La respiration est un acte physiologique naturel qui se produit constamment et auquel la plupart d'entre nous ne prêtons pas attention, car le corps lui-même régule la profondeur et la fréquence des mouvements respiratoires en fonction de la situation. Le sentiment que pas assez d'air, peut-être, est familier à tout le monde. Il peut apparaître après une course rapide, grimper sur le plancher en hauteur des escaliers avec beaucoup d'enthousiasme, mais un corps en bonne santé résiste rapidement à un tel essoufflement, entraînant une respiration redevenue normale.

Si la dyspnée à court terme après l'effort ne cause pas d'anxiété grave, disparaissant rapidement au repos, une difficulté respiratoire aiguë prolongée ou soudaine peut indiquer une pathologie grave nécessitant souvent un traitement immédiat. Un manque d'air aigu à la fermeture des voies respiratoires par un corps étranger, un œdème pulmonaire, une crise d'asthme peut coûter la vie, par conséquent toute détresse respiratoire nécessite de rechercher sa cause et un traitement rapide.

Le système respiratoire ne participe pas seulement au processus de respiration et fournit de l'oxygène aux tissus, bien que son rôle soit, bien entendu, primordial. Il est impossible d'imaginer une respiration sans un fonctionnement correct du squelette musculaire du thorax et du diaphragme, du cœur et des vaisseaux sanguins et du cerveau. La composition du sang, le statut hormonal, l'activité des centres nerveux du cerveau et diverses causes externes - entraînement sportif, nourriture abondante, émotions affectent la respiration.

Le corps s'adapte avec succès aux fluctuations de la concentration de gaz dans le sang et les tissus, augmentant, si nécessaire, la fréquence des mouvements respiratoires. Avec un manque d'oxygène ou une augmentation des besoins respiratoires, sa respiration s'accélère. L'acidose associée à un certain nombre de maladies infectieuses, la fièvre, les tumeurs provoque une augmentation de la respiration pour éliminer l'excès de dioxyde de carbone du sang et normaliser sa composition. Ces mécanismes sont inclus par eux-mêmes, sans notre volonté et nos efforts, mais acquièrent dans certains cas le caractère de pathologiques.

Tout trouble respiratoire, même si la raison semble évidente et inoffensive, nécessite un examen et une approche thérapeutique différenciée. Par conséquent, lorsque vous avez le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air, il est préférable d'aller immédiatement chez le médecin - thérapeute, cardiologue, neurologue, psychothérapeute.

Causes et types d'insuffisance respiratoire

Lorsqu'une personne respire beaucoup et n'a pas assez d'air, elle parle d'essoufflement. Cette caractéristique est considérée comme un acte adaptatif en réponse à une pathologie existante ou reflète le processus physiologique naturel d'adaptation à des conditions extérieures changeantes. Dans certains cas, il devient difficile de respirer, mais il n’ya pas de désagréable manque d’air, car l’hypoxie est éliminée par une fréquence accrue de mouvements respiratoires - en cas d’intoxication au monoxyde de carbone, de travail dans un appareil respiratoire, de forte montée en hauteur.

La dyspnée est inspiratoire et expiratoire. Dans le premier cas, il n'y a pas assez d'air lors de l'inhalation, dans le second, lors de l'expiration, mais un type mixte est possible lorsqu'il est difficile d'inhaler et d'exhaler.

La dyspnée n’accompagne pas toujours la maladie, elle est physiologique et c’est un état tout à fait naturel. Les causes de la dyspnée physiologique sont:

  • Activité physique;
  • Excitation, forte détresse émotionnelle;
  • Être dans un endroit encombré et mal ventilé, dans les hautes terres.

L'augmentation physiologique de la respiration se produit de manière réflexe et après un court laps de temps. Les personnes en mauvaise condition physique, qui ont un travail de bureau sédentaire, souffrent plus souvent d'essoufflement en raison d'efforts physiques que celles qui vont régulièrement au gymnase, à la piscine ou tout simplement se promener quotidiennement. Avec l'amélioration du développement physique général, l'essoufflement est moins fréquent.

La dyspnée pathologique peut se développer de manière aiguë ou être constamment perturbée, même au repos, de manière significative aggravée par le moindre effort physique. Une personne suffoque lors de la fermeture rapide des voies respiratoires avec un corps étranger, un œdème des tissus laryngés, du poumon et d'autres conditions graves. Dans ce cas, lors de la respiration, le corps ne reçoit pas le minimum nécessaire d’oxygène, et d’autres troubles graves s’ajoutent à l’essoufflement.

Les principales raisons pathologiques pour lesquelles il est difficile de respirer sont:

  • Maladies du système respiratoire - dyspnée pulmonaire;
  • Pathologie du coeur et des vaisseaux sanguins - essoufflement du coeur;
  • Violations de la régulation nerveuse de l'acte de respiration - essoufflement du type central;
  • Violation de la composition des gaz du sang - essoufflement hématogène.

Raisons de coeur

Les maladies cardiaques sont l’une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles il devient difficile de respirer. Le patient se plaint de ne pas avoir assez d’air et s’appuie sur la poitrine, constate l’apparition d’un œdème dans les jambes, d’une cyanose de la peau, de fatigue, etc. Habituellement, les patients qui ont des problèmes respiratoires en raison de modifications du cœur ont déjà été examinés et prennent même les médicaments appropriés, mais la dyspnée peut non seulement persister, mais est parfois aggravée.

Lorsque la pathologie du coeur n'est pas assez d'air pendant l'inhalation, c'est la dyspnée inspiratoire. Il accompagne l'insuffisance cardiaque, peut être maintenu même au repos à ses stades sévères, aggravé la nuit lorsque le patient est allongé.

Les causes les plus courantes de dyspnée cardiaque:

  1. Cardiopathie ischémique;
  2. Les arythmies;
  3. Cardiomyopathie et myocardiodystrophie;
  4. Défauts - congénitaux conduisent à un essoufflement pendant l’enfance et même pendant la période néonatale;
  5. Processus inflammatoires dans le myocarde, péricardite;
  6. Insuffisance cardiaque.

La survenue de difficultés respiratoires en pathologie cardiaque est le plus souvent associée à une insuffisance cardiaque caractérisée par un débit cardiaque insuffisant et par l'hypoxie tissulaire, ou par une stagnation des poumons due à l'insolvabilité du myocarde ventriculaire gauche (asthme cardiaque).

Outre l’essoufflement, souvent associé à une toux sèche et douloureuse, les personnes cardiaques présentent d’autres symptômes caractéristiques qui facilitent le diagnostic: douleur dans la région cardiaque, gonflement «du soir», cyanose de la peau et interruptions du cœur. Il est de plus en plus difficile de respirer en position couchée, de sorte que la plupart des patients dorment même à moitié assis, réduisant ainsi le flux de sang veineux des jambes vers le cœur et la manifestation d'un essoufflement.

symptômes d'insuffisance cardiaque

Avec une crise d'asthme cardiaque, qui peut rapidement se transformer en œdème alvéolaire des poumons, le patient s'étouffe littéralement - le rythme respiratoire dépasse 20 par minute, le visage devient bleu, les veines du cou gonflent, les expectorations deviennent mousseuses. L'œdème pulmonaire nécessite des soins d'urgence.

Le traitement de la dyspnée cardiaque dépend de la cause sous-jacente qui l’a provoquée. Des médicaments diurétiques (furosémide, veroshpiron, diacarbe), des inhibiteurs de l'ECA (lisinopril, enalapril, etc.), des bêta-bloquants et des anti-arythmiques, des glycosides cardiaques, de l'oxygénothérapie sont prescrits à un patient adulte insuffisamment cardiaque.

On montre aux enfants les diurétiques (diacarbe) et les médicaments des autres groupes sont strictement dosés en raison des effets secondaires possibles et des contre-indications chez les enfants. Les anomalies congénitales au cours desquelles l'enfant commence à s'étouffer dès les premiers mois de sa vie peuvent nécessiter une correction chirurgicale urgente, voire une transplantation cardiaque.

Causes pulmonaires

La pathologie des poumons est la deuxième raison conduisant à une difficulté à respirer, qui peut être une difficulté à respirer ou à expirer. La pathologie pulmonaire avec insuffisance respiratoire est:

  • Maladies obstructives chroniques - asthme, bronchite, pneumosclérose, pneumoconiose, emphysème pulmonaire;
  • Pneumo-et hydrothorax;
  • Les tumeurs;
  • Corps étrangers des voies respiratoires;
  • Thromboembolie dans les branches des artères pulmonaires.

Les modifications inflammatoires et sclérotiques chroniques du parenchyme pulmonaire contribuent grandement à l'insuffisance respiratoire. Ils sont aggravés par le tabagisme, les mauvaises conditions environnementales, les infections récurrentes du système respiratoire. La dyspnée s’inquiète d’abord au cours de l’effort physique, acquérant progressivement le caractère de constante, alors que la maladie passe à un stade plus grave et plus irréversible du parcours.

Avec la pathologie des poumons, la composition gazeuse du sang est perturbée, il y a un manque d'oxygène, qui manque tout d'abord à la tête et au cerveau. Une hypoxie sévère provoque des troubles métaboliques du tissu nerveux et le développement d’une encéphalopathie.

Les patients souffrant d'asthme bronchique savent bien comment la respiration est perturbée pendant une crise: il devient très difficile d'expirer, il y a une gêne et même une douleur à la poitrine, une arythmie est possible, les expectorations sont très difficiles lorsque la toux est séparée et les veines du cou gonflent. Les patients souffrant d'essoufflement sont assis les mains sur les genoux - cette posture réduit le retour veineux et la charge sur le cœur, soulageant ainsi la situation. Le plus souvent, il est difficile de respirer et il n’ya pas assez d’air pour un tel patient la nuit ou tôt le matin.

Dans le cas d'une crise d'asthme grave, le patient suffoque, la peau devient bleuâtre, une panique et une désorientation sont possibles, et l'état asthmatique peut être accompagné de convulsions et d'une perte de conscience.

En cas de troubles respiratoires dus à une pathologie pulmonaire chronique, l'apparence du patient change: le thorax prend la forme d'un tonneau, les espaces entre les côtes se creusent, les veines du cou sont grosses et élargies, ainsi que les veines périphériques des extrémités. L’expansion de la moitié droite du cœur dans le contexte des processus sclérotiques dans les poumons conduit à son insuffisance et l’essoufflement devient plus complexe et plus mixte, c’est-à-dire que non seulement les poumons ne gèrent pas la respiration, mais le cœur ne peut pas fournir un débit sanguin suffisant, débordant de la partie veineuse de la circulation sanguine.

Il n’ya pas assez d’air dans les cas de pneumonie, pneumothorax, hémothorax. Avec l'inflammation du parenchyme pulmonaire, il devient non seulement difficile de respirer, la température augmente, il y a des signes évidents d'intoxication sur le visage et la toux est accompagnée de crachats.

Une cause extrêmement grave d’insuffisance respiratoire soudaine est considérée comme se trouvant dans les voies respiratoires d’un corps étranger. Il peut s'agir d'un morceau de nourriture ou d'un petit détail de jouet qu'un bébé va inhaler accidentellement en jouant. La victime avec un corps étranger commence à s'étouffer, devient bleue, perd rapidement conscience et un arrêt cardiaque est possible si l'aide n'arrive pas à temps.

La thromboembolie vasculaire pulmonaire peut également entraîner un essoufflement soudain et en augmentation rapide, ainsi que de la toux. Il survient plus souvent qu'une personne souffrant de pathologie des vaisseaux des jambes, du cœur et de processus destructeurs du pancréas. Dans la thromboembolie, la maladie peut être extrêmement grave avec une augmentation de l'asphyxie, une peau bleue, une apnée rapide et des palpitations.

Dans certains cas, l’essoufflement grave est l’allergie et l’œdème de Quincke, qui sont également accompagnés d’une sténose de la lumière du larynx. La cause peut être un allergène alimentaire, une piqûre de guêpe, une inhalation de pollen de plante, un médicament. Dans ces cas, l’enfant comme l’adulte ont besoin de soins médicaux d’urgence pour mettre fin à la réaction allergique et l’asphyxie peut nécessiter une trachéostomie et une ventilation artificielle des poumons.

Le traitement de la dyspnée pulmonaire doit être différencié. Si la cause est un corps étranger, éliminez-le dès que possible. En cas d'œdème allergique, l'administration d'antihistaminiques, d'hormones glucocorticoïdes et d'adrénaline est indiquée chez l'enfant et l'adulte. En cas d'asphyxie, une trachéo ou une conicotomie est réalisée.

Dans l’asthme bronchique, traitement en plusieurs étapes, y compris les bêta-adrénomimétiques (salbutamol) en aérosol, les anticholinergiques (bromure d’ipratropium), les méthylxantines (aminophylline), les glucocorticostéroïdes (triamcinolone, la prednisolone).

Les processus inflammatoires aigus et chroniques nécessitent un traitement antibactérien et de désintoxication. Une compression des poumons lors d'un pneumo ou hydrothorax, une obstruction altérée de l'appareil respiratoire par la tumeur indiquent l'indication d'une intervention chirurgicale (ponction de la cavité pleurale, thoracotomie, ablation d'une partie du poumon, etc.).

Causes cérébrales

Dans certains cas, les difficultés respiratoires sont associées à des lésions cérébrales, car il existe les principaux centres nerveux qui régulent l'activité des poumons, des vaisseaux sanguins et du cœur. La dyspnée de ce type est caractéristique des lésions structurelles du tissu cérébral - traumatisme, néoplasie, accident vasculaire cérébral, œdème, encéphalite, etc.

Les troubles de la fonction respiratoire en pathologie cérébrale sont très divers: il est possible à la fois de ralentir la respiration et de l'augmenter, l'apparition de différents types de respiration pathologique. De nombreux patients atteints d'une pathologie cérébrale sévère sont sous ventilation artificielle des poumons, car ils ne peuvent tout simplement pas respirer.

L'effet toxique des déchets de microbes, la fièvre entraîne une augmentation de l'hypoxie et une acidification de l'environnement interne du corps, à cause desquels un essoufflement apparaît - le patient respire souvent et bruyamment. Ainsi, le corps cherche à se débarrasser rapidement de l'excès de dioxyde de carbone et à fournir de l'oxygène aux tissus.

Une cause relativement inoffensive de la dyspnée cérébrale peut être considérée comme un trouble fonctionnel du cerveau et du système nerveux périphérique - dysfonctionnement autonome, névrose, hystérie. Dans ces cas, l'essoufflement est de nature «nerveuse» et, dans certains cas, il est perceptible à l'œil nu, même par un spécialiste.

Avec une dystonie végétative, des troubles névrotiques et une hystérie banale, le patient semble manquer d’air, il respire fréquemment et en même temps, il peut crier, pleurer et se comporter de manière extrêmement provocante. Une personne peut même se plaindre d'étouffer au cours d'une crise, mais il n'y a aucun signe physique d'asphyxie - elle ne devient pas bleue et les organes internes continuent à fonctionner correctement.

Les sédatifs soulagent les troubles respiratoires au cours de la névrose et d'autres troubles de la psyché et de la sphère émotionnelle, mais les médecins rencontrent souvent des patients chez qui une telle dyspnée nerveuse devient permanente.

Le traitement de la dyspnée cérébrale est engagé dans la réanimation, les thérapeutes, les psychiatres. Dans les lésions cérébrales sévères avec une incapacité à s'auto-respirer, le patient subit une ventilation pulmonaire artificielle. Dans le cas d'une tumeur, celle-ci doit être retirée et les névroses et les formes hystériques de difficultés respiratoires doivent être stoppées par des sédatifs, des tranquillisants et des neuroleptiques dans les cas graves.

Hématogène

La dyspnée hématogène survient lorsque la composition chimique du sang est perturbée, lorsque la concentration de dioxyde de carbone augmente et que l’acidose se développe en raison de la circulation des produits métaboliques acides. Ce trouble respiratoire se manifeste par des anémies d'origines très différentes, des tumeurs malignes, une insuffisance rénale sévère, un coma diabétique, une intoxication grave.

En cas d'essoufflement hématogène, le patient se plaint de ne pas souvent avoir assez d'air, mais le processus d'inspiration et d'expiration n'est pas perturbé, les poumons et le cœur ne subissent pas de modifications organiques évidentes. Un examen détaillé montre que les raisons de la respiration fréquente, qui préserve le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air, sont des modifications de la composition électrolytique et gazeuse du sang.

Le traitement de l'anémie implique la nomination de suppléments de fer, de vitamines, de nutrition, de transfusions sanguines, en fonction de la cause. En cas d'insuffisance rénale et hépatique, un traitement de désintoxication, une hémodialyse et un traitement par perfusion sont effectués.

Autres causes de difficultés respiratoires

Beaucoup de gens connaissent le sentiment quand, sans raison apparente, ne pas soupirer sans douleur aiguë à la poitrine ou au dos. La plupart ont immédiatement peur, en pensant à une crise cardiaque et en se tenant au validol, mais la raison peut en être différente: ostéochondrose, disque intervertébral hernié, névralgie intercostale.

Dans la névralgie intercostale, le patient ressent une douleur intense dans la moitié de la poitrine, aggravée par les mouvements et l'inhalation, et les patients impressionnables peuvent paniquer, respirer souvent et superficiellement. Dans l'ostéochondrose, il est difficile d'inhaler et une douleur persistante dans la colonne vertébrale peut provoquer une dyspnée chronique, qui peut être difficile à distinguer d'une respiration difficile en pathologie pulmonaire ou cardiaque.

Le traitement des difficultés respiratoires lors de maladies du système musculo-squelettique comprend la thérapie physique, la physiothérapie, les massages, le traitement médicamenteux sous forme de médicaments anti-inflammatoires, les analgésiques.

Beaucoup de femmes enceintes se plaignent du fait que l'augmentation de la durée de la grossesse leur empêche de mieux respirer. Ce symptôme pourrait bien entrer dans la norme, car la croissance de l'utérus et du fœtus soulève le diaphragme et réduit l'expansion pulmonaire, les changements hormonaux et la formation du placenta augmentent le nombre de mouvements respiratoires pour fournir de l'oxygène aux tissus des deux organismes.

Cependant, pendant la grossesse, la respiration doit être soigneusement évaluée afin de ne pas passer à côté de la pathologie grave, qui semble être son augmentation naturelle, qui peut être l’anémie, le syndrome thromboembolique, la progression de l’insuffisance cardiaque en cas de malformation de la femme, etc.

La thromboembolie des artères pulmonaires est considérée comme l'une des raisons les plus dangereuses pour lesquelles une femme peut commencer à s'étouffer pendant sa grossesse. Cette condition représente une menace pour la vie, accompagnée d'une forte augmentation de la respiration, qui devient bruyante et inefficace. L'asphyxie et la mort sont possibles sans premiers secours.

Ainsi, n'ayant pris en compte que les causes les plus fréquentes de difficultés respiratoires, il apparaît clairement que ce symptôme peut indiquer un dysfonctionnement de presque tous les organes ou systèmes de l'organisme et qu'il est parfois difficile d'isoler le principal facteur pathogène. Les patients qui ont de la difficulté à respirer doivent faire l'objet d'un examen attentif et, si le patient suffoque, ils ont besoin d'une aide urgente et qualifiée.

Tout cas d'essoufflement nécessite une visite chez le médecin pour en déterminer la cause, dans ce cas, l'auto-traitement est inacceptable et peut avoir des conséquences très graves. Cela est particulièrement vrai des troubles respiratoires chez les enfants et les femmes enceintes et des crises d'essoufflement soudaines chez les personnes de tout âge.

Difficile de respirer pas assez d'air en inspirant

S'il devient difficile de respirer, le problème peut être associé à des défaillances de la régulation nerveuse, à des lésions musculaires et osseuses, ainsi qu'à d'autres anomalies. C'est le symptôme le plus commun dans les attaques de panique et la dystonie vasculaire.

Pourquoi respirer est difficile - la réaction du corps

Dans de nombreux cas, les pénuries d’air peuvent indiquer une maladie grave. Par conséquent, on ne peut pas ignorer une telle déviation et attendre que la prochaine attaque passe, dans l’espoir que la nouvelle ne se répète pas de si tôt.

Presque toujours, s'il n'y a pas assez d'air pendant l'inhalation, la raison en est une hypoxie - une baisse de la teneur en oxygène des cellules et des tissus. Il peut également s'agir d'une hypoxémie lorsque l'oxygène tombe dans le sang lui-même.

Chacune de ces anomalies devient le facteur principal de l'activation du centre respiratoire du cerveau, du rythme cardiaque et de la respiration. Dans ce cas, l'échange gazeux dans le sang avec l'air atmosphérique devient plus intense et le manque d'oxygène diminue.

Presque toutes les personnes ressentent un manque d'oxygène pendant une course ou une autre activité physique, mais si cela se produit même avec une étape calme ou au repos, cela signifie que la situation est grave. Tout indicateur tel qu'un changement de rythme respiratoire, un essoufflement, une durée d'inspiration ou une expiration ne doit pas être ignoré.

Variétés d'essoufflement et autres données sur la maladie

Dyspnée ou langage non médical - essoufflement, est une maladie qui s'accompagne d'une sensation de manque d'air. En cas de problèmes cardiaques, l'apparition de l'essoufflement commence au cours des premiers stades de l'effort physique et si la situation s'aggrave progressivement sans traitement, même dans un état de repos relatif.

Cela se manifeste surtout dans une position horizontale, ce qui oblige le patient à rester assis en permanence.

La dyspnée aiguë se manifestant le plus souvent la nuit, l’écart peut être une manifestation de l’asthme cardiaque. Dans un tel cas, la respiration est difficile et cela indique une dyspnée inspiratoire. Un essoufflement de type expiratoire se produit quand, au contraire, il est difficile d’exhaler de l’air.

Cela est dû au rétrécissement de la lumière dans les petites bronches ou en cas de perte d'élasticité dans les tissus des poumons. Dyspnée directe due à une irritation du centre respiratoire, pouvant être provoquée par des tumeurs et des hémorragies.

Difficulté à respirer ou respiration rapide

Selon la fréquence des contractions respiratoires, il peut exister 2 types de dyspnée:

    bradypnée - mouvements respiratoires par minute de 12 ou moins, due à une lésion cérébrale ou à ses membranes, lorsque l'hypoxie est prolongée, ce qui peut être accompagné de diabète sucré et d'un coma diabétique;

Le principal critère selon lequel l’essoufflement est pathologique est qu’il survient dans des situations normales et non sous de lourdes charges, alors qu’il était auparavant absent.

La physiologie du processus respiratoire et pourquoi il peut y avoir des problèmes

Quand il est difficile de respirer et pas assez d’air, les raisons peuvent être en violation de processus complexes au niveau physiologique. L'oxygène dans notre pénètre dans le corps, dans les poumons et se propage à toutes les cellules par le biais de surfactant.

Il s'agit d'un complexe de substances actives variées (polysaccharides, protéines, phospholipides, etc.) tapissant les alvéoles des poumons. Il est responsable de s'assurer que les vésicules pulmonaires ne se collent pas et que l'oxygène circule librement dans les poumons.

La valeur du surfactant est très importante - avec son aide, le flux d’air à travers la membrane des alvéoles est accéléré de 50 à 100 fois. Autrement dit, nous pouvons dire que nous pouvons respirer grâce au surfactant.

Moins il y a de surfactant, plus il est difficile au corps d'assurer un processus respiratoire normal.

Le surfactant aide les poumons à aspirer et à absorber l'oxygène, empêche les parois des poumons de se coller, améliore l'immunité, protège l'épithélium et prévient l'œdème. Par conséquent, s’il existe une sensation constante de manque d’oxygène, il est tout à fait possible que le corps ne soit pas en mesure de fournir une respiration saine en raison de défaillances dans la production de surfactant.

Causes possibles de la maladie

Souvent, une personne peut ressentir - "Étouffement, comme si une pierre sur les poumons." En bonne santé, cette situation ne devrait pas être dans un état de repos normal ni dans le cas de charges légères. Les causes du manque d'oxygène peuvent être très diverses:

  • sentiments forts et stress;
  • réaction allergique;

En dépit d'une si longue liste de raisons possibles pour lesquelles il peut être difficile de respirer, le surfactant est presque toujours à la base du problème. Si nous considérons du point de vue de la physiologie, il s’agit de la membrane grasse des parois internes des alvéoles.

L'alvéole est une dépression bouillonnante dans les poumons et est impliqué dans l'acte respiratoire. Ainsi, si tout est en ordre avec le surfactant, toutes les maladies des poumons et de la respiration seront peu touchées.

Par conséquent, si nous voyons des gens dans le trafic, pâles et en état d'évanouissement, le plus probablement, tout est également en surfactant. Lorsqu'une personne derrière lui remarque: «Trop souvent, je bâille», la substance est produite de manière incorrecte.

Comment éviter les problèmes de surfactant

Il a déjà été noté que le surfactant est constitué de matières grasses, dont il constitue près de 90%. Le reste est complété par des polysaccharides et des protéines. La fonction clé des graisses dans notre corps est la synthèse de cette substance.

Par conséquent, une raison fréquente de problèmes de surfactant est de suivre la mode d'un régime alimentaire faible en gras. Les personnes qui ont exclu les graisses de leur alimentation (ce qui peut être utile, et non loin de seulement nocif), commencent bientôt à souffrir d'hypoxie.

Les acides gras insaturés, contenus dans les huiles de poisson, de noix, d’olive et végétale, sont utiles. Parmi les produits végétaux est excellent à cet égard, l'avocat.

Le manque de graisses saines dans le régime alimentaire conduit à une hypoxie, qui se développe plus tard en une cardiopathie ischémique, qui est l’une des causes les plus fréquentes de mortalité prématurée. Il est particulièrement important que les femmes enceintes soient bien nourries pendant leur grossesse, afin que l'enfant et elle-même aient toutes les substances nécessaires produites en quantité suffisante.

Comment pouvez-vous prendre soin des poumons et des alvéoles

Puisque nous respirons par les poumons par la bouche et que l'oxygène n'entre dans le corps que par le lien alvéolaire, en cas de problèmes respiratoires, vous devez prendre soin de votre système respiratoire. Vous devrez peut-être aussi accorder une attention particulière au cœur car, en cas de manque d'oxygène, divers problèmes peuvent survenir et nécessiter un traitement rapide.

En plus d'une nutrition adéquate et de l'inclusion dans le régime alimentaire d'aliments gras sains, vous pouvez prendre d'autres mesures préventives efficaces. Un bon moyen d’améliorer la santé est de visiter les salines et les grottes. Maintenant, ils peuvent être facilement trouvés dans presque toutes les villes.

Si un enfant est malade, il existe des salles spécialisées pour les enfants. La valeur de ceci est que seulement avec l'aide du sel fin, il est possible de nettoyer l'alvéole de divers parasites et bactéries pathogènes. Après plusieurs séances dans les salles de sel, il deviendra beaucoup plus calme de dormir et de faire de l'activité physique. Progressivement, le sentiment de fatigue chronique, qui commence à apparaître suite au manque d'oxygène, va commencer à disparaître.

VSD et sensation de manque d'air

La sensation, lorsqu'elle respire fortement, est un accompagnement fréquent de la dystonie végétative-vasculaire. Pourquoi les personnes atteintes de VSD ne peuvent parfois pas respirer à fond? Le syndrome d'hyperventilation est l'une des causes courantes.

Ce problème n'est pas lié aux poumons, au coeur ou aux bronches.

Pourquoi une personne étouffe la nuit: causes, symptômes et traitement

Les attaques d'étouffement peuvent arriver à n'importe qui. Mais c'est particulièrement désagréable quand ils se produisent la nuit. Si une personne suffoque pendant son sommeil, cela peut l'effrayer beaucoup. Et pour cause, car un tel phénomène peut être le signe d’une pathologie grave.

Quel est l'étouffement

C'est une condition quand soudainement il y a un manque d'oxygène. Cela peut être dû à des spasmes causés par des stimuli externes. Une attaque d'étouffement la nuit prend une personne par surprise. Se réveillant du manque d'air, il ne comprend pas ce qui se passe et pourquoi cela lui est arrivé. La crainte de panique s’ajoute au manque d’air et la situation peut s’aggraver.

De telles crises peuvent être le signe de nombreuses maladies graves. Par conséquent, si cela s'est produit au moins une fois, vous devez en informer le médecin.

Causes d'attaques nocturnes

Les raisons de cette condition peuvent être nombreuses. Nommons certains d'entre eux.

  • L'une des causes les plus courantes de suffocation pendant le sommeil est une crise d'asthme allergique. Les patients asthmatiques se sentent plus ou moins normaux pendant la journée et, le soir, le corps se détend et il se produit une défaillance sous la forme d'une telle crise.
  • L'insuffisance cardiaque peut également déclencher des crises d'asthme nocturnes en abaissant la pression dans les vaisseaux veineux.
  • La présence de gastrite peut provoquer l'aspiration du contenu de l'estomac dans les poumons. Cela se produit le plus souvent la nuit lorsque le patient est endormi. En conséquence, il se réveille et tente de tousser. Si les vomissures étaient nombreuses et qu'il n'y avait personne autour de vous, la personne pourrait en mourir.

Les aliments nocifs et périmés peuvent provoquer un essoufflement grave ou une crise d'asphyxie. La même chose peut être dite à propos de trop manger le soir.

  • Travailler dans une production dangereuse sans équipement de protection conduit à une suffocation due à une irritation des muqueuses du système respiratoire par des substances nocives.
  • Un exercice intense pendant la journée donne à la charge et à la lumière. En conséquence, une crise d'asphyxie peut se produire la nuit.
  • Les odeurs nauséabondes sont extrêmement indésirables dans la chambre à coucher. Par exemple, les fleurs, les essences fortement parfumées ou renversées, même si elles sont aimées, peuvent provoquer une allergie. L'inhalation de telles odeurs pendant plusieurs heures devient désagréable, il y a un mal de tête et un bronchospasme.
  • Les polluants atmosphériques ont également un effet dévastateur sur la respiration. Si une personne vit dans une région où il y a des usines de produits chimiques qui émettent des gaz et fument dans l'atmosphère, elle peut se réveiller la nuit après un tel état.
  • Des infections respiratoires peuvent survenir avec des signes d'asphyxie.
  • Les situations stressantes affectent négativement le coeur, entraînant une insuffisance cardiaque, accompagnée d'attaques nocturnes de manque d'air.

Les changements de température froids et soudains créent un effet négatif sur la respiration. La prise de nouveaux médicaments peut entraîner ces effets secondaires. Fumer et boire de l'alcool ont un effet négatif sur le système pulmonaire. Tumeurs dans la poitrine - une des causes des cauchemars, une personne peut se réveiller avec la peur d’étouffer.

Le patient reçoit les premiers soins. Et ses activités dépendent des causes de l'attaque.

Symptômes d'étouffement nocturne

Dans un tel état, une personne ne peut pas parler car la parole nécessite le passage de l'air à travers les cordes vocales. Mais en temps d'attaque est impossible. À ce stade, il est important que les autres, si quelqu'un se trouve à proximité, sachent à quoi ressemble une crise et puissent aider une personne.

Cela ressemble à ceci:

  • la peau pâlit, mais les joues rougissent;
  • le triangle nasolabial devient bleu avec les doigts;
  • la peur apparaît sur le visage du patient, celui-ci essaie de respirer, mais il échoue ou réussit avec beaucoup de difficulté;
  • le pouls s'accélère, le visage est couvert de sueur;
  • des cavités sont formées entre les côtes;
  • les veines gonflent autour du cou.
  • si, à ce moment-là, pour écouter les poumons, vous pouvez entendre les bruits avec une respiration sifflante.

Si le patient ne s'en sort pas seul et que personne ne l'aide, les conséquences peuvent être tristes. Une personne suffoque en quelques minutes.

Asphyxie nocturne des enfants

Une attaque soudaine peut survenir pendant la journée chez un petit enfant si un objet étranger pénètre dans les voies respiratoires. Par exemple, un détail d'un jouet, d'un bonbon ou d'autres petites choses. Cela peut se produire la nuit si l'enfant s'endort avec cet objet dans la bouche.

Si les parents ont remarqué une telle condition chez l’enfant, il est nécessaire qu’il fournisse une aide urgente en enlevant un objet étranger. Pour ce faire, appuyez fermement sur le sternum. Si cela ne fonctionne pas, mettez l'enfant à l'envers et frappez le dos.

Mais il y a d'autres causes d'étouffement dans un rêve:

  • œdème allergique;
  • croupe causée par une inflammation du larynx;
  • la sténose;
  • blessure à la naissance;
  • excitation nerveuse;
  • rachitisme;
  • problèmes d'estomac ou de coeur;
  • froid

De telles conditions conduisent souvent les bébés à la mort. Le pourcentage de tels cas est très élevé.

Diagnostics

Pour comprendre pourquoi les attaques se produisent la nuit, il est nécessaire de poser le bon diagnostic de la pathologie présente dans le corps. Pour ce faire, vous devez contacter la clinique de diagnostic, où des experts différencient la maladie des autres et vous prescrivent le traitement approprié.

Afin de distinguer l'asthme de la bronchite obstructive, le médecin attire l'attention sur les signes caractéristiques de ces maladies:

  • L'asthme tombe le plus souvent chez les jeunes et la bronchite est une maladie d'âge moyen et avancé;
  • L'asthme survient de manière aiguë avec des crises de toux, un essoufflement et un ralentissement du rythme respiratoire. Dans la bronchite, la toux est constante, de même que la dyspnée;
  • Lors de l'écoute des poumons, l'asthme produit des bruits secs et sifflants et la bronchite révèle une respiration sifflante sèche et mouillée.
  • l'asthme cardiaque s'accompagne de maladies chroniques du cœur et des vaisseaux sanguins. Des gargouillements respiratoires, dans les poumons, on entend une respiration sifflante de calibre différent, il y a une tachycardie et une arythmie.

Pour identifier ou exclure les tumeurs, le médecin donne des indications sur la bronchoscopie, les rayons X et le scanner. La thrombose de l'artère pulmonaire est déterminée en écoutant le poumon et en se basant sur le tableau clinique. Le patient commence soudainement à manquer d'air et des râles secs se font entendre dans les poumons.

Si les crises se produisent pendant le stress, et dans les poumons, la respiration sifflante n'est pas entendue, nous pouvons dire que la cause de la névrose.

Premiers soins pour éliminer une attaque suffocante la nuit

En règle générale, les attaques nocturnes ont lieu loin de l'hôpital. Et bien, si à ce moment, quelqu'un est près du patient et sait comment lui donner les premiers soins. Que faire pour aider une personne dans cette situation? Vous devez adhérer à l'algorithme suivant:

  • Vous devez d'abord appeler une ambulance.
  • Avant l'arrivée des médecins, il est nécessaire d'aider le patient à se redresser, à s'asseoir ou mieux à se lever. Essayez de le calmer.
  • Donnez l'occasion de respirer librement. Pour ce faire, décompressez les vêtements sur la poitrine, ouvrez les fentes d'aération.
  • Essayez de réchauffer les bras et les jambes du patient. Pour ce faire, placez les appareils de chauffage ou immergez-les dans de l'eau chaude. Les bouteilles en plastique peuvent être utilisées comme coussins chauffants. Mais il est nécessaire de les remplir soigneusement, ils se rétractent de l'eau trop chaude.
  • Il est utile en ce moment de mettre des emplâtres de moutarde sur la poitrine, c'est possible sur le dos.
  • Donner une pilule d’éphédrine ou d’euffilin à boire.

Si une personne souffre d'asthme la nuit, il est préférable de garder un thermos avec une boisson chaude dans la chambre à coucher. C'est mieux si c'est du thé d'herbes expectorantes. Cela peut aider à faire face à la situation.

Si un étouffement est dû à un œdème allergique, il doit recevoir des pilules antiallergiques ou une injection de prednisolone. Dans le cas où le symptôme est dû à un corps étranger dans l'appareil respiratoire, les mesures sont les mêmes que pour la noyade. Pour ce faire, pressez le sternum et inclinez la victime vers le bas. Tapez dans le dos pour que le sujet tombe.

Si la victime a perdu connaissance, elle peut avaler la langue. Cela doit être vérifié et, si nécessaire, supprimé. Après avoir retiré l'objet, vous devez pratiquer la respiration artificielle et un massage cardiaque avant l'arrivée d'une ambulance. À l'avenir, une personne devra prendre des antibiotiques pour éviter le développement d'une pneumonie.

Les crises d'asthme sont éliminées à l'aide d'inhalateurs et d'aérosols. Un bon effet donne un massage de la poitrine et du dos. La maladie elle-même doit être traitée à l'hôpital. Avant cela, vous devez connaître la raison qui l’a provoquée.

Lorsqu'il n'y a rien de ce qui précède et que la personne suffoque, vous pouvez utiliser de l'ammoniac liquide. Donnez-le à la personne malade. Un morceau de glace, pris à l'intérieur, peut être un soulagement. La teinture de valériane et le bicarbonate de soude peuvent être les premiers secours dans ce cas. Beaucoup de gens utilisent des bonbons à la menthe et au menthol.

Renforcement du système respiratoire

Pour prévenir les crises nocturnes, il faut prendre soin de l'état des poumons. Pour ce faire, évitez les endroits fortement pollués par l'air. Marchez plus, sortez de la ville en pleine nature. Au moins une fois par an pour aller dans les stations.

Chez un adulte, les crises peuvent être dues à de mauvaises habitudes, vous devez vous en débarrasser. Gardez votre maison propre. Il est utile de faire du sport et de faire des exercices de respiration.

L'asphyxie nocturne peut se terminer très mal pour la personne avec qui cela s'est passé. Pour éviter les rechutes, vous devez en rechercher la cause et traiter la maladie.

Une personne suffoque pas assez d'air périodiquement sans raison qu'est-ce que c'est?

l'homme étouffant les causes

comme s'il n'y avait pas assez d'air

respirer fort pas assez d'air provoque

respirer difficilement pas assez d'air bosse dans la gorge

pas assez d'air vertige

après le sommeil, il est difficile de respirer

respirer fortement quoi faire

respirer difficilement pas assez d'air bâiller

Pourquoi vous commencez périodiquement à étouffer sans raison apparente, vos poumons sont en bonne santé, votre gorge semble se contracter ou vous vous sentez noyé.

l'homme suffoque pas assez d'air que faire

homme étouffant un signe de quelle maladie

l'homme étouffant les causes

homme étouffant quoi faire

que faire si une personne suffoque

si une personne suffoque causes

quel est le nom de la maladie lorsqu'une personne suffoque et ne peut plus respirer

Si une situation aussi critique se présente au moment où vous écrivez, vous devez appeler une ambulance de toute urgence. L'essoufflement a de nombreuses raisons, vous devez comprendre avec les médecins. Vous devez d’abord écouter les poumons avec un stéthoscope, qu’il y ait une respiration sifflante, des signes d’inflammation. Nomination des poumons de radiographie, fluorographie. Peut-être la présence de l'asthme. Si les poumons vont bien, le facteur psychologique ne fait pas exception. "Par les nerfs", c'est aussi un essoufflement, une bosse dans la gorge, une toux névrotique, etc. Une autre chose très importante est de vérifier le cœur! Certaines maladies cardiaques peuvent également provoquer un essoufflement grave, un blanchiment du visage et un bleuissement des lèvres.

Quand une personne apparemment en bonne santé a de telles attaques, cela ressemble beaucoup aux attaques de panique. Pour exclure la thyrotoxicose, le diabète sucré et les tumeurs surrénaliennes, dans lesquels de tels symptômes sont également observés, il est nécessaire de subir un examen approprié. Jusqu'à présent, seuls des conseils sur ce qu'il faut faire dans une telle situation: prenez un sac en papier, amenez-le au visage et respirez-le pendant une attaque - cela peut interrompre l'attaque. Contactez un psychothérapeute ou un psychologue pour savoir comment bien évaluer et gérer leur comportement lors d'une attaque. L'essentiel - une attaque de panique se termine toujours en toute sécurité et la peur de la mort lors d'une attaque est un sentiment irrationnel. Ma fille a appris à faire face aux attaques et n'a pas peur de leur psychique.

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Les plus courants sont les problèmes du système cardiovasculaire. Il peut également y avoir un problème dans le domaine de la neurologie. Tension nerveuse, attaques de panique. En général, il peut y avoir beaucoup de raisons et les comprendre, ainsi que de prescrire un traitement adéquat, seul un médecin peut le faire.

Cela m'est arrivé plusieurs fois.

À cette époque, la vie était stressante - ma mère était gravement malade, je ne me sentais pas mal et ma tête a commencé à tourner, puis quelque chose a commencé à respirer.

C'était comme si sa tête s'était contractée et que l'air ne passait pas par le nez ni par la bouche.

Je vous demande d’ouvrir la fenêtre et de respirer sifflante et de prendre l’air avec votre bouche et votre nez. J'essaie aussi profondément que possible, mais cela ne semble pas venir.

Il y a une peur d'étouffer et de perdre conscience.

En conséquence, les parents qui me regardaient ont eu peur et ont appelé une ambulance. Ce changement de décor m'a légèrement interverti et la respiration est devenue plus facile. Et tout le corps tremblait de stress.

Après l'examen, le médecin a déclaré que la pression était légèrement élevée, mais que cela était dû à l'hystérie.

Et le reste est normal - elle a écouté les poumons et le cœur.

En conséquence, il a été conclu qu’il était nerveux et que ces attaques de panique se manifestaient. Elle lui conseilla de prendre sa mère et sa valériane.

Puis, quelques mois plus tard, une telle attaque se répète complètement, tout comme il n’ya pas assez d’air et ne fait rien, si ce n’est pour rendre la respiration moins profonde et plus silencieuse et que tout s’éloigne.

Un mois plus tard, cela se répète à nouveau. Je lissai aussi mon souffle, je ne soupirai pas, mais au contraire, je fis moins et retins même mon souffle un peu plus doucement.

Ensuite, ces attaques n'étaient plus aussi intenses et cessaient de se produire.

Dans tous les cas, bien sûr, il est préférable d’appeler un médecin, car de telles conditions peuvent mettre la vie en danger et vous devez comprendre exactement la raison.

Difficulté respiratoire: pourquoi respirer fortement

La respiration est un acte physiologique naturel qui se produit continuellement. D'habitude, nous n'y pensons pas et n'y prêtons pas attention. Le corps lui-même régule la profondeur et la fréquence des mouvements respiratoires en fonction de la situation.

Tout le monde connaît le sentiment quand il n'y a pas assez d'air. Parfois, cela se produit sans raison, parfois après avoir monté les escaliers ou, par exemple, fait du jogging. L'apparition d'un essoufflement avec agitation quand une personne se plaint de ne pas pouvoir respirer. Un corps en bonne santé ramène rapidement la respiration à la normale et l'essoufflement disparaît tout seul.

La dyspnée associée à une telle charge, passe rapidement et ne cause pas d’anxiété, car elle passe immédiatement après une pause. Mais en cas de respiration prolongée ou abrupte, il est nécessaire de consulter un médecin pour un traitement immédiat. Des problèmes respiratoires peuvent être le signe d'une pathologie grave.

Des pénuries d’air graves et graves se produisent dans les situations mettant la vie en danger:

  • œdème pulmonaire;
  • fermeture des voies respiratoires avec un corps étranger;
  • crise d'asthme;
  • pneumothorax (pénétration de l'air entre les feuilles de la muqueuse des poumons - la plèvre - avec compression des poumons);
  • thromboembolie (blocage) de l'artère pulmonaire;
  • d'autres raisons.

Évidemment, c'est le système respiratoire qui fournit de l'oxygène aux tissus et organise le processus de respiration, mais de nombreux autres organes sont impliqués dans ce système. La respiration est très importante pour le bon fonctionnement du squelette musculaire du thorax et du diaphragme. Le cerveau, le cœur et les vaisseaux sanguins sont également pleinement impliqués dans ce processus. À bien des égards, la respiration dépend de la composition du sang, de l'activité des centres nerveux du cerveau, du statut hormonal d'une personne. Elle est influencée par des causes externes: nutrition abondante, expériences émotionnelles fortes, efforts physiques fréquents et intenses, etc.

Avec les fluctuations de la concentration de gaz dans le sang et les tissus, le corps s'adapte aux changements. Si nécessaire, la fréquence des mouvements respiratoires augmentera également. Une demande accrue en oxygène ou un manque d'oxygène entraîne une respiration accrue.

De nombreuses maladies infectieuses, fièvre et tumeurs entraînent une acidose, facteur qui provoque une augmentation de la respiration. En conséquence, le dioxyde de carbone en excès est éliminé du sang et sa composition se normalise progressivement. Cela explique pourquoi la respiration est difficile. De tels mécanismes sont activés automatiquement, de sorte qu'une personne n'a pas à faire d'effort. Parfois, ils deviennent pathologiques.

Tout trouble respiratoire nécessite un examen minutieux et une approche thérapeutique différenciée, même si la cause du trouble respiratoire semble évidente. Si la respiration est difficile et qu'il y a une sensation de manque d'air, vous devez contacter immédiatement l'un de ces médecins: un cardiologue, un neurologue, un psychothérapeute, un thérapeute. En cas de développement aigu d'essoufflement, appelez une ambulance!

Causes des problèmes de respiration

S'il y a un problème de respiration et qu'il semble qu'il n'y ait pas assez d'air, le médecin peut observer l'essoufflement du patient. Cela vaut également la peine de savoir quoi faire s'il est difficile de respirer. Ce symptôme est considéré comme la réponse à la pathologie existante, il se produit lorsque le corps commence à s'y adapter. Cette caractéristique peut également être une confirmation du processus physiologique naturel d'adaptation aux conditions extérieures modifiées.

Il y a des cas où il est difficile de respirer, mais il n'y a pas de sensation désagréable de manque d'air. Cela est dû au fait que la fréquence des mouvements respiratoires augmente, ce qui permet d'éliminer l'hypoxie. Cela se produit lors d'une forte augmentation de hauteur, lors de travaux dans divers appareils respiratoires ou d'intoxication au monoxyde de carbone.

Il existe deux types de dyspnée: inspiratoire et expiratoire. Dans le premier cas, il n'y aura pas assez d'air lorsque vous inspirez, dans le second, lorsque vous expirez. Parfois, un patient présente une dyspnée de type mixte: il ne peut normalement pas respirer à fond et profondément et ne pas totalement expirer.

Il existe également une dyspnée physiologique, considérée comme un état complètement naturel. L'apparition d'une dyspnée physiologique peut entraîner:

  • excitation ou détresse émotionnelle intense;
  • activité physique;
  • rester dans les hautes terres;
  • mauvais climat intérieur et aération insuffisante.

Habituellement, un symptôme tel qu'une respiration accrue est associé à des causes physiologiques et après un certain temps. La dyspnée en même temps apparaît réflexe. Si une personne est en mauvaise forme physique et mène une vie sédentaire, elle peut souvent souffrir d'essoufflement au cours de l'effort physique. Pour ceux qui s'entraînent régulièrement ou même tout simplement marcher, ce problème ne se pose pas. La sensation d'essoufflement se produira beaucoup moins fréquemment avec une amélioration de la condition physique globale.

La dyspnée de type pathologique a souvent un caractère de développement aigu. Elle tourmente le patient tout le temps, parfois même au repos. De plus, avec le moindre effort physique, le problème ne fait qu'exacerber.

Si les voies respiratoires sont fortement bloquées par un corps étranger, il se produit un gonflement des tissus du larynx, des poumons et d’autres affections graves. L'homme commence immédiatement à s'étouffer. Dans ce cas, le corps pendant la respiration ne reçoit même pas le minimum d'oxygène nécessaire. Dans le même temps, outre l’essoufflement, il existe de graves violations d’organes et de systèmes.

Les causes pathologiques de difficulté à respirer comprennent:

  • une pathologie du coeur et des vaisseaux sanguins (un tel essoufflement est appelé coeur);
  • avec des maladies du système respiratoire, une dyspnée pulmonaire survient;
  • l’essoufflement hématogène est le résultat d’une altération de la composition en gaz du sang;
  • la dyspnée de type central se développe avec des perturbations dans la régulation nerveuse de l'acte de respiration;
  • ostéochondrose.

Raisons de coeur

La cardiopathie est la raison la plus courante qui rend la respiration difficile pour une personne. Dans ce cas, le patient sent que l'air n'entre pas dans les poumons. Apparaît également une cyanose de la peau, une fatigue, un gonflement des jambes, froid au toucher et symétrique.

Si le cœur n'a pas assez d'air pour respirer, l'essoufflement est inspiratoire. Cela se produit souvent avec une insuffisance cardiaque. Dans le même temps, l’essoufflement persiste même au repos. La détérioration est observée la nuit lorsque le patient est en position horizontale pendant une longue période. Le patient commence à mettre des oreillers supplémentaires sous son dos - et ne peut dormir que de cette façon. Dans les cas graves, les patients dorment assis.

Les causes les plus courantes de dyspnée cardiaque sont:

  • cardiomyopathie;
  • la dystrophie du myocarde;
  • cardiopathie ischémique;
  • malformations cardiaques (maladies congénitales qui s'accompagnent de l'apparition d'un essoufflement, même au cours de la période néonatale et de l'enfance);
  • arythmies (les plus courantes sont la fibrillation auriculaire ou la fibrillation auriculaire);
  • insuffisance cardiaque;
  • processus inflammatoires qui se trouvent dans le coeur, y compris la myocardite et la péricardite.

En pathologie cardiaque, les difficultés respiratoires surviennent le plus souvent lors de la progression de l'insuffisance cardiaque. Dans ce cas, il n'y a pas de débit cardiaque adéquat, ce qui conduit au développement d'une hypoxie tissulaire. En outre, la cause de l'essoufflement peut être une stagnation des poumons, associée à une défaillance du myocarde du ventricule gauche. Cet état s'appelle l'asthme cardiaque. Il se caractérise par un essoufflement en position ventrale.

Outre l’essoufflement, souvent associé à une toux sèche et douloureuse, les personnes souffrant de cardiopathie se plaignent d’autres problèmes. Ils présentent des symptômes caractéristiques qui facilitent le diagnostic. Ceux-ci incluent les suivants:

  • gonflement qui apparaît dans la soirée;
  • douleur dans le coeur;
  • l'apparition de perturbations cardiaques;
  • peau bleuâtre.

Dans ce cas, le plus souvent, des difficultés respiratoires surviennent en position couchée. Certains patients dorment même en position semi-assise. Cela vous permet d’affaiblir le flux de sang veineux des jambes vers le cœur, ce qui réduit les manifestations d’essoufflement.

Une crise d'asthme cardiaque peut rapidement se transformer en œdème pulmonaire alvéolaire. Dans ce cas, le patient commence immédiatement à s'étouffer. La fréquence respiratoire lors d'une attaque dépasse 20 fois par minute. En même temps, le visage commence à bleuir et les veines du cou gonflent; les expectorations se transforment en mousse. Aux premiers signes d'œdème pulmonaire, le patient a besoin de soins d'urgence.

Causes pulmonaires

La deuxième raison qui conduit à des difficultés respiratoires est la pathologie des poumons. Dans ce cas, le patient est difficile à inspirer ou à expirer. L'échec respiratoire en pathologie pulmonaire survient dans les maladies suivantes:

  • pneumo-et hydrothorax thoraciques;
  • maladies obstructives chroniques. Ce sont la bronchite, la pneumosclérose, l'emphysème, l'asthme, la pneumoconiose;
  • thromboembolie qui se produit dans les branches des artères pulmonaires;
  • corps étrangers dans les voies respiratoires;
  • tumeurs.

Des modifications du parenchyme pulmonaire de type sclérotique ou chronique peuvent affecter l'insuffisance respiratoire. Également exacerber le problème peut nuire à des facteurs externes. Parmi celles-ci figurent les infections récurrentes du système respiratoire, les mauvaises conditions environnementales et le tabagisme.

Au début, l'essoufflement survient pendant l'exercice. Ensuite, elle commence à s'inquiéter constamment - cela parle du développement d'un stade sévère et irréversible de l'évolution de la maladie. La pathologie des poumons conduit à une violation de la composition gazeuse du sang. Cela provoque un manque constant d'oxygène dans la tête et le cerveau. En raison d'une hypoxie grave, le métabolisme du tissu nerveux est perturbé et une encéphalopathie se développe.

Les patients souffrant d'asthme bronchique non par ouï-dire connaissent toutes les manifestations de troubles respiratoires au cours d'une crise. Il est presque impossible d'expirer, il y a un malaise et une douleur dans la poitrine. L'arythmie peut également se développer. Le patient a une expectoration difficile et pauvre lorsqu'il tousse. Les veines dans la nuque gonflent.

Si un patient souffre de ce type de dyspnée, il s'assied et pose ses mains sur ses genoux lors d'une attaque, ce qui réduit le retour veineux. Cela soulage la maladie en réduisant la charge sur le cœur. Chez ces patients, il est souvent impossible d'inspirer et d'expirer la nuit, ou ils n'ont pas assez d'air tôt le matin.

Une crise d'asthme grave provoque une affection dans laquelle le patient commence à s'étouffer. Sa peau devient bleuâtre. La panique et la désorientation dans le monde extérieur peuvent également se produire. Le statut asthmatique conduit souvent à des convulsions et à une perte de conscience.

En outre, les patients peuvent ne pas avoir assez d'air pour des maladies telles que le pneumothorax, l'hémothorax, la pneumonie.

Outre l’essoufflement, l’inflammation du parenchyme pulmonaire entraîne une augmentation de la température. Le patient peut diagnostiquer tous les symptômes d'intoxication. En outre, beaucoup de crachats sont libérés lorsque vous toussez.

La présence de corps étrangers dans les voies respiratoires est une cause très grave de problèmes respiratoires soudains. Une petite partie d'un jouet ou un morceau de nourriture peut devenir un corps étranger. Habituellement, ils sont inhalés accidentellement par les bébés en jouant ou en mangeant.

Une victime de corps étranger présente les symptômes suivants dans les voies respiratoires:

  • peau bleue;
  • insuffisance respiratoire;
  • perte de conscience;
  • arrêt cardiaque sauf si un traitement d'urgence est fourni.

Difficulté à respirer dans l'ostéochondrose

Le symptôme le plus commun dans l'ostéochondrose est la dyspnée. Cela nécessite une attention particulière. La dyspnée, dans ce cas, agit comme une conséquence de la maladie et il est inutile de la traiter. La maladie comporte un danger beaucoup plus grand que toutes ses manifestations. Une visite chez le médecin est absolument nécessaire pour l'ostéochondrose.

Principaux symptômes de la dyspnée dans l'ostéochondrose ou comment l'identifier

Si l'ostéochondrose cervicale est diagnostiquée, l'essoufflement semble une incapacité à respirer profondément. En outre, le patient se plaint de spasmes musculaires et de courbatures.

En même temps, l'essoufflement est exprimé en violation du rythme respiratoire. Dans ce cas, un manque aigu ou léger d'oxygène peut entraîner une gêne.

Dans l'ostéochondrose, les symptômes de la dyspnée sont complétés par les phénomènes suivants:

  • l'apparition de somnolence constante;
  • il est impossible de respirer normalement;
  • respiration lourde;
  • bâillement;
  • sentiment constant de fatigue;
  • des vertiges;
  • apparition de turbidité dans la tête;
  • douleur à la poitrine ou au cou avec une respiration profonde;
  • incapacité à bâiller complètement.

En outre, si une personne a une colonne vertébrale malade, on peut parfois observer des troubles de la mémoire ou des troubles mentaux. Cela est dû au manque de la quantité d'oxygène nécessaire dans certaines parties du cerveau.

Quel est le danger d'essoufflement

Les porteurs de cette maladie peuvent soupçonner la présence de diverses maladies cardiaques, notamment l'angine de poitrine ou une crise cardiaque. Dans la plupart des cas, l’essoufflement est associé à l’obésité, à un mode de vie sédentaire ou au tabagisme. L'autodiagnostic empêche le temps nécessaire pour subir la procédure de diagnostic, ce qui peut amener le patient dans un état déplorable ou critique.

Tout essoufflement peut entraîner la suffocation, entraînant des lésions irréversibles des cellules cérébrales. Traiter ces symptômes est nécessaire pour le neurologue. Il effectuera un diagnostic visuel basé sur l'analyse de toutes les plaintes des patients.

À l'aide d'une pression dans la poitrine, un spécialiste peut déterminer les causes de cette affection et toutes les pathologies possibles. La tomographie peut également être prescrite.

Pourquoi la dyspnée apparaît

Lorsqu'il est difficile de respirer avec une ostéochondrose, ainsi qu'avec une respiration superficielle et incomplète, il est possible de diagnostiquer le déplacement du noyau polype. Les symptômes de cette affection sont incomplets, une difficulté à respirer ou à expirer et une incapacité à respirer. À la suite du déplacement du noyau, les terminaisons nerveuses sont irritées et le blocage des vaisseaux par lequel l'oxygène pénètre dans les tissus et les organes se produit. Pour rétablir l'équilibre en oxygène, une personne doit respirer fréquemment. C'est ce que le patient perçoit comme un essoufflement.

Le manque d'activité physique est la principale cause de l'essoufflement. Cela peut aussi être causé par d'autres raisons:

  • régime alimentaire inapproprié, ce qui conduit à des troubles métaboliques;
  • posture inconfortable pendant une longue séance;
  • blessures au dos diverses (chutes, coups de poing, étirements);
  • hérédité génétique;
  • tables mal équipées, lits, bureaux.

Que faire pour traiter l'essoufflement avec l'ostéochondrose

En cas d'ostéochondrose errante, il est souvent difficile pour le patient de respirer. Dans ce cas, ce symptôme ne doit pas être combattu à l'aide des divers médicaments recommandés par le médecin. Après avoir guéri la maladie, le problème de dyspnée disparaîtra complètement.

Le traitement peut prendre 1 à 3 mois. Dans les cas avancés, une opération est prescrite pour l'ostéochondrose cervicale, thoracique ou lombaire. Il faudra environ un an pour rétablir la santé du patient.

Moyens de lutter contre la dyspnée sans chirurgie:

  • la physiothérapie aide à éliminer la douleur et à rétablir rapidement le corps après une chirurgie;
  • massage avec ostéochondrose peut améliorer la circulation sanguine et saturer les tissus avec de l'oxygène. Le résultat est un symptôme de respiration lourde;
  • La physiothérapie aide à créer la charge nécessaire sur certaines zones du corps. À l'aide de tels exercices, les muscles sont renforcés et les blocs alignés. Ainsi, une personne peut expirer et respirer profondément.

Afin d'éliminer l'insatisfaction liée à la respiration, le médecin peut prescrire des médicaments, un traitement manuel, un traitement réflexe et une traction, c'est-à-dire une traction de la colonne vertébrale. Les mesures prises entraînent un soulagement, l’essoufflement est éliminé et l’état général du corps est grandement amélioré.

Comment éliminer l'essoufflement à la maison

Pour se débarrasser de la gravité et de l'essoufflement et pour améliorer l'état du patient de différentes manières.

Un traitement supplémentaire à domicile peut être utilisé uniquement en consultation avec votre médecin!

Ces traitements incluent les suivants:

  • bains de pieds;
  • inhalation;
  • Exercices qui aident à normaliser la fonction respiratoire.

Le moyen le plus simple d’éliminer l’essoufflement est la course et l’échauffement. Après avoir consulté un médecin, vous pouvez effectuer des exercices de musculation.

Prévention

Afin d’éliminer l’inconfort dû à un essoufflement, il est nécessaire de faire des échauffements et des exercices quotidiens pendant au moins 10 minutes. Les bagues, les barres et les barres horizontales constituent la meilleure prévention pour une personne en bonne santé. Avec l'aide de la formation, vous pouvez rapidement faire face à un essoufflement, remplir le cerveau et les vaisseaux sanguins avec de l'oxygène et réduire le stress.

Conclusion

La dyspnée en tant que telle n'est pas une maladie. C'est toujours le résultat d'une autre pathologie, y compris l'ostéochondrose. Mais si vous ressentez des symptômes désagréables, vous devriez immédiatement consulter un médecin - cela évitera une intervention chirurgicale grave. La principale cause de l'essoufflement - mode de vie sédentaire. Faites plus attention au sport et soyez en bonne santé!

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie