La névrite du nerf auditif est le «problème» de l'oreille interne et du nerf auditif. La maladie survient assez souvent, surtout dans la forme chronique. Les principaux symptômes de névrite du nerf auditif sont une diminution de l'acuité auditive et l'apparition de bruits dans l'oreille, qui peuvent être unilatéraux ou bilatéraux. Cette maladie a de nombreuses causes. Pour le diagnostic nécessite un certain nombre de méthodes de recherche supplémentaires. Le traitement de la névrite du nerf auditif est en grande partie déterminé par sa cause. Dans la plupart des cas, il est montré des médicaments vasculaires, des médicaments qui améliorent la microcirculation, des vitamines et des antioxydants. Cet article contient des informations sur tout ce qui concerne la névrite du nerf auditif.

Un terme synonyme de «neurite du nerf auditif» est la neurite cochléaire. Parfois, même chez les gens ordinaires, la névrite du nerf auditif est appelée perte auditive neurosensorielle. Du point de vue de la médecine officielle, la dernière affirmation n’est pas tout à fait correcte. La perte auditive neurosensorielle est une perte auditive associée à des lésions des structures nerveuses, des cellules réceptrices de l'oreille interne aux cellules nerveuses du cerveau. La névrite du nerf auditif ne concerne que les cellules réceptrices de l'oreille interne et le nerf lui-même.

Il faut dire que le nerf auditif fait partie intégrante de la paire VIII de nerfs crâniens (précurseur-cochléaire), c'est-à-dire que ses fibres sont maintenues dans le même faisceau que le vestibulaire. Par conséquent, la défaite du nerf auditif se produit souvent en même temps que la défaite des conducteurs vestibulaires. Et puis, en plus des troubles auditifs et des acouphènes, d'autres symptômes peuvent apparaître (en particulier vertiges, nausées, vomissements, tremblements des yeux, déséquilibre et démarche). Mais directement à la névrite du nerf auditif, ils n’ont rien à faire.

Causes de la maladie

Qu'est-ce qui cause des dommages au nerf auditif? Il y a beaucoup de raisons. Ils peuvent être regroupés comme ceci:

  • infections (virales et bactériennes). Il s'agit des virus de la grippe, de l'herpès, de la rubéole, de la rougeole, des oreillons, de l'agent causal de la syphilis, des méningocoques;
  • les troubles vasculaires, c'est-à-dire les troubles circulatoires de l'oreille interne et du nerf auditif. Le plus souvent, il s’agit d’hypertension, d’athérosclérose des vaisseaux cérébraux;
  • blessures crâniennes, chirurgie cérébrale (dans l'os temporal et le tronc cérébral), traumatismes acoustiques et barotraumatismes (plongée, vol aérien);
  • effets toxiques. Les sels de métaux lourds (mercure, plomb), d'arsenic, de phosphore, d'essence et d'alcool sont particulièrement dangereux pour l'oreille interne et le nerf auditif. Ce groupe comprend également des médicaments tels que les antibiotiques aminosides (gentamicine, kanamycine, streptomycine, etc.), les médicaments antitumoraux (cyclophosphamide, cisplatine), les médicaments contenant de l'acide acétylsalicylique;
  • exposition prolongée (professionnelle) au bruit et aux vibrations;
  • tumeurs (le plus souvent - schwannome vestibulaire et tumeurs métastatiques).

Bien sûr, ce ne sont pas toutes les causes de la défaite du nerf auditif, et les plus courantes. De même, le diabète, les réactions allergiques, les maladies auto-immunes (lupus érythémateux systémique, sarcoïdose et autres) peuvent parfois être imputés à l'apparition d'une névrite du nerf auditif. Dans certains cas, la cause de la perte auditive reste un mystère et la névrite du nerf auditif est alors considérée comme idiopathique.

Les symptômes

La maladie se caractérise par l'apparition de deux symptômes seulement:

  • perte auditive;
  • l'apparition de sons supplémentaires dans les oreilles (bruit, sonneries, sifflements, etc.).

La perte d'audition peut affecter une oreille dans un processus unilatéral, ou les deux à deux côtés. Avec une légère diminution de l'audition dans une oreille, avec le développement lent de la maladie, ce symptôme peut passer inaperçu en compensant une oreille en bonne santé. Identifier de tels changements n’est possible que lorsqu’on utilise des méthodes de recherche supplémentaires (audiométrie). Et en général, une perte auditive peut ne pas être vue malade. Surtout quand la maladie survient progressivement et ne s'accompagne pas d'autres signes.

L'apparition de sons supplémentaires dans l'oreille est presque toujours immédiatement constatée par les patients. Ce symptôme les amène parfois chez le médecin et, après l'examen, une diminution de l'audition est détectée. Le bruit, les sifflements, les sifflements, les tapotements, les bruissements augmentent la nuit, lorsque le silence règne. En fait, l'intensité de ces phénomènes sonores reste la même, mais dans le contexte d'une diminution des sons provenant de l'extérieur, ils semblent être plus forts. Si la perte auditive atteint le degré de surdité, tous les sons supplémentaires disparaissent.

Tous les autres signes de la maladie (par exemple, fièvre, nez qui coule, étourdissements, vomissements, maux de tête, etc.) ne sont pas spécifiques, c'est-à-dire qu'ils n'indiquent en aucun cas une lésion du nerf auditif. Mais ils aident à établir la véritable cause de la défaite du nerf auditif.

Si la perte auditive survient de manière aiguë, après quelques heures ou quelques jours, cela indique une névrite aiguë du nerf auditif. Le plus souvent, il est causé par des infections virales ou bactériennes, des blessures. Si les symptômes persistent pendant plus d'un mois, ils parlent alors de l'évolution subaiguë de la maladie. Lorsque les symptômes de la maladie sont présents depuis plus de trois mois, il s'agit déjà d'une névrite chronique du nerf auditif. Naturellement, plus la maladie est diagnostiquée rapidement, plus le risque de se débarrasser de la maladie est élevé.

Diagnostics

Lors de l'examen initial, le médecin ne peut que suspecter les dommages au nerf auditif. Pour confirmer cette hypothèse, un ensemble de méthodes d'enquête supplémentaires est nécessaire.

Tout d'abord, une audiométrie est effectuée sur un patient qui se plaint de problèmes d'audition. La méthode est assez simple, ne nécessite pas de préparation spéciale du patient. L'audiométrie permet de déterminer le niveau et le degré de la déficience auditive (c'est-à-dire qu'elle est liée aux structures de l'oreille externe ou moyenne, ou à l'oreille interne et au nerf auditif). Vous aurez peut-être également besoin de méthodes de recherche telles que les potentiels évoqués auditifs et la neuroimagerie (tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique). Les techniques de neuroimagerie peuvent clarifier (ou exclure) un certain nombre de causes de la névrite du nerf auditif.

Traitement

Dans les cas aigus de déficience auditive, un traitement hospitalier est indiqué au patient. Dans les cas subaigus, la décision à ce sujet est prise individuellement, la forme chronique commençant presque toujours par un examen et un traitement ambulatoires. Dans les cas aigus et subaigus, ils cherchent à obtenir une audition de 100%. Dans les cas chroniques, il est le plus souvent impossible de le faire. Il s’agit donc essentiellement de stabiliser la maladie et de prévenir la progression des symptômes de la maladie. La tactique thérapeutique est formée, principalement, basée sur les causes établies de la maladie.

Donc, si le coupable est une infection virale, des médicaments antiviraux sont prescrits. Si un type de virus est identifié, la thérapie sélective est préférable (par exemple, les préparations d'acyclovir sont prescrites lorsque le nerf auditif est endommagé par le virus de l'herpès). Les antibiotiques sont indiqués dans le processus bactérien. Dans le même temps, il est nécessaire d'éviter de prescrire des médicaments manifestement ototoxiques (aminosides). Habituellement, pour obtenir une concentration thérapeutique suffisante de l'antibiotique, il faut recourir à des doses élevées.

Si la cause de la perte auditive est une intoxication par une substance toxique, un traitement de désintoxication (perfusion intraveineuse de solutions de Reopolyglucin, de Ringer, d'une solution physiologique de chlorure de sodium, etc.) est appliqué.

Pour les lésions traumatiques, les analgésiques et les diurétiques sont indiqués (ces derniers sont prescrits pour réduire l'œdème du nerf auditif). Lorsque les processus auto-immunes utilisaient des agents hormonaux.

Largement utilisé des médicaments qui améliorent la circulation sanguine et la nutrition des nerfs. Il s'agit d'un groupe d'agents vasculaires et de médicaments améliorant la microcirculation (par exemple, Cavinton (Vinpocetine), Vasobral, Nicergoline (Sermion), Pentoxifylline (Trental)). Mexidol (Neurox, Mexicor), les vitamines E et C. peuvent être utilisés comme antioxydants, tandis que les complexes de vitamines B (Milgamma, Benfolipen, Neuromultivitis et autres) ont un effet positif.

Il est parfois possible d'utiliser des médicaments qui améliorent la conduction des impulsions le long du nerf. Ce sont des médicaments tels que Neyromidin (Amiridin, Ipigriks, Axamon) et Prozerin.

Dans le traitement de la névrite du nerf auditif, des méthodes de traitement non médicamenteuses sont activement utilisées: électrophorèse avec médicaments, acupuncture, oxygénothérapie hyperbare, magnétothérapie.

Dans les cas où la cause de la perte d'audition est le principal processus tumoral, recourir à un traitement chirurgical. Il peut s'agir d'une opération stéréotaxique peu coûteuse (avec un couteau gamma) ou d'une craniotomie plus traumatique (lorsque le crâne est ouvert pour atteindre la tumeur). Si la cause en est une métastase d'une autre tumeur, elle se limite généralement à une radiothérapie.

Une perte complète de l'audition d'une ou des deux oreilles soulève la question des appareils auditifs. Cette orientation est assez largement développée à l’heure actuelle, elle aide les personnes qui n’ont pas entendu parler depuis de nombreuses années.

Prévision et prévention de la maladie

La névrite aiguë du nerf auditif répond bien au traitement conservateur et il est souvent possible de restaurer complètement la fonction auditive. Les cas subaigus sont difficiles à prévoir. Dans le cours chronique de la maladie, le traitement conduit rarement à la restauration des fonctions perdues. Souvent, il est uniquement possible d'arrêter ou de ralentir la progression du processus.

La prévention de la névrite du nerf auditif consiste à maintenir un mode de vie sain, un durcissement, une nutrition. Tout cela augmente les propriétés protectrices du corps, réduisant ainsi le risque d'infections virales et bactériennes. Lorsque les symptômes d’un processus infectieux apparaissent, vous ne devez pas vous soigner (en particulier, ne pas prendre d’antibiotiques vous-même), mais plutôt consulter un médecin immédiatement. En présence de risques professionnels (contact avec des substances toxiques, bruit, vibrations), il est nécessaire de respecter la santé au travail. Les mesures visant à prévenir les blessures sont également pertinentes. Les patients atteints de maladies vasculaires pouvant provoquer l'apparition d'une névrite acoustique (par exemple, l'hypertension, l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux) doivent être traités en premier.

Ainsi, la névrite du nerf auditif est une maladie qui peut invalider une personne et la priver de l’un des organes sensoriels les plus importants. Il faut se rappeler que le fait de rechercher rapidement une aide médicale en cas de symptômes caractéristiques de cette maladie permet dans la plupart des cas de vaincre la maladie à un stade précoce.

Le chirurgien oto-rhino-laryngologiste V. Stas parle de la névrite du nerf auditif:

Névrite du nerf auditif: causes, signes, comment traiter

La névrite du nerf auditif est une pathologie du système nerveux causée par une inflammation du nerf auditif et une altération de la qualité de l'audition. La maladie touche généralement les hommes âgés de plus de 60 ans qui demandent rarement l'aide d'un spécialiste, considérant que la perte d'audition est normale à cet âge.

La névrite cochléaire est plus communément diagnostiquée chez les citadins. Un bruit de fond intense dans la ville affecte constamment l'organe auditif humain.

Selon la localisation de la lésion, la pathologie est classée en:

  • Cochléite - inflammation des récepteurs de la cochlée de l'analyseur auditif,
  • La névrite est une inflammation directe du nerf.

Nerf auditif

Le nerf auditif se compose de 2 branches - vestibulaire et cochléaire. La branche vestibulaire provient de l'organe de l'équilibre et l'auditif - de l'aide auditive. Les symptômes de l'inflammation ne sont pas seulement une perte auditive et des acouphènes, mais aussi des vertiges, une instabilité de la démarche.

Dans l'oreille interne d'une personne se trouvent des récepteurs - des cellules ciliées. Les mouvements de l'étrier provoquent des oscillations fluides dans le labyrinthe membraneux, qui se transforment dans le nerf en impulsions électriques entrant dans le cerveau.

La perception du son par l’oreille et son traitement dans le cortex cérébral sont des processus physiologiques complexes qui garantissent la capacité d’une personne à entendre le son et à en déterminer l’origine.

Lorsqu'ils sont exposés à des facteurs étiologiques, les vaisseaux de l'organe de l'audition sont affectés, la microcirculation est perturbée et une hypoxie des cellules nerveuses du tronc se développe, qui s'enflamme et cesse de fonctionner normalement.

Étiologie

La névrite du nerf auditif est une pathologie polyétiologique qui se développe sous l’influence de divers facteurs environnementaux.

Infection

La maladie est une complication de toute pathologie infectieuse des organes de la tête et du cou.

  1. Influenza et autres infections virales respiratoires aiguës chez les personnes immunodéficientes, les enfants et les personnes âgées. Les virus, pénétrant dans le sang à travers la membrane muqueuse des organes respiratoires, se propagent dans tout le corps et infectent les organes internes.
  2. Étiologie bactérienne ou virale.
  3. Rubéole.
  4. Oreillons
  5. Typhoïde volumineuse, abdominale et récurrente.
  6. Autres maladies inflammatoires d'organes situés à proximité de l'organe de l'audition.

Empoisonnement

  • Intoxication médicamenteuse - prise incontrôlée d'antibiotiques, de cytostatiques et de salicylates. L'ototoxicité est plus prononcée chez les enfants.
  • Risques industriels - plomb, mercure, sels de métaux lourds, phosphore, arsenic, essence et autres produits raffinés, monoxyde de carbone, colorants à l'aniline.
  • Abus de boissons alcoolisées.
  • Tabagisme

Blessure traumatique

Les lésions cérébrales traumatiques sont caractérisées par les processus pathologiques suivants: circulation sanguine altérée, œdème, hémorragie capillaire ponctuelle. Ces modifications vasculaires se terminent par l'apparition d'une névrite.

Une fracture de la base du crâne avec une lésion de l'os temporal entraîne une inflammation du nerf auditif, provoquée par des troubles vasculaires, une lésion des fibres nerveuses par des fragments d'os et une pénétration de l'infection.

Pathologie professionnelle

La névrite cochléaire est une pathologie professionnelle pour les personnes constamment exposées à des facteurs physiques défavorables - bruit, vibrations, pression.

  1. Les personnes qui travaillent dans des ateliers avec des équipements émettant du bruit sont les plus exposées au développement de la maladie.
  2. Coup, sifflement et autres sons forts affectent fortement l'oreille, augmentent la pression et blessent le nerf auditif. Une blessure acoustique peut se développer.
  3. La maladie des vibrations se manifeste par des symptômes de névrite cochléaire, une détérioration de l'état général, une asténisation du corps, des vertiges, des pâleurs et des extrémités froides.

Âge avancé

La névrite cochléaire sénile se développe généralement chez les personnes de plus de 60 ans. Il est associé aux modifications du nerf auditif liées à l'âge. L'athérosclérose, l'hypertension, la tendance à la thrombose sont des processus qui violent le trophisme des structures internes du corps, y compris les fibres nerveuses.

La névrite cochléaire est le résultat d'un précédent AVC.

Autres raisons

  • Allergie,
  • Barotrauma
  • L'otosclérose
  • Tumeur - neurome,
  • L'hypothyroïdie
  • La syphilis

Symptomatologie

La névrite aiguë du nerf auditif apparaît soudainement dans le contexte du bien-être complet et progresse rapidement. La douleur et autres signes d'inflammation chez les patients sont absents. Lorsque l'otoscopie des changements pathologiques ne sont pas détectés. Les échantillons avec un diapason vous permettent de déterminer la violation de la perception sonore.

Les principaux symptômes de névrite du nerf auditif:

  1. La perte auditive est le principal symptôme de divers degrés de pathologie. Si la pathologie n'est pas traitée, elle commence à progresser et une surdité complète se développe.
  2. Bruit constant et intense, bourdonnement dans les oreilles.

Si le traitement est commencé rapidement, le pronostic de la maladie est favorable. Chez les patients atteints de troubles vestibulaires graves et qui ne se sont pas rendus chez le médecin à temps, des modifications irréversibles de l'organe de l'audition se développent.

La forme chronique de la maladie se développe inaperçue et se prolonge par des périodes d'exacerbations et de rémissions. La névrite cochléaire chronique se manifeste par les symptômes suivants:

  • Marche instable, vertiges - signes intermittents de pathologie associés à une inflammation du nerf pré-vésiculaire.
  • Névralgie - douleur paroxystique dans les oreilles, résultant de lésions mécaniques subies par les structures de l'aide auditive.
  • Les symptômes d'intoxication: faiblesse, vertiges, nausées, maux de tête, pâleur apparaissent si la cause de la névrite est un empoisonnement aigu.
  • L'hypertension, "mouches devant les yeux", maux de tête se produisent en présence d'une violation de la circulation cérébrale.
  • Hyperthermie, nez qui coule, toux, mal de gorge - signes d'infection virale aiguë, compliquée par le développement d'une neurite cochléaire.

Diagnostics

La principale méthode de diagnostic est l’audiométrie, au cours de laquelle le médecin vérifie l’audience à différentes fréquences. L'absence de perception par le patient du son haute fréquence est un signe de névrite cochléaire.

À l'aide d'un diapason, on évalue la conduction osseuse de la sensibilité au son et aux vibrations.

Pour déterminer la cause de la maladie, une imagerie par résonance magnétique du cerveau, une échographie du cou, du cœur, de l'ECG, du sang et de l'urine pour des indicateurs de base sont effectuées.

En cas de névrite bactérienne, il est nécessaire de déterminer l'agent responsable et sa sensibilité aux antibiotiques. Pour ce faire, effectuez une étude microbiologique de la microflore de l'oreille en décharge.

Traitement

Avant de procéder au traitement d'une maladie, il est nécessaire de déterminer sa cause, dont dépend la tactique de prise en charge du patient.

Le traitement des patients atteints de névrite cochléaire aiguë est effectué dans le département ORL pendant 10 jours. Pour cet usage:

  1. Diurétiques - "Hypothiazide",
  2. Les médicaments qui améliorent la circulation cérébrale - "Cavinton",
  3. Médicaments stimulant le métabolisme - Cocarboxylase,
  4. Traitement de désintoxication - "Reopoliglyukin", "Gemodez",
  5. Anticonvulsivants - "No-shpa",
  6. Oxygénation hyperbare.

Le traitement de la forme chronique de la maladie commence par l'élimination du facteur étiologique. Se débarrasser complètement de la névrite chronique est presque impossible. Si le patient ne ressent pas de perte d’audition au cours d’une année, le traitement ne commence même pas.

Pour le traitement de la névrite infectieuse, les patients sont prescrits:

  • Médicaments antiviraux - Ingavirin, Arbidol;
  • Agents antibactériens - "Amoxicilline", "Amoxiclav";
  • Anti-inflammatoires - Ibuprofène, Ortofène;
  • Immunomodulateurs - Imunorix, Ismigen;
  • Vitamines et antioxydants pour améliorer le métabolisme des cellules nerveuses.

Le traitement de la névrite toxique consiste à utiliser des substances spéciales - antidotes, liaison et élimination des toxines. On montre aux patients les symptômes, la thérapie de désintoxication, la thérapie de vitamine, la physiothérapie et les mesures de rééducation et de réadaptation.

Le traitement de l'intoxication aiguë est effectué dans un hôpital. L'état de décès clinique nécessite une réanimation - un massage cardiaque indirect, une ventilation artificielle des poumons.

Le spécialiste prescrit le traitement de la névrite traumatique du nerf auditif après radiographie du crâne, encéphalographie, consultation d'un neurologue et d'un ophtalmologiste. Les victimes se voient prescrire des analgésiques, des diurétiques et des anticonvulsivants, ainsi que des agents améliorant la circulation cérébrale. Une fois que l'état des patients s'est stabilisé, ils se tournent vers un traitement de renforcement général utilisant des biostimulants, des vitamines et des médicaments nootropes.

Le traitement de la névrite cochléaire provoquée par des risques professionnels sera inefficace si une personne continue à travailler dans une production avec un niveau de bruit et de vibrations élevé. Tout d'abord, vous devez changer de lieu de travail, puis procéder au traitement direct. On prescrit aux patients des sédatifs et des analgésiques, des biostimulants et des vitamines, de la physiothérapie - électrophorèse, de la balnéothérapie - thérapie de boue, des bains au radon, de la magnétothérapie, de l’acupuncture. Ces procédures renforcent le corps et stimulent les processus de régénération et de réparation.

Si, à la suite d'une exposition prolongée à des facteurs de production défavorables, une perte auditive complète s'est produite, le patient a besoin d'un appareil auditif.

Guérir la névrite du nerf auditif chez les personnes âgées est presque impossible. Les patients prennent des médicaments pour le reste de leur vie:

  1. Antihypertenseurs
  2. Médicaments anti-sclérotiques
  3. Antiplaquettaire,
  4. Nootropiques
  5. Physiothérapie - électrophorèse, magnétothérapie, acupuncture.

Avec la progression de la maladie et une nette diminution de l'audition, il est recommandé aux patients de se munir d'un appareil auditif et de s'entraîner à lire les paroles à partir des lèvres.

Les méthodes traditionnelles de traitement de la névrite cochléaire sont moins efficaces que les thérapies traditionnelles. La médecine traditionnelle complète le traitement principal, mais ne le remplace pas complètement. Parmi ceux-ci, les plus courants sont: la décoction de houblon, la teinture de propolis, l'huile de camphre.

Prévention

Les mesures préventives visent à éliminer les facteurs contribuant au développement de la maladie.

  • Pour détecter en temps opportun, traiter les maladies des voies respiratoires supérieures et prévenir leur récurrence.
  • Ne prenez pas de médicaments ototoxiques.
  • Les personnes en contact constant avec des facteurs de production dangereux doivent subir une audiométrie deux fois par an.
  • Mener une vie saine.
  • Prenez une multivitamine au printemps et à l'automne.
  • Protéger l'organe de l'audition sur le lieu de travail.
  • Portez un chapeau pendant la saison froide.

Névrite du nerf auditif: symptômes et traitement

L'oreille humaine est un instrument étonnamment délicat qui peut gêner le fonctionnement normal de nombreux facteurs. La névrite du nerf auditif est l’une des maladies qui entraînent une perte auditive importante. Comment cette pathologie se manifeste-t-elle et pourquoi Comment traiter la névrite?

Caractéristiques de la maladie

La névrite du nerf auditif est un processus inflammatoire qui se développe dans les zones nerveuses du traitement des ondes sonores entrantes. Les adultes sont sujets à la maladie depuis 50 ans, de même que les habitants des grandes villes. Quel est le mécanisme de la névrite?

Formes de névrite

Les experts identifient 2 formes de névrite, en fonction de la nature de la maladie.

  • La forme aiguë de névrite se développe rapidement et de nombreux patients expliquent les symptômes et le taux de déficience auditive par la formation d'un bouchon de soufre.
  • La forme chronique de névrite est presque asymptomatique, les patients ne remarquent pas que la qualité de leur audition a diminué et expliquent parfois sa détérioration par des caractéristiques liées à l’âge. Mais dans la phase active, la maladie se fait immédiatement sentir, révélée par des symptômes caractéristiques.

Nerf auditif

  1. L'onde sonore, traversant les parties de l'oreille humaine, atteint la cochlée, remplie d'un fluide spécial qui transmet les vibrations des osselets auditifs situés dans l'oreille moyenne.
  2. La surface de la cochlée est tapissée de fibres réceptrices qui oscillent en fonction des signaux se propageant dans le fluide. Il y a un grand nombre de ces poils dans l'oreille interne, ils sont divisés en plusieurs centaines de types, chacun d'entre eux percevant des ondes d'une certaine fréquence.
  3. À partir des poils recevant le son, le signal reçu est transmis au cerveau par le nerf auditif, où il est traité avec succès.

Le nerf auditif commence directement à partir des poils absorbant le son, passe à travers un trou dans l'os temporal jusqu'au lobe temporal de l'hémisphère cérébral. Il consiste en un faisceau de fibres spécifiques, chacune d’elles transmettant des signaux d’une certaine fréquence.

Lorsque le processus inflammatoire névralgique perturbe le fonctionnement de l'une des zones nerveuses, ce qui perturbe la transmission des ondes sonores au cerveau:

  • Les poils recevant du son sont affectés;
  • le nerf auditif fait son mauvais travail;
  • dans le cerveau, les centres nerveux acceptent de manière incorrecte les informations reçues.

Causes de névrite

De nombreux facteurs peuvent provoquer une inflammation dans les sites de transmission du son indiqués. La méthode de traitement choisie par votre médecin dépendra de la cause du processus pathologique, à savoir que le traitement de la névrite du nerf auditif sera basé sur sa cause fondamentale.

Les infections

Le système ORL et tous les tissus localisés dans la tête sont étroitement liés. Si l'une de ces zones touche une maladie infectieuse, le processus inflammatoire peut "se déplacer" dans l'oreille interne et provoquer un dysfonctionnement des poils acoustiques, le nerf auditif et les centres nerveux dans le lobe temporal du cerveau. Le plus souvent, les complications sous forme de névrite donnent:

  • Virus de la grippe;
  • infections respiratoires virales;
  • méningite;
  • parotidite;
  • la rubéole.

Toxines

La névrite peut se développer dans le contexte d'une intoxication du corps par des toxines. La lésion peut avoir une forme aiguë ou des substances nocives peuvent s'accumuler dans les tissus pendant une longue période.

  • Le plus souvent, une névrite toxique apparaît après l'administration prolongée ou injustifiée d'antibiotiques, d'aspirine, de quinine, ainsi que de médicaments luttant contre les tumeurs malignes.
  • Le travail dans des emplois dangereux est une cause fréquente de névrite provoquée par des toxines chez l'adulte. Les sels et les vapeurs de plomb, de mercure et de produits pétroliers s'accumulent dans les tissus du corps et exercent leur effet négatif sur les zones nerveuses des organes de l'audition.
  • L'abus d'alcool, de nicotine et la prise de drogues chimiques peuvent également entraîner une névrite du nerf auditif d'étiologie toxique.

Blessure à la tête

Une lésion cérébrale traumatique peut entraîner une inflammation et une conduction nerveuse altérée dans les zones de l'oreille interne. La boursouflure des tissus endommagés et les hémorragies internes, même microscopiques, provoquent la malnutrition du nerf auditif et son dysfonctionnement. Lorsqu'ils sont détruits lors d'une blessure à l'os temporal, ses fragments peuvent endommager les fibres nerveuses, les infecter et provoquer une inflammation.

La névrite du nerf auditif est une maladie professionnelle des travailleurs des industries bruyantes. La pathologie du travail du nerf auditif augmente progressivement et conduit finalement à une perte auditive neurosensorielle.

Un traumatisme acoustique peut également être la cause d'une névrite du nerf auditif.

Un tir rapproché ou un autre son fort perturbe le fonctionnement de l'organe de l'audition.

Âge

Tous nos organes s'usent avec le temps, y compris les zones réceptrices du son nerveux. Leur fonctionnalité en détérioration est affectée par les défaillances des systèmes qui les prennent en charge.

L'inflammation du nerf auditif peut survenir lorsqu'il est sous-alimenté dans un contexte de troubles circulatoires, par exemple, dans l'hypertension, l'athérosclérose et la thrombose.

Symptômes de névrite

  1. Le symptôme le plus important de la névrite du nerf auditif est une diminution de la qualité de la perception des sons. La gravité de ce symptôme peut varier de surdité légère à soudaine.
  2. Dans le contexte de la perte auditive, les patients se plaignent souvent de l'apparition de bruits parasites - sonneries ou acouphènes.
  3. Si la névrite aiguë du nerf auditif est localisée à proximité de l'appareil vestibulaire, des vertiges, des migraines et des nausées s'ajouteront aux symptômes.
  4. Si une névrite aiguë survient après un traumatisme acoustique, une douleur à l'oreille sera ajoutée aux symptômes.
  5. La névrite cochléaire toxique du nerf auditif est toujours accompagnée de symptômes spécifiques typiques de tous les types d’empoisonnement: maux de tête, faiblesse générale, pâleur, nausée.
  6. Dans le cas de la nature infectieuse de la névrite, des symptômes de maladies virales seront ajoutés à la perte auditive: les patients remarquent un malaise général, une fièvre, une toux et un nez qui coule.
  7. En cas de troubles circulatoires, le symptôme principal de la névrite est «enrichi» par l'apparition de «mouches devant les yeux», ainsi que par une augmentation sensible de la pression.

Afin d'éviter des modifications irréversibles du fonctionnement de l'organe auditif lorsque le principal symptôme de la maladie, la perte d'audition, survient, il est nécessaire de contacter un oto-rhino-laryngologiste. Plus le traitement est commencé tôt, plus son résultat sera efficace.

Diagnostics

En raison du fait que le symptôme de névrite du nerf auditif est un seul symptôme et qu'il croise d'autres maladies de l'organe de l'audition, le diagnostic de la maladie est beaucoup plus difficile. Un oto-rhino-laryngologiste aura besoin de plus d'une étude pour déterminer pourquoi votre perception de la qualité sonore a diminué. Après un diagnostic précis, le médecin traitant sera en mesure de décider quelle méthode choisir pour commencer à traiter la névrite du nerf auditif.

Pour faciliter le travail du médecin, rappelez-vous ce qui a précédé la manifestation des premiers symptômes de la maladie, déterminez leur durée approximativement.

Le médecin traitant peut diagnostiquer la névrite du nerf auditif après:

  1. Assurez-vous qu'il n'y a pas de processus inflammatoires dans l'oreille moyenne et externe qui pourraient affecter la diminution de la qualité de l'audition.
  2. Effectuez des tests spécifiques, en mesurant la sensibilité de votre oreille à des ondes sonores de fréquences différentes, à l'aide de la tympanométrie, de l'audiométrie et du test de Weber.

La biochimie sanguine est un moyen efficace de savoir ce qui se passe dans le corps du patient et d'identifier la cause de la maladie.

De plus, des consultations de spécialistes restreints vous seront attribuées et vous pourrez visualiser l'état des zones internes de la tête - radiographie et tomodensitométrie.

Traitement

Le traitement de la lésion du nerf auditif reposera principalement sur l’élimination de la cause fondamentale du processus inflammatoire de la zone de transmission du son.

  1. Si le processus inflammatoire a commencé dans le contexte d’une maladie virale infectieuse, votre médecin vous prescrira de prendre des médicaments antiviraux.
  2. Si la cause de la névrite est une infection bactériologique basée sur l'ensemencement, l'oto-rhino-laryngologiste choisira un antibiotique efficace pour le traitement.
  3. En raison de la nature toxique de la névrite, votre médecin vous prescrira de prendre des antidotes et des médicaments qui soulagent les symptômes associés à une intoxication.
  4. Pour améliorer les performances des cellules nerveuses, une thérapie par la vitamine, ainsi que des médicaments stabilisant le flux sanguin dans les vaisseaux de l'oreille et le système nerveux, sont proposés au patient.
  5. En cas de gonflement accru du tissu auriculaire ou de la nécessité d’en éliminer les toxines, les diurétiques sont prescrits aux patients.
  6. Avec les changements liés à l'âge dans la perception des sons ou de la pathologie de l'oreille, auxquels le travail dans les industries bruyantes a conduit, la névrite ne peut être guérie - elle ne peut être arrêtée qu'avec l'aide d'une thérapie complexe à vie.
  7. Lorsque la névrite du nerf auditif est diagnostiquée, le traitement avec des remèdes populaires ne doit avoir lieu qu’après avoir consulté un médecin. Remplacer le traitement prescrit par eux est dangereux pour le travail de l'organe de l'audition, cela conduira à des changements irréversibles.

Mesures préventives

Afin d'éviter le développement de la névrite du nerf auditif, il convient d'éviter de compliquer les conditions pathologiques pouvant conduire à cette maladie.

  • Traiter en temps opportun les maladies infectieuses;
  • si nécessaire, travailler avec des substances toxiques ne négligez pas l'utilisation d'équipements de protection;
  • subir des examens préventifs tous les ans avec un oto-rhino-laryngologiste et lors de travaux de production bruyants - deux fois par an;
  • essayez de ne pas vous entourer à la maison sans avoir besoin de bruit de fond;
  • Lorsque vous travaillez dans une production bruyante, utilisez des accessoires de protection auditive.

Pourquoi il se développe et comment la névrite du nerf auditif se manifeste

En oto-rhino-laryngologie se produit souvent une maladie telle que la névrite du nerf auditif. Cette pathologie se manifeste par une perte auditive. Avec cette maladie, une personne ne peut normalement pas percevoir les sons. Cela réduit la qualité de vie.

La défaite du nerf auditif

L'activité de tous les organes est contrôlée par le système nerveux central. Le nerf auditif est associé aux structures du cerveau. Sa fonction principale est de transmettre des informations de l'analyseur à d'autres départements. C'est la huitième paire de nerfs crâniens. Plus de 70% des cas de perte auditive chez l'adulte sont dus à une perte auditive neurosensorielle.

La maladie est caractérisée par une lésion unilatérale. Presque toujours, la névrite cochléaire se manifeste par un acouphène. Le groupe à risque comprend les personnes âgées et les jeunes travaillant dans des conditions de travail dangereuses. La perte auditive est une maladie déterminée par un professionnel. Le plus souvent, il se développe chez les personnes qui travaillent dans un environnement bruyant.

La névrite aiguë du nerf auditif est une maladie inflammatoire non infectieuse qui s'accompagne de perte d'audition et de bruit. La prévalence de cette pathologie atteint 5%. Les hommes tombent plus souvent malades que les femmes. Selon les statistiques, la névrite est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes de plus de 55 ans. Dans la CIM-10, cette pathologie est appelée perte auditive neurosensorielle.

Comment est la névrite

Il existe plusieurs types de névrite cochléaire du nerf auditif. Il est congénital et acquis, unilatéral et bilatéral, preingvalny et postlingual, central et périphérique, aigu, subaigu et chronique. Selon la nature des modifications pathologiques, on distingue une névrite stable, réversible et irréversible.

Il existe une classification basée sur la principale cause d'inflammation. Selon elle, on distingue les types de névrites suivants:

  • Professionnel
  • Médicamenteux
  • Toxique
  • Infectieux
  • Ischémique
  • Poutre
  • Traumatique
  • Allergique

Le plus souvent, le développement de la maladie survient à un âge avancé. La forme congénitale est très rarement diagnostiquée. Cela peut être dû à un développement anormal du fœtus. La forme prélinguale se développe chez les jeunes enfants avant qu'ils ne commencent à parler. La névrite acquise est aiguë, subaiguë et chronique. Il est basé sur l'âge d'apparition de la maladie.

L'inflammation du nerf de l'oreille est dite aiguë si les premiers symptômes n'apparaissent pas plus d'un mois auparavant. La névrite subaiguë se caractérise par la prescription des premiers symptômes de 1 à 3 mois. Si cette période est supérieure à 12 semaines, l'inflammation est appelée chronique. Le volume de tout son est estimé en décibels (dB). Lorsque névrite développe une perte auditive. C'est une condition dans laquelle le seuil d'audience augmente.

En fonction de cela, on distingue 4 degrés de perte auditive sur le fond d'inflammation du nerf pré-vésiculaire. Névrite légère caractérisée par des valeurs de seuil des sons perçus de 26 à 40 dB. Si ce chiffre augmente à 41–55 dB, cela indique une perte auditive modérée. La forme grave se caractérise par une augmentation du seuil à 56–70 dB. Une augmentation de cet indicateur à 71–90 dB indique un degré extrême de perte auditive. Ces patients ne perçoivent pratiquement pas les sons environnants. Avec la progression de la névrite et la perte auditive développe une surdité complète.

Les principaux facteurs étiologiques

L'inflammation du nerf auditif est une maladie polyétiologique. Les facteurs suivants jouent un rôle important dans le développement de la névrite acquise:

  • Maladies virales (rougeole, rubéole, grippe, ARVI, herpès)
  • Infections bactériennes (syphilis, scarlatine)
  • Traitement irrationnel avec des médicaments ototoxiques (aminosides, sulfonamides, diurétiques, salicylates)
  • Intoxication chimique (arsenic, mercure, cadmium, phosphore)
  • Facteurs professionnels nocifs
  • Pathologie vasculaire
  • Otite interne
  • Blessure mécanique
  • Opérations
  • Barotrauma, fortes baisses de la pression atmosphérique
  • Réactions allergiques
  • Tumeurs cérébrales
  • Maladie de Paget
  • Exposition aux rayonnements ionisants
  • Drépanocytose

Chez les personnes âgées, le processus de vieillissement revêt une grande importance dans le développement de cette pathologie. Une cause commune de la défaite de la huitième paire de nerfs crâniens est l’impact de facteurs physiques. Ceux-ci incluent le bruit et les vibrations. Le groupe à risque comprend les personnes qui travaillent longtemps dans des conditions dangereuses. Dans ce cas, la maladie se développe progressivement.

Souvent, ces personnes deviennent handicapées. Le plus souvent, névrites et pertes auditives se développent lors de travaux dans des ateliers très chauds, en ingénierie et en métallurgie. Les sonneries sont confrontées à un problème similaire. Ils sont presque tous sourds en raison de l'exposition constante à un fort bruit.

La condition de l'oreille dépend de la circulation sanguine. Les causes de lésions nerveuses incluent les troubles vasculaires. Ceux-ci comprennent l'athérosclérose, la thrombose, l'hypertension artérielle, les troubles aigus et chroniques de la circulation cérébrale. Très souvent, le nerf auditif est enflammé après un accident vasculaire cérébral. Parfois, une forme congénitale de la maladie est détectée.

Elle est causée par des facteurs génétiques et des blessures lors de l'accouchement. La névrite cochléaire se développe dans les syndromes de Stickler, Usher, Pendred, Alport et Vaandenburg. En présence de cette pathologie, la perte auditive est associée à d'autres troubles. Les causes possibles du développement de la maladie sont notamment le travail prolongé, l'hypoxie fœtale, une mauvaise gestion de la grossesse et les traumatismes subis par les enfants lors du passage par le canal utérin.

Manifestations cliniques de névrite

Dans cette maladie, la fonction d'un seul nerf est le plus souvent altérée. Les principaux symptômes sont le bruit et la perte auditive. Des symptômes supplémentaires de la maladie comprennent des vertiges, des nausées, un déséquilibre, des maux de tête, une faiblesse, une pâleur de la peau. Augmente souvent la pression artérielle. Perturbations visuelles possibles sous forme de mouches clignotantes.

Si l'inflammation du nerf dans l'oreille est due à une maladie infectieuse (grippe ou ARVI), de la fièvre, de la toux et un malaise peuvent survenir. La névrite professionnelle du nerf auditif se développe sur une longue période. L'audience peut diminuer après 20 et même 30 ans à compter du début des travaux dans les industries dangereuses.

Guérir de tels patients est impossible. Avec une inflammation unilatérale, le son est mieux perçu par une oreille en bonne santé. Si les deux nerfs sont enflammés, la personne perçoit mieux les informations du côté le moins affecté. La forme aiguë de névrite se développe soudainement dans les 4 à 5 heures ou plusieurs jours. Une forme progressive de la maladie est plus dangereuse car elle conduit souvent à la surdité.

Avec la forme chronique de névrite, le bien-être général des patients n’est pas grandement perturbé. Les signes d'intoxication sont absents. Un symptôme persistant de névrite se fait entendre (bruit) dans les oreilles. Cela se produit indépendamment des facteurs externes. Le bruit peut apparaître même lorsqu'une personne est dans un silence absolu. Le degré de dysfonctionnement de l'organe de l'audition est évalué par audiométrie.

La maladie au stade 1 est différente en ce sens qu’une personne entend des chuchotements à une distance ne dépassant pas 3 m et que le discours conversationnel est déterminé à une distance de 3 à 6 m. Le traitement à ce stade du développement de la maladie est le plus efficace. La perte auditive Deux degrés de gravité sont caractérisés par la perception des informations lorsque vous parlez à mi-voix à mi-voix et que vous parlez lorsque la source sonore est supprimée à une distance de 1 à 4 m.

Névrite dure avec une perte auditive de 3 degrés. Avec elle, une personne n'entend pas du tout les murmures. Il distingue le discours familier à une distance d'un mètre. La perte d'audition du 4ème degré est la plus dangereuse. Il est destiné aux personnes qui peuvent au moins entendre quelque chose. En l'absence de traitement approprié, la personne devient complètement sourde.

Plan d'examen du patient

En cas d'atteinte du nerf auditif, le traitement est effectué après exclusion d'autres maladies et examen complet. Il est nécessaire d'établir la cause exacte de la pathologie. Il est très important que l’histoire soit correctement recueillie. L'impact des facteurs potentiellement nocifs (bruit et vibrations) est nécessairement évalué. Si vous suspectez une névrite, les études suivantes sont menées:

  • Audiométrie
  • L'otoscopie
  • Etude des potentiels évoqués auditifs (chez l'enfant)
  • Microtoscopie
  • Mesure d'impédance acoustique
  • Vestibulométrie
  • Stabilographie

Si nécessaire, consultez plusieurs spécialistes. Il est nécessaire de traiter la névrite du nerf auditif après une audiométrie au seuil de tonalité. Il vous permet d’estimer la puissance acoustique minimale perçue par l’oreille du patient. C'est la méthode de recherche la plus fiable. Avec son aide, le degré de perte auditive est établi.

Très souvent, la névrite est causée par une inflammation purulente de l’organe de l’ouïe (otite). Il peut être identifié lors du processus d'inspection. Ceci s'appelle l'otoscopie. Des études supplémentaires comprennent une IRM ou une tomodensitométrie du cerveau, une échographie Doppler des vaisseaux de la tête et du cou et des analyses de sang et d'urine. Une impédancemétrie acoustique est nécessaire pour exclure les maladies associées à une mauvaise conduction du son. Le diagnostic différentiel est réalisé avec l'otospongiose, la maladie de Ménière et la labyrinthite.

Tactiques thérapeutiques pour névrite

Comment traiter une névrite, est connu de tout oto-rhino-laryngologiste. En cas d'étiologie infectieuse de la maladie, un traitement médical est effectué. Vous devez d’abord déterminer l’espèce de l’agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques. Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • Neuroprotecteurs
  • Venotonics
  • Médicaments vasodilatateurs
  • Nootropiques

Des médicaments tels que la vinpocétine, le trental, le piracétam, la cérébrolysine, le cavinton et le mexidol sont souvent utilisés. Lorsque la névrite est contagieuse pour pouvoir observer la paix, buvez plus de liquides et mangez bien. De plus, il est recommandé de prendre des vitamines. Lorsque névrite du nerf auditif, le médecin détermine ses symptômes et son traitement.

Souvent utilisé un outil tel que betahistine. Il vous permet de vous débarrasser du bruit dans l'oreille et des vertiges, si la névrite est due à la pathologie du labyrinthe, situé dans la partie interne de l'organe de l'audition. Dans l'inflammation du nerf dans le contexte de l'intoxication, le traitement implique l'utilisation d'antidotes spécifiques, la prise de médicaments symptomatiques, la physiothérapie et la détoxification du corps.

Si la névrite est causée par une lésion cérébrale traumatique, le principal moyen de guérir les patients est l’élimination du gonflement du cerveau et de l’inflammation. Le traitement le plus difficile est la forme d'inflammation de l'organe de l'audition causée par des risques professionnels (bruit et vibrations). Dans ce cas, vous voulez changer de lieu de travail. En outre, des adaptogènes, des neuroprotecteurs, de la physiothérapie (électrophorèse) et des bains de radon sont prescrits.

Le traitement comprend plusieurs cours avec une fréquence de 1 à 2 fois par an. Avec le développement de la surdité complète, les prothèses sont nécessaires. Si la névrite est provoquée par un traumatisme acoustique, des analgésiques, une circulation sanguine, des antibiotiques et des sédatifs sont prescrits. Le traitement de la névrite du nerf auditif remèdes populaires inefficace. Avant d'utiliser des remèdes à base de plantes, vous devriez consulter votre médecin.

Le traitement conservateur est efficace dans les premiers stades de la maladie. Avec une perte auditive bilatérale et un seuil de 40 dB, des prothèses sont réalisées. Le traitement chirurgical implique une implantation cochléaire ou de la tige. Avec une surdité complète et une perte auditive de 4 degrés, la chirurgie cochléaire peut être réalisée.

Méthodes de prévention de la névrite

La névrite cochléaire peut être prévenue. Pour ce faire, suivez les recommandations suivantes:

  • Traiter en temps opportun les maladies de l’ouïe, des voies respiratoires et de la tête
  • Éviter le contact avec des substances toxiques.
  • Ne pas écouter de la musique forte avec des écouteurs
  • Éviter l'utilisation à long terme de médicaments ototoxiques
  • Traiter les maladies cardiovasculaires (athérosclérose, hypertension)
  • Arrêtez de fumer et de l'alcool
  • Prévenir les blessures à la tête

Lorsque la névrite du traitement du nerf auditif, les remèdes populaires ne donnent pas de bons résultats. Nécessite souvent l'installation d'un appareil auditif. Pour éviter cela, vous devez souvent vous trouver dans un environnement calme, afin d'éviter toute exposition à des sons aigus et forts. La prévention de la névrite professionnelle revêt une plus grande importance. Elle suggère:

  • Utilisation de matériaux de construction insonorisants
  • Utilisation de conceptions spéciales qui dissipent le bruit
  • L'utilisation de silencieux
  • Réparation en temps voulu des équipements en panne et leur remplacement par un nouveau
  • Application de bouchons d'oreilles ou d'écouteurs

Le bruit affecte négativement une personne s'il est combiné à des vibrations et à un microclimat froid. Les sources de bruits forts peuvent être la ventilation, les presses, les marteaux-piqueurs et autres équipements. Il est nécessaire d'influencer à la fois la source de bruit elle-même et son chemin de propagation. La névrite cochléaire est une maladie courante. Avec un diagnostic précoce, l'audition est rétablie chez la moitié des patients. La névrite chronique (professionnelle) a des conséquences irréversibles. Ces personnes deviennent complètement sourdes. Dans ce cas, les prothèses sont nécessaires.

Le site contient uniquement des articles originaux et auteurs.
Lors de la copie, placez le lien vers la source - la page de l'article ou la page principale.

Nerf auditif: symptômes d'une lésion et moyens de guérison

La neuropathie auditive est une maladie du système nerveux central caractérisée par une inflammation du nerf qui permet à une personne d'entendre. Le développement de la névrite du nerf auditif est plus souvent diagnostiqué chez les personnes de plus de 55 ans; les hommes sont plus exposés à la maladie. L'apparition de la maladie dépend de nombreux facteurs, mais avec un diagnostic opportun et un traitement correct, une guérison complète se produit, l'audition est complètement restaurée.

Anatomie du nerf auditif

Le nerf auditif est constitué de cellules ciliées situées dans l'oreille interne. Le son qui y tombe provoque des fluctuations du fluide dans cette zone. En conséquence, il y a des impulsions qui perçoivent les cellules ciliées. Autrement dit, le nerf auditif a pour fonction de recevoir et de transmettre le son au cerveau.

L'oreille humaine est composée de trois parties:

  • oreille externe;
  • oreille moyenne;
  • oreille interne.

Le premier est responsable de la capture du son, le second - de la reproduction des vibrations qui pénètrent dans la section du conducteur (oreille interne). Dans ces derniers se trouvent également des récepteurs responsables de l'équilibre. Et la division de chef d'orchestre est représentée par le nerf auditif.

La perception simplifiée des informations sonores est la suivante: les impulsions entrent dans le tronc cérébral. De plus, par le nerf auditif, ils pénètrent dans les lobes temporaux. Dans cette zone, le traitement et la perception des informations sonores.

Le processus inflammatoire se développe dans toutes les parties de l'oreille interne. Mais on parle de névrite si les cellules ciliées sont endommagées. L'inflammation des tissus des canaux semi-circulaires, également situés dans l'oreille interne et responsables de la coordination, est appelée cochléite.

Les cellules ciliées sont inégalement réparties, ce qui détermine la nature du tableau clinique. Au stade initial du développement du processus inflammatoire, les fibres situées à la périphérie et responsables des basses tonalités sont affectées. Par conséquent, l'incapacité à percevoir de tels sons indique la présence d'une névrite.

Une partie des fibres du nerf auditif est étroitement liée aux zones responsables de la coordination des mouvements. En cas de perte de cette partie de l'oreille interne, le patient a des accès de vertige et de nausée.

Causes de lésions nerveuses auditives

Le nerf auditif se trouve dans les deux oreilles, mais la névrite peut être unilatérale ou bilatérale. Le premier type de maladie est plus commun. Une des formes rares est considérée comme une neuropathie bilatérale post-traumatique, qui survient dans le contexte de lésions du crâne. L’apparition d’une névrite dans ce cas est due à des hémorragies internes, à la suite desquelles la nutrition du nerf auditif est perturbée.

La cause de l'inflammation des tissus de l'oreille interne est souvent un processus infectieux:

  1. Grippe. Les agents pathogènes à l'origine de cette maladie, s'ils ne sont pas traités, se propagent dans le sang et affectent les organes de l'audition.
  2. Maladies respiratoires. Rarement donner des complications sous la forme de névrite. Les conséquences des maladies respiratoires sous forme de neuropathie auditive sont principalement diagnostiquées chez les enfants ou les personnes âgées.
  3. La méningite Caractérisé par le processus inflammatoire dans le tissu cérébral.
  4. Parotidite épidémique (oreillons). Il affecte les glandes parotides.
  5. Rubéole. Maladie virale ayant un effet toxique sur le système nerveux.

L'utilisation d'antibiotiques, d'aspirine et de cytostatiques est capable de provoquer une névrite. L'alcool, la nicotine et les composés chimiques ont également un effet toxique sur le corps. La névrite est associée à:

  • long séjour dans les conditions du bruit accru;
  • traumatisme acoustique lorsqu'une personne est exposée à un son puissant;
  • exposition aux vibrations.

La pathologie chez les patients âgés est principalement due aux raisons suivantes:

  • l'hypertension;
  • l'athérosclérose, la thrombose et d'autres facteurs provoquant une violation de la circulation cérébrale;
  • coup

Il existe une forme distincte de névrite associée aux changements liés à l'âge. Lorsque, chez les patients âgés, la maladie se développe souvent comme une continuation naturelle des processus qui progressent avec le vieillissement de l'organisme. Les plongeurs qui sont souvent exposés à des chutes de pression soudaines et à des barotraumatismes courent un risque accru de neuropathie auditive. Parmi les facteurs qui provoquent la névrite, citons une réaction allergique aiguë.

Symptômes de névrite auditive

En cas de névrite du nerf auditif, les symptômes et le traitement sont déterminés en fonction des caractéristiques du facteur provoquant. Habituellement, la plupart des patients dans le contexte de cette maladie, il y a des acouphènes constants, qui cesse de perturber dans un silence complet.

Le symptôme le plus caractéristique de la névrite du nerf auditif est considéré comme une diminution de la capacité fonctionnelle de percevoir les sons.

Ce phénomène se développe progressivement ou rapidement. Ce dernier est caractéristique du barotrauma. Le développement prolongé du processus inflammatoire peut conduire à une surdité complète.

Une blessure acoustique provoque une douleur aiguë. Ce type de lésion du nerf auditif provoque l'apparition de sang de l'oreille. Également possible: étourdissements, nausées, problèmes d’équilibre. Des phénomènes similaires se produisent sur le fond de la propagation du processus inflammatoire sur le nerf pré-vésiculaire.

Avec des lésions toxiques du corps dérange:

  • blanchiment de la peau;
  • mal de tête intense;
  • faiblesse générale.

La nature du tableau clinique peut varier en fonction des caractéristiques du facteur causatif. Si la maladie se développe sur le fond de l'hypertension artérielle, en plus de réduire la qualité auditive du patient, les "mouches" sont gênantes devant les yeux. Avec le rhume, la toux, le nez qui coule et d'autres phénomènes se produisent.

Diagnostics

Pour le diagnostic de névrite auditive, il faudra un ensemble de mesures. Outre la collecte d'informations sur l'état du patient, une étude spécialisée (audiométrie) est réalisée pour déterminer le degré de perte auditive. Il existe plusieurs variantes de cette méthode, mais une audiométrie vocale est généralement utilisée.

Dans cette étude, le médecin s’éloigne du patient à 6 mètres et commence à prononcer divers mots. Sur la base des résultats obtenus, le degré de perte auditive est attribué:

  • 1 degré - le patient entend des murmures à une distance de 1 à 3 mètres et une conversation - à 4 à 6 mètres;
  • 2 degrés - 1 et 1-4 mètres respectivement;
  • 3 degrés - il n'entend pas un murmure, et la conversation se poursuit jusqu'à une distance de trois mètres;
  • 4 degrés - le patient est capable d'analyser les sons;
  • 5 degrés - surdité complète.

Pour déterminer la cause de la maladie, on utilise la TDM et l'IRM du nerf auditif. Si nécessaire, le médecin recourt à d'autres méthodes d'examen.

Traitement

Le schéma de traitement de l'inflammation du nerf auditif est sélectionné en fonction des caractéristiques du facteur provoquant. Traditionnellement, ce type de névralgie est traité avec des médicaments. Également utilisé des méthodes physiothérapeutiques et la médecine traditionnelle.

La particularité de la lésion affecte également le traitement de la névrite du nerf auditif. Si la maladie est causée par des blessures, choisissez une thérapie qui rétablira complètement le fonctionnement des organes endommagés. Avec la neuropathie chronique, il est impossible de sauver une personne de la surdité. Dans ce cas, le traitement est utilisé pour supprimer le processus inflammatoire et stabiliser l'état du patient.

Thérapie traditionnelle

Le traitement médicamenteux est développé par le médecin. En cas de lésion du nerf auditif, appliquez une antibiothérapie à large spectre. Des médicaments antiviraux sont prescrits pour les maladies virales. En cas de névrite du nerf auditif causée par de telles pathologies, il est impossible d'appliquer des aminosides.

De plus, en cas de dommages bactériens ou viraux, des complexes de vitamines et une forte consommation d'alcool sont recommandés.

Lorsque des dommages toxiques au nerf auditif sont démontrés, la détoxification du corps est réalisée par perfusion intraveineuse de solutions:

  • "Sonnerie";
  • "Reopoliglukina";
  • chlorure de sodium et autres.

Simultanément à l’administration intraveineuse de solutions, des antidotes, des complexes de vitamines et des médicaments protégeant les cellules nerveuses des effets toxiques sont prescrits.

Dans les lésions cérébrales traumatiques sont appliquées:

  • des analgésiques;
  • médicaments diurétiques;
  • médicaments pour améliorer l'apport sanguin au cerveau.

Outre les complexes de vitamines pour la névrite causée par l'exposition à un son puissant, des adaptogènes et des substances biologiquement actives sont utilisés.

De tels agents augmentent la résistance du nerf auditif aux effets de divers facteurs. Aussi avec traumatisme acoustique sont montrés:

  • sédatifs et analgésiques;
  • des antibiotiques;
  • compositions antiseptiques pour le traitement des oreilles.

Dans la rééducation des nerfs auditifs chez les femmes et les hommes, il est recommandé de prendre des médicaments à long terme qui améliorent la circulation cérébrale:

  • Vitamines B;
  • "Nicergolin";
  • Trental;
  • "Vinpocetine" et d'autres.

Médicaments moins couramment utilisés qui améliorent la conductivité des impulsions nerveuses. Ces médicaments comprennent "Ipigriks", "Aksamon", "Neyromidin".

La névrite cochléaire du nerf auditif, caractérisée par une perte auditive du 4ème degré, est traitée en insérant un implant dans l'oreille interne. Cette procédure est souvent effectuée chez des patients âgés auxquels on a en outre prescrit:

  • médicaments qui normalisent la pression artérielle;
  • médicaments qui réduisent le cholestérol dans le sang;
  • médicaments qui réduisent la coagulation du sang;
  • médicaments qui améliorent la circulation sanguine et la fonction des cellules cérébrales.

Si nécessaire, les tactiques de traitement pathologique sont ajustées en fonction des résultats obtenus.

Physiothérapie

La plupart des schémas thérapeutiques pour la névrite acoustique incluent des techniques de physiothérapie:

  1. Bains minéraux et traitements balnéologiques. Contribue à la restauration des tissus du nerf auditif et arrête le processus inflammatoire.
  2. Magnétothérapie. Restaure la fonction des fibres nerveuses.
  3. Électrophorèse. Aide à restaurer la nutrition tissulaire. L'électrophorèse est plus efficace si la névrite cause un nerf pincé.
  4. L'acupuncture Il est utilisé pour supprimer la douleur et accélérer la régénération du nerf endommagé.

D'autres procédures physiothérapeutiques telles que l'oxygénation hyperbare ou la phonophorèse sont également utilisées.

Traitement par des méthodes folkloriques

En cas de névrite du nerf auditif, le traitement avec des remèdes populaires n’est utilisé que pour améliorer l’état général du patient. Une telle approche ne devrait pas remplacer la thérapie traditionnelle. Il est également recommandé de consulter un médecin pour savoir comment traiter une névrite à l'aide de recettes populaires.

La propolis est activement utilisée dans le traitement de la maladie. Ce produit aide à faire face à l'inflammation des tissus à la maison. La propolis en quantité de 50 g doit être mélangée à 100 ml d’alcool et chauffée à 40 degrés. La composition résultante doit être placée dans le tissu et appliquée sur l'oreille problématique pendant une semaine.

Douleurs intenses montrent les oignons. Il doit être écrasé et mélangé à une cuillère de miel et d'œuf. Ensuite, l'agent est fouetté pour former une mousse. À la fin, le médicament est placé dans un bandage de gaze et appliqué deux fois par jour sur l'oreille à problèmes.

Le traitement de la névrite à la maison avec acupuncture est interdit. Un effet similaire peut être obtenu en prenant de la teinture de calendula ou de l’ail mélangé à quelques gouttes d’huile de théier. Le premier remède est recommandé de boire deux fois par jour, et le second doit être placé dans une gaze serrée et placé dans l'oreille trois fois par jour pendant 15-20 minutes.

Le traitement à domicile de la névrite peut arrêter le développement du processus inflammatoire. Les remèdes populaires stimulent la régénération des tissus affectés et arrêtent les symptômes généraux de la maladie.

Prévention et complications possibles

Le traitement de la névrite aiguë du nerf auditif donne un résultat positif dans la plupart des cas. Les maladies causées par une infection du corps par des agents viraux ou des bactéries peuvent également être traitées. Dans les névrites chroniques, le nerf auditif ne peut pas restaurer complètement sa capacité auditive. La seule solution dans ce cas sera l'installation d'un appareil spécial dans l'oreille interne.

Afin de prévenir les névrites, il est recommandé:

  • traiter en temps opportun les rhumes et autres maladies pouvant causer une inflammation des nerfs;
  • éviter le contact avec des substances toxiques;
  • prenez des antibiotiques seulement après avoir consulté un médecin;
  • faire des tests de cholestérol réguliers (recommandé pour les personnes de plus de 40 ans);
  • Portez des protections auditives lorsque cela est nécessaire (au travail et ailleurs).

La maladie se développe sous l'influence de facteurs pathogènes et autres. L'évolution de la maladie s'accompagne d'un affaiblissement progressif des fonctions de l'oreille interne. Dans les cas avancés, une surdité complète survient.

En général, le pronostic de l'évolution de la névrite du nerf auditif dépend directement de la nature de l'évolution des pathologies qui l'accompagnent et de la rapidité de l'intervention spécialisée. Dans les cas extrêmes, le patient est atteint de surdité complète.

En Savoir Plus Sur La Schizophrénie