Le système nerveux humain est un complexe de différents départements, chacun étant responsable de l'exécution de certaines fonctions. Si cela échoue, cela aura des conséquences graves et leur nature dépendra de la localisation du dommage. Par exemple, le trouble du système nerveux autonome (SNA) provoque des dysfonctionnements dans le corps associés au fonctionnement des organes internes, en particulier du système cardiovasculaire. Un tel processus contribue au développement de la névrose et de l’hypertension persistante, c’est-à-dire de la pression constamment élevée, ce qui perturbe le rythme normal de la vie. Le principal facteur affectant le bien-être humain est l’absence de réponse vasculaire normale. Après tout, les perturbations végétatives les amènent à se réduire ou à s’étendre au-delà de la norme.

Selon les statistiques, un tel problème survient souvent à l'adolescence et, à cet âge, les enfants souffrent toujours d'un dysfonctionnement du SNA. Chez l'adulte, ce n'est pas aussi prononcé et les symptômes du trouble du système nerveux autonome sont attribués à la fatigue et au stress. Contrairement à la génération plus âgée chez les enfants, ce problème disparaît avec le temps et ne subsiste que dans des cas isolés.

La pathologie la plus dangereuse se situe entre 20 et 40 ans, car elle doit être traitée, car à cet âge, elle ne passera plus elle-même et s'aggravera.

De tels dysfonctionnements sont particulièrement fréquents chez les femmes en raison de leurs modifications hormonales et de leur psyché moins persistante.

Le système nerveux autonome est une partie autonome du système nerveux central (système nerveux central), responsable de la régulation des systèmes internes d'une personne. Consciemment, ce processus n'aboutira pas et, avec l'aide de ce dernier, le corps pourra s'adapter aux changements à tout moment. Cette division du système nerveux central est divisée en 2 parties, chacune remplissant des fonctions opposées, par exemple, l'une rétrécit les pupilles et l'autre se dilate.

L'un de ces sous-systèmes s'appelle sympathique et est responsable de tels processus:

  • Augmentation de la pression;
  • Dilatation des pupilles;
  • Renforcer le travail du muscle cardiaque;
  • L'affaiblissement de la motilité du tractus gastro-intestinal;
  • Renforcement des glandes sébacées;
  • Vasoconstriction.

Le deuxième sous-système s'appelle parasympathique et remplit des fonctions opposées:

  • Chute de pression;
  • Constriction des pupilles;
  • Affaiblissement du muscle cardiaque;
  • Augmentation de la motilité du tractus gastro-intestinal;
  • Le ralentissement des glandes sébacées;
  • Expansion des navires.

Les maladies du système nerveux autonome affectent l'équilibre de ces sous-systèmes. C'est pourquoi le corps échoue. Médecine a son propre nom, pour l'état dans lequel une personne n'a pas de blessures, mais il y a des perturbations dans le travail des systèmes internes. Les médecins appellent cela le dysfonctionnement somatomorphique du SNA.

Les patients atteints de ce processus pathologique vont chez le médecin avec des complexes complets de symptômes, mais ils ne sont pas confirmés. Les troubles du système nerveux autonome sont difficiles à diagnostiquer, mais cela est nécessaire, car sinon le patient continuera à souffrir de ce trouble.

Raisons

Selon les experts, la violation de l'activité des systèmes internes d'une personne est due à un dysfonctionnement du processus de régulation nerveuse. Les raisons suivantes peuvent les causer:

  • Troubles du système endocrinien, déclenchés par l'obésité, le diabète sucré, etc.
  • Les changements hormonaux survenant pendant la grossesse, le cycle menstruel, la ménopause et pendant la puberté;
  • Prédisposition héréditaire;
  • Ambiguïté et anxiété
  • Tabagisme, consommation d'alcool et de drogues;
  • Non-respect des règles de bonne nutrition;
  • Infections chroniques du type de formations carieuses et amygdalite;
  • Réaction allergique;
  • Blessure à la tête;
  • L'intoxication;
  • Dommages au corps résultant d'activités humaines (vibrations, radiations, etc.).

Chez les nourrissons, les maladies du système nerveux autonome sont dues à l'hypoxie fœtale (manque d'oxygène pendant le développement intra-utérin) et au stress. Chez les enfants, la psyché n'est pas aussi stable que chez les adultes, donc tout problème pour eux peut provoquer un traumatisme mental.

Signes de maladie

Les troubles végétatifs se manifestent par un grand nombre de symptômes, qui devront être signalés à votre médecin pour simplifier le diagnostic. Au début du développement du processus pathologique, on observe une névrose du SNA. Il est caractéristique du développement de problèmes de motilité intestinale, de nutrition des tissus musculaires, ainsi que de la sensibilité de la peau et des signes d'allergie. Ses premiers signes sont considérés comme des symptômes de neurasthénie. Une personne est fâchée en toute occasion, se fatigue rapidement et est inactive.

Pour des raisons de commodité, tous les symptômes du trouble ANS sont regroupés par syndromes. L'un d'entre eux comprend les troubles mentaux, à savoir:

  • L'irritabilité;
  • Impressionnabilité excessive;
  • Inhibition des réactions;
  • Position inactive de la vie;
  • Éclats d'émotions (larmes, mélancolie, sentimentalité, désir de vous blâmer, etc.);
  • L'insomnie;
  • Réticence à prendre des décisions par eux-mêmes;
  • Anxiété

Le complexe symptomatique le plus courant est la cardiologie. Elle se caractérise par des douleurs au cœur, de nature différente (douleurs, coups de couteau, etc.). Cela est dû principalement à la fatigue ou à des situations stressantes.

Il existe également un syndrome asthéno-névrotique caractérisé par de tels troubles:

  • Faiblesse générale constante;
  • La fatigue;
  • Faible niveau de performance;
  • Sensibilité aux changements climatiques;
  • Épuisement général du corps;
  • Sensibilité accrue aux sons forts;
  • Un trouble d'adaptation qui est une réaction trop émotionnelle à tout changement.

Le syndrome respiratoire résultant de troubles ANS se manifeste par les symptômes suivants:

  • Essoufflement avec le moindre stress physique ou mental;
  • Sensation d'essoufflement, surtout en période de stress;
  • Sensation de compression de la poitrine;
  • La toux;
  • Suffocation.

Lorsque des troubles du système autonome sont souvent observés des signes de syndrome neurogastrique:

  • Trouble des selles (constipation, diarrhée);
  • Spasmes dans l'œsophage;
  • Ingestion d'air excessive pendant les repas, se manifestant par des éructations;
  • Hoquet;
  • Distension abdominale;
  • Brûlures d'estomac;
  • Défaut d'avaler de la nourriture;
  • Douleur dans l'estomac et la poitrine.

Les symptômes du syndrome cardiovasculaire incluent:

  • Douleur dans le coeur, surtout après le stress;
  • La pression saute;
  • Pouls instable.

Dans les cas de violation du SNA, le syndrome vasculaire cérébral se produit souvent, ce qui se manifeste comme suit:

  • Douleur dans la nature ressemblant à une migraine;
  • Diminution des capacités intellectuelles;
  • L'irritabilité;
  • Troubles circulatoires et, dans de rares cas, accident vasculaire cérébral.

Parfois, des troubles du système nerveux autonome entraînent un syndrome de troubles périphériques. Elle est associée à des défaillances du tonus vasculaire, ainsi qu’à une violation de la perméabilité de leurs parois. Ces signes lui sont propres:

  • Débordement sanguin des membres inférieurs et leur gonflement;
  • Douleur musculaire sévère;
  • Crampes

La dysfonction VNS affecte souvent les enfants à l'adolescence en raison de fortes augmentations d'hormones dans le contexte d'une fatigue physique et mentale constante. Un enfant peut se plaindre de migraines régulières et d'un manque de force, en particulier lors d'un changement de temps. Une fois que l'ajustement hormonal ralentit et que la psyché devient plus stable, le problème disparaît souvent tout seul, mais pas toujours. Dans une telle situation, vous devez apprendre à le traiter et vous pouvez le faire en consultant un médecin.

Il identifiera un groupe de symptômes et parlera de la forme de la pathologie qui inquiète l'enfant. Au total, il existe trois types, et le premier est appelé cardiaque. Il se manifeste par les symptômes suivants:

  • État de panique;
  • Pouls rapide;
  • Haute pression;
  • Mauvaise motilité gastrique;
  • Peau pâle;
  • La fièvre;
  • Surexcitation;
  • Pannes de moteur.

Le second type s'appelle hypotonique et se caractérise par de tels symptômes:

  • Forte baisse de pression;
  • Rougeur de la peau;
  • Membres bleus;
  • Glandes sébacées améliorées;
  • Les anguilles;
  • Des vertiges;
  • Faiblesse générale;
  • Ralentissement du rythme cardiaque;
  • Essoufflement;
  • Problèmes digestifs;
  • Perte de conscience;
  • Déplacements involontaires aux toilettes;
  • Réactions allergiques.

La dernière forme de trouble ANS est appelée mixte et se manifeste par une combinaison de 2 types de la maladie. Les personnes souffrant de ce type de dysfonctionnement présentent souvent les symptômes suivants:

  • Se serrant la main;
  • Débordement de vaisseaux sanguins de la tête et du thorax;
  • Transpiration accrue;
  • Membres bleus;
  • Symptômes de la fièvre.

Pour diagnostiquer la maladie, le médecin doit écouter le patient et l'examiner. Ensuite, vous devrez effectuer de nombreux examens visant à différencier le diagnostic entre d’autres pathologies, telles que l’IRM, la tomodensitométrie, la FGDS par rayons X, l’ECG, etc.

Cours de thérapie non médicamenteuse

Le traitement du trouble ANS doit avoir lieu à la maison dans un environnement confortable. Son parcours comprend non seulement des médicaments, mais aussi un changement de mode de vie. Les médecins conseillent aux sportifs de faire du sport, de bien manger, de dormir suffisamment, de marcher davantage en plein air, de commencer à se durcir et d’abandonner leurs mauvaises habitudes. Il ne fait pas de mal d’établir un emploi du temps pour la journée afin que toutes les actions se déroulent en même temps, notamment pour dormir, manger et se détendre.

Les personnes malades doivent veiller à éviter tout nouveau stress. Pour ce faire, vous devez mettre les choses au point, à la maison et au travail, et éviter de vous retrouver en situation de conflit. Pour le moment du traitement, il est préférable d'aller à la mer ou dans un autre endroit avec de l'air pur et une atmosphère calme. À la maison, vous devez vous détendre plus souvent en écoutant de la musique relaxante et en regardant vos films préférés. Parmi les films, il vaut mieux choisir de bonnes comédies.

Lorsque des troubles du système nerveux autonome doivent être mangés correctement. Manger devrait être au moins 4-5 fois en petites portions. Les boissons alcoolisées, le café, le thé fort, la restauration rapide, ainsi que les aliments épicés et salés doivent être supprimés de l'alimentation. Les autres épices devraient également être limitées.

Le sommeil chez une personne présentant un dysfonctionnement autonome devrait être complet. Vous pouvez remplir cette condition si vous dormez au moins 8 heures par jour. L'endroit où dormir devrait être chaud et confortable, et la pièce devrait être ventilée régulièrement. Il est conseillé de choisir un lit de dureté moyenne pour pouvoir dormir confortablement dessus.

Les premiers résultats ne devraient pas être attendus avant un à deux mois d'un tel traitement. Après tout, la psyché est secouée pendant de nombreuses années, il faudra donc la restaurer progressivement.

Traitement avec des médicaments, physiothérapie et phytothérapie

Les médicaments sont divisés en groupes et les plus populaires sont les suivants:

  • Complexes de vitamines - "Neurobeks";
  • Signifie avec pression accrue - "Anaprilin";
  • Tranquillisants - Fenozépam, Relanium;
  • Médicaments pour le traitement des troubles mentaux (neuroleptiques) - "Sonapaks", "Seduxen";
  • Médicaments pour améliorer la mémoire (nootropes) - "Piracetam";
  • Somnifères - Flurazépam;
  • Préparations pour améliorer le travail du coeur - "digitoxine";
  • Antidépresseurs - Azafen;
  • Médicaments destinés à améliorer la conductivité des vaisseaux sanguins - "Kavinton";
  • Préparations à effet sédatif (sédatif) - "Validol", "Corvalol".

Les médicaments sonores, comme leurs homologues, sont utilisés dans le traitement des troubles du SNA. En plus des médicaments, il est recommandé de recourir à la physiothérapie. Pour la relaxation générale devrait être comme un massage thérapeutique, une thérapie d'exercice et l'acupuncture. Exercices bien assistés dans la piscine et exercices thérapeutiques, ainsi que des bains spéciaux et la douche de Charcot.

Les médicaments, composés d'ingrédients naturels, aident parfaitement à calmer le système nerveux. Parmi tous les moyens de phytothérapie, on peut identifier les plus pertinents:

  • Melissa, hop, menthe. De telles plantes se combinent bien et sont capables de réduire la douleur et de calmer le système nerveux. Les symptômes après la prise de médicaments à base de ces composants sont beaucoup moins fréquents;
  • Hawthorn Ses fruits sont ajoutés à de nombreux sédatifs. L'aubépine aide à éliminer le cholestérol du sang, régule le cœur et améliore la circulation sanguine;
  • Adaptogènes. Ceux-ci comprennent des teintures à base de ginseng, de citronnelle et d'éleuthérocoque. Les adaptogènes peuvent améliorer les processus métaboliques et calmer le système nerveux.

Prévention

Le problème peut être évité si vous connaissez les mesures préventives:

  • Au moins 1-2 fois par an pour passer un examen complet;
  • Détecter et traiter rapidement les maladies, en particulier celles causées par des infections;
  • Détendez-vous complètement et dormez suffisamment;
  • Dans le temps, le travail prend parfois des pauses;
  • Buvez des complexes vitaminiques, surtout en automne et au printemps;
  • Faire du sport;
  • Ne pas abuser de mauvaises habitudes;
  • Évitez les situations stressantes.

Les troubles apparus dans le système nerveux autonome ont pour causes une surcharge et un stress. Il vaut mieux ne pas les autoriser, car de tels dysfonctionnements peuvent affecter le rythme normal de la vie.

Perturbation du système nerveux autonome: signes et traitement

Perturbation du système nerveux autonome: signes de + 6 raisons de développer + comment traiter un dysfonctionnement végétatif + 3 conseils de prévention utiles.

Même si vous pensez ne jamais l'avoir rencontrée, en fait, tout le monde connaît ces signes: des charges excessives provoquent de l'insomnie, des maux de tête, une détérioration de l'état général. Par la suite, on diagnostique chez le patient une dystonie végétative-vasculaire.

Violation du système nerveux autonome - réduisant la fonction du nerf. Le plus souvent, cela conduit à un rétrécissement excessif ou à une dilatation des vaisseaux sanguins.

L'absence de traitement de cette maladie provoque un dysfonctionnement de certains organes internes. En particulier, le travail des vaisseaux cérébraux et cardiaques dépend du travail du système nerveux central.

Fonctions du système nerveux autonome

Le système nerveux végétatif participe activement au processus de régulation des fonctions des organes internes et de l'organisme tout entier. Le travail du système nerveux central se produit inconsciemment.

Son importance réside dans le fait que le fonctionnement complet permet au corps de s’adapter pleinement à toutes les conditions environnementales.

Le système nerveux central est divisé en deux sous-systèmes:

L'activation de cette section affaiblit le péristaltisme intestinal. Il entraîne des palpitations cardiaques, une transpiration excessive, une vasoconstriction, des pupilles dilatées. Ces facteurs sont familiers à beaucoup de personnes dans des situations stressantes.

Ce département stimule le travail des glandes internes, réduit les muscles. Sous l'influence de la division parasympathique, le rythme cardiaque ralentit, les vaisseaux sanguins se dilatent, la pression artérielle revient à la normale et une activité gastro-intestinale est reprochée.

En bonne santé, ces deux départements s'équilibrent et s'accordent parfaitement. L'activation d'un sous-système se produit si nécessaire. Mais dans le cas d'une domination prononcée de l'un sur l'autre, le travail des organes internes est exposé à des violations.

Une personne commence à se plaindre de fatigue, de léthargie, de douleur. Souvent, le dysfonctionnement du système autonome provoque le développement de névroses, de maladies cardiaques, de végétopathies, de dystonies.

Raisons du développement d'un dysfonctionnement autonome: 6 facteurs de désordres

Les raisons de l'apparition de troubles du système nerveux, il y en a un grand nombre. Et identifier la cause première de la maladie est assez difficile. Les médecins utilisent la méthode d'exclusion lors d'un examen détaillé du patient.

Le plus souvent, les femmes souffrent de tels troubles que les hommes. Et le pic d'âge est considéré comme étant âgé de 25 à 40 ans. En outre, plus de 70% des adolescents sont diagnostiqués avec des troubles du système nerveux central. Cela se produit à cause des changements hormonaux dans le corps.

Parmi les principales causes de violations, citons les facteurs suivants:

- Troubles dans le système endocrinien.

- Toute maladie de la thyroïde, dysfonctionnement des glandes sexuelles ou des glandes surrénales modifie complètement le fond hormonal du corps.

- Une carence ou un excès d'une des hormones conduit à des dysfonctionnements du système végétatif. Des signes de dystonie apparaissent également pendant la ménopause, la puberté et la grossesse.

- La dystonie végétative-vasculaire peut se transmettre de génération en génération au niveau génétique.

- Mode de vie sédentaire.

- L'absence d'activité physique, de rester debout ou assis au travail en permanence provoque une violation des processus métaboliques dans le corps. Le sang commence à stagner dans les membres et le tissu musculaire. Vasoconstriction observée.

- Blessures. Toute blessure violant la conduction de l'influx nerveux provoque une perturbation des organes internes.
Processus inflammatoires.

- Certains foyers d'inflammation provoquent une intoxication des systèmes circulatoire et nerveux. Conduisent souvent à des hémorroïdes dystonie, pulpite, sinusite.

- Un stress fréquent, des situations conflictuelles au sein de la famille et au travail, le surmenage, un effort physique et mental excessif entraînent une altération du tonus vasculaire cérébral.

- Ne pas ignorer le régime alimentaire, la présence de mauvaises habitudes. Si le corps ne reçoit pas les oligo-éléments nécessaires (potassium, fer, zinc, iode, manganèse), le fonctionnement de tous les systèmes est perturbé.

- Le tabagisme et la consommation d’alcool ont un effet extrêmement négatif sur le travail du système nerveux végétatif - des mutations des cellules nerveuses se développent, ce qui entraîne leur destruction complète.

- Ces manifestations de violations sont bien connues de beaucoup: maux de tête déraisonnables, fatigue, manque de sommeil, nervosité. Et ce n'est pas toute la liste!

Les symptômes diffèrent selon l'activation des divisions sympathiques ou parasympathiques. Considérez toutes ces options plus en détail.

1) activité sympathique excessive

Lorsque le sous-système sympathique est activé, des irrégularités dans le fonctionnement du cœur se produisent. Dans ce cas, les médecins diagnostiquent une dystonie végétative-vasculaire. Il se manifeste sous forme de palpitations cardiaques, de pouls, d'hypertension artérielle, d'arythmie vive.

Le patient se plaint de maux de tête, d'essoufflement, de névrose. Même une activité physique minime conduit à l'évanouissement. À cet égard, l'anxiété du patient augmente. Les troubles du sommeil (insomnie) s'ajoutent à tout cela.

2) Activation de la division parasympathique

La condition du patient dans ce cas est exactement le contraire de la précédente.

Les violations dans ce cas se manifestent par les symptômes suivants:

  • pression artérielle basse (hypotension);
  • faiblesse
  • des vertiges;
  • faible fréquence cardiaque;
  • diarrhée, constipation;
  • syndrome de fatigue chronique.
  • Un signe caractéristique d'activité excessive de la division parasympathique du système nerveux est une altération de la circulation sanguine. Ainsi, les membres du patient sont toujours froids, même pendant la période la plus chaude de l'été. Dans les cas graves, l'énurésie peut être observée.

3) activation variable du sous-système

Avec une telle violation, le système végétatif cesse de contrôler ses fonctions. Dans de tels cas, une dystonie mixte se développe. Tout d'abord, le patient augmente le flux sanguin, augmente la pression artérielle. Ceci est suivi par une forte baisse. Les navires perdent complètement leur ton.

La maladie peut perturber le fonctionnement du système respiratoire, ce qui provoque des attaques de suffocation, manque d'air. L'immunité générale diminue, une personne commence souvent à être atteinte de maladies virales, catarrhales et infectieuses.

Dans le cas d'un facteur héréditaire, les signes de maladie commencent à se manifester dès la petite enfance.

Traitement médicamenteux du dysfonctionnement du système nerveux autonome
La médecine moderne utilise largement les préparations à base de plantes pour le traitement des troubles du système autonome (Novopassit, Kratal, Neocardil). Les herbes qui composent ces médicaments rétablissent la circulation sanguine, éliminent les maux de tête et normalisent le sommeil. La plupart d'entre eux ont un effet sédatif.

En fonction des organes et des systèmes dans lesquels les violations se produisent, des groupes de drogues de synthèse sont sélectionnés:

  • antipsychotiques;
  • les tranquillisants;
  • les sédatifs;
  • médicaments vasculaires;
  • vitamines (complexes multivitaminiques).

Sonapaks est un représentant éminent du groupe des antipsychotiques.
Comprimés prescrits pour la névrose grave, la dépression, divers troubles mentaux, les troubles du sommeil. En outre, l'outil améliore l'état du corps pendant la période de syndrome de sevrage.

Les tranquillisants sont rarement utilisés aujourd'hui. L'un de ces médicaments est le phénazépam. Les comprimés ont une action anticonvulsive. Attribuez un remède à la sédation, à la relaxation, à l'élimination de l'anxiété accrue et aux troubles devenus les conséquences du stress.

Normaliser le sommeil, restaurer rapidement la fonction du système nerveux aidera les médicaments sédatifs. Valocordin a notamment fait ses preuves. En prenant ce médicament, la pression artérielle est normalisée, le tonus vasculaire revient.

Trental a un effet direct sur les navires. Il y a un renforcement des parois des vaisseaux sanguins, améliorant la qualité du sang. Prendre ce médicament améliore les fonctions cérébrales, reprend les processus métaboliques.


Que conseille la médecine traditionnelle pour traiter les troubles du système nerveux autonome?

Les violations sont traitées et méthodes folkloriques. Un grand nombre de plantes, les herbes ont des propriétés curatives.

Par exemple, les fruits d’aubépine infusés aident à ajuster le travail du cœur, à ramener le muscle à un rythme normal et à lutter contre les troubles. Cette boisson réduit le taux de cholestérol nocif dans le sang, ce qui renforce les parois des vaisseaux sanguins. Cela peut réduire considérablement le risque d'accidents vasculaires cérébraux, de crises cardiaques, d'athérosclérose.

Retournez à un sommeil réparateur, augmentez la pression artérielle, aidez les préparations à base de plantes pour éliminer les vertiges.

De tels composants seront efficaces:

Hypericum grass,
racine de valériane,
thym
absinthe
millefeuille
motherwort.

Préparez-les pour une utilisation contre les violations du corps comme suit:

Les plantes sont prélevées à raison de 10 grammes chacune.
Les ingrédients sont bien mélangés.
Une cuillère à soupe du mélange est versé de l'eau bouillante et infusé pendant 20-30 minutes.
La boisson se boit une à deux fois par jour.
Après une semaine de consommation, le bien-être s'améliorera.
Le thé à base de menthe et de mélisse est un excellent sédatif. Il est recommandé à pression élevée lorsque la division sympathique du système nerveux autonome est activée.


Top 3 des conseils sur les troubles du système nerveux

La violation du système autonome nécessite des ajustements de mode de vie. Une personne devrait éviter les situations stressantes, essayer de maintenir l'équilibre mental. Rejet obligatoire des mauvaises habitudes, certaines préférences alimentaires sont nécessaires.

Les aliments frits gras ont un effet négatif sur l'état des vaisseaux, ce qui provoque leur rétrécissement excessif. Seul un régime équilibré, cesser de fumer et de l’alcool rétablira les fonctions de tous les systèmes.

№2. Le sport contre les problèmes de santé

Un effort physique régulier mais modéré renforce le muscle cardiaque et conduit à un tonus vasculaire. Il suffit de passer 2 à 3 fois par semaine à peine une heure au gymnase pour ressentir un regain d'énergie et de force. De plus, le sport vous permet de soulager le système nerveux après une journée bien remplie.

№3. Physiothérapie pour renforcer le système nerveux

Excellente performance dans le traitement de la dystonie végétative-vasculaire à l'acupuncture. Cette méthode de médecine alternative implique certains points, les centres de notre corps qui sont capables de se réparer.

Un massage relaxant vous permettra de reprendre le sommeil. Les leçons de natation renforceront l'immunité globale, augmenteront le tonus vasculaire. Également pour la détente, il est recommandé de pratiquer le cyclisme, le yoga.

La perturbation du système nerveux autonome est traitable. Mais il vaut mieux prévenir que guérir. Utilisez les conseils de la dernière section pour prévenir les dysfonctionnements.

Maladies du système nerveux autonome: symptômes et traitement

Outre le syndrome de dystonie végétative, codé dans l'édition moderne de la CIM sous le code F45.3, la migraine, le syndrome de Ménière et divers syndromes hypothalamiques font partie des pathologies du système nerveux végétatif. Les maladies du système végétatif telles que la maladie de Raynaud, l'érythromérgie et toutes sortes d'acroparesthésie sont également des troubles courants du système végétatif.

Les maladies du système nerveux autonome (SNA) sont polyétiologiques et surviennent lorsque ses diverses divisions sont endommagées, allant des fibres nerveuses végétatives périphériques au cortex cérébral. Puisque le système nerveux autonome régule l'activité interne de l'organisme, une composante des troubles végétatifs-vasculaires est présente dans tout processus pathologique.

Les maladies du système nerveux autonome se caractérisent par le fait que la plupart d'entre elles ne sont pas causées par une perte de fonction, mais par une irritation et une excitabilité accrue de certaines structures végétatives.

Détails sur les symptômes, le traitement et la prévention des troubles du système nerveux autonome, vous apprendrez en lisant ce matériel.

Maladie végétative-vasculaire migraine: signes et traitement

La migraine (hémicranie) est une maladie commune, héréditaire ou acquise des vaisseaux cérébraux. La migraine est basée sur un vasospasme cérébral dans le bassin de l'artère carotide interne. Les femmes sont plus souvent malades. Les crises de migraine commencent généralement dans l'enfance, s'intensifient pendant la puberté, atteignent leur maximum à 40 ans et se terminent à 50-60 ans.

Cliniquement, une migraine est caractérisée par des accès de douleur dans la moitié de la tête.

Les attaques sont provoquées par divers facteurs: odeurs, alcool, tabac, excitation, atmosphère étouffante. peut continuer pendant des heures et même des jours. Avant une attaque, les précurseurs sont possibles: humeur dépressive, apathie, handicap. Au début d'une attaque, il peut y avoir une aura sous forme d'étincelles, des éclairs dans les yeux, la moitié du champ visuel est perdue, des paresthésies aux mains.

Puis, avec une simple migraine, la douleur apparaît dans la tempe, le globe oculaire, d'où elle s'étend jusqu'à la moitié de la tête du même nom. La douleur s'intensifie, le visage devient rouge, sur le côté de la lésion les pulsations intenses et douloureuses de l'artère temporale. Les symptômes associés à cette violation du système nerveux autonome sont des douleurs au cœur, des bâillements et des mictions fréquentes. Avant la fin de l'attaque sont fréquentes nausées, vomissements. Après avoir vomi, la douleur diminue, il y a une envie de s'endormir.

En plus des formes simples, il existe des formes de migraine ophtalmiques, vestibulaires, abdominales et autres, pouvant entraîner une déficience visuelle, des douleurs abdominales, des parésies transitoires.

Pour diagnostiquer cette maladie du système végétatif, on utilise REG, EEG, un examen ophtalmologique et, si nécessaire, une tomodensitométrie.

Le traitement consiste en un soulagement de l'attaque et un traitement au cours de la période intercritique.

En cas de crise de migraine, des médicaments sont utilisés - pour éliminer le vasospasme (ergotamine 0,05% - 1 ml / m, kafergot, akliman):

Pour éliminer les vomissements (dimepramid, cerrucal):

Pour réduire la pression intracrânienne (furosémide):

Pour réduire les maux de tête (saridon, pentalgin, AINS):

Pour réduire le stress émotionnel (oxylidine):

Le traitement de ce trouble végétatif au cours de la période interictale devrait prévenir le vasospasme cérébral (sandomigran, imigran, péritol, belloïde):

Réduire l'agrégation plaquettaire (aspirine):

Pour améliorer le flux sanguin cérébral (cinnarizine, nicergoline):

Normaliser le cycle menstruel (progestérone, pregnil):

Les patients sont recommandés irradiation ultraviolette, massage du cou, acupuncture.

Syndrome de dystonie végétative-vasculaire (VVD): symptômes et traitement

Le syndrome de dystonie végétative-vasculaire (DVV) est une combinaison de symptômes qui reflète un dysfonctionnement de la régulation végétative. Le VSD se manifeste souvent non pas comme une maladie autonome, mais plutôt comme un syndrome causé par divers facteurs: constitutionnels, réarrangements endocriniens du corps, pathologie des organes internes, maladies des glandes endocrines, lésions organiques du cerveau, allergies et névroses.

Le syndrome VSD de nature constitutionnelle se manifeste dans la petite enfance et se caractérise par une instabilité des paramètres végétatifs (changement rapide de la couleur de la peau, transpiration, fluctuations du pouls et de la pression artérielle, dyskinésie du tractus gastro-intestinal, tendance à la sous-fébrilité, nausée, fatigue, météropropie).

Le syndrome IRR pendant la puberté se manifeste par des fluctuations de la pression artérielle, des évanouissements, une instabilité émotionnelle, une thermorégulation altérée. Pendant la ménopause, les symptômes du syndrome de la dystonie végétative sont un dysfonctionnement émotionnel avec bouffées de chaleur, sensation de chaleur, transpiration excessive et paroxysmes végétatif-vasculaire.

Le syndrome de l'IRR avec la défaite des organes internes est observé dans les calculs biliaires et rénaux, la pneumonie chronique, la pancréatite, l'hypertension, etc. Lorsque la maladie sous-jacente est guérie, les dysfonctionnements autonomes diminuent ou disparaissent complètement.

Les désordres végétatifs du syndrome IRR associés à une lésion cérébrale organique accompagnent toute forme de pathologie cérébrale, mais ils sont plus prononcés lorsque les structures profondes sont défaites: le tronc, l'hypothalamus, le cerveau limbique (lobe temporal interne).

Le syndrome VSD avec des allergies peut manifester un paroxysme sympatho-surrénalien.

Le syndrome de l'IRR avec névrose se manifeste par de multiples troubles fonctionnels des systèmes cardiovasculaire, respiratoire, digestif et autres.

Le VSD en tant que maladie indépendante se développe dans le contexte de l'infériorité congénitale du système nerveux autonome et se caractérise par des troubles fonctionnels, cardiovasculaires et autonomes.

Le TRI peut être utilisé de manière permanente lorsque les symptômes de cette maladie du système nerveux autonome apparaissent constamment et paroxystiques, ainsi que lorsque les symptômes se manifestent de manière paroxystique sous la forme de crises.

Avec un parcours permanent, les patients ressentent maux de tête, vertiges, faiblesse générale, irritabilité, fatigue, frissons, extrémités froides, fluctuations de la pression artérielle, du rythme et de la température cardiaques, de l'indigestion et des bouffées de chaleur.

Les formes paroxystiques du TRI se manifestent sous la forme de crises autonomes (troubles paniques): troubles sympatho-surrénaliens et vaginsulaires du système nerveux autonome.

Les crises sympatho-surrénaliennes surviennent soudainement avec une sensation de vertige, un manque d'air, des douleurs cardiaques, des palpitations, une sensation de froid, des frissons, l'alarme de mort (attaque de panique). Les symptômes de ces troubles autonomes sont la pâleur et la sécheresse de la peau, la tachycardie, une augmentation de la pression artérielle, une respiration accrue. L’attaque dure de quelques minutes à une heure et se termine par un écoulement abondant d’urine légère.

La crise vaginale (parasympathique) commence par une sensation de pâleur, des nausées, une sensation d'oppression thoracique, un essoufflement, des vertiges et une sensation de chaleur. Le péristaltisme est également un signe d’un tel désordre végétatif, une envie de déféquer. Hyperémie objectivement marquée, humidité de la peau, bradycardie, diminution de la pression artérielle.

Les crises mixtes se distinguent par un changement constant des symptômes caractéristiques des crises d'insuline sympatho-surrénalienne et vaginale.

Le diagnostic de cette maladie du système végétatif repose sur des symptômes caractéristiques. Cependant, il est nécessaire d’exclure l’apparition d’une autre maladie, de sorte que ces patients doivent faire l’objet d’un examen clinique et instrumental approfondi.

Le traitement du syndrome de dystonie végétative dépend de la cause de la maladie et doit être complexe - étiologique, pathognétique et symptomatique.

Avec une évolution permanente de la maladie, les procédures et les médicaments qui augmentent le tonus corporel sont indiqués: vitamines des groupes B, C, E, eleutherococcus, ginseng:

Moyens normalisant la fonction du SNA (belloïde, bellaspon, bellamininal):

Petites doses de Stugerone:

Il est conseillé la nomination de valocordin, teinture d’aubépine:

Petites doses de bêta-bloquants (anapriline, obzidan, indéral):

Doses thérapeutiques moyennes de tranquillisants (tazépam, phénazépam, sibazone):

Des procédures physiothérapeutiques doivent être incluses dans la thérapie complexe de cette pathologie végétative: hydrothérapie, thérapie par l'exercice, massage, acupuncture et electrosleep.

En cas de crise végétative, le patient doit être déposé, rassuré, et les médicaments doivent être administrés en fonction de la nature de la crise.

Les tranquillisants et les neuroleptiques inhibent les crises sympatho-surrénaliennes (0,5% de seduxen, 2 ml IM / IV; Pipolfen 2,5% - 2 ml d'IM / phénazépam; Propazine):

a-bloquants (pyrroxan 1% - 2-3 ml sc), β-adénobloquants, médicaments antispasmodiques (papaverine, no-spa, baralgin):

Et aussi ergotamine 0,05% - 1 ml / m.

Des anticholinergiques sont prescrits (atropine 0,1% - 1 ml sc, belladone, amisyl, aprofen) pour le soulagement des crises d’insuline vaginale:

Cocarboxylase, vitamines du groupe B, aloès v / m, teinture de pantocrin, ginseng, éleuthérocoque, histaglobuline 2 ml de s / c, gluconate ou chlorure de calcium en injections:

Pour la prévention des crises, antidépresseurs et benzodiazépines prescrits (alprazolam, clonazépam):

Il est important d’employer rationnellement les patients, d’organiser correctement le travail et le repos, de limiter le stress physique et émotionnel excessif. Parallèlement, le patient doit être initié aux méthodes d’entraînement autogène, de durcissement général, d’exercices psychophysiques et d’auto-massage.

Troubles du système nerveux autonome: pathologies de l'angiotrophonérose

Les pathologies angiotrophonerotiques comprennent la maladie de Raynaud, l'erythromeralgie, l'acroparesthesie.

La maladie de Raynaud se caractérise par des spasmes périodiques des vaisseaux des membres, suivis par des troubles vasomoto-trophiques, principalement au niveau des doigts. La maladie est plus fréquente chez les jeunes femmes. Les attaques sont provoquées par une hypothermie et un effort excessif psycho-émotionnel. Dans le développement de la maladie, trois étapes sont tracées: angiospastique, asphyxie locale et nécrose.

Le stade angiospastique de ce trouble du système nerveux autonome se manifeste par des symptômes de spasmes aux vaisseaux des mains: pâleur des doigts (symptôme des "doigts morts") et des mains, refroidissement, engourdissement, douleur et paresthésies. Après un spasme, la pâleur des doigts est remplacée par la cyanose et cette dernière par l'hyperémie.

Pour le stade d'asphyxie locale de cette pathologie du système végétatif, les signes de stase veineuse sont caractéristiques - cyanose ou marbrure de la peau. Les paresthésies et les douleurs sont plus persistantes et plus intenses qu'au stade précédent. La peau des mains et des doigts devient violet bleuâtre et devient sèche et froide.

Le stade de nécrose est caractérisé par des modifications nécrotiques de la peau des doigts, une nécrose et une mutilation des phalanges terminales.

Si les symptômes d’un tel trouble du système végétatif sont confirmés, le traitement consiste à prescrire des agents adrénolytiques et vasodilatateurs (tropafène, dihydroergotamine, sékatoksine, papavérine, mais shpa), ganglioblokatorov (pentamine, pahikarpin), bains chauds à quatre chambres. En cas d'échec, un traitement chirurgical est indiqué - sympathectomie.

Il est strictement interdit à un patient souffrant de cette perturbation du système végétatif de fumer et de prendre de l'alcool. Le sous-refroidissement et le stress physique devraient être éliminés. Recommandez au patient de se laver les mains à l'eau tiède uniquement et de porter des gants par temps froid.

L'érythroméralité est due à des blessures, des engelures, une surchauffe, des maladies des organes internes. Il est basé sur le trouble de l'innervation vasomotrice des membres, principalement des jambes.

Signes cliniques: hyperémie de la peau des extrémités distales et accès de brûlures, provoqués par la chaleur, touchant le corps d'un drap ou d'une couverture, ainsi qu'hyperthermie, transpiration et gonflement. Les douleurs surviennent la nuit. Au fil du temps, ils augmentent, des troubles trophiques apparaissent.

Le traitement est réalisé avec de l'acide ascorbique et glutamique, des suppléments de calcium, de la vitamine B6, des compresses froides ou des bains.

La prévention consiste à prévenir la surchauffe du corps.

Acroparesthésie - angiotrofonévrose, se manifestant par la chair de poule, des picotements, le froid, une myalgie dans les bras distaux. Accompagné par le blanchiment, cyanose, une légère diminution de la sensibilité à la douleur. Dans les cas graves, l'acrocyanose se développe avec un gonflement des tissus et une sensibilité diminuée.

L'acroparesthésie survient plus souvent la nuit, le jour - avec une position inconfortable des mains. La plupart des femmes en ménopause sont malades. Les facteurs provocants sont la tension musculaire, le travail long et monotone, le levage de poids.

L'acroparesthésie peut être directement provoquée par une compression des artères et des nerfs. Les troubles émotionnels, vasculaires, humoraux et hormonaux constituent un facteur important.

Pour le traitement, les vasodilatateurs sont prescrits (sans shpa, trental, redergam):

Tranquillisants (Elenium, phenazepam):

Navires de gymnastique (immersion alternée des mains dans de l’eau froide et tiède). Avec syndromes tunnel et syndrome du muscle antérieur du scalénus - traitement chirurgical.

Réactions allergiques en tant que symptômes de syndromes végétatifs

Les réactions allergiques peuvent être l’un des symptômes du syndrome de dystonie végétative-vasculaire. Dans leur manifestation, ils sont extrêmement divers et individuels. Les plus courants sont l'œdème de Quincke et l'urticaire.

L'œdème de Quincke se manifeste par l'apparition périodique d'un œdème limité de la peau et du tissu sous-cutané, sans raison apparente; seulement parfois, il peut être associé à une intoxication alimentaire, à une idiosyncrasie ou à la période menstruelle. Le plus souvent, au niveau des lèvres, des paupières, du dos de la main, un gonflement limité de la peau se développe rapidement, moins souvent - un gonflement de la membrane muqueuse de la bouche, du nez, du nasopharynx et des voies respiratoires. À la place de l'œdème, le patient ressent une tension, des démangeaisons, une douleur sourde; la peau est pâle, jaune, dense. En quelques heures, le gonflement augmente, puis commence à diminuer et disparaît sans laisser de trace; dans l’ensemble, il peut durer plusieurs heures ou plusieurs jours. Le danger est un gonflement de la membrane muqueuse du larynx, lorsque la respiration devient difficile et que l'asphyxie peut entraîner la mort, si une trachéostomie n'est pas effectuée à temps.

En violation des fonctions végétatives, accompagnée d'un œdème de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal, se présente une image de gastro-entérite aiguë et, en cas d'œdème de la membrane cérébrale, des symptômes d'irritation apparaissent.

L'urticaire est observée chez les personnes sujettes aux réactions allergiques à certains médicaments (lactosérum) et à certains aliments (œufs, chocolat, fraises, etc.). Les facteurs psycho-émotionnels sont également importants.

La maladie se manifeste par l'éruption de petites cloques sur la peau hyperémique. Les patients ressentent une sensation de brûlure, comme avec une ortie, et de fortes démangeaisons.

Pour le traitement des troubles du système autonome, accompagnés de réactions allergiques, il est d'abord nécessaire de déterminer et d'éliminer l'allergène.

À l'intérieur désigné diphenhydramine, suprastin, bellataminal, dexaméthasone:

En outre, donnez les tranquillisants seduksen, Elenium, tazepam:

La peau dans le domaine des démangeaisons essuyez le menthol ou l'alcool salicylique.

Lorsque l'œdème du larynx lubrifie la gorge avec une solution d'adrénaline, administrer de la prednisone ou de la dexaméthasone. Vous pouvez entrer 30 à 60 mg de prednisolone par voie intramusculaire ou intraveineuse:

Perturbation du système nerveux autonome: syndrome de Ménière

Le syndrome de Ménière est un type d'angionévrose, caractérisé par des troubles vasomoteurs de l'oreille interne, entraînant une augmentation de l'endolymphe et une irritation aiguë de l'appareil vestibulaire. Les causes de ce syndrome neuro-végétatif sont différentes, mais sont souvent causées par l'ostéochondrose cervicale.

Les symptômes d’une telle violation du système autonome sont des attaques de troubles vestibulaires: vertiges, vomissements, bradycardie, ataxie, bruit dans l’oreille, sueur froide, pâleur du visage.

En cas d'attaque du syndrome de Ménière, le patient doit être couché avec la tête surélevée, avec une injection d'atropine ou d'halopéridol:

A l’intérieur, on peut donner des aéron, dibazol, phénobarbital:

Un pansement à la moutarde doit être appliqué sur la colonne cervico-thoracique. Un traitement complet de ces troubles du système nerveux autonome ne doit être prescrit que par un spécialiste.

Syndromes hypothalamiques des troubles du système nerveux autonome

Le syndrome hypothalamique du système végétatif est un complexe symptomatique des troubles végétatifs, endocriniens et trophiques qui surviennent lorsque la région hypothalamo-hypophysaire est affectée.

Hypothalamus - lieu de concentration de formations nucléaires situé au fond du III ventricule, relié par une connexion nerveuse et humorale à la glande pituitaire et aux parties sus-jacentes du système nerveux. Les caractéristiques anatomiques et physiologiques de cette zone déterminent sa vulnérabilité accrue lorsqu'elle est exposée à un certain nombre de facteurs pathogènes externes et internes. Les principales sont les infections, l'intoxication, les lésions cérébrales traumatiques, les psychotraumatismes, les maladies des glandes endocrines, la surchauffe ou l'hypothermie, l'athérosclérose cérébrale. Chez les enfants, les syndromes hypothalamiques se développent en relation avec un traumatisme à la naissance, des infections et une barrière hémato-encéphalique insuffisamment développée.

Les premiers signes du syndrome hypothalamique du système nerveux autonome peuvent être détectés immédiatement ou ultérieurement (plusieurs mois ou années) après l'action d'un facteur nocif. Les patients présentent une grande variété de problèmes: maux de tête, vertiges, bouffées de chaleur, sensation de chute, transpiration accrue, douleurs cardiaques, palpitations, frissons, nausée, vomissements, fluctuations de la température corporelle, obésité, perte de poids, troubles du sommeil, appétit, soif, changements du cycle menstruel, impuissance, démangeaisons, chute des cheveux, hypertrichose, œdème, troubles trophiques. Avec une telle violation des fonctions du système nerveux autonome apparaissent irritabilité, faiblesse, fatigue, peurs, hallucinations, mémoire diminuée.

De nombreux troubles correspondent à ces affections: dysfonctionnements des organes internes végétovasculaires, endocriniens, métaboliques, trophiques.

On distingue les syndromes suivants de lésion de l'hypothalamus: neuroendocrine, neuromusculaire, neurotrophique, thermorégulation altérée, troubles du sommeil et de l'éveil, végétatif-dystonique et asthénopulmonaire.

Le syndrome neuro-endocrinien végétatif-vasculaire se manifeste par l'obésité, la dystrophie adipo-génitale, le dysfonctionnement des glandes sexuelles (ménopause précoce, impuissance), le diabète insipide, le syndrome d'Itsenko-Cushing.

Le syndrome neuro-musculaire se manifeste par une paralysie paroxystique, une fatigue musculaire pathologique et leur émaciation.

Le syndrome neurotrophique se manifeste par des troubles trophiques de la peau (démangeaisons, sécheresse, ulcères, escarres, signes de sclérodermie), des muscles (symptômes de neuromyosite, dermatomyosite), des organes internes (ulcères du tube digestif, saignements) et des os (ostéomalacia, sclérose).

Les dysfonctionnements de la thermorégulation du système végétatif se révèlent être une température subfébrile prolongée ou une hypothermie, une intolérance au froid, des frissons, des extrémités froides, des frissons généraux.

Les violations du sommeil et de l’éveil sont l’insomnie persistante, la somnolence, les formules de sommeil changeantes, la narcolepsie (une attaque de somnolence incontrôlée).

Le syndrome végétatif-dystonique dans ses manifestations cliniques correspond à la clinique de la dystonie végétative-vasculaire.

Le syndrome autonome-hypochondriaque des troubles autonomes se caractérise par une humeur basse, l'anxiété, la fatigue, une diminution des performances et des troubles de la mémoire.

Le diagnostic repose sur la clinique, l’anamnèse, des données complémentaires d’examens biochimiques, instrumentaux et radiologiques.

Avec des symptômes confirmés de troubles végétatifs, le traitement est effectué en tenant compte de l'étiologie de la maladie. Lorsque l'étiologie infectieuse prescrit des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des hormones. Dans les lésions cérébrales traumatiques associées à l’hypertension du liquide céphalorachidien, des médicaments déshydratants sont prescrits.

Présentation de médicaments améliorant le flux sanguin cérébral (cavinton, Stugeron, Nicergoline) et d'agents nootropes (Cerebrolysin, Nootropil, Piracetam):

L'adiurécrine est utilisée avec le diabète insipide.

Avec l'obésité - Fepranon.

Avec épuisement, le plasma sec, le dextran et la polyglucine sont injectés:

La méthandrosténolone est prescrite aux patients présentant une cachexie hypophysaire:

Les personnes atteintes de la forme neuromusculaire effectuent une irradiation profonde aux rayons X de la région hypothalamique.

En cas de somnolence pathologique, appliquez la phénamine, le méridil.

Dans les troubles végétatifs-vasculaires, des médicaments végétotropes sont administrés (éphédrine, phénamine, centédrine dans la vagotonie et réserpine, ergotamine dans la sympathotonie):

Les patients présentant un syndrome végétatif hypochondriaque asthénique à des fins de traitement reçoivent des tranquillisants (Elenium, Relanium):

Toniques (caféine, pantokrine, etc.):

La prévention du syndrome hypothalamique consiste à prévenir les infections, l’intoxication, les lésions cérébrales traumatiques et d’autres maladies entraînant la défaite de la région hypothalamique.

Dysfonctionnement du système nerveux autonome

Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Le système nerveux autonome (ANS) contrôle le travail de tous les organes internes. Il leur envoie des impulsions nerveuses qui assurent le bon fonctionnement de tout l'organisme. ANS assure le transfert d'informations du système nerveux central vers les organes innervés, mais en même temps, il n'obéit pratiquement pas à l'esprit et à la volonté de la personne.

Dysfonctionnement du système nerveux autonome - état dans lequel les impulsions envoyées par le SNA perturbent le fonctionnement des organes internes, provoquant des douleurs et d’autres symptômes. Cependant, l'examen ne révèle aucune maladie ni désordre organique grave susceptible de provoquer de telles sensations.

Les manifestations du dysfonctionnement du SNA sont très diverses et dépendent de l'organe dans lequel la régulation végétative est violée. En cas de dysfonctionnement du SNA, il est possible de créer une image de maladie coronarienne, d'ostéochondrose, de maladie de l'intestin et de la vessie, d'élévation de la température et de hausse de la pression artérielle, etc.

Selon les statistiques, 20% des enfants et 65% des adultes souffrent d'un dysfonctionnement du SNA. Chez les femmes, ces troubles sont 3 fois plus fréquents que chez les hommes, ce qui est associé aux fluctuations hormonales inhérentes au corps féminin.

Structure VNS

Le système nerveux autonome est une partie autonome du système nerveux qui régule le fonctionnement du corps: organes internes, glandes à sécrétion externe et interne, vaisseaux sanguins et lymphatiques.

Selon le principe topographique, ANS est divisé en deux sections - centrale et périphérique.

  1. Le département central du VNS comprend:
  • Les centres segmentaires (supérieurs) situés dans le cortex, la région sous-corticale, le cervelet et le tronc cérébral. Ils analysent les informations et gèrent le travail des autres départements du SNA.
  • Les noyaux végétatifs sont des grappes de cellules nerveuses situées dans le cerveau et la moelle épinière qui régulent le fonctionnement de fonctions et d'organes individuels.
  1. Département périphérique de l'ANS sont:
  • Ganglions végétatifs (ganglions) - grappes de cellules nerveuses, enfermées dans une capsule, situées à l'extérieur du cerveau et de la moelle épinière. Ils facilitent le transfert d'impulsion entre l'organe et les noyaux autonomes.
  • Les fibres nerveuses, les nerfs et les branches qui partent du noyau et du plexus nerveux et passent dans les parois des organes internes. Ils transmettent des informations sur l'état des organes aux noyaux végétatifs et commandent des noyaux aux organes.
  • Les récepteurs végétatifs situés dans les parois des organes internes qui suivent les changements qui s’y produisent. Grâce aux récepteurs, une personne développe des sentiments de soif, de faim, de douleur, etc.

SNA anatomiquement divisé en deux sections:

  1. Système nerveux sympathique. Les noyaux sont situés dans la moelle épinière thoracique et lombaire. Il innerve tous les organes internes sans exception, leurs muscles lisses. Il est activé dans des situations stressantes: accélère le rythme cardiaque, accélère la respiration, augmente la pression artérielle, dilate les vaisseaux sanguins du cœur, réduit les vaisseaux sanguins de la peau et des organes abdominaux, augmente la production d'hormones, active les glandes sudoripares, augmente le métabolisme et la circulation sanguine dans les muscles squelettiques, active les réponses immunitaires et l'activité cérébrale. En même temps, il empêche l'acte d'uriner et de vider les intestins. Ainsi, la division sympathique de l'ANS prépare le corps à l'action - défense ou attaque.
  2. Système nerveux parasympathique. Ses noyaux sont situés dans le cerveau (moyen et oblong), ainsi que dans la moelle épinière sacrée. Ce service ralentit le rythme cardiaque, réduit la pression, resserre la lumière des bronches, réduit la circulation sanguine dans le cœur et les muscles squelettiques. Il améliore la formation d'urine dans les reins et augmente la miction. Il assure la restauration de l'immunité, la reconstitution des réserves d'énergie (formation de glycogène dans le foie), améliore le travail des glandes digestives et accélère la motilité intestinale, assurant ainsi sa vidange. Les médiateurs parasympathiques ont un effet anti-stress. Le travail de la division parasympathique vise principalement à maintenir l'homéostasie (stabilité de l'environnement interne) et à rétablir les fonctions corporelles dans des conditions calmes.

La section sympathique est responsable de la réponse active aux stimuli externes (lutte, action) et la parasympathique pour la restauration de la force, des fonctions et des réserves d'énergie. Normalement, ces deux départements travaillent de manière équilibrée: lorsque les stimuli externes sont stimulés par un département, l’autre se détend. Cependant, des facteurs défavorables (considérés comme les causes du dysfonctionnement du SNA) perturbent l'équilibre autonome. En conséquence, le SNA envoie des signaux incorrects et un ou plusieurs organes en panne.

Causes de dysfonctionnement du système nerveux autonome

  • Caractéristiques personnelles d'une personne - niveau d'anxiété élevé, faible tolérance au stress, tendance à l'hypochondrie, caractère démonstratif ou anxieux / suspect.
  • Le stress. Une situation stressante prolongée ou un stress chronique stimule inutilement le travail de la section sympathique et inhibe le parasympathique.
  • Stress mental et physique. Le surmenage est souvent la cause du développement de la maladie chez les enfants d’âge scolaire et chez les adultes.
  • Troubles hormonaux - maladies des organes du système endocrinien, fluctuations du taux d'hormones liées à l'âge ou périodiques. L'adolescence, la grossesse, la période post-partum, la ménopause sont des périodes d'augmentation de la charge sur le SNA, d'où une augmentation du risque de dysfonctionnement.
  • Immaturité vns. Chez les nourrissons et les jeunes enfants, une section peut dominer l’autre.
  • Les conditions défavorables pendant la grossesse et l'accouchement provoquent souvent des troubles autonomes chez les enfants.
  • Réactions allergiques. L'allergie est un complexe de réactions immunitaires pouvant affecter l'état de tous les organes et systèmes.
  • Les conséquences de maladies graves. Les infections, les processus inflammatoires, les blessures graves et les interventions chirurgicales sont accompagnés de stress et d'intoxication, ce qui perturbe le SNA.
  • Utilisation à long terme de médicaments puissants. Le dysfonctionnement du SNA peut être un effet secondaire de certains médicaments, en particulier lors d'une utilisation à long terme ou d'un auto-traitement.
  • Blessures au cerveau et à la moelle épinière, qui ont endommagé les centres et les noyaux du SNA.
  • Mode de vie sédentaire. Le travail assis, l’hypodynamie, les longues heures devant l’ordinateur et le manque d’activité physique régulière perturbent le travail coordonné de l’Assemblée nationale.
  • Carence en vitamines et en nutriments nécessaires au fonctionnement normal du système nerveux.
  • Les effets de l'alcool et de la nicotine. Ces substances ont un effet toxique sur NA et entraînent la mort des cellules nerveuses.

Types de dysfonctionnement ANS

  • Dysfonctionnement autonome somatoforme. Trouble du SNA, à la suite duquel des symptômes de la maladie et des signes de dysfonctionnement d’un organe se développent, sans aucun changement qui pourrait causer cette affection. Par exemple, les personnes ayant un cœur en bonne santé peuvent souffrir de douleurs dans la région du cœur, de battements de cœur rapides ou de troubles du rythme cardiaque. Pour la même raison, une toux, des démangeaisons, des douleurs à l'estomac et aux intestins, des problèmes de miction, de la diarrhée et de la constipation, etc. peuvent se développer.
  • Le syndrome de la défaite des services sous-corticaux du cerveau. Il se développe après des lésions cérébrales et lorsque les centres corticaux et sous-corticaux du système nerveux autonome sont affectés. Manifesté par de nombreuses violations dans le travail des organes, des troubles métaboliques, une perturbation des glandes sexuelles et des organes reproducteurs, des élévations de température déraisonnables. Cela s'accompagne de déviations du système nerveux central - une violation de l'orientation, des sautes d'humeur, divers troubles mentaux.
  • Dysfonctionnement du SNA dû à une irritation constante des récepteurs autonomes. Cela se produit lorsque les récepteurs situés dans les organes internes attrapent une violation de leur travail. Par exemple, des calculs rénaux, une réaction allergique dans les bronches, des helminthes dans l'intestin. Une irritation constante entraîne des perturbations dans le SNA. Pour éliminer le dysfonctionnement, le traitement de la maladie qui l’a provoquée est nécessaire.

Cet article sera consacré au dysfonctionnement autonome somatoforme, en tant que type de trouble le plus courant. Cette maladie est fréquente chez les personnes de tous âges. Ainsi, les médecins le trouvent chez 75% des enfants qui ont posé leur candidature à des maladies non transmissibles. Le trouble peut se manifester par un ou plusieurs symptômes, qui seront décrits ci-dessous.

Douleur au coeur

Cardialgie psychogène est une douleur dans la région du coeur avec un dysfonctionnement du SNA, qui peut survenir à tout âge. Dans ce cas, l'électrocardiogramme, les résultats de l'échographie cardiaque et d'autres études sont normaux.

Avec la douleur psychogène cardialgia poignardant, donne à l'omoplate, bras gauche, moitié droite de la poitrine. Elle est causée par l’anxiété, le surmenage et peut être associée à un changement de temps. La douleur n'est pas associée à un effort physique. Lors du sondage, des douleurs dans les muscles thoraciques, entre les côtes, sur l'épaule gauche et sur l'avant-bras le long du nerf ont été révélées.

La douleur peut être accompagnée de:

  • Palpitations cardiaques;
  • L'arythmie;
  • Tension artérielle irrégulière;
  • Essoufflement sans exercice;
  • Des sueurs;
  • Les attaques de panique apparaissent la nuit.

Cardialgie psychogène passe après la prise de sédatifs. Mais si vous ne traitez pas le dysfonctionnement du SNA, la douleur thoracique réapparaît avec le stress émotionnel.

Toux psychogène

La toux psychogène est sèche et enrouée, parfois forte et aboie. Il se présente sous la forme de convulsions ou de toux, apparaissant à intervalles réguliers. Chez les enfants, un symptôme de toux psychogène peut être une toux persistante (périodique ou persistante) qui ne peut pas être traitée, en l'absence de modifications des organes respiratoires. Au fil du temps, une toux peut devenir «familière» lorsque la toux dure toute la journée, quelle que soit la situation, et ne disparaît que pendant le sommeil.

La toux psychogène se développe dans des situations inattendues ou désagréables. Pendant ou après le stress, une personne ressent de la sécheresse, chatouille ou chatouille dans la gorge et une sensation d'irritation dans les voies respiratoires (sensation de coller à des chats, se serrer la gorge). Cette sensation est souvent accompagnée d'une sensation de battement de coeur et de tendresse dans la région du coeur, parfois la peur de la mort.

La toux psychogène peut être causée par:

  • Stress émotionnel, et pas seulement dans des situations stressantes, mais aussi avec des peurs pour une raison mineure;
  • Odeurs nettes;
  • Changement de temps;
  • Conversation
  • Exercice.

En règle générale, ces troubles entraînent une respiration plus profonde, ce qui entraîne une hyperventilation lorsque le volume d’air entrant dans les poumons est supérieur au minimum nécessaire pour un fonctionnement normal. Le débordement des voies respiratoires provoque un spasme des muscles lisses des bronches et une quinte de toux.

La toux psychogène peut être accompagnée d'autres symptômes d'insuffisance respiratoire:

  • Essoufflement, sensation d'essoufflement;
  • Laryngisme, se manifestant par un enrouement aigu de la voix, qui se développe et s'arrête soudainement;
  • Incapacité de respirer à fond, sensation de congestion à la poitrine;
  • Respiration superficielle fréquente, alternant avec des respirations profondes ou des retenues de souffle courtes;
  • Augmentation ondulatoire de la fréquence et de la profondeur des mouvements respiratoires avec des pauses entre les vagues.

Premiers soins pour la toux psychogène est une distraction. Vous pouvez proposer au patient de boire des liquides, de se laver les mains au coude avec de l’eau froide, de respirer dans un sac en papier.

Angioneurose

L'angionévrose est une maladie causée par un spasme des petites artères et une entorse des veines de la peau. La maladie se développe chez les personnes de plus de 30 ans. Une des raisons est considérée comme une dysrégulation végétative du tonus du sang et des vaisseaux lymphatiques, apparue du fait de l’excitation de la division sympathique du SNA.

Dans la plupart des cas, la peau du visage est affectée. À cet égard, les changements dans la peau développent:

  • au stade initial - zones de rougeur, varicosités;
  • des papules et des pustules - des nodules et des vésicules denses à contenu purulent se forment;
  • noeuds et excroissances - de grands éléments rouge brunâtre se forment sur le fond de l'œdème de la peau, parfois avec un contenu liquide.

L'état de la peau est quelque peu amélioré en respectant les règles d'hygiène et de stimulation de la circulation sanguine (douche, exercice). Éviter les nouvelles éruptions cutanées peut normaliser les fonctions du SNA.

La démangeaison est l'une des manifestations cutanées de la perturbation du système végétatif. Le prurit est associé à une irritation des récepteurs périphériques de la peau en raison d'un dysfonctionnement autonome. Des démangeaisons peuvent survenir dans certaines zones correspondant aux zones d'innervation de certains nerfs (par exemple, intercostaux) ou ne pas avoir un emplacement spécifique.

Les démangeaisons perturbent l'état émotionnel d'une personne, aggravent son sommeil et réduisent sa capacité de travail. En plus des démangeaisons, les symptômes cutanés des troubles végétatifs peuvent être:

  • Sensation de picotement, de brûlure, "rampe rampe";
  • Frilosité ou sensation de chaleur sur la peau;
  • Sécheresse excessive ou l'humidité de la peau;
  • Marbrure ou cyanose de la peau;
  • Troubles temporaires de la pigmentation de la peau - taches plus sombres ou plus claires;
  • Éruption cutanée, éruption rouge sur le type d'urticaire;
  • Dermatite atopique;
  • La détérioration des ongles;
  • La fragilité et la perte de cheveux;
  • La formation d'ulcères et d'érosion.

Les démangeaisons végétatives surviennent chez des personnes suspectes et anxieuses, sensibles au stress. Il ne dépend pas des réactions allergiques et ne disparaît pas même après l'élimination du contact avec les allergènes. En outre, les changements cutanés ne sont pas associés à des maladies de la peau de nature différente (fongiques, infectieuses, trophiques). Pour soulager la condition des patients prescrits antihistaminiques et sédatifs.

Hoquet

Hoquet - une contraction rythmique forte des muscles du diaphragme avec une fréquence de 5-50 fois par minute. Le hoquet neurogène se développe pendant l'irritation du nerf vague et n'est pas associé au fait de manger, d'avaler de l'air en riant ou en mangeant.

En cas de violation de la régulation autonome du diaphragme, le hoquet se développe plusieurs fois par jour ou par semaine. Les attaques de hoquet durent plus de 10 minutes. Ils peuvent se terminer seuls ou après une stimulation supplémentaire du nerf vague. Pour arrêter l'attaque du hoquet neurogène, recommandez:

  • Boire rapidement un verre d'eau;
  • Manger quelque chose de sec;
  • Prenez une profonde respiration et retenez votre respiration;
  • Appuyez vos genoux sur votre poitrine.

Aerofagia

Aérophagie - ingestion d’air en excès, suivie d’une régurgitation. Habituellement, l’air peut être ingéré pendant les repas, les conversations et l’avalage de la salive. Dans le cas d'une perturbation végétative, il peut apparaître dans une situation stressante avec une violation de la déglutition, lorsque vous essayez de vous débarrasser d'une "boule dans la gorge". Au fil du temps, l’air est avalé par habitude et une personne tout le temps, à l’exception d’une nuit de sommeil, avale et crache de l’air.

  • Souffle d'air fréquent et fort sans odeur de nourriture;
  • Sensation de plénitude et de lourdeur dans la région épigastrique;
  • Des nausées;
  • Difficulté à respirer;
  • Difficulté à avaler;
  • Douleur à la poitrine, contractions extraordinaires du cœur.

Pour atténuer cette affection, il est recommandé de s’allonger sur le côté gauche en appuyant le menton contre la poitrine ou de devenir raidisseur, en redressant la colonne vertébrale et en effectuant un léger massage au niveau de l’estomac.

Pilorospasme

Pilorospasme - spasme des muscles de la partie inférieure de l'estomac à l'endroit de sa transition vers le duodénum. Les spasmes musculaires rendent difficile le vidage de l'estomac et la promotion de l'alimentation dans les intestins. Lorsque vous sentez l'abdomen dans cette zone, vous pouvez trouver un phoque. La principale cause du pylorospasme est considérée comme une violation du système autonome.

Le pilorospasme est plus fréquent chez les nouveau-nés, mais peut se développer à tout âge. Chez les enfants, le pylorospasme se manifeste par de fréquentes régurgitations ou des vomissements provoqués par de fortes secousses, qui surviennent quelque temps après l’alimentation. Les plaintes chez les adultes sont plus diverses:

  • Des nausées;
  • Écorchage;
  • Brûlures d'estomac;
  • Douleur constrictive à l'estomac;
  • Vomissements acides contenus gastriques;
  • La sensation d'étirement excessif de l'estomac et de vomissements près de la «fontaine» en tant que signe de la forme atonique du pylorospasme.

Pour soulager le pylorospasme, des repas fréquents en petites portions sont recommandés. Les aliments doivent être semi-liquides et non épicés. Bon effet avoir une éducation physique régulière et des massages. Pour l'élimination complète des symptômes, il est nécessaire de subir un traitement du système végétatif.

Flatulence

Flatulence psychogène - augmentation de la formation et de l'accumulation de gaz dans l'intestin, non associées à une indigestion ou à la consommation de certains produits. La cause de son apparition est considérée comme un spasme des muscles lisses de l'intestin et une violation de sa motilité. En conséquence, la réabsorption des gaz à travers la paroi intestinale et leur élimination naturelle ralentissent.

Le météorisme psychogène se développe pendant ou après le stress psycho-émotionnel. Ses manifestations:

  • Distension abdominale;
  • Grondement et "transfusion" dans l'estomac;
  • Décharge rapide de gaz;
  • Crampes douloureuses dans diverses parties de l'abdomen;
  • Des nausées;
  • Écorchage;
  • Diminution de l'appétit;
  • Constipation ou diarrhée

Pour éliminer les symptômes, vous pouvez prendre des adsorbants (charbon actif, enterosgel), mais pour en éliminer la cause, il est nécessaire de traiter le dysfonctionnement du système nerveux autonome.

La diarrhée

Diarrhée psychogène (diarrhée) ou "maladie de l'ours" - un trouble de la chaise avec stress psycho-émotionnel. Pour la première fois, la nervosité dans les selles survient en réponse à une situation stressante. Ensuite, l'envie de déféquer survient dans des situations similaires ou dans un état émotionnel similaire, ce qui complique grandement la vie d'une personne. Au fil du temps, cette façon d'exprimer les émotions peut devenir un réflexe pathologique et naître non seulement en réponse à des émotions négatives, mais également à des émotions positives.

La cause du développement de la diarrhée psychogène est:

  • Peur expérimentée;
  • Chagrin;
  • Rejet d'une situation de vie;
  • La peur d'événements futurs;
  • Attentes dérangeantes;
  • Réaction dépressive.

Le développement de la diarrhée a pour base un péristaltisme intestinal accéléré, résultant d'une stimulation accrue de ses parois avec les terminaisons nerveuses du SNA.

En plus de la diarrhée, le dysfonctionnement du SNA peut entraîner le développement d'autres troubles fonctionnels du système digestif:

  • Appétit perturbé;
  • Des nausées;
  • Vomissements;
  • Dyskinésie biliaire;
  • Sensations douloureuses dans diverses parties du système digestif.

Les troubles digestifs psychogènes ne dépendent pas de la quantité et de la qualité des aliments et ne peuvent donc pas être traités par diététique. Les adsorbants et les sédatifs sont utilisés pour éliminer leurs symptômes.

Mictions fréquentes

Miction fréquente psychogène ou syndrome de la vessie irritable - besoin fréquent d'uriner pendant ou après un stress psychologique. En cas de violation de la régulation nerveuse, la pression à l'intérieur de la vessie augmente en réponse aux stimuli les plus insignifiants.

Le trouble se manifeste par une envie fréquente (jusqu'à 15 fois par heure) d’uriner s’il ya une petite quantité d’urine dans la vessie. La quantité quotidienne d'urine n'augmente pas et dépasse rarement 1,5 à 2 litres. Surtout pendant la nuit, la vessie ne gêne pas le patient.

Autres symptômes de la vessie irritée:

  • Vider la vessie en petites portions, parfois quelques gouttes;
  • Sensation de vessie après la miction;
  • Décharge involontaire d'urine - généralement dans un contexte de forte expérience émotionnelle;
  • Augmenter le nombre de mictions nocturnes, si une personne souffre d'insomnie ou si l'anxiété ne s'en va pas, même en rêve.

En règle générale, de tels changements sont réversibles. La sibutine, le silo et les sédatifs sont utilisés pour le soulagement temporaire des symptômes. Cependant, pour la normalisation de la régulation nerveuse de la vessie, il est nécessaire de suivre un traitement complet.

Dysfonctionnement sexuel

Le système de reproduction est partiellement sous l'influence de la NA végétative. Chez elle, les processus d’érection et d’éjaculation sont dirigés chez l’homme, chez la femme, la réduction de l’utérus. Dysfonctionnement autonome de la fonction sexuelle associé à l'affaiblissement de la division parasympathique dû à la tension constante du sympathique. Cette condition est causée par le surmenage, le stress chronique et les émotions négatives.

Les conséquences des troubles autonomes peuvent être:

  • Affaiblissement de l'érection;
  • Éjaculation avec facultés affaiblies;
  • Anorgasmie - l'incapacité d'atteindre l'orgasme.

En tant qu’aide temporaire, des hommes ont recommandé l’utilisation du Viagra. Pour éliminer la cause du trouble, un repos et un rééquilibrage appropriés des divisions sympathique et parasympathique du SNA sont nécessaires.

Diagnostics

Le diagnostic et le traitement du dysfonctionnement du système nerveux autonome ont impliqué un neurologue. En règle générale, les patients reçoivent un rendez-vous avec lui après avoir été examinés par d'autres spécialistes, qui ont découvert que les organes sont en bonne santé ou que des modifications de ceux-ci ne peuvent provoquer ces symptômes.

Lors de la réception, le médecin évalue la nature des plaintes du patient, détermine la réactivité et le ton du SNA, ainsi que le service responsable et celui qui nécessite une stimulation supplémentaire.

Pour les diagnostics sont utilisés:

  • Les tableaux de M. Wein, décrivant tous les symptômes et indicateurs vous permettant de déterminer quelle division du SNA est à l'origine du trouble. Dans le tableau, chaque symptôme est évalué sur une échelle de 5 points et les résultats sont déterminés par la somme des points.
  • Tests pharmacologiques, physiques et physiologiques:
  • Variation pulsométrique utilisant l'indice de tension des systèmes de régulation;
  • Tests de stress;
  • Test de charge;
  • Test respiratoire;
  • Test à l'atropine;
  • Détermination de la sensibilité de la peau à la douleur et aux irritations dues à la chaleur;
  • Mesure de la pression artérielle et de l'ECG, RG avant et après l'effort physique et mental.

Déterminer le principal département de l'ANS peut être sur l'apparence d'une personne. Par exemple, le sympatho-tonique a souvent un physique élancé et tonique, tandis que le vagotonique est sujet à la plénitude et à la répartition inégale du tissu adipeux. Dans le même but, une étude du dermographisme est réalisée - si elle est effectuée sur la peau, la marque laissée par les sympathotoniques devient rouge, tandis que celle des vagotoniques devient pâle.

Sur la base des résultats de l'examen, un traitement sera prescrit.

Traitement de dysfonctionnement ANS

Le traitement du dysfonctionnement du système nerveux autonome est un processus complexe et long. Le traitement est effectué en tenant compte des symptômes, des causes, de la gravité de la maladie, de la partie dominante du SNA et d'autres facteurs.

Le traitement doit inclure:

  • Normalisation du régime de jour;
  • Dosage du stress mental et physique;
  • Prévention de l'inactivité physique - gymnastique quotidienne, marcher pendant 2 à 3 heures et faire du sport;
  • Limitez le temps passé près de la télévision et de l'ordinateur;
  • Thés sédatifs et frais - menthe, mélisse, mère, aubépine, valériane, camomille. Les herbes alternent toutes les 3-4 semaines pendant 10-12 mois;
  • Bonne nutrition avec suffisamment de minéraux et de vitamines (surtout B et C);
  • Rédaction du menu avec la division dominante du SNA. Les personnes ayant une activité accrue du département sympathique devraient limiter le thé, le café, le chocolat, les plats épicés et les viandes fumées. Avec une fonction accrue de la division parasympathique, les aliments marinés, le thé, le chocolat et la bouillie de sarrasin sont recommandés.

Traitement de la toxicomanie

  • Préparations sédatives à base de plantes - Nabrassit, Fito-Novosed, Nervoflux.
  • Les tranquillisants sont prescrits pendant 1 mois, si les sédatifs à base de plantes ne sont pas efficaces:
  • Avec un effet sédatif pour réduire l'excitabilité et la pilosité avec la prédominance du système nerveux sympathique, le diazépam 3 mg 2 r / jour;
  • Les tranquillisants de jour sont prescrits pour soulager la tension émotionnelle, l'apathie et l'activité réduite du médazépam 5 mg 2 p / jour.
  • Les neuroleptiques sont prescrits pour augmenter l'anxiété et exprimer l'anxiété émotionnelle et motrice pendant 3 à 4 semaines. Alimenazine 5 mg à 3 p / jour, thioridazine 10 mg 3 p / jour.
  • Drogues nootropes avec une attention, une mémoire et une intelligence réduites. La durée de la réception est de deux à trois mois. Le traitement est effectué des cours 2-3 fois par an. Afin d'améliorer la circulation sanguine et la nutrition du système nerveux, le fonctionnement des cellules nerveuses et d'éliminer l'excitation excessive, l'un des médicaments suivants est prescrit:
  • Acide gamma-aminobutyrique, Aminalon 3 p / jour;
  • Glitsised 1-2 onglet. 2-3 p / jour;
  • Piracetam 1-2 onglet. 2-3 p / jour;
  • Pyritinol 1 onglet 2 p / jour.
  • Les psychostimulants destinés à augmenter l'activité du SNA sont prescrits aux personnes ayant une prédominance du département parasympathique. Les médicaments prescrits aux cours 3-4 semaines, puis faire une pause de 2-3 semaines.
  • Extrait d'Eleutherococcus;
  • Teinture de racine de ginseng;
  • Teinture radioli rose.
  • Les vitamines et les oligo-éléments améliorent l'état du SNA, le rendent moins sensible aux influences extérieures et contribuent au travail équilibré de tous les départements.
  • Complexes multivitaminiques;
  • Coenzyme Q10;
  • Elkar L-carnitine;
  • Bétacarotène.

Physiothérapie

Procédures visant à améliorer le travail de l'ANS et à rétablir l'équilibre de ses services.

  • Electrothérapie - traitement par champ électrique et petits courants:
  • Galvanisation, collier galvanique sur Shcherbak;
  • Thérapie par ultrasons;
  • Courants modulés sinusoïdaux;
  • Induction;
  • Electrosleep.
  • Paraffine et ozokérite sur le cou et la région occipitale. Les interventions thermiques augmentent l'activité de la division parasympathique de l'ANS.
  • Massage - général, cervical et lombaire, mains et muscles du mollet. Le massage améliore la circulation sanguine, soulage les spasmes des vaisseaux sanguins de la peau, soulage les tensions émotionnelles et améliore l'innervation des organes.
  • L'acupuncture L'acupuncture est une méthode inoffensive qui complète bien les autres mesures thérapeutiques. Il montre les meilleurs résultats dans le traitement des troubles respiratoires et autonomes de la peau, ainsi que des troubles de la miction.
  • Balnéothérapie Les eaux minérales et les traitements à base d’eau ont un effet curatif sur le système nerveux - douche circulaire, douche à contraste, radon, perle, sulfure, bain thérapeutique de pin, sauna.
  • Les procédures de trempe - frotter, asperger avec de l'eau froide sont montrées lorsque la division parasympathique prévaut.
  • Cures thermales - les bains d’air et les bains de mer sont prescrits à tous les patients atteints de troubles autonomes.

Psychothérapie pour le dysfonctionnement ANS

La psychothérapie peut réduire considérablement la durée du traitement et le nombre de médicaments prescrits. En cas de dysfonctionnement du SNA chez les enfants, il contribue à améliorer l'état général et à préserver la santé mentale à l'avenir. Chez l'adulte, la psychothérapie peut éliminer les causes du trouble et réduire la dépendance du SNA au stress.

  • Psychothérapie familiale. Ce type de psychothérapie est nécessairement utilisé dans le traitement des enfants et des adolescents, car des problèmes similaires se rencontrent chez l’un des parents (plus souvent chez la mère) et sont transmis à l’enfant. Le psychothérapeute parle de la nature de la maladie et conseille de changer la situation familiale afin d’éliminer le facteur traumatique.
  • L'hypnothérapie. L'impact dans un état de sommeil hypnotique élimine les problèmes psychologiques et émotionnels profonds qui perturbent l'équilibre du SNA.
  • BOS-thérapie. Cette technique augmente le contrôle de la conscience sur les fonctions des organes et normalise leur régulation neurohumorale. L'acquisition d'habiletés d'autorégulation et de relaxation consciente contribue à améliorer la maîtrise de soi dans des situations stressantes et à éviter l'apparition de symptômes du dysfonctionnement du système nerveux autonome.
  • Autotraining et détente. Cette méthode revêt une grande importance chez les adolescents et les adultes. Les méthodes de relaxation et d'auto-hypnose doivent être appliquées quotidiennement pendant toute la durée du traitement. La maîtrise des techniques de relaxation a lieu dans des cours individuels ou en groupe avec un psychothérapeute.

Prévention

La prévention du dysfonctionnement du SNA comprend:

  • Sommeil complet;
  • Alternance rationnelle du travail et du repos;
  • Augmenter la résistance au stress;
  • Exercice régulier et air frais;
  • Une alimentation équilibrée comprenant une quantité suffisante de protéines, de fruits et de glucides complexes. Le miel et les eaux minérales sont également recommandés.

Les mesures préventives vous permettent d’éviter le développement d’un dysfonctionnement autonome et sa réapparition après le traitement.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie