La meilleure solution pour les personnes souffrant de migraines fréquentes et douloureuses consiste à prévenir leur apparition. Bien que ces politiques ne soient pas toujours efficaces, vous pouvez prendre plusieurs mesures pour réduire la douleur, réduire la fréquence des migraines. Voici quelques façons que vous pouvez utiliser.

Les causes exactes de la migraine ne sont pas encore connues et il semble qu'elles soient causées par divers facteurs. Un journal des maux de tête vous aidera à déterminer les causes des migraines et à surveiller l'efficacité des médicaments. Faites attention à ce que vous faites, à ce que vous mangez ou à ce que vous ressentez dans les 24 heures qui précèdent l’apparition d’une migraine.

Certains facteurs pouvant déclencher une migraine sont:

    Faible taux de sucre dans le sang - en raison de la famine ou d’un excès de glucides raffinés.

Aliments contenant de la tyramine et / ou des nitrites - aubergines, pommes de terre, saucisses, poisson salé (bacon, jambon), épinards, sucre, fromage, bière et vin. La tyramine se trouve dans le chocolat, les aliments frits, les bananes, les prunes, les haricots, les tomates et les agrumes. En outre, les produits à forte teneur en additifs artificiels peuvent contribuer aux crises de migraine. Les produits à base de soja, en particulier fermentés, contiennent de grandes quantités de tyramine. Des exemples de tels aliments sont le tofu et la sauce soja.

Allergies alimentaires - Les allergies à divers aliments peuvent contribuer aux migraines, en particulier chez les personnes sujettes à cette maladie.

Déshydratation - apport hydrique insuffisant pendant la journée.

L'insomnie augmente les risques de migraine.

Lumière vive ou couleur vive.

Émotions fortes, stress et anxiété.

Le bruit, surtout c'est constant.

Changement climatique et météo (pression atmosphérique). L'air chaud et sec et les vents secs peuvent provoquer des migraines.

La proximité des lampes fluorescentes.

Faites attention si vous appartenez à des personnes particulièrement vulnérables aux migraines. Certaines personnes sont plus sujettes aux migraines que d'autres. Habituellement, les personnes souffrent de migraines à l’âge de 10 à 40 ans; les migraines de plus de 50 ans sont très rares. Les femmes sont trois fois plus susceptibles au début de la migraine et cette maladie est souvent héréditaire. N'oubliez pas que les contraceptifs oraux peuvent également contribuer à la gravité de la migraine chez certaines femmes.

Apprenez à reconnaître les premiers symptômes de la migraine. Les migraines sont précédées de certains symptômes, tels que des changements d'humeur et de comportement. Si vous remarquez ces symptômes, essayez de vous détendre et faites tout votre possible pour éviter les déclencheurs possibles. Cela devrait éviter ou du moins réduire la gravité d'une migraine imminente.

Certains des symptômes de la migraine à l’approche incluent:

    Une vision floue - un tiers des personnes souffrant de migraine est précédée d'une déficience visuelle. Des lumières clignotantes, des taches brunes ou une vision floue apparaissent. La migraine peut aussi laisser présager un picotement sur la peau ou une déficience auditive.

Changements d'humeur, y compris dépression, euphorie ou irritabilité.

Augmentation de la soif, une forte augmentation ou diminution de l'appétit.

Sensibilité à la lumière et au son.

Fatigue et anxiété

Difficultés à communiquer et à comprendre les gens. Parfois, il peut être difficile de parler.

Cou raide.

Vertiges, engourdissements dans les bras ou les jambes.

Diarrhée et nausée - ces symptômes surviennent souvent avec ou précédent la migraine.

  • Créer un plan de lutte contre la migraine.

  • Il est possible de réduire le risque de migraine en intervenant dès l'apparition des premiers symptômes. Voici quelques conseils qui mènent à des changements de mode de vie afin de minimiser les risques de migraine. Beaucoup d'entre eux sont également bénéfiques pour votre santé globale.

    Examinez votre journal. Quels facteurs sont étroitement liés à l'apparition de la migraine? Qu'est-ce qui peut affecter ça? Existe-t-il une heure ou un jour de la semaine spécifique, et même une période de l'année au cours de laquelle le nombre de problèmes de santé est supérieur à la normale? Ecrivez ce que vous pensez qui contribue aux migraines et ce qu'il faut éviter. Mettez le plan en action et suivez strictement les instructions.

    Évitez les aliments qui causent des problèmes et ne consommez que des aliments éprouvés. Si vous déterminez quels aliments contribuent à l'apparition ou à la gravité des migraines, éliminez-les de votre alimentation ou au moins limitez leur consommation au minimum. Remarquez comment ce changement vous a affecté.

    Suivez un régime alimentaire sain et équilibré comprenant des fruits, des légumes, des grains entiers et des aliments riches en protéines. Mangez beaucoup de légumes vert foncé comme le brocoli et les épinards, ainsi que des aliments tels que les œufs, le lait ou le yogourt faible en gras. Ils contiennent de la vitamine B, qui empêche la survenue de migraine.

    Mangez des aliments riches en magnésium, qui dilatent les vaisseaux sanguins et assurent le fonctionnement normal des cellules du corps. Les produits riches en magnésium comprennent les noix, les amandes, les noix de cajou, les noix, les céréales, le germe de blé et le soja. Les poissons gras peuvent aider à prévenir les migraines. Consommez du poisson gras trois fois par semaine pour augmenter votre consommation d’oméga-3 et d’autres acides gras.

    Ne sautez pas de repas, surtout le petit-déjeuner. La faim peut contribuer à l'apparition de la migraine. Mangez de petits repas, mais plus souvent, afin d’éviter les fluctuations de la glycémie. Buvez beaucoup d'eau pour maintenir un niveau d'hydratation adéquat. Évitez la caféine.

    La caféine est l’un des principaux responsables de la migraine. Dans certains cas, bien sûr, la caféine peut ne pas affecter cette maladie. Si vous prenez de la caféine régulièrement, cela peut causer des maux de tête, essayez de vous en débarrasser progressivement. Dans ce cas, les médicaments analgésiques contenant de la caféine peuvent également avoir un effet positif.

    Enregistrer la consommation de boissons et d'aliments contenant de la caféine dans votre journal. Essayez de l'éliminer complètement et voyez comment cela vous affecte.

    Trop et trop peu de sommeil peut entraîner des migraines. Essayez toujours d'aller vous coucher et de vous lever à l'heure convenue. Les termes de troubles du sommeil sont la cause de nombreux maux de tête chez les migraineux. Limitez votre consommation d'alcool.

    L'alcool peut causer la gueule de bois, même chez ceux qui ne souffrent pas de migraines. Les personnes souffrant d'alcools migraineux, en particulier de bière et de vin rouge, peuvent provoquer des maux de tête, des nausées et d'autres symptômes de la migraine, qui peuvent persister même au cours des prochains jours. Ceci est en partie dû à la présence de tyramine dans ces produits. Utilisez votre agenda pour déterminer le seuil de tolérance.

    Apprenez à gérer le stress ou à l'éviter. On sait depuis longtemps que le stress peut provoquer des migraines et des maux de tête. Commencez à contrôler votre stress en utilisant des techniques de relaxation et de pensée positive. Au fil du temps, vous pouvez prévenir l’apparition d’une migraine. Une fois que la migraine a déjà commencé, détendez-vous en utilisant des méthodes éprouvées.

    Évitez les stimuli intenses. Une lumière vive ou clignotante peut parfois causer des maux de tête. Portez des lunettes de soleil les jours ensoleillés (été comme hiver), car la lumière réfléchie par la neige, l’eau ou les bâtiments peut déclencher une migraine.

    Lorsque vous regardez la télévision ou un ordinateur, laissez régulièrement vos yeux se reposer. Ajustez la luminosité et le contraste sur l'écran du téléviseur et sur l'écran de l'ordinateur.

    D'autres types d'irritants, tels que les odeurs fortes, peuvent également causer des migraines. L'exercice régulier peut aider à réduire la fréquence des migraines. C'est probablement parce que l'exercice nous aide à réduire le stress et à améliorer l'humeur. Rappelez-vous cependant que les exercices soudains et très intenses peuvent causer des migraines, alors n'en faites pas trop. N'oubliez pas que l'échauffement et l'hydratation du corps sont appropriés avant et après l'exercice. Évitez de faire de l'exercice par temps chaud et en particulier par temps froid. Essayez de garder votre corps en bonne forme.

    Humidification de l'air. L'air sec peut augmenter le risque de migraine, car un grand nombre d'ions positifs augmente le niveau de sérotonine, un neurotransmetteur, qui augmente pendant la migraine.

    Réfléchissez à deux fois avant de prendre des médicaments hormonaux. Beaucoup de femmes souffrent de migraines et sont plus vulnérables aux maux de tête et aux nausées avant ou pendant les règles, pendant la grossesse ou la ménopause. Les scientifiques pensent que cela pourrait être dû à des modifications du niveau d’œstrogènes dans le corps. Les contraceptifs contenant de fortes doses d'oestrogènes et d'hormones de substitution peuvent exacerber ce problème chez de nombreuses femmes.

    Parlez à votre médecin de toutes les solutions possibles à ce problème. Enjeu de prévention. Si vous souffrez de migraines fréquentes ou graves (plus d'une crise de migraine au cours de la semaine), demandez à votre médecin quels médicaments peuvent vous aider. Ces médicaments sont disponibles uniquement sur ordonnance d'un médecin et nombre d'entre eux peuvent provoquer des effets indésirables graves. Ils ne doivent donc être pris que sous surveillance médicale.

    Les médicaments les plus efficaces contre la migraine sont:

      Médicaments agissant sur le système cardiovasculaire, y compris les bêta-bloquants (par exemple, le propranolol, l'aténolol), les bloqueurs des canaux calciques (par exemple, le vérapamil) et les antihypertenseurs (par exemple, le lisinopril, le candésartan).

    Les triptans constituent un autre groupe de médicaments pouvant être utilisés pour prévenir la migraine. Ils agissent sur les récepteurs qui stimulent les nerfs allant aux vaisseaux sanguins. Ces médicaments ne doivent pas être pris par des personnes souffrant de cardiopathie ou d’angine car ils contractent les vaisseaux sanguins.

    Anticonvulsivants tels que l'acide valproïque et le topiramate. Soyez prudent, cependant, car l'acide valproïque peut provoquer des lésions cérébrales et perturber le cycle de l'urée. Si, après la prise de ce médicament, vous présentez une réaction imprévue du corps, arrêtez immédiatement de le prendre et consultez un spécialiste.

    Les antidépresseurs comprennent les antidépresseurs tricycliques (TCA), tels que l'amitriptyline, et les nouveaux inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS), tels que la fluoxétine (Prozac).

    Certaines herbes et certains minéraux sont également utiles pour lutter contre les crises de migraine. Consultez votre médecin avant de prendre des herbes ou des suppléments.

    Magnésium - Les chercheurs ont découvert un lien étroit entre une carence en magnésium et les crises de migraine. Certaines études ont confirmé qu'un apport régulier en magnésium peut être bénéfique pour les personnes souffrant de migraine. Mais avant de décider de prendre du magnésium, assurez-vous de consulter votre médecin.

    Certaines herbes, telles que Wrotycz, pétasite ou racine de kudzu, présentent également des propriétés anti-migraineuses. Cependant, ce type de supplément ne devrait pas être pris par les femmes enceintes.

    L'étude a montré que la prise d'un supplément contenant 100 mg de coenzyme Q10 par jour est un moyen efficace de réduire la fréquence des migraines.

  • De fortes doses de riboflavine (vitamine B2) sont également très efficaces pour la prévention de la migraine.
  • La migraine comme provocateur de l'AVC. Comment prévenir les crises de migraine

    MIGRAINE - QUINTHESSION DE LA DOULEUR

    POURQUOI LA MIGRAINE DEVIENT-ELLE?

    À ce prix, les scientifiques ont, à différentes époques, formulé diverses hypothèses, dont beaucoup n’ont pas été confirmées par la suite. Actuellement, les principaux mécanismes de déclenchement de la migraine sont: un apport sanguin réduit au cerveau en raison du rétrécissement de la lumière artériole; dilatation et contraction inégales et brutales des vaisseaux cérébraux associées à une diminution de leur réactivité - la capacité de résister aux effets de facteurs négatifs externes; troubles du système nerveux central; des déséquilibres dans le métabolisme et l'équilibre des produits chimiques du cerveau, en particulier la sérotonine, etc.

    En outre, il a été constaté que les migraines peuvent être transmises mais héritées, principalement par la lignée féminine (prédisposition génétique). Il existe également une hypothèse selon laquelle certains aliments (chocolat, fromage, poisson, vins mousseux, etc.), le tabagisme, les troubles chroniques du sommeil et le stress agissent comme des provocateurs d'attaques migraineuses.


    MIGRAINE ET COURSE

    Ainsi, on sait aujourd'hui que chez les femmes de moins de 45 ans souffrant de migraine, le risque d'accident ischémique cérébral est 2 à 3,5 fois plus élevé que chez les femmes atteintes de maux de tête. Selon les statistiques, chez 40% des femmes ayant subi un AVC, il est survenu lors d'une crise de migraine, dans 60% des cas, la douleur migraineuse a précédé un AVC (1 à 3 jours). De plus, il a été établi que le risque de développer un accident vasculaire cérébral est multiplié par 3 si les crises de migraine se produisent plus de 12 fois par an (environ 1 à 2 fois par mois). Dans le même temps, les femmes souffrant de migraine associée au tabagisme, à la prise de contraceptifs oraux et à l'hypertension sont les plus exposées. Chez ces patients, les accidents vasculaires cérébraux sont survenus 7 à 8 fois plus souvent que chez les femmes ne souffrant pas de migraine. L'instigateur d'accident vasculaire cérébral le plus dangereux est une migraine avec aura - il augmente considérablement le risque de développer un AVC ischémique, mais également hémorragique (hémorragie cérébrale). Le risque de cette dernière est également plus élevé chez les femmes ayant une hérédité pauvre en migraine.

    Récemment, ces données ont été confirmées par des experts de l'Université Loyola (Chicago), qui ont mené une méta-analyse d'environ 80 études scientifiques sur la relation entre la migraine et la survenue d'un accident vasculaire cérébral (principalement ischémique). En conséquence, les scientifiques sont arrivés à une conclusion raisonnable: environ 6 millions de personnes meurent chaque année des suites d'un accident vasculaire cérébral (!). Et la migraine augmente considérablement le risque de son développement (en particulier chez les femmes d'âge moyen), la communauté scientifique mondiale doit poursuivre sa recherche active cette relation et faire tout son possible pour maximiser un facteur de risque aussi grave pour le développement d'un accident vasculaire cérébral, comme une migraine. Dans ce contexte, les chercheurs suggèrent également d'accorder plus d'attention à la prévention de la migraine.

    Migraine avec aura: symptômes, traitement et prévention des crises

    Ceux qui n'ont jamais eu de migraine avec aura, pensent que ce n'est même pas une maladie, mais les caprices et les faux-semblants de lobules choyés. Mais, malgré cette attitude, cette ancienne maladie procure non seulement beaucoup d'inconfort, mais peut également entraîner une perte de plusieurs jours de capacité de travail et même d'invalidité.

    Qu'est ce que c'est

    Attaques périodiques d'une céphalée aiguë, intense et lancinante qui saisit la moitié de la tête, les médecins appellent hémicranie ou migraine. Le plus souvent, la douleur est localisée dans la région orbitale-frontale-temporale et peut être accompagnée de tout un complexe de tels symptômes:

    - hypersensibilité aux sons et aux odeurs;

    - "La chair de poule" sur tout le corps;

    - sensation de picotement dans le visage ou les mains.

    Une crise de migraine peut toucher non seulement les adultes mais aussi les enfants. La première apparition de cette maladie a été observée chez une fille de 5 ans.

    Tous les types de migraine peuvent être divisés en deux types principaux:

    • ordinaire;
    • avec aura, ou classique.

    De la migraine classique habituelle diffère des précurseurs complexes, individuels pour chaque personne, signalant pendant 10 à 30 minutes de l’attaque imminente. Elle peut se manifester sous forme de perte de vision partielle, de «mouches», de «foudre», de «voile» devant les yeux, d’audition et de l’odorat et, dans certains cas, de fonctions de la parole et de coordination des mouvements. Selon le département dans lequel l'approvisionnement en sang est perturbé, certains signes de migraine apparaissent et son développement et sa croissance se font progressivement.

    Formes précurseurs

    L’aura qui précède le début d’une attaque peut être très différente et se manifester:

    • perte partielle de la vision ou des angles morts;
    • voir des couleurs vives ou des flashs lumineux, des lignes ondulées ou irrégulières;
    • distorsion de la perception de la forme, de la taille et de la position des objets environnants;
    • bourdonnement dans les oreilles ou perception de sons inhabituels;
    • engourdissement du visage ou d'une partie de celui-ci;
    • imprécision et ralentissement de la parole, difficulté de sélection et de prononciation des mots;
    • sensation de picotement ou la chair de poule qui coule;
    • des vertiges.

    Il y a une hypothèse selon laquelle l'artiste Pablo Picasso aurait eu une migraine avec une aura visuelle, et il aurait imprimé sur la toile les images vues avant l'attaque.

    Qu'est-ce qui peut provoquer une attaque?

    Il existe de nombreux facteurs, y compris des facteurs alimentaires, qui, individuellement ou en combinaisons diverses, peuvent provoquer une migraine avec aura:

    1. Long séjour dans un état de stress psychologique ou physique.
    2. Être dans des zones étouffantes et mal ventilées.
    3. Lumière excessivement brillante ou vacillante.
    4. Fréquents croisements et vols, accompagnés d'un changement de fuseau horaire.
    5. Changement soudain des conditions météorologiques.
    6. Odeurs nettes et fortes.
    7. Échec après une consommation prolongée de caféine ou de nicotine avec un apport en eau insuffisant.
    8. Réception de l'alcool.
    9. Changements hormonaux.
    10. Insomnie ou longue période de manque de sommeil.
    11. L'hypersensibilité à la nourriture, en particulier ici, comprend:
      • boissons contenant de la caféine;
      • les tomates;
      • les fromages;
      • viande fumée et nourriture en conserve;
      • sauces épicées épicées

    12. Forte réaction individuelle au contenu des additifs pour aliments ou boissons tels que l'aspartame et le glutamate monosodique.

    Groupes à risque

    Tous ceux qui souffrent de migraine classique se demandent pourquoi, en fait, ils ont cette maladie deux fois par mois, alors que d’autres n’ont pas mal à la tête.

    • réside dans la métropole et est exposé à de nombreux stress quotidiens;
    • Carriéristes et bourreaux de travail ambitieux qui ne respectent pas l'horaire de travail et de repos;
    • personnes excitables, émotionnellement vulnérables et instables, déprimées;
    • les diabétiques;
    • fumeurs et prenant régulièrement des boissons alcoolisées;
    • les personnes qui, pour une raison quelconque, reçoivent de fortes doses d'œstrogène;
    • les enfants dont les deux parents présentent des signes de migraine ou ont un tel diagnostic;
    • patients souffrant de troubles de la circulation et de l'irrigation sanguine, lésions cérébrales.

    Phases de développement d'une attaque

    Au cours de son développement, une migraine avec aura passe par les étapes successives suivantes:

    1. Prodroma. Il intervient quelques heures avant l'attaque et se traduit par un changement brusque d'humeur, une diminution du tonus général et une sensibilité accrue aux stimuli externes. Une personne aggravée réagit aux odeurs, aux sons, aux lumières et aux événements ordinaires.
    2. Les précurseurs (aura) se produisent 10 à 30 minutes avant l'attaque, lorsque les perturbations directement liées à la région du cerveau où se produit la défaillance se produisent. Ils peuvent être exprimés sous forme de déficience visuelle, d'odeurs, d'ouïe, de parole et de coordination.
    3. Maux de tête pouvant durer de 3 heures à trois jours et se localiser sur un côté de la tête, dans la région des yeux ou du front. L'augmentation de la douleur se produit sous l'influence d'odeurs fortes, de bruits durs ou pendant l'exercice. Pendant cette période, le patient est malade, mais les vomissements n'apportent pas de soulagement. Une intolérance à la lumière, particulièrement vive et vacillante, apparaît.
    4. La phase de résolution, quand la migraine, les symptômes et la douleur disparaissent et que la personne est plongée dans un sommeil profond.
    5. La récupération qui survient après la fin de l'attaque est associée à un sentiment d'épuisement physique et mental profond et peut durer de plusieurs heures à une journée. Les fonctions de la vue, de l’odorat, de l’ouïe et de la parole sont progressivement normalisées.

    Au premier signe d'une crise imminente, vous pouvez l'arrêter en prenant des comprimés contre la migraine. Si le temps manque et que l'attaque a déjà commencé, il est possible de la soulager en utilisant des remèdes naturels et certaines méthodes alternatives.

    Migraine avec aura: traitement

    Aujourd'hui, il existe deux principaux domaines de traitement de la migraine:

    - assistance d'urgence lors du déclenchement d'une attaque;

    - complexe de mesures préventives visant à prévenir de nouvelles attaques.

    Sachant que vous avez une migraine avec aura et qu'elle peut vous prendre n'importe où, vous devez toujours emporter avec vous les médicaments choisis par votre médecin. Aide habituellement les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il convient de noter que si des médicaments sont pris lors de l’apparition de précurseurs ou d’auras, il est alors possible d’atténuer considérablement cet état, voire même d’éviter une attaque. De plus, l'utilisation d'analgésiques ne soulage pas la douleur et n'a aucun effet sur le déroulement de l'attaque. Jusque dans les années 90 du siècle dernier, on utilisait principalement des produits à base de migraine, contenant de la codéine ou de la caféine, qui contribuaient efficacement à la maladie mais causaient une dépendance. Aujourd'hui, de plus en plus de personnes utilisent des médicaments anti-migraineux tels que les triptans.

    Comment fonctionnent les médicaments modernes?

    À la fin du 20ème siècle, de nouveaux moyens pour la migraine sont apparus - les triptans. Contrairement aux antifongiques précédents, ils agissent sur toutes les causes et agissent simultanément dans plusieurs directions.

    S'il n'y a pas de médicament

    Lorsque les précurseurs apparaissent, vous ne devez pas attendre que la migraine se déploie pleinement. Les symptômes l'aideront à éliminer le thé sucré fort que vous devez boire avec des bonbons. L'admission de glucose dans le corps empêchera le développement ultérieur de maux de tête.

    Vous pouvez effectuer un massage ponctuel du cou et de la région occipitale de la tête. Pour ce faire, les deuxième, troisième et quatrième doigts de chaque main doivent pousser l'arrière de la tête assez fort. Il faut appuyer sur l'expiration pendant 10 secondes dix fois.

    Si une telle opportunité se présente, alors au début de l'attaque, il vous faut:

    • allez dans une pièce froide et sombre où personne ne vous dérangera;
    • éteignez tous les appareils émettant un son;
    • il est pratique de s’allonger et de mettre une serviette humide froide sur le front.

    Si les céphalées sont suffisamment fréquentes, consultez un neurologue pour éliminer les maladies plus graves et identifier la cause de la migraine.

    Prévention des crises

    Il est plus facile de prévenir les migraines, dont le traitement nécessite beaucoup de temps et d’efforts.

    1. Exclure complètement tous les types de stimulation artificielle du corps.
    2. Abandonnez les mauvaises habitudes comme le tabagisme et l'alcool.
    3. Normaliser le sommeil.
    4. Observez le bon régime.
    5. Essayez d'éviter la surcharge psychologique, physique, intellectuelle et émotionnelle et le stress.

    Si vous courez la maladie...

    Beaucoup de sentiments et d'impressions désagréables amènent une migraine malade. Son traitement ne donne pas toujours l'effet rapide et souhaité. Cependant, si vous n'y prêtez pas attention et ne traitez pas le traitement, des complications peuvent survenir, telles que:

    • accident vasculaire cérébral touchant certaines parties du cerveau;
    • état migraineux, dans lequel le mal de tête s'étend à toute la tête et peut durer plus de trois jours;
    • affaiblissement général des défenses de l'organisme;
    • conditions d'alarme;
    • dépression

    Migraine: formes, signes et comment soulager une crise

    La migraine a longtemps cessé d’être une maladie des «dames de la haute société» qui portaient avec mollesse l’autre côté de la paume sur leur front et, avec une fausse souffrance, décrivaient ce mot avec presque toutes leurs maladies. Pratiquement tout le monde connaît les symptômes réels de la migraine, comment traiter cette maladie et prévenir une attaque, mais malgré cela, plus de la moitié de l'humanité se préoccupe encore des maux de tête de nature vasculaire, sans distinction de sexe.

    Qu'est-ce que c'est - une migraine et cela provoque une crise

    Qu'est-ce que c'est - une migraine et comment gérer les crises? La migraine est une forme de mal de tête vasculaire qui couvre généralement la moitié de la tête, mais s'étend parfois à la tête entière. La douleur commence soudainement et peut être précédée ou accompagnée de symptômes visuels, neurologiques ou gastro-intestinaux.

    La migraine est causée par le rétrécissement initial et la dilatation subséquente (vasodilatation) des artères temporales situées à la surface externe du crâne, juste sous la peau de la tempe. En raison de l’expansion des vaisseaux sanguins, les fibres nerveuses qui s’enroulent autour des artères s’étirent et commencent à libérer des substances chimiques qui provoquent une inflammation, une douleur et une nouvelle expansion de l’artère, provoquant une intensification de la douleur.

    Le mécanisme de développement du complexe de migraine, pas complètement compris.

    Les causes de la migraine sont nombreuses: troubles de l'alimentation, alcool (bière, vin rouge, champagne), tabagisme, troubles du sommeil, changements de conditions météorologiques, surchauffe du soleil, bruit, odeurs fortes, changements hormonaux dans le corps de la femme, menstruations et prise de contraceptifs hormonaux.

    Ce qui provoque également une migraine est en train de manger: chocolat, café, cacao, fromage, noix, viandes fumées, agrumes (produits riches en tyramine) perturbent le métabolisme de la sérotonine dans le système nerveux central, ce qui peut provoquer une crise de migraine.

    La raison peut aussi être: émotions violentes, effort physique et mental excessif, quand une quantité énorme d'adrénaline et d'endorphines est libérée dans le sang.

    Les migraines sont plus souvent touchées par des personnes occupées à des travaux intellectuels, ainsi que par des personnes atteintes de maladies du tractus gastro-intestinal, en particulier du foie, de troubles métaboliques, de troubles endocriniens.

    La migraine peut apparaître à tout âge. Elle se manifeste généralement dans la période de 10 à 30 ans et disparaît parfois après 50 ans.

    Étant donné que près de la moitié des migraineux ont des parents proches atteints de la même maladie, le développement de la migraine pourrait être héréditaire.

    Formes, symptômes et diagnostic de migraine

    Les symptômes La migraine est caractérisée par des attaques de maux de tête, qui sont basées sur un spasme vasculaire avec ischémie (anémie) de certaines parties du tissu cérébral et de ses membranes, suivies par une vasodilatation. Cela provoque une irritation des récepteurs des vaisseaux sanguins et des membranes du cerveau, phénomène d'oedème du tissu cérébral.

    La migraine est une maladie chronique avec des exacerbations occasionnelles. Les maux de tête sont paroxystiques, pulsés, d'intensité moyenne à intense, dans la moitié de la tête. La durée d'un mal de tête peut durer de 4 à 72 heures. Cette douleur est aggravée par un effort physique, une inclinaison de la tête, accompagnée de nausées, de vomissements, de diarrhée, de pâleur du visage; les mains et les pieds sont souvent froids. Lumière vive, bruit aigu, forte odeur augmentant la douleur. Si vous avez eu cette maladie au moins 5 fois - vous avez une prédisposition à la migraine.

    Il existe deux formes de migraine: avec aura et sans aura. L'aura est un symptôme neurologique: visuel, auditif, sensoriel, moteur, aphasique (troubles de la parole), vestibulaire. L’aura se développe en 5 à 20 minutes et ne dure pas plus d’une heure. L’aura visuelle est plus courante: une personne voit des éclairs brillants (photopsies) dans le champ de vision droit ou gauche, un éclair, un serpent, une perte du champ de vision ou de ses fragments avec une déformation des objets.

    Les signes de migraine suivants sont moins fréquents: sensation de picotement dans la main d'un côté ou sensation de coup de couteau dans la bouche et le nez d'un côté.

    Les autres effets comprennent des hallucinations auditives et une perception anormale des goûts et des odeurs.

    Peut-être un engourdissement et même une immobilisation des membres (droite, gauche, seulement les mains). Une forme de migraine avec aura est caractérisée par des acouphènes, des vertiges, un engourdissement des extrémités, parfois des évanouissements. Sous une autre forme, il y a panique, peur, palpitations, tremblements, respiration rapide, faiblesse et mictions fréquentes.

    Tous les symptômes de l'aura sont complètement réversibles.

    De nombreuses maladies neurologiques sont accompagnées de maux de tête. Par conséquent, les maux de tête récurrents doivent absolument vous conduire chez un neurologue. En règle générale, dans le diagnostic de migraine, les anomalies neurologiques ne sont pas détectées et le médecin vous prescrira des médicaments pour le soulagement de la crise et un traitement prophylactique. Vous devrez également consulter un ophtalmologue, vérifier le champ visuel, l'acuité visuelle, le fond d'œil, procéder à un examen médical: électroencéphalographie, imagerie par résonance magnétique ou calculée, imagerie par résonance magnétique en angiographie.

    Recommandations sur la façon de soulager la douleur migraineuse

    Malheureusement, la réponse à la question "comment traiter les migraines" n'a pas de réponse claire et sans ambiguïté. Complètement guéri de la migraine est impossible. Mais il est possible d’améliorer considérablement la qualité de vie à l’aide de préparations spéciales pour traitement de base (prophylactique) et de médicaments qui soulagent les crises.

    Après avoir identifié les symptômes de la migraine, le traitement commence par le soulagement d’une crise. Pour ce faire, de nombreux médicaments appartenant à des groupes pharmacologiques différents ont des mécanismes d’action différents. Parmi les médicaments contre la migraine qui soulagent une crise, on peut citer le paracétamol, des substances anti-inflammatoires non stéroïdiennes (ibuprofène, aspirine), des alcaloïdes de l’ergot. Sinon, comment pouvez-vous soulager la douleur migraineuse avec des médicaments? Les médicaments les plus efficaces sont les triptans (élitriptan, zolmitriptan, etc.). Les traitements prophylactiques comprennent les antidépresseurs, les bêta-bloquants (anapriline, obzidane), les antagonistes du calcium, les anticonvulsivants, ainsi que les préparations à base de vitamine B2 et de magnésium (cormagnezine). Comment supprimer une crise de migraine, il est préférable de le dire au médecin. L'automédication est dangereuse en raison des effets secondaires de certains médicaments. L'abus d'analgésiques peut entraîner le développement de céphalées chroniques liées à la drogue.

    Le bon choix d’un médicament pour traiter une crise est une tâche difficile, dont la solution dépend de la nature de la crise de migraine, des maladies associées, de l’expérience acquise avec l’utilisation de médicaments.

    Le traitement de la migraine n'est pas seulement un traitement médical, mais aussi un changement de mode de vie.

    Voici des directives simples pour les migraines qui peuvent aider à réduire la fréquence des attaques:

    • Suivez votre régime en réduisant ou en éliminant la consommation d’aliments et de boissons provoquant des attaques (fromages, céleri, agrumes, chocolat, bière, champagne, vin rouge, épices, aliments fumés; aliments riches en caféine, glutamate monosodique);
    • Utilisez des aliments aussi sains que possible, riches en vitamines, en oligo-éléments et en énergie, tels que fruits et légumes frais, viande, poisson, produits laitiers, œufs;
    • Ne permettez pas de grandes pauses dans le régime alimentaire (les intervalles entre les repas ne doivent pas dépasser 5 heures, le petit-déjeuner est obligatoire);
    • Prenez suffisamment de temps pour dormir;
    • Réduire les charges de stress;
    • Arrêter de fumer;
    • Exercice, en particulier la natation;
    • Soyez plus frais en plein air;
    • Évitez les zones qui dégagent de fortes odeurs désagréables.
    • Évitez les longs trajets en voiture, en bus ou en bateau.

    Autre recommandation clinique concernant les migraines: découvrez un certain nombre de techniques de relaxation qui aident à soulager le stress émotionnel excessif causé par le stress. Par exemple, les procédures à l'eau sont très utiles - une douche à contraste, une piscine, des bains au sel marin.

    L'acupuncture, le massage de la région du cou, la darsonvalisation de la région de la tête et du cou, les procédures aqueuses (bains de perles, de pins), la thérapie physique mettant l'accent sur la colonne cervicale sont utilisés comme méthodes non médicamenteuses. Le pansement à la moutarde sur le cou, les somnifères (30 à 50 gouttes de valocordin), le massage de la tête et le lavage à l'eau très chaude sous la douche améliorent le bien-être. Un remède efficace contre les crises de migraine consiste à prendre un bain de pieds chaud (ou une bouteille d'eau tiède aux pieds).

    Comment prévenir une crise de migraine: prévention de la maladie

    Comment prévenir une crise de migraine ou au moins réduire la fréquence des crises? La tâche principale est de réduire la fréquence et la gravité des crises de migraine. Pour la prévention de la migraine en utilisant des médicaments et des méthodes non médicamenteuses dans le complexe.

    Pour aider à la manifestation des précurseurs d'une attaque, la première chose à faire est de boire une tasse de thé fort et sucré, sans attendre l'augmentation de la douleur. Une grande quantité de glucose, si nécessaire au cerveau en état d'hypoxie, peut interrompre le développement ultérieur de l'attaque. Au milieu d'une crise de migraine, les plus sensés se retireront dans une pièce sombre, se protégeront des sons et des odeurs prononcés et tenteront de s'endormir. Un sommeil profond pendant au moins 2 à 3 heures soulage en général complètement les crises de migraine.

    L'attaque peut être prévenue en changeant le type de respiration. Il suffit de faire 5 à 6 inhalations abdominales peu profondes et des expirations plus longues. Si correctement et à temps pour appliquer ces techniques au stade initial, une crise de migraine peut être évitée.

    Régime de migraine: quels aliments vous pouvez manger

    Comme l'ont montré diverses études, l'apparition d'une migraine peut être associée, notamment à un régime alimentaire inapproprié. Si vous apportez des modifications à votre menu quotidien, vous oublierez rapidement une migraine ou elle vous rappellera rarement.

    Un régime de migraine consiste à réduire au minimum le nombre d'aliments contribuant aux attaques et, en même temps, à introduire dans votre menu les aliments qui ont un effet calmant. De tels produits contre la migraine comprennent l'huile de poisson.

    Un excellent médicament est le gingembre. Il agit comme un analgésique. La menthe poivrée a des propriétés apaisantes et rafraîchissantes. Il peut être ajouté aux boissons ou utilisé en complément des desserts. Quels autres aliments que vous pouvez manger avec les migraines pour réduire la douleur? Ajoutez du poivre à votre alimentation. Il n'est pas pour rien appelé le roi des épices, il contient de la capsaïcine - une substance qui soulage instantanément la douleur.

    En observant un régime alimentaire "anti-immigrant", il est important de ne pas sauter de repas.

    Si vous mourez de faim, votre taux de sucre dans le sang va chuter, ce qui peut causer un mal de tête grave. Mangez plus d'aliments riches en calcium et en magnésium. Ceux-ci incluent les noix, les herbes, les céréales.

    Herbes contre la migraine: remèdes populaires

    La phytothérapie joue un rôle de soutien dans le traitement de la migraine. Appliquez des plantes aux propriétés anesthésiques, antispasmodiques, vasodilatatrices, sédatives et toniques. Le thé vert fort, le jus de viburnum frais et le jus de cassis sont des moyens efficaces pour lutter contre la migraine.

    Remèdes populaires pour le traitement de la migraine:

    • Vous pouvez prendre un bain de pieds chaud, mettre des compresses chaudes sur la tête, appliquer un serrage serré de la tête, une boisson chaude;
    • Si, au cours d'une crise de migraine, une moitié de la tête devient rouge, de ce côté, il est nécessaire de mettre une lotion froide et de baisser les jambes dans de l'eau chaude. Si la partie malade de la tête est blanche (c'est-à-dire que le sang en a été drainé), vous devez y appliquer des lotions chaudes. S'il n'y a pas de différence dans la couleur de la peau, vous pouvez attacher toute la tête avec une serviette chaude en attrapant le whisky et mettre une tranche de citron frais sur les tempes;
    • Effectuer un massage de la tête, en partant du front et en bougeant les deux mains vers l’arrière de la tête;
    • Il est utile de boire des jus de carottes, de concombre et d’épinards frais;
    • Compresses efficaces avec des oignons crus sur le front;
    • Dans les temps anciens, il était conseillé de mettre un tampon imbibé de jus d'oignon avec une crise de migraine.
    • Comment traiter les remèdes populaires contre la migraine en utilisant des herbes et d'autres méthodes?

    Comment traiter les remèdes populaires contre la migraine en utilisant des herbes médicinales?

    Infusion sibérienne au sureau:

    1 cuillère à soupe une cuillerée de fleurs séchées versez 1 tasse d’eau bouillante et laissez infuser 60 minutes. Prendre avec du miel 1/2 tasse 3 fois par jour 15 minutes avant les repas.

    Collection de migraine:

    1 cuillère à soupe Verser un mélange de menthe poivrée, d'origan et d'épilobe à feuilles étroites, verser 300 ml d'eau bouillante et infuser pendant 60 minutes. Filtrer et prendre cette infusion d'herbes pour la migraine et 1 tasse si nécessaire.

    Décoction d'Hypericum perforatum:

    1 cuillère à soupe une cuillerée d'herbe sèche versez 1 tasse d'eau bouillante et maintenez le feu pendant 10 minutes. Après cela, laissez la décoction pendant 30 minutes pour qu'elle soit présente. Buvez 1/2 tasse le matin, l'après-midi et le soir.

    Baume d'humeur:

    3 cuillères à soupe une cuillère d'herbe de mélisse, versez 1 tasse d'eau bouillante et laissez infuser pendant 1 h. cuillères 4 fois par jour.

    Prévention de la migraine et comment prévenir les maux de tête.

    La migraine est une maladie qui tourmente les patients non seulement pendant une crise, mais aussi les jours où aucun symptôme n'apparaît. Les gens sont dans un état d'anxiété constante et attendent la répétition d'attaques douloureuses.

    Une prévention adéquate de la migraine les aide à avoir une vie normale et à se sentir plus en confiance.

    Pour trouver des moyens efficaces de prévenir les attaques, vous devez contacter un spécialiste qui, sur la base d'une enquête, donnera non seulement des recommandations, mais le corrigera pendant le traitement.

    La base de la prévention de la migraine

    Pour une prévention efficace des crises de migraine, l’essentiel est la confiance mutuelle et le travail conjoint du médecin et du patient.

    Pour ce faire, le médecin exige une enquête et un examen approfondis de la part du patient - en tenant un "journal de la migraine", où vous devez enregistrer scrupuleusement toutes les circonstances, même mineures, qui ont accompagné l'attaque:

    • ce qui a précédé un mal de tête: nourriture, boissons, médicaments;
    • situation météorologique: ce qui peut provoquer une attaque, aggraver ou améliorer la situation;
    • les femmes prennent des notes sur la menstruation, le jour du cycle où se produisent les maux de tête, lorsque les symptômes associés: nausée, irritabilité, insomnie.

    Les principaux objectifs de la prévention de la migraine sont les suivants:

    1. Réduisez l'intensité, la durée et la fréquence des attaques.
    2. Normaliser l'état du système nerveux végétatif afin d'accroître la sensibilité du corps au traitement des affections aiguës.
    3. Aide le patient à s’adapter à la vie malgré la présence de crises de migraine.

    Types de soins préventifs pour la migraine

    La correction ou l’élimination des facteurs déclenchant une migraine peut être un moyen efficace de prévenir l’apparition de crises épileptiques.

    Mais le plus souvent, un effet favorable est obtenu par la combinaison d’un mode de vie correct et de méthodes non médicamenteuses visant à améliorer la santé des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

    Pour la prévention de la migraine préfèrent utiliser les méthodes de traitement non médicamenteux, et avec son manque d'efficacité ou d'inaccessibilité aux médicaments prescrits.

    Élimination des facteurs provoquants

    Le plus souvent, les crises de migraine entraînent des troubles du sommeil, l'utilisation de boissons caféinées, de l'alcool, un régime inadéquat, des aliments inadéquats et malsains. Par conséquent, il vaut la peine de changer de mode de vie pour prévenir les crises de migraine:

    • minimiser la dose de caféine avec les boissons, il est conseillé de ne pas boire plus de deux verres de café, cola, thé fort par jour;
    • renoncer à l'alcool ou réduire sa quantité dans la vie au minimum;
    • établir un régime régulier, inclure des aliments sains, des vitamines dans le régime;
    • faire de l'activité physique régulière dans un régime de jour;
    • dors suffisamment.

    Prophylaxie non médicamenteuse

    Même les méthodes les plus connues et les plus largement médiatisées d’effets non médicinaux peuvent être inefficaces chez un patient migraineux.

    Prouvé comme traitement préventif de la migraine

    • physiothérapie;
    • réflexologie;
    • thérapie manuelle;
    • massage
    • psychothérapie;
    • méthodes d'utilisation du biofeedback (exposition à des températures contrastées, impulsions électriques);
    • thérapie comportementale - enseigner la formation automatique, comment gérer les émotions, comment éviter les conflits et le stress.

    Médicaments pour la prévention de la migraine

    La première chose qui vient à l'esprit d'une personne ordinaire à la pensée de prévenir une crise de migraine est de prendre une pilule. Mais cette approche ne pourra pas avoir d'effet durable.

    La prophylaxie de la migraine avec des médicaments est effectuée en cas de

    • fréquente - 2 fois par semaine, ou longue - plus de deux jours d'attaques;
    • diminution de la capacité de travail et de la vitalité entre les attaques;
    • le traitement des crises aiguës est difficile, il y a des effets secondaires et des contre-indications;
    • lorsque l'efficacité du soulagement de la douleur aiguë est réduite ou que le patient est enclin à abuser d'analgésiques pendant cette période;
    • désir personnel du patient de traiter la migraine de manière prophylactique avec des médicaments;
    • la présence de formes migraineuses pouvant provoquer le développement d'un accident vasculaire cérébral: migraine basilaire, hémiplégique, forme à l'aura étendue,
    • état antérieur de migraine ou accident vasculaire cérébral.

    Groupes de médicaments utilisés dans la prévention de la migraine

    1. Bêta-bloquants.
    1. Antagonistes du calcium.
    1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens.
    1. Antidépresseurs
    1. Anticonvulsivants.

    La prophylaxie médicamenteuse commence généralement par une petite dose d'un médicament unique. Avec une efficacité insuffisante, il est augmenté, modifié ou combiné à d'autres médicaments. Recommander à combiner

    • antidépresseur et bêta-bloquant (anticonvulsivant, anti-sérotonine, antagoniste du calcium);
    • antagoniste du calcium et antisérotonine.

    Les migraines et affections concomitantes modifient le traitement car elles présentent des contre-indications à l'utilisation de plusieurs médicaments. La migraine est traitée avec

    • grossesse - pas de médicaments, avec le besoin urgent de choisir des médicaments peu toxiques pour le fœtus;
    • dépression - les antidépresseurs tricycliques, les bêta-bloquants sont contre-indiqués;
    • asthme bronchique, diabète, prolapsus de la valve mitrale - sans utiliser de bêta-bloquants;
    • épilepsie - anticonvulsivants, éliminant les antidépresseurs tricycliques;
    • hypertension - bloqueurs des canaux calciques, bêta-bloquants;
    • Maladie de Raynaud - bloqueurs des canaux calciques, éliminant les bêta-bloquants;
    • maladie rénale - exclure les AINS, le méthysergide;
    • accident ischémique dans le passé - aspirine et AINS.

    Pour éviter une détérioration de l'état général et des complications, l'utilisation de tout médicament, même renommé, doit être convenue avec le médecin traitant.

    Sélection de moyens efficaces de prévention

    Vazobral

    Les médicaments combinés montrent également une bonne efficacité. Par exemple, en tant que prophylaxie de la migraine, vazobral aide bien.

    Ce remède contient de l'alcaloïde de l'ergot et de la caféine. Le but de cet outil conduit à un tonus vasculaire normal, dû au blocage des récepteurs alpha dans les muscles lisses des parois des artères.

    Vasobral stimule les récepteurs de la dopamine et de la sérotonine du système nerveux central, prévient l'épaississement du sang, améliore les processus métaboliques des tissus cérébraux et a un effet psychostimulant et analeptique.

    Proroksan

    Empêcher la survenue de convulsions aidera le proproxane, qui bloque les récepteurs alpha lors de la transmission de l'influx nerveux, éliminant ainsi les spasmes vasculaires.

    Il réduit également l'excitabilité des formations diencéphaliques du cerveau, normalise le tonus du système sympatho-surrénalien.

    Botox

    Les injections de Botox sont un moyen relativement nouveau de prévenir la migraine. Les recherches ont montré que l'injection de ce médicament non seulement affaiblit la transmission des impulsions de douleur, mais bloque également la libération d'un certain nombre de substances provoquant une inflammation neurogène par terminaisons nerveuses.

    Ces substances, pénétrant dans l’environnement externe, provoquent une stagnation du sang dans les vaisseaux des méninges, ce qui augmente la douleur et d’autres malaises au cours de la migraine. Les scientifiques ont montré que la thérapie botulinique réduisait considérablement la fréquence des crises chez 72% des patients.

    Appliquez Botox pour la migraine en cas d'attaques fréquentes ou dans la forme chronique de la maladie. Le spécialiste effectuant la manipulation médicale doit disposer du certificat nécessaire à ses activités. Pour le traitement, 10 à 20 injections sont effectuées au niveau du front, des sourcils, des tempes, du cou, du nez et du cou.La condition s’améliore au cours du premier ou des deux premiers mois et l’effet dure environ trois mois.

    Le traitement au Botox présente plusieurs avantages:

    • diminue le nombre de médicaments pris pour les maux de tête,
    • l'effet de la réduction des attaques permet aux personnes vivant loin des cliniques métropolitaines de se débarrasser de la nécessité de se rendre dans la clinique pour obtenir une aide médicale pendant une longue période,
    • Lors de la planification de la grossesse, l’introduction précoce de la toxine botulique peut résoudre le problème de la recherche d’analgésiques fœtaux sans danger à un stade précoce.
    • les critiques utilisant le médicament corrigent un effet secondaire agréable - la disparition des rides mimiques dans la zone d’injection.

    Spigelon

    La prévention des crises de migraine peut être réalisée à l'aide de remèdes homéopathiques. Le plus célèbre est Spigelon. Pendant la période intercritique, il est prescrit un comprimé sous la langue pour sucer trois fois par jour.

    Spigelon se compose de composants qui ont non seulement un effet analgésique. Le médicament apaise, soulage les spasmes, soulage l'insomnie, l'irritabilité, la dépression et les vertiges.

    Appliquez Spigelon non seulement pour les migraines, mais également pour tous les maux de tête. Avec une exacerbation des symptômes, il est recommandé de dissoudre le comprimé toutes les 15 minutes, pour une durée maximale de deux heures. Spigelon est contre-indiqué chez les enfants de moins de 3 ans, les patients présentant une intolérance au lactose, des réactions allergiques aux composants du médicament.

    Les médicaments homéopathiques, et en particulier Spigelon, au début du traitement peuvent aggraver l’état général du patient. En arrêtant temporairement la pilule, pour normaliser les symptômes, vous pouvez essayer de reprendre le traitement. Si les effets secondaires réapparaissent, le médecin devrait recommander un remplacement.

    Conclusions

    Le médecin et le patient, qui résolvent le problème de la prévention de la migraine, doivent prendre en compte deux paramètres principaux - pour que le médicament ou la méthode de traitement prescrit soit aussi efficace et aussi sûr que possible pour une utilisation chez un patient particulier.

    Comment prévenir une migraine avant son apparition

    De nombreuses personnes souffrent périodiquement de crises de migraine. Si vous en faites partie, vous connaissez ses symptômes débilitants, notamment:

    • des nausées;
    • des vertiges;
    • vomissements;
    • sensibilité à la lumière, au son et aux odeurs.

    En identifiant et en évitant certains facteurs provoquant une migraine, vous pouvez minimiser les risques de survenue de celle-ci.

    Lisez la suite pour apprendre à prévenir une migraine avant qu'elle ne commence.

    1. Évitez les bruits forts et les lumières vives.

    Les bruits forts, les lumières clignotantes (par exemple, un stroboscope) et la stimulation sensorielle sont des facteurs communs qui sont les migraines. Parfois, il est très difficile de les éviter, mais savoir qu’elles se produisent dans certaines situations et dans certains environnements peut vous aider à faire face aux maux de tête. Ces facteurs incluent:

    • conduire la nuit;
    • les cinémas;
    • visiter des clubs ou des endroits bondés;
    • les reflets du soleil.

    Faites une pause lorsque vous regardez la télévision pendant longtemps ou que vous êtes assis devant un ordinateur pour laisser vos yeux se reposer. Ajustez le niveau de luminosité sur les écrans numériques. Portez une attention particulière à tous les agents pathogènes visuels et sonores, et assurez-vous que vous pouvez facilement les éviter si vous commencez une migraine.

    2. Faites attention aux choix alimentaires.

    Certains aliments et boissons peuvent déclencher des maux de tête, notamment:

    • du chocolat;
    • vin rouge;
    • viande transformée;
    • édulcorants;
    • du fromage

    Essayez de savoir quels aliments et quels suppléments vous font mal à la tête et apprenez à les éviter. Les aliments et les boissons contenant de la caféine ou de l’alcool - en particulier le vin rouge et le champagne - sont les coupables fréquents. Limitez la quantité de ces aliments consommés pendant la journée ou évitez-les complètement si nécessaire.

    3. Tenir un journal des maux de tête

    En tenant un journal, vous pouvez facilement identifier vos facteurs spécifiques responsables de la migraine. Voici des exemples de ce que vous pouvez écrire:

    • des informations sur ce que vous mangez et buvez;
    • fait de l'activité physique;
    • la météo;
    • éprouvé des sentiments et des émotions forts;
    • vos médicaments et leurs effets secondaires;
    • l'heure et la gravité de vos maux de tête.

    Cela peut vous aider à déterminer les causes de votre mal de tête et à les éviter plus facilement.

    4. Méfiez-vous des changements hormonaux.

    Les hormones jouent un rôle important en termes de migraine. Beaucoup de femmes ont tendance à avoir plus de migraines pendant ou juste avant la période menstruelle. Pendant ce temps, les femmes doivent être particulièrement vigilantes quant à leurs habitudes alimentaires et physiques. Cela atténuera les symptômes avant qu'ils ne commencent. Les pilules contraceptives et le traitement hormonal substitutif (THS) peuvent augmenter la fréquence et la gravité de la migraine.

    5. Incluez plus de vitamines et de minéraux dans votre alimentation.

    Bien que les migraines puissent être traitées avec ou sans médicaments, il est important d’obtenir les bons nutriments. L'augmentation de certaines vitamines et minéraux dans votre alimentation peut aider à prévenir les maux de tête. Il est prouvé que la carence en magnésium contribue à l’émergence de la migraine. L’inclusion de ce minéral dans l’alimentation quotidienne peut donc aider à lutter contre les maux de tête.

    6. Faites attention à la météo

    Les conditions météorologiques peuvent également déclencher une migraine. Une humidité et une température élevées peuvent causer des maux de tête. Si le temps devient inconfortable pour vous, vous devriez peut-être rester à la maison. Bien sûr, vous ne pouvez pas toujours éviter de sortir, mais vous pouvez minimiser le temps passé à l'extérieur de la maison.

    7. Mangez et dormez régulièrement.

    La déshydratation ou le saut de repas peuvent causer des maux de tête. Assurez-vous de manger moins d'une heure après votre réveil, puis toutes les trois ou quatre heures.

    Le manque de sommeil peut également aggraver les migraines. Veillez donc à dormir sept à huit heures par jour. Notez toutefois que trop de sommeil peut également causer des maux de tête. Ne tentez donc pas de vous endormir, ne passez pas trop de temps au lit.

    8. éviter le stress

    Bien que nous ne puissions pas toujours contrôler les situations stressantes, nous pouvons contrôler notre réaction à ces situations. La migraine est un résultat courant d'événements stressants. Des techniques de relaxation telles que la méditation et le yoga peuvent aider à réduire le stress.

    9. Choisissez des exercices de détente

    L'exercice régulier est une partie importante d'un mode de vie sain. Mais des exercices intenses, tels que la musculation, peuvent entraîner des maux de tête.

    Faites attention à la réponse de votre corps à certaines activités. Choisissez des actions qui réduisent le stress sans causer trop de stress au corps, comme le yoga ou l'aérobic léger.

    Planifier à l'avance

    Identifier les facteurs à l'origine de votre migraine et planifier comment les éviter est un élément important du contrôle de la maladie. En essayant d'éviter ces facteurs, vous éviterez les symptômes les plus graves.

    Si vous ne pouvez toujours pas vous débarrasser de cette maladie en utilisant les méthodes décrites ci-dessus, vous pouvez également essayer ces cinq moyens naturels contre la migraine.

    En Savoir Plus Sur La Schizophrénie