Il n'y a pratiquement personne parmi nous qui aimerait souffrir de démence. La question - comment tomber malade de la schizophrénie inquiète-t-elle ceux qui s'inquiètent réellement de leurs problèmes mentaux et psychologiques? Pour aider à cela, nous examinerons les moments où les risques de troubles mentaux peuvent survenir.

Une partie considérable de la population de la planète souffre de troubles mentaux. Selon l'OMS, chaque centième est sujet à la manie, aux dépressions, etc., et le nombre de patients augmente chaque année. Cela s'explique par de nombreuses raisons, dont la principale est le rythme rapide du monde moderne, un flux d'informations excessif et le développement scientifique et technique. La liste peut être listée pendant longtemps, considérez le plus fondamental d'entre eux.

Plusieurs raisons de contracter la schizophrénie

L'hérédité

Je ne voudrais pas avoir peur, mais les personnes qui ont ou qui ont une maladie mentale dans la famille risquent de figurer sur la liste des psychiatres. Donc, dans tous les cas, la majorité des médecins pensent que les discussions sur ce sujet ne sont pas encore terminées. La raison en est le flou du cadre diagnostique, la difficulté de déterminer la maladie dans une forme atypique et bénigne de la maladie. Mais tous les experts sont unis dans une chose - il n'y a pas d'hérédité due à un gène particulier. Le facteur décisif est plutôt la combinaison et l'interconnexion de plusieurs types de gènes, à cause desquels la tendance aux troubles psychiatriques est héritée. Il existe également un avis selon lequel un enfant élevé dans la famille d'un malade adopte des penchants précisément à cause de son contact avec lui.

Caractéristiques du développement intra-utérin - le manque de vitamines, une violation de la formation du cortex cérébral, du système nerveux et d’autres pathologies causent de graves problèmes d’état mental chez l’enfant.

Important: la tendance à la faiblesse mentale se produit souvent sous l’influence d’un gène soudain muté.

Il s'avère que l'hérédité est l'un des facteurs importants du développement de la maladie mentale.

Dans ce cas, vous n'avez même pas besoin de réfléchir à la manière de faire de la schizophrénie. Tout stress, dépression, traumatisme peut être un facteur provoquant. C'est pourquoi il est important:

  • Ne vous exposez pas à un stress mental et physique excessif;
  • éviter les situations conflictuelles;
  • choisir un lieu de travail tranquille, sans facteurs de provocation;
  • consulter périodiquement un médecin et suivre un traitement préventif.

Indicateur d'âge

Selon les médecins, la maladie est susceptible chez les jeunes de 15 à 35 ans. Et il n’est pas du tout difficile d’expliquer ce phénomène: c’est au cours de cette période de la vie qu’une personne subit une surcharge émotionnelle, la formation de sa propre personnalité et fait face aux premiers problèmes. Il existe un avis selon lequel la maladie dépend également du sexe, mais elle est erronée. Femme ou homme - n'a pas d'importance. Malade avec la schizophrénie seulement avec une combinaison de facteurs.

Important: Bien que les médecins aient identifié une période au cours de laquelle le risque de développer des troubles mentaux est maximal, il est nécessaire d’être attentif aux bébés. Dans le cas où un enfant se comporte mal, il parle de visions, de sons dans la tête, de cauchemars, de risques de développer une psychose. À cet âge, le psychisme a une plasticité qui peut être affectée et la schizophrénie est guérie.

Comment tomber malade de la schizophrénie à la maison

L'agonie mentale dans une situation familiale malsaine, les scandales, la cruauté ou l'indifférence totale des parents sont souvent la cause d'anomalies mentales de l'enfant. Les mots des principaux scientifiques des psychiatres selon lesquels les habitants des grandes mégalopoles sont plus susceptibles aux maladies mentales sont devenus alarmants. C'est en milieu urbain que les problèmes de communication se posent souvent, les enfants se comportent de manière plus agressive. Les facteurs provocants sont également:

  • faible niveau social - pauvreté;
  • la discrimination;
  • intimider ses camarades de classe, ses pairs;
  • manque de soutien dans la famille;
  • solitude, indifférence des adultes.

En raison de ces facteurs, entre autres, une personne ferme dans un monde limité, ne peut pas résoudre les problèmes de son propre enfant, ce qui explique les troubles mentaux chez les enfants.

Important: la principale force morale pour surmonter les difficultés d’un enfant est l’attention parentale, la garde et l’amour.

Le divorce

Les parents divorcés peuvent causer la schizophrénie. Selon des chercheurs, les enfants d'adultes divorcés constituent une part importante des patients adolescents atteints de schizophrénie. Pour un enfant, le père et la mère ne font qu'un, mais après une rupture, un état divisé se forme dans son cerveau. Il existe un phénomène de terme précis - la famille schizophrénogénique. Et si la famille vit dans l’amitié et l’harmonie, les parents trouvent le temps de communiquer avec les enfants, passent constamment du temps avec eux et font une chose fascinante: le risque de contracter la maladie est pratiquement réduit à néant.

La situation dans la famille affecte directement l'état psychologique de la progéniture bien-aimée. Un enfant peut attraper la schizophrénie même avec un argument banal, lorsque les adultes rejettent trop d'émotions. Des demandes opposées et mutuellement exclusives d'adultes conduisent à une forme grave de la maladie: l'ambivalence. Dans de tels cas, des processus complexes ont lieu dans l'âme de l'enfant. Il semble aimer les personnes âgées, mais en même temps, il est prêt à tuer ses parents, alors il les déteste.

Drogues

La formation de la psyché s’achève sur environ 35 ans. Les toxicomanes deviennent principalement à l'adolescence, les jeunes, lorsqu'il n'y a pas de psyché solide. En outre, le jeune corps est soumis à une surcharge émotionnelle et au stress, et les produits chimiques qui empoisonnent le corps et affectent le cerveau exacerbent le processus. Les scientifiques sont étroitement associés à la toxicomanie et à la schizophrénie, car les drogues entraînent un fractionnement artificiel de la personnalité. Mais il existe une autre opinion opposée selon laquelle c’est précisément à cause de troubles mentaux qu’une personne peut devenir toxicomane.

Important: les substances psychogènes et dangereuses comprennent les drogues telles que la marijuana et le hachisch.

Alcoolisme

L'effet est à peu près le même que dans le cas des substances narcotiques. Les composants de l'alcool affectent les cellules du cerveau, ce qui peut être jugé par le comportement d'une personne ivre. Des zones entières meurent, ainsi que dans le cas des stupéfiants, des antidépresseurs. Une personne qui cesse de se contrôler, des sottises, des hallucinations, une agression, etc., apparaît dans un état d'intoxication grave.

Si des amis d’une famille schizophrénogénique, des alcooliques, apparaissent dans le cercle d’un adolescent toxicomane, le risque de trouble mental et de développement de la schizophrénie est élevé.

Le stress

Il semblerait, qui ne s'inquiète pas à cause de problèmes au travail, aux études, dans une famille. Mais tout est plus que sérieux. En ce sens, les médecins s'inquiètent davantage de la psyché des enfants qui, en raison d'une situation stressante dans leur enfance, jettent les bases d'un trouble mental grave. Si, par la suite, une situation dangereuse est source de stress, cela peut souvent être un déclencheur.

Tension

Les patients des médecins deviennent souvent des personnes avec une mentalité instable, servant, participant à des conflits militaires, témoins d'actes de violence, de meurtres, etc. Il est difficile de protéger tout le monde d’une situation sérieuse et difficile, mais à la moindre occasion, il est préférable de ne pas entrer dans l’armée avec une nature sensible, de ne pas lui imposer un travail physique ou mental trop compliqué, de l’entourer de l'attention et du soin, de faire appel à un psychiatre, psychologue pour calmer un trouble nerveux..

La schizophrénie est traitable ou non

Les proches du patient ne peuvent que provoquer des regrets, car la personne qui leur est indigène en souffre. Il n'y a pas un seul moment qui pourrait améliorer la situation. La douleur, la confusion et l'horreur se créent dans l'âme lorsqu'ils se demandent si la schizophrénie est guérie. Mais ne paniquez pas immédiatement. C'est un autre mythe que les non-professionnels font peur. Selon les statistiques, environ les deux tiers des patients bénéficiant d'un traitement adéquat sont complètement guéris. Un facteur supplémentaire de guérison est une famille forte, une harmonie dans les relations, qui convainc une fois encore que la schizophrénie est traitable. Tout dépend de la profondeur du trouble mental et des causes de la progression de la maladie. Une certaine partie a besoin de soins constants et pour cette raison, elle a besoin de soins dans des institutions spécifiques - pensionnats psycho-neurologiques, cliniques, etc. Heureusement, la médecine moderne a des méthodes et des médicaments qui peuvent parfois soulager les troubles les plus graves, même avec les formes les plus graves de la maladie, mais dans de tels cas, il s'agit d'une schizophrénie totalement incurable.

Quelle est la schizophrénie dangereuse

Dans la plupart des cas, les personnes atteintes de pathologies mentales présentent un risque pour elles-mêmes plutôt que pour les autres, bien que cela se produise également. Les proches doivent être attentifs dès les premiers stades de la maladie et tirer la sonnette d'alarme dans les cas suivants:

Lorsqu'un patient parle de suicide (surtout à l'adolescence), il signale inévitablement à sa famille les problèmes et les espoirs d'obtenir de l'aide de leur côté. Dans de tels cas, toute déclaration cruelle ou indifférence peut devenir fatale. Il est également nécessaire de cacher tous les coupures, perforations, armes à feu, produits chimiques, poisons, cordes. Vivre aux étages supérieurs devra rester proche du patient tout le temps.

La schizophrénie est-elle dangereuse pour les autres?

Nous savons tous qu'une personne atteinte d'un psychisme perturbé peut menacer la vie des autres. Nous entendons constamment parler de violeurs, meurtriers, maniaques et autres types terribles qui commettent des crimes précisément à cause de la division, de la dualité d'esprit. Ils sont obligés de suivre les ordres vocaux, les hallucinations, ainsi que les traumatismes psychologiques subis dans leur enfance, ce qui a provoqué une réflexion perverse, etc. La schizophrénie est particulièrement menacée par le danger, si elle est réduite au silence, si le malade est intelligent, sait comment cacher ses problèmes avec habileté, compte ses pas à l’avance et personne ne met en doute son intégrité.

Prévention de la schizophrénie

Malheureusement, il est encore impossible de se débarrasser complètement de la maladie avec une évolution sévère. Quand ils apprennent à traiter la schizophrénie sans rémission, ils sont inconnus. Dans tous les cas, si cela se produit et si tout va bien, la plupart des problèmes cesseront de torturer les gens. Il n'y aura pas d'agression, de crimes terribles et même de guerres causées par des types inadéquats. En attendant, vous pouvez le combattre avec les méthodes disponibles, qui incluent l’attention et le soin des autres, des relations harmonieuses, l’absence de conflits. Un mode de vie sain, une confiance totale dans la famille, des charges actives - sports, gymnastique, passe-temps passionnants entraveront le trouble de la pensée d'une personne, en particulier d'un enfant.

Être parent est non seulement un grand bonheur, mais aussi une responsabilité incroyable. Chacun de nos mots, actes, actions que les enfants perçoivent à leur manière. Et de quelle parole s'enracine dans l'âme d'une progéniture bien-aimée - bonne ou mauvaise, cela dépend des germes qu'elle donnera dans son esprit.

Le gène de la schizophrénie est-il hérité par les enfants?

L'existence de facteurs génétiques dans l'apparition de la schizophrénie n'est pas mise en doute, mais pas au sens de certains gènes porteurs.

La schizophrénie n’est héritée que lorsque le cours de la vie d’un individu, son destin, prépare une sorte de terrain au développement de la maladie.

L'amour infructueux, les malheurs de la vie et les traumatismes psycho-émotionnels conduisent au fait qu'une personne s'éloigne d'une réalité insupportable dans un monde de rêves et de fantasmes.

Sur les symptômes de la schizophrénie hébéphrénique, lisez notre article.

Quelle est cette maladie?

La schizophrénie est une maladie évolutive chronique qui comprend un complexe de psychose résultant de causes internes non associées à des maladies somatiques (tumeur au cerveau, alcoolisme, toxicomanie, encéphalite, etc.).

À la suite de la maladie, un changement de personnalité pathologique survient avec une violation des processus mentaux, ce qui se traduit par les symptômes suivants:

  1. La perte progressive des contacts sociaux, conduisant à l'isolement du patient.
  2. Appauvrissement émotionnel.
  3. Troubles de la pensée: verbosité vide et vide, jugement, dénué de sens commun, symbolisme.
  4. Contradictions internes. Les processus mentaux se produisant dans l'esprit du patient sont divisés en "son propre" et en externe, c'est-à-dire ne lui appartenant pas.

Les symptômes associés incluent l’apparition de délires, de troubles hallucinatoires et illusoires, du syndrome dépressif.

L'évolution de la schizophrénie est caractérisée par deux phases: aiguë et chronique. Au stade chronique, les patients deviennent apathiques: épuisés mentalement et physiquement. La phase aiguë est caractérisée par un syndrome mental prononcé, qui comprend un ensemble de symptômes-phénomènes:

  • la capacité d'entendre vos propres pensées;
  • des voix commentant les actions du patient;
  • perception de la voix sous forme de dialogue;
  • ses propres aspirations sont réalisées sous influence externe;
  • éprouver des effets sur votre corps;
  • quelqu'un enlève au patient ses pensées;
  • d'autres peuvent lire l'esprit du patient.

La schizophrénie est diagnostiquée lorsque le patient présente une collection de troubles maniaco-dépressifs, de symptômes paranoïaques et hallucinatoires.

Qui peut tomber malade?

La maladie peut commencer à n’importe quel âge, mais le plus souvent, la schizophrénie débute à l’âge de 20 à 25 ans.

Selon les statistiques, l'incidence est la même chez les hommes et les femmes, mais chez les hommes, la maladie se développe beaucoup plus tôt et peut commencer à l'adolescence.

Chez les femmes, la maladie est plus aiguë et se traduit par des symptômes affectifs vifs.

Selon les statistiques, 2% de la population mondiale souffre de schizophrénie. La théorie unifiée de la cause de la maladie n'existe pas à l'heure actuelle.

Congénital ou acquis?

Est-ce une maladie héréditaire ou non? À ce jour, il n’existe pas de théorie unique sur l’apparition de la schizophrénie.

Les chercheurs ont formulé de nombreuses hypothèses sur le mécanisme du développement de la maladie, et chacune d’elles a ses propres preuves, mais aucun de ces concepts n’explique pleinement l’origine de la maladie.

Parmi les nombreuses théories de la schizophrénie:

  1. Le rôle de l'hérédité. Prédisposition familiale à la schizophrénie scientifiquement prouvée. Cependant, dans 20% des cas, la maladie se manifeste d'abord dans une famille où le fardeau héréditaire n'est pas prouvé.
  2. Facteurs neurologiques. Chez les patients atteints de schizophrénie, diverses pathologies du système nerveux central ont été identifiées, provoquées par des lésions du tissu cérébral dues à des processus auto-immuns ou toxiques au cours de la période périnatale ou au cours des premières années de la vie. Fait intéressant, des troubles similaires du système nerveux central ont été observés chez des parents en bonne santé mentale d'un patient atteint de schizophrénie.

Ainsi, il a été prouvé que la schizophrénie est principalement une maladie génétique associée à diverses lésions neurochimiques et neuroanatomiques du système nerveux.

Toutefois, l’activation de la maladie se produit sous l’influence de facteurs internes et environnementaux:

  • traumatisme psycho-émotionnel;
  • aspects dynamiques familiaux: mauvaise répartition des rôles, mère surreprésentée, etc.
  • déficience cognitive (altération de l'attention, de la mémoire);
  • violation de l'interaction sociale;

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure que la schizophrénie est une maladie multifactorielle de nature polygénique. Dans ce cas, une prédisposition génétique chez un patient particulier n'est réalisée que par l'interaction de facteurs internes et externes.

Comment distinguer la schizophrénie paresseuse de la névrose? Découvrez la réponse maintenant.

Quel gène est responsable de la maladie?

Il y a quelques décennies, des scientifiques ont tenté d'identifier le gène responsable de la schizophrénie. L'hypothèse de la dopamine a été activement promue, suggérant une dysrégulation de la dopamine chez les patients. Cependant, cette théorie a été scientifiquement réfutée.

Aujourd'hui, les chercheurs ont tendance à croire que la cause de la maladie est une violation de la transmission impulsionnelle de nombreux gènes.

Héritage - lignée masculine ou féminine?

Argué que la schizophrénie est transmise plus souvent par la ligne masculine. Ces conclusions sont basées sur les mécanismes de manifestation de la maladie:

  1. Chez l'homme, la maladie se manifeste plus tôt que chez la femme. Parfois, les premières manifestations de la schizophrénie chez les femmes ne peuvent commencer que pendant la ménopause.
  2. La schizophrénie chez un porteur génétique se manifeste sous l'influence d'un mécanisme déclencheur. Les hommes souffrent de traumatismes psycho-émotionnels beaucoup plus profonds que les femmes, ce qui les pousse à développer la maladie plus fréquemment.

En fait, si la mère a une schizophrénie dans la famille, les enfants tombent malades cinq fois plus souvent que si le père était malade.

Données statistiques sur la présence de prédispositions génétiques

Des études génétiques ont prouvé le rôle de l'hérédité dans le développement de la schizophrénie.

Si la maladie est présente chez les deux parents, le risque de la maladie est de - 50%.

Si l’un des parents est atteint de la maladie, la probabilité qu’elle survienne chez un enfant diminue de 5 à 10%.

Des études utilisant la méthode des jumeaux ont montré que la probabilité de transmission de la maladie chez les deux jumeaux identiques était de 50%, chez les jumeaux fraternels - ce chiffre tombe à 13%.

Par héritage, dans une plus grande mesure, ce n’est pas la schizophrénie elle-même qui est transmise, mais une prédisposition à la maladie, dont la réalisation dépend de nombreux facteurs, y compris les mécanismes de déclenchement.

Les tests de double personnalité peuvent être transmis sur notre site Web.

Comment connaître la probabilité dans votre famille?

Le risque de contracter la schizophrénie chez une personne présentant une génétique non compliquée est de 1%. Si l'un des parents est malade dans la famille, la probabilité d'héritage est de 5 à 10%.

Si la maladie se manifeste chez la mère, le risque de maladie augmente considérablement, en particulier chez les enfants de sexe masculin.

La probabilité de développer la maladie est de 50% si les deux parents sont malades. S'il y avait des grands-parents atteints de schizophrénie dans la famille, le risque de maladie pour le petit-fils est de 5%.

En identifiant la maladie chez les frères et soeurs, la probabilité de schizophrénie sera de - 6 - 12%.

Quelle est la limite de la schizophrénie? Découvrez-le à partir de la vidéo:

Comment hériter - schéma

La probabilité d'hériter de la schizophrénie de parents dépend du degré de parenté.

La schizophrénie est une maladie contagieuse?

Traduit du latin «clivage de la raison». En liaison avec cette traduction, beaucoup confondent le concept de schizophrénie avec une maladie accompagnée d'une double personnalité.

Qu'est-ce que la schizophrénie?

En fait, les schizophrènes ne souffrent pas d'une double personnalité, c'est une maladie complètement différente. La schizophrénie est une maladie chronique associée à des troubles mentaux. Chez les patients atteints de schizophrénie, il y a des périodes d'exacerbation et de calme. Cette maladie est accompagnée d'hallucinations auditives et visuelles, le patient porte un non-sens, il peut avoir des troubles de la parole. Dans le monde, moins de 1% des personnes souffrent de cette maladie. Jusqu'à présent, la médecine n'a pas trouvé de réponse précise à la question de savoir quelle est la cause de cette maladie. Comment vivre avec la schizophrénie, comment la traiter - ces questions n’ont pas non plus de réponse définitive. À cet égard, la mystérieuse maladie est entourée de mythes et de suppositions.

Peur de la schizophrénie, c'est contagieux!

Des chercheurs européens et américains, effectuant des recherches, ont découvert la trace moléculaire du rétrovirus dans un fluide prélevé dans le cerveau et la moelle épinière chez des personnes atteintes de schizophrénie. À la suite de l'étude, il a été constaté que ce rétrovirus est présent chez 30% des patients souffrant de troubles mentaux aigus. Aucune trace du rétrovirus n'a été trouvée chez des personnes en bonne santé. Contrairement aux autres virus constitués d’ADN, les rétrovirus sont constitués d’un autre matériel génétique, l’ARN. Comme le VIH, la schizophrénie à rétrovirus peut former un ADN à partir de son ARN pour une reproduction ultérieure. Arrêter ce processus est presque impossible. Et s’ils proviennent d’une seule personne, ils peuvent être transmis de génération en génération. Les scientifiques ont conclu que la schizophrénie, à l'instar d'autres troubles neuropsychiatriques, sont des maladies virales.

Le journal "Arguments and Facts" (numéro 38) du 21/09/2005 a publié un article sur le célèbre psychiatre Etheli Kazanets. Aetheus affirme qu'il est aussi facile de contracter la schizophrénie que toute autre infection. Assez simple contact domestique. Dès 70 ans, alors qu'il travaillait à l'Institut de recherche du ministère de la Santé, Kazan a entendu parler d'une fille qui vivait dans un appartement communautaire et qui avait été infectée par la schizophrénie par son amie. Etheli s'est intéressé à ce fait et a entamé des recherches. J'ai exécuté les statistiques de 40 maisons et obtenu un résultat inattendu. Environ 10% des personnes atteintes de schizophrénie sont également devenues sensibles à cette maladie. Il en a déduit que l’infection dépendait de la proximité et de la fréquence des communications avec le patient. Kazanets considéraient que les adolescents étaient les plus susceptibles à cette maladie pendant leur puberté. Etheli a lu sa découverte sensationnelle lors du forum métropolitain, puis l'a publiée dans la presse étrangère. Les représentants de la communauté médicale ont accueilli sa déclaration avec hostilité. La carrière de Kazan en Russie était donc terminée. Il a été renvoyé de l'Institut de psychiatrie légale. Serbe. Après cela, il vécut dix ans en Russie, exerçant en cabinet privé, puis immigra aux États-Unis.

Un autre avis:

En 2001, le journal RBC a publié un avis sur ce sujet concernant le docteur en sciences médicales, Yevgeny Shaposhnikov. Le neuropsychologue affirme qu’il n’existe aucune preuve tangible de la nature virale de la schizophrénie. La schizophrénie se réfère à des maladies internes de la psyché. Les causes de son apparition ne sont pas connues. Il existe un risque de prédisposition génétique à cette maladie. C'est la même chose que chez les patients atteints de diabète sucré ou de cancer. Mais cela ne signifie pas qu'une femme atteinte de schizophrénie donne nécessairement naissance à un enfant susceptible de souffrir de cette maladie. L'effet de l'infectiosité de cette maladie, il explique l'argument suivant. Si un patient qui souffre d'idées obsessionnelles, de persécution, etc., a des contacts constants avec ses proches, il le leur dit toujours et peut ainsi les convaincre de la réalité de la menace. Les personnes proches ne sont pas infectées par la schizophrénie mais par son symptôme, à savoir: Avec la pensée d'un schizophrène, ils commencent à croire en ce qu'il dit.

D'autres médecins s'accordent pour dire qu'un virus peut causer la schizophrénie, mais ils rejettent le fait que la maladie est infectieuse. Et mener un argument assez lourd. Si cette maladie était contagieuse, tous les médecins traitant des schizophrènes seraient depuis longtemps infectés par cette maladie. Les raisons de l'occurrence de la maladie, ils appellent: désordre hormonal, perturbation du cerveau, circonstances traumatiques prolongées.

Opinion des habitants:

Que pouvons-nous dire de l’opinion des gens ordinaires sur cette maladie, même si les spécialistes du domaine de la médecine n’ont pas abouti à une opinion commune? Parmi les citadins ont formé plusieurs mythes au sujet de cette maladie pas complètement étudiée.
On pense que l'on peut devenir schizophrène à la suite de mauvais traitements infligés à une personne dans son enfance. En fait, ce n'est pas le cas. La maltraitance ne peut qu'accélérer le processus d'un enfant prédisposé à la maladie ou l'aggraver.

L'opinion selon laquelle les personnes atteintes de schizophrénie sont agressives est aussi une illusion. En soi, l'agression n'est pas associée à cette maladie. Il est plus facile de dire si une personne est agressive dans la vie, elle sera dans les périodes d'exacerbation de la schizophrénie et si elle est calme par nature, la schizophrénie ne le rendra pas agressif. Mais il faut quand même tenir compte du fait que ces personnes présentent toujours un danger. Pendant la période d'exacerbation de la maladie, ils peuvent nuire à autrui, même par de bonnes intentions. Par exemple, ils veulent détruire quelque chose pour échapper à des persécuteurs présumés, etc. En outre, ces personnes risquent fortement de se laisser emporter par la toxicomanie ou l’alcoolisme. Ce qui raccourcit leur vie.

Certains pensent qu'une personne peut attraper la schizophrénie après avoir commis un acte défavorable. Et à la suite d'une forte expérience pour devenir un schizophrène. C'est aussi une idée fausse.

Tous les génies schizophrènes. Il y a un tel avis. En effet, le cerveau des génies fonctionne plus efficacement que celui d'une personne ordinaire. Peut-être pour cette raison, de nombreux génies peuvent avoir des troubles mentaux. Mais cela ne signifie pas que tous les patients atteints de schizophrénie sont nécessairement des génies.

La schizophrénie est-elle traitée?

Certaines personnes croient que les personnes atteintes de schizophrénie sont simplement moralement faibles et qu’elles ne peuvent donc pas faire face à leur maladie. Mais la schizophrénie est la même maladie que la surdité. Une personne malentendante ne peut pas seulement commencer à mieux entendre grâce aux efforts de sa volonté. La plupart des schizophrènes sont conscients de leur maladie et ont tendance à s'en débarrasser. Bien entendu, pour prendre conscience de la maladie, ils ont besoin du soutien et de la compréhension de leurs proches. Après tout, un schizophrène doit également croire au fait qu’une partie du monde qu’il entend et voit est irréel.

Mais, la vérité est qu’il n’existe actuellement aucun médicament de ce type permettant de guérir complètement un patient schizophrénique. Il n’existe que des remèdes capables, à un degré ou à un autre, de soulager ou de réduire les symptômes de la maladie. Ils peuvent ainsi améliorer la qualité de vie du patient et de ses proches. Mais ces médicaments ont généralement des effets secondaires négatifs.

Néanmoins, même une personne atteinte de schizophrénie peut vaincre cette maladie!

Et ceci est une confirmation pratique. Le grand mathématicien - un génie qui a remporté le prix Nobel, était un schizophrène. Il ne pouvait pas guérir de cette maladie, mais il a réussi à tromper sa maladie. Un merveilleux long métrage "Mind Games" a été réalisé sur cette histoire.

Et si le sujet vous intéresse, quand une personne, quelle que soit la situation de la vie, trouve parfois le moyen de vaincre, elle trouve parfois le moyen de vaincre. Consultez notre section «Nous recommandons les films» et découvrez le classement de nos films sur le sujet. : Tout est possible!

Ou allez à n’importe quelle section et trouvez le sujet "Histoires de réussite" et lisez d’autres histoires étonnantes de victoires.

8 signes que vous êtes schizophrène

Les méthodes thérapeutiques modernes permettent d’arrêter les manifestations de la schizophrénie pendant longtemps.

La schizophrénie est un véritable fléau de notre temps. Elle se faufile imperceptiblement sur une personne et déforme sa réalité. Malheureusement, cette maladie n’est toujours pas traitée, mais elle peut être maîtrisée. C'est vrai, pour cela, vous devez le reconnaître à temps!

Bien entendu, seuls des spécialistes peuvent diagnostiquer une maladie mentale aussi grave. Mais vous pouvez passer un test rapide pour comprendre que vous n'avez rien à craindre!

Qu'est-ce que la schizophrénie?

La schizophrénie a de nombreuses formes et variations. Mais la caractéristique principale de ce trouble mental complexe est qu'une personne change complètement l'idée de la réalité et de sa propre personnalité.

Toute la difficulté de diagnostiquer la schizophrénie réside dans le fait que peu de personnes sont en mesure d'évaluer correctement leur état mental. Un vrai schizophrène est absolument certain de sa santé. De plus, il est convaincu de sa grande et exceptionnelle mission sur terre.

Et il se trouve que beaucoup de gens n’ont tout simplement pas accès à des spécialistes. Bien sûr, ils soupçonnent que quelque chose ne va pas avec eux, mais ils amortissent leur "étrange" condition au stress, à la fatigue ou à toute autre cause extérieure. Pendant ce temps, la maladie insidieuse progresse et change complètement leur vie.

Tous les psychiatres ne peuvent pas diagnostiquer correctement la schizophrénie. Que pouvons-nous dire sur les gens ordinaires? Par conséquent, en remarquant les signes dangereux chez vous ou chez vos amis, il est préférable de ne pas paniquer, mais de demander conseil à de bons spécialistes.

Comment commence la schizophrénie

De manière fiable sur les causes de la schizophrénie n'est pas encore vraiment connue. Les psychiatres disent que la génétique multipliée par le stress est le plus souvent à blâmer.

Habituellement, les premiers signes de schizophrénie apparaissent entre 18 et 35 ans. Mais cette maladie mentale peut survenir absolument chez toute personne à tout moment de sa vie. Dans le cas de la schizophrénie infantile, l'étrangeté du comportement est souvent attribuée à l'âge de transition ou aux traits de personnalité.

Les premiers signes de la schizophrénie sont difficiles à remarquer. Mais le plus souvent ce qui suit se produit.

Une personne devient autonome, évite la communication avec les gens. Il va mal au contact et perd de l'intérêt pour tout ce qui lui procurait de la joie.

Toutes les sensations physiques sont atténuées: de telles personnes peuvent ne pas ressentir la faim et oublier de se laver et de se changer à temps.

Une personne peut exprimer des émotions inadéquates: par exemple, la question la plus innocente l’irrite et l’agresse.

Important: ce comportement n’est pas caractéristique uniquement chez un patient schizophrénique. Il peut s'agir d'un enfant traumatisé, d'un adolescent rebelle ou d'un adulte lors d'une dépression.

Par conséquent, si vous remarquez l'un des symptômes ci-dessus, ne soupçonnez pas immédiatement la schizophrénie. Un tel comportement indique seulement qu'il se passe quelque chose dans l'âme humaine. Peut-être devriez-vous lui parler et le convaincre de contacter un psychologue pour vous débarrasser du stress et des traumatismes psychologiques.

Cette schizophrénie ne se manifeste pas uniquement par ces signes. Lors du diagnostic, les psychiatres accordent également une attention particulière à deux types de symptômes cliniques: grand et petit.

Comment reconnaître un schizophrène: test rapide

Ce test rapide spécial vous aidera à évaluer indépendamment le risque de développer une schizophrénie. N'oubliez pas que ses résultats ne sont qu'une raison de penser à votre santé mentale et de faire appel à un professionnel!

Donc, pour faire un diagnostic préliminaire, examinez attentivement cette liste de symptômes de la schizophrénie et cochez-la mentalement lorsque vous êtes d’accord avec la description.

Symptômes d'un grand cercle

Hallucinations (voix moins visuelle). Une personne peut comprendre que les voix dans sa tête sont seulement étranges et suppose qu’elle parle à un interlocuteur invisible. Le principal danger réside dans le fait que la voix peut non seulement dire quelque chose, mais aussi donner des directives. Par exemple, ordre de nuire à quelqu'un.

Echo de pensées. C'est un sentiment spécial que vos propres pensées sont répétées ou répercutées (mais pas prononcées à haute voix) avec un petit intervalle. En outre, une personne peut ressentir des pensées «ouvertes». Dans ce cas, il lui semble que les autres peuvent savoir tout ce à quoi il pense. Parfois, le patient pense que ceux qui l'entourent contrôlent spécifiquement ses pensées: ils les effacent de la mémoire ou, au contraire, la leur dans sa tête.

Exposition folle. La personne est convaincue que quelqu'un ou quelque chose la contrôle. Il peut dire aux autres qu'il a été hypnotisé, programmé ou spécialement affecté par certains rayons.

Idées folles. Schizophrène croit vraiment en sa grande MISSION. Il doit découvrir une conspiration maçonnique, sauver le monde des extraterrestres, déchiffrer des messages de civilisations inconnues, inventer une machine à remonter le temps, etc. Souvent, un schizophrène en arrive à la conclusion que tout le monde autour de lui ne comprend rien, lui seul voit la VÉRITÉ.

Symptômes d'un petit cercle

Etrange discours construit. La personne essaie d’expliquer quelque chose de très important pour lui, mais qui n’est pas complètement définie, car il n’ya pas de lien logique entre les phrases. Parfois, il utilise des mots qu'il a lui-même inventés, quelque chose comme: “Varkalos. Shorki timide s'est épousseté sur le sol... ".

Réaction inhibée. Une personne cesse de répondre aux autres, peut rester assise longtemps et regarder un point. Dans certains cas, il tombe dans une stupeur jusqu’à l’immobilité complète.

Illusions persistantes. Ils surviennent lorsque le cerveau du patient achève sa propre réalité. Par exemple, un schizophrène peut avoir l’impression que les habitants des rues font de temps en temps des cornes ou que ses affaires prennent vie la nuit.

Symptômes négatifs. On les appelle ainsi parce qu’une personne perd progressivement ses compétences ou ses aptitudes: devient moins émotionnelle, perd de l’intérêt pour le travail, ne communique pratiquement pas avec les autres, etc.

Résultat du test rapide: La schizophrénie POSSIBLE indique la présence d'au moins un symptôme important associé à deux symptômes mineurs.

Par exemple: hallucinations de la voix + formes de langage étranges et symptômes négatifs.

Dans tous les cas, la présence de l’un de ces signes est une raison sans équivoque de consulter un psychiatre pour savoir ce qui se passe exactement.

Comment faire face à la schizophrénie

Après avoir découvert la schizophrénie à côté, il est important de se rappeler que certaines formes de cette maladie entraînent des exacerbations. A cette époque, les symptômes de la maladie sont particulièrement prononcés et la personne elle-même semble sortir de la réalité.

Étant donné que le patient ne comprend pas ce qu'il fait, il est impossible de prédire son comportement. Dans le pire des cas, un schizophrène peut manifester de l'agressivité, qui peut être dirigée contre d'autres personnes et contre elles-mêmes.

Que faire dans ce cas? Appelez une ambulance! Dans l’intervalle, les médecins partent, tentent d’établir la confiance et de rassurer le patient.

En aucun cas, il ne faut prouver à un schizophrène que tout n'est en fait pas du tout comme il le pense. Non seulement il ne vous croira pas, mais il vous classera également parmi ses ennemis. Et tu en as besoin? Mieux vaut essayer de jouer avec la personne. Par exemple, s'il pense avoir inventé une machine à remonter le temps, demandez-lui de vous emmener avec lui lorsqu'il reviendra dans le passé, car il vous reste encore beaucoup à faire...

Il arrive aussi qu'une personne soit parfaitement consciente de la réalité, tout en présentant périodiquement certains symptômes de la schizophrénie. Essayez de le persuader (pour sa tranquillité d'esprit!) D'être examiné par un psychiatre. C'est difficile, mais extrêmement nécessaire. Si le patient refuse d'aller chez le médecin, faites tout son possible pour commencer son traitement: invitez des spécialistes à la maison, contactez des cliniques privées, motivez avec n'importe quoi

Les méthodes thérapeutiques modernes permettent d’arrêter les manifestations de la schizophrénie pendant longtemps. Alors n'hésitez pas à contacter les professionnels dans les meilleurs délais!

La schizophrénie - comme un rhume. La contagion

Il est possible d’être infecté par la schizophrénie comme pour toute autre infection. Assez contact élémentaire avec le ménage. Ainsi dit Etheli Kazanets, un psychiatre, MD.

Il est possible d’être infecté par la schizophrénie comme pour toute autre infection. Assez contact de base avec le ménage. Ainsi dit Etheli Kazanets, un psychiatre, MD.

Pour la première fois, le psychiatre Kazanets s'est interrogé sur l'origine infectieuse de la schizophrénie au début des années 1970, lorsqu'il travaillait à l'Institut de psychiatrie du ministère de la Santé. Une fois, il a entendu l'histoire d'une fille. Elle vivait dans un appartement commun et aurait contracté la schizophrénie de son amie. Au début, le scientifique a réagi avec suspicion, mais après avoir analysé les statistiques de plus de 40 maisons situées près de la station de métro Izmailovskaya, il a obtenu des résultats inattendus: dans ces appartements, principalement communautaires, où vivent des personnes souffrant de schizophrénie, environ 10% des personnes tombent malades, involontairement. communiquer avec eux. Par conséquent, l'incidence dépend de la proximité du schizophrène et de la durée du contact avec lui. La conclusion était que: la schizophrénie est une maladie contagieuse.

Les collègues qui sont passés par l’école de médecine soviétique ont conseillé de ne pas traîner, de garder le silence. Mais Kazanets n'a pas pu résister: il s'est exprimé devant un forum métropolitain représentatif, puis dans une presse étrangère. La réaction fut immédiatement suivie: en 1979, on lui proposa de démissionner de l'Institut de psychiatrie légale. Serbe. Les portes de tous les instituts de recherche spécialisés lui ont été fermées. Après 10 ans de pratique privée, Kazanets a été contraint de quitter les États-Unis avant de revenir six mois plus tard. À Moscou, il a laissé la chose la plus importante - la "base de données", les patients observés au fil des ans.

- Les adolescents à la puberté sont les plus vulnérables à la schizophrénie », déclare Etheliy Kazanets. - En règle générale, l’infection a lieu à l’école et se manifeste plus tard, dans environ 20 ans. Après 25 ans, les faits d'infection sont rares. Le contact avec le patient doit être constant et prolongé - pendant plusieurs années, mais pas nécessairement proche. Apparemment, le danger héberge et la communication avec les porteurs du virus - les membres de la famille dans laquelle vit le patient. L'infection se produit par des gouttelettes aéroportées ou par voie aérienne.

Afin de ne pas s'infecter, les patients doivent être isolés autant que possible des autres. Mais ne tenez pas un ghetto. Il est nécessaire de choisir pour eux un travail qui n'implique pas de contact permanent avec d'autres personnes, afin de fournir un logement isolé.

À mon avis, la schizophrénie peut être 100% calcaire. Premièrement, une détection précoce est nécessaire - pour la première crise, les premiers signes externes. Pour cela, j'ai créé tout un programme. Il est nécessaire de transférer immédiatement le patient aux neuroleptiques modernes, qui peuvent y rester en toute sécurité pendant des décennies. Et deuxièmement, l'isolement maximal du patient. Plus la prévention des maladies chez les autres.

Nous avons demandé à commenter l'hypothèse d'Ethelia Kazants, spécialistes réputés en psychiatrie.

Isaak Gurovich, MD, professeur, directeur adjoint de la recherche, Institut de recherche en psychiatrie de Moscou:

- La nature virologique de la schizophrénie a été discutée dans les années 50 du siècle dernier. Mais l'idée n'a trouvé aucune confirmation scientifique.

En ce qui concerne la surpopulation des patients schizophrènes dans certains foyers: à une certaine époque, les médecins en chef des hôpitaux psychiatriques faisaient partie de la commission pour la distribution de l'espace de vie et cherchaient à améliorer les conditions de leurs patients. Et parfois, ils sont venus à la maison, où il y avait beaucoup de nos patients.

Evgeny SHAPOSHNIKOV, MD, neuropsychologue:

- Dans la pratique psychiatrique mondiale, il n’existe toujours aucune preuve de la nature virale de la schizophrénie. Mais les coïncidences sont possibles. Il existe des maladies, comme l'encéphalite subaiguë, d'apparence très semblable à la schizophrénie. Et s’ils tombent malades d’une personne qui vit à proximité d’une schizophrénie malade, alors de côté, il peut sembler qu’il a contracté une maladie mentale.

Qui peut contracter la schizophrénie? Facteurs de risque

En moyenne, chaque centième membre de notre société souffre de schizophrénie. Ces patients représentent la moitié de tous les patients dans les hôpitaux psychiatriques, sinon plus. Les progrès scientifiques et techniques, l’accélération du rythme de la vie et la surcharge d’informations, devenus des facteurs très importants pour la santé mentale, ajoutent un niveau de risque supplémentaire à la morbidité. Pour cette raison, essayons de déterminer ce qui contribue à la schizophrénie et comment le gérer.

Âge et sexe

Si vous examinez le sexe des patients, les hommes et les femmes sont à peu près égaux. Mais selon le critère d'âge, un schéma plus précis est observé.

Hélas, la schizophrénie est une maladie à prédominance jeune. Dans la plupart des cas, il fait ses débuts entre 15 et 35 ans. Cela s'explique assez logiquement - la jeunesse, malgré tous ses charmes, est une période assez difficile pour devenir une personne, et est donc souvent accompagnée de divers drames et stress. Par ailleurs, dans l’enfance et l’adolescence, la psyché est encore au stade de la formation, et la division et, en particulier, la désintégration sont les attributs des stades plus matures. Si nous parlons de l'âge après 35 ans, dans ce cas, la personnalité est formée et fixée et, par conséquent, sa division devient très improbable. Certes, certains chercheurs considèrent l'autisme infantile comme une variante du développement précoce de la schizophrénie, mais cette question est assez controversée.

Contrairement à la croyance populaire parmi les spécialistes, la schizophrénie n'est pas une «personnalité divisée», mais une division d'une seule raison intégrale en ses composantes, avec la désintégration ultérieure de la personnalité.

Malgré les périodes de formation de scission spécifiées, vous devez faire attention si un enfant est détaché de la réalité, se comporte étrangement ou parle, éprouve des épisodes de peur avec des hallucinations ou des cauchemars fréquents, trop insensé - étant donné la plasticité de l’esprit de l’enfant, cela peut éventuellement se transformer en psychose, et revenir à la côte de la norme, et donc une attitude prudente envers de tels enfants est certainement utile. Un complexe d'infériorité, une rêverie excessive, une timidité, des difficultés de contact avec l'environnement ou l'hyperpédantisme sont d'autres facteurs qui nécessitent une attention accrue.

L'hérédité

La question de l'hérédité dans l'évaluation du risque de contracter la schizophrénie est encore en discussion. Cette controverse découle en premier lieu du cadre amorphe et flou du diagnostic de cette pathologie. Les psychiatres ne sont pas encore parvenus à un consensus clair sur cette question, en particulier en ce qui concerne les formes de psychose atypiques et légères et peu entraînantes. Et là où la portée des diagnostics est floue, la valeur informative de la recherche est également floue.

Ce que l’on peut en dire, la schizophrénie ne dépend d’un gène en particulier. Peut-être que cette tendance est transmise par une interaction complexe de plusieurs gènes à la fois. Certains chercheurs notent le fait qu’une tendance n’est pas héritée spécifiquement pour la schizophrénie, comme pour la maladie mentale en général.

En plus de la transmission directe par les parents, la tendance à la schizophrénie peut souvent se produire sous l’influence d’un gène muté spontanément.

Quoi qu'il en soit, la dépendance à l'égard de l'état mental des parents est bel et bien présente. Jusqu'à présent, il n'y a pas de consensus sur la question de savoir si plus de gènes sont impliqués ici, ou encore plus d'éducation, dont le rôle dans la formation d'une psyché normale ne peut être surestimé. Très probablement - la génétique et l'influence des parents en la matière sont étroitement liées. Selon l'éminent psychiatre Foma Chekana, «la schizophrénie mûrit de génération en génération, et une fois qu'elle se manifeste et se manifeste».

Récemment, le terme «diathèse de stress» gagne en popularité, ce qui signifie un état particulier de prédisposition provoqué par une combinaison de facteurs biologiques (génétique), sociaux et psychologiques influençant la psyché de l'enfant.

Il est prouvé que le risque de développer la schizophrénie dépend des caractéristiques du développement intra-utérin et, en particulier, du niveau d'adéquation de l'enrichissement du corps de la mère au début de la formation du cortex cérébral, souvent né en hiver et au début du printemps.

Situation familiale

La relation des parents avec l'enfant et entre eux est déterminante pour la formation de la personnalité du futur adulte. Par conséquent, il n’est pas surprenant que si quelque chose dans la famille se trompe, le risque de tomber malade de l’âme augmente plusieurs fois.

Selon les scientifiques, la schizophrénie est beaucoup plus susceptible de souffrir des citadins, en particulier dans les zones métropolitaines. La pauvreté, le désavantage social et diverses formes de discrimination dans l'enfance (intimidation, intimidation de pairs) augmentent également le risque d'être victime de cette pathologie. Certains chercheurs croient raisonnablement que tous ces facteurs ont quelque chose en commun. À savoir - la solitude, le manque de liens sociaux, le manque de communication et de soutien intra-familiaux normaux. En effet, le rythme rapide de la vie d’une mégapole, le chômage ou la pauvreté contribuent très souvent au fait qu’un adulte se ferme à lui-même et à ses problèmes et ne trouve pas de temps pour ses propres enfants. Le soutien des parents est l'un des facteurs les plus importants de la stabilisation mentale chez les jeunes enfants. Par conséquent, les psychologues recommandent vivement de consacrer suffisamment de temps à l’éducation.

L’hypothèse relative au rôle de l’ambiance familiale est en faveur du fait qu’il ya clairement plus de schizophrènes parmi les enfants de parents divorcés que dans la population en général. Des études menées par un certain nombre de scientifiques ont montré que même si les parents vivent ensemble et portent l’attention qui leur est due, l’atmosphère familiale joue l’un des rôles dominants. En éduquant une psyché holistique, l’influence des père et mère est l’influence des deux moitiés d’un même ensemble. Et si ces moitiés sont psychologiquement très éloignées les unes des autres pour une raison quelconque, cela aura certainement une influence néfaste sur l'intégrité personnelle de leur enfant. Les psychiatres appellent de telles familles schizophrénogènes.

Même les situations apparemment ordinaires et médiocres dans lesquelles les parents ont des opinions opposées qui jettent leurs émotions sur un enfant présentent un risque élevé de schizophrénie. Le plus grave est l’influence des instructions opposées ou mutuellement exclusives à l’action des parents. De telles choses, si elles se répètent souvent, peuvent provoquer la formation d’ambivalence - l’un des principaux symptômes de la schizophrénie, reflétant une scission dans la sphère émotionnelle du patient.

L'hostilité entre les parents, la tension émotionnelle ou la dissociation froide les uns des autres imposent leur empreinte triste à la formation de la sphère émotionnelle des enfants. La vacuité et l’absence de soutien émotionnel privent leur psychisme d’une stabilité adéquate face aux influences externes et aux expériences internes.

L’hyper-soin de la part du père, de la mère ou des deux parents, leur sollicitude excessive et leur domination sur l’enfant sont à l’autre bout du même bâton. Une telle attitude a une influence destructrice sur la formation de sa propre volonté, qui, reliant différentes pensées et désirs, est l’un des principaux stabilisateurs de la psyché.

Vidéo sur l'hypertreatment et ses conséquences

La dépendance

Les substances psychoactives, si elles sont prises avant l'achèvement de la formation de la psyché de l'adulte, ont un effet très fort sur la personne. Changement de perception et perturbation de l'intégrité du processus de réflexion, les médicaments rendent difficile une période de confusion et de chaos sans âge.

La schizophrénie et la toxicomanie sont étroitement liées et il n’est donc pas toujours possible de déterminer les relations de cause à effet. Donc, les drogues sont capables de provoquer une dépression mentale, cela va de soi, mais il est également probable que les personnes atteintes de schizophrénie utilisent des drogues pour se débarrasser des sentiments négatifs causés par la maladie.

Naturellement, de telles expériences ne peuvent pas affecter le risque de maladie mentale, et en particulier de schizophrénie. Hélas, les plus dangereuses de ce point de vue sont les substances les plus inoffensives en termes de dépendance, telles que les produits à base de cannabis (marijuana et haschisch), le LSD-25, la psilocybine et d'autres hallucinogènes. Par conséquent, les adolescents qui consomment des drogues, ainsi que les enfants de familles schizophrénogènes, sont les plus sensibles à l’incidence de la schizophrénie.

Le stress

Chacun de nous a déjà été stressé. Il n'est pas nécessaire de décrire comment cet état affecte la pensée. Si les stress ou les psychotraumatismes surviennent pendant la petite enfance, cela peut constituer la base du développement futur de la maladie mentale. Le stress à un âge plus avancé peut être un facteur déclencheur, ce qui se produit malheureusement malheureusement souvent.

La plupart des gens, à un certain stade de leur vie, fondent une famille et, comme nous en sommes certains, nos lecteurs ne font pas exception. Si vous avez lu attentivement cet article, nous espérons que vous comprendrez le rôle énorme que les problèmes apparemment mineurs et insignifiants jouent sur la personne qui deviendra petite, à qui, si tout va bien, vous allez donner ou avez déjà reçu la vie. Soyez attentif et attentionné, mais rappelez-vous - tout n’est bien que modéré.

Puis-je contracter la schizophrénie?

Comment tomber malade de la schizophrénie?

Il n'y a pratiquement personne parmi nous qui aimerait souffrir de démence. La question - comment tomber malade de la schizophrénie inquiète-t-elle ceux qui s'inquiètent réellement de leurs problèmes mentaux et psychologiques?

Table des matières:

Pour aider à cela, nous examinerons les moments où les risques de troubles mentaux peuvent survenir.

Une partie considérable de la population de la planète souffre de troubles mentaux. Selon l'OMS, chaque centième est sujet à la manie, aux dépressions, etc., et le nombre de patients augmente chaque année. Cela s'explique par de nombreuses raisons, dont la principale est le rythme rapide du monde moderne, un flux d'informations excessif et le développement scientifique et technique. La liste peut être listée pendant longtemps, considérez le plus fondamental d'entre eux.

Plusieurs raisons de contracter la schizophrénie

L'hérédité

Je ne voudrais pas avoir peur, mais les personnes qui ont ou qui ont une maladie mentale dans la famille risquent de figurer sur la liste des psychiatres. Donc, dans tous les cas, la majorité des médecins pensent que les discussions sur ce sujet ne sont pas encore terminées. La raison en est le flou du cadre diagnostique, la difficulté de déterminer la maladie dans une forme atypique et bénigne de la maladie. Mais tous les experts sont unis dans une chose - il n'y a pas d'hérédité due à un gène particulier. Le facteur décisif est plutôt la combinaison et l'interconnexion de plusieurs types de gènes, à cause desquels la tendance aux troubles psychiatriques est héritée. Il existe également un avis selon lequel un enfant élevé dans la famille d'un malade adopte des penchants précisément à cause de son contact avec lui.

Caractéristiques du développement intra-utérin - le manque de vitamines, une violation de la formation du cortex cérébral, du système nerveux et d’autres pathologies causent de graves problèmes d’état mental chez l’enfant.

Important: la tendance à la faiblesse mentale se produit souvent sous l’influence d’un gène soudain muté.

Il s'avère que l'hérédité est l'un des facteurs importants du développement de la maladie mentale.

Dans ce cas, vous n'avez même pas besoin de réfléchir à la manière de faire de la schizophrénie. Tout stress, dépression, traumatisme peut être un facteur provoquant. C'est pourquoi il est important:

  • Ne vous exposez pas à un stress mental et physique excessif;
  • éviter les situations conflictuelles;
  • choisir un lieu de travail tranquille, sans facteurs de provocation;
  • consulter périodiquement un médecin et suivre un traitement préventif.

Indicateur d'âge

Selon les médecins, la maladie est susceptible chez les jeunes de 15 à 35 ans. Et il n’est pas du tout difficile d’expliquer ce phénomène: c’est au cours de cette période de la vie qu’une personne subit une surcharge émotionnelle, la formation de sa propre personnalité et fait face aux premiers problèmes. Il existe un avis selon lequel la maladie dépend également du sexe, mais elle est erronée. Femme ou homme - n'a pas d'importance. Malade avec la schizophrénie seulement avec une combinaison de facteurs.

Important: Bien que les médecins aient identifié une période au cours de laquelle le risque de développer des troubles mentaux est maximal, il est nécessaire d’être attentif aux bébés. Dans le cas où un enfant se comporte mal, il parle de visions, de sons dans la tête, de cauchemars, de risques de développer une psychose. À cet âge, le psychisme a une plasticité qui peut être affectée et la schizophrénie est guérie.

Comment tomber malade de la schizophrénie à la maison

L'agonie mentale dans une situation familiale malsaine, les scandales, la cruauté ou l'indifférence totale des parents sont souvent la cause d'anomalies mentales de l'enfant. Les mots des principaux scientifiques des psychiatres selon lesquels les habitants des grandes mégalopoles sont plus susceptibles aux maladies mentales sont devenus alarmants. C'est en milieu urbain que les problèmes de communication se posent souvent, les enfants se comportent de manière plus agressive. Les facteurs provocants sont également:

  • faible niveau social - pauvreté;
  • la discrimination;
  • intimider ses camarades de classe, ses pairs;
  • manque de soutien dans la famille;
  • solitude, indifférence des adultes.

En raison de ces facteurs, entre autres, une personne ferme dans un monde limité, ne peut pas résoudre les problèmes de son propre enfant, ce qui explique les troubles mentaux chez les enfants.

Important: la principale force morale pour surmonter les difficultés d’un enfant est l’attention parentale, la garde et l’amour.

Le divorce

Les parents divorcés peuvent causer la schizophrénie. Selon des chercheurs, les enfants d'adultes divorcés constituent une part importante des patients adolescents atteints de schizophrénie. Pour un enfant, le père et la mère ne font qu'un, mais après une rupture, un état divisé se forme dans son cerveau. Il existe un phénomène de terme précis - la famille schizophrénogénique. Et si la famille vit dans l’amitié et l’harmonie, les parents trouvent le temps de communiquer avec les enfants, passent constamment du temps avec eux et font une chose fascinante: le risque de contracter la maladie est pratiquement réduit à néant.

La situation dans la famille affecte directement l'état psychologique de la progéniture bien-aimée. Un enfant peut attraper la schizophrénie même avec un argument banal, lorsque les adultes rejettent trop d'émotions. Des demandes opposées et mutuellement exclusives d'adultes conduisent à une forme grave de la maladie: l'ambivalence. Dans de tels cas, des processus complexes ont lieu dans l'âme de l'enfant. Il semble aimer les personnes âgées, mais en même temps, il est prêt à tuer ses parents, alors il les déteste.

Drogues

La formation de la psyché s’achève sur environ 35 ans. Les toxicomanes deviennent principalement à l'adolescence, les jeunes, lorsqu'il n'y a pas de psyché solide. En outre, le jeune corps est soumis à une surcharge émotionnelle et au stress, et les produits chimiques qui empoisonnent le corps et affectent le cerveau exacerbent le processus. Les scientifiques sont étroitement associés à la toxicomanie et à la schizophrénie, car les drogues entraînent un fractionnement artificiel de la personnalité. Mais il existe une autre opinion opposée selon laquelle c’est précisément à cause de troubles mentaux qu’une personne peut devenir toxicomane.

Important: les substances psychogènes et dangereuses comprennent les drogues telles que la marijuana et le hachisch.

Alcoolisme

L'effet est à peu près le même que dans le cas des substances narcotiques. Les composants de l'alcool affectent les cellules du cerveau, ce qui peut être jugé par le comportement d'une personne ivre. Des zones entières meurent, ainsi que dans le cas des stupéfiants, des antidépresseurs. Une personne qui cesse de se contrôler, des sottises, des hallucinations, une agression, etc., apparaît dans un état d'intoxication grave.

Si des amis d’une famille schizophrénogénique, des alcooliques, apparaissent dans le cercle d’un adolescent toxicomane, le risque de trouble mental et de développement de la schizophrénie est élevé.

Le stress

Il semblerait, qui ne s'inquiète pas à cause de problèmes au travail, aux études, dans une famille. Mais tout est plus que sérieux. En ce sens, les médecins s'inquiètent davantage de la psyché des enfants qui, en raison d'une situation stressante dans leur enfance, jettent les bases d'un trouble mental grave. Si, par la suite, une situation dangereuse est source de stress, cela peut souvent être un déclencheur.

Tension

Les patients des médecins deviennent souvent des personnes avec une mentalité instable, servant, participant à des conflits militaires, témoins d'actes de violence, de meurtres, etc. Il est difficile de protéger tout le monde d’une situation sérieuse et difficile, mais à la moindre occasion, il est préférable de ne pas entrer dans l’armée avec une nature sensible, de ne pas lui imposer un travail physique ou mental trop compliqué, de l’entourer de l'attention et du soin, de faire appel à un psychiatre, psychologue pour calmer un trouble nerveux..

La schizophrénie est traitable ou non

Les proches du patient ne peuvent que provoquer des regrets, car la personne qui leur est indigène en souffre. Il n'y a pas un seul moment qui pourrait améliorer la situation. La douleur, la confusion et l'horreur se créent dans l'âme lorsqu'ils se demandent si la schizophrénie est guérie. Mais ne paniquez pas immédiatement. C'est un autre mythe que les non-professionnels font peur. Selon les statistiques, environ les deux tiers des patients bénéficiant d'un traitement adéquat sont complètement guéris. Un facteur supplémentaire de guérison est une famille forte, une harmonie dans les relations, qui convainc une fois encore que la schizophrénie est traitable. Tout dépend de la profondeur du trouble mental et des causes de la progression de la maladie. Une certaine partie a besoin de soins constants et pour cette raison, elle a besoin de soins dans des institutions spécifiques - pensionnats psycho-neurologiques, cliniques, etc. Heureusement, la médecine moderne a des méthodes et des médicaments qui peuvent parfois soulager les troubles les plus graves, même avec les formes les plus graves de la maladie, mais dans de tels cas, il s'agit d'une schizophrénie totalement incurable.

Quelle est la schizophrénie dangereuse

Dans la plupart des cas, les personnes atteintes de pathologies mentales présentent un risque pour elles-mêmes plutôt que pour les autres, bien que cela se produise également. Les proches doivent être attentifs dès les premiers stades de la maladie et tirer la sonnette d'alarme dans les cas suivants:

Lorsqu'un patient parle de suicide (surtout à l'adolescence), il signale inévitablement à sa famille les problèmes et les espoirs d'obtenir de l'aide de leur côté. Dans de tels cas, toute déclaration cruelle ou indifférence peut devenir fatale. Il est également nécessaire de cacher tous les coupures, perforations, armes à feu, produits chimiques, poisons, cordes. Vivre aux étages supérieurs devra rester proche du patient tout le temps.

La schizophrénie est-elle dangereuse pour les autres?

Nous savons tous qu'une personne atteinte d'un psychisme perturbé peut menacer la vie des autres. Nous entendons constamment parler de violeurs, meurtriers, maniaques et autres types terribles qui commettent des crimes précisément à cause de la division, de la dualité d'esprit. Ils sont obligés de suivre les ordres vocaux, les hallucinations, ainsi que les traumatismes psychologiques subis dans leur enfance, ce qui a provoqué une réflexion perverse, etc. La schizophrénie est particulièrement menacée par le danger, si elle est réduite au silence, si le malade est intelligent, sait comment cacher ses problèmes avec habileté, compte ses pas à l’avance et personne ne met en doute son intégrité.

Prévention de la schizophrénie

Malheureusement, il est encore impossible de se débarrasser complètement de la maladie avec une évolution sévère. Quand ils apprennent à traiter la schizophrénie sans rémission, ils sont inconnus. Dans tous les cas, si cela se produit et si tout va bien, la plupart des problèmes cesseront de torturer les gens. Il n'y aura pas d'agression, de crimes terribles et même de guerres causées par des types inadéquats. En attendant, vous pouvez le combattre avec les méthodes disponibles, qui incluent l’attention et le soin des autres, des relations harmonieuses, l’absence de conflits. Un mode de vie sain, une confiance totale dans la famille, des charges actives - sports, gymnastique, passe-temps passionnants entraveront le trouble de la pensée d'une personne, en particulier d'un enfant.

Être parent est non seulement un grand bonheur, mais aussi une responsabilité incroyable. Chacun de nos mots, actes, actions que les enfants perçoivent à leur manière. Et de quelle parole s'enracine dans l'âme d'une progéniture bien-aimée - bonne ou mauvaise, cela dépend des germes qu'elle donnera dans son esprit.

Forum de psychologie

Schizophrénie, signes de schizophrénie

Miroir 08 Oct 2008

Puis-je être infecté par un psychopathe?

À première vue, c'est absurde. Mais Des scientifiques européens ont réalisé des études de laboratoire allant au fond des choses: un trouble de la personnalité mentale, comme un rhume, peut provoquer des «virus» ou quelque chose de similaire.

Le fait est que ces particules récemment découvertes dans le liquide céphalorachidien chez des patients atteints de schizophrénie n'ont pas encore de nom. On sait seulement qu'ils sont un peu plus gros que les virus bien connus de la science et plus petits que les plus petites bactéries.

À propos, Ethelius KAZANETS, psychiatre, docteur en sciences médicales, académicien de l'Académie des sciences de New York, qui étudie la nature des troubles mentaux depuis de nombreuses années, n'en doute pas.

- Au fil des ans, j'ai rendu visite à des patients à la maison. Il a communiqué non seulement avec les clients réels des dispensaires psycho-neurologiques, mais également avec leurs proches, ainsi qu'avec leurs voisins. En me familiarisant avec l’environnement, j’ai remarqué que non seulement dans l’appartement, mais aussi dans la cage d’escalier, la maison où vivent mes patients, il existe d’autres résidents avec des réactions inadéquates.

Comme notre interlocuteur l’a dit, une fois dans l’un des appartements communs, les voisins lui «chuchotaient» l’histoire d’une fille, la petite amie de sa patiente. Récemment, comme ils le croyaient, elle s'est distinguée par un comportement inapproprié. Pour ne pas dire que le médecin a pris ce message au sérieux. Mais après un certain temps, après avoir rencontré l’amie de sa patiente, j’ai remarqué qu’il y avait eu quelques écarts dans son comportement. Le fait que ce soit la schizophrénie, qui évolue selon ses propres lois, a confirmé Kazanets au fil de nouvelles observations.

"Mais un exemple n'est pas encore une tendance." Avez-vous eu d'autres cas similaires dans votre pratique?

- naturellement. S'il s'agissait d'un cas isolé, je ne lui donnerais aucun sens. Mais les histoires similaires au fil du temps sont devenues de plus en plus. En conséquence, j'ai décidé de les systématiser et pris sous observation 41 maisons où vivaient mes patients. Ainsi, quelques années plus tard, une sorte de statistique est née, qui a d'ailleurs été publiée dans la collection américaine The Etiology of Schizophrenia.

J'ai calculé qu'environ 10% du nombre total de PND (dispensaires neuropsychiatriques) communiquant avec les patients tombent malades dans des appartements collectifs. 5% des personnes qui communiquent par l'escalier où se trouve l'appartement; de vivre sur les autres étages - environ 2 pour cent. En d'autres termes, les cas «secondaires» dépendent directement de la distance de la personne atteinte de schizophrénie et de la durée de leurs rapports sexuels.

- Alors, il s'avère que la schizophrénie, comme la grippe, peut être transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air?

- oui Ou simplement par voie aérienne.

- Vous pouvez donc utiliser les transports en commun? Conduit dans le métro à côté de l'idiot quelques arrêts - et est devenu fou?

- Pas si. Je souligne: un long contact est nécessaire. En passant, ici au travail, il est tout à fait possible de contracter la schizophrénie d'un «étrange» employé. De l’Institut de la Serbie, où j’avais pratiqué auparavant, j’ai appris ce fait. Les gars de la résidence en cours de communication professionnelle aimeraient identifier les complexes et autres nuances psychologiques des pupilles. Ils ont passé beaucoup de temps avec les patients et par la suite, cela a eu un effet néfaste sur leur santé mentale.

- Il s'avère que l'opinion selon laquelle les psychiatres sont infectés par leurs patients n'est pas sans fondement?

- Bien sur que non. Mais heureusement, tout le monde n'est pas infecté. Beaucoup ont une immunité naturelle contre les troubles mentaux. En outre, les médecins commencent à travailler avec les patients après l'obtention de leur diplôme, une fois la puberté terminée. Dans ce cas, il joue un rôle important, car la schizophrénie tombe généralement malade avant l’âge de 20 ans. Si les symptômes pathologiques ne sont pas apparus avant cette heure, il est peu probable qu'ils apparaissent à l'avenir. Bien qu'il y ait des exceptions. Et ils ne concernent pas que les psychiatres.

En particulier, les habitants de zones à faible densité de population sont instables face aux maladies mentales et les attaquent dès leur arrivée dans la ville. Contrairement aux aborigènes de la mégapole, ils ne sont pas immunisés contre les pathologies mentales, ce qui n’est pas le cas dans les villages isolés.

- Est-il possible d'en conclure que certains segments de la population sont plus susceptibles de souffrir de troubles mentaux?

- J'ai observé environ 700 patients de différents niveaux sociaux. Y compris ceux que les scientifiques américains qualifient de «dérive sociale». Selon une étude, dans les quartiers pauvres, la schizophrénie est dix fois plus fréquente que dans les quartiers prospères.

Je peux dire avec confiance que les choses sont différentes dans notre pays. Peut-être parce que nous n’avons pas encore défini de frontières nettes qui divisent la société en classes, en riches et en pauvres. En tout cas, pas partout - la différence de richesse n'est clairement visible que dans les grandes villes. Peut-être parce qu'en Russie, les riches et les pauvres sont généralement également touchés par la maladie mentale. C'est-à-dire que l'élite et les personnes sans lieu de résidence déterminé sont également sujettes à cette maladie. Bien que l'on ne puisse pas dire qu'à l'avenir, l'image restera inchangée.

- Etely Filippovich, maintenant la question de la prévention de la schizophrénie: est-ce possible en principe?

- Seulement sous la condition de mesures socio-économiques et hygiéniques complexes. Ils sont nécessaires si l’on étudie la nature infectieuse de la schizophrénie.

En termes simples, le Dr Kazanets estime qu’il est approprié d’élaborer une politique limitant les contacts avec les patients. Par exemple, leur fournir un logement préférentiel séparé des autres citoyens en dehors de la ville («non, pas des maisons folles, mais une sorte de village de réadaptation»), qui fournira toutes les nuances d'une vie confortable - du travail à domicile aux soins médicaux et ménagers bien établis. Il est certain que cette «mesure volontaire» seule réduira l’incidence de la schizophrénie d’un facteur 10.

En plus. Des prévisions favorables seront encore meilleures si un enseignement séparé est introduit dans les jardins d'enfants et les écoles. Autrement dit, les enfants dont les parents sont atteints de maladie mentale, par exemple, forment des groupes séparés.

- Je comprends à quel point la proposition peut avoir une résonance ambiguë, - Kazanets s'empressa de se justifier. - Cependant, en tant que psychiatre aux prises avec le problème infectieux des troubles mentaux, je dois vous avertir: certains enfants sont porteurs de la schizophrénie, même s'ils n'en souffrent pas eux-mêmes. Dans la salle de classe, en raison d'un hérédité lourde, jusqu'à 4 personnes peuvent tomber malades. Certes, pas immédiatement, mais après 5-10 ans, pendant la puberté. Ce sont les résultats de l'étude.

- Ainsi, bien qu’il n’y ait pas de mesures centralisées, vous recommandez aux parents d’emmener les enfants de groupes douteux. J'ai bien compris?

- Au moment de la maternelle, il est généralement préférable de garder l'enfant à la maison. À l’école, s’il ya une telle occasion, d’envoyer les enfants en petits groupes. Et, bien sûr, pour les protéger autant que possible des contacts indésirables dans la cour.

Aujourd'hui, environ 1% de la population mondiale est atteinte de schizophrénie. Plus de 500 000 personnes sont parmi nos compatriotes malades mentaux. Ceux-ci comprennent des cas allant de troubles légers à la désintégration complète de la personnalité et à la perte d’adaptation sociale.

Aminazin 08 Oct 2008

Moskovsky Komsomolets a longtemps été transformé en tabloïd. Ils ne peuvent pas faire confiance. Article pourrait complètement inventer certains de leurs créatifs.

brissen 14 octobre 2008

Milorada 14 octobre 2008

Les gars, quelqu'un peut-il m'aider? En général, j'écris un cours sur la pathopsychologie, dont le thème est "Le côté affectif des patients schizophrènes" Si quelqu'un a une sorte d'infa sur ce sujet, merci d'écrire. Merci d'avance.

L'information qui est. mais pour le cours, cela ne suffira pas) S'il y a urgence aujourd'hui, il existe un livre de psychologie médicale - notes de lecture, éd. Solovieva. Il n’ya pas beaucoup, mais ce qui est nécessaire et rien de superflu)

Ce post a été éditéMilorada: 14 octobre: ​​50

14 octobre 2008

L'information qui est. mais pour le cours, cela ne suffira pas) S'il y a urgence aujourd'hui, il existe un livre de psychologie médicale - notes de lecture, éd. Solovieva. Il n’ya pas beaucoup, mais ce qui est nécessaire et rien de superflu)

L’ATP est excellent pour vous) j’ai encore 2 mois pour écrire un travail) je voulais demander, mais où puis-je télécharger ce livre où se trouve le fil sur Internet? Si vous le savez, lancez un lien pliz. Si quelqu'un d'autre découvre ou sait ce qu'il y a à ce sujet, pliz écrire) Encore une fois, merci.

Milorada 14 octobre 2008

L’ATP est excellent pour vous) j’ai encore 2 mois pour écrire un travail) je voulais demander, mais où puis-je télécharger ce livre où se trouve le fil sur Internet? Si vous le savez, lancez un lien pliz. Si quelqu'un d'autre découvre ou sait ce qu'il y a à ce sujet, pliz écrire) Encore une fois, merci.

Sur internet, elle y est à peine, je l'ai achetée. Vous pouvez voir dans le livre de miel sur Frunzenskaya. il y a généralement beaucoup plus peut être sur ce sujet)

brissen 15 oct. 2008

Sur internet, elle y est à peine, je l'ai achetée. Vous pouvez voir dans le livre de miel sur Frunzenskaya. il y a généralement beaucoup plus peut être sur ce sujet)

Le simple fait est que je ne suis pas moi-même originaire de Russie (et dans ma ville, il n’existe pratiquement aucun livre de pathopsychologie (je suis donc assis et je cherche des informations en nete)

Milorada 16 octobre 2008

Le simple fait est que je ne suis pas moi-même originaire de Russie (et dans ma ville, il n’existe pratiquement aucun livre de pathopsychologie (je suis donc assis et je cherche des informations en nete)

Et dans les bibliothèques là-bas? Les principes dans les ouvrages de psychologie clinique et médicale peuvent être quelque chose de précieux à trouver, et sur Internet, si vous maîtrisez l'anglais, vous pouvez le voir sur le site Web de l'American Psychological Association, il y a beaucoup de recherche, vous trouverez probablement quelque chose) Vous ne pouvez que souhaiter bonne chance!)

16 octobre 2008

Et dans les bibliothèques là-bas? Les principes dans les ouvrages de psychologie clinique et médicale peuvent être quelque chose de précieux à trouver, et sur Internet, si vous maîtrisez l'anglais, vous pouvez le voir sur le site Web de l'American Psychological Association, il y a beaucoup de recherche, vous trouverez probablement quelque chose) Vous ne pouvez que souhaiter bonne chance!)

Merci encore pour l'aide) je vais chercher)

doxastique 18 oct 2008

brissen 18 octobre 2008

Je ne sais pas par où commencer. Presque tout le temps, des centaines d'idées différentes me traversent l'esprit. J'ai essayé d'écrire, j'ai utilisé tout un cahier en une journée. Divers sujets. De plus, certaines choses sont complètement résolues ou inventées de manière logique. Je ne sais pas où tout mettre. Cela ne fait que gonfler mon cerveau, rien ne m'aide à faire face et à arrêter de penser et d'inventer. D’autres personnes ont lu et noté mes notes, mais 80% ont dû être expliqués et, par conséquent, ce n’est pas un problème pour eux, mais lorsque j’ai commencé à proposer ces idées à des personnes proches de telles questions, leur dos a commencé à bouger. Un tel accès à l’information et à la réflexion est tout simplement improbable. Je ne peux pas m'arrêter. En ce moment, je suis en train d'inventer différentes choses. Je ne veux pas boire quelque chose pour devenir un légume. Peut-être vaut-il la peine d’être sondé? Par exemple, l'activité cérébrale. D'une certaine manière stupide, mais il est toujours verrouillé. Aide

Salut) En général, quel genre de pensées et quel âge as-tu en ce moment? Mais mon conseil à vous, il vaut mieux aller vérifier, si vous êtes en bonne santé mentale, personne ne vous bloquera nulle part (ne vous inquiétez pas pour cela), mais alors vous allez vérifier et vous serez calme. Bonne chance.

Miroir 20 oct 2008

En ce moment, je suis en train d'inventer différentes choses. Je ne veux pas boire quelque chose pour devenir un légume. Peut-être vaut-il la peine d’être sondé? Par exemple, l'activité cérébrale. D'une certaine manière stupide, mais il est toujours verrouillé. Aide

Si cela ne vous cause pas de gêne, alors pourquoi ne pas se donner la peine d'être examiné? Eh bien, si cela réussit, n'allez quand même pas. Si vous dites la même chose aux psychiatres, vous serez définitivement enfermé et transformé en légume. Mieux vaut d'abord essayer de comprendre soi-même ce qui vous arrive.

doxastique 28 oct 2008

Le message a été éditédoxastique: 28 octobre: ​​47

Madra 20 janvier 2009

Sans fondement et non applicable et on ne sait pas si une telle chose deviendra possible même à l'avenir? Oui Brillant et délicieux? Aussi oui. Plusieurs fois, réimprimé et traduit dans de nombreuses langues. Forme une pensée logique et une vision scientifique du monde.

Et dans la préface de "La quantité de technologie", S. Lem écrit:

"Nous devons parler de l'avenir. Mais parler de futures roses -

Cette profession est-elle au moins inappropriée pour une personne?

perdu dans le feu pour faire feu plus souvent aujourd'hui? Et explorer

les épines de ces roses encore inexistantes, recherchent les soucis des arrière-arrière-petits-enfants lorsque nous

pas capable de faire face à l'abondance d'aujourd'hui, - si tout cela semble

juste scolastique drôle? Ayez au moins une excuse, comme si vous cherchiez quelque chose

inspirant, ou motivé par l'amour de la vérité, qui est particulièrement

clairement visible dans le futur, ignorant les tempêtes (même dans leur sens littéral)

sens, si vous parvenez à maîtriser le climat)! Mais mon excuse ne peut pas

servir ni passion académique ni optimisme imperturbable obligeant

crois que peu importe comment les choses se passent, tout finira bien. Mon

la justification est à la fois plus simple et beaucoup plus prosaïque, et peut-être même

plus modeste: commencer à écrire sur demain, je fais juste ce que je peux et

peu importe comment je le fais, parce que c'est ma compétence -

la seule chose. Et si oui, alors mon travail ne sera plus superflu et

pas moins qu'un autre; parce que tout le travail est sur le fait que le monde

existe et continuera d'exister. "

En général, tirez vos propres conclusions sur ce qu’il faut faire de vos idées.

Dr.SiDr 12 février 2009

1. Dans les processus néoplasiques du cerveau et d'autres maladies, il existe également des délires et des hallucinations. À l'aide de matériel, il tente de détecter les violations dans les systèmes de neurotransmetteurs.

2. Certaines personnes ont de «bonnes» voix qui ne s’inquiètent pas du tout, ou les gens les cachent et peuvent même vivre avec elles toute leur vie sans être surveillées par des psychiatres. J'ai vu une telle personne, à qui des voix ont probablement dit des blagues, et il riait constamment, ne voulait pas manger, était absolument indifférent à tout ce qui se passait autour de lui, se levait pour se servir, marchait, se couchait et riait jour et nuit. Est-ce que son comportement est normal?

"Des hallucinations saines sont observées dans un pourcentage assez important, ce qui bien sûr n’atteint pas les chiffres relatifs aux malades mentaux (de 30 à 80% selon différents auteurs). Les personnes saines voient le plus souvent des chiffres individuels, entendent des sons, des voix.

Jovdet 16 février 2009

"Des hallucinations saines sont observées dans un pourcentage assez important, ce qui bien sûr n’atteint pas les chiffres relatifs aux malades mentaux (de 30 à 80% selon différents auteurs). Les personnes saines voient le plus souvent des chiffres individuels, entendent des sons, des voix.

Vous généralisez à nouveau le concept d '"hallucinations". Ils sont différents et il est fondamentalement important de les attribuer à la norme ou à la pathologie.

Dr.SiDr 16 février 2009

Vous généralisez à nouveau le concept d '"hallucinations". Ils sont différents et il est fondamentalement important de les attribuer à la norme ou à la pathologie.

"Les personnes en bonne santé voient le plus souvent des chiffres individuels, entendent des sons, des voix."

Ou est-ce que l'attitude de la personne envers les hallucinations est importante?

Silent Plot 16 Feb 2009

Jovdet 16 février 2009

"Les personnes en bonne santé voient le plus souvent des chiffres individuels, entendent des sons, des voix."

Ou est-ce que l'attitude de la personne envers les hallucinations est importante?

Il importe quand, comment et comment les perceptions de fraude, y compris les hallucinations, se manifestent. J'ai déjà écrit sur les hallucinations, qui se trouvent normalement dans le sujet "hallucinations".

L'attitude d'une personne vis-à-vis des hallucinations a plutôt une valeur pronostique (dans le cas d'hallucinations pathologiques).

La schizophrénie est-elle contagieuse ou non? Par exemple, si vous parlez à un schizophrène [pendant un certain temps], vous pouvez le devenir vous-même. être infecté? bouger

Akella72 17 février 2009

Désolé si pas assez sur le sujet Le tabagisme n'a pas trouvé

J'ai un diagnostic de F20.0

La première attaque en 2002

Exacerbations 1-2 fois par an

0,5 mg par jour depuis 2003

Pour les convulsions par jour pendant 2 mois ou les injections à l'hôpital + cyclodol

L'année dernière sans détérioration significative

Depuis longtemps déjà

Au moins 2 ans

mes pupilles sont rétrécies

Environ 2 et demi mm

Quelle est cette manifestation de la maladie? Action Klopiksola? Qu'est-ce qui est différent?

Jovdet 17 février 2009

Le message a été modifiéJovdet: 17 février: 49

EpicGirl 17 février 2009

Désolé si pas assez sur le sujet Le tabagisme n'a pas trouvé

J'ai un diagnostic de F20.0

La première attaque en 2002

Exacerbations 1-2 fois par an

0,5 mg par jour depuis 2003

Pour les convulsions par jour pendant 2 mois ou les injections à l'hôpital + cyclodol

L'année dernière sans détérioration significative

Depuis longtemps déjà

Au moins 2 ans

mes pupilles sont rétrécies

Environ 2 et demi mm

Quelle est cette manifestation de la maladie? Action Klopiksola? Qu'est-ce qui est différent?

L'élève peut-il se fermer complètement?

Vous mesurez dans le noir: blink: vous avez peut-être une hyperopie

Ce post a été éditéEpicGirl: 17 février: 27

Akella72 17 février 2009

Dans l'obscurité, ne s'étend presque pas

Lorsque l'éclairage se resserre encore plus

FAHRINHEIT 10 mars 2009

Jovdet 10 mars 2009

De manière générale, la schizophrénie est différente et comporte en outre plusieurs stades de développement. Tout dépend de la toge telle qu’elle apparaît, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une crise épileptique ou d’un comportement atypique qui semble tout à fait normal.

Oh bien Eh bien, éclaire-nous. surtout au détriment des étapes. Eh bien, le diagnostic d'attaques et de comportement non standard est le même intéressant.

Le sixième mythe de la schizophrénie est contagieux.

Les psychiatres nationaux et étrangers déclarent d'une seule voix que l'agent causal du processus schizophrénique n'a pas été trouvé.

I. Gurovich, professeur, docteur en médecine, nie catégoriquement le caractère viral de la schizophrénie, dont la théorie a été discutée dans les années 50 du siècle dernier et n'a trouvé aucune confirmation scientifique.

Etoley Kazanets, un psychiatre, MD, a le jugement opposé.

Selon des études menées dans 40 maisons à Moscou, il a découvert que dans les appartements collectifs où vivaient des personnes atteintes de schizophrénie, environ 10% des voisins de ces patients étaient également atteints de schizophrénie. À cet égard, un contact étroit avec le patient revêt une grande importance dans des conditions d’encombrement collectif. Il pense que la plupart des enfants d'âge scolaire sont infectés pendant la période de la puberté et que le manifeste de la maladie se manifeste après 25 ans. Le contact avec le patient doit être constant et prolongé pour que l'infection se produise, en outre par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Laissons sa conscience à M. Kazantz ses déclarations, non étayées par des recherches bactériologiques.

Cependant, parfois la question se pose vraiment, la schizophrénie n'est-elle pas contagieuse? Le fait est que certaines maladies infectieuses figurant dans le tableau clinique présentent des symptômes similaires à ceux de la schizophrénie (encéphalite subaiguë avec symptômes du schizoforme) et qu’une personne, souvent un membre de la famille, tombe malade en contact étroit avec le patient.

Il existe également des exemples tirés de la pratique psychiatrique, lorsque des membres de la famille ou qui ont un contact psychologique étroit et prolongé avec un patient atteint de schizophrénie commencent à produire les mêmes expériences psychotiques que le patient. En même temps, le tableau clinique du délire, des hallucinations et, plus souvent, de l’automatisme mental, est complètement identique à celui du patient qui provoque l’incidence. Pour l'émergence d'une telle folie induite, les conditions indispensables suivantes sont nécessaires: contact étroit et prolongé entre l'inducteur et le destinataire (le plus souvent, ce sont des proches parents), la personnalité autoritaire et autoritaire de l'inducteur; suggestibilité accrue du destinataire sur la base d'un caractère hystérique ou infantilisme.

Les expériences psychotiques de l'inducteur sont une matrice imprimée dans la conscience du destinataire. Dans ces cas, le destinataire ne peut pas critiquer son propre état psychotique, ni l'inducteur.

En cas de séparation des patients et de psychothérapie adéquate, le pronostic du receveur est le plus souvent favorable. Le cas de folie provoquée sera décrit dans la troisième partie du livre.

Chapitres similaires d'autres livres

Qu'est-ce que la schizophrénie?

Qu'est-ce que la schizophrénie? L'intérêt pour cette question est toujours pertinent, pour ainsi dire, sur le sujet du jour. Une telle attention sincère à la schizophrénie a toujours existé et il y aura toujours une place centrale en raison de l'origine peu connue de cette

40. schizophrénie

40. Schizophrénie Schizophrénie (du grec. Shiso - “scissions”, frenio - “âme”) - “une maladie mentale provoquant des changements de personnalité d’un type particulier (diminution du potentiel énergétique, introversion progressive,

La schizophrénie

Schizophrénie Nous traitons principalement de la schizophrénie. Nous les avons étudiés avant [39]. Mais le sujet des études systématiques de la schizophrénie n’est devenu chez nous que récemment. Maintenant, elle participe à la composition du département de pathopsychologie de notre institut et nous utilisons

La schizophrénie

Schizophrénie Les travaux de Jung sur la schizophrénie occupent une place importante dans ses premières études et constituent une partie importante de la littérature psychiatrique du début du XXe siècle consacrée aux troubles mentaux. Travailler à la clinique Burg Holzli à Zurich sous la direction d'Eugene

La schizophrénie

La schizophrénie 1. Un bref survol historique Deux personnes ont joué un rôle clé dans l'étude de la schizophrénie: l'allemand Emil Kraepelin (Emil Kraepelin, 1856-1926) et le suisse Eugen Bleuler (Eugen Bleuler, 1857-1939).

La schizophrénie - un problème psychobiologique

La schizophrénie - un problème psychobiologique À la recherche de vérités éternelles, À la recherche d'un nouveau conte de fée, les artistes ont pris des pinceaux, ils ont transformé les couleurs en couleurs. Le cerveau est leur lait de chaux. Le sang est leur carmin. La jeunesse est partie En toile mince d'images. Corps et esprit hily Les artistes marchaient ensuite De

C.G. Jung Schizophrénie

CG Jung Schizophrénie La prérogative de la vieillesse est de revenir sur les chemins parcourus. Pour l'intérêt bienveillant du professeur Manfre-da Bleuler, j'ai l'occasion de résumer mon expérience dans le domaine de la schizophrénie lors de la réunion de mes collègues. En 1901, j'étais jeune assistant à la clinique.

La schizophrénie

9 TROUBLES LIÉS À LA SCHIZOPHRÉNIE ET ​​AU SCHIZOPHRÈNE

La schizophrénie

17. Schizophrénie et mysticisme

59. SCHIZOPHRENIE

59. SCHIZOPHRENIE La schizophrénie est une maladie mentale à évolution progressive accompagnée de divers symptômes psychopathologiques jusqu’à apparition d’un défaut mental - démence schizophrénique. Ses signes cliniques les plus caractéristiques sont exprimés en

Shiza.Net: Forum sur la schizophrénie - traitement par la communication

Forum des patients et des non-patients atteints de schizophrénie F20, MDP (BAR), OCD et autres diagnostics psychiatriques. Groupes d'entraide. Psychothérapie et réhabilitation sociale. Comment vivre après un hôpital psychiatrique

Les informations

Le sujet demandé n'existe pas.

  • Forum sur la schizophrénie Le forum ne concerne pas les patients atteints de schizophrénie et autres diagnostics psychiatriques
  • Toutes les heures sont en UTC + 03: 00
  • Supprimer les cookies de la conférence
  • Les utilisateurs
  • Notre équipe
  • Contacter l'administration

Temps: 0.024s | Requêtes: 5 | Utilisation maximale de la mémoire: 2,59 Mo

La schizophrénie est une maladie contagieuse?

Traduit du latin «clivage de la raison». En liaison avec cette traduction, beaucoup confondent le concept de schizophrénie avec une maladie accompagnée d'une double personnalité.

Qu'est-ce que la schizophrénie?

Peur de la schizophrénie, c'est contagieux!

Des chercheurs européens et américains, effectuant des recherches, ont découvert la trace moléculaire du rétrovirus dans un fluide prélevé dans le cerveau et la moelle épinière chez des personnes atteintes de schizophrénie. À la suite de l'étude, il a été constaté que ce rétrovirus est présent chez 30% des patients souffrant de troubles mentaux aigus. Aucune trace du rétrovirus n'a été trouvée chez des personnes en bonne santé. Contrairement aux autres virus constitués d’ADN, les rétrovirus sont constitués d’un autre matériel génétique, l’ARN. Comme le VIH, la schizophrénie à rétrovirus peut former un ADN à partir de son ARN pour une reproduction ultérieure. Arrêter ce processus est presque impossible. Et s’ils proviennent d’une seule personne, ils peuvent être transmis de génération en génération. Les scientifiques ont conclu que la schizophrénie, à l'instar d'autres troubles neuropsychiatriques, sont des maladies virales.

Le journal "Arguments and Facts" (numéro 38) du 21/09/2005 a publié un article sur le célèbre psychiatre Etheli Kazanets. Aetheus affirme qu'il est aussi facile de contracter la schizophrénie que toute autre infection. Assez simple contact domestique. Dès 70 ans, alors qu'il travaillait à l'Institut de recherche du ministère de la Santé, Kazan a entendu parler d'une fille qui vivait dans un appartement communautaire et qui avait été infectée par la schizophrénie par son amie. Etheli s'est intéressé à ce fait et a entamé des recherches. J'ai exécuté les statistiques de 40 maisons et obtenu un résultat inattendu. Environ 10% des personnes atteintes de schizophrénie sont également devenues sensibles à cette maladie. Il en a déduit que l’infection dépendait de la proximité et de la fréquence des communications avec le patient. Kazanets considéraient que les adolescents étaient les plus susceptibles à cette maladie pendant leur puberté. Etheli a lu sa découverte sensationnelle lors du forum métropolitain, puis l'a publiée dans la presse étrangère. Les représentants de la communauté médicale ont accueilli sa déclaration avec hostilité. La carrière de Kazan en Russie était donc terminée. Il a été renvoyé de l'Institut de psychiatrie légale. Serbe. Après cela, il vécut dix ans en Russie, exerçant en cabinet privé, puis immigra aux États-Unis.

Un autre avis:

En 2001, le journal RBC a publié un avis sur ce sujet concernant le docteur en sciences médicales, Yevgeny Shaposhnikov. Le neuropsychologue affirme qu’il n’existe aucune preuve tangible de la nature virale de la schizophrénie. La schizophrénie se réfère à des maladies internes de la psyché. Les causes de son apparition ne sont pas connues. Il existe un risque de prédisposition génétique à cette maladie. C'est la même chose que chez les patients atteints de diabète sucré ou de cancer. Mais cela ne signifie pas qu'une femme atteinte de schizophrénie donne nécessairement naissance à un enfant susceptible de souffrir de cette maladie. L'effet de l'infectiosité de cette maladie, il explique l'argument suivant. Si un patient qui souffre d'idées obsessionnelles, de persécution, etc., a des contacts constants avec ses proches, il le leur dit toujours et peut ainsi les convaincre de la réalité de la menace. Les personnes proches ne sont pas infectées par la schizophrénie mais par son symptôme, à savoir: Avec la pensée d'un schizophrène, ils commencent à croire en ce qu'il dit.

D'autres médecins s'accordent pour dire qu'un virus peut causer la schizophrénie, mais ils rejettent le fait que la maladie est infectieuse. Et mener un argument assez lourd. Si cette maladie était contagieuse, tous les médecins traitant des schizophrènes seraient depuis longtemps infectés par cette maladie. Les raisons de l'occurrence de la maladie, ils appellent: désordre hormonal, perturbation du cerveau, circonstances traumatiques prolongées.

Opinion des habitants:

Que pouvons-nous dire de l’opinion des gens ordinaires sur cette maladie, même si les spécialistes du domaine de la médecine n’ont pas abouti à une opinion commune? Parmi les citadins ont formé plusieurs mythes au sujet de cette maladie pas complètement étudiée.

On pense que l'on peut devenir schizophrène à la suite de mauvais traitements infligés à une personne dans son enfance. En fait, ce n'est pas le cas. La maltraitance ne peut qu'accélérer le processus d'un enfant prédisposé à la maladie ou l'aggraver.

L'opinion selon laquelle les personnes atteintes de schizophrénie sont agressives est aussi une illusion. En soi, l'agression n'est pas associée à cette maladie. Il est plus facile de dire si une personne est agressive dans la vie, elle sera dans les périodes d'exacerbation de la schizophrénie et si elle est calme par nature, la schizophrénie ne le rendra pas agressif. Mais il faut quand même tenir compte du fait que ces personnes présentent toujours un danger. Pendant la période d'exacerbation de la maladie, ils peuvent nuire à autrui, même par de bonnes intentions. Par exemple, ils veulent détruire quelque chose pour échapper à des persécuteurs présumés, etc. En outre, ces personnes risquent fortement de se laisser emporter par la toxicomanie ou l’alcoolisme. Ce qui raccourcit leur vie.

Certains pensent qu'une personne peut attraper la schizophrénie après avoir commis un acte défavorable. Et à la suite d'une forte expérience pour devenir un schizophrène. C'est aussi une idée fausse.

Tous les génies schizophrènes. Il y a un tel avis. En effet, le cerveau des génies fonctionne plus efficacement que celui d'une personne ordinaire. Peut-être pour cette raison, de nombreux génies peuvent avoir des troubles mentaux. Mais cela ne signifie pas que tous les patients atteints de schizophrénie sont nécessairement des génies.

La schizophrénie est-elle traitée?

Certaines personnes croient que les personnes atteintes de schizophrénie sont simplement moralement faibles et qu’elles ne peuvent donc pas faire face à leur maladie. Mais la schizophrénie est la même maladie que la surdité. Une personne malentendante ne peut pas seulement commencer à mieux entendre grâce aux efforts de sa volonté. La plupart des schizophrènes sont conscients de leur maladie et ont tendance à s'en débarrasser. Bien entendu, pour prendre conscience de la maladie, ils ont besoin du soutien et de la compréhension de leurs proches. Après tout, un schizophrène doit également croire au fait qu’une partie du monde qu’il entend et voit est irréel.

Mais, la vérité est qu’il n’existe actuellement aucun médicament de ce type permettant de guérir complètement un patient schizophrénique. Il n’existe que des remèdes capables, à un degré ou à un autre, de soulager ou de réduire les symptômes de la maladie. Ils peuvent ainsi améliorer la qualité de vie du patient et de ses proches. Mais ces médicaments ont généralement des effets secondaires négatifs.

Néanmoins, même une personne atteinte de schizophrénie peut vaincre cette maladie!

Et ceci est une confirmation pratique. Le grand mathématicien - un génie qui a remporté le prix Nobel, était un schizophrène. Il ne pouvait pas guérir de cette maladie, mais il a réussi à tromper sa maladie. Un merveilleux long métrage "Mind Games" a été réalisé sur cette histoire.

Et si le sujet vous intéresse, quand une personne, quelle que soit la situation de la vie, trouve parfois le moyen de vaincre, elle trouve parfois le moyen de vaincre. Consultez notre section «Nous recommandons les films» et découvrez le classement de nos films sur le sujet. : Tout est possible!

Ou allez à n’importe quelle section et trouvez le sujet "Histoires de réussite" et lisez d’autres histoires étonnantes de victoires.

Je suis d'accord avec l'opinion de ceux qui croient que la schizophrénie n'est pas contagieuse. Sinon, il y aurait beaucoup plus de patients schizophrènes.

Bien sûr, la schizophrénie n'est pas contagieuse, je connais personnellement une femme atteinte d'une telle maladie. Elle vit dans la famille depuis de nombreuses années et aucun des membres de la famille n’a été infecté.

Combien de maladies incurables et peu étudiées? Et la schizophrénie, elle s'apparente à la démence. Pouchkine a également écrit: "Que Dieu nous garde de ne pas devenir fous, il vaut mieux le personnel et le soum."

J'ai rencontré des personnes atteintes de cette maladie - des personnes pauvres et, surtout, c'est presque incurable.

Après de tels articles, il est généralement effrayant de sortir, tout est directement contagieux.

  • Beauté
    • Masques hydratants pour la peau du visage à base de fromage cottage
    • Masques nourrissants à base de lait
    • Masque blanchissant - les recettes les plus populaires
    • Deux excellents soins du visage nettoyants
    • 5 masques anti-âge les plus populaires
    • 8 étapes d'un masque magique fait maison
    • Massage pour le rajeunissement du visage - les avantages et les inconvénients de la méthode
    • Développements récents dans le domaine du rajeunissement du visage
  • La relation
    • Comment survivre à la trahison de son mari: que faire
    • Le mari a changé sa façon de survivre - discuter du sujet
    • Comment pardonner la trahison d'un mari - conseils du club des victoires féminines
    • Comment conquérir un homme: travailler sur soi-même est la clé du succès dans toutes les situations
    • Les signes de trahison - comment reconnaître
  • Nos enfants
    • Nettoyer la maison dans les premiers jours du bébé
    • Prendre soin d'un nouveau-né
    • Comment choisir une poussette pour un nouveau-né
    • Marcher avec un enfant en hiver: les bons vêtements
  • Carrière
    • Comment trouver un bon travail - deuxième étape
    • Comment créer, organiser et accompagner correctement le CV - étape 4
    • Comment passer un entretien - Etape 6
    • Où en Europe pouvez-vous recevoir une éducation gratuite?
  • Affaires
    • Les personnes les plus riches de la planète et leurs sources de richesse
    • Quel système fiscal est préférable de choisir
    • Les gens les plus riches du monde ont leurs propres règles pour réussir
    • Comment créer une entreprise à partir de zéro - l'histoire d'un gars simple
    • Comment devenir millionnaire?
  • Recettes avec des photos
    • Recettes rapides
    • Salades rapides
    • Garniture de couleur
    • Gâteaux au fromage aux carottes
    • Recettes pour enfants
    • La casserole de fromage cottage, comme à la maternelle, est un plat préféré des enfants
    • Recette de crêpes de grand-mère
    • Purée à soupe pour bébé dès 6 mois
    • Recette de délicieuses côtelettes pour les enfants
    • Comment faire cuire un délicieux bortsch
    • Délicieux champignons marinés
    • Recette de sauce Tkemali Cuisine géorgienne
    • Sandwichs Sprats Recettes populaires
  • Les achats
    • Que peut-il être rentable d'acheter aux EAU?
    • Manteaux de fourrure aux EAU - comment acheter
    • Quoi acheter à Rhodes - avis sur les touristes
    • Comment déterminer la qualité des perles
    • Shopping ou quoi acheter en Andorre
    • Bonnes affaires à Prague
  • Les régimes
    • Exercices pour perdre du poids: fitness à domicile
    • Régime japonais - avantages et inconvénients
    • Menu de régime japonais
    • Régime de sarrasin - perdre du poids rapidement!
    • L'anorexie mentale et ses signes
  • Loisirs
    • Quel jeu jouer? J'offre des options, et le choix vous appartient.
    • Les plus beaux endroits de la planète: 10 parcs dans le monde à visiter absolument
    • Comment se détendre à moindre coût à l'étranger - l'expérience touristique d'un voyage en Croatie
    • TOP 25 des plus beaux endroits de la planète
    • Scénario d'une soirée pirate
    • TOP 70 meilleurs films de guerre
    • Top 50 des meilleurs livres sur la Grande Guerre patriotique
  • La santé
    • Types de contraception
    • 17 meilleurs conseils pour calmer les nerfs après le stress
    • Quel est le stress et comment y faire face
    • Comment augmenter la résistance au stress ou le chemin à soi
    • 6 façons de blanchir les dents à la maison
    • Comment faire pousser du kombucha à la maison
  • Maison
    • Comment organiser l'arrosage des plantes d'intérieur
    • Comment faire une composition de plantes en pot
    • Symboles sur les étiquettes des vêtements: comment déchiffrer
    • Cheminées pour un appartement: les meilleures options pour le confort
    • Décoration de la salle d'anniversaire
  • La grossesse
    • Brûlures d'estomac chez les femmes enceintes - causes
    • La canneberge pour la cystite pendant la grossesse est un excellent outil!
    • Qu'est-ce qu'une grossesse reportée et en quoi est-ce dangereux?
    • Grossesse hebdomadaire
    • 19 semaines de grossesse
    • 18 semaines de grossesse
  • Avtoledi
    • La plus grande voiture du monde
  • Star News
    • Mikhail Prokhorov: oh quel homme
    • Monica Bellucci La voie du succès
  • La mode
    • Le secret du succès de Coco Chanel
    • Modèles de fourrure: que choisir
    • Comment choisir des vêtements pour une garde-robe de base avec un minimum de possibilités
    • Vêtements maritimes: la tendance de la saison
    • La success story d'Evelina Khromchenko
  • De mariage
    • Maquillage de mariage: les subtilités et les règles
    • Styles de robe de mariée: comment choisir “votre” robe de mariée
    • Coiffures de mariage avec des fleurs fraîches: ce que vous devez savoir
    • Top 100 des meilleurs bouquets de mariage
    • Les plus belles félicitations pour le mariage
    • Top 30 - les plus belles voitures de mariage
    • Quelle robe de mariée est la meilleure
    • Scénario de forclusion de la mariée - Trouver une mariée volée
  • Passe-temps
    • Omar Khayyam - les meilleurs poèmes
    • Histoires drôles édifiantes.
    • Sages pensées - Nos croyances
    • Sages pensées sur la vie
    • Comment faire de belles boules de fil pour la décoration intérieure
    • Félicitations pour le jour de la victoire dans la grande guerre patriotique
    • 10 poèmes sur la guerre qui font penser tout le monde
    • Poèmes sur la Grande Guerre patriotique pour enfants

© Tous droits réservés. Magazine en ligne pour femmes "Vos règles" sur les pages desquelles vous pouvez en apprendre davantage sur les histoires de réussite de relations, en matière de parentalité, de construction de carrière, de création d'entreprise et de lecture de victoires intéressantes. Tout est possible!

Puis-je contracter la schizophrénie d'un patient?

Bien qu'un grand nombre de préjugés et de peurs soient associés à la schizophrénie, un traitement approprié permet de traiter avec succès les symptômes de cette maladie. Récemment, de nouveaux médicaments efficaces peuvent considérablement faciliter la vie des patients et de leurs proches. Avec l'aide de nouveaux médicaments, il est possible de minimiser le besoin d'hospitalisation des patients atteints de schizophrénie et de faire en sorte que la vie des patients devienne plus indépendante et productive.

En l'absence de traitement, la schizophrénie peut détruire la vie du patient, de sa famille et même de la société. Étant donné que les patients atteints de schizophrénie sont caractérisés par des modifications particulières de la personnalité et du comportement, susceptibles de prendre des formes désagréables, voire dangereuses, un grand nombre de préjugés et de stéréotypes sont associés à cette maladie. La société rejette souvent les patients atteints de schizophrénie, puis ceux-ci souffrent de pauvreté et n'ont souvent pas de lieu de résidence permanent. Sans traitement approprié, les personnes atteintes de schizophrénie peuvent mourir du suicide.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie