Les troubles de la mémoire sont parmi les troubles les plus courants qui nuisent considérablement à la qualité de la vie. Il en existe principalement deux types: les violations quantitatives, qui se manifestent par la perte, l’affaiblissement ou le renforcement des traces de la mémoire, et les violations qualitatives (paramnésie), qui se manifestent par l’apparition de faux souvenirs, qui mêlent réalité, passé, présent et imaginaire.

Ce symptôme se manifeste sous la forme des maladies suivantes:

  1. L'amnésie, qui peut prendre diverses formes, mais se caractérise généralement par une perte de mémoire à divers intervalles, une perte d'informations ou de compétences diverses.
  2. Hypomnésie - se caractérise principalement par un affaiblissement de la capacité de reproduction et de mémorisation de diverses données de référence - noms, nombres, termes et noms, c.-à-d. les fonctions de la mémoire sont affectées de manière inégale.
  3. L'hypermnésie est au contraire une aggravation pathologique de la mémoire. Se produit souvent dans les états maniaques et les premiers stades de l'intoxication à l'alcool et aux drogues.
  4. La paramnésie est une violation qualitative, il est assez difficile de les classer, car les symptômes sont assez complexes. Avec ces maladies, la première fois vue, testée ou racontée est perçue par une personne comme quelque chose de familier qui lui est déjà arrivé. L'illusion de reconnaissance s'applique également à ces violations.

Raisons

Les raisons de la détérioration de la mémoire sont en réalité extrêmement nombreuses. Il s'agit d'un syndrome asthénique - état d'anxiété et de dépression, alcoolisme, démence, maladies chroniques, intoxication, carences en micronutriments, blessures à la tête et changements liés à l'âge. Nous examinons ci-dessous les raisons pour lesquelles de tels troubles peuvent survenir dans différents groupes d'âge de patients.

Chez les enfants

Les principales causes de violations chez les enfants sont l’arriération mentale congénitale et les états acquis exprimés en hypomnésie - détérioration du processus de mémorisation et de reproduction des informations, ou amnésie - perte d’épisodes individuels de mémoire.

L'amnésie chez les enfants peut être une conséquence d'un traumatisme, d'une maladie mentale, du coma ou d'un empoisonnement, par exemple, de l'alcool. Cependant, les troubles de mémoire partiels chez les enfants sont le plus souvent dus à l'effet complexe de plusieurs facteurs, tels qu'un climat psychologique défavorable dans l'équipe des enfants ou dans la famille, des problèmes d'asthénie (y compris des infections virales respiratoires aiguës fréquentes) et une hypovitaminose.

Chez les adultes

Les raisons pour lesquelles des troubles de la mémoire peuvent survenir chez les adultes, peut-être le plus. Ceci et l'impact de situations stressantes sur le lieu de travail et à la maison et la présence de diverses maladies du système nerveux, telles que la maladie de Parkinson ou l'encéphalite. Bien sûr, l’alcoolisme et la toxicomanie conduisent à de telles violations, à la maladie mentale - dépression, schizophrénie, névrose.

Les maladies somatiques au cours desquelles les vaisseaux cérébraux sont endommagés et, par conséquent, les troubles de la circulation cérébrale sont un facteur important qui peut grandement affecter la capacité de mémorisation.

Ce sont le diabète, l'hypertension, l'athérosclérose, la pathologie de la glande thyroïde.

Personnes âgées

Chez les personnes âgées, presque toutes les altérations de la mémoire sont également associées à une détérioration de la circulation cérébrale due à des modifications des vaisseaux liées à l'âge. Avec l'âge et dans les cellules nerveuses, le processus métabolique normal change. La maladie d'Alzheimer est une autre cause de troubles de la mémoire chez les personnes âgées.

En règle générale, avec le processus de vieillissement naturel, la perte de mémoire se produit plutôt lentement. Premièrement, il devient plus difficile de se souvenir des événements qui viennent de se produire. Les patients au cours de cette période peuvent éprouver de la peur, de la dépression, du doute de soi.

Quoi qu’il en soit, 50 à 75% des personnes âgées se plaignent de troubles de la mémoire. Toutefois, comme on l’a déjà noté, dans la plupart des cas, ce processus se déroule lentement et n’entraîne pas de problèmes graves ni une dégradation importante de la qualité de la vie. Cependant, le processus peut également prendre des formes graves lorsque la mémoire commence à se détériorer rapidement. Si, dans ce cas, ne pas recourir au traitement, le patient développe généralement une démence sénile.

Apprenez quoi faire si vous soupçonnez la maladie d’Alzheimer. Signes et facteurs alarmants de la maladie.

Une mauvaise mémoire peut être une ischémie cérébrale. Lire à ce sujet ici.

Diagnostics

Pour déterminer si une personne a des problèmes, diverses méthodes de diagnostic ont été développées. Bien qu'il soit nécessaire de comprendre que toutes les méthodes sont moyennées, les caractéristiques de chacun étant très différentes, et qu'une telle mémoire «normale» est plutôt difficile à déterminer. Cependant, voici quelques techniques pour vérifier l’état de la mémoire.

Diagnostic de la mémoire visuelle et auditive

Pour le diagnostic à l'aide de cartes, décrivant divers éléments. Un total de 60 cartes sera nécessaire, qui sera utilisé dans deux séries - 30 dans chacune.

Chaque carte de la pile est constamment montrée au patient à intervalles de 2 secondes. Après avoir montré les 30 cartes, il est nécessaire de faire une pause de 10 secondes, après quoi le patient répète les images dont il a pu se souvenir. De plus, ces derniers sont autorisés à appeler de manière chaotique, c'est-à-dire que la séquence n'est pas importante. Après vérification, le résultat est déterminé par le pourcentage de réponses correctes.

Dans les mêmes conditions, une deuxième pile de 30 cartes est montrée au patient. Si les résultats varient considérablement, cela indiquera une concentration insatisfaisante et une fonction ménagère instable. Si, au cours du test, un adulte nomme correctement 18 à 20 images, il est considéré comme absolument en bonne santé.

La mémoire auditive du patient est vérifiée de la même manière, seules les images des cartes ne lui sont pas montrées mais sont prononcées à haute voix. Une série répétée de mots est prononcée un autre jour. Un résultat à 100% est l'indication correcte de 20 à 22 mots.

Méthode de mémorisation

Une douzaine de mots disyllabiques sont lus à propos du sujet, le lien sémantique entre eux ne pouvant être établi. Le médecin répète cette séquence deux à quatre fois, après quoi le sujet lui-même nomme les mots dont il se souvient. On demande au patient de répéter les mêmes mots dans la demi-heure. Les réponses correctes et incompatibles sont enregistrées, après quoi il est conclu que le niveau d'attention du patient.

Il existe également une méthode de mémorisation de mots artificiels (par exemple, roland, corégone, etc.) sans signification. Le patient est crédité de 10 combinaisons sonores simples, après quoi le sujet répète les mots qu'il a pu retenir. Un patient en bonne santé sera capable de reproduire tous les mots sans exception après 5 à 7 répétitions effectuées par un médecin.

Prévention

La meilleure prévention pour réduire la capacité de mémorisation est un mode de vie sain. Il est également nécessaire de traiter les maladies somatiques telles que le diabète, l'hypertension, etc., de manière opportune et en stricte conformité avec les recommandations médicales. Il est important pour la prévention et le respect du mode de travail et de repos normal, une durée de sommeil suffisante - au moins 7 heures.

Pas besoin de s'emballer avec toutes sortes de régimes. Il est nécessaire de comprendre qu'environ 20% de l'énergie que le corps reçoit de la nourriture sert uniquement à répondre aux besoins du cerveau. Par conséquent, le régime alimentaire doit être choisi équilibré.

La priorité devrait être donnée aux produits à base de céréales à grains entiers, de légumes, de poisson gras, etc.

Il faut également rappeler que l'équilibre hydrique du corps a également un effet très négatif sur le système nerveux et, par conséquent, sur le risque de troubles de la mémoire. Il est impossible d'autoriser la déshydratation, il faut pour cela utiliser 2 litres de liquide par jour.

Plus important encore, rappelez-vous que la communication positive normale avec les amis et les parents, l'activité de travail, même minime, la préservation de l'activité sociale est la clé du maintien du cerveau dans un état de santé sain, jusqu'à la vieillesse.

L'histoire du médecin concernant le problème dans la vidéo suivante:

Comment économiser sur les suppléments et les vitamines: probiotiques, vitamines destinées aux maladies neurologiques, etc., et nous commandons sur iHerb (link 5 $ discount). Livraison à Moscou seulement 1-2 semaines. Plusieurs fois beaucoup moins cher que d'aller dans un magasin russe, et en principe, certains produits ne se trouvent pas en Russie.

Bonjour freud

Altération de la mémoire

27/01/2015

Types de troubles de la mémoire. Les troubles de la mémoire peuvent être divisés en deux groupes: quantitatif et qualitatif.

Types de troubles de la mémoire

Les troubles de la mémoire peuvent être divisés en deux groupes: quantitatif et qualitatif.

I. La perte de mémoire quantitative comprend l'hypermnésie, l'hypomnésie et l'amnésie.

L'hypomnésie est un affaiblissement général de la mémoire, qui se manifeste par les difficultés de mémorisation des dates, des nouveaux noms, des événements actuels. L'hypomnésie est souvent accompagnée d'une anekforia, lorsque le patient ne parvient pas à se souvenir de faits connus (le nom d'objets familiers, le nom de parents, etc.), la réponse est «tourne dans la langue». Le patient est généralement conscient de l’affaiblissement de la mémoire et essaie de le compenser à l’aide de mnémotechnique, de nœuds de mémoire, de notes de rappel, d’essayer de mettre les choses au même endroit, etc. Les principales causes d'hypomnésie sont les maladies cérébrales organiques (en particulier vasculaires), l'intoxication par des maladies infectieuses et somatiques, le syndrome asthénique et la dépression.

Hypermnésie (le terme de James McGow) - une aggravation pathologique de la mémoire, se manifestant par une abondance excessive de souvenirs qui émergent avec une facilité extraordinaire et couvrent à la fois les événements en général et leurs moindres détails. Un exemple d’hypermnésie est la mémoire unique de Salomon Veniaminovich Shereshevsky, décrite par le neuropsychologue R.А. Luria dans Le Petit Livre de la Grande Mémoire, ainsi que le cas de Jill Price. Dans son récit «Funes, un miracle de la mémoire», l'écrivain argentin Borjis a tenté de transmettre les sentiments ressentis par les personnes souffrant d'hypermnésie:

- amnésie de fixation - perte de mémoire pour l'actualité.

amnésie de fixation - satellite de démence

- L’amnésie progressive est un type d’amnésie dans laquelle, selon la loi de T. Ribot, la destruction de la mémoire commence par les souvenirs récents et se termine par des événements de plus en plus lointains dans le passé. Alors I.V. Zhuravlev cite à titre d'exemple le cas d'un «changement de passé» lorsqu'un homme âgé commence à penser qu'il vit dans les années 1960, alors qu'il était jeune et que sa fille, vivant sous le même toit, était sa femme.

2 amnésie localisée (limitée) - type d'amnésie avec une certaine période de temps pour laquelle la mémoire est perdue.

- amnésie antérograde - perte de mémoire pour les événements survenus après un traumatisme. Par exemple, une personne peut ne pas se souvenir des premiers jours où elle est sortie du coma.

- amnésie rétrograde - perte de mémoire suite à des événements survenus avant l'incident traumatique.

- kongradnaya amnesia - perte de mémoire sur les événements survenus pendant la période de conscience altérée (coma, oniroïde, delirium tremens, état de conscience au crépuscule)

- amnésie retardée (retardée) - une période ou des événements ne se mémorisent pas immédiatement, mais peu de temps après la situation douloureuse. Pendant cette période, le patient peut parler aux autres de ses expériences douloureuses. Peu de temps après, il les oublie complètement.

- palimpseste - perte d'événements hôteliers et de détails de leur comportement pendant la période d'intoxication à l'alcool. Le déroulement général de l'événement est stocké en mémoire.

3 amnésie dissociative - un type d'amnésie basée sur des mécanismes de répression.

- amnésie sélective - perte de mémoire sélective, au cours de laquelle la victime oublie des événements individuels survenus dans une période de temps limitée. Par exemple, une femme qui a perdu un enfant peut ne pas se souvenir de son enfant et d'événements connexes, mais se souvenir d'événements neutres et parallèles.

- amnésie totale - type d'amnésie dans laquelle toutes les informations relatives à l'identité du patient (nom, âge, lieu de résidence, informations sur les parents et les amis, etc.) sont perdues.

Ii. Les violations qualitatives (paramnésie) comprennent:

- pseudo-réminiscence - violation de la chronologie dans la mémoire, dans laquelle certains événements survenus dans le passé sont transférés au présent;

- Confabulation - une déception de la mémoire, dans laquelle les défaillances de la mémoire sont remplacées par des événements fictifs et non récurrents.

- cryptomnezia est un trouble de la mémoire dans lequel les sources des mémoires sont échangées. Par exemple, vu dans un rêve, présenté dans un fantasme, lu dans un livre, dans un journal ou sur Internet, vu dans un film, entendu par quelqu'un, on se souvient de ce qui est réellement arrivé à un patient, de ce qu'il a vécu ou vécu à ce moment-là et inversement. Dans ce cas, la véritable source d'information est souvent oubliée. Par exemple, un patient qui a entendu dire que quelqu'un était malade et qui est décédé bientôt de cette maladie, se souvient quelque temps plus tard que c'était lui (ou lui aussi) qui présentait des signes de la maladie correspondante et qu'il devait mourir, mais heureux. cette chance n'est pas encore arrivée.

- contamination - une fausse reproduction d'informations, caractérisée par l'union dans l'image ou le concept de parties appartenant à des objets différents.

Longs métrages dans lesquels des personnages souffrent de diverses formes de troubles de la mémoire:

50 premiers baisers / 50 premières dates (romance, 2004)
Se souvenir des belles choses (drama, mélodrame, 2001)
Journal de la mémoire / Le cahier (fiction, roman, 2004)

12. Les altérations de la mémoire, leurs principaux types. Les troubles dans lesquels il y a des troubles de la mémoire.

La mémoire est un processus d’accumulation d’informations qui préserve et reproduit en temps voulu l’expérience accumulée.

Les mécanismes de la mémoire n'ont pas encore été suffisamment étudiés, mais de nombreux faits ont été accumulés, indiquant l'existence d'une mémoire à court terme basée sur la formation rapide de connexions temporaires; et mémoire à long terme représentant des liens forts

Les troubles de la mémoire peuvent être divisés en troubles quantitatifs (dismnesia) et qualitatifs (paramnésie), qui forment une combinaison particulière. faire le syndrome de korsakovsky amnésique.

La dysmnésie comprend l’hypermnésie, l’hypomnésie et diverses variantes d’amnésie.

Hypermnésie - mise à jour involontaire et quelque peu désordonnée de l'expérience passée. L'afflux de souvenirs d'événements aléatoires et sans importance n'améliore pas la productivité de la pensée, mais distrait simplement le patient, l'empêchant d'assimiler de nouvelles informations.

Hypomnésie - affaiblissement général de la mémoire. Dans ce cas, en règle générale, tous ses composants souffrent. Le patient se souvient à peine de nouveaux noms, de nouvelles dates, oublie les détails des événements survenus et ne peut pas reproduire les informations stockées dans la mémoire sans un rappel spécial. La cause la plus fréquente d'hypomnésie est un large éventail de maladies cérébrales organiques (en particulier vasculaires), principalement l'athérosclérose. Cependant, l’hypomnésie est également causée par des troubles mentaux fonctionnels transitoires, tels que la fatigue (syndrome asthénique).

Le terme amnésie regroupe un certain nombre de troubles caractérisés par la perte (perte) de zones de mémoire. Avec des dommages organiques au cerveau, il s’agit le plus souvent de la perte de certains intervalles de temps.

Amnésie rétrograde - perte de souvenirs d'événements survenus avant le début de la maladie (le plus souvent une catastrophe cérébrale aiguë avec la conscience éteinte). Dans la plupart des cas, une courte période de temps précédant immédiatement la blessure ou la perte de conscience tombe hors de mémoire.

Amnésie hystérique contrairement aux maladies organiques est complètement réversible. Les souvenirs perdus au cours de l'hystérie peuvent facilement être restaurés dans un état d'hypnose ou de désinhibition médicamenteuse.

Amnésie Conrad - C'est l'amnésie de la période d'arrêt avec la connaissance. Cela s'explique moins par le désordre de la fonction de la mémoire que par l'incapacité de percevoir une quelconque information, par exemple lors d'un coma ou d'une stupeur.

Amnésie antérograde - perte d'événements liés à la mémoire survenue après l'achèvement des manifestations les plus aiguës de la maladie (après la restauration de la conscience). Dans ce cas, le patient donne l'impression d'une personne qui est tout à fait accessible au contact, répond aux questions posées, mais plus tard, même fragmentaire ne peut pas reproduire l'image de ce qui s'est passé la veille. La cause de l'amnésie antérograde est un trouble de la conscience (stupéfaction au crépuscule, état de conscience particulier). Dans le syndrome de Korsakoff, une amnésie antérograde apparaît à la suite d'une

perte permanente de la capacité à réparer les événements de la mémoire (amnésie par fixation).

Amnésie fixative - une diminution brusque ou une perte totale de la capacité de conserver de nouvelles informations en mémoire pendant une longue période. Les personnes souffrant d'amnésie fixative ne peuvent se souvenir de rien de ce qu'elles viennent d'entendre, de voir et de lire, mais elles se souviennent très bien des événements survenus avant le début de la maladie, elles ne perdent pas leurs compétences professionnelles. L'amnésie fixative peut être une version extrêmement grossière de l'hypomnésie aux derniers stades de l'évolution des lésions vasculaires chroniques du cerveau (démence athéroscléreuse). C'est également une composante essentielle du syndrome de Korsakov. Dans ce cas, il survient de manière aiguë à la suite de catastrophes cérébrales soudaines (intoxications, blessures, asphyxie, accident vasculaire cérébral, etc.).

Amnésie progressive - perte constante de toutes les couches profondes de la mémoire suite à une maladie organique progressive. La séquence avec laquelle les réserves de mémoire sont détruites au cours des processus progressifs est décrite.

Selon la loi de Ribot, la capacité de mémorisation (hypomnésie) décroît d’abord, puis les événements récents sont oubliées, et plus tard, la reproduction des événements survenus sera perturbée. Cela conduit à la perte de connaissances organisées (scientifiques, abstraites). Enfin, les impressions émotionnelles et les compétences automatisées pratiques sont perdues. Avec la destruction des couches superficielles de la mémoire chez les patients, on assiste souvent à une renaissance des souvenirs d’enfance et de jeunesse. L'amnésie progressive est une manifestation d'un large éventail de maladies organiques progressives chroniques: l'athérosclérose des vaisseaux de la tête sans insuline

cerveau, maladie d'Alzheimer, maladie de Pick, démence sénile.

Paramnesia - il s’agit d’une distorsion ou d’une distorsion du contenu des mémoires. Des exemples de paramnésies sont les pseudoremminiscences, les confabulations, la cryptomnésie, les échomesis.

Pseudoremina appeler le remplacement de la mémoire perdue par des événements survenus dans la réalité, mais à un autre moment. Les pseudoréminiscences reflètent un autre schéma de destruction de la mémoire: il dure plus longtemps que le contenu de l'expérience («mémoire de contenu») que la relation temporaire d'événements («mémoire du temps»).

Confabulations - il s’agit du remplacement des défaillances de la mémoire par des événements fictifs et inattendus. L’émergence de la confusion peut indiquer une violation de la critique et de la compréhension de la situation, dans la mesure où les patients ne se souviennent pas de ce qui s’est passé dans la réalité, mais ne comprennent pas non plus que les événements décrits par eux ne pourraient pas se produire.

Cryptomnésie - il s’agit d’une distorsion de la mémoire, qui se traduit par le fait que, en tant que souvenirs, les patients s’approprient les informations reçues d’autres personnes, de livres, d’événements survenus dans un rêve. Rarement observé aliénation de leurs propres souvenirs, lorsque le patient estime qu'il n'a pas personnellement participé aux événements stockés dans sa mémoire. Ainsi, la cryptomnésie n'est pas la perte de l'information elle-même, mais l'impossibilité de déterminer avec précision sa source. La cryptomnésie peut être une manifestation de la psychose organique et des syndromes délirants (paraphrénique et paranoïaque).

Echomnésie (Paramnésie réductrice de Peak) s'exprime dans le sentiment que quelque chose comme cela s'est déjà produit dans le passé. Ce sentiment ne s'accompagne pas d'une peur paroxystique et du phénomène de «l'illumination», comme déjà vu. Il n'y a pas d'identité complète du présent et du passé, mais seulement un sentiment de similitude. Parfois, il y a une certitude que l'événement ne se produise pas la deuxième fois, mais la troisième (quatrième) fois. Ce symptôme est une manifestation de diverses maladies organiques du cerveau avec une lésion prédominante de la région pariétotemporale.

Troubles de la mémoire - types, causes et méthodes de traitement

Les troubles de la mémoire sont l’un des troubles neuropsychiatriques les plus complexes qui rendent la vie difficile. Chez les personnes âgées, les oublis de mémoire qui en résultent sont un processus naturel de vieillissement. Certains troubles peuvent être corrigés, d'autres sont le symptôme d'une maladie concomitante plus grave.

Troubles de la mémoire en psychologie

Les troubles de la mémoire mentale sont un groupe de troubles qualitatifs et quantitatifs dans lesquels une personne cesse de mémoriser, de reconnaître et de reproduire des informations ou présente une diminution notable de ces fonctions. Afin de comprendre comment certaines violations affectent la mémorisation d'informations par une personne, il est important de comprendre ce qu'est la mémoire. Ainsi, la mémoire est la fonction mentale la plus élevée qui comprend un ensemble de capacités cognitives: la mémorisation, le stockage, la reproduction.

Les altérations de la mémoire les plus courantes sont:

  • hypomnésie - diminution ou affaiblissement;
  • Paramnésie - erreurs de mémoire;
  • amnésie - perte d'événements (avant ou après).

Causes des troubles de la mémoire

Pourquoi y a-t-il des troubles de la mémoire? Cela s'explique par de nombreuses raisons, à la fois psychologiques et pathologiques, et par un effet traumatique sur une personne. Troubles de la mémoire - raisons psychologiques:

  • surmenage psycho-émotionnel;
  • la dépression;
  • surmenage à la suite d'un travail mental ou physique pénible;
  • un psychotraumatisme qui avait provoqué une réaction défensive - la répression;

Troubles de la mémoire - causes de la nature organique:

  • syndrome asthénique;
  • effets toxiques prolongés sur le cerveau de l'alcool, des substances narcotiques;
  • écologie défavorable;
  • divers troubles circulatoires (accident vasculaire cérébral, athérosclérose, hypertension);
  • oncologie cérébrale;
  • infections virales;
  • La maladie d'Alzheimer;
  • maladies mentales congénitales et mutations génétiques.
  • lésion cérébrale traumatique;
  • travail lourd avec forceps sur la tête de l'enfant.

Types de troubles de la mémoire

Beaucoup de gens connaissent bien le concept d'amnésie, car le mot lui-même apparaît très souvent dans différents films ou émissions de télévision, où l'un des personnages perd la mémoire ou prétend ne rien se rappeler. Pourtant, l'amnésie n'est qu'un type de trouble de la mémoire. Tous les types de troubles de la mémoire peuvent être divisés en deux grands groupes:

  1. Quantitative - hypermnésie, amnésie, hypomnésie.
  2. Qualitative - confabulation, contamination, cryptomnésie, pseudo-réminiscence.

Trouble de la mémoire cognitive

La mémoire fait référence aux fonctions cognitives du cerveau humain. Toute violation des troubles de la mémoire sera cognitive et imprimera tous les processus de la pensée humaine. Les troubles de la mémoire cognitive peuvent être divisés en 3 types:

  • poumons - sujet à correction médicale;
  • moyen - surviennent plus tôt que les personnes âgées, mais pas critique, souvent associé à d'autres maladies;
  • grave - ces troubles sont associés à des lésions cérébrales générales, par exemple à la suite d'une démence progressive.

Troubles de la mémoire quantitatifs

La mémoire altérée - la dysmnésie (désordres quantitatifs) par les psychiatres se divise en plusieurs types. Le groupe le plus nombreux est constitué de divers types d'amnésie, dans lesquels il y a une perte de mémoire pendant une certaine période. Types d'amnésie:

  • rétrograde - survient lors des événements traumatisants antérieurs douloureux (par exemple, la période précédant le début d'une crise d'épilepsie);
  • antérograde (temporale) - l'occurrence d'événements se produit après la survenue de la situation traumatique; le patient ne se souvient plus de la période pendant laquelle il est allé à l'hôpital;
  • fixation - une violation de la mémoire, dans laquelle les impressions actuelles ne sont pas mémorisées, une personne à ce moment-là peut être complètement désorientée dans l'espace et après quelques secondes, toutes les actions du moment actuel sont oubliées par le patient;
  • kongradnaya - perte de mémoire de l'état pendant le délire, oniroïde, amnésie dans ce cas peut être totale ou fragmentaire;
  • épisodique - cela arrive chez les personnes en bonne santé souffrant de fatigue, par exemple, les conducteurs qui sont sur la route depuis longtemps, ils peuvent se souvenir du début et de la fin du voyage lorsqu'ils se souviennent, en oubliant ce qui s'est passé entre les deux;
  • enfants - impossibilité de se souvenir d'événements survenus avant l'âge de 3 à 4 ans (normal);
  • intoxication - avec intoxication à l'alcool et à la drogue;
  • hystérique (cathimique) - désactivation de la mémoire des événements psycho-traumatiques;
  • affectif - perte d'événements survenant pendant l'affect.

Les troubles suivants sont également appelés troubles de la mémoire quantitatifs:

  • Hypomnésie («mémoire passée») - le patient ne se souvient que d’événements importants; chez les personnes en bonne santé, cela peut se traduire par une faiblesse de la mémoire en ce qui concerne les dates, les noms, les termes;
  • hypermnésie - capacité accrue de se souvenir d’événements passés qui ne sont actuellement pas pertinents.

Altération de la mémoire courte

La psychiatrie associe les troubles de la mémoire à court terme à de nombreux facteurs et causes, le plus souvent à des comorbidités et à des facteurs de stress. La mémoire active à court terme ou principale est une composante importante de la mémoire en général, son volume est de 7 ± 2 unités et la rétention des informations entrantes est de 20 secondes. S'il n'y a pas de répétition, la trace des informations après 30 secondes devient très fragile. La mémoire à court terme est très vulnérable et l'amnésie entraîne la perte d'événements mémoriels mémorisés il y a 15 à 15 minutes.

Altération de la mémoire et de la parole

La mémoire orale-verbale est basée sur des images capturées par l'analyseur auditif et sur la mémorisation de divers sons: musique, bruit, parole d'une autre personne, déficience grave de la mémoire et de la parole sont caractéristiques des enfants atteints de retard mental et résultent de lésions du lobe temporal gauche du cerveau dues à une blessure ou à un accident vasculaire cérébral, entraînant un syndrome acoustique. Aphasie génétique. La parole orale est mal perçue par les patients et des 4 mots prononcés à voix haute, elle ne reproduit que le premier et le dernier (effet de bord).

Pensée altérée et mémoire

Toutes les fonctions cognitives du cerveau sont interconnectées, et si une fonction est violée, les autres en souffriront au fil du temps. Troubles de la mémoire et de l'intelligence observés dans la maladie d'Alzheimer, démence sénile. Si nous examinons comment une violation se produit, nous pouvons citer comme exemple le fait qu'une personne effectue dans son esprit de nombreuses opérations qui sont enregistrées en utilisant l'expérience de la mémoire à court et à long terme. Avec une perte de mémoire, cette expérience synthétisée par la mémoire et la pensée est perdue.

Trouble de la mémoire et de l'attention

Tous les troubles de l'attention et de la mémoire affectent négativement la mémorisation d'événements, de situations et d'informations. Types de troubles de la mémoire et de l'attention:

  • fonctionnel - survient lorsqu'il est impossible d'attirer l'attention sur une action spécifique qui se manifeste par une altération de la mémorisation, caractéristique des enfants atteints de TDAH, du stress;
  • organique - avec oligophrénie, syndrome de Down, développement de la démence chez les personnes âgées.

Troubles de la mémoire avec lésions cérébrales

Avec la défaite de différentes parties du cerveau, les troubles de la mémoire ont une manifestation clinique différente:

  • la défaite de l'hippocampe et du «cercle de Peipetsa» - une amnésie grossière survient au quotidien, une désorientation dans l'espace et dans le temps, les patients se plaignent de ce que tout tombe en mémoire, et ils doivent tout noter pour s'en souvenir;
  • défaite des parties médiale et basale des lobes frontaux - caractérisée par des confabulations et des erreurs de mémoire, les patients ne sont pas critiques pour leur amnésie;
  • lésions locales des départements convexitaux - violation de la fonction ménagère dans une zone particulière;
  • une altération de la mémoire après un AVC peut être verbale (le patient ne peut pas se souvenir du nom des objets, du nom de ses proches), visuelle - il n’ya pas de mémoire pour les visages et les formes.

Mémoire altérée chez un enfant

En général, les troubles de la mémoire chez les enfants sont associés au syndrome asthénique, qui, associé à un stress psycho-émotionnel élevé, à l'anxiété et à la dépression. Un climat psychologique défavorable, une privation précoce, une hypovitaminose provoquent également une amnésie chez les enfants. Souvent, les enfants manifestent une hypomnésie, qui se traduit par une absorption médiocre du matériel éducatif ou d’autres informations, tandis que toutes les fonctions cognitives sont affectées par une altération de la mémoire.

Trouble de la mémoire chez les personnes âgées

La démence sénile ou trouble de la mémoire sénile, communément appelé marasme sénile, est l’un des troubles de la mémoire les plus courants chez les personnes âgées. La démence est accompagnée de maladies telles que la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et le syndrome de Pick. En plus de l'amnésie, on observe l'extinction de tous les processus de la pensée, la démence survient avec la dégradation de la personnalité. Les facteurs indésirables dans le développement de la démence sont les maladies cardiovasculaires, l'athérosclérose.

Symptômes de troubles de la mémoire

Les symptômes des troubles sont divers et dépendent de la forme sous laquelle se produisent les troubles de la mémoire. En général, les symptômes peuvent être les suivants:

  • perte d'informations, de compétences, comme d'habitude (brossage des dents) et associées au métier;
  • désorientation dans le temps et l'espace;
  • lacunes constantes dans les événements «avant» et «après»;
  • palimpseste - la perte d'événements individuels pendant l'intoxication;
  • Confabulations - le remplacement des lacunes de mémoire par des informations d'un caractère fantastique auxquelles le patient croit.

Diagnostic de troubles de la mémoire

Le médecin doit diagnostiquer les principaux troubles de la mémoire afin de ne pas rater une maladie concomitante grave (tumeurs, démence, diabète). Le diagnostic standard comprend un examen complet:

  • tests sanguins (général, biochimie, hormones);
  • imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • tomodensitométrie (CT);
  • tomographie par émission de positrons (PET).

Le psychodiagnostic des troubles de la mémoire est basé sur les méthodes de A.R. Luria:

  1. Apprendre 10 mots. Diagnostic de la mémoire mécanique. Un psychologue ou un psychiatre appelle lentement 10 mots dans l'ordre et demande au patient de répéter dans n'importe quel ordre. La procédure est répétée 5 fois et, au cours de la répétition, le médecin note combien de mots sur 10 ont été nommés correctement. Normalement, après la 3ème répétition, tous les mots sont mémorisés. Une heure plus tard, il est demandé au patient de répéter 10 mots (normalement 8 à 10 mots doivent être reproduits).
  2. Série associative "mots + images". Violations de la mémoire logique. Le thérapeute appelle les mots et demande au patient de choisir une image pour chaque mot, par exemple: une vache - du lait, une forêt-arbre. Une heure plus tard, on présente au patient des images demandant de nommer les mots correspondant à l'image. Nombre estimé de mots et complexité primitive dans la composition d'une série associative.

Correction de la perte de mémoire

Les troubles et les troubles de la mémoire d'une personne dans de nombreux cas avec un traitement opportun peuvent être corrigés et traités médicalement. Les méthodes de correction dépendent du type de déficience de la mémoire: dans les cas de guérison particulièrement sévère, il ne faut pas espérer seulement soulager les symptômes qui l'accompagnent. Le schéma thérapeutique principal repose sur le traitement suivant:

  • soulagement de la maladie aiguë (avec psychose, blessures);
  • thérapie de vitamine;
  • médicaments psychotropes (tranquillisants elenium, diazépam);
  • restauration de la circulation cérébrale (Nootropil, Vinpocetine, Piracetam, Gingko Biloba).

En plus du traitement prescrit:

  • nutrition équilibrée;
  • phytothérapie (sauge, gingembre, teinture d’amère ou médicament à base de valériane);
  • le développement cognitif de la mémoire aide à la maintenir en forme jusqu'à un âge très avancé (nouveau passe-temps, résoudre des mots croisés, apprendre les langues étrangères).

Images de violation de la mémoire

La mémoire est le processus mental de capture, de préservation et de reproduction de l'expérience passée.

Le pouvoir de la mémoire dépend du degré de concentration de l'attention sur les informations entrantes, de l'attitude émotionnelle envers ces informations, ainsi que de l'état général de la personne, du degré de forme physique et de la nature des processus mentaux. La conviction d’une personne que l’information est utile, combinée à son activité accrue de mémorisation, est une condition importante pour l’apprentissage de nouvelles connaissances.

Types de mémoire par durée de stockage du matériel:
1) instantané (iconique) - grâce à cette mémoire, pendant 0,1 à 0,5 seconde, une image complète et précise de ce que les sens ont seulement perçu est conservée, et aucun traitement des informations reçues n'est effectué;
2) court terme (PK) - capable de stocker des informations pendant une courte période et dans une mesure limitée.
En règle générale, pour la plupart des gens, le volume de KP est de 7 ± 2 unités.
KP n'enregistre que les informations les plus significatives, une image généralisée;
3) opérationnel (OP) - fonctionne pendant une durée prédéterminée (de quelques secondes à plusieurs jours), en fonction de la tâche à résoudre, après quoi les informations peuvent être effacées;
4) à long terme (AM) - les informations sont stockées pendant une durée indéterminée.
DP contient le matériel dont une personne pratiquement en bonne santé devrait se souvenir à tout moment: son prénom, son patronyme, son nom de famille, son lieu de naissance, la capitale de la Patrie, etc.
Chez l'homme, PD et KP sont inextricablement liés.


Troubles de la mémoire

L'hypomnésie est une violation de la mémoire à court terme (perte de mémoire, oubli).
L'hypomnésie fixative est une violation du rappel des événements actuels.
L'hypomnésie est normale avec fatigue grave, psychopathie, lésions organiques du cerveau, alcoolisme, toxicomanie.

L'amnésie est une violation de la mémoire à long terme (perte de mémoire, perte de mémoire).
Amnésie rétrograde - la disparition de la mémoire des événements précédant la blessure.
Amnésie antérograde - la disparition de la mémoire des événements qui ont suivi la blessure.
Kongradnaya amnésie - perte de mémoire uniquement pendant la période d’altération directe de la conscience.
Perforation amnésie (palimpseste) - perte de mémoire lors de certains des événements.
L'amnésie se trouve dans les lésions organiques du cerveau, les troubles névrotiques (amnésie dissociative), l'alcoolisme et la toxicomanie.

Paramnésie - mémoires déformées et fausses (erreurs de mémoire).
Les pseudoréminiscences (illusions de mémoire, paramnésies) sont des mémoires erronées d'événements.
Confabulations (hallucinations de la mémoire) - souvenirs de ce qui n'était pas.
Cryptomnésie - l'incapacité de se souvenir de la source d'information (l'événement était éveillé, dans un rêve ou un film).
La paramnésie se manifeste dans la schizophrénie, la démence, les lésions organiques, le syndrome de Korsakoff, la paralysie progressive.

En outre, il existe une hypermnésie - une capacité pathologique accrue à mémoriser.
L'hypermnésie se produit lors du syndrome maniaque, de drogues psychotropes (marijuana, LSD, etc.) au début d'une crise d'épilepsie.


Loi de Ribot

La loi de Ribot - une diminution de la mémoire du type de "mémoire inverse". Lorsque la mémoire est altérée, les souvenirs d'événements récents deviennent d'abord inaccessibles, puis l'activité mentale du sujet commence à se perturber; les sentiments et les habitudes sont perdus; enfin, la mémoire instinctive se désintègre. En cas de récupération de mémoire, les mêmes étapes se déroulent dans l'ordre inverse.

Troubles de la mémoire à différents âges, causes de la pathologie et solutions

La déficience de la mémoire est une condition pathologique caractérisée par l’incapacité de mémoriser et d’utiliser pleinement les informations obtenues. Selon les statistiques, environ un quart de la population mondiale souffre de troubles de la mémoire plus ou moins graves. Les plus prononcés et le plus souvent avec ce problème rencontré par les personnes âgées, ils peuvent avoir à la fois des troubles de la mémoire épisodiques et permanents.

Causes de troubles de la mémoire ↑

De nombreux facteurs et raisons affectent la qualité de l'assimilation de l'information, et ils ne sont pas toujours associés aux troubles causés par les changements liés à l'âge. Les principales raisons incluent:

  • syndrome asthénique. C'est la cause la plus commune chez les personnes d'âges différents. Le syndrome asthénique est une conséquence de surtension, de stress, de pathologies somatiques, etc.
  • le résultat de l'ivresse. La capacité de percevoir des informations est principalement affectée par l'alcool. Ses substances toxiques provoquent des perturbations générales dans le corps et directement dans la structure du cerveau. Les personnes souffrant d’alcoolisme souffrent souvent de pertes et de pertes de mémoire;
  • accident vasculaire cérébral et autres pathologies associées à une circulation sanguine altérée dans les vaisseaux du cerveau;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • tumeurs dans les structures cérébrales;
  • maladie mentale, telle que la schizophrénie. Aussi retard mental congénital, l'une des options est le syndrome de Down;
  • La maladie d'Alzheimer.

Troubles de la mémoire chez les personnes âgées ↑

Une perte de mémoire totale ou partielle accompagne de 50 à 75% des personnes âgées. La cause la plus fréquente d'un tel problème est la détérioration de la circulation sanguine dans les vaisseaux cérébraux, provoquée par des changements liés à l'âge. En outre, dans le processus de construction, les changements affectent toutes les structures du corps, y compris les fonctions métaboliques des neurones, dont dépend la capacité à percevoir des informations. En outre, les troubles de la mémoire chez les personnes âgées peuvent être une cause de pathologie grave, telle que la maladie d'Alzheimer.

Les symptômes chez les personnes âgées commencent par l'oubli. Il y a ensuite des problèmes de mémoire à court terme, lorsqu'une personne oublie des événements qui viennent de lui arriver. De telles conditions conduisent souvent à la dépression, à la peur et au doute de soi.

Dans le processus normal de vieillissement du corps, même à un âge très avancé, il n’ya pas de perte de mémoire dans un volume qui puisse affecter le rythme normal. La fonction de mémoire diminue très lentement et n'entraîne pas sa perte complète. Mais dans les cas où il y a des anomalies pathologiques dans le cerveau, les personnes âgées peuvent souffrir d'un tel problème. Dans ce cas, un traitement d'entretien est nécessaire, sinon la maladie peut évoluer en démence sénile, ce qui a pour conséquence que le patient perd la capacité de mémoriser même les données élémentaires nécessaires à la vie quotidienne.

Il est possible de ralentir le processus de détérioration de la mémoire, mais ce problème devrait être commencé à l’avance, bien avant le grand âge. La prévention principale de la démence chez les personnes âgées est le travail mental et un mode de vie sain.

Troubles chez les enfants ↑

Face au problème de la perte de mémoire peut non seulement les personnes âgées, mais aussi les enfants. Cela peut être dû aux deux anomalies, plus souvent mentales, qui ont pris naissance à la période utérine. Les maladies génétiques, en particulier le syndrome de Down, jouent un rôle important dans les problèmes de mémoire congénitale.

En plus d'un défaut congénital, il peut y avoir des troubles acquis. La raison pour laquelle ils deviennent:

  • blessures du crâne, plus souvent dans cet état, une amnésie se produit (perte de fragments individuels de la mémoire);
  • maladie mentale, très souvent une perte de mémoire partielle survient chez les enfants atteints de schizophrénie;
  • intoxication grave du corps, y compris l'alcool;
  • conditions asthéniques, une cause fréquente chez les enfants est systématiquement répété maladies infectieuses, virales;
  • Les problèmes de vision affectent directement la détérioration de la perception. Étant donné que près de 80% des informations qu'une personne reçoit en raison de la perception visuelle, si une telle possibilité est absente et si tout le fardeau va uniquement à la mémoire auditive, le processus de mémorisation augmente considérablement.

Problèmes de mémoire à court terme ↑

Notre mémoire est à court et à long terme. Le court terme nous permet d’assimiler les informations que nous recevons en ce moment, un tel processus dure de quelques secondes à quelques jours. La mémoire à court terme a une petite quantité, de sorte que, pendant une courte période, le cerveau prend la décision de déplacer les informations reçues vers un stockage à long terme ou de les effacer car elles sont inutiles.

Par exemple, des informations sur le moment où vous traversez la route et regardez autour de vous, voyez une voiture argentée se déplacer dans votre direction. Cette information est importante jusqu’à ce que vous traversiez la route pour vous arrêter et attendre le passage de la voiture, mais après cela, cet épisode n’est plus nécessaire, et l’information est effacée. Une autre situation où vous avez rencontré un homme, appris son nom et rappelé son apparence générale. Cette information restera en mémoire plus longtemps, pendant combien de temps cela dépendra de savoir si vous devrez revoir cette personne ou non, mais elle peut persister même avec une réunion unique pendant des années.

La mémoire à court terme est vulnérable et la première souffre du développement de conditions pathologiques pouvant l’affecter. En cas d'infraction, la capacité d'apprentissage d'une personne est réduite, il y a un oubli et une impossibilité de se concentrer sur un objet particulier. En même temps, une personne peut très bien se souvenir de ce qui lui est arrivé il y a un an, voire une décennie, mais ne peut pas se souvenir de ce qu'elle faisait ou de ce à quoi il pensait il y a quelques minutes.

Des troubles de la mémoire à court terme sont souvent observés dans la schizophrénie, la démence sénile et la consommation de drogues ou d'alcool. Mais il peut y avoir d'autres causes à cette maladie, en particulier des tumeurs dans les structures du cerveau, des blessures et même un syndrome de fatigue chronique.

Les symptômes de troubles de la mémoire peuvent se développer instantanément, par exemple après une blessure ou peuvent apparaître progressivement à la suite d'une schizophrénie ou de changements liés à l'âge.

Mémoire et schizophrénie ↑

Les patients avec une schizophrénie dans leur histoire ont de nombreux troubles de la déficience intellectuelle. Les lésions organiques des structures cérébrales sont absentes dans la schizophrénie mais, malgré cela, la démence évolue avec l'évolution de la maladie, qui s'accompagne d'une perte de mémoire à court terme.

De plus, les personnes atteintes de schizophrénie ont des problèmes de mémoire associative et de capacité de concentration. Tout dépend de la forme de la schizophrénie. Dans de nombreux cas, la mémoire perdure et sa violation survient au bout d'un an et même de plusieurs décennies dans le contexte de la démence développée. Un fait intéressant à ce sujet est que les personnes atteintes de schizophrénie ont une «double mémoire». Elles ne se souviennent peut-être pas du tout de certains souvenirs, mais malgré cela, elles se souviennent clairement d'autres épisodes de leur vie.

Mémoire et accident vasculaire cérébral ↑

En cas d'accident vasculaire cérébral, lorsqu'un caillot se produit dans un thrombus de vaisseaux cérébraux, de nombreuses fonctions sont affectées. Les conséquences d'un tel état entraînent souvent des creux dans la mémoire et des troubles de la motricité et de la parole. Après un tel état, les personnes peuvent rester paralysées, la partie droite ou gauche du corps est enlevée, l'expression du visage est déformée en raison de l'atrophie des terminaisons nerveuses et bien plus encore.

En ce qui concerne la mémoire, une amnésie complète peut être observée pour la première fois après un AVC pour tous les événements survenus avant le début de la maladie. Avec les accidents vasculaires cérébraux étendus, une amnésie totale peut être observée lorsque les patients ne peuvent pas reconnaître les personnes les plus proches

En règle générale, malgré la gravité de la pathologie et avec une réadaptation adéquate, la mémoire du patient revient presque complètement dans la plupart des cas.

Actions thérapeutiques ↑

La perte de mémoire ou sa détérioration est toujours un processus secondaire causé par un processus pathologique particulier. Par conséquent, afin de prescrire le traitement approprié, vous devez d’abord identifier la cause qui a entraîné de telles conséquences et le traiter directement. Une correction supplémentaire de la mémoire se produit déjà dans le contexte du traitement de la maladie sous-jacente. Pour restaurer les fonctions de mémoire requises:

  • traitement de la maladie primaire;
  • traitement médicamenteux pour améliorer l'activité cérébrale;
  • nutrition équilibrée;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • exécution d'exercices spéciaux destinés au développement de la mémoire.

Les médicaments nootropes sont prescrits en traitement médicamenteux pour améliorer la réflexion et le métabolisme cérébral. Le plus courant des médicaments nootropes est le piracétam. À partir de remèdes à base de plantes, bilobil est utilisé, il affecte indirectement le métabolisme dans le cerveau et est généralement bien toléré.

Le régime alimentaire doit être préparé de manière à contenir une quantité suffisante d’acides, de vitamine B et de magnésium.

Faites attention! En cas de changement pathologique, seul un médecin doit prescrire un traitement.L'absorption non contrôlée de médicaments nootropes peut aggraver la situation.

Si vous voulez garder une bonne mémoire pendant de nombreuses années, et même à un âge avancé, sans ressentir le malaise associé à un oubli excessif, il est important que ce problème soit abordé par un jeune. Observer un mode de vie sain, surveiller son alimentation, dormir suffisamment, abandonner ses mauvaises habitudes et s'auto-éduquer peut permettre d'améliorer considérablement la mémoire, mais aussi la réflexion, l'attention et l'intelligence.

Altération de la mémoire

La principale fonction de l'activité mentale du cerveau est sa capacité à mémoriser et à reproduire au bon moment des informations apprises. C'est en raison des propriétés de la mémoire qu'une personne a des souvenirs, une expérience, des connaissances. L'individu est capable de fonctionner avec des informations sans le contacter dans la vie réelle. La mémoire doit être protégée, faute de quoi diverses causes peuvent conduire à l’apparition de symptômes de violation, nécessitant un traitement sérieux.

Il est peu probable qu'une personne souffrant de troubles de la mémoire puisse le constater. Après tout, une violation de cette fonction cérébrale est souvent accompagnée d'une altération de la pensée et même d'une évaluation critique de la santé. C’est la raison pour laquelle les spécialistes du site d’aide psychiatrique psymedcare.ru vous conseillent de consulter un médecin pour obtenir de l’aide des proches du patient.

Les troubles de la mémoire peuvent être une conséquence du développement d'une maladie cérébrale, de ses traumatismes, du sous-développement de la naissance ou d'une diminution de la quantité de sang entraînant une atrophie des tissus et du manque de travail des départements. N'excluez pas non plus les maladies mentales qui provoquent souvent des troubles de la mémoire et les maladies cérébrales séniles associées à une atrophie des tissus, ce qui entraîne également une diminution de la mémoire et de la reproduction de l'information.

Les formes les plus connues de troubles de la mémoire sont:

Si les raisons qui ont provoqué la violation sont réversibles, la mémoire peut être restaurée. Cependant, si les causes sont associées à des processus atrophiques dans le cerveau, alors, très probablement, la mémoire ne peut plus être complètement restaurée.

Qu'est-ce qu'une déficience de la mémoire?

La perte de mémoire est aussi désagréable que la perte de la fonctionnalité complète dans d'autres régions du cerveau. Après tout, la mémoire est responsable du renforcement, de l’assimilation et de la reproduction de l’information. Comment une personne vivra-t-elle si elle ne peut se souvenir de quelque chose ou si ses souvenirs disparaîtront complètement? La perte de mémoire est un symptôme dans lequel une personne n'est pas capable de mémoriser et de reproduire des types d'informations spécifiques.

Deux formes de troubles de la mémoire sont divisées:

  1. Qualité - quand une personne ne se souvient pas des événements, commence à les inventer.
  2. Quantitative - Quand une personne a peu ou beaucoup d'informations, elle ne peut pas se souvenir de la capacité naturelle de la mémoire.

Il existe de nombreuses causes de troubles de la mémoire. À cet égard, dans certains cas, la mémoire peut être restaurée, mais pas dans d'autres.

Par exemple, de nombreuses personnes perdent la mémoire en raison de fatigue intense, d'abus de drogue ou d'alcool, de travail prolongé en l'absence de repos, d'absorption d'une grande quantité d'informations, de maladie ou même de dépression. Si une personne se sent mal, elle devient alors moins capable de se souvenir et encore moins de reproduire des informations.

Cependant, certaines conditions ne peuvent pas être complètement inversées et le processus de traitement lui-même sera très long. Ainsi, une forme connue de déficience de la mémoire - la démence - s'accompagne également d'une diminution de l'activité mentale.

Avant de procéder au traitement, il est nécessaire de déterminer les causes des troubles de la mémoire. Si une personne est en bonne santé à tous les niveaux, elle recommande simplement de se reposer des activités quotidiennes. Si une personne commence à perdre la mémoire à la suite d'une dépression, il est alors recommandé de faire appel à un psychologue qui éliminera la cause (le problème à l'origine de la dépression) et ne restaurera pas la mémoire (qui récupérera dès que la dépression sera éliminée).

Si les causes de la perte de mémoire sont dues à diverses maladies physiologiques, les médecins suivent un traitement. La mémoire peut être restaurée et peut rester à jamais perdue.

Causes de troubles de la mémoire

Les raisons du développement des troubles de la mémoire sont nombreuses:

  1. État asthénique.
  2. Intoxication du corps.
  3. Épuisement du corps.
  4. Anxiété élevée.
  5. Traumatisme cérébral.
  6. Fatigue
  7. La dépression.
  8. Changements d'âge.
  9. Alcoolisme
  10. Le manque d'oligo-éléments.
  11. Troubles circulatoires dans le cerveau.
  12. Facteurs de stress prolongés.
  13. Maladies du système nerveux, telles que la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer.
  14. La dépendance.
  15. Névrose.
  16. La schizophrénie.
  17. Diverses maladies de la psyché.

Chez les jeunes enfants, les troubles de la mémoire peuvent être dus au sous-développement du cerveau ou à des causes congénitales. Ainsi, une hypomnésie (incapacité à mémoriser et à reproduire des informations) ou une amnésie (perte de certains événements ou du temps) peuvent se développer. Les causes acquises de troubles de la mémoire chez les enfants sont:

  • Traumatisme mental ou physique.
  • Intoxication grave.
  • Maladie mentale
  • État asthénique.
  • Environnement défavorable dans la famille ou l'équipe d'enfants.
  • Hypovitaminose.
  • Charge excessive sur le système nerveux.

Cependant, dès les premiers jours de sa vie, un bébé peut souffrir de troubles de la mémoire pour les raisons suivantes:

  1. Maladie maternelle chronique à long terme pendant la grossesse.
  2. Grossesse difficile et accouchement difficile.
  3. Blessures à la naissance.

Pourquoi les gens ne se souviennent-ils pas de ce qui leur arrive après la naissance, en bas âge, dans la toute petite enfance? Une "amnésie" similaire survient à l'âge de 7 ans. À 5 ou 7 ans, un enfant se souvient de 63 à 72% de tout ce qui lui arrive tôt et à 8 ou 9 ans, il ne lui reste que 35% de ses souvenirs. Tout n’est pas effacé de la mémoire d’une personne, mais la plupart ne peuvent pas être reproduits à un âge plus avancé.

Qu'est-ce qui explique cette "amnésie" enfantine? Instabilité de l'hippocampe. Avant l'âge de 7 ans, il ne se souvient pas très bien de l'information. Cependant, après 5-7 ans, les neurones commencent à se développer, établissent de nouvelles connexions et par conséquent les anciennes informations sont perdues. Le fait est que le cerveau oublie tout ce qui a été appris dans les premières années de la vie et cesse d’être utilisé plus tard. C’est pourquoi une personne se souvient comment marcher, parler, dessiner, lire si ces compétences sont utilisées plus tard. Mais l'enfant ne se souvient pas des événements qui lui sont arrivés et importait peu.

Pourquoi est ainsi conçu par la nature, reste encore un mystère. Peut-être la psyché se protège-t-elle des événements traumatisants qui pourraient arriver à un enfant pendant cette période. Peut-être que la nécessité pour les neurones d'établir de nouvelles connexions, appuyées par un apprentissage amélioré des enfants et l'acquisition de nouvelles connaissances, bloque l'accès aux anciennes informations. Mais tous les gens sont confrontés au fait qu’ils ne peuvent pas se souvenir de la majeure partie de leurs premières années de vie, lorsqu’ils viennent de vivre au monde et qu’ils ont appris le monde à partir d’un fauteuil roulant.

La fonction de la mémoire est affectée par la nutrition humaine. C'est une chose - quand une personne mange mal, c'est pourquoi son corps ne reçoit pas les oligo-éléments nécessaires, ce qui entraîne des troubles de la mémoire. Une autre chose - quand une personne a une maladie du système cardiovasculaire, à cause de laquelle la circulation sanguine dans le cerveau est altérée, ce qui conduit également à une altération de la mémoire.

N'oubliez pas l'âge du patient. En franchissant la limite des 60 ans, une personne peut être confrontée à l’oubli. Eh bien, s'il va simplement oublier certaines informations. Mais il sera beaucoup plus difficile pour une personne de vivre dans la société et de subvenir à ses propres besoins si elle développe des processus atrophiques et d'autres maladies du cerveau. Par exemple, la maladie d'Alzheimer prive une personne de la mémoire, mais aussi de la personne dans son ensemble.

La carence en iode dans le corps, qui pénètre dans la glande thyroïde, ce qui produit des hormones impliquées dans les processus métaboliques, contribue également aux troubles de la mémoire. Diverses maladies de la thyroïde dues à une carence en iode peuvent être facilement éliminées en commençant à consommer des aliments riches en cet élément.

Symptômes de troubles de la mémoire

Ne confondez pas les troubles de la mémoire avec l’oubli ou même l’inattention ordinaire. Dans le premier cas, un traitement est nécessaire, qui implique souvent la prise de médicaments spéciaux. Dans le second cas, la personne peut simplement être fatiguée ou préoccupée par ce qui peut être éliminé, de sorte que la mémoire retrouvera ses fonctions. Quels sont les symptômes de la perte de mémoire?

La mémoire se souvient d'une grande quantité d'informations différentes. En fonction de ce qu'une personne ne peut pas faire et des informations dont on ne se souvient pas, ces types de violations se distinguent:

  1. Violations imaginatives - lorsqu'une personne oublie certains objets.
  2. Mémoire de motivation - les mouvements et la séquence d'actions sont oubliés.
  3. Mémoire mentale - on ne se souvient pas de la douleur.
  4. Mémoire symbolique - quand une personne oublie des mots, des idées, des pensées.
  5. Mémoire à court terme - la fonction cérébrale en souffre, dans laquelle une personne est capable d'absorber et de conserver certaines informations pendant une courte période.
  6. Mémoire à long terme - lorsqu'une personne ne peut pas se souvenir de ce qui lui est arrivé il y a longtemps.
  7. Mémoire mécanique - la capacité d’une personne à mémoriser des phénomènes et des objets tels qu’ils sont en réalité est perdue, sans créer de liens entre eux.
  8. Mémoire associative - lorsque la capacité à établir des connexions logiques entre des objets et des phénomènes est perdue.
  9. Mémoire arbitraire - quand une personne n'est pas capable de se rappeler à quoi son attention est dirigée.
  10. Mémoire involontaire - lorsque la capacité de tout mémoriser sans perdre l’approche consciente d’une personne est perdue.

Les troubles de la fonction cognitive peuvent être identifiés comme suit:

La violation de la mémoire a pour conséquence qu'une personne est incapable de se souvenir, d'apprendre, d'oublier ou au bon moment de reproduire les informations nécessaires.

  • Paramnésie - confusion des souvenirs de différentes périodes.
  • Amnesia - oublier un événement ou une longue période. Cela arrive stable ou stationnaire.
  1. L'amnésie rétrograde est la perte de mémoire de la situation, qui a précédé la pathologie du cerveau, à la suite de laquelle une perte de mémoire a été constatée.
  2. Amnésie fixe - lorsqu'une personne n'est pas capable de se souvenir et d'assimiler les informations environnantes. Il évalue adéquatement le monde qui l’entoure, il ne peut tout simplement pas se souvenir de ce qui lui arrive.
  3. Amnésie totale - lorsqu'une personne oublie tout ce qui lui est arrivé jusqu'à maintenant. Il oublie même qui il est.
  4. Amnésie hystérique - lorsque des événements spécifiques sont oubliés, inappropriés ou déplaisants pour l'homme. C'est une fonction protectrice de la psyché.
  • Paramnésie - perte de mémoire avec la correction des lacunes avec d'autres informations:
  1. Pseudoreminiscence - oubli des événements et leur remplacement ultérieur par d'autres événements qui se sont réellement produits, mais dans un intervalle de temps différent.
  2. Confabulation - oublier des événements et ensuite combler les lacunes avec des situations fictives et même fantastiques.
  3. Ekhomnésie - lorsqu'une personne se souvient des informations présentes et les considère comme son passé.
  4. Ecmnésie - quand une personne renvoie des souvenirs au passé et commence à vivre au présent.
  5. Cryptomnésie - Oublier, puis combler les lacunes avec des informations selon lesquelles une personne ne se souvient pas de son lieu d'origine. Par exemple, un événement peut se produire dans un rêve et une personne pense que tout est réel.
  • Hypermnésie - afflux de souvenirs dans un grand nombre de nature essentiellement sensuelle.
  • Hypomnésie - lorsqu'une personne perd la capacité de mémoriser et d'enregistrer partiellement les événements actuels.
monter

Traitement des troubles de la mémoire

Il vaut mieux prévenir la violation de mémoire que de la traiter. Si les causes des troubles de la mémoire peuvent être éliminées, il convient de remédier à ce problème. Selon la facilité avec laquelle les causes sont éliminées, plus rapidement la mémoire est restaurée.

Cependant, si des changements dans la structure du cerveau deviennent la cause de troubles de la mémoire, il est fort probable que la mémoire ne puisse pas être restaurée.

Si une personne en bonne santé souffre de divers troubles de la mémoire, tels que la distraction ou l’oubli, elle doit éliminer le stress actuel, la fatigue, rétablir une nutrition adéquate et un régime quotidien. Il est également recommandé de faire constamment divers exercices pour renforcer la mémoire.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie