Ils disent que toutes les maladies des nerfs et la névrose de l'intestin - une confirmation claire de cela. Tout commence par les expériences préalables aux examens ou aux entretiens, se poursuit avec des problèmes au travail et est régulièrement complété par toutes sortes de désagréments et d'infractions. Il semble que ce soit des bagatelles, mais à la fin commencent de graves problèmes avec le tube digestif, des procédures de diagnostic désagréables et un traitement à long terme. Mais cela peut être évité.

Qu'est-ce qu'on appelle la névrose intestinale?

Les situations de stress fréquentes, l'incapacité de faire face à la tension nerveuse, les problèmes de sommeil et l'irritabilité qui en résultent ont des effets néfastes non seulement sur le système nerveux, mais également sur le travail du tube digestif. Il y a des douleurs qui s'intensifient dans les moments de tension nerveuse. Il y a un échec dans la synthèse des enzymes intestinales, une digestion perturbée. Cette image, semblable à une gastrite ou une colite, est en réalité une névrose intestinale.

Formes de la maladie

Toute forme de cette maladie a un lien avec le système nerveux. Son exacerbation, ainsi que sa récupération, dépend directement de l'état émotionnel de la personne. Les plus courants sont les formes suivantes:

  • Névrose motrice. Cette maladie est aussi appelée dyskinésie intestinale chronique. Le symptôme est une diarrhée, qui peut être accompagnée de douleur, d'un écoulement de mucus. Se produit uniquement en cas de forte tension nerveuse ou de manière réflexe si une personne éprouve des émotions négatives. Par exemple, les enfants responsables souffrent de troubles des selles tous les matins avant l'école ou avant le test scolaire. De telles manifestations sont courantes chez les adultes - il suffit d'être nerveux pour quelque raison que ce soit et la diarrhée survient.
  • La névrose du rectum est une violation du processus de défécation. Il y a deux manifestations. Le premier est la sécrétion de mucus, parfois accompagnée d'une inflammation. La deuxième - convulsions de l'anus avec douleur concomitante. Cette manifestation peut être de nature réflexe, associée à une proctite.
  • Maladie de Hirschsprung. Cette maladie peut être héréditaire ou acquise. Un trait caractéristique - changements dans le gros intestin, qui dans ce cas est augmenté. Le gros intestin ou ses parties individuelles ont une longueur et un diamètre supérieurs. Il y a une pathologie dans l'enfance. Manifestation fréquente: flatulences, douleurs, constipation, syndrome de coeur intestinal possible. Si non traité, il peut se développer en colite et obstruction.
Retour à la table des matières

Causes de la pathologie

Les processus de la névrose doivent encore être étudiés. Cependant, les médecins identifient les causes des problèmes du tractus gastro-intestinal. Si elles sont complètement éliminées ou minimisées, la névrose intestinale peut être évitée. Ces raisons s'appellent:

  • traumatisme émotionnel et psychologique;
  • faible immunité et, par conséquent, susceptibilité aux maladies infectieuses;
  • intoxication;
  • hérédité chargée.

Le plus grand risque de névrose intestinale est observé chez les personnes qui vivent des conflits au travail, qui ne peuvent pas trouver une place dans l’équipe et qui se sentent «étrangères». Le danger est grand dans le cas d'un environnement familial traumatique. Le groupe à risque comprend les personnes qui éprouvent une insatisfaction sexuelle. Fondamentalement, les syndromes de névrose intestinale sont particuliers à:

Symptômes principaux

Les symptômes de la névrose intestinale sont nombreux et ont un caractère prononcé. La maladie se manifeste en violation des intestins et du système nerveux. Parfois, des douleurs cardiaques et articulaires sont ajoutées aux signes. De l'intestin, de tels symptômes sont observés:

  • diarrhée / constipation;
  • des crampes intestinales, provoquant des douleurs à l'estomac et aggravées après avoir mangé;
  • flatulences;
  • nausée légère;
  • défécation accompagnée de mucus;
  • douleur spécifique, brûlure à l'estomac, associée à une brûlure.

Les symptômes de névrose de l'intestin avec le système nerveux incluent:

  • maux de tête et vertiges récurrents;
  • irritabilité sans raison;
  • anxiété constante;
  • problèmes de sommeil;
  • palpitations cardiaques;
  • transpiration excessive.
Retour à la table des matières

Méthodes de diagnostic

Parmi les réalisations de la médecine, aucun test de ce type ne permet de déterminer la présence d'une névrose intestinale. Ce trouble présente des symptômes similaires à ceux d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. Pour le diagnostic, il est nécessaire de procéder à un examen complet pour établir la présence de cette pathologie. Le diagnostic implique les procédures suivantes:

  • Effectuer un test sanguin, qui est établi ou nié la présence de l'infection.
  • Analyse des matières fécales. Avec elle, vous pouvez détecter du sang et du mucus dans les matières fécales.
  • Echographie du tube digestif. Cela permet de voir l'état général de la muqueuse intestinale, d'établir la présence de tumeurs et de dommages.
  • Endoscopie La procédure la plus désagréable. Une sonde est insérée dans l'anus avec une caméra qui transmet l'image au moniteur. Avec l'aide de ce dispositif, le côlon et le rectum sont examinés. Au cours de la procédure, le spécialiste voit le véritable état de la muqueuse intestinale et peut en prendre un morceau pour une analyse plus approfondie.
Retour à la table des matières

Principes de traitement

La névrose intestinale doit être traitée de manière globale, en accordant une attention non seulement au tube digestif, mais également au système nerveux. Mais avant que vous deviez décider quel médecin vous rendre à la réception en présence des symptômes de cette maladie:

  • Gastro-entérologue. Régule l'état du tractus gastro-intestinal, prescrit des médicaments spéciaux et un régime alimentaire, qui doivent être scrupuleusement respectés.
  • Neuropathologiste. Il sélectionne des méthodes d'influence sur le système nerveux, prescrit des médicaments et des procédures normalisant l'état émotionnel d'une personne.
  • Psychothérapeute. Le rôle de ce médecin est important car il peut aider une personne à changer d'attitude envers le monde qui nous entoure, sinon à réagir à des situations stressantes.

La tâche des médecins est la normalisation du travail de deux systèmes interconnectés, l’élimination de la cause et le traitement des complications. Il est important de rétablir le fonctionnement normal des intestins. Le traitement est choisi individuellement, la ligne directrice sont les symptômes:

  • Médicaments prescrits contre la diarrhée / constipation.
  • Des préparations enzymatiques sont nécessaires (Festal, Pancréatine). Avec leur aide, la digestion est normalisée, les selles sont stabilisées, l'intestin enflammé est capable de récupérer. Pour améliorer la microflore prescrire "Linex" (avec la diarrhée).
  • Des anti-inflammatoires sont prescrits.
  • Prescrit un régime strict.

"La vitesse de récupération dépend de l'état émotionnel du patient."

Pour rétablir l'état émotionnel, il est important de détecter et d'éliminer la cause, ou du moins de la laisser pour un certain temps. Surtout recommandé de rester dans un sanatorium. En plus, il faut:

  • Buvez des infusions d'herbes telles que Agripaume, menthe, sauge.
  • Prenez des sédatifs. Le travail du tube digestif est normalisé quand une personne est calme.
  • Prendre des vitamines du groupe B. La situation écologique, le manque de repos adéquat contribuent à l'apparition de névrose. Par conséquent, il est nécessaire de renforcer le corps pour un traitement plus productif.
Retour à la table des matières

Remèdes populaires

Pour un traitement plus efficace, les médecins recommandent d’utiliser certaines recettes populaires, en l’absence d’allergie à leurs composants:

  • Infusion d'herbes. Vous avez besoin de 20 grammes d’herbes de mère, de sauge, de menthe et de fleurs d’achillée et de 30 g de fleurs et d’herbes de millepertuis et d’écorce de chêne. Mélangez tout à fond. Prendre 3 c. l recueillir, versez 750 ml d’eau bouillante et laissez reposer pendant au moins deux heures, buvez un demi-verre à l'heure après avoir mangé, mais pas plus de 4 fois par jour pendant 3 jours, puis réduisez la dose au quart d'un verre.
  • Bath. La décoction précuite de menthe, de millefeuille, d'absinthe et de mélisse est versée dans le bain chaud. Un bain relaxant peut être pris tous les jours, pas plus d'une demi-heure.
Retour à la table des matières

Caractéristiques d'alimentation

Un régime avec névrose intestinale est nécessaire, mais il peut varier en fonction des caractéristiques de l'évolution de la maladie et est sélectionné individuellement. En cas de constipation, il est recommandé de consommer plus de légumes et de fruits. En cas de diarrhée, il est recommandé de faire une pause entre l'eau et le thé et d'éliminer complètement les fibres grossières du régime jusqu'à la digestion complète du tube digestif. Mais le respect des règles générales est obligatoire pour tous. Pour un prompt rétablissement, il vous faut:

  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • manger au moins 5 fois par jour en petites portions;
  • ne pas trop manger;
  • refuser le café, les boissons alcoolisées et non alcoolisées, les aliments gras et épicés, les pâtisseries et les confiseries.
Retour à la table des matières

Prévention

  • rejet de mauvaises habitudes;
  • respiration et exercice;
  • marcher dans l'air frais;
  • contrôle de puissance;
  • élimination de la cause de la tension nerveuse, contrôle de ses propres émotions.

La névrose de l'intestin peut être évitée si vous menez une vie saine, faites de l'exercice régulièrement. Natation utile. Pour ceux qui doivent faire face au stress, un massage relaxant est recommandé. Mais l’essentiel est dans l’homme lui-même et dans sa relation avec le monde qui l’entoure. Ne vous inquiétez pas pour aucune raison - la santé coûte plus cher.

Douleur nerveuse dans les intestins

Syndrome du côlon irritable - une maladie des nerfs (encyclopédie médicale)

Si vous avez des ballonnements abdominaux presque permanents. Lorsque vous arrêtez et appuyez, cela fait mal. Selles irrégulières, flatulences. Si vous ressentez une lourdeur avec la moindre suralimentation, alors vous ne pouvez pas avoir une maladie, mais une condition appelée syndrome du côlon irritable. Pour la vie, la santé n’est pas une menace, mais la qualité de vie diminue considérablement. Le syndrome du côlon irritable (SCI) est tout d’abord un intestin trop sensible qui réagit douloureusement aux situations de la vie les plus courantes, telles que mentionner des événements comme un dîner de gala, un appel au patron, une dispute avec des êtres chers.

La principale différence entre le SCI et d'autres maladies de l'intestin et d'autres organes du tractus gastro-intestinal est l'absence de ce que l'on appelle le substrat de la maladie. Qu'est ce que cela signifie? Par exemple, dans le cas d'un ulcère peptique, il existe un défaut de la membrane muqueuse de l'estomac ou du duodénum - un ulcère qui provoque des troubles caractéristiques. Dans le syndrome du côlon irritable, il y a une plainte, mais il n'y a pas de substrat, au moins par les études de diagnostic modernes, il n'est pas défini.

Syndrome du côlon irritable, principalement - maladie psychosomatique. Le plus souvent, le SII résulte de la suppression des émotions négatives qui, ne trouvant pas de solution adéquate, augmentent l'excitabilité du système nerveux autonome et se manifestent sous la forme de symptômes corporels. Pour la même raison, la dystonie vasculaire est un compagnon fréquent du syndrome du côlon irritable.

Sous l'influence d'un stress psychologique ou d'une situation traumatique chronique, beaucoup moins souvent d'une infection intestinale, l'intestin devient trop sensible chez certaines personnes. Dans le même temps, le seuil de perception de la douleur diminue et l'intensité de la perception de la douleur devient insuffisante par rapport au stimulus qui le provoque. Les impulsions de douleur de l'intestin parviennent au cerveau. Puisque le cerveau reçoit une impulsion trop forte, le signal de réponse envoyé par celui-ci à l'intestin est également excessif. En réponse à la forte impulsion reçue, il se produit une perturbation de l'activité motrice de l'intestin, ce qui provoque chez le patient un syndrome du côlon irritable comme une douleur abdominale, des ballonnements, une diarrhée ou une constipation.

Une autre des causes majeures du syndrome du côlon irritable est une modification de la colonne vertébrale thoracique et lombaire (scoliose ou ostéochondrose), où les ganglions autonomes régissent l'activité intestinale.

Le traitement du syndrome du côlon irritable est complexe. Le régime n'est pas nécessaire, vous avez besoin d'un régime équilibré normal. Charges dynamiques obligatoires - marcher convenablement 40 minutes par jour.

De médicaments peuvent être conseillés les suivants:
- avec augmentation de la douleur - Duspatolin ou Dicytel - 3 semaines

- gonflement - espumizan

- antidépresseurs très désirables (prescrits par un médecin) ou traitement par un psychothérapeute.

Commentaires

Anna Tolyatti je soulage aussi les spasmes Duspatalin. C’est très intéressant pour moi, les gens avec un certain caractère et une certaine attitude d’IBS sont inhérents, parce que Cela aidera à identifier la cause. À propos de moi: il m'est apparu relativement récemment, après la grossesse. Je suis une personne très gaie et sympathique. Je souris toujours et très facilement, et en même temps, je suis pragmatique à propos de la vie. De situations difficiles je pars sans difficulté, car Je suis un logicien, je ne m'y mêle pas plus souvent. Les émotions que je ressens, majoritairement de toutes, bonnes. Mais si un événement soudain, imprévu et négatif se produit lorsque les émotions prennent la première place: tragédie, peur, le spasme n’attendra pas longtemps. Décrivez et vous, que pouvez-vous provoquer?

Les filles de Sun Kraygorod, et moi aussi, gastrologsha, a déclaré qu’un régime n’était pas nécessaire. Il suffit de manger normalement sans obzhirachki, le régime alimentaire équilibré habituel. Il n'y a rien de spécial là-bas, ce n'est pas une maladie. La spatpatine supprime parfaitement le spasme, et pour ne plus l’avoir, vous devez être moins nerveux: D plus, j’ai aussi fait de l’exercice physique pour bouger plus, comme dans l’article). Cependant, je n’ai pas bu pendant trois semaines, j'ai eu un pour la douleur, ils ont Je ne fais pas tous les jours, dieu merci.

Kraygorod, personne ne m’a jamais nommé (j’ai trouvé l’information moi-même. Et ils ont seulement levé les mains en l'air, j’ai avalé mon intestin et ce qu’ils ne m'ont pas fait est en bonne santé! Et mon estomac me fait mal. mais pas le mérite de mon médecin (et ce SII, et cela aide Duspatalin - elle s'est retrouvée sur le réseau. C'est bien, il y a Internet dans notre village, mais ce serait un cauchemar.

Khersin Kraygorod Isolde, mon médecin m'a nommé aussi. Mais à côté de lui, on me prescrivait toujours un sédatif, afin d’éviter le stress, et le régime alimentaire était composé, bien sûr) Et le duspataline évite bien les spasmes, oui)

Isolde Kraygorod On m'a prescrit un régime strict par le médecin pour IBS et Duspatalin - HELPED! Quelques mois plus tard, j'ai oublié ce que sont les spasmes, les ballonnements et autres problèmes.

Ajouter votre commentaire

Ne pend pas la tête! Traitement de l'ostéochondrose cervicale

Symptômes et traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

Selon une enquête sociologique sur le cou, 10% des personnes interrogées pensent aux rides, 5% à la famille ou aux proches, 3% aux femmes, 80% attribuent ce mot à la douleur. Et il n’est pas surprenant que pour les personnes qui ne surveillent pas leur santé, la présence d’ostéochondrose cervicale est plus la règle que l’exception.

Douleur nerveuse dans l'abdomen

Tout le monde sait qu’une variété de sensations désagréables dans l’abdomen sont possibles «sur un sol nerveux». D'où l'expression "cœur dans les talons". En fait, cela signifie que la sensation désagréable qui a commencé dans la région du cœur s’infiltre progressivement dans la cavité abdominale, provoquant ainsi une sensation de "décoloration".

Mais peut-il vraiment y avoir une douleur au ventre sur les nerfs? Il s'avère que c'est possible.

Est-il étonnant que la souffrance "fantôme" existe? Une personne a longtemps eu une jambe amputée jusqu'aux genoux, mais elle ressent clairement une douleur dans son petit doigt. En science, on connaît l'apparition de stigmates sur les paumes et les pieds de fidèles du passé, qui comprennent sincèrement le complot de la crucifixion. Par conséquent, une douleur abdominale fonctionnelle est possible. L'essentiel est de pouvoir le distinguer à temps d'une catastrophe dans la cavité abdominale nécessitant une intervention chirurgicale urgente.

Caractéristiques de la douleur abdominale neurologique

On sait que les organes internes sont innervés par le système nerveux autonome. Il a des différences significatives avec le système somatique: il n'obéit pas à notre volonté, mais fonctionne de manière autonome. Et la douleur générée par ce système n’est pas aussi brillante et spécifique, mais terne, diffuse et mal localisée.

Par exemple, si vous vous blessez un doigt ou une jambe, vous pouvez alors indiquer l'endroit où la douleur est la plus intense. Et si le passage de la pierre à travers l'uretère fait mal, alors, malgré la position claire de la pierre à chaque instant, la douleur sera diffuse. La localisation vague est ce qui distingue la douleur végétative.

Causes de la douleur abdominale nerveuse

Les douleurs abdominales "provoquées par les nerfs" proviennent principalement d'un dysfonctionnement du même système nerveux végétatif. Après tout, les syndromes de tunnel et les atteintes nerveuses dans la cavité abdominale ne peuvent pas exister: il n’ya pas de cartilage dense ni de formation osseuse, de puissants ligaments dans lesquels les longs nerfs peuvent être comprimés. Au contraire, dans la cavité abdominale, tout est idéalement «taché» et les intestins sont suspendus au mésentère.

La hernie est peut-être la seule exception dans laquelle les nerfs de la cavité abdominale sont atteints, mais le mésentère est rarement touché par l'anneau hernial. La deuxième situation est la torsion du mésentère avec l'apparition de la gangrène de la boucle intestinale, une obstruction intestinale et le développement d'une péritonite.

Mais dans cette situation, la torsion du mésentère accompagnée de troubles circulatoires en était la cause directe et les troubles neurologiques correspondants étaient une conséquence secondaire d'une ischémie aiguë et ne devaient pas être pris en compte.

La dystonie vasculaire est la cause la plus fréquente de douleur abdominale d'origine nerveuse. Le déséquilibre entre les divisions sympathique (stressante) et parasympathique (trophique) du système nerveux autonome conduit à diverses conditions. Par exemple, l'hyperhidrose, l'hypertension, la léthargie, la sensation de chaleur.

Une de ces manifestations abdominales (abdominales) de la dystonie végétative-vasculaire est le syndrome du côlon irritable, qui se manifeste par une crise de diarrhée. Dans ce cas, l'apparition possible de douleurs abdominales de nature fonctionnelle ou nerveuse.

On sait que dans sa vie, chaque cinquième personne souffre d'un tel désordre, ce chiffre est nettement plus élevé dans les villes. La raison, outre les troubles végétatifs, réside dans l'accélération du passage des aliments dans les intestins, ainsi que dans la dégradation fonctionnelle de la régulation nerveuse du péristaltisme, qui est réversible.

Symptômes de "l'intestin irritable"

Le plus souvent, cet état provoque une douleur et un inconfort légers, qui s'apparentent davantage à de l'inconfort qu'à la douleur réelle. Ces sensations peuvent être présentes partout où se trouve un intestin grêle: par exemple, douleur nerveuse au bas de l'abdomen ou au nombril. En plus de la gêne, il y a:

  • violation des selles, la plupart des diarrhées sont observées, mais dans certains cas, elles alternent avec la constipation et l’altération du débit de gaz;
  • Il existe des impératifs impératifs de déféquer. Cela signifie que le désir de vider les intestins est si fort que "le tourment n'a pas de limite". En règle générale, il n'y a pas d'explication logique à cela: il n'y a pas de délai d'attente de plusieurs jours avant cela;
  • ces douleurs et le désir d'aller aux toilettes se manifestent souvent pendant le repas ou immédiatement après. Cela se produit le plus souvent après le petit déjeuner.

Cela est dû à l'apparition de connexions réflexes conditionnées entre le tractus gastro-intestinal supérieur et le gros intestin. Le réétirement des récepteurs «à estomac plein» est confondu avec un intestin trop rempli.

Heureusement, ce processus se poursuit pendant une courte période. De telles erreurs du système nerveux surviennent, par exemple, lors de la guérison d'une pneumonie, de maladies infectieuses graves. A ce moment, le corps est toujours affaibli. Le système nerveux est également affaibli. Cette condition s'appelle le syndrome asténo-végétatif. Peu de temps après que le corps se renforce, ces symptômes désagréables s’affaiblissent puis s’arrêtent. Par conséquent, si vous êtes tourmenté par de telles douleurs, vous devez porter une attention particulière au régime alimentaire, qui ne devrait pas inclure de nourriture grossière, et consulter un médecin.

Crampes intestinales

Les spasmes - contractions involontaires (contractions) des muscles - apparaissent souvent de manière cyclique, c.-à-d. durer de quelques secondes à quelques minutes, après quoi ils s’apaisent et se répètent au bout d’un moment. Les spasmes peuvent être dans différents organes et leurs symptômes diffèrent quelque peu.

Le spasme des muscles lisses des intestins est l'une des crampes les plus douloureuses. Et bien que ces spasmes soient plus souvent de courte durée et ne présentent pas de danger particulier, ils ne doivent pas être laissés sans attention. Les spasmes intestinaux persistants et récurrents peuvent indiquer des pathologies assez graves, ils constituent donc un signal pour une visite urgente chez le gastro-entérologue.

Comment apparaissent les crampes intestinales?

Les spasmes intestinaux, tout d’abord, se manifestent par des douleurs soudaines apparaissant au poignet ou douloureuses à l’abdomen, qui ont un caractère paroxystique. Les autres symptômes sont:

  • sensation de ballonnement et de lourdeur dans l'estomac;
  • besoin fréquent de vider l'intestin;
  • constipation ou diarrhée.

L'apparition de ces symptômes est due au fait que les spasmes intestinaux provoquent souvent des troubles des fonctions motrices et contractiles du système digestif. La discordination des muscles avec spasme entraîne un retard et une stagnation du contenu du côlon et de l'intestin grêle. La survenue de douleur est due au fait que la paroi intestinale contient de nombreux récepteurs qui, avec divers dysfonctionnements, envoient des signaux au cerveau.

Les symptômes suivants peuvent également survenir avec un spasme intestinal:

  • maux de tête;
  • malaise général;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • augmentation de la température corporelle;
  • troubles du sommeil, etc.

Causes des crampes intestinales

Le plus souvent, l'apparition de spasmes intestinaux est associée à des troubles fonctionnels du tractus gastro-intestinal. Cela peut être dû à un mode de vie malsain, ainsi qu’au fonctionnement prolongé et perturbateur du système nerveux (spasme intestinal des nerfs).

La perturbation du tractus gastro-intestinal, causant l'apparition de spasmes, est due à de nombreuses raisons:

  • surtension de la paroi intestinale;
  • inadéquation dans le travail du système nerveux autonome, provoquant la motilité du système digestif;
  • processus infectieux;
  • erreurs nutritionnelles (utilisation d'aliments irritant la muqueuse intestinale, excès alimentaire, restauration rapide, etc.);
  • intoxication par des substances toxiques ou toxiques;
  • des médicaments;
  • invasions helminthiques, etc.

Ces facteurs peuvent non seulement conduire à un dysfonctionnement du système digestif, mais servent également de point de départ au développement de maladies telles que:

Comment supprimer les spasmes intestinaux?

Le traitement des spasmes intestinaux doit commencer par rechercher la cause, la cause et l'établissement d'un diagnostic précis. En règle générale, le principe de base du traitement est la normalisation de la nutrition, suggérant:

  • éviter l'utilisation d'irritants (café, alcool, etc.);
  • nourriture en petites portions;
  • consommation minimale de fibres grossières, de certains fruits et légumes crus, de boissons gazeuses.

La minimisation des situations stressantes est également importante.

D'autres recommandations sont sélectionnées individuellement, en fonction du diagnostic.

Indépendamment, pour soulager les spasmes, vous pouvez prendre des médicaments spasmulgetiques (par exemple, des produits à base de butylbromure d'hyoscine). Mais en aucun cas, vous ne pouvez prendre des analgésiques pour le spasme intestinal, car leur accueil peut contribuer à brouiller le tableau clinique de la maladie et à rendre le diagnostic difficile.

Syndrome du côlon irritable - une maladie des nerfs (encyclopédie médicale)

Si vous avez des ballonnements abdominaux presque permanents. Lorsque vous arrêtez et appuyez, cela fait mal. Selles irrégulières, flatulences. Si vous ressentez une lourdeur avec la moindre suralimentation, alors vous ne pouvez pas avoir une maladie, mais une condition appelée syndrome du côlon irritable. Pour la vie, la santé n’est pas une menace, mais la qualité de vie diminue considérablement. Le syndrome du côlon irritable (SCI) est tout d’abord un intestin trop sensible qui réagit douloureusement aux situations de la vie les plus courantes, telles que mentionner des événements comme un dîner de gala, un appel au patron, une dispute avec des êtres chers.

La principale différence entre le SCI et d'autres maladies de l'intestin et d'autres organes du tractus gastro-intestinal est l'absence de ce que l'on appelle le substrat de la maladie. Qu'est ce que cela signifie? Par exemple, dans le cas d'un ulcère peptique, il existe un défaut de la membrane muqueuse de l'estomac ou du duodénum - un ulcère qui provoque des troubles caractéristiques. Dans le syndrome du côlon irritable, il y a une plainte, mais il n'y a pas de substrat, au moins par les études de diagnostic modernes, il n'est pas défini.

Syndrome du côlon irritable, principalement - maladie psychosomatique. Le plus souvent, le SII résulte de la suppression des émotions négatives qui, ne trouvant pas de solution adéquate, augmentent l'excitabilité du système nerveux autonome et se manifestent sous la forme de symptômes corporels. Pour la même raison, la dystonie vasculaire est un compagnon fréquent du syndrome du côlon irritable.

Sous l'influence d'un stress psychologique ou d'une situation traumatique chronique, beaucoup moins souvent d'une infection intestinale, l'intestin devient trop sensible chez certaines personnes. Dans le même temps, le seuil de perception de la douleur diminue et l'intensité de la perception de la douleur devient insuffisante par rapport au stimulus qui le provoque. Les impulsions de douleur de l'intestin parviennent au cerveau. Puisque le cerveau reçoit une impulsion trop forte, le signal de réponse envoyé par celui-ci à l'intestin est également excessif. En réponse à la forte impulsion reçue, il se produit une perturbation de l'activité motrice de l'intestin, ce qui provoque chez le patient un syndrome du côlon irritable comme une douleur abdominale, des ballonnements, une diarrhée ou une constipation.

Une autre des causes majeures du syndrome du côlon irritable est une modification de la colonne vertébrale thoracique et lombaire (scoliose ou ostéochondrose), où les ganglions autonomes régissent l'activité intestinale.

Le traitement du syndrome du côlon irritable est complexe. Le régime n'est pas nécessaire, vous avez besoin d'un régime équilibré normal. Charges dynamiques obligatoires - marcher convenablement 40 minutes par jour.

De médicaments peuvent être conseillés les suivants:
- avec augmentation de la douleur - Duspatolin ou Dicytel - 3 semaines

- gonflement - espumizan

- antidépresseurs très désirables (prescrits par un médecin) ou traitement par un psychothérapeute.

Douleur nerveuse dans l'abdomen

Tout le monde sait qu’une variété de sensations désagréables dans l’abdomen sont possibles «sur un sol nerveux». D'où l'expression "cœur dans les talons". En fait, cela signifie que la sensation désagréable qui a commencé dans la région du cœur s’infiltre progressivement dans la cavité abdominale, provoquant ainsi une sensation de "décoloration".

Douleur nerveuse

Mais peut-il vraiment y avoir une douleur au ventre sur les nerfs? Il s'avère que c'est possible.

Est-il étonnant que la souffrance "fantôme" existe? Une personne a longtemps eu une jambe amputée jusqu'aux genoux, mais elle ressent clairement une douleur dans son petit doigt. En science, on connaît l'apparition de stigmates sur les paumes et les pieds de fidèles du passé, qui comprennent sincèrement le complot de la crucifixion. Par conséquent, une douleur abdominale fonctionnelle est possible. L'essentiel est de pouvoir le distinguer à temps d'une catastrophe dans la cavité abdominale nécessitant une intervention chirurgicale urgente.

Caractéristiques de la douleur abdominale neurologique

On sait que les organes internes sont innervés par le système nerveux autonome. Il a des différences significatives avec le système somatique: il n'obéit pas à notre volonté, mais fonctionne de manière autonome. Et la douleur générée par ce système n’est pas aussi brillante et spécifique, mais terne, diffuse et mal localisée.

Système nerveux végétatif - schéma

Par exemple, si vous vous blessez un doigt ou une jambe, vous pouvez alors indiquer l'endroit où la douleur est la plus intense. Et si le passage de la pierre à travers l'uretère fait mal, alors, malgré la position claire de la pierre à chaque instant, la douleur sera diffuse. La localisation vague est ce qui distingue la douleur végétative.

Causes de la douleur abdominale nerveuse

Les douleurs abdominales "provoquées par les nerfs" proviennent principalement d'un dysfonctionnement du même système nerveux végétatif. Après tout, les syndromes de tunnel et les atteintes nerveuses dans la cavité abdominale ne peuvent pas exister: il n’ya pas de cartilage dense ni de formation osseuse, de puissants ligaments dans lesquels les longs nerfs peuvent être comprimés. Au contraire, dans la cavité abdominale, tout est idéalement «taché» et les intestins sont suspendus au mésentère.

La hernie est peut-être la seule exception dans laquelle les nerfs de la cavité abdominale sont atteints, mais le mésentère est rarement touché par l'anneau hernial. La deuxième situation est la torsion du mésentère avec l'apparition de la gangrène de la boucle intestinale, une obstruction intestinale et le développement d'une péritonite.

Mais dans cette situation, la torsion du mésentère accompagnée de troubles circulatoires en était la cause directe et les troubles neurologiques correspondants étaient une conséquence secondaire d'une ischémie aiguë et ne devaient pas être pris en compte.

La dystonie vasculaire est la cause la plus fréquente de douleur abdominale d'origine nerveuse. Le déséquilibre entre les divisions sympathique (stressante) et parasympathique (trophique) du système nerveux autonome conduit à diverses conditions. Par exemple, l'hyperhidrose, l'hypertension, la léthargie, la sensation de chaleur.

Divisions sympathiques et parasympathiques du système nerveux autonome

Une de ces manifestations abdominales (abdominales) de la dystonie végétative-vasculaire est le syndrome du côlon irritable, qui se manifeste par une crise de diarrhée. Dans ce cas, l'apparition possible de douleurs abdominales de nature fonctionnelle ou nerveuse.

On sait que dans sa vie, chaque cinquième personne souffre d'un tel désordre, ce chiffre est nettement plus élevé dans les villes. La raison, outre les troubles végétatifs, réside dans l'accélération du passage des aliments dans les intestins, ainsi que dans la dégradation fonctionnelle de la régulation nerveuse du péristaltisme, qui est réversible.

Symptômes de "l'intestin irritable"

Le plus souvent, cet état provoque une douleur et un inconfort légers, qui s'apparentent davantage à de l'inconfort qu'à la douleur réelle. Ces sensations peuvent être présentes partout où se trouve un intestin grêle: par exemple, douleur nerveuse au bas de l'abdomen ou au nombril. En plus de la gêne, il y a:

  • violation des selles, la plupart des diarrhées sont observées, mais dans certains cas, elles alternent avec la constipation et l’altération du débit de gaz;
  • Il existe des impératifs impératifs de déféquer. Cela signifie que le désir de vider les intestins est si fort que "le tourment n'a pas de limite". En règle générale, il n'y a pas d'explication logique à cela: il n'y a pas de délai d'attente de plusieurs jours avant cela;
  • ces douleurs et le désir d'aller aux toilettes se manifestent souvent pendant le repas ou immédiatement après. Cela se produit le plus souvent après le petit déjeuner.

Cela est dû à l'apparition de connexions réflexes conditionnées entre le tractus gastro-intestinal supérieur et le gros intestin. Le réétirement des récepteurs «à estomac plein» est confondu avec un intestin trop rempli.

Heureusement, ce processus se poursuit pendant une courte période. De telles erreurs du système nerveux surviennent, par exemple, lors de la guérison d'une pneumonie, de maladies infectieuses graves. A ce moment, le corps est toujours affaibli. Le système nerveux est également affaibli. Cette condition s'appelle le syndrome asténo-végétatif. Peu de temps après que le corps se renforce, ces symptômes désagréables s’affaiblissent puis s’arrêtent. Par conséquent, si vous êtes tourmenté par de telles douleurs, vous devez porter une attention particulière au régime alimentaire, qui ne devrait pas inclure de nourriture grossière, et consulter un médecin.

Qu'est-ce que l'intestin nerveux signifie?

L'intestin nerveux est un syndrome courant, caractérisé par le fait que le gros intestin cesse de fonctionner normalement lorsque l'intestin réagit de manière inattendue et douloureuse à des problèmes de vie plutôt ordinaires, qu'il s'agisse d'un petit-déjeuner ou d'un appel au patron. Aujourd'hui, les intestins nerveux touchent plus de 15% de la population mondiale et les femmes se plaignent plus souvent que les hommes.

Manifestations survenant dans l'intestin irritable

Manifestations survenant dans l'intestin irritable

L'intestin nerveux se manifeste de différentes manières, mais pratiquement tous les patients atteints en souffrent:

  1. Les selles irrégulières, la diarrhée et la constipation alternent ou dominent les problèmes intestinaux ou la diarrhée.
  2. Gaz, douleurs abdominales et ballonnements.
  3. Le sentiment de libération incomplète des intestins, même après le processus de défécation.
  4. Peur, tension, dépression à différents stades et manifestations.
  5. Problèmes digestifs, nausées.

Cette condition est désagréable, car elle n'apparaît qu'une seule fois, elle peut être résolue et se produit au moindre changement de situation, lors d'expériences de situations stressantes. Parfois, un intestin irrité se manifeste même de façon saisonnière.

Causes de l'intestin nerveux

Jusqu'à présent, les médecins et les scientifiques ne sont pas parvenus à un avis définitif et unanime sur les causes de l'apparition du syndrome de l'intestin nerveux. Ceci est une combinaison de nombreux facteurs, psychologiques et physiques, ainsi que de problèmes de nutrition humaine.

Le syndrome se manifeste le plus souvent chez ceux qui subissent un stress constant, qui, au lieu de manger un repas complet, des collations à emporter, qui boivent un café et un thé excessivement forts, qui ont peu d’effort physique et un travail plus sédentaire. On remarque souvent des intestins irrités chez les personnes qui doivent souvent changer de mode de vie, par exemple en raison de fréquents voyages d’affaires. Le corps doit constamment changer de fuseau horaire, de climat, d'eau et d'habitudes alimentaires.

Habituellement, cette maladie est associée au fait qu’une certaine réaction du corps à une situation stressante se produit dans le cerveau humain. Et quand il se répète dans toute sa «gloire», les manifestations de l'intestin irritable s'épanouissent encore et encore.

Diagnostic de l'intestin nerveux

Diagnostic de l'intestin nerveux

Si des problèmes surviennent, une personne doit tout d'abord contacter un gastro-entérologue afin de comprendre ce qui se passe et d'exclure des maladies plus graves.

Mais le diagnostic d'intestin irritable n'est pas si facile à déterminer. Le médecin devra procéder à un examen très approfondi du patient, car ces symptômes sont caractéristiques de la masse des maladies gastro-intestinales.

Habituellement, une analyse obligatoire des matières fécales, du sang, une échographie de la cavité abdominale et le recours fréquent à un examen coloscopique. À l'exclusion de toutes les autres maladies, une personne peut être diagnostiquée - l'intestin irritable.

Prévention et traitement de la maladie

Les patients atteints d'une maladie établie n'auront pas besoin du traitement le plus simple. Après tout, le syndrome du côlon irritable est moins associé au trouble digestif lui-même qu’à la réaction mentale d’une personne à certaines situations. Par conséquent, nous avons besoin non seulement d'un traitement symptomatique, de la mise en place d'un régime de jour et de repos, de la transition vers un régime alimentaire équilibré, mais également d'une conversation avec un thérapeute.

Prévention et traitement de la maladie

Pour que le traitement et la prévention de l'intestin nerveux passent de manière sûre et efficace, il vous faut:

  • Contrôlez tous les facteurs psychologiques (assistez à un psychothérapeute et assistez à des formations pour apprendre à réagir correctement, à faire face aux situations stressantes et à les éviter).
  • Maintenir sous contrôle la microflore intestinale et le travail contractile normal de l'intestin (médicaments).
  • Augmenter les fibres alimentaires dans la nutrition. Travaillez constamment sur le processus de digestion, prenez des éléments digestifs supplémentaires en cas de problèmes alimentaires (pour que la nourriture soit complète, saine et naturelle).

Il est important de vous entraîner tous les jours pour ne pas sauter le petit-déjeuner. Pour les patients dont le repas du matin à l’intestin irritable est très important, le petit-déjeuner doit être complet et serré. Cela est nécessaire pour commencer le fonctionnement normal des réflexes gastro-intestinaux. Parce que le petit déjeuner sur le pouce avec un sandwich et une tasse de café ou de thé n'est pas recommandé.

Prévention et traitement de la maladie

Si vous avez un intestin nerveux avec une constipation prédominante, les aliments doivent contenir des aliments riches en fibres: pain aux céréales (à base de farine complète), figues, pruneaux, flocons d'avoine, raisins secs, betteraves et carottes bouillies, son. Les pommes sont très utiles, il est préférable de les râper avant de les manger.

Il est important de repenser le régime de consommation d'alcool: entraînez-vous à boire au moins 1,5 litre d'eau pure par jour.

Dans le cas de la prédominance de la diarrhée dans l'intestin nerveux, l'inverse devrait être limité ou, pendant quelque temps, éliminer complètement les aliments riches en fibres. Il sera bon de boire de la gelée: du croup (consistance muqueuse) et de la myrtille.

Si vous souffrez de flatulences, de gaz, vous devez vous débarrasser de produits tels que le chou, les légumineuses, certains agrumes, par exemple les oranges, pour limiter ou exclure tous les produits à base de ces composants.

Dans toutes les formes de cette maladie, ne vous laissez pas emporter par les épices, les plats épicés, les viandes fumées, les conserves. Rappelez-vous toujours que le stress, le manque d’exercice, la consommation de café, l’alcool, le tabagisme sont les facteurs qui provoquent l’intestin irritable.

Est-ce que les nerfs peuvent faire mal au ventre?

Sensations spasmodiques dans l'abdomen - une compression réflexive des muscles, qui s'accompagne de douleur. Le syndrome douloureux se manifeste par un inconfort dans diverses parties de l'abdomen. Un réflexe musculaire spasmodique peut être présent dans diverses maladies: maladies des reins et de la vésicule biliaire, colites et gastrites. Dans ce cas, vous devriez consulter un spécialiste qui diagnostiquera et prescrira le traitement. Quel est l'effet des nerfs sur le tractus gastro-intestinal et est-il possible pour cela de développer une extrasystole ventriculaire?

Le stress affecte l'estomac

Un régime alimentaire inapproprié - la cause des crampes d'estomac

La cause des spasmes est souvent considérée comme une malnutrition. Cependant, l'apparition de spasmes n'est pas toujours associée à la nutrition, aux régimes alimentaires. La plupart des gens sont d'avis que de nombreuses maladies se manifestent à la suite de dépressions nerveuses plus rapidement, sont traitées pendant une longue période. Pour les crampes d'estomac, cela est justifié. L'estomac peut avoir mal aux nerfs, car ils sont interconnectés. La résistance au stress est importante ici. Le stress en tant que réponse du corps aux explosions émotionnelles, un état nerveux contribuent à l'apparition de sensations spasmodiques, de troubles de la névrose (réflexes nauséeux, éructations, brûlures d'estomac causées par les nerfs, diarrhée et constipation, flatulence).

Les maux d'estomac causés par les nerfs sont une affection qui n'est pas systématisée dans le rapport entre certaines maladies.

Ce n’est qu’après avoir passé les tests et diagnostics nécessaires qu’il est possible de déterminer l’essence du problème et d’établir le diagnostic. L’étude peut montrer que la cause des ulcères gastriques est le microbe Helicobacter. Le plus souvent, l'estomac fait mal à cause du stress ou d'une dépression nerveuse. En règle générale, les spécialistes utilisent le nom de «névrose de l'estomac» en cas d'anomalie de l'estomac, à savoir: dyspepsie nerveuse fonctionnelle, ballonnements et détérioration de l'intestin. Des variations de l'acidité gastrique peuvent être diagnostiquées.

Douleur après avoir vécu

La relation de la douleur abdominale avec les nerfs

La dépression et la rébellion, la nostalgie et la tristesse, la colère et la rage ont un effet négatif sur le système digestif. Si l’estomac ou les intestins réagissent au stress par des douleurs spasmodiques ou peuvent cesser de travailler, cela n’est pas surprenant. Le plus souvent, le stress se manifeste par des problèmes digestifs. C'est une source de maladies dangereuses, d'inflammations du tractus gastro-intestinal, telles que la gastrite sur les nerfs.

Alors, pourquoi les maux de ventre dus aux nerfs? Que faire Le système nerveux contrôle la digestion. En état de stress, le système nerveux est défaillant. Dans ce cas, le stress affecte le système digestif, le travail des glandes, responsables de la digestion des aliments, est perturbé. Le volume du suc gastrique change, les paramètres normaux des enzymes pancréatiques (trypsine et lipase) et la bile. À savoir: il y a une gastrite dans le système nerveux.

De plus, les hormones de stress (adrénaline et cortisol), qui ont un effet négatif sur le système digestif, pénètrent dans le sang par des signaux provenant du cerveau, car elles libèrent des enzymes qui modifient le processus digestif. Ces hormones ont un effet différent sur chaque personne: une personne ne veut pas du tout manger et une autre mange plus que la norme. En conséquence, certains perdent du poids en raison d'une surcharge nerveuse, tandis que d'autres se remplissent de nourriture en une quantité qui n'en profite pas. En bout de ligne: un dysfonctionnement du système digestif, accompagné d'un spasme de l'estomac.

L'effet du stress sur les organes du tractus gastro-intestinal

Les nerfs comme cause de douleur abdominale

Une personne est constamment préoccupée par la santé, la carrière et les problèmes financiers. Le bien-être psychologique a toujours un effet sur l'état physiologique. Par conséquent, un état émotionnel négatif contribue à une diminution de l'efficacité du système immunitaire, supprime le corps, ce qui entraîne des maladies infectieuses et des douleurs abdominales.

Le syndrome du côlon irritable commun associé à un effort excessif et à de l'anxiété, ainsi qu'un trouble nerveux, en plus de tout, peut provoquer une gastrite nerveuse.

Les raisons pour lesquelles commence la douleur dans l'abdomen peuvent être identifiées:

  • Anxiété
  • Peur et tension.
  • Grande excitation.
  • Évanouissement constant.
  • Mélancolie
  • Stress long et prolongé.

Signes de maux d'estomac

Lorsque l'estomac a mal au sol nerveux, la personne ne manifeste pas seulement des douleurs abdominales basses, mais aussi des dysfonctionnements gastriques:

  • maux d'estomac;
  • une pancréatite;
  • douleur dans le bas de l'abdomen;
  • douleur épigastrique;
  • diarrhée ou constipation;
  • écoulement de sang et de mucus dans les selles;
  • vomissements;
  • la régurgitation (reflux acide qui irrite la muqueuse gastrique);
  • des ballonnements;
  • ventre grondant;
  • éructations et accumulation excessive de gaz.

La plupart des symptômes durent deux ou trois jours. Une exacerbation de la gastrite sur le sol nerveux peut survenir. Quand une condition douloureuse prend une nature prolongée, elle provoque un inconfort grave et crée des problèmes pour la vie quotidienne. Si des symptômes apparaissent, consultez un médecin.

L'automédication n'aide pas

Prévention et thérapie

La douleur à l'estomac causée par le stress est traitée avec des médicaments. En outre, une personne doit changer de mode de vie, éviter les facteurs de stress. En fonction du diagnostic, le médecin peut prescrire les médicaments suivants:

  • préparations pour la normalisation des selles;
  • médicaments antiémétiques;
  • les médicaments qui affectent les processus mentaux, principalement ceux sur l'activité nerveuse supérieure;
  • des antiacides qui protègent la muqueuse gastrique de l'action de l'acide chlorhydrique et de la bile;
  • pour les personnes souffrant d'anxiété nerveuse et de sensations douloureuses, avec surmenage psychologique (estomac nerveux), ils prescrivent des médicaments qui soulagent le sentiment de dépression et de dépression;
  • médicaments à base de plantes.

Les maladies de l'estomac peuvent être guéries par des plantes médicinales. Éliminer les effets des gaz sur le tractus gastro-intestinal aidera les plantes médicinales: camomille, menthe poivrée et gingembre. Fenouil, herbe à chat, valériane, estragon, anis et dagil - plantes médicinales, action relaxante.

Médicaments contre la douleur gastrique

Il se trouve qu'une personne a du mal à bouger à cause de douleurs à l'estomac causées par des nerfs.

Afin de détendre le stress et la gastrite, vous devez vous calmer et essayer de vivre sur une note positive et ne pas être nerveux.

Il existe d'autres moyens de se débarrasser des douleurs à l'estomac qui surviennent pendant le stress:

  • Le gingembre, ou sa racine, a un effet calmant sur l'estomac et soulage les irritations de la membrane muqueuse. Aide à lutter contre les crampes et la mauvaise digestion des aliments.
  • La menthe soulage le stress, renforce les nerfs. Il est utilisé pour améliorer la digestion et la protection contre l'indigestion.
  • La soude est utilisée pour éliminer les coliques, traiter les spasmes des intestins, agit comme un antiacide qui soulage les brûlures d'estomac, réflexe nauséeux.
  • Le riz aidera à se débarrasser des maux d'estomac avec névrose et selles molles. La figure normalise les selles, absorbe les toxines.
  • Exercices de respiration pour calmer les nerfs, normaliser le rythme cardiaque. Cela aidera à soulager la fatigue et la tension.

Conclusion

Maintenant, vous savez que les nerfs peuvent causer des maux d'estomac. Il est nécessaire de faire plus attention à votre état psycho-émotionnel afin d'éviter de graves maladies de l'estomac.

Vous devez adhérer à un mode de vie sain et approprié. Lorsque les symptômes de la maladie apparaissent, vous devriez consulter un médecin qui sélectionnera le traitement approprié pour vous.

Pourquoi le stress cause-t-il des douleurs à l'estomac?

La phrase banale "toutes les maladies des nerfs" a un fondement. Les douleurs abdominales dues au stress le confirment à 100%. Le problème est qu'une personne qui a mal à l'estomac ne comprend souvent pas pourquoi tout cela se produit. Il commence à avaler des pilules, à écouter les conseils d'amis et de connaissances, se tourne vers un médecin mais ne guérit jamais de ses douleurs à l'estomac.

En quelque sorte, une expérience a été menée. Environ 2000 personnes y ont pris part. Il a prouvé que les personnes stressées se plaignent de douleurs à l'estomac 3 fois plus souvent que les autres. Pourquoi cela se produit, il est difficile de répondre exactement. Mais le fait demeure.

Effet sur l'estomac

Les scientifiques disent que pendant le stress chez une personne située dans la muqueuse gastrique, la circulation sanguine est perturbée et, de ce fait, son intégrité commence à en souffrir. La muqueuse de l'estomac cesse de fonctionner normalement. Il y a une douleur dans l'estomac. À partir de là commencent diverses maladies: gastrite, pancréatite, ulcères.

Quelle que soit la personne qui soutient un mode de vie sain, quelle que soit la nourriture saine qu’elle consomme, si dans la vie il subit de nombreux stress, il est sur le point de se faire mal à l’estomac. Si une personne est constamment déprimée par le stress ou sur le point de faire une dépression nerveuse, alors l’estomac perd complètement ses fonctions de protection, et toutes sortes de maladies du tractus gastro-intestinal peuvent apparaître.

Pendant le stress, les symptômes suivants apparaissent:

  1. Douleurs d'estomac
  2. La nausée
  3. Vomissements.
  4. Crampes d'estomac.
  5. Ballonnements, coliques, gaz.
  6. Se nouent dans la gorge.

Le spirituel et le physique d'une personne sont intimement liés les uns aux autres. Par conséquent, l'apparition d'une douleur à l'estomac dépend directement de notre état émotionnel. On pense que le cerveau et les intestins humains ont des voies nerveuses communes. Ainsi, lorsque le cerveau réagit au stress, l'intestin reçoit le même signal et y répond également.

Gastrite nerveuse

La douleur gastrique peut être un symptôme de la gastrite nerveuse, qui survient lorsque le stress est souvent ressenti.

Il est nécessaire de distinguer la gastrite ordinaire de la nerveuse. Nerveux est appelé gastrite, résultant de stress fréquents. On dit que 80 (!)% Des habitants de la planète souffrent de cette maladie. Une gastrite stressante peut causer des ulcères d'estomac et un cancer. La gastrite ordinaire se forme lorsque l’usage excessif d’alcool, de produits à base de nicotine, de malnutrition, constitue une violation des médicaments. Si tout cela ne vous concerne pas, mais que vous avez reçu un diagnostic de gastrite, recherchez un problème dans votre psyché, dans votre perception du monde. Au rythme de la vie moderne, les habitants des mégapoles souffrent plus souvent de gastrite nerveuse.

Signes de gastrite nerveuse:

  1. Se nouent dans la gorge. Sensation d'étouffement.
  2. Vomissements fréquents.
  3. Évanouissement constant.
  4. Palpitations cardiaques.
  5. Douleur aiguë dans l'estomac après une situation stressante.

Si vous ressentez au moins un de ces signes, vous devriez consulter un spécialiste dans ce domaine. Tel est le médecin gastro-entérologue. Si le problème est laissé tel quel, il aura les conséquences les plus graves pour tout l'organisme. Si vous ressentez une douleur à l'estomac ou une perturbation du fonctionnement du tractus gastro-intestinal après une situation stressante, vous devriez alors prendre rendez-vous avec un gastro-entérologue. Il n'est pas nécessaire de se soigner, l'estomac ne fait qu'empirer les choses.

Névrose de l'estomac

Douleurs dans l'estomac, éructations, brûlures d'estomac, douleurs à l'estomac - qui ne les a pas rencontrées? "Probablement mangé quelque chose", nous écarterons. Nous prenons des pilules et continuons encore notre «course de rats». La plupart d'entre nous n'ont pas le temps de s'occuper de notre santé. Pour une raison quelconque, il nous semble que les maladies ne peuvent pas nous toucher. À la moindre manifestation des symptômes ci-dessus, il convient de consulter un médecin, car nous ne pouvons pas déterminer exactement de quoi nous sommes malades ni savoir quel médicament nous aidera. L'auto-traitement non seulement ne guérit pas, mais peut aussi faire assez de mal.

La névrose gastrique, cette maladie est appelée chez les personnes, les médecins classent comme dyspepsie fonctionnelle. Vous pouvez l'acheter en raison d'un stress récent, d'un effort excessif nerveux ou mental, d'un traumatisme mental ou d'une mauvaise alimentation. Parfois, une tasse de café fort, une cigarette fumée l'estomac vide, un verre d'alcool peuvent provoquer une dyspepsie.

Comme les symptômes de la névrose de l'estomac apparaissent une douleur spasmodique et une sensation de brûlure. Le patient ressent une gêne et un surpeuplement à l’estomac. Son estomac est enflé et douloureux. Dans certains cas, l'acidité diminue et le mucus s'accumule dans le corps. En même temps, l'estomac continue à faire mal, il y a des éructations, l'appétit est perdu, il y a une boule dans la gorge.

Dans un état de stress, l'hormone adrénaline pénètre dans le sang, le système nerveux humain se prépare à se battre. L'estomac cesse de faire ce qu'il est censé faire: digérer les aliments. Même lorsque la situation stressante est passée, la personne n'arrête pas de s'inquiéter ou vit en prévision du prochain stress; le processus digestif peut "caler". Pas un gastro-entérologue, mais un psychothérapeute aidera plus dans le traitement de cette maladie. Qu'il doit trouver et éliminer la cause de la névrose de l'estomac.

Ulcère de l'estomac

Le concept de troubles psychosomatiques est connu de longue date des médecins. On entend par là une situation où les traumatismes mentaux causés par le stress ne se manifestent pas dans le comportement et la pensée du patient, mais prennent la forme de certaines maladies. A partir de là - accidents vasculaires cérébraux, crise cardiaque et ulcère à l'estomac.

Au moment du stress, une certaine enzyme commence à être produite dans une certaine catégorie de personnes, l'acidité s'accumule et si la situation n'est pas résolue, la tension ne s'atténue pas, l'estomac se traite. Voici comment l'ulcère apparaît.

Les personnes sujettes au Samoyède, nerveuses pour quelque raison que ce soit, explosives et déséquilibrées acquièrent un ulcère à l’estomac en état de stress. Il est prouvé que le travail de l'estomac dépend directement de l'état émotionnel d'une personne. L'agression et la méchanceté accélèrent le traitement des aliments, et le sentiment de peur et de pensées négatives ralentit au contraire le travail de l'estomac, qui se manifeste par des spasmes.

Les personnes qui ont l'habitude de tout prendre sur elles-mêmes, qui sont trop responsables et qui l'exigent des autres, souffrent également d'un ulcère. Souffrant de leur propre manque d'accomplissement, méfiance, manque d'amour, l'auto-flagellation conduisent à un ulcère à l'estomac. Ces personnes ont constamment besoin de stimulants: café, cigarettes, alcool, ce qui aggrave la situation.

Un ulcère, comme la gastrite, est normal et nerveux. Dans un ulcère normal, une personne elle-même entraîne une consommation excessive de café, de cigarettes, d'alcool et une mauvaise alimentation. S'adressant à un médecin, il peut dire précisément quoi, comment et où il a mal. La douleur disparaît après avoir suivi un traitement prescrit par un médecin

Lorsqu'un patient a un ulcère nerveux, «tout et partout» fait mal. Il se pose sur la base du stress. Le patient transpire, s'agite, s'inquiète, a peur de quelque chose. Les médicaments pour l'estomac ne fonctionnent pas sur lui, mais ils aident à calmer les nerfs. Un ulcère nerveux est traité par un tandem: un gastroentérologue et un psychothérapeute.

Quand une personne est stressée, tout son système nerveux est affecté. L'estomac, organe riche en fibres nerveuses, réagit très douloureusement à cette situation.

Traitement

Les douleurs à l'estomac causées par le stress sont traitées de la même manière que le stress.

  1. Une personne malade a besoin de repos et de repos au lit.
  2. Il est transféré à un régime strict, au moins pour les premiers jours. Vous pouvez mourir de faim du tout. La faim permet à l'estomac de se reposer, soulage les irritations et les inflammations.
  3. Vous pouvez faire de la méditation. Plus tard - exercice.
  4. Il est important d'éliminer la cause même de la douleur - la situation psychologique actuelle.
  5. Les remèdes traditionnels aident: décoctions de camomille, de reine des prés, d’achillée millefeuille, de cumin, de graines de lin.
  6. Pas mal de consulter un psychologue qui aidera à traiter les problèmes existants.
  7. Certains conseillent de faire du yoga.

Il faut se rappeler que la véritable cause de la douleur à l'estomac ne peut être établie que par un médecin qualifié. Parfois, la douleur à l'estomac peut provoquer des maladies complètement différentes. L'automédication peut dans tous les cas causer de graves dommages à votre santé.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie