L'infantilisme est une forme de trouble de la personnalité.

La présence d'un problème peut être identifiée par des signes caractéristiques du comportement d'une personne.

Lisez à propos des symptômes, des signes et du traitement du trouble de la personnalité narcissique ici.

Description du trouble

Trouble de la personnalité infantile - qu'est-ce que c'est?

L'immaturité de l'apparence physique ou de la psyché témoigne de l'infantilisme.

L'apparence d'une personne ou son comportement ne correspond pas à l'âge réel auquel elle se situe.

Dans la vie quotidienne, le problème se manifeste par l’incapacité de prendre des décisions indépendantes, d’assumer des responsabilités, d’évaluer objectivement les événements qui se produisent.

Ces personnes ne semblent pas naïves, indécises, dépendantes. Ils ont une vision enfantine du monde et le même comportement. Souvent, ils conservent une apparence de jeunesse tout au long de leur vie, même le look semble assez jeune et ouvert.

Dans la CIM-10, l’infantilisme figure dans la section «Autres troubles spécifiques de la personnalité». Code - F60.8.

Ce problème se manifeste dans l'enfance ou l'adolescence et persiste à l'âge adulte. Dans certains cas, il peut être possible de développer d'autres problèmes mentaux dans le contexte de ce trouble ou de la coexistence simultanée de différents types de troubles.

Pourquoi cela se produit-il?

Les facteurs les plus communs dans le développement de la maladie:

  • L'hérédité. La présence de parents souffrant de troubles mentaux ou de parents d'alcooliques entraîne souvent des problèmes chez l'enfant.
  • Déséquilibre hormonal. Les troubles hormonaux peuvent entraîner des manifestations incontrôlées de colère, d’agressivité et d’incapacité à maîtriser leurs émotions.
  • Mauvaise éducation. L'une des principales raisons du développement de l'infantilisme chez les enfants est la mauvaise approche de la parentalité. Garde excessive, incapacité à respecter l’enfant dans un enfant, refus de lui donner la liberté de choix - tout cela conduit à une incapacité à penser et à agir de manière indépendante.
  • L'influence négative des parents. Des parents déséquilibrés, incohérents et émotionnellement instables peuvent provoquer l'apparition de problèmes de comportement chez un enfant.
  • Dommages au cerveau. Dans des conditions défavorables pendant les périodes prénatale, natale et postnatale, diverses infections, hypoxie, asphyxie et intoxication peuvent se développer.
  • Problèmes mentaux. Les enfants atteints de retard mental, d'autisme et de schizophrénie sont plus susceptibles de souffrir d'infantilisme que leurs pairs en bonne santé.

    Le développement des symptômes de la maladie contribue, entre autres choses, au déséquilibre social dans lequel les enfants arrivent.

    Types et types

    L'infantilisme est un concept plutôt multiforme.

    Pour cette raison, il existe différentes classifications de ce phénomène.

    L'infantilisme est des types suivants:

    1. Physiologique. C'est un sous-développement des systèmes physiologiques du corps, qui se manifeste de manière externe dans l'immaturité physique. La raison en est généralement le développement anormal du fœtus pendant la grossesse, le manque d’oxygène, une maladie grave du nourrisson et des problèmes endocriniens ou sexuels.
    2. Mental Le comportement démontré par l'homme ne correspond pas à l'âge dans lequel il réside. La cause peut être des troubles mentaux congénitaux ou l'exposition à des facteurs défavorables.

    L'arriéré se manifeste par le sous-développement de la sphère émotionnelle-volontaire, l'incapacité à assumer la responsabilité de votre vie. L’homme juge la vie superficiellement et immatures.

  • Social Manifesté en violation du processus naturel de socialisation. Un individu n'est pas capable de démontrer un comportement compatible avec son rôle social. Il essaie d'éviter les responsabilités, est éliminé de la résolution de problèmes graves. À l’heure actuelle, ce phénomène s’est généralisé en raison de l’attitude des consommateurs à l'égard de la vie. Les gens ont tendance à obtenir tout ce qu'ils veulent sans penser aux conséquences. Un exemple typique d'infantilisme social est l'acquisition d'un élément à crédit désiré sans revenu proportionnel pour payer ce prêt.
  • Juridique Ignorance de leurs droits et obligations, combinée à un manque de désir de les étudier. Les gens ne cherchent pas à comprendre les principes du système juridique de leur État, ils sont mal informés des lois, ne participent pas aux élections, ne sont pas intéressés par la situation politique actuelle.

    Un tel repli sur soi est lié au désir de se dégager de toute responsabilité dans tout ce qui se passe dans la société.

    L'infantilisme est également divisé en deux types:

    • total - retard simultané dans le développement physique et mental;
    • partielle - avec la conformité des paramètres physiques avec les normes d'âge, il y a une immaturité de la psyché.

    L'infantilisme est également divisé en deux types selon le sexe:

    1. Mâle. Découle généralement du fait d'élever un garçon dans une famille incomplète. La mère remplace l'enfant des deux parents, se donne tout entière. En conséquence, il grandit sans modèle de comportement masculin devant ses yeux et s'habitue à obtenir ce qu'il veut sans aucun effort de sa part. À l'âge adulte, ces hommes démontrent une forte dépendance vis-à-vis de la mère: ils se livrent à tout et consultent constamment. Ce sont souvent des personnes frivoles et enjouées qui ne savent pas planifier leur propre budget. Par peur des responsabilités, ils évitent les relations sérieuses avec les femmes et, s'ils se marient, ils tentent d'amener leur femme chez leurs parents. En règle générale, ils ont l'air plus jeunes que leur âge. Ils sont offensés par toute critique mineure de leur comportement.
    2. Femme Dans ce cas, la raison réside généralement dans l'hyper-soin de la part du père. La fille, habituée au rôle de "princesse", attend que tout le monde autour d'elle se laisse aller à ses caprices. Elle attend de son futur mari le même soin et la même admiration que son père. Souvent, le sexe opposé ne considère pas cette particularité de la psyché comme un désavantage, car une telle répartition des rôles convient à beaucoup d'hommes. Le mari d'une femme infantile devient le chef incontesté de la famille et son épouse est seule responsable de la maison et des enfants.

    L'infantilisme féminin devient un problème lorsqu'il interfère avec l'établissement de relations harmonieuses avec un partenaire qui souhaite voir une personne mûre à ses côtés.

    En outre, une situation négative se développe si une personne qui n'est pas adaptée à l'âge adulte est seule avec ses problèmes. Souvent, les femmes infantiles démontrent une incapacité à éprouver des sentiments profonds, une affection sincère. Partenaire pour eux est un moyen d'éviter les problèmes.au contenu ↑

    Symptômes et signes

    Symptômes de trouble infantile:

    • peur de la responsabilité;
    • rester bloqué au stade des expériences de l'enfance;
    • transférer la responsabilité de leurs échecs à d'autres personnes, à des circonstances extérieures;
    • manque de désir d'apprendre de nouvelles choses, de se développer;
    • incapacité à atteindre l'objectif souhaité;
    • définir ce que tout le monde devrait autour;
    • défaut d'accepter calmement l'échec;
    • incapacité à fixer des objectifs;
    • rejet de la critique;
    • forte dépendance à l'égard des parents;
    • le désir de transférer la responsabilité à quelqu'un d'autre dans le domaine professionnel.

    L’homme infantile manifeste un degré extrême d’égocentrisme. Il pense que seuls ses désirs et ses problèmes importent et que les difficultés des autres ne suscitent aucun intérêt.

    Ces personnes prennent une position exclusivement dépendante: tout recevoir sans rien donner en retour.

    Ils n'ont aucun but dans la vie, sauf le désir d'assurer la vie la plus confortable.

    Pour cette raison, ils commettent souvent des actes, guidés uniquement par leurs propres désirs et ne pensant pas aux conséquences.

    Une personne infantile n'est pas en mesure d'évaluer objectivement sa personnalité, de réaliser le besoin de travailler sur elle-même.

    Il ne veut pas résoudre les problèmes, se développer et s'adapter aux intérêts des autres.

    Principes de traitement

    Les mesures thérapeutiques prescrites au patient dépendent des causes de la maladie et de sa forme.

    Si le problème survient dans le contexte d'autres troubles mentaux, le traitement est axé sur la lutte contre la maladie sous-jacente.

    Si l'infantilisme est de nature psychogène, l'aide se manifeste principalement dans la conduite de la correction psychothérapeutique.

    Les principales méthodes de traitement:

  • Médicaments sur ordonnance. Lorsqu'ils sont exprimés, les troubles émotionnels et comportementaux sont nommés neuroleptiques, tranquillisants, antidépresseurs. Si le patient rencontre des difficultés dans le processus d'apprentissage, on lui prescrit des nootropes. La correction du comportement permet d'arrêter les problèmes existants et de stabiliser l'état.
  • Psychothérapie C'est la manière la plus optimale de travailler avec des personnes dont les problèmes ne sont pas causés par des troubles mentaux majeurs existants. Le spécialiste aide le patient à comprendre les expériences des enfants, à surmonter les schémas de pensée et de comportement négatifs. Lors de la communication entre le psychothérapeute et le patient, les émotions, les attitudes et les réactions sont élaborées. Une personne apprend progressivement à réagir adéquatement et en fonction de son âge à toute situation.
  • Travailler avec les parents. Si le psychothérapeute du patient est un enfant ou un adolescent, il est important de consulter les parents. Souvent, un changement positif dans le climat psychologique au sein de la famille et la prise de conscience par les adultes de leurs erreurs en élevant un enfant aident à résoudre la situation.

    Le spécialiste explique aux parents l’impact de leur mauvaise éducation (hyper-care, suppression) sur la personnalité de l’enfant et les conséquences que cela peut avoir.

    Service militaire

    Les personnes ayant des problèmes similaires ne sont pas autorisées à servir dans l'armée.

    La raison en est la tension nerveuse constante ressentie par ces patients.

    Le passage du service à durée déterminée signifie être dans des conditions de vie difficiles, la nécessité d'une stricte subordination à la haute direction, la résidence permanente dans l'équipe. Dans de telles circonstances défavorables, les patients peuvent aggraver leur état mental.

    Pour la même raison, il est impossible de travailler dans des structures de pouvoir ou de servir en permanence dans des conditions militaires.

    Ainsi, un simple trouble infantile est maintenant assez courant.

    Le problème peut être résolu dans l'enfance en travaillant avec les parents, et les patients adultes ont besoin de l'assistance d'un spécialiste complet.

    Psychologue clinicien sur les causes de l'infantilisme:

    Troubles de la personnalité et du comportement: types, traitement

    Chaque quinzième habitant de notre planète souffre d'un trouble de la personnalité. Et lui-même perçoit à peine sa condition comme une maladie nécessitant le recours à des spécialistes. Il justifiera toutes ses actions et considérera son comportement comme normal. Le traitement nie et les conséquences sont imprévisibles.

    Trouble de la personnalité: difficultés d'adaptation


    Le trouble de la personnalité est un comportement perturbateur causé par un trouble mental persistant, non associé à une maladie somatique ou neurologique. Cette pathologie est difficile à corriger car le patient ne pense pas avoir besoin d'un traitement. Aucune motivation ne peut catalyser un changement positif. L'individu lui-même ne cherche pas à se débarrasser de la violation et n'entretient pas de bons contacts avec des psychothérapeutes.

    Un appel ultérieur à des spécialistes conduit à ce que le patient obtienne un rendez-vous avec un psychiatre déjà au stade de la négligence profonde de la maladie. Il est difficile d'éliminer les symptômes et de guérir.

    Les premiers signes de la maladie se manifestent activement à l'adolescence. Avant cette période, différents épisodes sont possibles, mais nous ne pouvons parler du problème qu'après une période de puberté. Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité cognitive ne comprennent pas pourquoi d'autres parlent de leurs problèmes. Après tout, ils croient que le comportement et les actions sont normaux.

    Les personnes atteintes de troubles de la personnalité sont mal perçues dans la société. Ils ont souvent des difficultés de communication personnelle. Mais en même temps, les patients ne ressentent pas les remous et ne sympathisent pas avec les autres. Après un certain temps, leur relation avec le monde ne se construit pas selon le principe de l'adaptation personnelle à la société, mais selon le schéma, la société est obligée d'accepter ou non la personne à problème. Le manque de motivation et le désir de traiter exacerbent le problème, car tous les médecins ne peuvent pas trouver une approche à un tel patient, soulager les symptômes de l'exacerbation et aider à résoudre le problème.

    Troubles de la personnalité spécifiques

    À l'époque soviétique, les individus trop émotifs étaient souvent appelés psychopathes. Une telle caractéristique et classification n'était pas inhérente à la psychiatrie occidentale. La psychopathie est une violation grave du caractère comportemental dans laquelle, dans le contexte du sous-développement de toute une série de traits de personnalité, l'un est clairement dominant. Cela inclut un certain nombre de déviations.

    Types de troubles de la personnalité:

    • Paranoïde - le patient est dominé par des idées surévaluées. Il attribue une signification particulière à sa personnalité. Mais d'autres sont traités avec hostilité, les suspectant d'intention malveillante. Une personne atteinte de pathologie ne reconnaît pas sa présence. Lorsque des parents ou des amis font attention aux déviations cognitives et tentent de les amener à un spécialiste, il sera assuré que tout est en ordre et qu'il niera l’existence du problème. Très sensible à la critique.
    • Schizoïde - ce diagnostic est caractérisé par une introversion, un isolement, un intérêt réduit pour les choses vitales. Le patient ne perçoit pas les normes acceptées de comportement social, se comporte souvent de manière excentrique. Les troubles de la personnalité schizoïde sont associés à une grande passion pour tout type d'activité dans laquelle l'individu réussit. Par exemple, il peut être dépendant pathologiquement de divers systèmes de santé, dans la mesure où il attire également d'autres personnes dans son intérêt. Les experts estiment qu'il s'agit du remplacement d'une certaine asocialité. En outre, ces patients peuvent avoir des problèmes d’alcool, de drogue ou d’autres formes de dépendance.
    • Dissocial - une caractéristique caractéristique d'un tel trouble de la personnalité est le comportement cognitif difficile du patient afin d'obtenir le résultat souhaité. Avec tout cela, ces patients peuvent attirer des gens, y compris des médecins. Ce type se manifeste particulièrement bien à la fin de l'adolescence.
    • Hystérique - l'objectif principal de ces patients est d'attirer l'attention sur leur personne de quelque manière que ce soit, y compris le comportement provocant. Le diagnostic est plus caractéristique pour une femme. Il y a des caprices atypiques, l'inconstance des désirs, de l'extravagance, de la tromperie. Afin d'attirer l'attention, le patient s'invente pour lui-même des maladies inexistantes dont les symptômes peuvent être transmis par le système végétatif et difficiles à éliminer.
    • Obsessionnel compulsif - les patients atteints de ce type de trouble de la personnalité cherchent pathologiquement à obtenir ordre et perfection. Ils n'ont aucun sens de l'humour, ils essaient d'être parfaits en tout. Lorsque les objectifs idéaux ne sont pas atteints, ils peuvent être déprimés.
    • Anxieux - un tel trouble de la personnalité se caractérise par la culture d'un complexe d'infériorité personnelle. Les patients sont dans un état d'anxiété et d'insécurité éternelles. Depuis leur enfance, ces patients sont timides et timides. Souvent, d'autres sont soupçonnés de ne pas aimer. Avoir tendance à la dépression.
    • Narcissique - une déviation dans laquelle une personne de son enfance montre son admiration pour elle-même, son désir d'être constamment admirée. Un tel patient n'accepte pas les critiques: il y réagit soit avec ressentiment, soit avec agressivité. Indifférent aux sentiments des autres, enclins à leur exploitation pour atteindre leurs propres objectifs.

    Différentes formes de psychopathie nécessitent une approche individuelle du traitement. Les troubles de la personnalité ne doivent pas être confondus avec l'accentuation du caractère. Dans ce dernier cas, la personne présente également des caractéristiques de comportement, mais elles se situent dans la limite supérieure de la norme. De plus, il est adapté aux conditions sociales. La classification de la psychopathie classique est inappropriée ici. Le diagnostic et les types sont différents.

    Causes des troubles de la personnalité et du comportement


    Tous les troubles de la personnalité spécifiques peuvent être divisés en trois groupes. Leur classement:

    • Cluster A types de psychopathies: paranoïde et schizoïde;
    • psychopathies du groupe B: hystériques, antisociales, narcissiques;
    • types de psychopathie du groupe B: obsessionnel-compulsif, dépressif.

    Les causes de la psychopathie du groupe A sont considérées comme génétiques et héréditaires. Le fait est que parmi les parents de patients atteints d'un trouble de la personnalité, il y en a au moins un atteint de schizophrénie.

    La prédisposition héréditaire aux pathologies peut également être décelée dans la psychopathie des groupes B et B. La première option peut être aggravée par des problèmes d'alcool: dans les familles de personnes qui boivent, les enfants présentent plus souvent des déficiences.

    Il existe une version selon laquelle des troubles de la personnalité spécifiques cognitifs peuvent être associés à des troubles hormonaux dans le corps. Si une personne a des niveaux élevés de testostérone, d'estrone et d'estradiol, les conséquences en sont manifestées sous la forme d'une agression. En outre, il ne produit pas d'endorphines, ce qui entraîne des troubles dépressifs.

    Le facteur social joue également un rôle important dans la formation du psychotype. Pour les enfants actifs, l'espace est important. S'ils sont forcés de grandir dans un espace clos, des zones de petite taille, cela entraîne l'apparition d'une hyperactivité. Anxieux dès la naissance, les bébés peuvent devenir équilibrés s'ils sont élevés par des parents émotionnellement stables. Une mère calme peut aider un enfant à devenir confiant et anxieux - non pas à l'enlever, mais à augmenter son anxiété personnelle.

    Les traits de caractère deviennent perceptibles dès la petite enfance. À l'adolescence, ils peuvent devenir un trouble de la personnalité. Les troubles cognitifs se manifestent par une diminution de la mémoire et de la fatigue. Les pathologies du système nerveux sont plus fréquemment observées chez les individus de nature asociale.

    Trouble de la personnalité mixte


    Ce type de psychopathie est moins étudié. La classification n'a pas de critère spécifique. Le patient manifeste des formes de l'un ou l'autre type de troubles de nature non persistante. Par conséquent, ce type de trouble est également appelé psychopathie mosaïque. Mais une personne atteinte d'un trouble mixte est également difficile à vivre dans une société en raison de la nature de son comportement.

    L'instabilité du caractère est souvent à la base du développement de divers types de dépendance. Un trouble de la personnalité de type mixte peut être accompagné d’alcoolisme, de toxicomanie, de dépendance au jeu.

    La psychopathie mosaïque peut combiner les symptômes de type schizoïde et paranoïaque. Ces personnes ne savent pas comment établir des contacts sociaux dans la société, elles sont obsédées par des idées surévaluées. Avec la prévalence de signes paranoïaques, les patients souffrent d'une suspicion accrue. Ils sont sujets aux scandales, aux menaces, aiment écrire des plaintes fâchées contre tout un chacun.

    Les experts s’inquiètent de la coexistence de signes (classification) de plusieurs troubles: schizoïde, hystérique, asthénique, excitable. Dans ce cas, le risque de développer la schizophrénie est élevé.

    Des lésions cérébrales ou des complications après un certain nombre de maladies peuvent conduire à des types de pathologies en mosaïque. Un tel trouble de la personnalité mixte est considéré comme acquis. Si nous examinons la situation en détail, nous verrons ceci: une personne a déjà une tendance innée à la psychopathie de la mosaïque, qui, en raison de certaines circonstances, impose une pathologie organique.

    Les troubles de la mosaïque ne nécessitent un traitement spécifique que lorsque les symptômes sont exacerbés ou en cas de stratification d’origine organique. Ensuite, les neuroleptiques, les tranquillisants, les vitamines peuvent être nommés en tant que spécialistes.

    Trouble de la personnalité infantile


    Avec ce type de psychopathie, des signes d'immaturité sociale sont prononcés. Une personne n'est pas capable de supporter des situations stressantes et de soulager la tension. Dans des circonstances difficiles, il ne contrôle pas ses émotions de la même manière que les enfants. Les troubles de la personnalité infantile se déclarent pour la première fois de manière frappante à l'adolescence. Les tempêtes hormonales qui se produisent actuellement avec une personne provoquent des changements dans la sphère psycho-émotionnelle. En vieillissant, le diagnostic ne peut que progresser. Enfin, nous ne pouvons parler de la présence de la maladie qu’après avoir atteint l’âge de 16 à 17 ans. Dans des circonstances stressantes, le patient se manifeste immature, maîtrise mal son agressivité, son anxiété, sa peur. Une telle personne n'est pas amenée au service militaire, elle n'est pas autorisée à travailler dans les forces de l'ordre. Les autorisations de porter une arme ou d'obtenir un permis de conduire sont décidées sur une base strictement individuelle, en fonction de l'évaluation des signes et de l'état.

    Trouble de la personnalité transitoire

    Ce diagnostic fait référence à des affections limites, lorsque les symptômes d'une déviation sont difficiles à attribuer à un type de trouble de la personnalité. Les principales causes de psychopathie sont des situations stressantes prolongées.

    Dans le monde moderne, une personne est entourée de nombreux facteurs défavorables: problèmes au travail, opérations militaires, circonstances familiales difficiles, échecs financiers, transferts... Tout cela bouleverse le mode de vie habituel et le déséquilibre. Si de telles circonstances durent trop longtemps, la psyché humaine n'a pas toujours de réserve pour survivre et être surmontée.

    Trouble de la personnalité transitoire a ses symptômes:

    • désorientation;
    • hallucinations;
    • un non-sens;
    • retard des fonctions verbales et motrices.

    Même l'un des symptômes peut déjà signaler un trouble. Ce diagnostic est spécial en ce que la maladie ne dure pas trop longtemps: parfois juste un jour et parfois un mois. Il apparaît soudainement et passe également. Parfois, une personne peut se coucher avec une violation et se lever dans un état émotionnel normal avec des effets résiduels sous la forme d'une anxiété accrue ou de troubles du sommeil. A chaque nouveau stress, un retour spontané de la pathologie est possible.

    Un tel diagnostic ne passe pas sans laisser de trace. Dans le cas où il y aurait des signes de délires ou d'hallucinations, une telle personne aurait besoin d'un traitement spécial, car son état pourrait menacer d'autres personnes. Dans l'intervalle entre les exacerbations, le patient a un épuisement émotionnel, au cours duquel les cellules nerveuses sont également détruites. Par conséquent, même à titre préventif, il est recommandé de prendre des vitamines et des remèdes à base de plantes.

    Comme le montrent les exemples de l'histoire, le trouble de la personnalité transitoire partiel n'est pas un état inoffensif. Beaucoup de tueurs en série et de maniaques bien connus avaient ce diagnostic. Ils menaient une vie normale, avaient des familles, travaillaient, mais dans la période d'exacerbations ils ont commis des crimes. Lorsque les experts occidentaux ont étudié le cerveau des criminels exécutés, ils n'ont pas détecté de changements significatifs dans celui-ci. Toutes ses parcelles correspondaient à la norme d'une personne en bonne santé. Et seules des conditions stressantes pourraient conduire à l’apparition de signes de trouble de la personnalité, ce qui impliquerait un comportement asocial. Peut-être, si pendant la période d'apparition des premiers signes de la maladie, une personne s'en rendait compte et aidait à faire appel à un spécialiste, de telles conséquences pourraient être évitées. En tête-à-tête avec des situations de stress continuelles, la psyché ne pouvait tout simplement pas le supporter. Le mécanisme de développement de la maladie a été lancé.

    Traitement des troubles de la personnalité


    Quand une personne est diagnostiquée avec une psychopathie, il est rarement d'accord avec lui. La particularité de cette maladie réside précisément dans le fait que le patient ne voit pas les problèmes en lui-même mais les cherche chez les autres. Le traitement dans ce cas est toujours difficile. Selon les statistiques, seul un cinquième d'entre eux accepte d'accepter de l'aide.

    Le traitement de la psychopathie est effectué individuellement. Il comprend des séances de psychothérapie et, si nécessaire, l’usage de drogues. Dans les cas difficiles, lorsque le comportement asocial du patient constitue une menace pour les autres, le traitement peut être effectué à l'arrêt.

    Les différends entre spécialistes entraînent un traitement des conditions limites. Certains pensent que les soins aux patients ne sont nécessaires que pendant les exacerbations, tandis que d'autres insistent sur le maintien du soutien. Dans tous les cas, le traitement de la psychopathie se poursuit pendant de nombreuses années. Lorsque le patient est sujet à des actions impulsives pouvant menacer la vie et la santé, des médicaments psychotropes sont connectés.

    Trouble de la personnalité infantile

    Trouble de la personnalité infantile: symptômes, signes et traitement

    Tout trouble de la personnalité comprend un système de caractéristiques qui violent les normes comportementales généralement acceptées de la société. Dans tous les cas, le patient éprouve une attitude négative de la société, ce qui entraîne des problèmes d'adaptation. De tels troubles peuvent être mal traités parce que l'individu transfère la responsabilité sur son environnement, qui ne le perçoit pas et ne ressent pas le besoin d'une aide médicale. Il existe plusieurs types de troubles de la personnalité. Cet article concerne les troubles infantiles.

    Pourquoi cela se produit-il?

    Le trouble de la personnalité infantile selon la CIM-10 (Classification internationale des maladies) renvoie à la section «Autres troubles de la personnalité spécifiques» (F60.8). L'hérédité est l'un des facteurs les plus courants de l'apparition de la maladie. En plus d'avoir des ancêtres atteints de pathologies mentales, les parents alcooliques peuvent également être attribués à des causes: les enfants malades naissent le plus souvent dans une telle famille.

    Une colère et une agressivité incontrôlées peuvent déclencher des troubles hormonaux. La cause de la tendance aux états dépressifs est souvent la production insuffisante de l'hormone du bonheur, l'endorphine.

    Certains symptômes chez les enfants peuvent être attribués à des conditions de développement inappropriées. Par exemple, l'hyperactivité est une conséquence du manque d'espace, de la rigidité des mouvements. Les parents émotionnellement instables ou d'autres personnes qui sont constamment avec l'enfant sont préoccupants. Mais l’atmosphère équilibrée dans la famille contribue à réduire la gravité des symptômes de troubles.

    Signes de trouble de la personnalité infantile

    La conscience du patient atteint de cette maladie mentale est extrêmement immature. L'adaptation à des situations stressantes ne s'observe pas chez lui: comme un enfant, un diagnostic de "trouble de la personnalité infantile" n'est pas en mesure de planifier, confus et effrayé.

    Détecter la maladie peut être déjà à l'adolescence. Les changements constants des niveaux hormonaux chez les adolescents provoquent souvent des sauts émotionnels. Des difficultés surgissent dans l'identification des troubles infantiles chez les enfants atteints de certains troubles mentaux, ce qui peut être considéré comme une justification pour la formulation de ce diagnostic. Il faut comprendre qu'il est optimal de le dire lorsqu'une personne a déjà 16 ans.

    Avec l'âge, les symptômes deviennent plus prononcés. Le trouble se manifeste par le fait que le patient ne peut posséder aucune émotion: joie, peur, colère, anxiété.

    Vivant dans un monde imaginaire, une personne atteinte d'un trouble de la personnalité infantile ne peut pas faire face à des réalités cruelles. Face aux difficultés, ces personnes paniquent. En outre, ils sont facilement excitables, émotifs, craignent la panique et évitent la responsabilité, ils ont souvent des sautes d'humeur.

    Ce type de manifestations pathologiques ne faisant pas partie du taux admissible, ne confondez donc pas le trouble avec des traits de caractère prononcés (accentuation) situés à la limite de la norme. La différence est qu'une personne avec une accentuation n'a pas de problèmes d'adaptation.

    Types de troubles infantiles

    Selon les symptômes et l'état émotionnel du patient, on distingue 4 types de troubles infantiles:

  • La limite est un sautes d'humeur dramatiques. La maladie persiste le plus souvent après la puberté.
  • Les troubles antisociaux comprennent une totale réticence à interagir avec la société, à nouer des partenariats et des amitiés.
  • Le désordre narcissique est une propension malsaine, incontrôlée au pouvoir, à l'autoritarisme.
  • Le trouble théâtral s'exprime dans l'envie, le désir de manipuler, d'attirer l'attention par un comportement excentrique et trop émotionnel.

    Un patient atteint de troubles infantiles devrait-il servir dans l'armée?

    En raison de la tension nerveuse constante des patients atteints d'un trouble de la personnalité infantile, ils ne sont pas autorisés à entrer dans l'armée. Il en va de même pour tout service militaire, dans les structures de pouvoir.

    Schémas généraux de traitement

    Le traitement d'un trouble de la personnalité infantile est généralement difficile. La complexité du traitement peut s'expliquer par le fait que les psychothérapeutes doivent le plus souvent travailler avec des personnes présentant un stade avancé de la maladie avec des symptômes prononcés. Le succès de la thérapie dépend aussi largement du diagnostic qualitatif.

    Le plus souvent, les experts traitent avec des méthodes psychothérapeutiques. Lorsque les symptômes d'autres anomalies s'ajoutent au trouble de la personnalité infantile, des spécialistes les traitent avec des médicaments.

    Traitement des troubles infantiles à la frontière

    Traitement de ce type d'anomalie implique souvent un plan flexible qui combine diverses techniques. Les méthodes suivantes peuvent être utilisées:

    1. Thérapie cognitivo-comportementale (visant à éliminer les schémas de pensée négatifs de l’esprit du patient).
    2. Thérapie comportementale dialectique (développe des compétences pour surmonter les réactions indésirables).
    3. Cognitif - basé sur la conscience (prévention de la rechute en faisant référence à la conscience et à la pensée du patient).
    4. Thérapie de groupe.
    5. Trouver un point dans le champ visuel du patient, un contact visuel qui conduira à l’amélioration de l’état (Brainspotting).

    Traitement des troubles théâtraux infantiles

    La méthode la plus efficace pour lutter contre ce problème est la thérapie de groupe. La communication avec l'équipe contribue à créer une atmosphère de confiance et de compréhension mutuelle nécessaire au traitement. En combinaison avec la thérapie de groupe, d'autres méthodes sont utilisées:

    1. Thérapie cognitive basée sur la conscience.
    2. Yoga et méditation.
    3. Psychothérapie basée sur l'interaction sociale.
    4. Brainspotting.

    Traitement des troubles narcissiques infantiles

    Le traitement dépend en grande partie du fait que le patient est conscient du problème et prêt à le gérer. Les psychothérapeutes utilisent le plus souvent:

  • Thérapie cognitivo-comportementale;
  • Comportement dialectique.
  • Thérapie de groupe.

    Traitement d'un trouble infantile de type antisocial

    Les troubles antisociaux sont difficiles à traiter. Les médecins ont souvent recours à la psychothérapie, mais cette méthode est rarement efficace. Il est impuissant si les symptômes de la maladie sont graves ou si le patient ne veut pas admettre qu'il a de graves problèmes. Il est souvent possible de diagnostiquer une maladie uniquement en découvrant la relation du patient avec les personnes proches.

    Pour le traitement des troubles antisociaux, il n'y a pas de médicaments spéciaux. Les psychothérapeutes prescrivent des médicaments uniquement pour soulager certains symptômes, tels que l'agression, l'anxiété ou la dépression.

    Le trouble de la personnalité antisociale provoque dans la plupart des cas beaucoup de souffrance pour les personnes qui les entourent. Pour surmonter l'agression et se protéger de la violence et de la colère, il existe des groupes de soutien pour les familles et les amis des personnes atteintes de troubles antisociaux. Si vous avez un être cher avec une telle déviation de personnalité, il est très important que vous receviez également une aide psychologique.

    Jusqu'à présent, le diagnostic des troubles de la personnalité infantile est extrêmement difficile car il est impossible de placer tous les patients dans le même schéma de développement de la maladie. La chose la plus importante dans le traitement est de trouver un médecin qualifié qui peut créer un plan de traitement individuel qui prend en compte toutes les caractéristiques de l'évolution de la maladie.

    Qu'est-ce qu'un trouble de la personnalité?

    Les troubles de la personnalité sont des pathologies comportementales, c'est-à-dire des écarts par rapport aux normes de comportement généralement acceptées existant dans une société donnée. Dans de tels cas, plusieurs secteurs de l’individu sont impliqués simultanément dans le processus et ces personnes ne peuvent pas s’intégrer pleinement dans la société. Les troubles de la personnalité surviennent généralement à l'adolescence et progressent à l'âge adulte. Par conséquent, un diagnostic similaire ne peut pas être posé avant qu'une personne ait 16-17 ans. Mais le médecin doit noter quelques signes de pathologie future, déterminer le degré de leur manifestation et donner une prévision quant aux possibilités de développement ultérieur.

    Aujourd'hui, dans la pratique médicale, il n'y a pas une classification des troubles de la personnalité. En psychiatrie soviétique, trois groupes de troubles ont été distingués (ils s'appelaient alors psychopathie):

    • le nucléaire, que l’on a appelé constitutionnel;
    • régional, qui ont été reconnus comme acquis;
    • étiologie organique.

    Les troubles ont été divisés en types et, en fonction de leurs paramètres physiopathologiques, ils étaient inhibés, excitables, hystériques. À une époque, il existait une classification selon le principe clinique - troubles asthéniques, paranoïaques, hystériques, antisociaux.

    Il existe une classification internationale DSM-5, selon laquelle les troubles de la personnalité sont divisés en plusieurs groupes. Cela ressemble à ceci:

  • 1. Le groupe A est désigné comme “excentrique”. Il comprend les troubles paranoïaques, schizoïdes et schizotypiques.
  • 2. Le groupe B («dramatique») est un trouble antisocial, limite, hystérique, narcissique.
  • 3. Groupe C («anxieux») - trouble évitant, dépendant, obsessionnel-compulsif.

    Malgré le fait que les violations susmentionnées sont bien étudiées, les scientifiques n’ont pas de consensus sur les causes d’une telle condition. Les troubles de la personnalité surviennent pour des raisons génétiques, mais se manifestent sous l’influence de l’éducation familiale. Cela dépend beaucoup des autres.

    Il existe également une hypothèse selon laquelle des facteurs externes peuvent influencer certains enfants. Les enfants sensibles à la lumière ou au bruit deviennent souvent timides et timides. Mais alors que les causes physiologiques et psychologiques des troubles de la personnalité n’ont pas été suffisamment étudiées pour pouvoir affirmer quelque chose avec confiance.

    En plus des classifications déjà énumérées, d'autres peuvent être utilisées. Selon la classification ICD-10, on distingue les types de troubles suivants:

  • 1. Paranoïde. Cette pathologie se caractérise par la suspicion, la rancœur et le mécontentement constant de tous, y compris de leurs proches. Le patient a l'habitude de tout prendre en compte pour son propre compte.
  • 2. Schizoïde. Il se caractérise par une tendance à éviter les relations émotionnelles. Ce trouble mental se manifeste souvent par une fermeture de soi et un repli sur soi. Les traits autistiques apparaissent. Après tout, ces patients ne ressentent aucun lien émotionnel avec d’autres personnes et ne peuvent pas exprimer ce qu’ils ressentent. Ce sont des personnes très vulnérables qui ne peuvent pas trouver un moyen adéquat de communiquer.
  • 3. Dissocial. C'est une déviation qui se manifeste en ignorant les normes sociales. Sous lui, l’impulsivité n’est pas simplement un trait de caractère de la personne; elle est le plus souvent associée à une agression et à une capacité limitée à établir des relations.
  • 4. L'infantile montre des signes d'immaturité sociale. Autrement dit, un adulte, comme un enfant, ne peut pas contrôler ses émotions (anxiété, peur, agressivité) pour résister à des situations stressantes. Les premiers symptômes du trouble infantile apparaissent dès l'adolescence en raison de changements hormonaux.
  • 5. L'associatif se caractérise par le fait que les pensées du patient se remplacent si rapidement qu'il n'a guère le temps de les exprimer à voix haute. La pensée du patient devient superficielle. Il fait instantanément passer l'attention d'un problème à l'autre. Il est donc difficile à comprendre et parfois difficile au patient lui-même d'exprimer sa pensée.
  • 6. Cognitive conduit à une déficience cognitive, qui est un signe de diminution de l'efficacité du cerveau. Ce phénomène peut avoir plusieurs causes, notamment un apport sanguin insuffisant à l'organe. Les principaux symptômes de cette forme sont des troubles de la mémoire et de la concentration. Il peut y avoir des difficultés dans les calculs.
  • 7. destructeur. Ce nom peut être traduit par "destructif". Il se caractérise par le fait que la production d'énergie féconde est complètement bloquée chez une personne. Cela est souvent dû à certaines difficultés de réalisation de soi, lorsqu'une personne n'est pas satisfaite même après avoir atteint son objectif. Manifestations de comportement destructeur - vandalisme, terrorisme environnemental, toute attaque terroriste.
  • 8. Mixte. Ce trouble de la personnalité est moins étudié que d’autres espèces. En pratique, ce diagnostic est posé lorsqu'une personne présente alternativement les signes de l'un ou de l'autre type de trouble, sans toutefois présenter un caractère persistant. Auparavant, la forme de la maladie était appelée psychopathie de la mosaïque. Une personne atteinte d'une telle maladie est très difficile à intégrer dans la société, à établir une sorte de relation. Très souvent, un trouble mixte s'accompagne d'une dépendance à l'alcool, à la drogue ou au jeu. Ces personnes sont souvent obsédées par des idées surévaluées. La maladie peut entraîner le développement de la schizophrénie.
  • 9. Le trouble de la personnalité dissociative n'est pas une maladie unique, mais tout un groupe d'entre elles. Quand ils ont une personne, diverses fonctions mentales sont perturbées - mémoire, conscience. Et parfois, le sens de l'identité est rejeté.

    Il existe d'autres types de troubles de la personnalité: nature hystérique, anxieuse, émotionnellement instable, psychonévrotique. Bien que ces personnes se rencontrent bien, le bureau de recrutement militaire ne les amène pas à servir dans l'armée et ne les accepte pas non plus dans les structures de pouvoir. Lorsqu'une telle personne reçoit un permis de conduire, cette question est résolue individuellement pour elle, en tenant compte de son état. Il en va de même pour le permis de port d'armes.

    Troubles de la personnalité et du comportement: types, traitement

    Chaque quinzième habitant de notre planète souffre d'un trouble de la personnalité. Et lui-même perçoit à peine sa condition comme une maladie nécessitant le recours à des spécialistes. Il justifiera toutes ses actions et considérera son comportement comme normal. Le traitement nie et les conséquences sont imprévisibles.

    Trouble de la personnalité: difficultés d'adaptation

    Le trouble de la personnalité est un comportement perturbateur causé par un trouble mental persistant, non associé à une maladie somatique ou neurologique. Cette pathologie est difficile à corriger car le patient ne pense pas avoir besoin d'un traitement. Aucune motivation ne peut catalyser un changement positif. L'individu lui-même ne cherche pas à se débarrasser de la violation et n'entretient pas de bons contacts avec des psychothérapeutes.

    Un appel ultérieur à des spécialistes conduit à ce que le patient obtienne un rendez-vous avec un psychiatre déjà au stade de la négligence profonde de la maladie. Il est difficile d'éliminer les symptômes et de guérir.

    Les premiers signes de la maladie se manifestent activement à l'adolescence. Avant cette période, différents épisodes sont possibles, mais nous ne pouvons parler du problème qu'après une période de puberté. Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité cognitive ne comprennent pas pourquoi d'autres parlent de leurs problèmes. Après tout, ils croient que le comportement et les actions sont normaux.

    Les personnes atteintes de troubles de la personnalité sont mal perçues dans la société. Ils ont souvent des difficultés de communication personnelle. Mais en même temps, les patients ne ressentent pas les remous et ne sympathisent pas avec les autres. Après un certain temps, leur relation avec le monde ne se construit pas selon le principe de l'adaptation personnelle à la société, mais selon le schéma, la société est obligée d'accepter ou non la personne à problème. Le manque de motivation et le désir de traiter exacerbent le problème, car tous les médecins ne peuvent pas trouver une approche à un tel patient, soulager les symptômes de l'exacerbation et aider à résoudre le problème.

    Troubles de la personnalité spécifiques

    À l'époque soviétique, les individus trop émotifs étaient souvent appelés psychopathes. Une telle caractéristique et classification n'était pas inhérente à la psychiatrie occidentale. La psychopathie est une violation grave du caractère comportemental dans laquelle, dans le contexte du sous-développement de toute une série de traits de personnalité, l'un est clairement dominant. Cela inclut un certain nombre de déviations.

    Types de troubles de la personnalité:

  • Paranoïde - le patient est dominé par des idées surévaluées. Il attribue une signification particulière à sa personnalité. Mais d'autres sont traités avec hostilité, les suspectant d'intention malveillante. Une personne atteinte de pathologie ne reconnaît pas sa présence. Lorsque des parents ou des amis font attention aux déviations cognitives et tentent de les amener à un spécialiste, il sera assuré que tout est en ordre et qu'il niera l’existence du problème. Très sensible à la critique.
  • Schizoïde - ce diagnostic est caractérisé par une introversion, un isolement, un intérêt réduit pour les choses vitales. Le patient ne perçoit pas les normes acceptées de comportement social, se comporte souvent de manière excentrique. Les troubles de la personnalité schizoïde sont associés à une grande passion pour tout type d'activité dans laquelle l'individu réussit. Par exemple, il peut être dépendant pathologiquement de divers systèmes de santé, dans la mesure où il attire également d'autres personnes dans son intérêt. Les experts estiment qu'il s'agit du remplacement d'une certaine asocialité. En outre, ces patients peuvent avoir des problèmes d’alcool, de drogue ou d’autres formes de dépendance.
  • Dissocial - une caractéristique caractéristique d'un tel trouble de la personnalité est le comportement cognitif difficile du patient afin d'obtenir le résultat souhaité. Avec tout cela, ces patients peuvent attirer des gens, y compris des médecins. Ce type se manifeste particulièrement bien à la fin de l'adolescence.
  • Hystérique - l'objectif principal de ces patients est d'attirer l'attention sur leur personne de quelque manière que ce soit, y compris le comportement provocant. Le diagnostic est plus caractéristique pour une femme. Il y a des caprices atypiques, l'inconstance des désirs, de l'extravagance, de la tromperie. Afin d'attirer l'attention, le patient s'invente pour lui-même des maladies inexistantes dont les symptômes peuvent être transmis par le système végétatif et difficiles à éliminer.
  • Obsessionnel compulsif - les patients atteints de ce type de trouble de la personnalité cherchent pathologiquement à obtenir ordre et perfection. Ils n'ont aucun sens de l'humour, ils essaient d'être parfaits en tout. Lorsque les objectifs idéaux ne sont pas atteints, ils peuvent être déprimés.
  • Anxieux - un tel trouble de la personnalité se caractérise par la culture d'un complexe d'infériorité personnelle. Les patients sont dans un état d'anxiété et d'insécurité éternelles. Depuis leur enfance, ces patients sont timides et timides. Souvent, d'autres sont soupçonnés de ne pas aimer. Avoir tendance à la dépression.
  • Narcissique - une déviation dans laquelle une personne de son enfance montre son admiration pour elle-même, son désir d'être constamment admirée. Un tel patient n'accepte pas les critiques: il y réagit soit avec ressentiment, soit avec agressivité. Indifférent aux sentiments des autres, enclins à leur exploitation pour atteindre leurs propres objectifs.

    Différentes formes de psychopathie nécessitent une approche individuelle du traitement. Les troubles de la personnalité ne doivent pas être confondus avec l'accentuation du caractère. Dans ce dernier cas, la personne présente également des caractéristiques de comportement, mais elles se situent dans la limite supérieure de la norme. De plus, il est adapté aux conditions sociales. La classification de la psychopathie classique est inappropriée ici. Le diagnostic et les types sont différents.

    Causes des troubles de la personnalité et du comportement

    Tous les troubles de la personnalité spécifiques peuvent être divisés en trois groupes. Leur classement:

    Les causes de la psychopathie du groupe A sont considérées comme génétiques et héréditaires. Le fait est que parmi les parents de patients atteints d'un trouble de la personnalité, il y en a au moins un atteint de schizophrénie.

    La prédisposition héréditaire aux pathologies peut également être décelée dans la psychopathie des groupes B et B. La première option peut être aggravée par des problèmes d'alcool: dans les familles de personnes qui boivent, les enfants présentent plus souvent des déficiences.

    Il existe une version selon laquelle des troubles de la personnalité spécifiques cognitifs peuvent être associés à des troubles hormonaux dans le corps. Si une personne a des niveaux élevés de testostérone, d'estrone et d'estradiol, les conséquences en sont manifestées sous la forme d'une agression. En outre, il ne produit pas d'endorphines, ce qui entraîne des troubles dépressifs.

    Le facteur social joue également un rôle important dans la formation du psychotype. Pour les enfants actifs, l'espace est important. S'ils sont forcés de grandir dans un espace clos, des zones de petite taille, cela entraîne l'apparition d'une hyperactivité. Anxieux dès la naissance, les bébés peuvent devenir équilibrés s'ils sont élevés par des parents émotionnellement stables. Une mère calme peut aider un enfant à devenir confiant et anxieux - non pas à l'enlever, mais à augmenter son anxiété personnelle.

    Les traits de caractère deviennent perceptibles dès la petite enfance. À l'adolescence, ils peuvent devenir un trouble de la personnalité. Les troubles cognitifs se manifestent par une diminution de la mémoire et de la fatigue. Les pathologies du système nerveux sont plus fréquemment observées chez les individus de nature asociale.

    Trouble de la personnalité mixte

    Ce type de psychopathie est moins étudié. La classification n'a pas de critère spécifique. Le patient manifeste des formes de l'un ou l'autre type de troubles de nature non persistante. Par conséquent, ce type de trouble est également appelé psychopathie mosaïque. Mais une personne atteinte d'un trouble mixte est également difficile à vivre dans une société en raison de la nature de son comportement.

    L'instabilité du caractère est souvent à la base du développement de divers types de dépendance. Un trouble de la personnalité de type mixte peut être accompagné d’alcoolisme, de toxicomanie, de dépendance au jeu.

    La psychopathie mosaïque peut combiner les symptômes de type schizoïde et paranoïaque. Ces personnes ne savent pas comment établir des contacts sociaux dans la société, elles sont obsédées par des idées surévaluées. Avec la prévalence de signes paranoïaques, les patients souffrent d'une suspicion accrue. Ils sont sujets aux scandales, aux menaces, aiment écrire des plaintes fâchées contre tout un chacun.

    Les experts s’inquiètent de la coexistence de signes (classification) de plusieurs troubles: schizoïde, hystérique, asthénique, excitable. Dans ce cas, le risque de développer la schizophrénie est élevé.

    Des lésions cérébrales ou des complications après un certain nombre de maladies peuvent conduire à des types de pathologies en mosaïque. Un tel trouble de la personnalité mixte est considéré comme acquis. Si nous examinons la situation en détail, nous verrons ceci: une personne a déjà une tendance innée à la psychopathie de la mosaïque, qui, en raison de certaines circonstances, impose une pathologie organique.

    Les troubles de la mosaïque ne nécessitent un traitement spécifique que lorsque les symptômes sont exacerbés ou en cas de stratification d’origine organique. Ensuite, les neuroleptiques, les tranquillisants, les vitamines peuvent être nommés en tant que spécialistes.

    Trouble de la personnalité infantile

    Avec ce type de psychopathie, des signes d'immaturité sociale sont prononcés. Une personne n'est pas capable de supporter des situations stressantes et de soulager la tension. Dans des circonstances difficiles, il ne contrôle pas ses émotions de la même manière que les enfants. Les troubles de la personnalité infantile se déclarent pour la première fois de manière frappante à l'adolescence. Les tempêtes hormonales qui se produisent actuellement avec une personne provoquent des changements dans la sphère psycho-émotionnelle. En vieillissant, le diagnostic ne peut que progresser. Enfin, nous ne pouvons parler de la présence de la maladie qu’après avoir atteint l’âge de 16 à 17 ans. Dans des circonstances stressantes, le patient se manifeste immature, maîtrise mal son agressivité, son anxiété, sa peur. Une telle personne n'est pas amenée au service militaire, elle n'est pas autorisée à travailler dans les forces de l'ordre. Les autorisations de porter une arme ou d'obtenir un permis de conduire sont décidées sur une base strictement individuelle, en fonction de l'évaluation des signes et de l'état.

    Trouble de la personnalité transitoire

    Ce diagnostic fait référence à des affections limites, lorsque les symptômes d'une déviation sont difficiles à attribuer à un type de trouble de la personnalité. Les principales causes de psychopathie sont des situations stressantes prolongées.

    Dans le monde moderne, une personne est entourée de nombreux facteurs défavorables: problèmes au travail, opérations militaires, circonstances familiales difficiles, échecs financiers, transferts... Tout cela bouleverse le mode de vie habituel et le déséquilibre. Si de telles circonstances durent trop longtemps, la psyché humaine n'a pas toujours de réserve pour survivre et être surmontée.

    Trouble de la personnalité transitoire a ses symptômes:

  • désorientation;
  • hallucinations;
  • un non-sens;
  • retard des fonctions verbales et motrices.

    Même l'un des symptômes peut déjà signaler un trouble. Ce diagnostic est spécial en ce que la maladie ne dure pas trop longtemps: parfois juste un jour et parfois un mois. Il apparaît soudainement et passe également. Parfois, une personne peut se coucher avec une violation et se lever dans un état émotionnel normal avec des effets résiduels sous la forme d'une anxiété accrue ou de troubles du sommeil. A chaque nouveau stress, un retour spontané de la pathologie est possible.

    Un tel diagnostic ne passe pas sans laisser de trace. Dans le cas où il y aurait des signes de délires ou d'hallucinations, une telle personne aurait besoin d'un traitement spécial, car son état pourrait menacer d'autres personnes. Dans l'intervalle entre les exacerbations, le patient a un épuisement émotionnel, au cours duquel les cellules nerveuses sont également détruites. Par conséquent, même à titre préventif, il est recommandé de prendre des vitamines et des remèdes à base de plantes.

    Comme le montrent les exemples de l'histoire, le trouble de la personnalité transitoire partiel n'est pas un état inoffensif. Beaucoup de tueurs en série et de maniaques bien connus avaient ce diagnostic. Ils menaient une vie normale, avaient des familles, travaillaient, mais dans la période d'exacerbations ils ont commis des crimes. Lorsque les experts occidentaux ont étudié le cerveau des criminels exécutés, ils n'ont pas détecté de changements significatifs dans celui-ci. Toutes ses parcelles correspondaient à la norme d'une personne en bonne santé. Et seules des conditions stressantes pourraient conduire à l’apparition de signes de trouble de la personnalité, ce qui impliquerait un comportement asocial. Peut-être, si pendant la période d'apparition des premiers signes de la maladie, une personne s'en rendait compte et aidait à faire appel à un spécialiste, de telles conséquences pourraient être évitées. En tête-à-tête avec des situations de stress continuelles, la psyché ne pouvait tout simplement pas le supporter. Le mécanisme de développement de la maladie a été lancé.

    Traitement des troubles de la personnalité

    Quand une personne est diagnostiquée avec une psychopathie, il est rarement d'accord avec lui. La particularité de cette maladie réside précisément dans le fait que le patient ne voit pas les problèmes en lui-même mais les cherche chez les autres. Le traitement dans ce cas est toujours difficile. Selon les statistiques, seul un cinquième d'entre eux accepte d'accepter de l'aide.

    Le traitement de la psychopathie est effectué individuellement. Il comprend des séances de psychothérapie et, si nécessaire, l’usage de drogues. Dans les cas difficiles, lorsque le comportement asocial du patient constitue une menace pour les autres, le traitement peut être effectué à l'arrêt.

    Les différends entre spécialistes entraînent un traitement des conditions limites. Certains pensent que les soins aux patients ne sont nécessaires que pendant les exacerbations, tandis que d'autres insistent sur le maintien du soutien. Dans tous les cas, le traitement de la psychopathie se poursuit pendant de nombreuses années. Lorsque le patient est sujet à des actions impulsives pouvant menacer la vie et la santé, des médicaments psychotropes sont connectés.

    Quel est le trouble de la personnalité?

    Le trouble de la personnalité est une violation prolongée et persistante de divers aspects de la psyché. Dans un tel comportement, il n’ya pas de psychosomatique productive, donc la personne elle-même ou son entourage souffrent de ces manifestations. De tels troubles surviennent souvent pendant l'enfance ou l'adolescence et durent toute la vie. Le désordre de la personnalité et de son comportement est dû à des perturbations persistantes dans les pensées, les émotions et les actions. Chaque personne a ses propres particularités psychiques et, lorsque le comportement de quelqu'un se démarque du contexte général, cela provoque chez d'autres personnes une apparence d'irritation. Certains problèmes affectent la vie d'une personne handicapée et de ses proches. Si un tel état affecte de manière significative la vie quotidienne d'une personne, il est conseillé de parler de la nécessité d'une aide qualifiée d'un psychologue ou d'un psychiatre.

    Malgré son apparence, les troubles mentaux violent la perception psycho-émotionnelle adéquate de la personne dans le monde, la capacité d'adaptation sociale du patient. La thérapie à l'aide de médicaments n'affecte pas le changement de traits de personnalité, mais une visite chez un thérapeute peut être d'une grande aide pour identifier vos problèmes et modifier vos comportements.

    Le mécanisme d'occurrence des violations

    Quel est le trouble de la personnalité? Ils peuvent être définis comme une sorte de trouble mental qualifié par les psychologues cliniciens et les psychiatres. Il est défini comme des violations persistantes qui se manifestent dans les actions, les émotions et les pensées d'une personne. Pour qu'un tel diagnostic puisse être posé, il est d'abord nécessaire d'exclure les lésions cérébrales de nature organique pouvant provoquer des anomalies similaires.

    Ces violations se produisent souvent dans l'enfance ou l'adolescence. La gravité des écarts dans les actions et l'environnement externe affecte la capacité d'adaptation à un tel diagnostic. Dans des circonstances positives, l'adaptation survient, dans les cas défavorables - désadaptation. Les facteurs qui provoquent la décompensation sont:

  • maladie somatique;
  • maladies infectieuses;
  • intoxication du corps;
  • stress émotionnel.
  • Quelles sont les causes de la maladie et qu'est-ce qui affecte son développement? Le début et la progression de la psychopathie sont fortement influencés par l'âge. Le plus dangereux en termes de mauvaise adaptation est l'adolescence et l'âge du primaire.

    Les troubles mentaux chez une personne causent une perception inadéquate du monde qui les entoure, une résolution anormale de problèmes et une attitude envers les gens. Il est difficile pour ces personnes d’établir des relations constructives avec les membres de leur famille. Les personnes atteintes de troubles ont tendance à ne pas voir leur comportement et leur attitude inappropriés envers le monde qui les entoure. Par conséquent, ils font très rarement appel à un spécialiste de leur propre initiative.

    Symptômes des troubles et leurs causes

    Ces personnes ne sont pas satisfaites de leur vie, elles peuvent souffrir de toxicomanie, de troubles de la perception émotionnelle et de l’humeur; le comportement alimentaire est perturbé, une anxiété excessive apparaît.

    Les principaux facteurs susceptibles de provoquer une telle violation sont la violence dans l'enfance (trouble de la personnalité infantile), le fait d'ignorer un enfant dans la famille, les abus sexuels et le harcèlement, l'éducation d'un enfant dans des conditions d'alcoolisme, une indifférence totale à ses sentiments et à son comportement.

    Le Guide des troubles mentaux fournit ses critères pour évaluer le comportement et est essentiel à la définition du diagnostic de trouble de la personnalité. Chaque personne a ses propres traits de personnalité, qui sont étroitement liés aux autres personnes et aux événements. Certaines personnes ont tendance à demander de l'aide dans des situations difficiles, tandis que d'autres résolvent leurs problèmes par leurs propres moyens. Certaines personnes traitent avec indulgence les problèmes qui se sont posés, alors que d'autres ont tendance à exagérer des problèmes même mineurs.

    Quel que soit le style de réponse de la personne, la personne en bonne santé mentale tentera d’aborder le problème alternativement si la première réaction ne donne pas un résultat positif.

    Les personnes atteintes de troubles mentaux et psychologiques sont rigides, elles ne sont pas sujettes à une réponse adéquate aux problèmes et difficultés rencontrés. Ils ne savent pas comment établir correctement des relations avec leurs proches, leurs amis, leurs collègues. Ces violations diffèrent par leur gravité.

    Étant donné que ces personnes ne réalisent pas que leurs pensées et leurs comportements sont inacceptables dans la société, leur recours à des spécialistes est donc rare. Le plus souvent, ces personnes traitent de problèmes tels que la tension chronique, due à des troubles, à des symptômes d'anxiété ou à un état dépressif. Ils croient que leurs problèmes sont causés par d’autres personnes ou par des circonstances indépendantes de leur volonté. À ce jour, l'efficacité du traitement de ces troubles à l'aide de la psychothérapie et de la psychanalyse a été prouvée.

    Conséquences des violations

    Des troubles dans le développement de la personnalité et du comportement peuvent entraîner des complications telles que:

  • risque élevé de dépendance à l'alcool et aux drogues, comportement sexuel inapproprié, manifestations de tendances suicidaires;
  • développement de troubles mentaux chez les enfants d'une personne malade en raison de son éducation inadéquate, qui se traduit par des crises émotionnelles, une éducation irresponsable et offensante;
  • pannes mentales et émotionnelles dues au stress fréquent;
  • l'émergence d'autres troubles mentaux, tels que la psychose ou l'anxiété;
  • le refus d'un malade d'être responsable de son comportement, ce qui engendre une méfiance envers son entourage.

    La fréquence des violations représente environ 9% de la population mondiale.

    Types de troubles

    Tous les types de troubles de la personnalité sont répartis dans les principales catégories suivantes:

  • Catégorie A: troubles paranoïaques, schizotypiques et schizoïdes.
  • Groupe B: troubles borderline, hystériques ou théâtraux, antisociaux, narcissiques.
  • Catégorie C: troubles obsessionnels compulsifs, évitants, dépendants.
  • Tous les types de troubles de la personnalité sont d'intensité et de cause différentes. En ce qui concerne la classification des troubles de la personnalité, elle est conditionnelle, car il existe souvent des types de troubles mixtes, qui incluent des signes de différents types de troubles.

    Le type de trouble paranoïde provoque diverses manifestations. Une personne malade fait l'expérience de suspicions sans fondement réel. Ces personnes croient qu'elles sont utilisées, trompées et blessées par elles. Ils sont excessivement hostiles envers leur entourage, ils ne savent pas comment faire preuve de compassion, de pardon, ils peuvent exprimer des soupçons sans fondement que leur moitié les change. Ces personnalités sont convaincues qu'elles ont raison dans n'importe quelle situation, elles peuvent être privées d'émotions et de chaleur pour leurs proches. Ils ne sont influencés que par la force et l'autorité, dans le cas contraire, ils méprisent ceux qui sont faibles, malades ou inférieurs.

    Avec le développement de la maladie développent le degré de complexité et l'intensité de la sévérité des symptômes. Si une telle personne se sent offensée, elle peut adresser aux autorités de l’État une plainte dans laquelle elle signale tout point de vue ou action que l’ennemi, selon eux, exprime délibérément et avec une malveillance manifeste à leur égard. Une telle personne peut envoyer des lettres anonymes contenant des menaces. Le nombre de personnes qui les persécutent est en augmentation et tous ceux qui ne les ont pas comprises à temps et qui n'ont pas suffisamment participé à leur destin peuvent entrer ici. Dans de tels cas, une personne peut développer un délire surévalué, un délire de jalousie. Les personnes ayant des idées délirantes sont socialement dangereuses. Elles peuvent donc avoir la capacité d’agir de manière agressive envers leurs ennemis imaginaires ou envers un conjoint considéré comme un traître.

    Le trouble passif-agressif s’exprime en irritabilité, envie, méchanceté, menaces de suicide (qu’ils n’ont vraiment pas l’intention de commettre). La condition est aggravée par l'état dépressif prolongé, qui peut survenir dans le contexte d'une dépendance à l'alcool et de divers troubles somatiques.

    Le type narcissique s’exprime par une forte exagération de leurs capacités et de leurs vertus, attribuant des talents inexistants et des actes héroïques. Ces personnalités aiment être louées et admirées; les gens qui réussissent les rendent jaloux.

    Le type de trouble dépendant se manifeste par une faible estime de soi, un doute de soi et une évasion de la responsabilité. Le problème principal de ces individus - le rejet de la solitude. Ils peuvent tolérer l'humiliation et le ressentiment.

    Le type anxieux s'exprime dans la peur de diverses manifestations dans le monde extérieur. Ces personnes ont peur de parler en public, elles ont beaucoup de phobies sociales, elles sont très sujettes aux critiques, elles ont besoin d'un soutien constant et de l'approbation de la société.

    Le type Anankastny se manifeste par une timidité excessive, une impressionnabilité, un manque de confiance en ses propres capacités. Un tel syndrome est douteux, le patient évite toute responsabilité, il peut avoir des pensées obsessionnelles.

    Avec le type histrionique, des symptômes tels que le besoin d'attention constante apparaissent; les gens sont impulsifs, enclins à des baisses soudaines d'humeur déjà changeante. Ils essaient de se démarquer de la foule, ont tendance à fréquenter les mensonges et à fantasmer sur eux-mêmes afin de se valoriser, mènent souvent une double vie: ils se comportent de manière amicale dans la société et la famille montre une véritable tyrannie.

    Un trouble émotionnellement instable se traduit par une grande excitabilité, une réponse rapide et un mécontentement. Les manifestations de colère chez de telles personnes peuvent être accompagnées d'une violence ouverte si on leur résiste. Soumis à des sautes d'humeur soudaines et à des actions impulsives.

    Le type dissocial provoque la possibilité d’actions impulsives, le rejet des normes morales généralement acceptées, l’échec de leurs propres responsabilités. Malheureusement, ces personnalités ne sont pas enclines à commettre des actes, elles trichent régulièrement, produisent des manipulations ouvertes par d'autres personnes, utilisent leur disposition et, en même temps, ne souffrent pas d'anxiété ni de dépression.

    Dans le type schizoïde, le trouble de la personnalité et du comportement s’exprime dans le désir de solitude du patient. Ces personnes évitent les relations et les contacts avec les gens, sont indifférentes aux louanges et aux critiques, et les animaux deviennent souvent leurs seuls amis. La société environnante est protégée du patient, si une personne a une telle maladie.

    Comment effectuer le traitement de la maladie?

    Le traitement des troubles de la personnalité est la psychothérapie et l’usage de drogues.

    L'effet du traitement est renforcé si ces deux méthodes sont combinées. La thérapie à l'aide de médicaments comprend l'utilisation d'antipsychotiques, d'anxiolytiques et d'antidépresseurs. La psychothérapie est une méthode de traitement très efficace.

    En Savoir Plus Sur La Schizophrénie