Un complexe d'infériorité se retrouve dans la vie de chaque personne, il motive quelqu'un, le charge d'énergie de lutte et de réalisation d'objectifs, au contraire, il frustre et conduit les autres à la dépression. Les femmes, contrairement aux représentants du sexe fort, sont plus émotives et ont tendance à vivre de plus grandes expériences émotionnelles. Il leur arrive donc parfois de vivre plus difficilement leurs propres échecs et défaites.

Les complexes de femmes commencent souvent à se manifester à l'adolescence, en disparaissant avec le temps ou en se transformant en complexes et en précarité. Contrairement aux hommes, les femmes sont plus critiques envers elles-mêmes. Il y a donc de l'incertitude chez presque toutes les femmes.

Essence et caractéristiques des complexes féminins

Les causes du complexe d'infériorité chez les femmes sont diverses: de l'éducation familiale inappropriée à la critique constante au traumatisme psychologique et à la discrimination. Considérez les complexes de base des femmes et leurs caractéristiques:

  • insatisfaction face à leur apparence et à leur construction;
  • insatisfaction à l'égard de leur sexe (déni du féminin);
  • complexe de culpabilité;
  • la haine du sexe masculin;
  • peur de la solitude;
  • “Personne ne m'aime”;
  • objectifs non réalisés.

L'insatisfaction à l'égard de leur apparence est le complexe féminin principal et le plus courant. N'importe laquelle, même une fille belle et mince, voit en elle des défauts, que ce soit son nez avec des pommes de terre ou des jambes courtes. La plupart des complexes associés à l’apparence, nous nous inventons nous-mêmes, et une telle criticité est présente pendant presque toute la vie d’une femme. Il existe deux périodes au cours desquelles le mécontentement vis-à-vis de leurs données externes atteint son apogée:

  • l'adolescence;
  • âge mûr.

Le teint d'un adolescent est justifié par beaucoup: il s'agit d'une poussée hormonale et de modifications externes de la fille. Cette période est caractérisée par la plus grande sensibilité, toute critique et ridicule sur l’apparition d’un adolescent peut créer un complexe profond dans l’avenir.

À 50 ans, une femme ressent également des changements physiologiques et psychologiques. Vers la cinquième décennie, la ménopause et les changements hormonaux affectent le fond émotionnel et l'humeur. Entre autres choses, il existe dans le corps des processus de vieillissement progressif qui se manifestent extérieurement sous forme de rides et de peau sèche. À partir de l'âge moyen, les femmes ont peur de vieillir, raison pour laquelle elles ont recours aux rides plastiques et cosmétiques. Le complexe d'infériorité chez les femmes d'âge mûr est souvent prolongé.

L'excès de poids est une catégorie distincte dans les complexes externes d'une femme. En ce qui concerne le stéréotype présent dans la société selon lequel une belle femme doit être mince, le beau sexe est complexe au sujet de l'embonpoint. Pour beaucoup, perdre du poids devient une idée-solution, avec des régimes débilitants et des pensées obsédantes pour perdre des kilogrammes.

Il existe des cas où les femmes ne perçoivent pas leur sexe, essaient de se comporter et de penser comme des hommes. Le complexe de la masculinité, une fois décrit par les psychanalystes, révèle la véritable raison de la négation du féminin. Les femmes, dont le développement sexuel s'est arrêté au stade prégénital, envient inconsciemment le sexe opposé. Une telle envie peut se manifester par un mécontentement vis-à-vis de la physiologie des organes génitaux et du désir de changer de sexe. Il existe des cas où le désir ne se termine pas avec un désir, de nombreuses femmes ayant recours à une intervention chirurgicale, par exemple, la fille de la célèbre chanteuse Cher n'a pas été en mesure d'accepter son principe féminin, ayant changé de sexe au cours de sa quarantième année.

Sous le complexe de la culpabilité impliquent des reproches et une auto-accusation au moindre échec. Selon les statistiques, plus de 90% des femmes se sentent coupables de quoi que ce soit chaque jour. Des exemples du complexe de culpabilité féminin peuvent être des accusations de soi du type «je suis mauvais»: mère, épouse, chef, enseignante, petite amie, etc. Les raisons des reproches et des accusations déraisonnables proviennent de la petite enfance. Les parents qui ont grondé l'enfant pour rien et qui ont provoqué un sentiment de culpabilité (dégueulasse) vont très probablement devenir un enfant fermé et peu sûr de lui. Une culpabilité sans fondement détruit la personnalité et peut même causer certaines maladies psychosomatiques telles que le cancer et l'ulcère duodénal.

Il y a de nombreuses raisons de ne pas aimer le genre masculin, certaines d'entre elles proviennent de l'enfance, d'autres sont apparues à la suite d'une discrimination fondée sur le genre et de stéréotypes. Selon la théorie psychanalytique, nous nous envions inconsciemment les uns les autres: des hommes à des femmes et des femmes à des hommes. Le beau sexe, en particulier, justement à cause de l’envie, commence à détester les puissants représentants de l’humanité. Ici, on peut également considérer le complexe Electra, dans lequel une fille a un intérêt sexuel pour son père, une discrimination féminine qui continue de dominer dans certains pays du monde, ainsi que des stéréotypes sociaux et des étiquettes imposés aux femmes.

Toutes les personnes ont tendance à exagérer le concept de "solitude", et les femmes sont plus susceptibles de vivre cette condition plus souvent que les hommes, car elles sont par nature enclines à exagérer. La peur de la solitude survient le plus souvent chez les femmes actives et sociables. Pour surmonter ce complexe, il est nécessaire de comprendre que la solitude fait partie intégrante de notre existence et doit être perçue de manière objective. Les femmes avec une telle peur se marient plus souvent, deviennent des amis et des collègues obsessionnels. La dépendance vis-à-vis des personnes, la communication, l’incapacité de se détendre seul avec eux-mêmes - ce n’est pas tous les signes de solitude complexe.

Les échecs dans les relations interpersonnelles, notamment dans les relations amoureuses, marquent souvent la personnalité de la femme et la mettent en danger. Après le prochain échec de la relation, les représentants du sexe faible commencent à se replier sur eux-mêmes, en supposant qu'il ne faut rien attendre de bon des hommes: certains deviennent féministes, d'autres deviennent plus prudents dans le choix d'un partenaire.

Comme les hommes, le beau sexe est attristé par les échecs liés à l'effondrement de leur carrière et de leurs études. De nos jours, la réalisation de soi est devenue un besoin important pour les deux sexes. Des objectifs non réalisés peuvent entraîner une fatigue chronique et une perte de vitalité.

Traitement d'un complexe d'infériorité

Beaucoup de femmes souhaitent savoir comment surmonter un complexe d'infériorité et avoir confiance en elles-mêmes et en leurs capacités. En règle générale, le traitement d'un complexe d'infériorité consiste principalement en une psychothérapie. Parmi les médicaments présentés sédatifs légers et hypnotiques, dans de rares cas, les antidépresseurs.

Alors, comment surmonter un complexe d'infériorité à l'aide de la psychothérapie, considérons les principales méthodes de correction de ce problème. Pour se débarrasser des complexes et du doute de soi, ils ont recours aux approches suivantes:

  • psychanalyse;
  • thérapie cognitivo-comportementale;
  • l'hypnose.

Les psychanalystes travaillant avec le client recherchent les causes principales de l’apparition de complexes et les aident à les éliminer. A. Adler et Sigmund Freud, représentants célèbres de la psychanalyse, considéraient le complexe d'infériorité comme un décalage entre moi et le surmoi. Ils croyaient que toute personne notoire essayait de compenser ses lacunes, son incertitude et son auto-accusation naissaient de la petite enfance. La première étape de la psychothérapie psychanalytique vise à clarifier les causes profondes des complexes et leur prise de conscience du client. Lorsqu'une personne comprend la véritable cause de l'apparition de son problème psychologique, il est plus facile pour elle de faire face aux complexes et à l'incertitude.

La psychothérapie cognitivo-comportementale soulage le client des complexes par le biais d’entraînements psychologiques visant à augmenter l’estime de soi et est plus efficace.

L'hypnose est utilisée moins fréquemment dans ce problème, car elle ne supprime que les symptômes du complexe d'infériorité, les causes sous-jacentes restent non résolues et peuvent être transformées en états dépressifs et en névrose à l'avenir.

Comment se débarrasser du complexe d'infériorité et d'une faible estime de soi

Un complexe d'infériorité chez la femme commence dans l'enfance, comme la plupart des complexes. Cela se manifeste par le fait qu'une femme se livre à l'auto-flagellation, critiquant son apparence.
Le syndrome d'infériorité atteint son apogée à l'adolescence, alors que tout semble être un problème insoluble.

Les changements hormonaux dans le corps sont à la base de la sensibilité psychologique accrue de la fille à tout ce qui se passe, y compris changer d'aspect. C'est alors qu'une adolescente commence à cultiver des défauts dans son apparence, ce qui se traduit par une diminution de la sociabilité, du resserrement et de la fermeture. L'absence de communication avec les pairs crée des problèmes supplémentaires dans la société, une diminution du dévouement.

La combinaison d'échecs, imaginaires et réels, conduit à un mécontentement vis-à-vis de la vie. Le complexe est finalement formé comme une impuissance intérieure consciente à l'âge de 25-28 ans.

Après avoir pris conscience de son inutilité, l’état psychologique d’une femme se développe dans l’une des trois directions suivantes:

  1. Reconnaissez et acceptez votre propre laideur, votre manque d'amour, votre insécurité, et vivez une vie grise, qui ne se démarque pas du tout (la plupart des femmes choisissent involontairement ce chemin).
  2. Le syndrome d'infériorité est exacerbé par l'autocritique et l'auto-flagellation, ce qui se transforme en une maladie psychologique (il s'agit d'un cas extrême).
  3. Travaillez sur vous-même, recherchez les causes de l'incertitude, éliminez les facteurs négatifs de votre vie. En conséquence, les inconvénients se transforment en avantages. Le chemin choisi oblige la fille à se battre constamment et à se prouver chaque jour sa propre supériorité sur les complexes.

Les symptômes

Chaque maladie a ses propres symptômes.

Zakompleksovannost a révélé à travers les tentatives des femmes d'attirer l'attention sur leurs lacunes dans l'espoir d'un déni.

Souvent, les femmes notoires apparaissent des troubles de la parole, une rigidité dans le comportement. Ils n'attirent pas l'attention des vêtements, du comportement.

Une autre manifestation du syndrome est un décor extérieur volontairement gonflé, un masque qui cache notre incertitude. Une telle dame cherche à s’habiller dans des vêtements lumineux et coûteux, embellit ses propres réalisations, dans l’attente de son approbation, de son admiration et de ses louanges.

La conséquence de la manifestation de l'incertitude se traduit par une amélioration de l'apparence par tous les moyens: des tonnes de produits cosmétiques à un jeune âge et des voyages sans fin chez les chirurgiens plasticiens à maturité.

Dans une catégorie spéciale, incluez le symptôme associé à l'obésité. Certains représentants consacrent leur vie à la lutte contre l'obésité, en n'utilisant pas les régimes les plus innocents, et parfois en une intervention chirurgicale.

Causes du syndrome d'infériorité

Les psychologues notent que la formation de carences se produit lors d’une exposition parentale active. Insatisfaction constante face aux évaluations, le comportement mène à la pathologie mentale. C'est pourquoi les enseignants et les psychologues pour enfants conseillent de ne pas comparer leur enfant à d'autres enfants, afin de ne pas donner de raison à la formation d'incertitude.

Les enseignants et les camarades de classe contribuent inévitablement à cette pathologie.

La critique des enseignants sur les notes et le comportement, le ridicule ou le rejet de leurs camarades de classe conduit à une auto-hypnose négative et à une attitude psychologique persistante selon laquelle une femme ne réussira pas dans les affaires.

Quel est le danger

Avec une attitude critique constante et profonde envers soi-même, un état pathologique se crée, caractérisé par le besoin de s'autodécupérer et de s'autodétruire. Dans ce cas, dépression, nervosité, stress. Extrême maladie, devenant un danger de suicide.

Comment gérer un complexe d'infériorité?

Pour vous débarrasser du complexe d'infériorité et d'une faible estime de soi, vous devez suivre quelques règles simples:

  1. Arrêtez de vous comparer à d'autres personnes.
  2. Motivez-vous pour réussir n'importe quand, n'importe où.
  3. Communiquez avec des personnes qui ont réussi et qui ont confiance en elles, en copiant leurs comportements
  4. Déterminez l'objectif à résoudre (par exemple, apprendre à tricoter, apprendre une langue étrangère, sauter avec un parachute). Pour ce faire, élaborez un plan et suivez-le, sans être distrait par le blâme de soi.
  5. Observez le principe: j'ai des défauts, mais je ne les montrerai à personne.

Dans les cas plus graves, lorsqu'une personne ne peut pas mener une vie normale, la psychothérapie aide à vaincre le cidre. Les méthodes de traitement suivantes existent: psychanalyse, thérapie cognitivo-comportementale, hypnose.

Le travail principal des psychanalystes vise à identifier les causes de la critique et leur prise de conscience de la femme. Dans le cas où l’on identifie et comprend la cause véritable de la raideur psychologique, une psychothérapie est menée, dans la plupart des cas, avec succès.

Le complexe d'infériorité chez l'homme et la femme: de quoi s'agit-il, ses signes et ses causes. Comment se débarrasser d'un complexe d'infériorité

Un complexe d'infériorité est la vision d'une personne en tant que personne défaillante, défaillante ou défaillante. Ceci est une recherche de défauts et se concentrer sur eux. Ceci, à son tour, engendre le respect de soi, la dévaluation de soi-même, un sentiment d’indignité et d’injustice. La personne ne s’accepte pas et croit que personne ne l’acceptera. De plus, elle-même ne veut pas encombrer sa présence.

Essence du phénomène

Le terme "complexe d'infériorité" a été introduit par le psychologue autrichien Alfred Adler. Pour la première fois, il l'a appliqué aux enfants. En raison de leurs caractéristiques psychophysiologiques, ils se sentent tous faibles et quelque peu inférieurs («Ici, je vais grandir...»). À petites doses, ce sentiment est utile, car il incite à devenir plus fort, meilleur, plus sain, plus intelligent, plus capable. Mais si l'oppression de l'environnement et d'autres facteurs négatifs s'ajoutent au complexe naturel, le développement, au contraire, est ralenti et perturbé.

Cependant, l'enfant grandit et devient adulte, mais à l'intérieur, il vit toujours le même enfant offensé, qui ne se sent pas en sécurité, incertain et impuissant, avec un besoin manifeste de reconnaissance, d'amour et de bonheur. Cependant, dans le contexte d'un complexe d'infériorité, ce besoin est satisfait de manière perverse - en abaissant les autres, en aspirant le pouvoir et l'agression et en luttant pour la supériorité personnelle et la domination.

Complexe d'infériorité masculine

Ce développement est principalement dû à l’hyperphagie maternelle ou, au contraire, au manque d’amour maternel, à la nécessité de gagner les faveurs de la mère. Le complexe d'infériorité masculine est plus prononcé:

  • l'agression;
  • arrogance;
  • attachement aux choses, loisirs, mettant l'accent sur le statut et la masculinité.

On peut distinguer les formes suivantes de manifestation d’un complexe d’infériorité chez l’homme:

  • Syndrome du roi David (éviter le grand âge en choisissant un jeune compagnon);
  • syndrome de bossage (soulignement constant et preuve de masculinité);
  • Syndrome de Napoléon (ambition et vanité, envie de réussir);
  • peur de l'impuissance;
  • syndrome de perte d'énergie (les hommes souffrent après 50 ans);
  • Syndrome de Lot (refus de laisser la fille entre les mains d'un autre homme);
  • Syndrome d'Hercule (dépendance matérielle ou autre à une femme);
  • Syndrome de Kotovsky (ne pas prendre la calvitie, raser le reste des cheveux);
  • Syndrome de Don Juan (rupture des relations avec les filles).

Les hommes sont plus susceptibles de souffrir de complexes sur fond de faiblesse physique ou d'insolvabilité matérielle, de dysfonctionnement sexuel ou de non-sexualité. Bien que l'apparition dans cela joue un rôle important, en particulier la croissance.

Complexe d'infériorité féminine

Les femmes étant naturellement plus émotives, le risque de développer un complexe est plus élevé, souvent associé à l'apparence. Formes et manifestations populaires du complexe d'infériorité féminine:

  • manque d'apparence ou de physique;
  • désorientation sexuelle, déni de genre;
  • rejet des hommes;
  • la culpabilité;
  • peur de la solitude;
  • inquiétudes quant au potentiel non divulgué;
  • la conviction que personne n'aime une fille et la méfiance à son sujet.

Chez les femmes, les complexes sont plus souvent associés à l'apparence et l'incapacité à s'accepter provoque le développement de l'insécurité. Grâce à elle, la femme devient autonome, trop autocritique, diminue ses propres réalisations.

Complexe d'infériorité (causes)

Le sentiment d'infériorité de soi s'accompagne généralement de sentiments de honte et de culpabilité, ainsi que d'apitoiement sur soi.

Le complexe d'infériorité se développe contre:

  • manque d'amour dans l'enfance;
  • manque d'amis, compréhension, soutien;
  • intimidation des camarades, ridicule;
  • le style destructeur de l'éducation parentale (reproches, critiques, demandes, passages à tabac, humiliations, hyper soins avec impuissance apprise à l'avenir, ignorant l'enfant et ses besoins);
  • incompétence des enseignants et des enseignants (insultes, réprimandes publiques);
  • privations et frustrations prolongées, instabilité économique et sociale.

Jusqu'à l'âge de 7 ans, un enfant ne peut pas s'autoévaluer de manière indépendante et, à 7 ans, ce processus commence tout juste à se dérouler. Jusqu'à présent, il tire des conclusions sur lui-même en fonction de ses parents (jusqu'à l'école), de ses pairs et de ses adultes (à l'école primaire). C'est précisément la raison des racines enfantines du complexe d'infériorité.

Dans certains cas, le complexe se développe à un âge jeune ou mature. Ses origines - la faiblesse de la psyché, la suggestibilité et un ou plusieurs des tyrans, détruisant l’identité de la personne. L'exemple le plus frappant est la relation destructrice entre un homme et une femme, dans laquelle une fille belle et confiante se transforme en une «ombre» notoire sous le poids des insultes, de l'humiliation et des coups d'un partenaire tyran. La situation s'aggrave si la jeune fille grandit dans un amour et des soins sans faille, l'absence totale de critiques constructives, de louanges, c'est-à-dire dans des conditions de "serre". Bien qu'il existe également des relations inverses: une femme tyran et un homme suggéré.

La psyché humaine est un élément fragile et mobile. Chaque seconde, nous éprouvons une sorte d'influence. Ainsi, un complexe d'infériorité peut se développer dans le contexte d'une évaluation externe (parents, pairs, autres membres de l'environnement) et de leur propre évaluation. Mais! La propre évaluation vient aussi de l'extérieur: l'opinion de la société, l'influence des médias.

Mécanisme de protection et signes

Le cerveau humain trouvera la réponse à tout, surtout en matière de survie et d'adaptation. La réponse à la conviction de sa propre inutilité, de son manque d'attrait et de son incohérence est son ego gonflé, ou son orgueil, son arrogance.

Pour que personne ne remarque le problème de la personnalité, une image est créée sur la base d'une surcompensation. Autrement dit, une personne ne reproduit pas simplement les caractéristiques qui lui font défaut (à son avis), mais les exagère, comme si elle masquait un trou dans son âme. De l'extérieur, il ressemble à:

  • comme arrogance;
  • supériorité sur les autres;
  • la justesse absolue et la conscience toujours et en tous;
  • humiliation et insulte des autres;
  • amour délibéré pour vous-même et votre apparence;
  • fanfaron et impudence;
  • démonstratif, se vanter;
  • habillage des fenêtres;
  • des tentatives inadéquates d'affirmation de soi en raison de la culture et de la démonstration de réalisations matérielles, du nombre de partenaires, etc.
  • comportement défiant et le désir de mériter l'attention des autres de quelque façon que ce soit;
  • controverse enrouée pour défendre leur cause.

Vous pouvez sans cesse colmater un trou avec de l'argent, des voitures, des filles, des hommes, l'humiliation des autres, scandaleux, vous pouvez créer l'illusion d'une personne confiante (et même trop confiante). Mais cela ne résoudra pas la véritable cause et la plaie ne guérira pas, l’estime de soi restera sous-estimée, la peur de l’attention et de l’évaluation de l’extérieur sera préservée et les personnes intelligentes comprendront tôt ou tard la véritable raison d’un tel comportement.

«La meilleure défense est l’attaque», explique le mécanisme de défense de la psyché. Et un homme, pour que personne ne remarque ses défauts et ses imperfections, cherche chez les autres quelque chose auquel on peut prêter attention et le détourner ainsi de lui-même. Par conséquent, ceux qui sont confrontés à la cruauté et à l'humiliation vont souvent humilier et critiquer les autres à l'avenir, en se protégeant.

Mais il existe un deuxième type de comportement causé par un complexe d'infériorité. C'est l'opposé du précédent. La personne reste dans le rôle d'humilié et insulté. Parmi les signes sont:

  • sentiment chronique inadéquat de honte et de culpabilité;
  • humiliation, humiliation;
  • la position de la victime;
  • désir de s'apitoyer sur soi-même;
  • interdictions internes d’exprimer des émotions (agressivité, mécontentement), de défendre ses droits et ses limites personnelles, de satisfaire ses désirs et de satisfaire ses besoins;
  • anxiété accrue;
  • troubles psychosomatiques;
  • la vigilance et la méfiance;
  • éviter les conditions traumatiques (par exemple, si une personne est insatisfaite de son apparence, elle refuse de se faire photographier, ne se regarde pas dans le miroir).

Par un tel comportement, une personne essaie d'obtenir ce qui lui manque ou manque: l'amour, l'attention, la reconnaissance et l'acceptation, le soutien.

Les conséquences d'un complexe d'infériorité

Une personne ayant une psyché traumatisée est vulnérable et a toujours peur. Il se protégera de quelque manière que ce soit de son entourage, de toute manifestation négative (à son avis) de l'extérieur. Mais tout le monde ne voudra pas et ne sera pas capable de communiquer avec une personne égocentrique et arrogante:

  • Pour certains, une telle relation sera une guerre éternelle et des conflits avec l'affirmation de la justice personnelle, plutôt que la recherche de la vérité.
  • Quelqu'un ne veut pas obéir, se rend compte qu'il veut le casser et s'en va.
  • L'autre ne voudra pas participer aux jeux de la victime.

Les relations étroites ne s'additionnent pas à cause de la poursuite d'une personne blessée (une personne avec un complexe d'infériorité) après le numéro, une autre tique au lieu de rechercher l'amour et des relations solides.

Dans les relations, les hommes avec un complexe d'infériorité ont plus de chances de montrer un intérêt sportif, de prendre de la quantité, de traiter les filles comme des consommables, de tomber amoureux et d'abandonner, de consommer. Alors que les femmes avec un complexe d'infériorité peuvent être dans une longue relation, mais toutes les forces vont diriger les hommes vers la dépréciation et la destruction: pour subjuguer, minimiser, manipuler des sentiments de culpabilité, de pitié, de ressentiment, de dette. La deuxième variante féminine est un jeu de dynamo (séduction d’un homme et refus au dernier moment).

Peur d'un complexe d'infériorité, la peur de la solitude et de la mort, l'inutilité et l'abandon, la dépression, le suicide, la névrose, la dégradation personnelle, l'abandon de la réalité, la dépendance et les méfaits, la perte d'emploi et l'impossibilité de se lancer dans une carrière Les enfants ont des problèmes d'élocution et de retard de développement.

Comment se débarrasser d'un complexe d'infériorité

Étant dans une fausse image, une personne reste séparée de la réalité. Et il se débat avec des difficultés essentiellement fictives. En travaillant sur le complexe, vous devez développer une conscience de vous-même et de votre vie.

Pendant la psychothérapie, vous avez besoin de:

  • développer l'intelligence émotionnelle de la personne;
  • survivre et vivre une expérience traumatisante négative;
  • changer les attitudes et les modes de pensée et de comportement;
  • changer l'opinion et l'attitude envers vous-même, les gens, le monde.

Autrement dit, tout travail vise à repenser l'homme lui-même. En règle générale, la véritable cause du traumatisme mental à l'âge adulte est oubliée, elle va dans le subconscient. Pour cette raison, il est presque impossible de comprendre la situation par vous-même. Seule l'aide compétente d'un psychologue aidera à revenir en enfance et à réexaminer l'événement traumatique, à se débarrasser du passé.

Lorsqu'un psychotrauma est amené à un niveau conscient, il s'avère qu'une personne se tourmente toujours en vain. Il est important de comprendre que les enfants réagissent plus vivement aux événements: une phrase au hasard suffit à traumatiser. Les clients sont souvent surpris de revoir un problème. Ils comprennent que rien n’était terrible, et si c’était le cas, alors, à l’âge adulte, ils ont tous les outils pour faire face aux difficultés.

Ainsi, pour se débarrasser du complexe d'infériorité, il est nécessaire de trouver et de résoudre ses causes profondes. Vous pouvez vous occuper directement de ce qui est troublant: augmenter votre confiance en vous, corriger votre estime de soi, perdre du poids, développer vos muscles, faire des opérations, changer de vêtements. Mais ce n'est pas une solution. Tant que la vieille pensée est vivante, la personne trouvera constamment en elle de plus en plus de défauts. Et ce n'est que lorsque vous modifiez votre façon de penser que vous pouvez compléter votre nouvelle image réelle par une correction de la posture ou de la silhouette, une augmentation des compétences oratoires, etc. Mais le plus souvent après la psychothérapie, la personne ne veut rien changer en elle-même et comprend qu'elle a pensé à ses problèmes et à ses lacunes.

Complexe d'infériorité féminine

Un complexe d'infériorité est un ensemble de réactions comportementales qui affectent la perception de soi de l'individu, lui faisant se sentir incapable de quoi que ce soit. Un complexe d'infériorité oblige souvent les gens à demander de l'aide et le soutien des autres. Ils veulent que quelqu'un accepte leur état, aide à surmonter les difficultés. En soi, le complexe ne permet pas de développer pleinement, de réaliser leurs rêves et objectifs. Une personne se bloque simplement à un certain stade et a peur de bouger. Parfois, il lui semble que toute tentative de trouver la tranquillité d'esprit n'a aucun sens. Qu'est-ce qu'un complexe et est-il possible de s'en débarrasser?

Les signes d'un complexe d'infériorité

Le complexe d'infériorité a généralement des symptômes prononcés, qui en soi devraient alerter. Une telle personne vit très soigneusement, craignant de se tromper ou de se comporter mal. Il essaie constamment de répondre aux attentes des autres. Pour cette raison, il devient difficile de réaliser leurs propres désirs, car ils manquent de force spirituelle et physique. Considérez les principales manifestations d’un complexe d’infériorité. Que devrait payer une attention particulière?

Doute de soi

Une personne ne peut pas faire de projets, s’efforcer d’obtenir un résultat significatif, faute de ressources vitales. La sphère émotionnelle souffre d’abord. D'où des problèmes tels que: l'incapacité de prendre une décision de manière indépendante, la peur de l'action, la tension constante. L'homme n'a pas seulement peur d'agir. Il ne sait pas dans quelle sphère ses efforts doivent être dirigés pour qu'ils donnent le résultat attendu. Souvent, une telle personne a un rêve en tant que tel, mais elle en reporte constamment la mise en œuvre à plus tard, convaincue qu'elle n'est ni intelligente ni talentueuse pour cela. Il y a un manque de confiance en leurs propres ressources, il y a un sentiment d'insécurité.

Tension constante

En raison de l'insécurité persistante, une forte tension émotionnelle est créée, qui empêche de vivre pleinement et de profiter de la vie. Il s'avère qu'une personne s'enfonce dans un certain cadre, ne lui permet pas d'être heureuse. Le complexe d'infériorité provoque des expériences supplémentaires associées à l'incapacité de faire face à la situation. Peu à peu, le découragement devient la norme, car il n'y a aucune possibilité de changer quoi que ce soit. Le complexe crée souvent une tension musculaire dans le corps, entraînant une dévastation émotionnelle.

Autocritique accrue

Un complexe d'infériorité oblige une personne à rechercher constamment ses propres faiblesses. Il lui semble qu'il est pour une raison pire que d'autres. Peu à peu, l'habitude de comparer leurs réalisations avec les victoires d'amis et de connaissances prend forme. La personne est tellement obsédée par ses expériences qu'elle ne remarque pas les bonnes choses qui se passent autour de lui. Une autocritique accrue empêche une attitude heureuse, empêche d'apprendre à comprendre les besoins et les désirs de chacun. Dans la plupart des cas, les gens se replient sur eux-mêmes et ne veulent prendre aucune mesure décisive. C'est triste, surtout si l'on considère le fait qu'une personne peut exister pendant tant d'années.

Diminuer leurs mérites

Un complexe d'infériorité fait qu'un individu se trouve constamment dans une situation de perte. Le fait est que les gens se préparent pour le mal. Il leur semble qu'ils vont échouer. La diminution de leurs vertus empêche de se sentir vraiment solide et autosuffisant. Une telle personne ne connaît pas ses points forts, elle ne voit que des manifestations de défauts en toutes choses. Il veut obtenir le soutien et l'approbation des autres. Il est donc prêt à répondre à leurs attentes sans prêter attention à leurs propres besoins. Diminuer ses mérites est une voie délibérément fausse menant au gaspillage de force mentale en vain. La personnalité est constamment dans des expériences troublantes et ne comprend donc pas vers quoi elle devrait diriger ses efforts.

Complexe d'infériorité masculine

Un complexe d'infériorité chez les représentants du sexe fort est presque toujours associé à un sentiment d'insignifiance. Il semble à un tel homme que rien ne dépend de lui, que les circonstances se révèlent plus fortes que ses propres préférences. Le complexe de doute de soi, dans ce cas, entrave considérablement la réalisation de soi. Une personne ne peut pas comprendre pendant longtemps qu'elle se limite. Comme il est très important pour un homme de se réaliser dans la société, il commence à se sentir inutile et perdu. Il ne veut plus lutter pour quelque chose de vraiment important. Le complexe d'infériorité chez l'homme contribue à l'immersion en soi, à l'obsession de leurs problèmes. Si le doute persiste longtemps, il est fort probable qu'une personne aura besoin d'une aide psychothérapeutique pour résoudre le problème.

Complexe d'infériorité féminine

Le complexe d'infériorité chez le beau sexe est souvent associé à une insécurité irrésistible. Une telle femme ne peut souvent pas créer de famille, a peur d'agir, de se familiariser avec les hommes. Au fil du temps, elle commence à avoir de plus en plus l'impression que personne n'a besoin d'elle. Le complexe d'infériorité chez les femmes est dû aux doutes sur leur propre attractivité. C'est ce sentiment qui la fait se cacher de la vie, ressentir un sentiment d'inutilité.

Les causes du complexe d'infériorité

Le doute de soi extrême ne se forme pas à lui seul. Cela semble être le résultat d'une mauvaise attitude envers la vie. Quelles sont les causes du développement d'un complexe d'infériorité?

Mauvaise éducation

Lorsque les parents consacrent peu de temps et d’attention à leur enfant, il doit passer beaucoup de temps seul avec ses pensées. En conséquence, le bébé commence à évaluer l’une quelconque de ses actions en fonction de la façon dont les adultes le regarderont. Peu à peu, le besoin de justifier les souhaits des autres et de ne pas écouter les leurs est en train de se former. Un complexe d'infériorité est un problème qu'une personne doit affronter seule. Plus souvent qu'autrement, personne du cercle intime ne sait à quel point les obstacles auxquels une personne doit faire face sont sérieux. Une lutte quotidienne infructueuse peut affermir la force de chacun, rendre une personne vulnérable et sujette à diverses peurs.

Expérience négative

Faire face au ridicule, à la condamnation ou à toute autre impression négative laisse toujours une marque. Quand une personne doit encore et encore traverser une situation troublante, elle risque alors de ne plus croire en elle-même. Nous sommes tellement arrangés que nous comptons toujours sur les événements du passé. Il n'y a aucune possibilité de profiter de la vie quand il n'y a pas de sentiment de bonheur. Si vous ne travaillez pas avec des impressions négatives, elles s'accrochent constamment à la personne, sans lui donner la possibilité de travailler pleinement sur elle-même.

Critiques fréquentes

Les critiques des autres peuvent priver définitivement la confiance. Tout le monde veut sentir que ses idées et ses pensées sont vraiment appréciées et acceptées par la société. L'approbation de l'environnement social est extrêmement importante pour la formation d'une attitude adéquate envers soi-même. La présence d'un tel complexe assombrit considérablement la vie d'une personne et l'empêche d'avancer pleinement.

Comment se débarrasser d'un complexe d'infériorité?

Le problème de l'insécurité extrême doit être abordé. Il est nécessaire de travailler sur soi-même constamment et non de temps en temps. Le complexe lui-même ne va pas disparaître. Comment se débarrasser de ce complexe? Puis-je le faire moi-même?

Prendre des responsabilités

Chaque personne crée son propre avenir. Afin de vous débarrasser du problème actuel, vous devez assumer la responsabilité de ce qui vous arrive personnellement. Comprenez qu'il est insensé de blâmer les autres pour le fait que seul vous pouvez changer. Accepter la responsabilité implique qu'il faille abandonner l'idée de tout contrôler, parce que c'est par définition impossible. Plus tôt une personne le réalisera, mieux ce sera. Le complexe lui-même est le résultat d'une mauvaise attitude envers soi-même. Si le problème fonctionne correctement, il cessera bientôt de le déranger.

Effacer la cible

La réalisation de soi est une grande valeur. Cela nous aide à rester intéressants pour nous-mêmes pendant longtemps. Le complexe cessera de se déclarer si fort si vous avez un objectif clair. Cela implique une idée très précise de ce que vous voulez réaliser. Vous ne pouvez pas vous fixer d'objectifs vagues ni espérer que quelqu'un vous aide à l'atteindre. Il est nécessaire de comprendre vers quoi vous vous dirigez, vers quoi vos efforts sont dirigés.

Ainsi, un complexe d'infériorité est toujours lié au fait qu'une personne ne se sent pas assez bien pour accepter des avantages. Elle ne réalise pas sa propre valeur, elle ne comprend pas comment se réaliser dans telle ou telle entreprise. Pour vous débarrasser du complexe lui-même, vous devez apprendre à penser différemment. Si vous ne pouvez pas résoudre le problème vous-même, contactez le centre de psychologie d'Héraclius Pozharisky pour obtenir de l'aide. Travailler avec un spécialiste vous aidera à vous comprendre, à trouver des moyens de vous réaliser.

Complexe d'infériorité chez la femme: causes et méthodes de dépassement

Faible estime de soi, comparaison constante de soi avec les autres et prise de conscience de la supériorité apparente des autres - il s'agit d'un complexe d'infériorité. Pour certains, cela devient un tremplin pour une vie réussie, et pour d'autres, c'est une pierre lourde qui vous attire constamment vers les échecs et les déceptions.

Ce complexe est posé dans l'enfance. De nombreux parents, en réponse à la désobéissance de l’enfant, lui déclarent qu’il est mauvais. L'enfant lui-même commence à se considérer comme tel et constitue le premier pas vers le développement d'un complexe d'infériorité. Pour éviter le développement d’un complexe d’infériorité, les parents devraient expliquer à l’enfant que les gestes peuvent être mauvais, que le bébé est bon en soi.

L'émergence d'un complexe d'infériorité chez la femme

Depuis l'enfance, on dit aux filles que les principaux atouts d'une femme sont la beauté, la propreté et la capacité de gérer un ménage. La scène "vilain petit canard" sont toutes les filles. Même les beautés reconnues à l'adolescence étaient loin d'être idéales. La tâche des parents en cette période difficile est d'aider leur fille à s'accepter telle qu'elle est, à s'aimer.

Malheureusement, de nombreux parents insistent sur leurs défauts vis-à-vis de leurs filles: ne portez pas de jupe courte - vous avez les jambes tordues, ne vous peignez pas le visage - si acné, si coupé en franges, votre nez semblera plus petit. Dans le même temps, ils motivent leurs «conseils» avec le désir d'aider leur fille afin qu'elle se marie avec succès par la suite. Les pairs essaient aussi de se "coincer" les uns les autres. Humiliant quelqu'un, il se sent supérieur.

Conséquences d'un complexe d'infériorité pour une femme

Un complexe d'infériorité chez les femmes empêche de construire une relation heureuse avec le sexe opposé. Si une fille se considère laide, grosse et maladroite, elle ne peut tout simplement pas être détendue, naturelle dans ses relations avec les hommes: «Comment peut-il aimer quelqu'un comme moi?

Il s'avère que les femmes précaires créent des relations non pas avec celles qu'elles aiment, mais avec celles qui leur prêtent attention. Et parfois, ils sont laissés seuls, parce qu'ils ne savent pas flirter, intéresser les hommes, se considérer indignes.

Un autre piège sur le chemin d'une vie personnelle heureuse - Alfonso, qui utilise des femmes précaires. Si un homme intéressant a prêté attention à une femme avec un complexe d'infériorité, alors, par gratitude, elle est prête à lui donner tout ce qui est. Et Alfonso est exactement ce dont vous avez besoin.

Un complexe d'infériorité chez les femmes est-il une phrase? Aucun moyen. Qu'il peut contribuer à votre réussite. Comment Après avoir surmonté le doute de soi, après avoir appris à vous aimer, vous comprendrez qu'il n'y a pratiquement pas d'impossible.

Comment se débarrasser d'un complexe d'infériorité?

Il est nécessaire de décider ce que vous n'aimez pas exactement chez vous. "Tout" n'est pas la réponse. Cela ne peut tout simplement pas être. Dans le même temps, vous devez trouver vos «plus». Vous les avez nécessairement. Si vous avez, par exemple, un gros nez, il peut y avoir de beaux yeux, des lèvres.

Tout d’abord, apprenez à apprécier vos qualités positives ainsi que vos inconvénients - ils vous rendent unique. Arrêtez de vous comparer tout le temps avec les autres, tout en recherchant des défauts en vous. Rappelez-vous que tout le monde a des défauts, juste certains d'entre eux savent comment les cacher. La voltige est la capacité de transformer vos inconvénients en atouts.

Apprenez à apprécier vos réalisations, même les plus petites. Rappelez-vous toujours d'eux lorsque vous vous sentez mal et qu'il semble que vous soyez un échec.

Travaillez sur vos lacunes. Vous pouvez trouver un bon cosmétologue, utiliser les conseils d'un coiffeur, commander une nouvelle tenue à une couturière. La participation de ces professionnels vous transformera, vous aidera à vous sentir attirant.

N'oubliez pas que votre bonheur est entre vos mains, il vous suffit de travailler sur vous-même. Et vous allez certainement faire face!

Complexe d'infériorité

Un complexe d'infériorité est une combinaison de sensations émotionnelles et psychologiques exprimées dans un sentiment d'infériorité. Un homme contraire à toutes les croyances objectives croit en la supériorité des autres sur lui-même. Un tel état affecte à la fois le bien-être et le comportement, bien que dans certains cas, il puisse servir de motivation pour atteindre des objectifs de vie.

Classification

Il existe de nombreux syndromes en psychologie dans lesquels il n'est pas difficile de reconnaître les signes d'un complexe d'infériorité. Ainsi, les hommes atteints du syndrome du roi David choisissent leur partenaire de vie beaucoup plus jeune qu’eux-mêmes. Les personnes du complexe Napoléon s'inquiètent de leur petite taille. Le syndrome dit du chef est associé à un complexe sur le fait qu'un partenaire de vie gagne plus. Cela se manifeste surtout chez les hommes qui, au travail, vont chez des subordonnés d'une femme. Le syndrome du temps perdu est associé à une sensation de chance manquée de succès, d’opportunités non réalisées.

Le syndrome de Lot est un exemple du fait que les parents considèrent les élus de leurs enfants comme des rivaux. Lorsque des tentatives infructueuses pour avoir un enfant se produisent, le syndrome d'infertilité survient, bien que la fonction de reproduction puisse être en ordre. Les personnes atteintes du syndrome de Kotovsky ont leur propre handicap associé à la peur de la calvitie. Le complexe d'infériorité chez les hommes devenus dépendants des femmes porte le nom d'Hercule.

Le complexe se reflète également dans le syndrome d'Alexander, dans lequel un homme craint d'être confondu avec un homosexuel, et le syndrome de Don Juan, dont le porteur est illisible dans les relations sexuelles et rompt rapidement les relations avec de nouveaux partenaires.

Raisons

Le psychanalyste viennois Alfred Adler, qui a enquêté et décrit pour la première fois un complexe d'infériorité, a évoqué trois raisons à cette maladie:

  • handicap physique;
  • soins parentaux excessifs;
  • négligence parentale.

La base du complexe d’une manière ou d’une autre posée dans l’enfance. Chaque enfant est né impuissant, puis pendant de nombreuses années, dépendant de ses parents. En fait, tout ce que les gens font est conçu pour aider à surmonter leurs propres sentiments d'infériorité et à acquérir une supériorité. C'est naturel. Mais parfois, le sentiment d'infériorité devient excessif, le sentiment de faiblesse et d'échec est exagéré.

Tout d'abord, cette situation est observée chez les enfants présentant une caractéristique physique innée. Cela peut être une petite taille, une anomalie pondérale, un développement inharmonieux d'un membre, une disproportionnalité ou une malformation physique.

D'autre part, le développement du complexe contribue à une prise en charge parentale excessive. Les enfants trop choyés par leurs parents grandissent dans l'incertitude face à leurs propres capacités. Ils n'ont pas la capacité de résoudre eux-mêmes les problèmes, car les autres ont tout fait pour eux. En tant qu'adultes, ils vivent souvent avec la conviction qu'ils sont incapables de surmonter seuls les obstacles de la vie.

Le troisième facteur est la négligence parentale envers les enfants, leur rejet. Ces enfants se sentent mal accueillis et ont des doutes sur leur propre capacité à être utiles, aimés et appréciés.

La poursuite de la vie peut permettre de surmonter le complexe d'infériorité et, dans ce cas, les défauts physiques sont compensés par une formation améliorée, les compétences et les qualités nécessaires sont développées pour accéder au statut de la société. Si le complexe ne peut pas être surmonté, cela conduit à une névrose dans les années de maturité. Souvent, l'infériorité interne est une réflexion externe dans le complexe de supériorité: dans le but de se débarrasser du sentiment de sa propre infériorité, une personne se vante, se comporte avec arrogance, acquiert des objets de statut élevé.

D'autres facteurs jouent un rôle dans le développement d'un complexe d'infériorité - démographique, social, politique, religieux, ethnique, sexuel. Les raisons sont parfois considérées comme des échecs dans la vie personnelle et dans la carrière, la critique des autres, un faible rendement scolaire, la dépendance à l’alcool, mais c’est plus probablement une conséquence du complexe que sa cause.

Les symptômes

Le complexe d'infériorité provoque un sentiment d'infériorité profonde et profonde par rapport aux autres. Ceci est accompagné d'attitudes et de comportements appropriés.

Ces personnes sont fermées, elles se sentent mal à l'aise dans la société, elles sont tendues dans la communication et essayent de ne pas exprimer leurs opinions. Afin de se débarrasser du douloureux sentiment d'inutilité, les névrosés ont recours à la surcompensation, à une domination inadéquate sur leurs proches, mais idéalement sur tous.

Une personne avec un complexe d'infériorité cherche à se faire reconnaître même au prix d'échapper à la solution des problèmes de la vie. Il essaie toute sa vie d'être le meilleur, mais en principe, il ne fait rien d'utile. Ainsi, il peut sembler qu’un enfant paresseux n’ait pas d’ambitions ni d’aspirations, mais le complexe le forcera à dire: «Si je n’avais pas été aussi paresseux, je serais devenu président il y a longtemps."

Chez les personnes présentant un complexe d'infériorité, le développement et les aspirations sont relatifs. Ils ont une haute opinion d'eux-mêmes et de ce qu'ils pourraient réaliser. Mais ils se limitent généralement à des fantasmes, ne sentent pas en eux la force de surmonter les circonstances et font souvent le tour en évitant les difficultés. Cette stratégie de protection psychologique fait apparaître le sentiment qu’une personne est plus forte et plus intelligente qu’elle ne l’est réellement.

Le sentiment d'infériorité fait que les gens se fixent des objectifs qui dépassent de loin les capacités humaines. Parfois, les névrosés, utilisant le mécanisme de l'hypercompensation, atteignent réellement les sommets - deviennent de grands artistes, philosophes, hommes politiques, personnalités célèbres.

Ce phénomène a également un côté obscur: il existe des exemples de cas où des enfants ont commencé à dérober un sentiment de supériorité, persuadés que, tout en restant non capturés, ils reçoivent des avantages matériels sans trop de problèmes. Les criminels, poussés par ce sentiment, se considèrent comme des héros.

Les personnes névrosées souffrant d’insomnie, complexe d’infériorité, vous font choisir des choses pour lesquelles vous n’avez pas la force de faire face. Ils estiment que les autres n’ont pas le droit d’exiger leur excellent travail, car des circonstances objectives ne leur permettent pas de le faire. Souvent, ils se plaignent que s'ils pouvaient dormir suffisamment, tout serait différent.

Ce complexe de personnes déprimées et malades pousse à exiger de l’attention, à se plaindre de faiblesse, de mauvaise santé. Ils se placent au centre de la famille et répriment les personnes en bonne santé en jouant sur des sentiments de culpabilité.

Chacun de nous développe un mode de vie qui favorise la coexistence avec les autres. Si une personne est conduite par un complexe d'infériorité, ce style offre une compensation pour son propre échec. Cela se traduit souvent par la réalisation d'objectifs fictifs, axés sur la supériorité sur les autres. L’État en question peut être un stimulus positif pour la croissance personnelle et l’amélioration de soi. Mais s'il n'est pas vaincu, cela conduira au développement d'une personne gâtée, incertaine de soi-même ou rejetée, présentant des caractéristiques telles que la cruauté, l'envie et l'hostilité.

Complexe d'infériorité féminine

Le complexe d'infériorité chez les femmes présente certaines particularités liées au fait qu'elles sont méfiantes, émotives et plus susceptibles de se sentir infériorisées.

Pour qu'une femme se débarrasse de ce complexe, il est nécessaire de diviser les problèmes en deux types de problèmes: ceux avec lesquels vous pouvez travailler et ceux avec qui il reste encore à accepter. Le premier groupe comprend le poids, le penchant, l'incapacité de parler, les vêtements, les mouvements en plastique, l'ignorance des règles de l'étiquette, etc. Le second groupe comprend des caractéristiques telles que la hauteur, la taille de la jambe, les traits d'apparence, génétiquement déterminés.

Il est nécessaire de travailler avec le premier groupe, en commençant par chaque lacune séparément, par petites étapes. La figure peut être corrigée sous la supervision d'un nutritionniste et d'un préparateur physique, la chirurgie plastique peut être développée lors de cours de danse et l'image choisie avec un styliste.

Le deuxième groupe est ce que vous devez réaliser, accepter comme une partie invariable de vous-même ou faire une mise en valeur. Par exemple, Cindy Crawford a refusé de se débarrasser d'une taupe au-dessus de sa lèvre supérieure, qui est devenue plus tard sa carte de visite.

Complexe d'infériorité masculine

Le complexe d'infériorité chez l'homme est associé à un sentiment d'impuissance. Le rôle de genre exige la réalisation d'un statut élevé et de salaires élevés. Les principaux problèmes sont liés au fait qu'un homme peut se sentir mal aimé et non réclamé.

Le complexe d'infériorité chez les hommes est plus prononcé. La névrose est plus brillante, provoquant des troubles autonomes. Pour surmonter ce phénomène, il est nécessaire de comprendre vos peurs complexes et associées, de vous réconcilier avec elles et de déterminer vos points forts. Il est également important de changer votre mode de vie, de faire attention non seulement à votre carrière, mais également au sport, aux loisirs et aux loisirs. Les réalisations dans d'autres domaines contribuent à l'harmonisation de la personnalité.

Traitement

Pour vous débarrasser du complexe d'infériorité, vous devez contacter un psychologue ou un psychothérapeute. La thérapie comprend plusieurs étapes importantes.

  • Analyse de la situation, qui aidera à comprendre les origines du complexe et à comprendre les circonstances qui ont provoqué la fixation de comportements et d'attitudes défectueux.
  • L’acceptation de soi-même, qui inclut la capacité de tolérer ses propres faiblesses, de ne pas les nier.
  • Le développement des talents vous aidera à vous traiter mieux et plus objectivement. Le sport y contribue avant tout, car le succès de son travail sur son propre corps est évalué en fonction de critères objectifs.
  • La capacité de percevoir la critique, le refus du perfectionnisme. Cela vous permet de neutraliser l’installation: "Ne pas agir, pour ne pas se tromper."

Pour réussir davantage, il est également important de comprendre que surmonter le complexe d'infériorité n'est qu'une tâche sur laquelle vous pouvez et devez travailler.

Cet article est publié uniquement à des fins éducatives et ne constitue pas un document scientifique ni un avis médical professionnel.

Qu'est-ce qu'un complexe d'infériorité et comment s'en débarrasser?

Bonne journée, chers lecteurs. Aujourd'hui, nous examinons ce qui constitue un concept complexe d'infériorité. Vous saurez pour quelles raisons il se développe, par quelles manifestations il se caractérise. Vous découvrirez quelle est cette affection chez des personnes de sexe différent et des enfants. Découvrez quelles méthodes de lutte existent.

Selon Freud

Ce concept a été introduit par Carl Jung. Freud a apporté plusieurs types de ce complexe, certains d'entre eux sont toujours considérés comme pertinents.

  1. Génie non reconnu. Personnalité, qui a une estime de soi exagérée. Une telle personne n'est pas capable d'accepter le fait qu'elle doit obéir à quelqu'un.
  2. Caïn. Manifesté par l'envie d'un frère plus âgé par rapport à un autre, surtout observé chez les adolescents.
  3. Polycrates Cela se manifeste par un sentiment d'anxiété, la crainte qu'une ligne noire suive la ligne blanche. Une personne craint qu'un paiement pour une vie tranquille vienne bientôt.
  4. Marilyn Monroe. La présence d'une faible estime de soi, un sentiment de confiance en soi uniquement dans les moments d'intimité sexuelle, en particulier lors de changements fréquents de partenaires sexuels.
  5. Jonas. Peur de quelque chose de bien, une personne pense qu’elle n’est pas digne d’être heureuse et de réussir.
  6. Napoléon L’émergence d’un fort sentiment d’intention chez les hommes de petite taille.

Pourquoi

Regardons les raisons qui affectent la formation d'un complexe d'infériorité.

  1. Impact négatif de la société. Il y a des individus qui s'affirment aux dépens d'individus plus faibles. Ces victimes développent un tel complexe.
  2. Erreurs parentales. Il y a soit une hyper-soins, le bébé grandit, n'ayant pas la possibilité de devenir une personne indépendante, soit l'absence totale de soins parentaux, l'enfant n'est pas sûr de lui-même.
  3. Malchance permanente. Quand la chance tourne autour d'une personne, il commence à croire que c'est à cause de son infériorité, surtout s'il y a des gens qui réussissent beaucoup mieux, à cause d'eux, la personne commence à devenir complexe.
  4. Déficiences physiques. L'infériorité peut se développer si vous ne souhaitez pas voir votre silhouette ou votre visage dans le miroir. Parfois, un problème artificiel se produit lorsque l'apparence est très attrayante. Mais il y a des cas où il y a vraiment un écart par rapport à la norme, une sorte de défaut physique.
  5. Critiques de proches. Lorsqu'une personne est capable de se distancer des exclamations mécontentes de l'extérieur, elle réagit brusquement aux opinions de ses proches et commence à croire en son impuissance.
  6. Auto-hypnose négative. Il y a des individus qui s'auto-vent, révélant des défauts dans la vie publique et privée. Même lorsque leur entourage essaie de prouver que l'individu a tort, il n'est toujours pas en mesure d'évaluer la situation avec sobriété.
  7. Problèmes de famille.
  8. La discrimination.
  9. Les échecs dans la vie intime. Les femmes après la naissance de l'enfant commencent à se considérer comme peu attrayantes, elles craignent que son mari ne les intéresse plus. Un homme, après avoir entendu la critique dans le sens de sa virilité, va acquérir un complexe d'infériorité.
  10. Trahison Blessure grave à un partenaire. Quand une personne se rend compte qu'une personne avec une meilleure apparence ou une plus grande richesse est choisie à sa place, elle commence à désespérer et une infériorité est produite.

Caractéristiques

  1. L'hostilité en miroir est la manifestation d'un complexe d'infériorité. Le plus souvent chez les filles, car elles sont très inquiètes à cause de leur apparence. Les hommes sont plus détendus sur cette question.
  2. Démonstratif Le comportement d'une telle personne indique qu'il se considère comme défectueux.
  3. Autocritique excessive. Une personne qui critique chacun de ses actes a la certitude qu’elle est inférieure.
  4. Diction des défauts.
  5. Comportement névrotique.
  6. La vigilance La personnalité peu confiante sera dans chaque acte ou mot des autres pour voir la prise. Il lui semble qu'ils murmurent derrière le dos, regardant de travers.
  7. Pas de foi en perspective. Une telle personne est sûre de ne pas pouvoir mener à bien cette tâche, que c'est trop difficile pour elle. Elle exprime ses doutes sur tous les cas.
  8. Le complexe est supérieur. Les personnes qui ont des problèmes évidents dans la vie, une psyché malade, essaient de souligner leur exclusivité.
  9. Intolérance des compliments. Une personne complexée ne fait pas l'éloge de sa propre manière, la traite comme une manifestation de pitié ou une moquerie de la dignité.

Chez les hommes

Beaucoup de filles pensent que les gars représentent l’image d’un homme fort qui n’a aucune faiblesse. Cependant, ce n'est pas le cas: un sentiment d'infériorité peut survenir même parmi les représentants masculins les plus puissants.

Regardons ce qui constitue un complexe d'infériorité chez les hommes.

  1. Boss complexe. La situation dans laquelle le garçon grandit, a des parents trop exigeants ou à côté de lui est une femme qui a été profondément humiliée par les hommes. Le jeune homme va essayer de remplir pleinement le rôle d'un homme fort.
  2. Hercule. C'est un syndrome à pics. C'est typique des situations où il y a une femme à côté d'un homme qui essaie de faire exécuter à son partenaire des actions inhabituelles, par exemple, nettoyer la maison, se laver, manger.
  3. Alexandra Un homme peut ressentir son infériorité à cause de la discrimination à l'égard des minorités sexuelles. Il est également formé d'hommes qui ont besoin de relations homosexuelles, mais qui ont peur d'être exposés, alors ils rejoignent les rangs des homophobes.
  4. Pouvoir masculin. Un représentant de l'homme peut commencer à développer des troubles graves dus à des attentes exagérées. Les problèmes de dysfonction érectile ne sont pas exclus.
  5. Don Juan. Un homme soulève sa libido à travers de nombreux romans qui se terminent par une séparation à son initiative.

En plus de ces complexes, d'autres peuvent se former, en fonction de l'agitation liée au vieillissement et de l'approche de la mort.

  1. Le roi david Un homme mûr tente de se ressourcer aux dépens de sa maîtresse et crée parfois une famille avec une jeune femme.
  2. Kotovsky. Lorsqu'un homme commence à montrer la calvitie, il a le sentiment que son pouvoir est perdu. Souvent, la méthode de lutte contre la chute des cheveux est le rasage.

Chez les femmes

Un complexe d'infériorité chez les femmes peut se manifester du fait de la présence d'un père impérieux, d'un mari oppresseur ou d'un frère exemplaire.

  • l'enfant observe à quel point le rôle social des parents diffère et commence à tirer ses propres conclusions;
  • essayer d’essayer l’image du membre principal de la famille, ayant mûri, réalise que c’est absurde;
  • comme elle est une femme, fait donc référence au sexe plus faible;
  • quand les hommes commenceront à apparaître à l'horizon, elle les traitera comme une mère envers son père, commencera à s'incliner devant eux.

Un mari despotique, qui est émotionnellement instable, détruit facilement la dignité de la femme:

  • un tel homme utilise constamment "des carottes et des bâtons", provoque un sentiment de culpabilité chez sa femme;
  • la femme devient victime;
  • après un certain temps, elle a besoin d'être punie;
  • après l'usage de la force, le mari commence à s'excuser ou fait un cadeau à sa femme.

Frère exemplaire Quand une famille a un fils et une fille, la fille commence à réagir brusquement, sentant la supériorité de son frère sur elle-même:

  • les garçons sont traités différemment, ils ne sont pas tenus pour responsables d'un pantalon souillé ou d'un genou cassé;
  • la fille est plus exigeante, arguant de ce genre;
  • avec le temps, on a le sentiment que les hommes sont supérieurs aux femmes.

Dans l'enfance

Les enfants développent souvent le doute de soi. Cependant, les parents qui ont une éducation adéquate peuvent aider à se débarrasser du complexe. Il est important de savoir exactement pourquoi cette maladie peut se développer chez les bébés.

  1. Le manque d'attention des parents, leur soutien réduit considérablement la confiance en soi. L'enfant ne peut pas révéler son potentiel, ce qui conduit à la formation d'un complexe. Lorsque les parents se soucient de leur bébé, celui-ci devient inférieur.
  2. La présence de défauts physiques. Cette raison est souvent typique des adolescents présentant un complexe d'infériorité. Toute la raison peut être une petite taille, une apparence peu attrayante, un dysfonctionnement d’un des membres, la cruauté de ses pairs.
  3. Hyper-parents. Pour cette raison, le bébé ne peut pas prendre de décision, il a peur de la responsabilité. Un tel modèle d'éducation peut également conduire à l'émergence d'une dépendance à l'alcool.

Conséquences possibles

Certaines personnes ont tendance à croire qu'il vaut mieux se sous-estimer que de croire aux perspectives possibles. Cependant, ils ne pensent pas au fait qu’ils contribuent au développement d’un complexe d’infériorité, et par la suite, aux conséquences possibles.

  1. Désintégration de la famille. Lorsqu'il y a des manifestations prononcées de ce complexe, cela peut nuire aux relations familiales. Une personne qui se considère comme une personne inutile ne sera pas heureuse dans le mariage.
  2. Solitude. Une personne qui n’a pas confiance en ses capacités se considère elle-même comme une non-entité et se referme souvent. Elle perd ses connaissances, ses amis, ne crée pas de nouvelles relations, oublie sa vie personnelle, perd le contact avec ses proches.
  3. Destruction de l'individu. Si l'individu ne s'aime pas, personne d'autre ne commencera à le traiter différemment. La recherche de failles, l'auto-blâme conduit au fait qu'une personne commence à traiter son état comme normal, cesse de grandir, en tant que personne.
  4. Suicide Lorsqu'il y a un traumatisme, une personne ne peut pas faire face à ses expériences et décider d'une telle étape.

Comment surmonter indépendamment le complexe

  1. Vous devez apprendre à percevoir les compliments qui vous sont adressés.
  2. Aimez-vous. Tenez-vous devant le miroir, regardez dans vos yeux, dites à quel point vous êtes magnifique.
  3. Commencez à évaluer judicieusement vos actions. Pour ce faire, vous pouvez créer un cahier spécial dans lequel vous devrez enregistrer vos réalisations quotidiennes.
  4. Sollicitez le soutien de vos proches. Laissez-les vous aider à identifier les meilleures qualités de votre personnalité, à suggérer ce dont vous pouvez vous débarrasser et comment vous comporter.
  5. Ouvrez de nouvelles perspectives, n’ayez pas peur de se faire ridiculiser à cause de vos tentatives, prenez des risques pour en faire plus.
  6. Travaillez sur votre image. Cela aidera à améliorer l'estime de soi.
  7. Essayez d'être d'humeur positive le plus souvent possible. Une telle personne s'intégrera facilement dans une nouvelle équipe.
  8. Essayez d'être plus en compagnie d'autres personnes, pas besoin de rester seul.
  9. Arrêtez de vous comparer à quelqu'un d'autre, souffrez parce que quelqu'un a tout, et vous pas. Mieux évaluer vos changements au fil du temps, vos propres améliorations.
  10. Faites du sport si la cause de l'infériorité est mauvaise. Vous pouvez vous inscrire à une piscine, jouer au tennis ou courir au stade, aller au gymnase.
  11. Travaillez sur votre discours. Excellente aide exercices devant un miroir.
  12. Choisissez correctement votre cercle social. Les bavards et les hypocrites ne feront qu'aggraver votre état. À proximité, il faut que les gens aient l’esprit positif et l’assurance.
  13. S'engager dans la culture et le développement de soi. Devenir une personne érudite.

Assistance psychologique

Lorsqu'il est impossible de surmonter le complexe par vous-même, il est temps de faire appel à un spécialiste qualifié.

  1. Thérapie familiale. Nécessaire dans une situation où les causes sont cachées dans l'enfance.
  2. Méthode d'emprunt d'identité. Capacité à affiner l'éloquence. On propose au patient de dialoguer avec un animal de compagnie ou avec un objet.
  3. Méthode du bouclier. Apprendre qu'il est nécessaire de dessiner un bouclier imaginaire à travers lequel se défendre contre les attaques négatives.
  4. Formation psychologique. Il est proposé de prendre un morceau de papier à diviser en deux. Dans le premier état, vos traits positifs, dans le second - ceux négatifs. Après cela, le problème formé sera annoncé et une feuille de papier sera coupée en deux. La partie sur laquelle tous les inconvénients sont indiqués sera déchirée en morceaux. Et la deuxième partie, avec des caractéristiques positives, devrait toujours être visible.

Vous savez maintenant comment vous débarrasser d'un complexe d'infériorité. Si vous remarquez les manifestations caractéristiques de cette maladie, vous devez alors essayer de surmonter ce problème vous-même. Si la situation ne peut pas être corrigée, il est nécessaire de faire appel à un spécialiste qualifié. Un psychologue aidera à traiter les causes de ce qui se passe et trouvera des solutions.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie