Ksenia Kalinovskaya parle de ses nombreuses années d'expérience dans le traitement des troubles anxieux, l'une des maladies les plus courantes du siècle.

Comment tout a commencé

Temps post-crise. J'avais 22 ans, succédant à d'autres projets intéressants, fondant comme une glace au soleil, et sans m'en rendre compte, j'étais plongé dans une dépression créative silencieuse.

C'était à la fin de l'automne. De mon bel appartement, j'ai dû emménager avec ma mère dans un appartement communautaire bruyant. Non pas que cela soit contrarié, mais les événements dans le nouvel espace sont devenus fatals pour moi. Un matin de novembre, debout au-dessus de l'évier et me brossant les dents, j'ai failli passer à travers une brosse à dents. Je battais très fort, mon cœur battait dans ma poitrine, je tremblais de frissons, et la peur angoissée emportait mon corps dans une étreinte de fer. Je suis arrivé dans notre chambre en pilote automatique, je me suis assis sur le canapé et je ne pouvais pas dire un mot pendant environ dix minutes. Ensuite, je n'ai pas du tout compris ce qui s'était passé, mais de telles attaques ont commencé à me hanter. Puis, un autre soir de décembre, j'ai sauté du lit en entendant les cris assourdissants. Ayant couru dans le couloir et atteint la cuisine, j'ai trouvé une mère au visage cassé, un voisin alcoolique et sa vile épouse déjà arrivée à temps.

- Qu'elle s'est frappée! - Cria sa femme, mais à ce moment-là, mes yeux parcoururent la cuisine à la recherche d'un couteau ou de poêles à frire. Un esprit froid a repris conscience et j'ai couru appeler la police à travers les cris et les insultes de mes voisins. De plus, tout l'hiver, un jeune homme s'est installé dans ce magnifique appartement derrière notre mur. Il a préféré écouter de la musique forte la nuit et inviter tous les hipsters sans abri de la région à leurs soirées. De minces murs portaient tout le charme de leur plaisir, mais j’ai perdu mon sommeil et, ce qui est bien le cas, est devenu un véritable zombie de Walking Dead, frappant en permanence à sa porte avec un marteau en l’absence de réponse aux appels de police sans fin.

Après un mois de manque de sommeil et de névrose profonde, j'ai commencé à entendre des voix. Et ici - une offre d'emploi de rêve!

À propos de la pensée mythique ou comment ne pas guérir la maladie avec l'aide de Dieu

Souhaitant nettoyer rapidement, j'ai décidé d'aller au temple «pour lire» (exorcisme) afin de me nettoyer immédiatement et de tenter de résoudre le problème avec l'aide de Dieu.

J'ai été baptisé pécheur (bien sûr), on m'a prescrit 40 arcs par jour avec des prières et un autre paquet d'obscurantisme en plus. Après cette lecture, mes attaques de panique ont pris une forme telle que j'ai vraiment pris peur. C'est terrible à vivre, car il semblait que la raison refusait d'obéir. Par souci d'exhaustivité, les crises ont pris la forme d'une dure «trahison» après avoir fumé de la marijuana ou pris des drogues psychotropes - cela aurait pu durer des jours, des semaines. Seulement quatre ans plus tard, j'ai commencé à réaliser que ce n'étaient pas des démons, mais une névrose hystérique avec des crises de panique prolongées. Mais ensuite, j'ai cru, prié et suis entré à corps perdu dans une nouvelle œuvre favorite, que je dédiais 24 heures sur 24, pour ne pas penser à moi. Et à propos des démons, bien sûr.

Conclusion: il ne vaut pas la peine d’aggraver l’état d’esprit lors d’une crise liée aux rituels de l’église; si vous êtes également susceptible, ces procédures ne serviront à rien si elles n’offrent pas l’effet opposé. En regardant loin, je dirai que je me suis complètement débarrassé de mes préjugés et que je suis un terry athée. Mais pour cela, il était nécessaire de passer par ces ordures.

Les médecines douces, les guérisseurs, les guérisseurs, les grand-mères en garde vous aident pour votre argent

Au cours de l'été de la même année, ma mère a décidé de s'occuper de moi et m'a emmenée à des diagnostics informatiques "dans le" Coral Club ". Oui, celui où l'on vous promet de la santé grâce à de l'eau et des pilules de production inconnue pour de l'argent fabuleux. Le responsable de ce bureau a rappelé sa mère dans l'arrière-boutique et a déclaré... qu'il a un troisième œil avec lequel il a vu un parent décédé derrière moi - il doit être expulsé (il est évident que l'Église orthodoxe n'a pas bien géré la situation, mais il peut faire mieux). Ici, la mère compatissante lui a tout raconté sur ma condition. Avec de l'argent, bien sûr. Un paysan a déplacé un cadre, un pendule, a déclaré que je disposais de -70% de l'énergie disponible sur le terrain. Je dois traiter la toxoplasmose, ce que l'ordinateur a montré (!), Et lu des parastas pendant 40 jours, qui sont morts.

Bien sur que j'ai lu. J'étais en train de devenir fou et j'étais prêt à tout lire, en buvant des pilules pour 30 $, seulement pour le lâcher.

Je n'étais pas non plus paresseux pour ajouter au traitement de divers guérisseurs officiels: j'étais «repoussé par l'astral», «fermait les canaux», levait les mains, permettait de boire de l'herbe et aucun faiseur de miracles n'avait jamais rien dit d'insolite, tel que l'épuisement nerveux. Et l'hypnose régressive, qui semblait avoir été réalisée par un spécialiste, même si elle m'a conduit à un problème réel, mais je ne pouvais pas le résoudre. J'ai sangloté dans ce que j'ai vu pendant deux semaines, je me suis senti mieux dans mon cœur, mais la peur panique n'a pas disparu.

Maintenant, je comprends: les guérisseurs raconteront toutes les histoires inexistantes et, sentant qu’une personne nage dans sa maladie, assurera que les médecins sont diaboliques, que vous serez bourrés de pilules lourdes qui n’aideront pas, et que seuls eux, les étoiles dans l’obscurité, peuvent aider - il vous suffit d'y aller plus souvent. Plus souvent. Et plus souvent. Et payer à l'avance, et toujours signer un accord sur aucune revendication.

Conclusion: s’il ya une envie d’essayer une personne du monde de la fiction - convenez d’un paiement après le résultat.

Comment demander de l'aide dans un hôpital psychiatrique et ne pas devenir fou

C'était la quatrième année de ma maladie, elle est devenue chronique, morose et j'ai appris à ne plus avoir peur des attaques. Après avoir abaissé la nouvelle voiture-monnaie au charlatan, il a été décidé de vivre avec. Le diagnostic soviétique de l'IRR est devenu familier, des forums sur les troubles de panique et leur liste complète sur Wikipedia se sont ouverts pour moi.

Comme d'habitude, une fille honnête avec une position que tout le monde parle de «dame de fer», subissant tranquillement ses crises d'épilepsie sans ciller, a tout simplement peur d'aller au dispensaire psychiatrique. Et j'ai trouvé au cours des années trente des connaissances d'un psychiatre à qui je pouvais passer par une connaissance.

Il s’est avéré que c’était une femme sympathique qui travaillait comme gestionnaire. Elle a fait bonne impression, a expliqué comment fonctionne le «fou» et qu'il serait bon de se faire examiner, c'est-à-dire d'aller à l'hôpital. L'hôpital a ses propres avantages: on vous propose un examen complet, incluant les spécialistes nécessaires, qui sonnait bien. De plus, un hôpital psychiatrique est un établissement public où les tests peuvent être effectués gratuitement. Cependant, à la fin, vous vous trouvez toujours chez le psychiatre de district et vous pouvez ensuite attendre ou attraper, ou de la chance - tout dépend totalement du médecin.

Hélas, le policier, commençant à écouter mon histoire, a été interrompu dix fois: «Plus vite, nous avons 15 minutes pour un patient» et «Vous êtes très difficile à raconter tout ce qui vous dérange encore? Anxiété? La peur? PA? »N'ayant pas bien écouté, le médecin m'a écrit un antidépresseur tricyclique lourd (au rabais dans une pharmacie), qui promettait également un effet hypnotique. «Ici, bois le soir et on se voit dans un mois. Et aussi... Viens dans notre église, je suis pasteur. J'avais l'habitude de traiter sans l'aide de Dieu, et maintenant avec foi! Nous aurons un concert de rock! "

Conclusion: il vaut toujours la peine de prendre des contacts là-bas, ne serait-ce que parce que:

1) Tous les examens vous seront faits en une fois, gratuitement ou pour un prix modique.

2) Vous comprendrez quel type de trouble (neurologie, psyché, problèmes endocriniens ou un peu de tout).

3) Il y a encore une chance d'avoir un bon médecin - avec patience, vous pouvez essayer d'aller à un rendez-vous avec différentes personnes. Reste que c’est ici que la concentration de spécialistes cliniques par mètre carré est élevée et que, si elle réussit, vous recevrez une ordonnance normale avec des médicaments sur ordonnance (sédatifs, antipsychotiques ou pression artérielle). L'essentiel est de trouver votre médecin.

Psychothérapie et antidépresseurs

J'ai dépensé les 300 derniers dollars en psycho-technologue qui m'a promis de m'apprendre à gérer le stress et la relaxation dans mon corps. - tout aurait dû se passer, alors que je m'installais ici pour vivre dans un autre pays à l'étranger et que des antidépresseurs m'y attendaient. C'était la cinquième année de la maladie.

Aux États-Unis, j'ai parlé de mes problèmes à mon médecin de famille et, après m'avoir écouté attentivement et posé des questions suggestives, il m'a proposé deux médicaments: un antidépresseur et un tranquillisant. La seconde concerne une «approche» plus douce vis-à-vis d'un antidépresseur (au cours des premières semaines au début de la prise de tension artérielle, les symptômes peuvent se comporter de manière très différente, causant beaucoup d'inconvénients. C'est une période d'adaptation pour le métabolisme et il suffit de la supporter avec compréhension. Après un mois, l'état est nivelé. Sensiblement J’ai eu un bon résultat seulement au quatrième mois, je le répète une fois de plus - tous individuellement).

Tout à fait par hasard, j'ai trouvé un psychothérapeute: lors d'une conversation avec un ami proche, j'ai dit que je voulais emmener un chien, mais mon mari ne l'a pas fait. Une amie a recommandé à une spécialiste qui elle-même avait déjà aidé à entretenir une relation avec son mari.

Ma première séance psychothérapeutique a duré sept heures, se souvient le médecin, jusqu'à ce que je sois complètement inconsciemment convaincue que c’était elle qui pouvait ouvrir toutes mes caches et «fermer la gestalt». Je n’ai pas quitté son bureau. Nous avons poursuivi la thérapie intensive pendant deux à trois séances par semaine durant un mois au lieu de six mois. J'ai juste dormi, mangé et suis allé à la session comme travail. Le résultat a dépassé toutes mes attentes: outre le fait que je me comprenais moi-même, que je comprenais et acceptais tous mes côtés, je réglais beaucoup de problèmes connexes.

Un mois plus tard, je me suis tourné vers un médecin de famille pour lui demander d'annuler ma tension artérielle. Pendant un mois, j'ai cessé complètement le traitement sans effets secondaires ni symptômes de sevrage. Je déclare fièrement que j'ai appris à gérer mes démons et mes dinosaures, je sais ce qui me rend malade mentalement, où sont les mèches et quelles situations ils peuvent perdre. J'ai changé mon mode de vie et mon régime pour éviter même les options qui pourraient provoquer des réactions névrotiques. Si je me retrouve dans une «situation dangereuse», je comprends ce qui peut arriver et comment réagir. Je reste en contact avec mon médecin et, pendant environ un an, je compte suivre un traitement de soutien d'une à deux fois par mois.

Gros résultat: comment gérer la névrose?

1. Prenez pour acquis: tout ce qui vous arrive est une maladie, un trouble de l'autorégulation mentale. C'est un processus réversible mais fastidieux. Il faut le traiter. C'est guérir! L'auto-hypnose, le fait de se reprendre soi-même, l'alcool, les drogues et le rock-and-roll ne sont pas un remède, mais seulement un catalyseur agréable dans le processus de guérison.

2. Les problèmes de ce type ne sont pas résolus uniquement par des pilules. Les comprimés aident à soulager les symptômes positifs et aident la chimie du cerveau à rétablir ou à atténuer la réaction. Tout fonctionne ensemble, par exemple pour perdre du poids - il n'est pas utile de traîner le fer dans le hall si vous piétinez trois chez vous.

3. Il faut commencer par le diagnostic - il est nécessaire de contourner les médecins, hélas. Vous devez aborder cette question avec une patience confiante et écouter deux ou trois personnes: un neurologue, un endocrinologue, un psychiatre et / ou un psychothérapeute.

4. N'ayez pas peur du diagnostic - ceci n'est pas une phrase, mais une recommandation. Peut-être avez-vous une dépression grave que tous les «forts et les indépendants» ne sont pas en mesure de diagnostiquer en général, ou un traumatisme psychologique est peut-être passé inaperçu (comme moi, par exemple). Ou le surmenage a apporté ses fruits, la thyroïde a bafouillé, ou vous êtes généralement dans un état désastreux et avez commencé à avoir une peur hystérique du futur. Il est important de le savoir et de le réparer, non?

5. Si des médicaments vous sont proposés, discutez-en soigneusement avec votre médecin. Pas de lourd et pas de lumière, il y en a pour vous. Cela aussi devra passer du temps. Vous devez également accepter le fait que "prendre une dose" peut être désagréable, les symptômes s'aggravent et même s'aggravant pendant un certain temps - mais ensuite, lorsque cette période s'écoulera, vous ressentirez un soulagement précieux et un retour à un état "normal" qui peut vivre et faire des sauts périlleux!

6. Recherchez votre thérapeute. Par thérapeute, je veux dire un spécialiste qui, comme AD, vous convient le mieux. C'est l'avant dernier point et le plus important. Comment chercher? Méthode d'essai, recommandations. Oui, il est nécessaire de dépenser de l'argent et, peut-être, il y aura des déceptions, mais notre objectif est la santé, mais cela ne revient pas facilement. Donc, pas d'excuses, vous devez déjà commencer. Demandez à des amis, lisez des forums et des critiques. S'il n'y a aucune possibilité d'aller à la réception, n'hésitez pas à appeler le médecin et à lui parler, posez des questions: traitez-vous ce problème, avec quelles techniques, combien de temps le traitement dure-t-il et pose-t-il hardiment des commentaires! Ne soyez ni timide ni timide: «Pourriez-vous donner un contact aux clients, qui pourriez-vous me recommander?». Par les réactions, vous deviendrez plus clair: une personne qui a des résultats les partage volontiers. Après tout, son objectif - votre santé, pas votre profit. Un médecin normal s'orientera tranquillement en termes de prix et de prix, et donnera toutes les réponses nécessaires.

7. A la réception: le thérapeute devrait vous “prendre”. Si la communication est lente, froide, vous ne comprenez rien et les réponses aux questions qui ne vous satisfont pas - par exemple. Si la situation ne change pas - partez. Préparez-vous à être nue moralement: en commençant probablement par un problème, vous pouvez aller dans un autre sens, ce à quoi vous ne vous attendiez pas, mais la psychothérapie est telle. Pas vite. Une analyse de vos problèmes par un médecin est une étude de la personnalité et de ses zones lésées. Quelqu'un peut ouvrir et travailler rapidement, mais quelqu'un a besoin d'années. Encore une fois, je vous le rappelle - le médecin doit vous prouver qu'il peut vous aider non pas avec des mots forts, mais avec votre sentiment inverse de confort, de sécurité et de satisfaction. Vous devriez être très à l'aise avec cette personne et, plus important encore - vous devriez avoir le sentiment d'aller dans la même direction, ce sera un signe que le parcours et le spécialiste ont été choisis comme il convient.

8. Support. Assurez-vous de recevoir de l'aide - il peut s'agir d'amis malheureux, d'un être cher, d'une petite amie ou de parents. Celui qui comprend et partage bien votre douleur, avec qui vous partagerez sentiments et succès. Celui qui vous connaît bien et qui surveille de côté - cette connexion est aussi nécessaire que votre médecin, mais elle restera éternelle et sera disponible à tout moment, lorsque vous en aurez besoin.

Une grande partie, hélas, n'est pas traitable, mais les troubles mentaux peuvent être traités. Je souhaite à toutes les personnes en difficulté de prendre le chemin de leur guérison et de trouver leur recette. C'est tout. Ne tombez pas malade!

Combien de temps dure la névrose

La névrose est l'une des maladies mentales les plus répandues dans le monde moderne. Cela est dû au rythme élevé de la vie. Sous l’état névrotique, comprenez la déficience mentale associée à l’épuisement du système nerveux. Est-il possible de se débarrasser complètement de cette maladie? Oui, la névrose est traitée complètement, mais sous la condition d'effets complexes. Plus tôt il est commencé, plus le processus de traitement sera efficace et court.

Raisons

La principale cause de névrose est l'homme lui-même. Plus précisément, sa réaction aux événements qui l’entourent. Lorsqu'une personne est confrontée à un problème qu'il est difficile à résoudre, elle se sent coincée dans un coin. Cette condition provoque l'anxiété, l'anxiété et la peur. Après l'apparition de ces états, des réactions se produisent. Une personne tente de se débarrasser des conséquences négatives, en oubliant la raison initiale de son état. Il s’agit d’un cercle vicieux.

Il est difficile de savoir combien de temps dure la névrose. En fonction de la rapidité avec laquelle le patient cherche l'aide d'un psychothérapeute et commence à suivre un traitement.

Pour une personne, la cause initiale peut être n'importe quoi, c'est-à-dire toute expérience forte de nature négative. Par exemple, pour les enfants, cela peut être la perte d’un animal de compagnie ou le divorce de leurs parents. Pour un adolescent, l'impulsion pour la névrose peut être un problème lié à la communication avec des pairs ou à des défauts de la figure. Pour un adulte, il s'agit de problèmes liés au travail, à la maison ou d'un surmenage physique sévère.

Vous pouvez également sélectionner des catégories de personnes qui ont tendance à avoir des états névrotiques.

  1. Personnes ayant des responsabilités hypertrophiées. En raison du fait qu'ils se poussent eux-mêmes dans certaines limites et qu'ils sont dans un état de stress, ils essaient de tout faire à temps. Se pencher dans un coin et, en conséquence, le stress et la névrose.
  2. Les gens qui ont des peurs et des complexes depuis leur plus tendre enfance et ne les discutent avec personne.
  3. Des gens qui accumulent en eux toutes les expériences. Souvent, d'autres pensent qu'une telle personne n'est pas capable d'exprimer ses émotions.
  4. Les soi-disant "bourreaux de travail". Ils croient qu'ils n'ont pas besoin de repos et de vacances. Cela conduit à un effort excessif et à une fatigue chronique. Ce qui se jette dans l'état névrotique.
  5. Les personnes ayant une faible estime de soi. Ils prennent les critiques trop au sérieux et n’ont pas d’opinion personnelle. Pour eux, ce que les autres disent sera bien plus important que leurs propres pensées.

Les symptômes

Souvent, l'état de névrose est confondu avec la psychose. La principale différence est que, pendant la névrose, le patient comprend et réalise qu'il est malade et que cela ne se produit pas pendant la psychose. En outre, des signes de névrose sont cachés sous les symptômes de diverses maladies. Souvent, pour cette raison, de nombreuses maladies névrotiques restent incurables.

Une personne passe d’un médecin à l’autre en essayant de trouver une explication à son bien-être. Mais le tableau symptomatique ne correspond pas aux symptômes d’une maladie particulière, ou bien la cause physiologique du symptôme est totalement absente. Un exemple est la douleur au coeur et la tachycardie. Considérant que, lors de l'examen, cet organe est en bon état et est considéré en bonne santé. Une personne peut dire qu’elle n’a pas subi un examen suffisant ou que les médecins sont incompétents.

La quantité de névrose traitée dépend de:

  • la gravité de la maladie;
  • à quelle vitesse une personne s'est tournée vers un spécialiste;
  • de la compétence d'un spécialiste;
  • à partir d'un traitement complexe correctement sélectionné;
  • de se conformer à toutes les recommandations d'un psychiatre ou d'un neurologue.

Si un traitement inapproprié, voire son absence, une névrose peut accompagner une personne tout au long de sa vie.

Pour pouvoir consulter un médecin à temps, vous devez connaître les symptômes de la maladie. Il existe un certain nombre de symptômes de névrose:

  • tics nerveux;
  • douleur dans différentes parties du corps;
  • mouvement lent;
  • la tachycardie;
  • bosse dans la gorge;
  • des nausées;
  • l'insomnie;
  • somnolence diurne accrue;
  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • transpiration;
  • réaction à une lumière vive ou à des sons forts;
  • larmoiement;
  • irritabilité;
  • humeur pessimiste;
  • l'apathie;
  • attaques de panique;
  • état dépressif.

Tous les symptômes peuvent être divisés en 10, que les psychiatres distinguent. Mais le plus souvent, il n'y a que 6 manifestations.

  1. Anxiété Une personne l’expérimente quand elle a peur de quelque chose, mais elle ne peut pas dire exactement quoi. Le plus souvent, cette condition est accompagnée de phobies. Par exemple, une personne a peur des ascenseurs. Et à l’entrée, ou juste pour y penser, la transpiration augmente, la tachycardie, le manque d’air commence. Il y a une anxiété chronique ou aiguë. La première procède plus doucement, puisque la personne s'y est déjà habituée, et la seconde peut être comparée à une attaque de panique. Cela peut provoquer des décisions imprudentes pouvant avoir des conséquences négatives.
  2. Hystérie de conversion. Il est plus souvent observé chez une femme. Cette maladie peut provoquer un manque d'appétit ou une perte temporaire de l'audition, de la vision et du goût. Cela peut se traduire par des actions incontrôlées, telles qu'une paralysie temporaire ou, inversement, des mouvements soudains ne correspondant pas à la situation. Cette maladie est aggravée par le fait qu'en raison de la perte d'intérêt pour tout ce qui se passe autour de nous, une visite chez un neurologue est différée à une date ultérieure.
  3. Hystérie dissociative. Il s'exprime en dissociation de son propre moi. Il peut y avoir initialement une perte de mémoire. Mais plus tard, ces moments sont mémorisés et la personne ne prête pas attention à ce symptôme. En outre, la schizophrénie se développe.
  4. Phobie C'est le symptôme le plus commun de la névrose. Ce type de maladie est très difficile à vivre pleinement, car, par crainte de quelque chose, vous devez rechercher d'autres solutions à la situation. Par exemple, lorsque vous craignez les espaces confinés, il est difficile de prendre l’ascenseur ou de travailler dans un bureau. La durée de la névrose jusqu'à la prescription du traitement dépend uniquement de la personne elle-même, de son désir de vivre.
  5. La névrose compulsive est qu'une personne est poursuivie par une pensée négative tout au long de la journée, l'empêchant de se concentrer sur autre chose. Dans certains cas, un jour peut ne pas suffire. Et, par exemple, l’idée de la mort d’un proche parent peut hanter des années durant.
  6. La dépression Cela se traduit par un sentiment de dépression qui commence le matin. La dépression peut conduire au suicide.

Traitement

Que la névrose soit traitée depuis des années ou qu’elle ne suffit pas pendant plusieurs mois pour en être certaine. Tout dépend de l'individualité du patient et de certains autres facteurs. Si la maladie a pris une forme chronique, le rétablissement peut prendre plus d’un an.

La névrose est-elle curable? Certainement, oui. Pour ce faire, contactez un spécialiste dès que possible, lorsqu'il y a le moindre soupçon de maladie. Ne sois pas timide. La névrose est considérée comme une maladie assez grave et, si vous ignorez ses symptômes, elle peut entraîner des effets indésirables. Selon les statistiques, seule une personne sur quatre souffrant de névrose a recours à un psychothérapeute ou à un neuropathologiste.

Tout comme une névrose est traitée pendant une longue période, cela dépend si le patient est à l'hôpital ou est traité en ambulatoire.

Avec le bon choix bien sûr, la névrose est curable. Souvent, afin de permettre au patient de récupérer, un traitement combiné est utilisé. Il comprend:

  • des médicaments;
  • psychothérapie;
  • adhésion au régime;
  • ajustement de la routine quotidienne.

Le plus souvent, les médecins prescrivent des antidépresseurs et un complexe de vitamines. Moins couramment des tranquillisants. En pharmacie, ils ne sont vendus que sur ordonnance.

Comment comprendre que la névrose est passée

Comment surmonter une névrose?

La névrose n'est pas une maladie, comme un nez qui coule ou un rhume, c'est un état mental, une réaction à l'environnement extérieur, à vos pensées. Nous vous expliquerons comment surmonter NEUROSIS une fois pour toutes et comment gérer le TRI.

  1. Quand vais-je abandonner la névrose?
  2. Quand les symptômes du TRI disparaîtront-ils?
  3. Que dois-je faire pour me laisser partir?
  4. Comment traiter la névrose et l'IRR?
  5. Pourquoi les pilules ne m'aident pas?

1. Vous ne lâcherez jamais la névrose, ne vous en débarrassez pas et les symptômes ne disparaîtront pas! Pourquoi Vous avez l'habitude de penser au paradigme de la maladie, par exemple la grippe. Pensez-vous que la névrose présente des symptômes qui devraient disparaître ou finir comme une grippe normale? Par exemple, vous avez la grippe, vous faites de la fièvre (symptôme), vous toussez et avez mal au corps (c'est aussi un symptôme). Et vous mesurez votre succès ou votre récupération de telle manière que vous prenez quelque chose que vous faites - les symptômes de la maladie disparaissent et vous récupérez ensuite. Vous avez donc l'habitude de comprendre le concept habituel de la maladie, mais avec la névrose, tout est différent.

2. La névrose n'est pas une maladie au sens où vous en avez l'habitude: il y a des symptômes, vous devez faire quelque chose pour que les symptômes disparaissent. Ce n'est pas la bonne approche pour se débarrasser de la névrose! Vous devez comprendre que les plaintes fonctionnelles névrotiques que vous appelez symptômes de la dystonie végétative-vasculaire, avec la différenciation des plaintes organiques, ne sont pas la présence d'une pathologie organique, ni fonctionnelle.

Les médecins disent: vous allez bien, mais il y a des manifestations organiques. Et voici la confusion des manifestations organiques de la maladie avec les manifestations habituelles des émotions. Et nous concluons que nous appelons le TRI ou "symptômes" - sont des manifestations non écologiques de l'état émotionnel. Une manifestation de l'état émotionnel - vous appelez le symptôme. Vous appelez cela des symptômes, ce qui est une réaction émotionnelle corporelle absolument naturelle.

3. D'où vient cette réaction émotionnelle du corps? L'émotion crée votre vision du monde et votre caractère. Et toutes les questions à propos de: quand je lâche l'IRR / NEUROSIS sont initialement erronées. Cela peut être interprété comme: quand je cesse de ressentir telle ou telle émotion!

La névrose ne peut être «vaincue», la névrose est la réaction naturelle du corps au monde extérieur. Et les émotions agissent comme des manifestations des symptômes IRR.

Qui a aidé la psychothérapie à guérir la névrose. PA

Mes filles, partagez vos expériences et le médecin qui a été traité par un psychothérapeute ou un psychiatre (pas un psychologue). Je ne peux pas boire de pilules. La psychothérapie vous a-t-elle aidé?

[2049779668] - 6 avril 2012, 16:49

[863822912] - 14 avril 2012, 00:48

S'il vous plaît aider. Je souffre de névrose depuis de nombreuses années, les pilules ne m'aident pas. Je vis dans la région de Lipetsk, presque pas de spécialistes. Je voudrais essayer l'hypnose. L'enfant m'évite déjà, j'ai peur que mon mari jette, je ne vois aucune issue. Priez et demandez à Dieu de guérir! Allez, Dieu vous récompensera.

Lis l'ambiance Sytin, la vieille, "pour améliorer la tête." Plus de la collection post-soviétique. Dans les dernières collections, il applique des paroles sur Dieu pour renforcer l'action. Pour cette raison, je ne les aime pas. Il n'a pas utilisé ces mots dans l'ancienne «Force vitale» sbonique. L'essence de la méthode à lire ou à écouter les paramètres. Il faut lire les fondements théoriques de la façon dont cela agit pour croire. Et plus choses importantes de l'expérience. Il n'écrit pas à ce sujet. il ne faut pas que lire. et adaptez-vous à ce que l’ambiance vous arrive. En général, l’essence de l’ambiance est de fournir un afflux régulier de sang, d’éléments nutritifs à la tête, d’un volume plus important que d’habitude. En outre, en raison de l'humeur change progressivement le comportement. Cela m’aide, même si j’ai réalisé une amélioration significative en l’écoutant brièvement. Même 2 semaines d'écoute aide vraiment. Une fois qu'il y avait une névrose, c'était presque fini, il y avait une rémission de 13 ans. est revenu après 2 mois de stress. Maintenant, je vais nettoyer de la même manière. L'essence est de renforcer la tête. elle traite ensuite mieux l'information et prend tout différemment. Il faut écouter longtemps, au moins 4 mois, je pense. Je suis sûr que tout doit passer. Certes, je n’ai pas eu assez de discipline pour écouter pendant longtemps, après une interruption, j’ai été interrompu.

[3701615028] - 1er septembre 2012, 19h05

J’ai aussi essayé de faire du yoga et de peindre de la peinture, j’ai réalisé que ce n’était pas la mienne. Ce n’est pas toujours possible de marcher, surtout en hiver, mais si vous parvenez à faire face à cette merde, écrivez Je vais essayer aussi.

[2343357918] - 5 septembre 2012, 01:25

Bonjour Valeria et Svetlana. La durée totale du traitement est de 4 ans. Premier diagnostic de TOC: le nombre de médicaments testés approche de 60, appartenant à différents groupes. Thérapie holotropique, 18 séances d'ECT, (acupuncture, hypnose Rakhmanov Igren). Lieux de traitement Krivoï Rog, Toula, Dniepropetrovsk. Le résultat est zéro, côté ajouté environ 10pcs. La médecine officielle m'a refusé. Je tiens le Centre Nevrovoz pendant longtemps, après une rechute tous les deux ou trois mois, avec une détérioration notable. Je suis très heureux d'apprendre que quelque part, ils aident vraiment, je n'ai plus cette foi.

Et comment aimez-vous ce centre? Il y a des résultats du traitement?

[1458209225] - 27 octobre 2012 à 12h00

On m'a aidée à me débarrasser de la névrose de la psychologue. Avant cela, elle a souffert de névrose pendant 4 ans. Elle avait peur de sortir de la maison. Elle était allongée sur le lit toute la journée et réfléchissait à ce que Pa.chitala Kurpatova pouvait commencer à tout moment, essayait de se surmonter, Je vais mourir et que rien ne m'aidera.

[1458209225] - 27 octobre 2012, 12h01

Avant cela, j’avais dépensé tout l’argent alloué aux médecins et aux médicaments, mais rien n’a été efficace. Le neuropathologiste a diagnostiqué VSD. Elle voulait s’inscrire pour Alexey, mais il avait encore un demi-an à venir. Sur l’un des sites, elle est tombée sur un psychologue, son nom, Igor, qui a commenté l’article sur le VSD, sur lequel il a révélé et expliqué en détail les erreurs de l’article et le diagnostic. J'ai décidé de lui écrire sur Skype qu'il me posovetoval.okazalos quelque chose qu'il a connu tous les plaisirs de la névrose et à gauche de cet état.

[1458209225] - 27 octobre 2012, 12h02

C’est alors que j’ai pensé qu’aucun médecin, psychothérapeute ou psychologue ne l’aiderait comme le faisait celui qui le subissait lui-même, d’autant plus que c’est un psychologue qui peut tout expliquer. Je me suis inscrit pour le suivre en classe. tout est détaillé à partir de la névrose. Pourquoi ressentons-nous les symptômes? Tout cela fonctionne. Après la première leçon, après une explication aussi détaillée, je ne craignais plus les symptômes. Je savais que le rythme cardiaque venait de l'adrénaline, qui est produite par la peur, pas par maladie cardiaque. quelle pression est-ce re le résultat est que lorsque l'anxiété est tendue dans nos muscles et que la peur fait battre le cœur plus rapidement et que des muscles tendus interfèrent avec l'expansion des vaisseaux sanguins, la pression s'accumule

[1458209225] - 27 octobre 2012, 12h03

beaucoup de choses qui me faisaient peur se mettaient en place et ne me dérangeaient plus. Après un mois, j’ai eu une attaque pour la première fois depuis le début des cours. Mais cela a duré quelques secondes et j’ai revu ces attaques. Je me sentais tellement bien pendant l’AP que j’attendais déjà la prochaine attaque lorsque j’ai senti que quelque chose était tendu pour moi, mais l’AP ne m’ennuyait plus et maintenant je suis sûr qu’ils ne seront pas dérangés. Je serai heureux alors, j'ai cessé d'avoir peur de partir pour aller dans la rue, j'ai trouvé un travail. Après 16 leçons, tous mes symptômes ont complètement disparu. Ils l'ont peut-être déjà fait auparavant, mais j'ai remarqué que c'est seulement quand il m'a demandé quels étaient les symptômes qui m'inquiétaient à ce moment-là.

[1458209225] - 27 octobre 2012, 12h04

J'étais tellement fasciné par les tâches qu'il m'a confiées, mais elle a oublié d'y penser. Après leur disparition, nous avons commencé à étudier 1 fois par mois, puis à corriger ce que je ne comprenais pas. pas une seule pilule, mais seulement des techniques de respiration et de réflexion, mais aussi de relaxation, j’ai changé complètement de point de vue, j’ai réalisé que je n’avais tout simplement pas assez d’attention, comme je le pensais, et que je me suis juste payé Bien sûr, c’était après, quand j’ai réalisé, et avant cette pensée Je vous conseille de trouver un spécialiste qui connaît d’abord la PSYCHOLOGIE et non pas les médicaments. Si le problème est dans l’esprit, le psychologue le fait. Si le problème est dans la maladie, le médecin le fait. le médecin n'a rien à voir avec la psychologie, tout comme un plombier n'a aucun rapport avec la chirurgie

[1458209225] - 27 octobre 2012 12:05

pendant que vous cherchez un médecin, vous souffrez constamment de névrose car le médecin est impuissant à corriger les pensées. Igor dirige également le forum. Je ne me souviens plus comment. Il y aide en prodiguant des conseils. Il existe également des personnes qui traitent avec lui. Ils aident également les nouveaux. Je ne me souviens pas, car j’y suis allé plusieurs fois au début de la psychothérapie, mais je peux donner Skype à Igor. bogush1981. Vous pouvez vous adresser à lui. J'ai conseillé celui qui m'a aidé. Je vous souhaite à tous une bonne santé et une délivrance rapide de la névrose.
J'ai dû exprimer mon histoire et mes conseils en quelques commentaires, car il y a des restrictions

[1458209225] - 27 octobre 2012, 12h08

J’ai aussi oublié d’ajouter ce que nous avons fait avec Skype et c’était très pratique pour moi car je n’avais pas besoin d’aller ou de conduire. C’est comme ça que j’ai un psychothérapeute personnel qui vient me chercher. C’est très pratique

[4166236585] - 28 octobre 2012, 23:33

Tatyana, si vous trouvez ou conseillez un bon spécialiste de la région de Lipetsk. Dites-moi si mon père est malade, ils habitent dans le village, personne ne comprend une telle maladie, et personne ne peut l’aider, il peut rester toute la journée à la maison. Ce n'est que par le biais de forums que je commence à comprendre ce qui lui arrive. Désolé Je veux aider Je ne sais pas par où commencer. Je travaille à Moscou. Papa est malvoyant, les opportunités sont très limitées.

[746652690] - 4 novembre 2012, 21:56

S'il vous plaît écrivez où ce médecin prend. Je viens de Dnepropetrovsk. Merci d'avance.

[2791616776] - 3 décembre 2012, 15:44

"[Quote =" # x043a # x0430 # x0442 # x044f "] # x0422 # x0430 # x0442 # x044c # x044f # x043d # x0430, # x0435 # x0441 # x043b # x0438 # x043d # x0430 # x0439 # x0434 # x0435 # x0442 # x0435 # x0438 # x043b # x0438 # x0432 # x0430 # x043c # x043f # x043e # x0441 # x043e # x0432 # x0435 # x0442 # x0443 # x044e # x0442 # x0445 # x043e # x0440 # x043e # x0448 # x0435 # x0433 # x043e # x0441 # x043f # x0435 # x0446 # x0438 # x0430 # x043b # x0438 # x0441 # x0442 # x0430 # x0432 # x043b # x0438 # x043f # x0435 # x0446 # x043a # x043e # x0439 # x043e # x0431 # x043b. # x0414 # x0430 # x0439 # x0442 # x0435 # x0437 # x043d # x0430 # x0442 # x044c, # x0443 # x043c # x0435 # x043d # x044f # x043f # x0430 # x043f # x0430 # x0431 # x043e # x043b # x0435 # x043d, # x0436 # x0438 # x0432 # x0443 # x0442 # x0432 # x0434 # x0435 # x0440 # x0435 # x0432 # x043d # x0435, # x0442 # x0430 # x043c # x0442 # x0430 # x043a # x0443 # x044e # x0431 # x043e # x043b # x0435 # x0437 # x043d # x044c # x043e # x0442 # x0440 # x043e # x0434 # x044f # x0441 # x044c # x043d # x0438 # x043a # x0442 # x043e # x043d # x0435 # x043f # x043e # x0439 # x043c # x0435 # x0442, # x0438 # x043f # x043e # x043c # x043e # x0447 # x044c # x0435 # x043c # x0443 # x043d # x0438 # x043a # x0442 # x043e # x043d # x043f # x043c # x043e # x0436 # x0435 # x0442, # x043b # x0435 # x0436 # x0438 # x0442 # x0446 # x0435 # x043b # x044b # x043c # x0438 # x0434 # x043d # x044f # x043c # x0438 # x0434 # x043e # x043c # x0430. # x042f # x0442 # x043e # x043b # x044c # x043a # x043e # x0431 # x043b # x0430 # x0433 # x043e # x0434 # x0430 # x0440 # x044f # x0444 # x043e # x0440 # x0443 # x043c # x0430 # x043c # x043d # x0430 # x0447 # x0438 # x043d # x0430 # x044e # x043f # x043e # x043d # x0438 # x043c # x0430 # x0442 # x044c, # x0447 # x0442 # x043e # x0441 # x043d # x0438 # x043c # x043f # x0440 # x043e # x0438 # x0441 # x0445 # x043e # x0434 # x0438 # x0442. # x0416 # x0430 # x043b # x043a # x043e. # x0425 # x043e # x0447 # x0443 # x043f # x043e # x043c # x043e # x0447 # x044c. # x041d # x0435 # x0437 # x043d # x0430 # x044e # x0441 # x0447 # x0435 # x0433 # x043e # x043d # x0430 # x0447 # x0430 # x0442 # x044c. # x042f # x0432 # x043c # x043e # x0441 # x043a # x0432 # x0435 # x0440 # x0430 # x0431 # x043e # x0442 # x0430 # x044e. # x041f # x0430 # x043f # x0430 # x0438 # x043d # x0432 # x0430 # x043b # x0438 # x0434 # x043f # x043e # x0437 # x0440 # x0435 # x043d # x0438 # x044e, # x0432 # x043e # x0437 # x043c # x043e # x0436 # x043d # x043e # x0441 # x0442 # x0438 # x043e # x0447 # x0435 # x043d # x044c # x043e # x0433 # x0440 # x0430 # x043d # x0438 # x0447 # x0435 # x043d # x044b. [ / quote]
# x0422 # x0430 # x0442 # x044c # x044f # x043d # x0430 # x0438 # x041a # x0430 # x0442 # x0435 # x0440 # x0438 # x043d # x0430. # x0417 # x0434 # x0440 # x0430 # x0432 # x0441 # x0442 # x0432 # x0443 # x0439 # x0442 # x0435. # x043d # x0430 # x043f # x0438 # x0448 # x0438 # x0442 # x0435 # x043c # x043d # x0435 # x0432 # x043b # x0438 # x0447 # x043a # x0443 # x0438 # x044f # x043e # x0442 # x0432 # x0435 # x0447 # x0443 # x0432 # x0430 # x043c # x043d # x0430 # x0432 # x0430 # x0448 # x0432 # x043e # x043f # x0440 # x043e # x0441. "

[2791616776] - 3 décembre 2012, 16h06

Moi aussi, je n'étais pas dans la meilleure condition. Mais j'ai été aidé par un homme avec qui je suis familier avec la deuxième année. Et c'est avec ce spécialiste que j'ai travaillé, après quoi j'ai refusé les antidépresseurs. Sur lequel j'ai siégé pendant presque 3 ans. Et à partir de laquelle ils ne pouvaient pas se déplacer seuls. Je ne vais pas écrire à ce sujet ici, pour une raison quelconque. si quelqu'un est intéressé. Je répondrai aux questions avec plaisir. Je dirai une chose: ce spécialiste travaille dans la ville de Lipetsk.

[1458209225] - 6 décembre 2012, 00:58

Si vous avez des doutes sur le traitement d’une névrose, je vous conseille de lire au moins de quoi il s’agit, vous comprendrez alors que vous n’avez pas besoin d’un médecin avec des pilules, mais d’un psychothérapeute qui possède une psychothérapie. Après avoir lu les commentaires, vous pouvez voir que seuls ceux qui ont travaillé avec un psychothérapeute Il était engagé dans la psychanalyse et les tablettes n’y ont servi que pour elles. Elles ne m’ont pas aidé. Elles m'ont aidé à comprendre qui aurait besoin de tourner les vidéos de Krasikov. Je voulais m'inscrire pour lui mais je ne pouvais pas, car il tournait longtemps. Je ne recommandais pas un autre ps ichologist-psihoterapevta. C’est igor bogush. Je le fais déjà avec lui depuis la 12ème occupation. L’anxiété et les symptômes ont disparu après le 8. Je n’ai plus peur des attaques de panique. La dernière attaque de panique a eu lieu il ya un mois et demi. Mais elle a duré 2 secondes. corps et après, je me suis levé joyeusement et avec joie. maintenant je sais ce que c'est et je n'ai pas peur. Merci Igor Igorevich. Et au fait, nous travaillons avec lui sur Skype. Qui en a besoin, voici son Skype bogush1981. il est assez bien connu, il y a même des forums où il aide avec des conseils

Qu'est-ce qu'une "névrose"?

Névrose (de novolat. Névrose, dérivé de l'ancien grec - nerf) est le nom collectif d'un groupe de troubles mentaux de la personnalité qui combine plusieurs caractéristiques:

  • source psychogène de la maladie;
  • réversibilité;
  • la nature prolongée de l'écoulement;
  • manque de changements de personnalité progressifs;
  • maintenir l’attitude critique du patient envers son état.

Il existe souvent dans la littérature spécialisée des synonymes: trouble névrotique, psychonévrose.

Généralement, le terme «névrose» est également utilisé pour désigner les troubles fonctionnels de divers organes internes ou troubles somatoformes (cardioneurose, névrose du poumon), qui sont également causés par des états psychologiques négatifs ou un traumatisme psychologique, un surmenage mental et ne sont pas liés à des troubles physiques ou à des maladies physiques.

Symptômes de névrose

Les symptômes de névrose peuvent être ressentis pendant des années, mais le patient ne les reconnaît pas comme pathologiques jusqu'à ce qu'ils deviennent très graves. Le fait est que les symptômes de la névrose sont pour nous des choses «familières» comme une fatigue fréquente, un sentiment d'anxiété inexplicable. Beaucoup de gens pensent que ceci est la norme ou passera avec le temps. Lorsque la peur irrationnelle entre en jeu, que les problèmes de communication commencent et que l'insomnie s'accumule, la personne commence à se rendre compte qu'il doit y avoir quelque chose qui ne va pas.

En outre, une personne névrotique peut être reconnue par son humeur instable. Il est sensible, vulnérable, indécis, supporte mal le stress.

Mais la chose la plus importante qui caractérise un névrosé et l’obstacle de tous les cas de trouble névrotique est l’incohérence du système de valeurs, l’absence d’une vision claire du monde, des attitudes constamment fluctuantes à l’égard du monde et des autres, la présence de désirs et d’aspirations multidirectionnels (dont certains sont réalisés et d’autres ne le sont pas. ), une attitude changeante envers soi-même et sa personnalité, allant d’une seule et même personne, d’une auto-flagellation brutale à l’exaltation de soi-même et des mérites démesurés.

Les névroses sont souvent accompagnées (ou, disons, «névrose inclut») de divers troubles psychologiques spécifiques. Par exemple, trouble obsessionnel compulsif (TOC, trouble obsessionnel compulsif), troubles de l'alimentation (anorexie, boulimie, excès alimentaire compulsif), dépression.

Causes de la névrose

Le conflit, qui peut être externe, interne ou les deux, est au cœur de toutes les névroses. Les conflits externes sont caractérisés par l'exposition à une personne de l'extérieur, il s'agit de conflits avec d'autres personnes ou d'un groupe de personnes, de résistance à des conditions environnementales défavorables. Pour arrêter l'impact d'un conflit externe sur une personne, il suffit souvent de changer l'environnement ou l'environnement pour un environnement plus confortable psychologiquement. Mais il s’agit d’une mesure temporaire si un conflit externe est accompagné d’un conflit interne.

Un conflit interne ou intrapersonnel est souvent à l'état latent et ne se réalise pas, mais ses propriétés destructrices ne font que se renforcer. Cela se produit car une personne ne cesse d’agir «sous la dictée» de ses aspirations contradictoires, elle prend constamment des décisions fondées sur des conditions préalables contradictoires, ce qui la pousse progressivement vers une impasse.

Un conflit intrapersonnel survient lorsque les attitudes ou les principes implantés dès l’enfance se heurtent aux objectifs de la vie, aux désirs de l’individu ou aux peurs. Un conflit est toujours caractérisé par un système complexe de contradictions, d'interdictions, de désirs et de peurs agissant simultanément. L'ensemble de ces éléments constitue un tableau individuel du trouble névrotique et démontre la grande variabilité de ses manifestations d'une personne à l'autre.

En d'autres termes, les névroses sont différentes et leurs manifestations dépendent de l'historique individuel d'un névrosé particulier.

Se débarrasser de la névrose

Quand une personne voit que la fosse qu’elle a creusée est assez profonde et qu’elle se tient sur le bord, il est ravi et indécis, il ne peut plus prendre de décisions et laisse souvent tout aller de lui-même, sans cesser d’avoir peur des conséquences ne fait qu'aggraver la situation.

Dans un tel état d '«enfermement dans un coin» et de souffrance mentale, une personne commence pour la première fois à penser qu'elle ne peut pas continuer dans cette voie. Il commence à chercher un moyen de sortir.

Mais dans notre pays, ce n'est pas la décision la plus populaire en raison d'un certain nombre de circonstances: le manque d'alphabétisation psychologique de l'écrasante majorité de la population, le manque de disponibilité d'une assistance psychologique et son coût élevé pour le résident moyen de l'espace post-soviétique, l'héritage négatif de la psychiatrie «punitive» de la période soviétique, qui formait une attitude perverse les gens à la psychologie en tant que science et à l'assistance psychologique en tant que moyen de se débarrasser du stress mental.

À cet égard, pour de nombreuses personnes dont le conflit est au stade de l’aggravation, une solution semble être l’oubli de l’alcoolisme ou de la toxicomanie, du workaholisme, de la consommation excessive, promu par la culture de masse, rejoignant des sectes religieuses promettant de résoudre absolument tous les problèmes du malade, voire le suicide. le moyen le plus radical de s’éloigner des problèmes de la vie, en abandonnant la vie elle-même.

Inutile de dire que tout cela peut être évité en demandant une aide psychologique qualifiée à temps?

Dans le traitement de la névrose, le pronostic est favorable.

Avec la résolution des contradictions internes, la capacité d'activité productive revient, les capacités créatrices innées sont activées, l'anxiété est relâchée et la vie retrouve des couleurs perdues depuis longtemps.

La névrose est un trouble réversible. Même s'il a torturé une personne pendant des années, vous pouvez toujours recommencer votre vie après avoir suivi un cours de psychothérapie analytique et de soutien.

Surveillez votre santé psychologique non moins attentivement que votre santé physique, écoutez-vous et formez vos enfants à cela. C’est le seul moyen de prévenir la formation de névrose.

Que devrais-je faire? Névrose

J'ai une névrose prolongée (phobie sociale, tension et anxiété), ne partez jamais, je suis fatigué. Peut-être à l'hôpital? Ou au père? Pour grand-mère-murmure? Il me semble qu'avec un tel succès, vous pouvez laisser tomber les extrémités. Aide avec des conseils s'il vous plaît. Il n'y a pas de force mentale à combattre. Et vous voulez juste une vie humaine normale, un travail, une famille, des amis.

Experts Woman.ru

Obtenez un avis d'expert sur votre sujet

Anastasia Shesterikova
Ivanchenko Margarita Pavlovna

Psychologue, entraîneur. Spécialiste du site b17.ru

Shakhova Alisa Anatolyevna
Julia Orlova

Psychologue, kinésiologue Coach thérapeute RPT. Spécialiste du site b17.ru

Yakovenko Oksana Vladimirovna

Psychologue, thérapie cognitivo-comportementale. Spécialiste du site b17.ru

Senetskaya Tatyana Mikhailovna

Psychologue. Spécialiste du site b17.ru

Zubkova Anna Andreevna

Psychologue, thérapeute en Gestalt. Spécialiste du site b17.ru

Krivodonova Julia Evgenievna

Psychologue, consultant en ligne. Spécialiste du site b17.ru

Bakay Igor Yurievich
Irina Svetlichnaya

Psychologue, consultant. Spécialiste du site b17.ru

[2416846180] - 26 juillet 2010, 14h27

Dis-moi, as-tu diagnostiqué toi-même?

[1490252317] - 26 juillet 2010, 14:28

moi aussi Serrer la main, des crises constantes. Que faire Ensuite, je veux quitter le travail, puis aller quelque part en enfer.

[3678815426] - 26 juillet 2010, 14:29

J'ai aussi une névrose, le médecin a posé un diagnostic. Eh bien, je vis en quelque sorte

[3678815426] - 26 juillet 2010 à 14h30

Tout cela est dû au stress. Quand je bois des sédatifs, tout va bien

[528326875] - 26 juillet 2010, 14h32

Homeapathy m'a vraiment aidé.

[1065942862] - 26 juillet 2010, 14h34

Je peux recommander un bon médecin, j'ai été très utile dans mon temps, ce n'est pas une publicité, mais ceux qui sont vraiment mauvais peuvent aider.

[2416846180] - 26 juillet 2010, 14:36

[1490252317] - 26 juillet 2010, 14:37

oh oui ici les gens partageant les mêmes idées se sont réunis, je disparais

et sur le sujet avoir quelque chose à dire?

[1793415241] - 26 juillet 2010, 14:38

Pour cela, il y a des médecins, des psychologues et des psychiatres. Lorsque vous avez mal aux dents, vous le scellez / le sortez vous-même. Aller chez le dentiste?
Et pourquoi, quand quelque chose ne va pas dans la psyché, nous ne voulons pas aller chez un psychologue / psychiatre? Et on se soigne?

[1065942862] - 26 juillet 2010, 14h39

Je sais juste ce que constitue un nerf puissant, c’est tout simplement irréaliste de s’immiscer, mais il faut sortir, et le plus tôt sera le mieux, car le mécanisme est tordu et il est très difficile de le faire tourner.

[3683026] - 26 juillet 2010, 14h45

Adressez-vous à un psychneurologue pour ne pas être confondu avec d'autres médecins, à un médecin dans une grande clinique et non dans un sharaga de 5 chambres: ils vous diront qu'ils le prendront, ils vous nommeront. bains, etc., sommeil, promenades et tout cela en banlieue, au sanatorium. Qui ne croit pas, rien à faire sur ce forum

[1065942862] - 26 juillet 2010, 14h50

[1395819225] - 26 juillet 2010 à 14h52

Alcool exclure
Ne pas prendre de drogue
Non fumeur d'herbe
Eh bien, en quelque sorte rien oublié.

[3683026] - 26 juillet 2010, 14h57

c'est vrai, les deux médecins vont faire

[3869439] - 26 juillet 2010, 15:14

Moi aussi était Ou l'avoir. L'auteur, bois du thé avec de la mélisse. Très tranquille. Et ainsi. Essayez de peindre plus, habillez-vous à merveille - vous vous sentirez plus en confiance. Et il est également important de comprendre la raison et de travailler déjà avec cela. Je l'ai eu à cause de l'école. Et vous AVTOOOOOR! Ne disparais pas.

[3176568211] - 26 juillet 2010, 15:16

L'acupuncture m'a aidé))

[1029399348] - 26 juillet 2010, 15h52

Auteur urgent pour le médecin! Ce que votre père et votre grand-mère peuvent vous aider? Ne vous engagez pas dans la folie

[2894824680] - 26 juillet 2010, 21:22

Moi aussi, sodila chez le médecin, j'ai été déchargée et mise sous sédation. C'était comme si je recommençais à vivre, tellement plus facilement. Et j'ai commencé à dormir normalement, et les tremblements ont disparu, et mon appétit est apparu et le désir de faire quelque chose. Puis j'ai décidé de m'arrêter - je pensais que tout allait bien et je suis revenu, maintenant je m'arrête un peu et j'allume l'herbe. Et je vous conseille de parler au médecin et de laisser votre corps s'habituer à un état calme, puis de refuser petit à petit les médicaments.

[3756895850] - 26 juillet 2010, 23:43

C'est Moscou - une métropole. Et la névrose est un effet secondaire des personnes qui prennent tout à coeur.

[1300770061] - 27 juillet 2010, 03:01

18 et quel sédatif?
Et j'ai une faiblesse constante, je me lasse vite, de Novopassita, que le médecin m'a prescrit, en général, la somnolence

[3683026] - 27 juillet 2010, 09h14

Par conséquent, vous êtes un invité ici.

[1010650224] - 27 juillet 2010, 21:43

«Collègue», comment puis-je comprendre votre fatigue à cause de tout cela! Tiens bon. Maintenant, je vais essayer de conseiller. Alors qu'est-ce qui m'a aidé? Tout d'abord, allez chez le médecin, vous êtes clairement trouble anxieux-dépressif, laissez-le écrire la pression artérielle d'une nouvelle classe, telle que le cypralex ou la sertraline, ainsi que certains médicaments contre l'anxiété sans dépendre du type d'afobazole, stresam (pour la première fois, bien peu). Il est traité partout dans le monde. Sans AD, le traitement est très difficile et long! Sur la seconde - psychothérapie cognitive (sur le site Web du docteur Gorbatov, écoutez gratuitement une psycho-session sur l’agoraphobie). Mais la chose la plus importante. Allez à la rencontre de la peur, travaillez avec lui, remportez au moins une petite victoire par jour! Aucune pilule n'est plus forte que toi! Le principal moyen de lutte est ta volonté! À partir d’aujourd’hui, commencez à penser à ce que vous ferez quand vous irez mieux.

[3875576] - 30 juillet 2010, 02:51

Je vois ici de fausses idées sur la névrose! Quel nafig novopassit et sanatorium. La névrose sociale est une maladie très grave, elle ne peut être guérie par son ergothérapie. Je crois en la psychanalyse, mais dans notre pays, elle est presque absente.

[3417945531] - 31 juillet 2010, 05h30

Je soutiens Madeleine. plus vite vous commencez, mieux c'est.

[569991504] - 25 mars 2011, 12h25

Ouais, pas une blague, c'est une chose très effrayante.

[2191723944] - 14 août 2011, 21:48

Ce sont vos psychologues, psychothérapeutes - les mêmes personnes que nous. la psychothérapie est principalement basée sur des dialogues, + toutes sortes de procédures pour le corps (âme, bain,), les comprimés donnent, je pense, dans des cas très graves. tout le monde n'est pas assigné. boire ceci, la tête sera démolie et vous ne remarquerez pas (il y a un certain nombre de contre-indications.).
Je pense que nous pouvons gérer cela nous-mêmes. Je me suis aidé. Il y a eu de très graves attaques de panique. et ainsi de suite. des peurs, des nausées. et puis.. fatigué. J'ai réalisé que tous ces psychothérapeutes gagnent de l'argent et poussent la merde dans le cerveau des gens. lire la littérature pertinente, (Kurpatov, par exemple. m'a aidé)
vivre pour aujourd'hui. trouver un passe-temps. lisez Carnegie. simple mais efficace. J'ai 18 ans. Les mêmes problèmes depuis plusieurs mois. Étaient. décidé crois moi. renseignez-vous sur l'essence de la psychothérapie et comprenez que tout le monde est capable de se fournir cette assistance.
ne cédez pas aux mauvaises pensées - elles ne sont que le résultat de tensions dans le passé (si je comprends bien)
était un psychologue. (par hasard, j'ai eu une chance) - J'ai un peu aidé, mais j'ai travaillé avec les mêmes techniques que celles décrites sur Internet.
écrire dans le livre "6 façons de gagner la peur" article sera très raisonnable. aide aussi. (au moins pour moi)
mais en général, ne vous pendez pas le nez. et bonne chance à vous.

[2848657111] - 9 novembre 2011, 21:53

Votre texte bonsoir. J'ai une névrose hystérique, une forme grave. Je passe par la psychanalyse depuis 3 ans. Processus très douloureux, long et coûteux. La psychanalyse n'est pas un traitement, mais un grand travail de l'âme. C’est une correction profonde de la personnalité, une reprogrammation de la pensée et, en conséquence, du comportement. La psyché, quoique lentement, se remet. Mais j'avais de gros problèmes dans la perception de la réalité et de moi-même. Je suis arrivé à la psychanalyse alors que je ne voulais tout simplement pas vivre. Maintenant, l'état est normal, bien que j'aimerais beaucoup m'améliorer. Qui a vraiment des problèmes psychologiques, s'il vous plaît contactez-moi, je vais vous donner le numéro de téléphone d'un psychanalyste qui m'a aidé. [email protected]

[3196109035] - 12 décembre 2011, 19:48

Centre Spolech - auto-guérison:
http://www.spoletch-nik.ru

[2540950478] - 14 décembre 2011, 18h08

oui camarades.. veulent mourir.. ((((((((((((((((

[2277262360] - 21 mars 2012, 08h00

la névrose a été diagnostiquée chez la fille, nous l'avons surmontée ensemble. J'essaie encore de le porter au moins une fois par semaine dans un delphinarium ou quelque part dans la nature. Travaillez avec un psychothérapeute + plaisirs constants, dirigez-vous vers les coupes de lit, les roses pour le travail, les voyages et la cuisine ensemble. aucun médicament n'est accepté. Maintenant, tout va bien, mais cela nous a permis de nous rapprocher encore davantage. Je ne laisse pas de traces après avoir repris un voyage dans la nature.

[1728839861] - 27 mars 2012, 16:18

Eh bien, vous venez de vous liquider. Tout n'est pas aussi effrayant qu'il y paraît.
Commençons par le fait que tout le monde a la névrose. À ce rythme de vie, sans cela en aucune façon)
J'ai moi-même fait face à cela, je ne savais même pas quoi faire. C'était effrayant, je suis d'accord. Mais l'essentiel est de comprendre qu'il n'y a rien de terrible. Le tout est passable.
Vous devez d’abord vous détendre (je comprends que c’est difficile, mais essayez!). Essayez pendant un moment de vous distraire des mauvaises pensées. Asseyez-vous et réfléchissez à la racine du problème. Croyez-moi, aucun psychologue ne vous aidera, sauf vous-même. Vous pouvez parler à une personne en qui vous avez confiance, qui saura vous comprendre et vous soutenir, et cela deviendra plus facile pour vous. Assurez-vous de lire la littérature de l'excellent psychologue Kurpatov "Avec la névrose dans la vie". Vous y trouverez beaucoup de choses utiles qui vous détendront encore plus en interne. Vous pouvez boire un apaisant "Persen" ou "Tenoten", ainsi que de la valériane. Bien sûr, vous ne devriez pas avoir recours aux antidépresseurs, vous n'êtes pas malade après tout, vous auriez recours à un médicament aussi puissant)
En général, l'essentiel n'a pas peur! tout est bon peu importe à quel point tu es mauvais, combats de toutes tes forces, et tout ira bien pour toi

[1138912040] - 16 juin 2012 11:40

Je vais vous apprendre à faire face aux attaques de panique, aux phobies! Envoi d’un programme d’exercices pour se débarrasser de la symbolique IRR (névrose). Tous les détails en PM. [email protected]

[237095220] - 12 octobre 2012, 02:08

[450914899] - 27 novembre 2012 07h30

Ne pas prendre de drogue

Non fumeur d'herbe

Eh bien, en quelque sorte rien oublié.

[3074708848] - 25 janvier 2013, 23:44

Bonjour, vous devez consulter Avdeev DA Tapez dans Internet le numéro de téléphone et l'adresse. Il aide beaucoup!

[3074708848] - 25 janvier 2013, 23:47

Avdeev D.A. Médecin orthodoxe - un psychiatre, un psychothérapeute. N'essayez pas de marcher sur les têtes de chuchotements. ils vont vous murmurer légion.

[1240875832] - 16 mars 2013, 08h53

[1547763806] - 12 juillet 2013, 11h35

[1341064612] - 24 juillet 2013, 21:08

Bon après midi aidez-moi s'il vous plaît, je suis tourmenté par des douleurs constantes entre les seins, une sensation de flegme dans la gorge, dont je ne peux pas me débarrasser. Les pensées constantes à propos de la possibilité d'une névrose ou d'un cancer du poumon sont très effrayantes! Pensées constantes à propos de la mort. Aider à identifier ces symptômes de névrose?

100% est une névrose. Par moi même je sais. Longtemps lutté avec cela - les médecins, les médicaments. Elle s’est aidée - un travail intéressant, en public. C'est important! Un proche près. S'il y a des attaques de panique - laissez-vous distraire, parlez à quelqu'un, écoutez de la musique, regardez un film positif. Pas de films d'horreur, thrillers, excluez-le de votre vie pendant un moment. Ne pensez pas aux mauvais - ils n'en meurent PAS! Pour ne pas dire que je me suis complètement débarrassé du problème, mais je me sentais beaucoup mieux. Je prends toujours un médicament. Mais vous devez consulter votre médecin. chaque drogue individuelle sélectionnée! tout ira bien

[1348812363] - 21 novembre 2013 à 22h26

Essayez de vivre normalement comme tout le monde)

[678108330] - 6 mai 2014 à 22h17

a traversé la névrose - horreur
les médecins et les pilules n'ont pas aidé
J'ai peur de donner des conseils, parce que ce qui a aidé un ici peut nuire à un autre..
demandez-vous la vraie perception de ce que c'était «avant»
vous ne mourrez pas)), et en essayant de sortir, assurez-vous de sortir de cet état d'esprit et de corps!

[2647612972] - 25 décembre 2014, 12h43

J'ai eu une névrose. Cela s'est manifesté par le fait que j'étais assis à la maison tout le temps et pleurais, je ne pouvais pas dormir, je me suis réveillé à 3 heures du matin avec un terrible sentiment de peur. Récupérer rapidement de cela ne fonctionnera pas, cela prendra plusieurs mois. Vous avez besoin d'un très fort désir de récupérer. Il est nécessaire d'essayer de faire quelque chose d'agréable, d'écouter de la musique relaxante (rien de plus que triste), de manger normalement, de communiquer avec les gens, de faire des exercices, de marcher à l'air frais. faites tout cela même si vous ne voulez pas. De cet état, vous devez vous tirer par les cheveux! en aucun cas, ne pleure pas, si tu sens que tu vas pleurer, mieux vaut boire un sédatif et quitter la maison où il y a plus de monde. Etat émotionnel progressivement normalisé. Pour dormir, le soir, tu peux aussi boire quelque chose d'apaisant. Progressivement, la durée du sommeil sera allongée.

[2375898798] - 23 janvier 2015, 21:07

Les filles, dites cette névrose? J'ai mal aux dents inférieures et à la langue.. la langue repose sur les dents inférieures. Quand je marche les dents les unes contre les autres, ils frappent à un pas, par exemple. Je ne peux pas normalement parler, manger.. (quelque chose me dérange (

[479178734] - 1er février 2016, 10h38

Hyperactivité ou "avec la grosse rage."
Maintenant, on diagnostique souvent une hyperactivité chez les enfants. Qu'est-ce que c'est et comment y faire face Il y a un proverbe dans lequel se conclut la sagesse populaire: «ils sont frénétiques de graisse». Alors peut-être que maintenant les enfants modernes sont fous de graisse. Pourquoi cela se passe-t-il?
Notre état de santé dépend de l'état du foie. Alors que le foie est propre et en bonne santé et que notre vie est belle aussi, je veux vivre et respirer l’air plein la poitrine, me réjouir de la vie, me réjouir du fait que le soleil brille ou au contraire il pleut, me réjouir du fait que l’herbe est verte et l’eau humide.
Mais les aliments gras et la suralimentation obstruent les conduits du foie et de la vésicule biliaire, et finalement le foie échoue et, en conséquence, notre état émotionnel échoue également. Le corps commence à protester, il veut dégager le foie, car il lui est difficile d'exister avec un foie aussi bouché. Comment peut-il nous faire nettoyer le foie? Il veut nous faire bouger plus, provoquant des émotions négatives. Par conséquent, l'enfant commence à faire rage. Il court, saute, se comporte très émotionnellement - et le but est le même. Le corps lui donne un tel état émotionnel qu'il commence à éprouver de fortes émotions négatives qui le font rager, t. *****. sauter crier etc. Jusqu'à ce que le blocage dans le foie disparaisse, l'enfant se calme jusqu'à l'ingestion suivante d'aliments gras, nocifs et non sains.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie