?
    Minceur et tachycardie - vérifiez les hormones thyroïdiennes.
    VSD diagnostic inexistant.

    15 septembre 2013, 23:48

    Merci beaucoup pour votre soutien! Récemment, les vertiges et les convulsions ne me dérangent pas et la santé elle-même est devenue plus préoccupante. douleur dans le bas de l'abdomen, alors il provoque la douleur, puis il coupe quelque chose. et de la même manière, je commence à me dégonfler, à savoir que j'ai un intestin, ce qui signifie un ulcère ou un polype. et veulent immédiatement vérifier. vérifier tous les tripes. l’estomac, les organes, etc. Je pense parfois… «Mon Dieu… jusqu’à ce que j’ai sombré…» (je n’en ai pas moi-même peur, j’ai peur des maladies. le moment peut être attaqué. Je suis constamment frappé. Je me réveille chaque matin avec la pensée "que cette fois ça me fait mal?" ((

    15 septembre 2013, 23h49

    Ne vous inquiétez pas et ne vous en faites pas, toutes vos maladies vous sortent de la tête, arrêtez de lire sur les maladies et protégez en général votre vie des choses négatives et négatives, ça va passer, j'avais quelque chose comme ça, seulement j'avais encore moins d'années. Vous avez besoin de bons sédatifs. Je ne sais vraiment pas quoi, mais après les premiers jours, mes peurs m'ont laissé partir, mais ensuite, il y a eu du stress et encore, mais cela m'a aidé. L'essentiel pour vous est de cesser d'avoir peur. Se détendre et vivre

    le fait est que je suis toujours et constamment en suspens: si nous marchons quelque part dans l'entreprise, tout le monde s'amuse, boit, rit, et je me tais, ce n'est pas drôle pour moi! Je pense honnêtement que je suis malade. Je ne peux pas boire et tout me fait mal, je ne me reconnais plus du tout.

    15 septembre 2013, 23:52

    Evanouissement sur le sol de quoi? Cardiogramme et encéphalogramme passés?

    Minceur et tachycardie - vérifiez les hormones thyroïdiennes.

    VSD diagnostic inexistant.

    J'ai perdu du poids en ne mangeant rien. et si vous mangez, alors un peu comme un oiseau. Je suis toujours maigre, et il m’aura beaucoup de mal à me rétablir, alors même aujourd’hui, j’ai du mal à prendre du poids. la glande thyroïde vérifiée, tout est normal, fait une échographie. aussi normal. il n'y avait pas de faiblesses, j'ai juste réussi à m'emparer de quelque chose ou de quelqu'un. Je me suis assis immédiatement et j'ai respiré profondément. Un malaise est l’un des VDV somdomov (comme un neurologue me l’a dit)

    Névrose de l'estomac ou des intestins ou du coeur. Signes de névrose. Qu'y a-t-il derrière l'angoisse

    En entendant parler de problèmes névrotiques, nous imaginons habituellement l’inconfort du système nerveux: avec l’humeur, le sommeil, les études. Le névrosé est constamment inquiet: sa propre vie, celle de ses proches, peut être irritable et colérique, ou apathique et gémissante. Cependant, les symptômes de cette maladie ne se limitent pas toujours à la sphère mentale. Certaines des maladies qui, à première vue, ressemblent à autre chose, mais pas à lui, sont également des manifestations névrotiques. Les symptômes peuvent sembler des signes de gastrite, colite, maladie cardiovasculaire.

    Une autre idée non standard, mais qui pourrait changer la vie pour le mieux, consiste à utiliser non seulement le soutien nutritionnel du système nerveux pour améliorer le bien-être, mais également le programme de détoxication du corps.
    La pratique montre clairement que non seulement la fatigue peut endommager les cellules nerveuses, mais aussi l’intoxication chronique avec stase biliaire du foie, la constipation chronique ou l’indigestion.
    En conséquence, nous allons décrire ici comment surmonter l’inconfort émotionnel, qui crée des problèmes pour le travail des organes internes, grâce à l’utilisation de remèdes naturels pour le système nerveux et pour la détoxication.

    Névrose gastrique

    La névrose de l'estomac est le nom scientifique "dyspepsie fonctionnelle de l'estomac de type dyskinétique". La cause de ce malheur peut être une situation stressante, des expériences intenses au fil du temps ou un stress mental. Il contribue à l'apparition de dyspepsie et d'une alimentation malsaine, ainsi qu'à la consommation incontrôlée de pilules irritant la muqueuse gastrique et à l'abus de boissons alcoolisées ou de café fort.

    Signes de névrose:

    - sensation de plénitude dans l'estomac ou inversement, vide dans celui-ci;
    - douleur sous les côtes ou dans l'estomac;
    - éructations;
    - nausée;
    - perte d'appétit;
    - gonflement dans la région épigastrique.

    En dépit du fait qu'il n'y a aucune raison physiologique de dysfonctionnement de l'estomac, celui-ci est néanmoins perturbé. Cela contribue au manque de régime. Le patient peut ne pas vouloir manger toute la journée et le soir, il ressent soudain une forte faim et tente de le satisfaire. Naturellement, un tel régime ne fait qu'aggraver les symptômes. Par la suite, la gastrite peut rejoindre le problème existant.

    Détails sur le complexe:

    Complexe pour le nettoyage (svobodium, ziflanium, konzim)

    Névrose intestinale ou IBS

    Le syndrome de l'intestin irritable est un phénomène assez répandu chez les jeunes modernes. Mode de vie sédentaire, travail nerveux, régime alimentaire irrégulier, horaires de travail irréguliers, stress chronique, tout cela crée des conditions dans lesquelles le moindre stimulus suffit au développement d'un syndrome désagréable.

    Symptômes du SCI

    - douleur abdominale intense après avoir mangé;
    - Réponse douloureuse aiguë à l’utilisation d’un produit particulier;
    - la diarrhée
    - la constipation;
    - flatulences;
    - vomissements sur le fond de douleur intense.

    La névrose intestinale est causée par les mêmes raisons que les autres: haut niveau d'anxiété, tension, en particulier chronique, repos malsain et nutrition.

    Névrose cardiaque

    Le terme "névrose du coeur" désigne des troubles fonctionnels de l'activité du coeur qui se produisent sur le fond de troubles mentaux. L’hystérie est une cause fréquente de sa survenue.

    Le mécanisme de déclenchement de la maladie est une incohérence entre le cerveau, dont certains sont responsables de l'excitation et d'autres de l'inhibition. Les raisons sont les mêmes que dans les maladies ci-dessus.

    Symptômes de névrose cardiaque

    - malaise, sentiment de perte de force;
    - maux de tête et vertiges;
    - douleur dans le cœur collante ou constrictive, pouvant être prise pour un angor;
    - sensation de lourdeur dans le coeur;
    - trouble du rythme cardiaque;
    - augmenter la pression.

    Toutes ces manifestations ont un caractère névrotique. Ils sont traités en conséquence.
    La prévention peut être considérée comme l’organisation adéquate de la journée, une bonne nuit de sommeil, des repas réguliers, des promenades au grand air, une activité physique modérée. Il est important de maintenir un état émotionnel calme afin d'éviter les situations d'anxiété accrue.
    Vous ne pouvez pas chercher une solution aux problèmes liés à l’alcool et ne pas essayer de les oublier, complètement immergés dans le travail. De telles méthodes ne feront qu'aggraver la situation.

    Que peut-on utiliser à partir de remèdes naturels

    L’utilisation de suppléments nutritionnels naturels complémentaires a pour but d’influer sur les causes du déséquilibre du système nerveux et, à terme, d’accroître son efficacité en cas de signes de névrose.

    Il est très important de rétablir le sommeil normal, de soutenir le pouvoir des cellules nerveuses avec des substances naturelles spéciales. Pour cela, dans le système européen Sokolinsky, Mikostress est utilisé - un complexe selon les recettes de la médecine traditionnelle chinoise (avec plus de détails à ce sujet) en combinaison avec la lécithine (la formule tchèque sous forme liquide).

    Comment prendre: au cours du premier mois - Mikostress 2 comprimés de légumes 2 fois par jour + Lécithine 2 gélules 2 fois par jour (ils peuvent être cuits au four)

    Pour les cas d’anxiété gastrique et intestinale, il est également possible au cours du premier mois d’ajouter au cours du nettoyage du foie avec Ziflanium (plus) et du nettoyage des intestins avec Free Sodium (plus). Ces produits naturels sont fabriqués spécifiquement dans l’UE pour le centre Sokolinsky à Prague. Ainsi, vous aiderez à améliorer le processus de digestion des aliments, en les déplaçant le long du tube digestif, et à nettoyer le corps.

    Si les manifestations névrotiques se situent au niveau du cœur, continuez à prendre Mycostress au cours du deuxième mois et ajoutez-y du coenzyme Q10 pour rétablir rapidement le niveau d'énergie dans les cellules du muscle cardiaque et améliorer les performances générales. Dans le système Sokolinsky, nous utilisons la forme liquide de coenzyme produite dans l’UE et testée par nos soins dans la pratique. Vous devez prendre 90 mg une fois par jour (3 capsules, qui peuvent être piquées si vous le souhaitez). En savoir plus sur la coenzyme

    Il est important de comprendre que ces recommandations s’appliquent aux cas où il n’ya pas de maladie de l’organe en tant que tel, ni de trouble mental, et c’est la névrose domestique qui est présente, comme beaucoup de gens, à la suite d’un mode de vie malsain et d’un régime alimentaire médiocre.

    Détails sur le complexe:

    Complexe pour le nettoyage (svobodium, ziflanium, konzim)

    Les remèdes naturels ne sont pas destinés au traitement des maladies et ne sont pas des médicaments.

    Névrose Traitement de la névrose chez les enfants et les adultes

    Recherche vue nav

    Névrose de l'estomac et des intestins

    La névrose du tractus gastro-intestinal (TI) est un trouble fonctionnel des intestins et de l'estomac, qui conduit à des troubles viscéro-végétatifs, mais sans altération organique des intestins et de l'estomac.

    Les perturbations motrices et endocriniennes des fonctions de l'intestin et de l'estomac semblent caractéristiques de la névrose du tractus gastro-intestinal, mais la névrose ne comprend pas les perturbations et l'indigestion de l'estomac et des intestins résultant du transfert de maladies d'organes et de systèmes.

    La névrose se manifeste sous la forme de troubles fonctionnels de l'intestin et de l'estomac. Cette maladie se rencontre souvent chez les jeunes comme chez les personnes d'âge moyen. Les manifestations de cette maladie peuvent être très diverses et dépendent de la forme de la réponse humaine et du degré de résistance aux stimuli externes.

    Au stade initial, la maladie n'a pas de forme aiguë, mais présente un caractère récurrent et chronique. Aussi avec cette maladie peut être d'autres troubles. Par exemple: palpitations cardiaques, oppression thoracique, difficulté à respirer, insomnie, distraction de l'attention, bouffées de chaleur du visage, irritabilité, manque de mémoire, transpiration, maux de tête et mictions fréquentes.

    Les influences extérieures, les expériences graves, les conflits personnels, les expériences sexuelles sont tout aussi importants dans le développement des troubles.

    En tant que mesure préventive contre la maladie, il est nécessaire de minimiser les conflits personnels et d'éliminer les émotions négatives, de mener des activités d'éducation physique, de tourisme et de sport.

    Souvent, les symptômes de l'indigestion ne font pas l'objet d'une attention suffisante et peuvent être traités en prenant des analgésiques.

    La cause de la névrose de l'estomac peut être une situation stressante, un traumatisme mental, un stress mental, une mauvaise alimentation. Les symptômes les plus prononcés de la névrose de l'estomac sont des brûlures et des douleurs abdominales spasmodiques. Cela peut entraîner un café très fort, de l'alcool, des cigarettes. Vous pouvez vous sentir surpeuplé ou l'estomac vide. Les douleurs peuvent migrer dans tout l'abdomen et peuvent aussi avoir une localisation claire (sous les côtes, sous la cuillère). La névrose de l'estomac peut également présenter des symptômes similaires à ceux de la gastrite. Peut s'accompagner d'éructations, de nausées, de distensions abdominales, d'appétit peut être perdu et la langue peut être recouverte.

    Très souvent, il peut exister des envies de déféquer, des douleurs persistantes apparaissent.

    La nervosité de l'intestin se manifeste par des poussées aiguës au fond lors de l'agitation, des selles molles peuvent être observées, des rumeurs dans l'abdomen, de petites coliques peuvent également apparaître. Habituellement, avec l'intestin, rien de pathologique n'est trouvé. Il y a la diarrhée et la constipation.

    Traitement de la névrose intestinale et de l'estomac

    Le traitement doit être effectué uniquement selon les instructions du médecin traitant, l’essentiel de son état est expliqué au patient. Il est important d'expliquer l'état, en fournissant les résultats des tests et des examens médicaux, en soulignant qu'il n'y a pas de changements organiques, du tractus gastro-intestinal, expliquant ainsi les causes et la nature de la maladie, le manque de gravité des conséquences pour le soulagement de l'expérience et de l'état émotionnel. Le patient doit croire au succès de la guérison.

    Au lieu du mode pastel, les patients peuvent être impliqués dans un travail modéré, mais avec un rythme de vie normal, veillez à vous reposer, en effectuant des exercices physiques spéciaux qui amélioreront la condition physique et restaureront les fonctions du système nerveux.

    Il est recommandé d'utiliser des aliments antiadhésifs faciles à digérer, les aliments irritants et les assaisonnements caustiques doivent être exclus du régime alimentaire. Progressivement, une transition vers une nutrition normale devrait être faite.

    Il est également important de limiter tout d’abord les efforts émotionnels et physiques et d’éliminer la consommation d’alcool et de cigarettes. Régime prescrit.

    L'activité nerveuse du patient doit être étudiée à fond.

    Traitement de la toxicomanie

    La tâche du traitement médicamenteux est de réguler les fonctions des nerfs et d’améliorer le sommeil, de détendre les spasmes et de soulager la douleur. Sédatifs sur ordonnance. Si le patient présente des symptômes de dépression, des antidépresseurs sont prescrits.

    Pour réduire les crampes et la douleur, prescrivez des anticholinergiques qui affaiblissent les muscles.

    L'un des symptômes de la maladie est le vomissement névrotique. La vitamine B6 est prescrite Dans les cas graves, le patient doit être nourri avec un aliment liquide très nutritif, administré par une sonde gastrique.

    Si la névrose intestinale est accompagnée de constipation, un lubrifiant et des substances muqueuses végétales sont pris.

    Remèdes populaires pour le traitement des maladies de l'estomac dues à la névrose

    Les lavements avec décoction de camomille ont un effet bénéfique sur l'état de l'estomac. Il est recommandé de prendre des bains chauds avec décoctions de plantes médicinales et infusions, qui ont principalement des propriétés sédatives. Des infusions et des décoctions apaisantes peuvent être prises par voie orale (par exemple, origan, valériane, agripaume).

    Il est recommandé de boire des bouillons d'herbes médicinales (mélisse, citron, millepertuis, literie du matin, dengil, herbe sourcilière, menthe, graines de lin, racines d'Althea, fleurs de lavande, graines de fenugrec, fruits anis, achillée millefeuille, écorce de chêne, mousse.

    Les teintures peuvent être préparées à la maison

    Il est important que la névrose du tractus gastro-intestinal suive un régime alimentaire strict. Par exemple, le premier jour, il est recommandé de boire de l'eau avec du jus de citron ou de pomme, qui est dilué de moitié avec de l'eau. Le deuxième jour, vous pouvez manger de l'eau de riz et boire la teinture de rose musquée. Le troisième jour, vous pouvez déjà commencer à passer à la nourriture régulière.

    Pour toute maladie du tube digestif, le corps devrait recevoir toutes les vitamines et tous les sels minéraux nécessaires. Il est également recommandé de boire des jus de légumes et de baies, une infusion de dogrose (mais sans sucre).

    La névrose du tractus gastro-intestinal est traitée avec succès et ne conduit pas à des complications ni à la formation de tumeurs.

  • En Savoir Plus Sur La Schizophrénie