La toxicomanie est une maladie terrible caractérisée par des substances narcotiques incontrôlables qui causent l’euphorie et, dans le cas d’une surdose - la mort. Les personnes qui consomment régulièrement de la drogue soumettent leur corps à une intoxication constante. L'utilisation de tels moyens peut être comparée à l'absorption de poison: presque tous les systèmes et organes du corps humain souffrent et diverses maladies mentales se développent. Une mortalité élevée, une dégradation sociale et des dommages sur tout le corps sont les conséquences de la consommation de drogue. Un traitement complet de la toxicomanie est donc nécessaire.

Sel, vitesse, méphédrone, miaou

En raison de l'utilisation de ces médicaments, le toxicomane se comporte de manière agressive, une hypersensibilité et une irritabilité se manifestent. Avec une utilisation régulière, une personne n'est pas en mesure de refuser une substance narcotique. Pour parvenir à un «buzz», il cherche à utiliser une autre dose de médicaments psychotropes.

En règle générale, la durée d'action du sel ou de la méphédrone dure plusieurs heures. Le toxicomane ressent ensuite les effets désastreux suivants de la consommation de ces drogues:

  • Hallucinations;
  • La dépression;
  • La nervosité;
  • Traction au travail dur;
  • Troubles mentaux;
  • Soif inextinguible due à une déshydratation sévère;
  • Regard fou
  • Faible appétit;
  • Troubles de la parole, gesticulation des membres, saccades de la mâchoire;
  • Anxiété accrue;
  • Pire sommeil

Dès les premiers symptômes du comportement de votre proche, contactez immédiatement le personnel du centre de réadaptation «Autre vie» pour obtenir de l'aide. Nous traitons la toxicomanie et la toxicomanie, ce qui comprend un nettoyage complet du corps des narcotiques, ainsi que la réhabilitation complète d'un toxicomane.

Conséquences de l'épice, korehi, placer, doux, dur

Avec l'usage régulier et à long terme de drogues synthétiques, la parole, les hallucinations et la psychose sont altérées. Le système reproducteur souffre également, ce qui conduit souvent à la stérilité et à la surdose - au décès ou au fait qu'un toxicomane devient un «légume». Il est mille fois inutile de parler des conséquences de la toxicomanie chez un toxicomane - un traitement immédiat est nécessaire dans le centre.

Résultats de l'utilisation d'herbes, de haschisch, de marijuana, de chanvre

Certains jeunes considèrent que l'herbe, le chanvre et d'autres drogues similaires sont légers, au lieu de penser à ce que l'utilisation à long terme de ces substances peut entraîner. Effets sur la santé:

  • Troubles de la reproduction;
  • Il y a de l'irritabilité, des dépressions nerveuses;
  • Violation de la mémoire, coordination des mouvements;
  • Le développement de bronchites chroniques et de tumeurs malignes;
  • Peut-être le développement de la schizophrénie;
  • Trouble du rythme cardiaque.

Effets de l'héroïne, de l'opium, de la codéine, de la morphine, de la méthadone

Sous l'influence de tels médicaments, la personne à charge devient un "légume". Il dit à peine, n'est pas capable d'effectuer rapidement des tâches simples, marche lentement. Le surdosage peut être fatal. Si votre être cher utilise de tels médicaments, il a besoin d'un traitement médicamenteux immédiat. Les conséquences d'une consommation prolongée de drogues sont très graves:

  • Hépatite, VIH;
  • La carie dentaire;
  • Troubles mentaux;
  • Insuffisance hépatique;
  • Immunité réduite;
  • La destruction du système nerveux central.

La durée de vie d'un toxicomane qui utilise de la morphine et de l'héroïne est de 5 ans. L'issue fatale survient le plus souvent après une surdose.

Après avoir consommé de l’ecstasy, du coke, du phén, de la cocaïne, de l’éphédrine, du crack et de l’amphétamine

Ce type de drogue appartient aux psychostimulants. Il suffit de prendre plusieurs fois pour créer une dépendance. Le toxicomane devient bavard, agité, le sens de la réalité est perdu, certains objectifs apparaissent (par exemple, sauter du toit), conduisant au suicide, et le travail du cœur est perturbé, un tremblement de membre se produit.

Comme vous pouvez le constater, l’effet prolongé du médicament sur la personne à charge (dans le temps - un an ou quelques années) conduit à la destruction complète de l’organisme entier. Une personne n'est pas en mesure de refuser de manière autonome d'accepter ces fonds, elle a besoin d'une aide urgente. Sinon, la mort est inévitable.

Effets de la consommation de drogue

L'expression «substances narcotiques» a été introduite pour la première fois par un médecin grec. À cette époque, la racine de mandrakera et les graines d’éclact étaient considérées comme des stupéfiants. L’impact des plantes décrites sur le corps humain est une condition préalable à l’émergence d’un nouveau terme.

Dans ce cas, la personne a expérimenté:

  • perte de sensation;
  • se brouiller dans la conscience;
  • comportement inapproprié sur les stimuli externes.

Les médicaments modernes incluent des substances qui ont un effet sédatif ou stimulant et créent une dépendance constante.

Drogue et société

Un toxicomane détruit sa santé de ses propres mains, se détachant de l'environnement social. Une telle catégorie de personnes gâte les relations avec les proches, des situations conflictuelles se produisent constamment. Les parents éprouvent, essaient de sortir leur enfant de diverses situations désagréables, sont épuisés et commencent à tomber malades.

Le toxicomane au fil du temps perd son emploi, cesse d'être utile à la société. Sa puissance est perturbée, beaucoup de jeunes sont privés de plaisirs sexuels. Les filles qui ont pris de la drogue donnent naissance à des bébés présentant de graves anomalies, les condamnant ainsi à une angoisse constante.

Sous l'influence de stupéfiants, une personne peut se retrouver dans une situation imprévue qui pourrait se terminer tragiquement. Lorsque la psyché change, le toxicomane n'est pas en mesure de rendre compte de ses propres actions. En conséquence, les toxicomanes tombent souvent sous la voiture, gèlent dans la rue pendant la saison froide et sont jetés par la fenêtre.

A côté de la toxicomanie est toujours un crime. Une personne qui a perdu son emploi tente par tous les moyens de trouver de l’argent. Le toxicomane commence à voler, à exposer les autres, à commettre des infractions graves. Le toxicomane est motivé par un seul objectif: trouver de l'argent.

Toxicomanie et santé

La toxicomanie peut être divisée en:

Le premier est un changement complet du métabolisme de la matière dans le corps humain. La seconde - le désir d'euphorie. Une personne veut faire l'expérience de sensations inhabituelles. Cela forme une sorte de réflexe qui persiste dans le corps presque pour toujours.

La toxicomanie est une maladie causée par la dépendance à des drogues psychotropes. Une personne qui prend de telles formulations de manière incontrôlée est un toxicomane.

Les drogues ont un effet néfaste sur le corps et la conséquence la plus grave est la destruction des organes internes.

La toxicomanie peut se transformer en certains problèmes:

  • une forme complexe de pneumonie;
  • perte d'intégrité de la peau, formations pustuleuses;
  • changements de pression dans les artères;
  • palpitations cardiaques;
  • problèmes cardiaques et veineux;
  • écarts dans la performance du tractus gastro-intestinal, réflexe nauséeux, troubles de la chaise;
  • troubles des organes urinaires.

Il est nécessaire de prendre en compte que des perturbations dans le travail des organes peuvent se produire lentement, voire rapidement - la santé se détériore rapidement sur plusieurs mois.

Les effets de la toxicomanie peuvent également apparaître dans les troubles mentaux. La personne montre de l'agressivité et de l'irritabilité, même vis-à-vis des personnes les plus proches.

Effet sur le corps de certains types de drogues

Toutes les compositions narcotiques connues peuvent être divisées en deux groupes:

En fait, chacun a des propriétés toxiques. Cependant, les médecins pensent que la différence réside dans le fait que les anomalies pathologiques proviennent de médicaments beaucoup plus lourds.

Cannabis, marijuana, haschisch

Beaucoup de gens croient que ces drogues ne sont pas trop nocives. Lors de leur utilisation, il peut y avoir des éclats de rire inexpliqués, une sécheresse de la cavité buccale, une faiblesse de l'organisme, des bavardages, des troubles de la concentration de l'attention, une augmentation du rythme cardiaque, une augmentation du rythme cardiaque. Et tout cela est très grave.

En prenant de tels médicaments, une personne subit des déviations dans ses capacités mentales, sa pensée est atténuée, sa mémoire est perturbée.

En outre, la probabilité de cancer, de bronchite, d’anomalies dans le travail du cœur et des vaisseaux sanguins augmente.

Morphine, codéine, héroïne

Les actions de ces médicaments font du toxicomane un «légume». Une personne n'est pas capable d'accomplir des tâches, ne peut pas penser, bouge lentement, parle de manière incohérente, perd sa sensibilité. Le corps devient lent et sans vie. Prendre de grandes doses peut être fatal.

L’usage prolongé de drogues dans ce groupe pose les problèmes suivants:

  • le système immunitaire s'affaiblit;
  • les cellules du foie sont détruites;
  • commencer des problèmes avec la peau et les dents;
  • le risque de sepsie augmente;
  • les personnes sont exposées au VIH, à la tuberculose et à l'hépatite.

En moyenne, l'espérance de vie ne dépasse pas cinq ans.

Krek, cocaïne, éphédrine

Ces substances narcotiques sont combinées dans un seul groupe de drogues psycho-stimulantes. En règle générale, ces drogues sont inhalées ou fumées.

Après avoir bu, une personne commence à faire l'expérience d'une activité excessive et le désir d'y emménager augmente. Il y a du désir sexuel, le pouls bat plus vite. L'appétit peut empirer, l'insomnie apparaît.

Après un certain temps, lorsque l'effet du médicament faiblit, le toxicomane se montre agressif et irritant envers l'environnement. Souvent, une telle condition entraîne une utilisation répétée du médicament.

La dépendance survient après trois à cinq doses. À l'avenir, la personne aura les conséquences suivantes:

  • il y a un sentiment d'insécurité;
  • tremblements dans les membres, appétit et sommeil pire;
  • le système immunitaire s'affaiblit.

L'extase

Prenez ce médicament par voie orale. Quelques doses suffisent pour créer une dépendance complète. Une personne devient bavarde, perd le sens de la réalité. Très souvent, un toxicomane a des idées de suicide et la performance du muscle cardiaque est perturbée.

Mort de drogue

Il en résulte que l'effet des drogues sur le corps humain dure de un à plusieurs ans, entraînant la destruction complète des organes. Si le toxicomane ne fournit pas une assistance médicale et psychologique en temps voulu, il mourra.

Conclusion

La toxicomanie est une maladie terrible caractérisée par un besoin impérieux de drogues. En cas de surdosage ou d'utilisation prolongée est fatale. Une personne qui prend constamment des drogues illicites expose ses organes internes à une intoxication, car les drogues peuvent être comparées à des poisons puissants.

Conséquences de la dépendance

La toxicomanie est un problème de la génération moderne. La toxicomanie prive une personne de la vie normale et souvent des amis et des parents. Quelles sont les conséquences de la dépendance? Que doit faire un toxicomane et où puis-je obtenir de l'aide?

Effets sur la santé

Les substances de type narcotique ont un effet négatif sur l’état de santé (tant physique que mental). La destruction de tous les organes et tissus est l’une des conséquences les plus graves de la prise de médicaments. La toxicomanie pose les problèmes suivants:

  1. Pneumonie sévère;
  2. violation de l'intégrité de la peau, caractère éruption pustuleuse;
  3. changement de type de pression artérielle;
  4. augmentation du rythme cardiaque;
  5. insuffisance cardiaque;
  6. problèmes de veines (chez les toxicomanes qui s'injectent), phlébite;
  7. perturbation du système digestif, vomissements, troubles des selles, ce qui se traduit par une diarrhée;
  8. violation du système urogénital, troubles menstruels chez la femme, fertilité réduite, activité réduite des spermatozoïdes.

Pour information:

La violation du travail de tous les organes peut survenir lentement et peut-être dans quelques mois. Cela dépend du médicament particulier.

Les effets de la dépendance se manifestent également dans les problèmes de santé mentale. Une personne devient irritable et agressive, alors que l'agression se répand souvent sur les personnes les plus proches. Progressivement, les névroses et les psychoses se développent, les actions du patient deviennent inadéquates.

Conséquences sociales de l'usage de drogues

La personne sociale communique avec ses amis et ses connaissances, assiste à des événements culturels de masse, s’engage activement dans des activités professionnelles et, éventuellement, sportives. Dans la vie du toxicomane de tout cela n'existe pas.

Les toxicomanes sont complètement coupés du monde extérieur, leur objectif principal est d’obtenir une autre dose. Pour cette dose, ils sont prêts à continuer presque n'importe quoi, y compris l'acte répréhensible. D'où l'augmentation du taux de criminalité parmi les toxicomanes, les vols et les vols qualifiés.

Le toxicomane n'a pas non plus la possibilité de travailler. Les conséquences de la dépendance comprennent la perte de compétences professionnelles et, par conséquent, le renvoi. Dans le même temps, la personne ne reste pas longtemps dans le nouvel emploi en raison de son absentéisme constant.

Peu à peu, le cercle de contacts avec une personne dépendante se rétrécit. Avec ses anciens amis et connaissances, il ne devient pas très intéressant. Les contacts se limitent aux interactions avec les personnes qui fournissent des drogues. En conséquence, la dépression et l'isolement presque complet de la société.

La spiritualité


L'homme est une créature non seulement biologique, mais aussi spirituelle. Chacun a ses propres principes, puisque les parents d’enfance inculquent des normes morales à leurs enfants, leur apprennent à prendre soin de leurs voisins, à être aussi honnête que possible. Toxicomane invétéré n'a presque aucune attitude morale.

Les conséquences de la consommation de drogue se traduisent par un vide spirituel, une promiscuité: une personne dépendante ne ressent pas de honte pour ses actes illicites et immoraux.

Pour information:

Les drogues suppriment les barrières de timidité et les restrictions morales. Une personne peut mener une vie sexuelle coquine, marcher sous une forme désordonnée.

L'attitude envers les parents et les amis devient rapidement indifférente, essayant de cacher sa mauvaise habitude, une personne commence à tromper constamment ses proches.

Relations familiales

Le toxicomane détériore rapidement les relations avec sa famille, ses proches commencent à souffrir à cause de la passion addictive d'une personne dépendante. Les conséquences de l’usage de drogues comprennent l’aliénation progressive d’une personne dépendante qui passe moins de temps à la maison: un temps libre est consacré à la recherche d’une nouvelle dose.

Querelles constantes, scandales - c’est un phénomène courant dans la famille des toxicomanes. Voulant gagner de l'argent, le toxicomane commence à vendre des objets appartenant à la famille, provoquant ainsi de nouveaux conflits.

Que doivent faire les parents dans cette situation? Tout d’abord - essayer le plus tôt possible de comprendre et d’accepter le fait que la personne autochtone est tombée dans le réservoir de dépendance, après quoi elle doit absolument la convaincre de rechercher une aide qualifiée. Il est nécessaire de comprendre que les scandales permanents ne mèneront à rien, mais ne feront qu'aggraver la situation: le patient peut complètement rompre toutes ses relations avec ses proches.

Après une conversation longue et détaillée, il est nécessaire d'expliquer doucement mais de manière persistante à un proche qu'il doit se rendre dans un centre de traitement pour toxicomanes. Dans ce cas, l’aide à domicile n’aura aucun résultat: toutes les techniques à domicile ne peuvent être combinées qu’avec un traitement médicamenteux efficace.

Ainsi, les conséquences de la consommation de drogues nuisent non seulement à la santé du toxicomane, mais aggravent également la vie de sa famille. En outre, le toxicomane peut être simplement dangereux pour la société, car ses actions sont souvent immorales, voire criminelles. Au dernier stade de la dépendance, des processus de type irréversible se produisent dans tous les organes et tissus, de sorte que le traitement à ce stade ne donne aucun résultat. C'est pourquoi il est recommandé de contacter le traitement médicamenteux dès que possible. Les spécialistes effectueront un traitement compétent, y compris le nettoyage professionnel du corps des toxines, la thérapie de groupe et individuelle, ainsi que la réadaptation sociale.

Attention!

Les informations contenues dans l'article sont à titre informatif uniquement et ne constituent pas un manuel d'instructions. Vérifiez auprès de votre fournisseur de soins de santé.

Effets de la consommation de drogue

Bien que les effets des drogues soient dévastateurs, chaque substance psychoactive a des caractéristiques qui déterminent son effet sur le corps. Les agents de surface de différents groupes diffèrent de manière significative tant par l’effet que par la nature des dommages.

Selon la définition de l’OMS, un médicament est un agent chimique qui provoque la stupeur, le coma ou l’insensibilité à la douleur. Ce terme désigne davantage les opiacés et les opioïdes. Néanmoins, les stupéfiants sont appelés drogues, quelle que soit leur origine.

Ces groupes de médicaments sont distingués:

  • Naturel - substances végétales utilisées sans prétraitement, par exemple la marijuana.
  • Semisynthetic - sont fabriqués à partir de substances naturelles par traitement chimique, par exemple des opiacés (dérivés du pavot), de la cocaïne (des feuilles de coca).
  • Synthétique (concepteur) - créée artificiellement en laboratoire, cette catégorie comprend le sel, les épices.

Selon l’effet clinique, les stupéfiants sont répartis dans les classes suivantes.

Opioïdes et opioïdes

Opiacés - alcaloïdes, qui font partie du pavot. Les opioïdes sont des drogues synthétiques ou semi-synthétiques, dont l'action est similaire à celle des opiacés. Cette classe de substances comprend les médicaments suivants:

Les opiacés ont une structure similaire à celle des endorphines, substances naturellement produites par le corps et responsables du plaisir et de la réduction de la douleur. Les médicaments se lient aux récepteurs opioïdes, provoquant des sensations agréables. Si une personne utilise régulièrement des opiacés, le corps cesse de produire une quantité suffisante d'endorphines. Par conséquent, l'interruption de l'utilisation de surfactants affecte le psychisme de manière déprimante.

La prise d'opiacés entraîne les effets suivants:

  • Puissant soulagement de la douleur
  • Sédation
  • Dépression respiratoire
  • Euphorie, un sentiment de paix, de chaleur
  • Somnolence

Par ailleurs, nous notons que l’arrêt respiratoire est la cause de décès la plus courante en cas de surdosage aux opiacés.

Autres effets de la consommation de drogues:

  • Rupture sévère, accompagnée de nausée, douleur intense, dépression.
  • Dommages au foie. Lorsque le foie est constamment aux prises avec des drogues "sales", il arrête normalement de nettoyer le sang. L'immunité est grandement réduite et les toxines empoisonnent facilement le corps.
  • Infections: le VIH, l'hépatite, la tuberculose sont dus à une faible immunité, au non-respect des règles d'asepsie et à plusieurs autres raisons. Risque d'infection particulièrement élevé lors d'une administration par voie intraveineuse.
  • Intelligence réduite, capacité de concentration, mémoire.

Pourquoi une personne devient-elle toxicomane?
Pourquoi la dépendance est-elle une maladie?
Réhabilitation des toxicomanes.

Pourquoi est-il si difficile de cesser de consommer de la drogue?
Qu'advient-il d'une personne quand il arrête de boire?

L'environnement du toxicomane.
Confiance familiale.
Valeurs humaines.
Comment aider le toxicomane?

Comment faire pour le toxicomane récupérer?
Que faire si le toxicomane qui utilise des épices (ou du sel) ne veut pas?
Comment choisir un centre de rééducation?
Qu'est-ce qu'une transformation en profondeur?

Stimulants et psychostimulants

Les stimulants peuvent être synthétiques et semi-synthétiques. Cette classe comprend:

Les psychostimulants toniques affectent le système nerveux, améliorant l'humeur, la performance, soulageant la fatigue et la somnolence. L'effet est associé à l'action semblable à l'adrénaline de ces substances, ce qui conduit à l'intensification des processus excitateurs dans différentes parties du cerveau.

L'acceptation des stimulants provoque une poussée de force. Le sommeil et l'appétit disparaissent. Le développement de la dépendance entraîne des troubles mentaux: anxiété, comportement agressif, idées paranoïaques. Le surdosage se termine souvent par un arrêt cardiaque. Les amphétamines et les sels sont particulièrement dangereux - des stimulants synthétiques qui provoquent une dépendance rapide et une usure rapide du corps.

L'épuisement provoqué par l'utilisation régulière de psychostimulants peut avoir les conséquences suivantes:

  • Accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques (dues à des troubles du système cardiovasculaire)
  • Destruction osseuse, perte de dents
  • Perturbation du sommeil
  • Troubles mentaux, attaques de panique, dépression

Hallucinogènes

Les préparations de ce groupe peuvent être à la fois naturelles, semi-synthétiques et synthétiques. Les substances les plus connues de cette classe sont:

L'effet des hallucinogènes est peu prévisible. La manifestation principale de l’usage de drogues dans ce groupe - des hallucinations vives, pouvant provoquer à la fois des sensations agréables et une anxiété paniquée. Le comportement humain sous hallucinogènes est inadéquat. La perception de la réalité est perturbée, il y a souvent un sentiment de connaître la vérité, il y a une suggestibilité accrue.

L'utilisation régulière d'hallucinogènes entraîne une dégradation de la personnalité, une altération de la mémoire, du sommeil, de la schizophrénie en raison de lésions des neurones du cerveau.

Antidépresseurs

Les antidépresseurs sont semi-synthétiques et synthétiques. Ce sont des médicaments tels que:

L'action des antidépresseurs repose sur le blocage de la dégradation de la dopamine, de la sérotonine, de la noradrénaline et d'autres neurotransmetteurs, dont l'absence conduit à la dépression. Ainsi, les médicaments contribuent à améliorer l'humeur, à réduire l'anxiété, l'apathie et l'anxiété.

L'ingestion incontrôlée d'antidépresseurs entraîne des troubles du système cardiovasculaire, des hallucinations, la paranoïa, la propension à la violence et au suicide.

Empathogènes

Les empathogènes sont des substances synthétiques capables de renforcer l'empathie, l'empathie envers une autre personne. Cette classe de médicaments comprend:

L'action des médicaments est associée à un effet sur les taux de sérotonine. Les empathogènes aident à la relaxation, rendent une personne incroyablement ouverte et amicale. Sous l’influence des drogues, je veux beaucoup communiquer, me rapprocher des gens.

Les toxicomanes qui abusent d’empathogènes souffrent de divers problèmes psychologiques: dépression, agressivité, nervosité.

La mémoire se détériore, une maladie cardiaque survient. Les comprimés fabriqués de manière artisanale peuvent avoir des conséquences imprévisibles et entraîner une surdose à tout moment.

Cannabinoïdes et Drogues Cannabis

Les cannabinoïdes sont naturels et synthétiques. Cette classe comprend:

L'effet psychotrope est associé à la réaction des récepteurs aux cannabinoïdes dans le cerveau. Les cannabinoïdes naturels affectent le cerveau et fixent l’attention sur des détails mineurs. En conséquence, un toxicomane est sûr d'avoir une perception et une hypersensibilité accrues, de distinguer plus de couleurs et de sons, de voir l'essence des choses.

Les cannabinoïdes synthétiques, tels que les mélanges d’épices et d’autres mélanges à fumer à base de cannabinoïdes synthétiques, imitent l’action des substances naturelles contenues dans le cannabis. Cependant, ces composés sont beaucoup plus dangereux pour les effets sur le corps et conduisent souvent à une psychose.

Une euphorie et un ridicule faciles lors de la prise de cannabinoïdes remplacent brutalement la peur non motivée, la paranoïa. Dans certains cas, la conscience se divise.

Les conséquences après la prise de médicaments incluent une diminution de la mémoire à court terme, une altération des systèmes de reproduction chez les hommes et les femmes, ainsi qu'un risque accru de troubles mentaux.

L'utilisation d'épices peut avoir des conséquences imprévisibles, car une drogue de synthèse n'a pas de composition permanente. Les cannabinoïdes synthétiques sont à l'origine de graves troubles mentaux, y compris irréversibles.

Dépresseurs

Les dépresseurs peuvent être semi-synthétiques et synthétiques. Cette classe de médicaments comprend:

  • Alcool
  • Neuroleptiques
  • Somnifères et sédatifs
  • Barbituriques

Les dépresseurs sont tous des groupes de substances qui suppriment le système nerveux central. L'effet des dépresseurs est opposé à celui des stimulants. Les médicaments se détendent, procurent une sensation de calme et de paix et absorbent une vive douleur émotionnelle.

L'abus de dépresseurs mène à la dépendance. L'euphorie lors de la prise de médicaments ne dure pas longtemps, puis la somnolence le remplace. Les effets de l'utilisation systématique de dépresseurs dépendent de la substance.

Les troubles les plus courants du coeur, la perte d'intérêt pour la vie, les troubles mentaux.

Les dépresseurs en disent plus.

Somnifères

Les somnifères ne sont que synthétiques. Ces médicaments inhibent le système nerveux central, provoquant l’endormissement de la personne.

Pour les somnifères comprennent:

Les gens s'assoient sur des somnifères lorsqu'ils augmentent la dose prescrite par le médecin. Différents somnifères ont des effets différents. Ils sont généralement pris pour se détendre et se calmer. Mais il y a ceux qui provoquent des hallucinations (par exemple, la diphenhydramine).

Parmi les effets de l'admission figurent l'anxiété, la peur, des troubles respiratoires et du rythme cardiaque, une diminution de la pression et de la température. L'abus prolongé de somnifères conduit à l'insomnie, à la perturbation des organes vitaux, à des troubles mentaux et au décès par surdose.

Barbituriques

Barbituriques - agents synthétiques qui inhibent l'activité du système nerveux central. Ceux-ci comprennent:

Les barbituriques ont un effet calmant, hypnotique et relaxant. L'abus de drogues provoque des pertes de mémoire, un comportement agressif, une perte d'attention, une diminution des performances physiques et mentales et des troubles mentaux.

Tranquillisants et neuroleptiques

Ce sont des drogues semi-synthétiques ou synthétiques, les plus courantes:


En réduisant la transmission de l'influx nerveux dans certains centres du cerveau, ces médicaments ont des effets anti-anxiété, anticonvulsifs, parfois endormis et sédatifs.

Les toxicomanes utilisent des tranquillisants et des neuroleptiques afin d’obtenir les effets secondaires de ces médicaments: euphorie et relaxation. Après avoir pris le médicament, une personne peut se comporter de manière inadéquate, son humeur change de façon dramatique, il y a un manque de coordination et d'élocution. La prise à long terme de substances de cette catégorie entraîne des maladies graves des systèmes respiratoire, nerveux et cardiovasculaire, ainsi que des troubles de la miction.

Quelles sont les conséquences après la consommation de drogue?

Lire sur cette page:

La toxicomanie est devenue l'une des maladies les plus courantes. Les raisons en sont multiples: disponibilité des médicaments, prévention insuffisamment active de la maladie et promotion d'un mode de vie sain, rythme de la vie moderne, stressant, qui ne contribue pas à l'établissement de relations humaines harmonieuses et solides. Le résultat - parmi les habitants de la Russie, des millions de toxicomanes. Dans notre court article, nous décrivons les conséquences de l’usage de drogues. Quelqu'un mettra peut-être en garde contre des expériences dangereuses de santé et de vie.

Quelles sont les conséquences après la dépendance?

La toxicomanie est une maladie complexe qui menace non seulement la santé humaine, mais détruit complètement sa vie, en pénétrant dans toutes ses sphères. Une des caractéristiques de la maladie est qu’elle recouvre de son influence néfaste absolument tous les aspects de la vie, détruisant ainsi le corps et l’âme du patient.

Destruction de la sphère physique de la vie

Nous remarquons d’abord ces effets de la dépendance sur la vie d’une personne. La prise de médicaments nuit à la santé du toxicomane, alors que les effets néfastes se produisent sur l’un des organes, mais sur l’organisme tout entier. Chaque intoxication toxique empoisonne les organes les plus importants du corps, principalement le cerveau, le foie, les reins, les poumons et le cœur. Avec l'utilisation de médicaments, le corps s'affaiblit et doit éliminer les toxines. Ainsi, les métabolites du médicament s'accumulent dans les tissus de tous les organes internes, circulent dans le sang, affectent les cellules vivantes du corps et conduisent au développement de pathologies.

La destruction de la sphère émotionnelle de la vie humaine

D'une part, la destruction de la sphère émotionnelle est associée à des modifications du cerveau. Les médicaments ont un effet négatif sur les cellules du cerveau, l'influx nerveux ne passe pas aussi vite ou pas du tout, le travail de tout le système nerveux central d'une personne est perturbé. Cela affecte son état émotionnel, sa mémoire, sa capacité à se concentrer. Un toxicomane commence par de brusques changements d'humeur, des accès d'agression gratuite, des états dépressifs.

Pendant la période de consommation de drogue, les liens affectifs avec les autres sont détruits, l’intérêt pour la vie disparaît. Maintenant, la seule chose qui soit vraiment intéressante pour une personne, c'est une drogue. Le toxicomane oublie ses études, son travail, sa famille, ses loisirs. De plus, pour avoir de l'argent ou une drogue, il est prêt à mentir, à la cruauté, à la violence. Naturellement, les liens affectifs, les relations avec l'environnement lointain et proche sont détruits. Le drogué devient insensible. Il n’est pas à blâmer pour cela, c’est une caractéristique de la toxicomanie, sinon il ne pourra tout simplement pas se procurer une dose quotidienne du médicament.

La destruction de la sphère sociale

En partie, nous avons déjà parlé de ce phénomène dans le paragraphe précédent. Tous les liens sociaux sont progressivement interrompus pour cause de maladie. Les conséquences sociales de la toxicomanie apparaissent déjà au début de la maladie, quand une personne change complètement son environnement. De vieux amis et connaissances qui ne partagent pas les «passe-temps» avec la drogue sont remplacés par de nouvelles personnalités, généralement des fournisseurs ou les mêmes personnes à charge. Ils peuvent être reconnus par une apparence douteuse et une occupation peu claire. Au dernier stade de la maladie, le toxicomane devient complètement asocial, ses relations avec le monde extérieur se réduisent à l'achat d'un médicament.

Destruction de la sphère spirituelle de la vie

La dépendance détruit la personnalité d’une personne et conduit finalement à sa dégradation complète. Un toxicomane viole tous ses principes moraux et éthiques, s'ils l'ont jamais été. Pour lui, les valeurs humaines universelles telles que la famille, les amis, même leur santé et leur vie cessent d'avoir de la valeur. Lors de la consommation de drogue, la sphère de la vie sémantique de la valeur est complètement détruite. Une personne n'a pas d'objectifs, de projets, toute son activité est subordonnée à une idée principale: recevoir la prochaine dose de drogue.

Comment les drogues affectent-elles l'état d'une personne?

La toxicomanie est une maladie à multiples facettes. Chaque type de drogue provoque des états spécifiques d’intoxication, mais il est possible de parler de signes communs caractéristiques de tout type de toxicomanie.

Réactions émotionnelles inadéquates

L’état émotionnel d’un toxicomane est déterminé par l’usage de stupéfiants ou par l’abstinence, il a peu à voir avec la réalité qui l’entoure. Une personne peut éprouver une vivacité excessive, une agitation, des émotions excessives, une euphorie, une conversation sans aucune raison extérieure. D'autre part, une agression déraisonnable, une irritabilité, ainsi qu'une dépression, une dépression, une somnolence et une inhibition peuvent apparaître.

Problèmes de coordination

Les stupéfiants agissent sur le travail du système nerveux central, entraînant des mouvements non coordonnés au cours de l’intoxication, voire parfois sans mouvements. Cela peut être une démarche instable, trop lisse ou, au contraire, des mouvements trop vifs. Très souvent, lors de l’utilisation de surfactant, des tremblements des extrémités sont observés, des basculements du corps peuvent survenir même dans des postures statiques.

Changements de conscience

La pleine conscience peut être appelée le signe principal et principal de la prise de drogue. Bien que cela ne soit pas toujours perceptible de son côté, les sensations internes d’une personne sont fortement déformées. Il peut y avoir des changements dans la perception de la couleur, du son, du goût, de la distance, du temps. Parfois, cela se reflète dans le débit de la parole, cela peut devenir assez lent.

Changements physiologiques externes

Ce sont les signes qui sont perceptibles pour les autres. Un toxicomane peut avoir une taille de pupille peu naturelle, à la fois considérablement élargie et réduite à un point. Souvent, la couleur de la peau change, elles peuvent virer au rouge ou devenir bleutées.

Si vous avez remarqué des manifestations similaires chez votre bien-aimé, n’hésitez pas, malheureusement, cela signifie probablement qu’une personne prend de la drogue. Vous pouvez à tout moment demander de l'aide auprès de notre service d'assistance téléphonique sans frais dans notre centre, consulter un spécialiste et définir ensemble un plan d'action. Plus le traitement pour toxicomanie commence tôt, plus les chances d'une personne de rester en bonne santé et de rester en vie sont grandes.

Quels sont les différents types de drogues affectant?

Aujourd'hui, il existe un très grand nombre de drogues, dont beaucoup ne sont pas très difficiles à se procurer, alors qu'elles sont illégales. Chaque type de surfactant détruit le corps à sa manière, mais les conséquences seront toujours les mêmes: dégradation physique et personnelle complète.

Comment certains types de drogues par personne:

  • Les cannabinoïdes, médicaments fabriqués à partir de la plante de marijuana. Tout d'abord, ils entraînent la destruction du système cardiovasculaire du corps.
  • Alcaloïdes ou opiacés, médicaments fabriqués à base de pavot à opium, ainsi que leurs homologues synthétiques. La consommation d'opiacés crée une forte dépendance et est difficile à retirer. Ils détruisent le foie, les reins, le coeur.
  • Les drogues synthétiques telles que le LSD, l'ecstasy, les drogues dites club, donnent un regain d'énergie sans précédent et modifient la perception. Ces médicaments ont un effet dévastateur sur la psyché du toxicomane.
  • Dissociatifs, tels que la kétamine. L'utilisation de médicaments de ce type a pour conséquence une pathologie cérébrale organique.

La nécessité d'un diagnostic de laboratoire

La liste des drogues psychoactives est assez longue et il n’est pas toujours possible de comprendre par des signes extérieurs ce qu’une personne dépendante utilise exactement. Un traitement de laboratoire est nécessaire pour un traitement de qualité de la toxicomanie, y compris son stade initial - la désintoxication complète du corps.

Dans ce cas, il ne vaut pas la peine de s’en remettre aux mots d’un toxicomane. Pour que le traitement soit efficace, le médecin doit connaître le type de médicament, le stade de la maladie et la durée de la dépendance. Les toxicomanes veulent rarement être traités et ne disent souvent pas toute la vérité sur leur maladie. Cela est particulièrement vrai chez les adolescents qui ont tendance à nier le fait de prendre des drogues jusqu'à la fin.

Par conséquent, lors du diagnostic dans le cas d’états critiques, ainsi que lors du traitement planifié du traitement de la toxicomanie, des tests de laboratoire sont effectués qui permettent de déterminer le fait de prendre des drogues, la présence de dépendance, le type de drogues.

Pour les tests, les liquides biologiques du corps sont utilisés: sang, urine, salive. Une analyse du follicule pileux et une analyse de la plaque à ongles peuvent également être effectuées. Dans le cas où le toxicomane ne souhaite pas passer le test, il est possible de faire une analyse de l'affleurement avec les objets qu'il a touchés.

Les tests de dépistage de stupéfiants sont très simples, par exemple les bandelettes réactives - il s’agit d’une variante du test express. Une telle analyse peut être effectuée indépendamment à la maison et connaître le résultat en quelques minutes. Il existe des tests de laboratoire complexes, souvent coûteux. Le type de test est sélectionné en fonction de la situation, de l’objet du test, des capacités financières de la personne à charge.

Traitement de la toxicomanie

Étant donné que la toxicomanie est une maladie complexe qui détruit la santé mentale et physique d'une personne, le traitement complet comprend des mesures qui restaurent à la fois la condition physique et la psyché du patient.

La première étape du traitement vise à éliminer les conséquences physiques de la toxicomanie - la désintoxication du corps par la drogue. Une personne refuse de consommer de la drogue, son corps est libéré des toxines nocives. En outre, il existe un traitement de renforcement général, le fonctionnement de tous les systèmes et organes est restauré. Traitement des maladies concomitantes, qui sont assez souvent chez les toxicomanes.

La récupération psychologique a lieu au stade de la rééducation. Il s'agit d'un processus important et long sans lequel une guérison complète est impossible, c'est-à-dire une rémission stable.

Pendant la période de réadaptation, avec l'aide d'un psychologue, la personne en convalescence retrouve en elle-même les causes internes de la maladie et les élimine à l'aide de diverses méthodes psychothérapeutiques. Un psychologue aide une personne à retrouver le sens de la vie, ses objectifs et ses valeurs.

L'étape obligatoire dans le traitement de la toxicomanie est la restauration des liens sociaux, la formation à une communication saine avec les autres. Ce réhabilitant apprend en train de vivre dans un centre de rééducation, en consultations individuelles avec un psychologue et en cours de thérapie de groupe. Les relations familiales sont rétablies, les proches reçoivent également un soutien psychologique et se débarrassent de la co-dépendance.

La restauration de la sphère spirituelle intervient dans le processus de renouvellement du toxicomane: ce dernier se choisit de nouvelles valeurs spirituelles, morales et éthiques, priorités fondamentales, sur la base desquelles il établira désormais des relations avec lui-même, avec le monde et avec ceux qui l'entourent. Pour certains toxicomanes, en ce sens, le programme à orientation spirituelle des Douze Étapes s'avère efficace. Sur sa base, de nombreuses méthodes uniques ont maintenant été créées, où l'aspect religieux s'est estompé au second plan, ce qui convient donc aux personnes de différentes confessions ayant des points de vue différents sur la vie.

Effets de la consommation de drogue

La passion pour les drogues ne mène pas seulement à la perte d'amis et à la discorde au sein de la famille, elle peut également entraîner des problèmes d'application de la loi et une perte de santé. Les drogues sont des substances qui affectent l'état mental et physique d'une personne. Les principaux types de drogues illicites: l'héroïne, la marijuana, l'éphédrine, la méthadone, l'ecstasy, l'opium.

La toxicomanie est une maladie terrible qui entraîne une dépendance physique et psychologique à la drogue.

Types de drogues et conséquences de leur consommation

Cannabis, marijuana, haschisch, plan

Habituellement, ces substances sont fumées en ajoutant du tabac à la drogue. L'effet de leur utilisation peut être différent. Tout dépend de la dose et des caractéristiques individuelles du corps: rougeur des yeux, sensation de bouche sèche, mou, bavardage excessif, rire hystérique. Une personne n'est pas en mesure d'accomplir un travail responsable, car la coordination est perdue, la réaction devient terne, il n'y a pas de concentration de l'attention. Une peur injustifiée peut se produire, le rythme cardiaque sera perturbé.

Malheureusement, la majorité des jeunes pensent que ces drogues sont inoffensives, ne causent pas de dépendance et ne causent pas de préjudice particulier à la santé.

Après une utilisation prolongée de ces médicaments: une bronchite se développe, un cancer du poumon peut se développer, le muscle cardiaque est perturbé, une infertilité masculine et féminine se développe.

Les complications les plus graves se produisent avec les capacités mentales du toxicomane: la mémoire et la pensée abstraite sont perturbées, de fréquentes dépressions nerveuses et du délire. De telles complications peuvent amener une personne à se perdre complètement dans la société et à prendre davantage soin de soi.

Morphine, codéine, héroïne, méthadone

La dépendance survient après quelques médicaments. Sous l'action de la drogue, la personne devient: somnolente, les mouvements deviennent lents et lents, la parole est incompréhensible, la sensibilité est perdue, l'élève se rétrécit.

Même une petite surdose peut entraîner la mort d'un toxicomane et l'administration par voie intraveineuse peut provoquer une infection par le VIH.

Avec une utilisation régulière: le système immunitaire du corps est détruit, le foie est détruit, des processus irréversibles dans la fonction des organes reproducteurs et respiratoires se produisent, la couleur de la peau change, les dents sont détruites. Des complications telles qu'une septicémie peuvent survenir lorsque l'infection se propage dans tout le corps et que le traitement peut s'avérer inutile. La plupart des héroïnomanes. Ils souffrent de maladies telles que le VIH, la tuberculose et l’hépatite des groupes B et C. Le traitement de ces maladies est très coûteux et tous les toxicomanes n’ont pas cet argent. L'État alloue des fonds pour le traitement de ces patients, mais en petites quantités. La durée de vie moyenne d'un héroïnomane est de 5 ans. La mort survient à la suite de complications ou d'un surdosage.

Psychostimulants (crack, cocaïne, éphédrine)

Plus souvent, ces drogues fument ou inhalent. Les médicaments provoquent: une activité motrice excessive, le désir sexuel (conduit à des relations de promiscuité), une insomnie apparaît, l'appétit diminue, le pouls s'accélère.

Types et effets des drogues et statistiques de mortalité qui en découlent. L'aide

La toxicomanie peut se former après le premier test, quel que soit le type de drogue, a déclaré à RIA Novosti, Yevgeny Brun, narcologue en chef du ministère de la Santé et du Développement social de la Fédération de Russie.

Stupéfiants - substances d'origine synthétique ou naturelle, drogues, plantes inscrites à la Liste des stupéfiants, substances psychotropes et leurs précurseurs soumis au contrôle en Fédération de Russie, conformément à la législation de la Fédération de Russie, aux traités internationaux de la Fédération de Russie, y compris la Convention unique sur les stupéfiants fonds 1961

Types de drogues

Les opiacés sont des médicaments qui ont un effet inhibiteur, sédatif. Ce groupe comprend les composés naturels et synthétiques de type morphine. Tous les médicaments à base d'opium naturel sont obtenus à partir de pavot. Causer un état d'euphorie, de tranquillité et de paix. Impliquées dans les processus métaboliques, elles conduisent à l’émergence rapide de la plus forte dépendance mentale et physique. Effet extrêmement destructeur sur le corps. La toxicomanie causée par les opiacés est très difficile à traiter. Les opiacés comprennent: l'héroïne, la paille de pavot, l'opium acétylé, l'opium brut, la méthadone.

Signes d'utilisation - bref état d'euphorie, somnolence inhabituelle aux moments les plus divers; discours lent, "étiré"; souvent en retard sur le sujet et la direction de la conversation; comportement bon enfant, obéissant, préventif jusqu'à l'obéissance complète; le désir de solitude dans le silence, dans l'obscurité, malgré l'heure du jour; pâleur de la peau; pupille très étroite qui ne réagit pas aux changements d’éclairage; rythme cardiaque lent, respiration, réduction de la sensibilité à la douleur; perte d'appétit, soif, réflexes et attirance sexuelle.

L'utilisation d'opiacés entraîne un risque énorme d'infection par le VIH et l'hépatite en raison de l'utilisation de seringues ordinaires; dommages au foie dus à des médicaments de mauvaise qualité: il reste de l'anhydride acétique utilisé dans la préparation; une forte diminution de l'immunité et, par conséquent, de la vulnérabilité aux maladies infectieuses; maladies des veines, carie dentaire due à des troubles du métabolisme du calcium; l'impuissance; diminution de l'intelligence. Très haut risque de surdosage avec des conséquences graves, voire mortelles.

Préparations de chanvre. Le chanvre pousse dans les régions au climat modérément chaud. Plus une plante est cultivée au sud, plus le médicament en fait un effet narcotique. Les substances actives sont des cannabinoïdes. Impact - un changement de conscience. À l’intérieur, l’odeur caractéristique de l’herbe brûlée demeure pendant longtemps. Garde cette odeur et ses vêtements. Les drogues de cannabis les plus courantes sont la marijuana, le hachisch et d'autres.

Les signes de consommation de drogues de cannabis - euphorie, sentiment de négligence; manque de retenue, bavardage accru; état de forte faim et soif, rougeur des yeux; avec une petite dose - relaxation, perception accrue de la couleur, des sons, sensibilité accrue à la lumière due à des pupilles très dilatées; avec une forte dose, la léthargie, la léthargie, la confusion chez certains, l'agression, avec des actions non motivées chez d'autres; gaieté débridée, incoordination des mouvements, perception de la taille des objets et de leurs relations spatiales, hallucinations, peurs sans fondement et panique.

Les conséquences de la consommation d’alcool sont la confusion, la frustration, la dépression et un sentiment d’isolement; incoordination du mouvement, de la mémoire et des capacités mentales; retard du développement sexuel et de la maturation; des hallucinations et de la paranoïa peuvent survenir lors de la prise d'une grande dose d'un médicament; la formation d'une dépendance psychologique, quand fumer n'apporte pas de satisfaction, mais devient nécessaire; provoquer l'utilisation simultanée d'alcool et le passage à des drogues plus lourdes; bronchite, cancer du poumon.

Les amphétamines sont des médicaments ayant des effets psychostimulants et «stimulants». Ce groupe comprend les substances synthétiques contenant des composés d'amphétamine. Dans la plupart des cas, administré par voie intraveineuse. Ces médicaments sont dérivés de médicaments contenant de l'éphédrine. Dans la nature, l'éphédrine se trouve dans la plante "éphédra". L'effet de la drogue dure 2-12 heures. Dépendance mentale et physique formée. L'utilisation prolongée nécessite une augmentation constante de la dose du médicament. Tempérament chaud aggravé, méchanceté, agressivité. Au fil du temps, il y a une anxiété et une suspicion déraisonnables. Tentatives de suicide possibles. La dépendance à l'amphétamine a le caractère "ivre" ou "séance" - les périodes de consommation de drogues sont remplacées par des périodes "froides", dont la durée diminue avec le temps. Les types les plus courants d'amphétamines: l'éphédron, la pervitine, l'éphédrine, etc.

Les signes d'utilisation - un sentiment de sérénité et d'euphorie; augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle; pupilles dilatées des yeux; activité physique excessive, forte émancipation sexuelle; bavardage, l'activité est improductive et monotone; pas de sensation de faim; violation du sommeil et de la veille.

Les conséquences de l’utilisation d’amphétamines sont les suivantes: vertiges, maux de tête, vision floue et forte transpiration; crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux; épuisement nerveux; changements mentaux graves et changements irréversibles dans le cerveau; lésions du système cardiovasculaire et de tous les organes internes; dommages au foie dus à la mauvaise qualité des médicaments - il reste en eux de l'iode, du manganèse et du phosphore rouge, qui sont utilisés dans la préparation du médicament; le risque d'être infecté par le VIH et l'hépatite en raison de l'utilisation de seringues ordinaires; une forte diminution de l'immunité, le risque d'une overdose aux conséquences graves, voire mortelles.

La cocaïne est un psychostimulant d'origine végétale dérivé des feuilles de coca. L'habitude se développe imperceptiblement, mais avec fermeté. La cocaïne gèle la zone des yeux au thorax - le corps devient insensible. Diffère sur la cocaïne et le crack.

Signes d'utilisation - provoque une sensation d'euphorie brève mais intense et une efficacité accrue; stimule le système nerveux central; pouls rapide, respiration, augmentation de la pression artérielle, transpiration; pupilles dilatées, manque d'appétit; activité excessive, agitation, anxiété, insomnie.

Conséquences de l’utilisation - arythmie, saignements et autres lésions de la cavité nasale; destruction des muqueuses et perte de l'odorat, du goût; la surdité; psychose paranoïaque, hallucinations, agressivité; décès dû à une activité cardiaque altérée (infarctus du myocarde) ou à un arrêt respiratoire.

Les hallucinogènes sont un groupe hétérogène de drogues psychédéliques qui modifient la conscience - sensations, pensées, émotions et perceptions en termes d’origine et de composition chimique. Ceux-ci incluent: LSD, psilocine, psilocybine, etc.

Signes d'intoxication - accélération du rythme cardiaque, hypertension artérielle, dilatation des pupilles, tremblement des mains, peau sèche. L’intoxication narcotique s’accompagne d’un changement de perception du monde extérieur: ceux qui consomment des hallucinogènes disent qu’ils «voient les sons» et «entendent les couleurs»; hallucinations, fort sentiment de bonheur, surexcitation; violation de la sensation de votre corps, coordination des mouvements; perte de maîtrise de soi.

Les conséquences de l'utilisation sont des modifications irréversibles de la structure du cerveau, des troubles mentaux plus ou moins graves pouvant aller jusqu'à la désintégration complète de la personnalité. Même une seule dose de LSD peut modifier le code génétique et endommager le cerveau de manière permanente. Les troubles mentaux ne peuvent être distingués de la schizophrénie. Le médicament s'accumule dans les cellules du cerveau. En restant là pendant longtemps, il peut, après quelques mois, provoquer les mêmes sensations qu’après la prise. L'effet de la drogue dure 2-12 heures. Dépendance mentale et physique formée. L'utilisation prolongée nécessite une augmentation constante de la dose du médicament. Tempérament chaud aggravé, méchanceté, agressivité. Au fil du temps, il y a une anxiété et une suspicion déraisonnables. Tentatives de suicide possibles.

L'ecstasy est le nom usuel d'un groupe de stimulants synthétiques de type amphétamine, souvent à effet hallucinogène. Les pilules blanches, brunes, roses et jaunes ou multicolores, contenant souvent des dessins, contiennent environ 150 mg du médicament. L'ecstasy est une drogue coûteuse et ses utilisateurs optent généralement pour une utilisation systématique d'héroïne ou d'amphétamines.

Signes d'intoxication - l'action des narcotiques dure de 3 à 6 heures. Le système nerveux central est excité, le ton du corps augmente, l'endurance, la force physique augmentent. Sous l'influence de l'ecstasy, une personne qui a accepté peut supporter des efforts émotionnels et physiques extrêmes, ne pas dormir, ne pas se sentir fatiguée. Pour "l'accélération" artificielle du corps, il faut payer: après la cessation de l'effet de la drogue, il y a un état d'apathie, de dépression, de fatigue extrême, de somnolence. Cette condition peut durer plusieurs jours, car le corps a besoin de récupérer sa force dépensée.

Les conséquences de l'utilisation sont la dépendance psychique; dépression, voire suicide; épuisement physique et nerveux; souffre du système nerveux, du coeur, du foie, de la dégénérescence des organes internes; changement de code génétique. Il peut y avoir des décès dus à la déshydratation, à une surchauffe du corps, à une insuffisance rénale aiguë.

Les somnifères - un groupe de sédatifs (sédatifs) et de substances hypnotiques trouvés sous forme de médicaments officiels, généralement des comprimés ("roulettes") ou des gélules. Il existe de nombreuses variétés, les plus dangereuses - les dérivés de l’acide barbaturique, mais d’autres, vendues plus ou moins librement dans les pharmacies, peuvent entraîner une dépendance mentale et physique. Les somnifères sont généralement pris par la bouche, mais parfois ils sont administrés par voie intraveineuse. Causer une forte dépendance à la fois sur le plan physique et psychologique. Particulièrement dangereux lorsqu'il est utilisé avec de l'alcool.

Les signes d'intoxication - confusion, trouble de la parole, maladresse, incoordination, désorientation semblable à une intoxication alcoolique; agressivité, impolitesse, irritabilité, dépression.

Conséquences de l'utilisation - insomnie persistante; lésions cérébrales cliniquement similaires à l'épilepsie; psychose avec hallucinations, délires de persécution; dégénérescence du muscle cardiaque; épuisement du foie; décès par surdosage et sevrage rapide de fortes doses.

Inhalants - substances volatiles à action narcotique. Contenus dans les produits chimiques ménagers: colorants, solvants, colle, essence, fixatif, insectifuges. À eux seuls, ils n'appartiennent pas à la drogue. Un effet intoxicant est possible si la quantité de substance entrant dans le corps est très importante.

Signes d'intoxication - l'émergence d'hallucinations; comportement provocant, inapproprié; manque de coordination des mouvements.

Conséquences de l’utilisation - éternuements, toux, nez qui coule, saignements nasaux, nausées, troubles du rythme cardiaque et douleurs à la poitrine, perte de coordination, équilibre; intoxication aiguë avec des substances psychoactives, jusqu'à la mort; lésions hépatiques toxiques après 8 à 10 mois; lésion cérébrale irréversible; pneumonie fréquente et grave; changement de caractère, retard mental et mental.

Les mélanges à fumer (ou mélanges à fumer) sont composés d'herbes et d'extraits. Les herbes qui composent tout mélange pour fumer sont enthéogènes et sont connues de l’humanité depuis longtemps.

Les chercheurs ont démontré que l’utilisation de mélanges à fumer ayant un effet intoxicant provoque des troubles mentaux. Après avoir fumé, une personne perd la capacité de concentration, la capacité de percevoir le monde est perturbée. Une personne qui a fumé une telle cigarette commence soudain à rire sans raison, ne peut pas communiquer avec ses proches. De tels changements de comportement peuvent durer longtemps. Selon Gennady Onishchenko, médecin-hygiéniste en chef de la Fédération de Russie, l'effet des mélanges de tabac peut changer une personne non pas pour un temps, mais pour toujours, transformer une personne normale en patient toxicomane entraînant une invalidité grave.

Statistiques de consommation

En Russie, selon les données de février 2010, environ 550 000 usagers de drogues sont officiellement enregistrés. Selon des estimations d'experts, ce chiffre atteint environ 2,5 millions, soit près de 2% de la population. Chaque année, près de 75 000 personnes testent des drogues pour la première fois et 30 000 meurent des suites de leur consommation. Les institutions narcologiques spécialisées ont enregistré près de 138 000 enfants et adolescents souffrant de troubles liés à la toxicomanie. Près de 90% des toxicomanes consomment des opiacés d’origine afghane.

Selon un rapport d'experts de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, publié en octobre 2009, la Russie se classe au premier rang mondial pour la consommation d'héroïne, représentant 21% de l'héroïne totale produite dans le monde et 5% de tous les médicaments contenant de l'opium.

Le matériel est basé sur des informations provenant de RIA News et de sources publiques.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie