La polyneuropathie distale des membres inférieurs associe plusieurs maladies qui apparaissent pour diverses raisons, qui aggravent le fonctionnement normal du système nerveux périphérique.

La pathologie affecte souvent les membres, aggravant le travail du tissu musculaire, la circulation sanguine, réduisant la sensibilité. Les conséquences de la polyneuropathie sont différentes car elles peuvent entraîner une perte partielle ou totale de sensibilité des bras et des jambes ou une immobilisation complète des fragments endommagés.

Informations générales sur la maladie

La maladie se développe pour plusieurs raisons: divers facteurs affectant le système nerveux humain peuvent provoquer une polyneuropathie. Puisque la santé de l'organisme est causée par la qualité de la transmission des impulsions au cerveau par les fibres nerveuses, une telle pathologie apparaît, ce qui entraîne une détérioration de la motilité et de la sensibilité des membres.

La polyneuropathie des membres inférieurs est diagnostiquée plus souvent car les jambes subissent une pression considérable par rapport aux parties supérieures. La pathologie affecte souvent les petits nerfs, car leur gaine de myéline est trop mince et les oligo-éléments néfastes n’ont pas besoin de pénétrer dans les fibres nerveuses. Par conséquent, une polyneuropathie des mains et des pieds, des dommages aux mains et aux pieds se produisent souvent.

Souvent, au cours du diagnostic, les médecins spécifient la définition exacte de la maladie, due à un type de pathologie. Il existe plusieurs types de polyneuropathies, qui diffèrent par leur emplacement, la zone de la zone endommagée et les facteurs provoquants.

Les troubles du mouvement surviennent lorsque l'état des muscles est aggravé, leur fonctionnement est défaillant, une faiblesse, un état convulsif, une atrophie et une hypotrophie apparaissent. Les symptômes se propagent de bas en haut, provoquant une détérioration de la fonction motrice:

  • Végétatif. Il endommage les fibres nerveuses responsables de l'état des organes internes. La transpiration, les troubles de la fonction urinaire, la constipation, la sécheresse sont aggravés.
  • Polyneuropathie sensorielle, réduit la sensibilité, les picotements, la sensation de brûlure, l'engourdissement, la chair de poule, les picotements, une légère douleur avec un contact minimal.
  • Polyneuropathie sensomotrice. Combine les signes de dommages aux fibres sensorielles et motrices.
  • Combiné. Vous permet de profiter de toutes sortes de troubles.

Dans leur forme pure, ces formes sont rares. Souvent, on détecte des pathologies sensorielles végétatives et d'autres types de pathologies combinées.

Classification

Les fibres nerveuses sont constituées de gaines de myéline et contiennent des axones. Cette espèce est divisée en 2 sous catégories:

  1. Avec la déformation des membranes, les symptômes se développent plus rapidement. Les dommages sont plus importants dans les tissus des nerfs sensoriels et moteurs. La transformation dans les régions végétatives n'est pas très claire. Des déformations sont observées dans les processus proximal et distal.
  2. Effondrement axonal lentement. On observe des dommages aux fibres nerveuses végétatives. L'atrophie des tissus musculaires est plus rapide. Tout d'abord, la maladie se propage au distal.

Par lieu sont distingués:

  • Distal. Dans une telle situation, les jambes peuvent être endommagées.
  • Proximal - il y a des lésions dans les parties des jambes qui sont placées plus haut.

Classification en raison de l'occurrence:

  • Dysmétabolique. Manifesté à la suite de troubles des processus dans les tissus nerveux, provoqués par des substances produites dans le corps à la suite du développement de certaines maladies. Lorsque les pathologies se propagent dans le corps, les substances sont distribuées simultanément avec le sang.
  • La polyneuropathie toxique des mains et des pieds se manifeste par l’utilisation de drogues toxiques comme le mercure, le plomb et l’arsenic. Souvent utilisé dans l'utilisation d'antibiotiques.
  • Le type le plus courant de polyneuropathie est la forme alcoolique. Elle se caractérise par une douleur accrue, un manque de mouvement des jambes et une sensibilité médiocre. Les muscles commencent à s'atrophier sensiblement.
  • La polyneuropathie diabétique des bras et des jambes apparaît chez les patients diabétiques, elle se développe longtemps, environ 5-10 ans. Des taches apparaissent sur la peau, une sensation de brûlure aux pieds.

Stades de développement:

  • Primaire - prédisposition héréditaire et variété idiopathique comme le syndrome de Heyen-Barre.
  • La polyneuropathie secondaire apparaît après un empoisonnement du corps, avec des pathologies métaboliques, des infections.

Raisons

Cette pathologie se manifeste pour plusieurs raisons qu’il n’est pas toujours possible de déterminer avec précision. La polyneuropathie dans les jambes se produit pour les raisons suivantes:

  • Facteur héréditaire.
  • Faible immunité se manifestant par des troubles fonctionnels.
  • Néoplasme.
  • Manque de vitamines et autres oligo-éléments bénéfiques dans le corps.
  • L'utilisation de médicaments sans la nécessité ou non selon les instructions.
  • Troubles du système endocrinien.
  • Mauvais reins et travail du foie.
  • Infections qui provoquent une inflammation dans le système périphérique.
  • Empoisonnement du corps avec différentes substances.

Symptomatologie

Avec l'apparition de la maladie, le fonctionnement des fibres motrices et sensorielles se détériore. En même temps, il existe de tels signes de polyneuropathie sur les pieds:

  • Engourdissement
  • Puffiness.
  • La douleur
  • Piquer.
  • Faiblesse dans le tissu musculaire.
  • Faible sensibilité.

Diagnostics

Le diagnostic est effectué au moyen d'analyses de la maladie et de ses signes. La pathologie se penche en arrière, ce qui peut provoquer des symptômes similaires. Le spécialiste étudie les anomalies externes de la maladie, la présence de la même maladie chez les membres de la famille.

Le principe de diagnostic:

  • Tout d'abord, les plaintes du patient sont entendues.
  • Le moment des premiers signes de la maladie est déterminé.
  • Le médecin déterminera si le patient utilise des réactifs chimiques.
  • Dépendance à l'alcool détectée.
  • Un test sanguin est fait.
  • Une biopsie des terminaisons nerveuses est réalisée.
  • L'électroniographie est réalisée.
  • Le patient est examiné par un neuropathologiste, parfois un endocrinologue ou un thérapeute.

La polyneuropathie est diagnostiquée à l'aide de diverses procédures:

  • Échographie.
  • Examen du liquide céphalorachidien.
  • Radiographie
  • Études biochimiques du sang.
  • Détermination de la vitesse des réflexes de réponse.
  • L'étude de l'activité réflexe des patients.

La polyneuropathie n'étant pas un trouble indépendant, son principal traitement visera à identifier les facteurs conduisant à la survenue de la maladie. La mise en œuvre complexe de procédures thérapeutiques est nécessaire pour identifier les signes désagréables de polyneuropathie ainsi que les procédures principales.

Caractéristiques de la thérapie

Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs diffère par ses caractéristiques. Par exemple, la forme diabétique n'est pas éliminée par le refus de l'alcool. De telles pathologies ne se développent pas d'elles-mêmes. Lorsque les premiers signes apparaissent, une détermination de la cause du trouble est requise.

Après cela, il sera possible de déterminer les facteurs provoquants. Le traitement de la polyneuropathie doit être complet et viser à éliminer la racine de cette pathologie. Par conséquent, d'autres options ne fourniront pas le résultat souhaité.

Nous listons les médicaments:

  • La méthylprednisolone est utilisée dans le développement complexe de pathologies.
  • Le tramadol est utilisé pour soulager une douleur insupportable.
  • Vazonit stimule l'apport sanguin dans la zone endommagée.
  • Vitamine b.
  • Médicaments favorisant la saturation cellulaire en micronutriments.

Procédures de physiothérapie:

  • Massages
  • Exposition à des champs magnétiques.
  • Traitement du système nerveux.
  • Traitement indirect des organes internes.

Lorsque des toxines sont détectées dans le corps, vous devez nettoyer le sang. Souvent, les médecins prescrivent plusieurs exercices de thérapie d’exercices.

Des médicaments

Les médicaments sont prescrits en tenant compte de la variété de pathologies et du stade de développement de la polyneuropathie et de ses symptômes:

  • Complexes de vitamines. La préférence est donnée aux vitamines du groupe En combinaison avec d'autres substances minérales. Les procédures vitaminiques stabilisent la capacité des fibres nerveuses à restaurer leurs composants structurels et stimulent la protection antioxydante.
  • Analgésiques Pour éliminer la douleur, des analgésiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Moins fréquemment, on prescrit de la morphine ou de la codéine aux patients.
  • Hormonothérapie et immunosuppresseurs. Le régime de traitement est déterminé par un spécialiste en ce qui concerne l'augmentation et la diminution de la posologie. Le traitement aux hormones est complété par des substances immunoglobulines. Ces procédures sont effectuées à l'hôpital.
  • Médicaments qui stimulent la circulation sanguine dans les fibres nerveuses.
  • Les médicaments qui aident à fournir des oligo-éléments bénéfiques aux tissus.

Lors de l'élimination de la polyneuropathie, vous devez comprendre que l'élimination de la pathologie à l'aide de médicaments ne fonctionnera pas. L’alimentation revêt une importance capitale, tout comme la réadaptation et la prise en charge des patients par d’autres.

Complications possibles

Il n'est pas souhaitable de déclencher la maladie et de provoquer des complications. Sinon, une forme chronique et de multiples difficultés peuvent se développer. Si une personne ne peut pas guérir de cette maladie, ses jambes seront complètement engourdies. En conséquence, le patient ne pourra pas se déplacer normalement.

Polyneuropathie dysmétabolique (autonome, héréditaire, distale, sensorimotrice, amyloïde)

La polyneuropathie dysmétabolique est une affection qui peut se développer en présence de problèmes somatiques prédéterminés par des troubles métaboliques:

  • le diabète;
  • maladies du rein et du foie;
  • problèmes du tube digestif.

Ces maladies deviennent une cause de carence en thiamine et d’autres vitamines. De plus, des lésions multiples des terminaisons nerveuses périphériques peuvent être observées assez souvent.

La polyneuropathie diabétique se développe dans le diabète sucré dans 90% des cas. Le nombre exact de ces problèmes dépendra directement de la durée du diabète, mais ne dépend en aucun cas de sa gravité.

Les symptômes de la polyneuropathie peuvent également devenir des signes avant-coureurs de cette maladie.

Un facteur important dans le développement de la neuropathie peut devenir hypoxie avec des changements. Dans cette perspective, l’utilisation du sucre par les nerfs périphériques sera perturbée.

En raison de l'échec du processus de glycolyse, un excès d'acide lactique et d'acide pyruvique va s'accumuler. Il y a eu des cas de changements dans le processus de phosphorylation de la thiamine.

Le dernier rôle ne constituera pas une violation dans d’autres types d’échanges, présents sur le fond du diabète:

Le tableau clinique de la maladie

Dans chaque cas, l'évolution de la polyneuropathie dysmétabolique peut être différente. Si la maladie se développe assez tôt et se manifeste par une diminution significative de la sensibilité aux vibrations, une perte de réflexe du genou et des réflexes d'Achille peut alors être observée.

Ce cas de polyneuropathie subclinique ne cause aucune douleur, mais s'est développé plusieurs années de suite.

La polyneuropathie diabétique peut être caractérisée par un développement subaigu, voire aigu. Dans ce cas, la défaite de certaines sections des troncs nerveux. En règle générale, les lésions nerveuses se produisent:

Ces problèmes peuvent être accompagnés d'une parésie des groupes musculaires respectifs, d'une douleur et d'un trouble de la sensibilité. Si le nerf fémoral a été touché, il y a perte de secousses du genou.

En outre, des dommages aux nerfs crâniens (abducents, trijumeaux, oculomoteurs).

Il existe un troisième type de polyneuropathie diabétique. Il se caractérise par des lésions de certains nerfs des membres et par l'apparition de troubles sensoriels et moteurs (les membres inférieurs sont touchés).

Les réflexes tendineux peuvent complètement disparaître et la palpation provoque une douleur dans les troncs nerveux.

Les troubles végétatifs et trophiques sont fréquents dans la polyneuropathie. Des problèmes urinaires et une hypotension posturale se développent.

Comment traiter?

Tout d'abord, il est nécessaire de procéder à un ajustement du métabolisme des glucides en utilisant des injections d'insuline et une alimentation équilibrée spéciale. Le médecin peut recommander:

  • des analgésiques;
  • Vitamines B;
  • la finlepsine;
  • les gangliobloquants (gangleron);
  • Espa-lipon (Berlithion).

Il montrera les règles des mesures qui sont utilisées pour se débarrasser de la neuropathie.

Polyneuropathie avec affections systémiques

Si le patient est atteint de lupus érythémateux, qui affecte la peau, les reins et les articulations, la polyneuropathie se caractérise par le développement d'une paralysie ou d'une parésie des muscles proximaux, entraînant la perte de certains réflexes tendineux. Une réduction significative de la sensibilité à la douleur est également probable.

Dans certains cas, les signes de polyneuropathie peuvent devenir les premières manifestations du développement de la maladie sous-jacente. Le médicament connaît les formes avec des dommages importants aux divers nerfs des bras et des jambes.

Dans ce cas, on parlera de mononeuropathie. Dans la polyarthrite rhumatoïde sévère, une polyneuropathie est également observée. Initialement, il se manifestera par des déficiences sensorielles, puis par une neuropathie sensorimotrice assez grave.

En cas de périartérite nodeuse, une neuropathie séquentielle des nerfs crâniens et rachidiens se développe. De telles violations seront associées à des troubles graves:

  1. végétatif;
  2. moteur;
  3. sensible.

La forme considérée de neuropathie est souvent accompagnée de symptômes d'angiopathie inflammatoire dans d'autres organes et systèmes.

Polyneuropathie héréditaire

Tout d’abord, c’est la polyneuropathie, qui se développe avec la porphyrie (troubles enzymatiques génétiques). Les principaux symptômes de cette maladie héréditaire sont:

  • douleur dans la cavité abdominale;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • dommages au système nerveux central;
  • production d'urine de couleur sombre caractéristique.

La neuropathie porphyrique se manifestera par un complexe neurologique de symptômes. Dans ce cas, la douleur, la faiblesse dans les muscles, la paresthésie (membres supérieurs et inférieurs) se produisent. Les manifestations motrices peuvent augmenter progressivement, jusqu'à une paralysie distale ou une parésie.

Avec cette maladie, le patient ressentira:

  1. douleur des troncs nerveux;
  2. perte de tous les types de sensibilité.

Pour poser un diagnostic adéquat, le médecin tiendra compte de tous les symptômes existants d’une violation du métabolisme de la porphyrine. Pour se débarrasser de la maladie, le médecin recommande l’administration de glucose par voie intraveineuse et orale jusqu’à 400 mg (le même traitement est indiqué pour les autres formes de polyneuropathie).

Polyneuropathie amyloïde

Le type de polyneuropathie amyloïde se développe chez les patients ayant des antécédents d'amylose héréditaire. Ses principaux symptômes cliniques sont:

  • troubles des selles (constipation et diarrhée);
  • douleur dans le tube digestif;
  • insuffisance cardiaque;
  • macroglossie (augmentation de la taille de la langue).

Dans cette maladie, les troubles sensoriels prévalent, tels que la douleur dans les membres, la perte de douleur et la sensibilité à la température. Aux stades ultérieurs, la parésie est également liée aux troubles.

En ce qui concerne une thérapie adéquate, elle n’existe pas pour le moment.

Neuropathie sensori-motrice distale

Dans le diabète sucré, le plus souvent, les fibres nerveuses longues sont touchées. La polyneuropathie diabétique survient chez 40% des diabétiques. Ce type de maladie se caractérise par un manque de pression, des changements de température ambiante, des douleurs, des vibrations et une localisation par rapport à d'autres objets.

La polyneuropathie sensorielle est dangereuse car un diabétique peut ne pas ressentir de douleur ou de fortes températures.

Des ulcères apparaissent aux extrémités inférieures, des plaies sur la jambe s'infectent. De graves dommages aux articulations et aux fractures ne sont pas exclus.

La polyneuropathie sensomotrice peut se manifester par une symptomatologie active, par exemple par une douleur assez forte dans les jambes, qui est particulièrement aggravée la nuit.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, le système musculo-squelettique sera perturbé. Quand cela se produit:

  • déformation des os;
  • dégénérescence musculaire;
  • sécheresse excessive de la peau;
  • l'apparition de taches de vieillesse;
  • teint rougeâtre;
  • dysfonctionnement des glandes sudoripares.

Les symptômes les plus significatifs de la polyneuropathie distale chez les diabétiques sont les ulcères qui se produisent entre les orteils et la plante des pieds. Les lésions ne sont pas susceptibles de causer une gêne due à l'absence de douleur. Dans les cas avancés, nous parlerons de l'amputation des membres.

Polyneuropathie autonome dans le diabète

En présence de lésions du système nerveux autonome dans le contexte du diabète sucré, le patient ressentira:

  1. assombrissement des yeux;
  2. évanouissements en prenant une position verticale;
  3. des vertiges.

Cette forme de polyneuropathie s'accompagnera de dysfonctionnements dans le fonctionnement normal du tube digestif, qui se traduiront par un ralentissement de l'apport de nourriture dans les intestins. De ce fait, il est presque impossible de stabiliser la glycémie chez les diabétiques.

La cause soudaine d'une issue fatale peut être un trouble du rythme cardiaque dans la polyneuropathie diabétique.

Les personnes qui souffrent de cette maladie auront des problèmes avec le système génito-urinaire - l'incontinence urinaire se produit. La vessie perd sa capacité à se vider complètement, ce qui devient une condition préalable au développement de maladies infectieuses. Chez les hommes, la dysfonction érectile sera marquée sur le fond de la polyneuropathie autonome, et chez la femme, la dyspareunie (incapacité à atteindre un orgasme).

Polyneuropathie des membres inférieurs et supérieurs - symptômes et méthodes de traitement des terminaisons nerveuses détruites

La polyneuropathie des membres inférieurs est une perturbation symétrique du fonctionnement des fibres nerveuses. La condition conduit à la perte de susceptibilité sensible. La maladie se caractérise par de graves complications, dont l'une est la paralysie complète.

La polyneuropathie est un terme désignant diverses formes de maladies causées par la destruction des fibres nerveuses. Un dysfonctionnement du système nerveux périphérique est un lien commun dans de telles conditions pathologiques.

En règle générale, la maladie affecte les membres supérieurs et inférieurs, ce qui s'accompagne d'une diminution de la sensibilité et de la performance des fibres musculaires, d'une détérioration de l'apport sanguin. Une telle condition peut conduire à la paralysie, perte de sensibilité.

Caractéristiques du concept

Le système nerveux est différencié en autonome, central et périphérique. Chacun des systèmes a ses propres divisions, plexus nerveux, terminaisons. Les maladies du cerveau et de la moelle épinière sont les plus difficiles à traiter. Les perturbations des nerfs périphériques sont particulièrement dangereuses car elles innervent les tissus, les organes et les membres. Lorsque plusieurs fibres nerveuses symétriques sont touchées simultanément, une polyneuropathie est diagnostiquée.

L'état pathologique porte de nombreux noms: neuropathie, polyradiculoneuropathie, polynévrite. Ce dernier terme fait référence à la présence d'un nid d'inflammation. C'est inhabituel pour les terminaisons nerveuses périphériques, il est donc plus approprié d'utiliser d'autres noms pour la maladie.

Polynévrite en traduction grecque signifie «défaite de nombreux nerfs».

La fibre nerveuse est représentée par la gaine de myéline et l'axone. La neuropathie peut affecter une zone spécifique de la structure du tissu nerveux. Avec la destruction de l'axone, la maladie se développe lentement et se manifeste par une atrophie des jambes et des bras. Ceci est dû au dysfonctionnement du système végétatif. La destruction de la gaine de myéline se produit rapidement. En conséquence, les fonctions motrices et sensorielles sont altérées.

Si une atteinte simultanée des régions périphérique et cérébro-spinale est diagnostiquée, une polyradiculonévrite est diagnostiquée. Le développement de la maladie est particulièrement perceptible avec un dysfonctionnement des extrémités distales, lorsque la démarche d’une personne devient semblable à celle d’un coq.

La condition cause un dysfonctionnement des membres, ils perdent des capacités motrices et sensorielles. Cela est dû aux dommages causés aux terminaisons nerveuses, ce qui entraîne une défaillance de la transmission des impulsions au cerveau. Une pathologie polymorphique commence à se développer après la destruction de la capsule de myéline et de la structure de l'axone, des entrelacs nerveux et vasculaires.

La neuropathie peut se manifester principalement et secondairement. La forme primaire progresse rapidement et peut se développer chez toute personne en bonne santé. Le type de forme primaire mortellement dangereux est la paralysie de Landry.

La forme secondaire de polyneuropathie est formée en raison de causes autoallergéniques, de processus métaboliques altérés. Le diabète, les carences en vitamines, l'intoxication du corps, les maladies infectieuses et les blessures conduisent à une telle neuropathie.

Causes de l'état pathologique

La polyneuropathie des membres inférieurs n'est pas une maladie distincte. Il s'agit d'un syndrome neurologique qui se manifeste à la suite du développement de certaines pathologies. Causer une maladie est capable de tout facteur qui nuit à la partie périphérique du système nerveux.

Les causes de la polyneuropathie incluent:

  • intoxication du corps par l’éthanol, des composés chimiques, une polyneuropathie de type gazon-axonal;
  • diabète sucré - polyneuropathie diabétique;
  • maladies infectieuses - diphtérie;
  • traitement à long terme avec des produits pharmacologiques;
  • carence en vitamine B;
  • alcoolisme chronique - neuropathie alcoolique;
  • états d'immunodéficience;
  • prédisposition génétique - démyélinisation;
  • métabolisme altéré.

La cause de la formation de la maladie peut être une infection par le VIH, des tumeurs tumorales, une chimiothérapie. Des troubles du système nerveux périphérique peuvent survenir en raison de lésions infectieuses et inflammatoires du tissu articulaire. Chez les enfants, la pathologie est généralement génétique.

La cause de la progression de la maladie est parfois l'hypothermie. Une exposition prolongée au froid peut provoquer une inflammation qui peut perturber l'état des fibres nerveuses. Une telle neuropathie est de nature autoallergénique lorsque les lymphocytes réagissent à des structures tissulaires exposées à des influences extérieures: rayonnement, pénétration d'infections de natures diverses, traumatismes, médicaments.

Polyneuropathie isolée chez la femme enceinte, qui survient à n’importe quel trimestre de la grossesse ou au stade post-partum. Chez les futures mères, la maladie se développe en raison d'une carence en vitamine B, d'une forte susceptibilité aux protéines étrangères (protéines de l'embryon et du placenta) et des effets toxiques des produits métaboliques. Cette forme de la maladie se manifeste souvent dans le contexte sain de la grossesse, mais les symptômes d'intoxication sont aggravés: vomissements, faiblesse et fatigue rapide.

Variétés de la maladie

Après le diagnostic, le terme «polyneuropathie» s’accompagne d’un concept déterminant, qui dépend de la forme de la maladie. La classification internationale des maladies contient plusieurs types de la maladie décrite (code CIM - G60-G64), qui se différencient par la localisation, la localisation, les causes et l'étendue des dommages.

La neuropathie n'apparaît pas comme une maladie distincte. La défaite des zones nerveuses indique toujours la présence de la maladie.

La polyneuropathie des membres inférieurs peut être aiguë, subaiguë et chronique. La forme aiguë se manifeste dans les 2 jours dans le contexte d'intoxication grave, est traitée pendant une semaine.

Les symptômes d'une apparence subaiguë augmentent pendant 14 jours. Le déséquilibre métabolique conduit généralement à la maladie. Nécessite un traitement prolongé. La variété chronique se développe à la suite de l'alcoolisme, du diabète, du manque de vitamines et du cancer.

Si la lésion est localisée dans les parties inférieures des extrémités, une neuropathie distale est diagnostiquée et dans les parties supérieures - proximale.

Les types de maladie suivants sont distingués en fonction du site de la lésion:

  • Touchez. Les terminaisons nerveuses responsables de la susceptibilité sensible sont affectées. Il y a des sensations douloureuses, des picotements au toucher.
  • Moteur. Les nerfs impliqués dans l'activité motrice sont endommagés. En conséquence, le patient perd la capacité de se déplacer.
  • Végétatif. Les fonctions de régulation sont violées. Cela se manifeste par une transpiration excessive, une faiblesse, une hypothermie.
  • Mixte Ce type combine tous les états décrits.

Selon le type morphologique, on distingue les formes interstitielles et parenchymateuses. Ce dernier type comprend la polyneuropathie démyélinisante et axonale. La vue axonale est caractérisée par la destruction du cylindre axial des neurones, ce qui provoque une perte de sensibilité, un blocage des habiletés motrices. Lorsque la forme démyélinisante effondre la capsule de fibres nerveuses - myéline. Cela conduit à l'apparition de foyers d'inflammation sur les racines nerveuses, de douleurs, de faiblesse du système musculaire.

La neuropathie interstitielle se développe à la suite de lésions de la capsule interstitielle des nerfs et des capillaires. Les maladies inflammatoires et infectieuses chroniques peuvent causer des troubles.

La maladie peut être inflammatoire, toxique, traumatique et allergique. Si elle n'est pas traitée, la pathologie provoque une atrophie des structures musculaires, l'apparition d'ulcères, une paralysie des membres et du centre respiratoire.

Comment se manifeste la maladie

Les symptômes de la pathologie sont divisés en primaire et secondaire. Les principaux symptômes sont sensibles. Les signes secondaires sont plus graves, ils sont causés par des défaillances du fonctionnement nerveux.

Les symptômes de polyneuropathie des membres supérieurs et inférieurs manifestent initialement une faiblesse des muscles. Cela est dû à la progression progressive des dommages neuronaux. Les sections distales des jambes sont les premières endommagées. Il y a une sensation d'engourdissement dans la région des pieds, car la progression de l'engourdissement affecte tout le membre.

Les patients ressentent des picotements, des brûlures, des douleurs musculaires. Une personne se plaint de sensations désagréables même avec un léger toucher de la zone touchée. Dans les situations avancées, la démarche est précaire, le manque de sensibilité, le dysfonctionnement des capacités motrices.

Observation de privation d'oxygène du cerveau. Cela se traduit par des cernes sous les yeux, des vertiges, une faiblesse. Ces symptômes sont prononcés avec une forte augmentation.

Selon la gravité de la maladie, les symptômes peuvent apparaître individuellement ou de manière multiple.

L'atrophie du système musculaire se manifeste par une faiblesse des membres, entraînant une paralysie, une parésie. Au repos, on observe souvent une gêne palpable au niveau des bras et des jambes, ce qui provoque des actes moteurs réflexes - syndrome des jambes sans repos.

L'état pathologique s'accompagne d'une défaite des fonctions végétatives. Les symptômes se manifestent par une pâleur de la peau et une sensation de froid. Des formations trophiques peuvent apparaître: pigmentation, ulcères, peau sèche, fissures.

Les symptômes de neuropathie des membres inférieurs apparaissent clairement. Les signes caractéristiques sont un changement de démarche et une difficulté de mouvement. L'oedème des jambes progresse, les réflexes articulaires du genou sont perturbés et les réactions nécessaires sont absentes.

L'état pathologique peut se développer dans le contexte du syndrome de Guillain-Barré et de la paralysie de Landry. Le syndrome de Guillain-Barré est la principale pathologie touchant les jambes et les bras proximaux. Cela se manifeste dans les fonctionnalités suivantes:

  • paralysie de la musculature des membres moyens;
  • atrophie de la structure musculaire du corps, ce qui provoque des difficultés respiratoires;
  • la sensibilité est maintenue;
  • difficulté à bouger.

La paralysie de Landry se réfère à la forme aiguë de la neuropathie, procède rapidement sur le fond d'une névrite allergique de la nature. La maladie est accompagnée d'un engourdissement des jambes, du torse, des bras et des nerfs crâniens. Les changements dans les rythmes respiratoire et cardiaque provoquent une insuffisance respiratoire.

Méthodes de diagnostic

Pour diagnostiquer correctement, le médecin prescrira à un patient de subir une série de procédures de recherche. Il est nécessaire de recueillir l'anamnèse, de procéder à une inspection, d'étudier les réflexes. Le patient doit passer un bilan sanguin complet.

En plus des manipulations décrites, une échographie des organes internes, une radiographie des zones touchées du corps seront effectuées. Une analyse importante est la collecte de liquide céphalorachidien, dont les résultats sont garantis pour déterminer la présence de la maladie. Vous devrez peut-être effectuer une biopsie des terminaisons nerveuses.

Activités thérapeutiques

Les neuropathies diabétiques et alcooliques sont difficiles à soigner. De telles formes sont accompagnées de douleur douloureuse et de perte de sensibilité. Afin de réduire l’intensité des manifestations cliniques, un traitement complexe est prescrit, dont les méthodes dépendent de la cause de la maladie.

Thérapie de vitamine

Le patient doit prendre des complexes multivitaminés, y compris les vitamines du groupe B: B1, B6, B12. Milgamma, la neuromultivite est l’un des médicaments les plus efficaces.

Ces agents ont des effets analgésiques et antioxydants, rétablissent la sensibilité due à la régénération des neurones. En plus de la consommation des vitamines décrites, les vitamines E, A, C sont prescrites.

Agents anesthésiques

Pour éliminer le syndrome douloureux, il faut prendre des anti-inflammatoires et des analgésiques non narcotiques. Le plus commun est Tramal, Aspirin.

Pour les douleurs insupportables, le médecin peut vous prescrire la codéine, la morphine. Traitement analgésique associé au médicament Magne-B6, qui améliore l’effet thérapeutique.

Immunosuppresseurs, hormones

Il est prouvé que le développement de certaines polyneuropathies est associé à une violation de l’immunité des tissus. Par conséquent, une immunomodulation correctement choisie est nécessaire. Les médecins prescrivent la cyclosporine, l'azathioprine et la cyclophosphamide. En cas de maladie grave, le traitement par immunosuppresseurs est accompagné d’un traitement hormonal (prednisolone).

C'est important! Le choix et la combinaison de médicaments doivent être traités avec le médecin.

Erbisol est prescrit comme médicament concomitant, qui comprend de nombreux éléments organiques naturels. Le médicament a une activité immunomodulatrice, antioxydante et anti-inflammatoire.

Autres médicaments

Pour le traitement symptomatique, les médecins prescrivent souvent Instenon. L'outil contribue à la division du glucose, améliore la nutrition des tissus. Le médicament a un effet vasodilatateur, diurétique, veinotonique.

Il est également nécessaire de prendre Actovegin, normalisant les processus métaboliques, la prosérine, qui rétablit la conductivité des impulsions nerveuses. Un traitement de désintoxication est souvent effectué. Le traitement de la polyneuropathie des membres supérieurs et inférieurs nécessite la nomination de divers médicaments pour éliminer les symptômes.

Manipulations de physiothérapie

La lutte contre la maladie implique la prise de médicaments ainsi que de méthodes de physiothérapie. Souvent, les procédures accompagnent le traitement principal afin d'accroître l'efficacité des médicaments. Il est recommandé au patient de suivre une thérapie physique, de recourir à la thérapie magnétique. De telles manipulations maintiennent le tonus musculaire, améliorent la circulation sanguine.

Au fait! Dans la neuropathie alcoolique, la physiothérapie est effectuée après un traitement de désintoxication dans un établissement médical.

La thérapie comprend le massage, l'électrostimulation. Les patients doivent adhérer à une nutrition adéquate, en éliminant du régime les aliments contenant de fortes concentrations de lipides, glucides. Il est interdit de fumer et d'utiliser des substances stimulantes.

Recettes de la médecine traditionnelle

La polyneuropathie peut être traitée avec des méthodes non conventionnelles. Il est recommandé d'utiliser les huiles essentielles d'eucalyptus, de girofle, de sapin. Il est nécessaire de se frotter les pieds avec un remède naturel. Cela aide à soulager la douleur et à améliorer l’approvisionnement en sang des membres.

Bain de pieds efficace. Il est nécessaire de dissoudre dans 3 litres d'eau tiède un demi-verre d'essence acétique et un verre de sel marin. Il est nécessaire de baisser les jambes dans la solution de traitement quotidiennement pendant une demi-heure pendant 30 jours.

Mesures préventives

Afin d'éviter d'endommager les fibres nerveuses, il est nécessaire d'éliminer les facteurs qui affectent négativement les neurones. Les mesures préventives comprennent:

  • rejet d'alcool;
  • l'utilisation d'aliments de haute qualité;
  • lors de travaux avec des réactifs chimiques, utilisation de dispositifs de protection;
  • refus de médicaments non contrôlés;
  • traitement opportun des maladies existantes;
  • pratiquer une activité physique modérée;
  • contrôle de la concentration de sucre dans le sang.

Il faut comprendre qu'il est impossible d'empêcher le développement d'une polyneuropathie. Une personne ne peut que minimiser le nombre de facteurs négatifs qui affectent les neurones.

Conséquences possibles

Avec une visite tardive chez le médecin ou l’absence de traitement, la maladie entraîne des complications irréversibles, notamment la transformation de la pathologie en une forme incurable chronique. Le patient perd complètement la sensibilité des membres, les muscles sont progressivement détruits, ce qui conduit à un handicap. Dans les cas graves, lorsque les terminaisons nerveuses affectant le fonctionnement du muscle cardiaque sont affectées, une arythmie peut survenir, entraînant la mort.

Un pronostic favorable et un rétablissement complet sont possibles avec les variétés alcoolisées, infectieuses et toxiques. La polyneuropathie diabétique est incurable, vous ne pouvez que réduire l'intensité des symptômes. Une infection qui provoque des phénomènes septiques et une cicatrisation lente des surfaces de la plaie peut également se rejoindre.

La neuropathie des membres supérieurs et inférieurs est une maladie insidieuse ayant des conséquences irréversibles. Aux premières manifestations incompréhensibles, vous devez consulter un médecin. Un traitement précoce aidera à éviter les complications graves.

Polyneuropathie chronique des membres inférieurs

Traitement dans notre clinique:

  • Consultation médicale gratuite
  • L'élimination rapide de la douleur;
  • Notre objectif: la restauration complète et l'amélioration des fonctions altérées;
  • Améliorations visibles après 1-2 sessions;

La polyneuropathie des membres inférieurs diagnostiquée à temps permet un traitement complet et efficace, permettant une récupération rapide de la fonction des jambes. Si le traitement n'est pas effectué, la maladie neurologique progresse rapidement et conduit à une immobilité totale et à une invalidité.

Un traitement approprié de la polyneuropathie des membres inférieurs conduit à une restauration rapide de l'activité motrice de tous les groupes musculaires et de la sensibilité cutanée. Avec une compression prolongée et une perturbation de la conductivité de la fibre nerveuse, il sera très difficile de rétablir le fonctionnement. Par conséquent, dans les cas de polyneuropathie chronique des membres inférieurs, il est important de contacter un neurologue dès que possible. Un médecin expérimenté peut détecter la cause du développement de cette pathologie. Après élimination de l'action du facteur pathogène avec un traitement effectivement développé, la récupération est obtenue après plusieurs séances.

Dans cet article, vous apprendrez non seulement les symptômes de la polyneuropathie des membres inférieurs et les méthodes de traitement utilisant des techniques de thérapie manuelle. Il décrit également les principaux types de maladies neurologiques et les causes potentielles de son développement.

Si vous avez besoin d'un traitement complexe de la polyneuropathie, nous vous recommandons vivement de vous inscrire pour un rendez-vous gratuit avec un neurologue à notre clinique de thérapie manuelle. un médecin expérimenté procédera à un examen, établira un diagnostic, recommandera, si nécessaire, de subir des examens complémentaires. Après cela, vous recevrez des informations complètes sur les possibilités et les perspectives de traitement.

Les principales causes de polyneuropathie

De nombreux facteurs peuvent être à l'origine de dommages aux fibres nerveuses. Cela peut être un effet traumatique, la compression d’une tumeur en croissance, la fusion purulente des tissus, des processus dégénératifs et dystrophiques, des troubles métaboliques, une attaque chimique, des carences en vitamines et en minéraux, etc. Les polyneuropathies diabétiques et alcooliques sont les plus courantes. Ils se traduisent par le fait que la perturbation de la conduction de la fibre nerveuse est associée à une lésion toxique. Dans le diabète, les concentrations élevées d’acétone dans le sang du patient ont une incidence négative sur les axones et, dans l’intoxication alcoolique chronique, les cellules nerveuses tuent l’acétaldéhyde (méthylformaldéhyde), qui se forme dans les cellules du foie sous l’effet des enzymes provenant de l’alcool éthylique entrant. Ensuite, cette substance est transformée en acide acétique, ce qui affecte également l’état de la fibre nerveuse.

Les autres causes potentielles de polyneuropathie comprennent l’effet des facteurs pathogènes suivants:

  • infection chronique et présence de foyers de bactéries (tuberculose, syphilis, cavités carieuses des dents, pyélonéphrite chronique, etc.);
  • les troubles métaboliques (métabolisme), y compris ceux formés sous l'influence de régimes alimentaires réguliers utilisés pour réduire le poids corporel;
  • type alimentaire d'obésité et de surpoids;
  • effets toxiques de la nicotine, du monoxyde de carbone, de certains sels et métaux lourds, de l'alcool, des stupéfiants, des poisons et des toxines sécrétés par des bactéries et des virus au cours de leur activité dans le corps humain;
  • utilisation de médicaments pharmacologiques sans ordonnance pendant une longue période;
  • prédisposition génétique des cellules nerveuses aux processus de destruction hypoxiques et démétaboliques;
  • altération de la circulation sanguine périphérique et centrale (par exemple, dans le syndrome de compression ou à la suite du développement d'une insuffisance cardiovasculaire chronique);
  • des troubles du système immunitaire, y compris dans le contexte d'infections chroniques telles que l'hépatite virale, le VIH, l'herpès, etc.
  • le développement de néoplasmes tumoraux dans la zone de passage des axones (généralement, dans ce cas, une polyneuropathie se développe dans un membre donné);
  • carence en vitamines du groupe B due à un régime alimentaire mal développé ou à une consommation accrue (par exemple, en violation du petit intestin);
  • dommages aux membranes de la moelle épinière;
  • rétrécissement du canal rachidien;
  • infections touchant le système nerveux périphérique (encéphalite à tiques, poliomyélite).

Les facteurs de risque potentiels comprennent la malnutrition, un mode de vie sédentaire, la grossesse, le travail de nuit et le développement de maladies dégénératives dans la région de la colonne vertébrale. Vous devez également exclure les effets des facteurs de compression, les conséquences des dommages traumatiques sur la colonne vertébrale et la moelle épinière.

Symptômes et signes de polyneuropathie des membres inférieurs

Les premiers signes de polyneuropathie des membres inférieurs peuvent passer inaperçus, dans la mesure où ils consistent en des fourmillements périodiques dans différentes parties des jambes, une sensation d'engourdissement et une faiblesse musculaire. Tout cela se produit paroxystique et passe rapidement à un stade précoce. Progressivement, les symptômes persistent plus longtemps. Dans la forme aiguë de la maladie, les symptômes de polyneuropathie des membres inférieurs peuvent persister. Ensuite, la maladie entre dans la phase subaiguë de l'évolution, lorsque les manifestations cliniques deviennent assourdies et moins aiguës. En l'absence de traitement, une polyneuropathie chronique se développe, au cours de laquelle les périodes d'exacerbation sont remplacées par des rémissions (périodes pendant lesquelles les symptômes peuvent être légers ou absents).

Les principaux symptômes de la polyneuropathie des membres inférieurs peuvent inclure les manifestations suivantes:

  • faiblesse musculaire dans les cuisses, les mollets et la cheville;
  • sensation d'engourdissement périodique des tissus mous et réduction de la sensibilité de la peau;
  • la sensation de «lourdeur» des jambes - qu'elles n'obéissent pas et ne se prêtent pas à une gestion efficace;
  • gonflement de la cheville et du tiers inférieur de la jambe tout au long de la journée;
  • picotements dans différentes parties des jambes;
  • changement de démarche sous forme de tremblement et d'instabilité lors du développement d'une attaque;
  • hyperesthésie et la chair de poule.

En outre, les patients peuvent présenter une hyperhidrose, des frissons, de la fatigue, une diminution des performances, des malaises, des migraines, etc. Les symptômes cliniques de la pathologie sous-jacente contre laquelle se développe la polyneuropathie sont également toujours présents.

Les formes démyélinisantes et axonales de la maladie sont cliniquement significativement différentes. Ainsi, avec la forme démyélinisante de la polyneuropathie, il se produit un épaississement et une déformation cicatricielle de la fibre nerveuse. Par conséquent, parmi les symptômes, paralysie et paralysie des gros muscles, faiblesse des membres inférieurs, l’incapacité de se tenir debout est toujours au premier plan. Et avec la forme axonale de polyneuropathie, on détermine souvent une diminution de la sensibilité cutanée, un changement de couleur de la peau et une sensation de froid.

Polyneuropathie dysmétabolique diabétique des membres inférieurs

La polyneuropathie dysmétabolique des membres inférieurs se développe à la suite de troubles métaboliques prolongés. La polyneuropathie diabétique des membres inférieurs, caractérisée par plusieurs facteurs pathogènes, est la plus fréquente parmi cette sous-espèce:

  1. altération de l'apport sanguin à la fibre nerveuse dans le contexte d'un rétrécissement total de la circulation sanguine;
  2. la dégradation des protéines et de l'excès de glucose en corps cétoniques, qui sont déterminés en grande quantité dans la composition du sang en circulation;
  3. une modification de la capacité fonctionnelle des fibres musculaires qui protègent les nerfs des effets négatifs et traumatiques.

En outre, la forme dysmétabolique de la polyneuropathie peut survenir au fond de la goutte, de la spondylarthrite ankylosante, du lupus érythémateux systémique, de l'obésité, de l'hyperthyroïdie, etc.

Neuropathie alcoolique et toxique des jambes

La polyneuropathie alcoolique chronique des membres inférieurs se développe suffisamment longtemps. Habituellement, les premiers signes apparaissent après plusieurs années d’utilisation régulière de boissons fortement alcoolisées. Actuellement, de très jeunes personnes souffrent d'un dysfonctionnement de la fibre nerveuse suite à la consommation régulière de bière et de boissons peu alcoolisées (cocktails, tuniques, etc.).

L'alcool a un effet négatif sur l'équilibre chimique du sang périphérique. En outre, après avoir consommé de telles boissons dans le foie, de l'acide acétique commence à être produit en grande quantité. Il a plusieurs types d'effets négatifs sur le corps humain:

  1. pour son traitement nécessite une quantité énorme de diverses vitamines et appartenant au groupe B, y compris, à la suite de laquelle se développe la dystrophie de la fibre nerveuse;
  2. avec l'action directe de l'acide acétique sur la fibre nerveuse, il se produit une dégradation des structures protéiques, ce qui conduit à un épaississement de la gaine de myéline et au développement d'une polyneuropathie démyélinisante;
  3. la réponse compensatoire du rétrécissement du flux sanguin capillaire conduit à une dégénérescence prolongée de la fibre nerveuse.

En cas de consommation fréquente de boissons alcoolisées, la polyneuropathie toxique des membres inférieurs prend tout d'abord une forme subaiguë et aiguë du cours, puis se transforme en un processus chronique lent. En fin de compte, le patient perd complètement sa capacité de travail et devient invalide.

Polyneuropathie axonale distale

Aux premiers stades du processus pathologique, la polyneuropathie distale des membres inférieurs se manifeste par le fait que le patient a constamment froid aux pieds. puis les douleurs et les sensations qui ont servi la jambe commencent à apparaître. Après un petit entraînement physique, tous ces sentiments déplaisants disparaissent sans laisser de traces. Cependant, l'attaque se répète rapidement avec une augmentation de l'intensité des symptômes cliniques.

La polyneuropathie axonale des membres inférieurs, contrairement à la démyélinisation, affecte le noyau du nerf. L'évolution de la maladie est caractérisée par un développement lent et continu. Si vous ne commencez pas un traitement en temps voulu, l'immobilité est totale.

Polyneuropathie sensorielle, motrice et sensorimotrice des membres inférieurs

Selon le type d'affection des fonctions, cinq formes de la maladie sont distinguées. Le premier type, le plus courant, est la neuropathie motrice des membres inférieurs, se manifestant par des convulsions des muscles gastrocnémiens, le développement de jambes faibles et une démarche précaire. Si elle n’est pas soignée, la maladie se propage rapidement et attire de plus en plus de nouveaux groupes musculaires des orteils. Cela mène à l'immobilité complète des membres inférieurs.

Avec la polyneuropathie sensorielle des membres inférieurs, une altération de la fonction motrice peut être absente. Cependant, la nature douloureuse et perçante, la violation de la sensibilité de la peau, l'apparition de sites de paresthésie, etc.

La polyneuropathie sensomotrice des membres inférieurs est une violation simultanée de l'activité motrice et sensorielle de la fibre nerveuse. Une personne perd progressivement la sensibilité de la peau des membres inférieurs et développe parallèlement une faiblesse musculaire, une boiterie et l'impossibilité de faire les mouvements habituels avec les pieds.

La forme végétative est réflexe et comprend un complexe symptomatique, reflétant le dysfonctionnement des organes internes et du système nerveux autonome. La dystonie végétative secondaire est généralement observée chez les jeunes sur fond de polyneuropathie toxique. Dans le contexte de ce type de dommage aux fibres nerveuses, des dysfonctionnements de la vessie (hyperactivité, incontinence urinaire, manque de miction, etc.) peuvent survenir. Chez les hommes, la polyneuropathie autonome conduit souvent au développement d'une dysfonction érectile et à une impuissance complète.

Une polyneuropathie mixte peut également se développer, dans le tableau clinique duquel les troubles sensorimoteurs et autonomes du corps humain seront présentés. C'est la forme la plus grave de la maladie.

Traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs

Il est nécessaire de commencer le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs en éliminant une cause potentielle. S'il s'agit de diabète, il est important de contrôler et de réguler la glycémie. Si la cause est l’effet de l’alcool, vous devez arrêter complètement de le prendre.

Après avoir éliminé la cause, il est important de suivre un traitement de réadaptation. Pour restaurer la fonction de la fibre nerveuse, il est important de rétablir sa structure physiologique. La meilleure façon de le faire avec l'aide de la réflexologie. L'acupression sur des points biologiquement actifs déclenche le processus de régénération tissulaire. L'ostéopathie vous permet de rétablir l'irrigation sanguine capillaire et d'éliminer le liquide lymphatique.

La gymnastique thérapeutique et la kinésithérapie vous permettent de commencer le processus de restauration de l'innervation normale des tissus des membres inférieurs. Pour que le traitement soit efficace et ne prenne pas beaucoup de temps, il est nécessaire de contacter un neurologue le plus tôt possible.

Dans notre clinique de thérapie manuelle, le neurologue organise une réception gratuite. Le droit de recevoir une consultation primaire gratuite avec un neurologue est accordé à chaque patient. Au cours de la réception, une enquête sera menée, un diagnostic sera établi et des informations seront fournies sur la manière de traiter et de restaurer efficacement la fonction des membres inférieurs dans diverses formes de polyneuropathie.

Consultation avec un docteur gratuitement. Vous ne savez pas à quel médecin vous appelez, appelez le +7 (495) 505-30-40 nous le dirons.

Qu'est-ce que la polyneuropathie des membres inférieurs et est-il possible de guérir la maladie?

Le terme "polyneuropathie" combine un certain nombre de pathologies causées par diverses raisons, mais dans lesquelles il existe une perturbation du fonctionnement normal du système nerveux périphérique.

Le plus souvent, la maladie affecte les jambes et les bras, réduisant la performance des muscles, aggravant la circulation sanguine dans les membres, réduisant leur sensibilité. Les conséquences de la polyneuropathie sont très dangereuses, car peut entraîner une perte partielle ou totale de sensibilité des membres ou une immobilisation complète des zones touchées.

La polyneuropathie affecte le plus souvent les membres inférieurs et supérieurs, alors que plus la pathologie est négligée, plus le risque de paralysie complète est élevé.

Caractéristiques de la maladie et ses variétés

Polyneuropathie traduite en grec signifie "souffrance de nombreux nerfs". Les causes de la pathologie sont diverses - presque tous les facteurs peuvent provoquer une polyneuropathie, ayant au moins un effet négatif sur le système nerveux périphérique.

Puisque l'activité vitale de l'organisme dépend de la transmission des terminaisons nerveuses des commandes au cerveau, avec le développement de la polyneuropathie, il existe une violation de la fonction sensorielle et motrice des extrémités.

C'est important! La polyneuropathie des membres inférieurs est plus fréquente, car les jambes sont plus sollicitées que les parties supérieures du corps.

Lorsque la polyneuropathie affecte généralement les petits nerfs, leur gaine de myéline est mince et les substances nocives sont plus faciles à pénétrer dans le nerf. Par conséquent, la polyneuropathie la plus commune des membres supérieurs et inférieurs - la défaite des pieds et des mains.

Habituellement, lors de la définition d'un diagnostic, le mot «polyneuropathie des jambes ou des bras» n'est pas écrit pour le patient, il est nécessaire de l'ajouter, en fonction du type de maladie. La classification internationale des maladies comprend plusieurs variétés de polyneuropathies (code CIM - G60-G64), qui diffèrent par la localisation, le degré et la zone de dommage, par les causes.

Si le système nerveux périphérique a échoué au moins une fois dans le passé, il peut y avoir des raisons pour l'apparition d'une polyneuropathie.

Selon le degré et la zone de dommage

Les fibres nerveuses peuvent être divisées en plusieurs types - motrices, végétatives, sensibles. Selon la lésion des nerfs qui prévalent, la polyneuropathie est également classée:

Moteur (moteur). L'état normal des muscles se détériore, ce qui entraîne un refus de leur travail: il y a une faiblesse dans les muscles, des crampes, une atrophie et une fonte musculaire. Les symptômes se propagent de bas en haut et peuvent entraîner une perte de mouvement complète.

  • Végétatif. Les fibres nerveuses autonomes sont affectées, ce qui conditionne l'état des organes internes. La transpiration est accrue, les problèmes urinaires, la constipation, la peau sèche.
  • Polyneuropathie sensorielle. Des troubles sensibles apparaissent: sensations de picotement, de brûlure, d'engourdissement, de rampement, de douleur et de coup de couteau, même lorsque le membre est légèrement touché.
  • Polyneuropathie sensomotrice. Combine les symptômes de dommages aux fibres sensorielles et motrices.
  • Mixte Comprend les signes de tous les types de troubles.

Dans leur forme pure, ces formes peuvent être retrouvées assez rarement, les maladies sensorielles végétative, motrice sensorielle et autres types mixtes sont généralement diagnostiquées.

Selon le type de processus pathologique

La polyneuropathie affecte les fibres nerveuses, constituées d'axones et de gaines de myéline. En fonction de la lésion sont distingués:

  • Polyneuropathie axonale - se produit quand un axone est endommagé au cours de divers troubles des processus métaboliques: intoxication à l'arsenic, au plomb, au mercure et à l'alcool;
  • Polyneuropathie démyélinisante - se produit lorsque les fibres nerveuses démyélinisantes se développent rapidement et que les fibres motrices et sensorielles sont principalement touchées.

Dans leur forme pure, ces types n'existent plus depuis longtemps: avec la défaite de l'axone, un trouble démyénilisant se joint progressivement et, avec la démyélinisation, un type axonal.

Selon la localisation, on trouve une polyneuropathie distale et proximale: avec distal, le bas des jambes est situé, situé en bas et au niveau proximal, les extrémités situées au-dessus.

Les causes

Pour que le traitement de la polyneuropathie produise des résultats, il est nécessaire d'identifier le facteur causal qui en est la cause.

Pourquoi la polyneuropathie des membres supérieurs et des jambes se produit:

  • Facteur diabétique. La défaite des petits vaisseaux, en tant que complication du diabète sucré, survient chez la majorité des patients atteints de cette maladie. Par conséquent, le diabète est la première de la liste des causes de polyneuropathie. Il existe généralement une complication similaire chez ceux qui souffrent de diabète pendant une longue période (5 à 10 ans).
  • Forme toxique. Se produit lorsque des substances étrangères pénètrent dans le sang du corps humain: arsenic, plomb, méthanol, mercure et autres composés chimiques. Une polyneuropathie toxique peut parfois survenir avec une consommation prolongée de drogue, mais la neuropathie alcoolique est la forme la plus courante. La forme alcoolique se développe chez environ 2 à 3% des personnes souffrant de dépendance à l'alcool et, en termes d'incidence, se situe à la deuxième place après la forme diabétique de la maladie.
  • Manque de vitamines B. Certains types de vitamines B (B12, B1, B6) ont un effet neurotrope, affectant positivement les nerfs périphériques et le système nerveux central. Par conséquent, leur absence peut provoquer des manifestations de polyneuropathie axonale chronique.
  • Type dysmétabolique. La maladie survient à la suite d'une altération du fonctionnement des tissus nerveux du fait de la pénétration de substances produites dans le corps après le transfert de certaines maladies.
  • Blessures. À la suite de blessures, des dommages mécaniques aux nerfs peuvent survenir, entraînant le développement d'une neuropathie des membres supérieurs et inférieurs.

Faites attention! La polyneuropathie est souvent causée par des maladies dans lesquelles le corps accumule des substances nocives qui affectent négativement le système nerveux.

Les principales variétés de la maladie comprennent la polyneuropathie héréditaire et le type idiopathique (syndrome de Guillain-Barré). L'étiologie de ces formes n'est pas complètement définie, ce qui rend le traitement des maladies quelque peu difficile.

Les formes secondaires de polyneuropathie des membres supérieurs et inférieurs comprennent les types résultant de maladies infectieuses, de troubles métaboliques, d’empoisonnements, de pathologies des reins et du foie, de perturbations des glandes endocrines, de tumeurs de divers types.

Symptômes et développement de la maladie

La polyneuropathie a un tableau clinique assez caractéristique. Le symptôme principal de la maladie peut être considéré comme la symétrie des lésions des membres inférieurs et supérieurs, car les substances pathologiques circulent dans le sang.

Les symptômes les plus communs de la maladie:

  • Douleur de nature différente, ayant une teinte neuropathique ("brûlante").
  • Les doigts tremblants.
  • L'apparition de contractions musculaires involontaires.
  • Violations de sensibilité (douleur, tactile, température). Avec le développement de la maladie, le patient peut ne pas ressentir un caillou dans les chaussures, une surface chaude et autres irritants.
  • Faiblesse musculaire, difficulté de mouvement de grande amplitude.
  • Gonflement des membres inférieurs;
  • Engourdissement partiel des jambes.

Les symptômes végétatifs de la maladie comprennent l'apparition d'une sensation de froid, une faiblesse des doigts, des troubles circulatoires (couleur des marbres des membres, mauvaise cicatrisation de la plaie, etc.), des bouffées de chaleur.

La polyneuropathie diabétique des membres inférieurs provoque le tableau clinique suivant:

  • L'apparition de douleurs atroces et sévères dans les jambes et les pieds, qui deviennent plus fortes à une température chaude:
  • La faiblesse se pose dans les pieds;
  • Les signes végétatifs se développent;
  • Les douleurs augmentent progressivement avec les démangeaisons et la couleur de la peau change (violet foncé, presque noir);
  • Le pied diabétique est formé.

La polyneuropathie alcoolique se développe progressivement, ses symptômes sont dus aux effets toxiques de l'éthanol sur le système nerveux central et à des troubles métaboliques des nerfs:

  • Tout d'abord, il y a des douleurs dans la région du mollet, qui augmentent avec la pression
  • La faiblesse se produit, la paralysie se produit dans les membres supérieurs et inférieurs;
  • Une atrophie des muscles parétiques se produit;
  • Des troubles de sensibilité primaires apparaissent (sensations dites «chaussettes et gants»);
  • Transpiration accrue, gonflement des membres distaux, décoloration de la peau.
Une polyneuropathie peut également survenir en raison d'une consommation excessive d'alcool, à la suite de laquelle le système nerveux central est empoisonné par l'éthanol.

La polyneuropathie ne se produit pas toujours progressivement: dans la forme aiguë, les symptômes peuvent apparaître en une semaine, dans le type subaiguë - les manifestations augmentent environ un mois, dans la forme chronique - la maladie peut se développer au fil des ans.

Méthodes de traitement

Avant le traitement direct de la polyneuropathie, son diagnostic est effectué; il permet d'analyser les manifestations de la maladie et de déterminer sa cause afin d'éliminer les pathologies qui se manifestent par des symptômes similaires.

Comment diagnostiquer:

  1. Les plaintes des patients sont analysées.
  2. Définissez la période où se manifestent les premiers symptômes de la maladie.
  3. Il s’avère que l’activité du patient est liée au contact avec des substances chimiques.
  4. Il est déterminé si le patient a une dépendance à l'alcool.
  5. Définir des facteurs héréditaires.
  6. Un test sanguin est effectué.
  7. La biopsie de terminaison nerveuse est indiquée.
  8. L'électronéographie est réalisée.
  9. Inspecter nommé par un neurologue, dans certains cas - l'endocrinologue, thérapeute.

La polyneuropathie n'étant pas une maladie indépendante, son traitement principal visera à éliminer les facteurs ayant conduit à l'apparition de la maladie. Cependant, les mesures thérapeutiques doivent être effectuées de manière globale, afin d'éliminer simultanément les symptômes désagréables de la polyneuropathie avec le traitement principal.

Traitement médicamenteux

Les médicaments sont prescrits en fonction du type et du type de maladie, ainsi que du stade de la polyneuropathie et de la gravité de ses symptômes:

  • Vitamines. La préférence est donnée aux vitamines B en combinaison avec d'autres minéraux et vitamines. Les préparations de vitamines améliorent la capacité des nerfs à restaurer leurs propres composants structurels et fournissent une protection antioxydante.
  • Antidouleurs. Pour soulager la douleur, des analgésiques (tramal, aspirine) ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits aux patients et, dans les cas particulièrement graves, les patients reçoivent de la codéine ou de la morphine.
  • Hormonothérapie et immunosuppresseurs. Le traitement hormonal (méthylprednisolone) est prescrit par un médecin, en tenant compte de l'augmentation puis de la diminution de la dose. L'hormonothérapie est complétée par la nomination d'immunoglobulines (sandoglobuline), et ce traitement est effectué exclusivement dans des conditions stationnaires.
  • Les médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans la zone des fibres nerveuses (trintal, vazonit, pentoxifylline).
  • Préparations qui accélèrent le processus d'apport de nutriments aux tissus (piracétam, midronate).

Lors du traitement d'une polyneuropathie, il faut comprendre que la maladie ne peut être guérie à l'aide de médicaments seuls. Le traitement correct, la nutrition, les mesures de réadaptation, les soins spéciaux et les soins constants du patient jouent un rôle important dans le traitement de la maladie.

Activités de physiothérapie

La thérapie physique joue un rôle important dans le traitement de la polyneuropathie, en particulier si la maladie est héréditaire ou chronique.

Les procédures suivantes sont effectuées:

  • Impact sur le système nerveux périphérique par les champs magnétiques;
  • Massage thérapeutique;
  • Électrophorèse;
  • Thérapie d'exercice.

Le massage avec polyneuropathie aide à renforcer les muscles, améliore et stimule leurs performances. De ce fait, les fonctions motrices sont rétablies plus rapidement, le risque d'atrophie musculaire est considérablement réduit. Cependant, il convient de noter que dans les formes aiguës de la maladie, le massage ne doit pas être effectué.

Faites attention! En cas de polyneuropathie toxique, notamment alcoolique, les procédures thérapeutiques ne sont effectuées qu'après purification du sang produit dans des conditions stationnaires.

Les exercices de thérapie par l'exercice peuvent être effectués de manière indépendante à la maison et sous la direction d'un médecin. Ils aident à stimuler le travail des muscles, ce qui permet de rétablir partiellement ou totalement la capacité de travail des membres.

Méthodes folkloriques

Selon les méthodes habituelles, le traitement aux huiles essentielles est recommandé - un frottement quotidien des pieds avec de l’eucalyptus, du sapin et de l’huile de girofle aidera à soulager la douleur et à améliorer la circulation sanguine dans les extrémités.

La polynévrite des pieds des membres inférieurs traite bien les bains de pieds: 100 grammes de vinaigre et 300 g de sel de table se dissolvent dans de l'eau (3 litres). L'eau doit être plongée dans la salle de bain pendant 20 à 30 minutes par jour pendant un mois.

Complications et pronostic

Si vous ne faites pas appel à un médecin à temps, la maladie peut entraîner de graves complications.

Tout d’abord, la polyneuropathie peut évoluer en une forme chronique qui n’est pas complètement curable. Au fil du temps, la personne cesse complètement de sentir ses membres et les muscles se présentent sous une forme telle qu’une personne peut devenir invalide, car sa capacité à se déplacer est complètement perturbée.

C'est important! Il est possible de guérir complètement la polyneuropathie avec des types de maladies comme infectieuses, alcooliques, toxiques. Dans la forme diabétique, il n’est possible de réduire que partiellement les symptômes de la maladie.

Dans les formes graves de la maladie, en violation du fonctionnement des nerfs responsables du fonctionnement du cœur, une arythmie sévère peut survenir, pouvant être fatale.

Dans la forme diabétique, l'apparition d'une infection secondaire, des complications septiques, une cicatrisation médiocre des plaies sont possibles.

Avec un traitement adéquat commencé à temps, le pronostic de la maladie est très favorable, mais il est toujours préférable de prévenir la maladie que de la traiter pendant longtemps, souffrant de symptômes désagréables.

Il est impossible de prévenir la polyneuropathie, mais il est possible de réduire de manière significative les facteurs de risque pour son développement: abandon d'alcool, traitement à long terme des maladies infectieuses et virales, surveillance de la qualité des produits utilisés, limitation du contact avec des substances chimiques toxiques.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie