Chaque année, le pourcentage de drogues produites augmente. Inventé de nouvelles formules et méthodes de fabrication de ce poison. Aujourd'hui plus que jamais, la question est de savoir ce que sont les épices et leurs conséquences.

Le boom de popularité de cette drogue n'a traversé que les pays européens et déjà des milliers de vies brisées sont à son compte.

À quoi ressemble un médicament?

L'épice est un mélange à fumer composé d'ingrédients végétaux et d'additifs chimiques. Pour la fabrication de tiges, de feuilles et de fleurs de plantes variées ayant un effet enivrant. Un cannabinoïde est ajouté pour améliorer l'effet de la composition. Cette substance est un analogue synthétique de la marijuana, obtenue en laboratoire.

C'est cet additif chimique qui a des conséquences dévastatrices pour le corps. Les herbes qui sont dans le mélange causent également des dommages. Le mélange à fumer fini est distribué dans des emballages et vendu librement. Dans certains pays, l'épice est encore disponible à la vente et est même vendue aux enfants mineurs. Ce type de mélange à fumer est souvent vendu dans les magasins en ligne.

Types d'épices

La popularité de ce médicament est telle que même en Russie, de tels mélanges sont produits. Les types d'épices domestiques sont les noms des principaux composants de la plante dans leur composition. Les plus populaires sont les "Althea" et "Motherwort". Les mélanges étrangers sont des noms plus exotiques. En Allemagne, un mélange populaire appelé "Sea Canavalia".

L'effet de l'épice peut être complètement imprévisible. Tout dépend du pays du fabricant et du nom de la marque spécifique. Par exemple, l'effet sur le «lotus bleu» sur l'organisme est comparé à un médicament tel que: «ecstasy», «rose hawaïenne». Un autre mélange de cette liste, son effet destructeur sur le corps, est plusieurs fois supérieur au LSD.

Groupes de fumeurs

Il est très important que chaque personne sache ce que sont les épices et les conséquences de leur utilisation. Une utilisation unique d'un tel médicament entraîne l'atrophie de dizaines de terminaisons nerveuses dans le cerveau. Les fabricants d’épices divisent leur produit en trois catégories:

  1. L'argent est la catégorie la plus faible des mélanges à fumer. L'effet sur le corps est très similaire à l'intoxication alcoolique. Une telle réaction peut être observée pendant environ deux heures.
  2. Or - cette catégorie peut être attribuée aux médicaments faibles. Les effets secondaires de la consommation peuvent être exprimés par une tachycardie, des étourdissements et des maux de tête. L'effet de l'utilisation dure presque trois heures.
  3. Diamond - une des compositions les plus fortes. Son utilisation entraîne les violations les plus graves du travail des organes internes. C'est l'utilisation du produit dans cette catégorie contribue au développement des troubles mentaux. L'effet de cette composition peut être observé dans les cinq heures.

Quel est le danger

Les effets du tabagisme conduisent à un certain nombre de maladies physiques et mentales. Tout d’abord, la drogue est dangereuse car elle n’est pas encore bien comprise. Depuis que ces mélanges pour fumeurs sont apparus sur le marché relativement récemment, la médecine n’a pas de réponse à la manière de traiter ce type de dépendance.

En raison du fait que la composition du mélange à fumer diffère par les composants utilisés pour la fabrication, il est assez difficile de parler de l'effet de l'épice sur le corps. Les scientifiques ont dérivé un seul facteur. Dans la composition de chacun de ces mélanges se trouvent des substances narcotiques et hallucinogènes.

Un inconvénient majeur pour l’humanité est que, dès qu’une composition du mélange à fumer est interdite, une autre apparaît immédiatement avec une formule légèrement modifiée. Cela conduit au fait que le mélange sera à nouveau en vente jusqu'à ce qu'il soit interdit. Afin de vous protéger et de protéger vos enfants, il est nécessaire de mener des conversations préventives sur les dangers des mélanges de tabac.

Symptômes d'empoisonnement

Le principal danger associé à l'utilisation d'épices est l'incapacité de calculer le dosage. Cela conduit au fait que très souvent les gens empoisonnent leur corps en se droguant. Ces intoxications sont accompagnées d’épisodes de vertiges et de vomissements. Une personne peut perdre conscience ou perdre la tête.

Lorsque l'utilisation des épices est régulière, des pathologies se développent dans le corps. L'effet de la composition sur le corps peut s'exprimer par la chute des cheveux, la pâleur de la peau et le manque d'appétit. Le caractère d'une personne change également. Il devient extrêmement irritable et colérique. Il y a une détérioration du sommeil, accompagnée de cauchemars.

La consommation de drogues modifie le comportement d’une personne. Les toxicomanes ont souvent des problèmes de mémoire et de fonctionnement de l'appareil vestibulaire. Le surdosage d'un tel médicament peut entraîner le coma et même la mort.

Comment reconnaître un toxicomane

Les conséquences de l'utilisation d'une épice sont clairement prononcées, ce qui facilite la reconnaissance d'une personne dépendante. Sous l'influence du médicament chez l'homme, il existe des troubles associés aux fonctions motrices, à la déshydratation, aux sauts de pression artérielle et aux troubles du rythme cardiaque.

L'utilisation à long terme de mélanges de fumeurs modifie la psyché humaine, ce qui augmente considérablement son émotivité. Il y a souvent des sautes d'humeur. La peau du toxicomane prend une teinte pâle, et dans les yeux, vous pouvez voir des traces d'hémorragies. En outre, l'un des effets secondaires de la consommation de drogues est l'apparition d'hallucinations.

Quel est le danger

L'utilisation de mélanges à fumer a un effet négatif sur tout le corps. Les produits formés à la suite d'une brûlure pénètrent dans les poumons humains. Par leurs murs, ils pénètrent dans la circulation sanguine et se propagent à tous les coins du corps humain. Chaque organe est littéralement affecté, ce qui entraîne le développement d'une douzaine de maladies.

Tout d'abord, le foie en souffre, car c'est le filtre naturel du corps. La plupart des toxines nocives déposées dans cet organe particulier. Également observé et des changements dans la structure du cerveau. Les cellules nerveuses meurent à la suite d'une altération de la circulation sanguine. Une personne présentant des pathologies similaires connaît une privation d'oxygène.

L'utilisation de mélanges à fumer affecte également les fonctions de reproduction du corps. Chez les hommes, cela se traduit par une diminution de la puissance, car l'hormone nécessaire est produite en quantités considérablement réduites. Dans le corps de la femme, les troubles sont associés au cycle menstruel et au développement de l'infertilité.

La consommation de drogue conduit à la dégradation de l'individu. Pour un toxicomane, seul l'achat d'une dose régulière devient important et tout le reste passe au second plan. Cette situation entraîne des conflits avec la famille proche. À la suite d'un malentendu, une personne dépendante commence à rechercher la dépression et des idées de suicide.

L'utilisation de substances narcotiques ou hallucinogènes entraîne inévitablement des changements mentaux. Les problèmes peuvent avoir une nature différente. Très souvent, les toxicomanes ont des problèmes de mémoire causés par une diminution rapide du niveau d'intelligence. L'homme se transforme littéralement en "légume". Très souvent, les patients des cliniques de traitement de la toxicomanie se plaignent de la persécution et de la peur constante pour leur vie. Les conséquences de l'utilisation de l'épice sont présentées dans la vidéo ci-dessous:

Signes de surdose

La surdose d'épices est souvent causée par l'ignorance et le manque d'expérience dans le calcul des doses. Très souvent, les jeunes qui ont décidé de s'adonner au «gazon» pour la première fois en souffrent. L’un des principaux signes d’empoisonnement peut être considéré comme l’apparition d’une envie émétique et de vertiges. En quelques minutes à peine, ces symptômes provoquent une perte de conscience. La photo ci-dessous montre les effets du mélange d'épices à fumer.

Le surdosage est l’une des causes de décès dues à l’usage de drogues. Parfois, la mort est associée à un empoisonnement du corps avec certains composants de la substance. Mais dans la plupart des cas, la mortalité est associée à des changements dans la psyché.

Règles de secourisme

Il est très important de rechercher une aide professionnelle en temps opportun. Souvent, les médecins n'ont tout simplement pas le temps de contester et le patient est dans le coma. Beaucoup de toxicomanes ont juste peur d'appeler des médecins. Mais vous devez comprendre que les toxines ne peuvent être éliminées du corps que par des personnes expérimentées.

En attendant l’équipage de l’ambulance, il est nécessaire de contrôler le comportement du toxicomane. Dans le délire narcotique, les gens subissent une agression dans le but de se faire du mal à eux-mêmes et à leurs proches. S'il y a un besoin urgent, le patient est lié. Quand une personne perd connaissance, il est nécessaire de la coucher dans une position semi-assise. Ce n’est qu’alors que les voies respiratoires seront libres, ce qui facilitera la libération de vomissements.

La pire conséquence est de cesser de respirer. Les gens tombent dans la stupeur et à un tel moment, des mesures d'urgence sont nécessaires pour sauver la vie du patient. Une de ces mesures est un massage cardiaque indirect et la respiration artificielle.

Traitement

Les conséquences de l'épice devraient être traitées que dans une institution spéciale. Garder le patient à la maison est inacceptable. Seuls les spécialistes sont en mesure de prescrire un traitement compétent en fonction de l'état du patient.

En fait, le traitement de la toxicomanie peut être divisé en trois étapes:

  • examen;
  • récupération;
  • réhabilitation.

Dans un hôpital, le patient recevra non seulement un traitement médical, mais aussi l'aide d'un psychiatre. De plus, seul un hôpital peut être réanimé lors d'un arrêt cardiaque.

En plus du traitement principal, les patients suivent des cours de vitamines. L'essence même du traitement consiste à éliminer les toxines du corps et à éliminer les «ruptures». La durée d'un tel traitement peut atteindre plusieurs mois.

Utilisation d'épices: signes, symptômes et effets majeurs

"Épice" est une formulation générale de substances narcotiques, utilisée pour décrire une vaste gamme de mélanges à base de plantes à fumer imbibés de cannabinoïdes synthétiques (médicaments). L'épice est également connue sous le nom de "marijuana synthétique", qui contient des substances similaires trouvées dans les cannabinoïdes d'origine naturelle.

L'effet psychotrope de l'épice est très similaire aux effets principaux du cannabis ou du haschisch. Cependant, la principale différence entre les épices et la marijuana réside dans les conséquences. En outre, les effets des produits chimiques utilisés pour les épices sont beaucoup plus puissants (plusieurs dizaines, plusieurs centaines de fois) par rapport au tétrahydrocannabinol (THC) «naturel». Alors, quel est le danger des mélanges d'épices à fumer? Quels sont les risques et les conséquences pour ceux qui les utilisent?

Plus dans le texte ci-dessous. Toutefois, si vous avez des questions sur l'abus d'épices, laissez-les dans les commentaires à la fin de l'article. Nous essaierons de répondre rapidement, de manière plus spécifique et personnelle à toutes vos questions et commentaires.

Les raisons de la popularité des mélanges à fumer

Un mélange de fumeurs de «Spice» ou de marijuana synthétique est présenté et connu sous de nombreux noms, y compris Spice et K2 les plus populaires. On peut également les trouver sous d'autres marques, telles que Yucatan Fire, Skunk, Moon Rocks, Bliss, Black Mamba, Bombay Blue, Blaze, Genie, Zohai, JWH -018, -073, -250 et autres. Ces mélanges à base de plantes (souvent vendus sous le couvert d'encens) sont vendus comme une alternative sûre et légitime au cannabis. Cependant, chacun de ces mélanges à base de plantes contient des matières végétales séchées et broyées avec des additifs chimiques inconnus responsables de leurs effets psychoactifs.

Le terme «épice» est le plus largement utilisé par les adolescents, en particulier les jeunes scolarisés. Des études ont montré que près de deux fois plus d'élèves du secondaire consomment de la marijuana synthétique que des filles du même groupe d'âge.

Voici certaines des raisons pour lesquelles l'abus d'épices est si populaire:

  • Prix ​​de détail bas;
  • Réputation positive "d'encens" inoffensif;
  • Vendre sous l'apparence d'un produit naturel, sûr et non toxique;
  • La difficulté de détecter les produits chimiques qui composent l’épice, méthodes de laboratoire standard;
  • Emballage de médicaments en couleurs vives avec des impressions gaies et artistiques pour attirer et coiffer;
  • Pas besoin de montrer une pièce d'identité (passeport) lors de l'achat.

Les principaux effets de l'épice

L'utilisation d'épices peut être très dangereuse. Les mélanges pour fumer sont composés de substances synthétiques narcotiques interdites dans notre pays, qui ont un impact important sur la psyché humaine. En règle générale, personne ne sait même quel type de cannabinoïdes artificiels imprègne ce mélange à base de plantes. En fait, l'épice est beaucoup plus forte que la marijuana. Les personnes qui en ont consommé au moins une fois dans leur vie signalent les effets narcotiques suivants de l'épice:

  • Changements perceptuels;
  • Troubles de la mémoire;
  • Battement de coeur rapide;
  • Pensées suicidaires;
  • Tachycardie;
  • Picotements;
  • Tremblement;
  • Vomissements.

Les effets secondaires du tabagisme «Spice» peuvent avoir des conséquences fatales. Cela peut se produire après la première utilisation et après de nombreuses expériences avec le médicament. Les mélanges pour fumeurs «légaux» Spice, K2 et similaires à ceux-ci étaient souvent les principaux responsables de fréquents cas d'insuffisance rénale et de crises cardiaques chez nos concitoyens.

Les épices, moyen de divertissement

Les toxicomanes affirment que les cannabinoïdes synthétiques imitent le tétrahydrocannabinol ou le THC, le principal ingrédient psychoactif de la marijuana. Les rapports indiquent que les effets de l'utilisation d'une épice sont similaires à ceux des cannabinoïdes, tels qu'une humeur élevée, une relaxation et une perception altérée. Les autres effets secondaires moins agréables de Spice incluent: des symptômes psychotiques, la paranoïa, une anxiété accrue et des hallucinations. Il est à noter que les effets secondaires négatifs sont plus intenses chez les fumeurs d'épices que chez les consommateurs de marijuana.

Comme la marijuana, le terme «épice» est utilisé de différentes manières, notamment:

  • Embout de pipe;
  • Cigarette dans sa forme pure, "cant";
  • Cigarette mélangée à de la marijuana;
  • Tisane à boire.

Effets d'épices

L'utilisation quotidienne d'épices peut entraîner le développement d'une dépendance physique. Et quand une personne devient accro aux pointes, son corps commence à s'habituer à la présence constante de cannabinoïdes. Au fil du temps, les signaux de plaisir envoyés par le cerveau deviennent une nouvelle “norme” de bien-être, détruisant la capacité psychophysique du corps à fonctionner normalement sans drogue.

La dépendance psychologique aux mélanges de tabac peut être très forte et est la principale raison pour laquelle les gens continuent à en abuser.

Signes et symptômes de la dépendance aux épices

Un certain nombre de symptômes caractéristiques peuvent être les premiers signes d'une dépendance aux épices:

  • Attachement émotionnel;
  • Irrésistible soif de consommation;
  • Problèmes sociaux typiques;
  • Dépendance compulsive à l'anesthésie.

En cas de consommation prolongée, la dépendance à l’épice peut être accompagnée d’une tolérance accrue (endurance) à la drogue. La présence de tolérance aux épices est un signe que le toxicomane a besoin de plus en plus de drogue pour obtenir un effet narcotique initial agréable.

Besoin d'aide pour traiter les épices?

Nous pouvons vous aider!

Appeler le numéro: +7 (985) 365-56-67

24h / 24 et sept jours par semaine!

Longue utilisation d'épice

Les épices ont des effets à long terme encore plus dangereux. Selon les critiques de fumeurs d'épices, les principales conséquences d'un abus prolongé d'épices peuvent être:

  • Anxiété;
  • Hallucinations;
  • Crise cardiaque;
  • Troubles du coeur;
  • L'hyperactivité;
  • Paranoïa intense;
  • Troubles mentaux;
  • Ischémie myocardique (diminution du débit sanguin vers le cœur);
  • Pensées suicidaires.

Syndrome de sevrage, sevrage d'épices

Les études scientifiques sur l’effet des épices sur les humains et les animaux n’ont montré aucune dépendance physique importante, ce qui signifie que les symptômes de sevrage et les retraits de ce type de médicament sont généralement minimes. Cependant, le sevrage survient lors d'une utilisation prolongée et quotidienne.

Les symptômes de rupture d'épice chez différentes personnes sont hétérogènes et peuvent durer de 2 jours à 2 semaines. La durée et la sévérité du sevrage dépendent de l'utilisation, de la quantité de fumée inhalée, de la marque de marijuana synthétique et de la présence d'un mélange de cannabis naturel, de tabac ordinaire ou d'autres substances psychoactives.

Habituellement, les symptômes de sevrage, les symptômes de sevrage des épices sont:

  • Anxiété;
  • La dépression;
  • L'insomnie;
  • Transpiration excessive.

Questions sur la dépendance aux épices

Si nous ne sommes pas en mesure de vous fournir des informations complètes sur l’abus d’épices et que vous souhaitez en savoir plus sur le diagnostic et la possibilité de traiter une dépendance aux épices, appelez notre hotline au +7 (985) 365-56-67. Les narcologues de nos médecins de garde vous aideront efficacement et rapidement.

Si vous avez d'autres questions et / ou commentaires, n'hésitez pas à les poster ci-dessous sur notre page. Nous répondrons personnellement et rapidement à toutes vos questions sur le sujet.

Hallucinogènes et musique dans la pensée des Indiens d'Amérique centrale Ying Shochitl, Ying Kuikatl

Abraham D. Caceres (1984) Bloomington, Indiana: Université d'Indiana.

Description: thèse de doctorat non publiée sur couverture rigide, imprimée uniquement aux pages impaires, page de titre + 339 p.

Extraits: «... En 1978, j'ai découvert qu'il existe un glyphe que les experts occidentaux de la langue nahuatl interprètent comme de la" musique ". Dans sa forme la plus célèbre, ce glyphe est présenté à la page 4 du Codex Bourbon. Une partie du glyphe consiste en une image de fleur dans laquelle j'ai eu la chance de reconnaître le lien de la sinikvichi, Heimia salicifolia (H.B.K.).

J'ai été assez surpris d'apprendre que le synekvichi est un psychodisleptique qui affecte la perception auditive. Selon mon hypothèse initiale, le sinikvitchi et la musique étaient des éléments interdépendants de l'expérience mystique. La logique était la suivante. L'état de conscience modifié (ASC) a été interprété comme une communication avec le monde du surnaturel. Sinikvichi était la fleur à l'origine de l'ISS et produisait d'une certaine manière les sons "musicaux" associés à cette expérience spirituelle. De plus, il existe de nombreux témoignages historiques selon lesquels la musique et la danse ont également été utilisées pour réaliser des ASC (p. 2-3).

Une revue de la littérature a montré que Siniquick n’est pas le seul shochtl, une «fleur» associée à une chanson, une chanson ou une musique. Olol Iuki? et theonacatl était également associé au quicatl. Il est possible que les psychodisleptiques en général, désignés métaphoriquement par shochtl, et la musique aient été (et restent) des éléments interdépendants de l'expérience mystique. Il s'avère que les trois psychodisleptiques discutés dans cette thèse sont considérés comme capables de stimuler le canal de la perception auditive et que, de plus, la musique, en tant que «stimulant sonore», est elle-même capable d'être une sorte de psychodisleptique. Discussion de la portée et les détails de cette hypothèse est le sujet de cette thèse. (pp. 4–5)

Bien que les enregistrements de musique préhispanique ne nous soient pas parvenus et qu'il n'existait pas de système d'enregistrement de la musique à ce moment-là, il existe un glyphe qui a un sens proche de notre terme «musique» et qui est associé aux psychodisleptiques. Par conséquent, l’analyse de ce glyphe est le thème central de la thèse et j’essaie de révéler l’échelle (ou les niveaux) des valeurs que ce glyphe avait chez les Aztèques. (p. 15)

Après avoir étudié la littérature sur ces trois psychodisleptiques, sinikviches, ololIukii et teonanakatl, plusieurs idées générales se dégagent. Premièrement, il apparaît clairement que les Indiens d’Amérique connaissent bien la composante «visionnaire» des expériences psychodisleptiques, mais qu’ils sont plus enclins à mettre l’accent sur la composante auditive et, en fait, à lui donner une plus grande valeur. Ces conclusions peuvent être tirées en attirant l’attention sur la priorité constante accordée à «l’audition des voix» et à la réception d’informations par le canal audio. À travers sinikvitchi, il est possible de rappeler les événements qui ont précédé la naissance et d’entendre les voix des ancêtres. En prenant ololIuki et theonacatl, il est possible d'entendre les voix des divinités. (p. 114)

Dans chaque cas, le glyphe est constitué de deux éléments principaux: le signe des psychodysleptiques et la "boucle de la parole". Nous pouvons maintenant postuler la présence du glyphe de Kuikatl d'au moins trois valeurs. Premièrement, les composants de celui-ci représentent séparément une conversation ou une communication, possible avec le monde du surnaturel après avoir utilisé psychodisleptique. Deuxièmement, chaque personne qui a adopté un psychodisleptique peut voir des visions, mais la tâche principale d'un profane est d'entendre la voix d'une divinité. Troisièmement, lorsque les composants individuels du glyphe sont combinés, ils deviennent un autre glyphe, dont le sens est proche, mais non identique à ses parties. Ce glyphe composé est "quicatl". Cuicatl est une formule chantée-magique qui peut être trouvée sous l’influence de psycho-isleptiques. (pp. 115-116).

On dit souvent que les cultures occidentales sont orientées vers la perception visuelle, alors que les cultures «traditionnelles» sont davantage orientées vers l'ouïe. Bien que cette séparation soit une simplification évidente, il y a du vrai dans cette idée. De nombreux auteurs, par exemple Walter J. Ong, suggèrent que l'invention de l'écriture et la diffusion de l'alphabétisation sont des changements majeurs qui ont poussé les cultures occidentales à mettre l'accent sur l'importance de l'écrit et des images...

En conséquence, les Occidentaux, du moins les érudits occidentaux, suppriment pour la plupart la composante auditive de l'expérience hallucinogène, préférant le visuel, tandis que les Indiens interprètent cette expérience avec leur plus grande tendance intrinsèque à l'audition, qui, bien sûr, est définie par la culture. C’est pour ces raisons que les idées sur ipomoea qui parlent et sur les champignons qui chantent sont si étranges à nos oreilles, mais complètement naturelles pour Nahuatl ou masatek.

Lorsque j'ai présenté pour la première fois l'idée de la dichotomie audiovisuelle de ce matériau par Ong, je l'ai exprimée en deux termes. J'ai suggéré que nous puissions parler de la vision occidentale du monde, de la vision du monde (Cosmovision Occidental), mais apparemment, nous devons parler du monde des Indiens (Cosmoaudion Indigena), de la vision auditive du monde. J'ai créé le terme «vision du monde» pour exprimer la grande importance que les Indiens d'Amérique accordent à la composante auditive de l'expérience psychodisleptique… Pour un Occidental, les psychodisceptiques sont des «hallucinogènes», pour l'Indien, ils sont une drogue magique. De nombreuses propriétés médicinales, attribuées à la plante indienne Sinikvichi, et à certaines des ololiuka attribuées, ont été confirmées par des laboratoires. Bien que l'ololiuhqui attende encore une étude plus détaillée, theonacatl reste en ce sens un territoire pratiquement inexploré. Cependant, l'expérience nous enseigne qu'il ne faut pas négliger les affirmations des Indiens selon lesquelles les psychodisleptiques sont un médicament. Pendant des siècles, les Indiens Huichol ont appelé la médecine peyotl, mais ce n’est que récemment que des biologistes ont découvert l’antibiotique contenu dans ce cactus, la fierté. (pp. 117-119).

Par exemple, Wasson se concentre sur in-shochtl. Je souscris à l’interprétation de Wasson selon laquelle Xochipilli est le dieu de l’extase, de l’admiration, du plaisir. Mais il n’a que partiellement raison, car Xochipilli est pour lui le dieu de l’admiration causée par une fleur. Il ignore complètement le fait que Xochipilli est aussi la divinité du chant et de la danse.

De même, Leon-Portilla donne ses interprétations et ses suppositions dans le passage suivant:

“L’expression idiomatique“ en shochtl, In Kuikatl ”, qui signifie littéralement“ Fleur et chant ”, a un sens figuré - vers, poésie, technique artistique, en un mot - symbolisme. Poésie et art, «fleurs et chansons» - pour «ceux qui connaissent» (sages, sages, prévisionnistes), terme occulte et obscur, capable, comme un grain de poussière, de balayer une personne de l'aile d'un symbole et d'une métaphore, pour l'amener au delà de lui-même, et cela, peut-être, le rapproche mystérieusement de ses propres origines. «Flower and Song» semble affirmer que la vraie poésie signifie un type particulier de connaissance, fruit d'une véritable expérience spirituelle profonde... »

Selon Wasson, analysant l'interprétation de León-Portilla, ce dernier exprime les nuances métaphysiques et mystiques de la phrase «inchochtil, inquiquatl», bien qu'il préfère lui-même en souligner l'essence poétique. Mais Wasson et Leon-Portilla n'ont pas remarqué, néanmoins, que la poésie, à laquelle fait référence la phrase inchetochl, inquiquatl, est principalement celle des paroles.

En réunissant les points clés de ces deux interprétations et en les comparant, comme dans la métaphore originale, nous parvenons à une compréhension plus complète de sa signification. Yin shochitli inquiquatl signifie enlèvement, extase; Ce sont des parties interdépendantes d'expériences mystiques, dans tous les sens discutés dans ce travail. Xochipilli est le dieu d'un état de conscience altéré causé par la fleur, mais il est également le dieu de l'ISS provoqué par le chant. Ying Shochitl génère Inquiquatl et vice versa. Ensemble, ils constituent le lien entre l'existence du surnaturel sur terre et la vie terrestre de l'homme au milieu du surnaturel. Et, étant ainsi, chacun d’entre eux, selon l’étude du monde amérindien, est incomplet et impossible sans l’autre, d’où la métaphore - "inochtl, inquiquatl". (pp. 207–209).

Dobkin de Rios et Katz ont été les premiers scientifiques à décrire l’hôte comme un participant actif à cette expérience hallucinogène. Ils ont suggéré que les chansons soient une sorte de "mains courantes" et de "chemins", permettant à ceux qui prennent un psychodisleptique ("client") de "mener" leur propre expérience. Je souhaite ajouter à cela le concept de chansons en tant que "panneaux de signalisation" auditifs, permettant au client de comprendre exactement à quel moment de son voyage il se trouve à un moment donné. J'ai également montré que le chaman saisissait le fond des connaissances que le client apporte avec lui lors de la cérémonie du champignon, et que le client essayait activement de faire correspondre les suggestions du chaman. Le client participe donc activement à la cérémonie du champignon. (pp. 213-214)

Bien que ces données psychopharmacologiques aient été obtenues d’autres sources, mon concept natal de paix des Amérindiens, qui en découle, pourrait s’avérer utile aux psychopharmacologues. Une grande partie de la recherche actuelle sur les changements de perception causés par les psychodisleptiques se concentre sur les changements de perception visuelle. Néanmoins, il est important de réaliser que si le composant actif du psychodisleptique étudié affecte les canaux visuel et auditif, le résultat des études de laboratoire dans lesquelles le psychodisleptique a été prescrit à une personne de culture occidentale reflétera non seulement la réponse de l'individu au psychodisleptique, mais également biais déterminé par la culture envers l'un ou l'autre canal de perception. (p. 215). "

Drug Spice: symptômes, effets, signes d'utilisation

L’information selon laquelle l’épice n’appartient pas à des drogues et ne contient pas de substances dangereuses a contribué à la propagation des mélanges à fumer et à leur vulgarisation parmi les jeunes. De nombreuses études et expériences de narcologues ont prouvé que l’épice est l’une des substances psychoactives les plus puissantes et crée une forte dépendance après la consommation des premières doses. En médecine, il existe de nombreux cas dans lesquels, sans traitement qualifié, la dépendance aux épices a eu les conséquences les plus graves, voire la mort.

Comment fonctionne l'épice?

Après l'utilisation des premières doses de mélanges à fumer, une personne développe une dépendance sur le plan psychologique et physique. Pour comprendre comment l'épice affecte réellement le corps, vous devez comprendre la nature de ce médicament. Les épices sont une gamme de composants qui ont un effet toxique. Plus un toxicomane utilise longtemps les épices, plus ses effets sur l'organisme sont destructeurs.

Les épices particulièrement forts agissent sur le plan psychologique, provoquant la formation de tels troubles:

En utilisant une épice, une personne devient moins heureuse, plus sujette au stress, le patient présente une déficience mentale aiguë.

Combien de temps dure l'effet après avoir utilisé l'épice? Pas plus de deux heures. Bien que le toxicomane soit en état d'ébriété, il représente une menace directe pour lui-même et pour son entourage. Les médecins connaissent de nombreux cas dans lesquels des toxicomanes se suicidaient involontairement et participaient à des accidents, sous l'influence de mélanges pour fumeurs censés être sans danger.

Souvent, l'utilisation d'épices a provoqué des troubles hormonaux chez les femmes et l'infertilité, l'impuissance chez les hommes.

Quel est l'effet de l'utilisation des épices?

Le danger des épices et autres drogues "inoffensives" réside dans l'habituation rapide d'une personne aux composants d'une substance. Après avoir consommé des mélanges pour fumer, une personne ressent toujours:

  • augmenter les performances;
  • activation des capacités mentales;
  • euphorie et joie sans cause;
  • la vigueur;
  • confiance en soi

Améliorer l’humeur et le bien-être après avoir fumé une cigarette avec des mélanges narcotiques est une illusion. Ces sensations sont causées par le travail accéléré de l'organisme empoisonné par la drogue: rythme cardiaque rapide, rythme cardiaque accru, éveil et humeur positive.

Les experts de la clinique «Salvation» comparent l'effet de l'épice avec un jouet sur les piles - lorsque la charge se termine, le jouet s'arrête. À la fin d'une intoxication médicamenteuse due à l'utilisation d'épices, une personne est déprimée, irritable et de mauvaise humeur sans raison apparente.

Après avoir essayé une épice une fois, une personne veut répéter son expérience positive, s'efforcer à nouveau, faire l'expérience de la joie et de l'euphorie. En règle générale, en commençant par une épice, une personne adopte des médicaments plus puissants qui peuvent causer une euphorie encore plus longue.

Comment se forme la dépendance aux épices?

Afin de commencer une lutte efficace contre la dépendance aux épices, les spécialistes de la clinique du Salut recommandent d'étudier la nature de la dépendance. Les méfaits des mélanges de tabac pour le corps sont similaires aux effets négatifs d’autres drogues.

La dépendance aux épices se forme en plusieurs étapes:

  • Connaissance de nouvelles sensations lors de la première utilisation du mélange à fumer.
  • Expérimenter avec le dosage du médicament afin d'améliorer le sentiment d'euphorie.
  • Émousser les sensations de la drogue en raison des premiers symptômes de la dépendance à la drogue.
  • L'augmentation de la dose, car la dose initiale devient faible pour atteindre l'intoxication au médicament souhaitée.
  • Toxicomanie persistante caractérisée par la confusion, l'équilibre interne et la rupture de tout contact social.

Il est impossible de cesser d’utiliser soi-même des espions. En règle générale, les proches des toxicomanes remarquent l'existence de la dépendance trop tard, alors que la maladie a atteint un stade critique. Les conseils des spécialistes du Centre de salut aideront, dans les meilleurs délais, à reconnaître la dépendance aux épices, à prendre toutes les mesures possibles pour le rétablissement d'un être cher.

Comment reconnaître les accros aux pointes?

L'utilisation d'une épice est principalement caractérisée par des changements de comportement, ainsi que par une violation du contexte émotionnel. C'est sur ces motifs que les narcologues de la clinique "Salvation" classent le type de toxicomanie.

Les signes comportementaux de l'utilisation de mélanges à fumer avec le contenu d'épices. Le premier, auquel les proches des toxicomanes font attention, est l’isolement et le secret. Les patients peuvent longtemps se concentrer sur une chose, ne pas réagir aux appels des autres. Une irritabilité déraisonnable appartient également aux signes comportementaux de l’utilisation des épices. Le flux de voitures sur la route, la musique forte ou une foule de personnes dans un lieu public peuvent provoquer une attaque de panique. Tout mot d'inattention envers le toxicomane provoquera facilement un comportement agressif chez le patient. Dans les cas les plus difficiles où le traitement qualifié de la dépendance aux épices n’est pas appliqué, l’inaction des proches du patient peut entraîner le suicide de la personne dépendante.

Changements sur le plan émotionnel avec la dépendance aux épices. Les changements dans le contexte émotionnel lié à l'utilisation d'épices sont dus aux effets des mélanges pour fumer sur le système nerveux central. Les accros aux épices peuvent s'amuser à rire de la blague de quelqu'un, et à la minute suivante, bouleversés par la triste situation du passé. Les toxicomanes se caractérisent par un seuil de sensibilité peu élevé, le patient perçoit tout désaccord avec son opinion comme une insulte personnelle. Le meilleur moyen de se venger de l’environnement pour le malentendu du toxicomane est l’utilisation de la prochaine dose d’épice.

Attention! Une réaction dure et impulsive à toute question liée à l'utilisation de l'épice est une autre manifestation classique de la toxicomanie. Si vous deviez entendre une réponse agressive à toute question liée à l'utilisation de mélanges à fumer, vous devriez y réfléchir.

Quelles sont les conséquences de l'utilisation d'épices pour le corps?

Harm Spice se traduit par une forte détérioration de la condition physique après l'abolition des mélanges à fumer. Mais avec le corps souffrent la psyché, le fond émotionnel d'une personne. Les médicaments d'origine synthétique neutralisent les oligo-éléments et les vitamines bénéfiques, nuisent aux propriétés protectrices de l'organisme. Une personne qui utilise une épice pendant une longue période court le risque d'attraper une maladie infectieuse chaque fois que cela est possible, et même les plus petits dommages cutanés guériront très longtemps.

La clinique de narcologues "Salvation" note que l'épice affecte négativement le corps, l'esprit et l'état mental d'une personne.

  • Les épices tuent les vitamines bénéfiques, ce qui entraîne le développement de problèmes de santé de la peau, des cheveux, du cœur et des vaisseaux sanguins.
  • Le médicament inhibe de manière significative l'activité mentale. Les signes caractéristiques de l’utilisation à long terme de mélanges à fumer d’origine synthétique sont la matité, l’inhibition des réactions, les troubles de la mémoire. Le processus de pensée embarrassant affecte négativement les particularités de la relation du toxicomane avec la société.
  • Changer les qualités personnelles d'une personne. Un toxicomane passe tous ses principes de vie, perd ses qualités spirituelles, l’intérêt du patient se réduit exclusivement à la recherche de la prochaine dose d’épice.
  • Comportement asocial. Mentir, voler, causer des ennuis à votre entourage est la norme de comportement pour les accros aux pointes.

Un appel opportun aux spécialistes de la clinique du salut aidera à éviter les effets désastreux de la dépendance aux épices. Les narcologues du centre ont une vaste expérience dans le traitement de la dépendance aux épices, ils seront en mesure de fournir une assistance efficace quels que soient le stade de la maladie et le désir du patient de se rétablir.

Signes d'utilisation d'épices

Les experts de la clinique "Salvation" vous expliquent comment comprendre qu'une personne utilise une épice si vous ne pouvez pas la prendre dans un état d'intoxication à la drogue. Les signes indirects de dépendance aux épices sont:

  • Augmentation de l'irritabilité et de la nervosité.
  • Dépression sans raison apparente.
  • Perturbation du sommeil
  • Perte d'appétit, se manifestant par des sautes de poids brutales.
  • Fonctions mentales réduites.

Les signes comportementaux de mélanges de tabac contenant des épices comprennent des attaques de panique, une manie de persécution. Une personne qui se livre depuis longtemps à des épices éparses et oublieuses. Directement au moment de l’intoxication, le patient peut émettre des yeux rougis, comme après un long sommeil.

Souvent, les pensées suspectes des proches du toxicomane sont causées par l’absence prolongée d’une personne dépendante à la maison, des appels et des réunions incompréhensibles. Si vous remarquez au moins quelques symptômes pouvant indiquer qu'une personne de votre entourage utilise des épices, il est important de ne pas reporter le traitement à la clinique de traitement pour toxicomanes, sinon il sera beaucoup plus difficile d'aider le toxicomane à l'avenir.

Surdosage d'épices: premiers secours à la victime

Afin de fournir une assistance efficace en cas de surdose de pointes, les narcologues de la clinique "Salvation" doivent dresser un tableau clinique complet et évaluer correctement les symptômes:

  • la tachycardie;
  • hypertension artérielle;
  • développement d'attaque de panique;
  • des nausées et des vomissements;
  • perte de conscience

En raison d'un spasme vasculaire, qui se développe sur le fond d'une overdose de drogue d'origine synthétique, une personne devient très pâle, se plaignant souvent d'un manque d'air. Dans les situations les plus difficiles, le patient a des convulsions. Il est difficile pour les personnes sans formation médicale spéciale de fournir des soins efficaces au patient. La première chose à faire en cas de surdose d'épices est donc d'appeler une brigade de narcologues à la clinique du Salut.

Après l’arrivée de l’équipe de narcologues, le patient recevra un traitement de désintoxication efficace visant à éliminer les produits de désintégration des pointes du sang. Lorsque l'état de santé du toxicomane se stabilise un peu, un certain nombre de procédures l'attendent, ce qui a pour effet de mettre fin aux symptômes de rupture et d'annulation de l'épice.

Où les toxicomanes sont-ils traités?

Un traitement efficace de la dépendance aux épices ne peut être réalisé que dans un établissement médical spécialisé, où toutes les conditions sont réunies pour travailler avec des patients difficiles:

  • Personnel attentif.
  • Médecins qualifiés.
  • Conditions de séjour confortables.
  • Les médicaments modernes qui ne provoquent pas de nouvelle dépendance.
  • La capacité d’isoler le toxicomane du cercle social habituel, où l’utilisation de mélanges à fumer avec des épices est considéré comme l’un des moyens normaux de traîner en liberté.

Dans la clinique du Salut, toutes les conditions ont été créées pour aider les toxicomanes dépendants du piquant à se débarrasser de leur désir ardent de fumer à la fois sur le plan physique et psychologique. Des psychologues et des narcologues expérimentés travaillent avec les résidents du centre pour donner au patient une motivation puissante pour la guérison.

Contrairement aux dispensaires publics gratuits pour les patients dépendants, le traitement à la clinique du Salut est anonyme, ce qui est un facteur décisif pour ceux qui décident seulement de demander de l'aide médicale. Après leur sortie du centre hospitalier du centre de réadaptation, les patients reviennent dans la société avec des personnes saines, à part entière, possédant les compétences de maîtrise de soi et d’analyse, ce qui réduit considérablement le risque de rechute de toxicomanie.

Quittez l'application maintenant! Nous vous contacterons sous peu.

À quoi ressemblent les toxicomanes sous les épices et combien de temps vivent-ils sans traitement?

Faites le test anonyme «Est-ce que votre bien-aimé consomme des drogues» à la fin de l'article

La nouvelle concernant le nouveau médicament Spice, qui est un mélange à fumer, a été publiée en 2004. À cette époque, sa mise en œuvre ne posait aucun problème. Selon les vendeurs, le mélange à fumer était un moyen sûr d'améliorer les performances, d'améliorer l'humeur et d'obtenir une relaxation maximale. Sur son impact négatif sur le corps humain est silencieux. En fait, l’épice est une drogue qui crée une dépendance et qui nécessite un traitement adéquat. Son danger réside dans la destruction lente et douloureuse du corps. En l'absence de traitement adéquat et adéquat, les toxicomanes sous l'épice peuvent mourir. La drogue est très demandée par la jeune génération, les écoliers, les étudiants et les jeunes travailleurs.

La composition du mélange à fumer

La composition de la drogue-épice classique comprend des herbes médicinales classées dans la catégorie des hallucinogènes puissants. Ceux-ci comprennent:

  • Sage et Babin.
  • Lotus bleu et rose hawaïenne.
  • Skullcap nain et queue de lion.

L'effet synergique des composants du mélange à fumer pour les accros aux épices entraîne une augmentation de l'effet relaxant. Il existe une grande variété de mélanges sur le marché qui diffèrent par les types de plantes toxiques qui provoquent des hallucinations dans leur composition.

La fabrication d'une épice de drogue synthétique implique l'utilisation d'herbes médicinales conventionnelles et leur traitement ultérieur avec une substance chimique spéciale JWH.

De ce fait, les fraudeurs obtiennent un mélange à fumer avec une composition qui n’est pas d’origine naturelle, ce qui renforce l’effet narcotique de son utilisation et provoque la dépendance dans un délai plus court.

Récemment, il a été signalé que des enfants dans les écoles se voyaient distribuer du chewing-gum aux épices. Cette forme de drogue attire des adolescents qui ne comprennent pas les conséquences terribles et imprévisibles de son utilisation. Les distributeurs de la potion mortelle, qui distribuent gratuitement ce chewing-gum, visent à élargir la clientèle et à rendre le plus de gens possible dépendant de la substance toxique, quels que soient leur âge, leur sexe ou leur statut dans la société.

Signes d'utilisation

Lorsqu'un toxicomane utilise un mélange à fumer, il doit être préparé à la réaction psychologique et physique du corps face à un empoisonnement. En conséquence, le désir d’avoir des possibilités illimitées, un état d’euphorie temporaire et une humeur améliorée est remplacé par des conséquences graves après l’utilisation de mélanges toxiques. Les principaux signes d’un changement de comportement des fumeurs sous l’influence de mélanges narcotiques d’épices sont les suivants:

  • L’émergence d’une irritabilité incontrôlable, de sautes d’humeur soudaines, d’un désintérêt pour la vie, autour des amis et parents, des collègues, des amis.
  • Recherche constante d'argent pour acheter des doses d'épices, y compris des actions illégales.
  • Un état d'intoxication dans le contexte de l'absence d'odeur d'alcool et de problèmes de sommeil, basé sur la capacité du fumeur à rester éveillé plusieurs jours de suite.
  • L’émergence de désirs de commettre des actions extrêmes inexpliquées.
  • Rougeur des yeux, élocution incompréhensible, altération des performances mentales, problèmes de pensée.

Ces symptômes confirment l'impact négatif des mélanges toxiques naturels et synthétiques sur le corps du fumeur.

En l'absence d'un traitement approprié et adéquat, le dépendant des épices peut mourir!

Danger de la drogue

Les effets nocifs sur les organes et les systèmes internes du corps humain, qui provoquent sans aucun doute l'alcool et les drogues. Mais les mélanges d'épices sont particulièrement dangereux, ce sont des drogues puissantes, causant une dépendance et une menace pour la santé et la vie d'un fumeur. Les effets négatifs de leur utilisation comprennent:

  • Intoxication grave du corps, entraînant une invalidité et une appropriation illicite du groupe qui ne travaille pas.
  • Mort des cellules du cerveau, lésion du foie, du tractus gastro-intestinal, du système respiratoire, du muscle cardiaque.
  • Impuissance sexuelle et infertilité.
  • L'apparition de la folie.
  • Dégradation progressive du fumeur en tant que personne et représentant de la société.

Le manque de traitement adéquat en temps opportun provoque la mort des amateurs de drogue.

Étapes de la dépendance du fumeur à l'utilisation d'épices

Les fumeurs mélangés à base d'épices synthétiques ou naturelles attendent plusieurs étapes de la toxicomanie. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques. Ceux-ci comprennent:

  • La phase initiale, au cours de laquelle se déroule la première connaissance de l'épice et du nouveau monde d'euphorie, de plaisir, de sensations uniques, de plaisir.
  • Une phase expérimentale au cours de laquelle les fumeurs débutants essaient d’essayer de nouveaux mélanges à base d’épices et de modifier les doses d’un narcotique.
  • La scène sociale, caractérisée par le fait que les amateurs d’euphorie et de nouvelles sensations commencent à fumer des mélanges empoisonnés dans le cercle d'amis, de parents, de connaissances, de trouver des partisans ou d'être condamnés par leur environnement.
  • La quatrième étape est associée à l’émoussement des sensations aiguës, à l’émergence d’un sentiment de la vie quotidienne et au besoin d’utiliser quotidiennement une substance narcotique.
  • La cinquième étape, basée sur l’augmentation des doses de mélanges narcotiques, détériore la qualité de vie du fumeur et réduit son cercle social.
  • La sixième étape se caractérise par une forte dépendance aux mélanges à fumer, la manifestation de symptômes négatifs prononcés, ainsi que par la nécessité de fournir des soins médicaux urgents aux spécialistes concernés.

L'épice est une drogue synthétique qui est pulvérisée avec diverses herbes séchées, ce qui n'est pas dangereux en soi!

Résoudre le problème de la dépendance

Le traitement de la dépendance aux épices fournit une approche intégrée à la résolution du problème de la dépendance aux mélanges pour fumeurs. Dans le plan d'action inclus:

  • Traitement médicamenteux visant à détoxifier le corps du fumeur et choisi en tenant compte de l’état de l’endommagement des organes et systèmes internes du toxicomane et du stade de dépendance.
  • Restauration des fonctions corporelles affectées par les composants toxiques des mélanges à fumer.
  • La rééducation psychologique, dont le programme est basé sur les caractéristiques sociales et émotionnelles du toxicomane et comprend des séances de groupe, des entraînements individuels, le sport, le travail et l'art-thérapie.
  • Réadaptation et adaptation sociales, qui prévoient la définition de nouveaux objectifs de vie, l’emploi ou la poursuite des études, des moyens de restaurer l’utilité pour la société.

Une approche intégrée du traitement du patient et son propre désir de s'affranchir de la dépendance à l'égard de l'utilisation de mélanges à fumer toxiques créent de véritables miracles. L'obtention de résultats positifs en toxicomanie dépend de la durée d'utilisation de substances dangereuses pour la santé et la vie, du niveau de motivation d'un malade, du degré de dommage causé à son corps. En cas de détection de pathologies prononcées du cerveau et des organes internes, on ne peut pas espérer un pronostic favorable.

Conséquences de l'utilisation des épices

Contrairement à la marijuana, l’épice est une drogue synthétique, c’est-à-dire une chimie qui nuit au corps humain dans toutes ses manifestations. En fait, il s’agit d’une plante qui a été traitée avec un certain nombre de substances toxiques qui stimulent l’apparition d’hallucinations. Pour cette raison, les effets des épices aux herbes sont plus graves que les drogues naturelles comme le cannabis. Les «additifs» utilisés par les trafiquants de drogue sont généralement interdits par la loi. Mais contre cela, une astuce a été inventée - écrire sur l'emballage "non destiné à la consommation humaine". Cependant, cette inscription est ignorée en toute sécurité et n'est pas prise au sérieux par le smiley à côté.

Pour information:

La prise de médicaments, même naturels, peut provoquer des modifications irréparables dans la structure du cerveau et détruire le corps!

La popularité rapide de ce médicament peut être expliquée par sa disponibilité. Son prix est relativement bas par rapport à d'autres substances nocives et le nombre de points de sa distribution est assez important dans chaque ville.

Les premières sensations en fumant des épices

Il existe trois variétés de ce mélange à fumer sur le marché noir:

  • Silver (de l'anglais - "silver") - le type de mélange qui provoque l'effet minimal du tabagisme;
  • Gold (de l'anglais - "gold") - un mélange qui a un impact intermédiaire sur le corps, quel que soit le type d'épice;
  • Diamond (de l'anglais. - "Diamond") - le type de mélange de tabac le plus dangereux, auquel les toxicomanes disparaissent, ne subissant plus l'effet des deux précédents.

Chaque type a un emballage de couleur correspondant.

Une personne qui a essayé le premier type de mélange ressentira une détente générale du corps, une humeur accrue. L'effet n'est pas accompagné d'hallucinations et ne dure pas plus de deux heures.

L'or provoque les mêmes sensations, seulement avec des hallucinations visuelles, au moment de l'apparition desquelles on peut influencer librement le subconscient humain. L'action prend environ trois heures et ne commence qu'une demi-heure environ après avoir fumé.

Et la variété d'épice la plus puissante est le diamant. Après son adoption, une personne sort complètement de la réalité pendant trois voire quatre heures. Certains toxicomanes ont déclaré avoir vu l'entrée du paradis, pour laquelle ils auraient été soumis à plusieurs essais.

Même au premier stade d'exposition, une personne peut causer de graves dommages. Comme la conscience est en fait handicapée, une personne cesse de contrôler ses actions, ne les évalue pas du point de vue de la moralité ou même du danger. Il est déconnecté du monde extérieur et agit en fonction de la façon dont les hallucinations l’affectent. Il y a des cas où une personne se jette sous les roues d'une voiture ou tombe d'un toit.

Effet secondaire du mélange à fumer

Mais que se passe-t-il après une telle plongée dans le subconscient, lorsque le premier effet du tabagisme est terminé? Peut-être l'épice de drogue affecte-t-elle la nature la plus grave de la santé mentale d'une personne, à savoir la psyché. Une personne a des attaques d'anxiété et de panique sans fondement. De même, le cerveau signale qu'il a été blessé. Si vous regardez ce qui s'est passé à l'intérieur, vous pouvez voir que certaines cellules sont mortes à la suite d'un apport insuffisant en oxygène au cerveau.

En outre, il existe un inconfort physique - un mal de tête ou des vertiges. Certains ont noté des douleurs insupportables dans l'abdomen, le dos et le cœur, qui ont battu plus vite.

Un effet similaire est trouvé après une seule dose. Une exposition plus longue au médicament provoque des dommages beaucoup plus importants et souvent irréparables.

L'état du corps après une exposition prolongée au médicament

Comme le montrent les statistiques, seule une petite fraction de ceux qui l'ont essayée se limite à une seule dose de ce mélange à fumer. Bien entendu, après chaque nouvelle technique, la dépendance physique augmente. Cela oblige le toxicomane à acheter le médicament plus souvent, à augmenter la dose et, finalement, à épuiser complètement le corps. Des effets de consommation d'épice peuvent être constatés dans presque toutes les parties du corps.

Système cardiovasculaire

  • tachycardie (palpitations cardiaques)
  • hypertension artérielle
  • chagrin d'amour
  • engourdissement dans les membres
  • arrêt cardiaque soudain

Système digestif

  • vomissements
  • nausée persistante
  • douleur à l'estomac
  • des crampes
  • cancer de la bouche

Système respiratoire

  • toux persistante
  • inflammation des voies respiratoires (le plus souvent devient chronique)
  • processus inflammatoires dans les poumons
  • cancer du poumon, larynx

Système reproducteur et hormonal

  • impuissance
  • troubles menstruels
  • infertilité

Système nerveux central

  • désorientation dans l'espace
  • cauchemars
  • hallucinations sonores et visuelles dont l'apparition n'est pas due à l'adoption du mélange
  • trouble de la coordination
  • tremblement des membres
  • irritabilité
  • diminution des capacités intellectuelles
  • troubles de la mémoire
  • agression
  • pensées suicidaires
  • déprimé
  • évanouissement
  • coma
  • destruction des cellules nerveuses
  • manque de contrôle total sur leurs actions

Système excréteur

  • hépatite
  • insuffisance rénale
  • transpiration excessive.

Le degré de manifestation des effets susmentionnés varie en fonction des paramètres individuels. Quoi qu’il en soit, le système nerveux central, les systèmes respiratoire et excréteur deviennent les centres des dommages. Le cerveau est le plus influencé par le fait qu'il est la cible de l'impact de l'épice. En conséquence, une personne peut rester complètement démente. Les poumons et les voies respiratoires des fumeurs sont les premiers à subir les effets des toxines. Ensuite, ils doivent être traités et excrétés par le corps, de sorte que le foie et les reins constituent le prochain centre de lésion.

En général, tout type de drogue peut causer de tels dommages, mais l'épice peut être dangereuse en termes d'application. Le plus souvent, les trafiquants cherchent à réduire leurs coûts de production et utilisent les substances les moins chères, donc les plus toxiques.

Après l’apparition des premiers symptômes du syndrome de sevrage - un grave mal de tête, certains toxicomanes ont eu recours à l’alcool ou à des analgésiques puissants. Leur utilisation peut considérablement aggraver la situation, car l'alcool et les pilules analgésiques sont des substances narcotiques.

Dépendance du degré d'impact sur l'âge du toxicomane

Bien entendu, il n’existe aucun âge auquel l’effet secondaire de fumer une épice n’était pas présent. Cependant, il existe un groupe de personnes pour qui fumer des herbes est absolument contre-indiqué - les enfants et les adolescents.

Malgré cela, les principaux acheteurs sur le marché noir sont des adolescents âgés de 14 à 16 ans en moyenne. Pendant cette période, la psyché humaine est dans la position la plus instable. Par conséquent, toute drogue psychotrope peut lui infliger des dommages irréparables avec une probabilité plus grande que la psyché d'une personne mature. Néanmoins, même les adolescents conscients des dangers de fumer des épices commencent à prendre ces mélanges. Très probablement, en raison de la grande quantité de temps libre et du manque de nouvelles sensations.

Pour information:

Les personnes de tout groupe d'âge ne sont pas à l'abri de l'effet fatal de la prise de ce médicament.

Il convient également de noter que les personnes en dépression, malgré leur âge, courent un grand risque. Pendant cette période, une personne n’est pas non plus stable dans ses sentiments, ses attitudes morales. Pour cette raison, les décès dus à la drogue sont plus probables que chez une personne en bonne santé.

Symptômes de l'utilisation de mélanges à fumer

En plus du malaise interne, déjà dans la première période, en fonction de l'épice, vous pouvez détecter des manifestations externes de son utilisation. Ceux-ci comprennent:

  • yeux rouges
  • démarche languissante
  • la voix devient progressivement enrouée
  • humeur dépressive ou, au contraire, euphorie déraisonnable.

Capacité d'éliminer les effets secondaires du tabagisme

Dans ce cas, le traitement de la toxicomanie peut être dispensé en ambulatoire ou en hospitalisation. Il est possible que certains effets indésirables prennent très longtemps à éliminer ou même ne pas être traités du tout. L'essentiel est de commencer à lutter contre la toxicomanie à temps.

En ce qui concerne la dépendance psychologique, la probabilité d'arrêter l'épice est très élevée pour toujours, contrairement aux autres drogues. La plupart des toxicomanes passent simplement par une longue phase de retrait du médicament, la soi-disant remise. Quoi qu'il en soit, même après 20 à 30 ans, ils pourront recommencer à utiliser des substances toxiques. Mais les toxicomanes qui fument des épices sont moins susceptibles de recommencer à en consommer. Il y a des cas où une personne, terrifiée par les changements survenus avec elle, a cessé de fumer le mélange pour toujours.

Attention!

Les informations contenues dans l'article sont à titre informatif uniquement et ne constituent pas un manuel d'instructions. Vérifiez auprès de votre fournisseur de soins de santé.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie