La névrose hystérique (hystérie) peut se manifester par une variété de troubles fonctionnels mentaux, neurologiques et somatiques dans le contexte d'une suggestibilité accrue.

L'hystérie tire son nom du mot grec "hystera", qui signifie utérus. Le fait est que les symptômes de la névrose hystérique se produisent plus souvent chez les femmes. Les anciens médecins grecs pensaient que les manifestations de l'hystérie étaient associées à un dysfonctionnement de l'utérus.

Causes de désordre

Certaines personnes sont sujettes à une hystérie. Parmi eux se trouvent des personnes souffrant de psychopathie hystérique. Cependant, ce n'est pas le seul trouble de la personnalité contre lequel des réactions hystériques peuvent apparaître. Ils peuvent être formés chez des personnes atteintes de psychopathie schizoïde, avec une psychopathie excitable, parmi des personnalités narcissiques.

Les personnes dont la psyché est immature sont sujettes à des réactions hystériques: elles se distinguent par une suggestibilité accrue, un manque de jugement, une impressionnabilité, une légère excitabilité, des différences émotionnelles et l’égocentrisme.

Freud pensait que le développement de l'hystérie reposait sur deux facteurs: un traumatisme mental durant la période de la petite enfance et des complexes sexuels. Du point de vue du célèbre Freud, les germes de nos problèmes d'adultes sont inhérents à l'enfance et l'hystérie ne fait pas exception à la règle.

Le tableau clinique de la maladie

L'hystérie est également appelée «le grand simulateur», car elle peut se manifester par une variété de symptômes et les déviations graves du travail des organes internes, qui pourraient être confirmées par des examens de laboratoire ou des instruments, sont absentes.

Il existe 3 groupes de symptômes de la névrose hystérique: les troubles moteurs (moteur), sensibles (sensoriels) et les fonctions végétatives qui imitent des maladies somatiques ou neurologiques. Les symptômes végétatifs observés dans l'hystérie sont des troubles somatoformes.

Troubles du mouvement dans l'hystérie

L'hystérie peut se manifester par une déficience motrice sous forme de paralysie partielle ou complète des membres, d'altération de la coordination, d'incapacité de se déplacer de manière autonome tout en maintenant tous les mouvements dans le lit. Dans l'hystérie, la voix peut disparaître, sa sonorité peut être perdue pendant que le chuchotement est préservé, le discours peut devenir inarticulé, incompréhensible. Il peut y avoir du bégaiement, de la difficulté à prononcer des mots individuels, des difficultés à parler.

Diverses contractions musculaires involontaires (tics), des tremblements rugueux et rythmés de la tête et des membres, aggravés par la fixation de l'attention, peuvent également se produire. Certains patients se plaignent du tressage de leurs jambes ou de la lourdeur qui les anime en marchant. Avec agitation, au lieu de la paralysie, une faiblesse des bras et des jambes peut apparaître.

La zone de paralysie qui survient lors de maladies neurologiques dépend toujours de la localisation des lésions cérébrales. De plus, avec le temps, avec la paralysie neurologique, il y a des signes de troubles circulatoires dans les zones paralysées du corps. Dans la paralysie hystérique, il n'y a pas de relation entre la zone lésée du membre et l'emplacement d'un foyer spécifique dans le système nerveux central.

Si la névrose hystérique est accompagnée de l'apparition d'une paralysie, le tableau clinique sera quelque peu différent. Dans cette pathologie, le plus souvent, la déficience motrice s'étend au membre entier ou est strictement limitée à la ligne articulaire (par exemple, jambe à genou, bras à coude) et les signes de perturbation trophique sont absents.

La gravité des mouvements involontaires (hyperkinésie) est étroitement liée à l'état émotionnel d'une personne. Lors de situations stressantes, ils peuvent être prononcés et dans un état calme, ils peuvent passer. Ils peuvent également s’affaiblir ou disparaître complètement lors du changement d’attention du patient. L'hyperkinésie peut changer de nature par rapport aux nouvelles informations reçues (par type d'imitation).

Ajustement hystérique

L'hystérie peut provoquer des convulsions. En réponse à un stress psychologique au cours de la névrose hystérique, des phénomènes convulsifs généralisés ressemblant à une crise d'épilepsie peuvent se développer.

Contrairement aux crises d'épilepsie, les crises convulsives avec névrose hystérique surviennent toujours lorsqu'il y a des «spectateurs», qu'une personne tombe au sol «avec succès», sans être blessée, la démonstration est l'une des principales caractéristiques de l'hystérie.

Une crise hystérique est accompagnée d'un rétrécissement de la conscience, de telle sorte qu'une personne ne comprend pas du tout ce qui lui arrive, où elle se trouve, et ce qui s'est passé pendant la crise, comme c'est le cas avec les crises d'épilepsie, ne se produit jamais.

Contrairement aux crises d'épilepsie, lors d'une crise hystérique, il n'y a jamais de miction involontaire, de morsure de la langue, de blessures graves, de réaction pupillaire à la lumière.

Déficience sensible

L'hystérie peut être accompagnée d'une déficience sensorielle. Les troubles de sensibilité suivants sont le plus souvent observés:

  • perte complète de sensibilité (anesthésie);
  • diminution de la sensibilité (hypesthésie);
  • augmenté (hyperesthésie);
  • douleur dans diverses parties du corps et des organes.

La névrose hystérique se manifeste le plus souvent par une anesthésie (manque de sensibilité) ou une hypoesthésie (diminution de la sensibilité) sous forme de chaussettes (la zone touchée est la zone du pied dans laquelle les chaussettes sont habituellement portées), gants, gilets, ceintures, moitié du visage.

La névrose hystérique, en plus de la perte de sensibilité ou de la douleur, peut se manifester par une perte de la fonction des organes des sens - surdité ou cécité. Très souvent, avec l'hystérie, il y a un rétrécissement des champs visuels, une perversion de la perception des couleurs. Cependant, même un rétrécissement marqué de la vision n'empêche pas ces patients de naviguer dans l'espace.

Troubles végétatifs

En plus de tout ce qui précède, l'hystérie peut se manifester par des troubles végétatifs: il existe de nombreuses plaintes somatiques. Les signes végétatifs d'hystérie les plus courants sont les troubles du tractus gastro-intestinal (nausées, vomissements, douleurs, éructations, sensation de transfusion dans l'abdomen) et les sensations cutanées (brûlures, démangeaisons, engourdissements). Les troubles végétatifs peuvent se manifester par des vertiges, des évanouissements, des palpitations cardiaques.

Signes distinctifs et évolution du trouble

L’apparition et le développement ultérieur des symptômes de la maladie sont toujours étroitement liés à des événements désagréables de la vie, des conflits, mais les patients eux-mêmes nient ce lien. L’incapacité de convaincre les médecins et les proches de la gravité de leur maladie, la nécessité de procéder à des examens et à des traitements plus poussés provoquent l’apparition d’un comportement démonstratif visant à attirer l’attention des autres sur leur personnalité. D'où l'apparition d'évanouissements, de convulsions, de vertiges.

L'hystérie n'est pas un trouble mental dans lequel un groupe de handicaps est indiqué. Cependant, de nombreux patients espèrent toujours un soutien social et décrivent donc très clairement le fardeau de leur état mental et physique, bien qu'aucune preuve objective de cela ne soit déterminée.

Les réactions hystériques dues aux effets psychogènes peuvent être de courte durée et disparaître spontanément, sans traitement concomitant. Chez certains patients, les symptômes de névrose hystérique peuvent persister plusieurs années.

Traitement et prévention

Le traitement médicamenteux de la névrose hystérique est assuré par des tranquillisants (diazépam, phénazépam), prescrits à petites doses et en cycles courts.

Si les symptômes de l'hystérie se prolongent, dans ce cas, les tranquillisants sont associés à des neuroleptiques qui ont un effet correctif sur le comportement humain (neuleptila, eglonil, chlorprotixène).

Franchement, l'hystérie est très difficile à traiter, car le problème ne réside pas tant dans la présence de pathologies graves que dans les caractéristiques personnelles, dans le besoin humain d'être au centre de l'attention.

La psychothérapie devrait être au centre du traitement et de la prévention de l'hystérie. Au cours des séances, le médecin cherchera en douceur à savoir quels événements ont provoqué l'apparition de symptômes de névrose hystérique, l'exacerbation du trouble de la personnalité existant, aideront le patient à comprendre les problèmes existants dans son environnement social. Cependant, la thérapie doit être à long terme, il n'est pas nécessaire de compter sur des résultats rapides.

Névrose hystérique

La névrose hystérique est une forme grave de violation de la psyché humaine. Les manifestations de déviations peuvent être associées aux souhaits de l'individu d'attirer l'attention des autres. De tels troubles surviennent souvent chez des individus émotionnellement instables, un changement de situation peut provoquer une réaction violente chez eux. Les personnes émotionnellement instables sont plus impressionnables, faciles à suggérer et difficiles à supporter à la fois dans des situations de conflit positives et négatives. L'hystérie se manifeste souvent chez les enfants dont les parents sont mentalement vulnérables. Les médecins soutiennent que la névrose hystérique chez les femmes se manifeste beaucoup plus souvent que chez les hommes.

Causes de manifestation

L'hystérie est plus souvent observée chez les personnes mentalement instables, souvent dans des situations de conflit et de stress. Le dernier rôle n’est pas joué par la situation quotidienne dans laquelle une personne vit au quotidien et par son état de santé général.

Le développement de la névrose peut affecter:

  • maladies somatiques;
  • traumatisme psychologique;
  • blessure physique grave;
  • conflits prolongés dans la famille ou au travail;
  • consommation à long terme de boissons alcoolisées en quantités importantes;
  • prendre des drogues;
  • utilisation de sédatifs forts et de tranquillisants.

L'hystérie se manifeste souvent chez des personnes présentant un caractère hystérique caractérisé par les caractéristiques suivantes:

  • susceptibilité excessive;
  • égoïsme;
  • narcissisme;
  • l'infantilisme;
  • égocentrisme.

Un individu au caractère hystérique attribue souvent à ses proches et à son entourage ses échecs, ses erreurs et ses problèmes, tout en se dégageant de toute responsabilité. Ces personnes «recherchent souvent un problème là où il n'y en a pas» et cela devient une raison pour une montée d'émotions négatives ou positives. Ils trouvent un motif d'excitation et amènent les autres à attirer l'attention sur eux-mêmes.

Il est à noter que cette pathologie peut se manifester chez toute personne, quel que soit son type psychique. Les conditions préalables à son apparition créent souvent des blessures psychologiques et physiques. Ils conduisent à une rupture des mécanismes mentaux qui assurent la stabilité émotionnelle d'une personne.

La liste des causes de névrose hystérique chez les femmes est la suivante:

  • hyper-responsabilité (une femme se fixe des objectifs inaccessibles, assume la responsabilité de fournir une famille);
  • anxiété accrue (excitation constante pour les êtres chers);
  • traumatisme psychologique;
  • problèmes domestiques;
  • blessure physique (par exemple, handicap).

La maladie se manifeste souvent chez les personnes atteintes de trouble schizoïde. Les femmes sont sujettes à l'hystérie pendant les périodes de violence hormonale:

  • la puberté;
  • période post-partum;
  • la ménopause.

Chez les patients présentant un psychisme faible, une névrose hystérique peut être provoquée par le moindre stress.

Causes de manifestation chez les enfants

Les raisons du développement d'une affection neurasthénique chez un enfant peuvent être différentes. Dans la plupart des cas, le développement de l'hystérie est affecté par:

  • changements dans le mode de vie habituel (déplacements, changement d'école);
  • visiter l'équipe d'enfants (ce moment peut être critique si l'enfant est envoyé dans un établissement d'éducation préscolaire à un âge avancé (5-6 ans), les psychologues rapportent que l'âge optimal est de 3-4 ans);
  • divorce des parents;
  • la naissance d'un deuxième enfant (le bébé peut être excessivement jaloux);
  • peur soudaine;
  • exercice excessif;
  • environnement émotionnel défavorable à la maison.

L'influence sur le développement de la pathologie chez l'enfant peut entraîner des blessures lors de l'accouchement. Chez les jeunes enfants, la manifestation de symptômes de névrose allergique peut être associée à une hypoxie. Pas moins sur l'état émotionnel de l'enfant affecte le comportement des parents. Quand un enfant est constamment seul, les parents ne trouvent pas de temps libre pour communiquer avec lui, l'hystérie est sa méthode pour attirer l'attention. Le risque de développer une névrose est également présent chez un enfant vivant dans une famille socialement prospère - la maladie peut se manifester à la suite d'une peur grave.

Les experts affirment qu'en présence de facteurs prédisposant au développement de la névrose hystérique chez le bébé (par exemple, la naissance difficile de la mère), il est nécessaire de recourir à des méthodes de prévention de cette maladie. L’état du bébé doit être surveillé par un neurologue, dont l’inspection de routine doit être effectuée au moins une fois par an.
Comment se manifeste la névrose hystérique?

La névrose hystérique se développe dans la plupart des cas par étapes. Au début, des crises hystériques surviennent, un symptôme est un rire déraisonnable. De telles attaques commencent et se terminent soudainement.

À ce stade, une personne peut remarquer une détérioration du bien-être:

  • augmentation du rythme cardiaque;
  • hypertension artérielle;
  • maux de tête;
  • douleur dans le coeur;
  • sensation de coma dans la gorge;
  • manque d'air;
  • convulsions.

Au moment d'une crise convulsive, un rire ou des pleurs peuvent se manifester, pendant cette période, une personne ne contrôle pas ses actes, elle peut déchirer ses vêtements. Le visage d’une personne à ce stade peut être pâle et rouge. Le patient se souvient souvent du moment de la crise.

L'hystérie a pour caractéristique de progresser systématiquement. À mesure que le processus se développe, les dysfonctionnements des organes de la sensibilité se manifestent et la perception visuelle et sonore se détériore. La cécité hystérique peut être à la fois unilatérale et bilatérale. Aux stades avancés du développement de la pathologie, des dysfonctionnements dans le fonctionnement des organes internes sont notés et un trouble de la parole est possible.

Troubles du mouvement

La déficience motrice et la coordination des mouvements peuvent se traduire par une paralysie complète ou partielle des bras et des jambes. Dans certains cas, le patient ne peut pas se déplacer indépendamment. En conjonction avec une déficience motrice, des troubles de la parole peuvent survenir. La voix de l'individu peut perdre de la sonorité, alors que la fonction de la parole au niveau du chuchotage est préservée. Des contractions aiguës de la tête peuvent provoquer une faiblesse ou une faiblesse des jambes et des bras.

Il est à noter que l'emplacement de la manifestation de la paralysie dépend de la partie du cerveau endommagée. Au fur et à mesure du développement de la pathologie, il se produit une perturbation de la circulation sanguine dans les membres affectés. La paralysie peut couvrir tout le membre ou se limiter à l'articulation.

Troubles végétatifs

Les patients se plaignent souvent de manifestations somatiques. Dans la plupart des cas, il existe des manifestations d'un caractère négatif du fonctionnement du tractus gastro-intestinal:

  • sensations de bouillonnement dans l'estomac;
  • vomissements;
  • des nausées;
  • maux d'estomac;
  • éructations;
  • douleur abdominale.

Les troubles du système végétatif se manifestent souvent par des vertiges, des évanouissements.

Ajustement hystérique

En réponse à l'effet psychologique de la névrose hystérique, des convulsions peuvent apparaître sous la forme de crises d'épilepsie. Une particularité est que le patient, comme si l'acteur sur la scène tombe toujours de manière démonstrative au sol uniquement avec le public, et bien sûr, il ne se blesse jamais. Ceci est lié à la particularité des patients qui pensent, ils veulent attirer l'attention sur leur personne.

À ce stade, un assombrissement de la conscience peut se produire, mais il est impossible de dire qu'une personne ne comprend pas et ne réalise rien. Avec une crise hystérique, il n'y a pas de miction involontaire, le patient ne se blesse pas, la réaction des pupilles à la lumière demeure.

Troubles sensoriels

Dans la névrose hystérique, les troubles sensoriels se manifestent par une perte totale de sensibilité et encore moins par une augmentation de la sensibilité. Il peut n'y avoir aucune sensibilité des paumes, des pieds, des doigts. Il n'est pas exclu un engourdissement unilatéral du visage. L'hystérie chez les femmes se manifeste par des douleurs au dos, à la tête et aux articulations. Les perturbations dangereuses sont la perte de la vue, de l'audition et de l'odorat. Les violations de la transmission des couleurs et de leur visualisation, le rétrécissement des champs de vision ne sont pas exclus.

Mesures de diagnostic

Pour la décision du diagnostic de laboratoire et des examens instrumentaux ne sont généralement pas nécessaires. Un neurologue lors d’un examen primaire peut poser un diagnostic, car les principaux symptômes sont souvent assez prononcés. Des méthodes d’examen supplémentaires sont associées si le médecin soupçonne une autre pathologie présente.

La névrose hystérique a souvent des symptômes prononcés, mais avant de commencer le traitement, un patient doit être examiné. Certains symptômes, tels que la paralysie et les tremblements des doigts, peuvent indiquer d'autres maladies psychiatriques. L'auto-traitement dans ce cas ne donne pas le résultat, un recours à un spécialiste est simplement nécessaire.

La tâche principale d'un spécialiste est d'identifier la cause des troubles sensoriels et mentaux, qui se manifestent souvent dans le comportement du patient. Pour ce faire, utilisez les méthodes de diagnostic disponibles:

  • imagerie par résonance magnétique;
  • tomodensitométrie de la colonne vertébrale;
  • rhéoencéphalographie;
  • électromyographie;
  • Échographie des vaisseaux du cou.

Après avoir examiné les résultats des examens, le neurologue peut recommander de consulter d'autres spécialistes étroitement ciblés, tels qu'un épileptologue ou un neurochirurgien.

Traitement de pathologie

Le traitement de la névrose hystérique est plus souvent effectué en ambulatoire. L'objectif principal est de créer pour la récupération du patient un environnement psychologique favorable. Avec la névrose hystérique, une méthode d’ergothérapie est souvent pratiquée. Un travail socialement utile aide à socialiser une personne, à la distraire des symptômes de la maladie. Si le patient présente des manifestations sous forme de convulsions et de paralysie, des médicaments sont prescrits pour soulager une crise. Selon le degré d'excitabilité, des sédatifs sont choisis, qui peuvent être des tranquillisants ou des sédatifs naturels tels que la valériane.

Faites attention à la sélection de médicaments fortifiants, souvent prescrits de somnifères. Choisissez un complexe de vitamines. Recommander à visiter un psychothérapeute.

Il convient de noter que si le traitement est choisi, il est vrai que le pronostic pour un rétablissement complet est favorable. Le risque de récidive chez les jeunes patients est minimisé.

Prévention

Certaines mesures pour prévenir la manifestation de la névrose hystérique n’existent pas. Les statistiques dans ce cas sont effrayantes, plus de 10% de la population a plus ou moins ressenti la manifestation de la maladie sur elle-même.

Afin de réduire le risque de névrose, il est nécessaire de:

  1. Évitez les situations stressantes.
  2. Apprenez à regarder la vie de manière positive.
  3. Il est judicieux de comparer les désirs et les opportunités.
  4. Avoir un passe-temps.
  5. Vivre dans un environnement psychologique confortable.
  6. Contrôler les émotions.

La responsabilité de la prévention de la névrose chez les enfants incombe aux parents. Aux premiers signes de la manifestation d'une pathologie, il est nécessaire de montrer l'enfant à un spécialiste.

La névrose hystérique est une maladie assez difficile, le soutien du patient requiert avant tout le soutien de parents.

Symptômes et traitement de l'hystérie chez les femmes

L'hystérie chez les femmes, dont les symptômes sont visibles même à l'œil nu, est une conséquence du fait que beaucoup de femmes ont cessé de faire face à un stress émotionnel trop actif.

Causes de l'hystérie féminine

Les raisons qui ont conduit à cette maladie comprennent les facteurs suivants:

  1. Tempérament et psychopathe. L'hystérie est caractéristique des personnes ayant un comportement plus actif, avec des différences de comportement émotionnelles marquées.
  2. Perturbations dans le fond hormonal. Le comportement d'une femme est étroitement lié aux particularités de son corps, en particulier à une violation de la sphère hormonale. Si ce système échoue, l'hystérie peut survenir à la suite de cette violation.
  3. Changements brusques des conditions de vie. Lorsque la vie change soudainement, tout le monde n'est pas capable de s'adapter rapidement au changement. Un fort stress, des sentiments, des sautes d'humeur émotionnelles conduisent à des crises hystériques.
  4. Les raisons identifiées par Freud. La théorie de Z. Freud considère l'hystérie comme une manifestation de désirs supprimés dès les premières années de la vie et cachés d'eux-mêmes dans des situations problématiques. Grâce à cette théorie, il est possible d'expliquer les troubles temporairement liés aux accès d'hystérie: surdité, perte de vision, capacité de navigation dans l'espace.

Pour que la maladie apparaisse, il faut combiner plusieurs facteurs simultanément ou pendant une certaine période.

Seul un expert peut diagnostiquer l'hystérie en s'appuyant sur des tests et des analyses spécifiques.

Symptômes de l'hystérie chez les femmes

La symptomatologie de la maladie se manifeste clairement et clairement - le comportement des patients stressés est très différent de la façon dont ils se comportent tous les jours. Les définitions les plus correctes utilisées pour décrire les actions de telles personnes au moment de l'attaque sont la théâtralité et l'expressivité.

Symptômes communs

La psychose hystérique, ou hystérie, présente les caractéristiques suivantes:

  • l'humeur change rapidement et de manière imprévisible;
  • il y a une susceptibilité accrue;
  • la femme a un comportement intrinsèquement provocant, parfois choquant;
  • les vêtements, la coiffure et le maquillage deviennent trop importants;
  • il y a des troubles du sommeil, se manifestant sous forme de rêves éclatants, des cauchemars sont possibles.

Troubles sévères

Dans les formes sévères de la maladie chez les patients présentant des attaques hystériques, une crise peut ressembler à une raideur, une immersion dans un état de peur pathologique, une apparition de paralysie des membres. Pour certaines personnes qui ont une forte auto-suggestibilité, il y a une perturbation du travail des organes de la vue, de l'audition, de l'odorat et du goût, ainsi qu'une perte de sensation de la peau.

Certains patients souffrent de crises convulsives accompagnées d'hallucinations. Pour certaines personnes en état d'attaque, l'immersion dans un état de conscience au crépuscule est caractéristique, ce qui s'accompagne de troubles mentaux non caractéristiques du patient dans une vie normale.

L'hystérie qui se développe chez les patients dès le début de leur vie est en cours. Le système nerveux, affaibli par la maladie, subit un stress psychologique insupportable. En conséquence, les symptômes douloureux qui en résultent, enracinés dans le comportement des patients, deviennent une réaction naturelle du malade au monde qui l’entoure. Pour beaucoup, une fantaisie débridée et une duperie pathologique se développent et il existe des signes de despotisme dans le comportement.

Différences d'une crise d'épilepsie

Les crises hystériques doivent être distinguées des crises épileptiques. Pour les crises d'épilepsie, la présence de témoins n'est pas nécessaire - ils peuvent dépasser le patient même pendant son sommeil. La durée de l'attaque est courte - jusqu'à 2 minutes. À ce stade, les patients peuvent observer des contractions rythmiques des muscles du visage, une forte compression des pouces dans les poings.

En cas d'attaque, il peut y avoir miction et selles, la langue du patient risque de couler. Après l'attaque, la victime a sommeil, il lui est difficile de retrouver son état habituel.

Les crises hystériques se distinguent par leur théâtralité: elles ont besoin de témoins. Ils durent jusqu'à plusieurs heures. Les mouvements des patients sont conçus pour se nuire spécifiquement ou pour donner l’impression qu’ils veulent se faire du mal.

Pour les convulsions sévères, un «arc hystérique» est caractéristique, lorsque les patients sont pliés, ne s’appuyant que sur l’arrière de la tête et les talons. Les patients passent souvent de cette posture à jouer des performances complètes afin de démontrer leur horreur, leur souffrance ou leur colère.

Traitement de l'hystérie chez les femmes

Le traitement de la névrose hystérique chez la femme consiste à stabiliser l’état mental et à corriger globalement la psyché. Pour cela, un psychologue ou un psychothérapeute prescrit une cure de psychothérapie sans accorder une influence excessive aux plaintes du patient. À ce stade de la maladie, aucune femme n'admet qu'elle souffre de problèmes de santé évidents et, souvent, de telles patientes adressent même des plaintes à leur médecin.

Le traitement peut être effectué à la maison et dans les cas graves - à l'hôpital.

En tant que traitement médical prescrivant des agents fortifiants, et avec une excitabilité accrue, des médicaments prescrits basés sur des herbes médicinales - agripaume, la valériane. Parfois, les tranquillisants sont prescrits aux patients à petites doses et pour de courtes périodes. En cas d'insomnie prolongée, on prescrit aux patients un cours de somnifères.

Pronostic et prévention

La névrose hystérique chez les femmes est facilement guérie grâce à une détection rapide de la maladie. Cependant, si des facteurs externes influencent en permanence l'état psychologique de la personnalité du patient, ces personnes ont besoin d'une prévention constante de la maladie et de l'attention de personnes proches.

La prévention de la névrose hystérique implique le renforcement du système nerveux, jusqu’à sa préparation au surmenage naturel. Ceci est important pour les personnes dont le domaine d'activité comprend un stress émotionnel constant, ainsi que pour les enfants dont le système nerveux n'est pas encore complètement formé.

Il est important de limiter les personnes souffrant de cette maladie en raison d'une manifestation excessive de fantasmes. Il est préférable d’attirer l’attention des patients en convalescence sur des formes de loisirs actifs mais sûrs, tels que le sport. Les femmes doivent retourner dans leur milieu de vie habituel, où il est possible de se détendre dans une atmosphère détendue, le cas échéant. Les personnes vivant à côté de patients ne doivent pas se laisser aller à leurs caprices, mais aussi en prendre soin inutilement, faute de quoi les patients commenceront facilement à manipuler leur environnement pour atteindre leurs objectifs.

Un aspect important pour la guérison des femmes malades est une nutrition appropriée, où il existe toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires pour renforcer le système nerveux.

Les femmes qui ont souffert de crises hystériques devraient être plus attentives à leur santé psychologique. Seul l'auto-suivi de votre état garantit la guérison complète de cette maladie.

Manifestations de névrose hystérique et de traitement chez les femmes et les hommes

La névrose hystérique est un trouble mental dont le développement s'accompagne de troubles autonomes et d'un comportement affectif. Ce problème est plus souvent diagnostiqué chez les femmes. Lorsque les symptômes de l'hystérie se manifestent sous la forme du désir de l'individu d'attirer l'attention des autres. Cependant, il peut y avoir d'autres troubles associés au travail des organes internes et du système nerveux, incl. cerveau: paralysie, cécité et autres maladies.

La personnalité devient hystérique sous l’influence de nombreux facteurs. Parmi eux, les conditions dans lesquelles une personne est formée ont la plus grande influence sur le développement de la névrose. L'hystérie chez les femmes et les hommes est traitée au moyen d'un ensemble de mesures visant à renforcer les systèmes nerveux et immunitaire, ainsi qu'à éliminer les symptômes associés.

Hystérie chez les femmes et les hommes

Les symptômes de l'hystérie sont principalement diagnostiqués chez les personnes atteintes d'un psychisme instable. Chez ces personnes, toute situation ne correspondant pas aux paramètres internes et toute modification de la réalité environnante provoquent une réaction violente.

La psyché instable rend les gens facilement suggestibles et impressionnables. De plus, de telles violations provoquent une tendance au narcissisme.

En conséquence, l'hystérie chez les patients, sans distinction de sexe et d'âge, se manifeste par un désir obsessionnel d'attirer l'attention. Pour cette raison, les jonquilles manipulent souvent leur propre environnement pour atteindre les objectifs souhaités. En outre, l'hystérie est caractérisée par:

  • théâtralité, comportement démonstratif;
  • l'égocentrisme;
  • le désir de prendre une position de leader dans toute société;
  • haute estime de soi;
  • sociabilité excessive;
  • fantasmant, à cause de ce qu’une personne ment souvent.

Ce trouble mental provoque également le développement d'un trouble tel que le mutisme hystérique. Cette condition est caractérisée par un manque de parole ou le désir de prononcer les mots. Le mutisme est le plus souvent diagnostiqué chez les femmes en raison de sa sensibilité et de sa suspicion particulières.

L'hystérie se développe comme une forme héréditaire de déficience mentale ou sous l'influence de facteurs externes ou internes. Et c'est ce dernier qui provoque souvent le désordre.

Le développement de la névrose hystérique se produit sous l’influence des facteurs suivants:

  • surmenage physique;
  • stress chronique;
  • blessures fréquentes;
  • état dépressif;
  • consommation prolongée de boissons alcoolisées;
  • consommation incontrôlée de somnifères et d’autres drogues psychotropes.

De plus, les causes de névrose hystérique sont causées par des pathologies congénitales ou acquises du système nerveux. En même temps, l'environnement joue un rôle dominant dans la formation d'un trouble mental. Une condition importante pour l’émergence de l’hystérie est considérée comme une éducation inappropriée. Une fois élevés, un comportement démonstratif et une haute estime de soi sont cultivés et encouragés chez l’enfant.

Formes et symptômes chez les femmes

Le diagnostic "d'hystérie" dans la pratique médicale moderne n'est pas posé. Ce terme fait référence à plusieurs formes de désordre mental:

  • hystérie dérangeante;
  • troubles de conversion (dissociatifs);
  • troubles somatoformes;
  • trouble de la personnalité hystérique (HDI).

Une femme est principalement diagnostiquée avec les deux premiers types de névrose hystérique. Pour les hommes, principalement caractérisé par un trouble de la personnalité hystérique, qui est généralement attribué à une maladie distincte.

La névrose hystérique chez les femmes se manifeste plus souvent sous la forme de crises. Provoquer ce dernier peut:

  • le refus d'autrui de donner suite à une demande;
  • attention insuffisante (selon le patient) de l'environnement;
  • paroles désagréables;
  • manque prolongé d'intimité;
  • déséquilibre hormonal;
  • la jalousie
  • très fatigué

Les causes des troubles mentaux résident souvent dans l'incapacité des femmes à se réaliser de manière professionnelle. Par conséquent, les crises fréquentes se produisent chez les femmes au foyer.

Symptômes communs

La crise hystérique se caractérise par les symptômes suivants:

  1. Cris, accusations et menaces.
  2. Fort pleure. Il n'y a pas de larmes.
  3. Répétition des mêmes mots ou expressions.
  4. Mouvement chaotique des membres. Les patients serrent les dents, se tordent les mains et effectuent d’autres actions inappropriées. Dans ce mouvement accompagné de convulsions.
  5. Chutes. Une femme par cette action manipule l'environnement. La chute est effectuée délibérément, de sorte que frapper le sol ne blesse pas le patient.

Au fond d'une crise hystérique, des perturbations végétatives se produisent. Cette condition se manifeste par les symptômes suivants:

  • hypertension artérielle, maux de tête;
  • palpitations cardiaques;
  • nausée, douleur abdominale;
  • l'envie de vomir;
  • refus de manger;
  • spasme laryngé (suffocation);
  • l'apparition d'une "boule" dans la gorge (la condition est appelée un globe hystérique).

Les crises d'hystérie ne causent pas réellement un dysfonctionnement des organes internes et ne provoquent pas de changements pathologiques dans leur travail. Cependant, le patient «convainc» son propre corps que de telles violations ont eu lieu. Par conséquent, les sensations qu’une femme éprouve au cours d’une crise hystérique lui sont réelles.

Troubles sévères

Les violations de conversion sont plus graves. Avec ce type de trouble, les patients présentent souvent une paralysie partielle et complète des membres et des muscles de la langue. La saisie hystérique est accompagnée de:

  • incapacité à prononcer des mots;
  • évanouissement;
  • se tordre les mains;
  • souffle abattu.

De plus, ces actions sont démonstratives. Ainsi, le patient cherche à attirer l'attention.

Si l'environnement parvient à détourner la personne hystérique vers un objet extérieur, ces symptômes disparaissent ou disparaissent.

Au cours des crises, une personne se plaint d'une diminution ou d'une augmentation des sensations sensorielles. Pendant cette période, un engourdissement de certaines parties du corps et des douleurs locales sont caractéristiques.

L'hystérie provoque souvent une surdité soudaine ou la cécité. Il est également possible de développer un daltonisme temporaire. Cependant, cela conserve la possibilité de naviguer dans l'espace.

Les crises hystériques sont parfois accompagnées d'exacerbations de diverses pathologies. Les patients reçoivent des plaintes d'appendicite aggravée, d'asthme bronchique, de prurit, de maladie du cerveau (se manifestant par des vertiges).

Différences d'une crise d'épilepsie

Dans les cas extrêmes, l'hystérie est une crise d'épilepsie provoquée par l'influence négative de l'environnement extérieur: querelles, mauvaises nouvelles, etc. Cette condition est précédée de vertiges et d’autres symptômes indiquant un trouble mental.

La crise commence lorsque le patient tombe au sol, pliant le corps en arc de cercle. En même temps, il montre violemment des émotions: pleurer, crier, rire. En même temps, l'état des pupilles reste normal, la conscience reste. Le teint dans l'hystérie devient rouge ou pâle.

Une crise d'épilepsie se caractérise par les symptômes suivants:

  • écume de la bouche;
  • le visage est violet-bleuâtre;
  • évanouissement;
  • mordre la langue;
  • se frapper la tête contre le sol;
  • miction ou selles involontaires;
  • aucune réaction des pupilles à la lumière;
  • sommeil profond juste après la crise.

Dans l'hystérie, la condition est normalisée après avoir giflé. La condition est également rétablie si la femme remarque que personne ne lui prête attention. Une crise de ce type ne se produit jamais pendant le sommeil. Dans certains cas, une crise hystérique est accompagnée d'une amnésie à court terme. Mais après quelques minutes, la mémoire est restaurée.

Qu'est-ce que l'hystérie chez les hommes?

L'hystérie chez les hommes est rare. Cela est dû en partie au fait que les représentants de la moitié forte de l’humanité essaient de ne pas montrer leurs faiblesses aux étrangers. Par conséquent, les premiers signes d'hystérie chez les hommes révèlent généralement des épouses. Aux derniers maris projettent leur état, "détruisant" la colère.

Dans la névrose hystérique, les symptômes de la maladie apparaissent comme dans le cas d'une crise chez la femme. Un homme n'est pas capable de contrôler ses propres émotions. Le visage au moment de la crise devient rouge, l'essoufflement se produit. Chez les hommes sentimentaux, l'hystérie est accompagnée de grands cris.

Les troubles mentaux chez ce groupe de patients se développent sous l’influence de facteurs similaires. Une tendance accrue aux crises hystériques est observée chez les hommes qui ont grandi avec des parents souvent en querelle. Étant formé dans de telles conditions, une personne commence à percevoir un tel comportement comme étant normal.

La fatigue physique (émotionnelle) et la jalousie peuvent provoquer une crise hystérique. Dans le même temps, si vous ne répondez pas aux actions d'un homme, son état se normalise relativement rapidement.

Il est important pour ceux qui sont proches de ne pas se focaliser sur la présence de l'hystérie. Sinon, l'homme, en conflit avec lui-même et avec son propre environnement en raison du rejet d'une telle attitude, recommencera à se comporter de manière inadéquate.

Diagnostics

Le diagnostic de névrose hystérique (trouble de conversion dissociative) est effectué par un thérapeute et un neurologue. La maladie mentale est détectée sur la base des plaintes du patient et de l'environnement. Comme déjà mentionné, une personne hystérique ne souffre pas vraiment de pathologies des organes internes. Dans le même temps, afin d'exclure les maladies concomitantes et de confirmer le diagnostic préliminaire, ils sont prescrits:

  • Scanner et IRM spinaux de la moelle épinière (avec dysfonctionnement du système musculo-squelettique);
  • TDM et IRM du cerveau (avec troubles neurologiques);
  • USGD et angiographie de vaisseaux cérébraux, rhéoencéphalographie (en cas de suspicion de pathologie vasculaire).

Lorsque des symptômes d'hystérie apparaissent chez les femmes, l'électroencéphalographie et l'électromyographie sont également prescrits.

Traitement de la névrose hystérique

Traiter l'hystérie est nécessaire dans un complexe. À cette fin, des techniques psychothérapeutiques et des médicaments appropriés sont utilisés. En outre, les patients doivent être protégés des conflits et des autres situations stressantes.

Pendant le traitement, il est important de ne pas se concentrer sur les attaques d’hystérie. Sinon, l'état du patient se détériorera de manière dramatique. Les crises hystériques sont traitées principalement par des techniques d'auto-hypnose. Dans le même temps, le médecin doit identifier dès le début du traitement les véritables causes du développement d'un trouble psychologique.

Traitement thérapeutique

Le succès du traitement de l'hystérie chez les femmes dépend de l'état psychologique du patient. Par conséquent, au stade initial, les médicaments de sédation sont prescrits:

  • teinture de valériane ou d’agripaume;
  • Afobazol;
  • Persen;
  • Novo Passit.

Le traitement des substances psychotropes de l'hystérie (tranquillisants, médicaments à base de brome) est effectué dans des cas extrêmes. Le type et la posologie de ces médicaments sont déterminés par le médecin en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient. S'engager dans l'auto-traitement des formes graves de névrose n'est pas recommandé. L'usage prolongé de médicaments psychotropes crée une dépendance.

Une personne hystérique devrait également prendre des complexes vitaminiques, grâce auxquels les symptômes de névrose sont éliminés. Si le patient a du mal à s'endormir, des somnifères sont prescrits.

Quoi d'autre à faire avec une crise de colère?

L'ergothérapie est souvent utilisée dans le traitement de la névrose hystérique. Cette méthode vous permet de déplacer l'attention du patient des problèmes vers la solution de certaines tâches. En conséquence, une personne devient moins susceptible d'avoir une crise d'hystérie.

Les traitements de physiothérapie aident à détendre le corps. Des massages et des bains apaisants éliminent les symptômes de la maladie et le système nerveux est restauré.

L'efficacité du traitement de la névrose dépend également des premiers secours pour un ajustement hystérique. En cas d'attaque, vous devez:

  • protéger le patient de l'attention de personnes non autorisées;
  • taper sur la joue, verser de l’eau sur celle-ci ou effectuer une autre action inattendue susceptible de détourner l’attention du patient;
  • mettre le patient dans une atmosphère calme;
  • demander l'aide d'un médecin.

En cas de crise hystérique, les désirs du patient ne peuvent être satisfaits. Si le patient bouge activement les membres et plie le corps, ne fixez pas les jambes et les bras de manière à ne pas causer de blessures à ce moment-là.

Prévention et pronostic

Le pronostic de l'hystérie chez la plupart des gens est favorable. Le danger est une combinaison de ce type de trouble mental avec des lésions organiques du système nerveux.

La prévention de l'hystérie implique des activités régulières visant à renforcer les systèmes nerveux et immunitaire. Autodrening, yoga, sport aident à prévenir les crises hystériques. Les névroses hystériques se développent dans un contexte de déséquilibre hormonal et de vie sexuelle irrégulière. Par conséquent, pour éviter une autre attaque, il est nécessaire de normaliser les deux zones. En outre, il a été démontré que ceux qui sont sujets à la manifestation de l'hystérie prennent des sédatifs.

Complications possibles

Les manifestations fréquentes de crises hystériques provoquent:

  • l'inadaptation sociale, en raison de laquelle une personne perd la capacité d'accomplir du travail et d'autres activités;
  • la dépression.

En l'absence de traitement, l'état d'hystérie provoque l'anorexie et le somnabulisme. Les formes courantes de la maladie, compliquées par la dépression, peuvent conduire au suicide.

L'hystérie se développe principalement sous l'influence de facteurs externes. Les symptômes de cette forme de névrose se réduisent à plusieurs manifestations caractéristiques: le globe hystérique ("boule" dans la gorge), comportement inapproprié, narcissisme.

Comment se manifeste la névrose hystérique?

La névrose hystérique est un état affectif, une forme courante de pathologie psychogénique complexe, qui se manifeste par des troubles affectifs, sensibles et autonomes, qui sont divers dans le tableau clinique.

Une panne névrotique conduit à une perte de calme.

Caractéristiques de la névrose

  1. Le déséquilibre, le caractère psychopathique, qui se caractérise par une suspicion accrue, une instabilité d'humeur, une auto-suggestion, des pleurs, une vulnérabilité, une humeur changeante, une imagination excessivement riche, un infantilisme disharmonique, est un facteur provoquant pour le développement de la pathologie.
  2. Les expériences des patients sont changeantes, démonstratives, légères.
  3. Habituellement, les personnalités de type artistique aux conflits émotionnels réprimés, qui développent facilement une inhibition protectrice, des idées affectivement colorées, sont sujettes à la névrose hystérique.
  4. Pour les hystériques caractérisés par des réactions émotionnelles vives qui prévalent sur le comportement rationnel, l'activité intellectuelle.
  5. La névrose hystérique survient généralement chez les femmes émotives.

Causes de la pathologie

  1. Maladies infectieuses et virales.
  2. Stress émotionnel ou mental à long terme.
  3. Incapacité à résoudre le problème, stress chronique.
  4. Abus de drogues, tabagisme, alcool.
  5. Une crise est souvent provoquée par des conflits externes ou internes: émotions, querelles, expériences déplaisantes.
  6. La névrose hystérique chez les enfants est un signal alarmant pour les parents: ils ne comprennent pas un enfant qui a besoin d'attention, essayant de défendre ses intérêts en manipulant des adultes. Ils ne ressentent pas ses besoins, se comportent mal.

Un psychologue qualifié peut apporter une aide réelle dans de telles situations, prescrire un traitement.

Symptômes de la psychopathie hystérique

  1. Habituellement, cela commence par un grand cri de larmes, sans cause, suivi d'un rire hystérique.
  2. L'irritabilité excessive est insuffisante.
  3. Un patient en excitation motrice ne voit rien autour de lui. Il fait preuve d'une agression impulsive et jette tout ce qui est proche.
  4. Pression, crampes dans la gorge.
  5. Essoufflement, violation de la profondeur, fréquence des mouvements respiratoires. La dyspnée se produit - une sensation inconfortable de manque d'air pendant la respiration.
  6. Les yeux fermés, le visage devient pâle ou rouge.
  7. L'activité de mouvement est altérée. L'hyperkinèse survient - contractions musculaires spontanées, convulsions, tics. On observe une imitation de la chute, des mouvements chaotiques non coordonnés. Un «arc hystérique» est caractéristique lorsque le patient est sur les talons et à l'arrière de la tête, frappant sa tête contre le sol.
  8. Des troubles de la motricité agressive, des difficultés à bouger accompagnent une flambée de colère incontrôlable et de colère. Le patient marche en tenant la surface du mur. Survenir des contractures persistantes dans la colonne vertébrale, les muscles du cou, les articulations.
  9. La perte hystérique de sonorité de la voix, sa perte complète, la parésie - une paralysie temporaire des membres, l’incapacité de marcher, de rester debout ou une immobilité totale sont notées.
  10. Isteroid gémit, gratte la peau, crie des mots, se déchire les cheveux et les vêtements. Les pupilles répondent bien à la lumière.
  11. Certains patients hystériques menacent de se suicider et tentent de le faire.
  12. À la fin de l'attaque - le stade de l'affaiblissement général, sanglotant.

Troubles végétatifs:

  1. Il existe divers symptômes de maux physiques qui imitent les symptômes de maladies internes. Il y a souvent des vertiges, des douleurs abdominales, des douleurs au sommet, aux tempes et au cou.
  2. Palpitations, douleurs à la poitrine, mains tremblantes, modification de la pression artérielle.
  3. Violations dans la sphère sexuelle.
  4. Aversion névrotique à la nourriture. Mauvais travail de l'estomac, bâillonnement.
  5. Manque de sensibilité de la peau, goût, odeur.
  6. Surdité ou cécité à court terme.
  7. Un examen médical approfondi des organes internes ne confirme pas les nombreux symptômes somatiques dans les résultats des études morphologiques, instrumentales et de laboratoire. Les experts n'observent pas d'anomalies pathologiques sur l'électroencéphalogramme. Cependant, la personne hystérique ressent ces symptômes. Bien que les organes internes du patient soient en bonne santé, le patient éprouve des sentiments douloureux sous l'influence de l'imagination, sans comprendre les différences entre la réalité et le fantasme. Dans ces cas, le traitement par un thérapeute n'est pas nécessaire. Vous devez contacter un psychothérapeute.

Troubles psychopathologiques de la conscience dans l'hystérie:

  1. Réduction de la performance physique, mentale et mentale.
  2. Souvent, le patient ne se souvient pas de ce qui s’est passé, car lors d’une attaque, la conscience peut s’obscurcir.
  3. Troubles de la parole, bégaiement.
  4. Hallucinations, évanouissements. Au cours d'une crise hystérique, le patient lève les yeux au ciel, devient pâle et s'installe. Il tombe sur une chaise, un canapé ou sur les mains d'autres personnes. Cependant, dans de rares cas, des dommages graves se produisent.

Les traits de caractère hystériques se manifestent:

  1. Égocentrisme prononcé.
  2. Attitude non objective envers soi-même, surestimation ou diminution de l'estime de soi.
  3. Comportement théâtral, soif de reconnaissance, posture, triche.
  4. Le désir de jouer un rôle fictif.
  5. Hypertrophie de leur apparence. Etrange extravagance dans la manière de parler, de se comporter, de s’habiller.
  6. Des réactions violentes qui ne correspondent pas à la situation.
  7. Le désir de paraître une personne influente et significative qui est toujours à l'honneur.
  8. Les patients atteints d'une telle psychonévrose jouent de réelles performances.
  9. Manifestations hystériques, asthéniques, états d'épilepsie, réactions émotionnelles démonstratives: pleurs, rires, larmes.
  10. Ces symptômes cliniques sont inconsciemment axés sur les avantages de cette maladie. Il est important qu'un hystéroïde au moment d'une crise attire l'attention sur lui: il a besoin de spectateurs, de qui il a besoin de compassion et de sympathie. Le patient cherche à influencer son entourage, à le manipuler.
  11. Dans la plupart des cas, la névrose hystérique se produit pendant la journée. Un patient qui dort n'a jamais de crises. Pendant le sommeil, l'hyperkinésie convulsive disparaît. Au lit, le patient peut se retourner seul.

Il n'y a pas de changements pathologiques évidents dans la psychopathie hystérique. Cette maladie se caractérise par une courte durée et la réversibilité des troubles mentaux. Cependant, un traitement adéquat est nécessaire.

Complications du désordre pathologique

De graves problèmes apparaissent:

  1. Des maladies des organes internes et du système nerveux peuvent se développer. Il y a souvent une dépression. Un long traitement sera nécessaire.
  2. La névrose hystérique conduit à l'invalidité.
  3. La situation est compliquée par des conflits constants avec des êtres chers.
  4. La qualité de vie du patient diminue car il se sent malheureux.

Comment traiter l'hystérie

Ces troubles neurologiques et psychiatriques traitent avec succès:

  1. Le juste équilibre entre psychothérapie et relaxation.
  2. Traitement médicamenteux: médicaments nootropes, tranquillisants, stabilisateurs de l'humeur, antipsychotiques.
  3. Méthodes de psychothérapie à orientation clinique: programmation neurolinguistique, psychanalyse, hypnose.
  4. Élimination des facteurs qui ont causé la maladie.
  5. Physiothérapie, massage, aromathérapie, physiothérapie.

Le retour à un mode de vie normal pour le patient permet un traitement rapide au psychothérapeute, qui désignera un traitement compétent.

Comment traiter la psychopathie hystérique à la maison

En tant que parents, amis, pour se comporter correctement avec les patients:

  1. Le traitement est efficace si l'hystéroïde ressent l'amour et le soutien de ses proches.
  2. Il est nécessaire d'interrompre l'état affectif dès que possible. Une hystérique s'arrête presque instantanément si le patient hystérique a perdu l'attention du public.
  3. Pour arrêter une crise hystérique, vous pouvez éclabousser de l'eau, donner de l'eau à boire avec du jus de citron. Au moment de l'attaque, il est préférable de quitter temporairement la maison.
  4. Il faut apprendre aux hystériques à travailler, apprendre, assumer leurs responsabilités.
  5. Afin de ne pas surcharger la psyché, il est nécessaire de se débarrasser de l’énergie négative, de céder le passage sans l’accumuler. Besoin de trouver un passe-temps intéressant.

Si des symptômes d'hystérie apparaissent, un traitement est nécessaire. Il est important de rechercher les raisons du début de l'état affectif afin d'éviter de telles situations à l'avenir. Si vous ne pouvez pas éviter la récurrence des crises, vous devriez contacter un psychothérapeute qui déterminera que le patient est atteint d'une maladie mentale et non d'une affection physiologique. Le spécialiste posera le bon diagnostic, déterminera comment traiter la psychopathie hystérique, prescrira un traitement compétent afin de stabiliser l'état du patient.

La névrose hystérique est une maladie grave qui manifeste un comportement inadéquat. La panne névrotique présente de nombreux symptômes.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie