Le terme "syndrome" désigne une combinaison de certains symptômes apparaissant lorsqu'il existe certains processus pathologiques dans le corps. Le dysfonctionnement s'appelle la violation des organes, dans ce cas-ci le système nerveux autonome (ANS). Il est responsable de toutes les fonctions du corps incontrôlables par la conscience: respiration, battement de coeur, circulation du sang, etc. Le désordre du SNA commence à se développer dans l'enfance et peut accompagner une personne à l'âge adulte. Cette condition détériore la qualité de la vie, mais avec un traitement approprié, vous pouvez y faire face.

Quel est le dysfonctionnement autonome

Le système nerveux végétatif (SNA) est le complexe de structures cellulaires centrales et périphériques qui régulent le niveau fonctionnel du corps et qui assure une réponse adéquate de tous ses systèmes. On l'appelle aussi viscérale, autonome et ganglionnaire. Cette section du système nerveux régule le travail de:

  • glandes de sécrétion interne et externe;
  • vaisseaux sanguins et lymphatiques;
  • organes internes.

ANS joue un rôle de premier plan pour assurer la constance de l'environnement interne du corps et dans les réactions d'adaptation. Cette partie du système nerveux fonctionne inconsciemment, aidant une personne à s'adapter aux conditions environnementales changeantes. Sur le plan anatomique et fonctionnel, le SNA est divisé en sections suivantes:

  1. Sympathique. Augmente le rythme cardiaque, renforce le cœur, affaiblit la motilité intestinale, augmente la transpiration, contracte les vaisseaux sanguins, augmente la pression, dilate les pupilles.
  2. Parasympathique. Renforce la motilité du tube digestif, réduit les muscles, stimule les glandes, rétrécit la pupille, abaisse la pression artérielle, ralentit le cœur.
  3. Métasympathique. Coordonne la sécrétion, la motricité, l'absorption des organes.

Le syndrome de dysfonctionnement autonome (SVD) est une affection psychogène qui se manifeste par des symptômes de maladies somatiques, mais ne se caractérise pas par des lésions organiques. La pathologie est accompagnée des troubles suivants:

  • l'hypertension;
  • névrose;
  • perte de la réponse vasculaire normale à divers stimuli;
  • détérioration du bien-être général.

Cette pathologie provoque de nombreux symptômes différents, raison pour laquelle les patients consultent souvent plusieurs médecins et se plaignent de manière vague. Certains experts pensent même que le patient invente tout, mais en réalité, les symptômes de la dystonie lui causent beaucoup de souffrances. Un dysfonctionnement végétatif survient chez 15% des enfants, 100% des adolescents (en raison d'un ajustement hormonal) et 80% des adultes. L'incidence maximale est notée entre 20 et 40 ans. Le plus souvent, les femmes souffrent du syndrome de la dystonie végétative.

Causes des désordres

Les divisions sympathique et parasympathique ont l'effet inverse, se complétant de ce fait. Normalement, ils sont en équilibre et sont activés si nécessaire. La dysfonction végétative se développe lorsque l’un des départements commence à travailler de manière plus ou moins intensive. Selon lequel d'entre eux a commencé à fonctionner de manière incorrecte, certains symptômes de dysfonctionnement autonome apparaissent. Cette pathologie est également connue sous un autre nom - dystonie vasculaire (VVD).

Les médecins n'ont toujours pas été en mesure d'établir avec précision les raisons exactes du développement d'une telle déviation. En général, il se développe en raison d'une régulation nerveuse altérée. Les maladies et conditions suivantes sont associées à cela:

  1. Lésions périnatales du système nerveux central (SNC). Ils conduisent à des troubles vasculaires cérébraux, à une perturbation de la dynamique des alcools, à une hydrocéphalie. Lorsque le système nerveux autonome est endommagé, un déséquilibre émotionnel est observé, des troubles névrotiques apparaissent et des réactions inadéquates au stress se développent.
  2. Effets psychotraumatiques. Ceux-ci incluent des situations conflictuelles au sein de la famille, à l'école, sur le lieu de travail, l'isolement de l'enfant ou des soins parentaux excessifs. Tout cela conduit à une inadaptation mentale de l'enfant et à une augmentation ultérieure des troubles du SNA.
  3. Maladies endocriniennes, infectieuses, neurologiques, somatiques, changements brusques des conditions météorologiques, changements hormonaux de la puberté.
  4. Caractéristiques de l'âge. Les enfants ont la capacité de développer des réactions généralisées en réponse à une irritation locale, à cause de laquelle le TRI est plus courant dans l'enfance.

Ce sont des causes communes pour le développement de SVD. Dans chacun de ces groupes peuvent être identifiés des facteurs provoquants. Ceux-ci incluent les maladies et conditions suivantes:

  • hérédité (le risque de VVD est 20% plus élevé chez les personnes dont les parents ont souffert de cette pathologie);
  • faible activité physique dès l'enfance;
  • traumatisme à la naissance, hypoxie fœtale;
  • mère enceinte, procédant avec une complication;
  • surmenage systématique;
  • stress constant;
  • syndrome prémenstruel;
  • urolithiase;
  • maladies dans la période néonatale;
  • le diabète;
  • l'obésité;
  • hypothyroïdie;
  • régime alimentaire malsain;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • foyers d'infection chronique dans le corps - sinusite, carie, rhinite, amygdalite.

Les symptômes

Le tableau clinique de l'IRR est exprimé par la manifestation de plusieurs syndromes chez une personne. Le stade initial de la maladie est caractérisé par une névrose végétative, synonyme conditionnelle de VVD. La condition est accompagnée des symptômes suivants:

  • changements vasomoteurs - marées, sueurs nocturnes;
  • violation de la sensibilité de la peau;
  • muscle trophique;
  • troubles viscéraux;
  • manifestations allergiques.

La neurasthénie - troubles mentaux, qui se manifestent par une irritabilité accrue, une perte de capacité due à un stress physique et mental prolongé, la fatigue - sont au premier plan du stade précoce du TRI. Avec la progression du dysfonctionnement autonome, les symptômes suivants se développent:

  • vertiges et maux de tête;
  • nausée, éructations fréquentes;
  • palpitations cardiaques;
  • peur déraisonnable;
  • des conditions proches de l'inconscience;
  • la pression artérielle saute;
  • mictions fréquentes;
  • transpiration accrue des paumes et des pieds;
  • légère augmentation de la température;
  • manque apparent d'air;
  • pâleur de la peau.

Symptômes d'accompagnement

Les symptômes de l'IRR sont si larges qu'il est difficile de décrire en détail toutes ses manifestations. De plus, chaque patient peut développer certains signes de dysfonctionnement autonome. La maladie peut être suspectée par les complexes symptomatiques, qui sont combinés dans les syndromes suivants:

  • Troubles mentaux. Accompagné de basse humeur, sentimentalité, pleurs, l'insomnie, une tendance à l'auto-incrimination, l'hypochondrie, une anxiété incontrôlée.
  • Asthénique. Manifesté par une fatigue accrue, l'épuisement du corps, une diminution des performances, la météorosensibilité, une réponse douloureuse excessive à tout événement.
  • Neurogastrique. Provoque des spasmes de l'œsophage, une aérophagie, des brûlures d'estomac, des éructations, un hoquet dans les lieux publics, le météorisme, la constipation.
  • Cardiovasculaire. Accompagné de douleurs dans le cœur qui surviennent après un stress, de fluctuations de la pression artérielle, de palpitations cardiaques.
  • Cérébrovasculaire. Associée à une altération de l'intelligence, à la migraine, à l'irritabilité, dans les cas graves - accidents vasculaires cérébraux et accidents ischémiques.
  • Troubles vasculaires périphériques. Manifestée par une myalgie, des crampes, une hyperémie des extrémités.
  • Respiratoire. Ce syndrome provoque un dysfonctionnement somatoforme du système nerveux autonome, dans lequel les organes respiratoires sont affectés. La pathologie se manifeste par un essoufflement au moment du stress, une difficulté à respirer, une compression de la poitrine, une sensation de manque d'air.

Stades et formes de pathologie

La pathologie comporte deux étapes principales: l'exacerbation avec des symptômes prononcés et la rémission, en cas d'affaiblissement ou de disparition complète des signes de la pathologie. En outre, le SVD par la nature du flux est le suivant:

  • paroxystique lors de crises de panique périodiques, au cours desquelles les symptômes deviennent plus prononcés, puis s'atténuent sensiblement;
  • permanente, caractérisée par une faiblesse des symptômes.

Pour faciliter le diagnostic, il a été décidé de classer le dysfonctionnement végétatif en espèces, en tenant compte de l'activité de la section de l'ANS en augmentation. En fonction de cela, le SVD peut être l’un des types suivants:

  • Cardiaque ou cordial. Dans ce cas, la division sympathique du SNA est trop active. L'état d'une personne est accompagné d'anxiété, de la peur de la mort et d'une augmentation du rythme cardiaque. Le patient peut augmenter la pression, affaiblir la motilité intestinale, développer une anxiété motrice.
  • Pour hypertendu. Accompagné d'une pression artérielle élevée. Dans ce cas, la personne développe les symptômes suivants: nausée, vomissements, hyperhidrose, brouillard devant les yeux, peurs, tension nerveuse.
  • Selon hypotonique. Avec une activité excessive du système nerveux parasympathique, la pression chute à 90-100 mm Hg. Art. Dans ce contexte, il existe des difficultés d'inhalation, une peau pâle, une sensation de faiblesse, des selles perturbées, des brûlures d'estomac, des nausées et un affaiblissement du pouls.
  • Selon le vagotonique. Il se manifeste dans l'enfance sous forme de mauvais sommeil, de fatigue, de troubles gastro-intestinaux.
  • En mixte. Dans ce type de syndrome de dysfonctionnement végétatif, les symptômes de ses différentes formes sont combinés ou alternés. Chez la plupart des patients, on note une hyperhidrose, des tremblements de la main, une température sous-fébrile, une hyperhémie du thorax et de la tête, une acrocyanose et un dermographisme rouge.

Syndrome de dysfonctionnement autonome chez les enfants et les adolescents

Surtout souvent, cette pathologie est diagnostiquée dans l'enfance et l'adolescence. La SVD pendant ces périodes est généralisée. Cela signifie que chez les enfants et les adolescents, il existe de nombreuses et diverses manifestations cliniques de la maladie vésiculeuse du porc. Presque tous les organes et systèmes sont impliqués dans le processus: cardiovasculaire, digestif, immunitaire, endocrinien, respiratoire.

L'enfant peut faire différentes plaintes. Il transfère mal les trajets en transports, en salles bouchées. Les enfants peuvent avoir des vertiges et même une syncope à court terme. Les symptômes caractéristiques de la MVP chez les enfants et les adolescents sont les symptômes suivants:

  • tension artérielle labile - son augmentation spontanée régulière;
  • fatigue accrue;
  • troubles de l'appétit;
  • irritabilité;
  • dyskinésie du tractus gastro-intestinal inférieur - syndrome du côlon irritable;
  • humeur instable;
  • sommeil agité;
  • inconfort dans les jambes avec engourdissement ou démangeaisons;
  • l'enfant ne parvient pas à trouver une position confortable pour les jambes lorsqu'il s'endort (syndrome des «jambes sans repos»);
  • mictions fréquentes;
  • énurésie - incontinence urinaire;
  • maux de tête;
  • yeux secs et brillants;
  • dyspnée soudaine;
  • sensation d'essoufflement;
  • capacité réduite à se concentrer.

Des complications

Le syndrome de dysfonctionnement autonome chez l'adulte et l'enfant est dangereux car son tableau clinique s'apparente aux symptômes de diverses maladies: ostéochondrose, migraine, crise cardiaque, etc. C'est la raison du diagnostic de la maladie vésiculeuse du porc. Un mauvais diagnostic peut avoir des conséquences désagréables et même dangereuses. En général, la maladie vésiculeuse du porc peut entraîner les complications suivantes:

  • Attaques de panique. Développé avec une libération importante d'adrénaline dans le sang, ce qui contribue au développement d'arythmies, augmentation de la pression. De plus, cet état stimule la production de noradrénaline, à cause de laquelle une personne se sent fatiguée après l'attaque. Une libération prolongée d'adrénaline provoque un épuisement de la glande surrénale, conduisant à une insuffisance surrénalienne.
  • Crises vaginales Accompagné d'une libération importante d'insuline. En conséquence, le niveau de glucose sanguin diminue, ce qui donne à la personne le sentiment que son cœur s’arrête. La condition est accompagnée de faiblesse, sueurs froides, assombrissement des yeux.

Conséquences du syndrome cardiaque de type dysfonctionnement autonome: hypertension, hypotension et autres maladies du système circulatoire. Lorsque la forme neuropsychiatrique peut développer une maladie mentale. Il existe des cas connus où une personne s'est programmée à mort après avoir reçu un tel diagnostic. Pour cette raison, il est très important de ne pas vous laisser entraîner par la maladie vésiculeuse du porc, car avec un traitement approprié, la maladie ne met pas la vie en danger.

Diagnostics

Le syndrome de dysfonctionnement autonome est une pathologie multisymptomatique, il nécessite donc un diagnostic différentiel. Il est important que le médecin ne se trompe pas, car on peut parler d'une maladie grave qui peut facilement être confondue avec la maladie vésiculeuse du porc. Pour ce spécialiste accorde une attention particulière à la collecte de l'anamnèse. À ce stade, il est important d'informer le médecin de tous les symptômes et de l'heure de leur apparition. Afin de bien diagnostiquer, le patient doit en outre suivre les procédures suivantes:

  1. Électroencéphalogramme et Doppler. Ils reflètent l'état des vaisseaux du cœur et du cerveau et excluent les maladies qui leur sont associées.
  2. Électrocardiogramme. Il est maintenu dans un état calme et après l'exercice. Nécessaire pour exclure les maladies cardiaques.
  3. Échographie, en fonction des symptômes. Cette procédure aide à identifier les changements structurels fondamentaux dans les organes internes.
  4. Tomographie du cerveau. Détecte les processus tumoraux et d'autres maladies de cet organe.
  5. Analyse biochimique du sang et de l'urine. Ils aident à confirmer la présence / l'absence de processus inflammatoires dans le corps.
  6. Mesures de la pression artérielle. Nécessaire pour déterminer le type de SVD - hypotonique ou hypertonique.

Traitement

En cas de suspicion de maladie vésiculeuse du porc, il faut contacter un neurologue. Après confirmation du diagnostic, ce médecin prescrit un schéma thérapeutique comportant les tâches suivantes:

  • éviter les crises;
  • élimination des principaux symptômes de la maladie vésiculeuse du porc;
  • traitement des maladies associées;
  • normalisation de l'état émotionnel du patient.

Pour atteindre ces objectifs, le patient doit observer un certain nombre de règles simples relatives à tous les domaines de sa vie. La liste de recommandations ressemble à ceci:

  • marcher plus souvent en plein air;
  • durcir le corps;
  • se détendre complètement;
  • arrêter de fumer, éliminer l'alcool;
  • dormir au moins 7 à 8 heures par jour;
  • faire du sport, nager;
  • éliminer les sources de stress, normaliser les relations familiales;
  • manger fractionné, limiter la consommation d'aliments salés et épicés.

Physiothérapie

Le traitement du syndrome de dysfonctionnement autonome n'est pas toujours associé à un traitement médicamenteux. Si l'évolution de la maladie est lisse, sans crises prononcées, on ne prescrit au patient que la physiothérapie et la médecine traditionnelle. La médication est un traitement paroxystique de la maladie vésiculeuse du porc avec exacerbations sévères. Dans ce cas, la physiothérapie est utilisée en association avec des médicaments. Les procédures suivantes sont utiles pour normaliser l’activité du système nerveux autonome:

  1. De l'eau Ceux-ci incluent les bains médicinaux, y compris les eaux minérales, qui apaisent le corps. Une autre procédure - la douche de Charcot. Il consiste en un massage du corps avec un jet d'eau. La natation normale dans la piscine a également un effet calmant et tonique.
  2. Électrothérapie - action sur le cerveau avec un courant pulsé de basse fréquence. Il améliore la circulation sanguine, réduit la sensibilité à la douleur, augmente le volume minute de respiration.
  3. Acupuncture Soulage le stress, favorise la relaxation, augmente la vitalité générale.
  4. Massage général. Soulage la tension musculaire, normalise le rythme cardiaque, élimine les maux de tête, donne une puissante charge d'énergie, résiste à la fatigue, au surmenage.

Traitement médicamenteux

Si les méthodes de physiothérapie et de traitement de restauration n'apportent pas de résultat positif, on prescrit un médicament au patient. En fonction des symptômes, les groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés:

  1. Neuroleptiques: Sonapaks, Frenolon. Réduisez le taux de transmission des impulsions du cerveau, contribuant ainsi à éliminer la peur. Montré dans les troubles mentaux.
  2. Antidépresseurs: Azaphen, Trimipramin. Éliminer les signes de dépression, par conséquent, sont utilisés pour traiter les troubles anxieux et de panique, névrose, boulimie, l'énurésie.
  3. Renforcement des navires: Trental, Cavinton. Améliorer le métabolisme du cerveau et la circulation sanguine, réduire la résistance des vaisseaux sanguins. En neurologie, ils sont utilisés pour les troubles neurologiques et mentaux.
  4. Hypotoniques: Anaprilin, Tenormin, Egilok. Aide à réduire la pression dans les dysfonctionnements autonomes de type hypotonique.
  5. Nootropic: Piracetam, Pantogam. Ils déclenchent des processus métaboliques dans le système nerveux central, améliorent la circulation sanguine régionale et facilitent le processus d'apprentissage. Nommé avec dystonie végétative, troubles de l'urine neurogène, troubles névrotiques.
  6. Somnifères: flurazépam, témazépam. Montré lors des réveils matinaux ou nocturnes, violation du processus d'endormissement. En plus des somnifères, ont un effet sédatif.
  7. Cardiaque: Digitoxine, Korglikon. Ils ont des effets antiarythmiques et cardiotoniques. Indiqué dans les crises de migraine, fréquence cardiaque élevée, insuffisance cardiaque chronique.
  8. Tranquillisants: Fenazépam, Seduxen, Relanium. Utilisé dans les crises végétatives, les réactions convulsives, les états dépressifs. Avoir une action sédative et sédative.

Remèdes populaires

En cas d'évolution permanente du syndrome de dysfonctionnement végétatif, le traitement par des remèdes populaires est autorisé. Après consultation avec le médecin, elles peuvent également être utilisées par les femmes enceintes, car les drogues synthétiques sont contre-indiquées pendant l'accouchement. En général, les remèdes suivants sont recommandés chez les patients présentant un dysfonctionnement autonome:

  1. Mélangez 25 g de raisins secs, figues, noix et 200 g d'abricots secs. Broyer tous les ingrédients avec un hachoir à viande ou un mélangeur. Tous les jours sur un estomac vide pour manger 1 cuillère à soupe. l signifie boire du kéfir ou du yogourt. Répétez pendant un mois. Ensuite, prenez une pause d'une semaine et suivez un autre traitement.
  2. Un verre d'eau bouillante infuser 3 c. l herbe de Motherwort, laisser pour 1.5 heures. Buvez chaque fois avant les repas pendant 1 cuillère à soupe. l Prendre avant amélioration.
  3. Pour 5 gousses d'ail moyennes, prendre 5 jus de citron et un verre de miel. Tous mélangés, partez pour une semaine. Ensuite, prenez 1 c. fonds jusqu'à 3 fois au cours de la journée. Heure de réception - avant les repas. Le cours de thérapie devrait durer 2 mois.
  4. Tous les jours sous forme de thé à utiliser de camomille, en brassant 1 cuillère à soupe. l herbe un verre d'eau bouillante.

Prévention

Les mesures de prévention des troubles du SNA n'incluent pas de conditions difficiles. Pour développer une résistance au stress, il est utile de maîtriser les techniques d’auto-entraînement et de relaxation. Le yoga, la lecture de livres, les traitements à l'eau, l'écoute d'une musique agréable ont un effet positif sur le système nerveux. La prévention repose sur un mode de vie sain, qui implique le respect des règles suivantes:

  • rejet de mauvaises habitudes;
  • examen médical annuel par un thérapeute;
  • nutrition équilibrée;
  • exercice régulier et air frais;
  • exclusion de situations stressantes;
  • optimisation du mode repos;
  • traitement des maladies associées;
  • réception à l’automne et au printemps de complexes de vitamines.

Les nuances du traitement du système nerveux autonome

Le traitement du système nerveux autonome est un processus complexe de récupération et d'élimination d'une personne de la névrose et d'autres conditions pathologiques associées à des troubles mentaux et nerveux. Le système nerveux autonome ou végétatif est un régulateur pour tous les principaux organes et systèmes vitaux du corps humain, y compris l'activité du système circulatoire avec tous les vaisseaux, le régime de température du corps, le système urinaire, la fonctionnalité sexuelle, les mouvements musculaires dans le processus de digestion, la stimulation du foie et du pancréas.

Quelques fonctionnalités

Avoir aucun impact sur les caractéristiques fonctionnelles du système nerveux autonome n'est pratiquement pas possible. Cela est dû au fait que ses actions sont génétiquement posées et se déroulent de manière mécanique. Ses fonctions incluent le contrôle et la régulation des processus dans le corps dans toutes les phases du sommeil. Il est possible d'influencer ce mécanisme à l'aide d'hypnose et d'exercices autogènes. Ces techniques ont été maîtrisées, à en juger par de nombreuses années de recherche de scientifiques de ce domaine, et ont même été mises en pratique dans le traitement des troubles associés à l'activité du système nerveux. Les fibres nerveuses occupent tout le corps avec des centimes dans la zone du cerveau intermédiaire et intermédiaire et dans le cerveau du dos. Tous les nerfs qui quittent les centres du système nerveux périphérique sont répartis entre deux sous-groupes principaux:

  • sympathique;
  • parasympathique.

L'action de ces deux systèmes repose sur la distribution d'un certain nombre de cas où, lorsque la fonction d'un organe particulier est renforcée par le système nerveux sympathique, il est sujet à une inhibition par le parasympathique et inversement. A titre d'exemple, considérons l'effet du système sympathique sur le cœur: il est renforcé, tandis que les processus métaboliques dans le corps sont accélérés, mais le péristaltisme gastrique et intestinal est affaibli. En même temps, la contraction vasculaire est provoquée, accompagnée d'un ralentissement du flux sanguin. Le système nerveux parasympathique, qui stimule les processus de digestion et de circulation sanguine, contribue à réduire la fréquence cardiaque et les processus métaboliques dans le corps. La régulation des particularités fonctionnelles autonomes se produit par la «coordination» entre les nerfs sympathique et parasympathique.

Avec des violations de l'interaction entre les parties du système nerveux autonome, le développement de divers types de pathologies et de maladies est possible. Ceux-ci incluent l'insomnie persistante, les maux de tête fréquents et déraisonnables, les crampes d'estomac, la perte de conscience, la tension nerveuse interne et l'anxiété. Ce sont tous des signes de dystonie végétative. Dans certains cas, de telles violations se traduisent par des névroses, des troubles menstruels, un dysfonctionnement sexuel et urinaire. Assez souvent, les stress entraînent des troubles du fonctionnement de tout le système nerveux végétatif. À la recherche d'une issue, les personnes de cette catégorie ont souvent recours à l'alcool, ce qui les aide d'abord à faire face à une situation défavorable. Cependant, à l’avenir, avec des répétitions fréquentes, tout cela conduit à l’émergence d’une dépendance à l’alcool et de maladies graves d’un autre type.

Que sont les névroses

Les névroses sont des troubles psychogènes de la psyché humaine dont le processus d'apparition est assez long, mais qui peuvent être guéris et sont réversibles. Ce terme doit être compris comme un sens collectif qui unit des troubles d’un niveau différent, qui tendent à s’exprimer non seulement dans l’hystérie et la psychoactivité, mais qui affectent également le bien-être général d’une personne, sa capacité de travail tout en réduisant ses capacités et sa force mentales et physiques. Selon des scientifiques et des psychologues, l'apparition de tels troubles névrotiques en raison de situations de conflit psychogène pour une personne dans la société, lorsque la situation est pour elle d'une manière si défavorable qu'il est impossible de la surmonter. Cet état de fait se révèle le plus souvent stressant, au premier abord aigu, et si le problème n’est pas résolu ou si le cours prolongé est chronique.

Au niveau actuel, les névroses sont considérées comme l’influence de facteurs psychologiques et sociaux sur les processus biologiques intervenant dans le corps humain. Une personne est consciente des troubles survenant avec elle et a la capacité de percevoir correctement la situation, la réversibilité des processus tout en créant un environnement favorable et la possibilité d’un traitement. Dans le même temps, la probabilité de démence et de changements personnels est pratiquement exclue.

Les symptômes de la névrose s'expriment par une mauvaise estime de soi, qui coïncide rarement avec la réalité et qui est soit surestimée, soit sous-estimée. Les patients ressentent constamment la peur, l’anxiété et une incohérence déraisonnable dans leur jugement et leur comportement. En outre, la catégorie de ces personnes a souvent des difficultés de communication, une sensibilité accrue aux situations stressantes, qui se traduit par une agressivité, un cynisme envers les autres et des valeurs de la vie. Avec les névroses, la mémoire diminue presque toujours, la capacité de penser et de raisonner se détériore logiquement. La lumière vive, les bruits superflus, la musique forte et les changements de température irritent ces personnes. L'un des symptômes de la névrose est l'obsession involontaire d'une personne dans un événement ou une situation désagréable pour elle.

Dystonie végétative

Une affection telle que la dystonie végétative agit comme une conséquence de cures nerveuses prolongées. Le système nerveux autonome à l'humeur automatique a la particularité de préparer le corps humain à certaines actions, quelle que soit sa volonté. Avec l'annulation forcée des intentions, une personne supprime, en raison des circonstances, les pulsions naturelles, ce qui entraîne un déséquilibre du système nerveux. Cela conduit à l'apparition de dystonie végétative. Un moyen de sortir de cette situation est considéré comme une éclaboussure d’émotions et une énergie excessivement accumulée, de l’exercice, etc.

Traitement des maladies du système nerveux

Pratiquement tout dysfonctionnement du système nerveux autonome à un certain stade est sujet à récupération.

Il est toujours nécessaire de commencer à traiter de tels troubles par une humeur psychologique, une disposition envers une personne malade en termes de compréhension et de soutien. Pour ces patients, le fond émotionnel est important. La production de sérotonine (l'hormone du bonheur) est bien stimulée par l'abondance de la lumière solaire. Dans ce cas, il convient de veiller à la bonne organisation du travail et du repos. Il est important d’organiser un sommeil complet, en excluant à la fois la privation de sommeil et une durée de sommeil excessivement longue.

La nutrition de ces patients devrait être complète et équilibrée. Le menu est composé en tenant compte du contenu de tous les micro et macro-éléments, minéraux, vitamines, protéines, glucides, fibres et fibres alimentaires nécessaires au corps. L’alimentation dans le traitement des troubles nerveux nécessite l’abandon total de l’alcool et du café fort. Produits utiles contenant du tryptophane. Ceux-ci incluent les dates, les bananes, le chocolat, la viande de dinde et un certain nombre d'autres produits. Avec une approche intégrée du traitement, un exercice physique suffisant est considéré comme essentiel. La profession convient à tous les sports amateurs au gymnase ou sur le court. Il est très souhaitable d'être plus à l'air frais, de faire une promenade ou d'aller dans la nature.

Un point important dans les troubles névrotiques est le traitement de tout plan de maladies associées, en particulier celles associées aux systèmes endocrinien et cardiovasculaire. Le traitement est nécessaire pour exposer les tumeurs malignes, l'avitaminose, l'anémie. Dans ce cas, vous devriez abandonner toutes les mauvaises habitudes, y compris la drogue et le tabagisme.

Dysfonctionnement du système nerveux autonome

Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Le système nerveux autonome (ANS) contrôle le travail de tous les organes internes. Il leur envoie des impulsions nerveuses qui assurent le bon fonctionnement de tout l'organisme. ANS assure le transfert d'informations du système nerveux central vers les organes innervés, mais en même temps, il n'obéit pratiquement pas à l'esprit et à la volonté de la personne.

Dysfonctionnement du système nerveux autonome - état dans lequel les impulsions envoyées par le SNA perturbent le fonctionnement des organes internes, provoquant des douleurs et d’autres symptômes. Cependant, l'examen ne révèle aucune maladie ni désordre organique grave susceptible de provoquer de telles sensations.

Les manifestations du dysfonctionnement du SNA sont très diverses et dépendent de l'organe dans lequel la régulation végétative est violée. En cas de dysfonctionnement du SNA, il est possible de créer une image de maladie coronarienne, d'ostéochondrose, de maladie de l'intestin et de la vessie, d'élévation de la température et de hausse de la pression artérielle, etc.

Selon les statistiques, 20% des enfants et 65% des adultes souffrent d'un dysfonctionnement du SNA. Chez les femmes, ces troubles sont 3 fois plus fréquents que chez les hommes, ce qui est associé aux fluctuations hormonales inhérentes au corps féminin.

Structure VNS

Le système nerveux autonome est une partie autonome du système nerveux qui régule le fonctionnement du corps: organes internes, glandes à sécrétion externe et interne, vaisseaux sanguins et lymphatiques.

Selon le principe topographique, ANS est divisé en deux sections - centrale et périphérique.

  1. Le département central du VNS comprend:
  • Les centres segmentaires (supérieurs) situés dans le cortex, la région sous-corticale, le cervelet et le tronc cérébral. Ils analysent les informations et gèrent le travail des autres départements du SNA.
  • Les noyaux végétatifs sont des grappes de cellules nerveuses situées dans le cerveau et la moelle épinière qui régulent le fonctionnement de fonctions et d'organes individuels.
  1. Département périphérique de l'ANS sont:
  • Ganglions végétatifs (ganglions) - grappes de cellules nerveuses, enfermées dans une capsule, situées à l'extérieur du cerveau et de la moelle épinière. Ils facilitent le transfert d'impulsion entre l'organe et les noyaux autonomes.
  • Les fibres nerveuses, les nerfs et les branches qui partent du noyau et du plexus nerveux et passent dans les parois des organes internes. Ils transmettent des informations sur l'état des organes aux noyaux végétatifs et commandent des noyaux aux organes.
  • Les récepteurs végétatifs situés dans les parois des organes internes qui suivent les changements qui s’y produisent. Grâce aux récepteurs, une personne développe des sentiments de soif, de faim, de douleur, etc.

SNA anatomiquement divisé en deux sections:

  1. Système nerveux sympathique. Les noyaux sont situés dans la moelle épinière thoracique et lombaire. Il innerve tous les organes internes sans exception, leurs muscles lisses. Il est activé dans des situations stressantes: accélère le rythme cardiaque, accélère la respiration, augmente la pression artérielle, dilate les vaisseaux sanguins du cœur, réduit les vaisseaux sanguins de la peau et des organes abdominaux, augmente la production d'hormones, active les glandes sudoripares, augmente le métabolisme et la circulation sanguine dans les muscles squelettiques, active les réponses immunitaires et l'activité cérébrale. En même temps, il empêche l'acte d'uriner et de vider les intestins. Ainsi, la division sympathique de l'ANS prépare le corps à l'action - défense ou attaque.
  2. Système nerveux parasympathique. Ses noyaux sont situés dans le cerveau (moyen et oblong), ainsi que dans la moelle épinière sacrée. Ce service ralentit le rythme cardiaque, réduit la pression, resserre la lumière des bronches, réduit la circulation sanguine dans le cœur et les muscles squelettiques. Il améliore la formation d'urine dans les reins et augmente la miction. Il assure la restauration de l'immunité, la reconstitution des réserves d'énergie (formation de glycogène dans le foie), améliore le travail des glandes digestives et accélère la motilité intestinale, assurant ainsi sa vidange. Les médiateurs parasympathiques ont un effet anti-stress. Le travail de la division parasympathique vise principalement à maintenir l'homéostasie (stabilité de l'environnement interne) et à rétablir les fonctions corporelles dans des conditions calmes.

La section sympathique est responsable de la réponse active aux stimuli externes (lutte, action) et la parasympathique pour la restauration de la force, des fonctions et des réserves d'énergie. Normalement, ces deux départements travaillent de manière équilibrée: lorsque les stimuli externes sont stimulés par un département, l’autre se détend. Cependant, des facteurs défavorables (considérés comme les causes du dysfonctionnement du SNA) perturbent l'équilibre autonome. En conséquence, le SNA envoie des signaux incorrects et un ou plusieurs organes en panne.

Causes de dysfonctionnement du système nerveux autonome

  • Caractéristiques personnelles d'une personne - niveau d'anxiété élevé, faible tolérance au stress, tendance à l'hypochondrie, caractère démonstratif ou anxieux / suspect.
  • Le stress. Une situation stressante prolongée ou un stress chronique stimule inutilement le travail de la section sympathique et inhibe le parasympathique.
  • Stress mental et physique. Le surmenage est souvent la cause du développement de la maladie chez les enfants d’âge scolaire et chez les adultes.
  • Troubles hormonaux - maladies des organes du système endocrinien, fluctuations du taux d'hormones liées à l'âge ou périodiques. L'adolescence, la grossesse, la période post-partum, la ménopause sont des périodes d'augmentation de la charge sur le SNA, d'où une augmentation du risque de dysfonctionnement.
  • Immaturité vns. Chez les nourrissons et les jeunes enfants, une section peut dominer l’autre.
  • Les conditions défavorables pendant la grossesse et l'accouchement provoquent souvent des troubles autonomes chez les enfants.
  • Réactions allergiques. L'allergie est un complexe de réactions immunitaires pouvant affecter l'état de tous les organes et systèmes.
  • Les conséquences de maladies graves. Les infections, les processus inflammatoires, les blessures graves et les interventions chirurgicales sont accompagnés de stress et d'intoxication, ce qui perturbe le SNA.
  • Utilisation à long terme de médicaments puissants. Le dysfonctionnement du SNA peut être un effet secondaire de certains médicaments, en particulier lors d'une utilisation à long terme ou d'un auto-traitement.
  • Blessures au cerveau et à la moelle épinière, qui ont endommagé les centres et les noyaux du SNA.
  • Mode de vie sédentaire. Le travail assis, l’hypodynamie, les longues heures devant l’ordinateur et le manque d’activité physique régulière perturbent le travail coordonné de l’Assemblée nationale.
  • Carence en vitamines et en nutriments nécessaires au fonctionnement normal du système nerveux.
  • Les effets de l'alcool et de la nicotine. Ces substances ont un effet toxique sur NA et entraînent la mort des cellules nerveuses.

Types de dysfonctionnement ANS

  • Dysfonctionnement autonome somatoforme. Trouble du SNA, à la suite duquel des symptômes de la maladie et des signes de dysfonctionnement d’un organe se développent, sans aucun changement qui pourrait causer cette affection. Par exemple, les personnes ayant un cœur en bonne santé peuvent souffrir de douleurs dans la région du cœur, de battements de cœur rapides ou de troubles du rythme cardiaque. Pour la même raison, une toux, des démangeaisons, des douleurs à l'estomac et aux intestins, des problèmes de miction, de la diarrhée et de la constipation, etc. peuvent se développer.
  • Le syndrome de la défaite des services sous-corticaux du cerveau. Il se développe après des lésions cérébrales et lorsque les centres corticaux et sous-corticaux du système nerveux autonome sont affectés. Manifesté par de nombreuses violations dans le travail des organes, des troubles métaboliques, une perturbation des glandes sexuelles et des organes reproducteurs, des élévations de température déraisonnables. Cela s'accompagne de déviations du système nerveux central - une violation de l'orientation, des sautes d'humeur, divers troubles mentaux.
  • Dysfonctionnement du SNA dû à une irritation constante des récepteurs autonomes. Cela se produit lorsque les récepteurs situés dans les organes internes attrapent une violation de leur travail. Par exemple, des calculs rénaux, une réaction allergique dans les bronches, des helminthes dans l'intestin. Une irritation constante entraîne des perturbations dans le SNA. Pour éliminer le dysfonctionnement, le traitement de la maladie qui l’a provoquée est nécessaire.

Cet article sera consacré au dysfonctionnement autonome somatoforme, en tant que type de trouble le plus courant. Cette maladie est fréquente chez les personnes de tous âges. Ainsi, les médecins le trouvent chez 75% des enfants qui ont posé leur candidature à des maladies non transmissibles. Le trouble peut se manifester par un ou plusieurs symptômes, qui seront décrits ci-dessous.

Douleur au coeur

Cardialgie psychogène est une douleur dans la région du coeur avec un dysfonctionnement du SNA, qui peut survenir à tout âge. Dans ce cas, l'électrocardiogramme, les résultats de l'échographie cardiaque et d'autres études sont normaux.

Avec la douleur psychogène cardialgia poignardant, donne à l'omoplate, bras gauche, moitié droite de la poitrine. Elle est causée par l’anxiété, le surmenage et peut être associée à un changement de temps. La douleur n'est pas associée à un effort physique. Lors du sondage, des douleurs dans les muscles thoraciques, entre les côtes, sur l'épaule gauche et sur l'avant-bras le long du nerf ont été révélées.

La douleur peut être accompagnée de:

  • Palpitations cardiaques;
  • L'arythmie;
  • Tension artérielle irrégulière;
  • Essoufflement sans exercice;
  • Des sueurs;
  • Les attaques de panique apparaissent la nuit.

Cardialgie psychogène passe après la prise de sédatifs. Mais si vous ne traitez pas le dysfonctionnement du SNA, la douleur thoracique réapparaît avec le stress émotionnel.

Toux psychogène

La toux psychogène est sèche et enrouée, parfois forte et aboie. Il se présente sous la forme de convulsions ou de toux, apparaissant à intervalles réguliers. Chez les enfants, un symptôme de toux psychogène peut être une toux persistante (périodique ou persistante) qui ne peut pas être traitée, en l'absence de modifications des organes respiratoires. Au fil du temps, une toux peut devenir «familière» lorsque la toux dure toute la journée, quelle que soit la situation, et ne disparaît que pendant le sommeil.

La toux psychogène se développe dans des situations inattendues ou désagréables. Pendant ou après le stress, une personne ressent de la sécheresse, chatouille ou chatouille dans la gorge et une sensation d'irritation dans les voies respiratoires (sensation de coller à des chats, se serrer la gorge). Cette sensation est souvent accompagnée d'une sensation de battement de coeur et de tendresse dans la région du coeur, parfois la peur de la mort.

La toux psychogène peut être causée par:

  • Stress émotionnel, et pas seulement dans des situations stressantes, mais aussi avec des peurs pour une raison mineure;
  • Odeurs nettes;
  • Changement de temps;
  • Conversation
  • Exercice.

En règle générale, ces troubles entraînent une respiration plus profonde, ce qui entraîne une hyperventilation lorsque le volume d’air entrant dans les poumons est supérieur au minimum nécessaire pour un fonctionnement normal. Le débordement des voies respiratoires provoque un spasme des muscles lisses des bronches et une quinte de toux.

La toux psychogène peut être accompagnée d'autres symptômes d'insuffisance respiratoire:

  • Essoufflement, sensation d'essoufflement;
  • Laryngisme, se manifestant par un enrouement aigu de la voix, qui se développe et s'arrête soudainement;
  • Incapacité de respirer à fond, sensation de congestion à la poitrine;
  • Respiration superficielle fréquente, alternant avec des respirations profondes ou des retenues de souffle courtes;
  • Augmentation ondulatoire de la fréquence et de la profondeur des mouvements respiratoires avec des pauses entre les vagues.

Premiers soins pour la toux psychogène est une distraction. Vous pouvez proposer au patient de boire des liquides, de se laver les mains au coude avec de l’eau froide, de respirer dans un sac en papier.

Angioneurose

L'angionévrose est une maladie causée par un spasme des petites artères et une entorse des veines de la peau. La maladie se développe chez les personnes de plus de 30 ans. Une des raisons est considérée comme une dysrégulation végétative du tonus du sang et des vaisseaux lymphatiques, apparue du fait de l’excitation de la division sympathique du SNA.

Dans la plupart des cas, la peau du visage est affectée. À cet égard, les changements dans la peau développent:

  • au stade initial - zones de rougeur, varicosités;
  • des papules et des pustules - des nodules et des vésicules denses à contenu purulent se forment;
  • noeuds et excroissances - de grands éléments rouge brunâtre se forment sur le fond de l'œdème de la peau, parfois avec un contenu liquide.

L'état de la peau est quelque peu amélioré en respectant les règles d'hygiène et de stimulation de la circulation sanguine (douche, exercice). Éviter les nouvelles éruptions cutanées peut normaliser les fonctions du SNA.

La démangeaison est l'une des manifestations cutanées de la perturbation du système végétatif. Le prurit est associé à une irritation des récepteurs périphériques de la peau en raison d'un dysfonctionnement autonome. Des démangeaisons peuvent survenir dans certaines zones correspondant aux zones d'innervation de certains nerfs (par exemple, intercostaux) ou ne pas avoir un emplacement spécifique.

Les démangeaisons perturbent l'état émotionnel d'une personne, aggravent son sommeil et réduisent sa capacité de travail. En plus des démangeaisons, les symptômes cutanés des troubles végétatifs peuvent être:

  • Sensation de picotement, de brûlure, "rampe rampe";
  • Frilosité ou sensation de chaleur sur la peau;
  • Sécheresse excessive ou l'humidité de la peau;
  • Marbrure ou cyanose de la peau;
  • Troubles temporaires de la pigmentation de la peau - taches plus sombres ou plus claires;
  • Éruption cutanée, éruption rouge sur le type d'urticaire;
  • Dermatite atopique;
  • La détérioration des ongles;
  • La fragilité et la perte de cheveux;
  • La formation d'ulcères et d'érosion.

Les démangeaisons végétatives surviennent chez des personnes suspectes et anxieuses, sensibles au stress. Il ne dépend pas des réactions allergiques et ne disparaît pas même après l'élimination du contact avec les allergènes. En outre, les changements cutanés ne sont pas associés à des maladies de la peau de nature différente (fongiques, infectieuses, trophiques). Pour soulager la condition des patients prescrits antihistaminiques et sédatifs.

Hoquet

Hoquet - une contraction rythmique forte des muscles du diaphragme avec une fréquence de 5-50 fois par minute. Le hoquet neurogène se développe pendant l'irritation du nerf vague et n'est pas associé au fait de manger, d'avaler de l'air en riant ou en mangeant.

En cas de violation de la régulation autonome du diaphragme, le hoquet se développe plusieurs fois par jour ou par semaine. Les attaques de hoquet durent plus de 10 minutes. Ils peuvent se terminer seuls ou après une stimulation supplémentaire du nerf vague. Pour arrêter l'attaque du hoquet neurogène, recommandez:

  • Boire rapidement un verre d'eau;
  • Manger quelque chose de sec;
  • Prenez une profonde respiration et retenez votre respiration;
  • Appuyez vos genoux sur votre poitrine.

Aerofagia

Aérophagie - ingestion d’air en excès, suivie d’une régurgitation. Habituellement, l’air peut être ingéré pendant les repas, les conversations et l’avalage de la salive. Dans le cas d'une perturbation végétative, il peut apparaître dans une situation stressante avec une violation de la déglutition, lorsque vous essayez de vous débarrasser d'une "boule dans la gorge". Au fil du temps, l’air est avalé par habitude et une personne tout le temps, à l’exception d’une nuit de sommeil, avale et crache de l’air.

  • Souffle d'air fréquent et fort sans odeur de nourriture;
  • Sensation de plénitude et de lourdeur dans la région épigastrique;
  • Des nausées;
  • Difficulté à respirer;
  • Difficulté à avaler;
  • Douleur à la poitrine, contractions extraordinaires du cœur.

Pour atténuer cette affection, il est recommandé de s’allonger sur le côté gauche en appuyant le menton contre la poitrine ou de devenir raidisseur, en redressant la colonne vertébrale et en effectuant un léger massage au niveau de l’estomac.

Pilorospasme

Pilorospasme - spasme des muscles de la partie inférieure de l'estomac à l'endroit de sa transition vers le duodénum. Les spasmes musculaires rendent difficile le vidage de l'estomac et la promotion de l'alimentation dans les intestins. Lorsque vous sentez l'abdomen dans cette zone, vous pouvez trouver un phoque. La principale cause du pylorospasme est considérée comme une violation du système autonome.

Le pilorospasme est plus fréquent chez les nouveau-nés, mais peut se développer à tout âge. Chez les enfants, le pylorospasme se manifeste par de fréquentes régurgitations ou des vomissements provoqués par de fortes secousses, qui surviennent quelque temps après l’alimentation. Les plaintes chez les adultes sont plus diverses:

  • Des nausées;
  • Écorchage;
  • Brûlures d'estomac;
  • Douleur constrictive à l'estomac;
  • Vomissements acides contenus gastriques;
  • La sensation d'étirement excessif de l'estomac et de vomissements près de la «fontaine» en tant que signe de la forme atonique du pylorospasme.

Pour soulager le pylorospasme, des repas fréquents en petites portions sont recommandés. Les aliments doivent être semi-liquides et non épicés. Bon effet avoir une éducation physique régulière et des massages. Pour l'élimination complète des symptômes, il est nécessaire de subir un traitement du système végétatif.

Flatulence

Flatulence psychogène - augmentation de la formation et de l'accumulation de gaz dans l'intestin, non associées à une indigestion ou à la consommation de certains produits. La cause de son apparition est considérée comme un spasme des muscles lisses de l'intestin et une violation de sa motilité. En conséquence, la réabsorption des gaz à travers la paroi intestinale et leur élimination naturelle ralentissent.

Le météorisme psychogène se développe pendant ou après le stress psycho-émotionnel. Ses manifestations:

  • Distension abdominale;
  • Grondement et "transfusion" dans l'estomac;
  • Décharge rapide de gaz;
  • Crampes douloureuses dans diverses parties de l'abdomen;
  • Des nausées;
  • Écorchage;
  • Diminution de l'appétit;
  • Constipation ou diarrhée

Pour éliminer les symptômes, vous pouvez prendre des adsorbants (charbon actif, enterosgel), mais pour en éliminer la cause, il est nécessaire de traiter le dysfonctionnement du système nerveux autonome.

La diarrhée

Diarrhée psychogène (diarrhée) ou "maladie de l'ours" - un trouble de la chaise avec stress psycho-émotionnel. Pour la première fois, la nervosité dans les selles survient en réponse à une situation stressante. Ensuite, l'envie de déféquer survient dans des situations similaires ou dans un état émotionnel similaire, ce qui complique grandement la vie d'une personne. Au fil du temps, cette façon d'exprimer les émotions peut devenir un réflexe pathologique et naître non seulement en réponse à des émotions négatives, mais également à des émotions positives.

La cause du développement de la diarrhée psychogène est:

  • Peur expérimentée;
  • Chagrin;
  • Rejet d'une situation de vie;
  • La peur d'événements futurs;
  • Attentes dérangeantes;
  • Réaction dépressive.

Le développement de la diarrhée a pour base un péristaltisme intestinal accéléré, résultant d'une stimulation accrue de ses parois avec les terminaisons nerveuses du SNA.

En plus de la diarrhée, le dysfonctionnement du SNA peut entraîner le développement d'autres troubles fonctionnels du système digestif:

  • Appétit perturbé;
  • Des nausées;
  • Vomissements;
  • Dyskinésie biliaire;
  • Sensations douloureuses dans diverses parties du système digestif.

Les troubles digestifs psychogènes ne dépendent pas de la quantité et de la qualité des aliments et ne peuvent donc pas être traités par diététique. Les adsorbants et les sédatifs sont utilisés pour éliminer leurs symptômes.

Mictions fréquentes

Miction fréquente psychogène ou syndrome de la vessie irritable - besoin fréquent d'uriner pendant ou après un stress psychologique. En cas de violation de la régulation nerveuse, la pression à l'intérieur de la vessie augmente en réponse aux stimuli les plus insignifiants.

Le trouble se manifeste par une envie fréquente (jusqu'à 15 fois par heure) d’uriner s’il ya une petite quantité d’urine dans la vessie. La quantité quotidienne d'urine n'augmente pas et dépasse rarement 1,5 à 2 litres. Surtout pendant la nuit, la vessie ne gêne pas le patient.

Autres symptômes de la vessie irritée:

  • Vider la vessie en petites portions, parfois quelques gouttes;
  • Sensation de vessie après la miction;
  • Décharge involontaire d'urine - généralement dans un contexte de forte expérience émotionnelle;
  • Augmenter le nombre de mictions nocturnes, si une personne souffre d'insomnie ou si l'anxiété ne s'en va pas, même en rêve.

En règle générale, de tels changements sont réversibles. La sibutine, le silo et les sédatifs sont utilisés pour le soulagement temporaire des symptômes. Cependant, pour la normalisation de la régulation nerveuse de la vessie, il est nécessaire de suivre un traitement complet.

Dysfonctionnement sexuel

Le système de reproduction est partiellement sous l'influence de la NA végétative. Chez elle, les processus d’érection et d’éjaculation sont dirigés chez l’homme, chez la femme, la réduction de l’utérus. Dysfonctionnement autonome de la fonction sexuelle associé à l'affaiblissement de la division parasympathique dû à la tension constante du sympathique. Cette condition est causée par le surmenage, le stress chronique et les émotions négatives.

Les conséquences des troubles autonomes peuvent être:

  • Affaiblissement de l'érection;
  • Éjaculation avec facultés affaiblies;
  • Anorgasmie - l'incapacité d'atteindre l'orgasme.

En tant qu’aide temporaire, des hommes ont recommandé l’utilisation du Viagra. Pour éliminer la cause du trouble, un repos et un rééquilibrage appropriés des divisions sympathique et parasympathique du SNA sont nécessaires.

Diagnostics

Le diagnostic et le traitement du dysfonctionnement du système nerveux autonome ont impliqué un neurologue. En règle générale, les patients reçoivent un rendez-vous avec lui après avoir été examinés par d'autres spécialistes, qui ont découvert que les organes sont en bonne santé ou que des modifications de ceux-ci ne peuvent provoquer ces symptômes.

Lors de la réception, le médecin évalue la nature des plaintes du patient, détermine la réactivité et le ton du SNA, ainsi que le service responsable et celui qui nécessite une stimulation supplémentaire.

Pour les diagnostics sont utilisés:

  • Les tableaux de M. Wein, décrivant tous les symptômes et indicateurs vous permettant de déterminer quelle division du SNA est à l'origine du trouble. Dans le tableau, chaque symptôme est évalué sur une échelle de 5 points et les résultats sont déterminés par la somme des points.
  • Tests pharmacologiques, physiques et physiologiques:
  • Variation pulsométrique utilisant l'indice de tension des systèmes de régulation;
  • Tests de stress;
  • Test de charge;
  • Test respiratoire;
  • Test à l'atropine;
  • Détermination de la sensibilité de la peau à la douleur et aux irritations dues à la chaleur;
  • Mesure de la pression artérielle et de l'ECG, RG avant et après l'effort physique et mental.

Déterminer le principal département de l'ANS peut être sur l'apparence d'une personne. Par exemple, le sympatho-tonique a souvent un physique élancé et tonique, tandis que le vagotonique est sujet à la plénitude et à la répartition inégale du tissu adipeux. Dans le même but, une étude du dermographisme est réalisée - si elle est effectuée sur la peau, la marque laissée par les sympathotoniques devient rouge, tandis que celle des vagotoniques devient pâle.

Sur la base des résultats de l'examen, un traitement sera prescrit.

Traitement de dysfonctionnement ANS

Le traitement du dysfonctionnement du système nerveux autonome est un processus complexe et long. Le traitement est effectué en tenant compte des symptômes, des causes, de la gravité de la maladie, de la partie dominante du SNA et d'autres facteurs.

Le traitement doit inclure:

  • Normalisation du régime de jour;
  • Dosage du stress mental et physique;
  • Prévention de l'inactivité physique - gymnastique quotidienne, marcher pendant 2 à 3 heures et faire du sport;
  • Limitez le temps passé près de la télévision et de l'ordinateur;
  • Thés sédatifs et frais - menthe, mélisse, mère, aubépine, valériane, camomille. Les herbes alternent toutes les 3-4 semaines pendant 10-12 mois;
  • Bonne nutrition avec suffisamment de minéraux et de vitamines (surtout B et C);
  • Rédaction du menu avec la division dominante du SNA. Les personnes ayant une activité accrue du département sympathique devraient limiter le thé, le café, le chocolat, les plats épicés et les viandes fumées. Avec une fonction accrue de la division parasympathique, les aliments marinés, le thé, le chocolat et la bouillie de sarrasin sont recommandés.

Traitement de la toxicomanie

  • Préparations sédatives à base de plantes - Nabrassit, Fito-Novosed, Nervoflux.
  • Les tranquillisants sont prescrits pendant 1 mois, si les sédatifs à base de plantes ne sont pas efficaces:
  • Avec un effet sédatif pour réduire l'excitabilité et la pilosité avec la prédominance du système nerveux sympathique, le diazépam 3 mg 2 r / jour;
  • Les tranquillisants de jour sont prescrits pour soulager la tension émotionnelle, l'apathie et l'activité réduite du médazépam 5 mg 2 p / jour.
  • Les neuroleptiques sont prescrits pour augmenter l'anxiété et exprimer l'anxiété émotionnelle et motrice pendant 3 à 4 semaines. Alimenazine 5 mg à 3 p / jour, thioridazine 10 mg 3 p / jour.
  • Drogues nootropes avec une attention, une mémoire et une intelligence réduites. La durée de la réception est de deux à trois mois. Le traitement est effectué des cours 2-3 fois par an. Afin d'améliorer la circulation sanguine et la nutrition du système nerveux, le fonctionnement des cellules nerveuses et d'éliminer l'excitation excessive, l'un des médicaments suivants est prescrit:
  • Acide gamma-aminobutyrique, Aminalon 3 p / jour;
  • Glitsised 1-2 onglet. 2-3 p / jour;
  • Piracetam 1-2 onglet. 2-3 p / jour;
  • Pyritinol 1 onglet 2 p / jour.
  • Les psychostimulants destinés à augmenter l'activité du SNA sont prescrits aux personnes ayant une prédominance du département parasympathique. Les médicaments prescrits aux cours 3-4 semaines, puis faire une pause de 2-3 semaines.
  • Extrait d'Eleutherococcus;
  • Teinture de racine de ginseng;
  • Teinture radioli rose.
  • Les vitamines et les oligo-éléments améliorent l'état du SNA, le rendent moins sensible aux influences extérieures et contribuent au travail équilibré de tous les départements.
  • Complexes multivitaminiques;
  • Coenzyme Q10;
  • Elkar L-carnitine;
  • Bétacarotène.

Physiothérapie

Procédures visant à améliorer le travail de l'ANS et à rétablir l'équilibre de ses services.

  • Electrothérapie - traitement par champ électrique et petits courants:
  • Galvanisation, collier galvanique sur Shcherbak;
  • Thérapie par ultrasons;
  • Courants modulés sinusoïdaux;
  • Induction;
  • Electrosleep.
  • Paraffine et ozokérite sur le cou et la région occipitale. Les interventions thermiques augmentent l'activité de la division parasympathique de l'ANS.
  • Massage - général, cervical et lombaire, mains et muscles du mollet. Le massage améliore la circulation sanguine, soulage les spasmes des vaisseaux sanguins de la peau, soulage les tensions émotionnelles et améliore l'innervation des organes.
  • L'acupuncture L'acupuncture est une méthode inoffensive qui complète bien les autres mesures thérapeutiques. Il montre les meilleurs résultats dans le traitement des troubles respiratoires et autonomes de la peau, ainsi que des troubles de la miction.
  • Balnéothérapie Les eaux minérales et les traitements à base d’eau ont un effet curatif sur le système nerveux - douche circulaire, douche à contraste, radon, perle, sulfure, bain thérapeutique de pin, sauna.
  • Les procédures de trempe - frotter, asperger avec de l'eau froide sont montrées lorsque la division parasympathique prévaut.
  • Cures thermales - les bains d’air et les bains de mer sont prescrits à tous les patients atteints de troubles autonomes.

Psychothérapie pour le dysfonctionnement ANS

La psychothérapie peut réduire considérablement la durée du traitement et le nombre de médicaments prescrits. En cas de dysfonctionnement du SNA chez les enfants, il contribue à améliorer l'état général et à préserver la santé mentale à l'avenir. Chez l'adulte, la psychothérapie peut éliminer les causes du trouble et réduire la dépendance du SNA au stress.

  • Psychothérapie familiale. Ce type de psychothérapie est nécessairement utilisé dans le traitement des enfants et des adolescents, car des problèmes similaires se rencontrent chez l’un des parents (plus souvent chez la mère) et sont transmis à l’enfant. Le psychothérapeute parle de la nature de la maladie et conseille de changer la situation familiale afin d’éliminer le facteur traumatique.
  • L'hypnothérapie. L'impact dans un état de sommeil hypnotique élimine les problèmes psychologiques et émotionnels profonds qui perturbent l'équilibre du SNA.
  • BOS-thérapie. Cette technique augmente le contrôle de la conscience sur les fonctions des organes et normalise leur régulation neurohumorale. L'acquisition d'habiletés d'autorégulation et de relaxation consciente contribue à améliorer la maîtrise de soi dans des situations stressantes et à éviter l'apparition de symptômes du dysfonctionnement du système nerveux autonome.
  • Autotraining et détente. Cette méthode revêt une grande importance chez les adolescents et les adultes. Les méthodes de relaxation et d'auto-hypnose doivent être appliquées quotidiennement pendant toute la durée du traitement. La maîtrise des techniques de relaxation a lieu dans des cours individuels ou en groupe avec un psychothérapeute.

Prévention

La prévention du dysfonctionnement du SNA comprend:

  • Sommeil complet;
  • Alternance rationnelle du travail et du repos;
  • Augmenter la résistance au stress;
  • Exercice régulier et air frais;
  • Une alimentation équilibrée comprenant une quantité suffisante de protéines, de fruits et de glucides complexes. Le miel et les eaux minérales sont également recommandés.

Les mesures préventives vous permettent d’éviter le développement d’un dysfonctionnement autonome et sa réapparition après le traitement.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie