L'homme moderne doit régulièrement faire face à beaucoup de stress, à la fatigue chronique. Très souvent, le psychisme humain ne résiste pas aux charges excessives et aux problèmes. Diverses névroses, dépressions se développent, des phobies apparaissent.

Une personne peut également recevoir la paranoïa - un trouble mental, l’un des plus complexes et des plus mystérieux. Qu'est-ce que la paranoïa et comment cela se manifeste-t-il? Un malade est-il dangereux pour ceux qui nous entourent? Faisons un tour dans les secrets de la psyché humaine.

La paranoïa est l'un des troubles mentaux les plus mystérieux.

Paranoïa c'est quoi

Le trouble paranoïaque est une violation spéciale de la pensée et de la perception de la réalité. La maladie s'accompagne de l'apparition d'idées délirantes et surévaluées pour le patient. Mais dans le même temps, une personne souffrant de paranoïa maintient la clarté du raisonnement logique dans des domaines qui ne sont pas capturés par des idées délirantes.

Une personne paranoïaque est une personne qui peut être perçue par les autres comme parfaitement saine et adéquate. Les gens remarquent "quelques bizarreries" dans leur comportement, mais n'y attachent aucune importance. Les paranoïaques entretiennent des contacts sociaux et les développent de manière productive.

Une telle caractéristique de la manifestation de la maladie paranoïaque est dangereuse pour le patient lui-même. En effet, dans le champ de vision des médecins, les paranoïaques ne tombent généralement qu’après une nette détérioration de l’état pathologique lorsque la pathologie se développe de manière grave.

Il est difficile d'identifier la maladie et, si le patient occupe une certaine position dans la société, il est respecté parmi ses proches. Les subordonnés et les parents écoutent le paranoïaque et partagent, soutiennent ses points de vue et ses idées malades.

Signes de trouble de la personnalité paranoïaque

Les personnes qui l'entourent comprennent qu'il se passe quelque chose de mal chez une personne lorsqu'une certaine inadéquation a déjà commencé à se glisser dans son comportement, accompagnée de conflits intenses. Quand le désordre est déjà en train de devenir irréversible.

Comment se développe la paranoïa

La maladie se caractérise par un développement lent et progressif. Une légère suspicion apparaissant dans les premiers stades de la maladie évolue progressivement vers une phobie permanente. Pour comprendre qui est le paranoïaque, imaginez une personne toujours méfiante, sombre et incrédule. Le patient voit dans toutes ses intentions malveillantes cachées, il perçoit son entourage comme un ennemi potentiel.

La paranoïa est riche en ses manifestations. Mais le développement de tous les types de la maladie se déroule en deux étapes principales:

Auto suggestion. Ce sont les premières étapes du développement de la pathologie, lorsque les symptômes ne sont pas encore perceptibles pour les autres. La paranoïa commence tout juste à progresser dans la conscience de l'individu.

Symptômes de la maladie

Le développement d'une idée délirante et la concentration complète du patient sur elle. La deuxième étape est très longue. En cours de développement, le paranoïaque devient plus irritable et méfiant. A ce stade, il n'est plus possible de faire face au désordre. Maintenant, la maladie se développe comme suit:

  1. Tout événement négatif, un accident, réchauffe des rudiments paranoïaques chez un patient, intensifiant la maladie.
  2. Paranoïde crée dans son propre subconscient des "théories du complot", qu'il voit partout.
  3. Un malade commence à tout traiter de façon très critique, voyant partout la confirmation que des intrigues l’attaquent.
  4. Peu à peu, la personnalité paranoïaque plonge de plus en plus dans le monde intérieur, s'éloignant de la réalité. L’homme existe maintenant et n’est conscient de lui-même que parmi ses propres illusions illusoires.
  5. Mégalomanie en développement. Une personne paranoïaque sent que quelqu'un le harcèle et la suspicion augmente, ce qui prend des formes douloureuses.

Lorsqu'une personne se trouve dans le même état, il est presque impossible de la "contacter". Il ne perçoit pas de spéculation raisonnable, qui contredit sa perception patiente. Le développement de la maladie prend une longue période. Au début, lorsque les symptômes ne sont pas encore manifestes, les patients atteints de paranoïa s’entendent tranquillement dans la société, communiquent et se rendent au travail.

Caractéristiques d'une victime paranoïaque

Les idées paranoïaques ne sont pas encore devenues publiques. Tranquillement dormants dans les profondeurs de l’inconscient, ils s’intègrent parfaitement dans la routine quotidienne du patient et le persuadent encore plus de la véracité des illusions. La maladie se développe lentement. Maintenant, les idées folles peuvent se transformer en une attaque de paranoïa.

Principaux symptômes de la maladie

Un traitement productif de la paranoïa ne peut avoir lieu que dans les premiers stades de la maladie. Le trouble progressif et prolongé est difficile à corriger. Les premiers signes de pathologie sont presque imperceptibles, mais ils le sont toujours. Les symptômes de paranoïa suivants peuvent être des cris d’alarme:

  • se réveiller dans la parole, les actes de la mégalomanie;
  • l'apparition d'hallucinations (visuelles ou auditives);
  • développement de l'irritabilité, allant parfois jusqu'à une hostilité soudaine;
  • la jalousie croissante, elle devient plus forte et provoque souvent des conflits dans la famille;
  • la formation d'une sensibilité prononcée, voire de plaisanteries inoffensives, peut être la cause d'un conflit;
  • baisse d'attention à soi-même, négligence dans les vêtements, baisse de l'autocritique;
  • Réduction fréquente de la conversation à une seule idée, en parlant de quoi, le patient devient agité.

Quelle est la pathologie dangereuse

En parlant de ce que signifie paranoïa, la définition d'une maladie peut être donnée sur la base de nombreux autres types de maladies mentales. En effet, dans le contexte du syndrome paranoïaque, d’autres troubles dangereux se développent. Plus souvent, la paranoïa provoque le développement de:

  • névrose;
  • hallucinations;
  • attaques de panique;
  • dépressions sévères;
  • troubles antisociaux.

Angedonia, l'une des maladies mentales les plus graves et les plus mystérieuses, devient un fidèle compagnon de la paranoïa. Angedonia se caractérise par l'incapacité de l'individu à manifester ses émotions.

L'Anhédonie se caractérise par le développement d'une condition apathique. Une personne perd complètement intérêt à la vie, ne peut pas profiter d'une action.

Le résultat final du syndrome devient la dépression et les idées suicidaires les plus graves. Afin de prévenir la manifestation de tendances dangereuses, vous devez savoir ce qui provoque exactement le développement du syndrome.

Causes de la paranoïa

Les facteurs exacts provoquant le désordre paranoïaque, les médecins n'ont pas établi. Au cours de longues études, la relation entre le développement de la maladie et la violation du métabolisme protéique des cellules cérébrales a été révélée. Les causes de ce déséquilibre n’ayant pas encore été identifiées, les experts s’occupent des facteurs d’hérédité et de problèmes de situation négatifs.

Hiérarchie du désordre paranoïde

Les principaux motifs de ce trouble mental grave sont les suivants:

  1. L'hérédité.
  2. Lésion cérébrale traumatique grave.
  3. Situation stressante prolongée.
  4. Toxicomanie / alcoolisme.
  5. Maladies qui interfèrent avec la fonction cérébrale.
  6. Traumatismes psychologiques reçus dans l'enfance.
  7. Isolement forcé, privant une personne d'une communication familière.

Âge Des études médicales ont montré que la paranoïa est une maladie liée à l’âge. A révélé une relation directe entre le développement de la maladie et l'âge du patient.

Si la paranoïa qui survient chez les jeunes se développe sur une longue période, la maladie passe rapidement dans une phase difficile chez la génération la plus âgée.

Plus souvent, les troubles paranoïaques chez les personnes âgées surviennent dans le contexte de maladies chroniques et de troubles mentaux déjà existants. C'est:

  • athérosclérose du cerveau;
  • Maladie de Parkinson, Alzheimer, Huntington.

La paranoïa sénile (involutionnelle) progresse rapidement, menant la personne à la folie totale. La paranoïa involutive réduit considérablement la vie du patient.

Signes de trouble paranoïde

Réception des médicaments. La prise incontrôlée à long terme de certains médicaments peut également être à l'origine d'une frustration paranoïaque. La paranoïa provoque l'utilisation de:

  • les amphétamines;
  • psychodisleptiques;
  • stupéfiants.

Caractéristiques de la personnalité. La paranoïa "aime" les gens qui se distinguent par une suspicion congénitale et une faiblesse de caractère, émotionnelle, sensible. Depuis leur enfance, ces personnes subissent douloureusement des échecs même minimes. Ils ont des propensions paranoïaques innées.

Les futurs paranoïaques ont tendance à surestimer leur propre personnalité. Ils ne peuvent absolument pas pardonner. Ce sont des maximalistes avec un sens aigu de la confiance en soi.

Groupes de personnes à risque

Compte tenu des raisons qui ont conduit au développement du désordre paranoïaque, il est possible de distinguer un groupe séparé de personnes prédisposées à la maladie. C'est:

  1. Les hommes de plus de 30 ans.
  2. Personnes âgées (âgées de 55 ans).
  3. Victimes de violence physique.
  4. Possédant une nature prédisposante de la paranoïa.
  5. Souffrant d'alcool et de toxicomanie.
  6. Avoir des parents atteints d'une maladie mentale.

Types de troubles paranoïaques

La caractéristique principale de la paranoïa est la présence d'une idée délirante et obsessionnelle. Paranoid aime les choses complètement différentes, parfois même inattendues. À cet égard, les médecins subdivisent la maladie en plusieurs variétés:

  1. Persécution (peur de la persécution). L'état est accompagné de délire.
  2. Paranoïa de la luxure (dans le contexte des relations amoureuses). La maladie se manifeste par des délires érotiques / amoureuses.
  3. Alcoolique (la pathologie se développe sur le fond de l'alcoolisme). Cette condition est caractérisée par des manifestations d'extrême jalousie et de persécution.
  4. Hypocondrie (peur de la maladie). Paranoid est convaincu qu'il souffre d'une maladie incurable. Le désordre de cette espèce est accompagné d'hallucinations, de délires.
  5. Paranoïa de conscience. La maladie se manifeste par une attitude trop stricte à l’égard de sa propre personnalité. Le patient se reproche tous les péchés et souffre même pour la moindre infraction erronée.
  6. Involutionnaire. Le plus souvent, ce type de paranoïa se forme chez les femmes à la veille de la ménopause. Le trouble se développe sous une forme aiguë, accompagnée de délires et d'hallucinations.
  7. Expansif (créativité). La personne pense être un artiste, un poète, un penseur et un musicien de très grande qualité. Sans reconnaissance, le patient affiche un comportement agressif et aigri.
  8. Sensible. La paranoïa sensible est causée par des dommages physiques au cerveau. La maladie se manifeste par le désir de paranoïaque de créer un conflit, une querelle. La querelle est accompagnée d'une clarification bruyante de la relation, atteignant le combat.

Méthodes de traitement pour le désordre paranoïaque

La paranoïa en phase développée, déjà établie, est très difficile à traiter. Que devrait-on faire pour les personnes confrontées à la manifestation du trouble chez un être cher? Trouvez un psychiatre expérimenté.

Le médecin devrait pouvoir gagner la confiance de la personne malade. Faire cela avec une obsession obsessionnelle paranoïaque (particulièrement liée au harcèlement criminel) est très difficile.

Lors de la prise de mesures psychocorrectionnelles, le psychiatre travaillera avec le patient sur les tâches suivantes:

  • le retour de la joie à la vie;
  • cesser de suspicion excessive;
  • restauration d'une position de vie saine;
  • l'acceptation des gens qui les entourent tels qu'ils sont;
  • la capacité de trouver des avantages même dans les minutes stressantes de la vie;
  • inhibition chez un patient du développement d'une perception perverse de la réalité.

Les thérapeutes associent le traitement psychothérapeutique à l’administration simultanée de médicaments. Lorsque la paranoïa est prescrite, une série de neuroleptiques, de tranquillisants et d’antidépresseurs soulage l’anxiété et les crises de délire.

Traitements de paranoïa

Malheureusement, les formes involutives de troubles paranoïaques ne se prêtent même pas à un traitement à long terme. Ils continueront à progresser chez une personne âgée. Les troubles et les troubles induits par l'alcool sont difficiles à traiter.

Pronostic de la maladie

Dans la plupart des cas, le pronostic du désordre paranoïaque (particulièrement avec un long développement de la maladie) est défavorable. La paranoïa est une maladie pathologique qui dure toute la vie. Au cours du traitement, l'état du patient peut s'améliorer considérablement. La stabilisation de la maladie dure longtemps, mais avec le vieillissement, la maladie revient.

Les résultats du traitement dépendent en grande partie du travail conjoint du médecin, du patient et de ses proches. Un travail indépendant dans les conditions suivantes est également requis:

  • repos complet et régulier;
  • activité physique constante;
  • régime bien conçu;
  • éviter les situations stressantes et excitantes;
  • rejet des addictions nocives (alcool, tabac).

Rappelez-vous l'essentiel: le diagnostic de paranoïa n'est pas une phrase. La médecine moderne se développe rapidement, ouvrant tous les nouveaux médicaments efficaces. Incurables il y a quelques décennies, de nombreux troubles mentaux sont maintenant traités avec succès. Le moment où la paranoïa commence à succomber au traitement à n'importe quel stade du développement de la maladie n’est pas loin.

Paranoïa

La paranoïa est un trouble spécifique de la pensée qui progresse chez l'homme en raison de lésions de l'organe central du système nerveux humain - le cerveau. Il est caractéristique de la pathologie qu’un malade, dans des circonstances aléatoires, se voit confronté à diverses situations de la vie courante et se rende compte des machinations de ses ennemis. Il soupçonne tout le monde de comploter contre lui dans diverses conspirations. Pour la première fois, le terme "paranoïa" a été introduit dans la littérature médicale dès 1863. Pendant longtemps, cet état pathologique était lié à la psychiatrie classique et était considéré comme un trouble mental indépendant.

À ce jour, les véritables causes de la progression de la paranoïa chez les femmes et les hommes n’ont pas encore été établies avec précision. Si la maladie est bénigne, les cliniciens disent qu'une personne a commencé à développer un trouble de la personnalité paranoïaque. Si la maladie n’est pas traitée et que l’état du patient n’est pas normalisé, la paranoïa risque fort de se transformer en illusions de persécution ou en illusions de grandeur. Ces signes avant-coureurs indiquent un trouble isolé délirant. Le plus souvent, la paranoïa se manifeste chez les hommes et les femmes âgés. Les scientifiques ont tendance à penser que c'est la faute de divers processus pathologiques de nature dégénérative qui se produisent dans le cerveau du patient.

Facteurs étiologiques

Les raisons pour lesquelles les gens manifestent une paranoïa ne sont pas encore établies de manière fiable. Mais au cours de diverses études, il a été constaté que les causes de cette pathologie sont le plus souvent des processus dégénératifs. Dans la plupart des situations cliniques, la paranoïa est diagnostiquée chez les personnes âgées, mais sa manifestation n'est pas exclue chez les personnes du groupe d'âge moyen.

Causes de la progression de la paranoïa:

La raison de la forme de paranoïa à venir peut être la réception de psychodisleptiques. Ceux-ci comprennent:

  • les stupéfiants;
  • certains groupes de produits pharmaceutiques synthétiques;
  • les amphétamines;
  • fortes doses de boissons alcoolisées.

Variétés

Les psychiatres distinguent les types de paranoïa suivants:

  • alcoolique Ce type de pathologie progresse chez les personnes souffrant d’alcoolisme. La psychose est chronique. Ses principales manifestations sont un sentiment de persécution et de jalousie;
  • se battre La manifestation principale de la pathologie est qu'un malade se bat constamment pour ses droits, qui, à son avis, sont gravement compromis.
  • convoitise Il se manifeste comme une illusion érotique ou amoureuse;
  • involutif. Ce type de pathologie se manifeste dans le beau sexe juste avant la ménopause elle-même;
  • hypocondriaque. Le patient est certain de présenter diverses pathologies somatiques.
  • aigu. Les symptômes caractéristiques de cette forme sont le délire, les hallucinations et la stupeur;
  • la persécution. Une personne malade a le sentiment d'être constamment suivie. En outre, aucune exception n’est l’apparition du délire;
  • forte expansive. L'homme manifeste le délire du talent, de la majesté, du pouvoir;
  • sensible - augmentant la propension à créer des situations conflictuelles, le patient devient plus vulnérable et sensible;
  • conscience. Augmente la tendance à l'auto-flagellation, à l'autocritique.

Signes de maladie

Noter les signes de paranoïa n'est pas difficile, car ils apparaissent généralement assez clairement. Un malade a (pour lui) des idées précieuses qui se développent peu à peu en une illusion de grandeur. Ils deviennent la raison pour laquelle, dans toutes les situations, une personne est capable de voir les machinations de ses ennemis. Il est tout à fait convaincu qu'il y a un complot autour de lui qui est directement dirigé contre lui. Et l'autre, explique-t-il, c'est assez logique. Dans certains cas, c'est cette logique qui fait croire le patient à ses proches et retarde ainsi la visite d'un psychiatre. Mais cela ne devrait en aucun cas être fait. Dès que des signes de paranoïa apparaissent, il est important d'emmener le patient à l'hôpital le plus tôt possible afin de lui poser un diagnostic approfondi et de lui attribuer un plan de traitement correct.

Dans la plupart des cas, les parents ne croient pas le patient atteint de paranoïa. Et c'est l'absence de croyance dans les idées délirantes du patient qui est à l'origine du développement de divers conflits, y compris domestiques. Le patient lui-même est très méfiant vis-à-vis de son entourage. Il devient aussi délicat et même agressif.

Symptomatologie

Les symptômes de la paranoïa chez les femmes et les hommes sont les suivants:

  • augmentation de la vigilance mentale. Le patient évalue la situation de différents points de vue. Même dans les choses ordinaires, il voit un complot, une menace pour lui-même, etc.
  • augmentation de l'activité physique;
  • manque de désir de prendre contact avec d'autres personnes;
  • l'agression;
  • attitude négative envers les plus proches parents, amis;
  • hallucinations auditives. Un patient paranoïaque a tendance à entendre des sons qui n'existent pas vraiment;
  • hallucinations tactiles et visuelles;
  • troubles du système musculo-squelettique. Un patient souffrant de paranoïa change souvent de démarche, d’expressions faciales et de gestes.

Événements médicaux

Il est nécessaire de traiter la paranoïa uniquement avec un spécialiste qualifié, capable de déterminer la cause réelle de sa manifestation et de prescrire le traitement approprié. Le traitement de la maladie peut être un peu plus compliqué si le patient commence à percevoir le traitement comme un moyen de le garder ou de contrôler son esprit.

Le traitement de la paranoïa repose sur l'utilisation d'antipsychotiques à effet anti-débris. La psychothérapie n’est pas moins efficace. L’effet le plus positif est obtenu si la psychothérapie et la pharmacothérapie sont combinées.

Qu'est-ce que la paranoïa et comment se manifeste-t-elle?

Assez souvent à la télévision, dans divers films et programmes, ils mentionnent un mot comme paranoïa, on l'entend souvent, mais on ne pense jamais à ce qu'est la paranoïa? Vous serez surpris, mais beaucoup de gens souffrent de cette maladie, nous ne remarquons tout simplement pas que nous n'avons pas été touchés. Il est presque impossible de guérir une maladie, car jusqu'à présent, les médecins ne comprenaient pas très bien pourquoi elle apparaissait. Pour atténuer les symptômes, le patient est traité par un psychothérapeute, mais celui-ci ne garantit pas à 100% l'élimination de la maladie.

Symptômes de la manifestation de la maladie

Qu'est-ce que la paranoïa? C'est une maladie mentale complexe. Il est parfois accompagné de pensées insensées, saisi l'esprit du patient. Ne peut certainement pas répondre à la question de ce qu'est la paranoïa. Les symptômes de cette maladie peuvent être très différents, dans la plupart des cas, ils restent toute la vie. Ce n'est pas tout à fait clair pour nous, une conscience inversée de la réalité. Cela peut s'exprimer, par exemple, dans un sentiment constant de peur, une personne a peur de tout. Ou alors, il fait l'expérience d'innombrables accès de jalousie, d'obsession de quelque chose ou de quelqu'un, d'une manie de persécution, etc. Il est presque impossible de dissuader un patient de quoi que ce soit. S'il prétend être un étranger ou un dieu, il en sera sûr jusqu'à la fin. Souvent, les patients manifestent une méfiance évidente et des accès de colère. Le paranoïaque commence à raconter comment il voit des choses ou des objets qui ne sont pas vraiment là.

Qu'est-ce que la paranoïa et comment se manifeste-t-elle? Il n'est pas toujours possible de répondre à cette question immédiatement. Parfois, il est très facile d'identifier les paranoïaques même sans l'intervention d'un psychothérapeute. Depuis l'enfance, beaucoup de personnes atteintes de cette maladie manifestent les signes d'un «je» fortement exagéré. Ils se considèrent comme le centre de l'univers, ils pensent que tout devrait tourner autour d'eux. Ils sont de grands visionnaires, des inventeurs, se considèrent eux-mêmes comme des chercheurs de vérité. Tous ces symptômes depuis l’enfance ont une incidence sur la perception de ces personnes dans la société et ne sont généralement pas aimés dans la plupart des cas, ce qui complique encore les symptômes de la maladie et, au fil des années, évolue en une forme complexe de paranoïa.

Qu'est-ce que la paranoïa signifie

Tous les commentaires faits par d'autres personnes paranoïaques sont considérés comme une manifestation d'envie. Le sentiment de jalousie, de vengeance et de méfiance grandit au fil des ans. Tout cela conduit à la progression de la maladie. Mais les signes évidents peuvent caler à un certain stade et la maladie attendra sagement une occasion éventuelle de se manifester. Tout événement important de la vie, perte, perte, etc., susceptible d'aggraver considérablement la maladie, peut la réveiller. En bref, qu'est-ce que la paranoïa?

Le concept de schizophrénie paranoïaque peut être attribué à une forte persévérance, à un déni complet de la perception de la réalité telle qu'elle est, à la méfiance, à un état de suspicion constant, à des insultes d'innocents et de passants. Les personnes atteintes d'une telle maladie semblent fermées, détachées de ce monde, elles manquent complètement de joie de vivre et de capacité à réagir à l'humour. Ils peuvent travailler en paix, mais ce n'est que pour le travail à deux mains, ils vont constamment se quereller et se quereller avec leurs patrons et prouver leur supériorité.

A propos du type de personnage

La nature paranoïaque de la paranoïa elle-même et de la schizophrénie paranoïaque se distingue par un parcours plus facile. Ici, les patients n’ont ni hallucinations ni illusions, ils peuvent plus ou moins exister dans une société avec une perception sûre de la réalité, mais se différencient de tous par leurs idées obsessionnelles, éclats de colère ou de jalousie incompréhensibles, partout où ils s’efforcent de défendre leur leadership et leur indépendance, et s’ils échouent, ils le peuvent. venger l'agresseur.

Mais la paranoïa elle-même se manifeste à l'âge adulte conscient, elle s'accompagne d'un cruel sentiment de jalousie, la pensée constante de la persécution. De telles personnes inventent constamment quelque chose, considèrent leur personnalité comme le centre de tout. Le plus souvent, toutes les pensées et les idées de ces personnes sont tout simplement incomparables avec la réalité et étonnantes. La paranoïa peut provenir d'une phase plus complexe de la nature paranoïaque.

Pourquoi cette terrible maladie apparaît-elle et comment traiter la paranoïa

Les médecins pensent que l’apparition d’un tel trouble est associée à une altération du métabolisme cérébral. Mais maintenant, une fausse réaction constante d'un patient potentiel face à des situations de la vie, des problèmes, des pertes, des problèmes au travail peut déclencher cette maladie.

Dans les étapes initiales, il est peu probable que vous distinguiez de telles personnes dans une foule, elles sont absolument sociales, leurs phases de pensée ne sont pas encore perturbées. La société les perçoit assez bien, c'est pourquoi les paranoïaques commencent à réaliser progressivement leurs pensées délirantes, il commence à leur sembler que ce n'est pas du tout un non-sens, mais une réalité. Toutes leurs croyances et leurs actions sont à la base des illusions. Partout le patient voit un truc sale et une trahison, de telles personnes pensent sans cesse qu'une femme ou un mari triche, que des enfants fument et boivent, que des employés au travail construisent des complots, etc.

Traiter une telle maladie fait partie des séances de groupe et il est préférable que le patient vienne avec sa famille. Cela est nécessaire pour améliorer l'adaptation du patient à la réalité, l'aider à trouver sa place dans la société, à se débarrasser des situations qui traumatisent le psychisme.

Comment faire face à la maladie

Les méthodes de traitement de cette maladie étant encore inconnues, la psychothérapie constante est la seule et la plus efficace. Docteur sur

l'admission tente de devenir un partenaire malade, de lui apprendre à travailler à deux, de l'aider à mieux s'adapter à la société. Un tel traitement n'est pas facile, les patients sont très critiques et refusent tout contact, n'expriment pas leur confiance.

Comment gérer la paranoïa? Tout d'abord, vous devez établir un contact avec le patient. À ce moment-là, lorsque le patient a complètement commencé à faire confiance au psychothérapeute, il peut travailler avec lui à deux, le traitement peut être considéré comme réussi. Le patient doit être conscient et parler à voix haute que le thérapeute lui souhaite bien et veut aider. Il s’agit d’un très long processus, en particulier pour le médecin, dans la mesure où il devra supporter beaucoup de haine et de négativité de la part du patient et il est assez difficile de tout mettre dans un état confortable. Mais rien n'est impossible.

Comment établir le contact avec le patient?

Le meilleur moyen de parvenir au dialogue est de nouer des relations de confiance avec le patient et de travailler ensemble. C’est bien si les deux aiment les plaisanteries, s’ils discutent des peurs communes, des erreurs, des mauvaises actions et en rigolent ensemble. Les paranoïaques ne laissent rien passer par eux-mêmes, pas un seul détail ne passera inaperçu, tous vos mouvements, bâillements ou autres, tout cela sera exprimé par le patient, il est tout simplement impossible de leur cacher quelque chose.

Les gens qui l'entourent discutent souvent des déclarations et des actions d'un tel patient, quelqu'un peut lui dire directement: "Tu es fou." Avec un médecin, tout devrait être différent. Il faut bien lui apprendre le remplacement de sa sensation imaginaire par le réel: et si ce le serait de toute façon? Mais cela doit être fait avec beaucoup de délicatesse: si le patient remarque un mépris de ses opinions, cela le rendra encore plus paranoïaque et le traitement pourra être considéré comme invalide.

Qu'est-ce que la paranoïa et comment se manifeste-t-elle?

L'homme moderne doit faire face à beaucoup de stress, ce qui peut donner une impulsion au développement de troubles mentaux. Par conséquent, vous devez savoir ce qu'est la paranoïa, l'un des désordres les plus fréquents. Son développement est progressif et il est important de noter les symptômes à temps pour faciliter l’aide.

La paranoïa - c'est quoi?

La maladie se caractérise par l’apparition de délires, qui occupent constamment une place centrale dans les pensées de l’homme. La paranoïa laisse voir autour de la confirmation de leurs hypothèses, tout est très critique. Tendre la main à une personne dans un tel état est très difficile, car il ne perçoit pratiquement aucun argument contre ses fantasmes. Peu à peu, le paranoïaque s’éloigne de plus en plus du monde réel, n’existant plus que entouré de ses propres perturbations mentales.

Pourquoi la paranoïa se développe-t-elle?

Les causes de la paranoïa ne sont pas encore complètement élucidées. Au cours des recherches, il a été constaté que chez ces patients, le métabolisme des protéines dans le cerveau est altéré. Les causes de cette violation sont inconnues. Il existe des versions concernant à la fois la prédisposition génétique et les facteurs situationnels de la vie. La plupart des scientifiques sont enclins à la deuxième version, convaincus qu'une telle paranoïa provoquera plus rapidement que la probabilité d'héritage.

Paranoïa - Psychologie

L’émergence de troubles psychologiques est un grand mystère pour la science, il n’existe pas de scénario clair qui conduirait exactement à leur apparition. Par conséquent, la médecine ne peut identifier que les facteurs de risque, mais en leur absence, il n’ya aucune garantie de santé mentale. Il est de coutume de distinguer les causes suivantes de la paranoïa:

  • changements pathologiques dans le cerveau;
  • blessures à la tête;
  • stress fréquent, dépression;
  • hérédité défavorable;
  • troubles neurologiques;
  • Alzheimer et Parkinson;
  • usage prolongé de médicaments, plus de corticostéroïdes;
  • traumatisme psychologique des enfants;
  • troubles métaboliques affectant la production de protéines;
  • troubles de l'âge du cerveau;
  • alcoolisme ou toxicomanie;
  • insatisfaction face à la vie, isolement;
  • conditions de vie défavorables.

Types de paranoïa

Avec un tel désordre, une personne peut être fixée sur différentes choses et, selon cette tendance, il existe différents types de désordres.

  1. Paranoïa persécutive. Caractérisé par un sentiment constant de persécution. Souvent accompagné de délire.
  2. Expansif aigu. Une personne commence à se considérer comme un grand artiste, un penseur brillant ou simplement tout-puissant. Il est tourmenté par le manque de reconnaissance de la société et la colère peut apparaître.
  3. Paranoïa alcoolique. Il se développe dans le contexte de l'abus de boissons alcoolisées, est un trouble chronique. La condition est caractérisée par un sentiment de persécution et de forte jalousie.
  4. Hypocondriaque. Le patient est convaincu qu'il souffre d'une maladie souvent grave ou incurable. Il apparaît hallucinant, caractérisé par le délire et un état de stupeur.
  5. Convoitise Manifesté par des délires érotiques ou amoureuses.
  6. Paranoïa involutive. Les femmes en souffrent avant la ménopause, le délire est systématisé. Le trouble commence sous forme aiguë, prend beaucoup de temps.
  7. Sensible. Souvent observé après diverses lésions cérébrales, caractérisé par une sensibilité accrue. Le patient est enclin à créer des conflits.
  8. Paranoïa de lutte. Avec un tel désordre, il y a un sentiment de violation constante des droits, par conséquent, une personne se bat sans relâche pour eux.
  9. Conscience. Le degré d'autocritique augmente, les patients sont prêts à se défendre eux-mêmes pour toute infraction mineure.

Paranoïa - signes et symptômes

L'apparition de la maladie peut être à peine perceptible, surtout si la personne est déjà dans un état dépressif. Par conséquent, vous devez savoir ce qu'est la paranoïa et comment elle se manifeste afin de pouvoir distinguer le développement d'une violation grave à un stade précoce. Les principaux signes de paranoïa:

  • hallucinations (auditives et visuelles);
  • idées surévaluées, obsédantes et délirantes;
  • réduction de l'autocriticité, réduction de l'activité mentale;
  • illusions de grandeur;
  • grande hostilité;
  • sensibilité extrême, des actes mineurs peuvent être à la base de la souffrance;
  • jalousie excessive.

Paranoïa et schizophrénie - Différences

Ces deux troubles sont similaires sur le plan symptomatique, il y a quelque temps, la paranoïa était considérée comme un cas particulier de schizophrénie. On distingue maintenant les maladies, mais la similitude entre les manifestations entre la paranoïa et l’un des types de schizophrénie demeure. Par conséquent, pour comprendre ce qu'est la paranoïa, il est nécessaire de faire attention aux manifestations externes et aux mécanismes de leur apparition.

La paranoïa est une maladie qui se développe sur la base de caractéristiques personnelles. Brad découle d'un conflit interne, une personne se considère sous-estimée et ne comprend pas pourquoi cela se produit. Chez les schizophrènes, le système de délire est moins logique et les patients eux-mêmes perçoivent parfois leurs idées comme irrationnelles. Cela se produit à cause d'une violation de la perception de la réalité, qui est à l'origine d'un changement de sensations et d'hallucinations.

La schizophrénie et la paranoïa sont-elles héritées?

Les maladies mentales sont difficiles à traiter et il existe toujours un risque de les transmettre par héritage. La paranoïa et la schizophrénie sont également des troubles graves, de sorte que les personnes qui en souffrent ont beaucoup de difficulté à fonder une famille. Tous les scientifiques ne croient pas à de telles violations. Le refus de la vie privée est justifié, car la culpabilité des gènes n’est pas complètement prouvée. La dépendance génétique à la paranoïa n’a pas encore été confirmée, bien que de telles hypothèses soient exprimées. L'hérédité peut être retrouvée dans seulement la moitié des cas de schizophrénie, elle n'a joué aucun rôle dans les autres cas.

Comment amener une personne à la paranoïa?

Une expérience sérieuse ou une série d'événements épuisants peuvent donner une impulsion au développement d'un trouble mental. De tels incidents peuvent être spécialement adaptés à leur avantage, des cas similaires sont décrits en détail dans la pratique judiciaire. Les personnes ayant des écarts existants sont amenées à la prochaine panne, puis utilisent leur instabilité pour leurs propres besoins.

La maladie mentale "paranoïa" peut aussi être déclenchée de l'extérieur, mais c'est difficile à faire. En théorie, toute personne en bonne santé peut être perturbée, l'obligeant à douter de sa propre normalité. Pour ce faire, vous devez connaître ses faiblesses et les mettre systématiquement sous pression, mais cette information n’est disponible que pour les plus proches. Le moment du développement de la violation dépend des caractéristiques de l’individu, mais, dans tous les cas, cela prendra du temps. Les attaquants malveillants devront donc sérieusement essayer d’engager délibérément la paranoïa.

Qu'est-ce qu'une dangereuse paranoïa?

Le début de la violation peut sembler anodin, de sorte que la personne n'est pas toujours consciente de la nécessité de demander de l'aide. Cela est dû au fait que tout le monde ne comprend pas ce qui peut conduire à la paranoïa. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes apparaissent plus clairement: si auparavant, il semblait que quelqu'un suivait, la sensation de surveillance ne quitterait bientôt pas la maison lorsque les moyens de communication seraient déconnectés. Dans ce contexte, d'autres troubles peuvent se développer, de sorte que la qualité de la vie ne fera pas qu'empirer, elle deviendra insupportable.

Comment se débarrasser de la paranoïa?

La science moderne ne sait pas exactement comment traiter la paranoïa. Il existe des méthodes éprouvées, mais la paranoïa et la persécution ou la paranoïa alcoolique requièrent des approches différentes. L’entraide dans ce cas est improductive. Dans un tel état, une personne ne peut pas évaluer correctement ses pensées et ses actions, une perspective professionnelle est nécessaire. Par conséquent, pour les symptômes de paranoïa, vous devriez contacter un spécialiste qui analysera et vous prescrira un traitement équilibré.

Comment gérer la paranoïa - les conseils d'un psychologue

La maladie peut être complètement éliminée après le premier traitement et peut réapparaître périodiquement après la rémission. Cela dépend en grande partie du stade de détection. Aux premiers stades, la probabilité d’une élimination réussie est élevée. La paranoïa est traitée par des séances de psychothérapie, mais des médicaments peuvent également être utilisés pour réduire la gravité des symptômes. Les résultats dépendent du patient lui-même: lors de l'établissement d'une relation de confiance avec le médecin, le succès sera plus rapide.

Un travail indépendant sera également nécessaire, ce que les psychologues conseillent vivement de ne pas perdre de vue:

  • éviter le stress et la dépression;
  • attitude critique envers leurs idées;
  • bon repos
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • exercice régulier.

Qu'est-ce que la paranoïa et comment se manifeste-t-elle

Signification du mot paranoïa, exemples

La paranoïa inclut de forts sentiments de peur et d'anxiété, souvent associés à du harcèlement, une menace ou un complot. La paranoïa est présente dans de nombreuses maladies mentales, mais est souvent présente dans les troubles psychotiques.

La paranoïa peut se transformer en illusion. Cela se produit lorsque les pensées et les croyances irrationnelles deviennent si fixes que rien (y compris les preuves du contraire) ne peut convaincre une personne que ce qu'il pense ou croit est faux.

Lorsqu'une personne a des pensées paranoïaques, mais qu'il n'y a pas d'autres symptômes (tels que des hallucinations), on parle de trouble délirant.

Parce que seules les pensées sont affectées, une personne atteinte de trouble délirant peut fonctionner au quotidien, même si ces personnes sont souvent isolées des autres.

Les pensées paranoïaques peuvent être des soupçons grandement exagérés. Par exemple, quelqu'un qui a déjà fait quelque chose de désagréable pour vous, et à cause de cela, vous penserez qu'il cible une campagne de haine contre vous.

Paranoïa et délire

L'erreur est une conviction convaincue de ce en quoi une personne insiste et de ce qu'elle considère être la vérité, malgré les preuves. Deux des idées fausses les plus courantes sont la persécution et la grandeur.

Un trouble délirant est caractérisé par la présence de ces idées fausses pendant au moins un mois. De telles idées fausses peuvent être impossibles ou possibles.

La paranoïa est le sentiment que les gens vont contre vous ou veulent vous faire du mal. Si la paranoïa persiste, elle peut devenir une foi ferme et se transformer en illusion. Il en existe de nombreux types, tels que l'érotomanie (caractérisée par la conviction de la réaction d'un être cher) ou le trouble somatique.

Paranoïa et schizophrénie

La paranoïa peut être un symptôme de certains types de schizophrénie.

Paranoïa et dépression

Rarement, mais la paranoïa et la dépression peuvent se produire ensemble. Si cela se produit, cela peut entraîner une dépression psychotique, une schizophrénie ou un trouble bipolaire.

Si elles ne sont pas traitées, les personnes présentant des signes de dépression et de paranoïa peuvent être dangereuses pour elles-mêmes et les autres.

Paranoïa et anxiété

Le lien entre la paranoïa et l’anxiété est complexe. La pensée paranoïaque peut être décrite comme une sorte d’alarme. Ils sont associés à une réaction à une menace éventuelle.

L'anxiété peut causer de la paranoïa. Des études montrent que l’anxiété peut influer sur la paranoïa, à savoir sa durée et son inconfort. Les pensées paranoïaques peuvent contribuer à l'anxiété.

Symptômes et signes de paranoïa

Quand une personne est paranoïaque, elle peut présenter des symptômes tels que:

  • manque de confiance en autrui;
  • l'incapacité à comprendre les critiques ou à y répondre;
  • la difficulté d'entretenir des relations en raison de problèmes de confiance;
  • croyance aux théories du complot;
  • impossibilité de compromis;
  • la conviction que les gens le détestent, même s'il existe des preuves du contraire;
  • sentir que tout le monde est contre lui;
  • la difficulté d'entretenir des relations en raison de problèmes de confiance;
  • sentiment constant de persécution.

Causes de la paranoïa

La cause exacte de la paranoïa est inconnue. Il existe de nombreuses théories qui donnent des explications différentes. Très probablement, c'est une combinaison de tous.

Des études ont identifié des facteurs de risque communs pouvant rendre une personne plus sujette à la paranoïa:

  • anxiété excessive ou faible estime de soi (attendre que les autres la critiquent ou la rejettent);
  • fort attachement à ses propres convictions;
  • isolement de la société;
  • expérience traumatique dans le passé.

D'autres facteurs plus spécifiques incluent:

Expérience de vie Une personne est plus susceptible d'avoir des pensées paranoïaques lorsqu'elle est vulnérable, isolée ou dans des situations stressantes pouvant engendrer des sentiments négatifs.

L'environnement Les pensées paranoïaques sont plus courantes si une personne vit dans un environnement urbain. Les médias rapportant le crime, le terrorisme et la violence peuvent jouer un rôle important dans les sentiments d'intimidation et de paranoïa.

Santé mentale. Si une personne est anxieuse, déprimée ou a une faible estime de soi, elle est plus encline aux pensées paranoïaques. Cela est peut-être dû au fait qu'il a déjà un parti pris qui interprète les choses.

La paranoïa peut également être un symptôme de certains problèmes de santé mentale, tels que la schizophrénie ou l'épisode psychotique mentionné ci-dessus.

Maladie physique La paranoïa est parfois un symptôme de certaines maladies physiques, telles que la maladie de Huntington, les accidents vasculaires cérébraux, la maladie de Parkinson et d'autres formes de démence.

Paranoïa

La paranoïa est un trouble mental manifesté par une suspicion excessive, une tendance à voir une intention malveillante dans un concours d'événements aléatoire et à élaborer des théories du complot. Dans le même temps, le patient maintient l'adéquation de la perception et de la pensée logique dans des domaines qui ne sont pas liés à ses idées douloureuses. La paranoïa peut être observée sous la forme d'un trouble de la personnalité paranoïde, se développer dans certaines maladies mentales et des lésions cérébrales dégénératives. La paranoïa à court terme peut survenir lors de la prise de certaines substances psychoactives. Le diagnostic est établi sur la base des symptômes et de l'anamnèse. Traitement - pharmacothérapie, psychothérapie.

Paranoïa

La paranoïa est une violation singulière de la pensée, accompagnée par la formation d'idées superflues et délirantes tout en conservant la capacité de pensée logique normale dans des domaines non liés au sujet des idées délirantes ou précieuses. Les patients atteints de paranoïa établissent généralement des contacts sociaux productifs et sont perçus par les autres comme des personnes en bonne santé mentale (parfois avec quelque «étrangeté»), ce qui provoque un appel tardif à une aide médicale.

Souvent, les patients ne sont signalés aux médecins qu’après une grave détérioration de leur situation sociale et l’émergence de conflits graves avec d’autres personnes. Si un patient atteint de paranoïa a suffisamment d’autorité dans la famille ou au travail, ses proches, ses collègues et ses subordonnés peuvent faire confiance au système délirant et partager le point de vue du patient (induit par un non-sens), ce qui rend plus difficile l’identification du trouble. Le diagnostic et le traitement de la paranoïa sont effectués par des experts du domaine de la psychiatrie.

Causes de la paranoïa

Le développement de la paranoïa s'explique par certains troubles métaboliques dans le cerveau, associés aux caractéristiques initiales de la personnalité développées à partir de stéréotypes d'enfants interprétant certaines situations, les moyens habituels de réagir au stress et aux conditions de vie défavorables. Les patients souffrant de paranoïa, dès leur plus jeune âge, supportent difficilement les échecs. Ils sont sujets à une haute estime de soi, font souvent preuve de mécontentement, ne savent pas pardonner, réagissent trop militairement à toute question liée ou présumée aux droits de la personne, faussent les faits, interprétant les actions neutres et amicales d'autrui comme hostiles.

Avec la paranoïa, il se produit une transformation complexe de ses impulsions agressives et l'attribution de ces impulsions aux autres, sous une forme différente, altérée au-delà de toute reconnaissance. Le processus implique des mécanismes de protection tels que la projection, la formation réactive et le déni. Par exemple, un patient paranoïaque ressent de l'amour pour une autre personne, mais ressent le besoin de le nier. «Je l'aime» se transforme en une formation réactive «Je le déteste» et, à cause de la projection, entre dans la conscience sous la forme «il me déteste».

Tout ce qui précède provoque des conflits constants avec d’autres personnes. Une sorte de cercle vicieux se crée: un patient souffrant de paranoïa provoque par son comportement des actions agressives et considère plus tard cette agression comme un fait confirmant son image du monde. Un patient atteint de paranoïa forme un système d'idées stable: «les gens sont vraiment hostiles, vous devez être constamment sur le qui-vive, vous devez vous protéger, notamment en révélant leurs« idées noires », jusqu'à ce qu'ils aient réussi à traduire leurs projets en réalité.»

Plus le patient atteint de «paranoïa» voit de la haine, du mépris et d'autres sentiments semblables dans le monde qui l'entoure, plus il «se défend contre ses ennemis» et plus l'atmosphère dans laquelle il se trouve est défavorable. Avec l'âge, la paranoïa s'aggrave, le patient devient vindicatif, jaloux et méfiant. Avec un trouble de la personnalité paranoïaque, la stabilisation se produit souvent à ce stade.

Dans les troubles mentaux, l'intoxication chronique et les maladies dégénératives du cerveau, la structure de la paranoïa change. À l’adolescence et à l’âge moyen, les traits de personnalité paranoïaques peuvent ne pas être prononcés ou légers. Au fur et à mesure de l'évolution de la maladie sous-jacente, la nature du patient se détériore progressivement. Habituellement, la paranoïa causée par d'autres maladies et conditions pathologiques se développe au cours de la seconde moitié de la vie. La cause de son apparition peut être la maladie d'Alzheimer, la maladie de Huntington, la maladie de Parkinson, l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux, la toxicomanie, l'alcoolisme chronique ou la prise de certains médicaments.

La paranoïa peut être aggravée sous l'influence de circonstances de vie défavorables: détérioration des relations avec le conjoint, divorce, décès d'un être cher, problèmes au travail, difficultés financières, issue défavorable du processus judiciaire, etc. Dans le même temps, les idées paranoïaques n'affectent souvent qu'une partie de la vie. Dans d'autres questions, le patient maintient l'adéquation du comportement et du jugement logique. Ceci, ainsi que la capacité à intégrer de manière plausible des circonstances réelles dans son système de perceptions paranoïaques, inspire la confiance des autres, et le patient souffrant de paranoïa (généralement avec des formes relativement favorables du désordre) tente depuis longtemps de faire vivre son système sans attirer l'attention de spécialistes.

Symptômes de paranoïa

Au début, des idées précieuses sont associées à certaines circonstances de la vie du patient. Un patient souffrant de paranoïa peut faire preuve d'une trop grande jalousie, croire que ses collègues sont complices et l'empêcher délibérément de progresser dans le service, que le chef envisage de détruire sa réputation professionnelle ou de ne pas reconnaître délibérément ses réalisations exceptionnelles. La paranoïa provoque souvent des conflits avec les voisins, les services publics et les représentants des structures officielles.

Un patient souffrant de paranoïa peut soupçonner des voisins d’envisager de lui survivre de l’appartement et d’effectuer diverses actions de sabotage. L’intolérance, les circonstances inadéquates, les scrupules et la belligérance en matière de droits individuels sont parfois à l’origine de litiges au cours desquels un patient atteint de paranoïa porte plainte auprès de diverses autorités, entame de nombreux procès et conteste des décisions de justice.

Les patients atteints de paranoïa ressentent la moindre fausse sincérité, ils reconnaissent facilement les tentatives de dissimulation. Puisque les gens sont rarement complètement francs et que les patients interprètent tout manque de franchise vis-à-vis de leur système paranoïaque, ils accumulent très rapidement une énorme quantité de «saleté» sur les autres. Au fur et à mesure que le trouble progresse, le patient paranoïaque commence à se battre «sans cesse» avec les patrons, à tenter de dénoncer le mari ou la femme infidèle, etc.

Outre la formation d'idées précieuses, il y a d'autres changements de caractère et de comportement. Les patients souffrant de paranoïa, donnent l’impression de froid, aliénés. Capacité notable d'empathie, manque d'empathie (sauf pour ceux qui présentent un intérêt particulier). Les patients atteints de paranoïa ont du mal à travailler en équipe, ils défendent constamment leur indépendance et rejettent l'autorité. Dans le même temps, ils perçoivent parfaitement les liens sociaux et personnels au sein du groupe et voient ces liens dans le contexte de leurs idées surévaluées.

Les idées surévaluées progressent et se transforment en délire de persécution ou en délire de grandeur. Car les délires de grandeur se caractérisent par l'idée de leur pouvoir, de leur génie, de leur pouvoir inhabituel. Avec la paranoïa, de telles illusions se manifestent souvent par la conviction de leurs capacités exceptionnelles (professionnelles, inventives, créatives). En même temps, le patient souffrant de paranoïa est convaincu de la conspiration de ceux qui l'entourent qui empêchent de toutes façons la divulgation de ces capacités (ils n'impriment pas ses œuvres à dessein, ne reconnaissent pas ses inventions, etc.).

Les délires de persécution sont des dommages, des préjudices ou des souffrances prétendument causés au patient par d’autres personnes. Un patient atteint de paranoïa croit qu'il est constamment surveillé de près à des fins bien déterminées et clairement malveillantes. Dans le même temps, contrairement aux patients ayant des illusions de grandeur, les patients ayant des illusions de persécution sont très réticents à partager leurs soupçons avec d'autres personnes. Le système délirant peut être complètement caché des autres ou connu seulement des personnes les plus proches (conjoint ou enfant). Les relations intimes déforment la perception, les parents d'un patient atteint de paranoïa et le plongeant dans son système délirant, ils développent des illusions induites.

Dans les cas graves, la paranoïa pousse les patients à changer de mode de vie et entraîne une dégradation du statut social. Les patients peuvent sauter le travail ou arrêter de suivre leur conjoint, ils peuvent passer tout leur temps à faire le tour des autorités et tout leur argent pour payer des avocats. Avec des conditions de vie favorables, les symptômes de la paranoïa deviennent moins prononcés. Dans des circonstances défavorables, l’état de la compensation est difficile à atteindre, même avec le soutien constant d’un psychothérapeute ou d’un psychiatre, car les patients paranoïaques sont extrêmement méfiants vis-à-vis des personnes (y compris des médecins), modifiant ainsi leurs opinions et leurs convictions.

Diagnostic et traitement de la paranoïa

Dans le processus de diagnostic, le psychiatre examine avec soin non seulement les particularités de la pensée paranoïaque du patient, mais également les raisons de l’émergence d’une idée négligeable ou délirante, les principes de sa formation, ainsi que les conclusions logiques du patient. Pour résoudre ce problème, le médecin s’entretient avec le patient et recueille soigneusement l’anamnèse (si possible, non seulement à partir des paroles du patient, mais également des paroles de ses proches). Dans le cadre de la paranoïa, il convient de distinguer le trouble de la personnalité paranoïde (en présence d'idées précieuses) et le trouble délirant isolé (en présence d'illusions). La paranoïa doit être différenciée des délires paranoïaques dans la schizophrénie.

Selon la gravité des symptômes, la paranoïa est traitée en ambulatoire ou dans un hôpital psychiatrique. Le traitement principal de la paranoïa est la pharmacothérapie. Les patients se voient prescrire des antipsychotiques à effet antibredem. Si nécessaire, utilisez des tranquillisants et des antidépresseurs. Il convient de noter que, dans la plupart des cas, les patients paranoïaques sont extrêmement réticents à accepter de prendre des mesures thérapeutiques, car ils pensent que leurs proches tentent de contrôler leur comportement.

Les patients souffrant de paranoïa considèrent un psychiatre ou un psychothérapeute comme un représentant d'un «camp hostile». La psychothérapie est donc souvent inefficace ou inefficace. Il faut du temps pour atteindre un minimum de confiance entre un médecin et un patient paranoïa. La décision sur la pertinence de la psychothérapie est prise individuellement. Avec la paranoïa, diverses méthodes de psychothérapie individuelle (y compris la thérapie cognitivo-comportementale), ainsi que la thérapie familiale, sont utilisées.

Le pronostic dans la plupart des cas est relativement défavorable. Habituellement, la paranoïa est un état pathologique qui dure toute la vie. Dans le cas du trouble de la personnalité paranoïaque, une stabilisation à long terme de l'état est possible, mais avec l'âge, les traits de caractère deviennent plus nets, à mesure que l'âge vieillit, les idées surévaluées deviennent plus prononcées. Avec la paranoïa secondaire causée par une lésion cérébrale, l'état du patient dépend de l'évolution de la maladie sous-jacente. L'alcoolisme paranoïa chronique est généralement persistant. La paranoïa est favorisée par la consommation unique ou à court terme de substances psychoactives. Dans ce cas, les manifestations pathologiques disparaissent généralement rapidement.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie