À l'école primaire, certains parents sont surpris d'apprendre que leur enfant a un problème spécifique - la dysgraphie: l'enfant ne peut pas écrire presque un mot sans erreurs, alors qu'il semblerait qu'il soit complètement développé et qu'il n'y ait aucun problème de développement intellectuel. Qu'est-ce que la dysgraphie et comment la traiter? Les réponses à ces questions sont dans notre article.

La disgraphie a des symptômes clairement exprimés, mais seul un spécialiste, le plus souvent un orthophoniste, peut poser un diagnostic précis. La disgraphie ne disparaît pas d'elle-même et entrave la poursuite de l'éducation de l'enfant: sans éliminer le problème, il sera presque impossible de maîtriser le programme scolaire, même au niveau élémentaire.

Qu'est-ce que la dysgraphie? Comment savoir qu'un enfant a la dysgraphie?

En règle générale, si l'enfant a des problèmes d'écriture (dysgraphie), parents et enseignants n'apprendront que lorsqu'ils apprennent à écrire, c'est-à-dire à l'école primaire. La disgraphie est une violation spécifique d'une lettre lorsqu'un enfant écrit des mots avec des erreurs phonétiques, des erreurs d'enregistrement des sons. Au lieu de "n", il écrit "b", au lieu de "t" - "d", forme incorrectement des syllabes, ajoute des lettres supplémentaires, saute celles dont il a besoin, écrit quelques mots en un seul morceau.

Par erreur, on peut prendre des graphiques tout simplement pour ne pas connaître les règles grammaticales, mais le problème est plus profond.

Comparez les "offres" - "brevetlozhenie" et "phrase" - "pièce jointe". Dans cet exemple, la différence entre l'ignorance flagrante de l'orthographe correcte (règles) et la déformation est clairement visible.

Dans ce cas, l'écriture de ces enfants est souvent illisible, inégale. Lorsque vous écrivez, un enfant fait beaucoup d'efforts, mais écrit très lentement. Si un tel enfant étudie dans une salle de classe avec des enfants ordinaires, il peut éprouver des sentiments graves en raison de ses erreurs, de sa lenteur, du mécontentement de l'enseignant. Dans la parole, un enfant dysgraphique ne peut souvent pas construire de longues phrases et préfère garder le silence ou parler brièvement. Pour cette raison, la «dysgraphie» n’a pas une communication à part entière avec ses pairs et il lui semble que ses camarades de classe lui sont opposés.

Malheureusement, il s'agit d'un problème assez grave qui «ne va pas seul»: le plus souvent, la dysgraphie se manifeste par la dyslexie, le problème de la lecture, et l'enfant peut également avoir des problèmes de langage et d'autres fonctions physiques.

Types de dysgraphie

  • Articulatoire-acoustique. Cela est lié au fait que l'enfant prononce mal les sons et, par conséquent, les prononçant pour lui-même, les enregistre incorrectement. Pour le traitement de ce type de dysgraphie, il est nécessaire de travailler sur la prononciation correcte des sons.
  • Acoustique. Dans ce cas, l'enfant prononce correctement les sons, mais les confond avec des sons similaires (sourds: bp, dt, s; grésillement: s-w, z-w; et ne distinguent pas non plus la douceur des sons individuels).
  • Optique. Un enfant atteint de dysgraphie optique devient difficile à écrire et à distinguer des lettres: il ajoute des éléments supplémentaires (bâtons, tirets, cercles), saute ceux dont il a besoin, même écrit en sens inverse).
  • Dégraphier en raison de problèmes d’analyse et de synthèse de la langue. Un enfant avec ce problème peut sauter ou répéter des mots entiers sur la lettre, remettre à zéro les syllabes et les lettres à la place, écrire des mots différents (ils mélangent des préfixes et des prépositions dans des noms - écrivez ensemble ou séparément, attachez une partie du mot suivant à un mot, etc.)
  • Dégraphie agrammatique. En règle générale, il est détecté après 1-2 cours, car il nécessite une grande connaissance des règles d'écriture des mots ("bon chat", "beau soleil", etc.). C'est-à-dire que ce problème est lié au fait que l'enfant ne peut pas incliner correctement les mots en fonction du sexe et de la casse et ne peut pas se mettre d'accord sur un adjectif et un nom. Un tel problème peut être observé dans les familles bilingues (bilingues), ainsi que lorsqu'un enfant apprend dans une langue autre que la langue maternelle.

Causes de la dysgraphie

Les causes de ce trouble peuvent être très différentes: des traumatismes à la naissance, des infections et de la génétique à la négligence de l'éducation. Lorsque des problèmes dans la dysgraphie cérébrale s'accompagnent souvent de comorbidités, ce qui peut déjà être connu des parents.

En fait, un enfant chez qui on a diagnostiqué une dysgraphie ne peut pas écrire sans erreur, car ses analyseurs de la parole, des systèmes auditif, visuel et moteur sont altérés, l'enfant ne peut pas traiter les informations (synthèse et analyse).

Comment éliminer la dysgraphie et est-ce possible?

Heureusement, oui, avec certains efforts des deux parents, des spécialistes et de l'enfant lui-même, les erreurs peuvent être corrigées et corrigées. Bien sûr, ce n’est pas un processus rapide: il faut parfois des mois et des années de formation systématique pour surmonter complètement les erreurs et les violations de l’écriture, de la parole et de la lecture qui en découlent. Mais ces travaux seront récompensés: l'enfant pourra étudier pleinement dans une école ordinaire et devenir un membre à part entière de la société, un enfant ordinaire.

La disgraphie n'est pas une phrase, vous pouvez vivre avec, mais les parents et les enseignants devraient avoir pour tâche de vaincre cette maladie. L'avantage est développé de nombreuses techniques et exercices pour éliminer la dysgraphie. Ceci est confirmé par des personnes célèbres souffrant de dyslexie et de dysgraphie. Voici une courte liste de noms: Hans Christian Andersen, Albert Einstein, Tom Cruise, Salma Hayek, Cher, Dustin Hoffman, Walt Disney, Fedor Bondarchuk, Vladimir Mayakovsky, Merlin Monroe.

Quel médecin traite la dysgraphie?

Habituellement, un enseignant enseignant à un enfant informe sur la dysgraphie. Il a peut-être déjà une expérience de travail avec de tels enfants. Ensuite, contactez un orthophoniste et un neuropsychiatre. Le travail principal est réalisé par un orthophoniste: il développe les deux hémisphères du cerveau, enseigne à distinguer, prononcer et enregistrer des sons. Le neuropsychiatre aidera à identifier les troubles associés (le cas échéant), à comprendre les causes de la dysgraphie et à prescrire des médicaments. Dans certains cas, d'autres spécialistes sont associés à la solution du problème, par exemple, si l'enfant a des problèmes d'audition, il ne peut ni entendre les sons ni les écrire.

Que devraient faire l'enseignant et les parents?

Résoudre un tel problème est impossible à lui seul: les parents, les enseignants et les médecins doivent se réunir et se mettre d'accord sur leurs actions. Attribuer un traitement, effectuer certains exercices. Peut-être que l'enfant devrait être transféré dans une autre école (spécialisée) ou faire appel à un tuteur qui peut professionnellement effectuer les exercices avec l'enfant à la maison.

Il ne faut pas oublier que les «dysgraphiques» ressentent très souvent leur problème avec acuité et ont peur de le répéter: il manque des leçons, perd des cahiers en russe, communique peu. La tâche des adultes, en dehors du traitement, est de fournir un soutien psychologique à l'enfant: ne pas réprimander, montrer de l'intérêt pour la réussite, aider.

La discographie est un trouble avec lequel on peut et devrait travailler: effectuer des exercices, corriger les problèmes associés (par exemple, la dyslexie, des problèmes de communication avec des pairs). Les caractéristiques de cette violation et son importance pour la vie future de l'enfant ne peuvent permettre une intervention non professionnelle - il est nécessaire de faire appel à des spécialistes, tout d'abord, à un orthophoniste.

Dégraphie photo

Photo gracieuseté de Gelenko, Vitaly Kupriyanov.

Chers lecteurs! Si vous avez des photographies d’exemples d’enregistrements d’enfants atteints de dysgraphie, merci de les envoyer à l’éditeur afin d’illustrer cela, ainsi que d’autres articles connexes. Merci d'avance!

Merci pour votre note. Si tu veux ton nom
est devenu connu de l'auteur, connectez-vous en tant qu'utilisateur
et cliquez sur Merci encore. Votre nom apparaîtra sur cette page.

Avoir un avis?
Laisser un commentaire

Avez-vous aimé le matériel?
Voulez-vous lire plus tard?
Économisez sur votre mur et
partager avec des amis

Vous pouvez placer sur votre site l'annonce de l'article en référence à son texte intégral.

Disgrafiya, types de disgrafiya

Dégraphier est une violation spécifique partielle du processus d’écriture, se traduisant par des erreurs persistantes et répétées.

Pour écrire une phrase, vous devez la construire mentalement, la parler, sauvegarder l'ordre d'écriture souhaité, la diviser en ses mots constitutifs, identifier les limites de chaque mot. Si l'enfant a des violations d'au moins une de ces fonctions: entendre la différenciation des sons, leur prononciation correcte, le son l'analyse et la synthèse, l'aspect lexico-grammatical de la parole, l'analyse et la synthèse visuelles, des représentations spatiales, puis une violation du processus de maîtrise de la lettre peut survenir - dysgraphie (du grec "graphe" lettre).

Dégraphier est un trouble spécifique de l'écriture, qui se traduit par de nombreuses erreurs typiques de nature persistante et est causé par le manque de fonctions mentales supérieures impliquées dans le processus de maîtrise des compétences en écriture. Comment déterminer si un enfant a besoin d'un orthophoniste? Et si un spécialiste, en raison de circonstances diverses, n’a pas d’enseignant, le parent ne peut pas obtenir des conseils d’experts. Comment aider un enfant dans cette situation? Tout d'abord, il est nécessaire que le professeur d'école primaire (parent) sache quelles erreurs sont spécifiques, dysgraphiques. Erreurs de classification dysgraphiques. Erreurs dues au manque de formation de processus phonémiques et d'audition:

1. omission des voyelles; tout suspendu, chambre-pièce, récolte-récolte;

2. omissions de consonnes: komata room, wei-wide;

3. omissions de syllabes et de parties du mot: lignes-flèches;

4. remplacement des voyelles: nourriture-nourriture, sesén-pins, lumière-lumière;

5. remplacement des consonnes: twa-deux, rocha-bove, chop-crop, bokazaed-shows;

6. permutation de lettres et de syllabes: onco-window;

7. la souscription de lettres et de syllabes: chere-through, sur des branches, dictée-dictée;

8. construire des mots avec des lettres et des syllabes inutiles: enfants-enfants, neige-neige, dictée-dictée;

9. la déformation du mot: petit-petit, théière;

10. Orthographe fusionnée des mots et leur division arbitraire: deux ou deux heures, heure garçon, en Xia-tout;

11. impossibilité de définir les limites des phrases dans le texte, écriture continue de phrases: la neige recouvrait la terre entière. Tapis blanc. Oiseaux de rivière gelés affamés. - La neige a recouvert la terre entière avec un tapis blanc. Rivière gelée. Les oiseaux ont faim.

12. violation des consonnes atténuantes: gros-gros, parler seulement, hors vitesse, mache-balle.

Erreurs dues au manque de formation des aspects lexicaux et grammaticaux de la parole:

1. violation de la coordination des mots: avec des branches d'épinette, avec des branches d'épinette, de l'herbe est apparue, de l'herbe est apparue, d'énormes papillons - d'énormes papillons;

2. violation de la direction: dans les succursales; se précipita dans le fourré, fila dans le fourré, s'assit une chaise - s'assit sur une chaise;

3. remplacement des mots par similitude sonore;

4. l'écriture cohérente de prépositions et l'écriture séparée de préfixes: vrosche-in a bosquet, mur sur le mur, gonflé d'alcool;

5. omission de mots dans la phrase.

Erreurs dues au manque de formation de reconnaissance visuelle, d'analyse et de synthèse, perception spatiale:

1. remplacement de lettres ayant des positions différentes dans l'espace: m-t, g-d, db;

2. remplacement de lettres avec un nombre différent d'éléments identiques: i-sh, c-sh;

3. le remplacement des lettres comportant des éléments supplémentaires: i-ts, w-sh, p-t, x-f, l-m;

4. Orthographe en miroir des lettres: s, u, y;

5. des omissions, des éléments de lettres inutiles ou mal localisés.

Dans la littérature spécialisée, il existe différentes classifications des dysgraphies, mais toutes sont basées sur les causes des violations, distinguons les types suivants de violations du processus d'écriture:

Dysgraphie articulo-acoustique

La cause de ce type de perturbation est la prononciation incorrecte des sons de la parole. L'enfant écrit les mots comme ils le disent. C'est-à-dire que le hibou reflète une prononciation défectueuse dans la lettre.
Dysgraphie acoustique (basée sur la reconnaissance de phonèmes, la différenciation de phonèmes)
La cause de cette espèce est une violation de la différenciation, la reconnaissance des sons de la parole rapprochée. Sur la lettre, cela se manifeste par le remplacement des lettres dénotant sifflement et grésillement, sonnerie et sourd, dures et douces (b, d, t, f, f, g, f, n, t, s -t, w-y, environ-y e-i). De telles substitutions et mélanges sont un indicateur brillant des rétroprojecteurs de niveau III - IV et sont moins fréquents chez les enfants atteints de FLN.

Disgrafia sur la base de violations de l'analyse de la langue et de la synthèse

Il apparaît au niveau des mots et au niveau de la phrase. La raison de son apparition est la difficulté de diviser des phrases en mots, des mots en syllabes, des sons. Erreurs typiques:

1. omission de consonnes;

2. omissions de voyelles;

3. lettres transposées;

4. ajouter des lettres;

5. omissions, additions, permutations de syllabes;

6. écriture continue de mots;

7. orthographe séparée des mots;

8. fusion de l'écriture de prépositions avec d'autres mots;

9. écriture séparée de la console et de la racine.

Dégraphie agrammatique

La cause est le sous-développement de la structure grammaticale de la parole. Sur la lettre, cela se traduit par un changement des fins de procès, un détournement de prépositions, sexe, nombre, omissions de membres de la phrase, violations de la séquence de mots dans une phrase, violations des relations sémantiques dans une phrase et entre phrases.

Dysgraphie optique

La cause est le manque de formation de fonctions visuelles et spatiales. Manifesté en remplacements et distorsions en écrivant des lettres manuscrites graphiquement similaires (IS, PI, TB, MD, BB, LC, S, etc.). Après avoir déterminé le type de violation du processus d’écriture, vous pouvez définir les principaux domaines de travail avec l’enfant.

Si l'enseignant comprend ces problèmes à temps et envoie l'enfant chez un spécialiste, des mesures correctives prises au moment opportun peuvent faciliter la vie du petit élève. Mais malheureusement, beaucoup plus souvent, un tel enfant ne s'adresse à un spécialiste qu'après toute la complexité de son influence pédagogique, ce qui serait bien applicable à un élève aux prises avec des problèmes ordinaires. Aussi important et travail préventif sur la prévention des violations de la lettre. Pour les enfants présentant un risque accru de dyslexie et de dysgraphie, un travail de correction et de prévention est effectué. Ce travail doit être exhaustif et impliquer la participation d'un psychologue, d'un orthophoniste, d'éducateurs et de parents. Il est nécessaire de réaliser un travail spécial ciblé sur le développement de fonctions mentales et de processus assurant la maîtrise de l’activité de lecture et d’écriture, ainsi que la formation de la langue écrite proprement dite en tant qu’activité particulière des signes. Ainsi, le contenu de la disposition à maîtriser la lecture se compose de groupes de compétences: langage (capacité de travailler avec différentes unités de langage au niveau d'un mot, d'une phrase, d'un texte cohérent, capacité de comparer des mots, distraire de la valeur de leur sujet, etc.), sensorimoteur (capacité de sélectionner et d'utiliser des signes spatiaux sujets, la capacité à utiliser des concepts temporaires dans des activités pratiques, etc.), le gnostique (la capacité de reconnaître et de différencier rapidement et clairement les images visuelles, la capacité de reconnaître rapidement et clairement reproduire des images auditives (mots, rythmes, etc.), sémantiques (aptitude à établir des relations causales et temporelles les plus simples, à effectuer des prédictions sémantiques, etc.), les enfants du groupe à risque doivent individualiser les cadences et les méthodes d'enseignement de la lecture et de l'écriture. devrait inclure des mesures pour exclure ou minimiser les facteurs de risque.

Littérature:

1) http://nsportal.ru "Je ne suis pas coupable..." (AA Eremeenkova)

2) Kovalenko, OM Correction des troubles de l'écriture chez les élèves du primaire: méthode d'enseignement.book / OM. Kovalenko.-M, 2008.

3) Drozdova N.V., Zaitseva L.A., Khabarova S.P., Kharitonova E.A. Violations de la parole et de l'écriture: méthode Textbook. indemnité - Minsk: UO "BSPU", 2003.

Disgraphie

La déception est l'incapacité (ou la complexité) de maîtriser la lettre avec le développement normal de l'intellect. Dans la plupart des cas, la dyslexie et la dysgraphie sont observées chez les enfants en même temps, bien que dans certains cas, elles peuvent survenir séparément.

Ces dernières années, le nombre d’enfants atteints de troubles dysgraphiques et dyslexiques a augmenté rapidement. Actuellement, à l’école primaire, près de 50% des écoliers ont des difficultés spécifiques à maîtriser l’écriture et la lecture. Et pour la plupart d'entre eux, ces violations persistent dans les classes supérieures.


Causes de la dysgraphie infantile:

  • troubles phonétiques phonémiques;
  • l'enfant est gaucher;
  • la famille parle deux langues ou plus;
  • problèmes de mémoire, d'attention;
  • absence de formation de représentations visuelles-spatiales et d'analyse et de synthèse visuelles;

Manifestations dysgraphiques:

Le critère principal pour la représentation graphique est considéré comme étant la présence de prétendues "erreurs spécifiques" dans la lettre.

  • omission de lettres, syllabes, mots, leurs permutations;
  • remplacer et mélanger des lettres proches d'articulation acoustique-articulatoire;
  • les caractéristiques des sons correspondants;
  • mélanger des lettres de style similaire;
  • violations de l'accord grammatical et du contrôle des mots dans une phrase;
  • discours égaré

Types de dysgraphie:

1. Dysgraphie articulo-acoustique. Ce type de dysgraphie est basé sur la prononciation incorrecte des sons de la parole, ce qui est reflété dans la lettre: l'enfant écrit les mots comme il les dit.

Un enfant qui a violé la prononciation, en s'appuyant sur sa prononciation défectueuse, la fixe sur la lettre, mais les défauts de prononciation ne sont reflétés dans la lettre que lorsqu'ils sont accompagnés d'une violation de la différenciation auditive, de représentations phonémiques incomplètes.

La dysgraphie articulo-acoustique se manifeste par des mélanges, des remplacements, l’omission de lettres correspondant à des mélanges, des remplacements, un manque de son dans la parole. (Cancer - laque; tunnel de table; scarabée - zuk; tapis - ouatine; cuir - chèvre; bagel - puplik).
Dans certains cas, le remplacement des lettres dans la lettre est conservé chez les enfants même après l'élimination du remplacement des sons dans la parole. La raison en est que les images de sons kinesthésiques sont incomplètes. En prononçant en interne, il n’ya pas de confiance dans l’articulation correcte des sons.

2. Graphiques acoustiques. Disgraphing basé sur une violation de la reconnaissance des phonèmes (différenciation des phonèmes). Ce type de dysgraphie se manifeste par le remplacement de lettres indiquant des sons proches phoniquement, en violation de la désignation des consonnes douces dans la lettre. Le plus souvent sur la lettre sont des lettres mixtes dénotant sifflement et grésillement, voix et sourds, affricates et composants qui en font partie, ainsi que les voyelles O-U, E-I. (“LOVE” au lieu de “LOVE”, “PISMO” au lieu de “PIX”).

Le plus souvent, le mécanisme de ce type de dysgraphie est associé à l'inexactitude de la différenciation auditive des sons, tandis que: la prononciation des sons est normale.

3. Dégraphier sur la base de violations d'analyse et de synthèse de la langue. Le mécanisme de ce type de dessin est la violation des formes suivantes d’analyse et de synthèse du langage: analyse des phrases pour les mots, analyse et synthèse phonémiques et syllabiques.

L'analyse incomplète des phrases au niveau des mots se trouve dans l'écriture continue de mots, en particulier les prépositions; en orthographe séparée des mots, en particulier des préfixes et des racines.
Exemples: PARQUES D'ÉTÉ ET PARCS DE DUT (En été, il y a des bateaux à vapeur sur la rivière), Tandis que vous lavez un chat Wasa et un terrain subique (Dans la maison de la grand-mère, du chat Vaska et du chien Down)

Les erreurs les plus courantes dans ce type de dysgraphie sont les distorsions de la structure des lettres sonores du mot, dues au sous-développement de l'analyse phonémique, qui est la forme d'analyse de langue la plus complexe.

Donnons un exemple de telles erreurs:

  • Les passes de consonnes à leur confluence (DOGI - RAIN, DECKS - JOURS, MAKE - MAKE UP);
  • omissions de voyelles (GIRLS - GIRLS, GENTS - GOES, DOTS - PUSH, KNEWS - KNEWS);
  • permutations de lettres (PEKELKI - DROPPERS, KULKA - KUKLA);
  • ajouter des lettres (RESSORT - RESSORT);
  • sauts, ajouts, permutations de syllabes (WESIPED - BIKE).

4. Dégraphie agrammatique. Ce type de dysgraphie se traduit par des grammatismes dans l’écriture et s’explique par le manque de formation de la structure lexicale et grammaticale de la parole.

Manifestations de dysgraphie agrammatique:

  • difficultés à établir des liens logiques et linguistiques entre les phrases;
  • violation des liens sémantiques et grammaticaux entre phrases individuelles;
  • violations syntaxiques sous forme d'omission de membres de phrase significatifs;
  • grossières irrégularités dans la séquence de mots;
  • inadéquation entre sexe, nombre, cas (inflexion);
  • remplacement de formes par des noms noms nombres pluriels;
  • remplacer les terminaisons de mots;
  • remplacement de préfixes, suffixes (formation de mots).
  • utilisation incorrecte de prépositions, terminaisons, certains préfixes et suffixes, violation de la coordination.

Par exemple: POUR LA MAISON (derrière la maison) GRANGE. ÉCHAPPEMENTS VOLANTS PAYS D'ÉCHAPPEMENT (Les tourelles volent des pays chauds).

5. Dysgraphie optique. Ce type de dysgraphie est dû à l’absence de fonctions visuelles et spatiales et est associé au mélange de lettres dont l’orthographe est similaire.

Lorsque dysgraphie optique observé les types suivants d'infractions de la lettre:

  • reproduction déformée des lettres dans la lettre (reproduction incorrecte du rapport spatial des éléments de la lettre, écriture en miroir des lettres, sous-écriture des éléments, éléments superflus);
  • remplacer et mélanger graphiquement des lettres similaires. au total, on mélange soit les lettres différant d'un élément (n - t, w - i, l - m), soit les lettres constituées d'éléments identiques ou similaires mais disposées différemment dans l'espace (n - n, m - w).

L'une des manifestations les plus vives de la dysgraphie optique est la lettre miroir: l'écriture miroir de lettres, lettre de gauche à droite, que l'on peut observer chez les gauchers, avec des lésions organiques du cerveau.

Formes mixtes de dysgraphie

Les conséquences de la dysgraphie.

La présence de dysgraphie chez les enfants entraîne de nombreuses conséquences tristes dont la gravité dépend de la gravité du défaut:

  • l'impossibilité de maîtriser le programme en russe, en lecture et en littérature
  • difficultés importantes à maîtriser des sujets qui nécessitent des réponses écrites des étudiants
  • la plupart des dysgraphies sont étroitement liées à des problèmes d'assimilation des mathématiques (exprimés sous la forme d'une permutation de nombres en nombres, d'un manque de compréhension des différences entre «plus sur...» et «plus en...», non-assimilation de classes de nombres)
  • les difficultés d'apprentissage entraînent un blocage de l'information et, par conséquent, un retard intellectuel secondaire;
  • problèmes psychologiques (anxiété accrue, épuisement nerveux, manque d'estime de soi)
  • comportement antisocial - 80% des délinquants adolescents sont dysgraphiques.

Les enfants atteints de dysgraphie ont besoin d'une aide correctionnelle spéciale, car les méthodes pédagogiques ordinaires ne permettent pas de surmonter des erreurs d'écriture spécifiques.

Les problèmes de discographie et de résolution peuvent être résolus à l'aide du système d'information de la technologie de la parole.

Le système d’information permet le diagnostic et la correction en ligne des troubles phonétiques et phonémiques chez les enfants.

Parmi les enfants d'âge préscolaire et primaire ayant reçu un diagnostic de troubles de la parole à l'aide du système d'information, plus de 50% des enfants présentant des difficultés de lecture et d'écriture ont été identifiés.

En raison du travail régulier des enfants dans le programme «Technologies de la parole», les violations des processus de lecture et d'écriture de gravité variable chez les enfants sont sensiblement réduites.

La plupart des enfants atteignent un niveau élevé de développement des processus de lecture et d'écriture nécessaires à un apprentissage réussi à l'école.

Les enseignants célèbrent:

  • une nette amélioration des performances,
  • réduire l'anxiété des étudiants
  • augmenter leur estime de soi,
  • augmenter la motivation à apprendre,
  • développement des compétences d'écoute
  • développement de la capacité de concentration,
  • développement de la capacité de concentration,
  • réduire le nombre d'erreurs d'écriture.

L’utilisation du système d’information sur la technologie de la parole peut être à la base de progrès importants pour surmonter les troubles de la parole chez les enfants d’âge préscolaire et primaire.

Présentation de la leçon sur le sujet:
Présentation. "Disgraphs. Exemples d'erreurs sur la lettre"

Le concept de "distinction" est rencontré assez souvent. Mais tous les enseignants du primaire et encore plus de parents savent ce que c'est. Cette présentation indique clairement quelles erreurs sont liées aux graphiques et quelles ne le sont pas. Elle est recommandée aux orthophonistes, aux instituteurs et aux parents.

Télécharger:

Aperçu:

Légendes des diapositives:

Exemples d’erreurs sur la lettre La présentation a été élaborée par: un orthophoniste de la catégorie de qualification la plus élevée Établissement municipal autonome d’enseignement, gymnase №1 Berezenko Irina Evgenievna Kaliningrad

Dans ce travail, toutes les erreurs possibles dans la représentation graphique sont clairement présentées, ce qui aidera l’orthophoniste à aborder le sujet de la «disgraphie» lors d’un discours prononcé à l’OM ou lors de la réunion des parents. Les différentes animations présentées sur les diapositives aideront les enseignants et les parents à mieux comprendre les erreurs liées aux erreurs dysgraphiques.

Dégraphier est une violation spécifique partielle du processus d’écriture, dans laquelle des erreurs répétitives persistantes sont associées à la violation de l’application du principe phonétique d’écriture en position forte dans le mot Groupe d’erreurs dysgraphiques. Remplacement et mélange de lettres. Erreurs optiques. et synthèse

Les consonnes vocales et sourdes, y compris leurs paires molles: les yeux avec une forte échelle de consonnes douces et douces, reflétés dans le mélange de voyelles (verticalement) entre eux: la classe de et alors si je te lyut

Première rangée: Deuxième rangée: Les écoliers qui détectent une violation de la perception phonémique lors de l’examen de la parole orale lorsqu’ils distinguent les sons sonores durs et mous de l’oreille lorsqu’ils détectent une violation de la perception phonémique lors de l’examen de la parole orale.

Erreurs d'écriture visuellement similaires lettres Z de Vgeny ohm E d dans le tapis g Aduga d r

Erreurs de lancement motorisé de l’arbre aux fins de b t Eléments supplémentaires lors de la lecture des lettres. L'échec d'écrire des éléments individuels des lettres. et kol sta ё belek e sh

Mélanges de lettres optiquement similaires sur les branches ch et d de

Le reflet des lettres Z jik spi yu

Lettres manquantes. Insérer des lettres. psitta et tsetok dans une forêt de rasny permutations de lettres, syllabes. Anticipation des lettres. de l'eau

Diagnostics neuropsychologiques, examen de l'écriture et de la lecture d'écoliers plus jeunes. Edité par T.V. Akhutina, OB Inshakova, centre créatif "Sphère", Moscou, 2008 http://officeimg.vo.msecnd.net/en-us/images/MB900234083.jpg http://officeimg.vo.msecnd.net/en-us/images/ MB900406983.jpg http://officeimg.vo.msecnd.net/en-us/images/MB900052704.jpg

Sur le sujet: développements méthodologiques, présentations et notes

Des extraits du document proposé avec un exemple spécifique montrent les critères permettant aux experts d’évaluer la tâche «lettre» dans l’examen GIA en anglais.

Un résumé pour un cours ouvert à l'intention des enseignants, des logopédistes, sur le sujet: "Dégraphie optique et travail sur la résolution des erreurs écrites".

Critères de diagnostic de la dysgraphie.

L'article systématise les erreurs spécifiques et orthographiques (dysorphographiques) de la lettre, qui sont une conséquence de la FFN ou de l'ONR.

Ce tableau contient des exemples d’erreurs grammaticales de la tâche 7 du GEE en russe 11e année.

Un exemple de l'écriture d'une lettre personnelle en 9e année.

Types de dysgraphie (+ exemples) dans le tableau

Type de dysgraphie

Erreurs spécifiques

  • Acoustique articulatoire

l'enfant remplace les lettres correspondant à des sons proches phoniquement (voix sourde, sifflement sifflement, affrication et composants inclus dans leur composition), et désigne également de manière incorrecte la douceur des consonnes dans la lettre ("amour" au lieu de "amour", "piSmo" au lieu de "écriture" ").

Sur la base d'une violation de la reconnaissance phonémique (acoustique)

Ce type de dysgraphie se manifeste par le remplacement de lettres indiquant des sons proches phoniquement, en violation de la désignation des consonnes douces dans la lettre. Plus souvent sur la lettre, des lettres mixtes désignant sifflement et grésillement, sonnant et sourd, affriolées et composants entrant dans leur composition (h - t, h-y, ts-t, ts-s, ssh, zh, b- p, dt, gk, etc.), ainsi que les voyelles de o, e. Le plus souvent, le mécanisme de ce type de dysgraphie est associé à l'inexactitude de la différenciation auditive des sons, et la prononciation des sons est normale (une différenciation auditive plus subtile est nécessaire que pour la parole orale). Dans d'autres cas, les enfants atteints de cette forme de dysgraphie ont une imprécision dans les images sonores kinesthésiques, ce qui empêche le choix correct du phonème et sa corrélation avec la lettre.

Sur la base de violations de l'analyse et de la synthèse du langage

- omission de consonnes à leur confluence (pluie, jours de pont);

- laissez-passer de voyelles (filles-filles, partis, point à point);

- permutations de lettres (poupée Kulka, petites gouttelettes);

- ajouter des lettres (printemps-printemps);

- sauts, ajouts, permutations de syllabes (poids-vélo).

  • Agrammatique

- utilisation incorrecte des fins de cas; des erreurs se produisent non seulement dans des cas particuliers difficiles de déclinaison de noms, mais aussi dans des formes simples, car le processus de différenciation des terminaisons de noms est retardé en fonction du type de déclinaison et est en général incomplet au moment de la scolarisation; utilisation incorrecte du nombre de noms (au lieu du singulier dans la lettre, on utilise souvent le pluriel et inversement);

- difficultés à concilier les noms avec les adjectifs (il existe des erreurs de cohérence dans le genre, la casse, le nombre);

- dans les travaux écrits, les erreurs qui causent des perturbations dans les phrases (erreurs de gestion, coordination) sont courantes;

- difficultés d'expression grammaticale des relations entre objets et processus de la réalité environnante: les omissions et les substitutions de prépositions provoquent une rupture des liens dans les combinaisons de mots et entraînent des erreurs morphologiques.

  • Optique

a) reproductions déformées de lettres sur la lettre (reproduction incorrecte de la corrélation spatiale d'éléments de lettre, écriture en miroir de lettres, écriture sous-jacente d'éléments, éléments superflus); b) remplacer et mélanger des lettres graphiquement similaires. Comme dans le cas de la dyslexie, les lettres qui diffèrent par un élément (PT, LM, AND-W) ou les lettres constituées par des éléments identiques ou similaires, mais situés différemment dans l'espace (VD, E- C) Une des manifestations de la dysgraphie optique est la lettre-miroir: l'écriture-miroir des lettres, lettre de gauche à droite, que l'on peut observer chez les gauchers, avec des lésions organiques du cerveau.

Erreurs disgraphiques et moyens de les surmonter

Avant d'apprendre à lire et à bien écrire, tous les enfants traversent une phase d'erreurs. Quelqu'un en a plus, d'autres moins. C'est un phénomène normal et naturel. Mais comment distinguer les erreurs naturelles des signes de développement de la parole avec facultés affaiblies? Les erreurs disgraphiques - de quoi s'agit-il, pourquoi apparaissent-elles et comment les traiter?

Causes des violations de l'écriture

Il existe plusieurs causes principales de défauts dans le développement de la parole:

  1. Maladies fœtales de la mère, effets de facteurs pathogènes, manque d’oxygène et autres complications pendant la grossesse;
  2. Traumatisme à la naissance;
  3. L'impact des facteurs négatifs dans la petite enfance: méningite, encéphalite, blessures à la tête, lésion de la colonne cervicale;
  4. Socio-psychologique: bilinguisme dans la famille, stress intense;
  5. Négligence pédagogique (ce terme désigne principalement les troubles du développement de l’enfant dus à l’indifférence des parents), un environnement social et linguistique défavorable.

Tous ces facteurs affectent négativement la formation de la parole en général, provoquant diverses violations de la lecture, de l'écriture et de la parole. Tels que: dyslexie, alexie, aphasie, alalia, agraphie et dysgraphie, dyscalculie, sous-développement phonétique et phonémique de la parole, sous-développement général de la parole.

Violations de la lettre

Vous devez d’abord déterminer quelles sont les lacunes de l’écriture.

La disgraphie est une violation sélective de la lettre dans la vision, l'audition et l'intelligence normales, due à la formation insuffisante de fonctions mentales et se traduisant par des erreurs d'écriture persistantes et spécifiques. Pour les défauts graves, les lettres parlent d’agraphie. Qu'est ce que c'est

L'agraphie est une dysgraphie extrême, caractérisée par une incapacité totale à maîtriser les compétences en écriture. Ce diagnostic est généralement posé aux enfants avec le premier niveau de développement de la parole (ne parlant pas, utilisant des mots babblet et onomatopées, gestes, mimétisme) et le second (dans le dictionnaire des enfants, les mots sont souvent utilisés, bien que sous une forme très déformée). Alexia est confrontée à de telles violations graves du développement de la parole, c'est-à-dire son incapacité à maîtriser le processus de lecture.

Séparément, il convient de noter que ces diagnostics peuvent ne pas aboutir avant le milieu de la 2e année. Jusqu'à présent, ils ne peuvent que révéler les conditions préalables à la survenue de violations de la lettre.

Erreurs disgraphiques

Les erreurs spécifiques de la lettre incluent:

  • Difficultés importantes à apprendre certaines lettres;
  • Sauter, réorganiser les lettres, les remplacer par des orthographes similaires, en ajouter de nouvelles;
  • Sauter, réorganiser, remplacer les syllabes;
  • Passer et remplacer les mots;
  • Lettre miroir;
  • Incohérence des mots dans la phrase;
  • Orthographe fusionnée de mots avec prépositions, orthographe séparée d'un mot avec un préfixe;
  • Violation des limites des phrases (il n'y a pas de points dans le texte, ni ils sont incorrects);
  • Ne pas suivre les lignes lors de l'écriture.

Un enfant peut rencontrer un type d'erreur ou tous les types à la fois, selon le degré de violation.

Particularités des erreurs dysgraphiques

La principale caractéristique d'erreurs spécifiques est l'orthographe incorrecte d'une lettre en position forte. «Klat» au lieu de «trésor» peut être écrit par tout enfant ne connaissant pas la règle correspondante, mais «klata» au lieu de «trésor» ne sera écrit que par la dysgraphie. Il en va de même pour les voyelles soumises au stress: "carava" - "vache", "faible" - "fumée". Si vous lisez le texte écrit avec dysgraphic, l'erreur sera entendue, mais l'étudiant lui-même, tout en vérifiant son travail, ne le remarquera le plus souvent pas.

Ces erreurs sont persistantes, c’est-à-dire qu’elles apparaissent de jour en jour. L'aide des adultes, la répétition des règles d'orthographe et la réécriture répétée des devoirs n'améliorent pas le résultat.

Si vous remarquez ces symptômes chez votre enfant ou votre élève, nous vous recommandons de le montrer immédiatement à l'enseignant en orthophonie. Il effectuera un diagnostic complet des fonctions mentales (attention, pensée, mémoire) et de la parole (lecture, écriture, formation des opérations de synthèse et d'analyse du langage, de l'état du vocabulaire actif et passif), et aboutira à des recommandations pour corriger les déficiences développementales.

Prévention des erreurs dysgraphiques

Plus le niveau de développement de la parole chez un enfant est élevé, plus il est probable que des problèmes de lecture et d'écriture ne le touchent pas.

Dès les premières semaines de vie du bébé, lisez-lui des contes de fées, chantez des chansons, récitez des poèmes, parlez-lui. Pourquoi avez-vous besoin de lire des contes de fées et de ne pas les raconter? Chaque personne a un certain ensemble de phrases stables qu’il utilise le plus souvent dans ses discours. Dire quelque chose, l'adulte va les utiliser. Si les parents lisent un conte de fées, ils disent avec des mots «étrangers», enrichissant ainsi le vocabulaire de l’enfant. De plus, en voyant un livre entre les mains des parents, l'enfant dès son plus jeune âge s'intéressera à la lecture.

Essayez de ne pas familiariser votre enfant avec une télévision, un ordinateur, un téléphone, etc. aussi longtemps que possible. Des études ont montré que les enfants qui ont commencé à utiliser des gadgets avant l'âge de 2 ans ont eu plus de difficultés à enseigner l'alphabétisation. Cela est dû au fait que les enfants sont habitués à faire clignoter constamment des images lumineuses à l'écran. Il leur est difficile de se concentrer et de garder longtemps leur attention sur des caractères imprimés fixes.

Développer la motricité fine de l'enfant et la capacité de naviguer sur une feuille de papier. Divers outils de dessin sont parfaits à cet effet: crayons de cire, peintures au doigt, aquarelle.

Comment traiter les violations de lettre

Comment traiter les troubles de l'écriture s'ils surviennent encore? Selon les raisons de l'apparition des défauts et le degré de leur manifestation, un spécialiste sera en mesure de traiter les disgraphes ou un travail complexe de plusieurs sera nécessaire. Si les faiblesses de la lettre apparaissent dans le contexte du bilinguisme dans la famille, un orthophoniste compétent suffira à corriger une telle violation. Si la négligence pédagogique ou le développement insuffisant des fonctions mentales sont à l'origine du désaccord, alors l'orthophoniste de l'enfant devrait être dirigé vers un professeur de correction. Si l'étudiant a d'autres maladies (myopie, perte auditive, scoliose), il est nécessaire qu'il soit examiné à nouveau par les médecins traitants. Avec cette violation, vous devez consulter un neurologue. Il peut révéler des problèmes neurologiques supplémentaires qui devraient être résolus.

Orthophoniste, enseignant de correction, psychologue, neurologue - chacun d'entre eux sera engagé dans le traitement et la correction des violations dans son domaine d'activité. C'est cette approche intégrée qui fournira les meilleurs résultats de traitement.

Erreurs dysgraphiques de correction orthophonique

La parole et la science de la parole s'intéresse à l'étude des troubles de la parole et de la voix; par conséquent, la majorité des travaux visant à corriger ces défauts reposent sur l'orthophoniste.

Tout d'abord, l'orthophoniste devrait corriger les erreurs de prononciation du son, c'est-à-dire donner à l'étudiant la prononciation correcte de tous les sons (dans ce cas, non seulement le «son» devrait être correct, mais également le mouvement de l'appareil vocal au moment où le son est prononcé).

Développement des compétences en analyse et synthèse sonores, alphabétiques et alphabétiques. C'est-à-dire la capacité de distinguer un son d'un autre, de relier correctement les sons aux lettres, de comprendre quel son (ou quelle lettre) d'un mot se trouve au début, au milieu, à la fin. Exemples d’exercices: l’orthophoniste appelle une chaîne de mots et l’élève doit saisir la plaque signalétique lorsqu’il entend un mot commençant par un son donné; écrire dans le texte tous les mots contenant la syllabe donnée; entrez la lettre manquante, syllabe; faire une paire de mots qui diffèrent par un son d'opposition (vernis d'écrevisse, rosée). Cette étape s'accompagne également de tâches d'élaboration de schémas de mots, de phrases.

Enrichir le vocabulaire actif et passif. Cette étape comprend obligatoirement des exercices: pour la formation de mots nouveaux de différentes manières: sélection de mots à une seule racine, mots changés parfois (en train de se battre - nous allons nous battre), nombres (vert - vert), accouchement (debout - debout - debout); utilisation de mots généralisants (en un mot: pomme, fruit de la poire; trouvez et écrivez le mot superflu: chien, vache, renard).

La prochaine étape du travail comprend des tâches de développement des compétences grammaticales, c’est-à-dire de la compréhension du sens des prépositions, de la capacité de construire des phrases, d’un texte cohérent. L'orthophoniste peut proposer à l'étudiant de résoudre les tâches suivantes: élargir la phrase ou, au contraire, la raccourcir; Construisez une phrase sur une image de l'histoire et écrivez-la; coloriez le chat assis près de la chaise.

Le développement d'un discours et d'une écriture cohérents. L'enfant doit écrire le texte sur une série d'images. écrire un essai sur le plan proposé.

Faire face à la dysgraphie est difficile. Cela nécessitera de nombreuses années de cours réguliers.

Vaincre l'agraphie

Avec ce diagnostic, il y a toujours des problèmes connexes - alexia et sous-développement de la parole en général. Correction des violations de données orthophoniste commencera par le développement de la parole orale, la mise en scène des sons, l'expansion du dictionnaire. Ce n'est qu'après un travail préparatoire approfondi, qui prend plusieurs années, qu'il commencera à développer ses compétences en écriture et en lecture. Le plan de cours comprendra les étapes énumérées ci-dessus.

Quelle école choisir: discours ou régulier?

Les parents dont les enfants ont des difficultés à lire et à écrire, les enseignants ou l'école peuvent recommander de rendre visite à la commission psycho-médico-pédagogique de l'enfant (PMPK).

PMPK regroupe plus de 10 spécialistes différents, parmi lesquels un psychologue, un pédopsychologue, un orthophoniste, un oculiste, un spécialiste en ORL, un neurologue, un psychiatre pour enfants, un orthopédiste, un chirurgien. Ils examineront soigneusement l’enfant et tireront une conclusion qui inclura des recommandations sur le parcours éducatif de chaque élève.

Si l’on recommande à l’enfant d’étudier dans une école de parole, il est préférable de choisir une telle école. Dans un établissement d'enseignement spécialisé, un programme prend en compte la présence de violations de la lettre et du discours des étudiants, ainsi que la charge mesurée. Le personnel comprend tous les spécialistes nécessaires, des cours de rattrapage supplémentaires sont organisés. L'élève ne sera pas stressé à cause des mauvaises notes, des réprimandes des professeurs ou du ridicule de ses camarades.

Une alternative à une école de discours peut être une classe de discours correctionnel dans une école d'enseignement général.

Les erreurs disgraphiques peuvent être surmontées si vous demandez l'aide d'un professionnel à temps. Seul un orthophoniste sera en mesure de poser un diagnostic précis et d'élaborer un plan individuel pour les travaux de correction. Ne retardez donc pas la visite chez le spécialiste.

Disgraphia. Exemples d'erreur et méthodes de correction

Centre de formation de la capitale
Moscou

Olympiade de distance internationale

pour les enfants d'âge préscolaire et les élèves de la 1re à la 11e année

Description de la présentation pour chaque diapositive:

Développé: orthophoniste Sidorova N.N. EXEMPLES D'ERREURS SUR UNE LETTRE ET PROCÉDÉS DE DISGRAPHIE DE CORRECTION

Les consonnes sonores et sourdes, y compris leurs paires douces: la voix d'un selekan shkazki k z z F F Les consonnes dures et douces, reflétées dans le mélange de voyelles (verticalement) entre elles: un morceau de syrlyut de haute qualité. Cliquez sur le champ de diapositive - animation.

Erreurs d’écriture visuelles ressemblant à des lettres Zvgeniy uom E d vagaduga dr «Cliquez» sur le champ de diapositive - animation. La flèche bleue - en bas à droite - permet de revenir à la diapositive 3.

Types de dysgraphie 1. Forme articulo-acoustique de la dysgraphie. Un enfant qui a une violation de la prononciation du son, s'appuyant sur une prononciation incorrecte, la répare sur la lettre. En d'autres termes, il écrit comme il dit. 2. Forme dysgraphique acoustique. Cette forme de dysgraphie se manifeste par le remplacement de lettres correspondant à des sons proches phoniquement. Cela se manifeste également par la désignation incorrecte de la douceur des consonnes dans la lettre: «lettre», «lubit», «douleur», etc. 3. Dégraphier sur la base de violations d'analyse et de synthèse de la langue. Les erreurs suivantes sont les plus caractéristiques de cette forme de dysgraphie: omission de lettres et de syllabes, réarrangement de lettres et (ou de) syllabes, sous-écriture de mots, écriture de lettres supplémentaires dans un mot (cela se produit lorsqu'un enfant prononce un son pendant très longtemps, (ou) syllabes, concomination - dans un mot, les syllabes de mots différents, l'écriture continue de prépositions, l'écriture séparée de préfixes (“tableau”, “sur le pied”). C'est la forme la plus courante de dysgraphie chez les enfants atteints de troubles de l'écriture. 4. Dégraphie agrammatique. Associé au sous-développement de la structure grammaticale de la parole. L’enfant écrit agrammatiquement, c’est-à-dire comme si elle était contraire aux règles de la grammaire («beau sac», «journée amusante»). Les agrammatismes écrits sont notés au niveau des mots, des phrases, des phrases et du texte. 5. Dysgraphie optique. La représentation graphique est basée sur la formation insuffisante de représentations visuelles-spatiales et sur l'analyse et la synthèse visuelles.

Erreurs de démarrage du moteur delka panet b t Les éléments lors de la lecture des lettres. L'échec d'écrire des éléments individuels des lettres. ikola steklebok e sh Cliquez sur le champ de la diapositive - animation. Flèche bleue - en bas à droite - revenir à la diapositive 3

1. Le jeu "Clap - top." Écoute les mots. Si le mot commence par le son de G, frappez-le, et si c'est avec le son de K-topni. 2. Écoutez les mots. Si vous entendez des mots avec le son G, écrivez un signe + un crayon bleu dans la cellule du tableau et si avec le son K, écrivez un signe bleu. 3. Rayez les mauvaises lettres. Notez les phrases. Art (i) (o) pa et Al (i) (o) chantent leurs chansons préférées. Sur le mur (e) (o) ze grachy, tordez le confortable gn (g) (o) zda. 4. Exercice "Remplacer la lettre." Baril - _ochka, maison - _th, splash - _blash, mole - _moth.

Lettres manquantes. Insérer des lettres. renard et tsétok dans la forêt rouge Permutation de lettres, syllabes. l'ancien chauffeur au pack ria

L'image miroir des lettres Zzhik descendante est marquée par un «clic» sur le champ de la diapositive - animation. Flèche bleue - en bas à droite - revenir à la diapositive 3

“Nous distinguons des lettres similaires” 1. Débrouillez ces verbes. Suivez l'écriture des lettres, la désignation du cryptage. p-2, t-3 3 2 2 3, 3, 3, 3 2 3, 3 3 3 3 3, 3 2 3, 2 somn, 2 2 3 3. 2. Déchiffrez et écrivez les phrases О3 3О2о3а ко2ы3 2lyl 2o 2olya le3i3. 3. Déchiffrer les mots, où la lettre "d" -, "b" - pointe et pointe, e oreille, u ezhal. 4. Faites et écrivez des phrases à partir de ces mots. Insérez les lettres b et d. _A_ushka, gri_y, _etyam et, _rusniku, sobled.

«Bataille navale» A B D A 1 phares Soleil du soleil mordu 2 mois Duk Ra yule 3 à 4 heures Kushi Swee Ob Ruc

"Les lettres sont collées." Sklcrolro nlallstlullpilt zlillmlal. L'hiver arrive Laesa au paolae baudauata baealyamai. La forêt et le champ seront blancs.

"Amis - les mots" L'oiseau survole le ciel. Sur la table est une pomme rouge. Sur le village a grandi prune douce. Et Alla a fleuri une rose. Le professeur écrit au tableau.

"Textes Sans Frontières" Ecureuils. Encens résine Uspereysosnyj saute le lait de chaux en enlevant les toppers gris moelleux. Rousses, pointes, queues de PVC. Répondez aux nostalgiques cachés dans le désert. Ils sont un printemps lumineux.

Typologie des erreurs dysgraphiques

I. Erreurs au niveau des mots.

1. L'omission de lettres (nezd - nids, murmures - rumbles, dictée - dictée, vdrg - tout à coup).

Conclusion: le plus souvent l'omission des consonnes est constatée dans les endroits où il y a leur confluence.

NB: Le plus souvent, la concordance des consonnes au début d'un mot est rompue. Cela est dû au manque de formation de la structure syllabique du mot et de l'analyse du phonème. Et l'omission d'une consonne à la fin d'un mot est due à deux raisons:

a) absence de formation d'audition phonémique (l'enfant doit entendre jusqu'au bout: se baigner); b) I.N.Sadovnikova: la consonne finale peut disparaître si le mot suivant commence par la même consonne (baigner les oursons, il est venu avec sa patte).

2. voyelles de passage (entier - entier, cheval - cheval, atelier - profession); Elizii sur la lettre - l'omission de voyelle formant syllabe; l'enfant ne différencie pas le nom de la lettre et le son du son (l'enfant pense que sha est une lettre: le cheval est une violation du son, l'analyse du phonème, l'enfant ne différencie pas les concepts de "son" et de "lettre".

3. Remplacements (paraphasies littérales écrites):

- un personnage opto-spatial (la boîte est un accord, il a été battu, peut, mogush, a eu peur, a eu peur, les joyeux étaient des serviteurs);

- paraphasie acoustique (remplace le sifflement dans la voix - surdité: lièvre - trempé, fondu - décongelé, bosquet - rocha, vécu - cousu, chaîne - sepochka, petit pas - chazhok);

- articulatoire (vache - cola, cargo - œil - un reflet des erreurs de langage oral écrit (par R.Ye. Levina)

NB: le plus souvent sur la lettre, des erreurs phonétiques sont observées (en raison de l'absence de processus phonémiques) et se manifestent sous la forme de remplacements de lettre, désignés par des motifs acoustiques similaires, «contour».

4. Anticipation (assimilation): à travers - skzoz, letter - mismo, parents - rodmymi, invités - prigrasili, sont venus - nastustila, dans la pièce - dans la pièce;

assimilation ascendante - le premier son supprime le suivant (nastoti, affectate);

assimilation descendante - le son suivant supprime celui qui se trouve devant (virgule, mismo).

5. Réarranger les lettres par endroits: dictée - dintak, diktant (non fréquence).

6. Ajouter une lettre supplémentaire: tit - Sinitsa (il y a t dans le son de t), Decor, Medveditza.

Ii. Erreurs au niveau de la syllabe.

1. Sauter des syllabes: vaches - douves, porc - sva (violation combinée), raccroché - les répandre.

2. La violation du programme de syllabes linéaire du mot (permutation) n’est pas une fréquence.

3. Ajouter une syllabe supplémentaire (souvent des bègues - perseveral): wavarot.

III. Au niveau des mots.

1. Rupture de mots déraisonnable dans certaines parties (généralement par des éléments morphémiques): Décembre est arrivé sur une rivière gelée, ils ont été gelés (le préfixe est souvent écrit séparément), c'est une mouche - l'enfant isole des mots familiers, souvent avec des mots avec une nouvelle sémantique.

2. Erreurs de nature combinée: l'animal est commun, le fruit est le palbi, la chaume est le gin, il donne le jouet, toute la journée est le cyclo, la ferme collective est la chalcose.

Iv. Erreur au niveau de la proposition.

Chshklygrop - congère de neige à l'école.

1. non-respect des normes graphiques de la phrase; manifesté en deux versions:

1) l'enfant ne respecte pas l'espace typographique (entre les mots);

2) l’enfant ne met pas de signes indiquant le début ou la fin de la phrase, c’est-à-dire tous sans un point, avec une petite lettre;

2. L'omission de mots significatifs (l'omission de certains mots ne peut pas changer la sémantique d'une phrase et l'omission d'autres modifiera de manière significative le sens d'une phrase): Pushkysta...

3. Anticipation dans la phrase: petit Olenky;

4. Erreurs au niveau grammatical: Sheraya Sheika reste sur les rivières.

V. Erreurs au niveau du texte.

Deux groupes d'erreurs:

I. Erreurs de nature logique. Violé la logique de présentation. Ces erreurs peuvent apparaître différemment dans le texte écrit:

1) à mesure que l'omission d'un segment sémantique, puis l'apparition d'un vide sémantique, crée un «puits sémantique», la logique s'effondre; une logique de programme écrite peut être perturbée en raison d'une violation de la séquence de phrases, en raison de la persévérance de segments individuels du texte - le même segment apparaît sans fondement dans des endroits différents; Des erreurs logiques surviennent lorsque les enfants ne peuvent pas choisir les mots justes.

2) les erreurs de langage typiques: lorsqu'une partie de la phrase n'est pas en accord avec l'autre sur le plan du sens:

a) structurelle (la structure de la phrase s'effondre à cause de l'omission de mots significatifs (Evpaty a balancé et coupé Hostovruma (quoi?)...) ou du mauvais ordre des mots dans la phrase (casque en métal dans une robe tatare, un chapeau de fourrure.);

b) de nombreuses erreurs grammaticales (cette image peut servir d’illustration à l’histoire d’Evpatiy et de Kolovratiyu. Le stigli ennemi sur le terrain et il portait un courrier en métal.).

I.N.Sadovnikova: Écriture fréquemment combinée de prépositions et écriture séparée de préfixes. Parallèlement à cela, les difficultés du choix différencié des prépositions sur la lettre sont notées (Wax se démarque sous les bannières.)

Un orthophoniste qualifie les erreurs dans une lettre avec deux objectifs:

1) identifier les erreurs typiques inhérentes à cet enfant;

2) Sur la base de la typologie des erreurs, l'orthophoniste décrit la structure du plan de travail prospectif.

La structure de la lettre est très compliquée. Une lettre est une activité symbolique. Un symbole est tout ce qui dépasse le cadre de la réalité objective (objectivité): lettres, images graphiques. S'il ne s'agit pas d'une réalité concrète, il est nécessaire que le niveau d'attitude consciente soit élevé. Cela commence par un motif. L'écriture est une forme de langage symbolique et artificielle, un enfant ne comprend pas pourquoi il est nécessaire d'écrire. Examen de P.R. permet de parler de différentes formes de violations. Il y a deux approches:

1) Disgraphie - violation de la langue écrite (R.Ye. Levin);

2) Disgraphie - la décomposition de la parole chez les aphasiques.

Méthodes d'orthophonie pour surmonter la dysgraphie.

Si vous consultez le manuel d’orthophonie de Volkova, vous pouvez voir que les troubles de l’élocution, tels que la dysgraphie et la dyslexie, sont décrits de manière autonome, et que la technique est présentée de manière générale, c.-à-d. C'est un problème non résolu en orthophonie.

La structure du travail (contenu) est divulguée par plusieurs auteurs:

1) Alla Vasilievna Yastrebova «Correction du langage d'élèves d'une école polyvalente»;

2) Irina Nikolaevna Sadovnikova a soutenu sa thèse sur ce sujet;

3) Lyudmila Nikolaevna Efimenkova propose de vrais exercices qui montrent à un orthophoniste qu'il doit se concentrer sur le programme, qu'il travaille en tandem avec l'enseignant, mais que seules les méthodes sont différentes.

4) Raisa Ivanovna Lalaeva a développé une partie théorique sous l’aspect méthodologique.

A.V. Yastrebova, élève de R.E. Levina et représentant de son école, estime qu'une violation de l'écriture et de l'écriture est due à une violation de la parole. Mais c’est l’école de R.Ye.Levina, et B.M. Grinshpun pose la question suivante: si un enfant a la dysgraphie, mais qu’il n’ya pas de trouble de la parole, pourquoi en est-il la cause? Mikhail Efimovich Khvattsev estime également que la dysgraphie est causée par une violation de la parole (la langue liée à l'écrit est une dysgraphie provoquée par une violation de la prononciation du son).

Sur la base de ce point de vue, A.V. Yastrebova propose à l'orthophoniste de travailler sur la résolution des violations de la lettre en trois étapes, l'auteur attribuant chaque étape à une classe spécifique de formation.

Sur Étape i L'orthophoniste devrait se concentrer sur le sous-développement phonétique-phonémique. À cet égard, un orthophoniste doit faire face à des tâches spécifiques (plan à long terme):

1. Le développement de l'audition phonémique.

2. Surmonter les violations de la prononciation du son:

a) régler les sons;

c) l'introduction des sons corrects à la parole.

En raison de la présence de cette tâche, les types de professions sont distingués:

- leçons individuelles (principalement avec les étudiants de la 1x). Dans la disposition régissant le travail d'un orthophoniste, il est écrit qu'un orthophoniste est obligé, en premier lieu, de suivre des cours d'orthophonie pour les enfants dont l'état de parole gênera la maîtrise de la lettre. Dans le cadre de la formation pratique, la plupart des chercheurs écrivent que le type le plus courant de dégraphisme est l’acoustique (en tokareva), d’autres noms: phonémique (en khvattsev), articulation acoustique (dans le manuel). C'est la dysgraphie la plus fréquente à l'école. Un orthophoniste distingue nécessairement un tel groupe d’enfants. Lorsqu’elle regroupe des enfants, elle repose sur le principe de la prise en compte du mécanisme de la violation et du fait que la majorité des enfants qui viennent à l’école (1kl.), L’audition phonétique n’est pas formée, son développement devient donc une tâche urgente.

L'orthophoniste doit se rappeler que la majorité des tâches éducatives (95%) sont perçues à l'oreille par l'enfant. Ceci s’applique à la lettre, car Le type de travail avec les enfants le plus courant est la dictée auditive.

Les tâches d'automatisation des sons sont résolues dans les classes de sous-groupes. Ce type d'organisation de cours d'orthophonie est donc inclus dans le plan de travail général. Et la tâche de différenciation des sons est résolue sur les premières classes. Selon la «Disposition sur le travail d'un orthophoniste dans le centre d'orthophonie d'une école d'enseignement général», des classes de sous-groupes réunissent des enfants pour 2 à 4 personnes, des groupes frontaux pour 4 à 6 personnes. Dans le même temps, les groupes ne sont pas nécessairement issus d'enfants d'une classe (c'est possible par parallèle).

3. Formation de l'analyse du son lettre.

Formé sur la base d'une audition phonémique et d'une prononciation correcte du son. Cette tâche est également prise pour les premières classes. D'où le décalage horaire. Frontal et sous-groupes - 35-40 minutes, individuel - 15 minutes.

I. Stage s'adresse aux élèves de première année.

Ii. Étape. Surmonter le sous-développement lexical et grammatical.

Il y a des tâches spécifiques:

- à ce stade, le défaut d'élocution est principalement résolu: le grammatisme de la parole orale. L'orthophoniste concentre son travail sur l'écriture et la 2e année est un programme plutôt difficile. En 2e année, la morphologie apparaît, pour laquelle les enfants ne sont pas prêts. Les premières règles complexes émergent et l'enfant entre en contact étroit avec la théorie du langage;

- maîtriser la morphologie et la composition morphémique du mot - C'est la capacité d'analyser le dispositif morphémique du mot.

Iii. Étape. Le développement d'un discours cohérent.

Cette tâche incite l’orthophoniste à travailler avec des élèves de 3e année.

- apprendre aux enfants à inventer eux-mêmes des histoires (pour cela, ils ont enseigné aux enfants des groupes les plus âgés);

- Apprenez aux enfants à analyser des textes tout prêts (sans poser de questions sémantiques sur ce qu'ils ont lu - le héros a bien ou mal joué):

1) l'analyse du texte suppose que l'enfant doit apprendre à identifier les parties sémantiques du texte et à comprendre pourquoi l'histoire est divisée en de telles parties;

2) l’enfant doit apprendre à mettre le texte en tête parce que on pense que le titre (correctement choisi) reflète l’idée principale de l’histoire ou du texte - c’est un prédicat du premier ordre;

3) l’enfant doit être capable de mettre en vedette chaque partie de l’histoire et, à la suite de ce travail, il est supposé qu’il peut établir de manière indépendante un plan pour le texte final et, sur la base de ce plan, passer au discours écrit et écrire la présentation originale, puis la composition.

Il s'agit d'un plan de travail en perspective de A.V. Yastrebova, construit en fonction de l'état du discours oral des étudiants. Mais tous les auteurs ne sont pas d'accord avec la répartition des étapes. Beaucoup d'auteurs pensent que, d'une part, ces étapes ne suffisent pas et, d'autre part, ils ne sont pas d'accord avec leur localisation.

Le plan de travail à long terme avec un groupe d'étudiants atteints de disgrafii.

(Ce plan est de nature synthétique, c’est-à-dire qu’une partie est tirée de I.N. Sadovnikova + petit à petit de tout le monde - selon V.V. Vorobevoy)

I. Formation du discours oral.

(Elle prévoit écrire).

1. Normalisation de la structure sonore du mot.

A. Léontiev a déclaré que la structure sonore de ce mot ressemblait à une pièce de monnaie qui présente deux faces: d'une part, l'ouïe phonémique, d'autre part, la capacité de prononcer correctement les sons de la langue maternelle. Par conséquent, nous entendons le développement de l'audition phonémique et la normalisation de la prononciation du son.

2. Formation du discours phrasal.

N.I. Zhinkin: toute phrase a deux plans: structure (ordre linéaire) et quantité.

a) apprendre la programmation de la phrase - vaincre l'agrammatisme structurel (choisir le bon nombre de mots, mettre dans la bonne séquence linéaire);

b) apprendre à combiner les mots selon les lois de la grammaire, de sorte que l'enfant ne dise pas que le poisson n'a pas d'yeux (réconcilier les mots, travailler les constructions de cas - contrôler).

3. Formation des compétences et des capacités de la parole cohérente.

La technique est étape par étape, nous élaborons toutes les actions et obtenons un discours cohérent.

Ii. Le développement des représentations temporelles.

Une lettre est une méthode de correction de la parole avec un système de symboles graphiques. Le contenu de cette section découle de cela: la parole orale coule dans un espace temporaire, et puisque la parole écrite suit la parole, il devient nécessaire de développer des représentations temporelles. Il faut également apprendre à reconnaître les caractères.

Iii. Le développement de représentations opto-spatiales.

Iv. Le développement de la différenciation optique-spatiale.

Dans ces sections sont formés les préalables.

V. Formation des opérations d'analyse lexico-sémantique.

Nous apprendrons aux enfants à diviser le discours audible en composants sémantiques distincts: les mots, pour apprendre à analyser des phrases audibles.

Vi. Formation de l'analyse des phonèmes.

VII. Opérations de formation analyse morphémique.

Viii. Formation du contrôle sur la lettre.

(À cet égard, les enseignants et les orthophonistes n'aiment pas beaucoup la section - la formation de l'analyse postopératoire).

Stade I - ne vous arrêtez pas.

Étape II. Le développement des représentations temporelles.

I.N.Sadovnikova écrit que, pour former des représentations temporelles, il est nécessaire de s'appuyer sur les représentations réelles de l'enfant. Il est donc nécessaire de commencer à former des représentations temporelles en différenciant les notions de «senior-junior» et, à partir de celles-ci, de développer de telles représentations dans lesquelles temps: grand-père, père, fils, frère, puis procédons à l'assimilation de concepts typo-temporels, tels que le jour (et là encore, nous établissons une séquence temporelle linéaire: matin, après-midi, soir). Puis: semaine, mois, année. Après cela, l’orthophoniste fixe les idées sur les saisons, sur leur séquence linéaire. Après cela, l’orthophoniste consolide et différencie les concepts temporels. Dans un premier temps, il est nécessaire de clarifier les idées sur la signification de concepts tels que: - hier, demain;

alors: - ce sera;

- dernier (année, mois, semaine, jour);

Étape III. Sur la base du développement d'idées temporaires, l'orthophoniste commence à former des représentations spatiales chez l'enfant, se souvenant des mots de L.S. Vygotsky selon lesquels toute parole écrite s'écoule dans l'espace. Les études menées par Simernitskaya ont montré que 40% des enfants d’âge scolaire n’ont pas de mécanisme latéral (il s’agit d’enfants gauchers ou cachés gauchers), c.-à-d. différenciation fonctionnelle des hémisphères.

Des recherches menées par I.N.Sadovnikova ont montré que la majorité des élèves présentaient une atteinte latérale (le principal est à droite et que le principal est à gauche), ce qui entraîne une discoordination. Par conséquent, il est nécessaire de développer des représentations spatiales avec un programme clair, mis en œuvre de manière cohérente:

1. Tâche: former la notion de «droite - gauche» chez un enfant.

A. Kornev, dans son livre «Les fondements psychologiques des violations d'une lettre», a écrit que le point de vue de R.E. Levin n'était pas confirmé. Et les chercheurs occidentaux écrivent qu'il existe une dysgraphie et une dyslexie congénitales. Et en fait, apparemment, ce sont des mécanismes hérités du fonctionnement des systèmes physiologiques. C’est ce qui se passe dans le travail avec des enfants (par exemple, le discours de l’enfant est exprimé en nord et transféré d’une école secondaire à une autre langue parce qu’il n’est pas bien orienté dans l’espace. Le chercheur lève la main droite et demande à l’enfant de faire de même. lève la gauche). Beaucoup d'enfants héritent d'un mécanisme qui ne forme pas d'orientation dans l'espace et les parents manquent ce moment dans le processus d'éducation (plus tôt, à l'époque tsariste, de nombreux soldats entrant dans l'armée ne savaient pas où il se trouvait et où il se trouvait, ils n'avaient donc qu'une jambe foin attaché, à l'autre - paille, et au lieu des commandes "gauche" ou "droite" commandé "foin" ou "paille").

Afin de mémoriser et de différencier les notions de «droite-gauche», vous devez utiliser un truc mnémonique spécial: un «fascinateur» (la main droite est la droite, elle se nourrit, porte des poids, etc., la gauche est paresseuse). Basé sur la différenciation de ces concepts, l’orthophoniste commence à former des représentations dans motif Le corps de l’enfant et porte une attention particulière à l’orientation du corps de la personne opposé à la personne assise ou debout (test de Hadd). L'homme lui-même est un point de référence pour l'orientation dans l'espace, il analyse l'espace par rapport à lui-même.

2. Objectif: apprendre à un enfant à naviguer dans un petit espace, c.-à-d. apprenez à l’enfant à analyser l’espace le plus proche de lui, c’est pourquoi nous fixons les concepts à droite, à gauche, en bas, en haut, en avant et en arrière. Parallèlement à cela, nous apprenons à nous orienter dans l'espace non seulement par rapport à nous-mêmes, mais également à un autre sujet. Ensuite, nous procédons à l’orientation dans le «grand espace», c’est-à-dire par rapport à un autre objet (Les gars, regardez par la fenêtre et nommez tous les objets situés à droite de cet arbre. Regardez la photo et nommez les jouets que vous voyez dans la fenêtre de droite.).

Le développement de la sémantique des prépositions revêt une grande importance. V.K. Orfinskaya a résolu ce problème et a écrit que les écoliers qui se méfiaient de la dysgraphie devaient se familiariser avec la représentation conventionnelle, schématique et symbolique des prépositions. De telles représentations schématiques des prépositions ne peuvent être proposées qu'aux écoliers, une attention particulière étant accordée à la propédeutique de la dysgraphie, deux groupes de prépositions sont sélectionnés: les prépositions simples et complexes. Sur les prépositions simples (dans, sur, sous, ci-dessus), il est commode d'indiquer le but de la préposition - la préposition indique la relation d'un objet à un autre. Le groupe de prépositions complexes est sélectionné en tenant compte de deux nécessités: a) les préparations qui caractérisent l’arrangement linéaire des segments de la langue écrite (avant, après, après) sont élaborées;

b) prépositions nécessaires à la formation de la conception lexicale et grammaticale de la parole orale (k, d, c). De telles excuses de sous, en raison de - travail à l'école.

3. Objectif: apprendre à un enfant à naviguer sur une feuille de papier. Les auteurs proposent différents types d'exercices (mettre une croix à la droite du cercle, un point à la gauche du cercle, etc.). Ce travail est associé à un entraînement ou à la sécurisation du comptage (tracer un cercle, compter 5 cellules à droite et mettre un point final, etc.).

À ce stade, l'orthophoniste fait très attention à l'identification des graphèmes (lettres). On propose aux enfants des exercices sur la reconnaissance des lettres imprimées en premier lieu, car ils sont plus rapidement reconnus par l'œil (l'œil humain s'accroche, fixe la jonction des éléments). Une lettre imprimée est reconnue deux fois plus vite qu'une lettre manuscrite. Ensuite, l'orthophoniste apprend aux enfants à reconnaître les graphèmes dans des conditions de bruit (lettres écrites en pointillés ou à l'envers, croisées avec des lignes de configurations différentes, etc.). Sur la base de ces compétences, nous procédons à la mise en œuvre des tâches de la prochaine étape.

Étape IV. Le développement de la différenciation optique-spatiale.

L'alphabet russe est simple, mais les lettres sont similaires dans leurs portraits spatiaux (il y a 5 groupes de similitudes). A ce stade, il est nécessaire de montrer visuellement aux enfants qu'en général toutes les lettres sont construites à partir des mêmes éléments, mais que le résultat est des lettres différentes. Pour ce faire, l’orthophoniste propose obligatoirement aux enfants des exercices sur la construction des lettres. Dans ce cas, il est d'abord proposé de rappeler quelles lettres sont constituées de deux éléments (L, G, T, X), puis de construire des lettres de trois éléments (A, H, P), puis de quatre (M, W).

NB: à ce stade, nous n'utilisons pas d'éléments arrondis, nous construisons des lettres uniquement à partir de bâtons.

Nous incluons ici des exercices sur la transformation des lettres (transformation d’une lettre en une autre). Grâce à ces exercices, l'orthophoniste apprend aux enfants à trouver non seulement des similitudes graphiques et spatiales, mais également à rechercher la différence.

NB: Il est important que ce travail soit accompagné d’un discours (rapport verbal de l’enfant), car ce travail est souvent effectué en silence par les enfants. L’accompagnement de la parole aide l’enfant à se souvenir de la lettre pendant longtemps, c.-à-d. mettez-le dans la mémoire à long terme.

Dans cette section, l'orthophoniste travaille sur la cinétique de la main.

I.N.Sadovnikova ne partage pas le point de vue selon lequel les lettres de substitution telles que b - g, et - y, o - a sont qualifiées d'optiques, il s'agit d'erreurs dues à la cinétique de la main (cinétique) - la similitude de l'écriture du premier fragment. Par conséquent, les enfants sont invités à se caresser, à écrire des lettres dans l’air (dans l’espace), à ​​éclore, à couper. L'orthophoniste forme la gnose visuo-spatiale avec diverses méthodes (exercices de corrélation du fragment manquant avec l'illustration, nécessaire non seulement pour le contenu, mais également pour la forme).

Le plan à long terme est divisé en deux parties: de la section I à la section IV - Opérations propédeutiques, et nous en arrivons maintenant aux types d’analyses qui fournissent le type d’écriture.

Base méthodologique (théorique, scientifique) pour la formation de tout type d'analyse.

L'analyse, du point de vue de la formation d'une action d'apprentissage, consiste à effectuer une action volontaire afin de comprendre la structure de la parole (isolement d'un segment d'un flux de parole). Exemple: lorsqu'un petit enfant apprend à parler, il maîtrise d'abord la structure syllabique d'un mot (à l'âge de 5 ans: «Quel mot as-tu dit?» - une lanterne - «Combien y a-t-il de morceaux dans ce mot?»).

La première activité se forme spontanément (et combien de pièces?) - il s’agit d’une activité intentionnelle et délibérée. D.B. Elkonin: l'analyse est la capacité à effectuer une action de conscience volontaire (la région temporale, ainsi que le centre olfactif - la forte influence des odeurs, en particulier sur les hommes - leurs zones associatives et leur activité motrice faiblissent) dans la manière dont la parole est organisée; par conséquent, tout type d'analyse est ciblé. Un tel degré de connaissance de la maîtrise de la parole orale n’exige pas (?).

A.N. Gvozdev dans son livre «Questions pour l'étude du discours de l'enfance» écrit que, dès l'âge scolaire, un enfant apprend non seulement sa langue maternelle, mais peut également reproduire de subtiles différenciations grammaticales, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il réussira à apprendre à l'école. L.S. Vygotsky et d'autres auteurs estiment que la scolarisation exige que le monde de l'enfant soit clairement divisé en deux mondes: le monde des objets et le monde des mots. Seule une telle division permet d'aborder, pour commencer à comprendre, l'organisation de la parole, c'est-à-dire divers types d'analyses. La tâche de l’enseignant est difficile, car LS Vygotsky écrit que le mot n'existe pas pour l'enfant en tant qu'élément indépendant. C'est une propriété du sujet. Et si le mot n’est pas un élément indépendant, écrit le psychologue Egorov, l’enfant vient à l’école avec des idées très vagues et peu claires. L'imprécision se manifeste par le fait que l'enfant ne différencie pas les concepts de base nécessaires à l'apprentissage de l'alphabétisation (mots et syllabes, sons et lettres, mots et phrases). La raison de ce manque de préparation est le fait que l’enfant n’a pas formé l’idée de la réalité linguistique. Toute analyse que nous avons identifiée dans le plan de travail en perspective exige que l’enfant exécute certaines actions mentales. Par conséquent, la pratique de la parole ne suffit pas à l’analyse.

P.I. Halperin et son laboratoire ont attiré l'attention des enseignants sur la nature des actions mentales - actions que l'enfant accomplit dans son esprit, c'est-à-dire envers lui-même. Pour que tout processus éducatif se déroule de manière normative, il est nécessaire que l'action mentale elle-même soit qualitative. Cela signifie que l'action mentale doit être automatisée, c'est-à-dire qu'elle doit être caractérisée par certaines qualités:

1. la mesure de la généralisation - il s’agit de la capacité (puisque l’analyse est toujours la capacité) de sélectionner dans l’objet (phrase, mot) les signes les plus caractéristiques et essentiels nécessaires à la réalisation de tel ou tel type d’analyse; si l'enfant a appris à distinguer la chose la plus importante, la méthode d'analyse correcte sera appliquée non seulement à un matériau simple, mais également à ce matériau, qui se compliquera avec le temps;

2. le degré de développement - cela signifie la nature des actions reproduites par l'enfant; l'action d'analyse peut être étendue ou raccourcie (nous apprenons à l'enfant à compter sur les objets en pointant du doigt - l'action est étendue; dans les conditions de la situation objective, l'action est réduite - «Regardez combien d'objets»); le degré de maîtrise des actions mentales est caractérisé par le fait que l'enfant exécute rapidement cette action; exemple: «Les gars, écoutez-moi: un gros chien aboie fort. Combien de mots ai-je dit? ”- sous forme développée, le nombre de mots est compté sur les doigts dans la plupart des cas (l'action d'un tel plan devrait être réduite même à l'âge préscolaire, car l'enfant déjà en première année doit écrire des dictées auditives);

3. niveau de développement - cette qualité P.Ya. Halperin a accordé une attention particulière à sa théorie de la formation progressive d’actions mentales; Il a distingué 5 étapes de la formation de l'action mentale:
Étape 1 - formuler l’idée de la tâche, c’est-à-dire formellement, c’est le moment où nous lui présentons la tâche, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une instruction; l'instruction doit être faite en tenant compte du volume de la mémoire auditive de l'enfant; les phrases doivent être brèves (Miller: sur 9 syllabes - trois mots courts - parfait); la chose la plus importante est la première place; Irina Morozova, étudiante diplômée P.Ya. Galperin a étudié les résultats de la formation et a identifié deux manières d’introduire la tâche: 1 méthode - traditionnelle - lorsque l’enseignant formule la tâche, c’est-à-dire qu’elle explique verbalement la méthode de sa mise en œuvre et donne même un exemple («Les gars, nous allons maintenant rechercher des mots - noms. Je vais vous montrer comment cela se fait: chien - qui?, table - quoi?), c’est-à-dire qu’il s’agit d’une méthode pédagogique d’apprentissage; 2 manières - l'enseignant montre aux enfants comment agir pour bien accomplir cette tâche; l'enseignant répartit les activités d'apprentissage en composants individuels et effectue l'analyse elle-même; la participation des enfants est déterminée par le fait qu'ils aident l'enseignant; Avec une telle introduction à la tâche, les enfants, observant l'action de l'enseignant, apprennent le programme de l'action d'apprentissage, c'est-à-dire quoi faire, quoi faire au début, puis ce que cette recherche expérimentale en 1ère année a montré que la première méthode (traditionnelle) s'est révélée absolument improductive parce que dans les cas où l’enseignant n’instruit que les enfants, ceux-ci ne sont pas formés à une action d’apprentissage autonome (analyse: compter avec les doigts); Cette étude a également montré qu'apprendre n'importe quel type d'analyse comporte deux parties: Partie 1 - la nécessité d'apprendre à l'enfant à effectuer les opérations d'analyse elles-mêmes (l'enfant doit être informé des opérations à réaliser), la partie 2 - de former des actions d'apprentissage pour l'enfant (comment effectuer ces opérations) ) P.I. Halperin: comment faire réaliser à l'enfant toutes sortes d'analyses mentales;
Étape 2 - la formation d'actions mentales sur le plan matériel (enseignement des mathématiques, de la langue russe, de l'analyse sonore, etc.); l'inclusion de cette étape est motivée par le fait que toute action mentale doit être réalisée par l'enfant en tant qu'action objective; cela se voit lors de l’enseignement de concepts mathématiques (d’abord nous comptons les objets eux-mêmes, car ils sont visibles); il est plus difficile d'organiser le processus pédagogique lorsque nous apprenons à un enfant à reconnaître des composants tels qu'un mot ou un son, car ils ne sont pas visibles dans une situation réelle, ils ne peuvent pas vraiment être remplacés par des objets (le remplacement par des objets est dangereux, l'enfant le cherche lui-même); à cet égard, la première tâche difficile se pose: la nécessité d’une symbolisation, c’est-à-dire l’utilisation de symboles (plaque en matière plastique, puces), est apparue. les désignations aident à matérialiser le discours prononcé et disparu; P.I. Halperin: "la parole est difficile à analyser car elle est fluide"; Exemple: les enfants de 1ère année n’ont pas de fonction symbolique: seuls 40% des enfants ont répondu que des formes géométriques (carré, cercle, rectangle) étaient nécessaires pour apprendre une leçon, alors que toutes les matières utilisaient ces formes comme symboles dans les leçons, il y a des enfants qui ne corrèlent pas ces images avec des éléments spécifiques de notre discours (les utilisant souvent de manière formelle); P.I. Halperin propose divers moyens de matérialisation dans différents types de tâches;
Étape 3 - la formation de l'action mentale en termes de discours oral; une étape extrêmement importante, car le discours de l’enfant lui-même sert de méthode pour analyser une phrase ou un mot; l'enfant se fie à la parole, alors, lorsqu'il commence à écrire, c'est-à-dire qu'il répète non seulement pour mémoriser, mais aussi pour produire une analyse et enregistrer correctement; à ce stade également, tous les supports matérialisés sont supprimés, toutes les aides externes et l'analyse commence à être effectuée sur la base de concepts, c'est-à-dire que l'enfant commence à imaginer plus généralement ce qu'est un son, un mot; La réalisation de cette étape est particulièrement importante dans la structure du travail d'orthophonie, car l'orthophoniste sait à quel point la kinesthésie de la parole est inconcevable chez nos enfants; cette étape vise le développement, la formation d'une kinesthésie d'articulation claire; si l'enfant à ce stade ne prononce pas clairement des phrases ou des mots et que l'orthophoniste ne l'y oriente pas, il est naturel d'attendre des erreurs d'écriture spécifiques à la fréquence;
Étape 4 - la formation d'actions mentales en termes de discours à voix basse; si, au cours des étapes précédentes, nous enseignons aux enfants un type d'analyse détaillé et y consacrons beaucoup de temps, nous commençons maintenant à réduire ces activités de formation (à les mener rapidement); Cette étape aide à minimiser les activités d'analyse étendues et à préparer les enfants au fait que l'enfant va mener des actions mentales dans son esprit, c'est-à-dire pour lui-même; De cette façon, nous conduisons l'enfant au dernier stade.
5 étapes - la formation d'une action mentale dans la parole intérieure (intérieurement, dans l'esprit); Si nous examinons le travail traditionnel d'un orthophoniste, nous pouvons voir que beaucoup utilisent des outils de matérialisation depuis longtemps pour former divers types d'analyses; méthode Sof. Nick Karpova (selon P.Ya. Halperin), ainsi que le travail de Zhurova («Apprendre aux enfants à lire et à écrire à la maternelle») sont bien connus des orthophonistes; une erreur fréquente des orthophonistes - une analyse séquentielle n'est pas formée chez les enfants, mais ils s'attardent longtemps au deuxième stade à la fois à la maternelle et à l'école, après quoi les moyens de matérialisation sont radicalement supprimés, ce qui conduit à ce que les actions mentales restent non formées; L’analyse est effectuée par les enfants «sous terre» (sur les doigts, les tirets), d’où la force du système, c’est-à-dire qu’il est nécessaire de guider les enfants à travers toutes les étapes de manière cohérente. Nous allons donc préparer une base propédeutique qui nous permettra de procéder à une écriture indépendante.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie